N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le Lutin et la Neko [PV Lethe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Le Lutin et la Neko [PV Lethe] Empty
Message(#) Sujet: Le Lutin et la Neko [PV Lethe] Le Lutin et la Neko [PV Lethe] EmptyJeu 3 Mai 2012 - 21:01

Un nouveau mode de vie s'instaurait progressivement chez Yoru. Aujourd'hui, comme toutes les autres matinées depuis près d'une semaine, il allait se lever pour rejoindre un établissement assez spécial. Depuis sa récente promotion, le jeune homme avait dorénavant accès au quartier général du Misuto. L'unité spéciale de Kiri, composée d'assassins de l'ombre qui avait eu pour chef autrefois le défunt Shodaïme Mizukage: Mahan Samui. Désormais, le Lutin Fou allait faire parti de cette section du village, avec un nom de code, un masque, une seconde identité. Il avait le reçu ainsi lors de sa première visite au bâtiment souterrain un masque correspondant parfaitement à sa nouvelle nomination: l'Oni, ou démon. Un surnom qui lui allait à merveille. Yoru était, et se sentait comme un monstre, à moitié humain. Sa Folie avait favorisé cette pensée étrange. Sur place, après avoir fait la connaissance de ses nouveaux collègues de travail, il avait rapidemment acquis un autre surnom, comique, bien qu'assez déplacé: le schyzo. Effectivement, en présence de ses camarades du Misuto, le jeune homme abordait deux personnalités distinctes. Sa tare psychique n'entrait pas en jeu dans la raillerie qu'avait lancé récemment ses confrères. D'une part sa première personnalité était celle qu'il adoptait habituellement, sous le nom de Yoru. Il était alors un Lutin Fou proche des autres, parfois agressif, mais aimant discuter avec les autres Kirijins. Un personnage haut en couleur, avec un unique oeil et parfois un peu trop xénophobe sur les bords. Il lui arrivait souvent en effet de vanner sur Konoha, une nation qui l'avait fait souffrir. Dans ses blagues, ses propos, il plaisantait, se moquait et insultait éventuellement le village caché de la feuille. Venait alors sa seconde nature, plus professionnelle, plus silencieuse, plus... monstrueuse. Yoru était alors Oni, ce ninja sans expression du visage, recouvert d'un masque terrifiant aux teintes de rouge, de noir et de blanc. Le Misuto lui avait enseigné le comportement à adopter une fois la toge et le masque revêtis. En retour, le Lutin Fou avait parfaitement assimilé son rôle: c'était à présent un Oni froid, impitoyable, efficace. On pouvait le qualifier d'inhumain, de cruel, voire de sadique, néanmoins, il ne faisait que remplir la mission qui lui était attribuée: celle d'agir efficacement et sans pitié.

Pour l'heure, lorsque le Ryūzoji rentra dans les lieux, c'était bel et bien en tant que Yoru. Le schyzo n'avait pas de boulot aujourd'hui, pas de tâches spécifiques attribuées à effectuer. Tant mieux. Il allait donc pouvoir profiter de sa journée. Le temps était agréable, et même si la brume était présente, elle n'était pas si omniprésente que ça. Au contraire, par delà le rideau de brouillard, on arrivait à discerner aisément les nuages de la voute céleste. En outre, la brume était moins intense à proximité du quartier général du Misuto. Une caractéristique qui intéressait bien le Lutin borgne. Ce dernier, après avoir fait le tour de ses rapports, déballa le papier d'une sucette, jeta l'enrobage plastifié dans une corbeille, et quitta ses locaux. La matinée était déjà fini de son côté au niveau boulot, il pouvait donc faire une petite virée dehors pour prendre l'air. Sucette à la cerise en bouche, il remonta donc plusieurs étages du complexe souterrain, avant de se retrouver devant la sortie - ou l'entrée, qu'importe - du bâtiment. Absorbé par le goût sucré et fruité de sa confiserie, le jeune homme avança le pas léger à travers le sol dallé, avançant sans vraiment réfléchir. Quelques personnes étaient dans la place formant le centre de l'ilot du Misuto. En face de Yoru, les remparts de la cité embrumée se formaient, tandis que derrière lui, l'océan prenait forme, vaste étendue d'onde azure qui se profilait semblait-il à l'infini. Continuant sa petite balade, le ninja de classe supérieure ne se rendit pas compte qu'il entra en collision avec une demoiselle. Le choc fut bref, et presque violent. Comme fauché, le shinobi tomba un genou à terre. Il n'avait pas reçu un coup, simplement, il venait de s'étouffer en avalant sa sucette. Il toussa, se relevant main sur les genoux, le dos courbé. Il toussota alors encore, avant de recracher la sucrerie, désormais recouverte de bave, et beaucoup moins appétissante que précédemment. Il jeta enfin un regard neutre à la personne responsable, lui adressant les quelques mots suivants:
« Hey, ça va pas ou quoi ? J'ai failli m'étouffer ! Et puis surtout, qu'est-ce que tu fais ici ? Tu ne travailles pas au Misuto, que je sache ? »
Tout en se relevant dans une stature normale, il porta son attention à la gamine qui se tenait devant lui. Peu curieux, le membre de la section Misuto de Kiri voulait bien savoir ce qu'une fillette de son âge faisait ici. En attendant une quelconque réponse, il regarda une dernière fois sa sucette, recrachée précédemment au sol. Elle était fichue, peut-être comme sa matinée, qui pourtant avait si bien commencé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Lethe
Informations
Messages : 121
Rang : Y'a vraiment des gent qui lisent ça ?

