N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Empty
Message(#) Sujet: Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] EmptyVen 27 Juil 2012 - 14:02

Citation :
Certaines zones du village ont besoin de plus d'attractivité et cela par le biais d'ouverture de quelques échoppes ou de stands temporaires. Votre rôle consiste simplement à convaincre une demi-dizaine de marchands de s'y rendre, faîtes regagner son attrait aux zones cibles. Bonne chance.


Le soleil était camouflé derrière d’épais nuages mais la vie du village ne ralentissait pas pour autant. Alors que Michiki se rendait au palais du Mizukage pour recevoir un nouvel ordre de mission, les marchands étaient déjà en train de s’affairer autour de leurs échoppes. Le Kirijin arriva en début de matinée. Le bureau d’affectation des missions était désert. Michiki s’approcha du Chûnin qui devait lui remettre son ordre de mission. Il ne le vit pas tout de suite. Plongé dans un magazine de charme, il préférait focaliser son attention sur les doubles pages centrales que sur le nécromancien. Un raclement de gorge le rappela à ses devoirs. Il sursauta sur sa chaise et balança le journal sous le bureau. Ses yeux furetèrent à droite et à gauche à la recherche d’un supérieur. Il ne vit que Michiki, simple Genin, à qui il tendit un rouleau et qu’il gratifia d’un regard empli de haine. Le Kirijin lui fit un large sourire hypocrite qui lui donnait l’air d’être totalement déséquilibré.

Ne s’attardant pas plus, Michiki sortit en vitesse et il déroula le morceau de papier pour prendre connaissance de sa mission. On lui demandait de rendre à certaines zones de la ville une activité commerciale. Il étouffa un soupir. Il était temps qu’il monte en grade. Les missions de rang C étant le maximum qu’on lui autorisait à faire, il n’y avait rien de très palpitant dedans. Certaines lui avaient donné un peu de mal, ce qui avait rendu la chose plus intéressante, mais les combats étaient rares. Ses cadavres, déjà bien consumés par le temps, pourrissaient encore plus ! Michiki allait ranger le rouleau au fond d’une de ses poches lorsqu’un détail attira son attention.

Il était en chemin pour loger le bout de papier dans sa poche droite lorsqu’une ligne de l’ordre de mission vint s’imprimer au fond de son crâne. Il déroula le papier de nouveau et relu la case « participants ». Il ne serait pas seul cette fois. Un autre Kirijin devait exécuter la mission avec lui. Et le nom de ce dernier ne lui était pas inconnu puisqu’il s’agissait de Gekei Pô. Il avait eu l’occasion de le rencontrer déjà. Ce dernier avait même proposé de le prendre en tant qu’élève. Michiki avait accepté. L'homme lui avait inspiré confiance. Une si grande force pour quelqu'un d'aussi jeune.. Un senseï n'était pas dans les plans initiaux de Michiki lorsqu'il avait rejoint Kiri mais après tout, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Et il aurait pu tomber sur bien pire. Un tel senseï était rare et le nécromancien avait préféré sauter sur l'occasion.

Laissant là ses réflexions, il se mit en route pour le lieu de rendez-vous. Un coin dans le centre-ville richement peuplé de commerçants qui les aideraient, du moins Michiki l'espérait, à accomplir leur mission. Michiki arriva le premier. Il s’assit donc sur un banc en attendant le Gekei. Il commença à être captivé par une file de fourmis à ses pieds. Il se pencha pour les observer de plus près, ne remarquant pas la silhouette de son coéquipier qui approchait.


