N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Groupe #4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
Narrateur
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Groupe #4 Groupe #4 EmptyLun 5 Nov 2012 - 21:46

KIRI VS KUMO

DEUXIÈME BATAILLE
    Description de la zone de combat :

      Combat sur un fleuve qui traverse les Montagnes de Kaminari no Kuni. Quelques rochers à certains endroits, mais rien de plus. Sol dur présent bien entendu à chaque côté du fleuve.


    Règles :

    • Respectez l'ordre de post.
    • Vous avez 48h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, le Maître du Jeu viendra poster pour vous laisser une seule et unique fois 24h supplémentaires. Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu de l'Épisode.
    • Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il le demande dans le Bureau de SNH.

    • Ce combat se déroule une semaine après le début de la guerre.
    • Le pays dans lequel se déroule la guerre est Kaminari no Kuni, le Pays de la Foudre.
    • Il est environ 6h quand la bataille est lancée, le soleil commence donc à se lever.
    • Ce premier tour est un tour d'introduction, vous devez décrire tout ce qu'il s'est passé jusqu'à maintenant. Pas de technique donc.
    • En plus de vous, les membres réels, des tas d'autres shinobis de chaque village se battent.


    Ordre de post :

    • Ryuzoji Yoru
    • Kurayami Raiko
    • Koken Jaden
    • Kadoria Shinzô


    Bon RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptyMer 7 Nov 2012 - 11:47

Yoru était fier de lui. Ses soldats, vaillants baroudeurs ne craignant en aucun cas le trépas, étaient parvenus à repousser les freluquets de Kumo jusque dans leur propre territoire. Les navires à l'étendard de Cirrus fuyaient les terres marmoréennes de Yuki no kuni. Tous convergeaient vers leur patrie. Tous revenaient dans leur terre natale, pansant de leur mieux leurs blessures, infligés par les Kirijins. Il y avait comme une odeur de sang impur derrière le sillage des Kumojins. Les mutilés s'en allaient, et exhalaient leurs châtiments dans le silence septentrional de Yuki. Kiri suivait le mouvement. En première ligne, Yoru observait avec taciturnité la scène. Son œil cérulescent scrutait avec attention ses adversaires. Le souvenir de sa bataille remontait dans le zénith de ses méandres. Il se rappela alors avec délice de sa Folie, révélée aux yeux de tous. Aux côtés de la fine-lame Fuji Sayoko, maîtresse d'une flamberge reptilienne à la lame toxique, il avait laissé son art parler. Dans un premier temps, il pantomina sa partenaire, insufflant dans le corps de son adversaire un violent poison. Un poison psychique, affectant l'enveloppe somatique du susnommé Seki Rikku, et ayant pour nom Folie. Sa démence synthétisée, Yoru avait par la suite rendu réelle, tangible, vivante sa tare psychologique. Grâce à son blindage de vapeur folle, il était parvenu à annihiler l'illusion de son adversaire, le dernier qui pouvait être en état de combattre: Kadoria Shuji. Résultat des courses: l'une des plus puissantes happelourdes du guerrier au regard rubescent n'avait pu faire mouche sur le précepteur de la cité du Frimas. Par cet échec, le Ryûzoji en tirait un vaste avantage qui annonça clairement sa victoire.

La sorgue s'effaça, et laissa place à un panorama inédit. Kaminari no kuni. Bastion des Kumojins, terre opulente en fulgurations, ce territoire allait être, à la manière de Yuki no kuni, le triste théâtre d'une rixe inédite. Nouveauté de ce conflit, le fait que Kumo combatte à domicile. Le risque était bien plus grand pour la nation de la nue, puisque leurs propres civils étaient désormais en proie aux sévices des Kirijins. Doucement, subtilement, les acteurs du second acte envahissaient la scène, pour rejoindre les autres acteurs, encore dans leurs coulisses. Le décor était planté avec délicatesse: des monts s’alignaient, effectuant une concurrence de hauteur à la moindre occasion. L'éther lui était recouvert d'un manteau cotonneux et d'une teinte fuligineuse. Le tonnerre grondait, mais les éclairs eux se cachaient.

Pour Yoru, c'était le signe d'une faiblesse. Kumo était à l'image d'un Nuage, insuffisante face à la Brume. Si l'espace sempiternel de l'empyrée était le domaine du stratus, la Brume était capable de recouvrir davantage de zone. En outre, seul les larmes des nuages pouvaient tenter de porter atteinte à la dureté du frimas: les éclairs comme la grêle, comme autant d'armes superflues face à la nation de l'Eau, ne pouvaient atteindre le Brouillard. C'était dans cet état d'esprit que le Régent de Kiri, accompagné d'une modeste escrimeuse inconnue au bataillon s'avança davantage vers les portes du village caché de Kumo. Cette fois, l'éborgné serait encore plus impitoyable, et n'hésiterait pas à faire preuve d'une véhémence inouïe face à ses antagonistes. Qu'importe leur force, leurs intentions, leur passé, leur futur serait riche en sang. Un sang que se plairait à épandre le blondin. Pour compenser cette perte, le manipulateur de vapeur n'hésiterait pas à substituer l'hémoglobine par sa Folie. Oui, il appétait à stigmatiser ses proies de sa psychose.

Le tyran de Kiri posa un pied décisif sur un rocher surplombant légèrement un cours d'eau. Le fleuve divisait en deux les monts, et était morcelé de quelques rochers, comme des appuis stables créés pour l'occasion. Puisqu'au loin approchaient deux entités à moitié inconnues. Certainement le comité d'accueil. Yoru se tourna rapidement vers sa partenaire de combat. Au loin les affrontements commençaient à faire rage. L'écho montagneux amplifiait la puissance des batailles, tandis que les montagnes élevaient la force des armées. Un combat au sommet, dans tout les sens du terme. L’œillade planté dans le regard de la sabreuse, Yoru prit la parole pour s'adresser à la dame à la toison argentée.
❖ Ça arrive. Sois prête au combat, maintenant qu'ils sont repoussés chez eux, nous les avons poussés dans leurs derniers retranchements. Ils vont à coup sûr donner le meilleur d'eux-même. Tâchons d'en faire de même, ne serait-ce que pour illustrer l'hégémonie de notre nation.
Il jeta un œil par la suite à l'imposante arme de sa coéquipière. Un yatagan massif, dont le métal hébergeait un voltage caustique à l'origine de son pouvoir. Un pouvoir bien plus agressif, bien plus violent encore que celui de la sabreuse Sayoko, mais qui risquait de semer le doute dans l'esprit des Kumojins. Car ainsi, l'éclair se retournerait contre sa patrie.
Spoiler:
 


Dernière édition par Ryūzoji Yoru le Ven 9 Nov 2012 - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yukio
Informations
Messages : 459
Rang : S

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptyJeu 8 Nov 2012 - 9:15

    Le jour fatidique était arrivé. Il était grand temps pour moi de prêter ma force au service du village caché des nuages, et de me battre pour repousser l’offensive des ninjas de la brume. Yuki no Kuni avait été témoin de notre défaite pour ce premier affrontement. Maintenant, la situation était bien plus délicate, puisque la bataille allait se dérouler au village. Notre objectif était bien simple : arrêter tous les Kirijins se rendant dans notre nation, et les mettre hors d’état de nuire. Dit comme ça, ça paraît simple, mais la pratique sera bien différente de tout ce que l’on peut imaginer. Nos ennemis étaient loin d’être des débutants, au contraire. Et nous dans tout ça ? Il ne faut pas croire que nos chances de l’emporter étaient minimes, on avait le potentiel pour résister à cette attaque, et de leur offrir un retour considérable.

    Même si cette guerre était futile, dénuée d’intérêt à mon goût, je ne pouvais pas me résoudre à ne rien faire contre les ninjas de l’eau. Ne serait-ce que par mon appartenance à Kumo, qui fait que je ne peux me permettre de le laisser tomber et être sous la domination de nos ennemis. Non, c’était une situation que je ne supporterais pas. Cette guerre prendra fin, c’était ce que j’espérais. Mais en prenant fin, la situation ne sera plus la même, et les conséquences de cette barbarie se feront ainsi ressentir. Malheureusement, les chefs de nos deux villages n’y ont vu que le "côté positif" de cette guerre, ou alors se réjouissent de la souffrance qu’elle peut engendrer. Et le meilleur dans tout ça, c’est quand ce dirigeant en question disparaît du jour au lendemain, nous laissant sans directives, même si la situation a été correctement gérée lors de la courte période ayant séparée ces deux batailles.

    Quant à moi, on peut dire que j’étais fin prêt à croiser le fer avec les Kirijins une nouvelle fois. Ce sont toujours eux qui se dressent sur mon chemin, et il faut dire que les relations entre nos deux villages n’arrangeaient en rien les choses. Je m’étais remis de ce calvaire que j’avais vécu en terre ennemie. Mieux encore, j’étais rétabli physiquement, et j’ai même renforcé mon mental. J’en avais besoin pour combler mes autres lacunes. Rajoutons à cela le fait que nos troupes soient plus motivées que jamais, et moi y comprit. Si on doit donner le meilleur de nous-mêmes, c’est aujourd’hui qu’on le fera. C’est dans cette optique là que j’étais fin prêt à affronter les troupes adverses. Et j’étais plus déterminé que jamais.

    Malgré l’absence de notre Kage, on avait pu s’organiser dans un seul but : intercepter la menace que représentaient nos ennemis. Des groupes ont été formés et réfléchis pour occuper un plus grand périmètre de surveillance. Ainsi, personne ne pourra passer sans être repéré. Maintenant, il fallait tout donner, c’est là que tout se jouait. De mon côté, je n’étais pas seul. Un Genin faisait équipe avec moi, un dénommé Shinzô. Je ne l’avais encore jamais rencontré auparavant, et je ne savais rien de lui. Ainsi, avant de partir nous nous sommes brièvement présentés, surtout sur nos capacités respectives. Si on faisait équipe, il fallait impérativement qu’on connaisse nos aptitudes pour pouvoir agir plus facilement en équipe. Si on restait trop chacun dans son coin, on risquait gros. Une fois cela de fait, on se rendit donc au lieu auquel on devait aller.

