N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le son de l'entraînement. [PV On']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Majora no Kamen
Informations
Messages : 305
Rang : C

Le son de l'entraînement. [PV On'] Empty
Message(#) Sujet: Le son de l'entraînement. [PV On'] Le son de l'entraînement. [PV On'] EmptyVen 24 Aoû 2012 - 12:50

Citation :
J'ai quelque chose à te dire, viens à la grande cascade. Kaya


    Si avec ça il ne venait pas ! Kaya avait déposé le message dans la boîte aux lettres du musicien aux aurores, et, vous le savez sans doute, non sans raison. Kaya n'est pas du genre à aller vers les gens sans raison apparente, elle avait toujours quelque chose à tirer de ses rencontres. Onpu, Myakudon du nom, possédait un don qu'elle convoitait, le son. Kaya n'était pas très douée pour le Onkyôton, du moins pas celui que la majorité des gens utilisait. Kaya se basait sur une règle assez simple qui stipulait que: "La musique est belle et attendrit les coeurs", ce qui était l'inverse total de ce à quoi aspirait Kaya. Sa maîtrise du son était moins profonde, elle préférait utiliser les faiblesses naturelles des ces adversaires plutôt que d'essayer de les localiser de manière ingénieuse, les toucher au plus profond de leurs âmes, etc... L'oreille est une petite chose fragile, et le son, lorsqu'il est capté par elle fait des ravages, Onpu le savait bien. Mais Kaya en avait assez des ondes sonores basiques, elle voulait du spectacle ! Et rien de mieux qu'un musicien...

    U
    ne journée parfaitement favorable, pour l'entraînement au Ninjutsu, pas de vent, un ciel dégagé, un soleil un peu timide et une chaleur ambiante convenable. Placée au point de chute de l'eau, sur la cascade, Kaya effectua quelques mudras. Chose qu'elle détestait faire. Puis, de légers sons vinrent lui tenir compagnie, oscillant du l'aiguë au grave et de manière aléatoire. Le chakra son qui emplissait l'air était fait de telle sorte que les autres jutsus du même type soient amplifiés. Le spectacle commençait. La première technique de Kaya fut l'une de ses plus basiques, qui fonça dans le vide. Il fallait trouver le juste milieu, allier puissance et vitesse. Kaya réitéra, en essayant de faire durer la pauvre technique, en vain. Elle se mit ensuite à employer des techniques plus... avancées si j'ose. Elle tentait de combiner son Onkyôton et son fûton. La première "sonic wave" partit, le vent l'emporta. Rires saccadés, figure crispée. Kaya, de rage, effectua une série de mudras interminable, son chakra bouillait en elle. D'un air déterminé, elle lâcha dans l'air une onde sonore tellement monumental qu'on put l'entendre à des centaines de mètres à la ronde. Un grand et puissant "Vroaom !".

    S
    auf que... Kaya tombait à présent emportée par la chute, complètement sourde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Myakudou On'
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1462
Rang : SSS

Le son de l'entraînement. [PV On'] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le son de l'entraînement. [PV On'] Le son de l'entraînement. [PV On'] EmptySam 25 Aoû 2012 - 11:25

    "La grande cascade"... elle pouvait pas être moins précise, encore??? Des cascades, il y en avait un sacré paquet. Manifestement, Kaya ne parlait pas de celles des frontières, c'était à un jour de marche. Onpu avait hésité à prendre cette demande en compte, à quoi bon perdre son temps à chercher cette fofolle dans un coin paumé alors qu'il avait un Koto à finioler, hein?
    ... bon, d'accord, elle avait fait preuve d'un peu d'humanité à Kawa, mais ce n'était pas une raison. D'ailleurs, elle ne lui avait toujours pas remboursé sa mandoline, même s'il n'aurait pas pu accepter un tel dédommagement alors qu'il était le seul responsable de son bordel. Et pas de signe de sa guitare non plus. Ça serait peut être une occasion de lui demander si elle ne la maltraitait pas, à bien y réfléchir. Et pourquoi pas de prendre le dernier bain de la saison dans le bassin de cette fameuse cascade, il était sensé faire relativement chaud pour une journée d'automne.

    Lève-tôt de nature, Onpu n'avait pas tardé à trouver le message. Il devait être dans les 8 heures du matin... la lumière du jour était déjà bien installée, c'était périlleux d'invoquer un chiroptère en guise de moyen de locomotion, le manque d'obscurité aurait pu l'énerver. Il fallait y aller à pied, fichtre alors. Déroulant une carte des environs, il dût dresser une liste de toutes les cascades pour essayer de deviner à laquelle son équipière toute neuve avait fait référence, avant d'en déterminer la plus haute. Une approche probabiliste était malheureusement la seule solution...

