N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Une prouesse de la nature [Kihran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Une prouesse de la nature [Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Une prouesse de la nature [Kihran] Une prouesse de la nature [Kihran] EmptyMar 16 Mai 2017 - 0:00


Depuis la naissance d'Asahi je ne m'étais pas beaucoup entraînée au ninjutsu, préférant me focaliser sur le combat au corps à corps en portant des coups puissants mais sans user de mon affinité que je sentais encore un peu perturbée par les derniers événements et le scellement de mon chakra : il était d'ailleurs temps d'y remédier !

Je me trouvais dans le jardin face à la maison, ne voulant en premier lieu que m'échauffer, frappant l'air de mes poings et de mes pieds. Il n'était pas utile que j'aille sur les terrains d'entraînements pour cette fois : je ne comptais manipuler mon élément qu'en le contrôlant à ma guise, sans l'utiliser à travers des techniques.

Malaxant mon chakra, je faisais léviter une petite quantité d'eau de la rivière, la modelant au gré de mes envies, tout autour de moi dans sa forme serpentine.
La sonorité de l'eau en mouvement m'avait manqué... Je me sentais détendue, l'accompagnant dans mes gestes et ma posture avec grâce et fluidité. Cet élément - mon élément - faisait partie intégrante de moi. Tout comme le cours d'eau j'étais d'un naturel calme et sereine, n'hésitant pourtant pas a soulever des tempêtes, fracassant les vagues de mon énervement contre ceux qui les cherchaient : mais j'étais avant tout posée.

Inspirant profondément avant d'expirer de la même façon, je poursuivais ma manipulation qui, plus qu'un entraînement, était une véritable réappropriation de mes dons, une symbiose avec mon élément pour me ressourcer.
Mon bras se changea en suiton, le serpentin s'y aventurant avant de ressortir intact de l'autre côté. Mon autre bras fit de même, ôtant également la vague forme de mes mains pour les dessiner en tentacules qui convergeaient vers l'eau en lévitation que je ne contrôlais plus et qui retombait par la force de la gravité. Avant qu'elle n'atteigne le sol, les tentacules la réceptionnèrent, la mêlant à leur propre densité pour ne faire plus qu'un. Aussitôt, elles se rétractèrent vers moi pour finalement retrouver forme humaine.

Machinalement, je serrai et dépliai mes doigts qui s’exécutèrent sans soucis. S'en était presque bizarre de retrouver la parfaite maîtrise de mes capacités, sans ce sceau brideur de chakra que j'avais côtoyé pendant de long mois.
Je ressentais vraiment une sensation de mal aise sans que je ne puisse la définir... C'était... comme si une part de moi avait changé ou m'était étrangère... ça manquait de naturel.

Je soupirai. Ce constat ne démontrait qu'une seule chose : je m'étais rouillée et j'aurais intérêt à rattraper ça vite fait.
Malaxant mon chakra de nouveau, je modelai une sphère depuis l'eau de la rivière, prenant garde à ne pas y emprisonner de poissons et la fit léviter au dessus. Mais... rapidement, cette sensation étrange revint. Je perdis pratiquement le contrôle, luttant pour le garder, agacée.
Soudain, l'eau de la sphère se modifia, crépitant dans un bruit de cristallisation tandis que j'écarquillai les yeux de surprise face à ce spectacle.
L'eau... elle s'était solidifiée... elle était devenue de la glace... ?

...

Je déglutis et relâchai mon contrôle sous la stupeur, laissant la boule de glace s'écraser lourdement dans la rivière. Le regard perdu dans le vide, je parvins à regarder mes mains, tremblotantes, avant d'aviser de nouveau la glace.

« Qu'est-ce qu... »

Dans un moment de stoïcisme, je m'approchai rapidement du bord, la boule au ventre pour regarder si aucun poisson n'avait souffert de ma manœuvre maladroite et fort heureusement non : ils se contentaient de nager vers la sphère avant de repartir dans le sens opposé.
A la fois perdue et paniquée, je dévalai le jardin pour rentrer à toute jambe dans la maison, ouvrant l'un des panneaux coulissants pour y rentrer plus vite.

