N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le chasseur chassé feat. Kairi [Rang B]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Samui Kyōji
Informations
Messages : 382
Rang : A+

Le chasseur chassé feat. Kairi [Rang B] Empty
Message(#) Sujet: Le chasseur chassé feat. Kairi [Rang B] Le chasseur chassé feat. Kairi [Rang B] EmptyLun 3 Déc 2012 - 20:43

Citation :
Kaguya Kairi votre mission si vous l'acceptez est de retrouver la trace d'un certain roi de l'évasion nommé Kayu. Il n'est pas dangereux mais Kiri a décidé de le mettre en prison pour qu'il nous permette de trouver d'autres individus du même genre. Sa réputation n'est plus à faire, mais cette fois-ci il a décidé de jouer un peu avec le village en accrochant des notes explosives un peu partout. Pour vous faciliter la tâche, il a dessiné à la main une carte très précise du village et y a marqué l'emplacement de tous les parchemins. Vous avez 2h pour tous les enlever sinon le village risque de subir de lourd dégâts, bien entendu retrouver la trace de ce fuyard fait aussi partie de votre mission... Attention aux surprises tout de même, on va sûrement vous mettre des bâtons dans les roues!!

La team s'était agrandie. J'avais recruté avec succès le jeune - bien que plus vieux que moi - Hasegawa Gin. J'avais enfin un membre, autre que moi, dans mon équipe ! C'était le début d'une histoire palpitante. Je les ferrais suer pour qu'ils deviennent meilleurs et qu'ils soient reconnus par le village. Ils deviendront de grands ninjas sous mon aile, enfin je l'espérais. Et puis pour le moment nous n'étions que deux. Il me fallait d'autres recrues mais j'avais déjà quelques idées en tête. Une femme avait attiré mon attention. Elle était encore plus âgé que Gin mais ses capacités étaient toutes aussi intéressantes que le sabreur : elle faisait partie du clan Kaguya. Elle pouvait donc maîtriser les os de son corps à sa guise. Aptitude plus qu'utile au corps à corps et pourquoi pas à semi-distance. J'avais envie de voir ça de mes propres yeux. Je n'avais pas directement testé l'autre Genin en phase de combat réel mais cette fois-ci j'étais énormément tenté. Je la recruterais surement, mais mettre un petit peu de piment n'allait pas faire de mal.
C'est ainsi que je demandais à ce qu'on lui donne une mission de rang B. Elle devrait toute faire pour réussir tandis que je serais là pour lui mettre des bâtons dans les rues. Qui sait elle pourrait même réussir l'objectif. C'était le but du test en même temps. Je prenais donc connaissance de la carte qui avait du être fourni à la Genin. Je savais déjà à peu près où les parchemins étaient placés puisque je suivais le fugitif depuis des jours. Ce n'était pas dans mon genre de couvrir des criminels. Mais même si elle échouait, il finirait dans tous les cas en prison. Son but était de détruire les parchemins et de capturer le brigand elle-même.

« Le jeu va commencer. » dis-je en observant Kairi.

J'étais caché dans l'ombre pour ne pas qu'elle me voie. Elle ne devait pas s'attendre à ce que quelqu'un l'observe. Je comptais bien la suivre et l'empêcher un maximum de réussir cette mission. Pour le moment je lui laisserais détruire les cinq premiers parchemins explosifs. C'est après que cela se corsera. Quelques parchemins étaient disposées dans une salle de l'Académie. J'avais bloqué l'accès du couloir avec une technique Hyôton. Pour le moment elle ne s'en rendrait pas compte puisqu'elle n'était pas encore arrivée à cette étape. Mais quand elle parviendra à ces parchemins le véritable jeu pourra alors commencer. Le compte à rebours était déjà lancé. Elle n'avait que deux heures pour contrecarrer les plans du vil fugitif. Tout reposait sur ses épaules. Allait-elle passer l'épreuve avec succès ? Ou est-ce que je serais obligé de le capturer moi-même après avoir échouer la Genin ? C'était une très bonne question. Si elle faisait partie du clan Kaguya elle devait voir un potentiel assez grand. Elle devait savoir se débrouiller et puis elle était âgée. Elle devait donc avoir de l'expérience. Mais j'étais tout de même gêné à lui mettre des bâtons dans les roues : je n'ai pas l'habitude de côtoyer la gente féminine et cela me met dans tout mes états. Même si elle ne me voyait pas le simple fait de l'observer me faisait rougir. Je commençais à redouter le moment où elle passera sous mes ordres. J'aurais du mal à me faire respecter surtout au vue de mon âge.



