N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le juge se fait professeur d'un élève qui aspire à juger. [Apprentissage des lois PV Kyuusei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Samaël
Informations
Grade : Emissaire de Maskine
Messages : 1729
Rang : S

Le juge se fait professeur d'un élève qui aspire à juger. [Apprentissage des lois PV Kyuusei] Empty
Message(#) Sujet: Le juge se fait professeur d'un élève qui aspire à juger. [Apprentissage des lois PV Kyuusei] Le juge se fait professeur d'un élève qui aspire à juger. [Apprentissage des lois PV Kyuusei] EmptySam 3 Nov 2012 - 4:43

    Il semblerait qu’une fois encore pour une obscure raison, je me vois être traîné dans un pays où de toute évidence je ne souhaite pas me rendre, dans mon sillage, un œil avisé pourrait remarquer une certaine allure fatigué mais il n’en est rien, ce ne sont que mes pieds qui frottent péniblement contre ce sol terreux se trouvant à l’entrée d’un marécage infesté de créature plus sordides les unes que les autres. Je suis las. Ma vie se trouve être de plus en plus monotone malgré cette rencontre inhabituelle avec le monarque s’étant présenté sous le prénom de Reï. Etait-ce un pseudonyme, je n’en savais rien et à vrai dire je n’en avais pas grand-chose à faire, en réalité tout ce qui m’importait était de voir de quelle manière il allait servir mes intérêts. Puisque oui, moi-même je ne fais pas exception à cette règle immuable qui fait que la grande majorité des humains se contentent de ne penser qu’à leur gueule et aux bénéfices qui peuvent être tirés de leurs actions. Pourtant il y a parfois des exceptions même chez les personnes qui habituellement ne daignent accorder la moindre importance à autrui. Je suis l’une d’elle.

    Après des heures de marche me voilà devant un grand temple orné de motif décoratif glorifiant le bijûu comme un sauveur. Quels idiots ces Kiri-jin, ce n’était certainement pas par bonté que le démon était intervenu pendant la grande guerre. Je dépassais un petit peu l’édifice religieux pour pénétrer dans une grande clairière, j’avais bien entendu fait en sorte que les gardes ne me voient pas. Il ne me restait plus qu’à attendre qu’une personne s’annonce à moi. Voilà comment je traitais la monotonie de ma vie, je provoquais le hasard. Et afin de prévoir toute éventualité, je fis tomber la pluie. Bien entendu, elle était parcourue de mon chakra et chacune de ces gouttes était l’extension de mon corps, je ressentais ce que chacune d’entre elle ressentait. Les arbres, les animaux, les insectes, les plantes, rien n’échappait à mon sixième sens. Je n’eus pas longtemps à attendre avant qu’elle ne se présente à moi, cet exutoire à l’ennui et pendant que ce qui semblait être une jeune fille s’approchait dans mon dos je m’exclamais alors.

      « Que viens-tu faire ici, à une heure aussi tardive, il parait que les bois ne sont pas commodes surtout dans une nuit sans lune comme aujourd’hui. Dis-moi jeune fille, as-tu peur de ce que tu ne peux comprendre ? T’enfuirais-tu si tu rencontrais un visage de cette peur inconnue qui s’invite dans le noir ? Mais excuse-moi, je ne me suis pas présenté. Je suis le Juge. J’ai pour dessein de détruire l’idée. Oui je souhaite détruire l’idée préconçue que vous, shinobis, avez de la justice qu’exercent vos nations sur ce monde. Mais dis-moi, pour toi qu’est-ce que la justice ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seki Kahei
Informations
Messages : 374
Rang : C

Le juge se fait professeur d'un élève qui aspire à juger. [Apprentissage des lois PV Kyuusei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le juge se fait professeur d'un élève qui aspire à juger. [Apprentissage des lois PV Kyuusei] Le juge se fait professeur d'un élève qui aspire à juger. [Apprentissage des lois PV Kyuusei] EmptySam 3 Nov 2012 - 14:47