« KIHRAN !!! »

Je criais son nom, le cherchant du regard jusqu'à foncer vers lui qui portait Asahi dans ses bras.

« Viens vite!! »

J'attrapai sa main libre des miennes pour qu'il me suive mais la relâcha aussitôt, craignant de lui faire du mal sans le vouloir.
Je refis le chemin inverse avec lui, ne courant plus mais débitant un flot de paroles :

« Je ne sais pas ce qu'il s'est passé ! Je... Je sentais bien qu'il y avait quelque chose de bizarre mais... mais... d'où ça vient ? … Que... Qu'est-ce que s'est que ça ?! »

Terminai-je finalement en lui désignant la boule de glace qui bouchait complètement le cours d'eau.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Une prouesse de la nature [Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Une prouesse de la nature [Kihran] Une prouesse de la nature [Kihran] EmptyMar 23 Mai 2017 - 20:23



Désormais, il était possible de voir clairement les yeux bleus du petit Hayashi. Ils étaient magnifiques, comme ceux de sa mère. On pouvait déjà constater que le petit bonhomme était plutôt du genre calme et observateur. Oui, il semblait déjà prendre le temps de tout regarder autour de lui. Parfois, on pouvait clairement voir qu’il posait des questions. A force de passer du temps avec lui, Kihran avait également remarquer une certaine timidité : la présence d’inconnu le rendait vite bien plus silencieux que lorsqu’il était entouré de ses deux parents et de Maoh. Maoh qui prenait son rôle de gardien très à cœur d’ailleurs, tentant tant bien que mal de satisfaire le petit homme.

L’enfant dans ses bras, Kihran s’était installé dans le salon. Il ne se laissait jamais de ses moments privilégiés avec son fils. Il aimait voir ses yeux, son sourire. Il constatait à chaque fois à quel point ses mains étaient encore petites et fragiles. Il lui parlait beaucoup, de tout et de rien. Il avait tellement hâte de lui faire découvrir le monde, de le voir s’épanouir.

« KIHRAN !!! »

L’homme releva son regard sur sa fiancée. Il cligna des yeux, surpris par son air affolé avant de déposé délicatement Asahi dans son coffin. Maoh chargé de le veiller le temps que Kihran suivent Yell pour comprendre ce qu’il se passait. Celle-ci l’amena dans le jardin jusqu’à une boule de glace qui bloquait le cours d’eau.

Le rouquin se mit alors à observer l’élément. Il s’approcha et s’accroupit avant de poser sa main dessus. C’était bien froid et chargé de chakra. Il tourna la tête vers Yell puis la détailla.

« C’est toi qui a fait ça ? »

Demanda-t-il encore un peu perplexe. Avec tout ce qu’elle venait de lui raconter en l’espace de quelques secondes, il n’était pas sûr d’avoir tout bien compris. Il se releva et attrapa doucement ses poignets afin de regarder ses mains, puis rechercher la moindre blessure ou anomalie sur son corps. Il n’y avait rien, heureusement. Il posa sa main sur son épaule puis se mit à ses côtés.

« Essaie à nouveau. »











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Une prouesse de la nature [Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Une prouesse de la nature [Kihran] Une prouesse de la nature [Kihran] EmptyJeu 25 Mai 2017 - 22:13

Toujours perdue, je me contentai de regarder Kihran se diriger vers la boule de glace et s'agenouiller devant pour la toucher. Surprit, il se tourna vers moi pour me demander si j'en étais à l'origine. Je me contentai de hocher doucement la tête pour lui répondre. Puis finalement, il se releva et revint vers moi, attrapant mes poignets pour observer mes mains sous toutes les coutures. Je savais ce qu'il faisait. Il cherchait à voir si je ne m'étais pas faite la moindre blessure, attentif, comme toujours.