    Un fleuve, scindant en deux les montagnes de notre pays. Autour, on pouvait trouver un terrain un peu rocheux, mais surtout plat. Cette zone de combat me convenait, et j’espérais que ça soit pareil pour mon équipier. Sur mes gardes, je surveillais les alentours, jusqu’à que je puisse voir deux silhouettes se profiler au loin, légèrement en hauteur. Ils étaient là. L’un d’eux possédait un chakra assez impressionnant, quiconque aurait pu le remarquer. L’autre en possédait un de bien moins élevé, mais pourrait tout aussi être une menace selon la tournure des évènements. Malgré la distance, je pus sans problème distinguer certains traits de leur physique, et ceux appartenant au plus dangereux collaient parfaitement avec une description physique qui était connue. Celle de l’homme qui avait pris la tête de Kiri. Ryūzoji Yoru. Non, aucun doute là-dessus, ça ne pouvait être que lui. On peut dire que j’avais gagné le gros lot. Ne lâchant pas des yeux nos deux adversaires, je m’adressais à Shinzô.

      - On est bien tombé on dirait… Tiens-toi prêt à toutes les éventualités, face à quelqu’un de son niveau, la moindre erreur peut nous être fatale. Néanmoins, on peut gagner.


    Mes sens étaient en alerte, la dernière fois à Kiri j’avais manqué de vigilance dès le début du combat. Cela n’arrivera plus. Elevant la voix et profitant du relief montagneux pour mieux me faire entendre, même si nos deux groupes étaient plutôt éloignés, je prononçai quelques mots en faveur de nos invités.

      - Shinobis de la Brume… Vous n’irez pas plus loin. Votre route s’arrête ici, et je serai celui qui y mettra fin.


    Inutile de leur demander de partir, le dirigeant de Kiri n’allait certainement pas se plier à mes exigences. Mon attention toujours focalisé sur lui, j’étais fin prêt. Battre cet homme allait être une épreuve des plus difficiles, puisque c’est la première fois que j’affronte quelqu’un de son niveau. Mais je devais impérativement gagner, ou du moins le mettre hors d’état de nuire.

    Spoiler:
     


Dernière édition par Kurayami Raiko le Jeu 8 Nov 2012 - 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Bakushô Shin
Informations
Messages : 404
Rang : B+

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptyJeu 8 Nov 2012 - 17:23

La Bataille de Yuki no Kuni avait été un succès pour le Pays de la Brume, offrant ainsi à Kiri une tête de pont pour une invasion en territoire ennemi: Kaminari no kuni. Malgré notre victoire, de nombreux frères d'armes étaient tombés poussant ainsi la nation à envoyer des renforts, j'en faisais partie.

Kiri était désormais mon foyer, et j'étais prête à me battre pour protéger le pays de la Brume, mais j'avais peur. Une guerre ce n'est pas un combat ordinaire une fois dans le feu de l'action, la survie ne dépend que sur la chance. Comme moi des centaines de Shinobis débarquèrent sur Yuki no kuni, par la suite nous fûmes assignés à différent bataillon qui partiraient, une fois arrivé au le pays de la Foudre, sur différents front. Le gradé m'assigna au bataillon de Ryuzoji Yoru, le dirigeant actuel de Kirikagure, je ne l'avais d'ailleurs jamais rencontré. Cependant le Jonin me donna une fonction particulière, celle de protéger le Régent, de faire son garde du corps en somme:

-Tu n'est pas super forte et tu as beaucoup à apprendre, cependant tu es une des sept épeistes de Kiri alors je ne doute pas que tu seras utile.

En y repensant cette phrase me faisais sourire, de un, car j'utilisais très rarement Kirin, sa puissance était totalement incontrôlable et de deux comment est-ce que je pourrais être utile à un shinobi qui avait bien plus d'expérience et de force que moi? Je n'en avais aucune idée.

Nous embarcâmes à nouveau afin de traverser l'étendue d'eau qui nous séparaient de notre objectif. Le voyage dura deux jours et fut totalement insupportable notamment par le fait que nous étions bien trop serrés dans ces jonques!

Ca y est, je foulais le sol rocailleux du territoire ennemi, c'était très "rocailleux", des arbres par-ci par-là mais surtout des rochers. Nous nous posions dans un avant-poste où le reste de l'armée était cantonnée depuis je ne sais combien de temps attendant de passer à l'action. L'attente dura trois jours, trois jours ou je me tournais les pouces,la seule activité était d'observer l'arrivée de nouveaux renfort grossissant encore nos rangs déjà bien "garni". Mais le jour J arriva, on nous réveilla avant même que le soleil ne se lève, mais je m'y attendais, lors des Grandes-Chasses que mon Clan organisait, nous nous levions avant que la proie ne se lèvent, ainsi un évènement similaire allait se produire aujourd'hui.

Je rejoignais rapidement mon bataillon, après avoir fait le plein de shuriken, kunais et fumigènes, sans oublier "Kirin". Nous nous mîrent en route rapidement, à la tête du bataillon se trouvait le Régent, un homme jeune peut être moins âgé que moi, c'était à peine croyable! Rapidement j'arrivais à sa hauteur, je me présentais et lui avouais que c'e serais un honneur de me battre à ces côtés.

Le soleil commença à pointer le bout de son nez, quand nous arrîvames finalement devant un fleuve scindant les monts en deux parties, le terrain était rocailleux , enfin bon ça c'était pas nouveau. Aucune cachette digne de ce nom, telle qu'une petite forêt, nada. Un silence de mort régnais, l'ennemi? Une énorme masse apparut au loin de l'autre côté du fleuve, mon estomac se noua en voyant le nombre des guerriers ennemi. Il fallait qu'on les tuent tous?! Rien que de me jeter dans la bataille, j'en avais la chair de poule. Le Régent me sortit de mes pensées, il était monstrueusement calme:

- Ça arrive. Sois prête au combat, maintenant qu'ils sont repoussés chez eux, nous les avons poussés dans leurs derniers retranchements. Ils vont à coup sûr donner le meilleur d'eux-même. Tâchons d'en faire de même, ne serait-ce que pour illustrer l'hégémonie de notre nation.

Je ne voulais pas faire mauvaise impression, cependant j'étais tellement pétrifié que la seule chose que je pus faire fut un malheureux hochement de tête. Je faisais mon possible pour ne pas trembler, aujourd'hui peut être j'allais mourir.

Une voix s'éleva de l'autre côté du rivage, me faisant frémir.

-Shinobis de la Brume… Vous n’irez pas plus loin. Votre route s’arrête ici, et je serai celui qui y mettra fin.

Une dernière prière à mes ancêtres, je me préparais au combat. J'avais peur mais n'étais-ce pas dans des occasions similaires que les Loups montraient le plus d'aggressivité?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Sin
Informations
Grade : Nukenin rang C
Messages : 385
Rang : C

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptyJeu 8 Nov 2012 - 19:22

« Le Raikage a disparut ! »
La nouvelle se rependait à une vitesse incroyable, les gens en parlaient partout, se n'était pas qu'une simple rumeur, le dirigeant de la foudre, Kadoria Uriô, le Raikage lui même avait disparut après la première bataille... Étrange, très étrange même, sachant que moi, genin des nuages m'était battu aux coter du chef du clan Kadoria avant sa disparition. Il a donc laissé tomber toute une armée, du jour au lendemain sans même prévenir ! Était-ce une meurtre après un combat sanglant ? J'en doute, lors de notre combat face aux deux Kirijins, j'avais pu analysé la puissance dirigeant de la foudre... Je ne peux pas penser qu'une personne aussi talentueux dans l'art de combattre que lui pouvait mourir aussi facilement, sans que personne ne remarque quoique ce soit. C'était impossible... Il avait achevé si facilement l'un de nos adversaires que j'en étais choqué, cela lui avait prit moins de dix secondes pour se débarrasser de deux Jônins. Mais où était-il passé ? Cette question à laquelle je ne trouve aucune réponse est resté coincer dans mon crâne pendant tout le trajet, de Yuki no kuni, le pays de la neige où c'est déroulé la première bataille, à Kumogakure no Sato, le village de la foudre où se déroulera la deuxième bataille.

Malgré l'absence de Kadoria Uriô, l'organisation du village n'avait pas à s'affaiblir, au contraire, certain allait jusqu'à faire porter le chapeau aux Kirijins pour renforcer la haine envers eux. Ainsi certain se servait de cette haine pour continuer à combattre. On avait été divisé en plusieurs groupes de combattant pour assurer un maximum de sécurité au village.
Si cette guerre n'aurait pas eu lieu, personne ne serait mort, personne ne serait blesser et personne n'aurait disparu.

Je suis épuisé depuis la première bataille. Épuisé des combats, épuisé de la guerre... Je ne veux plus me battre, mais semblerait-il que je n'ai pas le choix. La deuxième bataille se déroule chez nous, à Kumo, je ne peux laisser des inconnus pilier mon village, tuer des gens qui me sont chères, des civils innocents, détruire ce qui me sers de maison, je ne peux pas laisser passer ce genre de choses... Me battre est la seule option... Cette idée me réjouis d'ailleurs en aucun cas. C'est d'ailleurs l'option qu'avons tous dans un moment pareil, nous, Kumojin. Nous étions shinobi de Kumo, protéger le village et ses habitants est la moindre des choses pour tout ce qu'il nous a pu nous offrir. Cette guerre est dénué d'intérêt, mais on ne pouvait point se laisser marcher dessus par des shinobis du pays de l'eau ainsi.

La première bataille m'avait épuisé, j'ai de petite douleur à l'abdomen causer par le fou de Kiri, mais rien de bien méchant qui m'empêcherait d'être au front dans cette dernière étape -je l'espère- de la guerre.

