N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Les Arts de l'Illusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptyDim 2 Avr 2017 - 22:16

Il était à peine plus de sept heures du matin alors que j'entrais dans l'une des salles d'entraînement de l'académie shinobi.

Aujourd'hui, j'avais rendez-vous avec un dénommé Bankichi Hyuga pour un entraînement dont le sujet principal serait le genjutsu. Un art que je maîtrisais déjà, mais dont je voulais absolument approfondir la connaissance. Hors, le souci de Konoha, c'est qu'il n'y avait pas tant de monde que ça qui était bercé dans l'art de l'illusion. A part Mizuki pour être honnête, je ne connaissais personne d'autre et c'était un peu décevant, mais je m'étais fait une raison et j'étais bien décidée à progresser seule sur cette voix, du moins sans véritable professeur pour me guider. Bankichi était normalement d'un niveau largement supérieur au mien, un niveau qui me permettrait de ne pas retenir mes coups, mais surtout, de me hisser vers le haut. Grâce à lui, je pourrais expérimenter de nouvelles façons sournoises d'utiliser mon genjutsu.

J'avais choisi une salle adaptée à mes techniques pour le coup. Le sol était recouvert d'un épais tapis végétal qui rendait la chose agréable. Profitant du peu de temps durant lequel je serais encore seule, je me changeais rapidement pour adopter une tenue sportive avant de commencer tout simplement à effectuer des mouvements d'échauffements. Ce n'était pas une chose courante dans la vie d'un shinobi, mais aujourd'hui, nous étions là pour un entraînement donc autant se préparer.

Je me laissais glisser au sol et m'allonger dans l'herbe pour effectuer divers mouvements avec mes jambes dans le but de m'échauffer. Cette petite manœuvre dura jusqu'à ce que la porte s'ouvre pour laisser rentrer un homme roux, le cousin de Ryokai sans aucun doute. Je me redressais d'un bon et je le saluais poliment :

"Bonjour Bankichi ! Merci d'avoir accepté de m'aider, c'est vraiment gentil ! J'avais beaucoup de mal à trouver des gens qui acceptent de se prêter à ce petit exercice ! J'espère que cela vous sera utile aussi !"

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Bankichi
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 810
Rang : A

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptyLun 3 Avr 2017 - 13:08

Aujourd'hui je suis Bankichi, le mec sympa qui cherche à aider son prochain à se perfectionner dans l'art de tuer son autre prochain.

Hum, maintenant que j'y pense, formulé comme ça c'est un peu bizarre quand même.

Bref, vêtu de mon kimono vert et de mon bandana noir je me dirige vers l'Académie Shinobi. J'ai un peu de nostalgie quand je traverse ces murs. Des regrets aussi, chaque fois que j'aperçois un aspirant genin dans ces longs couloirs. J'ai vu trop souvent des gamins mourir dans mon métier. Beaucoup trop souvent. Voir à des kilomètres n'est pas toujours une bénédiction, surtout quand on est incapable d'être physiquement là où notre regard peut porter. Aujourd'hui, je viens pour un cours. Un cours réciproque. Une genin expérimentée - une Hayashi - cherche à s'améliorer dans l'art subtil et complexe du genjutsu. Je cherche à ne plus jamais perdre contre Dokuro.

Qui c'est Dokuro ? Précisément, je ne le sais pas. C'est le souci avec ces collègues de l'ANBU, on peut pas les inviter à boire un verre après le boulit. Mais en tout cas, je veux me blinder contre ses techniques qui embrument l'esprit. J'ai travaillé de mon côté pour une partie, mais je pense avoir besoin d'un petit peu d'aide.

J'ai rendez-vous dans la salle 054 qui se trouve devant moi. J'ouvre la porte. La pièce est couverte d'un tapis végétal - venant d'une Hayashi je suis nullement étonné. Au milieu, je vois une jeune femme aux cheveux d'argent ondulant avec ses exercices d'échauffement. Elle s'adresse directement à moi avec beaucoup d'énergie, de motivation et semble déjà savoir qui je suis. J'ai un large sourire tandis que je m'incline devant elle humblement.

