N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Réunion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
Narrateur
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Réunion Empty
Message(#) Sujet: Réunion Réunion EmptyDim 6 Jan 2013 - 15:09

CONQUÊTE DE AME NO KUNI

DIPLOMATIE
    Contexte :

      Malgré l'intervention des deux membres du Reidan, organisation toujours inconnue aux yeux des Konohajins, les Sabakyô ont été libérés de leur prison. Shiaijin Suguato a réussi à avoir un entretien avec la jeune Sabakyô Lamara, que beaucoup considèrent comme la chef de son clan. Suite à cette entrevue, soit Konoha aura rallié Ame no Kuni et les Sabakyô à sa cause, soit le clan des maladies aura été libéré dans la nature...
      L'entrevue a lieu dans une pièce cachée, avec une grande table, entourée de plusieurs Sabakyô.


    Règles :

    • Respectez l'ordre de post.
    • Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, le Maître du Jeu viendra poster pour vous laisser une seule et unique fois 24h supplémentaires. Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu de l'Épisode.
    • Chaque personnage a droit à un seul délai de 12h s'il le demande dans le Bureau de SNH.

    • Le pays dans lequel se déroule la conquête est Ame no Kuni, le Pays de la Pluie.
    • Il est environ 13h quand la réunion est lancée.
    • Utiliser des techniques est fortement déconseillé. Si jamais vous voulez tenter d'en user, vous en subirez les conséquences.


    Ordre de post :

    • Shiaijin Suguato
    • Sabakyô Lamara

    Réunion Ra14P

    Bon RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Tsugeku Getaku
Informations
Grade : Genin
Messages : 1154
Rang : B+

Réunion Empty
Message(#) Sujet: Re: Réunion Réunion EmptyLun 7 Jan 2013 - 8:44

Dès que j’avais eu les rapports de mission d’Ame no Kuni, je m’étais contenté de sourire en regardant le plafond du bureau. Il avait bien réussie, il me manquait des informations, mais j’étais satisfait. La disparition de On’ n’était pas claire, j’aurais plus de détails plus tard. Dès l’arrivée de la nouvelle, je m’étais isolé à l’extérieur du Palais vers le Temple, encore majoritairement détruit. Il y avait quelques gardes qui surveillaient les lieux des squatters et autres membres de la faune « urbaine ». J’avais pris l’habitude d’y marcher. La vérité, c’est que malgré sa destruction, il y avait dans le sous-sol une région encore intacte. Je pouvais m’y cacher en profitant de la présence des Konohajins qui surveillaient les lieux. Je devrais penser à changer de cachette, mais en attendant, ça le faisait. Je pris une inspiration en approchant de l’équipement, assis sur la paillasse que j’avais réussie à apporter. Je devais réfléchir à comment satisfaire les Sabakyô. J’enfonçais l’aiguille du soluté dans ma veine, libérais les cadavres et déclencha le Sceau. À mon éveil, je vis mon corps. Je me contentais de prendre l’équipement et de partir vers Ame.

J’arrivais sur le lieu de rendez-vous que la Sabakyô avait préparé. Mon corps ressemblait de près à mon véritable corps, les cicatrices attiraient l’attention et on me reconnaissait à ces dernières, le poids suffisaient et les cheveux aussi. Quelques transplantations et j’avais une imitation de moi satisfaisante. De toute manière, après le combat contre les deux ANBUs traîtres, il aurait été difficile pour moi de ne pas éveiller les questions. J’entrais dans la salle, observant les Sabakyô dans la salle. Je tirais sur la chaise et me posais à la table.

- « Alors… Vous saviez qu’on avait préparé un lieu pour vous protéger quelques jours suivant votre libération ? Mais je suis content de voir que votre Clan avait assez de ressources à l’extérieur pour être aussi efficace. »

En disant cela, je portais mes doigts à mon cou, glissant le doigt dans le nœud de ma cravate et tirant pour la détacher un peu. Je levais les yeux, attendant de voir qui s’avancerait. Bien sûr, ils pouvaient certainement me tuer, puisque j’avais accepté de les voir seuls. Je n’étais pas stupide, mais je voyais mal comment ces Nukenins pourraient tirer profit de ma mort : Ame risquait toujours d’essayer de les retrouver et nous ne leur avions rien fait pour leur nuire. J’attendis quelques secondes, bien conscient qu’on me jaugeait. Je me contentais de pencher la tête de côté en riant avec retenu, les bras croisés. La situation était ridicule. J’étais celui qui avait envoyé des hommes les sauver et voilà que je risquais de devenir un prisonnier ou je ne sais quoi. En voyant quelqu'un bouger, entrant dans la lumière autour de la table, projetée par le néon qui se balançait faiblement, je me relevais.