Dernière édition par Shinda Michiki le Ven 27 Juil 2012 - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Mahiro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1099
Rang : S

Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] EmptyVen 27 Juil 2012 - 19:17

Une nouvelle mission de rang C, la première pour l’équipe Densakusen. C’était le leader de cette équipe, Pô, qui en avait fait la demande afin de tester son élève dans le cadre d’une réelle mission, avec un objectif précis qu’il fallait à tout prix remplir. Il avait fait exprès de prendre une mission où il n’aurait pas d’action, où rien ne serait intéressant, ni pour le Gekei, ni pour Michiki. Il avait accepté depuis peu de devenir un membre de la team Densakusen, mais cela c’était passé avant que Pô ne se fasse refaire le portrait par un partisan de Makka, avant que Yoru se proclame dirigeant du village caché de la brume et affirme le début d’une nouvelle ère pour Kiri. Il le reconnaîtrait bien simplement, même s’il ne portait plus son armure, laissait ses cheveux tomber et avait désormais un énorme tatouage en flamme de sang sur le torse.

Enfin bref, la question n’était pas là, car il était en vie, c’était l’essentiel. Il allait assumer pleinement son grade et son rôle de leader d’une équipe. Il allait faire monter Michiki dans les hautes strates à condition que ce dernier suive ses instructions, sans jouer son râleur, ni même sa chochote. Comme l’avait si bien dit Yoru, Kiri entrait dans une nouvelle ère, une dynastie basée sur la puissance et la force pure, les shinobis de la brume se devaient d’être sans pitiés, qu’importe les tâches qu’ils se devaient d’accomplir. Aujourd’hui, la mission consistait à simplement convaincre des marchands de se rendre sur une zone du village qui avait besoin pour le bien de l’économie du village de plus d’attractivité.

Il retrouva son homologue dans le centre-ville, il était apparemment concentré sur quelque chose d’autre que sa mission. C’était un mauvais départ et le jaguar allait le lui rappeler d’un ton sec. Arrivant avec la même démarche et le même sérieux qu’avant son affrontement avec Mochiloi, le partisan de Makka qui l’avait laissé très près de la mort. Se posant derrière Michiki, il se mit à lui parler d’un ton froid et sec.


« Tu ferais certainement mieux de te concentrer sur ta mission aussi bénine et inutile soit-elle plutôt que sur des insectes pitoyables. Je suis prêt à te faire grimper les échelons et a t’apprendre le véritable sens du mot force, a condition que tu y mettes du tiens. Dépêche toi Michiki, si tu t’en sors bien dans cette mission, on passe au niveau supérieur, plus palpitant, aux missions de rang B. »

Sa compagnie allait certainement être assez désagréable, mais il voulait endurcir le cœur et le corps du Shinda afin qu’il progresse rapidement. Face à son homologue, il lui adressa tout de même un sourire en coin avant de faire un pas en arrière et de balancer une main devant lui, lui faisant signe d’entamer la marche. Il le suivait et allait l’aider, mais Michiki serait responsable de la mission dans son entièreté. S’il donnait des instructions à Pô, celui-ci allait l’écouter et effectuer ses tâches, afin qu’il se rende compte du travail d’équipe et soit assez mature pour prendre les bonnes décisions d’un seul coup. Les échecs font progresser, et bien voyons s’il allait en faire beaucoup.. S’il l’avait prit dans son équipe, c’était qu’il reconnaissait sa force !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] EmptyVen 27 Juil 2012 - 20:36

Michiki se fit sévèrement réprimander pour son inattention. A peine le Gekei arrivait qu’il commençait déjà à s’adresser à lui sur un ton autoritaire. Michiki eut envie de lui répondre que s’il était arrivé à l’heure, il n’aurait pas eu besoin de trouver de l’occupation. Néanmoins le nécromancien se ravisa. Il sentait que l’insubordination n’était pas un trait de caractère que le Gekei acceptait. Il le voyait bien comme quelqu’un prônant les valeurs d’un caractère fort et solide mais qui refusait qu’on lui tienne tête inutilement. Michiki marmonna un mot d’excuse.

Cependant, Pô ne semblait pas lui en vouloir en lui adressant un sourire accompagné d’un geste de la main. Tandis qu’ils marchaient, Michiki ne put s’empêcher de constater que son senseï, car il devrait l’appeler ainsi dorénavant, avait changé physiquement. Mais comme ce dernier ne semblait pas d’une humeur propice au dialogue, il se dit qu’il poserait la question plus tard.