"Leika je suppose ? Enchanté ! Je vois que je ne dois pas me présenter."

Je me redresse et je réponds à ses doutes.

"Et bien écoute, nos besoins respectifs convergent. Il se trouve que je me suis fait latté par Dok... heu...oui non...bref hum."

Je me retiens. Dokuro est un nom de code ANBU, et serait assez étrange comme prénom. J'ai failli faire une potentielle boulette et faire exploser ma couverture ANBU. Je toussote, prétexte qu'il fait chaud dans la pièce et je recommence.

"Je rembobine. Un Yamanaka m'a mis la paté, et hors de question que je lui demande de m'entrainer à résister à ses illusions à lui. J'ai quand même un minimum d'orgueil masculin mal placé." Je lui fait un petit clin d'oeil avec mon Byakugan vert" J'aurais besoin de revoir mes techniques de libérations de genjutsu. Je suppose qu'une maitresse des illusions comme toi doit en savoir un paquet là-dessus non ? Apprends-moi une technique Kai de haut niveau, et je serais un cobaye on ne peut plus volontaire pour toutes tes expériences."

Je m'arrête et je lève un index avant d'ajouter malicieusement dans un grand sourire.

"Enfin, presques toutes."

Que cette dame n'imagine rien, je suis jeune et innocent. Absolument pas pervers. Non, pas du tout. Je peux m'arrêter quand je veux, c'est la preuve que je suis pas drogué, vrai ? Et puis, ce que je fais aux onseis, c'est purement pour protéger le village des infiltrations ennemis. D'ailleurs, c'est pas moi, j'ai un alibi. Il faut faire contre mauvaise fortune bon coeur.

"J'ai des réserves de chakra assez conséquentes par rapports aux tiennes, et je suis assez solide, donc de ton côté tu pourras donner tout ce que tu as envie."

Je m'apprête à lever un index pour ajouter quelque chose, puis je me retiens. Il serait bon ton de commencer un petit entrainement plutôt que de partir dans ce genre de dérives.


Dernière édition par Hyûga Bankichi le Lun 17 Avr 2017 - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptySam 8 Avr 2017 - 10:08

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a le sens de l'humour. Alors qu'un mince sourire s'étire sur mon visage en réponse à sa réplique pour le moins, pleine de sous-entendu, je laisse mon chakra se déverser de par mes pieds, pour faire fleurir l'herbe sur laquelle nous marchons afin de libérer les premiers effluves qui le plongeront dans un genjutsu, en profitant de notre discussion pour faire diversion quant à ma procédure sournoise.

L'art de l'illusion, c'est aussi la maitrise de la sournoiserie, il faut savoir se montrer discret dans tout ce que l'on entreprend. Je continue à discuter avec lui le temps que l'odeur de mes créations viennent lui chatouiller les narines :

"Je ne sais pas si je peux vraiment vous aider à apprendre un Kai de haut niveau, mais je peux au moins essayer de vous y aider !"

Une nouvelle fois, le sourire s'étend sur mes lèvres jusqu'à ce que je lui demande :

"Vous êtes sûre que vous allez y arriver ?"

Oui, parce que je ne veux pas commencer trop violemment avec lui, même si j'aimais pousser les choses jusqu'à mon plus haut niveau pour voir de quoi je suis réellement capable dans ce noble art.

Mon sourcil s'arque devant la question que je lui pose, car normalement, il est plongé dans mon illusion. S'en rendra-t-il compte ? A bas rang, j'aime bien influencer les émotions, je trouve que c'est une part intéressante de la maîtrise que je possède et lier les odeurs à ces dernières me semble une façon toute particulière de rendre les choses plus réelles.