- « Alors, madame, c’est avec vous que je vais avoir l’honneur de satisfaire ma curiosité et discuter ? Je vais être franc, j’ai beaucoup de respect pour les raisons de votre damnation par Ame no Kuni et, aussi inutile que ça l’est, j’en suis sincèrement touché, autant que possible ce peut. »

En parlant, je frottais mes mains entre elles avant de faire une pause, comme surpris, comme si je me souvenais d’un détail, pour poser ma main droite sur mon torse et m’incliner légèrement. C’était ironique, mais ni elle ni moi ne nous faisions d’illusion sur l’état précaire de la situation. Certainement pas moi, seul avec eux, certainement pas elle, dont le Clan venait de sortir de prison. En me redressant, je me contentais de lui sourire et d’attendre un geste de sa part avant de savoir comment poursuivre. Au fond, j’étais un éternel enfant et, ce Clan, c’était une rencontre que j’espérais depuis fort longtemps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Sabakyô Lamara
Informations
Messages : 9
Rang : x

Réunion Empty
Message(#) Sujet: Re: Réunion Réunion EmptyJeu 10 Jan 2013 - 14:55

Shiaijin Suguato, tel était l’invité de la jeune Maladie. S’il venait en ami, c’était pour de bonnes raisons et ça, Lamara le savait très bien, comme la plupart des siens. La libération de la majorité de son clan par les Konohajins avait un but précis et c’est pourquoi la jeune chef du clan se préparait déjà à une demande d’alliance, de protection. Elle ne savait pas où et quand tout cela s’était préparé, mais elle savait qu’aujourd’hui, tout allait se terminer. Mais de quelle façon... Impossible à dire, car les choses étaient bien plus complexes qu’elles en avaient l’air.
    ─ Je vous remercie pour ces mots et pour les récents actes de vos shinobis, Shiaijin Suguato. Et soyez assurés que j’en prends pleinement compte.
La kunoïchi, qui s’était donc assise en face de son interlocuteur réfléchit à ce qu’elle pouvait dire. Car il ne fallait pas oublier qu’elle représentait les Sabakyô, il fallait donc faire attention. Certaines paroles ne pouvaient être prononcées, qu’importe l’envie qu’elle pouvait avoir à les dire. Elle poussa donc sa réflexion, afin de choisir au mieux ses mots.
    ─ Il est vrai que notre clan a souvent mal été jugé, et les différentes politiques que notre pays a connues ont toujours été de plus en plus dures. Mais notre don héréditaire a été et restera à jamais à double tranchant.
Les maladies, les virus. Il est vrai qu’Ame no Kuni avait été touché plusieurs fois par des épidémies, mais tout cela n’avait jamais été voulu. Et l’apparition de la Police de la Pluie n’avait rien arrangé. Car quand on tente de bousculer un Sabakyô, on fait bien plus de mal que de bien. En combat, l’étendu des capacités est souvent mis à mal niveau contrôle. Mais ça, Lamara n’avait plus à y penser. Car qu’il y ait diplomatie réussie avec Konoha ou non, elle avait trouvé le moyen de rallier son clan au Pays de la Pluie.
    ─ Enfin, je vous écoute, Hokage.
Oui, c’était trop tôt pour en parler, il valait mieux d’abord écouter le maître de Konoha. Aussi jeune qu’elle pouvait être, Lamara savait qu’au final, elle prendrait la meilleure décision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Tsugeku Getaku
Informations
Grade : Genin
Messages : 1154
Rang : B+

Réunion Empty
Message(#) Sujet: Re: Réunion Réunion EmptyJeu 10 Jan 2013 - 19:07

La jeune femme qui se présenta à moi m’étonna par son air juvénile. Je devais bien avouer que je m’attendais à des traits plus durcis par la vie dure qu’ils avaient eue. Je m’attendais à voir, chez ces pionniers de leur science, des marques de maladies, des cicatrices et des défauts sur la peau. Pourtant, la femme était là, extrêmement séduisante à mes yeux et ses mots presque… Trop doux, me rappelait Nyuuwa. Je me demandais à quel point ce Clan était proche, en esprit, de moi. Une idée absurde vu le peu de connaissance que j’avais parmi eux. Je me contentais de hocher la tête, souriant en coin à une pensée beaucoup plus saugrenue. Pourquoi les jeunes femmes à l’aspect ingénues me semblaient toujours aussi séduisante, voir attirante, surtout quand le contraste de la vie dure frappait ? Je secouais la tête pour chasser ces fabulations.