Ils ne mirent pas longtemps à arriver dans l’endroit qui regroupait le plus de marchands. C’était le meilleur endroit pour commencer. Michiki regarda Pô en essayant de deviner par où il commencerait. Mais le Gekei gardait son regard rivé sur lui.

« Comme s’il attendait quelque chose… »


Michiki essaya de comprendre où le Jônin voulait en venir. Ne le connaissant pas beaucoup, il ne savait pas trop comment se comporter avec lui. Pourquoi restait-il là à rien faire ? Ils avaient une mission à remplir pourtant. Et Pô ne semblait pas être le genre de personne à prendre un ordre à la légère. Alors que voulait-il ? Serait-ce une forme de test ? Voulait-il voir comment Michiki se débrouillait seul ou était-il simplement en train de réfléchir à un plan d’action ? Le nécromancien privilégia la première hypothèse et il décida d’agir en conséquence. Il se retourna et partit vers le premier marchand qu’il vit.

Une fois arrivés devant l’étalage, le commerçant aperçut les deux hommes, Pô légèrement en retrait pour mieux observer son élève, et il ne perdit pas une minute pour commencer à sortir tous ses arguments pour les convaincre de lui acheter tel ou tel poisson. Michiki passa outre le fait qu’on commercialisait des cadavres d’être vivants. Car soyons honnête, s’il en faisait de même, il serait rejeté par tous ! Il conserva un calme mesuré et commença à présenter la situation au bonhomme qui lui faisait face.

-Nous ne sommes pas là pour acheter. Néanmoins nous aurions un service à vous demander. Voyez-vous il y a certains quartiers du village qui restent totalement dépourvus de commerce. Nous avons la tâche de faire revivre économiquement ces quartiers. Accepteriez-vous de déplacer votre stand dans un de ses quartiers ?

Le marchand fronça ses deux gros sourcils très fournis. Il réfléchissait à la proposition qu’on lui faisait. Il ne manqua pas d’exprimer son scepticisme au Kirijin. Ce dernier lui affirma qu’un tel déplacement ne lui coûterait rien. Une note d’information suffirait pour que ses clients les plus fidèles se rendent au lieu de sa nouvelle boutique et d’autres viendraient les rejoindre de toute façon. Le marchand se montra plus convaincu lorsque Michiki présenta les choses sous cet angle. Il finit par accepter l’offre. Il demanda néanmoins un délai de quelques jours. Le nécromancien hocha la tête sans trop écouter les raisons familiales qui le poussait à repousser son déplacement à quelques jours. Les deux Kirijins laissèrent là le premier marchand.

En s’éloignant, Michiki était content de cette première réussite. Mais il ne s’en réjouissait pas pour autant. Il y avait encore du pain sur la planche et un commerçant ne serait pas suffisant. Il ne pouvait qu’espérer continuer sur cette voie. Avant de se rendre à la deuxième boutique, il se retourna vers Pô, qui n’avait sorti aucun mot jusque-là.

-Alors senseï ? Votre avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Mahiro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1099
Rang : S

Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] EmptySam 28 Juil 2012 - 11:33

En route vers leur mission, le Gekei du jaguar se rendit compte que son élève retournait légèrement la tête à de nombreuses reprises. Que pensait-il ? Peut-être avait-il remarqué le changement physique de son maître et qu’il se posait des questions dessus. Cela ne faisait que très peu de temps qu’il était sortit de l’hôpital où il avait été hospitalisé d’urgence par le professeur Hojo. Pô décida de prendre les devants avant que cela ne le déconcentre trop dans sa mission, il pressa le pas et attrapa Michiki par l’épaule afin qu’il s’arrête et se retourne. Il planta ensuite son regard glacial dans celui de son élève et s’exprima d’une voix rassurante.