J'aimerais tester quelque chose alors. Sans vraiment me laisser trop de temps de réfléchir et donc, de changer d'avis, je fais surgir une nouvelle odeur parmi mes fleurs afin de plonger le Hyuga dans une deuxième illusion pour voir comment il arrive à gérer l'accumulation de deux genjutsu différents et surtout, comme il y réagit.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Bankichi
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 810
Rang : A

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptyDim 9 Avr 2017 - 20:38

Leika me répond. Mais dans sa réponse vient une question. Elle me demande si je me sens capable d'apprendre des genjutsus de haute volée. La question est pertinente. Il est vrai que je n'y connais en rien en genjutsu, je ne comprends plus pourquoi j'essaie seulement d'apprendre à m'en défendre. C'est une faille dans mon répertoire que je me dois d'accepter. Ce n'est pas la mort de ne pas être invincible. Je peux jouer de mes forces plutôt que de perdre du temps et beaucoup d'énergie à tenter de couvrir des faiblesses.

Je pense qu'elle a raison. Ce n'est pas une bonne idée. Je me rend compte ici dans ce champs de fleur l'étendue de ma bêtise. Je balbutie des excuses. Je suis un sombre crétin.

"Je...suis pas certain..." Je me sens étrange. C'est bizarre, toute ma motivation est tombée d'un coup et... Je me rends compte que c'est pas normal. Foncièrement. C'est contraire à mon caractère. Enfin je comprends."Oh je vois. Pas bête du tout comme idée, ce genre d'illusion. Je dirais même, c'est plutôt de l'ordre de la compulsion et de l'hypnotisme, et quelqu'un qui ne cherche pas à gagner un combat a déjà perdu. Ha, Kai."

Je concentre du chakra et je lance une petite impulsion pour déloger l'illusion. Directement, je me sens mieux. Fort mieux. En fait, tout est parfait. L'ambiance, la kunoichi en face de moi. Je me rend compte à quel point elle est belle, a quelle point sa maitrise des illusions des avancées. J'ai le coeur qui bat la chamade, comme à la cour de récréation quand j'offrais des bonbons à des jeunes camarades de classe dans l'espoir de pouvoir leur faire un bisou sur la joue. En fait non, c'est presque un sentiment d'angoisse. J'ai une boule au ventre, qui grossit qui prend de l'ampleur. Qui me terrorise.

Qui est cette genin pour que...

Ah.

Oui. C'est experte en illusion. En sournoiserie, capable de modifier mes sentiments aussi facilement que je peux fermer un tenketsu. Elle l'a déjà montré précédement.

"Et je ne pense pas que je me sentirai aussi bizarre pour une kunoichi habillée. Surtout si elle maitrise les illusions. Kai."

J'en profite pour activer mon Byakugan. Je vois du chakra se déverser par les pieds de la jeune ninja dans le sol jusqu'aux plantes. Hum, un genjutsu olfactif ? Ou visuel sur les plantes du décor ? C'est intéressant. Dokuro était dans le visuel, ici c'est un tout autre registre. Le genjutsu est un art mystérieux mais qui se démystifie progressivement au fur et à mesure que je croise des pratiquants de cet art.

"A partir du moment où on sait qu'on a un utilisateur d'illusion en face de soi, il est nettement plus facile d'être critique. Mais on arrive presque à la limite de mes capacités. J'ai encore un peu de marge mais quand on monte trop haut dans la complexité de la technique, je n'ai plus les capacités pour m'en défaire."

Mon poids balance entre mes deux pieds. Je gigote un peu. Je n'ai rien contre Leika, mais j'aimerais tout de même qu'elle se rende compte qu'elle n'a pas un genin en face d'elle et qu'elle peut retirer ses gants pour traiter avec moi. Je me suis pris une grosse raclée contre Dokuro, je peux encaisser des genjutsus de plus haut niveau. Sans sourciller.

Spoiler:
 


Dernière édition par Hyûga Bankichi le Lun 17 Avr 2017 - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptyVen 14 Avr 2017 - 17:23

Pris dans mon piège, je pourrais être vraiment déçu de l'homme devant moi. Moi qui ne suis qu'une simple genin, voilà que je le laisse sombrer dans mes pièges assez facilement. Je lui souris, lorsqu'il s'en libère une première fois, hors, il ne s'attend peut-être pas à la seconde illusion dans laquelle il baigne déjà depuis quelques minutes et lorsqu'il s'en libère que rigole franchement de bon cœur :

"Désolée ! Je voulais juste vous tester un peu et je préfère y aller aussi en douceur. Je sais le traumatisme que l'on peut ressentir en se faisant plonger dans un genjutsu de haut rang, aussi, si vous le voulez bien, je préfère continuer avec la méthode douce comme je le fais actuellement en augmentant doucement la puissance de mes techniques. Surtout que désormais, vous connaissez ma capacité, vous y êtes donc préparé !"