- « Je comprends votre sort, du moins, je l’imagine. Ma propre science n’est pas aussi… Disons que comme vous, elle ne provoque pas l’indulgence. La différence, c’est qu’elle est peut-être mieux connue et s’est fait moins remarquer. Nos domaines font de nous des malpropres, mais les nécessités du monde obligent nos détracteurs à se montrer conciliant, parfois respectueux. »

J’attendis patiemment qu’elle s’assoit. Après quelques secondes, je fis la même chose. La rencontre me semblait moins tendue que prévu. J’avais devant moins des gens heureux et presque redevables, mais je savais que ces « défauts » dans l’égalité des forces ne feraient pas longs feux. Un Clan tel le leur a appris à se tourner vers lui-même pour survivre, car ils étaient des indésirables, jusqu’à récemment. Néanmoins, elle soulevait un point important : ils présentaient des risques. J’eus une pensée pour le Village, les risques qu’il courrait, mais aussi pour les hommes et les femmes s’étant battus. Je pris une inspiration, puis posais mes mains sur la table, paume vers le haut.

- « Comprenez-moi bien… J’ai conscience du double tranchant de vos capacités. Je sais qu’Ame a souvent souffert de la maladie. À savoir si vous étiez les véritables responsables ou si c’est le fruit du hasard associé à des accusations superstitieuses… Je ne le sais pas. »

Je haussais les épaules. Je fronçais les sourcils en la fixant, quelques secondes, essayant de réfléchir un instant à ma décision. Une hésitation ? Non, une simple révélation sur ces motivations. Je me contentais de sourire en retenant un rire. J’étais ridiculement ordinaire au fond, malgré toutes les cicatrices, la curiosité et les manières que j’avais. Je haussais une nouvelle fois les épaules, affichant une mine exagérément et visiblement faussement boudeuse pour lui signifier que leur passé ne me préoccupait pas plus que cela à ce niveau.

- « J’apprécie votre franchise. J’ignore si c’est pour nous protéger que vous dites cela, par respect ou gratitude pour votre libération. Si oui, je vous demanderais de l’ignorer quelques secondes. Konoha a parmi un des meilleurs Hôpitaux de ce continent et des spécialistes hors paires. Vous joindre à Konoha permettrait de ne pas taire votre don, mais aussi d’avoir une… Sécurité si vous craignez certaines erreurs. Je vous offre une chance de ne pas renier votre Don ou votre Science, j’ignore comment vous l’appelez, même de l’améliorer. Vous pouvez y voir de l’avarice militaire, je ne mentirai pas en niant que c’est en partie vrai… Mais il est aussi vrai que Konoha, peut-être pour la première fois, s’éveille et décide d’agir contre ce qu’elle considère comme injuste. À mes yeux, aux yeux des Konohajins, c’est la volonté de contrecarrer des actes mauvaises, votre séquestration, qui a motivé votre libération, rien de plus, rien de moins. »

Je fis un geste de la main, paume face à la table, la main se déplaçant un peu au-dessus de la surface. Je dû presque prendre une inspiration après ce long discours. Je me contentais de sourire, bêtement, conscient d’avoir peut-être supposé trop de chose, mais il semblerait que la franchise était de mise. De plus, il fallait bien être honnête, c’était leur décision à eux, pas la nôtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Sabakyô Lamara
Informations
Messages : 9
Rang : x

Réunion Empty
Message(#) Sujet: Re: Réunion Réunion EmptyMar 15 Jan 2013 - 19:01

Le Hokage allait se montrer compréhensif vis-à-vis du clan qu’il voulait rallier à sa cause. C’était une chose tout à fait logique, mais Lamara voulait tout de même l’écouter. Même si les mots que son interlocuteur allait prononcer voudraient tous dire une même chose, il y avait autant de façons d’aborder les choses et de les présenter que de maladies sur terre. Et la Sabakyô considéra qu’elle avait bien fait, car le Yondaime piqua aussitôt sa curiosité. En effet, il semblait parler d’une autre science, qui lui était propre mais qui « ne provoquait pas l’indulgence ». Médecine, Nécromancie ou toute autre particularité dérangeante à première vue ? Etait-il franc ? Tout ce que Lamara savait, c’était que certains considéraient cet Hokage comme particulièrement différent des autres. Parlait-il donc réellement en connaissance de cause ?