J'avance... Toujours tout droit, accompagner d'un homme, je le connaissais à peine, enfin, j'en avais entendu parler à plusieurs reprises, c'était un excellent élément pour Kumo. Paraît même qu'il serait revenu après avoir été fait emprisonner dans le village de la brume, où il a été sûrement torturer à plusieurs reprises, cette homme, c'était : Kurayami Raiko. Un compagnon de taille, je plaint à l'avance ceux qui croiseront notre route... Car l'ordre était de mettre hors d'état de nuire toute personne « Kirijin » s'approchant de trop d'une certaine zone. Pendant la route, on parle de nous même, je lui confis même ma maîtrise de la gravité, similaire à celle des Kadorias, je lui explique mes qualités et mes défauts en combat, lui avait fait de même. La route était assez longue pour pouvoir se raconter un tas de choses. D'ailleurs on est enfin arrivé.

On est positionné sur un long fleuve qui traverse les montagnes du pays des nuages, autour, on pouvait trouver un terrain rocheux en plus d'être plat. On reste longtemps ici, je me focalise sur ma position dans le terrain, je ne suis qu'un genin, il fallait pas que je me met en travers de la route de mon compagnon par la suite, et surtout pas qu'il s'épuise pour moi en usant du chakra inutilement. On garde notre concentration ce qui ce passe aux alentours... J'aperçois deux silhouette au loin, pas besoin d'être un pro de la sensorialité pour remarquer que l'un des deux avait une puissance hors normes. Chevelure blonde mi-longue, cache œil, aucun doute, c'était bien le dirigeant de Kiri, lui même : Ryuzoji Yoru, un truc du genre, je pense même l'avoir déjà vu dans le Data Book du village... C'est un adversaire redoutable, mais moi et le Jônin avons nos chances... Raiko prend la parole en s'adressant à moi. Il me prévient, et il a raison. La moindre erreur dans un combat comme celui-ci EST fatale. Battre Yoru était en se moment mon principale objectif, il n'y avait que ça dans ma tête, peut-être qu'en le battant on mettra fin à cette guerre inutile ? Raiko prend à nouveau la parole et s'adresse cette fois-ci aux deux Kirijins d'en face : il décrit brièvement notre mission, leur barrer la route.

- T'as raison Raiko, on a toute nos chances...
Spoiler:
 


Dernière édition par Kadoria Shinzô le Ven 23 Nov 2012 - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptyVen 9 Nov 2012 - 13:29

Au cours d'une bataille, ou plus précisément, aux prémices d'une escarmouche, il y a toujours deux moments importants. Deux instants particuliers, qui annoncent les hostilités entre chaque camp. Ces moments-ci, Yoru ne tâcha pas de les manquer. C'était tout d'abord la rencontre visuelle de chaque tandem. Posté sur son rocher aux côtés de la sabreuse Koken Jaden, le précepteur de la cité du brouillard observa attentivement l'arrivée de ses antagonistes. Une première silhouette était familière au cyclope de Kiri. C'était celle de ce jeune homme à la prolixe chevelure albescente. Aux notes de cendres, ses cheveux appartenaient au susnommé Kurayami Raiko. Cet individu avait participé à une mission diplomatique visant vainement à apporter au Nidaïme Mizukage un courrier de son homologue Raïkage: Kadoria Uriô. De Charybde en Scylla, le groupe de Kumo cherchant à livrer la lettre déploya les armes, de la plus stupide façon aux yeux du manieur de vapeur. Au final, une Kadoria fut tuée, et la tête conservée en guise d'amusement pour l'un des participants de cette répression sanglante. Un des trois envoyés réussit à prendre la fuite, et fut violenté au cours de la première bataille: Seki Rikku. Le troisième et dernier Kumojin fut quant à lui emprisonné, torturé, et n'était autre que ce Kurayami Raiko. Face à la silhouette argenté du quidam, Yoru fut étonné, et un doute pinça son cœur. Comment se faisait-il que ce pleutre était en liberté ? Après tout, cet individu, suite à ses agissements dans les galeries de Kiri, avait été placé dans la chartre du Misuto. Y avait-il eu trahison au sein de son propre groupe ? Yoru n'en savait trop rien. Toujours est-il que là n'était pas le moment de se poser la question, et encore moins de chercher à y répondre.

Il y avait ensuite ce gazier, que les rapports de la précédente bataille identifiaient comme Kadoria Shinzô. Yoru n'avait pas eu le temps de scruter les mouchardages du premier affrontement, bien trop occupé à organiser les préparatifs de la nouvelle rixe. C'était dommage, puisqu'au cours de son combat avec Shuji, l'éborgné avait eu droit à un aperçu des capacités gravitationnelles du clan du disparu Shodaïme Raïkage. En accordant un minimum d'attention aux notes de guerre, l'éborgné aurait pu anticiper les actions de Shinzô, et ainsi nuire à ses agissements avant même qu'ils ne prennent forme. Mais en bon Kirijin, le Ryûzoji appréciait les combats placés sous le climat de la surprise. Il y avait davantage de satisfaction à en tirer que lorsque tout était déjà prédestiné d'avance. Ainsi, tout ce que saurait l'esprit follet zinzolin, c'était que ce Shinzô était un rouquin dans la fleur de l'âge, portant quelques accessoires visuels superflus au combat.

Après la vue, la parole. Il y a souvent ce moment où les mots s'échappent d'entre les lippes des belligérants, comme de véhéments obus fusant des berthas. Si les propos du Kadoria ne furent guère intéressants, bien que plus constructif que le mutisme timide de la fine-lame aux côtés de Yoru, ceux de Raiko en revanche firent sourire le tyran de Kiri. Celui-ci esquissa une maigre risette face à l'espérance niaise de l'Eiseinin. Ni les paroles et la force ne pouvaient faire reculer ce monstre de Folie. Et dès lors que ce même Orthos combattant - à la face humaine et à la fois corrompue par la psychose - répondit aux propos illusoires de Raiko, ce dernier entama l'affrontement.
❖ Mais qui te parle de continuer notre route ? Je t'éliminerai, toi et ton camarade, et laisserai mes hommes envahir le village auquel tu tiens tant. Et alors, Kumo souffrira autant que je t'aurai fait endurer au cours de notre combat, sang, violence, horreur, tout ce que tu n'auras pas pu empêcher dans notre combat se répercutera sur ton village.
Showdown (Radio Edit) by Pendulum on Grooveshark

Et voilà qu'immédiatement, les paroles du Régent furent emplies d'une sombre magie. Celle du Genjutsu, visant à affliger un ennemi par la voix. La malédiction qu'avait choisie d'infliger Yoru à Raiko était particulière. Elle affectait la vision, et plus particulièrement la perception du mouvement. L'espace entier se voyait retourner selon l'esprit malade de la cible du Ryûzoji. Ses sens induiraient ainsi, le temps qu'il ne s'aperçoive de la supercherie, en erreur la moindre de ses observations. Si tôt son sort lancé, le Typhée de la Démence condensa dans sa dextre droite une nouvelle illusion. C'était la Corruption de la Folie. Son bras entier accueillait une puissance des plus sibyllines, celle d'un chaos hasardeux et psychotique, dévastant la psyché des plus fragiles. Le Kurayami, après une cure de torture dans les geôles de Kiri, serait un choix parfait pour expérimenter une fois encore les sévices du Hakkyô no Shûwai. Et histoire d'agrémenter le tout, Yoru n'hésita pas à reprendre sa stratégie d'antan.

La Fusée de Vapeur le propulsa alors droit sur sa cible. Raiko faisait face à un djinn de pourpre, se propulsant comme un spectre troublant son esprit à l'aide d'exhalaisons vaporeuses. Un faciès méphistophélique se peignait et s'obscurcissait sur ses traits, tandis que son bras prenait la forme d'une arche. Mieux, d'un carcan, visant à emboiter dans le creux de son coude le poitrail du toubib guerrier. Grâce à sa célérité, le Régent espérait par la suite emporter le plus long possible son adversaire de Shinzô, histoire de creuser la distance, et de compliquer la tâche au Kadoria. Le combat ne faisait que commencer, et déjà Yoru palpitait d'excitation. Il dévorait d'envie de détruire d'avantage l'esprit de ses adversaires, de les empoisonner de sa frénésie maladive. Le Lutin Fou revêtait dès lors toute la puissance de son occulte sobriquet.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yukio
Informations
Messages : 459
Rang : S

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptyDim 11 Nov 2012 - 9:57

    Je n’étais pas le seul à ne pas avoir perdu confiance à la vue de notre ennemi, puisque Shinzô pensait lui aussi que nous avions nos chances de l’emporter. L’affrontement serait rude à ne pas en douter, mais il nous fallait gagner. Dans un combat, rien n’est joué d’avance. J’étais prêt à tout pour l’emporter, car si le Ryûzoji arrivait à passer, Kumo sera la proie de l’un de ses pires adversaires. Il fallait que je me montre plus efficace que jamais pour remporter la victoire, et surtout que j’agisse avec la plus grande prudence et intelligence. Personne n’est invincible, pas même lui. Lui qui était si sûr de lui, il allait le comprendre à ses dépends. D’après ses paroles, on ressentait que pour lui, la victoire était une évidence, qu’il était tout bonnement impossible qu’il perde. Nous éliminer, hein… Ca ne sera pas si simple mon gars. On ne va pas se laisser battre aussi facilement. J’ignorais de quoi il pouvait être capable, même si j’avais été mis au courant de ce qui s’était passé durant la première bataille. Il était venu à bout de Rikku et d’un dénommé Shuji. Il t’a pas raté en tout cas Rikku, ne t’inquiète pas je vais finir le travail. Lui qui souhaite la souffrance, la chute de Kumo, un homme comme ça ne peut pas l’emporter. Il ne le faut surtout pas. Sinon, le danger en sera d'autant plus réel. Inutile de préciser que cet homme ne nous fera pas de cadeau, ni à Kumo, ni à nous deux.

