N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Groupe #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
Narrateur
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Groupe #1 Groupe #1 EmptyLun 5 Nov 2012 - 21:45

KIRI VS KUMO

DEUXIÈME BATAILLE
    Description de la zone de combat :

      Tout en haut d'une montagne, un point d'observation de Kumo est posé sur un large plateau parsemé de quelques rochers. Pas de points d'eau ni d'arbres et un léger froid matinal.


    Règles :

    • Respectez l'ordre de post.
    • Vous avez 48h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, le Maître du Jeu viendra poster pour vous laisser une seule et unique fois 24h supplémentaires. Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu de l'Épisode.
    • Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il le demande dans le Bureau de SNH.

    • Ce combat se déroule une semaine après le début de la guerre.
    • Le pays dans lequel se déroule la guerre est Kaminari no Kuni, le Pays de la Foudre.
    • Il est environ 6h quand la bataille est lancée, le soleil commence donc à se lever.
    • Ce premier tour est un tour d'introduction, vous devez décrire tout ce qu'il s'est passé jusqu'à maintenant. Pas de technique donc.
    • En plus de vous, les membres réels, des tas d'autres shinobis de chaque village se battent.


    Ordre de post :

    • Aisaka Kira
    • Shinda Michiki
    • Luka
    • Gekei Masashi


    Bon RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Shiki
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptyMar 6 Nov 2012 - 0:57


Bientôt, tout allait recommencer. Nous étions tôt le matin, trois heures avant la supposée arriver de nos troupes suivit de celles du village de la brume. J’ai ordonné une évacuation immédiate des civils. En moins d’une heure, Kumo était désert de ces citadins. Ils sont à l’abri, hors de tout danger et protégé. Mais je ne m’en fait pas trop pour eux. Kiri a beau avoir la réputation de posséder un peuple barbare, je suis loin de penser qu’ils iront jusqu’à faire un massacre au sein des innocents. Pour une première fois, le village des nuages se préparent à subir l’Armageddon. Une nouvelle fois, le village sera réduit en pièce, la haine des Kumojins grandira à un tel point qu’il sera presque impossible d’ébranler leurs esprits avec les mots. Après cette guerre, je serai là pour couvrir cette blessure d’un pansement, réduire à néant celles qui sont les premières à avoir mis la main sur Kumo. Oui, Makka et cette fameuse nécromancienne. Les éléments déclencheurs. Sans elles, il n’y aurait pas eu de stupides guerres entre les nations de l’eau et de la foudre. Kadoria Uriô n’aurait changé les valeurs de ce village. Et chaque homme, femme et enfant ne serait obligé de supporter les lourdes pertes que nous allions subir. Le Shôdaime nous a tous plongé dans un cauchemar, un cauchemar auquel je n’ai vu que trop souvent dès mon plus jeune âge.

En parlant de ce bougre, nous n’avions plus aucune nouvelle de lui. Le lâche déclare une guerre, voire deux si on compte celle qui a eu lieu lors du tournoi de Konoha, et ose dégager comme un con. Ah oui, maintenant, il est considéré comme étant un nukenin, j’en fais le serment. Je le trouve, je lui fou une raclée et je le jette dans les geôles de Kumo avec les pires conditions de vie que notre prison peu offrir. Mais bref, passons. Il faut bien l’avouer, il était fort, on ne peut ignorer une si lourde perte. Ajoutons à cela la disparition du capitaine du Satoru, l’illustre Yashira Mugen. Nous sommes dans de beaux draps. Du coup, tout le monde comptait sur moi. La pression, je vous jure. J’étais nerveux; nerveux de faire une erreur. Mais la seule erreur que je vois, c’est ce conflit. Peut-être qu’éviter une nouvelle bataille sera possible… Parlementer serait chouette, avouer la défaite. Je sais qu’en revanche, nos Shinobis refuseront. Ils sont fiers, ils sont forts. Ils n’accepteraient de capituler, cela engendra une nouvelle rancœur. C’est pour ça que je leur laisse ce combat. De mon côté, je n’ai aucune orgueil à gérer. Il en sera plus facile de demander à mes adversaires d’arrêter leur avance. En cas d’espérance contraire, je ne saurais être aussi clément que je l’étais avec Shinichi.

Il devait être cinq heures, une heure si matinale pour une attaque. Tout le périmètre est protégé, chaque ninja tenait sa part. De mon côté, je me trouvais devant le village, une montagne non loin des grandes portes. J’étais assis sur un rocher, la tête incliné vers le bas et la capuche de ma veste de couleur ténèbres abaissé sur mes cheveux de façon qu’une seule partie de mon visage soit visible lorsque ma caboche est baissée. Plutôt décontracté en ce genre de situation, je pris la peine d’examiner le plateau qui risquerait de devenir un champ de bataille. Il n’y avait que des cailloux, et en petite quantité. Les endroits pour se cacher sont quasi inexistants alors aucun problème de ce côté. La falaise est non loin derrière moi, ce sera probablement utile. Puis, au lever du soleil, la bataille s’enclencha. Ils étaient nombreux passer au pied de la montagne et j’étais persuadé qu’un groupe vienne sur ce haut point d’observation. Et mon instinct, ou plutôt la logique, eu raison. Je sentis trois sources de chakra s’approcher de ma position. Ils escaladèrent à une vitesse constante. Au bout d’un moment, j’aperçu mes trois adversaires… L’un a le niveau d’un Jônin, l’autre d’un Chûnin et le dernier semble posséder le rang de Genin. Clairement en désavantage numérique, c’est mauvais signe. C’est d’une voix forte, neutre mais assurée que je pris la parole sans esquisser le moindre geste, toujours assis sur mon petit rocher.

« Kirijins. Vous qui portez si fièrement le symbole des vagues, je vous souhaite la bienvenue sur le territoire de Kumogakure. Ma présence ici n’est aucunement menaçante pour le moment, je suis ici pour vous porter un message. Un léger temps d’arrêt pour laisser comprendre aux individus que je ne suis une menace… pour l'instant. Vous y êtes, à Kaminari no Kuni. Vous y êtes, au village des nuages. Vous êtes vainqueur de cette guerre, que Kumo vous repousse ou non. Il n’y a plus aucune raison de continuer cet assaut. Si vous persistez à vouloir continuer… »

Je relevai la tête pour poser mes joyaux d’émeraude sur les trois Shinobis de Kiri. Deux mecs et une femme. Bien.

« Alors je serai l'obstacle qui stoppera votre avancé, déclarais-je tout en me relevant lentement sans oublier de mettre mes mains dans les poches de mon jean. »

Les rayons du soleil levant frappèrent mon dos de plein, donnant un léger réconfort de chaleur dans cette matinée frisquet. J’étais prêt et déterminer à ne laisser passer aucun d’eux. S’ils refusent, alors pas d’pitié. Un petit tracasse me préoccupa cependant l’esprit. Cette signature de chakra que dégage le plus fort d’entre eux, au milieu du groupe qui est à une dizaine de mètres de ma position. Elle est… familière.

Spoiler:
 


Dernière édition par Aisaka Kira le Sam 17 Nov 2012 - 17:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptyMer 7 Nov 2012 - 23:10

La lassitude. Michiki n’aurait jamais pensé qu’il pouvait éprouver ça en temps de guerre. Mais c’était pourtant le sentiment qui le taraudait. Son premier combat s’était soldé par un échec. Une cuisante défaite. Mais en même temps il ne pouvait en espérer plus étant donné l’adversaire auquel il avait dû faire face. Le Raïkage n’était pas n’importe qui. N’importe qui n’aurait pas emporté Hojo dans l’au-delà avec une telle prestance. Mais en contrepartie, le nécromancien avait le droit à un membre de plus dans son armée. Tel était le fardeau de ce pauvre Michiki. Chaque compagnon ou chaque adversaire qui mourrait se retrouvait récupéré par ses soins pour devenir une arme aux services de Kiri et de son meilleur nécromancien. Naturellement les deux dernières phrases sont une démonstration flagrante d’ironie pure. C’était un avantage d’être adepte de la nécromancie. La mort d’un allié, d’un proche ou d’un adversaire restait bénéfique. Mais c’était là la seule réjouissance pour le nécromancien à l’heure actuelle. Il se tenait dans un camp établi par les Kirijins pour se reposer un peu avant de relancer l’assaut. Au niveau du physique, il n’était pas touché. Mais comme dit plus haut, il était las. Las de devoir se battre et las d’être sans nouvelles de son senseï. C’est vrai ça bon sang où était-il ? Personne n’avait pu le renseigner jusque-là !

Néanmoins il ne s’en faisait pas trop pour le Gekei. Il était plein de ressources. Les Kumojins pouvaient s’inquiéter de leur adversaire polymorphe. Mais pour l’heure, il fallait que Michiki remplisse ses obligations de Jônin. A savoir : la gestion des blessés, la coordination des troupes encore en état et communiquer d’éventuelles informations avec ses supérieurs. Puis vint enfin l’ordre de se remettre à attaquer. La route ne fut pas très longue puisque le camp avait été établi sur les terres des Kumojins après une traversée depuis Yuki. Les troupes en état se mirent à se disperser pour se rendre aux lieux où on leur avait demandé de combattre. Michiki avait reçu l’ordre d’aller en haut d’une montagne, un point d’observation stratégique pour Kumo. Et il ne serait pas seul pour s’y rendre. On lui avait attribué une équipe. Le prometteur Masashi l’accompagnait ainsi qu’une certaine Luka. Jamais vue auparavant mais son dossier semblait intéressant. Il le parcourut rapidement pour voir à qui il avait affaire. Rien à apprendre sur le compte du Gekei vu qu’ils se connaissaient déjà. Avant de partir, le nécromancien tint un bref discours aux shinobis qui l’accompagnaient :

-Kirijins, l’habituel discours sur la défense de l’honneur du village est d’un banal et gavant. Je ne vous conseillerais que de vous battre pour votre survie et celle de ceux qui se trouvent à vos côtés. C’est dans l’égoïsme que l’Homme tire le maximum de sa personne. Restons néanmoins soudés. Nous avons face à nous des shinobis entraînés. Allez. Trèves de bavardages. En route.

Et ils filèrent vers leur destination. Il n’était pas des plus doué pour les discours mais bon. Ces mots lui avaient parus convenir à la situation. Si ses compagnons y trouvaient un quelconque intérêt, ils y réfléchiraient et éventuellement lui répondraient. Mais pour l’heure il était concentré vers l’objectif. Cette montagne ne se trouvait pas loin d’eux mais rien ne les protégeait d’une embuscade. Et l’ascension pouvait être ardue. Ce fut finalement assez facile. Pas de piège ni de problèmes pour arriver au sommet. Une fois arrivés, les Kirijins purent avoir un aperçu du terrain. Un plateau avec des rochers par ci par là. Et, assis sur l’un d’eux, un homme. La tête baissée, son visage n’était pas visible. Portait-il un masque comme Michiki ? Impossible à dire. D’ailleurs le jeune Masashi n’avait pas dû le reconnaître. Peut-être devrait-il y remédier en lui dévoilant son identité ? Pas pour l’instant. Pour l’heure, il fallait savoir qui était ce type face à eux.

Au vu du discours qu’il tenait, ce gars était un Kumojin. Et certainement de haut niveau pour ne pas être effrayé de tenir tête à trois ennemis en même temps. Le Jônin de la Brume ne pouvait que saluer ce courage. Mais un détail le perturbait. Cette voix ne lui était pas inconnue. Où l’avait-il déjà entendu ? Alors qu’il fouillait dans sa mémoire, l’homme se leva et releva la tête. Son visage lui revint enfin. C’était un gars qu’il avait rencontré il y a quelques temps à Yuki. Un certain Kira si sa mémoire était bonne. Oui c’était ça. Ses paroles étaient pleines de sens et exposaient un avis éclairé qu’on ne pouvait que rejoindre et comprendre. Michiki se mit à lui répondre. Répliquer par un assaut serait d’une stupidité affligeante. Il commença donc à parler. Sa voix était très légèrement modifiée à cause du masque d’unité spéciale devant sa tête :

-Kumojin, je comprends ton point de vue et je le partage. Nous vous avons vaincus à Yuki et maintenant nous voilà ici pour continuer l’assaut. A vrai dire je ne comprends pas trop ce qui motive nos dirigeants.

Il avança de quelques pas, laissant ses coéquipiers un peu en retrait derrière lui. Il portait le manteau noir caractéristique de l’unité mais malgré l’heure matinale, il avait un peu chaud avec la capuche sur la tête. Il garda son masque mais se découvrit. Ses cheveux s’échappèrent avec soulagement, légèrement humides. Il regarda un instant le paysage avant de reprendre la parole :

-Le combat me paraît assez futile. J’ai perdu un allié dans la première phase de cette bataille sanglante. Et j’ai toujours du mal à combattre quelqu’un qui m’a aidé par le passé.