Intriguée sans trop le paraître, la kunoïchi laissa le chef de la Feuille continuer. Il semblait franc, ce qui était sans doute une qualité très rare dans le domaine de la politique. Il ne savait pas ce qu’Ame no Kuni avait réellement vécu, du moins il n’était sûr des causes des maladies qui avaient frappé de plein fouet le pays. Sans s’éterniser là-dessus, il expliqua l’objectif de cette entrevue. Rallier les Sabakyô à Konoha, pour une cause militaire mais aussi pour permettre au clan de la Pluie de ne pas cacher son don. Lamara était à présent plongée dans le cœur du sujet. Le petit flacon qu’elle avait dans la poche se fit plus lourd, mais ce n’était qu’un ressenti et en aucun cas la réalité. Ce flacon était déterminant pour la suite…
    ─ Si vous me pensez franche, alors je peux vous raconter ce qu’il s’est passé sur ces terres et ce qui a justifié notre emprisonnement…
Inspirant un court instant, la jeune femme reprit.
    ─ Notre don engendre diverses capacités, et ces dernières peuvent souvent être reliées aux maladies, aux virus et à d’autres effets négatifs. Cette faculté que nous avons s’exprime le plus souvent avec des gaz. Or, vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a plusieurs formes de gaz, et qu’un shinobi qui perd le contrôle de son corps ou de l’équilibre de son esprit perd souvent le contrôle de ses pouvoirs. Comprenez-vous où je veux en venir ?
L’expression du visage de Lamara devint amer. Son regard frôla le sol.
    ─ Un enfant Sabakyô, énervé pouvait contaminer les alentours s’il lâchait une vesse. Un Sabakyô triste, fou ou en colère arriverait à un résultat encore plus important, si la maîtrise de son don n’était pas assez pointue. C’est ainsi que… diverses épidémies sont arrivées dans Ame no Kuni.
La chef du clan Sabakyô essaya de reprendre ses esprits, et mit la main au fond d’une des poches de son kimono.
    ─ Au lieu de nous laisser le temps de trouver un remède, et d’améliorer les choses, le Pays de la Pluie a fondé une Police dont l’objectif principal était de nous capturer et de nous enfermer. Mais, cela peut changer…
Elle sortit un flacon, dont le liquide contenu était inconnu. L’expression de son visage avait changé.
    ─ Voici l’un des échantillons de remède que j’ai créé puis perfectionné. Ce n’est pas en fonction des maladies que ce remède fonctionne, mais en fonction du chakra. Ce dernier chasse le chakra propre à notre clan, et de fait annihile les maladies ou virus qui y sont liés.
Avec ça, les autorités de la Pluie allaient pouvoir changer d’avis. Est-ce que Shiaijin Suguato avait compris que, même sans Konoha, le clan Sabakyô pouvait se relever ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Tsugeku Getaku
Informations
Grade : Genin
Messages : 1154
Rang : B+

Réunion Empty
Message(#) Sujet: Re: Réunion Réunion EmptyMar 15 Jan 2013 - 20:35

Je me reculais sur ma chaise et croisais les bras alors qu’elle parlait. J’étais attentif. Son histoire avait des parallèles avec la mienne. Certes, dans son cas, c’était un Clan entier, ce n’était rien de comparable à ce niveau, mais l’expérience avait été semblable. Mon histoire n’avait rien d’original, ni la sienne au fond. C’était probablement des classiques si on regardait l’histoire dans son ensemble, du moins, je l’imaginais. Le ridicule de notre situation me toucha et, je dois l’avouer, me fis sourire en coin alors que je secouais la tête. C’est quand elle présenta la fiole que je souris plus largement, de mon expression bête. Je tapais mes mains entre elles, une fois, puis deux.

- « C’est tout à votre honneur d’élever votre Science à ce rang. C’est une attitude que j’admire. Vous avez été maudit par votre don, vous vous en êtes servi pour le rendre nécessaire à ceux qui vous le reprochaient. S’ils veulent se débarrasser du problème que vous représentez, ils devront faire appel à votre Science. C’est pour moi la preuve de votre excellence. »

Il y avait de l’amusement dans ma voix, mais pas de moquerie, surtout de l’admiration sincère. Je ne pouvais qu’approuver ce qu’elle avait fait. Plus que jamais, j’éprouvais de l’affection pour ce Clan. Il était devenu un problème, comme mes expériences pour les armées ennemies de Kawa no Kuni et, pour régler le problème, j’avais mis fin aux expériences, en m’emportant du même coup, mais à l’aide de ces dernières. Je pris une inspiration avant de pointer vaguement la fiole.