« J’me suis simplement pris une branlée, et mon adversaire ma laissé un souvenir.. Dit-il en montrant le tatouage sur son torse avec l’index. Rien d’inquiétant, je suis toujours apte à te former. Allons-y ! »

Ils reprirent leur route sans un mot et Michiki enchaina en débutant sa mission, les deux shinobis se rendirent sur la place commerciale et le regard de Pô visa tous les commerçants présents sur cette place, il essayait de visualiser les marchands qui auraient le plus de chance de rejoindre la place cible, il essayait de savoir quels commerçants seraient les plus faciles à convaincre, car la loi ne les obligeaient pas à obéir aux ordres des deux shinobis, car chacun avait le droit de s’installer sur une place commerciale sans faire la demande aux instances de la brume. Mais alors que son regard se baladait, il vit Michiki ne pas s’arrêter et partir directement en direction d’un premier marchand. Il était assez direct, c’était une bonne chose. Pô lui emboita le pas en restant légèrement à distance, il demanda simplement au commerçant de changer de place, lui précisant que les deux Kirijins avaient la tâche de faire revivre économiquement certains quartiers du village. Cependant, cela n’allait pas être toujours aussi simple. Il précisa ensuite qu’il n’aurait aucun frais en ce changement de place et qu’une note sera affichée afin que ses habitués sachent où il se trouvait maintenant. Le marchand accepta et Michiki se retourna vers Pô en lui demandant son avis sur la démarche qu’il avait suivit.

« Pas mal du tout, mais cela ne sera pas aussi simple. Tu es tombé sur un marchand compréhensif, ce ne sera pas toujours le cas. »

Il était clair avec lui, et Michiki le savait aussi certainement. Là, ça avait été trop simple, mais ce ne serait certainement plus comme ça, à moins qu’il ait une chance énormissime. Pô sourit à Michiki et le poussa à retourner à sa tâche, quand à lui il se dirigea vers un marchand afin d’aider Michiki dans sa tâche.

C’était un marchand de viande, de la boucherie. Un stand de nourriture serait une aubaine pour la place cible et Pô se devait absolument de le convaincre. Il avait certaine personne au stand, mais le Gekei n’attendit pas et s’imposant directement devant lui, face au sérieux du shinobis, et lorsque le commerçant vit la plaque sur le front du Kirijin, il se plaça directement devant lui en lui demandant en quoi il pourrait lui être utile. Pô utilisa un ton diplomate plutôt que son ton froid habituel. Il se devait d’être jovial et compréhensible..


« Je suis un Jûunin mandaté par le Mizukage, je suis chargé de faire vivre économiquement une place commerciale situé à quelques mètres d’ici. Je recrute donc des commerçants afin de s’installer sur cette place commerciale. »
« Je ne sais pas si c’est une bonne idée, cette place à toujours été la seule et.. »
« Justement ! le coupa Pô. Des affiches seront placardés dans le village afin de prévenir les habitants qu’un nouveau marché ouvre ses portes, les autorités de Kiri feront en sorte que les clients soient nombreux. »
« Je ne sais pas.. »
« J’ai autre chose à faire vieil homme, dites moi maintenant si vous ne voulez pas rendre service aux intérêts du village de la brume comme ça je passe à autre chose » dit Pô en jouant sur la culpabilité.
« A partir de quand ? »
« Demain »

Le maître de Michiki avait joué sur les sentiments du commerçant envers Kiri sans pour autant délaisser l’avantage qu’il aura à se rendre sur cette place. Il se tourna ensuite vers le Shinda. Comment se débrouillait-il ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] EmptySam 28 Juil 2012 - 14:59

Comme le nécromancien le présageait, son récent maître ne le félicita pas à l’excès. Il lui rappela que le premier marchand était une cible facile. Sa compréhension avait facilité la mission. Sans perdre un instant, Pô fit comprendre à son élève de retourner à sa tâche. Michiki ne rechigna pas. Il s’était habitué à obéir aux ordres plus rapidement et plus facilement que ce à quoi il s’attendait. Il observa les marchands et leurs étalages. Chacun présentait des produits différents mais essentiels au quotidien. Le Kirijin ne sut lequel choisir. Il finit par prendre celui qui était le plus proche.

