N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 Lier nos esprits [MV - Kumo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Lier nos esprits [MV - Kumo] Empty
Message(#) Sujet: Lier nos esprits [MV - Kumo] Lier nos esprits [MV - Kumo] EmptyLun 22 Mai 2017 - 22:34

Mission village de rang A : Lier nos esprits


Contexte du groupe
    Suite à la conquête de Taki no Kuni, les shinobis de Kumo se sont retrouvé avec une nouvelle communauté à gérer au plus vite. Le clan Mamoru étant établi à Taki depuis toujours, ces derniers sont donc resté au sein du pays des cascades, qu'importe le Seigneur et l'entité qui contrôle ces terres. Etant un clan très puissant et très important, des Kumojins sont envoyés directement à Taki no Kuni pour obtenir une audience avec le clan afin de discuter, parler de l'avenir, obtenir des informations.

    Vous arriverez à Taki no Kuni et contacterez les troupes sur place pour connaître le contexte actuelle concernant les Mamoru. Par la suite, vous devez vous rendre au sein de clan afin de rencontrer les membres imminents de ce dernier et si possible, leur chef. Le but est d'établir un premier contacte amicale avec les manipultaurs d'esprits afin d'instaurer une future entente durable et bénéfique pour les deux camps. Vous ne devez en aucun cas user de la force, sauf si les Mamoru se montrent hostiles à votre égard en vous attaquant. La rencontre est et doit rester, diplomatique.

Règles générales
    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. N'hésitez pas à exporter le code de vos techniques via votre Fiche Technique dynamique.
    Ø Vous n'avez pas de délais pour poster, mais mettez ce rp en priorité pour ne pas le faire traîner.
    Ø N'hésitez pas à utiliser les Principes de combat, le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø En cas de soucis, n'hésitez pas à envoyer un MP à @Kadoria Manzo, @Dôbutsu Otoke ou @Kadoria Madoka ou à les contacter par Skype.

Indications particulières
    Ø Cette mission utilisera les jet de dés apportant des règles spécifiques à la mission. Le Chroniqueur vous expliquera tout cela en temps voulu.

Ordre des participants

@Kadoria Akira
@Kadoria Madoka
@Dentô Sumasu
Chroniqueur

Lier nos esprits [MV - Kumo] Taki110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Tanaka Jiiro
Informations
Grade : Jônin
Messages : 235
Rang : A

Lier nos esprits [MV - Kumo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Lier nos esprits [MV - Kumo] Lier nos esprits [MV - Kumo] EmptyMar 23 Mai 2017 - 23:27


Je me trouvais dans le petit appartement qui nous servait de logement au sein du village caché de la foudre. Petit abris avec de simples commodités que peuvent rêvés deux personnes qui se suffisent de peut. Une pièce principale, le salon, lieu où nous prenons nos repas et relié par un petit couloir à la porte d’entrée. Un autre couloir est relié à la salle de bain contenant un lavabo et une baignoire ainsi qu’à la seule chambre du lieu. Dans cette seule chambre, moi-même et ma petite sœur y logeons. Comme chaque matin, je me levais avant les premiers rayons du soleil. Depuis peut, j’avais pris l’habitude de sortir en Kimono simple, afin de faire un petit tour du quartier, achetant le journal du jour et profitant de cette soi-disant balade matinale pour observer les alentours et veiller à remarquer chaque détail entourant mon logement, entourant Madoka. Revenant à l’appartement, je prenais soin de ne pas faire de bruit. Je préparais le petit déjeuner, souvent du riz et du poisson, quand je le pouvais, avec une soupe miso en général.

Ce matin-là était particulier et pour sûr, j’avais préparé deux sacs la veille que j’avais scellé dans un parchemin. Ces sacs étaient des affaires de rechanges pour moi-même et ma chère sœur. J’avais également scellé dans différents parchemins les commodités nécessaires à un long voyage ainsi que certaines affaires dont j’espérais ne pas avoir besoin mais ayant été entrainé depuis mon arrivée au village afin de faire face à n’importe quel cas de figure, c’était pour moi non pas des mesures de précautions mais une simple habitude, un réflexe. Ayant pour habitude d’effectuer des assassinats ou des recherches d’informations de façon peut orthodoxe, je me suis tout de même interrogé sur la mission qui nous avait été confié, à nous, deux Kadoria aux capacités particulières. Faire preuve de diplomatie, c’est un mode de communication qui m’a été enseigné et avec lequel je me suis entrainé plusieurs fois, à Kumo notamment. La mission était simple, fort heureusement, nous devions trouver le clan Mamoru, prendre contacte avec leurs chefs et leur expliquer la raison de notre venue et ce que nous garantissons au pays des cascades.

M’étant assuré d’avoir préparé mes affaires, je prenais soin de me diriger vers la chambre où j’entrais afin de m’approcher de Madoka. J’aimais particulièrement la regarder le matin, car parfois, j’arrivais à oublier qui je suis réellement et partir dans l’imaginaire que je suis un simple grand frère qui protège sa petite sœur. Sauf que malheureusement, la réalité vient toujours me frapper lorsque mes instincts détectent le moindre mouvement dans le bâtiment ou à l’extérieur.

« Bonjour, petite princesse. Il est l’heure de te réveiller. Nous avons une grosse journée qui nous attend... J’ai préparé du poisson. »

Oui, toujours indiquer le menu du petit déjeuner à cette jeune fille difficile. Rien de tel pour la motivé ou au contraire, la démotivé. Dans ce dernier cas, j’ai souvent plusieurs solutions qui s’offrent à moi, mais pas aujourd’hui. Le lever de la demoiselle, le petit déjeuner ensemble, elle part ensuite prendre une douche, vient ensuite mon tour. Je m’assure qu’elle s’habille correctement avec les vêtements que je lui ai mis en évidence afin de lui donner l’illusion qu’elle choisit. Je prends ensuite ma besace contenant plusieurs outils nécessaires pour le voyage. Quant aux parchemins et à l’argent, je les détiens toujours à l’intérieur de mon Kimono. Nous sommes ensuite à l’heure, vers neuf heure du matin afin de rencontrer Dentô Sumasu aux portes du village. Je fais également les présentations rapides avec ce jeune garçon.