Je m'installe à même le sol et l'invite à en faire de même. Pourquoi cela ? Tout simplement, car ça peut nous permettre de nous concentrer et surtout, d'être plus réceptif à ce qui nous entoure. Dès lors qu'il est face à moi, nous savons que nous sommes désormais dans l'exercice pur et dur, aussi, je ferme doucement les yeux pour me concentrer, car à partir de maintenant, mes techniques seront beaucoup plus sournoises, mais surtout, me demanderont beaucoup plus de chakra.

Je le regarde, puis, volontairement, je tire un paquet de cigarettes de ma poche. Cela fait plus d'un an que je n'ai pas touché à une cigarette, ça ne me manque pas vraiment, mais autant jouer le jeu à fond :

"Vous en voulez une ?"

J'essaye de me montrer agréable. Puis, je poursuis :

"Si vous voyez des défauts dans mes genjutsus, n'hésitez pas à me le faire remarquer, cela me permettra de m'améliorer moi aussi !"

Je lui souris, puis j'allume une cigarette et tire une longue bouffée de fumée avant de laisser cette dernière s'échapper de ma bouche avec un soupçon de plaisir non dissimulé :

"Hum …."

Je le regarde, puis le sentant prêt, j'annonce :

"Bon … Commençons !"

Je jette alors ma cigarette sur le sol et ce dernier s'embrase presque instantanément dès qu'elle touche l'herbe.
L'herbe flambe autour de nous et je profite de la douce odeur d'herbe grillée qu'il doit ressentir pour prolonger ma magie.

"Est-ce que ça va Bankichi ?"

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Bankichi
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 810
Rang : A

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptyLun 17 Avr 2017 - 18:03

Elle s'excuse de la faiblesse de ses entraves mentales et tiens a préciser qu'elle ne désire pas me traumatiser. Je lui souris. C'est gentil de sa part. Enfin, c'est pas comme si j'étais un jeune enfant. J'ai blessé, j'ai tué. J'ai failli mourir. Tout cela, j'aurais préféré ne pas devoir le faire, mais cela m'a rendu plus solide, plus fort intérieurement. Je pense honnêtement être relativement solide. J'estime qu'elle peut aller franco.

"Des capacités intéressantes pour une genin. Et merci de ta considération. Saches qu'être Jonin ne me dispense pas d'entrainement de désensibilisation."

Elle m'invite à m'assoir et j'accepte. Ma main parcourt le sol végétal. Je sens les différentes herbes, les fleurs. Je palpe l'humus et les plantes sous mes doigts, caressant lentement notre décors. Un talent Hayashi que je leur envie. Nous autre Hyûgas nous ne sommes pas des artistes, et nos dons ne nous le permettent pas, là où les Hayashis peuvent construire une maison en quelques mudras, faire refleurir un jardin ou créer différents objets.

Leika me propose une cigarette.

"Non merci. Je ne fume, et l'odeur de ces saloperies donnent l'alarme à des kilomètres."

La Hayashi tire dessus en une longue bouffée. Elle semble tirer son pied. Elle me regarde, puis lance la clope. La cigarette tombe au sol.

"Que..."

Je vois le tapis végétal s'embraser tout autour de nous. Et Leika qui reste impassible. Pourtant, je sens cette chaleur sur ma peau et surout cela m'arrive comme une montage dans la figure, mais je comprends que dans une pièce si étroite, ces flammes sont super dangereuses pour nous.

Est-elle sotte ?

En plus, il s'agit de l'Académie. Il y a pleins de gosses. La panique me gagne. Non. Non. Leika, ressaissis-toi. Je me relève subitement.

