N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 Mets moi une claque, je te mords le bras. [MISSION - C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Mets moi une claque, je te mords le bras. [MISSION - C] Empty
Message(#) Sujet: Mets moi une claque, je te mords le bras. [MISSION - C] Mets moi une claque, je te mords le bras. [MISSION - C] EmptyVen 23 Nov 2012 - 0:05

UNE TRAQUE

Spoiler:
 

Chaque ninjas se doit d'effectuer des missions, bien loin d'être une corvée c'est aussi une nécéssité, pour le bien du village, pour l'enrichir, ainsi que rendre service. Mais avant tout cela est nécessaire à la santé du ninja, à sa stabilité mental, c'est une sorte de décompression, se sentir vivant et actif, réaliser de bonnes actions, voilà pourquoi les missions étaient si importantes dans le village. Ce qui était plus problématique était le peu de nombre de personnes se rendant compte d'une telle importance, certains diront qu'ils n'ont pas le temps, d'autres qu'ils n'ont pas envie, mais le fond est que ce sera à d'autres ninjas de les réaliser et de se salir les mains, ainsi les fainéants profitent du système tandis que les courageux risquent leur vie. Triste, mais pourtant c'était la réalité. Ainsi notre protagoniste faisait partit de ceux se salissant les mains, risquant leur vie, bien que pour le moment ses missions ne soient pas d'un grand risque, mais tout peut arriver dans le village de Kiri. Surtout depuis l'ère de la brume sanglante, rien n'est plus sur dans de tels lieux, la nuit on peut entendre quelques cris, des gens disparaissent, c'était bien trop risqué de se promener seul désormais la nuit, mais cela n'empêchait pas le Gekei de déambuler dans la ville la nuit, à vrai dire peu de choses l'arrêtaient.

Mais le réel sujet n'était pas là, en effet Akishi venait de recevoir en cette douce matinée une lettre importante, ou plutôt un ordre de mission. Un Genin faisait subir un règne de terreur aux aspirants du village profitant de sa force et jouant avec leur faiblesse, notre héros eut un léger rictus en pensant aux aspirants qui se faisaient maltraités, mais après tout il ne pouvait les laisser tomber, il avait la promesse de protéger son village ainsi que ses habitants. Cependant la chose n'était pas si simple, il fallait tout d'abord retrouver le Genin, de ce fait une petite traque allait être organisée par notre protagoniste, il allait le pister le fameux jeune homme, le chercher dans tous les coins de Kiri, même si cela signifiait passer la nuit dehors ou même sous une pluie phénoménale, une fois que le Gekei avait un objectif il était impossible de lui enlever de la tête. A vrai dire Akishi avait grandit dans un tel contexte, toujours exécuter les ordres qu'on lui donnait, toujours obéir et ne jamais broncher, tout en sachant que l'échec ne lui était jamais permis, seul la victoire était envisageable. C'était d'ailleurs pour ça qu'il s'était fait remarquer au sein du clan, pour ses rares échec et pour ses nombreuses victoires. Son nom ne se murmurait pas encore dans le village caché de la brume, mais avec le temps il allait faire parler de lui, bien qu'il en ait pas forcément envie, il préférait garder cette allure humble, un homme modeste avec une puissance somnolant en lui.

Ainsi nous retrouvions notre garçon dans sa demeure, la lettre en main il vint à la déposer au bord de la fenêtre après l'avoir lu, désormais il allait devoir aller se doucher, la traque de la veille parmi les sentiers battus l'avait couvert de crasse, si bien que son pelage blanc lors de sa transformation était désormais marron. Allant à la douche,, au bout de quelques secondes il put enfin sentir le torrent d'eau s'abattre sur son corps, notre héros se sentait revivre, comme si la chaleur prenait doucement possession de son corps, l'emportant tout en le faisant voyager. Oui il se voyait bien sous un soleil de plomb au bord d'un lac pour seul bruit le cri des oiseaux ou quelques biches viendraient se désaltérer au bord de l'étendue d'eau. Cependant ce n'était qu'une utopie, dans une époque telle que la sienne il y avait désormais peu de place pour les rêves. La réalité était telle que les biches se faisaient tuer à la moindre occasion, les lacs étant dévastés par la guerre. D'autant plus qu'il n'y avait plus aucune place pour les moments de repos, tous les hommes étaient réquisitionnés, il y avait un tas de missions à effectuer, des rôles à jouer au sein des clan et de plus le Gekei s'était mis en tête de retrouver son senseï, son second père. En fait c'était fou comment un homme pouvait avoir des rêves et la seconde d'après les voir partir en fumer, oui ce serait de ne pas avouer qu'Akishi rêvait désespérément de liberté, après tout il avait un fond de loup et les loups sont des animaux sauvages. Mais pour lui sa réelle place était au sein du village, il savait qu'il avait un rôle à jouer.