Dernière édition par Samui Kyōji le Jeu 6 Déc 2012 - 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūko
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 144
Rang : B+

Le chasseur chassé feat. Kairi [Rang B] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le chasseur chassé feat. Kairi [Rang B] Le chasseur chassé feat. Kairi [Rang B] EmptyMar 4 Déc 2012 - 22:22

Je venais de recevoir une mission de rang B qui avait pour but de rattraper un certain Kayu, un bandit que Kiri pourchassait ainsi que débarrasser le village de parchemins explosifs posés sur quelques endroits. J’avais deux heures pour accomplir ma mission qui apparemment allait être assez difficile. On m’avait donné une carte qui était très précise sur l’emplacement des parchemins, cette carte allait m’aider dans ma mission enfin je l'espérais. Il y avait en tout neuf parchemins cachés dans le village qui n’attendaient qu’à exploser pour causer de lourds dommages aux villages. Le premier se trouvait dans la cave d’un restaurant en plein centre ville, je couru donc directement en direction de ce parchemin. Une fois arrivé devant le restaurant je fit le tour du bâtiment pour trouver la petite porte qui menait à la cave, évidemment elle était verrouillée. Je sortit donc un os de mon corps de la taille d’un cure-dents mais un peu plus épais pour essayer d’ouvrir la porte avec cela. Et réussi! J’entrais donc la pièce qui n’était que éclairée avec le rayon de soleil qui passait à travers la porte entre ouverte, cette lumière éclairait directement le parchemin explosif qui était attaché à un mur au dessus des réserves de poisson.Je l’enleva du mur pour le désactiver et le mit dans ma poche. C’était un jeu d’enfant. Je sortit de la pièce et referma la porte derrière moi tout en sortant la carte de mon autre poche, le deuxième parchemin se trouvait un peu plus loin sur la façade arrière d’une petite maison.

La maison était environ à deux-cent mètres de où je me trouvais, en courant j’y étais après seulement cinq secondes. Des yeux je cherchais le parchemin mais il n’était pas visible à qui le voulait, il était bien caché tout au bas du mur arrière entre une petite fente. Je l’avais vu, et j’allais directement le prendre avant qu’il ne puisse faire du mal à quiconque. Ce parchemin-ci était lui aussi désactivé à présent et se trouvait dans ma poche intérieure de ma veste. Le troisième était à l’autre bout du village près des quartiers résidentiels où tout les bourges se trouvaient dans leur belle petite maisonette. Des gens qui n’avaient aucune idée des dangers qu’ils couraient. En allant jusque là-bas je regardais aussi autour de moi pour voir si je ne voyais toujours pas de visage qui n’était pas le bienvenu dans ce village. Toujours rien. Sûrement que l’homme était parti dans les bois aux alentours pour surveiller le village, je le rattraperai après avoir désactivé les parchemins.

J’étais arrivée dans le quartier résidentiel où certains gens me regardaient déjà de haut du fait de la couleur de mes cheveux et donc de mon clan. Ca ne me faisait rien, j’étais déjà accoutumée à ces jugements et donc j’avançais dans le quartier vers ma cible. Le petit bout de papier à grandes conséquences se trouvait dans un égout en dessous d’un grande villa qui venait d’être bâtie. Après quelques secondes j’avais trouvé une entrée dans une petite allée avec une porte en fer, non verrouillée cette fois-ci qui menait vers les égouts du village. Il faisait noir à l'intérieur et j’étais sur mes gardes, prête à affronter n’importe quel ennemi qui pourrait se cacher dans les ombres des murs et eaux sales de Kiri. En avançant j’avais marché sur la queue d’un rat qui émit un petit cri de douleur avant que je ne lui crache dessus. Sale bestiole. Mes os étaient prêts à sortir de mon corps à n’importe quel moment et l’on pouvait bien voir leurs contours à travers ma peau. Dans le premier couloir il n’y avait rien à signaler, ni dans le deuxième qui virait vers la droite. Sur la carte il était marqué que le parchemin se trouvait dans le quatrième couloir de la gauche et donc j’avançais sur mes gardes jusque là. Et le voilà, encore un parchemin de trouvé sauf que celui-ci était bien accroché à une canalisation donc il fallait que je le désactive avec mon kunaï.

