N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Il est passé par ici, il repassera par là ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Jisetsu Ishikawa
Informations
Messages : 67

Il est passé par ici, il repassera par là ♪ Empty
Message(#) Sujet: Il est passé par ici, il repassera par là ♪ Il est passé par ici, il repassera par là ♪ EmptySam 14 Avr 2012 - 18:57


✭✭✭ Il est passé par ici, il repassera par là ♪


Ordre de mission Rang D:
 

Aujourd’hui était une magnifique journée ensoleillée. Les rayons du soleil resplendissaient de toute part et faisait du ciel un immense réceptacle de couleurs dorée et bleuâtre. C’était beau. Mais plus beau encore, le Jisetsu avait aujourd’hui reçu son premier ordre de mission officiel et surtout non conflictuel. En gros : sa première mission officielle. Tout cela était bien réjouissant. Mais pourquoi à ce point là ? Après tout nous n’étions pas sans savoir que le garçon au regard d’émeraude était d’une fainéantise à assommer un troupeau d’opossum, pourtant l’idée de travailler l’aiguayait tout particulièrement. Tout cela parce que pour la première fois dans sa petite carrière de ninja, il allait faire quelque chose de son niveau, oui ! Pour l’heure notre héros n’aurait pas à affronter de fous furieux capables des pires atrocités ou encore de ninjas au niveau démesuré, non, sa mission était si simple, qu’il était heureux de pouvoir l’accomplir. Certes il aurait été encore meilleur de pouvoir l’accompagner en la présence d’une jeune et jolie demoiselle mais pour le coup, le Jisetsu n’allait pas se plaindre, déjà qu’il pourrait tranquillement se relaxer pendant sa mission, il ne fallait pas non plus abuser à en demander trop quoi ! Là, la situation était déjà exceptionnellement détendue et c’était si rare que notre héros ferait presque dans son pantalon. On pouvait apercevoir tout le bonheur du monde au fin fond de son regard, c’était admirablement beau. Mais il ne fallait pas trop rêvasser non plus, après tout, une mission, même simple, restait une mission ! Notre petit rouquin se rendit donc jusque dans l’endroit d’où partaient et arrivaient la totalité des courriers du village caché de la brume. Bon ouais en gros il allait chez le facteur quoi. Et une fois là-bas, on lui expliqua immédiatement son travail, au moins il n’aurait pas à s’éterniser.

« Vous savez, le travail du facteur n’est pas si simple que ça hein ! Il faut absolument respecter LA règle du facteur : ne jamais ouvrir le courrier qui lui est confié. Pourquoi ? Simplement parce que s’il ouvre une lettre piégée, bah il peut mourir quoi. C’est une mesure de sécurité en gros. Après tout, nombreux étaient les ninjas qui mourraient de colis piégés. »

Tout à coup, cette mission s’annonçait beaucoup moins sereine et posée que prévue. En effet si notre héros au regard d’émeraude ne pouvait même plus transporter quelques lettres, sans craindre que l’une d’entre elle lui explose à la figure, ce ne serait pas très joyeux comme mission. Surtout que bon, si le courrier en question était piégé par rapport à son ouverture, un seul et unique faux mouvement devrait suffire à tout faire exploser, non seulement la tête de notre petit Jisetsu mais aussi surement un petit bout du centre ville de Kiri, rien de bien excitant quoi, surtout lorsque l’on voyait comme les rues du village grouillaient de monde à cette heure de la journée. En tout cas, Ishikawa avait maintenant récupérer son sac dans lequel étaient contenus tous les courriers. Le tout maintenant, c’était de faire la livraison. En soit même, ça n’avait rien de bien compliqué, mais il y avait toujours cette histoire de courrier piégé, ce récit faisait vraiment frémir notre rouquin préféré, et pas qu’un peu. Au moins tant qu’il n’y avait pas de courrier pour ninja, notre héros n’avait rien à craindre pas vrai ? Le garçon au regard d’émeraude se mit donc en route. À défaut d’être très à l’aise, il connaissait parfaitement les rues de Kiri, du moins, d’un point de vue architectural, aujourd’hui, il pourrait le voir en vrai dans son intégralité ! Il se mit donc à cavaler à travers les rues du village caché de la Brume et se rendit compte qu’au final il était en vérité bien difficile de circuler ainsi, il se percha donc sur les toits pour continuer sa route et sans même s’arrêter, il ne faisait que lancer les courriers au pied de la porte des habitants. Bon ça faisait drôle de le regarder balancer les courriers avec une précision chirurgicale mais sinon rien de bien transcendant.

Jusqu’à ce que finalement il puisse lire sur une des lettres, une adresse qu’il connaissait bien. Oui en vérité c’était l’adresse d’un des Eisen-nin du village de Kiri. Un médecin en plus. Nombreuses pouvaient être les personnes qui en voudraient à un médecin qui soignaient des adversaires, n’est ce pas ? Bon alors là, il fallait être très prudent. Du coup, pour ne pas tenter le diable, le jeune Jisetsu adopta un rythme bien plus ralenti que le précédent et marcha donc sur le toit de la maison qu’il venait de desservir. Non pas qu’il avait beaucoup de chemin à faire, mais le faire en marchant de toit en toit serait beaucoup moins rapide qu’en courant, et à ce rythme là, s’il devait faire bien attention, il n’était pas encore arrivé. Et malheureusement, ce qui devait arriver, arriva. Ishikawa, bien trop occupé à prendre soin de la lettre en question, ne prêta guère attention à la fin du toit qu’il venait d’atteindre, et trébucha tel un maladroit petit enfant, tombant du toit de l’immeuble et lâchant aussi son courrier dans les airs. Se rattrapant dans les airs grâce à son Konobori et put ainsi s’accrocher au mur, son sac de courrier étant pratiquement vide, il n’eut pas de mal à rattraper ses courriers en bondissant et rebondissant sur les murs. Mais comment avait-il pu aussi facilement rattraper son erreur ? À vrai dire, le changement de couleur de ses yeux y était pour beaucoup, oui le Jisetsu avait activé sa technique la plus utile ! Le Jokou et avait pu, en la combinant au Genko Jinsoku, rattraper tous ses courriers, sauf un, qui se trouvait encore en suspension dans les airs, à tout juste une quarantaine de centimètres du sol, le récupérer n’était plus possible et lorsqu’il entra en contact avec le sol, ce fut le drame. Drame car notre héros qui s’était décarcassé comme un fou, s’était rendu compte qu’il avait été piégé. Ce ne fut qu’une fois sa mission remplie que le facteur lui dît alors.

« En fait les courriers que l’on distribue sont passés au peigne fin juste avant et ne peuvent donc pas être piégés, c’était juste pour que tu évites de les lire par curiosité. »

Pris d'une infinie colère, le garçon au regard émeraude ne put coller une baigne au facteur en réponse à ce qu'il venait d'apprendre et ajouta à cet acte quelques paroles qui regroupaient toute sa frustration.

« Vous m'avez laissé me décarcasser comme ça pour un truc aussi stupide que la curiosité ?! Enfoiré de facteur de mes deux ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Il est passé par ici, il repassera par là ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-