N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
Mamoru Kosuke
Informations
Grade : Genin
Messages : 138
Rang : B

¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] Empty
Message(#) Sujet: ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] EmptyMer 26 Avr 2017 - 9:26

Une journée de garde de plus à assumer au sein de l'hôpital de Kirigakure no Satô. Une tranche de vingt-quatre heures, durant laquelle Ichirô devrait travailler sans relâche pour soulager les maux parfois extrêmes dont souffraient civiles comme shinobis et, potentiellement, sauver des vies. C'était là l'essence de son credo depuis des décennies maintenant, depuis ses premiers pas en la matière sur l'île d'Awaji alors qu'il luttait déjà à l'époque pour la survie de sa famille en allant aider son prochain tout autours des côtes et dans les terres. Une vie difficile, où il lui fallait bien malheureusement aller chercher le malheur et la souffrance là où ils se trouvaient afin de les soulager ou de les guérir contre un peu d'argent ou des denrées essentielles. Aujourd'hui toutefois, cette partie éreintante du travail de médecin de brousse avait disparu au profit d'une structure dont il n'avait pu qu'entendre parler dans sa jeunesse, et c'était en toute conscience qu'il réalisait sa chance, leur chance, qu'un tel hôpital existe au sein du village. Son absence aurait été, à vrai dire, totalement aberrante, quand on considérait les besoins très élevés d'une base militaire en matière de soins en tout genre, sans parler des soucis quotidiens que pouvaient rencontrer les travailleurs civiles qui faisaient tourner le village.

En plus de raviver son identité de médecin, ces gardes étaient de surcroît l'occasion pour le Gembei d'acquérir le savoir qui lui avait jusque là cruellement fait défaut : les connaissances théoriques. Car si il possédait une expertise correcte et savait parfaitement comment se composait un corps humain, Ichirô n'avait jamais vraiment pu apprendre les termes techniques, les manipulations pointues et moins encore les jutsu de diagnostic et de soins localisés qui étaient bien plus efficaces que ses pilules pour traiter la plupart des blessures. En travaillant de concert avec les médecins titulaires et avisés de l'hôpital, qui avaient initialement rechigné à le laisser prendre des gardes, il avait pu combler rapidement certaines de ses lacunes et avait commencé à entrevoir un monde de possibilités, qu'il égrenait jour après jour, afin de s'améliorer et de se perfectionner.

L'échange, heureusement pour le bien commun, était cependant à double sens. Car si il était établi que certaines médecines parallèles pouvaient exister, aucun autre praticien avant Ichirô n'avait su amener l'alchimie au cœur de certains traitements, qui commençaient à se généraliser pour certaines pathologies. Fort de ses connaissances pour le coup très pointues dans les propriétés des différentes herbes, racines et autres végétaux poussant sur l'archipel, le trentenaire avait été capable, en s'imposant un peu, de convaincre les chefs de l'hôpital de commander des stocks importants de certains de ces matériaux. Il était depuis en « sursis », il le savait, car du succès ou de l'échec global de ces nouvelles méthodes dépendraient certainement les prochaines commandes et la pertinence que l'on accorderait à son avis à l'avenir. Mais, comme ce soir là, lorsqu'il se dirigeait vers l'entrée réservée au personnel de l'hôpital, et en dépit des souffrances qu'il savait condensées dans le bâtiment, le Gembei était confiant en ses méthodes. Il connaissait leurs limites, mais aussi leurs bienfaits. Il pouvait se targuer d'avoir un point de vue absolument neutre en matière de soins, lui qui ne pensait strictement et uniquement qu'à la guérison des patients et des blessés en tout genre.

Lorsqu'il devait avouer son impuissance, il le faisait, sans discuter, sans rechigner... Mais à mesure que le temps passait, et que l'expérience s'engrangeait en lui, Ichirô le savait... il devenait meilleur. Bien meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki Tôta
Informations
Grade : Genin
Messages : 110
Rang : B

¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] EmptyVen 28 Avr 2017 - 22:48


Ce soir, j’allais commencer une nouvelle garde, après quelques jours où je n’avais pas pu venir à l’hôpital. Je sifflotai, arrivant assez tôt par rapport à l’heure prévue initialement. Cependant, j’étais tellement pressé de retourner à ce poste qui m’avait manqué depuis un moment ! Bien entendu, mes parents comprenaient mes occupations en ce moment, mes missions prenant le pas sur mon travail à l’hôpital. Mais aujourd’hui, c’était bon ! Je pouvais venir !

C’était donc tout guilleret que j’arrivais par l’entrée du personnel, me préparant tout de même un peu mentalement à me retrouver entouré de personnes souffrantes. Souvent on m’envoyait dans les chambres des plus accablés, non pas forcément que pour les soigner mais aussi parce qu’avec ma bonne humeur naturelle, j’arrivais souvent à leur redonner le moral. Ça restait pourtant des fois difficiles, et mon sourire et rire se retrouvait parfois forcé. Mais pas ce soir ! Nop, j’étais de bonne humeur, tout simplement, parce que pour la première fois depuis un long moment, je n’avais pas remarqué mon stalker. Ce qui était assez pour m’emplir d’une joie infinie !

Cependant, je m’arrêtai dans mes pas en voyant la personne qui se trouvait quelques pas en avance de moi. Un homme dans la trentaine mais c’était surtout son physique qui alluma une lumière en moi ! J’avais déjà entendu parler de cet homme à la maison, mes parents parlant d’un homme aux méthodes révolutionnaires même si pas encore trop certaines. Gembei Ichirô ! Bon méthodes révolutionnaires, je m’emportais un peu trop, mais il avait introduit de nouvelles méthodes qui étaient super intéressantes !