Une fois le troisième fini je regardais où se trouvait le prochain qui pouvait nuire au village. Il se trouvait dans un arbre sur une cour principale devant le palais du Mizukage, c’était donc un parchemin important vu qu’il pouvait détruire le palais de notre leader. Certains simples marchands se promenaient sur cette cour en train d’admirer le palais, je m’approcha donc d’une manière subtile de l’arbre pour ne pas qu’un passant me voie et puisse paniquer. Avec mon chakra et le vent dans les airs je me propulsa dans la plus haute branche de l’arbre, un arbre solide et vieux, en marchant très rapidement sur le tronc. Si rapidement que l’oeil d’une personne normale ne pouvait pas le voir. Le parchemin était collé au tronc principal de l’arbre juste à coté d’un petit trou où se trouvait un écureuil, qui allait être sauvé apparemment. Au moins j’aurais sauvé un animal dans ma vie. Le quatrième parchemin décroché, il ne m’en restait plus que cinq à trouver.

Plus que cinq à trouver et un quart d’heure venait déjà de passer, je devais me dépêcher. En regardant dans la foule je vit le visage du bandit et par réflexe je sauta de l’arbre pour le poursuivre mais il commença à courir car apparemment il avait volé quelque chose à un marchand. Je commençais à courir derrière lui pendant qu’il se dirigeait vers le marché de Kiri, un échappatoire parfait entre toute la foule. J’essaya de le suivre mais dû abandonner après quelques minutes car le marché était bondé de monde, c’était le jours des promotions spéciales et donc le jour le plus rempli de civils. Il était hors de ma vision, je ne le voyais plus. Ca ne me servirait à rien de chercher maintenant et je décida donc de continuer à chercher les parchemins. Le cinquième se trouvait à l’académie dans le hall d’entrée apparemment, une bonne cible pour éliminer le plus possible de shinobis et futurs shinobis.

Pleins d’enfants se trouvaient dans le hall, prêt à aller à leur entrainement pour acquérir le bandeau que je portais sur le front. Ils ne me connaissaient pas et me regardaient avec des yeux ronds pendant que je traversait le couloir vers la dernière porte. Le parchemin se trouvait derrière un tableau d’annonces qu’on ne savait pas bouger pour le prendre. Je me demandais comment le bandit avait fait pour le mettre là mais en tout cas j’allais l’enlever. Regardant autour de moi pour voir si il n’y avait pas d’enfant dans les parages je fit pousser un long os tout fin de mon index droit. On aurait dit une longue aiguille blanche avec une pointe transperçante. Je glissa mon os entre le tableau et le mur pour couper le parchemin du mur, le parchemin glissa du mur et tomba par terre avant que je ne le ramasse.

Après en avoir désactivés cinq je devais encore en trouver quatre dont plusieurs se trouvaient dans une salle de l’académie au deuxième étage. Je monta donc les escaliers pour me trouver dans le couloir du deuxième niveau. Seulement, à la dernière marche de l’escalier il me fût impossible d’avancer dans le couloir car celui-ci était bloqué par un sorte de pilier de glace. C’était donc cela qu’il voulait dire avec ‘des bâtons dans les roues’. Quelqu’un me bloquait le passage au parchemins situés dans la salle de l’académie. Je me demandais qui pouvait bien être cette personne mais pour l’instant je devais trouver un moyen de franchir le couloir. Peut-être cette glace n’était elle pas très résistante?

« Yaiba Kensei. »

Je collectais l’air présent dans le bâtiment pour me créer une lame de vent de sorte à frapper le pilier. Quand tout l’air fût collectée dans ma lame et qu’elle était complète je fit un mouvement rotatif vers l’arrière avec mon bras de sorte à prendre plus de vitesse tout en m’éloignant un peu de pilier. Puis je frappa de toute mes forces avec ma lame dans ce pilier de glace et entendit quelques craquements. Mais c’était tout, ma lame elle-même n’avait pas suffit à casser la glace, seulement à lui infliger quelques dégâts minimes. Peut-être que si j’essayais avec mon Kekkei Genkei cela pourrait marcher. J’étira mes bras, mes mains et mes dix doigts devant moi droit vers le pilier.