    Ses paroles ne signifiaient qu’une chose : le début de l’affrontement qui allait nous opposer. Je ne pouvais pas espérer mieux, dans le fond, comme adversaire, le combat allait être des plus complexes. Même si j'aurais préféré l'affronter dans d'autres circonstances, sans cette lourde responsabilité que nous avions. Cependant, je savais parfaitement quoi faire, Shinzô aussi probablement, il ne restait plus qu’à connaître les aptitudes de nos adversaires, voyons voir… Le combat était lancé après qu’il ait dit ses quelques mots. Tandis que moi, j’allais exploiter mes nouvelles acquisitions, pour tester de nouvelles stratégies de combat. Je sais que ce n’est pas le moment opportun pour ce faire, mais ça pourrait me servir. Ma technique était activée, et une fine paroi de terre vient se coller sur ma peau. Même si c’était très léger, ça n’en restait pas moins résistant en plus de ne pas être encombrant. Un avantage assez considérable donc, puisque grâce à elle, je pouvais gagner en défense l’espace de quelques temps. Histoire de me permettre quelques actions pouvant être jugées comme Kamikaze. C’est un peu dans cette optique que j’ai développé cette technique à l’origine.

    A peine je finissais ma technique, que quelque chose d’étrange se produisit. Mon adversaire avait disparu de mon champ de vision, alors que j’étais certain de ne pas l’avoir vu bougé. Où était-il ? Un court laps de temps après, je le vis derrière et je sentis un choc venir de devant. C’était un Genjutsu ? Ingénieux, du coup je n’ai absolument pas vu le coup venir, mais j’avais pu encaisser le coup grâce à mon armure, c’est déjà ça. Et maintenant, je savais que mon adversaire usait d’illusions, comme celle dont j’étais victime où j’inversais les sens et directions. Tout de suite après, je reculai légèrement tout en préparant une technique. Grâce à elle, je pouvais annuler cette illusion et la renvoyer à son expéditeur. C’est gratuit, cadeau ! Puis je continuais à reculer, tout en veillant de ne pas trop m’éloigner de Shinzô. S’il s’est empressé de venir au corps-à-corps dès le début du combat, je devrais alors m’en méfier.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptyMar 13 Nov 2012 - 12:45

Koken Jaden n'ayant pas posté, il dispose de 24h supplémentaires. C'est son premier et dernier joker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nouveau
Bakushô Shin
Informations
Messages : 404
Rang : B+

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptyMar 13 Nov 2012 - 22:51

- Mais qui te parle de continuer notre route ? Je t'éliminerai, toi et ton camarade, et laisserai mes hommes envahir le village auquel tu tiens tant. Et alors, Kumo souffrira autant que je t'aurai fait endurer au cours de notre combat, sang, violence, horreur, tout ce que tu n'auras pas pu empêcher dans notre combat se répercutera sur ton village.

C'était le signe du départ. Notre Régent lanca les Hostilités en fonçant à une vitesse surhumaine vers l'homme annonçant d'office qu'il nous arrêteraient. Poussant un cri de guerre, je suivais le mouvement en courrant comme une folle vers l'ennemi, de même que des milliers de Kirijins tous prêt à mourir dans cet assaut, pour le Village, pour leurs familles. A peine la charge avait-elle était sonnée que les Jutsus, Kunais et shuriken fusaient au dessus de ma tête. En une poignée de secondes, nous avions dépassés le fleuve et étions rentrés dans la mêlée. C'était le chaos le plus total, je frappais à l'aveugle chaque visage portant le symbole de Kumo en tout cas chaque personne qui se trouvait en face de moi. Je jouais de mes poings afin de me frayer un chemin vers l'endroit où se trouvait Ryuzoji. J'étais appuyée par mes frères d'armes et grâce à notre travail, je réussie à tomber sur eux.

De toutes évidence notre chef avait l'avantage. Il fallait que je l'appuie, quand je remarquait qu'un shinobi de Kumo que j'avais vue au côté de leur capitaine allait probablement intervenir. Un shinobi jeune, plus jeune que moi, dont la chevelure blonde ressortait parfaitement avec ses vêtements. Je ne pouvais pas le laisser intervenir et ainsi je me mettais en travers de son chemin. Parler ne servais à rien, de une car le chef avait tout dit et que de deux je ne tenais pas à ce qu'il sente la peur que je ressentais.

Autour de nous la bataille c'était dispersée un peu partout sur la zone, un affrontement de Shinobi étant légèrement différent d'une bataille rangée de Samouraîs. Ces derniers comptant sur la masse et le nombres des forces, les Ninjas voyait la victoire dans l'espacement et dans l'agilité, un jutsu étant très puissant masser des troupes au même endroit était une erreur fatale. C'était la raison pour laquelle les Samouraîs était désormais cantonnés dans un tout petit pays et que les Shinobis dominait le monde.

Mais trêve de pensée qui n'ont aucune importance dans mon combat, je devais me focaliser sur cet instant. Voyons d'abord, ce qu'il vaut avec une attaque à distance. D'un geste j'extirpais un parchemin d'une de mes poches d'armes. Ce parchemin était la preuve de mon appartenance au Clan Koken et était mon arme principale avant que mon père me lègue Kirin. Quelques mudras et voila qu'un arc long magnifique se trouvait dans ma main. Je retirais une des quatres flèches rangées sur l'arc lui même. La flèche encochée je tendais la corde de mon arme et d'un geste leste, un Touiiiing se fit entendre, montrant que le projectile était parti en direction de sa cible, sur son coeur plus précisement. Bah une flèche c'était facile à bloquer avec un jutsu mais ce que je n'avais pas dit c'était que cette flèche était affectée par du Suiton, la rendant plus perforante, ce qui veut dire qu'un misérable mur de quoi que ce soit ne l'arreterais pas...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Sin
Informations
Grade : Nukenin rang C
Messages : 385
Rang : C

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptyMer 14 Nov 2012 - 19:42

J'avais du mal à comprendre ce qu'il se passait sur le terrain. Sûrement un vieux délire des kirijins, j'aperçois que le régent de la brume, lance un jutsu, la façon dont il activa se même jutsu me fit penser que c'était un genjutsu. Depuis la première bataille, nous avons assez d'information sur lui dans notre databook pour avec une idée de sa façon de combattre. Il me semble que je n'est pas été affecté, rien m'est arrivé d'anormale, j'entends pas de voix chelou, je vois pas de trucs de dingue, bref, c'est pas moi qu'il visait... Sûrement Raiko, le mec qu'est à mes coter depuis tout à l'heure, il c'est sûrement pris un genjutsu... Mais connaissant les capacités de mon frère d'arme, je sais qu'il va s'en sortir, nul besoin de s'inquièter.

Yoru se déplace, à une telle vitesse que j'ai du mal à le suivre, il se dirige vers mon coéquipier, mon hypothèse était bonne, c'était lui qu'il visait depuis le début. Heureusement que Raiko a de bon réflexe, il n'avait que quelques secondes pour se protéger de l'offensive du kirijin, et il les a bien utilisé. Une fine couche de terre c'est formé, assez solide pour supporter pas mal de dégâts. Premier contact, le kirjin tend son bras et frappe l'armure du mec aux cheveux mystiques. Le coup n'est pas assez puissant pour détruire complètement la défense du kumojin.

Bien sûr mon attention n'était pas concentrer seulement sur ces deux là, il y avait un tas de kirijin en face, je ne pouvais pas être distrais, sous peine de perdre la vie. Chevelure longue de couleur argentée, une longue épée dont la lame est plutôt large... Pas de doute possible c'est une shinobi de la brume qui me prend pour cible ! La femme sort un parchemin d'une de ses poches, de là sors un long arc en bois après avoir effectuer quelques signes incantatoires. Bien sûr, comme tout bon ninja, je me prépare à toute offensive, on sait jamais, l'ennemi peut venir de n'importe où. Un projectile se dirige vers moi... Ridicule... C'est avec ça qu'elle compte me surprendre ?

- DOTON YUGYAA NO JUTSU !
Elle me déçoit. Un énorme bison de terre se dirige vers la kirijin détruisant son projectile ridicule sur le passage, j'avais utilisé l'une de mes techniques favorites... Yugyaa no jutsu. Cette technique rivalise facilement avec le jutsu qui invoque un dragon de terre ultra populaire et priser par quasi tous les shinobis en manque total d'originalité du monde... Bref, revenons au combat, pas la peine de préciser que la, j'étais sûr de mon coup, la distance qui séparait moi et cette femme était minime, le bison était beaucoup trop grand et rapide pour pouvoir être éviter à une telle distance. J'enchaîne avec un signe incantatoire, immédiatement deux clones apparaissent devant moi, l'un cours en direction du régent de la brume l'autre se met en direction de la femme.

Le combat vient tout juste de commencer... Je me voyais déjà gagnant dans ce duel face à cette kirijin, bien qu'on m'a souvent dit de ne pas vendre la peau de l'ours avant même de l'avoir tuer.
Spoiler:
 
'Sucez moi pour ce poste en mousse. :/


Dernière édition par Kadoria Shinzô le Ven 23 Nov 2012 - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptyVen 16 Nov 2012 - 19:57

Yoru palpitait d'excitation. Qu'importe la difficulté du combat, une bataille était toujours riches en sensations. Si la commodité gagnait la zone d'affrontement, le Ryûzoji pouvait alors exercer tout son joug. Il pouvait déverser tout son zèle, son obscur pouvoir se manifestant dans le cœur mutilé de ses proies. Le tyran de Kiri prenait alors un malin plaisir à prendre des airs supérieurs. Le pseudo-célicole pouvait alors déployer son courroux faussement divin sur les pauvres larves qui croisaient son regard de cyclope. C'était un peu de cette façon que le Régent de la Brume en était venu à éviscérer ses deux adversaires au cours de la première bataille. Taciturne en apparence, le souverain sanguinaire entrait dans une occulte synergie avec sa part d'âme corrompue. Il avait pris un fourbe plaisir à faire saigner le Kadoria, et éprouvait un sentiment de victoire des plus sombres en assistant aux côtés de l'empereur marsupial à la vindicte tant mentale qu'organique du Seki. Au fond de lui, le tsar des vapeurs se délectait d'une seconde nuisance envers ses deux adversaires, mis à terre. Le premier ressentait tout le poids de la défaite sur lui, ainsi que de ses lourdes blessures cumulées. Un poids que son pouvoir ne pouvait régir, tant il était impalpable et supérieur à ce que la nature avait définie auparavant. Quant au second, adepte de la manipulation de chakra tangible et résistant, son énergie magique était confrontée à de terribles maux. Poison physique, suite aux assauts perfides de la fine-lame Sayoko, poison mental, due à l'illusion fétiche du précepteur de la brumaille.

