N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Miu Pimiko
Informations
Messages : 38
Rang : Kiri!

Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) Empty
Message(#) Sujet: Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) EmptyJeu 19 Avr 2012 - 6:56

https://www.youtube.com/watch?v=TJUONqZXZaA (pour une meilleure ambiance =3 )

---


Je me levai lorsque le soleil était à son zénith. Après une longue journée de travail, je m'étais endormie comme un bébé. En effet, notre déménagement avait été pénible, boite après boite, rangement, transport et j'en passe! Nous décidâmes d'arrêter lorsque nos yeux se mirent à se fermer d'eux-mêmes. Je me suis couchée sur un lit de plumes à peine fait, quoique ça ne me dérangeait pas le moins du monde! Ce matin, j'ai fais la grâce matinée, décidée à profiter de ce jour si spécial! Notre premier jour à Kiri no Kuni! Nous avons toujours vécus au pays de l'eau, mais être dans le village que j'étais sensée servir me rendait extrêmement frivole. Ceci était un nouveau départ et j'espérai qu'il fut prometteur!

Je poussai la couette jusqu'à mes hanches et tendis mes bras vers le ciel de toutes mes forces. Je ne fus même pas réveillée complètement que j'entendais déjà les oiseaux chanter à ma fenêtre. La journée s'annonçait radieuse, ce qui me plaisais. Je baillai longuement et chassai le dernier once de sommeil de mes yeux grâce à de puissants frottements circulaires. C'est alors que je vis mon ami, endormit à mes pieds. Un sourire malicieux illumina les traits de mon visage. Une idée diabolique venait de faire irruption à mon esprit. Je sortis du lit le plus subtilement possible. Heureusement, mon compagnon félin ne s’aperçut de rien. Mes lèvres s'étirèrent pour montrer mes dents, j'avais l'aire d'une vraie folle. Les cheveux ébouriffés, le maquillage du jours d'avant étalé partout sur mon visage et une expression qui aurait fait peur au légendaire Naruto lui-même. Je m'approchai à pas de loups jusqu'à son oreille plaçai ma main par-dessus sa tête. J'étouffai un rire avant d'écraser sa tête dans la couverture tout en lui criant « Ohayô gozaimasuuuu!!! » (bon matin). Je sautillai, le cœur en joie, jusqu'à la porte de la salle de bain, où je me retournai pour voir ses yeux plissés jusqu'à former deux petites fentes.

« Je te déteste. » Me dit-il télépathiquement d'un ton neutre.

Je lui offris alors un sourire sincère tout en lui envoyant un baisé de la main. Il secoua la tête exaspéré et déposa son visage entre ses pattes. Je déguerpis alors jusqu'à la douche, où je défis ma simili crinière de coups de brosse. Je fredonnai le même air tout le temps que prit ma douche. Quand je sortie, une serviette autour du corps et sur la tête, je vis mon père sur le lit, cajolant Yama. Prise de surprise, j'eus le réflexe et me recouvrir, malgré la serviette qui cachait mes seins. Mon teint naturellement blanc tourna rapidement au rouge. Quelques secondes s'écoulèrent sans qu'aucun de nous deux fîmes quoi que ce soit. À le voir, il était aussi mal-à-l'aise que moi. Ça ne m'empêchai pourtant pas de lui crier de dégager et de le pousser jusqu'à la sortie. La porte claquée, il me dit que le petit déjeuné était prêt. Je sentis aussitôt l'odeur du riz et des fruits qui flottait dans l'air. Je soupirai, et partie m'habiller, ce qui implique que je me sois déshabillé devant Yama.

« Je ne te comprendrai donc jamais. Tu te changes devant moi mais pas devant ton père? Les filles... »

-Non mais! Une fille a bien droit à son intimité! Et en plus, t'es un chat, donc ça me dérange ça change tout!

« Tu sembles oublier que j'étais humain avant d'être un chat... »

Ces paroles me firent douter un instant. Ce qu'il venait de dire avait du sens... Malgré cela, nous nous fusillâmes du regard comme pour appuyer nos arguments. Je soufflai et lui tournai le dos pour enfiler mon nouveau kimono. Kimono aux couleurs de ma nouvelle patrie.
Spoiler:
 

-Peut-être, mais tu demeures un chat. Donc je gagne!