Ce coup d’œil au paysage lui avait juste servi à prendre une décision sur la marche à suivre pour la suite. Il avait remis le choix au Destin. Il avait observé un vol d’oiseaux au loin. Si leur chiffre avait été pair, il aurait gardé son anonymat. Mais comme il y avait eu un nombre impair de volatiles se dirigeant vers le soleil levant, Michiki avait décidé de tomber le masque. Il posa sa main sur cet ornement qu’il ôta doucement avant de le ranger dans une sacoche. Son visage enfin à découvert, il regarda Kira derrière ses verres violets :

-Salut Kira. Ça faisait un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seki Kahei
Informations
Messages : 374
Rang : C

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptyJeu 8 Nov 2012 - 18:59


Le feu crépitait joyeusement au centre du camp, offrant des fragrances de pin ténues. La lune et les étoiles éclairaient les environs et teintaient le monde d'une douce lueur argentée. Le vent s'engouffrait dans les branches des arbres et les faisait se mouvoir dans un ballet vert. Pourtant tout m'évoquait l'omniprésence de la mort ici bas. Les flammes dansaient et léchaient les bouts de bois sec au centre d'un cercle de pierre, dans une esquisse de bûcher funéraire. Le sifflement de la résine qui brûle résonnait de temps à autre dans l'air comme un cri strident, promesse d'un futur sombre et sanglant. La fumée virevoltante dessinait des corps torturés qui se déchiraient, happés par le ciel infinie. La forêt restait complètement silencieuse, dernier hommage à une génération d'humains sacrifiés. Cependant ce sombre tableau ne déteignait pas sur les autres shinobis et n'apaisait en rien l'état de fébrilité qui régnait aux alentours. Peut-être étais-je la seule à distinguer tout ces signes funèbres après tout. Des hommes et des femmes s'activaient d'un peu partout, révisant leur matériel de combat ou mettant en place des stratégies d'offensives. Chacun s'occupait du mieux qu'il pouvait, comme pour occulter ses doutes et ses craintes avant que l'heure fatidique ne sonne. Quant à moi je restais assise sur le même tronc déraciné depuis des heures, dans un état presque catatonique. Je me sentais incapable d'agir ou de réfléchir à cet instant. La peur me paralysait complètement, me poussait au bord de la folie. Mon corps, comme mû par la volonté de me faire fuir, me harcelait de toutes les manières possibles et inimaginables. Mon cœur battait de façon erratique, me donnant la sensation qu'il me menaçait de cesser de me maintenir en vie si je ne rebroussais pas vite chemin. L'air qui arrivait à mes poumons me paraissait dépourvu de tout oxygène et me laissait étouffer lentement. Les tremblements frénétiques de frayeur contenue, presque des soubresauts d'agonie, m'épuisaient et m'interdisaient tout sommeil réparateur. Des questions fusaient dans ma tête à une vitesse telle que mon crâne aurait pu se fendre sous les chocs quasi-constants. En quoi cette guerre pouvait-elle bien m'aider à recouvrer la mémoire ? Pourquoi me propulsait-on sur le champs de bataille alors que j'étais si faible ? Je ne maîtrisait en rien l'art de la guerre depuis mon dernier « accident ». A vrai dire je ne me pensais même pas apte à assurer ma propre sécurité dans un contexte de vie ou de mort. Je ne possédais que quelques maigres techniques, reliques d'un arsenal perdu. Le masque fissuré des unités spéciales de Kiri qui trônait dans ma chambre demeurait le meilleur symbole de ce que j'étais actuellement : une arme cassée. Je ne voulais pas mourir. Ni aujourd'hui ni de cette manière.
Une tape sur mon épaule me tira brusquement de mes ruminements et me fit sursauter. Un garçon me souriait en silence en me tendant un petit cookie. Il devait avoir quelques années de plus que moi mais affichait un air si... serein. Avais-je donc l'air aussi pitoyable pour qu'une personne se soucie de moi comme ça ? Oui de toute évidence. Je pris le gâteau et remerciais le shinobi d'un faible hochement de tête. Il fallait que je mange et que je cesse de penser aux prochaines heures de mon existence, que je me concentre sur l'instant présent. Je mis la pâtisserie en entier dans ma bouche, me forçais à mastiquer et à avaler. Mon estomac se révolta immédiatement et récompensa mon courage par une violente nausée qui me plia en deux. Non, je n'étais vraiment pas taillée pour la guerre.


L'heure fatidique sonna enfin, presque comme une délivrance après l'insoutenable attente. Des ninjas s'adressaient déjà de derniers adieux avant de se séparer en petits groupes. Nous savions tous que de nombreux de nos camarades ne verraient jamais le soleil se coucher, et je priais pour ne pas faire partie de cette catégorie. On m'avait assigné deux autres alliés pour une opération de prise de position. L'un des deux provenait du Misuto et l'autre n'était qu'un simple genin. Peut-être un ancien de mes camarades ? Une pensée m'arracha un sourire de dépit : si ça se trouve je l'avais même bizuté le jour de son intégration dans les unités spéciales. Quelle ironie du sort... Aujourd'hui il me dépassait en tout point. Enfin bon. C'était lui le plus haut gradé, donc lui qui prenait les décisions ; et je dois avouer que cela me convenait parfaitement. Je me voyais mal diriger une équipe, aussi faible soit-elle. C'est donc tout naturellement que j'attendis que le chef prenne la parole. Pour ma part je préférais garder le silence, sans quoi j'allais à tout les coups bafouiller quelques mots inutiles. Au bout d'un court instant il fit un court speech dans lequel il prôna la survie et l'entraide entre les membres de la section. Pas très électrisant avant une bataille mais au moins il était franc et posait des bases saines avant le départ. Quant à rester en vie... J'espérais juste ne pas trop ralentir mes coéquipiers et ne pas faire tout échouer. Bel objectif non ?
Nous nous nous mîmes en route alors que le soleil pointait tout juste dans le ciel. Ses faibles rayons éclairaient à peine les chemins que nous empruntions et nous réchauffait que trop peu par cette fraîche matinée. La frayeur qui m'habitait ce matin laissait place à une indifférence totale, comme si l'on avait débranché toutes mes émotions. Mes sens au contraire se voyaient affûtés et je guettais le moindre mouvement ou bruit suspect qui laisserait présager une embuscade. Mais rien ne vint. Nous pûmes traverser des kilomètres sans tomber sur le moindre adversaire, à tel point que cela me parût étrange. Pourquoi aucun ninja ne cherchait à interrompre notre avancée ? Nous étions trois cibles isolées et donc potentiellement fragiles. Une expression me traversa l'esprit : le calme plat avant la tempête. Ouais mais pourvu que non en fait. Finalement nous arrivâmes sur un large plateau en haut d'une montagne sans encombre. Kumo s'étendait en contrebas et nous offrait un point de vue unique ; sans compter que cette zone représentait un intérêt stratégique. Seul détail un homme seul attendait paisiblement sur un rocher et se releva lentement à notre approche. Il ne montrait aucun signe d’excitation ou de peur, ce qui ne me rassurait pas franchement. Mais plus que son attitude, sa silhouette m'évoquait vaguement une personne connue. Cependant je n'arrivait pas à remettre le doigt dessus. Serait-il... un vestige de mon passé ? Le kumojin entama un discours mais je n'y prêtais aucune attention, trop préoccupée à guetter le moindre détails de sa personne qui déclencherait en moi un déclic. Des yeux tels deux joyaux, un visage agréable à regarder, une musculature plutôt fine... Je le connaissais j'en aurais mis ma main à couper.
Le membre du Misuto s'avança de quelques pas et annonça ne pas chercher le conflit direct. Cherchait-il à nous protéger Masashi et moi ? Ou désirait-il vraiment que le conflit se règle par les mots ? Je n'en avais aucune idée. Il alla même jusqu'à révéler son visage et appeler la personne en face de nous Kira. Ah. Ils se connaissaient. Petit problème moi son nom ne me disait absolument rien. Enfin bon, il fallait que j'en sois sûre. Il se pouvait que cet homme soit la clé qui me permette de recouvrer la mémoire. Je pris mon courage à deux mains et fit un grand signe à notre opposant. S'il n'avait pas fait attention à moi auparavant maintenant il ne pouvait plus me louper.


- Euh... Coucou ! Excuse moi mais j'aimerais savoir si tu te souviens de moi ? Parce que moi... Tu me dis quelque chose ! Sinon on me nomait Kyuusei il y a peu de temps encore.


Je dois avouer que comme introduction dans une conversation j'avais rarement fais pire mais bon. Il n'y avait pas cent solutions pour confirmer ce que je ressentais, ou contraire l'infirmer. Tout ce que je pouvais espérer maintenant c'est qu'il se souvienne en bien de moi et non comme un monstre qui a massacré tout ses amis ou je ne sais quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hebi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 715
Rang : B+

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptySam 10 Nov 2012 - 14:40

Voilà que je me trouve allongé sur un lit, mon corps bandé, je ressentais quelques couleur au niveau du torse. Je posais ma main dessus, ce contrôleur de papier allait manger le sol la prochaine fois. Je me relevais lentement, je me trouvais dans le camps de Kiri. Je me souvenais à peine de la fin du combat. La seconde partie de la guerre n'allait pas tarder. Je m'étais reposé cinq jours et demain nous partons sur les terres de Kumo. Détruire ce village à jamais, voilà ce que c'était nos ordres.

Le jour J, je ressentais à peine les douleurs mais j'avais une certaine gène au niveau des côtes. Ce n'était vraiment pas une bonne nouvelle. Cette attaque lancé par Mihawk m'avait déchiqueté mon corps. Je serrais mon poing, j'étais un shinobi de Kiri, ce n'était pas ça qui allait me ralentir. Je me connaissais parfaitement. Ce n'était pas ce genre de blessure qui allait m'arrêter. Surtout pas. J'avais encore le temps de botter les fesses à quelques kumojins. Un énorme sourire se dressait sur mon visage, je me préparais rapidement. Quelques projectiles dans ma sacoche, un plastron en cuir sur mon torse, je sortais rapidement de ma tente. La grande armée de Kiri se préparait à faire ces premiers pas vers Kumogakure no Sato. Le village de la foudre. Un ricanement de ma part, le sang allait coulé ce soir. Mon kunai dans mon manche, l'armée avançait rapidement à travers les forêts enneigé de Yuki. Les équipes formées, je me retrouvais avec une jeune femme et un jeune homme masqué. Une chevelure rosâtre, un petit gabarit, elle avait le niveau d'un chunin. L'homme masqué ne me disait rien mais sa signature de chakra était familière. Je devais surement le connaitre mais son masque enlevait la possibilité de connaitre l'identité de mon camarade. L'armée divisé à la frontière, les groupes avançaient rapidement vers leur destination. Notre groupe allait devoir passer par les montagnes pour rejoindre un point important de Kumo. Un point stratégique.

Pas de piège, pas de ninja en vue, on avançait rapidement dans les montagnes. C'était plutôt bizarre. Aucun ninja pour nous arrêter. Au aguets, je suivais mes compagnons dans ce village ennemi.

Enfin arrivé à destination, on pouvait dès maintenant scruter les horizons. Un plateau avec pas mal de pierre, un terrain parfait pour mes techniques de Gekei, j'allais pouvoir avoir assez d'espace pour me déplacer facilement. L'ennemi en vue, je m'accroupissais aux côtés de l'homme masqué. Une brindille au coin de la bouche, je ne prêtais même pas attention à ces longues phrases. Je n'avais qu'une envie, c'est de lui faire comprendre pourquoi on était là. Alors que ces deux là parlaient, j'observais au loin. Ces explosions, ce feu dévastant le village de la foudre, les prémices de la fin de ce village venait de commencer. Mon regard revenait sur cette homme, nommé Kira par la jeune femme et l'homme masqué. Je posais ma main sur le sol, j'étais prêt à foncer vers mon adversaire. J'étais gonflé à bloc.

Un sourire carnassier se dessinait rapidement sur mon visage, le masque dans sa sacoche, je faisais donc équipe avec le bon vieux Michiki.

« Cela faisait un bail que je t'avais pas vu ... Michiki-San »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Shiki
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptySam 10 Nov 2012 - 23:14

Un homme masqué à la tête d’un trio composé d’une jeune femme et d’un autre type aux allures douteuses. Le plus fort est bel et bien l’homme au masque blanc et mauve. Je n’ai aucune information sur ce mec. Cependant, il dégage cette même aura que la nécromancienne ; l’odeur de la mort, des cadavres et du sang… Ça y est, c’est peut-être la dixième fois dans ma vie que je tombe sur un nécromancien. Je ne peux oublier cette aura sinistre. La jeune femme bizarrement ayant une ressemblance avec ma sœur, peut-être est-ce seulement la couleur de sa sublime crinière, me rappelle quelque chose à son tour. Ses traits me font convier son visage à la femme que j’ai combattu lors de la première guerre qui opposait les nuages à la brume. Malgré que ce fût un bref moment, je crois bien que c’est elle. Néanmoins, son niveau d’énergie est bel et bien sous ce que j’ai ressenti lors de mon combat avec le défunt Kyushô. J’ai du mal à croire qu’un individu peut perdre de la puissance suite à une quelconque raison. Hélas, cette possibilité est très peu plausible, alors je dois bien m’en remettre à l’idée que cette femme est seulement peut-être son sosie ou bien sa sœur jumelle.