Le Lutin et la Neko [PV Lethe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Neko [PV Lethe] Le Lutin et la Neko [PV Lethe] EmptySam 19 Mai 2012 - 18:28


Je sens les rayons du soleil chaud de l’hiver et le vent frais sur les moustaches joues. Je me lève, je suis dans la forêt. Le vent froid me prend au corps. Que ce que je fais ici. Ma tête me fait affreusement mal. Raion est couché à côté de moi les quatre fers en l’air, il dort enfin j’espère. Je le mets dans mon sac et je me rends en ville. Pourquoi ? Aucune idée. Je marche vers le centre-ville ma tête vas de mieux en mieux. Quand j’y arrive enfin mon mal de crane à presque disparu. Me voilà en ville. Je traine les pieds, j’arrive au KiriKafé en un seul morceau (c’est déjà ça). Je m’assois et le patron me dit :

- Tu veux une carte de fidélité. Avec tout ce que tu as bus hier tu aurais pu en remplir deux au moins.

Et voilà je sais enfin ce que j’ai fait hier. J’ai joué au trou noir.

- Non … Non Merci, lui dis-je en souriant. Comme d’hab’ un verre de lait s’il te plait.
- Tu es sur tu ne veux pas que je coupe avec de la liqueur.

Je le regarde et lui lance un regard vous savez le regard qui dit « Et toi tu veux que je coupe avec mon poing dans la tronche ». Je bois en silence et au moment de sortir comme un petit rituelle, j’écrase la tête d’un mec sur le comptoir et lui dit :

- N’y pense même pas !

Se gars à la fâcheuse habitude de me prendre sur ses genoux au moment de sortir. J’ouvre la porte et le patron toujours souriant me fait un signe de la main, je lui revoie en plus chaleureux et je vois la serveuse (sa femme) lui jeter le regard qui lui veux plutôt dire « Toi, ce soir tu peux aller te faire voire ». Je sors l’air frais afflue. Je me balade dans les rues de Kiri, là au coin d’une ruelle je vois un magnifique bijou. Je rentre dans la boutique, le regarde de plus près et je me dis « Il est fait pour Kyuusei. Fin, raffiné et sobre ». Je l’achète sans hésiter, je dois lui offrir le plus tôt possible. Elle travaille bien pour le Misuto, je vais voir si elle est là-bas. Je marche donc à travers champs. J’arrive vers 10H30. Je marche d’un pas décidé vers la porte quand tout à coup je rentre dans quelqu’un. Un homme grand, blond et … borgne. Il a une sucette dans la gorge et oui dans la gorge. Qu’il recrache aussitôt parterre il me regarde comme si j’été une tueuse et me crie :

- Hey, ça va pas ou quoi ? J'ai failli m'étouffer ! Et puis surtout, qu'est-ce que tu fais ici ? Tu ne travailles pas au Misuto, que je sache ?

