N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Pour leur avenir [Conseil Clanique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Pour leur avenir [Conseil Clanique] Empty
Message(#) Sujet: Pour leur avenir [Conseil Clanique] Pour leur avenir [Conseil Clanique] EmptyDim 7 Mai 2017 - 2:14

Je tremblais encore lorsque j'avais écrit la lettre, le lendemain même de notre décision. Je n'étais pas parvenue à faire le point dans mon esprit pour savoir si c'était de l'excitation ou de la peur, mais la balance, elle ne s'y trompait pas. C'était bel et bien de la peur qui m'envahissait lorsque j'avais écrit ces quelques mots :

Honorables membres du conseil Hayashi,

Moi-même et mon compagnon Hyuga Ryokai sollicitons une audience auprès de vous pour vous faire part de nos projets. Nous nous plierons à vos disponibilités pour le jour et la date qui vous conviendront le mieux.

Bien respectueusement


Pour leur avenir [Conseil Clanique] Leika10



La réponse s'était faite légèrement attendre, mais nous avions reçu deux semaines plus tard une simple missive, nous invitant à nous rendre sur place le lendemain matin.
J'étais forcément angoissée à l'idée de cette rencontre, mais le fait que cette fois-ci Ryo soit présent à mes côtés rendait les choses plus simples.
Il était l'heure à présent et c'est mains dans la main et bien que légèrement gênée pour moi que nous traversions le quartier Hayashi, avant de pénétrer dans le vaste bâtiment face au grand arbre ou se trouvait le conseil. Je m'arrêtais quelques secondes devant l'entrée. Je tremblais, cette fois-ci, c'était clair. Je tremblais, mais j'étais déterminée, je ne changerais pas d'avis. Je me tournais quelques secondes vers Ryo, histoire de trouver un peu de réconfort dans ses pupilles blanches avant de finalement faire le premier pas. Je poussais la porte et pénétrer dans l'antichambre où nous devrions attendre jusqu'à ce que le conseil nous appel afin de nous interroger.
Je me rapprochais doucement de mon amoureux pour trouver à nouveau du réconfort à son contact, puis une porte se déverrouilla et un assistant nous informa que nous pouvions rentrer.
Nous y étions donc, la salle du conseil. Toujours aussi froide et lugubre bien qu'elle ne soit constituée que de bois, j'avais toujours un peu de mal à m'y faire. Nous nous installions face aux membres du conseil. Puis j'attendis qu'il me donne la parole pour parler :

"Merci à vous d'avoir bien voulu nous recevoir…"

Je me tournais alors vers Ryo, ne sachant pas trop comment aborder la chose avant de finalement me décider d'aller au plus simple et surtout au plus efficace :

"Je sais que vous avez pris de votre temps pour nous recevoir alors, je ne vais pas tourner autour du pot très longtemps."

Je me raclais la gorge et prenant mon courage à deux mains, je déclarais :

"La dernière fois que nous nous sommes vus, vous m'avez demandé de faire mes preuves. Vous m'avez donné un an pour cela. Je vous ai ensuite parlé de mes projets de mariage, projets pour lesquels vous m'avez demandé de patienter afin que nous puissions en reparler, probablement quand j'aurais fait mes preuves. J'étais bien décidé à attendre ce moment-là, mais les récents évènements ont… Bouleversés pas mal de choses dans nos esprits à tous les deux !"

Je me tournais alors vers Ryokai et je pris sa main, la serrant délicatement, mais avec une certaine fermeté dans l'action.

"Vous n'approuverez peut-être pas, mais je tenais quand même à vous en faire part ! Nous avons décidé de nous marier cet été même. Nous sommes jeunes, mais nous sommes également tous deux shinobis et nous avons réalisés que du fait que nous exerçons un métier dangereux, nous pouvons perdre la vie à tous moment."