Sortant alors de sa demeure une fois s'être préparé, de s'être habillé comme à son habitude, du moins cela ne dura que quelques secondes vus qu'une fois sortit on pus entendre un léger bruit puis un grognement féroce. Oui, il venait de se transformer en loup blanc, à vrai dire il en avait besoin pour pouvoir traquer sa cible, il avait reçu une sorte de petit gilet du jeune Genin qu'un aspirant avait pus lui arracher, cela était peu, mais pour notre protagoniste cela suffisait pour pister le malotru. Il commença alors par se rendre vers la piste principale l'académie, là où l'odeur se faisait la plus sentir, il allait à une vitesse assez lente, à vrai dire Akishi prenait son temps, il n'était pas pressé et ce dernier voulait être sur de la réussite de son objectif. Mais, il ne lui fallut que quelques minutes pour se rendre à l'école des ninjas, ainsi une fois arrivé sur place il fut choqué de constater que l'odeur s'était déplacée, elle était partit dans une autre direction. Au passage il put croiser quelques aspirants qui venaient de se faire passer à tabac par le Genin, mais il ne leur parla pas, ces derniers étaient impressionnés de voir un loup, ne connaissant pas bien encore les différents clan du village caché de la Brume. Il repartit alors en direction de la piste, cette fois-ci il accélérait sa course, il ne voulait pas le rater, sa truffe lui ordonnant à chaque fois de tourner à gauche ou à droite et après plusieurs minutes de course il trouva enfin le jeune garnement dans une ruelle sombre proche du centre ville, quelques mots sur une voix rauque, ou plutôt féroce de la part d'Akishi furent prononcés:

- Je t'ai enfin retrouvé...


La bête faisait désormais face au Genin, il l'avait donc eut, au bout de deux heures au total de recherches, la phrase avait été prononcé sur un accent assez bestial, mais assez clair pour se faire comprendre. Notre protagoniste était assez proche pour réagir à toute situation, il tenait l'homme, désormais il était le loup et le garçon était son gibier...




Dernière édition par Gekei Akishi le Sam 24 Nov 2012 - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Mets moi une claque, je te mords le bras. [MISSION - C] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mets moi une claque, je te mords le bras. [MISSION - C] Mets moi une claque, je te mords le bras. [MISSION - C] EmptyVen 23 Nov 2012 - 0:06

LA CAPTURE


Comment un Genin pouvait-il arriver à faire du mal à des êtres inférieurs à lui, comment un tel sentiment de haine pouvait naître en lui pour peu à peu le consumer et l'emmener tout droit à sa perte. Car oui désormais le jeune gamin était condamné, il allait recevoir une correction incroyable de la part du Gekei, autant dire que le spectacle ne serait pas dès plus plaisant à voir, à part si les habitants aimaient voir un combat. Du moins ces derniers temps le village de Kiri était dès plus violent, c'était l'ère de la brume sanglante, plus rien n'était pareil, les habitants étaient plus stressés, les Hommes ne se faisaient plus confiance, la solitude s'étant emparée de chacun d'entre eux, la haine ayant fait du village son fief. Ainsi la scène était dès plus consternante, Akishi sous sa forme de loup blanc débordait de rage, regardant attentivement son opposant dans les yeux, il était comme déterminé à faire du Genin sa victime, mais chose étrange son ennemi ne tremblait, à vrai dire il affichait même un sourire. Comme si il avait voulut ce rendez-vous, comme si finalement l'arroseur était l'arrosé. Pourquoi? Au bout de quelques secondes Akishi sentit comme un vide en lui, il venait d'être bêtement plongé dans un Genjutsu en ayant croisé les yeux de son ennemi...