Le membre masqué, que je suppose être membre de l’unité spéciale de Kiri, entama à son tour un discours. Plus le discours continuait, plus je prenais un air légèrement grave. Un Kirijin qui partage mon avis, c’est comparatif à un mouton noir dans un troupeau. Ou bien un Seki dans une multitude de singes… Oh attend, je me trompe là-dessus. Bref, entendre un membre de Kiri partager mon avis, qui est en plus dans le Misuto, est déstabilisant Tout porte à croire que cela ne serait qu’un leurre, un piège. Sans esquisser le moindre geste, je restais tout de moins en alerte et mes sens aux aguets. Ses derniers se poussèrent à leurs paroxysmes lorsque le leader du trio de la brume avança quelque pas pour maintenant être à une distance approximative de sept mètres. L’écart est toujours assez grand en cas de conflit même si je ne crains pas l’affrontement rapproché, mais cette position m’avantage vu que je suis en désavantage numérique. Le Kirijin abaissa sa capuche pour y laisser échapper ses cheveux nuitées. Ce dernier se permit de regarder le paysage avant de continuer sa tirade, et cela m’obligea à lever les sourcils en entendent que ce type est en fait quelqu’un que j’ai aidé par le passé. Hiroyuki ? Non, ça ne peut être lui. Alors qu’une volée d’oiseau passa derrière moi, je décidai de regarder le paysage à mon tour. Le ciel matinale était magnifique, pouvons-nous en dire autant du village qui brûle plus bas ?

Ainsi, le masque tomba. En voyant le visage de l’individu qui me semblait trop familier, je ne pus m’empêcher d’esquisser un léger sourire en coin et de sortir ma main gauche de la poche de mon jean pour la poser sur ma hanche intacte.

« En effet, ça fait un bail Michiki. J’aurais préféré une nouvelle rencontre dans de meilleures conditions. »

De meilleures conditions ? Oui, comme dans un bar ou bien dans une ère de sérénité à Yuki ou encore à Kiri si un jour j’y mets les pieds. Maintenant que la pensée me traverse l’esprit, qu’aurais-je fait si le combat avait éclaté puis qu’au final, je constate sa véritable identité après la victoire ou la défaite ? Je préfère ne pas y penser finalement. Retombant sur terre, je vis la jeune femme m’interpeller. Plutôt familière elle aussi. Elle me demanda si je la reconnaissais, tout en me donnant son nom d’autrefois. Allez savoir pourquoi elle me dit ça, son nom m’évoque maintenant quelque chose. Kyuusei, n’est-ce pas le nom utilisé par la Gekei lors de la précédente bataille ? Dois-je donc conclure qu’il s’agit effectivement de celle qui a apporté personnellement Kyushô dans les geôles de la brume sanglante ? Et pourquoi elle dit que c’est son nom d’antan, bordel ?

« Désolé, nous ne sommes jamais rencontré. Tu dois te tromper de personne, ton nom ne me dit rien. »

Bien sûr, ce n’est rien d’autre qu’un mensonge. Dire ce qu’elle avait fait autrefois, si elle est amnésique comme je la suppose, ne ferait qu’augmenter la tension dans l’atmosphère sur cette haute montagne. Cependant, il va falloir qu’on m’explique comment son niveau de chakra a chuté drastiquement. Tiens, en parlant de tension, voilà que le plus faible d’entre eux n’est visiblement plus capable d’attendre. C’est gênant dans cette situation. Voilà que je demande à mes ennemis de quitter cet endroit, le deux tiers semble consentant et le dernier ne cherche qu’à me foutre une raclée. Bizarre. Sa position de combat porte croire qu’il tentera de foncer sur moi, probablement un utilisateur de Taijutsu. M’enfin, je ne m’en fais pas trop malgré que j’ai trois « adversaires » en face.

« Ton subordonné ne semble pas être de ton avis, Mich. J’abaissai ma capuche de ma main gauche avant de la poser à nouveau sur ma hanche. Mes cheveux châtains virevoltèrent avec le vent d’été mais frais dû à l’altitude. Mon regard se focalisa sur le Shinda seulement. Celui qui a déclenchée cette guerre est porté disparu pendant la première bataille. On raconte qu’après avoir tué un membre du Misuto, il s’est volatilisé… Je suis désolé si la victime était ton ami… »

Je faisais bien sûr allusion au Raikage. Qui d’autre pourrait-il s’agir ?

« Ce conflit n’est nul autre que le fruit d’une tentative d’un homme dont ses intentions sont encore à ce jour non dévoilées. Ce sont les Shinobis de Kumo qui en payent le prix, ainsi le village. »

Je fis laisser un certain suspens involontaire avant de poser la fameuse question.

« Que feras-tu ? »

Sachant que je ne laisserai personne ici présent passée, si l’un d’eux me donne une réponse négative, alors je sévirai contre celui-ci. Je ne crois pas que ce soit un problème par contre. Néanmoins, je garde toujours un « œil » sur le Genin. Cette tête brûlée pourrait causer problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptyDim 11 Nov 2012 - 2:26


Le coup de théâtre de cette rencontre avait été la révélation de l’identité de celui qui se cachait sous le masque du Misuto. Rien de très révélateur pour Luka, qui ne connaissait Michiki ni d’Adam ni d’Eve. Mais pour Kira et Masashi, la surprise devait être totale. Le Gekei se montra satisfait de faire équipe avec le nécromancien. Quant au Kumojin, il dû être un peu étonné mais il se contenta de formuler une remarque qui ressemblait quasiment à celle du Genin derrière lui. Le Jônin s’amusa de la situation. Il eut du mal à comprendre le lien entre Luka et Kira. Se connaissaient-ils ou pas ? Chacun d’eux affirmait un avis différent. Qui croire dans ce cas-là ? De tels choix étaient fatiguants et énervaient Michiki. Les choses simples étaient ce qu’il préférait. Un groupe de gars armés ? Tu les démontes et après tu vois ce qu’il peut éventuellement être retiré d’eux. Là, ce n’était pas aussi simple. Il n’allait pas taper sur les deux sans raison. Surtout sur une alliée. Ce dernier détail revenant à l’esprit du nécromancien, il eut une forme de choix qui se forma instinctivement. Même si le dialogue était engagé avec Kira, discussion ayant un but précis, l’avis de sa coéquipière prédominait sur celle d’un adversaire. Il prit donc le parti de Luka. Mais dans ce cas, Kira était assez fourbe pour dissimuler l’identité d’une personne souffrant d’amnésie ?! Il avait été Kirijin dans une autre vie ou quoi ?

Enfin bref. Le Kumojin continua la conversation. Il aborda le thème du Raïkage qui aurait éliminé un membre des unités spéciales. Le souvenir de son combat avec cet homme lui revint en mémoire. Michiki avait en effet vu son coéquipier tombé sous les coups du Kage de Kumo. Un adversaire redoutable qui les avait persuadés de se battre avec lui. Disons seulement Michiki puisque le malheureux eisen-in ne s’était pas relevé de ses blessures. A l’énonciation de cet évènement, le Jônin se contenta de poser la main sur un des rouleaux accrochés à sa ceinture. C’était là-dedans que reposait le cadavre de l’Hydre dorénavant. Le Kirijin médecin continuerait de se battre pour l’honneur de son village. Michiki y veillerait.

Pour l’heure, le nécromancien faisait face à un Kumojin prêt à discuter, une alliée amnésique et un Genin qui lui ressemblait. Le Jônin avait refoulé ses instincts pour le moment. Il se permit de repenser à son senseï en observant l’horizon. Ce Gekei qui l’avait pris sous son aile pour lui en apprendre tant. Avec qui il avait accompli tant de choses. Celui qui lui avait enseigné à toujours agir pour protéger et servir Kiri. Celui qui lui avait tant apporté était porté disparu. Comme le Raïkage apparemment. Un lien entre ses deux disparitions ? Difficile à dire. En tout cas cette guerre semblait avoir été provoquée par Kadoria Uriô selon les dires de Kira. Sur cet avis, Michiki préférait lui faire confiance.

Par analogie, sans cet Uriô, il n’y aurait pas eu de guerre. Sans cette guerre, Michiki serait resté aux côtés de son maître. Sans cet affrontement entre les nations des Nuages et de l’Eau, Hojo ne serait pas réduit au rang de misérable pantin de chair au service de Michiki. Autant d’évènements qui auraient pu être évités sans l’existence de cet homme. Une haine que le Kirijin n’avait pas ressentie jusque-là s’emparait petit à petit de lui. Il était frustré de ne pas se retrouver directement face à ce gars pour lui faire regretter ses actes. Dans sa rage, il préféra détourner le regard de Kira pour observer les deux shinobis qui l’accompagnaient et plus particulièrement Masashi. Tout laissait prévoir qu’il était prêt à attaquer et le nécromancien pouvait percevoir une sorte d’appel inaudible des autres venant du Gekei qui lui hurlait par l’esprit : « PUTAIN C’EST QUAND QU’ON Y VA ? ». Un sourire se dessina sur les lèvres du Jônin qui se reconnaissait dans ces mots.

Il se revit ranger son masque et discuter avec ce représentant d’Uriô et du village qu’il protégeait tous deux. Sa haine s’était atténuée. Il savait comment l’apaiser. En faisant payer à Uriô en s’en prenant à ce qu’il avait protégé. Oui, c’était le meilleur moyen. Son regard revint sur Kira. Le Kumojin avait terminé son discours par une question. Michiki laissa un temps de silence avant de formuler sa réponse à voix lente :

-En effet, l’ambition d’un homme est à l’origine de ce massacre perpétué en bas. Rien ne nous empêche de mettre fin à tout ceci et de se démarquer de cette bêtise.

Il laissa un deuxième temps avant de reprendre sur un débit plus normal :

-Du moins c’est ce qu’un Kumojin comme toi doit se dire. Nous n’avons rien à nous reproché dans l’histoire. Nous avons agis en tant que nation forte et unie. Nous avons répondu et nous nous sommes montrés valeureux face à vous. Notre qualité de guerrier n’est plus à prouver. Dans cet évènement j’aurais perdu un coéquipier et un ami. Uriô ne m’aura pas laissé le choix. Désolé Kira.

Sans prévenir, à peine après avoir terminé ces mots, Michiki agit de la manière dont il aurait dû le faire depuis le début. Comme un véritable Kirijin. Il avait en effet espérer éviter l’affrontement mais son raisonnement analogique de tout à l’heure lui avait donné l’occasion d’aborder la situation sous un angle nouveau. N’ayant pas Uriô sous la main, il détruirait ce pour quoi ce chef de village s’était battu. Et Kira en était la représentation même malgré le fait qu’il avait aidé Michiki par le passé. Ce dernier ne doutait pas que le Kumojin comprendrait sa décision. Et même si ce n’était pas le cas, il s’en fichait. Il effectua des mudras après avoir déroulé un parchemin. Une nuée d’oiseaux apparut et fila en direction de leur cible qu’était le Kumojin. Il y en avait cinq. Assez petits qui avaient pour objectif d’essayer de lui crever les yeux. Une formation de vol éparse et aléatoire ne permettait de les avoir qu’avec une technique de zone d’étendue moyenne. Le nécromancien enchaîna en sortant un deuxième rouleau dont sortit un cadavre assez massif. Il le laissa à côté de lui pour le moment, privilégiant une attaque Katon. Une vague de feu se forma à la sortie de sa bouche pour se diriger vers Kira alors que ce dernier devait déjà s’occuper des oiseaux décédés. Puis le Jônin se retourna pour hurler quelque chose par-dessus le vacarme du combat qui commençait :

-Kirijins ! Faisons lui déguster la spécialité de chez nous ! Ne relâchez pas votre effort et assiégez-le !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seki Kahei
Informations
Messages : 374
Rang : C

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptyLun 12 Nov 2012 - 4:25

Le genin à mes côtés éprouvait visiblement des difficultés à contenir son envie d'en découdre. Tout dans sa posture indiquait qu'il se tenait sur le qui-vive, prêt à charger au moindre accrochage. Cependant il risquait de se montrer embêtant si jamais il rompait les négociations à cet instant. L'homme pouvait peut-être m'offrir des informations importantes sur mon passé et je ne comptais pas laisser cette occasion me filer entre les doigts, surtout pour une histoire de guerre qui ne me concernait en rien. Et puis le kumojin affichait un air serein qui laisser présager qu'il pouvait sûrement nous balayer d'un revers de la main. Un point m’intriguait malgré tout dans toute cette histoire : pourquoi Michiki avait-il révélé son identité maintenant et pourquoi Kira n'avait-il pas réagi en entendant son nom ? S'il le connaissait il ne laissait transparaître aucune émotion mis à part un petit sourire en coin, une mauvaise augure en cas de conflit. Enfin bref ce n'était peut-être pas non plus mon rôle que de me soucier de ça à cet instant.
Lorsque Kira s'adressa à moi il nia connaître mon identité et me snoba de nouveau pour reprendre son discours de pacification avec le membre du Misuto. Je devais avouer que j’étais franchement désappointée car sa silhouette me semblait vraiment familière. Et puis... Il détournait légèrement le regard en prononçant ces mots. Un pieux mensonge ou un mauvais souvenir à effacer ? A moins que je ne me trompe tout simplement. Je pris donc une grande inspiration pour chasser ma déception et me reconcentrais sur l'instant présent. En tout cas le kumojin ne présentait plus aucun attrait à mes yeux et j'adoptais donc une position offensive moi aussi, prête à réagir au quart de tour en cas de danger.