    En se rapprochant du lieu en question, On' eut la chance d'être orienté via son ouïe, pas seulement par le chant de la cascade mais aussi par une succession de signaux sonores possédant beaucoup de dynamique, très peu naturels, qui voltigeaient sans crier gare. Il arriva en bas de la chute et aperçut Kaya, tout en haut. Sans doute avait-elle comprit qu'il fallait le guider un peu plus pour qu'il se pointe...
    Ou alors une mise en scène. Oui, c'était plutôt ça, à en croire la manière dont elle se laissa tomber avec l'eau. Elle avait déjà chuté de la moitié de la hauteur de la cascade. Les trois quarts... plouf ! Mignon comme tout. Rien de bien méchant, il y avait toute la profondeur nécessaire pour survivre à un tel plongeon. Il la laissa rejoindre la surface, et ouvrit son sac à dos pour en sortir quelque chose, tout en s'avançant vers elle dés qu'elle fut debout, trempée de la tête aux pieds.

    « Comme quoi, même les plantes carnivores ont besoin d'un peu d'eau de temps en temps.
    J'entends tes sons depuis tout à l'heure, je me demandais ce que c'était.
    Serviette ? »
    proposa-t-il en la lui tendant.

    Le trajet lui avait donné chaud, heureusement qu'il avait eu le réflexe de se mettre en maillot avant de partir. Sans prêter davantage d'attention à sa collègue, il enleva sa chemise bleue d'un geste, et plongea dans le bassin à son tour, les cheveux en premier. C'était un bel endroit pour piquer une tête, la fraîcheur ne tarda pas à l'envahir.
    Sous l'eau, les sons allaient peut-être plus vite, mais l'espace sous-marin offrait une esthétique complémentaire à celle qu'on subissait en permanence dans l'air, tout devenait plus sombre, plus étouffé. C'était comme regarder le monde de l'autre côté d'un miroir, et le son de la cascade était le premier à prendre une dimension différente. La vie même prenait un tout autre sens dés qu'on submergeait son corps dans un lac ou un bassin, sans compter la beauté des minéraux et des êtres vivants qui l'habitaient. Onpu finit par refaire surface, en faisant la planche, avant de commencer à nager une brasse approximative sur le dos. Ce milieu était aussi le seul où il n'était pas totalement stupide de battre des bras en faisant comme si c'étaient des ailes en espérant aller quelque part malgré tout... en regardant les nuages d'une rare beauté au dessus de sa tête à travers les feuillages des arbres géants qui entouraient le lieu, il se demanda si les dragons pouvaient voler à l'envers.

    Même si rien n'avait encore commencé, cette pause lui faisait le plus grand bien. Il sentait déjà venir Kaya avec ses « Ramène tes fesses petit Pou, jt'ai pas traîné là pour faire du tourisme », peut être même qu'elle profiterait de ce petit moment de détente pour l'attaquer. Qu'elle fasse ! Il serait prêt, ses oreilles étaient tendues, bien que sous l'eau.


Dernière édition par Myakudou On' le Sam 25 Aoû 2012 - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try
Nouveau
Majora no Kamen
Informations
Messages : 305
Rang : C

Le son de l'entraînement. [PV On'] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le son de l'entraînement. [PV On'] Le son de l'entraînement. [PV On'] EmptySam 25 Aoû 2012 - 14:37


    La fraicheur de l'eau emplissait le corps et l'esprit de Kaya au fur et à mesure qu'elle sombrait dans les profondeurs. La kunoichi avait eut un moment difficile, et se faire avoir par sa propre utilisation du son était blessant, tant qur le plan physique que mental. Elle tombait de haut, et c'était le cas de le dire ! Blessée, la kunoichi remonta à la surface, préférant oublier ce moment. Onpu était là, à la regarder et à lui cracher quelques paroles auxquelles il aurait mieux fait de ne pas ne serait-ce que penser. Elle tituba, maintenant tant bien que mal la légère couche de chakra qui la séparait des eaux. Elle accepta volontiers la serviette et s'essuya brièvement avant de couvrir une petite partie d'herbe verte, d'un liquide dont les couleurs et l'odeur n'ont pas leur place dans ce" passage. Revoir Pou la rassurait en un point, au moins il n'était pas trop fâché, mais surtout... il était encore utile. Kaya gonfla ses narines et s'empêcha de lâcher un bon gros "Mouhahahaha !!". Elle laissa Pou à sa nage et remonta à la cascade pour chercher ses affaires sèches, elle en profita pour activer sa technique.

    -Merci d'être là Onpu. Tu vois, si je t'ai demandé c'est en partie grâce à ton don. Je connais pas mal de manipulateurs de l'Onkyôton, mais aucun n'est aussi talentueux que toi, ni même aussi horrible que moi. Quand les uns utilisent les explosions de l'air, je détruis le système nerveux quand d'autre joue une mélodie trompeuse, tu deviens quasi omniscient sur des kilomètres. Vois-tu, j'ai une façon étrange d'utiliser le son, mais elle est trop dangereuse... Aussi, j'ai besoin de toi pour m'apprendre les côtés basiques du son, pour ensuite me permettre de l'utiliser à ma sauce.


    Elle était déjà revenu, sac à la main et cigarette à la bouche. Elle regardait à présent le petit Pou qui barbotait. Elle plissa les yeux, et activa une technique bien à elle, celle qui lui permettait de déstabiliser ses opposants grâce au son. Elle laissa le petit Pou constater les choses qu'il avait à constater. Kaya se mit ensuite en route pour l'eau, arrivée près du corps allongé de On', elle baissa la tête s'assit sur son ventre, elle utilisait le chakra pour tenir à la surface. Elle profitait du fait que son petit haut blanc soit mouillé pour rendre les choses un peu ambiguë.