Content d’être tombé sur cet homme, j’accélérai un peu le pas, histoire de le rattraper. Maintenant que je l’avais sous la main, hors de question de le laisser filer ! Je voulais en savoir plus sur sa façon de travailler ! Surtout si on pouvait soigner encore plus de monde grâce à ça ! Avec un grand sourire, je finis par m’adresser à lui.

- Gembei Ichirô ? Bonsoir ! Je suis Yamamoto Kaito, je travaille ici aussi ! Dîtes, j’ai entendu parler de vos méthodes alternatives. Vous pourriez m’en dire plus ? Enfin, si on se retrouve en binôme ce soir ? Je n’ai pas encore eu le temps de lire le planning.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hageshii Nami
Informations
Grade : Genin
Messages : 67
Rang : C

¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] EmptyDim 30 Avr 2017 - 10:42

Depuis peu diplômée d’état, fraîchement sortie de l’académie, Nami, élève studieuse et appliquée avait de bonnes connaissances théoriques, la base pour devenir un bon médecin. Avant le renouveau de Kiri, après la destruction du pays de l’Eau, elle avait vagabondé d’îles en îles afin de venir en aide aux civils en détresse, mais cela se résuma plus à de la bobologie qu’à de la médecine. Cependant, c’est cette période de sa vie qui lui donna l’envie de devenir praticienne. C’est aussi à cette époque qu’elle devint rationnel, pragmatique et indifférente. Ses amis vous le diront, elle n’est pas très amusante, plutôt nonchalante. Face à tant de morts, de souffrance, sa vie d’adolescente fut écourtée. Forcée de devenir adulte avant l’heure, elle apprit à ses dépens la valeur de la vie. Originaire de Taki, mais amoureuse de Kiri, elle décida de s’engageait dans les forces shinobis pour supporter l’armée de Mizu et empêcher un nouveau massacre.

L’école enseigne les bases, mais rien ne peut remplacer la pratique, comme je l’ai dit, elle est pragmatique. C’est pour cela qu’elle se décida à rejoindre l’hôpital de Kiri. Là-bas, elle y rencontrerait les cas les plus graves et pourra exercer son savoir et l’enrichir. Elle est avide de connaissances et en veut toujours plus. Maniaque du contrôle, elle ne supporta pas de savoir que son ami Rinkyu, un Kaguya, a un funeste destin. Elle est indifférente face à la douleur des gens, mais est capable de ressentir de l’amour pour ses amis, Akio, Hatanabe, Rinkyu. Face à sa psychologie complexe, il est possible que je m’y perde parfois.

L’étrangeté du monde ninja la força à penser que la médecine traditionnelle ne pouvait suffire à elle-seule. La nature qui nous entoure avait tant à nous donner, bien plus qu’on ne l’imagine. Si un jour, elle arrivait à en prendre le contrôle, elle apporterait une nouvelle dimension au monde médicale, un retour aux sources. Mais les pouvoirs surnaturels de certains lui faisaient penser qu’un retour à la nature n’était pas la seule solution. Face aux horreurs immondes, il fallait repousser dans ses retranchements la médecine traditionnelle et conservatrice. Elle comptait bien défier l’entendement, certainement contre l’avis de ses pairs. C’est pour tout ça qu’elle se décida à développer cette aptitude : l’alchimie, l’étude de la vie éternelle. L’hôpital n’est que le tremplin qui lui permettra de rejoindre le Rikakei, l’unité spécial du Mizukage où elle aura accès à des ressources illimitées. Sous le joug de ce dernier, tout lui sera permis.

Après quelques stages au sein de l’établissement de santé, la direction avait décidé de l’embaucher. En ces temps de guerre, il n’y avait jamais assez de soignants. Elle poussa l’une des portes de l’entrée et atterrit dans un immense hall. Elle rejoignit les vestiaires pour revêtir une tenue plus adéquate à sa mission d’aujourd’hui. Son planning en main, elle se dirigeât vers le service auquel on l’avait affecté. Sa première garde commença.
Deux médecins étaient déjà là, un homme grisonnant et un plus jeune. Nami s’approcha et écouta Kaito engager la conversation.

*Yamamoto Kaito. Gembei Ichirô. Tient, celui-là semble plus expérimenté et a déjà développé une méthode ‘alternative’ ? Je suis curieuse d’en savoir d’avantage*

« Bonsoir Messieurs, je suis Hageshii Nami. Excusez-moi d’interrompre votre conversation. Je suis nouvelle et je viens juste de rejoindre les rangs de l’hôpital. C’est ma première fois dans ce service. »

*Il faut que je m’intègre correctement ici. Si je souhaite développer mes serres (herboristerie) et créer mon laboratoire (alchimie), je vais d’abord devoir faire mes preuves.*
Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Mamoru Kosuke
Informations
Grade : Genin
Messages : 138
Rang : B

¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] EmptyLun 1 Mai 2017 - 23:55

Résigné à son devoir, Ichirô entra dans le couloir de service qui menait aux vestiaires, où il était de coutume de passer l'uniforme. En effet, même si certains médecins et professionnels de l'hôpital désiraient et pouvaient de bon droit conserver leurs vêtements personnels, la majorité des hommes et des femmes qui travaillaient ici adoptaient tous l'uniforme en vigueur, un ensemble blanc aux légers accents bleutés très discrets. Un ensemble simple et fonctionnel, sans fioritures, que le Gembei avait appris à apprécier, lui qui n'avait jamais pu auparavant faire parti d'une telle structure, dotée de son organisation et de son organigramme. Mais alors qu'il allait passer la porte menant aux vestiaires des hommes, encore drapé dans son large et long manteau, il perçu une personne qui lui courait après. Un peu soucieux sur le coup, Ichirô déduisit rapidement l'absence d'urgence en voyant le faciès du jeune homme qui le rejoignit bien vite et le salua d'emblée. Tout en l'écoutant, le trentenaire le salua également et naturellement de la tête.