J'étais revenu depuis déjà plusieurs jours au sein du village et rien ne semblait vouloir déchirer le voile de l'amnésie. Ni les témoignages de mes compagnons, ni les photos et ni les vidéos ne parvenaient à faire émerger la moindre information. Tout ce que je savais sur moi je l'avais appris via des rapports ou des archives, comme si l'on m'enseignait l'histoire d'une figure du passée depuis longtemps disparue. Un long soupir s'échappa de mes lèvres et je repris ma marche d'un pas lourd.
J'errais sans but au milieu du dédale que formaient les ruelles de Kiri depuis déjà plusieurs heures, cherchant en vain un lieu qui me paraîtrait familier ou qui réveillerait un des souvenirs profondément enfoui au creux de ma mémoire. Le claquement de mes talons sur les pavés résonnaient dans la nuit tel un battement de tambour, seul bruit de vie au cœur de cette nuit paisible. Une légère brise balayait les feuilles mortes au sol et s'engouffrait de temps à autre dans ma cape, la faisant se soulever au rythme de mes pas. La lueur vacillante des torches dessinait des ombres aux contours incertains le long des murs, telles des fresques noires qui semblaient vouloir happer les imprudents qui s'en approchaient de trop près. J’entraperçus furtivement un reflet flou dans la vitrine de verre d'une échoppe et marqua une pose. Même cette silhouette ne m'évoquait absolument rien. Ce visage ne paraissait pas être le mien, comme si un savant fou avait modifié tout mes traits. Et pourtant... il s'agissait bien de mon apparence. J'étais définitivement piégée dans le corps d'une inconnue du nom de Kyuusei.

Je marchais depuis un bon moment et avais fini par m'éloigner de la ville. La lune guidait maintenant mes pas sur un petit sentier de campagne et, à vrai dire, je comptais rebrousser chemin et retourner au chaud dans mon appartement. Soudain une lumière ténue au loin attira mon attention et piqua ma curiosité au vif. Des marais me séparaient de ce mystérieux éclat et je n'avais pas souvenir qu'il existait une habitation dans cette zone perdue. J'étais tiraillé entre ma lassitude et mon envie de découvrir ce que cela pouvait bien être. Finalement, après une courte hésitation, j'enjambais la clôture qui longeait le chemin et qui me séparait du sol spongieux et des arbres décharnés du marécage. La terre émis un bruit de succion répugnant au contact de mes pieds et libéra une fragrance de pourriture tandis que je m'y enfonçait comme dans des sables mouvants. Appétissant... Le bas de mon pantalon s'imbiba aussitôt de l'eau saumâtre et me fit frissonner de dégoût. Je commençais déjà à regretter mon choix mais il était trop tard maintenant. Je me mis donc à avancer à une cadence soutenue.
Plus je me rapprochais, plus la lumière devenait intense et bientôt des murmures vinrent jusqu'à mes oreilles. Enfin, au bout de quelques minutes de marche, un bâtiment généreusement décoré émergea du décors sinistre et une fine pluie m'arrosa le visage. Un pancarte délavée par le temps m'indiqua qu'il s'agissait d'un temple dédié au bijuu Sanbi. Comme pour les rues de Kiri ce lieu ne m'évoquait absolument aucun souvenir. J'entrepris donc d'en faire le tour et atterri dans une petite clairière où une silhouette attira mon regard. Un homme plutôt jeune à l'air las se tenait en plein milieu et restait immobile. Les moines sortaient la nuit pour chanter leurs psaumes ? Quelles mœurs étranges. Et pis n'étaient-ils pas sensés être chauves ? Comme s'il m'avait senti arriver il prit la parole et se présenta comme le Juge. Je ne savais pas si ce nom devait m'inspirer la crainte ou le respect, mais une chose était sure il ne suscitait en moi aucune émotion. Qui plus est, je ne savais pas si Kyuusei le connaissait ou nom. Il continua son monologue tandis que je m'interrogeais silencieusement et déclara vouloir détruire l'idée de justice que « nous » les ninjas concevions. Pour finir il me demanda ce qu'était la justice pour moi. N'ayant plus aucun souvenir de ma vie et de mes années en tant que membre du Misuto je ne pouvais pas vraiment lui répondre mais fit du mieux que je pouvais.


-La justice est un droit qu'accorde les plus forts aux plus faibles qui nécessitent une protection. Malgré le fait qu'on nous dise tous égaux nous ne sommes que les esclaves d'autres esclaves. Nous obéissons tous à des règles qu'édictent ceux qui détiennent la puissance. Sinon on me nome Kyuusei mais je préfère Luka. Mais dit-moi, nous sommes-nous déjà rencontré ?