"Non, ces flammes... On va brûler vif, tu ne le vois pas ? Leika... Je... Je ne veux pas avoir la mort d'une genin sur la conscience. Et le bâtiment avec tous ces enfants dedans... NON. Je dis NON ! PAS UN INNOCENTE SACRIFIE DE PLUS !"

J'écarte mes deux paumes et je tourbillonne tout en éjectant du chakra dans un volume non négligeable. Dans mon esprit embrumé et paniqué, je compte éteindre ce début d'incendie rapidement et efficacement. Je ne réagis pas dans le domaine du logique, mais du réflexe raisonné. J'en oublie le cours, la raison pour laquelle je suis là. Je suis porté par un torrent d'émotions contradictoires.

Le kaiten repousse tout... mais les flammes restent présentes.

Ma panique continue mais mon esprit logique reprend le dessus. Un feu qui survit à une projection ? Les flammes ne vacillent même pas, intangibles à ma technique. Impossible... et puis cela ne ressemble pas à Leika de rester stoïque. Oui, je me suis fait avoir par une illusion. Voir une deuxième illusion pour ma réaction disproportionnée. Je me calme tant que je peux avant de faire le signe du tigre avec mes mains.

"KAI. Kai. Hum... c'est embarrassant. Mais excellente idée de cacher une illusion dans une illusion. Je m'y suis vraiment cru. Par contre, une telle réaction de panique ne paralyse pas nécessairement un adversaire. Il peut avoir une réaction forte... à l'image de ce que j'ai eu. C'est moins facile à détecter, et c'est un bon avantage dans certaines situations, mais l'effet secondaire peut-être difficile à prévoir pour toi. Autre point... il faudrait peut-être que tu fasses semblant de réagir à tes propres illusions pour donner l'impression qu'elles sont réelles ? Faire semblant d'avoir chaud, dans notre cas, qu'il y avait vraiment un incendie ? Je te propose des pistes, à toi d'en faire le tri."

J'essaie de siffloter pour cacher mon embarras. Oui, ces illusions-là étaient plus difficile à détecter. Pas de doute, cette chuningenin a du talent. Beaucoup de talent. Ses illusions sont proches de celles de Dokuro qui fait partie des ANBU. Admettons, Dokuro est un peu faible pour un Anbu mais soit. Je me rassied. Et je me jure de me concentrer pour la prochaine fois. Je ne me laisserais pas faire aussi facilement, promis juré craché.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptyMar 18 Avr 2017 - 21:15

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le Hyuga fut assez réactif à l'utilisation de mon genjutsu. Lui qui voulait passer immédiatement à l'étape la plus difficile, je me sentais bien heureuse de ne pas l'avoir écouté et d'avoir fait les choses graduellement.

Cela ne m'empêcha cependant pas de me prendre une technique du Hyuga qui me projeta quelques mètres plus loin sans pour autant briser mon genjutsu.

"Aie !"

Ma joue heurta brutalement le sol et alors que l'illusion semblait disparaître enfin de l'esprit du Hyuga, je me redressais en massant cette dernière avant de faire de même avec mon dos pour retourner vers mon supérieur, légèrement inquiète de sa réaction. À ses remarques, je répondis cependant :

"Je sais… Je voulais vous faire un point de repère pour éviter que vous ne soyez trop perturbé par mon illusion, mais visiblement ça n'a pas trop marché !"

Je baissais la tête un peu déconfite avant de récupérer ma cigarette encore allumée au sol et de l'éteindre contre une pierre avant de la glisser dans une de mes poches :

"C'est pour ça que je préfère y aller doucement avec vous. Mes genjutsus ciblent principalement le sens olfactif ce qui les rend particulièrement puissant. À moins d'arrêter de respirer, vous ne pouvez pas vraiment y échapper, car j'arrive même à enclencher les papilles gustatives grâce à l'odeur."

Je savais que de ce côté-là, quand on ne connaissait pas mes compétences, on avait des chances de tomber entre mes griffes rapidement. Je me réinstallais donc en face de lui après qu'il est repris un peu contenance. Cependant, je pouvais voir qu'il était embarrassé par ce qu'il venait de se passer :

"Ne vous en faites pas !"