    -Tu auras bien sûr droit à une récompense pour ton cours. Mais si c'est de l'argent que tu veux, saches qu'il est mouillé, il faudra donc attendre.


    Elle sortit les petits billets de l'une de ses poches en se rappelant de la promesse qu'elle lui avait faite. Ses yeux pétillaient de malice, l'entraînement pouvait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Myakudou On'
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1462
Rang : SSS

Le son de l'entraînement. [PV On'] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le son de l'entraînement. [PV On'] Le son de l'entraînement. [PV On'] EmptySam 25 Aoû 2012 - 16:28

Un soupçon de coquetterie, l'appât du gain... La diablesse manipulatrice refaisait surface. Sa demande n'en était pas moins noble, et elle avait fait preuve du minimum vital d'humilité en la faisant, ce qui était déjà beaucoup: l'aveu de ses faiblesses constituait une approche très constructive. Les seuls détails qui dérangeaient encore Onpu résidaient dans la forme; en l'occurrence, elle avait trouvé le moyen de s'asseoir sur lui alors qu'il faisait la planche, et agitait des liquidités mouillées devant ses yeux en mettant ses formes en avant. Ridicule. Il commença par se remettre à la verticale dans l'eau, avant de se hisser à la surface de celle-ci, suimen aux pieds, puis au mains, avant de lui parler, tout sourires.

"Honoré. Vraiment.
Cela dit, ça ferait de moi ton professeur pendant quelques heures. C'est donc moi qui fixerai les règles.
Règle numéro une..."


Il lui arracha la clope du bec, puis la trempa intégralement dans l'eau.

"Règle numéro deux, pas de récompense. Tu prends ce que j'ai à te donner, et ça s'arrête là."


La vérité derrière ça, c'est que le fait de pouvoir se vanter d'avoir appris quelque chose à quelqu'un de balèze comme Kaya représenterait en soi une sorte de récompense, d'autant plus qu'en terme de self-confiance il n'était pas au mieux de sa forme ces temps-ci. Se coiffer de la casquette du professeur serait une expérience à la fois enrichissante et réconfortante pour lui: il s'y attela avec grand plaisir.

"Il y a une différence fondamentale entre ton approche du son et la mienne.
Une partie des techniques dont tu m'as fait la démonstration, ici ou dans ma lutherie -hum-, utilisent l'onkyôton en tant qu'arme: elles misent tout sur la puissance du son, l'énergie qu'il transporte. C'est la manière la plus efficace et destructrice de s'en servir, en terme de ninjutsu agressif; c'est aussi la plus répandue, le clan Kinuta de mon pays fait exactement comme toi, d'ailleurs. Ils vont même jusqu'à amplifier leurs pouvoirs avec des artefacts métalliques en tous genres, à l'occasion tu pourras entamer des recherches là-dessus de ton côté.
Maintenant, si comme moi tu veux accéder à une maîtrise en apparence moins agressive mais plus fine, il ne faut plus voir le son comme une masse d'énergie, mais un signal.
En réalité, tu le fais déjà quand tu utilises une technique comme celle qui te sert à parler, tu as même été capable de me faire partager des morceaux de musique. Mais il manque encore quelque chose dans ta démarche."

Sur ces mots, il rompit son suimen, et laissa ainsi son corps s'engouffrer dans l'eau à la verticale. Il leva le bras droit, pour ne faire dépasser plus que lui de la surface du bassin. Ses oreilles avaient retrouvé l'ambiance acoustique mystérieuse du fond de l'eau, il était temps d'en faire profiter Kaya. Activant sa technique, il enregistra du bras gauche submergé l'environnement sonore, et le fit jaillir de sa main droite, dans l'air, via la technique du mégaphone, en l'amplifiant de quelques dB pour le rendre bien audible aux oreilles de son auditrice. Elle avait beau se trouver dans l'air, elle pouvait à présent pleinement expérimenter le bruit sourd des chutes d'eau, vu (ou plutôt entendu) de l'autre côté du miroir.
Sa démonstration une fois terminée, il remonta pour faire dépasser sa tête et reprit sa respiration.

"La technique que je viens de te montrer est la plus complète que je maîtrise, le Dai Zoufuku. Avec ça, tu peux amplifier n'importe quelle source sonore et la retranscrire dans l'environnement en l'amplifiant et en la filtrant à ta sauce. A fortiori, tu peux lui donner une amplitude vertigineuse, mais pour faire ça correctement il faut que tu sois capable de traiter le signal sans le dégrader.
Un son, c'est une onde. Cette onde a une fréquence..."


Il pointa son doigt vers le ciel, et en fit jaillir une sinusoïde pur de 440 Hz, le "la" des musiciens.

"... une amplitude..."

La note devint soudainement plus forte.

"...et un timbre qui lui sont propres".

Gagnant en harmoniques, la sinusoïde se transforma en créneau, donnant au "la" des allures de son très synthétique et agressif.