Je manque de tomber dans les pommes, soit mon cerveau est attaqué par son haleine fétide ou, je penche plutôt pour ça, il fait une tête de plus que moi a crié à plein poumon et que ma soirée d’hier ne m’a pas arrangée. Je tombe déséquilibré, ma tête me fait souffrir. Je me relève difficilement, le regarde dans les yeux et lui dis sans avoir l’air intimidé :

- Bonjours, excusé moi pour répondre à votre question, non je ne travaille pas au Misuto mais ce n’est pas l’envie qui m’en manque. Je suis l’élève de Kyuusei qui fait partie elle du Misuto. Je voudrais lui remettre un cadeau encore pardon Borgne-sama (hihi ^^). Pardon j’en oublie la politesse moi c’est Lethe … Lethe Gekei et vous.

Je fais beaucoup de rencontre en ce moment. Je le regarde dans les yeux l’œil. Il toussote encore, il faut que je perde cette habitude à bousculer les gens …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Le Lutin et la Neko [PV Lethe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Neko [PV Lethe] Le Lutin et la Neko [PV Lethe] EmptyLun 28 Mai 2012 - 21:18

La petite demoiselle qui avait percuté Yoru avait tout pour attirer le regard. Non pas par sa sensualité, et par un physique destinée à mettre en déroute les sens des mâles posant les yeux sur un corps de rêve, mais bien par des attributs morphologiques. Outre cette poitrine assez imposante pour une si jeune gamine, elle avait des couleurs qui rendait sa silhouette pleine de vie. Un dynamisme chromatique essentiellement concentré au niveau de son faciès. En remontant le regard, dépassant cette jupe verte qui rendait un peu conquête cette fillette, on pouvait noter une crinière rousse. Cette chevelure fauve dissimulait un visage enfantin. Un sourire juvénile, dont les lèvres accentuaient encore l'aspect jeune. Son nez était fin, et semblait presque inexistant: un petit pic de chair manifestait avec difficilement le tarin de la donzelle. En revanche, difficile de passer à côté du regard de la demoiselle. Ce dernier était extraordinaire. Outre la forme de l’œil banale, c'était bien la coloration de l'iris de cette fille. Yoru était habitué à rencontrer des pupilles noires, marrons, vertes, bleues, et plus rarement rouges pour des albinos sans réelle coloration. Mais aujourd'hui, le membre du Misuto put assister à un spectacle oculaire inédit: deux pupilles lilas, qui mettaient en valeur le faciès de la demoiselle. Effectivement, ce n'était pas tout les jours que l'on pouvait voir ça. Il paraissait même invraisemblable d'être témoin de cette vue. En effet, la coloration mauve de la pupille de cette fille n'avait rien de naturel. Qui était-elle pour être dotée d'un tel regard ?

Même si le Ryūzoji put avoir à faire avec des Dōjutsus trompant son œil sur la nature de l'iris, il était certain d'avoir en face de lui un regard authentique. C'était cette innocence naturelle, exprimée à travers les paroles de la demoiselle qui cherchait à s'excuser. Dans un premier temps, Yoru ne chercha pas à répondre. La rage de s'étouffer et de perdre sa sucette primaient devant le pardon. Il regarda longuement sa sucrerie. Elle gisait sur le sol dallé, en piteux état. Habituellement, une légère pellicule de salive aurait recouvert le globe comestible de la sucette. Ici, un long filet de bave s'entrelaçait sur l'intégralité du bâton, ainsi que de la sucette même. Une légère expression de dégoût se dessina à nouveau sur le faciès mutilé du membre du Misuto. Il avait totalement la flemme de repartir s'acheter une nouvelle friandise. A devoir se déplacer, ce serait dans le quartier général souterrain des forces spéciales du Misuto. Au lieu de ça, il chercha une alternative. Il aurait été dommage de laisser à l'abandon ce pauvre bonbon. Au pire des cas, il fallait le jeter à la poubelle. Mais Yoru n'était pas du genre à faire dans l'écologique. Lui préférait trouver d'autres solutions. La gourmandise prenait le dessus sur les responsabilités. Il se baissa, fléchissant les jambes pour se retrouver suffisamment à proximité du sol. Puis il approcha sa main de la sucette pour venir la ramasser. Une fois que sa dextre eut pioché la sucette, Yoru tira une nouvelle fois une mine de dégoût. Le contact désagréable du bâton suintant de bave exprima l'aversion du jeune homme. Qu'importe, car bientôt, cette bave ne serait plus qu'un mauvais souvenir. Afin de mettre en attente la rousse, le Kirijin l'observa. Dans son regard, une forme de confiance poussait la kunoïchi à espérer une réponse du blondin. L'homme en question se releva, et porta à nouveau son regard sur la sucette. Le quidam avait une idée en tête, et il comptait bien la mettre en pratique derechef.