Si ses yeux auraient pus m'écraser, ils l'auraient fait. Je ris bêtement et m'assied pour faire mes cheveux. En moins de deux, j'eus une magnifique cascade ébène sur mes épaules ainsi que des fleurs soigneusement placées. Je partie alors vers la cuisine, où je déjeunai et discutai des plans de ma journée.

-Je crois que je vais faire un tour en ville, aller voir ce qui s'y trouves. Après tout, je n'ai pas eu le temps d'explorer depuis hier! J'ai vraiment hâte de voir quel genre de monde se cache dans ce village!

Mon père me compta ses plans. Il finirait de ranger nos affaires. Quel père magnifique j'avais. Après le déjeuner et la vaisselle, je partie au centre-ville.

-Sayônaraaa chichi! (Salut papa!)

À l'extérieur, des enfants jouaient au ballon. Je marchai pendant plusieurs dizaines de minutes, balayant le paysage afin d'en admirer les plus insignifiantes subtilités. La couleur des feuilles, le reflet du soleil sur l'eau, tout était magnifique à Kiri. Bientôt, j'arrivai à un rempart terminée par une clôture métallique. Je déposai mes mains sur cette dernière et admirai l'horizon.

-C'est vraiment magnifique ici, tu ne trouves-pas? Dis-je à Yama qui était assis entre deux barreaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 115

Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) Empty
Message(#) Sujet: Re: Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) EmptyJeu 19 Avr 2012 - 18:00

    Une journée peut-être comme les autres, une journée pendant laquelle la jeune fille partit étudier le corps du ninja qu'elle avait ramené depuis sa dernière mission. Après tout, si elle voulait connaître les secrets du ninjutsu elle devait étudié et les parchemins empruntés aux Jisetsu devraient beaucoup lui apporter : certes la plupart des membres du clan étudient le ciel, mais certains d'entre eux ont élargis leur réseau de connaissance, notamment sur le corps humain . La jeune fille alla s'isoler dans un coin tranquille, elle ne voulait pas que quelqu'un la surprenne en train d'opérer un ninja mort, d'autant plus si elle faisait des découvertes intéressantes.
    Tandis qu'elle s'apprêta à ouvrir la parchemin contenant le corps, un oiseau vint se poser sur son épaule : c'était un message de son père, lui demandant de revenir au plus vite pour rapporter les documents emprunter... Elle ne pourrait pas faire ce qu'elle avait prévu aujourd'hui, tant pis elle l'étudierais une autre fois.

    Dosan se dirigea donc vers la centre ville, elle voulait y faire un tour avant d'aller voir son père, après tout les documents n'étaient pas perdus. La jeune fille finit par arriver en plein de centre de Kiri, le soleil radieux avec un léger zéphyr rafraîchissant faisaient sortir les gens de chez eux, d'ailleurs la ville grouillait de monde bien qu'il n'y ait aucune fête nationale : «  heureusement » se dit-elle, sinon qu'est ce que ça aurait été ? Afin d'aller un peu plus vite et d'aller déguster une bonne glace, elle se mit à sauter de toit en toit, ainsi elle pourrait profiter pour manger tranquillement sa glace sur un banc sans recevoir des messages de son père lui disant qu'elle est en retard. Tandis qu'elle continuait sa route, elle vit non loin d'elle, collait contre une grille une jeune fille très jolie, ainsi qu'un... qu'un... NEKO !! Ni une ni deux elle stoppa sa course. La jeune fille aimait beaucoup les chats et elle ne pouvait s'empêcher d'en caresser un dès que l'occasion se présentait. En haut du toit elle les observait, elle scrutait le jeune félin si majestueux, si beau, bien qu'il soit entièrement noir, ses pupilles faisaient un magnifique contraste avec la couleur de son pelage. Après quelques minutes d'espionnage, Dosan jugea plus adéquat et plus respectueux de descendre et d'aller directement demander la permission de caresser le... NEKO !! Elle s'approcha calmement de la jeune fille à la peau si pale, bien que ça puisse paraître étrange, elle le portait magnifiquement bien, après tout elle même avait une couleur de peau particulière et la juger serait très déplacer. D'une voix douce et calme elle l'interpella :