« Kaito ? Enchanté, je crois que nous nous sommes déjà croisés une ou deux fois, désolé qu'on ait pas pu se présenter plus tôt. Nous sommes tous les deux un peu en avance cette fois ! Je suis... flatté, d'une certaine manière, que tu viennes me poser des questions sur mes « méthodes ». En fait c'est assez simple je- »

Sans qu'il le remarque vraiment, une nouvelle personne venait de se joindre à la conversation. Une jeune femme, sans doute à peu près du même âge que le dénommé Kaito, qui s'était greffé le plus naturellement du monde au dialogue entre les deux protagonistes. Nouvelle de son propre aveu, elle cherchait certainement à se faire de nouvelles connaissances ici, ce que ne pouvait que comprendre le Gembei, lui-même ayant débarqué au village de Kiri dans des conditions assez expéditives. Il avait du s'adapter et faire fi de son âge relativement avancé lorsque l'on parlait d'une carrière de shinobi, mais si il pouvait aider qui que ce soit à ne pas éprouver autant de difficultés que lui les premiers temps, il le ferait avec plaisir.

« Hrm, et bien enchanté Nami, moi c'est Ichirô, et... voici Kaito. Nous travaillons ici depuis déjà quelques temps tous les deux, me semble-t-il, mais les permanences et les relèves s'enchaînant, on avait jamais vraiment pu faire connaissance.. ! Ne t'inquiète pas, tout se passera très bien : si les titulaires de l'hôpital ont bien voulu me faire une place à moi, je ne doute pas qu'ils se montrent aussi tolérant à ton égard. Enfin... du moment que tu sais ce que tu fais, bien sûr ! Allons nous changer et retrouvons-nous dans la salle de garde, nous verrons bien si nous sommes amenés à travailler ensembles. »

Laissant ses interlocuteurs lui répondre, Ichirô entra ensuite dans le vestiaire des hommes. Ils étaient en avance, certes... mais pas tant que ça ! Suivi de Kaito, il gagna ensuite rapidement la salle où les plannings étaient affichés et où les autres médecins et professionnels de santé passaient souvent se restaurer sur le pouce entre deux interventions. Au tableau, telle une coïncidence bien heureuse, étaient affichés les trois noms du petit trio collés les uns aux autres : ils formaient, pour cette nuit, un groupe indivisible.

« Et bien, ma foi, le hasard fait parfois les choses... de façon intéressante ! »

Ichirô commençait à être modérément reconnu ici, ses méthodes donnant peu à peu leurs fruits et son apprentissage continu des disciplines de base se déroulant bien. Il ignorait quel niveau de connaissance ou de pratique pouvait avoir Kaito, mais il travaillait déjà pour sûr depuis un certain temps ici et devait avoir ses marques. A eux deux, ils devaient donc encadrer la jeune Nami afin qu'elle puisse se faire aux lieux, aux personnes et aux protocoles. Se retournant vers ses deux coéquipiers pour une durée de vingt-quatre heures, Ichirô ne chercha pas à camoufler sa bonne humeur, en dépit du fait que des drames et malheurs pourraient survenir n'importe quand durant leur garde.

« Bon ! Kaito-san, Nami-san, puisqu'il n'y a aucune urgence, on va faire un petit tour aux remises en forme, vous pourrez poser toutes les questions que vous voulez en chemin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hageshii Nami
Informations
Grade : Genin
Messages : 67
Rang : C

¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] EmptyVen 5 Mai 2017 - 20:18

Malgré son intrusion dans la conversation des deux hommes, Nami fut accueillie avec plaisir semble-t-il. Ichiro, le plus âgé, prit le premier la parole et fit les présentations. Ils travaillaient là depuis quelques années et ils étaient tous deux déjà bien intégrés au staff de l’établissement hospitalier. Nami allait pouvoir s’appuyer sur eux pour s’assimiler au personnel.

« Etant donné que je sais ce que je fais, j’imagine que je n’aurais pas de problème à trouver ma place parmi les titulaires. » rétorqua-t-elle.
« Très bien, je vous trouve à la salle de garde »

La confiance en soi est une qualité primordiale pour le métier qu’ils exercent. Qui voudrait d’un médecin qui doute ? Qui n’est pas sur de lui ? Moi le premier, je ne serais pas rassuré.
Tout comme ces collègues, elle enfila la traditionnelle blouse bleue du personnel soignant. Une fois en tenue, elle les rejoignit en salle de garde. D’autres médecins ou infirmières se reposaient dans cette pièce. C’est un peu le refuge, un lieu de détente mais aussi là où les transmissions se passent. Pour ceux qui l’ignorent, ‘les transmissions’ est une sorte de réunion entre les équipes qui s’enchainent. En effet, il y a toujours du personnel dans l’hôpital et il est important pour ceux qui prennent leur poste de savoir ce qu’il s’est passé durant les heures précédentes. Les équipes en fin de service rencontrent les équipes qui débutent le leur. Ainsi, ces dernières sont informées de l’état des patients et savent lesquels sont à risques.

« Il faut croire que nous étions faits pour nous rencontrer » avoua-t-elle.