"N'importe quel signal, qu'il s'agisse de musique, de parole ou du bruit le plus crade qui existe, est une combinaison de ces sons élémentaires. Il faut les voir ainsi. C'est comme ça que tu pourras les manipuler et les amplifier en limitant les pertes. C'est le secret de la technique.
Le Dai Zoufuku, tu peux le voir comme un ampli qui possède une entrée et une sortie. On va commencer par bosser l'entrée. Essaie de capter l'environnement sonore qui nous entoure: écoute-le attentivement, essaie de l'analyser en tant que superposition d'ondes, et dompte ton chakra pour lui donner cette forme d'onde.
Fais-moi signe quand tu penses maîtriser l'affaire.

Moi j'ai assez nagé, je sors."


Il avait été assez direct, et ses explications faisaient appel à une certaine abstraction scientifique, pas nécessairement innée chez n'importe qui. L'exercice qu'il lui proposait demandait un certain travail de méditation... au pire des cas, ça lui ferait les pieds, mais vu ce dont elle était déjà capable, cela n'était pas sensé prendre des heures non plus.


Dernière édition par Myakudou On' le Sam 25 Aoû 2012 - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try
Nouveau
Majora no Kamen
Informations
Messages : 305
Rang : C

Le son de l'entraînement. [PV On'] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le son de l'entraînement. [PV On'] Le son de l'entraînement. [PV On'] EmptySam 25 Aoû 2012 - 17:41


    La cigarette se noyait... pauvre petite chose. Parlons nous du tabac ou de Pou ? L'un était voué à la noyade et l'autre s'exposait aux armes d'un fumeur en série. Kaya se retint de gifler son professeur de la journée et se contenta d'écouter et de digérer les paroles du mini Pou. Ce dernier était un peut... sec, et pour tout vous dire, la règle numéro deux irrita Kaya, elle croyait entendre une star trop pressée pour accepter qu'on la retienne trop longtemps. Petit regard de travers de sa part. Vint ensuite l'explication. Il est vrai que Kaya possédait déjà quelques bases en matière de retranscription du son, le seul problème était qu'elle ne pouvait le faire qu'en présence de liens de chakra. Peu convaincue, Kaya croisa les bras, une démonstration s'imposait. C'était... grandiose. Le Dai Zoufuku, hein. Une technique qui faisait des miracles, sans aucun doute. Il manquait encore une pièce, la constitution du son. Pou, dans sa grande générosité, lui cita les quatre mots clés: Onde, Fréquence, Amplitude et Timbre. Donc, des sons qu'elle devait reproduire, il ne fallait surtout pas manquer l'un de ces éléments, ne pas les "réécrire" à sa sauce, ne pas les interpréter... si on peut interpréter un son évidemment, mais les reproduire à l'identique ! ... ... ... ... Impossible...

    C
    ependant, l'impossible n'existe que dans l'esprit, n'est-ce pas ? Si Kaya commençait à se mettre des barrières mentales, comment faire l'impossible ? Ou tout simplement, comment penser qu'il est impossible ? Car faire l'impossible n'est pas impossible en soi, car si on veut, l'impossible n'existe pas ! Cessons donc d'employer ce mot qui porte à débat. Disons plutôt, difficile. Qu'est-ce que la difficulté pour un être humain ? Une barrière encore plus profonde que l'impossible ? Nous n'emploierons plus ce mot donc. Seul le temps est viable à présent. Nous dirons donc, tempsible.

    K
    aya ralluma une cigarette et ferma les yeux quelques instants, il fallait guetter Pou et sa haine pour le tabac et digérer les instructions. Suguato disait que Kaya était prévisible, et en lui collant cette étiquette, elle allait donc opter pour reproduire un son bien particulier, faible mais audible. Elle se concentra un peu plus, il fallait entrer en osmose avec les lieux, vivre comme les arbres, les insectes, respirer comme eux, rugir comme l'eau, être aussi calme que le vent à la caresse si douce, laisser les vibrations des rochers résonner et comprendre les nuages si lents. Et pourtant... tout cela n'est qu'interprétation, l'eau ne rugissait pas pour Onpu, elle faisait l'eau qui s'écrase sur les rochers, le vent ne caressait pas ses joues, il soufflait dessus. Apprendre la technique d'un autre était comme analyser un adversaire en combat, il fallait penser comme lui, devenir lui, et de ses entrailles extirper ses vices, ses malheurs, ses passions et ses névroses... Voir le travail comme étant le fruit du "mal" était une vision simpliste mais abordable et efficace, La Réponse n'est sans doute pas là, car elle est un tout, le mal et le bien n'existent pas, mais dans les circonstances, Kaya voulait bien redescendre quelques marches...

    E
    lle ne voulait pas capter tout l'endroit, les rugissements de l'eau et les chansons du vent ne seraient qu'un bruit de fond, seule sa propre respiration et le bruit du papier qui brule l'intéressaient. Pour simplifier les choses, elle respira de façon régulière. Le timbre, l'amplitude, tout ça elle s'en foutait bien maintenant, elle préférait ne pas ajouter de mots, si ce n'est "Son". Onpu faisait des miracles, en décortiquant les choses, il avait "donner" la formule magique à Kaya, maintenant elle sentait tout. Son chakra réagissait naturellement, elle reconnaissait bien là la fille du son qu'elle était. Si le travail est le fruit de certains "vices" alors les bruits de cris et d'explosions qu'elle entendait à présent étaient normaux ?