Je baissais légèrement la tête pour rassembler mes idées, avant de regarder une nouvelle fois chacun des membres du conseil, mais également, le chef du clan :

"Cela peut semblait une solution facile. Peut-être allez, vous-même penser que je vous force la main en me présentant ici de façon aussi abrupte pour vous annoncer cela. Je ne suis pas ici pour poser un ultimatum, car notre décision est prise et je ne reviendrais pas dessus. Je ne sais pas de quoi sera fait demain, ce qui se passera même d'ici que j'ai fini d'accomplir les épreuves que vous m'avez demandées. Hors, je ne veux pas mourir sans avoir eut l'impression de m'être accomplie personnellement. Cela, je ne pourrais le faire que dans trois conditions et l'un d'être l'épouse de Hyuga Ryokai, la deuxième est d'avoir engendré une descendance à mon futur époux et la troisième est d'être en phase avec ma famille, mon clan."

Quoi qu'ils disent, quoi qu'ils décident, la chose qui me pesait le plus concernait le petit être qui était en train de grandir en moi. Le petit être dont je n'avais parlé à personne pour l'instant pas même à Ryokai, tout simplement parce qu'il était encore trop tôt pour cela et que rien n'était encore sûr pour l'instant. Je ne pleurais pas. Mais j'avais librement laissé parler mon cœur :

"J'aimerai surtout avoir l'assurance que mes enfants ne soient pas rejetés d'une partie de leur famille juste parce que leur mère à commis des erreurs. Vous pouvez refuser que nous nous marions selon les traditions Hayashi, mais je ne veux pas que mes enfants est à subir un rejet juste parce que je n'ai pas su être à la hauteur."

Ma main devait serrer tellement fort celle de Ryokai que je devais lui broyer les phalanges.


Dernière édition par Hayashi Leika le Dim 7 Mai 2017 - 21:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Pour leur avenir [Conseil Clanique] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pour leur avenir [Conseil Clanique] Pour leur avenir [Conseil Clanique] EmptyDim 7 Mai 2017 - 21:40

La demande d’audience avait provoqué un petit séisme au sein du conseil. Une nouvelle fois, Hayashi Leika réclamait la réunion du Conseil, droit qu’elle avait de par son ascendance mais qui commençait à agacer certains membres. Devoir gérer les lubies d’une gamine incapable de se positionner sur son clan devenait une corvée… Mais être conseiller, c’était également gérer ce genre de cas, et même si certains jugeaient qu’elle avait bien trop souvent abusé de la gentillesse et de la bienveillance du Conseil, leur rôle était d’accepter son audience.

Ainsi, deux semaines après, le Conseil fut réuni – amputé de son chef, Hayashi Kihran, en mission pour Konoha auprès des laboratoires d’Umigakure. Hayashi Leika, accompagnée pour l’occasion de Hyûga Ryokai, se présenta devant le Conseil. Ce fut Hayashi Kujaku qui ouvrit la session.

» La session du Conseil est désormais ouverte. Premier sujet à l’ordre du jour : demande d’Hayashi Leika.

Il leva les yeux et les posa sur la genin, haussant les sourcils et soufflant légèrement du nez.

» Avant toute chose, Mademoiselle Leika, je tiens au nom du Conseil à nous excuser de l’absence de notre chef, Hayashi Kihran. Il a été retenu par Hokage-Sama pour une mission au village d’Umi car, comme il a été convenu, il devait faire passer le clan avant le village.
» Kujaku-Senpaï, s’il vous plaît, objecta Chiasa.

D’un mouvement de mains un peu trop magistral, il donna la parole à l’Hayashi qui commença son monologue sur son mariage. Ils l’écoutèrent tous les six, attentivement, sans la quitter des yeux. Lorsqu’elle eut terminé, un silence s’installa. Les six conseillers se regardèrent, un peu déboussolé. Ririko se pinça les lèvres et fut la première à parler.