Comme par hasard, les trois kirijins fraîchement rencontrés allaient prendre leur long service ensemble. C’était là l’occasion rêvée pour Nami d’en apprendre plus sur les fameuses méthodes d’Ichiro.
Comme d’habitude, les transmissions eurent lieu. Ils pensaient être avance, mais l’équipe venant d’achever son service de 24h était déjà là, pressée de rentrer chez elle. Pas d’urgence à l’horizon, tous les patients étaient stables. Profitant de cette rare accalmie, le plus vieux des trois proposa d’aller faire une tour en salle de remise en forme. Il fallait en effet profiter de ces moments pour faire découvrir l’établissement à Nami. Kaito avait été interpellé par une de ses connaissances avec qui il resta discuter un moment. Présent ici depuis longtemps, il n’aurait aucun mal à les retrouver quand il en aurait fini.
Nami parcourra donc le dédale de couloirs aux côtés d’Ichiro.
A droite, à gauche, sans même y réfléchir, le grisonnant arpenta les allées, ne remarquant pas que sa jeune camarade était complètement paumée. Mais elle profita de ce moment pour l’interroger. Elle avait déjà plusieurs idées derrière la tête pour multiplier ses méthodes médicales avec pour seul objectif

*… le Rikakei !*

« Si je peux me permettre, tout à l’heure, Kaito a parlé de tes méthodes alternatives ? Je n’en suis qu’à mes débuts, mais j’essaie également de développer d’autres chemins pour mener mes patients sur la voie de la guérison. Sur quel domaine te penches-tu pour soigner autrement ? »

*A part un livre, je n’ai pas d’autre support pour développer l’herboristerie. Même si je finirai par y arriver, ici, je trouverai peut-être d’autres personnes spécialisées dans ce domaine pour accélérer ma formation. Quant à l’autre domaine, je ne pense pas en parler pour le moment, il pourrait être effrayé et me prendre pour une dingue.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Mamoru Kosuke
Informations
Grade : Genin
Messages : 138
Rang : B

¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] EmptySam 6 Mai 2017 - 20:51

Confiant, mais néanmoins toujours habité par cette tension inhérente à tout service qu'il faisait à l'hôpital, Ichirô fit mine d'emmener ses deux collègues du jour -ou plutôt de la nuit- vers le secteur des soins d'adaptation, de rééducation et de remise en condition. Toutefois, le jeune Kaito ne tarda pas à être alpagué par une connaissance à lui : d'un signe de tête entendu, les deux hommes se comprirent : le sujet était assez important pour qu'il prenne le temps de s'étendre sur le sujet avec son interlocuteur, et incita Nami et le Gembei à continuer momentanément sans lui. D'un hochement de tête, Ichirô se détourna de la scène et mena la marche en direction du service visé. Derrière lui, il sentit la jeune Nami lui emboîter le pas, aussi il n'hésita pas à accélérer le pas pour se rendre au plus vite à leur destination. Car si à cet instant T il n'y avait effectivement aucune urgence à gérer, cela pouvait bien vite changer voire même dégénérer en rush total et ingérable. Il suffisait, par un grand malheur, qu'une équipe ou partie d'entre elle rencontre un souci majeur sur le terrain, et le nombre de blessés grave pouvait exploser rapidement. Si le duo voulait pouvoir faire sa tournée des patients déjà en cours de traitement, il ne fallait pas traîner.

En cours de route, et en dépit de ses difficultés à suivre le trentenaire dans son enchaînement de droite et de gauche, Nami trouva le temps et la concentration pour interroger Ichirô sur ce qu'elle avait pu entendre un peu plus tôt dans le couloir. La jeune femme aux teint pâle et aux prunelles d'un bleu pur n'avait peut-être pas l'air comme ça, mais elle savait faire preuve d'espièglerie et savait tendre l'oreille au bon endroit et au bon moment, ce que nota dûment le Gembei. En son for intérieur, il demeurait toutefois flatté que d'autres personnes portent un intérêt, fusse-t-il minime, à ce qu'il tenait de faire accepter dans cet hôpital.

« Ah, et bien en fait, je me base sur des composés naturels pour constituer des mixtures médicinales. Elles peuvent prendre différentes formes, selon la préparation et le matériau d'origine... mais c'est en tout cas sur leurs propriétés que je fonde mes procédures de soin. Bien sûr, utiliser des herbes et racines, aussi potentes qu'elles soient, ne sera jamais vraiment efficace pour soigner un blessé grave à elles seules. Mais, utilisées conjointement à des méthodes plus classiques, ces préparations naturelles peuvent faire des merveilles. Viens, je vais te montrer. »

Il termina de combler la distance qui les séparait des patients en remise en forme. Certains formaient déjà, d'autres venaient de finir de manger et plaisantaient entre eux lorsqu'ils étaient dans la même chambre. D'autres encore fixaient le vide devant eux, absents, trop marqués encore par leurs récentes expériences. Certaines patients de cette dernière catégorie devaient rester seuls, Ichirô le savait. D'autres, cependant, pouvaient grandement bénéficier d'un peu de compagnie : aussi choisit-il de se rapprocher d'une chambre en particulier, dont la porte était ouverte. Il toqua dessus malgré tout pour s'annoncer.

« Hey, bonsoir. Kanzuki-san, c'est bien ça ? Vous permettez qu'on entre ? »

Il ne répondit pas, mais Ichirô ne se formalisa pas. Issha Kanzuki était un dur à cuire, qui estimait qu'il n'avait rien à faire ici, mais il avait subit de violentes brûlures lors de sa dernières mission sur une partie de son flanc et une lame tait passée très, très près de sa carotide.

« On ne va pas vous embêter longtemps rassurez-vous, je viens juste exposer à mademoiselle Hageshii-san les applications de certains de nos travaux. Pour monsieur Kanzuki, par exemple, elles ont été multiples : une pâte à base de racines du sud lui a été appliquée sur le cou dès les premiers instants pour limiter l’hémorragie, et nous lui avons administré par voie orale une fiole d'essence concentrée d'une fleur jaune qui pousse juste à l'est du village.