    - Dosan : «  Excusez-moi de vous déranger mais je dois vous dire quelque chose. » Elle fixa le chat et continua. «  Votre chat est magnifique !! Je peux le caresser ?! »

    Spoiler:
     

    Certes, il s'agissait là d'un approche pas très courtoise et la jeune fille pouvait prendre peur mais réagir autrement serait difficile pour la ninja à la peau sombre. De plus il s'agissait d'un compliment aussi, c'est toujours flatteur pour la propriétaire d'un animal que quelqu'un fasse des compliments sur ce dernier. Après s'être rendu compte de son comportement peut-être déplacé, Dosan regarda à nouveau la fille puis reprit sur un ton davantage sérieux :

    - Dosan : « Oh je suis désolé, c'est mal élevé d'aborder les gens sans se présenter. Je m'appelle Dosan et vous ? »

    Voilà qui est mieux, et même si son interlocutrice semblait avoir le même âge qu'elle, ce n'était pas une raison pour faire l'impasse sur les règles de courtoisie. Maintenant que c'était chose faite, elle espérait juste que cette dernière accepte qu'elle caresse le chat.



Hrp : c'est pas une approche très originale j'avoue ^^'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Miu Pimiko
Informations
Messages : 38
Rang : Kiri!

Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) Empty
Message(#) Sujet: Re: Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) EmptyVen 20 Avr 2012 - 19:50

« L'automne est une saison magnifique. » Dit-il silencieusement.

Le ton qu'avaient ses paroles étaient froid, voir triste. Je penchai la tête et le regardai, nous nous regardâmes, les lèvres cousues par le silence. Après un bref instant, je me retournai vers le village, fuyant la réalité pour le peu de temps de solitude qui m'était alloué. Mes yeux s'arrêtèrent sur les feuilles orangées qui s’affaissaient au sol. Qui est Yama? Qui était-il avant d'être mon allié et qu'est-ce qu'il avait bien pu vivre pour que l'automne fasse revivre en lui une telle peine?

Nous n'en parlions pas beaucoup de son ancienne vie. Pourquoi? Je ne saurais le dire, mais c'est comme ça. Pourtant, voir mon compagnon tourmenté me fait mal, vraiment mal. C'est comme si on me serrait le cœur à deux mains et qu'on me souriait en même temps. Il était nostalgique, du moins, c'est ce que je pense. La nostalgie...Une douleur glacée, un sentiment amer pourtant supportable, voir même plaisant... Après tout, il est possible de s'accrocher à une certaine forme de tristesse. S'attacher au passé, à notre passé. Qui ne le fait pas... J'eus envie de lui en toucher un mot, mais nous fûmes interrompus par une jeune fille au teint de prune. Je remis donc à plus tard ce mini interrogatoire. Après tout, ce n'est pas le temps qui me faisait défaut.

Son impétuosité me fit sourire. Bien que son allure fut sombre, elle n'en demeurais pas moins amusante. Du moins, de mon point de vue. Yama tourna brièvement de la tête afin de voir à qui nous avions à faire, puis se retourna. Il n'est pas très social mon chat... Mais bon, je l'aime ainsi! C'est alors que je remarquai la drôle d'expression qu'avait la demoiselle aux cheveux d'océan. J'étouffai un petit rire, ce qui me ferait probablement paraître mignonne ou sereine. J'analysai rapidement et subtilement la demoiselle. Passant par sa grandeur à sa taille, jusqu'à sa poitrine. De par son allure, j'en déduis que nous avions à peu près le même âge. C'est ironique de voir à quel point deux personnes peuvent être aussi différentes bien qu'au même stade chronologique. Bref, je me présentai aussi, respectant les règles de politesses dont j'étais contrainte.

-Ravie de faire votre connaissance Dosan-san. Je me nomme Miu Pimiko et voici Yama, nous sommes nouveaux en ville. Dis-je tout en offrant une brève révérence.

Yama n'avait pas bougé et avait coupé son esprit du miens. Je ne pouvais donc plus lui parler par la pensée. Son état m'inquiétait, je me devais de lui changer les idées! Peut-être que cette jeune femme pourrait me rendre un service, sans qu'elle le sache.

-Mais oui, vous pouvez bien le caresser. Je ne crois pas que ça lui déranges.