Sa main remonta ensuite sur mon épaule tandis qu'il m'encourageait à recommencer, mon regard se perdit alors dans le sien, perplexe.

« Éloignes toi un peu alors. »

C'était ma condition pour retenter car je ne voulais pas le blesser par accident. Toutefois, j'avais beau dire ça, j'allais l'enlacer brièvement avant de m'écarter de moi même, soupirant, anxieuse.

Comment est-ce que j'avais fait déjà ? …
Je créai un filament d'eau en lévitation devant moi et concentrai mon chakra, cherchant à modifier la densité de mon suiton. Au début, rien ne se passa, j'étais incapable de me souvenir comment j'avais fait mais je me rendis vite compte que c'était justement cette focalisation qui m'empêchait d'y arriver. Un crépitement se fit finalement entendre, très léger avant de s'intensifier, le filament aqueux se solidifiant à vue.
Mon regard se porta sur Kihran, intrigué, avant de se reporter sur la création de glace. Je l'avais sous les yeux mais pourtant j'avais du mal à y croire...

Ma main vint s'en saisir, la relâchant presque aussitôt sous la température glaciale au toucher avant de finir par la reprendre et la tendre à Kihran.

« De quoi ça peut venir à ton avis ? »

Il avait des connaissances en médecine, peut être qu'il avait une explication rationnelle...
Mon regard bifurqua alors vers le couffin.

« Tu penses que c'est dû à Asahi … ? »

Quoi d'autre ? C'était le seul changement majeur qu'avait connu mon corps et mon chakra durant ces derniers mois.

« Ou bien les fuinjutsu scellant mon chakra sur une longue période ? ... Ça aurait pu en changer la nature ? »

Quelle autre explication pouvait être plausible ? Je ne connaissais pas grand chose sur mon « espèce », j'avais même été capable d'avoir un enfant alors que j'avais toujours cru cela impossible ou si rare que ça s'en rapprochait, mais il ne me semblait pas avoir entendu parler de cas similaire...

Qu'est-ce que c'était censé être ? Une maîtrise encore plus poussée de mon élément sous une autre forme que son état liquide ? Pourquoi soudainement ? Je ne parvenais pas à comprendre mais je savais une chose : cela m'ouvrait de nouvelles perspectives !

« Je me sens... aussi peu confiante que lorsque j'étais petite... J'ai l'impression de ne rien contrôler... J'ai peur des dérapages. »

Le seul moyen de canaliser tout ça c'était encore de s'y entraîner.

« Je pense que je vais aller m'entraîner dans la forêt, loin de tout. C'est arrivé brusquement... Il faut que je le stabilise et que j'apprenne à le contrôler.»

Hors de question que cela se produise quand je m'occupais d'Asahi, auprès de Kihran ou mes élèves de l'Académie ! Je comptais bien m'entraîner autant de temps qu'il le faudrait jusqu'à ce que j'en sois capable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Une prouesse de la nature [Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Une prouesse de la nature [Kihran] Une prouesse de la nature [Kihran] EmptyLun 19 Juin 2017 - 11:07



« Difficile à dire »

Fit-il lorsqu’elle lui demanda les causes de ce changement majeur. Yell semblait avoir fait évolué sa maîtrise de l’eau jusqu’à sa solidification, mais comment et pourquoi ? Il suivit son regard jusqu’au coffin avant de poser ses yeux sur son ventre. La grossesse en serait la cause ? Il était vrai que le corps subissait des changements énormes lors de cette période, peut-être cela aurait également affecté son élément ? Kihran amena son indexe sur ses lèvres, l’air pensif.

« Tu n’as rien remarqué d’autre d’inhabituelle ? »

A première vue, ce changement semblait tout de même bénin, voir bénéfique. Néanmoins, l’Hayashi était de nature soucieuse. Il espérait que ce changement ne cache rien d’autre qui pourrait nuire à sa santé. Toutefois, il lui adressa un nouveau sourire lorsque cette dernière semblait déterminée à maîtriser son nouveau don. Malgré un début de parcours difficile, Yell devenait de plus en plus forte, ainsi qu’une shinobi de plus en plus appréciée dans le village.