Kira prit une nouvelle fois la parole pour nous offrir une porte de sortie non négligeable en plus d'apaiser les tensions qui régnaient en ce moment entre nous tous. Je ne pus m’empêcher de jeter un petit regard d’appréhension sur le Gekkei, prête à intervenir si jamais il tentait une attaque surprise seul. Il n'était pas de taille et se ferait déchiqueter en quelques secondes sans que nous puissions intervenir. J'avais beau savoir soigner, je ne pouvais pas ramener les morts à la vie. Mais à mon grand soulagement il n'avait pas bougé d'un iota. En le regardant de plus près un détail auquel je ne prêtais auparavant aucune importance me sauta aux yeux. Un blessure au torse remontant de plusieurs jours l'handicapait visiblement, même dans des mouvements d'une faible amplitude. Il me faudrait donc m'en occuper en priorité si jamais la situation dégénérait.

Cette idée m’effleura à peine l’esprit lorsque Michiki déclara ne pas avoir le choix. Ayant suivi d'une oreille distraite le débat, sa réponse me laissa pantoise un court instant avant que je ne comprenne ce qu'il se passait: il lançait finalement l'assaut. Il posa rapidement au sol un parchemin duquel sortit une nuée d'oiseaux morts. Ces derniers se jetèrent au visage de notre ennemi pour le distraire et m'offrirent un laps de temps largement suffisant pour agir. Je me mordis le doigt, composa rapidement une série de mudras et posa ma main au sol. Un varan plutôt imposant apparu au milieu d'un nuage de fumée blanche juste devant moi et vociféra un un hurlement bestial. Il me servirait essentiellement de rempart d'écailles et de croc le temps que je m'occupe de mon allié.

- Ne bouge pas toi j'en ai pas pour longtemps si tu ne gigotes pas. J'ai bien vu que ta blessure t'handicapait donc laisse moi t'aider rapidement et après tu pourras t'écharper comme tu l'entendras avec ce Kira.

D'un coup de scalpel vif et précis je tranchais les bandages du Gekei et posa ma main à plat contre la lésion au niveau de son torse. Une aura bleutée entoura immédiatement sa plaie et la chair à vif se resserra pour laisser place à une peau rouge et légèrement boursouflée. J'aurais pu faire nettement mieux dans de meilleures conditions mais là il allait devoir se contenter de ce soin basique.

- Voilà je ne peux pas faire mieux pour le moment. Ne tire pas trop dessus sinon tu risques de perdre tout les bénéfice de mon travail.

Le membre du Misuto derrière moi cracha une vague de feu monstrueuse tandis que le cadavre d'un homme mort au physique hors du commun se relevait. Un nécromancien affirmé ? Intéressant.
Mon varan du se faire la même réflexion puisque au même moment il poussa un second cri, plus vibrant que le précédent. Je reconnaissais là son genjutsu qu'il lançait pour immobiliser une cible.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hebi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 715
Rang : B+

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptyLun 12 Nov 2012 - 23:15

Il était temps de commencer le combat. Je n'en pouvais plus. Cette envie venait de germer en moi, elle fleurissait. Je posais ma main sur mon ventre, sentant cette certaine envie. Toujours accroupis, je me tenais à quelques centimètres de Michiki. Il avait confiance en moi. Cela se voyait. J'allais lui montrer ce que je savais faire maintenant. J'allais envoyer du lourd aujourd'hui même avec cette blessure.

Je me relevais rapidement. Michiki allait commencer son assaut. Il avait peu de chance de s'en sortir ce nain. Je craquais mes cervicales, je me tenais prêt au combat. Depuis mon combat contre Papier Q, j'avais quand même perdu pas mal de sang et pas mal de chakra. Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu un peu exercice. Je contractais mes muscles, il semblait bien réagir. J'avais une certaine gène au niveau de la côte. Je n'allais pas pouvoir utiliser toutes mes capacités physiques. Je craquais mes phalanges, j'allais faire avec. Tant pis. J'allais peut-être avoir de la chance que le soin supporte le haut niveau de ce combat. Ce pauvre de Kumojin n'était pas un simple ninja. Pfff. Seul, il devait avoir le niveau de Pô. C'était sur. Il avait donc des techniques de haut niveau. On avait Michiki à nos côtés, ça ne devrait pas flancher dans notre équipe. Je dispersais mon chakra. Michiki invoquait une nuée de cadavre d'oiseau qui fonçait en direction de l'ennemi. Il allait donc le déstabiliser avec cette technique. De l'autre côté, la jeune femme invoquait un énorme lézard sur le terrain. Sa bave sur le sol, il avait à peu près la taille d'un cheval. La tension commençait à monter. Il fallait attendre le bon moment pour attaquer. Mon regard écarlate balayait la zone de combat. Une autre invocation. Un cadavre venait d’apparaître aux côtés du Nécromancien. C'est à ce moment-là que la jeune femme s'approchait de moi. Une Eisenin. Une aura bleutée autour de la main de la jeune femme, ma plair commençait à se guérir grâce à ces soins. Je pouvais commencer à bouger plus facilement, il fallait faire attention. Ce n'était qu'un soin rapide. Un énorme sourire se formait sur mon visage. Je frappais de mon poing le sol, l'aura de chakra, les quelques débris. Gonflé à bloc, un ricanement rapide de ma part, le combat commençait.

Un Mudra Gekei. Des écailles verdâtre se formaient sur ma peau. Ma mâchoire s'avançait. Des dents lacérées poussaient rapidement. Une aura de puissance, les débris qui lévitaient. Michiki profita de mon spectacle pour envoyer une attaque enflammée en direction de Kira. Une chaîne de mudra, j'inspirais une énorme quantité de chakra dans mon estomac. Mon chakra concentré dans la gorge, je tirais de ma bouche, dix disque fait de vent qui fonçaient en direction du Katon de Michiki. La fusion de ces deux techniques. Fiou, le vent allait augmenté la puissance et la rapidité du jet de feu. Mon regard se rivait vers Luka.

« Merci pour les soins. »

Fallait enchaîner. L'explosions retentit. J’exécutais une série de signes. Deux clones apparaissaient à mes côtés. Un peu d'attaque pour le prochain tour. Pour l'instant, il allait juste me couvrir.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Shiki
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptyMer 14 Nov 2012 - 3:29

Il faut être aveugle et sourd pour ne pas constater un changement dans l’ambiance. Le plus gros point que j’ai remarqué dès le départ fut l’attitude de Michiki face à mes propos. Un mélange de haine, une envie de vengeance et une certaine hésitation si je ne me trompe pas. Du coup, je me suis préparé au pire en avance, faisant malaxer mon chakra Yôton dans mes muscles pour les réchauffer. Ouais, c’est une manière cheaté de faire son réchauffement. Le regard de charbon du Shinda se porta sur ses alliés derrière lui, prêt pour le combat apparemment. Surtout celui qui ne peut plus tenir en place, j’ai l’impression que trop m’en approcher serait fatal pour mes ongles. Ouais, ça doit mordre. Quelqu’un peut l’attacher à la laisse sur un rocher ? Bref, le binoclard aux verres violet entama une nouvelle tirade qui allait bientôt mettre fin à cette ère de sérénité présente sur ce haut lieu. Il exprima en deux tirades mon ressentit, un résumé bref et clair. Je n’aurais certainement pas dis mieux. J’étais satisfait de savoir que Michiki comprenait mon point de vue et le partage. Peut-être pas complètement, mais ça me suffit pour être heureux un tantinet. Les mots s’enchainèrent pour finalement laisser place au combat. Trois individus face à une bête de foire de mon genre. Ça va claquer. Je ne suis en aucun cas responsable de l’état de la montagne après le combat.

Place au combat, les mots sont à présent prohibés. Je n’étais pas déçu, loin de là. Je comprenais les sentiments qu’habitent le nécromancien, alors il est difficile de lui en vouloir pour ça. S’il voulait le combat, prouvé une fois de plus que les Kirijins sont de véritables guerriers, alors je ferai de même. Je prouverai ma valeur au combat. Cette fois-ci, aucune pitié pour l’ennemi. S’ils répondent en force, je ferai pareil. Je regardais sans broncher le binoclard invoquer de minuscules oiseaux défunts et ma supposée ennemie d’antan invoquer un varan. Maintenant, il n’est plus possible de nier l’identité de la femme à la crinière rose; il s’agit bien de cette jeune utilisatrice du Kinton lors de la première bataille opposant la brume aux nuages. À moins que cette dernière ait passé son pacte d’invocation à son sosie, je ne vois pas comment cela est possible. Le grand lézard me cachait la vue du Gekei et de l’invocatrice. Hors de mon champ de vision, il m’est donc impossible de savoir ce qu’ils préparent en cachette. Enfin, j’ai toujours un autre « œil » à disposition, mais je n’ai guère le temps de focaliser mon attention sur quelque chose d’aussi mineur. Les moineaux se précipitent sur moi comme des bêtes carnivores. De la direction qu’ils empruntent, je dirais qu’ils visent mon visage. Sûrement pour faire diversion pour ensuite poursuivre avec une attaque. Pour contrer les cinq volailles, je matérialisai un simple sabre de foudre à l’aide de ma main gauche proche de mon visage et bloqua les minuscules oiseaux qui tombaient sur le sol comme du poulet frit. Un peu inutile…

Hélas, le gros morceau commence à sortir. Une autre invocation, plus imposante cette fois-ci. Un nouveau cadavre qui représente le parfait stéréotype du gars qui prenait une fois encore en vie des drôles de drogues qui lui permettent d’améliorer sa force physique. Quoi, je me trompe ? Regardez bien ce colosse, je doute que ce soit naturel. Enfin, je vis Michiki préparer une technique, une autre. C’est dès cet instant que je décidai de faire de même. Et le clash entre nos deux techniques, le feu contre l’eau. En revanche, je n’eus réellement le temps d’apprécier le résultat de cet échange. Au moment où ma technique a percuté les flammes, un sarcophage m’a enfermé. Oh merde, c’est quoi ce bordel ? C’est carrément sorti de nulle part et du coup, je ne peux plus bouger. J’ai de la veine. N’ayons crainte, mon sceau au milieu de mon dos posé directement sur mon épine dorsale envoie un signal à mon cerveau primitif. C’est une illusion, rien d’autre. Malgré que je ne puisse plus bouger, je peux toujours sentir la chaleur des flammes qui continuèrent leur chemin à mes côtés. Mon animal aqueux était donc assez puissant pour contenir sa technique Katon, bien. Pour me sortir de ce merdier, il n’y a pas cinquante chemins. Un Kaï et hop, j’suis sortie !! On ne va pas se compliquer la vie.
Finalement sorti de ce Genjutsu, je voyais les restes de la technique Katon qui défilaient dans le vide à mes arrières. C’est le cas de le dire, j’ai eu chaud. Un sourire narquois se dessina sur mes lèvres alors que mes perles d’émeraude examinaient la zone face à moi. Lorsqu’un liquide entre en contact avec une trop grosse masse de chaleur, qu’est-ce qu’il se passe ? Pour les intelligents en science, la réponse vient automatiquement : le fluide se transforme en gaz. C’est exactement la réaction chimique qui vient de se produire. L’eau ayant rencontré une trop grande masse de chaleur s’est transformé en vapeur, créant ainsi une voie ouverte immédiate pour lancer une belle contre-attaque. Un épais écran de vapeur, la fumée de la terre brûlée et rajoutons en dernier la poussière qui s’est élevée suite à la dernière attaque, ils ne vont rien voir venir à moins que l’un d’eux soit un senseur, ce que je doute. Prenant une grande inspiration, j’expulsai toute l’air sous forme de poussière qui balaya sur mes ennemis la vapeur ainsi que ses autres composants. Mes adversaires vont à présent goûter ma toute nouvelle technique, créer justement pour prendre l’avantage en désavantage numérique… ou simplement pour tout exploser sur un vaste périmètre
.