    Elle s'approcha de Pou et lui fit écouter son travail. Le bruit de la cascade, le papier qui brule, le vent qui souffle. L'instant "enregistré" était assez long, mais sur la fin, le chakra de la jeune femme fit un bond. des cris, une cloche qui sonne, une explosion, un sifflement. Des voix brouillées, un autre cris brouillé...

    E
    lle stoppa net.

    -Je suis désolée, ce bruit c'est... il est dans mon être, je l'entend sans arrêt. Je progresse ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Myakudou On'
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1462
Rang : SSS

Le son de l'entraînement. [PV On'] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le son de l'entraînement. [PV On'] Le son de l'entraînement. [PV On'] EmptySam 25 Aoû 2012 - 19:22

Sans le vouloir, Kaya venait de livrer un pan de son passé, et ce de la plus belle manière qui soit... Onpu avait vu juste, elle n'avait pas mit bien longtemps à maîtriser ce qu'il appelait autrefois la technique du magnétophone, enregistrer le bruit ambiant faisait désormais partie de ses cartes. Concernant la retranscription dans l'environnement, elle avait déjà une petite idée de la méthode, et faisait surtout preuve de beaucoup de bonne volonté, c'était très positif pour le professeur. Mais le petit incident qui venait de se produire le laissa perplexe et émerveillé à la fois. Ses souvenirs, de guerre semblait-il, étaient tellement forts qu'ils étaient allés jusqu'à influencer son propre chakra, et à se retrouver sous forme de signal à la place de l'environnement. Onpu tenait entre ses tympans l'essence même de l'instabilité de Kaya, la preuve auditive qu'elle avait une raison valable d'agir comme elle le faisait, la traduction directe de toutes les souffrances qu'elle avait enduré... tout cela dans une petite portion de signal qui résonna en Onpu comme dans une cathédrale.

"J'imagine, oui..." lui répondit-il, encore un peu perturbé, ailleurs.

Tous les deux sur la terre ferme, ils se regardaient en silence. Elle puait la clope. C'était répugnant mais pas bien grave, au moins grâce à cela elle avait trouvé un bruit suffisamment subtil pour que l'amplification soit un challenge, et elle s'en était relativement bien tirée. Restait à la guider vers la suite et la fin de l'entraînement. Il croisa les bras et reprit ses explications.

"Hum. C'est bon. T'as compris l'idée. L'entrée de l'ampli, c'est réglé. Maintenant, la sortie.
Tu as déjà commencé à amplifier les bruits que tu faisais entrer en toi, tu as l'instinct pour ça. La seule chose dont tu as besoin pour te perfectionner, c'est une nouvelle vision de l'esprit. L'onde sonore, physiquement, c'est une succession de compressions et de décompression de l'air, une oscillation autour d'une position d'équilibre, "l'amplitude zéro". Le but, c'est maintenant de s'éloigner le plus possible de ce zéro; ainsi, sans détimbrer ou étirer ton son dans le temps, tu pourras l'étirer dans l'espace, et donner plus d'ampleur aux vibrations."


Un silence.

"Euh... je vais essayer de reformuler les choses.
Mon vieil oncle qui m'a tout apprit sur l'acoustique, le chakra, et le lien qui existe entre les deux, m'a un jour dit quelque chose de fondamental: ceux qui veulent s'approprier l'onkyôton doivent faire fusionner deux composantes, le raiton et le futon. La partie raiton revient à traiter ton chakra comme une variation de tension, c'est ce que tu viens de maîtriser. L'air, quant à lui, est le support physique du son, grosso modo c'est lui qui va déterminer son amplitude. Enfin, c'est comme ça que mon clan interprète l'utilisation de cet élément, en tout cas.
Pour faire simple, l'information du signal, tu l'as. Le meilleur moyen pour l'amplifier, c'est de voir la suite de la technique comme du futon. Brasse plus d'air quand tu relâches l'onde, et vois ce que ça donne...
Je suis désolé, j'ai trouvé cette technique tout seul, je pense savoir comment elle fonctionne mais c'est pas facile de l'expliquer avec des mots. Fais de ton mieux.
Pour commencer, le plus simple est peut être de prendre un bruit ample, tu pourras l'enregistrer avec davantage de précision et ça sera plus simple à amplifier. Rapproche-toi de l'eau et essaie avec le bruit de la chute."