» J’aimerais comprendre une chose, Leika-San. Votre réintégration ne devrait plus durer très longtemps, et elle ne se fera que durant le laps de temps que l’on vous a gracieusement donné. Votre mariage, vous le célébrez quand vous le souhaitez. Expliquez-moi pourquoi forcer la main du Conseil en vous adjugeant un mariage aussi rapide alors qu’il vous suffisait de terminer votre réintégration qui, à mon plus grand désarroi, semble se passer de façon plutôt correcte ?
» Je vais préciser les propos de ma congénère, Leika-chan ajouta calmement En’Ichi. Nous pouvons en effet comprendre la panique dans laquelle vous vous trouvez suite à l’abominable nuit que vous avez passée à Kawa no Kuni, tout comme nous tous au demeurant. Mais là où il est très peu probable qu’un tel drame se reproduit, nous aimerions savoir pour quelles raisons mettez-vous en péril votre réintégration au profit d’un mariage que vous pouvez faire juste après et comme bon cela vous semble.
» Quant à vos futurs enfants, ma chère, ajouta Seiun, sachez que là encore le Conseil devra se prononcer. Si vous êtes réintégrée, il n’y aura évidemment aucun problème, et quand bien même vous seriez déjà enceinte, sa naissance ne surviendrait que lorsque vous serez réintégrée. En revanche, si votre exclusion du clan venait à être prononcée, votre enfant aurait du sang Hayashi mais ne serait pas partie intégrante du clan… Et il devrait y avoir une nouvelle session pour déterminer s’il est, ou non, un Hayashi, à votre demande. Le plus simple serait évidemment que votre réintégration se fasse…

Tous les regards se posèrent à l’unisson sur Leika et Ryokai, qui, au fond, ne devront répondre qu’à une question : pourquoi défiaient-ils la décision précédente du Conseil au risque de tout perdre alors qu’elle était sur la bonne voie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Pour leur avenir [Conseil Clanique] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pour leur avenir [Conseil Clanique] Pour leur avenir [Conseil Clanique] EmptyLun 8 Mai 2017 - 0:04

J'affrontais leurs regards et leurs reproches non sans accuser le coup une nouvelle fois devant les paroles que j'entendais. Imperceptiblement, mon regard changea et se porta sur le sol. Je ne pouvais m'empêcher, que le cycle de la haine ne changerait jamais. Ils étaient continus et impossibles à changer. J'avais beau faire des efforts, jamais je ne serais reconnu à ma juste valeur par les membres même de ce conseil et c'était peut-être cela qui me faisait le plus mal au fond. Mes lèvres s'affaissèrent légèrement. Oui, j'étais blessée, mais tant pis, je n'étais pas là pour me défendre moi dans le cas présent, mais nous. Mes yeux se posèrent sur la femme aux cheveux blanc et à l'allure stricte. Celle qui avait posé la première la question :

"Ririko Sama, si je suis ici, c'est justement par rapport à ma mise à l'épreuve. Vous m'avez un délai gracieux d'un an et je vous en remercie, hors, vous savez très bien que je ne peux pas célébrer mon mariage quand je le souhaite, car, comme vous me l'avez demandé, je dois honorer les traditions de notre clan et pour se faire me marier… Au printemps ou en été."

Mon regard se tourna alors vers le reste du conseil :

"L'été à commencé et se finira dans trois mois… Je n'aurais fini mes épreuves qu'en automne au mieux et si je dois respecter la tradition et attendre pour me marier, cela fait un délai très long de pratiquement un an. Ce n'est peut-être pas très joyeux, mais dans notre métier, beaucoup de choses peuvent se passer en un an…"

Et je ne voulais pas prendre le risque. Plus maintenant. Je savais que nous nous marierons quoi qu'il advienne de ce conseil. Mais j'aurais été infiniment plus apaisé si j'avais su qu'il m'accordait cela et que ça ne soit pas pris comme une frasque supplémentaire.

Je n'aurais pas le droit aux honneurs que l'on accorderait à tous les membres du clan, ça, j'en étais consciente. Personne ne ferait la fête pour moi. Le quartier ne serait pas décoré en cette occasion et aucun buffet ne serait dressé pour l'occasion. Mais je n'en avais pas besoin, même si j'aurais apprécié.

J'étais défaitiste, mais j'étais surtout terrifiée à l'idée de tout ce qui pouvait arriver durant ce l'abs de temps et je n'avais vraiment pas confiance en moi. Comme toujours, comme Natsuki me le répétait souvent.

Ce qui était en train de se passer ne faisait que confirmer mes angoisses… Et je ne pouvais m'empêcher de penser que tous mes efforts ne seraient pas suffisants. J'allais continuer à vivre reclus de ma famille et de mon clan pour le reste de ma vie. J'allais priver mes enfants d'un avenir au sein de ce clan.

