N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 Legends never die, they're just missing in action !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Seiei Kira
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1109
Rang : S

Legends never die, they're just missing in action ! Empty
Message(#) Sujet: Legends never die, they're just missing in action ! Legends never die, they're just missing in action ! EmptySam 2 Fév 2013 - 21:18

La brise soufflait sur la région, caressait les visages des passants, offrant un sentiment de sécurité et de confort en cette nuit sans lune et sans étoile. Un silence s’était installé dans les forêts du pays du fer, le moindre animal nocturne n’osait pas sortir le bout de son museau hors de son terrier pour profiter de cet instant de répit. Tout était noir, si noir qu’on distinguait difficilement les formes devant nous à une vingtaine de mètres. Malgré la neige présente sur le sol terreux, le manque de présence de lumière empêchait une quelconque réflexion de celle-ci. Pour notre héros du jour – ou de la nuit si vous préférez -, il n’y a pas meilleur environnement possible pour lui. Déposant lentement un pied l’un devant l’autre, répétant ce même mouvement maintes fois, le Yuuki se baladait sur les terres de Tetsu no Kuni, seul. Comme quoi, cela n’est guère surprenant pour les rares personnes qui ont fait connaissance avec notre protagoniste. Les branches dénudées des arbres offrent un ciel ouvert à tous ceux qui aiment de temps à autre lever leur regard dans les cieux. Aujourd’hui, aucun spectacle ne s’offrait à nous. Mais cela ne faisait ni chaud ni froid à Setsuna. Il était fixé sur son objectif ; rejoindre le village de la brume. Il se devait de retourner chez lui. Après quelques temps à l’extérieur de son village, de petites vacances si vous préférez, il allait faire une apparition publique à Kiri et ce, pour la première fois.

Or, la nation de l’eau allait devoir attendre quelques minutes supplémentaires. Cela fait une trentaine de minute tout au plus que le ténébreux avait repérer cette source de chakra. Comme tant d’autre qu’il avait repérer dans sa vie grâce à ses talents de sensorialité innés, elle représentait dans l’esprit du sabreur une source d’énergie, ni plus ni moins. Celle-ci était différente puisqu’elle était d’un niveau égal à notre héros et ça, peu de gens possèdent une puissance capable de rivaliser avec lui. Elle se dirigeait tout simplement en direction de face au manieur du Dual Blades. Cet individu l’avait-il repéré lui aussi ? Étant tout habillé de noir comme d’habitude, Setsuna avait l’avantage du terrain et pouvait se fondre dans le décor tel un caméléon. Ce qu’il fit d’ailleurs. Longeant un tronc d’arbre et diminuant son rythme de respiration, il attendait patiemment que l’individu en question passe son chemin ou bien qu’il s’arrête et demande à la présence de se montrer. Cent mètres, cinquante mètres jusqu’à devenir un écart de dix mètres entre les deux individus. Du coin de l’œil, le Yuuki distingua une silhouette de jeune adulte qui possédait une crinière ébouriffée. Le manque d’éclairage empêchait le sabreur de bien voir les couleurs. Non, il y avait bien quelque chose : les yeux de l’adolescent. Un scintillement incomparable, des nuances de vert – d’émeraude oserais-je corriger – parcourait ses iris. En cette nuit, nous pouvions voir au loin deux joyaux parallèlement alignés flotter à une certaine distance du sol couvert d’une mince couche de cette substance que nous nommons « neige ».

Le Shinobi mystérieux passa son chemin. Le jeune homme à la crinière argentée pouvait lâcher la poignée de son épée de gauche accroché à son dos. Croyait-il. En un instant, un kunai fusa pour venir s’abattre sur le tronc où Setsuna avait pris camouflage. Il l’avait repéré, quoi que ce ne fût pas un exploit. Aussitôt, il se présenta au terrain ouvert et fonça sur le rat qui cherchait la bagarre, le buste frôlant le sol. Les deux protagonistes dégainèrent au même moment une arme propre à chacun : notre héros au regard de charbon tira son épée droite, s’ensuit une lame rouge qui apparut dans l’obscurité de la nuit. Quant à l’autre ninja, il sortit de son étui un kunai étrange ; sa forme était unique et particulière. Les deux armes s’entrechoquèrent, laissant un jet d’étincelle illuminant un bref instant les visages de nos deux personnages. Un teint pâle, des cheveux châtain, des yeux d’émeraude étincelant et un kunai marqué d’un sceau incompréhensible pour Setsuna. Il avait enfin mis un nom sur ce visage, un homme qui a paru dans le carnet de renseignements des Shinobis étranger de la brume sanglante : Aisaka Kira, Jônin de Kumo et par la même occasion, un atout important pour son village. Selon certaines sources fiables, il avait combattu le Nidaime Mizukage, faisant un jeu quasi égal avec ce dernier. Si nous devons rajouter quelque chose à sa renommée, nous dirions aussi qu’il avait vaincu trois de ses camarades Kirijins lors de la bataille à Kumogakure. Un homme craint pour sa puissance dévastatrice, son intelligence au combat et sa polyvalence. On ose croire qu’il est capable de se téléporter, une capacité se rapprochant drôlement des Jisetsu du village de Setsuna. Face à un adversaire de ce niveau, prudence ne peut être que mère de sûreté… Chose dont le Yuuki ne fera pas.