- C'était dégueulasse.

- Hm... ooui. Et... sur son flanc gauche, qui était brûlé entre le deuxième et troisième degré, nous avons appliqué une autre pâte dès que nous l'avons reçu ici, à base de... eurhm... Peut-être que je vais garder cette recette là de côté pour ne pas inquiéter davantage Kanzuki-san, en fait !

- Ça schlinguait à mort votre truc.

- Et, comme vous le voyez Hageshii-san, les patiennnnts... ne sont pas encore habitués !

- Mais ça m'a p'têtre sauvé la vie. Merci. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hageshii Nami
Informations
Grade : Genin
Messages : 67
Rang : C

¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] EmptyDim 7 Mai 2017 - 13:07

Après avoir écouté son collègue lui présenter rapidement ses méthodes, Nami comprit de suite qu’elle avait eu la même idée que lui. Le premier sentiment qu’elle ressentit fut la déception. Elle espérait être la première à développer ce genre de soin, et savoir que quelqu’un l’avait fait avant elle, la déçut un tantinet. Elle souhaitait rencontrer d’autres personnes spécialisées dans ce domaine, même si inconsciemment, elle fut frustrée de ne pas être à l’origine de cette médecine alternative. Mais je suis sûr que la genin n’a pas de soucis à se faire, elle est encore très jeune, le temps lui donnera l’occasion de découvrir bien des choses. Et puis, elle ne compte pas se limiter à l’herboristerie pour faire avancer la science…

*Il m’a donc devancé. Rien d’étonnant au final, bien des médecins avant nous ont cherché à faire progresser la médecine, et heureusement. Malgré tout, je ressens ce petit picotement dans les doigts, cet Ichiro semble bien intéressant. Il a piqué ma curiosité.*

« Je vois, tu as donc fait le choix de revenir à des méthodes ancestrales. Comme tu le dis, j’imagine que couplées aux méthodes classiques, elles doivent compléter ton panel de soin. Laisser le temps au temps est une notion qu’il nous arrive parfois d’oublier. On pense toujours que le chakra nous permettra de tout réaliser et toujours plus vite. Je suppose que tes préparations naturelles correspondent à une médecine douce, qui n’agresse pas le corps et lui permettent de se régénérer naturellement. »

Nami prit la décision de ne pas parler à Ichiro de son choix de s’orienter également vers le soin par les plantes. Ne le connaissant pas encore, pouvait-il penser qu’elle le copiait ? Elle préféra ne pas prendre le risque pour le moment. Elle lança anodinement une réflexion sur la médecine « poussive ou agressive » par le chakra pour voir quelle était sa pensée à ce sujet.
Puis les deux médecins arrivèrent dans l’aile dédiée à la remise en forme. Certains patients étaient en pleins exercices, mangés ou encore plaisantés tandis que d’autres, assis, seuls, semblaient comme absorber par le vide devant eux. A la vue de leurs bandages, de leurs prothèses, on pouvait facilement imaginer les drames qu’ils avaient traversés pour se retrouver ici. Telle est la dure réalité qu’il faut savoir encaisser pour tout médecin travaillant dans un hôpital.

Dans une marche toujours vive, Ichiro s’orienta vers une chambre en particulier. Il toqua rapidement sur la porte grande ouverte et se présenta au patient qui ne lui répondit pas. Le médecin présenta à la jeune fille ses travaux.

*Il est aussi d’un niveau supérieur au miens. Ça n’est pas difficile après tout, je sais à peine faire une infusion. Lui par contre, sais faire des pâtes et même des potions !*

« Je vois que vous avez élaborer plusieurs pâtes différentes, une par pathologie. Je suis cependant curieuse de savoir à quoi a servi votre fiole d’essence puisque vous avez traité l’hémorragie de la plaie et les brûlures avec vos pâtes ? »
demanda-t-elle à Ichiro.

Et comme l’avis du patient est très important, elle se permit de poser quelques questions à Kanzuki.

« Trop intéressée par vos blessures de guerre, j’en ai oublié de vous saluer. Bonjour Monsieur. » dit-elle en inclinant le buste vers l’avant.
« En dehors des textures ou odeurs qui vous dérangent, comment vous sentez-vous ? Ressentez-vous toujours des douleurs au niveau des brûlures ? Sont-elles aigues/vives ou plus graves, plus discrètes ? Et votre entaille au cou, la plaie tire encore ou est-elle déjà résorbée ? »

Avide de savoir, trop curieuse des résultats, elle ne prit pas soin de poser ses questions plus discrètement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki Tôta
Informations
Grade : Genin
Messages : 110
Rang : B

¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] EmptyDim 14 Mai 2017 - 23:07


Nous avions commencé à nous diriger vers l’aile dédiée aux rééducations quand un collègue m’interpella, me faisant me retourner, pour découvrir Toshi-san, un supérieur hiérarchique qui avait besoin de mon rapport sur un incident. Alarmé, je dus fausser compagnie à mes deux compagnons du soir, suivant l’homme un peu plus loin.

Me passant rapidement la main dans les cheveux sous l’effet de la nervosité, j’attendis qu’il prenne la parole, et je poussai un soupir de soulagement quand il m’informa que la famille qui m’avait agressée quelques temps plus tôt étaient venus présenter leurs excuses. Au moins, ce n’était pas une affaire si grave contrairement à ce que j’avais cru au départ. Je remerciai mon responsable avec un salut respectueux avant de le quitter et de repartir à la recherche du duo que j’avais laissé.