Ma tête était douloureuse, sans doute que je réfléchissais trop… Comme toujours. Je portais ma main à cette dernière, m'essuyant la tempe avant de porter mon regard sue la table face à moi. Il n'y avait pas de mal à annoncer ses faiblesses non ?

"Je ne me sens pas capable d'assumer cette attente. C'est sans doute une faute. Mais je n'ai pas le courage et pas l'envie d'attendre non plus aussi longtemps pour unir mon destin aux siens."

La situation de Ryokai était particulière pour lui aussi. Il était en passe d'accéder au titre de chef de son clan et bien que je sois irréprochable, et même relativement bien intégré dans le quartier, je ne souhaitais pas être un frein pour lui de ce côté-là. Mais je ne voulais pas mettre cette raison sur le tapis. Je repris doucement mon souffle après m'être calmé :

"Excusez-moi. Je ne compte pas me déroger face à mes obligations. Je les accomplirais jusqu'au bout et du mieux qu'il soit. J'avais juste besoin de savoir ce qu'il pourrait retourner de cette décision et je souhaitais vous tenir au courant. J'ai beaucoup d'interrogations quant à mes épreuves et la conduite à avoir vis-à-vis de certaines obligations que je dois tenir, mais je ne sais pas qui interroger concernant ces dernières à part vous… Peut-être pourriez-vous me dire qui consulter pour à l'avenir éviter de vous importuner ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Pour leur avenir [Conseil Clanique] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pour leur avenir [Conseil Clanique] Pour leur avenir [Conseil Clanique] EmptyMar 16 Mai 2017 - 11:02

» Oui, quand vous le voulez au printemps ou en été. De l’année 17 si vous souhaitez ajouter une énième disgrâce à votre parcours, ou de l’année 18, 19, 20, 32, 58. Bref, quand vous le souhaitez. Mais il faut, une fois de plus, que vous mettiez notre patience à l’épreuve, n’est-ce pas ? siffla Ririko, à bout de nerf.
» J’ai l’impression de perdre mon temps. Et de l’avoir perdu pendant des heures entières à essayer de trouver une solution pour un paria qui refuse de prendre les mains tendues en sa direction. Continuez à vous complaire dans votre médiocrité, Leika. Mais complaisez-y vous ailleurs qu’au sein d’un clan que vous n’avez fait que trop souffrir. ajouta Kujaku, glacial.

Il se leva, visiblement ulcéré, vite suivi par Kiriko, et quitta la pièce. Aucune décision ne pourra être prise ou actée sans la présence de l’entièreté du Conseil. Les trois restants étaient restés stoïques et mués face aux éclats de leurs deux congénères. Visiblement, la séance était levée. Et aucun des trois ne pouvait donner tort à leurs deux pairs : Leika venait, une nouvelle fois, de jeter un pavé dans la marre. Ce fut Chiasa qui brisa le silence la première.

» Je ne vous demanderais pas de pardonner le comportement de mes collègues, mon enfant, car je les rejoins sur ce point. Vous ne pouvez décemment pas nous demander grâce, nous imposer des réunions et des conseils sur votre cas, requérir notre attention pour ensuite aller à l’encontre de nos décisions pour des prétextes aussi égoïstes. Au demeurant, amener Ryokai-San avec vous aujourd’hui est également une erreur. Vous seule êtes une Hayashi, et vous seules êtes jugée depuis tout ce temps. Je suis désolée que cela se termine comme ça.

A son tour, elle se leva et quitta la pièce, laissant, circonspects, Seiun et En’Ichi. Le premier se massait la tempe, visiblement perplexe.

