N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Bee Movie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Yukio
Informations
Messages : 459
Rang : S

Bee Movie Empty
Message(#) Sujet: Bee Movie Bee Movie EmptyMer 5 Déc 2012 - 22:56

    Kazu et moi étions en route pour retrouver le Pays des Cascades, notre pays natal à nous deux. Notre excursion à Yuki no Kuni n’aura finalement duré que quelques heures, à la grande déception de mon jeune frère. Cela faisait déjà quelques jours qu’il me parlait sans cesse de cette contrée qui nous était inconnue, mais malheureusement nous n’avions pas eu le choix. Ce lieu magnifique d’ordinaire était devenu le théâtre d’une guerre sanglante, où de nombreuses vies ont été perdues. Lamentable, que dire d’autre ? Rien, absolument rien. J’avais beau venir de l’extérieur, et ne rien savoir sur ce qui s’était passé, mais rien ne pouvait justifier de tels actes. Ma mère ne se trompait pas quand elle me disait que la majeure partie des ninjas était dépourvue d’une quelconque once d’humanité. Ses dires se confirmèrent une fois de plus, malheureusement.

    Le retour se fit alors dans le plus grand silence, seul le bruit de nos pas pouvait s’entendre. Peut-être que le jeune médecin entendait ma musique, ce qui ne serait pas vraiment surprenant à vrai dire. Le volume était assez élevé, pour que je puisse en profiter au maximum. De toute façon, Kazu ne dira rien avant d’être arrivé à Taki, puis il ira s’isoler dans sa cachette "secrète". Il passe de longs moments là-bas, une petite grotte cachée derrière l’une des innombrables cascades. Nul n’est censé connaître son existence, mis à part lui et… moi. Je n’en suis pas vraiment fier, mais par curiosité je l’ai pisté il y a quelques années. Mais par respect envers lui, je n’y ai jamais mis les pieds. C’est déjà bien. Il faut bien qu’on ait nos petits secrets personnels aussi. Tout ça pour dire que, le connaissant, il ne m’adressera pas la parole avant un bon moment. Il avait sûrement de décompresser un peu après ce qui s’était passé.

    Nos pas finirent par nous mener à destination, et comme prévu, Kazuki s’en alla pour rester seul. Sa déception allait finir par passer, mais il allait avoir du mal à se remettre de ce traumatisme, de ce qu’il a vu. Ce qui est compréhensible après tout. Une fois arrivé, je m’installai au bord d’une petite falaise, pour réfléchir. Je n’allais pas en parler à mon protégé pour l’instant, mais je comptais bien rejoindre l’un des deux villages que j’avais vu s’affronter, soit Kumo, soit Kiri. Un ninja qui n’est pas immoral comme les autres ne pourrait être que bénéfique pour l’un d’eux. Si les effectifs des villages ninjas ne changeaient pas de mentalité, rien ne s’améliorera. De mon point de vue, j’espérais que la pourriture ne soit pas irréversible, je n’avais pas encore perdu tout espoir. Les choses pouvaient encore changer. Mais avant cela, j’avais quelque chose à régler, ici.

    Ma mère était une experte en invocation, mais je n’ai jamais pu m’y initier pendant qu’elle était encore vivante, étant bien trop jeune. Après, je n’en ai jamais vraiment eu l’occasion, ne sachant pas par où commencer. Mais maintenant, je me dis que j’en aurais besoin si je veux me défaire de ma vie pleine de liberté. Simple précaution. L’art du Kuchiyose était la première étape de ce nouvel entraînement. C’était décidé. Et puis, quelqu’un s’approcha de ma position. Me retournant, je pus voir Kazu qui était venu me voir. Déjà ? Je ne m’attendais pas à le voir de si tôt.

      - Kiri ou Kumo ?


    C’était sa question. Je dois avouer qu’il était perspicace pour son âge, ou alors c’était la déduction qu’il avait faite grâce à ce qu’il savait de moi. C’est possible aussi, mais ça revient au même. Perspicace, c’est le mot. Honnêtement, j’ai toujours cru que ce gamin lisait sans cesse dans mes pensées. Cela avait un côté inquiétant par moment, mais même si ce serait le cas, ça ne me dérangerait pas plus que ça. Je lui faisais confiance après tout.

      - Hmm… J’en sais rien. Il faut que je me décide. Mais avant ça…


    Je m’étais de nouveau concentré sur cette histoire d’invocation. Mon jeune frère pourrait peut-être m’aider. Comment ? On verra bien, il savait peut-être des choses que je ne sais pas.

      - Dis-moi, est-ce que tu as des connaissances en termes de Kuchiyose ?

      - En Kuch… Kuchi… Euh… Quoi ?

      - L’art des invocations. Ca consiste à passer un pacte avec un animal pour être dans la capacité de l’invoquer à n’importe quel moment.