Je n'avais aucun intérêt à répéter ce qu'il venait de se passer. Bankichi était là pour m'aider à progresser et je savais que ça serait aussi une véritable torture pour lui dans la finalité :

"Bon, reprenons ! Je vais augmenter toujours un peu l'intensité d'accord."

Je fermais les yeux et une nouvelle fois, je forçais mon chakra à agir sur le petit environnement autour de nous pour faire jaillir de nouvelle fleur produisant à leur tour un délicieux parfum sucré. Cela me permit de construire ce coup-ci une illusion beaucoup plus élaborée que les précédentes. Moins agressive, mais agissant réellement sur l'esprit afin de modifier sa vision de l'espace.

Cependant, je ne comptais pas en rester là, car le but était de le préparer à toutes les éventualités. De nouvelles fleurs firent leurs apparitions autour de nous et bientôt, les effets s'en firent ressentir.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Bankichi
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 810
Rang : A

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptySam 22 Avr 2017 - 16:19

A présent complètement calme, je m'assieds devant la genin aux multiples talents. Son style est très particulier. Très différent de Dokuro, oui, mais elle joue également dans ses forces. Une Hayashi a facilement accès à la création de parfum et d'odeurs enivrante. Elle s'en sert du coup pour véhiculer ses illusions. J'aime bien cette façon de penser "out of the box". C'est à la fois une preuve d'adaptabilité et d'intelligence.

Ce faisant, elle sort du prototype Hayashi et se permet d'être en-dehors des prédictions adverses.

Evidemment, rien ne l'empêche de jouer sur les deux tableaux, mais j'ignore si c'est le cas. Je préfère du coup prodiguer un petit conseil. Peut-être mal placé, peut-être déjà d'application.

"Hum, ce n'est pas une mauvaise stratégie en soi. Cela dit, il y a une règle d'économie qui stipule de ne pas mettre tout ses oeufs dans le même panier. Autrement dit, il faut toujours avoir un plan B si tu tombes contre quelqu'un qui n'a pas d'odorat, ou si la zone de combat ne permet pas la diffusion d'odeur et de parfum. J'ai en tête certaines capacités futon par exemple."

Le Kaiten, est un autre exemple. La projection engendré par le courant d'air pourrait tout à fait contrer ce parfum. C'est dangereux. A la fois l'idée est bonne et à la fois il faut essayer d'en évaluer toutes les coutures. Les forces. Les faiblesses. On peut largement augmenter sa polyvalence en recoupant les sources et augmenter ses possibilités. Elle pourrait y mixer des illusions visuelles et auditives. Cela pourrait déstabiliser l'adversaire et surtout dissimuler ses armes plus efficacement. Notre guerre est également une guerre d'informations.

Leika me dit qu'elle compte augmenter l'intensité des illusions et, ma foi, je ne suis absolument pas contre. J'ai envie de pousser mes limites, mes retranchements face à ces attaques mentales. Être à la merci de quelqu'un ? Après Dokuro, plus jamais. Jamais. Enfin, du moins, en théorie. Et le meilleur d'apprendre, c'est l'expérience. J'apprends, je me remplis de savoir pour ne plus faillir.

L'environnement disparait ensuite pour être remplacé par une belle forêt tropicale luxuriante. Je perds presque la vision de ma partenaire d'entrainement derrière les arbres gigantesques, les lianes et autres signes de végétation presque alien à mon monde. Je siffle d'admiration devant la qualité de l'illusion. Cela dit... Il y a un mais.

"J'aime bien cette illusion-ci. Mais concrètement, à quoi elle sert en combat ? Mon but n'est pas d'être méchant, j'essaie d'être critique. J'ai un peu du mal à voir son intérêt... A part masquer des préparations végétales peut-être ? C'est une technique *rideau* c'est bien ça ? On se rend par contre rapidement compte qu'on est dans une illusion et c'est une faiblesse certaine. Admettons."

Je regarde autour de moi à l'aide de mon Byakugan, toujours assit. Je ne me sens pas différent. Suis-je sous l'effet d'une autre illusion ? Possible, mais alors je ne m'en rends pas compte. Peut-être que c'est parce que je suis assis ?