Ah... ça ne lui plaisait pas, il commençait à trop vouloir la guider. Ce n'est sûrement pas comme ça qu'aurait fait Suguato... Oh et puis fuck Suguato, d'abord. Il avait ses méthodes, Onpu avait les siennes, et pour l'instant elles marchaient. Non mais. Et puis si Kaya n'avait pas envie d'être orientée, elle pourrait toujours n'en faire qu'à sa tête, ça ne la changerait pas trop de ses habitudes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try
Nouveau
Majora no Kamen
Informations
Messages : 305
Rang : C

Le son de l'entraînement. [PV On'] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le son de l'entraînement. [PV On'] Le son de l'entraînement. [PV On'] EmptyMar 28 Aoû 2012 - 14:31


    Bien, bien, il ne restait plus que la partie fûton de la chose. Chose qui paraissait simple quand on savait que c'était l'élément de prédilection de la kunoichi. Un peu vidée par ces exploits précédents et par la complexité des exercices que la technique demandait, Kaya préféra aller en douceur, faire quelque chose de simple pour commencer. Rien de tel de mettre à profit ce qu'elle avait déjà appris en "enregistrant" cette fois-ci le son de la cascade. Petit temps de concentration. Kaya fit mouche. Bien, cette compétence était acquise, elle lança un petit sourire à Pou. Il ne restait plus qu'à le combiner avec le vent, non ? Faire "voler" son enregistrement donc. Elle malaxa son chakra et le concentra dans ses deux mains, au bout de ses doigts pour être précis. Il fallait créer des "variations" en gros. Pas de problème, Kaya pensait pouvoir aisément s'en sortir. Elle laissa s'échapper un mince filet de chakra vent dans le but de faire en sorte qu'il agisse comme support. Il serait le sol sur lequel marcherait le son, en gros, pour rester grossier. Onpu avait préconisé à la jeune femme d'intensifier le débit quant elle relâcherait le son, du moins, elle l'avait compris comme cela. Elle laissa son chakra portant la marque des ondes sonores qu'elle venait d'enregistrer et, simultanément augmenta fortement son chakra fûton.

    I
    l y eut certes, une amplification, mais le débit du chakra vent était tel, que cette amplification ne dura pas plus de trois secondes avant d'aller s'éteindre dans la chute. Kaya tomba à genoux, seul son petit chakra la tenait encore éveillée, et pourtant bientôt il allait lâcher. Persévérance, c'est le seul mot qui lui venait. Son esprit embrumé commençait à divaguer, le bruit de la chute devenait flou, comme-ci son eau venait inonder son esprit. Le secret de Kaya, c'était l'impact, le choc, pas la durée. Elle était endurante physiquement, elle avait assez de chakra pour tenir un siège lorsqu'elle en était pleine, mais son utilisation restait basique. D'étranges sons...

    -Piiiaaaaaaaaannnng....... Comment tu dis déjà ? Piiiaaaaaaaaaaaaaaanng..... le Dai... DAI ZOUFUKU !!!


    M
    ême à court de chakra, Kaya venait de percer le secret de la technique, l'important c'était le dosage. Le "Piang" vint s'abattre sur le petit Pou. Le vent portait le son, il le faisait danser. Le vent était un support, plus un meurtrier ! Kaya, épuisée, eut assez de temps pour rejoindre la berge et sombra dans l'inconscience...


Citation :
J'te laisse me faire me réveiller si tu le souhaites, tu peux aussi dire que ce n'était pas vraiment ce que tu attendais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Myakudou On'
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1462
Rang : SSS

Le son de l'entraînement. [PV On'] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le son de l'entraînement. [PV On'] Le son de l'entraînement. [PV On'] EmptyMar 28 Aoû 2012 - 20:53

"Kaya?"

"Ohé, Kaya??"

"Réveille-toi, bordel, y'a des sunajins..."

"AH BEN C'EST PAS TROP TÔT!!"


NON, il n'y avait aucun sunajin, c'était une simple sournoiserie pour la faire reprendre connaissance après l'avoir sortie du bassin. Quelle naze, celle-la! Même en tant qu'apprentie elle ne pouvait pas s'empêcher de faire n'importe quoi. Sa tentative avait été audacieuse, mais cela ne l'avait pas empêchée de se solder par un lamentable échec, puis d'un plongeon autrement moins majestueux que le tout premier. Et puis, c'était quoi ce "piaang", d'abord? D'où sortait-elle un son pareil? Encore quelque chose d'enfoui au plus profond de sa personnalité, cette fois-ci révélateur du danger ambulant qu'elle représentait? Heureusement qu'Onpu était resté sur ses gardes et qu'il avait eu la présence d'esprit de se préparer à se boucher les oreilles à tout moment, sans quoi ce bruit lui aurait démoli les tympans vu son gain d'amplification.

"J'ai fini par prendre l'habitude de me méfier de toi en permanence, je suppose que d'une certaine manière c'est ce que tu voulais que je fasse depuis qu'on s'est rencontré. En tout cas c'est raté pour ce coup-ci, tu as beau avoir trouvé le bon type de chakra, tu n'as pas su gérer le débit correctement, ça s'est retourné contre ta réserve. Je n'ose pas dire que ça ne sert à rien d'arrêter l'entraînement ici, ça serait faux: tu as le potentiel pour maîtriser cette technique, tu me l'as bien montré. La suite, ça sera du travail de contrôle et de précision, tu n'as pas besoin de moi pour ça. Je t'ai dis tout ce que je pouvais pour t'aider à comprendre les bases de ce petit tour de magie, c'est à toi de faire le reste de ton côté pour te l'approprier."


Il fit quelques pas en arrière pour lui laisser le temps de se relever. Puis, en rassemblant ses affaires et reboutonnant sa chemise, il se mit à réfléchir un instant.