Les Kirijins, n’ayant aucune sortie de secours pour esquiver vu l’ampleur de mon jutsu, n’ont nul autre choix que de se prendre de plein fouet celle-ci. Elle détruira tout ce qu'il y a sur le plateau devant moi, ou du moins une très grande partie. Et vu la distance qui nous sépare, j’ai de la difficulté à croire que Michiki a eu le temps de se protéger vu que c’est le plus proche. Mais bon, je fais plusieurs pierres d’un coup en agissant ainsi. Je tendis mon bras droit vers l’avant, précisément où était le Shinda plus tôt et en claquant des doigts, je fis exploser la nuée de particules et l'instant d'après, je tirai le Zakeruga. Un feu d’artifice vert émeraude s’impose ainsi qu’un éclair qui entre dans l’explosion. L’éclat fut si violent que la montagne trembla. Une autre technique de ce genre et je crois que le sommet pourrait dégringoler… Par précaution, je lançai dans les airs un de mes fameux kunais pour qu'il se plante dans le sol détruit plus loin derrière les membres de la brume. Mieux vaut ne pas prendre de risque !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptyJeu 15 Nov 2012 - 12:26

Le combat battait son plein. Michiki n’avait pas suivi ce qu’il se passait derrière lui. Il vit juste des projectiles Fûton renforcer son attaque Katon. Certainement le brillant Masashi qui était intervenu. Mais si les attaques avaient fusés, la contre-offensive ne s’était pas fait attendre. En effet, Kira avait mis le paquet pour contrer tout ça. La technique Katon de rang A de Michiki, dont la puissance avait élevée grâce au Fûton, venait d’être arrêté grâce à une Suiton. Ce qui eut pour effet de recouvrir le champ de bataille d’un épais nuage de vapeur. Un avantage tactique pour le premier qui saurait s’en servir. Et Michiki avait l’intuition qu’il s’agirait du Kumojin. Ce gars était vraiment fort. Il ne laisserait pas passer une telle opportunité. Il y avait donc deux options : tenter également une attaque qui risquerait d’échouer étant donné que la visibilité était mauvaise et qu’il serait impossible de viser correctement ou bien prévoir une défense en prévision d’une attaque.

Le choix de la sécurité s’imposa à l’esprit de Michiki. Mais pas celui de l’égoïsme pour autant. Alors qu’il s’apprêtait à effectuer sa technique défensive, il adressa un mot à ses coéquipiers se trouvant derrière lui :

-Ramenez-vous par ici !

Cet ordre ne serait pas suivi d’un rappel. Soit ils venaient maintenant, soit ils se débrouillaient. Il entendit des pas dans son dos. Manquant de temps il ne se retourna pas pour vérifier qu’il s’agissait bien de ses alliés. En temps normal, il l’aurait fait mais là le temps lui manquait. Il termina l’exécution de ses mudras pour parfaire à l’établissement de sa défense. Des pans de roche qui constituaient le sol se déplacèrent pour venir former un dôme protecteur autour du groupe de Kirijins. Une technique un peu risquée puisqu’elle était censée pomper le chakra de ceux qui se trouvaient dedans. Michiki dégagerait le chakra nécessaire à l’approvisionnement de cette protection à double tranchant. Il avait agi dans l’intérêt de ses compagnons et de lui-même. Mais il ne pourrait peut-être pas en faire autant pendant le reste du combat. Tout dépendait de la tournure des évènements. Alors qu’il s’estimait à l’abri avec son cadavre le plus résistant et ses coéquipiers, une violente explosion vint secouer le dôme et il fut détruit par l’offensive adverse.

La force du choc secoua le groupe des shinobis de la Brume qui se retrouvèrent à souffrir des effets de cette explosion. Les effets en furent néanmoins diminués grâce à ce dôme. Le nécromancien s’était retrouvé soufflé par l’explosion. Il était allongé à terre, à côté de son cadavre calciné. Décidemment, même en tant que cadavre amélioré, il ne valait pas des clous. Michiki n’ayant pas le temps de se charger de lui, il le ramasserait plus tard pour le sceller à sa place. Kira avait frappé fort. Il fallait répliquer pour une attaque d’intensité au moins égale. Encore à terre, le nécromancien sortit un rouleau de sa ceinture. Un groupe de six cadavres fit son apparition sur le terrain. Ils se tenaient devant leur maître qui leur ordonna de se baisser pour qu’il puisse faire ce qu’il voulait, là il plaça un sceau explosif sur l’un d’eux. Puis il en envoya quatre sur Kira.

Ils adoptèrent une formation en V. Celui qui était marqué du sceau se trouvait légèrement sur la droite de celui qui était en tête. Ils avaient empruntés la voie par la gauche. Ils arriveraient donc sur son flanc du même côté. Le seul objectif de cet escadron était d’arriver assez près pour que le kamikaze fasse son effet. Il fallait juste patienter pendant encore quelques instants qu'ils soient tout à côté. Ce serait à ce moment là qu'il enclencherait le sceau. De cette manière, le Kumojin se retrouverait aspergé du poison liquide que contenait chacun de ses cadavres.

Et alors que Michiki se relevait, un petit détail qu'il n'avait pas vu jusque là, un rayon électrique qui avait réussi à trouver son chemin malgré le manque de visibilité et qui fonçait droit sur lui. Là il aurait mal ! Mais tant qu'à faire il valait mieux que ce soit lui qui soit visé plutôt que l'un de ses compagnons.



Dernière édition par Shinda Michiki le Lun 19 Nov 2012 - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seki Kahei
Informations
Messages : 374
Rang : C

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptyJeu 15 Nov 2012 - 17:58

Notre adversaire ne se laissa pas prendre au dépourvu par la vague de feu dévorante qui arrivait droit sur lui ; bien au contraire il la para rapidement avec un dragon aqueux et ceci avant même que mon varan ne parvienne à le bloquer dans une illusion. Un nuage de vapeur condensée et de poussière submergea aussitôt le terrain et masqua la vue de tout les protagonistes. Mon instinct ne me trompait pas nous avions bel et bien affaire à un ninja d'élite. Je n'avais aucun doute quand au fait qu'il se soit libéré du sarcophage généré par le kushiyose en quelques secondes. Il pouvait maintenant se trouver n'importe où et préparer une contre-offensive redoutable. Une décharge d'adrénaline parcourut mes veines et mon cœur s'affola. J'avais la nette sensation que le temps s’accélérait autour de moi, comme si les événements se succédaient à une vitesse telle que je ne pouvais pas faire autrement que d'y assister en spectatrice immobile. Je ne désirait franchement pas mourir et prendre un de ses coups s’avérerait sûrement fatal. L'envie de m'enfuir me taraudait franchement à ce moment précis mais m'éloigner du reste de mon groupe aurait fait de moi une cible bien trop facile à éliminer. Il valait mieux donc que je reste encore un petit bout de temps auprès d'eux.


Soudain une voix tranchante retentit dans la brume. Michiki nous appelais pour que nous nous regroupions. Je n'avais heureusement pas attendu son ordre pour commencer à me rapprocher de lui. Je ne me sentais guère en mesure de parer une technique de rang supérieur et le Gekei que je soignais un instant plus tôt en était sûrement incapable lui aussi. Seul le membre du Misuto possédait l'habileté nécessaire et il l'avait probablement compris, d'où son ordre. Mon varan emboîta mon pas et garda mes arrières le temps de franchir le mètre qui nous séparait. Aussitôt après, un craquement déchira le voile ouaté de la brume et des blocs de roches se condensèrent autour de nous jusqu'à former un dôme qui nous recouvraient tous. Astucieux mais un vent violent souffla brutalement à l'extérieur et, chose étrange, je sentais comme mon chakra se faire doucement absorber par les murs. Se pourrait-il que ce soit Kira le lanceur de ce jutsu Doton ? Je n'eut pas l'occasion de m'appesantir sur la question car une explosion balaya le dôme et des copeaux de cristal s’abattirent sur nous de toute part. L'onde de choc manqua de peu de me renverser et de m'envoyer bouler au milieu des fragments tranchants. Voila qui résolvait le problème de la perte de chakra et de qui lançait quoi. Les dommages n'avaient rien de préoccupant mais ils pouvaient se révéler handicapant à la longue. J'étais touchée au niveau du torse principalement et, miracle, mes deux yeux n'avaient reçus aucune poussière. Mon invocation s'en tirait nettement moins bien par contre. Puisqu'il était juste dans mon dos il avait encaissé une partie des projectiles qui auraient du me frapper et il semblait souffrir malgré ses écailles résistantes. Encore une attaque, aussi faible soit-elle, et il se retrouverait complètement K.O.


Michiki fut le premier à se ressaisir. Il déroula un parchemin au sol et en sortit six cadavres tous plus affreux les uns que les autres. Je me demandais où il pouvait bien trouver autant de morts. Il zonait dans les cimetières et les morgues à tout les coups. Enfin bon il fallait vite se sortir de se pétrin. Je fis rapidement une série de mudra et le sol me happa, me camouflant à la vue de notre adversaire. Le varan connaissait parfaitement la marche à suivre lorsque j'utilisais cette technique et il me vociféra des consignes sous forme de sifflement pour me guider sous terre. Grâce à sa langue Moujuu pouvait déterminer ma position approximative et m'indiquait le chemin à suivre pour que je jaillisse dans le dos de Kira. En même temps que j'avançais sous terre je composais une seconde série de signe pour prendre l'ennemi en tenaille. Lorsque je sortais du sol mon varan et cinq pics de granites pousseraient l'adversaire dans mes bras pour que je l'empoisonne. Une tactique mise au point pour bloquer notre ennemi.
Soudain la kushiyose m'avertit que j'étais au bon endroit mais me commanda de relâcher les pics sans sortir.Je ne savais pas ce qu'il se passait en dehors et lui obéit sagement. Les lances de granites transperceraient le flanc droit du kumojin s'il ne les contrait pas à temps. Puis lorsqu'elle vociféra l'équivalent de « à l'attaque » je jaillis du sol lançant une simple flasque transparente en l'air. Celle-ci possédait un petit parchemin explosif pour disperser juste au dessus du kumojin. Mon varan quant à lui avait pris son élan et fonçait tout droit sur Kira au même moment. Une fois assez proche il tenta de saisir l'adversaire avec son énorme gueule.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hebi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 715
Rang : B+

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptyVen 16 Nov 2012 - 13:22

Techniquement, notre adversaire tombait avec cette enchaînement de Kirijin. Il était seul, en infériorité numérique. Malgré celà, Kira était un ninja du grande force de frappe. Shinichi l'avait combattu à la première bataille, moins puissant que mon maître mais il avait quand même tenu tête. Ma longue veste bougeaient au grès du vent, les attaques filaient en direction de notre adversaire. Mes clones à mes côtés, j'avais de quoi me défendre pour la prochaine attaque du Kumojin. L'homme venait de créer une épée en foudre, les oiseaux partaient en fumée au contact de l’épée. Il usait le raïton. Je n'avais pas de Suiton, seule Michiki avait l'affinité qui pouvait battre la mienne. Le feu. Les flammes fonçaient en direction Kira. L'amas incandescent faisait face à une technique Suiton du nain. Le dragon de l'eau rentrait en contact avec la technique du Nécromancien. Premier du contre du kumojin, il n'allait pas se faire avoir si facilement.

Un nuage de vapeur commençait à se former sur la zone de combat. Notre vue était complètement foutu. On ne pouvait donc pas apercevoir les mouvements de notre ennemi. Hum. Une aura de chakra entourait mon corps. Il n'y avait plus qu'une chose à faire. Exécutant un signe Gekei, j'injectais une dose de chakra dans ma peau. Les écailles se formaient rapidement. Mes pupilles devenait celle d'un reptile. Une protection animal, je me craquais rapidement les phalanges. Il fallait se préparer au pire. Ce genre de situation ne me plaisait pas beaucoup. D'un simple signe, je le localisais rapidement, il n'avait pas bouger de place. Sa signature de chakra avait baissé. Il allait donc attaquer. Et ce genre de mec avait des techniques bien puissantes que les miennes. C'est à ce moment-là que Michiki entre en action. Des pans de roche commençait à bouger simultanément. Je me rapprochais rapidement de mon coéquipier en compagnie de mes deux clones. Un dôme fait de roche faisait office de défense.

Pas un bruit. J'en profitais pour continuer à me concentrer sur ma technique de repérage. Ce n'était pas bon. Le dôme commençait à trembler. Je me protégeais rapidement de façon à ne pas recevoir de dégâts. Le dôme venait de tomber face à l'offensive du ténébreux. Personne n'avait été blessé. Le cadavre, la varan, tout le monde avait pu été sauvé. Immobile, mon plastron s'imbibait de sang. Je commençais à ressentir la douleur. Il nous avait quand même touché. Je respirais rapidement. Il fallait riposter. Une invocation. Michiki venait de faire apparaître six cadavres devant lui. Son colosse au sol, je profitais de ce moment pour imbiber mes projectiles du poison du nécromancien. Mon don de sensorialité m'alertait d'un danger. Une chaîne de mudra. Finissant par le coq, je concentrais une quantité de vent chargé de mon chakra autour de moi. Le laser électrique venait s'opposer à mes défenses. Je n'avais pas bougé. Ma défense avait disparu. Les mains dans les poches, ma gène m'avait faire perdre du temps. Une grande chance, j'aurais pu être cuit.