« Bonjour. Tu es à l’heure, c’est bien. Je me présente. Kadoria Akira. Voici, Kadoria Madoka, ma jeune sœur. Nous avons pour mission de nous diriger vers Taki afin d’y rencontrer le peuple Mamoru et d’y établir les premiers échanges amicaux. Nous aurons le temps de peaufiner les détails durant le voyage. Nous allons dans un premier temps direction Kyuuden où un navire nous attend afin de nous conduire directement à Taki. »

Bien trop plongé dans la mission et la réflexion ainsi que dans le but de prévoir l’imprévisible, je n’avais pas pensé à montrer le moindre signe amical à notre cher Genin affecté à la mission. Détails mis à part, nous prenions la route direction la ville portuaire. Le voyage dura quelques heures seulement car nous avions prit un rythme soutenu dès le début. Le navire était peuplé de Shinobis de la foudre avec comme destination Taki afin d’y établir les premiers avant-postes Kumojins. C’est donc deux jours plus tard que nous sommes arrivés à Marutagoya, la ville portuaire de Taki. Dans l’ensemble, les civils ne semblaient pas si choqués de notre présence et même, pour certains, cela semblait être une forme d’assurance mais d’autres craignaient la présence de Shinobis de la foudre. Je n’étais pas là avec la mission d’établir un lien diplomatique entre Kumo et Taki mais bel et bien pour trouver et contacter le clan Mamoru. C’est dans ce but premier que je guidais mon équipe vers le Shinobi en poste actuellement, le responsable du port, des allers et venus et surtout, celui ayant connaissance du fonctionnement approximatif du coin. M’approchant, je fis un salue de la tête respectueux.

« Bonjour, je suis Kadoria Akira, je dois rentrer en contact avec le clan Mamoru. Je souhaiterais donc savoir ce que vous savez sur eux. Avons-nous les moyens de rentrer en contact avec ces personnes ? Savez-vous où je peux en trouver qui sont en lien avec les représentants du clan ? »

Une rapide présentation et ce que je recherche. Le but premier d’un Shinobi étant de ne pas dévoiler sa mission à la première personne rencontrée, même de son village. Un ordre de mission étant quelque chose de sacré pour moi. En tout cas, présentement, dès lors que j’avais mis les pieds sur les quais, je n’avais de cesse de scruter les environs, observer avec attention les moindres faits et gestes des personnes alentours et surtout, voir le moindre détail pouvant mettre en péril moi-même, Madoka ou la mission. J’étais dans un lieu inconnu et remplit de danger potentiels. Je ne pouvais bien sur pas me reposer sur mes lauriers et être rassuré. J’avais une carte en main cependant pour m’aider dans ma tâche mais dans le pays des Mamoru, je préférais m’abstenir pour commencer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Kumiko
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Lier nos esprits [MV - Kumo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Lier nos esprits [MV - Kumo] Lier nos esprits [MV - Kumo] EmptyMer 24 Mai 2017 - 17:36


Madoka dormait du sommeil du juste étalée sur les deux futons vu que son grand frère avait fui le lit familial. Il ne fallait pas laisser la place après tout, alors elle jouait aux étoiles de mer à faire des bulles en dormant. Elle n'était pas du matin il fallait dire, une journée qui commençait à midi était une bonne chose, cependant aujourd'hui, cela ne risquait pas d'être me cas malheureusement. Elle eut bien un moment où les douces senteurs de nourritures lui agitèrent les narines au point de de cambrer à moitié en dormit afin de davantage le capter. Cependant, l'attrait du sommeil, d'un lit chaud et douillet étaient bien trop fort. Elle se retourna alors dans son propre futon en utilisant celui de son frère comme couverture au-dessus de sa tête. La Mamoru ne se préoccupait pas tellement de ce qu'elle avait. Elle se contentait de peu ayant été habituée depuis sa plus tendre enfance à la misère. Là en ce moment, me duo fraternel avait une chance inouï avec un toit sur la tête, et du riz dans le bol tous les jours. Ils avaient également un lit propre et des vêtements, c'était tout simplement extraordinaire, mais à quel prix ? Elle avait les cheveux emmêlés et en bataille d'une manière un peu hasardeuse. Il fallait apprécier lorsqu'elle dormait, car elle restait calme et sans bruit. Si si, vous verrez.

« Hmmm.... Il est beaucoup trop tôt... Une grosse journée ? Faut la mettre au régime alors et revient me voir plus tard... »

Dit alors la jeune fille, alors que les senteurs de nourriture et le mot poisson lui fit gargouiller son ventre. Elle releva le nez avec les yeux toujours fermés afin de s'assurer que ce n'était pas une ruse. Le grand frère était fourbe le matin, et même parfois l'après midi. Cependant, il semblait dire vrai, et ce après un nouveau gargouilli ventral, elle se releva d'un seul coup comme si elle avait un oni aux fesses. Elle se dirigea alors très rapidement en laissant sur place son grand frère jusqu'au lieu de villégiature. Sans attendre, elle commença à manger son riz et son poisson, et lorsque Akira fut se retour, elle répondit avec la bouche à moitié pleine.

« Ben quoi ? »

Argumenta simplement la jeune fille crachant plusieurs grains de riz, mais pas plus de la choquer pour autant, elle replaça à plusieurs reprises une mèche qui se releva systématiquement la fourbesse.

« Couché j'ai dis ! Ça suffit de faire son intéressante ! »

Dit alors en pointant un doigt menaçant comme le ferait une professeur des écoles à la fameuse mèche de cheveux. Elle regarda le ciel en soupirant légèrement, puis elle regarda son grand frère avec un faux espoir.

« Il est vraiment très tôt non ? »

La Mamoru ne pensait pas que Akira allait annuler la mission juste pour un permettre d'aller dormir quelques heures de plus, mais sait-on jamais dans une absence ? Elle fit alors un petit coucou de la main avec un grand sourire lorsque Sumasu fit son apparition. Si jamais il cherchait un maître pour sa fainéantise, il avait trouver une sérieuse concurrente en la jeune fille.