    D’un mouvement, je me redressai, puis je levai mon casque des oreilles. Ma musique continuait de tourner, d’un volume assez fort pour que je puisse encore l’entendre un minimum. Puis je repris.

      - Ma mère s’y connaissait grandement dans ce domaine, elle a réussi à passer un pacte avec une espèce d’insecte : les abeilles. Elles ne sont pas ordinaires, et je sais que ces créatures spéciales vivent à Taki no Kuni, mais je ne les ai jamais trouvées à vrai dire.


    Je laissais un moment de silence s’installer, pour voir si Kazu avait quelque chose à dire sur ça. Il m’était souvent de bon conseil malgré son jeune âge. C’était toujours de bonnes réflexions ou idées qu’il me sortait. Là, je le voyais être en train de réfléchir, un petit moment. Un temps d’attente que je trouvais plutôt suspect, puis d’un signe de tête il me demanda de le suivre. Il partit, et je le suivis pour comprendre le pourquoi de sa subite réaction. Etait-il en mesure de m’aider ? Si c’était le cas, je lui en serais encore plus reconnaissant que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yukio
Informations
Messages : 459
Rang : S

Bee Movie Empty
Message(#) Sujet: Re: Bee Movie Bee Movie EmptyVen 7 Déc 2012 - 6:36

    Le jeune enfant courrait. Et moi, je me contentais de le suivre, sans comprendre tout de suite notre destination. Il semblait connaître ce chemin par cœur en tout cas. Au bout de quelques minutes, nous y étions, au devant d’une cascade. Je connaissais cet endroit… C’était l’entrée de la cachette de Kazu, que je n’étais pas censé connaître. Chut. Mais… Quel était le rapport entre cette grotte et ce que je lui ai dit ? Je n’en savais rien, mais je n’allais pas tarder à le savoir.

      - Derrière cette cascade, il y a une grotte. On peut s’y faufiler par là sans être trempé.

      - Ah bon ? Je te suis.


    C’est en simulant l’étonnement que j’avais parlé, et ça avait l’air de bien avoir marché. Je suis un très bon acteur, maîtrisant la moindre de mes mimiques, vous vous en rendrez vite compte avec moi. Enfin bref, je suivis donc le jeune garçon. Lui étant plus petit, plus mince, il arrivait à passer sans problème entre l’eau et la pierre. L’espace était insignifiant pour moi, et ça n’a pas été la même histoire. J’étais trempé, totalement décoiffé. Cette scène s’était avérée être comique pour Kazuki. Moi, ça ne m’avait franchement pas fait rire. Heureusement que mon casque et mon baladeur étaient résistants, et totalement invulnérables à l’eau. C’est du pur "Made in Taki", indétrônable. Ne prêtant plus attention au gamin, j’observais attentivement les alentours. Il n’y avait rien à première vue, nous étions encerclés par la chute d’eau et la paroi de pierre.

      - Et on f…

      - Chut !


    Bon… Ok. On allait bien voir. Ne faisant plus aucun bruit, j’attendais. Plus aucun son n’était perceptible, mis à part…

      - Ta musique…


    Oui, ma musique. C’est ce que j’allais dire. Je coupais donc complètement le son pour nous laisser dans le silence le plus total. Il ne nous restait plus qu’à attendre. Seulement, j’aurais bien voulu savoir ce qu’on faisait ici. Il n’y avait rien dedans, je ne comprenais pas ce que mon frère trouvait à cet endroit. Mais bon, n’ayant pas le droit de parler je devais me contenter d’attendre.

    Et puis un son. Mon attention s’était entièrement focalisée dessus. Un son bien régulier, qui s’approchait de nous, puis s’en éloigna. Ce son ne m’était pas inconnu, c’était bel et bien un bourdonnement. Ce serait… Les abeilles que je recherche ? Kazu devait entendre ce bruit fréquemment, et a donc fait le lien avec ce que je lui avais dit. Tout s’explique maintenant. Me levant, je collais mon oreille sur la paroi de pierre, le plus proche possible de la provenance du son. On l’entendait bien, en train de s’éloigner. Doucement, je tapai sur cette paroi, qui ne me semblait pas très épaisse. Un sourire en direction de mon frère, pour le remercier, puis je concentrais du chakra dans mon poing. Ma main heurta le mur qui vola immédiatement en éclats. Au final, même sans chakra ça aurait cassé, tant pis. Et puis derrière, j’étais très surpris de ce que j’étais en train de voir. Une petite forêt riche en couleur, à l’intérieur même de la grotte. On se croirait dans un autre monde, c’était tout bonnement incroyable.