Je sondais son regard en posant cette dernière question. Pourrait-il m'aider à recouvrir la mémoire ou ne serait-il qu'un inconnu qui m'aiderait a construire ma nouvelle vie, basée sur les ruines d'un passé trouble ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samaël
Informations
Grade : Emissaire de Maskine
Messages : 1729
Rang : S

Le juge se fait professeur d'un élève qui aspire à juger. [Apprentissage des lois PV Kyuusei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le juge se fait professeur d'un élève qui aspire à juger. [Apprentissage des lois PV Kyuusei] Le juge se fait professeur d'un élève qui aspire à juger. [Apprentissage des lois PV Kyuusei] EmptySam 3 Nov 2012 - 16:02

    Les paroles qu’elle venait de lancer auraient pu être résumées en quelques mots, la loi du plus fort. Etait-ce sa vision de la justice ? Omettait-elle volontairement de parler d’association de personnes lambda formant une communauté afin d’asseoir leur domination même sur ceux qui individuellement les surpassent. En tout cas sa question me laissa quelque peu perplexe. Me demander si l’on s’est déjà rencontré alors que je venais de me présenter quelques secondes plus tôt, il s’agissait là d’une manœuvre plutôt curieuse puisque en réalité il n’est pas de coutume pour des connaissances, des camarades ou même simplement des interlocuteurs passagers de dire leurs noms à chaque rencontre. C’est sur cette donnée là que je me base pour annoncer clairement que quelque chose ne tourne pas rond dans le crâne de cette jeune femme. Pour autant je ne laisse pas transparaître mes interrogations, après tout il serait quand même malvenu de ma part de faire la fine bouche alors que j’essaie simplement de me distraire un petit peu. J’allais cependant répondre moi-même aux questions que j’avais posée et dans un second temps répondre à la sienne.

      « La justice est l’action de faire respecter les lois. Donc en réalité la question n’est pas de savoir ce qu’est la justice mais quelles sont les lois qui sont appliquées. Tu peux t’interroger sur l’utilité et la morale de ces dernières, mais au final à la moindre infraction tu seras jugé comme tous les autres peu importe ton rang social. Du moins c’est censé être la justice auquel aspire un monde équitable. Malheureusement comme pour perturber l’ordre préétabli voilà qu’intervient la pseudo-allégorie de la bienséance, orné d’un costume aléatoire et d’une voix rauque sensé électrisé la plèbe. Je parle bien entendu du Juge ou plutôt de ceux qui s’investissent de ce rôle sans vergogne. Tu en connais certainement, qu’ils soient Kage, héros de guerre ou encore vieux sage érudit, mais ne te trompes pas, la seule chose qu’ils servent, ce sont leurs propres desseins, rien de plus, rien de moins. »


    Je reprenais mon souffle après cette longue tirade un tantinet ampoulé sur certain endroit avant de reprendre.

      « Tu te demandes certainement où je veux en venir. Ce que je souhaite te faire comprendre c’est que l’application des mêmes lois sensées être universelles diverge souvent en fonction de l’homme qui rend les verdicts. Donc au fond, je te le demande, à tes yeux, qu’est-ce le plus important ? L’homme ou les lois ? »


    Une autre pause dans ce qui aurait fait une magnifique plaidoirie dans un tribunal populaire en vérité. Même si dans l’immédiat j’essayais simplement de faire comprendre à cette jeune fille qu’il y a des nuances qui peuvent paraître insensées mais qui sont pourtant essentielles. Ah j’oubliais ! Je me devais aussi de répondre à sa question sinon il ne serait pas juste de poser les miennes, je repris donc.

      « Ah et pour te répondre, je ne te connais ni d’Eve ni d’Adam. Mais même les inconnus peuvent débattre c’est un droit qui se porte garant de notre liberté, non ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seki Kahei
Informations
Messages : 374
Rang : C

Le juge se fait professeur d'un élève qui aspire à juger. [Apprentissage des lois PV Kyuusei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le juge se fait professeur d'un élève qui aspire à juger. [Apprentissage des lois PV Kyuusei] Le juge se fait professeur d'un élève qui aspire à juger. [Apprentissage des lois PV Kyuusei] EmptySam 3 Nov 2012 - 18:53