» Vous avez effectivement commis une erreur en venant défier le Conseil, mais tout espoir n’est pas perdu… Nous vous avions laissé une durée d’un an pour faire vos preuves : rien ne contre-indiquait le fait que vous ne pouviez pas les faire avant. Terminez votre réintégration avant cet été et vous pourrez vous marier comme vous le souhaitez, préservant vos futurs enfants d’une disgrâce qui se profile bien trop à mon goût. Kihran-Sama sera de toute façon, vu ce qui se profile, celui qui décidera de votre sort.
» J’ajouterais également, continua En’Ichi, qu’au vu de votre nouvel écart d’aujourd’hui, vous devrez vous surpasser pour étonner le Conseil. Allez au-delà de nos espérances. Surpassez-vous. Laissez libre cours à vos talents. Car accomplir juste ce qui vous a été demandés ne suffira malheureusement plus. Ririko-Dono et Kujaku-Dono seront de toute façon contre votre réintégration, même si vous sauvez le monde d’un nouveau démon à vous toute seule. Seiun-Dono et moi-même seront convaincus, je pense, par la simple réussite de ce qui vous a été demandé. Veillez à convaincre Kihran-Sama et Chiasa-Dono. Ce sont eux qui feront la différence.

S’inclinant respectueusement, ils se levèrent et quittèrent eux aussi la salle. L’intention était sans doute bonne de la part de Leika, mais son attitude avait été perçue comme un défi qu’elle lançait, un ultimatum : qu’importait ce qu’il avait décidé pour elle, elle voulait se marier en été, et elle se marierait en été. A elle de prouver qu’elle est digne d’être une Hayashi. Le plus efficacement et le plus rapidement possible. Et pour ça, elle devra aujourd’hui mettre les bouchées doubles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Pour leur avenir [Conseil Clanique] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pour leur avenir [Conseil Clanique] Pour leur avenir [Conseil Clanique] EmptyMer 17 Mai 2017 - 22:15

J'avais demandé au Conseil de me recevoir pour voir leurs avis, mais aussi pour avoir des réponses à mes questions. Au final, devant chacune des paroles qui furent prononcées, je me sentis de plus en plus démunie à mesures que les secondes s'écoulaient, que les départs s'accumulaient. Les paroles de Dame Chiasa eurent l'effet d'un coup de poignard sur moi. Je baissais les yeux, interdite et surtout dans le flou le plus total sur ce qu'il venait de se passer. J'écoutais ce que me dirent les deux hommes restants, mais je ne tenais vraiment que parce que mon corps ne m'avait pas lâché, mon esprit lui par contre, n'était plus qu'un tas de bouillie réduit à un état assez proches du néant. J'attendis que la porte de la salle se referme sur les derniers des membres de Conseil Hayashi avant de m'effondrer au sol en proie à une crise de panique sans précédent.

Les larmes s'écoulèrent de mes yeux sans que je ne puisse rien faire et mes tremblements trahissaient bien l'état émotionnel dans lequel je me trouvais. Ma voie flanchait, elle était toute tournée vers mon amoureux :

"Je … Je ne comprends pas ce que j'ai fait de mal …"

Je le regardais, le visage ruisselant de larmes sans vraiment savoir quoi faire. Je tremblais de tout mon corps et je me sentais dépourvu de force. Je repassais sans arrêt dans ma tête les paroles qu'avaient prononcées mes supérieurs. Les mots durs qu'ils avaient eu à mon encontre. Quoi que je fasse, quoi que j'entreprenne, jamais je ne serais vue pour mes efforts, mais toujours pour mes actes passés. Je fermais les yeux et j'essayais finalement de me calmer avec l'aide de Ryo avant que nous ne quittions le quartier.

Je n'arrivais pas à traduire le sentiment que je ressentais à l'égard de mes pairs. Plus le temps avancé et plus je me sentais comme une étrangère en ce lieu que j'aurais dû considérer comme ma maison. Je n'avais plus envie de revenir ici.

Tous ses évènements m'avaient chamboulé. Ça et mon début de grossesse caché qui me transformer en une vraie boule d'émotion faisait que je me retrouvais dans mon lit en position fœtale, épuisée et incapable de calmer la peine qui me rongeait. Les larmes coulaient sans discontinuités et ceux malgré les paroles réconfortantes de Ryo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Pour leur avenir [Conseil Clanique] Empty
Message(#) Sujet: Re: Pour leur avenir [Conseil Clanique] Pour leur avenir [Conseil Clanique] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Pour leur avenir [Conseil Clanique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels :: Quartier Hayashi-