« On va rencontrer des Mamoru !!! Trop bien ! Je vais me faire plein de copains ! »

Dit alors Madoka en découvrant ce qu'elle semblait découvrir, car ce n'était pas du tout une tromperie. Ce n'était pas comme si elle s'était attachée à lire un papier officiel. Le reste des détails ne lui importait pas du tout. Ce qui comptait était cette rencontre avec des spécialistes spiritueux, quel rêve pouvait elle avoir d'autres ? Elle semblait avoir retrouver une nouvelle énergie débordante, pire, elle prit de l'avance dans le voyage en attendant personne. Bon en même temps, elle ne savait pas trop où se rendre, alors à la sortie du long corridor menant à l'extérieur, elle se gratta la tête doucement en regardant autour. Elle ferma les yeux et elle commença à choisir au hasard la route, de toute manière l'une ou l'autre hein, c'était le problème lorsque l'on écoutait pas.

« Plouf plouf, ça sera toi que je choisirais pour me rendre au Mamoru ! »

Cependant et bien heureusement, Akira et Sumasu arrivèrent pour montrer le chemin, qui n'avait pas été ce que le destin avait désigné.

« Vous êtes sure que c'est par là hein ? Faudrait pas être en retard ! »

Lança sans doute davantage pour se rendre intéressante la Mamoru. Elle sembla ne pas avoir de mal à suivre un rythme de déplacement élevé. Elle semblait avoir une sacrée réserve de chakras malgré les apparences juvéniles.

Madoka savait à peine quelques détails sur sa présence ici, elle avait été invitée à venir à cette mission, alors qu'elle n'était qu'une aspirante ninja. Cela voulait sans doute dire que c'était une mission où sa présence était importante, ou que c'était une mission bidon. Bon en même temps, la Mamoru ne se posa guère de questions, cela allait faire une chouette balade dans un pays qu'elle ne connaissait pas si bien que cela. La jeune fille au crâne avait entendu parler d'une guerre dans la région, il lui semblait que Kumo y était impliqué, enfin sans doute. Après tout, cela ne révélait pas d'une importance cruciale dans la tête de la jeune fille.

« Alors... Jouer à 1,2,3, soleil, s'entraîner à parler baleine, et puis hmmm.... Mais aide moi Amour !.... Hein ? Comment ça c'est pas très sérieux ? Ta raison... Vaut mieux se faire des copains et jouer à colamaia ! »

Pensa alors à haute voix Madoka en étant parfaitement sérieuse sur le coup, c'était le plan pour la journée, et elle espérait bien réaliser chaque étape plus ou moins dans l'ordre. Elle semblait avoir un tout autre ordre d'importance que ma plus part des gens. Elle avait bien eu un parchemin à son nom à lire, mais elle avait oublié la quasi totalité de son contenu. Ce n'était pas comme si les instructions de missions étaient importantes, si ?

Peut-être était-elle trop jeune ? Non pas vraiment, elle avait les dix sept ans bien tassé. Cependant, elle semblait toujours être dans un autre monde, ou alors la plus part du temps en tout cas. Elle était habillée avec une grande robe rose avec de fausses perles blanchâtres lui allant jusqu'au cheville avec de petites bottines de voyage et des chaussettes blanches. On dirait plus un déguisement de princesse ou de fée qu'une shinobi ou encore un habit pour une personne de son âge en mission diplomatique. Elle semblait prendre également le plus grand soin d'un crâne humaine qu'elle portait comme si c'était un colifichet. La Mamoru ne portait pas me bandeau de Kumo, et il y avait une logique imparable pour cela, ce n'était pas pour répondre à une nouvelle mode vestimentaire, non ! C'était plutôt que malgré son âge avancé, elle n'avait pas fini ses classes encore.

« JE SUIS LA REINE DU MONDE ! »

Hurla alors Madoka ne fit pas tellement attention à qui pouvait être sur le navire, tant qu'elle pouvait jouer à la proue du bateau accrocher par du chakra au bois de ce dernier avec les bras en grand écarté. Durant le voyage, elle avait pu discuter avec des marins morts en mer, quelques suicidés de force, et bien entendu, elle avait tracé une marelle pour jouer avec son crâne, mais les mouvements du navire rendaient le jeu quasiment impossible sans tricher. Akira semblait parler avec un type dans le port, c'était certainement pour savoir où se trouvait le marchand de glace le plus proche pour la récompenser d'avoir été très sage. Du coup, elle ne se préoccupa pas tellement de ce qui pouvait se dire entre eux. Tandis qu'Akira semblait veiller aux alentours, Madoka regardait les vitrines à côté de ce drôle de type avec le même bandeau dans son grand frère. C'était également du renseignement après tout non ? Le savoir local tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Mareo
Informations
Grade : Genin
Messages : 311
Rang : B+

Lier nos esprits [MV - Kumo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Lier nos esprits [MV - Kumo] Lier nos esprits [MV - Kumo] EmptyVen 26 Mai 2017 - 15:24

Missive à l'intention de Dentô Sumasu a écrit:
Genin Sumasu Dentô,

Dans le cadre d'une délégation diplomatique sur les terres de la dernière conquête de Kumogakure no Sato nous requérons votre déploiement à Taki no kuni, le pays des Cascades. En compagnie de Kadoria Madoka et sous les ordres de Kadoria Akira vous aurez pour mission d'établir un contact avec le clan Mamoru des shinobis manipulateur d'esprits. Vous vous rendrez sur place et prendrez connaissance du contexte post-guerre de la région, mais aussi de l'état d'esprit général partagé au sein du clan Mamoru. Vous trouvez en poste des troupes kumojins prêtent à vous seconder dans votre tâche.

Il est impératif d'établir une relation amicale avec les shinobis spirituels du clan majeur des Cascades, vos règles d'engagement sont quasiment nul. Vous avez pour ordre de ne pas engager les hostilités sauf cas de danger imminent pour votre intégrité physique, celle de vos partenaires ou le cas échéant celle d'autrui.