Il concentra son chakra dans sa paume. En vue de la préparation d'une technique, il fit un pas en arrière, et focalisa son énergie mystique dans le creux de sa main. Le spectacle durerait peu de temps, mais serait captivant. Une aura bleuâtre irradia rapidement les contours de la main. Le chakra illuminait à présent les doigts ainsi que la base de la main du jeune homme. Ce chakra, encore pur, ne tarda pas à changer de nature. Cette nature, c'était celle de la vapeur, correspondant à l'affinité Futton. Contournant sa technique du Yugejin Kazami à une application plus localisée, Yoru fit jaillir quelques jets de vapeur des pores de la peau de sa main. Son jutsu n'aurait sur ce coup aucune vocation offensive; encore moins défensive. Son jutsu allait ici seulement servir à purifier la sucette de Yoru. La vapeur enroba très vite l'objet. La chaleur augmenta drastiquement. C'était le but recherché par Yoru: il comptait sur la température élevée de son gaz aqueux pour vaporiser à son tour la bave et pour éliminer les saletés entourant la sucrerie. Quelques instants plus tard, la sucette était comme neuve. Un sourire de satisfaction remplaça la mine de dégoût du jeune homme.
« Voilà qui règle tout, lança amicalement Yoru à l'inconnue. »
Il essaya ensuite de se remémorer les quelques paroles de la demoiselle. Il ne voulait pas paraître désinvolte, en ayant quasiment ignoré ce que lui avait déclaré la dénommée Lethe. Elle avait parlé de Kyuusei. Il s'agissait donc de son élève ? Intéressant, pensa Yoru. Voilà une base qui les lierait, au cours d'une potentielle conversation. Tout en jouant avec ses doigts pour faire tourner sur lui-même le bâton de sa sucette, il observa à nouveau la Gekei. De sa taille avantageuse, le Jōnin devait avoir facilement une dizaine de centimètres de plus que la kunoïchi. Cette taille, mais aussi son grade, ainsi que son âge inspirant la maturité d'un jeune homme responsable joueraient facilement sur la place de Yoru dans la discussion. Éprouvant un désintérêt presque total pour la poitrine de la fillette, il se focalisa plutôt sur son regard et lui lança:
« Alors comme ça tu connais Kyuusei ? Ca tombe bien, je la connais bien, vu que je travaille avec elle.*Il se tourna alors en direction de l'entrée du quartier général du Misuto, l'espace de quelques instants, revenant face à Lethe au fil de ces paroles.* Par contre, désolé pour toi, mais si tu la cherches, elle est pas ici ! Elle est occupée ailleurs, je crois, pour une mission du Misuto. »
Il allait rajouter quelque chose, mais se rappela d'un petit détail. Avec son petit numéro de magie, il en avait oublié les bonnes manières. Tout en remettant sa sucette à la bonne place, à savoir sa bouche, il tendit sa main droite à la demoiselle. Borgne-sama, comme Lethe l'avait appelé, se présenta d'une façon des plus simples, mais aussi des plus efficaces.
« Ah oui, j'ai oublié de m'présenter: Ryūzoji Yoru, Jōnin du village. Enchanté de rencontrer l'élève de Kyuusei ! »
Il avait volontairement omis de préciser son appartenance à l'unité du Misuto. Peut-être cela serait évident, au vu de ses propos précédents. Au mieux, Lethe n'y aurait pas fait attention: cela conserverait le secret sur la fonction importante de Yoru. Dans sa bouche, sa sucette avait un goût meilleur qu'auparavant. La vapeur de sa technique avait fait ressurgir le sucre de la sucette à la surface. La chaleur l'avait fait fondre, le rendant plus savoureux, et le changeant en un caramel délicieux. Yoru aurait-il une âme de cuisinier derrière cette carapace de shinobi beau gosse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Le Lutin et la Neko [PV Lethe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Neko [PV Lethe] Le Lutin et la Neko [PV Lethe] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Lutin et la Neko [PV Lethe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: QG du Misuto-