« Ton corps change, ce n’est pas si surprenant. »

Dit-il d’un ton rassurant avant de la prendre délicatement dans ses bras. Il la serra contre lui puis jeta un œil sur la glace restante.

« N’oublie pas que la glace est faite d’eau, un élément que tu connais très bien, mh ? Tu n’auras aucun problème à la maîtriser, j’en suis certain. »

Il se détacha de cette dernière avant de l’embrasser puis de l’encourager à s’entrainer à nouveau. Il ne fallait pas qu’elle se sente obliger de s’exclure. Bien évidemment, quelques précautions étaient toutefois à prendre : la première était le bien-être et la santé de cette dernière. C’est pourquoi Kihran ne tarda pas à insister pour que cette dernière aille se faire examiner par son médecin, quelque test de sang etc etc. Histoire d’être sûr que rien de grave ne se cache là-dessous.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Une prouesse de la nature [Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Une prouesse de la nature [Kihran] Une prouesse de la nature [Kihran] EmptyMer 28 Juin 2017 - 22:01

Kihran ne semblait pas plus avancé que moi sur la question. Ce changement était lié à la grossesse, c'était une quasi certitude, mais pourquoi s'était-il manifesté ? Le corps d'une femme était complètement chamboulé durant cette période et en plus de tout cela, il semblerait que la nature même de mon chakra en avait été déboussolée.

« Non... Rien du tout. Ça faisait un moment que je ne m'étais pas entraînée au ninjutsu alors j'ai voulu m'y remettre... »

Mais je ne m'attendais pas à un tel résultat. Cette nouveauté me renvoyait à mes vieux démons et à ma perte de contrôle avec mon élément. Il fallait que je m'entraîne à le maîtriser pour la sécurité de mes proches tout en en faisant une force à mettre à disposition de notre pays.

Malgré tout le doute persistait. Et si ce n'était que temporaire ? Peut-être que ce n'était pas le seul changement que j'allais remarquer... De quoi flanquer la frousse...
Une tension que balaya complètement Kihran en me prenant dans ses bras pour me rassurer, comme à son habitude. Il avait raison, cela restait de l'eau sous une forme différente ! J'allais apprendre à la contrôler facilement.

Son attention m'avait rendu plus sereine. Parvenant désormais à sourire, je ne quittais pas son regard jusqu'à laisser ma tête basculer contre son épaule. Ses recommandations pour aller voir un médecin m'aurait, en temps normal, agacées, lui qui était définitivement trop protecteur mais j'étais de son avis pour cette fois même si...

« Tu es médecin toi aussi. Tu pourrais très bien t'en charger. »

Annonçai-je un brin boudeuse.
C'est vrai quoi ! Pourquoi aller voir un médecin alors que j'en avais un a portée de mains et qui en plus s'y connaissait bien plus en gogyou que les autres !

« Et puis... tu ne comptais quand même pas te défiler j'espère ? … »

Repris-je sur un ton plus léger et amusée en interprétant ses paroles comme une prise de congé.

« Tu ne m'as pas dit il y a quelque temps qu'il faudrait que tu t'entraînes définitivement au taijutsu ? »

Ses élèves étaient spécialisées en combat au corps à corps et faisaient des sessions avec moi pour s'entraîner et il avait remarqué plus d'une fois à quel point la torche qu'il possédait lui avait été utile en combat rapproché : il était plus que temps qu'il s'y mette !

Je soulevai légèrement son tee-shirt et touchai de mon index son abdomen avant de laisser reposer ma paume dessus.

« Ce n'est pas très dessiné tout ça... »

A contrario, je lui faisais remarquer le mien.

« Je suis plus musclée que toi... »

Tout cela avait pour but de le taquiner mais aussi de le motiver.
Ma main parcourait des reliefs inexistants que je mimais en la faisant courir sur son torse.

« C'est un terrain plat. »

Concluais-je mesquine et amusée.