Il ne ressentait plus la présence de son senseï. Un regard en arrière lui permis de voir que le Gekei était parti de son côté voir un boucher. Une excellente initiative. A deux ils mettraient moins de temps et pouvait être tout aussi efficaces. Lorsque l’un parlait, il semblait rare que le deuxième est besoin d’intervenir. Michiki arriva au niveau de l’échoppe du commerçant qu’il avait choisi. Ce dernier le vit arriver de loin. Une fois face à face, il demanda sur un ton plutôt sec :

-Qu’est-ce tu veux toi et ton petit copain ? Je vous ai vu parler avec mon collègue.

« Tu dois faire un sacré chiffre d’affaire à être aussi aimable » pensa Michiki.

-Rien qui puisse éveiller une telle réaction de ta part. Nous sommes en mission et nous devons parler à des marchands tels que ta copine qu’on a déjà convaincue.

Avec ce genre de types, il fallait rentrer un minimum dans leur jeu pour ne pas être pris pour plus faible qu’on est. Le répondant du nécromancien ne passa pas inaperçu. Le marchand le regarda plus attentivement de la tête aux pieds comme s’il le jaugeait. Un silence s’installa entre eux. Michiki le brisa. Il n’avait pas envie de perdre inutilement du temps.

-Nous sommes chargés de redonner une seconde jeunesse économique à un quartier du village. Je venais vous voir pour vous demander si vous étiez d’accord pour y déplacer vos marchandises. Votre clientèle sera informée et de toute façon une nouvelle viendra s’y ajouter.

Il avait présenté ces derniers arguments dès le début. Ils avaient bien aidés la première fois alors pourquoi pas là ? Une évidence pour Michiki. Il en semblait autrement pour le marchand. Son seul sourire narquois laissait présager qu’il ne coopérerait pas maintenant. Le nécromancien préféra attendre. Si ce tas de graisse voulait quelque chose en échange, il n’avait qu’à le formuler clairement.

-En gros si je comprends bien, finit par dire le marchand d’une voix suave, vous avez besoin de moi.

« Gaffe aux chevilles elles risquent de dépasser ton bide »


Michiki préféra acquiescer. Une réponse verbale aurait été trop directe à cause de la colère qu’il commençait à éprouver pour son interlocuteur. L’acquiescement arracha un sourire immense au commerçant. Le nécromancien sentit qu’il n’en avait pas encore terminé. Sans un mot, il fut abandonné là pour se retrouver avec un tonneau face à lui et deux dés qui prônaient sur le couvercle en bois. Un simple regard interrogateur au marchand apporta une explication.

-Ce serait con de ma part de dire non. Seulement je suis joueur. Qu’en est-il de toi ?

En guise de réponse, Michiki attrapa les dés dans sa main, le regard toujours fixé sur l’homme qui se tenait derrière le petit tonneau en cèdre.

-J’aime ça ! On va laisser les dés décider. Tu fais un double, je pars m’installer où tu veux. T’y arrive pas, tu te mets à mon service gratuitement.

Michiki n’aimait pas l’idée de laisser le destin choisir pour lui. C’était vraiment de la chance sur ce coup. On ne pouvait laisser une mission se décider comme ça par un coup de chance. Mais le Kirijin était tenté de le faire. Ne serait-ce que s’il gagnait afin que le marchand bedonnant ferme son clapet. De plus, est-ce que Pô approuverait ? Il semblait à cheval sur les règles et tout ça. Pourtant Michiki avait su se débrouiller jusque-là. Il garda le silence et offrit sa réponse en balançant les dés sur le cercle en bois que formait le haut du tonneau.

Il les avait lancés avec une bonne force. Chacun tournoyait à une bonne vitesse. Le rebord fit basculer le premier. Un trois. Il fallait donc que le deuxième fasse de même. Le marchand était à genoux près du tonneau. Ses yeux avides fixaient la rotation du cube. Ce dernier restait au même endroit. Michiki observait la scène de haut, étant resté debout. Il se prenait au jeu. Il sentit la pression qui montait en lui. Le dé commença à ralentir, faisant apparaître les faces où étaient gravés les points noirs. Le devant de l’échoppe du marchand s’était vidé. Ils n’étaient plus que tous les deux.