« Teshi Sendan. »

Mes dix phalanges sortaient de mes doigts pour aller se lancer tels des petits projectiles droit dans les petites fissures que j’avais déjà crée ce qui les agrandit encore plus. Mais encore, pas de grand dégâts. Je commençais à perdre du temps et ça m’énervait. Plus de petites techniques C alors vu que apparemment celui qui voulait me mettre des bâtons dans les roues n’était pas si faible que ça.

« Hakujin Hone. »

Je fit sortir de mon épaule un os d’une résistance extrême et avec des bords tranchant, cet os devenait une lame de trois mètres de long et d’une épaisseur de plusieurs centimètres. D’un coup et avec toute ma force je transperça le pilier de glace au mileu des petites fissures et le pilier, enfin, céda à la force de ma lame. Il se divisa en deux et tomba par terre me laissant ainsi le passage vers le couloir. Je savais enfin avancer dans le couloir et j’arriva à mi-chemin déjà sans autre obstacle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Kyōji
Informations
Messages : 382
Rang : A+

Le chasseur chassé feat. Kairi [Rang B] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le chasseur chassé feat. Kairi [Rang B] Le chasseur chassé feat. Kairi [Rang B] EmptySam 8 Déc 2012 - 11:21

Elle arrivait. Elle se rapprochait plus en plus du couloir dans lequel je l'attendais. Enfin, plutôt que mon pilier de glace l'attendait. Car j'étais un peu plus loin. Cela serait trop facile pour moi si je m'en prenais à elle alors qu'elle tentait de détruire ma technique. Je préférais voir comment elle pouvait se débrouiller. Alors j'attendais patiemment de l'autre côté de la glace qu'elle passe. Je commençais tout de même à un peu me faire chier. Cela faisait déjà quelques minutes que j'attendais, mais elle s'occupait des autres parchemins qu'il y avait dans l'académie. Ce n'est qu'après qu'elle arriva enfin. Je le savais grâce à ma technique de sensorialité, mais aussi au bruit qu'elle faisait en essayer de briser la glace. Je ne savais pas trop quelle technique elle était entrain d'utiliser mais cela n'avait pas l'air de marcher. Elle en était déjà à deux et elle n'avait toujours pas réussi à passer. En tout cas, elle se rapprochait du but. Je fis donc quelques signes et des clones de glace apparurent à mes côtés. Je partis donc un peu plus loin pour l'attendre dans la pièce où se trouvait les parchemins. Trois clones vinrent avec moi. Cinq, c'était un peu beaucoup pour elle. Voyons voir si elle arriverait à se débrouiller avec deux.
C'est alors que la glace se brisa. Le pilier fut littéralement coupé en deux. Il vola en milles éclats, laissant la Kaguya passer au travers. Elle était là avec une lame assez particulière : en effet, c'était un os ! Voila donc la capacité des Kaguya. C'était la première fois que je le voyais réellement de mes yeux. C'était impressionnant. Je partais donc avant qu'elle me voie. De toute façon, elle verra mon visage à cause de mes clones. Mais ça, ce n'était pas important.

Nous étions tout deux en face d'elle. Kyoji nous avait fait apparaître pour qu'on l'a retienne. Il voulait la recruter dans son équipe et donc il fallait la tester. Quoi de mieux que de lui mettre des bâtons dans les roues lors d'une mission ? C'était un choix judicieux que nous apprécions. La jeune femme s'avançait vers nous. C'est alors que nous parlions tout deux en même temps :

« YOU SHALL NOT PASS »

C'est alors qu'un de nous deux expulsa de sa bouche une boule d'eau Une technique de faible puissance qui allait faire office de diversion. En effet, j'utilisais un boost de vitesse pour arriver près d'elle assez rapidement et expulser de ma bouche des bulles d'eau explosive. Nous allions voir de quoi elle était capable. Ce n'était pas un combo très perfectionné ni même destiné à faire des dégâts. Il fallait voir comment elle pouvait s'en tirer. Nous étions impatients de voir les techniques d'une Kaguya. Ce n'était pas souvent que l'on pouvait voir un ninja se battre avec ses os. En plus, nous avions attaqué au corps à corps exprès.