Le regard de nos deux personnages se croisa un moment avant que l’obscurité retombe sur l’endroit. Les deux affichaient un air de défi et pourtant, ils étaient sereins et confiant. L’Aisaka et le Yuuki se ressemblait ; ils sont des êtres combatifs, puissants et arrogants. Et c’est par ses trois qualificatifs que le combat était déjà tracé dans le ciel sombre.

« Qu’est-ce qu’un sabreur de Kiri fait ici ? »

Fronçant les sourcils, le Jônin réfléchit un instant s’il devait répondre à son interlocuteur. Son bras tremblait due à la force qu’il employait sur l’arme de son ennemi. Un fin sourire non perceptible vint se dessiner sur les lèvres de l’épéiste. Pour réponse à la question du blond, il lui offrait une surprise ; un second sabre. Celui-ci était noir avec un manche en argent. Il l’avait caché sous le pan gauche de son manteau de cuir de couleur ténèbres lorsqu’il avait foncé sur le Shinobi de Kumo. La pointe de la lame noire se dirigeait au niveau de la gorge de son adversaire. Son bras droit était occupé à maintenir Genesis en place et sa main gauche, vacante mais sans possibilité de contrer une arme. Malgré l’obscurité, Setsuna pouvait distinguer les traits surpris de ce Kira. L’épée fusa pour transpercer son œsophage alors qu’elle fut arrêtée à quelques millimètres de sa cible. Là, c’était au tour de notre protagoniste d’être surpris. Il percevait une certaine déformation de l’air au niveau de la gorge, s’ensuit tout le corps. Faisant un bond vers l’arrière pour esquiver une attaque frontale de l’Aisaka, il prit une distance de cinq mètres d’écarts avant de concentrer mon chakra dans ses deux épées. Forgotten Sins s’entourait d’une aura bleue et Genesis, incarnate. Ils se jaugèrent un instant avant l’inévitable. Puis, à une vitesse fulgurante, les deux partirent au même moment, prêt à tailler l’autre en pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Seiei Kira
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1109
Rang : S

Legends never die, they're just missing in action ! Empty
Message(#) Sujet: Re: Legends never die, they're just missing in action ! Legends never die, they're just missing in action ! EmptySam 2 Fév 2013 - 21:25

Des titillements métalliques échoient dans la forêt. Parfois, au loin, nous voyons de la foudre s’abattre sur un tronc qui prend ensuite en feu, une averse qui commence subitement au-dessus de nos têtes pour ensuite cesser quelques instants plus tard, des arbres tomber dans la neige comme des masses suite à un tranchant qui est passé par-là et pour finir et des rais de lumières de différentes couleurs apparaissait et disparaissait, preuve d’un passage ancien de l’un des sabres du Sabreur Noir. C’était un spectacle pour tous les goûts, nettement plus intéressant que le combat qu’opposait le Thug de Kumo à l’Écarlate du village du sable. Un rayon de foudre vola dans les airs avant de s’abattre sur une montagne lointaine au Nord de la zone dédié à cet affrontement titanesque. Bien avant l’impact entre le rayon et le relief montagneux, Setsuna avait déjà esquivé la technique l’avait longé pour continuer son combo baptisé « Double Circular ». À son grand malheur, son adversaire avait augmenté sa vitesse grâce à une technique Raiton et avait évité le premier coup du Yuuki. Or, ce dernier continua, augmentant par la même occasion sa propre vitesse pour foncer de nouveau sur son adversaire pour tenter de le trancher par un coup à la verticale venant de la droite, soit de son sabre Genesis. Kira para le coup avec une armure Yôton et essaya de coller Setsuna pour le brûler, ce qui ne fonctionna pas car son sabre gauche vint s’affaler sur l’armure pour l’empêcher d’avancer en un coup perpendiculaire au sol. La bataille continuait jusqu’à l’un des deux emplois une technique magmatique qui toucha toute la zone de combat. Les deux personnages sortaient à présent l’arsenal dévastateur. Quitte à comprendre que l’un d’eux ne pourrait voir le levé du jour à nouveau…

Et vint le moment fatidique ; le soleil montra ses premiers rayons de lumière. Ceux-ci réveillèrent le Lutin Argenté qui avait accidentellement abandonné sa transformation lors de l’affrontement, ce qui avait induit chez l’adolescent au regard d’émeraude une certaine surprise lorsqu’il vit les oreilles pointus de son ennemi du jour. Il avait même prononcé quelques mots dans sa barbe : « Shinichi va me tuer ». Comme quoi les deux se connaissaient très bien. Revenons au temps présent, au moment que Setsuna ouvrit difficilement ses yeux. Un ciel bleuté et dégager de tout nuage lui était offert. Les quelques rais de chaleur que donne l’étoile de notre système solaire lui réchauffait son visage, la seule partie de son corps qui n’était vêtu d’aucun vêtement. En parlant de vêtement, ceux qu’il portait en ce moment même n’étaient pas un état sain : son manteau de cuir était en lambeau et certaines parties étaient désintégrées. Le reste du corps avaient quelques taches de sang imprégné sur les autres vêtements. Fourreaux à ses côtés, il s’était endormi sur un sol non enneigé, mais bien calciné. Et cela devait être le cas pour un grand kilomètre de diamètre – peut-être même deux ? – au cœur de la forêt. Cela prit un moment avant que notre héros prenne enfin conscience de la situation, qu’il exprima d’ailleurs sur un soupire exprimant toute la déception du monde.