La course du petit cube s’altéra. Il commençait à retomber. Le trois passa devant Michiki. Puis le dé pencha ostensiblement vers le marchand, laissant apparaître quatre petits points noirs sur la face blanche du cube. Le gros commerçant se releva, toutes dents découvertes. Ce simple visage mis le nécromancien hors de lui. Sa colère jusque-là mesurée manqua de déborder de chaque pore de sa peau. Une soudaine idée lui vint alors qu’il s’apprêtait à commettre une regrettable erreur.

Il tira l’un des pans de sa chemise, laissant poindre l’éclat de ses deux scalpels accrochés à sa ceinture à côté de plusieurs rouleaux. Les petits yeux noirs du commerçant se posèrent dessus et il perdit toutes ses couleurs. Il secoua la tête de droite à gauche et bredouilla quelques mots:

-Non…c’est…enfin…les règles étaient claires !

-Je ne dis pas le contraire, prononça le plus calmement possible le Kirijin.

Un léger tapotement du majeur sur l’une des lames termina de convaincre le gros. Il essuya son front ruisselant de sueur, marmonnant certains propos sur son départ immédiat. Michiki s’en était sorti par une pirouette sur ce coup. Il ne pensait pas devoir user de tels moyens un jour. Pourtant le changement était à l’ordre du jour. Le régent de Kiri l’avait proclamé lui-même. La Brume sanglante de Kiri faisait son grand retour. Les Kirijins devaient présenter cet aspect à quiconque. Menacer un habitant était répréhensible mais Michiki ne s’en inquiétait pas. Ce petit « accord » entre les hommes resterait entre eux. Il repartit en direction de Pô pour lui annoncer un deuxième succès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Mahiro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1099
Rang : S

Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] EmptySam 28 Juil 2012 - 18:17

Le Jûunin de Kiri regardait Michiki jouer avec un commerçant, c’était un marchand de face et attrape, ainsi qu’un stand de jeu. C’était une bonne chose qu’il choisisse ce stand, car les enfants dominaient au niveau de la maison et s’ils voulaient jouer, les parents seraient contraints de suivre, les obligeants donc à regarder les autres stands. Un choix judicieux et Pô le remarqua.

Cependant, il vit le marchand se relever avec un immense sourire, Michiki avait du perdre à un jeu de hasard. Faisant quelques pas pour intervenir et convaincre le marchand d’une manière ou d’une autre, il vit le visage de l’homme perdre ses couleurs pour pâlir comme un cadavre. Haha, convaincre d’une façon ou d’une autre, il semblait l’avoir comprit aussi ce petit nécromancien. Qu’avait-il fait ? En se tournant vers Pô afin d’aller lui faire son rapport, le jûunin vit une petite lame cachée dans les affaires du genin. Il annonça d’un grand sourire que ce qu’il avait fait était satisfaisant. Parfois, les civils prenaient énormément confiance et se pensaient à l’abri des ninjas, mais il était bon de les rappeler à l’ordre, qu’ils se rappellent tout de même que c’était grâce aux sacrifices des shinobis qu’ils pouvaient tous effectuer paisiblement leur travail.


« Pas mal du tout ! » félicita Pô en direction de son élève, satisfait par son travail et la méthode avec laquelle il avait fait appliqué ses idées.

Récapitulons un petit peu : pour le moment, ils avaient réussis à convaincre un boucher, un marchand de souvenir et un stand de jeu. C’était un bon score, encore deux et ce serait bon. Sans dire un mot, alors qu’un vent assez fort se levait, il leva son index vers un marchand agricole, ce dernier vendait tous les légumes possibles et ça irait de pair avec le boucher. Ce serait un atout certain s’ils avaient un stand de légumes, fruits etc.. Quant à lui, il allait s’occuper d’une sorte de droguerie, où il y avait de tout et de rien.