Chef d'équipe: Kadoria Akira
Equipier: Kadoria Madoka
Equipier: Dentô Sumasu


Sumasu lisait attentivement sa missive l'air ennuyé, foutu responsable de Kumogakure no Sato pourquoi avait-il fallu qu'il le choisisse lui pour cette mission. Taki était loin, trop loin... Le genin avait non seulement autre chose à foutre que de discuter avec des illuminés entendant des voix, mais en plus il stipulait depuis longtemps ne plus vouloir de responsabilité. Et demain, quoi ?! Une promotion, non mais sans déconner. Il aurait mieux fait de crever à San'Rin' Kisetuhuu, en faisant équipe avec Nako et Izaya l'afro-boy s'était trop fait remarquer, maintenant on l'envoyait pour tout et n'importe quoi. C'est vrai, quoi ! Mince, depuis la guerre il était allé trois fois en mission à l'extérieur alors que ce n'était fini que depuis quelques semaines...
Le Dentô n'entendait pas ça de cette oreille et c'est en claquant la porte de son appartement qu'il parti d'un pas décidé vers le palais du Raikage pour se plaindre de cette convocation diplomatique...

*Ils vont voir de quel bois je me chauffe c'est gars de l'administration, qui est le supérieur qui avait eu le toupet de me sélectionner pour une mission de cet ordre* s'exprima-t-il pour lui-même.

Habillé de son simple short vert olive et toujours torse nu Sumasu progressait d'un pas décidé en direction du centre et du palais, lorsqu'il fut interrompu par un individu lui barrant la route. Enfin, c'était plutôt une femme qu'il ne connaissait que trop bien:

Je vois que tu es en un seul morceau Suma-kun.

Devant lui Shiori avec ses cheveux aux couleurs irréelles, elle affichait un sourire provoquant et un regard déterminé comme toujours et Sumasu patientait pendant qu'elle soignait son entrée. Elle fit volte-face faisant ondulé sa chevelure fuchsia dans le vent et planta son regard d'acier dans celui fatigué de l'afro-blondin...

Malheureusement, répondit le genin d'un air emmerdé.

La jeune femme perdit son sourire et se cogna la tête de sa paume droite:

Tu es impossible Sumasu, tu as survécu à la guerre c'est une bonne chose, non ?

Si tu le dis, je suis envoyé en mission au pays des cascades, une mission diplomatique et ça me gonfle, si j'y étais resté au moins on me foutrait la paix.

Cette fois-ci la jeune Kadoria fila une claque tonitruante à son ami et se mit à trembler de tous ses membres:

Ne redis jamais ça, j'ai perdu l'amou... un ami à Suna et je ne veux pas perdre le dernier ami cher, très cher qu'il me reste, dit elle les yeux embués par l'émotion.

Un silence s'installa tandis que Sumasu appréciait la teneur des propos de Shiori et en mesurait l'importance, depuis des années ces deux-là ne s'était pas exprimé leur affection. Aujourd'hui la Kadoria faisait un pas vers son ami, elle s'était inquiétée pour lui durant la guerre et lui montrait aujourd'hui. En réponse Sumasu ne répondit pas, il se contenta de planter son regard neutre dans celui de son amie, puis c'est elle qui reprit le cours de la conversation:

Justement, je suis aussi là pour te rappeler à ton devoir lorsque j'ai vu ton nom sur la fiche de mission j'ai tout de suite imaginé que tu ne serais pas motivé pour cette mission. Réfléchi c'est une mission facile, pas trop d'emmerde simplement une discussion entre un clan et un village, c'est pourtant le genre de mission qui ne te demande pas trop d'effort...

---------------------------------------------------------------------------------------------

Le lendemain c'est sans gaité de coeur que Dentô Sumasu se rendait au lieu de rendez-vous marquant le point de départ pour Taki no kuni. La veille au soir, il avait étudié la carte du pays des cascades en compagnie de Shiori qui elle avait déjà eu l'occasion de traverser la région lors d'une mission. Logiquement, le groupe aura tout intérêt à débarquer par Marutagoya la seule ville portuaire du pays, depuis ce point ils pourront prendre contact avec les troupes kumojins sur place. Coupé dans sa phase de réflexion par les paroles protocolaires d'un supérieur du village qui se présenta comme étant Akira Kadoria et celle qui l'accompagnait comme étant sa soeur Madoka Kadoria. Comme le pensait l'afro-boy, ils passeraient par la voie maritime pour entrer sur le territoire de Taki cela leur évitait de traverser Yu no kuni puis Ta no kuni des pays neutre. Et surtout c'est bien plus rapide ainsi, en tout cas le premier contact avec son chef d'équipe n'était ni bon ni mauvais, l'homme avait été correct et protocolaire sans plus.

La jeune soeur semblait un peu niaise au premier abord, comme une petite fille insouciante plutôt lorsqu'elle vit Sumasu elle lui fit un signe de la main, un coucou à vrai dire. Le sourire aux lèvres elle exprima sa joie de rencontrer des Mamoru et espérait se faire des « copains », rien que ça et bien cette mission allait être longue pour le Dentô entre un supérieur coincé et une petite fille perdue. D'ailleurs en parlant d'une fille paumée c'est sans demander son reste qu'avant même la fin des présentations la jeune femme partie en direction de la sortie de Kumo. Visiblement, elle ne savait pas vraiment dans quelle direction ils allaient, car il fallut la rattraper pour lui indiquer le bon chemin et elle s'enquit de savoir si c'était sûr, elle ne voulait pas être en retard.

Son enthousiasme est louable, mais non partagé, exprima-t-il de manière mollassonne à Akira. Je suis Sumasu Dentô genin et je ne suis pas emballé par cette mission.

---------------------------------------------------------------------------------------------

Le voyage dura deux jours complets et durant ce laps de temps Sumasu n'avait quasiment pas eu de contact avec ses partenaires, leurs rares discussions restèrent professionnelles et succinctes. Marutagoya était une ville portuaire assez impressionnante d'une superficie plus importante que Senun à Kaminari no kuni que le Dentô connaissait bien maintenant. Sur l'impulsion d'Akira Kadoria, l'équipe diplomatique se rendit au centre de commandement du port pour y rencontrer le responsable kumojin, c'est suite à un salut de rigueur qu'Akira questionna son homologue. D'une oreille Sumasu écoutait les propose tenus entre son supérieur et son interlocuteur, mais lui s'assurait surtout de rester vigilant maintenant qu'ils avaient posé les pieds sur un territoire à la situation encore non déterminé, il se devait de rester sur ses gardes. Bien sûr extérieurement rien ne laissait penser que ses sens étaient en éveil, Sumasu avait toujours cet air jemenfoutiste inscrit sur son visage et les mains dans les poches l'air décontracté. Pourtant, il était légèrement en retrait derrière Akira, placé sur le côté gauche et surveillait les alentours discrètement, point haut sur les toits du port et intersections d'où pourraient surgir le danger.