« Et ne te cherche pas d'excuses ! On voit le couffin d'ici et Maoh veille sur Asahi ! Allez hop, prépare toi ! »

Je le connaissais, il n'était pas question qu'il se défile. Si bien que je m'étais déjà reculée et m'échauffais en venant frapper son bras de mon pied.
Pas fort. Ce serait dommage qu'il se casse quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Une prouesse de la nature [Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Une prouesse de la nature [Kihran] Une prouesse de la nature [Kihran] EmptyMer 12 Juil 2017 - 13:28



Lentement, mais sûrement, il remarqua que la gogyou commençait à se détendre. Si elle souhaitait comprendre ce qui se passait et pouvoir s’y adapter, alors il valait mieux ne pas paniquer. Il lui sourit doucement avant de la regarder surpris par sa remarque. Bien évidemment, il était médecin et il pouvait donc s’occuper d’elle, mais à une certaine limite. Ils étaient trop proches pour qu’il puisse juger son état de manière objective. Bien sûr, il restait utile en cas de maladie ou de blessures, mais pour le reste, il préférait l’envoyer voir quelqu’un d’autre. Enfin, au fond, elle devait le savoir et le comprendre malgré tout.

Sa fiancée en profita rapidement pour changer de sujet et retourner la situation contre lui. Elle lui rappela qu’il était censé travailler son taijutsu. Avec le temps, l’Hayashi avait compris que son plus grand point faible était le corps-à-corps et il comptait bien y remédier, mais… vous savez, le temps lui manquait toujours.

Il l’observa alors s’amuser avec son torse. Un terrain plat, mh ? Bien sûr, Kihran avait sa fierté et ce genre de remarque le vexait un peu, de quoi le motiver ? Peut-être. Il esquissa un petit sourire et se pencha alors à son oreille pour lui murmurer quelques mots.

« Tu semblais plutôt apprécier le terrain la dernière fois... »

Petite vengeance personnelle avant qu’il ne soupire sachant pertinemment qu’elle ne le laissera pas tranquille pour cette fois. Il tira doucement sur sa cravate et enleva son costard. Il retroussa les manches de sa chemise puis se mit d’abord à s’échauffer un peu. Ça serait vraiment bête qu’il se fasse mal ! Une fois cela fait, il se mit en position, attendant ainsi les indications de sa nouvelle senseï.

« Alors, Yell-senseï, par quoi commence-t-on ? »









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Une prouesse de la nature [Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Une prouesse de la nature [Kihran] Une prouesse de la nature [Kihran] EmptyJeu 20 Juil 2017 - 12:13


« Je n'ai pas dit le contraire... »

Lui répondis-je d'un air taquin et complice.
Cependant, il ne m'amadouerait pas comme ça. Cela faisait longtemps que nous ne nous étions pas entraînés ensemble même si la vraie raison qui me poussait à le forger au taijutsu était simplement l'inquiétude. S'il tombait un jour face à un adversaire spécialisé du combat au corps à corps, je voulais être certaine qu'il puisse s'en sortir.

J'eus un instant de flottement en y pensant, un moment suffisant pour qu'il se mette plus à son aise même si j'étais d'avis que s'entraîner en costard n'était pas vraiment optimal : au moins cela lui rajoutait une difficulté et il saurait encore mieux se débrouiller dans une tenue adaptée.

Échauffé et en position, il me fit savoir qu'il était prêt. J'observai sa position et la réajustait en bougeant ses membres tout en commençant mes explications.

« La clé du taijutsu c'est d'anticiper les coups de ton adversaire. C'est une discipline qui te permet de riposter bien plus rapidement que le ninjutsu puisque tu n'as pas besoin de canaliser ton chakra à travers toute une série de mudra : tes actions et déplacement sont instantanés. Mais ceux de ton ennemi aussi... Et au corps à corps, le moindre faux pas peut tout faire basculer. Tu ne peux plus jouer sur la distance ou les combo piège bien que le taijutsu offre ses propres possibilités. »

Revenant face à lui, je lui demandai de me frapper avec conviction pour mieux parer son coup avec mes bras.