"Hum, c'est tout ? Je suis sensé sentir quelques choses ou..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptySam 22 Avr 2017 - 23:27

Une fois plongée dans mon illusion, j'eus la déception de constater que le Hyuga ne se montrait pas plus curieux que cela. Mais s'était un mal pour un bien en soit, car cela permettait de le laisser insensible à mon second genjutsu. Bien entendu, en combat, il était rare qu'un adversaire reste immobile de cette façon, mais cela me permettait d'envisager une stratégie encore plus déstabilisante avec la technique que j'avais mise au point. Je souriais à mon adversaire du jour :

"J'ai utilisé deux techniques en fait ! Mais comme vous ne bougez pas, vous ne ressentez pas l'effet de la deuxième. C'est intéressant, car ça me donne une mise en situation à laquelle je peux être confronté en combat et qui peut rendre ma technique inutile. Mais ça me donne aussi des idées pour l'exploiter d'une toute autre façon !"

Je lui souriais. Mais je voulais qu'il soit confronté à ce que j'avais fait auparavant, aussi, je lui demandais :

"Levez-vous et aller me cueillir la fleur là-bas !"

Je lui désignais un Iris à cinq mètres de lui environ. Ça serait sans nul doute une épreuve pour lui de l'atteindre, mais surtout :

"Ne brisez pas l'illusion par contre ! Je veux que votre cerveau apprenne à réagir face à ce genre de situation ! Ça va prendre un certain temps, mais je pense que vous devriez réussir à vous adapter ! Comme ça si ça vous arrivez un jour, vous ne serez pas pris au dépourvue !"

Et ça, ça pouvait toujours être intéressant au vu des situations que nous pouvions affronter jour après jour et surtout des capacités parfois curieuses de nos adversaires.

Je me redressais donc afin de m'éloigner un peu pour pouvoir l'observer lui et sa façon d'agir afin de corriger d'éventuelle erreur dans mon genjutsu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Bankichi
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 810
Rang : A

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptyMar 2 Mai 2017 - 20:58

Donc je suis bien sous l'effet d'une seconde illusion. Intéressant, je ne me sens pas différent. Peut-être qu'il faut une condition spécifique pour que cela s'active ?

"Oh, tu m'intrigues, Leika. Cette fleur-là ? Facile comme..."

J'essaie de me redresser. Cependant, en milieu de course, je sens que quelque chose me gêne fortement. Difficile de dire quoi mais je sais que je vais tomber. Je sens que mon équilibre n'est pas stable, et que le déséquilibre augmente au fur et à mesure que j'essaie de le compenser, comme une boucle de rétroaction négative. Et comme attendu, mes fesses tombent sur le tapis végétal. Heureusement, plus de peur que de mal car la mousse fait office de bon tatami.

"J'ai glissé chef !"

J'essaie de mettre mon poids sur mon pied gauche mais le résultat attendu ne colle pas à la réalité. C'est mon pied gauche qui s'est dressé. Hum, le mystère s'épaissit et je comprends mieux pourquoi je ne ressentais rien quand j'étais immobile. Ce jutsu nécessite que je sois en déplacement.

Evidemment, je sais que je suis sous un genjutsu, cela devient assez évident. Il faudrait une technique neurologique poussée pour répliquer cet effet. Je commente mes trouvailles à Leika à voix haute.

"Mes sens sont altérés ?" Je tente de bouger ma jambe droite et c'est la gauche qui agit. Je tente de lever ma main gauche et c'est la main droite qui se lève. "Inversés, pour être exact. Donc si je pense droite je bouge gauche. Intéressant en combat. Cependant, cela ne m'immobilise pas."