Madoka elle semblait distraite, mais Sumasu ne savait pas si elle faisait ça de manière naturelle ou si elle jouait un jeu pour ne pas être considéré comme une menace. Le climat à Marutagoya était plutôt calme, les gens ne semblaient pas hostile à la présence kumojin, du moins pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Lier nos esprits [MV - Kumo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Lier nos esprits [MV - Kumo] Lier nos esprits [MV - Kumo] EmptyDim 28 Mai 2017 - 16:13


Marutagoya, de part sa nature portuaire, a toujours vu nombre de cultures se mélanger. Ho bien sûr les regards que les habitants adressent à ceux qui portent le bandeau de la Foudre trahi une certaine forme de rancœur. Mais Taki se souvient-elle encore du temps où ses propres étendards flottaient au-dessus de ses villes et de ses villages? Le symbole de Kaminari s'est substitué à celui du Shûkai mais les choses n'ont guère changé. Ou disons plutôt qu'elles n'ont pas empiré. Et si le pays compte encore ses morts ce n'est pas la première guerre qui l'a déchiré ni les premiers cadavres qu'il enterre. Peut-être est-ce là le lot des petites nations coincées entre les grandes puissances...

Les quais ne sont guère différents des autres villes côtières du Yuukan: la foule s'agite entre les étales qui proposent nombre d'espèces de poissons différentes. L'odeur de la mer côtoie un brouhaha incessant tandis que les navires épargnés par la guerre vont et viennent continuellement. La vie doit continuer coûte que coûte. C'est d'autant plus vrai dans une ville dont l'économie - et la survie - ne dépend pratiquement que du commerce. Les circonstances sont peut-être différentes mais les impératifs, eux, restent les mêmes.

Hormis les regards mêlant curiosité et rancœur donc, le trio des shinobis de la Foudre peut se frayer un passage sans encombre vers la capitainerie. Ils ne tardent effectivement pas à trouver le nouveau représentant de Kaminari qui découvre encore les différents dossiers soigneusement consignés dans de grandes étagères. Gérer cette fourmilière maritime n'est pas une chose aisée et ça peut se lire sur son visage marqué par le stress. Dès lors il n'y a sans doute rien d'étonnant à ce qu'il adresse un sourire sincère à ses camarades lorsque ceux-ci pénètrent à l'intérieur du grand phare qui fait office de centre névralgique pour le port.
"Soyez les bienvenus!"
Voilà pour le préambule. Le quarantenaire écoute ensuite la requête du Kadoria tout en promenant régulièrement son regard sur le jeune homme qui se tient quelque peu en retrait et sur la jeune fille aux cheveux dorés qui semble trouver un intérêt aux vitrines proches. Il écarquille les yeux imperceptiblement lorsque le nom Mamoru est prononcé mais garde néanmoins le calme que son entraînement de shinobi lui impose. Même les autochtones n'apprécient guère les maîtres des esprits et ne cherchent pas à entrer en contact avec eux. Mais après tout les ordres sont les ordres n'est-ce pas?
"Je vois... Et bien il y a encore peu de temps vous auriez pu vous entretenir avec la Shu'an de Marutagoya qui était une Mamoru. Mais il se raconte qu'elle a quitté la cité peu de temps avant l'arrivée des troupes kumojins et personne ne sait où la trouver. Fort heureusement pour vous l'endroit où se... terrent les Mamoru n'est plus un secret depuis que l'ancien Seigneur de Guerre a conclu un pacte avec eux!"
Le shinobi lève un doigt comme pour demander au trio de lui accorder quelques secondes puis retourne vers les différents dossiers. Parmi ceux-ci, des cartes. Une en particulier qu'il ne tarde pas à saisir puis à déplier sur le comptoir de la capitainerie. Il finit par en désigner un point précis de son index avant de délivrer quelques informations à son sujet:
"Il s'agit d'une ancienne forteresse que le clan s'est approprié avec l'accord des autorités. D'après ce que j'en sais les Mamoru étaient traqués par leurs propres compatriotes à cause de... et bien, de leurs dons étranges!" explique-t-il, conscient qu'il n'y a guère besoin d'épiloguer à ce sujet. "Que je sache personne n'a tenté de prendre contact avec eux depuis la fin de la guerre. Mais vu les circonstances je doute qu'ils aient quitté les lieux..."
Quelque chose dans l'attitude du shinobi semble montrer qu'il n'est pas mécontentent de sa position à la capitainerie. Il est vrai que gérer la multitude de navires et un port de taille imposante n'a rien d'une sinécure. Mais entrer en contact avec les Mamoru est une tâche bien plus ingrate encore. Pour un peu le trio pourrait déceler une forme de compassion dans le regard de l'homme.
"À mon avis vous devriez tenter votre chance là-bas!"
Le quarantenaire hausse les épaules comme pour signaler qu'il ne peut pas leur en apprendre davantage sur le sujet. Après tout il découvre encore ce pays même s'il y est en poste depuis quelques semaines déjà. Maintenant, par égard pour la gamine qui accompagne le duo, il ne peut qu'espérer que les Mamoru n'agissent pas en adéquation avec la sinistre réputation dont ils semblent jouir...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Tanaka Jiiro
Informations
Grade : Jônin
Messages : 235
Rang : A

Lier nos esprits [MV - Kumo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Lier nos esprits [MV - Kumo] Lier nos esprits [MV - Kumo] EmptyVen 9 Juin 2017 - 20:23


Scrutant les environs lors de notre ascension jusqu’au poste du responsable Kumojin des lieux, je me prenais à observer l’océan immense l’espace d’un instant. Mes racines refont surface de temps à autre, car comme on dit, il est bien difficile de résister à l’appel de l’océan pour un fils de navigateur. Au fond de moi, quelque part, j’étais quelque peut convaincu qu’un jour, je répondrais à cet appel, mais pour l’heure, il fallait que je réagisse aux paroles de cet homme aguerri et visiblement tout juste assez robuste pour supporter la pression de son nouveau poste. Les informations qu’il nous communiqua furent très instructives et surtout, nous pourrions trouver le clan Mamoru quasiment au complet seulement si ces informations sont fiables.