Je finis par les trouver dans la chambre d’un patient, Issha Kanzuki, qui avait été proche de la mort. Toquant discrètement à la porte, je finis par rentrer avec un sourire bienveillant, m’adressant d’abord à mes collègues.

- Désolé de vous avoir quitté aussi brusquement. C'était pour une affaire qui s’est réglée rapidement.

J’étais apparemment arrivé au bon moment puisque Ichirô-san était en train d’expliquer ce qu’il avait administré au patient. Tandis que Nami-san y allait de ses questions, je restais silencieux, la main sur le menton. Clairement, ces méthodes faisaient leurs effets, alors pourquoi n’étaient-elles pas encore reconnues officiellement si ça pouvait sauver encore plus de personnes ? Et comment arrivait-il à se procurer ses ingrédients ? Pourrait-il en avoir de masse pour pouvoir avoir de plus gros stocks ?

Nami-san se chargeant d’interroger assidûment le patient, et écoutant les réponses de celui-ci, je dirigeai mon attention vers Ichirô-san, voulant aussi quelques informations supplémentaires. Après tout, nous étions collègues, autant discuter des méthodes de chacun, surtout si celles-ci différaient mais restaient efficaces.

- Comment en êtes vous arrivé à ces mélanges ? Est-ce que vous pensez qu’on pourrait les créer dans une plus grosse quantité ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Mamoru Kosuke
Informations
Grade : Genin
Messages : 138
Rang : B

¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] EmptyLun 22 Mai 2017 - 14:12

« Haha, question pertinente Nami-san. En fait... sans cette essence, la patte appliquée sur le cou peut avoir quelques effets néfastes. Ni moi, ni aucun autre chercheur ici n'a encore réussi à en préparer une version dénuée de ces impuretés, qui peuvent parfois causer des chocs sceptiques dans les pires de cas, ou simplement des plaques irritantes. Pour l'instant, pour cette préparations et plusieurs autres d'ailleurs, nous sommes encore obligés de prévoir des composés additionnels pour éviter ces désagréments... »

Ichirô était quelque peu gêné de devoir apporter cette réponse à la jeune femme, car elle témoignait en réalité de sa propre ignorance. Une ignorance toute relative, bien sûr, mais qui demeurait pour lui un frein à l'avancée des soins au sein du village, des opportunités potentielles manquées de guérir voire de sauver d'autres personnes. Les progrès dans le domaine de l'herboristerie se payaient souvent avec de nombreux échecs chargés de conséquences, il était donc plutôt compliqué d'apporter des améliorations à un protocole ou à un composé en prévoyant toutes les issues possibles et sans faire d'erreur de dosage. Fort de cette frustration, le Gembei n'en demeurait pas moins décidé à faire avancer son projet avec l'aide de tous ceux qui voudraient et pourraient lui apporter leur soutien. Nami, cette jeune eisei-nin qui venait de rejoindre les rangs des médecins de l'hôpital, semblait pour sa part témoigner un intérêt certain pour les méthodes que souhaitait mettre en avant le trentenaire, et ce dernier n'hésiterait pas à lui faire part d'autant de détails qu'elle le souhaiterait.

« Oué, bonjour. Enfin, bonsoir plutôt. Pas mal du tout, en fait. Pour ça que je remercie ce gars-là. C'est pas ma voix qui changera grand chose pour ses projets, mais ses mixtures là, elles sont drôlement efficaces. J'ai encore mal, oué, mais vraiment pas autant que la première fois où ce genre de saloperie m'était tombée dessus. J'ai pas encore vu grand chose de mon flanc, mais je sens que c'est plus détendu que la fois où on m'avait greffé de la peau. Le cou, bah, ça tire... De façon normale, quoi. »

Notant également mentalement les réponses de Kanzuki, Ichirô hocha légèrement la tête à chaque phrase de ce dernier. Il connaissait bien les effets de ses mixtures, mais savoir si elles rencontraient ou non une résistance particulière dans tel ou tel organisme était toujours une information bonne à prendre. A ce moment là, Kaito réapparut dans le dos du duo, toujours placé devant le lit de Kanzuki, s'excusant de son retard. Ichirô fut ravi de le revoir, son retour rapide signifiant que les nouvelles de son autre patient étaient plutôt encourageantes. Prenant la discussion en cours de route, le jeune homme interrogea à son tour Ichirô, sur son approvisionnement cette fois ainsi que sur les procédés qui avaient mené à l'invention de ses mixtures.

« Euhm, oui évidemment, on pourrait autant augmenter les quantités de produits qu'on augmenterait les livraisons de matières premières, logiquement. Pour être honnête... tout s'est fait un peu sur le tas, pour moi, au fil d'années d'expérimentations un peu hasardeuses. Je suis originaire de l'île d'Awaji, à l'ouest. On avait pas grand chose, là bas, mais... la flore y était assez variée, et les problèmes malheureusement assez nombreux, pour que j'ai beaucoup de choses à tester... De fil en aiguille, j'ai affiné certaines combinaisons eeet... me voilà aujourd'hui, à essayer de faire profiter le plus de patients possibles de mon expérience !

Merci, Kanzuki-san, pour votre temps. Nous allons vous laisser vous reposer


- Pas de quoi. Vraiment. »

Sur ces mots, le Gembei intima à ses deux comparses de quitter la pièce en sa compagnie : de la main, il leur fit signe de les suivre dans une petite pièce à part dans un couloir adjacent, dont les murs étaient couverts d'étagères plus ou moins ordonnées pleines de bocaux, de produits et de végétaux sous diverses formes.