Je baissai l'oeil vers lui et remarquai que son oreille fut tournée de côté. Ce qui signifiait qu'il nous écoutait. Vue sa réaction, soit il acceptait d'être flatté, soit il s'en foutait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 115

Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) Empty
Message(#) Sujet: Re: Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) EmptyDim 22 Avr 2012 - 0:13

    Bien que son entrée manqua de souplesse et de légèreté, il semblerait que cela ne dérange pas la dénommée Pimiko, elle avait eut de la chance car elle savait pertinemment que ce genre de comportement aurait pu agacer ou énerver plus d'une personne à Kiri. Mais parfois elle avait ce genre de pulsions, remarque il vaut mieux des pulsions comme celles-ci plutôt que des pulsions meurtrières... quoique des pulsions meurtrières c'est bien dans son genre aussi, ça donne finalement une bonne excuse pour se pardonner soi même de ses actes, ça peut expliquer de nombreuses choses. Soit, pour le moment elle en était pas à ce stade et de toute évidence même si cela avait été le cas elle n'aurait pas pu assouvir ce désir immense, elle n'aurait pas pu combler ce vide si profond, tout ça à cause de son niveau encore trop faible.
    Pimiko n'avait pas mal prit son attitude, elle sourit même, prouvant qu'elle était éprise d'un certain amusement, Dosan lui sourit à son tour mais un sourire peut-être plus gêné, il y avait de quoi remarque. Après cet échange de courtoisie la jeune femme à la peau blanche lui donna son autorisation pour toucher son chat, sans se faire attendre la jeune Jisetsu s'empressa de capturer le jeune matou dans ses bras, elle lui grattouillait la tête, la ventre, lui disait combien il était beau et doux et gentil et soyeux et ravissant et... Stop là peut-être non ? Elle passa bien une bonne dizaine de minutes à s'occuper du chat plutôt que d'engager la conversation avec sa propriétaire, une fois de plus elle adoptait un comportement déplacé. Voulant y remédier elle déposa doucement le chat au sol, lui faisant une dernière caresse et un dernier compliment, puis se tourna vers son interlocutrice, esquissant un large sourire elle lui dit :

    - Dosan « Excusez-moi, j'en oublis les bonnes manières mais votre chat est vraiment très beau. Ravie de faire votre connaissance aussi. Vous êtes nouveaux ici alors, laissez moi donc vous dire que ce pays regorge de diverses beautés. » Elle regarda rapidement le chat. «  Si vous voulez nous pouvons faire le tour du village pour vous familiariser avec votre nouvel environnement ? »


    À regarder d'un peu plus près cette jeune demoiselle, Dosan constata que la tenue qu'elle portait était assez originale et ne manquait pas de goût. Cette longue robe en soie semblait presque aussi douce qu'un nuage moelleux, elle devait bien faire des jalouses en se promenant ainsi au village malgré l'originalité de la tenue. Pimiko avait l'air d'être une fille très sympathique et le fait qu'elle soit nouvelle ici lui permettrait peut-être de se faire une amie avec laquelle elle pourrait partager certaines choses, du moins l'espérait-elle. Pour qu'elles soient amies, encore faudrait-il cesser ce vouvoiement presque inutile mais hélas nécessaire lors du premier contact avec un inconnu.

    - Dosan « Je pense qu'on peut se tutoyer non ? Après tout on doit avoir le même âge ? »

    La jeune fille à la peau sombre lui montra un chemin à prendre pour commencer la promenade, elle espérait bien entendu qu'elle accepte, après tout ce n'est jamais facile d'aborder les gens lorsqu'on ne connaît personne : peut-être n'était-elle pas comme ça, mais sait-on jamais, même si Kiri à une réputation de gens sévères, cette réputation n'est bonne à prendre que pour les personnes ne vivant pas au le village.

    - Dosan «  Vous venez d'où alors comme ça ? »

    C'était très certainement la première chose à demander, si ils étaient nouveaux ils venaient forcement d'un autre village. Peut-être était-elle ici comme marchande, ou comme simple nouvelle habitante, dans le meilleur des cas pour Dosan elle était ici en tant que ninja : qui sait ? Ce qu'elle pouvait déjà dire, c'est qu'elle n'appartenait à aucun clans connu du village, bien qu'elle ne les connaissent pas tous, elle connaissait les principaux. En attendant, elle regardait la jeune fille dans les yeux, un léger sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Miu Pimiko
Informations
Messages : 38
Rang : Kiri!

Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) Empty
Message(#) Sujet: Re: Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) EmptyDim 22 Avr 2012 - 6:44

« Non, non! Pas là!...Oh... Oh oui, oh ça, oh ouais! »

Sa résistance farouche n'eut même pas le temps d'apparaître qu'il était déjà soumit au supplice des câlins. Le connaissant, il a sûrement dû détester, au début. Mais maintenant, c'est une toute autre histoire. Sa queue se balance de tous les côtés et il ronronne. Du moins, c'est un semblant de ronronnement. Ce qui est étrange venant de sa part. Enfin, qui suis-je pour refuser qu'il s'ouvre aux autres! Son cercle d'ami se constituant uniquement de moi et de mon père. Jadis, ma mère et son chat étaient aussi dans les parages, mais ce n'est plus le cas désormais... Elle est toujours présente, je le sais très bien. Pourtant, elle demeure physiquement absent et sa présence me tue. Chaque jour sans ma figure maternelle est comme une aiguille de plus dans mon cœur de laine. Si au moins je pouvais lui tricoter un foulard pour qu'il aille moins mal... Lentement, je leur tournai le dos, je me perdis une fois de plus dans mes abîmes.

//

J'étais accroupie au pieds d'un grand arbre. Un carnet et une plume à la main. C'était l'été, un parfum floral envahissait mes narines. Je dessinais, abstraite au temps, trop jeune pour comprendre le monde. Trop jeune pour s'inquiéter de la vie. Yama sur mon épaule, encore bébé, nous étions heureux. Mes Maman et Papa étaient ensemble, ils parlaient de tout et de rien. J'imagine qu'ils devaient parler de moi, puisque je vois aujourd'hui leurs regards se poser sur moi. Je vois aussi une larme couler sur sa joue. Pourquoi était-elle si triste? Le vent se lève, les fleurs partent avec la bourrasque. Moi, je fais la statue. Rien ne bouge sauf mes iris pétillants et mes cheveux de jais. Mon dessin de déchire et je le regarde s'envoler, sans rien dire. Est-ce cela, la vie? Laisser s'envoler ce sur quoi on travaille si fort? Espérons que maman ne soit pas trop triste... Son dessin, elle ne l'aura pas, finalement.

//

Les paroles de Dosan me tirèrent de mes mémoires. Je pris lourdement pieds su terre, à un tel point que j'en eu probablement l'air perdue. Je crois que je rends trop souvent visite à ma déesse. Je dois apprendre à rester sur terre, arrêter d'aller sur la lune. Surtout en présence d'une autre personne! Je secouai brièvement de la tête avant de faire renaître mon sourire sincère. Sa proposition me plaisais énormément. Quoi de mieux pour une première journée en ville que d'en faire le tour avec ce qui pourrait devenir une première amie? Une première amie...

« Je l'aime bien celle-là. » Me communiqua mentalement le beau à quatre pattes.

« Moi aussi, elle est sympathique. Tu veux y aller? Si tu ne veux pas... »

« Allez, on n'a rien à perdre. »

-Merci beaucoup! Mais tu devrais voir quand j’essaie de lui donner son bain, c'est un véritable enfer!

« Ouais et ce sera ainsi toutes les autres fois. JAMAIS je n'approcherai l'eau! Pourtant, si tu me gâtais plus souvent comme elle l'a fait... »

Je donnai un petit coup de pieds à Yama afin qu'il se taise un peu. Rien de sérieux, juste assez fort pour qu'il fasse quelques centimètres sur les fesses. Je pris ensuite un air innocent afin de ne pas paraître trop folle. Puis, je repris la parole, d'une tonalité sereine, comme à mon habitude.

-Ça me ferais très plaisir de voir le village! Et oui, on peut se tutoyer.

Alors que nous partîmes en direction de l'allée qu'elle avait pointée, je commençai le récit de mon passé. Je laissai mort quelques passages afin de ne pas trop m'ouvrir. J'étais comme ça, c'est tout. Certaines choses doivent rester sous silence.