« Je vous remercie pour les informations. Je vous emprunte votre carte, je vais en avoir besoin. Nous partirons demain matin, je vous ferais signe avant notre départ, au cas où. »

Sans autre forme de procès, je le saluais respectueusement avant de tourner les talons pour repartir en direction de l’auberge sans dire quoi que ce soit à ceux qui m’accompagnent. Cependant, sur le chemin nous menant au lieu où nous résiderons durant notre mission, une auberge modeste, mon attention fut attirée par quelque chose. De loin, on aurait pu croire que c’était les personnes au loin qui nous regardaient mais c’était bien quelque chose de moins visible que cela. J’acquiescais alors face au vent puis quelques mètres avant d’arriver à l’auberge, je me retournais vers mes deux camarades. Je plongeai donc mon regard dans celui de ma petite sœur afin d’attirer son attention avant de lui parler très sérieusement.

« Madoka ? Il va falloir que j’aille chasser ce soir. Selon Justice, il y a du boulot à faire dans le coin, du coup, je vais te l’emprunter pour l’occasion… Je compte sur toi pour rester à l’auberge. Promis ? Évite de te faire remarquer s’il te plait, ce serait contraignant que les gens sachent ce que tu sais faire, surtout dans le pays des Mamoru. »

Je lui fis donc un tendre baiser sur le front avant de me tourner vers Sumasu tout en restant de marbre, bien moins sympathique que précédemment avec sa sœur, le regard vide.

« Sumasu, tu es libre jusqu’à demain matin. Je te conseil toutefois de te reposer à l’auberge. »

Je tournai ensuite les talons pour me diriger vers un lieu inconnu. Plus loin, dans une petite ruelle, je me trouvai à parler seul, tout du moins, pour quelqu’un d’étranger à mes capacités.

« Je compte sur vous tous. Si je veux accomplir ce pourquoi je suis ici, je me dois de surveiller mes arrières. Kitsu et Yachou, vous gérez Madoka. S’il y a bien une personne qui a le don de se mettre en danger, c’est bien elle. Ryouken, tu resteras auprès du jeune Genin, au cas où. Justice et les autres resteront avec moi. Je dois nettoyer la zone. »

La fin de journée approcha rapidement, vint ensuite la montée de la lune. Surtout la nuit, moment de la journée où l’activité des Onis est bien plus présente, ce fut un moment que je passai à combattre des choses que le commun des mortels ne pouvait comprendre. Je me devais plus que tout remplir cette part de mon contrat. Bien plus important que n’importe laquelle de mes missions, cette obligation qui me liée au monde des esprits devait être remplit en priorité. Je pus finalement rentrer à l’auberge et m’allonger prêt de ma jeune sœur afin de dormir un peut, jusqu’au lever du soleil. Réveillé à peine les premiers rayons apparurent dans la pièce que je m’habillais après une douche froide rapide. Je réveillai par la suite ma petite princesse avec la tendresse habituelle tout en la prévenant que je ne devais pas revenir la réveiller car ce serait avec beaucoup moins de tendresse. Aussitôt, je finis de m’équiper avant d’atteindre la chambre du jeune Dentô situé sur le même palier. Je frappais plusieurs fois à sa porte pour lui annoncer que nous partions dans les quinze prochaines minutes. J’attendais donc patiemment devant l’entrée de l’auberge après être allé à la capitainerie pour prévenir notre départ pour la forteresse et lorsque je vis plusieurs minutes plus tard arriver mes deux camarades de missions, je pris la parole simplement avec une certaine forme de froideur habituelle.

« Nous nous dirigeons vers le Forteresse des Mamoru. Madoka, je compte sur toi pour nous prévenir si nous sommes suivit. Sumasu, j’espère pouvoir compter sur toi pour nous rendre invisible au cas où. J’aimerais éviter qu’ils aient l’information trop tôt que nous arrivons. Pour sortir de la ville, nous le ferons en marchant, ensuite, nous augmenterons l’allure. »

En terme Shinobi, augmenter l’allure veut simplement dire que nous nous déplacerons en courant et utiliser le moindre point de hauteur ou la moindre zone boisée pour nous déplacer en sautant. La formation dans ces cas-là se fait souvent en V, le leader étant au centre, devant afin de pouvoir être au contact de toute forme d’agression et les deux autres partent dans des directions opposés avec le but d’encercler l’objectif. Pour l’heure, nous étions donc partit en direction de la forteresse. Le voyage durerait donc quelques heures au maximum avant d’atteindre notre destination.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Kumiko
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 661
Rang : A+

Lier nos esprits [MV - Kumo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Lier nos esprits [MV - Kumo] Lier nos esprits [MV - Kumo] EmptyMar 13 Juin 2017 - 16:57


Madoka ne semblait pas du tout remarquer les regards à son propos sur son comportement. Elle semblait être tout simplement dans un autre monde, un tout à elle où rien ne pouvait l'atteindre ce qu'elle n'avait pas choisi. Le monde à ses yeux n'était qu'un jeu énorme et sans limite. La vie était sans aucune contrainte, quoi qu'il existait on grand frère capable de rappeler certains principes. La jeune fille se fichait absolument de tout ce qui se passait autour d'elle, tout ce qui comptait était de rencontrer d'autres personnes capables de parler aux esprits, enfin une libération. Elle ne passerait plus pour une folle bien que le jugement des autres ne la touche pas vraiment. Elle ne semblait pas être bien différente d'une autre et innocente petite fille. Bon évidemment, la Mamoru suivait deux shinobis de la foudre, elle était sans doute cataloguer avec eux de surcroît. Elle ne salua pas plus que cela le capitaine alors qu'elle regardait une vitrine à deux pas comme si le monde coulait sur sa peau comme l'eau que les plumes d'un canard. Elle se retourna un bref instant quand elle entendit le nom de son clan, curieuse de percevoir la réaction du dit capitaine.