Mais pour l'heure, au cours de cette seconde rixe, il n'y avait rien qui tendait vers la facilité. Lors de la prime chicane, le kobold fou était parvenu à réussir son combo, mêlant deux de ses atouts; la vapeur, et les illusions. Avec cette même combinaison, il espérait à nouveau répéter l'exploit qu'était la neutralisation simple et dure d'un des Kumojins adverses. Mais alors que son bras tendu comme un arc tenta de porter atteinte à l'innocence de l'esprit du Kurayami, Yoru se heurta à une résistance nouvelle. C'était quelque chose de très solide, mais qui au final possédait une épaisseur moindre. Le membre supérieur du borgne le sentit. L'impact fut bref, mais suffisant au gouverneur de Kiri pour comprendre de quel artifice le mire martial avait usé pour parer l'assaut véhément de son antagoniste. Il ne s'agissait ni plus ni moins d'une cuirasse de glèbe, aussi dense que fine. Le Genjutsu échoua face à cet obstacle terreux. Néanmoins, malgré cet échec, Yoru avait parvenu à la seule force de son bras, ainsi qu'à la vélocité de son approche, à faire fissurer par endroits la zone que sa chair percuta à toute allure. C'était là le seul bénéfice que put retirer le roi borgne de son échec.

Autour de lui, le Ryûzoji était cerné par l'écho assourdissant de la guerre; le bruit des affrontements s'amplifiait sans cesse. Des cris, des râles, des chocs entre armes, des explosions, tout remontait à l'oreille du lutin. Et alors que son œillade parcourut en bref la scène, il fut pris d'un vif malaise. Les déplacements étaient absurdes, étranges, illogiques à la stratégie adoptée par chaque camp. Cette Jaden, l'épeiste qui combattrait aux côtés de Yoru et qui était sagement restée derrière lui, n'était plus derrière lui. Il ne la voyait plus. Le Ryûzoji comprit rapidement l'ampleur de son hallucination: son propre Genjutsu s'était retourné contre lui. Etait-ce un effet supplémentaire de cet égide corporelle de kaolin ? A priori non: si tel était le cas, alors le Fou Amarant de Kiri aurait reçu contre lui sa propre illusion de Démence, ce qui - malgré son haut degré de folie agissant comme un vaccin naturel - ne fut pas le cas. Raiko contrôlait donc les Genjutsus. Le combat offrait une perspective de plus en plus attirante au fil des secondes. Ce même archiatre prit du recul, tandis que Yoru confectionna un plan de secours. En prime lieu, il s'attarda à annuler sa propre illusion. Un tao manuel suffit. Puis, placé à mi-distance entre Jaden et Shinzô, le sprinteur de Kiri usa une nouvelle fois sa technique de propulsion vaporeuse pour avoir le temps d'activer une technique suffisamment efficace pour mettre en déroute ses adversaires:
❖ Raiton, Denkiya no Gekido !
Le tsar fit émerger de ses deux paumes homicides un cercle de lumière, devenant de plus en plus trivial. Ce même cercle éjecta alors une trentaine de flèches lumineuses, luisant sous le voltage considérable que le Ryûzoji avait condensé à l'intérieur. Ces trente flèches se répartirent alors en divers points de la scène d'affrontement: une unique flèche fusa droit sur le colosse bestial de terre qui visait la Sabreuse, reconvertie pour l'occasion en sagittaire. La foudre l'emportait aisément sur l'élément du sol, ce fut pour cette même raison que le bison fut détruit par la flèche du tonnerre. Un soulagement gagna l'éborgné: sa partenaire était pour le moment hors d'atteinte.

Au même moment, le blondinet dirigea ses autres projectiles sur le tandem de Kumo. Vingt carreaux de foudre fusaient droit sur le Kurayami. Son bouclier de terre ne lui serait d'aucune utilité pour l'occasion. Quant aux neufs flèches restante, elles se répartirent sur les deux Shinzô. Sept projectiles sur l'original - que Yoru put percevoir dans la foulée - comme autant de péchés capitaux, deux pour sa sosie de glaise. Tout en suivant de près les diverses détonations que sema le baroudeur de la Brume, le ninja en question fit appel à un koala. Une entité intermédiaire entre l'empereur disparu et son fils, qui sans plus tarder, dirigea une dizaine d'aiguilles d'électricité sur le Kadoria. Yoru ne voulait en aucun cas laisser de répit à ses adversaires, de manière à les noyer sous l'adrénaline et le stress. Le tonnerre frappait sur Kumo, un tonnerre né de la Brume Sanglante. Le Nuage n'allait pas tarder à se teinter de rouge…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yukio
Informations
Messages : 459
Rang : S

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptyDim 18 Nov 2012 - 11:23

    Son premier assaut avait été un échec. Cependant, c’était encore trop tôt pour que je me réjouisse. Mon adversaire était fort, et je n’avais sûrement encore rien vu. Lui non plus au passage. Pendant que je prenais du recul, j’ai eu l’occasion de lui renvoyer sa propre illusion. Maintenant, il devait savoir que j’avais des aptitudes en Genjutsu. J’aurais préféré ne pas les montrer dès le début pour mieux le surprendre, mais j’ai été bien vite obligé d’agir comme tel. Tant pis. Néanmoins, maintenant que sa propre illusion s’était retournée contre lui, j’avais un bref moment pour agir. A cause de sa technique, je disposais d’un réel désavantage au niveau de la vitesse, il fallait donc y remédier au plus vite. Profitant donc du moment dans lequel il prit conscience de ce qui lui arrive et éventuellement qu’il annule le Genjutsu pour agir, je sortis de ma poche une pilule que je m’empressai d’avaler. Qu’est-ce que c’était ? Une drogue de ma confection tout simplement. Les effets qu’elle procure à son consommateur sont très intéressants, puisque ma vitesse s’en voit grandement décuplée, à l’instar de la fusée de Kiri qui me faisait face. J’étais prêt à agir, et lui aussi. Tout portait à croire qu’il avait déjoué sa propre illusion, avant de réutiliser sa technique d’accroissement de vitesse. On allait voir qui était le plus rapide dans ce cas.

    De ses mains se créèrent deux cercles d’énergie bleutée et lumineuse. Des flèches furent créées à partir de là. Je n’eus aucune difficulté à reconnaître de quoi étaient faites ses flèches, c’était du Raïton, et de haut niveau à ne pas en douter. Au fil du combat, j’en apprenais de plus en plus sur ses capacités, ses affinités et tout le reste. Plus j’en savais, et mieux c’était. Cependant, je fus bien vite surpris par la trajectoire des projectiles, certains se dirigeaient vers Shinzô. Tsss… Il n’avait pas confiance en sa partenaire ou quoi ? Ou alors c’était pour nous mettre en difficulté tout simplement. J’aurais préféré que cela ne reste qu’entre nous deux, mais bon je n’avais plus le choix maintenant. Ayant ingurgité ma drogue de vitesse, je fusai en direction de Shinzô pour le tenir à l’écart des attaques du Régent de la brume. Je fus bien vite arrivé à son niveau, puis je constatai que les flèches qui m’étaient destinées me suivaient. Des projectiles téléguidés donc, c’est bien ça ? Dans ce cas, esquiver ne mènerait à rien. Le Genin à mes côtés était derrière moi. De ce fait, les flèches qui me ciblaient allaient dans la même direction que celles qui se dirigeaient vers lui. Après mon déplacement, je puis voir qu’il y avait un animal aux côtés de Yoru. Un koala pour être exact. Ainsi il maîtrisait aussi les Kuchyioses, une première pour moi. Ce combat m’intéressait de plus en plus au fil des secondes.

    Tout en effectuant une série de signes avec mes mains, je m’avançai de peu, rapidement, de façon à ce que son attaque soit le plus regroupé que possible. Mon chakra était fin prêt, et des lames de vent se créèrent. Au nombre de cinq, leur taille était plus importante que les projectiles électrifiés de mon adversaire. Les deux attaques rentrèrent en contact. Mais le vent dominait la foudre, et son attaque fut entièrement consumée. Mes lames de vent quant à elles étaient toujours intactes, bien qu’un peu affaiblies par l’attaque Raïton du Ryûzoji. Tout comme lui, mes pensées avaient un impact sur mon attaque, puisque elle était également téléguidée. Mon choix était tout fait, deux lames se dirigèrent en direction du koala qui venait de faire son apparition sur la zone de combat, et les trois autres vers le dirigeant de la brume. Même après être passé par-dessus l’attaque Raïton, il restait assez de puissance à cette technique pour occasionner de grands dégâts, voyons voir ce que cela va donner.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Bakushô Shin
Informations
Messages : 404
Rang : B+

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptyLun 19 Nov 2012 - 4:58

Et Merde! J'aurais dû réfléchir un peu mieux, ça m'apprendra...