J'attendais patiemment dans la pièce suivante avec mes trois autres clones. Je ne savais pas ce qu'il se passait dans le couloir mais j'avais confiance en mes clones. Ils pourraient la retenir, au du moins la tester. En tout cas j'espérais au moins qu'elle arrive jusqu'ici. Cela serait vraiment bête qu'elle perde face à mes deux clones. Et puis si ça serait le cas je ne la prendrais pas dans mon équipe. Mais j'en doutais fortement. La puissance de mes clones n'était pas grande, elle n'aurait pas du mal à s'en débarrasser. Mais il en restait trois, plus l'original.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūko
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 144
Rang : B+

Le chasseur chassé feat. Kairi [Rang B] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le chasseur chassé feat. Kairi [Rang B] Le chasseur chassé feat. Kairi [Rang B] EmptyLun 10 Déc 2012 - 19:06

Enfin arrivée à passer je me retrouvais dans le couloir menant à la pièce où se trouvaient des parchemins, dans le couloir même il n’y en avait pas donc il ne fallait pas que je m’attarde. Je voulais avancer mais cela n’était pas possible car il y avait deux clones qui se trouvaient devant moi qui étaient donc les répliques identiques de la personne qui voulait me mettre des bâtons dans les roues. C’était un jeune garçon, un gamin même qui avait l’air très jeune, beaucoup plus jeune que moi mais il ne fallait pas se fier à l’âge dans un combat. Il devait sûrement être bien plus fort que moi, surtout si c’était lui qui avait posé ce pilier de glace devant l’entrée du couloir. Me voila donc devant deux clones qui ne voulaient pas me laisser passer pour aller dans la pièce suivante, il fallait que je les combattes pour pouvoir y entrer. Les clones ou plutôt leur créateur avaient l’air de petit gamin frêle aux cheveux argentées et aux yeux rouge pâle. Tiens, on pouvait presque dire qu’il me ressemblait sauf que ce n’était pas une jeune femme et ses cheveux n’étaient pas aussi longs que les miens évidemment. Ses muscles n’étaient sûrement pas une réelle image de sa force et je pris donc la précaution de ne pas le sous-estimer, ni lui ni ses clones.

Le premier clone ouvrit la bouche pour en expulser une boule d’eau, cette boule d’eau n’avait rien d’extraordinaire et je réussis à repousser la boule en utilisant ma technique Tatsumaki et en faisant un mouvement rotatif sur un pied pour créer du vent insufflée avec du chakra. Ce petit bouclier m’avait protégé de la boule d’eau tandis que celle-ci explosa légèrement contre le bouclier de vent. Mais cette attaque n’était qu’une diversion car le deuxième clone arriva près de moi très rapidement, sûrement grâce à un boost de vitesse et expulsa cette fois-ci une demi-dizaine de bulles explosives vers moi. Ils attaquaient près de moi et donc j’allais pu utiliser mes techniques de corps à corps. Ces dix bulles avancèrent vers moi pour m'infliger des dégâts. Je décida de commencer à utiliser mes os, pendant que mes dix phalanges poussaient en dehors de mes dix doigts je m’éloigna un peu plus des bulles par une roue en arrière puis en me retournant j’envoya mes dix phalanges droit sur les dix bulles pour les éclater une à une. A chaque fois qu’une de mes phalanges toucha une bulle celle-ci explosa en une petite nuée de chakra dont la source était le clone.

Il ne fallait pas que je perde du temps et donc je devais me débarrasser de ces deux clones le plus vite possible, si ils voulaient se battre au corps à corps alors c’est ce que nous allions faire. Pendant que ma technique Teshi Sendan éclata les bulles j’en profitais pour utiliser une autre technique des Kaguya, Yanagi no Mai. Mes os de mes deux avants bras sortirent de tel sorte à avoir deux lames accrochées à mes bras pour trancher l’ennemi dans un combat de corps à corps. Il fallait que je les tranche comme des bestioles pour les faire éclater et continuer mon chemin. Le temps était précieux car pendant que tout ce cinéma continua je m’imaginais déjà que le bandit devait bien avoir eu le temps de s’échapper. Ce bandit devait sûrement se trouver aux bords du village pour partir avant que le village n’explose.

Une demie heure s’était déjà écoulée et il fallait que je me dépêche car sûrement que l’auteur de ces clones allait encore réapparaitre plusieurs fois pour m’empêcher de mener à bien ma mission. Je ne le laisserais pas faire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Le chasseur chassé feat. Kairi [Rang B] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le chasseur chassé feat. Kairi [Rang B] Le chasseur chassé feat. Kairi [Rang B] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le chasseur chassé feat. Kairi [Rang B]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-