« La Shu'an ? »

Un peu curieuse, Madoka se demandait bien à quoi il pouvait faire allusion, mais quitter des lieux avant une guerre ne la choquait pas plus que cela. Les Mamoru n'était pas une famille à part entière, maiq des gens qui réunissaient une même capacité. On ne choisissait pas sa famille disait-on, alors on pouvait choisir un clan. Elle ne savait pas tellement si elle en faisait réellement partie, ou même si elle serait reconnu comme t'elle, mais elle avait des dons évident pour cette maîtrise. Vu comment en parlait le capitaine du port, l'endroit de réunion des Mamoru devait être bien atypique et drôlement amusant. Une forteresse pour son clan, si cela n'était pas la classe ! C'était vraiment un bon choix, et elle espérait bien que le village de la foudre ne tenterait pas de retirer cela. Elle leva les yeux en l'air presque dépitée en entendant le capitaine parlée de don étrange.

« Il n'y a rien de bizarre à percevoir les différents mondes, c'est vous qui ne savez pas ouvrir les yeux ! »

Répondit alors du tac-o-tac la kumojin à un supérieur sans vraiment réfléchir réellement aux possibles conséquences tant cela lui paraissait normal voir banal de voir des esprits et autres manifestations dites surnaturelles. Tout le monde semblait avoir peur de ces gens, s'il pouvait savoir qu'elle en était une, cela serait amusant. En même temps, qui pouvait se promener avec un crâne humain en guise de colifichet. Quoi qu'il en soit, pour rien au monde elle échangeait sa place contre une autre mission, rencontrer des Mamoru était un rêve qui devenait réalité. Lorsqu'Akira s'éloigna de l'homme, elle ne prit pas le temps de le saluer, par ce qu'il était idiot ! Elle croisa les bras derrière sa tête en suivant son grand frère pas à pas pour une fois sans poser de souci réel. Elle regarda perplexe dans la direction où son grand frère, mais ne se posa pas plus de questions. Si cela se trouvait, c'était encore une épreuve de la part du mentor, ou encore une tâche à accomplir pour l'institut. Il fallait être discret, mais c'était surtout qu'elle s'en fichait complètement.

« Heuuu.... OK, mais tu sais, tu pourrais trouver un esprit à toi un jour, faire connaissance tout ça.... C'est l'occasion vu où on se dirige demain. Pas de souci, je vais rester dans l'auberge, c'est proooooomis ! »

Dit alors la petite fille avec un grand sourire innocent, mais intérieurement, elle jubilait. Elle pouvait largement faire plein de bêtises et d'âneries juste en restant dans un même lieu. C'était même un défi intéressant sous la garde de ce Sumasu.

« Le monsieur de tout à l'heure, il était bête, c'est pas de sa faute ! Ils sont très bien j'en suis sûre les Mamoru. »

Ce n'était pas comme si elle allait organiser une séance de spiritisme avec les personnes de l'auberge. Elle loucha au niveau du baiser sur son front en riant doucement. La jeune fille nota la différence entre elle et Sumasu, surtout qu'Akira n'avait pas donné comme instruction de la surveiller, tout était donc parfait pour avoir le champ libre.

Ce fut alors en sifflotant que la jeune Mamoru se dirigea dans la chambre réservée à la petite famille, et elle passa une grande nappe par-dessus une table. Elle disposa quelques bougies de ci de là, puis elle les alluma. Elle posa son crâne Amour au centre et elle essaya d'appeler les esprits elle avait besoin d'informations. Elle désirait pour commencer la situation spirituelle de la région, que ce soit pour les esprits comme pour les démons. Avec la présence d'un clan comme les Mamoru, il devait avoir une paix royale et une forte activités. Elle devait en avoir le cœur net, et cela pourrait bien les aider pour la mission. Elle faisait cela quand elle était seule, elle ne désirait pas montrer ses pouvoirs, mais peut-être allait-elle devoir voyager dans le monde des esprits pour plus d'informations. Peut-être allait-elle avoir des renseignements à propos de la fuite de la fameuse shu'an d'ailleurs par un esprit. Lorsqu'Akira arriva alors dans l'auberge, elle dormait déjà depuis un moment, et le matin fut difficile. Dormir jusqu'à midi était un rythme plus humain qu'à l'aurore vers neuf ou dix heures. Elle comprit rapidement qu'il valait mieux se lever tout de suite, ils étaient en mission et son grand frère aurait sans doute bien moins de patience qu'à l'habitude. Elle se demanda dans les premiers temps ce qu'elle faisait aussi loin de sa maison, puis ce fut après quelques minutes qu'elle se rappelait qu'elle devait rencontrer son propre clan. C'était une motivation non négligeable pour se lever de son lit avec moins de difficultés. Elle essaya bien de négocier avec Amour qu'il s'occupe de tout, du lever, manger laver, mais après quelques explications, elle finit par se levet pour s'apprêter.

« Heiiiiin ?! Si on est suivit ? Tu parles bien d'esprits hein ? Car il va sûrement en avoir une flopée là-bas, des gri-gris qui pendent et tout plein de trucs trop cool ! »

Madoka leva un sourcil perplexe en frottant sa joue.

« ben pourquoi on devrait se cacher des Mamoru ? Ça fait pas super copain copain comme approche. Au pire, je peux y aller toute seule en premier hein. »

La jeune étudiante allait suivre le mouvement sans trop de problème en espérant que le voyage se fasse sans encombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Mareo
Informations
Grade : Genin
Messages : 311
Rang : B+

Lier nos esprits [MV - Kumo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Lier nos esprits [MV - Kumo] Lier nos esprits [MV - Kumo] EmptyDim 18 Juin 2017 - 17:03

La Shu'an de Marutagoya qui pouvait-elle bien être ? Elle aurait quitté la ville peu de temps avant le contact des kumojins avec la cité portuaire, mais pour quelle raison ? Était-elle une loyaliste à la solde du seigneur déchu de Taki no kuni ou bien était-elle simplement réfractaire à l'idée de voir une nouvelle nation prendre son propre au pays à son compte ? Après tout, si elle n'aimait pas le fait d'être gouverné par un homme du Shukai pourquoi aimerait-elle l'être par un kumojin ?! L'individu devait avoir son importance s'il était mentionné dans cette conversation et son existence interpella le jeune Dentô, il garda pour lui ses réserves pour le moment, mais rangea bien cette information dans un coin de son esprit.