Lorsqu’il s’approcha de cette droguerie, il vit alors deux hommes se mettre à courir dans sa direction, passant devant la droguerie, ils rentrèrent à l’intérieur. L’un des hommes frappa le vieil homme au niveau du visage qui chuta sur le sol, il attrapa le sac d’argent du commerçant avant de partir en direction de Pô, sans remarquer son bandeau sur son front. Pendant ce temps, le deuxième guettait l’arrivé éventuel d’un shinobis. Se postant devant le premier shinobis, il appliqua la paume de sa main violement sur sa gorge. L’homme recula en se tenant la gorge et en crachant du sang. Frapper à la gorge pouvait être mortel, mais le Gekei avait fait attention à sa force afin de ne pas le tuer. Le commerçant se relevant commença à hurler sans se rendre compte de ce qui était en train de se passer. Le deuxième homme arriva en tendant son poing en direction du polymorphe qui attrapa son poignet et le fit passer au-dessus de son épaule. Il chosa ensuite un kunai et enfonça la lame dans sa main en le fixant au sol. Un ninjas viendra s’occuper d’eux.

Pô récupéra la poche d’argent du commerçant et le lui rendit. L’homme attrapa la main de Pô en la serrant avec force, la secouant dans tous les sens en le remerciant encore, encore et encore.


« Merci merci jeune homme. Prenez ce que vous voudrez, c’est cadeaux. »
« Contenter vous juste de changer d’emplacement pour cette adresse et nous serons quitte. »
« Avec plaisir, merci encore. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] EmptySam 28 Juil 2012 - 19:38

Pô ne manque pas de féliciter son élève. Michiki craignait que la méthode n’ait déplu et que le résultat ait été source d’apaisement. A la place, le Gekei était satisfait de la prestation qu’il avait observée. Le nécromancien en était content en partie. Il pouvait se réjouir d’avoir réussi à rentrer dans les bonnes grâces du Jônin mais il devait rester concentré. Il sentait que le moindre excès de confiance serait sévèrement réprimandé par son senseï. Il garda la tête froide. Déjà, Pô lui donnait du travail. Il désigna un maraîcher qui tenait un stand plus loin. Michiki approuva de la tête et se rendit à destination.

Arrivé face au marchand, Michiki arbora un sourire qu’il voulait chaleureux. Le dernier l’avait suffisamment exaspéré. Il tenait à en finir au plus vite. Le marchand ne lui rendit pas son sourire. Il le regardait d’un air accusateur. Le Genin dissimula ses dents derrière ses lèvres minces et haussa un sourcil en guise d’interrogation. La réponse fut rapide et sèche :

-Vous croyez que je sais pas ce que vous avez fait ? Ici j’accueille pas ceux qui menacent mes amis !

Michiki tourna la tête vers le stand du gros marchand qu’il avait dû convaincre avant celui-là. Il l’aperçut, planqué derrière un de ses étales pour éviter le regard froid du nécromancien. Ce dernier revint ensuite à son vendeur de légumes. Cela allait être rapide. Très rapide.

-Vous savez donc ce qui m’amène ici ?

-Oui. Et je vais refuser dès maintenant. C’est pas des manières de s’en prendre à des civils et je m’arrangerais pour que ça se sache en haut lieu.

Michiki souhaitait user du même argument qu’avec l’autre. Un simple scalpel évoquait les pires supplices chez un homme un peu craintif. Il passa la main à sa ceinture mais l’homme ne cilla pas. Il resta les bras croisés à le fixer. Le scalpel ne suffirait pas. Le Genin allait ramener sa main près du corps lorsqu’il sentit les rouleaux attachées à sa ceinture. Une nouvelle idée germa dans son esprit. Il devait cependant s’assurer d’être discret. Un rapide coup d’œil à gauche et à droite lui confirma que personne ne regardait. Etrangement il semblat tous préoccupés par Pô ! Michiki en fut surpris mais sauta sur l’occasion. Il prit l’un des rouleaux, le déplia et une épaisse fumée se répandit près du stand.