« Le travail d'équipe ... Michiki ! »

Mais l'attaque continuait, Quatre cadavres chargeaient en direction de Kira. Deux restaient aux côté de Michiki-san Pendant ce temps, Luka s'était enfoncé dans le sol. Son varan toujours présent. C'était maintenant où jamais. Mes clones commençait à bouger. S'avançant rapidement vers mon adversaire, je restais derrière, je n'allais pas risquer le corps à corps pour le moment. Une explosion, des granits en pierre, Le varan qui chargeait notre ennemi. Une seconde explosion. Les nuages blanc, mes clones avaient sans doute été emporté par la puissance de l'explosion. Donc Kira pourrait être sous mes illusions. J'avais toujours mes projectiles empoissonnée. Un sourire se dressait sur mon visage.

Concentrant mon chakra dans mes jambes, j'effectuais un saut pour prendre de la hauteur. Je sortais les shurikens empoisonnés. Ils filaient en direction du nuage de poussière. J'avais une 1 chance sur deux de le toucher. Autant essayer.


Spoiler:
 


Dernière édition par Gekei Masashi le Dim 18 Nov 2012 - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Shiki
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptySam 17 Nov 2012 - 19:49

Un grand tremblement de terre, la montagne entière trembla suite au choc. J’ai du mal à croire qu’elle tiendra lors de la prochaine attaque. Quoique, cela pourrait m’être utile au final. Je n’avais toujours pas bougé de ma position initiale depuis le début du combat. Le même rocher où j’ai attendu patiemment l’arrivé de mes adversaires frôlait mes chevilles. Les bras croisés et activant mon sceau apposé sur ma nuque, j’analysais l’ampleur de petit combo et me prépara pour la suite. Pourquoi activé le Tan’chi Fûin vous demandez ? Puisqu’un nouveau nuage de poussière et de fumé s’est élevé dans les airs suite à ma technique dévastatrice. Le vent fut si violent que ma capuche se rabaissa sur le coup, je fus obligé de plisser les yeux et m’en remettre à mon sixième sens artificiel. Le feu d’artifice disparu en un rien de temps et laissa place à l’aveuglement. Hors, je pouvais les détecter et ceci allait m’être très utile. Il semblerait que le résultat ne fut pas ce que j’espérais. Ils s’étaient réunis et avait encaissé une partie des dégâts. Oh, je suis content qu’ils se sont pris des dommages, c’est le moindre qui peut arriver pour me satisfaire. Toutefois, il va falloir m’expliquer comment ils ont su qu’une attaque allait survenir droit dans leurs gueules. C’est sûr que dans un combat, vapeur est synonyme de « une attaque est sur le point d’arriver !! ». Inséré le sarcasme ici.

Enfin, il y a plus étrange dans le coin. Mon rayon n’a toujours pas atteint sa cible et pourtant, moins de dix mètre nous sépare. La logique est toute là. Place au délire maintenant ! C’est le cas de le dire, mes adversaires ont mordu la poussière !! HAHAHAHAHAHA !!!!!! Bon, c’est tout. Retombons dans un état sérieux. Sachant que mes adversaires sont toujours à terre et ne tarderons pas à se relever pour préparer la contre-attaque, je fis un signe incantatoire. Des éclairs d’émeraude parcouraient mon corps occasionnellement, ne démontrant pas avec certitude la nature réelle de ma technique. Tout ce que mes adversaires peuvent prévoir, c’est que c’est du Raiton et que ça ne sonne pas bon signe. Enfin ! Après une éternité, une longue attente, mon rayon toucha enfin sa cible ! Ou pas. Il y a le Genin qui a vu venir le coup et il a paré mon attaque avec une technique du même niveau. Est-ce un senseur ? Nous le serons plus tard, je ne me t’arderai pas sur ce détail puisque je ne compte pas me cacher. Dans ma sacoche accroché à mon bassin, je pris un de mes fameux kunais et le planta dans le sol à mes pieds. Il y a en avait déjà un à l’autre extrémité de la zone, alors une voie de sortie m’est assuré si je charge tête baissée. Oui, je dis bien tête baissée car je n’ai aucun plan pour la suite.

Alors que je faisais toute cette analyse dans ma tête, je sentis six nouvelles signatures de chakra apparaître sur le terrain. Des clones ou des cadavres, peu importe au final. Le niveau d’énergie de la fillette tant qu’à elle se happa dans le sol. Une utilisatrice du Dôton alors. Ça m’arrange au final. Son varan bougeait lui aussi, les deux ainsi que les supposés cadavres se dirigèrent tous vers moi. Alors que seulement trois mètres nous séparait; moi, les morts et la dénommée Kyuusei dans le sol (comment fait-on pour respirer là-dedans ?), je pris la direction de la droite, la seule voie libre. Des pieux de terre sortis du sol à quarante-cinq degré sur ma droite. Fort heureusement, j’avais mon sceau pour me prévenir de l’attaque et de sa provenance. À la vitesse que j’allais, il suffit de faire un simple pas de côté pour éviter de me faire empaler le flanc droit. Je refuse de subir une blessure de ce genre à nouveau, il y a déjà eu assez de Shinichi. J’ignore ce qu’il advient des cadavres du nécromancien. Passant à côté du varan, j’activai l’une de mes techniques Raiton, à nouveau. Le Raijin Kusanagi. Une épée de foudre d’une longueur de cinq mètres se matérialisa dans ma main gauche. Tout le long que je passai sur le côté droit de l’animal à la taille d’un cheval, je plantai ma lame dans ses écailles. Avec ça, il sera certainement hors combat.

Il doit maintenant avoir un écart de cinq mètre entre le Nécromant et ma personne. Hors, je ne voulais pas foncer tout de suite sur le gros morceau, non. Le chakra qu’émanait le Gekei, car oui il a des écailles sur sa peau, se situait dans les airs. Eh oui, j’ignore ce qu’il fait, mais il est bel et bien en position désavantagée. C’est pour ça que j’engageai une nouvelle course effrénée vers la droite et une fois rendu derrière le Kirijin, je fis un pivot sur moi-même tout en brandissant la lame dans les airs. J’avais spécialement visé son flanc gauche. J’ignore si c’est un succès puisque je repartis aussi vite que possible en direction du membre du Misuto. Passant à une vitesse fulgurante entre les deux cadavres restants qui faisait la garde auprès du nécromancien, j’étais maintenant devant le Shinda. Les mouvements que je faisais passaient à une vitesse hallucinante que je croyais que Michiki n’aurait aucune chance pour se protéger si jamais j’avais décidé de ne pas faire un petit détour. En premier lieu, tout en gardant un rythme de course, je lui tranchais d’un simple mouvement l’épaule droite. Passant par sa droite et faisant un pivot derrière lui sans m’arrêter, je me servis de la longueur de ma lame pour occasionner une nouvelle blessure sur le Shinobi de la brume. Partant toujours de son épaule droite jusqu’au bas du dos. La vitesse à laquelle je me suis propulsé loin du Shinda ne me permit pas d’en faire plus.

Quinze mètres nous séparait à présent. J’eus du mal à m’arrêter vu que je bougeais avec une rapidité phénoménale. Je plaquai mes mains avec férocité sur le sol et prit un air grave soudain. Je levai mon regard de jade en direction de l’ami des morts.

« Il se peut que, si vous persistez à continuer ce combat, cette montagne n’existera plus dans les prochaines secondes qui suivent. »

Une menace ? Non, plutôt un conseil. Je malaxai le chakra nécessaire pour exécuter la technique. Mes joyaux passaient d’un Kirijin à l’autre avant de retomber à nouveau sur Michiki. Un sourire se dessina sur mes lèvres et je pris un air plutôt amusé malgré l’atmosphère qui pesait sur nos épaules.

« On continue le jeu… Michiki ? »

Spoiler:
 


Dernière édition par Aisaka Kira le Lun 19 Nov 2012 - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptyLun 19 Nov 2012 - 19:48

Les Kirijins n’avaient pas lésinés sur les moyens. Ils avaient tous lancés un assaut sur le Kumojin face à eux. Trois assauts simultanés. Michiki était prêt à tout instant à faire exploser son cadavre piégé pour sa part. Il attendit d’être sûr qu’il ne raterait pas sa cible. Mais au moment où les assauts allaient tous convergés sur l’ennemi, ce dernier se déplaça à toute vitesse. Il esquiva ainsi les trois attaques et se dirigea vers Michiki avec une arme de foudre à la main. Face à une attaque pareille, le nécromancien avait tout intérêt à prévoir de quoi se protéger. Il joignit ses mains et les éclats de terre qui restaient de son dôme s’élevèrent jusqu’à lui pour former une armure protectrice. Rien ne dit qu’elle arrêterait la foudre mais cela limiterait les dégâts en tout cas. Et alors qu’il s’apprêtait à encaisser le coup, rien ne vint. Le Kumojin venait de changer de cible. Il était parti vers Masashi. Sa vitesse étant multipliée, le Jônin n’eut pas le temps d’intervenir ou de faire quoique ce soit pour aider son partenaire.

Mais finalement, il s’était fait avoir par une feinte basique. Kira l’avait gardé comme cible. Il revint vers lui pour lui asséner un violent coup avec son arme. La terre limita les dégâts mais le nécromancien se retrouva quand même touché par cet assaut. Quelques dégâts, rien de très alarmant. Il voulut répliquer mais son ennemi avait déjà fui pour se retrouver quinze mètres plus loin en lui demandant s’il voulait continuer à jouer. Ce combat touchait à sa fin de toute manière, qu’ils le veuillent ou non. Il n’y avait pas vraiment de choix que pouvait faire Michiki si ce n’est de partir. Tout cela le gonflait atrocement maintenant. Pourquoi avait-il participé à cette guerre déjà ? Il n’arrivait pas à s’en souvenir et il s’en fichait un peu. Le plus important était de ne plus jamais se faire avoir par cette chose ridicule. Mais pour l’heure, ce qui serait ridicule c’est de se retirer après avoir combattu. Et puis il n’acceptait pas l’idée de laisser des soldats de la Brume derrière lui. Son choix était tout fait mais il ne comptait pas répondre au Kumojin.

Comme la course de ses cadavres avait été stoppée, il laissa son escadron de quatre continuer sa course en se dirigeant vers la nouvelle position de Kira. Pendant ce temps, il prépara un autre assaut. Il effectua quelques mudras pour créer un projectile de terre. La particularité de cette bouboule était qu’il pouvait la téléguider. Mais avant d’envoyer ce jutsu de faible puissance sur l’ennemi, il y apporta une modification. Ce combo avait été assez brillant à la première bataille même s’il n’avait pas abouti. Il posa donc un sceau de sa composition sur la sphère de boue qui s’enflamma lorsqu’il activa l’objet de son œuvre. Et ce fut à ce moment qu’il ordonna au projectile de filer vers Kira. La force d’impact et les dégâts seraient ainsi augmentés pour au moins valoir celle d’un jutsu de rang B+.

Chaque fibre de son être lui criait de rebrousser chemin. Mais son âme de combattant, son honneur de Kirijin ne lui permettait pas de fuir. Il ignorait si les autorités de Kiri punissaient sévèrement les fuyards et il s’en foutait. Il n’en avait rien à faire car il savait qu’il ne le ferait pas. La seule raison qui le pousserait éventuellement à laisser le champ de bataille serait dans l’éventualité où l’un de ses coéquipiers seraient blessés. Ou lorsqu’il jugerait qu’il n’était plus apte à continuer le combat. En tout cas ce n’était pas encore pour maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seki Kahei
Informations
Messages : 374
Rang : C

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptyLun 19 Nov 2012 - 23:58

Je jaillis du sol au moment où mon varan siffla le signal de l'offensive. La terre se séparait à peine au dessus de moi que je tendais mon bras pour lancer ma fiole de poison explosive en l'air. Du coin de l’œil je pus admirer l'avancée du champs de bataille pendant mes quelques secondes passées sous terre. Masashi paraît avec brio un rayon électrique qui visait le membre du Misuto dans un élan de sacrifice. Un petit pique de fierté me redonna du baume au cœur : sans mon soin il n'aurait probablement pas pu protéger notre allié. Malgré tout il ne semblait pas forcément très à l'aise quand il se mouvait. Peut-être aurais-je du lui consacrer plus de temps pour résorber totalement la plaie et le handicap ? Sûrement mais maintenant il était trop tard pour retenter un nouveau soin. Le genin se trouvait trop éloigné de ma position actuelle et la rapidité à laquelle s'enchaînait les assauts m'en empêchait. Au même moment les cadavres de Michiki ys'élancèrent dans une attaque commune, suivi de peu par mon varan qui avançait la gueule grande ouverte pour happer notre adversaire. De toute évidence ce dernier me demandait de sortir les pics quelques secondes auparavant pour déstabiliser et enfoncer le flanc droit de Kira. Astucieux mais je redoutais une contre-attaque d'autant plus virulente que la précédente. Une explosion qui dévasterait la montagne en quelques micro-secondes peut-être ? A vrai dire cela m'étonnait qu'il ne nous ai pas menacé d'une telle apocalypse dans une tentative tragi-comique maladroite pour nous impressionner, posant par la même occasion ses attributs génitaux sur la table et affirmant sa toute puissance. En effet, pour un ninja d'un tel rang il ne jouait décidément pas assez sur l'intimidation. Enfin bon je ne comptais pas le lui reprocher dans l'état actuel des choses.