-Et bien j'ai toujours vécu à Mizu no Kuni. Ma famille s'est toujours promenée de village en village afin de vendre ses services. Mon père est un homme très fort physiquement, il a aidé à construire beaucoup de ponts et encore plus de maisons. Cependant, il a toujours dit qu'on devait voyager. Que le changement ne faisait jamais de torts. C'est pourquoi on n'a jamais eu de domicile fixe plus que quelques mois. Ma mère elle était spécialiste des enfants. Elle aidait les familles qui avaient besoin d'aide tout en enseignant quelques jutsus à ceux qui le voulaient bien. Nous avons toujours vécu dans les parages et lorsque Kiri a été créé, mon père s'est dit que ça valait la peine qu'on s'y installe. Il commence à faiblir lentement, il a déjà quarante ans... Et moi, j'ai toujours rêvé d'être une Kunoichi. D'être comme... ma mère. J'ai toujours voulu aider les gens. La souffrance des autres m'attriste et j'aspire à un monde meilleur. Car rien n'est jamais parfait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 115

Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) Empty
Message(#) Sujet: Re: Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) EmptySam 5 Mai 2012 - 18:42

    Les caresses semblaient être appréciées, un semblant de ronronnement pouvait se faire entendre, ce qui satisfait amplement la jeune ninja. Pendant ce temps son interlocutrice semblait perdu dans ses pensées, assise par terre, elle était comme déconnecté du monde autour d'elle, raisonnant très certainement sur les choses de la vie. Pimiko reprit ses esprits et répondit à son interlocutrice, apparemment une balade ne les dérangé pas au contraire même, quelle joie pour la fille aux yeux d'or, elle avait pouvoir faire la connaissance d'une autre fille dans ce monde trop plein d'hommes à son goût.

    Elles commencèrent à se diriger vers l'endroit pointé du doigt, tout en marchant la fille au chat répondit à sa question, lui racontant son passé ainsi que sa venue au village de Kiri. Elle et sa famille étaient autrefois des vagabonds, une vie simple mais satisfaisante sembla-t-il. Après la réponse de sa nouvelle amie, Dosan jugea bon de lui raconter aussi brièvement son passé après lui avoir répondu :

    - Dosan : « Hélas oui, rien n'est parfait dans ce monde et malgré tout le mal qu'on se donne, certaines choses ne changeront jamais... elles ne font que s'empirer la plupart du temps... » Elle afficha une moue légèrement triste, seulement ce n'était pas le ton qu'elle désirait donner à leur rencontre. Elle reprit donc sur un ton plus joyeux.  «  Alors toi aussi t'es une ninja ? Ça tombe bien, moi aussi ! La plupart des membres de mon clans sont ninjas remarque, ça aurait été bizarre que moi non, d'autant plus que mes parents le sont tous les deux. » Elle rit un peu.

    Elles continuaient de marcher, des feuilles mortes jonchaient le trottoir, on pouvait les entendre craquer sous la semelle de leurs chaussures, le soleil lui commençait à être timide mais les ses rayons chauffaient toujours l'épiderme sombre de la jeune Jisetsu. Arrivé devant un petit restaurant qu'elle connaissait bien, elle lui proposa d'y entrer pour manger un petit quelques chose :

    Dosan : « Je connais bien ce restaurant, laisse moi te dire qu'ils font des bento vraiment délicieux ! » Elle l'attira à l'intérieur, elles s'assirent autour d'une table et Dosan attrapa le chat pour le mettre sur ses genoux et le caresser. « Si tu es ninja, tu dois être dans une équipe je suppose non ? Au tient j'ai une idée ! Si tu veux, on pourrait s'entraîner toutes les deux ! Je dois t'avouer que tu es pour le moment la première kunoichi que je croise et avec qui j'ai peut-être l'occasion de m'entraîner. » Elle lui esquissa un sourire.

    Tandis qu'elles attendaient que quelqu'un vienne prendre leurs commandes, la jeune ninja à la peau sombre grattouillait le maton du chat.


( désolé du petit post, j'avais pas beaucoup d'inspiration ^^' ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) Empty
Message(#) Sujet: Re: Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D ) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Entrée en scène de la fille lunaire (ouvert à tous! =D )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-