Se tenait derrière Michiki, la tête posée sur son épaule, le cadavre de son père. Le visage défiguré par les coups de scalpels qui avaient causés sa mort, il fixait sans le voir le marchand. Fini le regard dur et les bras musclés croisés sur la poitrine. Il n’y avait plus qu’un homme terrorisé par la vision qui se présentait à lui. Michiki étira sa bouche en un sourire carnassier.

-Je te présente mon père. Il est mort depuis longtemps. Je l’ai un peu tué alors qu’il m’avait énervé. Et vois-tu, il y a dans le village un quartier aussi vivant que lui. Ta présence lui permettrait d’aller beaucoup mieux. Je suis sûr que ça ferait plaisir à mon défunt papa ici présent. Qu’en penses-tu ?

Sur ces mots, le macchabée tendit une main blanchâtre vers le marchand. Les doigts étaient crispés dans comme s’ils se resserraient autour d’une gorge invisible. Le commerçant recula jusqu’à percuter le mur derrière lui. Il déclara d’une voix paniquée :

-Non ! Arrête je t’en prie ! Eloigne…ce truc de moi. Je ferais ce que tu veux mais je t’en prie ôte cette chose de ma vue.

Le nuage de fumée réapparut et engloutit le père de Michiki. Ce dernier affichait un air satisfait. Il rangea le rouleau à sa place, remonta ses lunettes sur son nez et adressa un « au revoir » mielleux au vendeur. Avant de rejoindre son maître, il ne put s’empêcher d’ajouter :

-J’espère vous revoir très vite sur cette nouvelle place marchande !


Citation :
Je te laisse décider de mes mots et de mes actes pour terminer la mission
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Mahiro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1099
Rang : S

Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] EmptySam 28 Juil 2012 - 19:57

Après avoir rendu service au commerçant, notre polymorphe, héros de cette histoire regardait fixement son apprenti. Celui-ci avait sortit une créature qu’il n’aurait jamais pensé voir ici. Son défunt père, car en tant que nécromant, il avait la capacité de faire relever les morts. Avait-il utilisé la diversion de Pô pour pouvoir invoqué son père sans que personne ne se rende compte de l’utilisation d’une technique shinobis ? A vrai dire, c’était fort probable, car personne ne tournait la tête vers le duo père fils. Michiki semblait avoir convaincu son marchand. Alors qu’il le rangeait dans son rouleau, Pô lui fit signe de le suivre. La mission était terminée et il allait faire le bilan. Il posa sa main sur l’épaule de son apprenti.

« C’est un succès total Michiki. Tu as utilisé les atouts d’un shinobis à bon escient, que ce soit la méthode musclée ou bien les pouvoirs d’un ninjas, comme de placarder des changements d’adresse. Tu as usé de discrétion pour le deuxième marchand et tu as profiter de ma diversion pour le dernier. Tu dépasses toutes mes espérances. La prochaine fois, ce sera une mission de rang B. »

Il regarda ensuite autour de lui voir si personne n’écoutait la conversation des deux protagonistes.

« Un partisan de Makka m’a infligé cette blessure au ventre et ce tatouage. Je vais personnellement m’occuper de le traquer et de le tuer, sa force est redoutable et il est un expert des flammes. Mais je compte bien t’emmener avec moi si tu es prêt à se moment. Aide moi et tu auras son corps en récompense, un partisan de Makka, cela devrait t’intéresser non ? »

A l’illumination dans ses yeux, il vit que l’idée lui plaisait. Après lui avoir dévoilé ses plans ainsi que le bilan de la mission, les deux héros allaient au bureau des missions dans le palais de Yoru afin de pouvoir recevoir la prime de cette mission. Elle avait été bénine et vraiment inintéressante, mais nécessaire pour que Michiki se rende compte que les tâches d’un shinobis n’étaient pas toujours aussi palpitantes que la chasse dans laquelle ils allaient tous les deux s’engager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission rang C - Commerce en urgence [PV Gekei Pô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-