Soudainement, le kumojin disparut dans un nuage d'éclair grésillants. Il se déplaçait à une vitesse telle que l'on aurait dit un simple flash lumineux. Il zigzagua agilement entre les cadavres du membre des unités spéciales de Kiri et évita par la même occasion les projectiles et mes pics de granit comme si de rien n'était. Sa rapidité me coupa le souffle et un filet de bave coula le long de ma joue devant tant de puissance. Oh my god ! J'aurais mieux fait de rester sous terre pour m'enfuir discrètement. Il ne lui manquait plus que la cape et le caleçon rouge au dessus du pantalon pour que je le renomme Clark Kent. Avec un peu de chance il nous tuerait tous avec ses yeux laser pour ne pas que nous ne souffrions plus longtemps. Oui, rien n'était trop beau pour un homme d'une telle magnanimité. Peut-être devrais-je m’agenouiller devant lui en le suppliant pour qu'il m'accorde sa clémence et une bénédiction pour mes futurs enfants ? Trop tard maintenant, le temps de mon hésitation il traversa les quelques mètres qui le séparait de Michiki. Il était inarrêtable tout simplement. Il acheva mon invocation d'un coup d'une épée électrique sans même ralentir. Cette dernière mourut la bouche ouverte et n'eut jamais l'occasion de comprendre ce qui lui arrivait tant l'assaut se montrait fulgurent.
La course effrénée de Kira le mena ensuite jusqu'à mes deux alliés. Il virevolta gracieusement entre les deux kirijins et abattit sa lame avec maestria sur le plus haut gradé des deux. Ce dernier eut à peine le temps de composer une protection qu'il se retrouva gratifié d'une plaie relativement profonde. Je m'étonnais qu'il ne pas réussisse pas à l'empaler ou à le découper. Enfin l'ennemi recula d'une quinzaine de mètre et se releva, un air grave sur le visage. Sa beauté irréelle suscitait chez moi des palpitations fiévreuses. Il fallait que ce génie me fasse un enfant. Nous nommerions notre bébé Chuck Norris si c'était un garçon et Xena la guerrière si c'était une fille. Oh oui je rêvais de son corps ardent contre le mien. Soudain, un sifflement familier me tira de mes pensées. Le parchemin explosif sur ma fiole menaçait d'enduire le sol d'une précieuse substance toxique. Je saisis donc le récipient en plein vol et retira le papier fumant. Je ne possédait qu'un seul Agumano et ne désirait donc pas le gaspiller.


Kira profita du cours temps de répit pour discuter un peu. Il menaça tout naturellement de ravager la montagne en bon Bill qu'il était. Là je reconnaissais l'homme viril qui sommeillait en lui. Tandis que je me retournais vers mes coéquipiers pour connaître la démarche à suivre en cas de technique ultime imminente, Michiki ne se laissa pas déstabiliser par les paroles et lança ses cadavres ainsi qu'une boule de terre téléguidée. Je saisis l'occasion pour lancer ma fiole de poison contre cette dernière. Si elle touchait notre adversaire dans son explosion celui-ci se retrouverait instantanément immobilisé. Pour augmenter nos chances de faire mouche j'utilisais ma dernière réserve de chakra pour plonger le kumojins dans une illusion.

- On peut se concerter un instant ?

Le temps qu'il s’aperçoive de la contre-offensive la motte de terre volante aurait déjà explosé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hebi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 715
Rang : B+

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptyMer 21 Nov 2012 - 12:33

Mes clones s'élançaient vers Kira. Notre tactique était parfaite, je n'avais qu'à faire exploser mes clones en fin d'explosion pour gagner du temps sur son offensive. Alors que je prenais de la hauteur grâce à mon saut, je m'apercevais que Kira venait de changer de position et s'avançait rapidement en ma direction. Il avait littéralement tué l'invocation de ma coéquipière. Je gardais mes projectiles en main, je les remettais rapidement dans ma sacoche. Je pensais rapidement à quelques choses à ce moment de ma chute vers Kira. La douleur des Kirijins dans cette guerre. On a enterré nos pères, on a froissé nos ennemis, on a encaissé nos souffrance et nous continuons à nous battre, nous sommes les shinobis de la Brume Sanglante. Un large sourire se dressait sur mon visage. Je ne pouvais pas recevoir cette technique. J’exécutais une chaîne de mudra. Le vent commençait à se concentrer devant moi. Une barrière éphémère, là j'avais eu le temps de la former correctement. L'épée rentrait en contact avec ma défense. L'intensité de l’électricité m'avait brûler la hanche dû certainement à son expérience au ninjutsu. J'envoyais rapidement une information à mes clones, il avait déjà parcouru une bonne distance. L'homme de Kumo changeait de direction, je retombais sur mes jambes. Posant rapidement ma main sur ma hanche, une petite blessure même avec ma protection, ce ninja avait plus puissant que Michiki. Je respirais rapidement. Mon regard changeait de direction. La seconde cible, Shinda Michiki.

Des amas de terres venaient de protéger le Jonin. Une armure Doton, celle qu'il avait utilisé pendant mon combat. Il avait acquis une bonne vitesse par rapport à la notre. Un boost de vitesse sans doute, je n'étais pas mauvais au niveau de la vitesse mais lui il avait augmenté sa vitesse d'un coup. L'épée avait quand même infliger quelques dégâts à Michiki. Un léger rictus se formait, le Kumojin s'éloigna rapidement de sa précédente position. Peu de sang sur mes mains, je fermais rapidement ma main. Il fallait enchaîner rapidement. Mes clones étaient à mi-chemin de Kira. Parfait. Michiki commençait à former une boule fait de terre. Le projectile téléguidé.

« Je veux bien participer à votre jeu ... »


Je pointais rapidement mon doigt vers le Kumojin. Ce rictus effaçait par ce sourire enfantin. Mon kunai se glissait entre mes mains.

« On va te faire bouffer le sol, enfoiré ! »

Mes clones prenaient rapidement de la distance vers le ténébreux. J'attrapais l'un de mes shurikens empoissonnés. On allait frapper fort. Les cadavres fonçaient de même en direction du Kumojin. Parfait. Une aura fait de vent autour du shuriken, il lévitait près de ma main. Le projectile de terre enfin fini, mes clones explosaient d'un simple claquement de doigts. Luka semblait lancer à la suite un genjutsu à son ennemi. Un sceau avait été apposé sur cette boule de terre. Le Shuriken commençait à tournoyer à une vitesse folle, augmentant son diamètre grâce au futon, j'envoyais mon shuriken à la suite de Michiki. Cette offensive allait en finir avec notre bon vieux Gaisaka Kira.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Shiki
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptyJeu 22 Nov 2012 - 23:05

Un silence mortel planait sur le sommet du mont alors que je prenais le temps d’analyser l’ampleur qu’a eu mon enchaînement au Taijutsu sur mes adversaires. Du côté de la dénommée Kyuusei, elle n’avait désormais plus aucun soutien. Du moins, pour l’instant. Je venais de foutre hors combat le varan aux dimensions similaire à un cheval. C’est un bon début, déjà. Du côté du Genin, il avait eu assez de temps pour préparer au minimum une voile de vent. Normalement, le vent l’emporte sur la foudre. Mais le temps lui manquait, alors sa tentative défensive n’a qu’atténué les dégâts et s’est pris une belle coupure au niveau de la hanche. Enfin, pour le Jônin de la brume, à savoir Michiki, c’est lui qui a su se défendre le plus rapidement possible, mais en vain. L’enjeu des affinités élémentaires est survenu de nouveau et son armure Dôton n’a su supporter deux attaques consécutives de ma part. Si je dois faire un résumé du combat, je dois dire que je suis plutôt fier de ce qui avance. Encore intact au niveau de la santé, je ne peux dire la même chose pour le trio de Kiri. Le Shinda est bien amoché et les deux autres ont assez bien mangé ma poussière d’émeraude au tout début de l’affrontement.

Les événements continueront et c’est le nécromancien qui ouvre la marche avec une boule de terre, suivit d’une fiole cassé sur le projectile, certainement du poison, alors que l’autre apposait un sceau et que le Gekei lançait ses clones sur ma personne. Face à une telle détermination, je ne pouvais répliquer avec ma technique la plus destructrice. Je décidai de rester dans ma position actuelle, sauf un bras devant moi et l’autre posé sur mon genou. Mais, comme si la vie voulait absolument me faire chier, une grosse surprise survient. Des spasmes. Toujours dans la même position, j’aurais bien voulu me lever et prévoir une éventuelle attaque. Mes muscles se contractaient et se décontractaient aléatoirement. La femme parla, mais je ne pouvais me concentrer assez pour comprendre ce qu’elle disait. Au bout de deux secondes, le semblant d’épilepsie stoppa. Une sueur froide parcourait mon épine dorsale. Je n’avais pas tout compris sur le moment, mais par la suite, tout était clair. Un Genjutsu lancé par l’explosion des clones. Oh, le connard. C’est bien bas de sa part. Il va voir, ce Kichigay (Payback ;p). Hors, mon attention était focalisé sur autre chose. Levant mon regard d’émeraude sur le trio, j’analysai vite fait la situation.

Étonnamment, tout était normal. Les cadavres arrivaient à toute allure et le shuriken aussi. Mais que devient la motte de terre ? Elle était presque à mi-chemin et mes adversaires n’avaient pas bougé d’un poil. De suite que le Genjutsu adverse prit fin, je plaquai mes mains sur le sol. Je conseil la fuite pour eux à moins qu’ils aient une envie de mourir. Mon chakra se propageait dans le sol et la technique allait débuter sous peu. Mais si soudain, une douleur atroce me serra la poitrine. J’abaissai mes joyaux de jade sur la provenance de la souffrance. Une boule de terre enflammée m’a carrément touché la cage thoracique. Et que vois-je ? C’est la même putain de boule de terre qui était plus loin il y a un instant ! Je n’eus qu’assez de temps pour foutre mes bras de vant mon visage pour éviter des brûlures sur cette partie du corps. Après, bah, tout s’est enflammé. Ça chauffe, ça brûle. Mes vêtements brûlaient alors que je tentais de joindre mes mains ensemble, mais en vain. Le poison qui était appliqué sur la motte, c’est un paralysant. Fait chier. Je m’effondrai sur mes genoux alors que je mordais mes lèvres dû à la misère dans laquelle je suis à présent. Mais je réussis tout de moins à feindre un sourire, aussi petit qu’il soit. Au final, rien ne change.

[i]La destruction elle-même et l’enfer sur terre. Voilà les mots que j’emploie pour décrire le Shounetsujigoku, ma technique la plus dévastatrice. Une véritable arcane de la désintégration. Au prix de la totalité de ma réserve de chakra ou presque, je fis apparaître la fin. Tout commence par un simple tremblement de terre. Magnitude huit environ, c’est tout, hein ? Il n’y a rien, ne vous inquiétez pas. Des blessés ? J’espère que non, pas pour l’instant. Des fissures se créent dans le sol et des geysers font leurs entrées en scène. Alors que les cadavres du nécromancien continuaient leur course, je fis carrément exploser le sol sous leurs pieds dégarnis de peau. Des éclats de roches parsèment la zone au plus loin dû à la force de l’explosion et la chaleur augmente radicalement. Bref, c’est simple à comprendre. En ce moment, ils sont dans la merde. Le sommet, voir même les parois se désintègrent à une vitesse effroyable. La roche en fusion percutait mes jambes et mon bassin à chaque nouvelle éruption. Une pluie de lave due aux éruptions frappait le champ de bataille et je préparais une vague de lave monstrueuse pour la lancer directement sur eux dans un moment. Elle était haute et me protégeait d’éventuelle attaque au cas où. Ça, c’est si jamais ils ont survécu l’éruption. Et la montagne n’allait pas tarder à s’écrouler vu que de base, elle est fragile. Je suis fatigué à présent…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptySam 24 Nov 2012 - 21:27

Les Kirijins venaient littéralement de pilonner leur ennemi. Sur ce coup là, Kira aurait du mal à s’en relever. Il serait capable d’esquiver mais malheureusement pour lui, les attaques des trois shinobis de la Brume étaient bien pensées sans le vouloir. Michiki avait lancé l’offensive principale qui avait permis à Luka d’imprégner le projectile de poison. Et Masashi de son côté avait utilisé un Genjutsu. Michiki soupçonnait même que Luka en est fait de même. Oui. Là il n’y avait pas de doute. Ce serait compliqué de faire face à tout ça. L’assaut fut un véritable succès. Kira se prit le projectile de plein fouet. Pareil pour le poison et le Genjutsu. Cette fois, le Kumojin s’en sortait avec de nombreuses blessures. Kiri avait accompli son but et pouvait s’emparer des lieux. Mais alors que Michiki allait savourer la victoire, le sol se mit à trembler. Qu’est-ce que c’était que ça encore ?! En s’attardant sur Kira, le nécromancien le vit avec les mains plaqués au sol. Et merde c’était sa faute ! Qu’avait-il provoqué ?