Il fallait s'y attendre mon adversaire, voyant ma flèche arriver, réagit au quart de tour. Mon projectile se heurta à une masse de terre ayant pris la forme d'un bovin aux cornes un peut trop pointue à mon goût. Fuck! J'étais trop près, je n'aurais pas le temps de faire quoi que se soit, je lâchais mon arc et j'allais dégainer Kirin mais c'était trop tard, il fallait que je tentes l'esquive. Non j'allais me le prendre de plein fouet.... Je fermais les yeux attendant que le justu fasse son sale boulot. J'attendais, mais il ne se passait rien. J'étais morte? L'absence de douleur était significative, par mesure de précaution je rouvrais les yeux. Je vis que la bataille était encore en cours et qu'un tas de roche et de terre gisait devant moi, j'en déduis que l'attaque avait était contrée par je ne sais qui sans doute grâce au régent. Je lui adressais un "merci" grâce à un hochement de tête, pfff moi qui devais le protéger c'était mal parti, je dirais même que là c'était l'inverse, il fallait que je me resaissises. D'habitude je faisais preuve d'un peu plus de tactique.

Bon, il était de mon devoir que je me concentres davantage sur ce combat. Qu'est-ce que? Le Shinobi de la foudre fonçait vers moi, une attaque directe? Pauvre fou... D'un geste je dégainais mon énorme Sabre, que je n'avais pas eu le temps de sortir lors de l'attaque du bison, mais cette fois c'étais différent. J'avais une certaine appréhension à utiliser cette arme sa puissance est incontrôlable, et pouvais se retourner contre son utilisateur à tout moment, à savoir moi...

Revenons à l'action incongrue de mon adversaire, il fonçait vers moi, eh ben moi voilà comment je réagis: un tranchage net et sans bavure. Ma lame partie de son épaule et descendit jusqu'à ses côtes, le tranchant en deux partie. Pfeuuu, au final ce ninja était un raté. Je levais les yeux afin d'observer mon dernier adversaire. Quoi?! Le Blondin était encore debout?! Je regardais là où il était censé être décédé, il n'y avait rien. Un jutsu de clonage, sans le moindre doute. Finalement la situation n'avait pas changée, c'était toujours du deux contre deux, le Blond et le Shinobi inconnu de leur côté et Le Régent et moi de l'autre. Il fallait finir ce combat au plus vite, on ne pouvais se permettre de gaspiller nos énergies dans ce combat qui pouvait durer des heures. J'allais tenter une grosse action, une attaque frontale. J'éspérais que mon Chef me suivrait avec un peu de chance cette attaque allait les mettre hors d'état de nuire. Je lançais le départ en criant à l'adresse de Ryuzoji:

-Couvrez-moi!

Je vis que ce dernier devrait parer des lames de vent, mais grâce à sa vitesse il pourrait sans doutes m'apporter son aide. Je fonçais droit vers celui qui m'avait envoyé le bovin. Son partenaire était plutôt proche, et ce dernier était concentré sur Le Régent. Une cible facile... Tant pis pour le Blond, ce serais pour plus tard. Arrivant à portée du Shinobi aux lames, je sautais l'épée brandit au dessus de ma tête. Je tomberais sur ce gars telle la Grande Guillotine. Ce coup irait lui aérer le milieu du corps étant donné que j'allais le couper horizontalement et symétriquement, autant que ça soit joli un minimum...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Sin
Informations
Grade : Nukenin rang C
Messages : 385
Rang : C

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptyMar 20 Nov 2012 - 19:14

Un simple petit projectile de chakra raiton lancer par le dirigeant kirjin a suffit pour détruire l'énorme masse de terre en forme de bison qui me servait de meilleur technique offensive jusqu'à là. C'est incroyable... Le bison de terre s'écrase violemment sur le sol après avoir percuter la flèche de la kunoichi qui m'avait prit pour cible. Première offensive échouer, fallait s'y attendre... Il y a quand même le dirigeant du camps adverse, il ne faut surtout pas le sous-estimer.

Les clones inconsistant créer plutôt n'avaient pas servis à grand chose, sauf épuiser un minimum mes adversaires. Yoru envoi deux de ses projectiles sur le clone en sa direction, la kunoichi quant à elle a utilisé son arme de corps à corps, elle est sûrement l'une des sabreuses du village de la brume. Un adversaire redoutable donc, bien que le Ryuzoji a dû la protégé plutôt. L'offensive porter à mon clone inconsistant fut directe, la kunoichi le tranche en deux avec son sabre de qualité.
Suite à cette attaque inutile de la part de la sabreuse, elle prit conscience du danger que représente mon compagnon pendant ce combat, Raiko. La femme double son supérieur hiérarchique criant pendant la course une demande simple au régent de la brume, elle voulait qu'il la couvre... Elle cours vers, arme en main, près à asséner un énorme coup avec son épée qui semblait être spécial.

Quelques signes incantatoires. Cinq projectiles... Non, dix projectiles. Ishiyumi, l'une de mes premières techniques shinobis... Elle a pas mal évolué et été modifié depuis sa création, enfin, je l'ai fais évolué, augmentant sa puissance, et même le nombre de senbon lancer à la fois. Pendant que la kirijin tentait d'approcher le jônin de la foudre, moi, je préparais le jutsu, certes de bas rang, mais assez puissant et rapide pour pouvoir la ralentir, ainsi Raiko pourrait sans grande difficulté éviter l'offensive. En plus de cela, Ishiyumi causera des dégâts non négligeables à la cible.
Aussitôt, j’effectue un bond en arrière de plusieurs mètres, m'éloignant ainsi de Raiko, Yoru et la sabreuse. Pendant le saut, un mudra fut exécuter, ceux nécessaire au lancement d'un de mes jutsus, le doton bunshin. Le clone apparaît juste devant moi et se lance kunai en main sur la protégée du régent.

J'observe rapidement autour de ma personne, Yoru se trouve à mi-distance entre moi et la position initiale de la sabreuse de la brume, pas loin devant moi se trouve Raiko qui d'ailleurs, profite de l'occasion pour lancer l'une de ses attaques futons qui en plus d'offenser le Ryuzoji, nous protégeras des flèches de lumières envoyé plus tôt. Les cinq lames de vent envoyer détruit entièrement les nombreuses flèches en notre direction pour finir par se diriger vers le dirigeant de la brume.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptyMer 21 Nov 2012 - 16:56

L'affrontement se prolongeait, et se contrastait. Autour des hommes combattant dans le flou d'autres guerriers autochtones, Yoru et sa comparse Kirijin faisaient face à Shinzô et Raiko. Cela faisait déjà un petit moment que le combat avait démarré en faveur du Ryûzoji, et pourtant, tout se passait si vite. Dans un prime temps, c'était le kobold azimuté qui avait lancé cette vague de célérité, en faisant usage de son pouvoir spécial: la maîtrise de la vapeur. A l'aide de cette même habilité, il était parvenu à s'élancer à toute allure, pantominant une comète, dont la queue avait des airs d'ectoplasme. Plusieurs minutes plus tard, c'était au tour de son antagoniste de faire preuve d'une grande cinétique. L'archiatre avait pour faire utiliser un médicament de sa composition, dont le principe actif lui permettait de décupler de façon exponentielle sa promptitude. Avec cette augmentation, le Kurayami put foncer vers son camarade, et lui éviter une souffrance certaine, en envoyant face à l'assaut de carreaux de foudre une demi-dizaine de projectiles. Le vent déchira le voltage, et Yoru fut alors menacé: cinq lamelles d'éther fusaient droit sur lui. Faisant fi de son échec, le Ryûzoji se focalisa de nouveau sur son environnement. Au même moment, le borgne put entendre sa flèche clandestine abattre d'un seul coup l'imposant mammifère de kaolin. Tel un chasseur, il l'avait emporté avec dextérité sur la bête, qui menaçait la quiétude de la fine-lame.

A proximité de lui le fleuve coulait paisiblement. Tandis que l'homme luttait désespérément pour s'affirmer en tant que tel, les éléments naturels eux menaient une existence calme. Le courant était léger, l'onde claire. Parfois entachée du sang des hommes luttant à proximité du rivage, le cours d'eau ne se souciait guère du trouble occasionné par cette belliqueuse rixe. Inspiré par ce bras d'eau qui séparait la terre sans prise de tête, l'éborgné fit appel aux services de son vassal marsupial pour venir à bout de cet assaut éthéré. Sans répéter l'usage de sa fusée de vapeur, le pseudo-Mizukage prit autant de recul que sa vitesse lui permit, son koala faisant de même. Dans la foulée, Koala et Ninja composaient tous deux des séries de sceaux manuels. Il était difficile de voir le Tyran à l’œuvre, la silhouette du marsupial faisant écran sur celle de son invocateur. Au dernier moment avant l'impact entre le tandem et les limbes d'empyrée, l'animal, initialement garde de l'Empereur des Koalas, fit appel à une technique Suiton. Sans plus tarder, il déversa devant lui un vaste mur d'eau qui affaiblit considérablement l'intensité de l'assaut venteux. Ce Suijin Heki fut tout autant profitable au Koala qu'à Yoru: ce dernier avait fini d'activer sa technique. Ce fut ainsi un clone de vapeur qui fit son apparition aux côtés du Ryûzoji.
Embusqué derrière la muraille aqueuse, le soldat fit appel à une seconde petite technique d'assimilation aqueuse. Telle une ombre se fondant dans la nuit, son corps entier fut caché dans l'eau de la muraille. Ce même mur qui était à proximité du vaste fleuve.