- « Sauf que ça… C’est exactement ce que vous voulez régler. Je suis d’accord avec vous, votre Clan y survivra, mais à quel sacrifice ? Vous avez utilisez votre don pour étouffer ce don. La plupart des gens ont des talents, le vôtre c’est ça. Si vous y renoncez alors que vous avez un autre choix, vous vous emprisonnez, vous admettez qu’Ame no Kuni avait raison, vous vous retournez contre votre identité. »

En parlant, je ne souriais plus. Je comprenais plus que quiconque son geste, mais, bien que les conséquences de mon passé n’est touché que moi, elle avait une autre possibilité. Oui, elle pouvait soigner les épidémies, en neutralisant le pouvoir de son Clan ou en soignant les maladies de son Clan, mais, au fond, Ame se demanderait si elle ne pourrait pas trouver un remède à ce remède. C’était un acte de suicide, une soumission, c’était refusé le plaisir qu’ils tiraient de ce qu’ils sont, pour une fierté qui venait des autres. Non, d’eux.

- « Vous soignez les maladies, vous annulez les pouvoirs de votre Clan ? Je comprends bien, mais je vous offre la possibilité de faire valoir ce don. Sauf mon respect, vous craignez la possibilité qu’un certain, pardonnez le terme, « manque de discipline » des vôtres ne soit votre perte. Konoha peut offrir cette discipline, à travers le service militaire, mais ce sera à vous de décider. Konoha vous offre des médecins, capables de veillez à la contagion, les vôtres pourrons même y travailler. Je vous propose le mouvement, la liberté, la possibilité de choisir et d’exercer votre volonté. Je ne tenterai pas de vous faire renoncer à votre plan, c’est votre choix. Je vous promet une chose : vous serez récompensé pour vos actes talentueuses, vous subirez les conséquences des erreurs comme tout le monde, mais il n’y aura pas de crainte fanatique, quasiment religieuse, pour les vôtres. »

Je la regardais, un instant, attendant son choix. Des menaces ? Aucune. Je lui offrais la même chose que j’offrais aux autres, je lui offrais des solutions satisfaisantes, je lui offrais une chance d’exercer leur volonté de bien faire pour chaque membre du Clan, plutôt que cette chef ne le fasse pour eux. Ce que je leur proposais, c’était une structure, une matière, qui leur permettrait de vivre. Est-ce que tout se passerait bien ? Non, ils en étaient responsables. Est-ce que Ame leur avait reconnu des responsabilités ? Non, il avait reconnu leur sang et c’est tout..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Sabakyô Lamara
Informations
Messages : 9
Rang : x

Réunion Empty
Message(#) Sujet: Re: Réunion Réunion EmptyMer 30 Jan 2013 - 12:16

Les mots qu’allait choisir Shiaijin Suguato étaient bien pensés. Certains pourraient penser que tant de sympathie était chose normale au vu des circonstances, et nul doute qu’au final, le Yondaime Hokage en rajoutait peut-être un peu trop. Quoique ce n’était pas le plus important. L’important, c’était de savoir s’il était sincère. Tout en l’écoutant, Lamara procéda par pure logique et réfléchit à la question… Si jamais le chef de Konoha mentait, quel serait l’intérêt pour lui et pour son village ? Disposer de ressources militaires supplémentaires contre Suna ? Mais il n’avait pas réfuté un intérêt de guerre, et il ne semblait pas le cacher. Hormis cet intérêt de force, mentait-il sur la ressemblance entre lui et les Sabakyô ? Faire cela pour apprivoiser le clan d’Ame no Kuni était quelque-chose de tordu, mais de tout à fait possible. La jeune kunoïchi eut beau réfléchir quelques instants, elle ne vit pas beaucoup d’intérêt pour son interlocuteur de mentir. Avoir un allié, c’était la seule chose qui pouvait l’intéresser.