Les jambes de Michiki devenaient aussi solides qu’une guimauve. Il était balloté dans tous les sens par les secousses du sol. Décidemment ça n’avait pas l’air fini ce foutu tremblement. Mais alors qu’il s’interrogeait, il perçut la voix de Masashi qui lui criait de faire gaffe. Ses capacités de senseur l’avaient alertée d’un truc ? Il était plus judicieux de lui faire confiance en tout cas. D’un simple sifflement couvrant le bruit, Michiki ordonna aux Kirijins de se rassembler près de lui. Au moment où ce fut fait et où ils voulurent établir un plan, la terre se fissura pour que de la lave en jaillisse. Mutain de perde ! Le pils de fute mettait le paquet là ! Il fallait réagir et vite. Une telle attaque allait endommagée grandement la montagne. Il n’y avait plus que la fuite d’envisageable. Michiki comptait emmener ses soldats avec lui. Il sortit un rouleau et invoqua trois loups macchabées. Les bêtes étaient sous le contrôle du nécromancien.

Il grimpa sur le dos de l’une d’elles en intimant les autres de faire comme lui. Un simple regard de côté l’assura que Masashi le suivait. Mais il ne semblait pas en être de même pour Luka. Qu’est-ce qu’elle foutait. Elle resta à côté du loup que le nécromancien avait invoqué pour elle. Elle était pétrifiée par la peur ? Il ne semblait pas. Ses yeux étaient plus remplis de détermination qu’autre chose. Le temps pressait et il fallait prendre une décision au plus vite. Ils pouvaient tous s’en sortir indemne dans l’affaire…s’ils partaient maintenant ! Mais Luka remettait ça en cause. Il voulut lui crier de les suivre, de ne pas faire l’idiote mais comme le temps lui manquait, il se contenta de quelques mots. Son cœur lui hurlait de tenter de la convaincre mais sa raison lui intimait de partir au plus vite dès maintenant afin de sauver au moins Masashi. Il lui tint ce discours :

-J’ai pas le temps de jouer à ça. C’est de la folie de rester ici mais je ne peux pas te suivre là-dedans. Garde le loup avec toi. Je lui demanderais de t’obéir au moindre de tes ordres jusqu’à ce qu’il soit mis HS.

Des mots assez vides étant donné la situation actuelle. Une part de lui était dans une rage des plus profondes et s’indignait de se voir agir ainsi. Après avoir souffert de la perte d’Hojo, il devrait faire tout ce qui est en son pouvoir pour éviter que cela ne se reproduise encore une fois. Mais la situation l’obligeait à partir. Il n’avait rien d’assez efficace pour contrer ça. Les secondes filaient comme du sang s’écoulent d’une plaie abondante. Et Michiki ne pouvait que limiter les dégâts en refermant cette plaie avec les moyens à sa disposition. Il ordonna par la pensée au cadavre de loup à côté de Luka de lui obéir peu importe la situation. Aucune réaction mais le Jônin savait que cette directive serait respectée à la lettre. Il ordonna aux loups de restant de filer. Ils prirent la voie qui se trouvait derrière eux. La lave n’avait pas encore trop atteint cette zone. Les canidés foncèrent, avec leurs cavaliers. Et avant d’amorcer la descente du flanc de la montagne avec son étrange monture, Michiki se retourna une dernière fois pour accorder un regard à Luka :

-Je m’assurerais que personne n’oublie ton courage.

Et ils descendirent, non sans difficulté, la montagne qui commençait à se désagréger peu à peu.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seki Kahei
Informations
Messages : 374
Rang : C

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptyLun 26 Nov 2012 - 18:32

La fatigue commençait sérieusement à peser sur mes épaules. Mes dernières réserves de chakra s'évaporaient comme neige au soleil au fil des secondes et je doutais pouvoir maintenir mon illusion assez longtemps pour que notre assaut parvienne à faire mouche ; et ce malgré que Masachi me fasse gagner quelques gagner quelques précieuses secondes avec l'explosion de ses clones. Il avait réussi à déstabiliser notre ennemi pendant un court instant qui s'avérerait probablement décisif. Le corps de Kira se mouvait de manière complètement erratique, comme agité de puissants spasmes. Le ninja repris néanmoins rapidement ses esprits et apposa aussitôt ses mains au sol. Trop tard pour lui. La boule de terre enflammée le frappa de plein fouet, propageant mon poison sur tout son épiderme. Il n'avait pas réussi à percer l'illusion dont il était victime et ne pouvait donc pas voir que le projectile se situait sous ses yeux. D'ici quelques secondes il ne serait plus en mesure de bouger le petit doigt, telle une statue vivante. Nous avions gagné ! Un petit sourire de satisfaction fleurit sur mon visage et un sentiment de devoir accomplie m'envahit. Cette bataille serait sûrement la dernière pour notre équipe. Nous y avions laissé toute notre énergie pour terrasser un unique et redoutable ennemi.


Un tremblement presque imperceptible agita le sol, suivi de peu par un second d'une ampleur bien plus élevée. Sur le coup de la surprise je perdis l'équilibre et mis un genou à terre. Des secousses s'enchaînaient et gagnaient en force à chaque seconde. Qui s'amusait à déchaîner séisme à ce moment du combat ? Un flash illumina mon esprit exténué. Comment avais-je pu être aussi naïve ? Le kumojin avait eu le temps de lancer un dernier assaut juste avant de s'écrouler, terrassé par le paralysant. La température se mit brusquement à monter et de la lave suinta du sol. Cherchait-il à détruire la montagne pour tous nous emporter dans sa mort ? Vu ses dernières menaces et son niveau cela restait plus que probable. Le magma se rassembla et une vague destructrice se forma à quelques mètres de nous. Se la prendre de plein fouet c'était la mort assurée. Quel enfoiré ! Michiki réagit avec promptitude et sortit un parchemin de sa poche. Combien en possédait-il encore ? Ce mec était une vrai bibliothèque ambulante, il pondait les rouleaux par dizaine. On aurait pu croire qu'il se les carrait dans l'arrière-train. Une image traversa mon esprit et me fit sourire. Décidément la fatigue ne m'arrangeait vraiment pas.
Trois loups au pelage miteux jaillirent du bout de papier et se postèrent au côté du ninja d'élite. Des moyens de transports de toute évidence. Le nécromancien grimpa sur l'un d'eux et m'adressa quelques paroles qui furent étouffées par le vacarme environnant, à la suite de quoi il prit la fuite. Bonne idée tiens. Je n'avais strictement rien compris de ce qu'il m'avait hurlé mais je pouvais supposé qu'il désirait qu'on se sépare. Vu la vague de lave qui se dirigeait vers nous il valait mieux que l'on s'éloigne les uns des autres si nous ne voulions pas tous finir carbonisés d'un seul coup. J'hésitais à tenter un dernier joker en lançant quelques projectiles explosifs mais... Si Kira arrivait à diriger le feu par télépathie il n'y avait nul doute qu'il pourrait parer. Oui je devais prendre les jambes à mon coup. Moi qui pensait avoir une victoire éclatante je me retrouvais dans une position délicate. Je saisis la fourrure du canidé mort et lui ordonna de courir le plus vite possible vers le côté sud de la montagne. Si le kumojin me prenait pour cible il ne pourrait pas toucher mes compagnons vu qu'ils prenaient une direction opposée. Pourquoi donc je lambinais toujours dans les situations critiques ?


L'animal s'élança et traversa en quelques secondes la distance qui nous séparait du vide. Il bondit sur le flanc de la montagne sans perdre le rythme. La descente abrupte ne lui facilitait pas le travail, d'autant plus que la montagne se désagrégeait à toute allure. Si jamais il se ramassait il nous tuait tout les deux. Quoi que lui il était déjà mort. Je ne savais pas combien de temps encore il resterait debout mais j’espérais qu'il ne s’effondrerait pas avant de longue minute. Je jetais un coup d’œil derrière moi pour savoir si la vague se rapprochait lorsqu'une douleur dans la poitrine m'arracha un cri. Une épée m'embrochait et me clouait au sol. Le loup avait subi le même sort et gesticulait par terre en couinant. C'était moche de tuer une personne sans défense de manière aussi déloyale. En plus le tueur n'avait pas dédaigné montrer son visage. Ah... Ma vue se troubla et une sensation de vide me saisit. J'avais si froid...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptyMar 27 Nov 2012 - 18:35

FIN DU COMBAT

    RÉSULTAT
    La victoire revient à Kumo (par abandon des Kirijins)

    MEMBRES EXCLUS
    Aucun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Konoha
Hebi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 715
Rang : B+

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 EmptyJeu 29 Nov 2012 - 11:41

Ma main sur ma hanche, la gêne commençait à réapparaître rapidement avec cet ancien coup de lame. L’enchaînement avait été rapide. La contre-attaque était même parfaite. Mon clone avait explosé. Le Genjutsu de Luka avait marché. Il n'avait rien pu faire face à un enchaînement de contre-attaque aussi rapide. On était pas une simple équipe. Michiki et moi avions déjà combattu ensemble plusieurs fois. J'avais même perdu face à ce sceau enflammé. Un sourire se dressait sur mon visage. Ces quelques souvenirs qui m'étaient survenu lors de son combat m'avait remonté le moral. De plus, Kira allait surement être bien amoché. Je passais ma main dans mes cheveux. Mon Shuriken ne l'avait pas touché. Mais la motte de terre avait touché la cage thoracique du Shinobi du pays de la foudre. Le sceau s'activait, enflammant ces vêtements, brûlant sa peau. Le poison paralysant avait tout simplement fait écroulé Kira sous l'intense douleur des brûlures. Mais le fourbe, il n'allait pas finir sous un tel enchaînement. Vu sa puissance, il allait sans doute nous tuer avant de mourir. J'écarquillais mes yeux, une vague de la lave se trouvait derrière Gaisaka Kira. Je remarquais rapidement la main plaqué sur le sol. Sa signature de chakra s'était presque éteinte. Ce n'était pas bon signe. Un simple signe, j'allais utiliser mon genjutsu pour balancer les infos. Terepashii. L'art de la communication par le biais de la Télépathie. Plutôt pratique.

« Michiki, On se casse, cette dernière technique ... ça sent vraiment pas bon pour nous ! »

Aisaka Kira, Ninja moins puissant que Shinichi, Utilisateur des affinités Raïton, Yoton, Suiton et Le Shoton. Kira a un style variée, à distance avec ces techniques Yôton Shoton et Suiton et au corps à corps avec des techniques Raïton. Aucun pacte d'invocation Animale. Un adolescent avec une chevelure brunes et des yeux verts. Je serrais mon poing. Ce mec, on allait se revoir. Michiki venait d'invoquer Trois loups macchabées, ils allaient surement nous aider à nous enfuir. C'était le seul moyen de partir. Je courais en direction de Michiki. Je ressentais beaucoup de vibration. Son Yoton avait un pouvoir de destruction immense. Je n'avais aucune technique pour parer cet amas de puissance. M'arrêtant devant les trois loups, je montais sur l'un d'entre eux. Mais il manquait une seule personne à notre appel.

Luka n'était pas là. Elle courait vers l'immense vague de lave. Elle allait nous couvrir la pauvre conne. Putain mais qu'est ce qu'elle foutait ? Elle ne pouvait pas rester ici, on aurait pu partir. Je souriais de fierté. C'était l'honneur des Shinobi de la Brume Sanglante. Le loup n'allait pas pouvoir changer les choses. Si Luka se prenait cette attaque de plein fouet, elle n'allait pas pouvoir survivre. L’héroïne de cette équipe. Michiki ne pouvait pas rester ici et perdre la vie. Le temps devenait beaucoup plus rapide avec le stress. Le temps filaient sous les sueurs perlant sur mon visage. Je passais main sur mon visage. La fatigue du combat, les douleurs de l'ancien combat revenaient. Je me tenais fermement à la monture. Les loups commençaient à prendre la fuite. Je fermais les yeux quelques instants lors de la course à la vie.

« Son nom sera gravé dans la mémoire de tout les shinobis de Kiri, celle qui aura sauvé un genin et un jonin face à l'ennemi ! »

Arrivé à direction. On s'arrêtait. La montagne se détruisait peu à peu. Luka, je ne t'oublierais pas. Merci.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Groupe #1 Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #1 Groupe #1 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Guerres :: Kiri VS Kumo : Deuxième Bataille-