Comme un bouclier marsupial, le Koala encaissa toutes les attaques, le clone se cachant derrière la créature pour éviter de disparaître, et ainsi de nuire au plan du Ryûzoji. En guise de souffrance, l'animal fut lacéré de toutes parts, ses membres tant inférieurs que supérieurs parcouru de vastes plaies. Son thorax avait également enduré une blessure importante. Son pelage fuligineux épongeant l'hémorragie, le marsupial resta humble malgré la douleur. Son devoir passait avant tout. Yoru était fier de pouvoir invoquer une telle bête, capable de faire preuve de sacrifice; grâce à de tels êtres, le monde pouvait changer.
❖ A mon tour d'agir maintenant…
Le souverain du frimas regarda son comparse koala: il allait un peu mieux, et était prêt à poursuivre le combat. La sosie du Ryûzoji laissa tout d'abord sa compatriote Koken s'en prendre au Kurayami. Un ris se forma sur le faciès du blondin: avec un tel assaut martial, et aussi frontal, il ne pouvait pas rêver mieux en matière de diversion. C'est ainsi qu'assisté de Koaraken, il fonça pour prendre de côté le tandem de Kumojins. Koaraken était posté en position, prêt à attaquer si besoin. En guise de couverture, l'animal se prépara à lancer avec un peu de décalage dix aiguilles de foudre, issue de sa robe. Pendant ce temps, le double de Yoru prépara une technique particulièrement dévastatrice. Ce jutsu, il ne pensait pas s'en servir lors de cette bataille. A vrai dire, il se demandait même quand est-ce que l'occasion lui viendrait pour faire usage de cette démonstration de force. La signature des lutins allait être apposé sur ce terrain quiet. Dans la dextre du guerrier se forma un globe de vapeur. Toucher cette sphère d'eau gazeuse ardente était risqué: c'était une véritable tempête qui était condensée à l'intérieur de cette boule pas plus grande qu'un ballon. A toute allure la sphère prit la forme d'une flamme, tandis que son créateur se contenta de souffler sur la sphère devenue flamme.

La Vague Pourpre du Lutin était lancée.

Un torrent de vapeur ardente et caustique fut alors déployé contre Raiko et Shinzô. A la manière de Shinichi, Yoru avait créé un véritable rayon titanesque de chaleur. Quiconque serait pris dans ce jutsu subirait une intense chaleur, ainsi qu'une acidité extrême. D'autant plus que cette attaque n'était pas lancée au hasard: elle suivait l'assaut de Jaden, certainement repliée à présent, ainsi que les dix senbons de foudre générés par Koaraken, pour soutenir la frappe du clone de Yoru. Au même moment, le Régent en question naviguait silencieusement dans l'onde. Porté par le bruit de ses assauts, il se guidait, avançait discrètement via sa technique. Et ainsi, il pourrait prendre l'avantage de façon conséquente sur ses adversaires, en les cernant avec plus de facilité…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yukio
Informations
Messages : 459
Rang : S

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptySam 24 Nov 2012 - 1:23

    L’attaque de vent était lancée, il fallait que je fasse un maximum de dégâts au Ryûzoji ou à son invocation. Ou bien les deux, ce n’était pas exclu non plus. Puisqu’il faut l’avouer, à deux reprises la situation avait été compliquée, surtout dès le début du combat. J’avais affaire à un homme bien plus puissant que je ne l’imaginais, et je n’avais certainement pas encore tout vu. L’excitation du combat se faisait ressentir. Je ne savais pas si j’étais capable d’en sortir vainqueur, mais j’allais tout tenter. Mais il ne fallait pas oublier que nous n’étions pas seuls, Shinzô et la femme de Kiri étaient aussi parmi nous. Il ne fallait pas les oublier, que ce soit l’un ou l’autre. Car je devais rester sur mes gardes avec une et protéger le second.

    D’ailleurs, cette femme qui ne s’était pas encore trop faite remarquée m’avait maintenant prit pour cible. Cependant, Shinzô avait bien réagi, lui balançant des senbons constitués de l’élément terre. Grâce à ces agissements, j’ai pu comprendre qu’elle arrivait sans problème, et puis elle devrait s’en occuper pour passer et éventuellement être blessée. Sans problème, je pus employer une petite technique qui ne demandait pas tellement de concentration à vrai dire. Je reculais, puis dans ma main se formèrent des sphères de vent au nombre de cinq, que je lui envoyais dessus dans la foulée. Ces sphères de vent peuvent s’avérer inoffensives au premier coup d’œil, sauf qu’elles sont vouées à exploser pour créer des rafales de vent qui sont plus dangereuses. Le niveau de la technique n’était pas exceptionnel, mais c’était suffisant.

    Seulement, ce fut au tour du Régent de la Brume d’attaquer ensuite. Pas même une seconde de répit si ce n’est dire. Son attaque représentait plusieurs vagues d’un élément qui semblait être la vapeur. Le Futton. Jamais je n’avais combattu cette affinité, mais pas le temps de trop y penser. Pendant ce temps, je vis dix aiguilles électrifiés venant du koala se diriger vers moi. Avec mon armure Dôton ça devrait passer à peu près, mais pour Shinzô c’était une autre histoire… Il n’était pas très loin, et je m’élançais en sa direction pour lui servir de bouclier humain. Il allait falloir encaisser ce coup-ci. L’attaque nous passa par-dessus, je sentis mon armure se désagréger, tout en sachant qu’elle avait résisté à une bonne partie de l’attaque. La première attaque du Régent avait dû jouer sur la non-résistance complète de ma technique. Mais je n’avais pas de temps à perdre pour me lamenter sur mes blessures, ni sur celles que Shinzô a pu subir. Aucun de nous deux n’a pu s’en sortir indemne, mais j’ai pu limiter la casse. Au final, des brûlures causées par cette vapeur nocive et quelques aiguilles qui sont passé par-dessus mon armure. Ca faisait mal, mais il fallait faire avec.

    J’étais prêt à attaquer de nouveau malgré mes blessures, composant de nouveaux mudras, je pris rapidement la parole pour parler à Shinzô.

      - J’ai rien trouvé de mieux... Surveilles bien la fille on sait jamais.


    En plein dans mes paroles, ma main avait frappé le sol. Le but ? Grâce à cette technique, un tremblement de terre plutôt moyen devait secouer un peu Yoru et son koala. Préparant une nouvelle technique, je me dirigeais vers eux deux. Puis j’envoyais mon attaque qui était mon dragon élémentaire de foudre. Une de mes toutes premières techniques, que je dirigeais aujourd’hui vers le Régent de Kiri qui devait être, tout comme son compère animal, déstabilisé par la secousse terrestre.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Bakushô Shin
Informations
Messages : 404
Rang : B+

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptySam 24 Nov 2012 - 2:43

Mon Ombre se dessina sur mon adversaire, je savourais déjà ma victoire, il serais hors combat et il ne resterait que l'autre Shinobi. Soudain, j'entendis un sifflement, une forte douleur se manifesta le long de mon flanc gauche. L'Enflure! Ce Blondin n'était pas resté sans rien faire, rien à faire, l'autre allait déguster! Mince, le Shinobi aux cheveux d'argent m'avait remarqué... ma lame se planta au sol me laissant très vulnérable, je n'eus pas le temps de me retourner pour réattaquer que je sentis une grosse dépression qui m'éjecta du tandem de Kumo. Il fallait que je temporises. Trois bonds en arrières, je mettais de la distance entre mes adversaires et moi.

C'est en souriant que je vis mon chef foncer vers les deux Kumojins. Un moment tout était calme et l'instant d'après un seul mot aurait pu décrire ce que je voyais: Apocalypse. Une vague gigantesque de vent ou "de-je-ne-sais-quoi" avala littéralement les deux ninjas de la foudre. Un regard rapide, j'observais l'ampleur de mes blessures, je grimaçais en voyant les dêgats: environ dix senbons étaient plantés de ma hanche à l'épaule. De multiples hémorragies externe se manifestaient, ça faisait mal mais j'étais pour le moment sans danger. Ayant un petit moment de repit, j'enlevais une à une les aiguilles. Ce gars allais me le payer !

L'attaque se termina finalement et la vapeur se dissipa, me permettant d'observer les résultats. Cheveux-d'argent et Blondin était encore debout, j'étais d'ailleurs très étonnée, avec un tel jutsu, ils auraient dû clamser. M'enfin, ils n'étaient pas au mieux de leurs formes non plus. Le prochain assaut serait le bon à n'en pas douter! On arrivait aux derniers instants du combat, nos actions seraient donc déterminante. Mes adversaires l'avaient sans doute compris eux aussi, et c'est le Shinobi à la toison argent qui lança l'offensive en envoyant un imposant dragon foudroyant vers le Régent et l'animal étrange qui l'accompagnait. Merde! Il allait prendre cher si je n'allais pas l'aider. Composant quelques mudras, des nuages se formèrent au dessus de ma tête, ils étaient bien gris, chargés d'humidité. Les gouttes ne se firent pas attendre et je me retrouvais sous l'averse. Pas le temps de se reposer sur ces lauriers. J'enchaînais avec une technique très populaire de Kiri, le Shinobi utilisait un dragon de foudre et bien moi j'utilisais celui de l'eau. Les gouttes de pluies cessèrent de tomber et commencèrent à se rassembler formant une masse d'eau compacte. Quand la quantité d'eau fut suffisante, j'envoyais la sauce. la gueule béante d'un monstre aqueux folklorique fonça droit vers le détenteur du Raïryudan. Il ne fallait leurs laisser aucun répit...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Sin
Informations
Grade : Nukenin rang C
Messages : 385
Rang : C

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptyDim 25 Nov 2012 - 2:12

Le combat continuait, peu à peu moi et le jônin nommé Raiko commençons à perdre l'avantage dû à notre capacité physique affaiblis à cause de l'usage massive de chakra en si peu de temps, enfin c'était le cas pour moi, mais Raiko, lui le sentait sûrement moins, voir pas du tout. Les dix senbons de terre envoyer plutôt avaient atteint leur cible, ils se ont pénétrés la peau de la femme aux cheveux argentés, ce qui a eu pour conséquence de la ralentir, mais surtout de prévenir mon compagnon durant ce combat de l'offensive porter à son égard. Le jônin de la foudre prévenu, il n'aurait aucun mal à éviter l'attaque que comptait porter la kunoichi. Un pas rapide en arrière, puis soudain cinq sphère blanchâtre se formèrent sur sa main. D'un geste rapide, l'attaque futon fut porter sur l'épéiste.