"Remarque, maintenant que tu es quasiment à plat, ça serait le bon moment pour enchaîner sur autre chose.
Le but de cet exercice est simple: faire en sorte de ne pas me perdre de vue jusqu'à ce qu'on soit de retour aux portes du village! Si tu réussis, tu gagnes un bon pour un shamisen de ma création au quart de son prix.
GO!"


D'un bond, Onpu s'engouffra dans la forêt. Du chakra lui sortait des semelles à chaque saut, pour amplifier la longueur des enjambées, entre chaque branche.
Le but de l'exercice était de pousser Kaya à puiser du chakra dans des endroits où elle n'aurait jamais pensé à en produire, de manière à rester en course, quelque soit la manière. On' avait renoncé à la voir suivre les sentiers battus, il s'attendait à la voir faire preuve d'imprévisibilité, manifestement c'était ça qui lui réussissait le mieux. Quoique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try
Nouveau
Majora no Kamen
Informations
Messages : 305
Rang : C

Le son de l'entraînement. [PV On'] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le son de l'entraînement. [PV On'] Le son de l'entraînement. [PV On'] EmptyMar 28 Aoû 2012 - 23:57


    Mais qui était ce gars pour parler des Sunajins comme-ci il les connaissait ? Kaya se le demandait, au fur et à mesure que la voix de Pou la guidait à travers les ténèbres. Elle était en pétard, et ce n'était rien de le dire, peut être était-elle en colère contre elle même ? Elle regarda Pou avec des yeux encore endormis, et ne put s'empêcher d'afficher une grimace d'agacement en entendant ses explications, pour elle le reste de la journée serait de l'entraînement au Taïjutsu et au aux armes, pas question de reparler de Ninjutsu avant le soir. Il lui restait encore assez de chakra pour retenter un Dai Zoufuku, même si pour le moment, en rester là constituait sa seule envie. Elle rassembla ses affaires en voyant Pou remettre sa chemise, voulait-il changer d'endroit ? Avait-il un rendez-vous ? En tout cas, il était étrange. Kaya lui demanda de l'informer des évènements à venir d'un signe de main, pas de réponse. Enfin, pas de réponse qui aurait pu convenir à la kunoichi.

    Pou s'en alla en lâchant des paroles qui furent offensantes pour la jeune femme, une erreur de sa part. Elle avait assez de chakra, elle se déplaçait plus vite, et était terriblement échauffée. Elle laissa un peu d'avance à Pou pour concentrer les réserves de chakra qu'elle avait dans les jambes, les ultimes réserves. Elle possédait encore des muscles, il ne fallait pas l'oublier. Sa technique s'activa, une simple technique de rang C. La puissance du chakra combiner à la force physique de ses deux appuis faisaient des miracles. En un bond elle s'enfonça dans la forêt. Puis un autre, et encore un, jusqu'à ce qu'elle soit assez proche de Pou pour le geste final. Une impulsion lui suffit pour venir se placer juste derrière Onpu et lui asséner un coup de pied. Sa jambe gorgée de chakra ferait sans doute mouche; ne laissant pas le temps au Myakudou d'aller s'écraser contre l'arbre qui lui était destiné, elle décocha un kunaï marié à un parchemin explosif. Elle le fit exploser en plein vol, assez près de Pou pour qu'il s'en souvienne mais assez loin pour ne pas attenter trop gravement à sa santé.

    -On ne m'achète pas, Onpu. Je ne sais pas ce que tu veux mais ne me met pas au défi, et ne me propose rien pour m'amadouer, la prochaine fois, je te tue. Où en est-on de l'entraînement ?

    Le ton de Kaya était sec. Elle était...furieuse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Myakudou On'
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1462
Rang : SSS

Le son de l'entraînement. [PV On'] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le son de l'entraînement. [PV On'] Le son de l'entraînement. [PV On'] EmptyMer 29 Aoû 2012 - 13:24

Mesdames messieurs, voici Kaya dans toute sa splendeur, de retour après une grande phase de docilité.
Saignant du front, Onpu se releva de l'arbre au pied duquel il s'était écroulé après sa chute. L'explosion du kunai qui l'y avait propulsé résonnait toujours en lui, et s'était même inscrite dans son chackra. La cicatrice que la démone lui avait dessinée à coup de comptoir s'était rouverte. Se retournant vers elle, qui le fixait du haut de sa branche, il fut envahi d'un frisson, puis d'une grande déception. Il aurait soupiré s'il n'avait pas été dans un si sale état... Même si elle avait fait preuve de l'imprévisibilité à laquelle il s'attendait, elle était retombé bien bas dans son estime, hors de question de la laisser croire le contraire. Il se propulsa d'un bond au niveau d'une branche, puis d'une autre, arrivant à la hauteur de Kaya.