C'était une erreur de débutant certes, mais là ce coup le loup ne l'avait pas prévu, bien trop concentrer sur la haine qui était montée en lui, trop pris par la traque de son ennemi il en avait oublier de se renseigner sur ses capacités. De ce fait il lui fallut quelques secondes avant de sortir du piège, des précieuses secondes que son opposant s'empressa pour mettre un coup de pied dans le thorax de l'homme bête et ainsi prendre la fuite. Notre protagoniste ne se tordait pas de douleur loin de là, au contraire le coup l'avait fait sortir du Genjutsu ce qui lui permettait désormais de repartir traquer le Genin qui était déjà bien à quelques mètres du point de départ, désormais il fallait tout refaire et on put entendre un grognement terrible du zoomorphe, d'un bond il repartit en direction de son ennemi, sa course était plus que rapide sur quatre pattes il possédait une agilité telle que la ville était pour lui un terrain de jeu. D'autant plus qu'il connaissait le village par cœur, c'était pour lui un avantage incroyable sur son adversaire qui lui était sur deux pattes et ne possédait pas la vitesse d'Akishi. D'ailleurs ce dernier avait décidé d'augmenter la cadence, multipliant sa vitesse par deux grâce à une technique de rang B on pouvait lire toute la détermination dans ses yeux.

Ses muscles étaient à pleine puissance, son cœur battait à une vitesse folle, ce n'était plus un loup, mais un fauve qui courait après le malotru, on pouvait sentir qu'Akishi allait clairement faire du Genin son festin. C'était comme si il courait après un gibier, très vite alors il rattrapait l'enfant, plus que quelques mètres les séparaient. C'était un grand moment, tout les passants dans les rues de Kiri les regardaient, ils étaient devenus le centre d'intérêt de tous et notre homme n'en n'avait rien à faire, il restait concentré avec comme seul objectif, attraper sa proie. Ça y est il était remonté jusqu'à son opposant, arrivant à la hauteur de ses jambes, le Gekei eut une idée, il mordu la jambe de son adversaire, plantant ses canines au plus profond de son ennemi, il lui arrachait un énorme bout de chair au passage, il n'y avait plus aucune pitié chez notre protagoniste, plus aucune compassion juste de la haine et de la colère, avec une légère pointe de détermination tout de même. Alors son action eut son effet et son opposant vint tomber très rapidement au sol, mais il n'allait pas se laissait faire et Akishi le savait, le garçon se releva rapidement, désormais les deux hommes se faisaient face.

L'ennemi de notre homme ouvra les hospices, d'un bond il fonça Kunaï en main sur le Gekei, il lui fallait réagir, c'est ainsi que notre héros eut une réaction dès plus surprenante. Au lieu de chercher à esquiver comme bon nombre de ninjas l'aurait fait, il décida lui aussi qu'il fallait courir vers son opposant, c'est ainsi que commença sa course effréné, le choc allait bientôt avoir lieu. Le loup fit un énorme arrivant devant son ennemi, il avait tout prévu, d'un geste de la patte d'une finesse et d'une rapidité extrême il bloqua le bloqua le bras de son opposant et mit tout le poids de son corps sur son adversaire, de ce fait il le renversa et le plaqua sur le sol. Oui, la taille du zoomorphe lorsqu'il était transformé était assez imposante et n'était pas à prendre à la légère. Enchainant en plantant ses griffes dans chacun des bras de l'ennemi, Akishi tenait le Genin. Il rapprocha alors sa gueule du garçon avec l'intention ferme de lui arracher la tête avec ses crocs, il n'y avait plus rien d'humain dans les yeux du Gekai, la transformation n'était pas que physiquement complète, elle l'était aussi mentalement. Prenant son élan il allait lui planter ses crocs lorsqu'un cri se fit retentir:

« Non !!!! Ne le mange pas ! »

Il s'agissait d'un enfant qui avait assisté à la scène, il avait tétanisé par le loup, comme si c'était sa pire des peurs, c'était incroyable comment on pouvait lire toute la peine et la tristesse sur son visage. Le mioche avait vraiment l'air mal en point et du haut de ses trois pommes il dégageait tellement d'émotions. Akishi qui n'avait plus aucune part d'humain se mit alors à le regarder, deux choix s'offraient à lui, le dévorer tout comme le Genin, ou faire pour une fois une bonne action, épargné la vie du garnement. Même si le choix était vite fait, il ne fut pas facile, le Gekei aurait surement bien aimé dévorer les deux êtres, mais il n'en finit rien, il épargna la vie du Genin. Cependant il le traîna par le cou jusqu'au bureau du Kage où ce dernier allait recevoir la sanction qu'il méritait. Enfin il est dit que depuis quelques temps un enfant s'amuse avec un loup tôt le matin, comme un gamin et son ainé, peut-être que finalement l'humain est bien plus incroyable qu'on le pense...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mets moi une claque, je te mords le bras. [MISSION - C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Terrain d'Entraînement-