Le régent de la brume en profite pendant que nous sommes concentré sur la personne qui nous pose et nous posera le moins de problème durant se combat, l'épéiste de kiri. Le borgne utilise une technique dévastatrice qui me semblait peu familière. A premier vu, j'aurais dis qu'il lance une attaque futon, son jutsu donne l'impression qu'une vague de vent se dirige droit vers nous, moi, Raiko et même... Euh... Non, le kunoichi a réussit à s'échapper à temps. Je suis dans la mouise jusqu'au bout là. Le jônin de la foudre se place devant moi. Mais qu'est-ce qu'il fout ? Serait-il devenu fou ? Certes son armure était encore là et toujours assez solide pour le défendre de nombreux jutsus, mais sûrement pas d'une attaque venant du régent de la brume !

Non ce n'est pas du futon. Beaucoup trop opaque pour être du vent... Je pencherais plutôt pour de la vapeur ou un truc dans le genre... J'ai déjà entendu parler de cette affinité une ou deux fois, mais je n'ai jamais pu voir quelqu'un à l’œuvre. Originale façon de combattre. Je n'attendais pas moins du régent de la brume. Bref, pas le temps de pensé, l'attaque se dirige droit vers nous et la seule chose qu'on peut faire, c'est se protégé avec nos mains. Avec cette vue brouiller par la vapeur devant de moi, je réussis à apercevoir une ombre se déplacer, sûrement le jônin de la foudre. Le Kurayami c'est placé devant moi pour m'éviter un maximum de dégât... En agissant ainsi, il se met en danger et dans un combat pareille, il ne faut surtout pas que le combattant le plus puissant décide de protéger le plus faible du même camps, ça les désavantages et avantage l'ennemi.

De nombreuses petites brûlures recouvre des parties de mon corps, les dégâts sont minimes, j'espère que ça l'est aussi pour Raiko. Le brouillard se dissipe peu à peu, je fais un examen rapide de notre situation. La kunoichi de la brume c'était éloigné de plusieurs mètres, pour éviter l'offensive porter par le régent de la brume. Des senbons de terre sortent tout à coup de mes dix doigts, tous se mette en direction vers la femme à capuche bleu, avec un peu de chance je l'affaiblirais à nouveau. Mais pendant que moi j’exécute Ishiyumi, la technique décrite plus haut, elle lance un dragon aqueux, une spécialité kirijin j'avais entendu. Les dix projectiles se plantent tous sur le dragon qui finit par s'écrouler.

Pendant ce temps, Raiko lança l'une de ses meilleurs attaques sur le Ryuzoji. Un dragon d'éclair pour être précis.

Je profite de cette occasion en or pour occasionner un maximum de dégât à cette kunoichi. Juste après que le dragon aqueux éclate, un bison de terre... Non, MON bison de terre pars en direction de ma seule adversaire féminin. C'est la deuxième fois que j'utilise ce jutsu lors de ce combat, ça manque clairement de classe, mais tant que c'est efficace, on s'en fout du reste. La surprise et la distance qui séparait moi et la kunoichi ne lui était en rien favorable, l'attaque serait difficile à éviter... A moins que le régent de kiri décide une deuxième fois de lui porter secours.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptyDim 25 Nov 2012 - 21:35

Le combat entrait dans sa phase la plus brutale. Celle où l'homme abandonnait toute compassion envers son antagoniste. Celle où l'homme reprenait ses instincts. La situation dérapait, et désormais, il n'était plus question de stratégie tactique. Il fallait dorénavant compter sur soi-même, et non pas sur les ordres venant de là-haut, venant d'une instance tellement haute qu'elle vous aveugle. Cette ignorance des ordres se traduisait par un comportement proche de l'instinct de survie. Ici, existence et recherche de la victoire se côtoyaient, se mélangeaient pour former un agrégat plutôt flou.

Le clone de Yoru était satisfait. Son assaut, appuyé par la présence de cet artilleur marsupial, fut un franc succès. La vague amarante du kobold avait touché de plein fouet Raiko, qui s'était placé devant son camarade à la tignasse ambrée pour le protéger. Sa protection terreuse vola en éclat, tandis que son corps subissait la sentence d'un knout de vapeur ardente et acide. Un sourire malin, presque sadique, se dessina sur les lippes fictives de la sosie de brumaille. Petit à petit, le plan du véritable Régent se mettait en route. Un plan, basé sur la vivacité de ses adversaires. Les qualités des Kumojins allaient être retournées contre eux-même, dans un fracas assourdissant. Mais alors que le calme envahit les lieux, le Kurayami vint troubler cette invasion acoustique. Un nouveau jutsu fut employé, dans le but de parvenir à son objectif, à savoir, la protection de sa nation. Sa dextre, apposé au sol, libéra une onde de choc incroyable. Le plancher des vaches oscilla sous le chakra Doton du garçon, tandis que le Koala ainsi que le Futton Bunshin furent déstabilisés par cette secousse. L'épicentre de ce jutsu accueillit par la suite une série de mudras, qui firent émerger un serpent mythique d'éclair.

Au même moment, le Ryûzoji se guidait aisément. Le bruit des assauts de chaque belligérant de cette petite bataille entre tandems lui permettait de se déplacer à son aise. Tel un piranha, il remontait le courant, en quête de sang. Son clone lui était ainsi confronté à un dilemme. Raiko avait placé son séisme au bon moment: ainsi gêné, le clone n'aurait pas le temps d'esquiver le dragon. Qui plus est, le projectile titanesque obéissait à la volonté du médecin: un détail qu'ignorait Ryûzoji, mais qui toutefois réduisait ses chances d'esquive. Se défendre face une telle attaque était trop gourmand en chakra, surtout pour un simple clone d'eau gazéifiée. En revanche… le Koala était en mesure de faire quelque chose. Une dernière fois. Avant de ne plus pouvoir rien faire. Dans un ultime effort, il condensa quelques étincelles issues de son chakra Raïton, et les dirigea sur ses pattes antérieures. Les liaisons nerveuses de ses muscles, comme dotés d'un courant plus puissant encore, se mirent alors à décupler légèrement la vélocité de l'animal à la stature imposante. Bravant alors le tremblement de terre, l'animal s'interposa entre l'attaque de voltage, ainsi que le clone de vapeur. Quelques instants avant l'impact, le koala usa de ses dernières forces pour projeter dix aiguilles d'électricité sur le nouveau bison de terre qui fusait une fois encore sur Jaden. Tout comme Shinzô avait abattu le dragon aqueux de la Koken avec l'aide de ses dix senbons de terre, le koala pantomina son adversaire, histoire de faire de son mieux pour protéger ses alliés. Encore une fois, la foudre détraqua le kaolin, et comme un sanglier abattu d'un coup de fusil, le bison de terre s'écroula au sol, se décomposant dans une gangue de boue anarchique.

Puis soudain, ce fut le choc. La fin. Le koala sentit dans son corps un voltage bien plus important que celui qu'il s'était procuré dans ses "pieds." Le garde de la Tenmitsurin hurla alors. Un cri de souffrance suprême, qui fut étouffé par le bruit de son électrocution. Ses plaies n'étaient rien comparés à l'immense douleur qui parcourra chacun de ses tissus. Le mal était tel, que c'était comme si chaque cellule de son corps souffrait le martyr. Sous la pluie, Koaraken tomba. Inconscient, l'animal disparut, sous un tas de fumée opaque. Nul ne savait s'il était mort ou simplement dans les vapes après ce coup, toujours est-il qu'à présent, le clone de vapeur ne pouvait plus compter sur la présence de ce précieux oblat pour se défendre. Dans le fracas de l'ondée, en guise d'hommage, la copie de Yoru murmura.
❖ Merci pour tout… ton sacrifice ne sera pas vain, sois-en certain.
Sous la pluie matinale, évoluait le Monstre Incarnat de Kiri. Il était là, se mouvant avec aisance sur cet échiquier de flaques que lui avait gracieusement offert par Jaden. L'étau se refermait sur le duo de Kumo, et Yoru veillait à ce que son assaut soit des plus carnassiers. Aucun répit ne serait accordé. Chaque jutsu usé par l'adversaire lui donnait l'occasion de se rapprocher suffisamment de ces derniers. Ainsi, si tôt Koaraken disparut, que voici le Ryûzoji en position. Ils étaient tellement occupés à se soucier de leur propre sort, que leurs arrières furent horriblement négligés. Ce fut l'erreur de trop. Une erreur que se plut à exploiter avec perfidie l'éborgné. Profitant une fois encore de la diversion occasionnée par l'assaut aqueux de Jaden, Yoru émergea du plancher de l'onde généré par l'averse. Par le biais d'une technique de télépathie, il fit parvenir à son clone le signal dont il rêvait tant. Dans la foulée, il prévint Jaden par ces quelques mots.
❖ Ici Yoru, le vrai Yoru. Je passe à l'offensive, met toi à l'écart des deux Kumojins au plus vite, histoire d'éviter d'être blessée par l'ampleur de mes techniques.
Si tôt sa coéquipière prévenue, les deux Yoru se lancèrent à l'action. Un premier borgne de vapeur fit apparaître dans sa paume un globe de vapeur. Le second lui faisait naître face à lui un cercle parfait haut en lumière. Un sourire complémentaire venant de chaque Yoru, et ce fut un déluge de chakra qui s'abattit sur Raiko et Shinzô. Quasiment devant eux, une nouvelle vague de vapeur acide et incandescente. Derrière eux, un déluge de flèches électriques, qui avec précision, visaient les points vitaux de Raiko. L'incube cyclope fixa alors le spectacle chaotique de désolation qui se peignait devant lui. Il l'avait annoncé: même s'il n'atteindrait pas les portes de la cité du nimbus, il ferait souffrir avec horreur celui qui oserait l'en empêcher.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 EmptyMar 27 Nov 2012 - 18:42

FIN DU COMBAT

    RÉSULTAT
    La victoire revient à Kiri.

    MEMBRES EXCLUS
    Aucun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Contenu sponsorisé
Informations

Groupe #4 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #4 Groupe #4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe #4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Guerres :: Kiri VS Kumo : Deuxième Bataille-