« Ici, c'est... comme qui dirait mon espace. C'est vraiment pas grand, mais ça me suffit pour essayer de nouveaux mélanges, quand j'ai le temps et surtout... quand la nécessité survient. J'ai en effet certaines idées de mélanges pas encore testées, que je pense êtres bonnes, mais... avec lesquels il serait malavisé de traiter un patient qui ne court pas de danger immédiat. Les risques, même si je pense qu'ils sont minimes... peuvent se révéler bien trop grands. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hageshii Nami
Informations
Grade : Genin
Messages : 67
Rang : C

¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] EmptyLun 22 Mai 2017 - 20:24

Malgré sa curiosité et son indiscrétion, Ichiro répondit sans tergiverser à Nami. L’ajout de cette potion alors que les pâtes couvraient l’ensemble des besoins avait une réelle utilité, empêcher la mort du patient. Cette méthode de soin peu conventionnelle en était à ses débuts. J’imagine que les ressources sont limitées pour ceux qui souhaitent la pratiquer. Cependant, avec un laboratoire digne de ce nom, ils arriveraient certainement à extraire les composées par un procédé plus hygiénique. En effet, les plantes, dans leur milieu naturel, sont en contact avec divers animaux qui peuvent y déposer leurs bactéries, virus ou autres maladies. Il parait certain que si les feuilles ou autres parties de la plante sont incorporées directement dans les pâtes, elles amènent avec elles tous leurs inconvénients.

« Je vois, il faudrait trouver le moyen d’identifier les molécules curatives présentes dans les plantes que vous utilisez et trouver ensuite le moyen de les extraire. Ainsi, vos pâtes ne comporteraient plus que les composés curatifs et non plus les bactéries néfastes pour le patient. Je n’y avais pas pensé avant. »

La dernière phrase de Nami trahit bêtement son intérêt pour ce domaine. Elle jeta un regard en coin au grisonnant, comme pour voir sa réaction, mais n’osa pas le regarder droit dans les yeux. Après tout, l’ancien échangeait volontiers ses recherches et ses résultats, témoignant de sa volonté de partage et de faire progresser cette nouvelle méthode de soin.
Ce fut ensuite au patient d’exprimer son ressenti. La guérison des brûlures apporta des résultats concrets et il expliqua lui-même la différence entre sa précédente greffe et cette nouvelle technique. L’herboristerie évite d’utiliser les méthodes dites de l’autogreffe ou de la culture de peau in-vitro. Ces méthodes conventionnelles sont gourmandes en temps et en main-d’œuvre. Lors d’invasion du pays, il serait intéressant d’avoir des quantités importantes de ces pâtes pour soigner le plus de monde possible. C’est d’ailleurs sur ce point que Kaito, qui venait de les retrouver, mit le doigt.

‘Un croquis vaut mieux qu’un long discours’, Ichiro dévia cette célèbre citation et dévoila son placard à balais qui lui servait de bureau. Des étagères fixées un peu partout sur les murs, toutes recouvertes de bocaux en tout genre contenant chacun divers végétaux plus originaux les uns que les autres.

*C’est ça qu’il me faut mais en plus grand … Avec des appareils optiques précis, des moyens d’extraction adéquats et une collection de plantes importantes, je serais en mesure de développer toutes sortes de potions, baumes, infusions ou encore antidotes pour soigner notre peuple. Et s’il le faut, nous construirons des serres pour cultiver en quantité les plantes les plus importants, comme pour soigner les brûlures ou les plaies. Je ne sais pas s’il s’en rend compte, mais nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère pour la médecine. Trop longtemps, il a considéré sa médecine comme alternative, il faut que je lui donne un coup de main pour passer à la vitesse supérieure. Kiri devrait retrouver prochainement son indépendance, une médecine peu coûteuse et facile à produire pourrait être un des pilier de notre renouveau.*
« Je dois vous avouer que je suis impressionnée par vos découvertes, mais aussi par votre patience. Apparemment, cela fait des années que vous penchez sur le sujet, à aucun moment vous n’avez baissé les bras ? J’imagine qu’on a dû vous rire au nez quand vous exposiez vos thèses, certains sont tellement hermétiques au progrès. Et devoir presque vous cacher dans un endroit si petit ? La recherche a besoin de fond pour avancer. Et il faut des moyens colossaux. Il serait temps pour vous, pour nous, d’avoir un véritable laboratoire tout équipé. Les preuves sont là, ça marche. Je suis trop jeune pour aller voir la direction, si seulement nous avions quelqu’un d’assez gradé avec nous pour les convaincre de nous consacrer une aile. Ou tout au moins un des bâtiments annexes qui ne sert plus à rien, nous pourrions créer des serres à côté, certaines pour la production de masse, d’autres pour la reproduction des espèces rares.»

Emballée par ce que venait de lui montrer le genin, Nami déballa son sac et toutes ses idées. Il leur fallait maintenant trouver le moyen de formuler une requête auprès de la direction. Trop jeune et impatiente, Nami espérait n’avoir pas brusquée le trentenaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki Tôta
Informations
Grade : Genin
Messages : 110
Rang : B

¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] EmptyMar 30 Mai 2017 - 12:35


Je ne pus cacher mon admiration. Le trentenaire était vraiment doué. Il avait réussi tout cela parce qu’il avait su se débrouiller avec le peu de moyens qu’il avait sur son île d’origine. Il avait su utiliser la flore de son environnement afin de créer des remèdes et autre pour aider la population. Et voilà où ça l’avait mené aujourd’hui. Clairement, son travail était sous-estimé. Je fus tiré de mes pensées quand l’homme en question offrit ses salutations au patient, et je fis de même avant de suivre mes deux collègues en dehors de la chambre.