« La parade est parfois plus pertinente que l'esquive suivant la situation dans laquelle tu te trouves. Tu peux également user de tes affinités pour te créer une armure quand elles te le permettent. Avec mon suiton, c'est un peu compromis... Mais je peux me dématérialiser moi. »

Lui adressant un sourire, je vins me placer dans son dos, saisissant ses poignets tout en me penchant légèrement pour voir ce que je faisais. J'accompagnais alors ses mouvements pour lui faire porter des coups de poings dans le vide.

« Le tout c'est d'être vif. A toi de doser la puissance de tes coups en fonction de ce que tu veux faire. Tu veux blesser ton adversaire ? Porte des attaques violentes. Tu veux le déstabiliser pour placer un combo ensuite ? Y mettre une grande force et donc te fatiguer en y perdant de l'énergie n'est pas forcément nécessaire tant que tu sais où frapper en touchant des zones sensibles. »

Avec rapidité, je me retrouvai de nouveau face à lui, simulant de frapper avec deux doigt sa gorge que j'effleurais finalement avec douceur. Je posai ensuite ma paume contre son buste, sur son plexus.

« Tu peux chercher à rendre sa respiration difficile en frappant ici, le déstabilisant suffisamment pour te donner l'avantage. Tu es médecin Kihran, sers toi de tes connaissances sur le corps humain pour porter tes coups là où c'est pertinent pour tourner l'affrontement en ta faveur. »

Aussitôt, je me baissai pour balayer la zone avec mes jambes, en équilibre sur mes mains, pour tacler ses mollets et le faire chuter. Esquissant un sourire, je me redressai finalement et attrapai sa main pour l'aider à se relever.

« Ton adversaire cherchera forcément à découvrir et atteindre tes faiblesses. C'est une lutte de rapidité, le combat au corps à corps s'éternise rarement. C'est vraiment primordial de décoder ses intentions pour mieux y faire face et comprendre son plan avant qu'il l'exécute. Le taijutsu est aussi une affaire de placement. N'hésite pas à creuser l'écart entre vous en boostant ta vitesse pour mieux te positionner si tu es en situation délicate. Mais veille toujours sur tes arrières car tu n'auras pas le temps de dresser un mur pour te protéger de ses attaques : ton corps est ton seul rempart. Si tu veux mon avis, rien ne sert de bourriner, il faut savoir le faire au bon moment et préférer la jouer en finesse le reste du temps pour exploiter les failles de ton adversaire. »

Je commençais à lui donner des coups de pieds pour atteindre son buste, frappant doucement, simplement pour le voir s'essayer à parer ou à esquiver. Puis j'attendis qu'il tente de me frapper à son tour, dématérialisant la partie de mon corps qu'il avait voulu atteindre.

« N'oublie pas que chaque adversaire est différent et possède sans doute ses propres capacités. Des capacités que tu n'as peut être encore jamais rencontré. C'est pareil en ninjutsu mais ton champ d'action pour y faire face t'accorde des secondes précieuses que tu n'auras pas en taijutsu. Il te faut de la réactivité comme je t'ai déjà dis mais aussi et surtout un sens de l'analyse. Observe ton adversaire. Porte lui des coups sans réellement chercher à l'atteindre au départ, juste pour qu'il te dévoile son jeu. »

Me reculant légèrement, je fondis sur lui en me dématérialisant sous la forme d'une vague déferlante pour le percuter avant de retrouver ma forme originelle dans son dos et profiter de mon enchaînement pour le frapper d'un coup de pied.

J'allais peut être me montrer dure dans cet entraînement. Il allait probablement se blesser.
Mais il fallait qu'il apprenne et encaisse : sa vie en dépendait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Une prouesse de la nature [Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Une prouesse de la nature [Kihran] Une prouesse de la nature [Kihran] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Une prouesse de la nature [Kihran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels :: Quartier Hayashi-