Le capitaine kumojin en charge du port continua son argumentaire en expliquant que les Mamoru étaient localisables plutôt facilement ce qui était une aubaine pour la petite équipe diplomatique. Cependant, les paroles de l'homologue shinobi attirèrent encore une fois l'attention de Sumasu, il hésita et utilisa le verbe « terrer » pour expliquer où les membres du clan vivaient. À croire que le clan était mal vu par ici, autant par les hommes de Kumogakure no Sato que par les autochtones, étrange. En tout cas, Akira, Madoka et lui aurait une chance de les trouver grâce au pacte passé avec l'ex-seigneur de Taki, Hoheinheim Van si les souvenirs de l'afro-boy étaient bons.

C'est après être allé chercher une carte qu'il déplia sur le comptoir que l'officier kumojin entra dans le vif du sujet, les Mamoru « se terreraient » dans une forteresse qui ne dateraient pas d'hier. Visiblement, les soupçons de Sumasu se confirmaient le clan était mal perçu par la population locale d'après son supérieur en charge du port. Enfin, la véracité de leur localisation n'était pas tout à fait certaine puisque personne n'aurait reprit contact avec eux. Le contexte laissant tout de même présagé que les Mamoru n'aient pas abandonnés si facilement leur repaire. Le capitaine, sembla compatir à la lourde tâche à laquelle allait s'atteler la fine équipe de Kumo envoyée ici et il conseille de commencer à rechercher là-bas.

Après quelques simagrées de la part de Madoka, des remerciements de leur chef d'équipe et la préhension de la carte de Taki no kuni, le groupe prend congé, c'est dans un silence total que se fit le court trajet jusqu'à l'auberge. L'atmosphère était pesante et le climat semblait tendu surtout du côté de l'austère Akira Kadoria et c'est avant d'arriver à l'auberge que le juunin décida de prendre en compte ses équipiers. Le kumojin parla légèrement chinois pour le Dentô, il expliqua devoir aller chasser sous prétexte qu'un certain Justice estime qu'il y'a du boulot à faire dans le coin. Il resta vague, mais sous-entendit que Madoka devait rester calme à l'auberge pour éviter de montrer ses pouvoirs, en tout cas il n'avait pas oublié Sumasu et lui laissa quartier libre tout en lui conseillant de se reposer cette nuit.

La jeune Madoka promit de bien se comporter à son frère, fort heureusement il n'avait pas ordonné à Sumasu de surveiller sa soeur, car lui avait d'autre projet.

Très bien, je serais en forme pour demain.

------------------------------------------------


Quelques minutes plus tard Sumasu se retrouvait seul dans sa chambre et réfléchissait un peu à la situation, les deux gus qui l'accompagnaient n'était pas n'importe qui et avait un côté bizarre. L'hypothèse que l'un d'eux soit un Mamoru ou bien maîtrise les pouvoirs rattachés à ce clan était plausible, mais sans fondement. Les seuls indices étayant l'hypothèse de l'afro-blondin étaient aux nombres de trois, premièrement cette mission était d'ordre diplomatique et quoi de mieux pour gagner la confiance d'un clan qu'un de leur membre ou de quelqu'un partageant leur pouvoir. Deuxièmement, Madoka semblait un peu dérangé du bulbe chose qui ne serait pas rare au sens de Sumasu si l'on parle aux esprits, il n'est pas déraisonnable de penser que cela affecte l'esprit du communicant. Troisièmement, cela concernerait plutôt Akira cette fois, un certain Justice lui aurait dit qu'il y avait du boulot dans le coin, pourtant le groupe n'avait adressé la parole à personne d'autre que le capitaine du port. Cette hypothèse inclurait que le dénommé Justice serait un esprit, mais passons ce qui intéressait pour l'heure le genin c'était autre chose...

Après un léger coup de toilette et une bonne demie heure de passer, c'est à la table de l'auberge que Sumasu se retrouvait seul à déguster un ragoût de poisson épicé, mais pas assez relevé pour lui. Lorsque la serveuse vint vérifier que tout allait bien le shinobi en profita un peu pour l'interroger sur un point:

Dîtes-moi, vous connaissez la Shu'an ? Qui est elle ? Il paraît qu'elle a quitté la ville récemment, personne ne sait où elle est allée réellement ?

Une fois sa soif d'information rassasié, Sumasu partit se coucher exténué du voyage...

------------------------------------------------


La tête un peu dans le brouillard ce sont des coups sur la porte qui sortirent Sumasu de son sommeil, il avait excessivement mal dormi, une sale impression de ne pas être seul dans la pièce à coucher. Il s'était réveillé de nombreuses fois dans la nuit sans trouver raison à son mal et à ses impressions bizarres. Une bonne toilette, un habillage en vitesse, une vérification de son équipement et Sumasu se trouvait fin prêt pour partir dans les temps en plus, Akira lui ayant laissé quinze minutes. Une fois l'équipe rassembler Akira donna la marche à suivre, la ville fut rapidement quitté et comme l'avait ordonné le juunin, les trois compères augmentèrent l'allure.

Madoka avait bien exprimé quelques remarques, mais Sumasu pour une fois préférait laisser son chef d'équipe prendre les décisions même s'il avait pour habitude de toujours donner un avis et une stratégie il estimait les ordres d'Akira tout à fait légitime et n'avait rien à y redire. La formation classique des déplacements en terrain inconnu était mise en application Akira au centre en pointe et les deux comparses à gauche et à droite légèrement en retrait.

Ils étaient désormais à bonne distance de la forteresse et conformément aux ordres Sumasu prépara une technique de camouflage pour l'équipe, c'est avec une série de signes incantatoires que l'afro-boy se servit de l'hikariton pour contrôler la manière dont la lumière se reflètent sur les corps de ses camarades et de son propre corps:

Vous êtes désormais complètement invisible aux yeux de quiconque, sauf si l'on tombe sur un shinobi sensoriel de plus haut niveau, précisa-t-il par oreillette interposée.
Etat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Lier nos esprits [MV - Kumo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Lier nos esprits [MV - Kumo] Lier nos esprits [MV - Kumo] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Lier nos esprits [MV - Kumo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-