"On est en plein dedans, l'entraînement. Je n'ai jamais voulu t'acheter, je ne suis pas comme ça, je voulais juste te motiver un peu, mais si tu ne veux pas de mon shamisen, tant pis pour ta pomme.
Il va falloir que tu arrêtes de me vouloir du mal, on est dans la même équipe Kaya. Je sais que tu en as dans le bide, c'est pour ça que j'ai voulu te pousser à te démener pour me rattraper, mais tu n'as plus besoin de me le prouver. Je ne te veux pas de mal, j'essayais juste d'assumer mon rôle de prof, et de me mettre à ton rythme en t'imposant des exercices-surprise.
Et que tu le veuilles ou non, il en reste encore un.
J'ai menti tout à l'heure, le fignolage du Dai Zoufuku n'est pas totalement de ton ressort. Il faut que tu craches la technique une dernière fois, pour que tu comprennes à quel point elle peut t'être utile dans les cas désespérés. Il te fallait une mise en situation.

Amplifie-moi ça."


Une grande inspiration pour lui laisser le temps de se préparer, puis les deux paumes en avant, une quantité conséquente de chakra... le Dai Zoufuku était en marche. Onpu amplifia au quintuple l'explosion du kunai qu'il avait enregistrée, la reboucla sur elle-même pour la faire durer une au minimum une demi-douzaine de secondes, et fit déferler l'onde droit sur Kaya. Ayant eu largement l'occasion de contrer cette offensive, celle-ci ne pourrait certainement pas l'accuser de quoi que ce soit: On' avait été honnête, et il lui imposait un exercice honnête, libre à elle de voir si elle relevait le défi ou non. Elle en était capable.
Elle ne devait pas à tout prix protéger son audition, le niveau d'exécution de la technique d'Onpu était impressionnant mais pas dangereux. Elle était sensée enregistrer ce signal pour l'émettre à son tour, tout en l'amplifiant davantage. Le but de la manœuvre était de lui permettre de manipuler un son extrêmement fort pour aller jusqu'à créer un souffle en le renvoyant, mais pour ça il lui faudrait trouver un équilibre entre puissance et durée... Le chûnin était confiant.


Dernière édition par Myakudou On' le Mer 29 Aoû 2012 - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/grey-try
Nouveau
Majora no Kamen
Informations
Messages : 305
Rang : C

Le son de l'entraînement. [PV On'] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le son de l'entraînement. [PV On'] Le son de l'entraînement. [PV On'] EmptyMer 29 Aoû 2012 - 15:07

    Perchée sur son arbre, impassible Kaya, laissait la tension qui l'animait redescendre. A cet instant elle venait d'abandonner tout esprit d'amitié, de gentillesse, et bien d'autre au profit de celui de la course vers la puissance. Une course dans laquelle Pou n'était pas engagé, ou alors secrètement, et dans le doute, il fallait lui en foutre plein la gueule, comme on dit. Les mains sur les hanches, elle haussa un peu la tête en entendant le discours mielleux du garçon qu'elle appréciait quelques instants auparavant. Elle n'était pas en bonne position, mieux valait ne pas se battre, le prédateur est fort mais sage. Il parlait de mise en situation, soit, la prochaine fois elle le lui rendrait. Des yeux de Kaya, rien si ce n'est l'impassibilité du tigre qui guette sa proie, ne filtrait, aucune émotion.La kunoichi se laissa tomber au sol. Onpu n'avait pas fait en sorte de la toucher, finalement; ce qui faisait de lui un professeur bien différent de Suguato. Elle se mit en position, cette fois elle allait frapper, et fort. Onpu lança son Dai Zoufuku, elle effectua des mudras et en fit de même. Mais si le chûnin utilisait ses deux mains, Kaya n'utilisait qu'une paume, l'autre main tenait déjà un kunaï. Ses jambes, solidement ancrées, elle reproduisait l'explosion amplifiée.

    O
    npu avait un très net avantage, celui de la maîtrise et de la quantité de chakra. Elle contracta ses muscles, mais rien n'y faisait, elle devait faire comme-ci On' l'affrontait. Comment jouer face un adversaire tel que On'? Prendre exemple sur un expert en Ninjutsu ? Le nom de Suguato éclaira l'esprit de Kaya. Elle l'avait étudié, ses positions, ses gestes. Elle relâcha la tension qui pesait dans ses jambes et déjà son Dai Zoufuku gagnait en puissance. Les utilisateurs du Ninjutsu, n'étaient pas des nerveux, ils se concentraient sur leur chakra, pas sur leur muscles. Kaya était à l'opposé. Elle se rendit compte qu'elle tenit debout, même sans forcer, ça peut paraître bête mais elle n'y était pas habituer. Elle se décrispa, elle était "zen". Le chakra qui résidait dans son corps circulait avec plus de fluidité. Elle en consommait moins, il n'était plus gaspillé. Elle tenait tête à Pou, intérieurement bien sûr, elle tenu une bonne demi dizaine de secondes.

    -Tu dis... tu parles... la prochaine fois c'est moi qui t'apprendrais quelque chose, mais je te préviens, avant d'accepter il faut que tu sois prêt. Tu pourrais sombrer, comme moi, ou simplement en sortir plus puissant... comme moi aujourd'hui.


    E
    lle leva son pouce.

    -Dans une semaine, je viendrais te chercher.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Le son de l'entraînement. [PV On'] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le son de l'entraînement. [PV On'] Le son de l'entraînement. [PV On'] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le son de l'entraînement. [PV On']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Cascades de Hi no Kuni-