« J’ai perdu… »

« Mmh… Ferme-là et dort, pour l’amour de Dieu. »

Aux pieds du Sabreur Noir gisait un autre corps, celui d’Aisaka Kira. Il était, lui aussi, couvert de blessures et très mal en point. Malgré cela, il trouvait le moyen d’ignorer la douleur et d’essayer de dormir. Au court du combat, Setsuna avait découvert que cet homme maniait lui aussi la lave. De plus, il possédait un teint de peau aussi blême que le sien et dans le Databook, il était clairement inscrit qu’il était natif du pays de la neige. Peut-être est-ce un cousin lointain ? À cette pensée, le manieur du Dual Blades sourit et ferma les yeux un instant.

« Nos blessures vont s’infecter. »

« Pfff… Soit, marmonna sur un grognement le bras droit du Raikage actuel. »

Puis, les deux personnages se levèrent pour s’occuper respectivement de leur état. Étant des manipulateurs naturels du Yôton, ils refermaient leurs plaies à l’aide de la grande chaleur pour ensuite les couvrir de bandages. Heureusement pour eux, malgré le grand nombre d’entailles qu’ils avaient subis, ils ne sont pas morts, vidé de leur fluide vital. Le Jônin des nuages et le Sabreur de Kiri s’étaient affrontés jusqu’à l’épuisement, ils avaient effleurés le décès. Or, le Yuuki avait pris connaissance de quelque chose de plus effrayant que la mort. Cette nuit, ce même soir où il avait affronté celui qu’il qualifie de son égal, il avait vu quelque chose qui lui avait donné des sueurs froides. Setsuna tourna la tête en direction de l’Aisaka qui s’occupait d’une entaille sur sa jambe gauche et le fixa un moment.

« C’était quoi, cette nuit ? »

Le temps sembla s’arrêter pour l’épéiste. En réalité, ce n’était que le Thug qui avait cessé d’esquisser le moindre mouvement. Son regard de jade dévisageait Setsuna, comme si c’était quelque chose qu’il aurait préféré éviter. Notre héros au regard sombre savait trop bien que cela ne pouvait pas être une illusion, il aurait vu la faille dans son chakra l’instant d’après. Non, c’était réel. Même les joyaux du jeune adulte sont passés d’un magnifique vert à un rouge vif. D’un mouvement de recul, affaissant sa main sur la terre noircit et où une mare de sang presque sèche jonchait, il laissa échapper un soupir, certainement à court de mensonge. Il était dans une impasse. Et malgré cela, Kira devait savoir que son interlocuteur était un senseur, le moindre mensonge sera repéré aussitôt dis. Le Yuuki était prêt à laisser passer la situation si cela démangeais à ce point l’Aisaka. Toutefois, celui-ci parla.

« D’accord, je vais te le dire. Mais n’en parle à personne, compris ? Jamais, au grand jamais, cela ne doit être dit en présence que quelqu’un d’autre. Vérifie si on a un moucheron dans les environs et là, je parlerai… Je te dois bien quelques explications. »

***

« Pour les yeux du Nidaime seulement, compris ? »

« Bien reçu. »

L’adolescent à la crinière argentée cachait encore son étonnement de plus tôt. Qui aurait cru qu’une… créature de ce genre existerait ? Sur les lignes de front lors de la grande guerre clanique, il n’avait jamais entendu parler d’un tel projet. Les Furyous… C’était l’un des nombreux sujets dont ils avaient discuté plus tôt. Comme quoi l’Aisaka a partagé toutes ses connaissances avec le sabreur de la brume sanglante. La raison ? Nous l’ignorerons probablement pour un certain temps indéterminé. La lettre que venait de confier le Jônin de Kumo au Sabreur Noir était un message improvisé destiné à Kitase Shinichi, le Nidaime Mizukage. Scellé à la bonne vieille franquette, soit par de la cire, Setsuna rangea l’enveloppe incolore dans une poche à l’intérieur de son manteau obscur présentement en ruine. Le moment de la séparation arrivé, les deux personnages se serrèrent la main avant de partir dans des directions opposés. Chacun d’eux eurent la même pensée, ce qui enduit un sourire en coin. Un combat parfaitement inutile pour une rencontre spéciale. Le garçon habillé exclusivement de noir y échappa même un léger gloussement avant de lever sa tête et marcher d’un pas assuré en direction de Kiri. Il était enfin temps de rentrer chez lui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Legends never die, they're just missing in action !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Tetsu no Kuni-