Mais cet allié que pouvait être Konoha était quelque-chose de profitable. Oui, cette alliance serait bénéfique, car si les dires du Shiaijin étaient vrais, les Sabakyô n’auraient plus à se cacher. Ils vivraient comme les autres shinobis. De plus, si la franchise était bien de mise, certains des siens pourraient conserver une certaine liberté. Les médecins de Konoha aideraient à reproduire le remède que Lamara avait concocté… Et il y avait aussi le fait qu’entamer des pourparlers avec le Pays de la Pluie allait s’avérer compliqué, bien plus que si l’offre était acceptée. Devait-elle dire oui ? Devait-elle attendre de voir avec les autorités d’Ame no Kuni afin d’avoir toutes les cartes en main pour faire un choix ? Devait-elle refuser l’aide d’un village shinobi qui avait libéré les siens alors que leur terre natale les avait enfermés ? La jeune femme ferma les yeux, et laissa le silence prendre d’assaut la pièce. Tout devait être clair.
    ─ Bien.
La décision avait été prise, et nul doute qu’elle satisferait la grande majorité de son clan.
    ─ J’accepte votre offre, même si je me doute qu’il y a un intérêt, ou une assurance d’ordre militaire derrière. Les Sabakyô vont rejoindre votre village et ainsi devenir des Konohajins.
Lamara pensa à ce qu’il se serait passé si elle avait refusé. Elle aurait dû parler avec les autorités de la Pluie pendant plusieurs jours bien pénibles. Et même si Ame no Kuni aurait accepté de les laisser, bien nombreux seraient les Sabakyô qui n’y croiraient pas. Comment dormir en paix avec un passé tel que le leur… Cela avait créé la peur, le doute. Mais aussi la prévention.
    ─ Mais j’espère que vous saurez tenir vos engagements, et que votre franchise sera ressentie comme vous avez senti la mienne. Car n’oubliez pas qu’il est très facile pour un Sabakyô de contaminer toute une population…
Et si jamais il fallait défendre son clan, Lamara n’hésiterait pas à se sacrifier pour tuer toute une population…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Tsugeku Getaku
Informations
Grade : Genin
Messages : 1154
Rang : B+

Réunion Empty
Message(#) Sujet: Re: Réunion Réunion EmptyJeu 31 Jan 2013 - 3:19

En écoutant sa « capitulation » devant mes arguments, je souris. À sa menace, je fixais mon regard sur elle avec un sourire en coin. Il se dit un silence étrange dans la salle, peut-être que certaines des personnes présentes croyaient que mon interlocuteur était allé trop loin, peut-être étaient-elles simplement attentifs. Si la jeune femme avait été mon principal interlocuteur, chacune des personnes présentes me jaugeait. Mon corps se balança vers l’arrière, alors que ma langue passait sur mes lèvres. Quand j’ouvris la bouche, le petit claquement de la langue humide contre le palais se fit entendre. Je souriais un peu plus largement, avec cette expression un peu bête que mes cicatrices relevaient à chacune de mes expressions souriantes qui le devenait un peu trop involontairement.

- « Ma franchise n’a rien à voir. Normalement, je ne m’attache pas à la franchise, mais rassurez-vous, je suis un homme qui respecte sa parole, bien plus que celle des autres. »

J’avais parlé, un peu penché vers l’avant. Je me levais lentement de ma chaise, portant mes mains à ma gorge ou je replaçais ma cravate avec une impression de ridicule. Il fallait avouer que les circonstances ne se prêtaient pas à ce genre de coquetterie. De toute façon, chacun de ces gestes étaient une moquerie à l’encontre des apparences. Comment pourrais-je représenter une quelconque forme de beauté ou de pureté après tout. Je savais néanmoins que les Sabakyô étaient un bon choix. Il y a de cela quelques minutes, elle était prête à annihiler tout ce que son Clan était et la voilà qui le défendait. Je portais mes mains au col de ma veste, les laissant accrocher là.

- « Tant qu’aux risques de contamination, madame Sabakyô, sachez que, sans avoir l’efficacité des vôtres ni la même forme, je me débrouille bien. Je ferai accompagner les vôtres à Konoha, pour éviter tout ennui contre les vôtres en cours de route. »

Je me contentais de lui tendre la main ouverte, paume vers le haut, presque trop intimement pour être une simple poigné de main symbolique. À moins que ce ne soit encore une moquerie envers toutes les bonnes manières. Pourtant, j’étais fier de Konoha. Pour une fois, peut-être la première, il avait décidé d’écarter les risques de guerre de la main pour jeter un coup d’œil sur ce qu’il voulait. Et, maintenant, les Sabakyô faisaient partis de Konoha. Ils faisaient montre de la même volonté : égocentrique et égoïste. Celle d’imposer dans ce monde vide quelque chose de plus.

[Je te remercie pour ce RP. Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Réunion Empty
Message(#) Sujet: Re: Réunion Réunion Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Réunion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Conquêtes :: Conquête de Ame no Kuni-