Un éclair d'incompréhension traversa le regard du jeune homme. Non de toute évidence il ne me connaissait pas et ne savait rien de mon histoire. Tant pis je venais de passer pour une ahurie auprès d'une énième personne. Aussi désespérant que cela pouvait être je commençais à m'y habituer. Mais bon au final cela importait peu, s'il ne pouvait pas m'aider à retrouver mes souvenirs peut-être pourrait-il faire rejaillir des informations a la surface en discutant. L'espoir fait vivre non ? Et puis il faut reconnaître que couper court à une conversation parce que la personne en face de vous ne vous a jamais vu n'est pas spécialement poli et n'arrangerait sûrement pas ma nouvelle réputation. Il ne me restait plus qu'à faire marche arrière et prétendre à un coup de folie passagère dû au surmenage. J'ouvris la bouche afin de m'excuser pour ma question idiote lorsque le Juge repartit dans une longue diatribe enflammée. De toute évidence le ténor du barreau maîtrisait son sujet et surtout, aimait en parler à tous et à toutes. Tout d'abord il m'offrit sa propre définition de la justice puis enchaîna dans une direction qui me laissa plutôt pantoise. Ne pas savoir ce qu'est la justice mais quelles lois sont appliquées ? Les juges ont-ils seulement le droit de protester les lois qu'on leur impose ? Ne sont-ils pas là uniquement pour les interpréter et les exécuter, chacun à sa manière ? Ne vaudrait-il pas mieux édicter les lois plutôt que d'être le pantin qui les exécute aveuglement sans en comprendre leurs portées ? Une chose est sure le monde ne compte pas de justice tant qu'il existe la notion de force. Ceux qui édictent les lois s'assoient généralement dessus car ils les énoncent de telle sorte que jamais ils ne puissent les enfreindre et qu'elles servent leur intérêts. Et si jamais ils venaient à le faire la corruption résolvait le problème plus rapidement que n’importe qu’elle justice.
L'homme reprit son souffle après sa tirade et ré-enchaîna aussitôt sur un nouveau concept : Qui étais le plus important ? Le juge lui-même ou la loi immuable ?


- Y a-t-il franchement besoin que l'un soit plus important que l'autre ? Quelle que soit la loi le juge se verra dans l'obligation de l'exécuter. Seule la corruption ou l'intérêt pourrait le faire de changer de cap. Dans ce cas le jugement interrompu n'est-il pas plus préjudiciable que la loi, aussi injuste soit-elle ? Car si elle est injuste qu'elle serait la marge de manœuvre du juge ? Faire ce qui lui semble juste plutôt que ce qu'on le contraint de faire ? La loi ne peut vivre sans le juge mais, le juge peut interpréter la loi selon son libre arbitre. Ne faut-il pas que les deux soient en accords parfait ? Que le juge approuve la loi et l'exécute peu importe son intérêt au final ?


En venant ici je ne pensais pas tomber dans un débat juridique mais maintenant que j'y étais, débattre avec cet homme ne me déplaisait pas. Je fis une courte pause pour souffler et rassembler mes idées et repartie dans le débat.


- Raisonnons par l'absurde. Supposons qu'une loi interdise que les juges utilisent leurs bras. Le juge n'aurait aucun intérêt à respecter une telle loi et l'enfreindrait sûrement car elle ne respecte pas son code de vie. Il s'exposerait alors à une punition. Maintenant supposons que l'homme ait le droit d’interpréter celle même loi et qu'il ne décide de l'appliquer qu'aux hommes. La loi n'aurait plus aucun sens. Je ne sais pas si j'ai répondu de la façon que vous attendiez ni même si vous m'avez parfaitement compris mais... Pour moi l'un et l'autre sont deux éléments clés pour que la justice existe.


Je ne possédais sûrement pas sa prestance ni son éloquence en terme de justice mais j'étais plutôt fière de mon maigre speech. Et quand au fait qu'il ne me connaisse pas ma foi... Si je l'avais connu je pense qu'un tel énergumène m'aurait marqué à vie et que mon corps aurait réagi en le voyant. D'une façon positive ou négative je ne sais pas. Enfin bref. Je regrettais seulement de ne pas me souvenir de mes expériences passés et me demandaient si jamais elles auraient pu m'être d'une quelconque utilité dans ce débat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Le juge se fait professeur d'un élève qui aspire à juger. [Apprentissage des lois PV Kyuusei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le juge se fait professeur d'un élève qui aspire à juger. [Apprentissage des lois PV Kyuusei] Le juge se fait professeur d'un élève qui aspire à juger. [Apprentissage des lois PV Kyuusei] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le juge se fait professeur d'un élève qui aspire à juger. [Apprentissage des lois PV Kyuusei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni :: Temple de Sanbi-