    Mais je ne voyais personne. Aucun insecte en vue. On s’avançait, empruntant un chemin entre les arbres. Un long moment de marche s’ensuivit. Mais celle-ci était agréable, vraiment agréable. La vue qu’on avait était magnifique, et même l’odorat était comblé par cette végétation abondante. Pas de doute, on avait atterrit au paradis, c’était une certitude. Toutefois, je restais sur mes gardes. Je pourrais être considéré comme un intrus ici. Ne sachant pas grand-chose sur leur peuple, je ne pouvais pas prédire s’ils seraient capables de nous attaquer. Tout à coup, je sursautai. Un bourdonnement siffla près de mon oreille, mais je ne vis rien ensuite. Puis l’insecte repassa à folle allure devant mes yeux. On était repéré maintenant. Puis il s’arrêta devant moi. C’était bel et bien une abeille qui était… Encore plus petite que d’ordinaire. Je peinais à bien la discerner.

      - Bonjour humains ! Je bzuis Baby-Bee !

      - Euh… Enchanté. Je suis Kyoku Ryûji et voici…

      - Ah ! Attends, t’as bien dit Kyoku ?

      - Oui.


    Elle resta statique, puis nous tourna autour à toute vitesse. Puis s’arrêta de nouveau.

      - Mais oui, bz’est bien toi !

      - Comment ça ?

      - Autrefois on travaillait pour ta mère petit. T’étais tout petit à l’époque !


    Elle s’est vue elle avec sa taille de schtroumpf ? Enfin bref. J’étais bel et bien tombé sur les anciens Kuchyioses de ma mère, j’y étais enfin. Cela faisait quand même quelques années que je cherchais un peu, alors que là en m’y mettant sérieusement il m’avait fallu que quelques heures. Enfin, c’était surtout grâce à mon frère à vrai dire, c’était lui qui savait inconsciemment l’endroit où ces abeilles se trouvaient. Je lui devais beaucoup sur ce coup. La petite abeille nous parlait sans cesse, elle nous racontait sa vie, celles des autres, elle racontait des anecdotes pas très marrantes avec ma mère… Je n’ai jamais vu quelqu’un parler aussi vite et autant que ça. N’importe qui aimerait lui couper les cordes vocales une bonne fois pour toute. En quelques minutes, je connaissais le moindre passage de sa vie, et je souffrais d’un bon mal de crâne. Malheur, c’est quoi cette chose…

      - Bon et bzinon, vous faites quoi ici ?


    Enfin quelque chose d’intéressant. Ce n’est pas trop tôt. Je pris donc la peine de lui expliquer en détail la raison de notre venue ici. Que je souhaitais passer un pacte avec leur peuple. Un moment de silence. Enfin.

      - Bz’est impobzzible. Les reines ne bzont pas là, je ne peux rien faire. Il faudrait revenir dans une bzemaine ou deux.

      - C’est vraiment impossible… ? Je ne peux pas me permettre d’attendre…

      - Hmm… Je veux bien prendre le ribzque, comme on a déjà eu affaire à ta mère. Mais tu abzzumeras toi les conbzéquenbzes. Tu auras bzûrement le droit à la colère de Popbz.


    Un soulagement, c’était le cas de le dire. Même si cette histoire de colère de Popbz m'intriguait. Ou Pops sûrement. Je la remerciai, lui demandant ensuite la manœuvre à suivre. Il fallait déjà que j’attende qu’elle ramène une sorte de parchemin. En attendant, Kazu et moi nous étions installés dans l’herbe. Maintenant que j’y pense, il pourrait lui aussi signer ce pacte, non ? Après tout, sans lui je ne les aurais jamais trouvées, et son niveau était plutôt pas mal pour son âge. Il pourrait tenter le coup, mais disait ne pas se sentir prêt. Il avait vite pris conscience qu’un Kuchiyose n’était pas un jouet, et que ça demandait quand même beaucoup de chakra. Mais bon, c’est son choix après tout. Il pourrait le signer plus tard au pire, ça ne changerait pas grand-chose.

    L’abeille se fit attendre, mais nos oreilles profitaient de ce calme. J’avais presque envie de m’allonger dans l’herbe et de dormir. C’était d’ailleurs ce qu’avait fait le jeune médecin, n’ayant pas pu résister à la tentation. Puis le moulin à parole ailé revint, transportant un parchemin qui devait faire peut-être plus de cent fois sa taille. Bon c’était léger, mais quand même. Je comprends mieux maintenant pourquoi elle avait été si longue. Elle me tendit ce fameux parchemin que j’ouvris. A l’intérieur, plusieurs noms s’y figuraient, dont celui de ma mère. A côté, un espace vide. Me mordant le pouce, un filet de sang coula. Je m’en servis donc comme si c’était de l’encre, puis j’y inscrivis mon nom. Le pacte était donc passé, à ma plus grande joie. Réveillant Kazu, je l’informai que c’était fini, puis on sortit de la grotte. Baby-Bee, on allait se revoir, ta compagnie me donne des migraines, mais je sais que tu seras une fidèle alliée avec tes congénères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Bee Movie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-