Ichirô-san nous conduisit ensuite dans son petit laboratoire, et je regardai avec attention tous les produits et instruments qu’il possédait. Même si la pièce était assez petite, il avait réussi à l’organiser pour pouvoir bien travailler. Je hochai la tête à ses propos. Il était vraiment quelqu’un de bien. Même s’il avait des idées et fait des mélanges, il n’était pas près à risquer la santé des patients pour assouvir ses ambitions.

Clairement, il avait tout ce qu’il fallait pour être un bon médecin. Nombre de ceux prétendant posséder ce titre étaient juste des personnes qui voulaient imposer leurs idées et inventions poussant souvent leur ambition avant la santé du patient, ce qui était une grave erreur. Une question me vint soudain à l’esprit.

- Vous cultivez vous-même vos plantes ou est-ce que vous utilisez la flore locale ? Car si vous cultivez par vous-même, vous pourriez peut-être obtenir un terrain exprès de la part de la direction afin d’augmenter votre production.

En parlant de direction, Nami-san souleva un point qui me fit sourire.
- Je peux vous assurer que la direction est déjà au courant de tout les progrès d’Ichirô-san. La seule chose qui freine mes parents sont quelques conseillers qui ne veulent pas de la médecine alternative. Mais soyez assurés que d’ici quelques mois, voire semaines, le reste du conseil et mes parents auront convaincus les plus réticents et que des fonds vous seront offerts pour favoriser vos recherches.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Mamoru Kosuke
Informations
Grade : Genin
Messages : 138
Rang : B

¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] EmptyVen 2 Juin 2017 - 11:16

Inviter ainsi deux autres médecins dans son « antre » était quelque chose d'assez particulier pour Ichirô. Depuis on arrivée à Kiri, il avait du s'habituer à beaucoup de choses qui s'étaient imposées à lui, mais cet aspect de sa vie, de sa personnalité, de ce qui le constituait, c'était bel et bien la première fois qu'il pouvait ainsi le partager. Mais pour partager, encore fallait-il s'ouvrir aux autres, une initiative pas toujours évidente pour un homme habitué à vivre seul avec lui-même, puis avec sa fille, pendant de nombreuses années. Toutefois, lorsque le Gembei était « récompensé » pour son ouverture sur autrui comme il l'était présentement en compagnie de Nami et Kaito, un sentiment de profond contentement s'emparait de lui. C'était comme envoyer un message à la mer et en recevoir une réponse, bien plus tard, une réponse réconfortante et propice à un changement bénéfique. Ce fut en tout cas ce que le trentenaire ressentit en écoutant ce qu'avait à lui répondre Nami, la nouvelle venue au sein de l'hôpital. Celle-ci semblait en effet admirer, d'une certaine façon, les méthodes et procédés qu'il employait et qu'il tentait de peaufiner et d'améliorer. Selon elle, davantage de moyens devraient être alloués à ces recherches et à l'approvisionnement qui leur était indispensable, et à la pensée d'une aile entière dédiée à ce type d'études et de cultures, Ichirô sentit son cœur s'emballer.

C'est alors que Kaito intervint à son tour. Et, dans son phrasé, une information toute bête se glissa, une information qui n'avait pas été jusque là connue du Gembei. Ainsi donc, ce jeune Yamamoto... était le fils des même Yamamoto qui codirigeaient l'hôpital ? La nouvelle, qui n'en était pas vraiment une dans la bouche de Kaito, laissa Ichirô quelque peu bouche bée, mais il se força à répondre avec toute la retenue possible.

« Euhb- Et bien, je me fournis chez quelques détaillants au marché pour les produits les plus communs quand j'ai besoin de quelque chose et, sinon, j'ai déjà aidé quelques équipes à brasser les montagnes pour trouver des quantités satisfaisantes de plantes et de racines, mais... il est vrai que mener ce genre de petite expédition peut vite devenir lassant et parfois même peu productif. Mais une aile entière... des serres de culture... J'avoue Nami-san, Kaito-san, qu'il s'agirait de conditions absolument idéales ! Je suis... vraiment ravi que vous accueilliez aussi bien mes travaux, ça me fait plaisir, mais... Kaito-san, j'ignorais totalement ton lien de parenté avec « ces Yamamoto » là. Je te prie de m'excuser si j'ai pu paraître irrespectueux par le passé. Après tout, les débuts n'ont clairement pas été très... faciles !

Mais si des fonds pouvaient se débloquer, alors... alors nous pourrions réellement cultiver nos propres variétés, les arranger à nos besoins, même, pour gommer les effets indésirables de certains produits... On ne manquerait jamais de rien qu'importe la saison, et avec du matériel de pointe... qui sait ce qu'on pourrait arriver à faire... ! 
»

Exalté, Ichirô l'était totalement. En brassant ces idées qui lui auraient paru irréalisables quelques heures auparavant, il se surprenait à éprouver une forme d'excitation guillerette, tel un enfant face à de nouveaux jouets qui seraient bientôt les siens. Combien de vies il pourrait sauver, dans ces conditions, combien de vies...

« La patience, Nami-san, finit apparemment par payer. J'ai eu beaucoup de bas par le passé, c'est un fait, mais la nécessité faisait loi : je ne pouvais pas simplement baisser les bras et ne rien faire, ne rien tenter, et même une fois arrivé ici à Kiri, cela m'était inconcevable. Les démêlés avec les médecins en chefs et l'administration, en soit, ne sont rien face à ce désarroi que j'ai pu vivre parfois sur Awaji, dans toute mon impuissance... Aujourd'hui... si... si nous travaillons ensembles à ce projet... Je ne vois pas ce qui pourrait nous arrêter. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] ¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

¤ Une garde comme les autres ~ [Ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-