Je garde les yeux grands ouverts et j'essaie de penser au contraire de ce que je veux avancer. Le processus est délicat. Mes jambes tremblent sous les mini-impulsions contraires, mais j'arrive à me tenir debout. Ensuite, je dois faire attention à mon centre de gravité. Mes réflexes ne sont pas fiables, je dois compter sur ma vision seulement, et éviter tant que possible d'être en situation de déséquilibre. Je fais un pas, manquant de trébucher par terre. Le second pas prend du temps, un peu plus assuré. Les pas qui suivent deviennent presque mécaniques. Passablement contrôlé, ma démarche ressemble à celle d'une marionnette, et c'est difficile. Ma concentration est énorme pour une simple tâche. Je tends doucement une main pour cueillir la plante. Après une minute d'essais, j'arrive à la cueillir et je la brandis fièrement.

"Encore...un...peu... Voilà ta fleur ! Ton illusion ne m'a pas empêcher de bouger. Par contre, pourquoi ne pas faire une illusion d'une racine qui sort de la terre pour bloquer mes jambes ? Cela aurait l'avantage d'être complètement identique à une utilisation classique de ton don Hayashi. Autre question... tes parfums, est-ce que tu peux les faire avec du poison dedans ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptySam 6 Mai 2017 - 21:56

C'était la première fois que j'utilisais cette technique sur un être humain. D'habitude, je me contentais de m'exercer sur des animaux pour pouvoir peaufiner ma technique avant de l'employer sur le terrain, mais là, la voir en situation réelle était un véritable avantage pour moi.

Lorsque le Hyuga comprit enfin dans quoi il était plongé, j'eus un petit sourire montrant ma propre satisfaction personnelle. Le premier point était atteint, tout du moins, Bankichi semblait avoir besoin d'un certain temps d'adaptation :

"Oui, c'est ça ! En fait, cela inverse le contrôle du corps dans l'esprit de l'utilisateur ! Ce n'est pas un genjutsu très puissant, mais le but n'est pas là, de même qu'il ne sert pas à blesser ! Mais juste à gagner du temps !"

Je lui souriais avant de l'encourager à poursuivre l'expérience pour voir combien de temps il mettait à s'adapter à la situation présente. Cela prit plus de cinq minutes et je notais intérieurement cela sans pour autant cacher mon immense satisfaction.

"Le but de toute façon n'est pas d'immobiliser, mais de déstabiliser l'adversaire. Là, en entraînement, vous avez tout le temps nécessaire pour vous adapter et puis ça pourra vous servir si jamais quelqu'un vous plonge dans un genjutsu pareil. Mais en combat, si vous tombez dans une illusion pareille et que vous n'avez rien pour vous en défaire, je pense que ça peut être un avantage non-considérable, vous en pensez quoi ?"

En tout cas, c'était le but que je recherchais. Bankichi parvint non sans mal à ramasser la fleur que je lui avais demandée. Il me la tendit avec maladresse, mais également avec un sourire :

"Merci !"

Je humais son odeur avant de plonger mon regard dans celui du jeune homme tout en me dandinant sur place. Une nouvelle question fusa :

"Pour la raison que je t'ai évoqué précédemment ! Le but de cette technique n'est pas l'immobilisation, mais la déstabilisation de l'adversaire. En lui laissant la possibilité de bouger, je lui laisse également la possibilité de se blesser lui-même. Ça peut être un avantage !"

Mais nous n'en étions pas encore là et surtout, nous n'étions plus en situation. Je laissais cependant le jeune homme continuait à s'adapter à ce que je venais de faire pour être préparé au mieux.

"Du poison ?"

Je réfléchissais un moment avant d'avouer :

"J'y ai pensé un peu, mais c'est une branche très obscure de notre clan qui nécessite des compétences très particulières et …"

Je rougissais subitement :

"Compte tenu de mes relations actuelles… Non ce n'est malheureusement pas le cas…"

Mes relations étaient toujours aussi conflictuelles avec le clan et je ne pouvais damner personne à ce propos. Cela viendrait avec le temps. Mon sourire se fit difficile et je préférais reprendre sur la raison de notre présence ici :

"Bon ? On reprend ? Je peux augmenter de façon significative le niveau de mon genjutsu … Mais j'entre alors dans la zone que je qualifierai de torture."

Je le regardais pour essayer de lui faire vraiment comprendre la situation :

"Êtes-vous sûr de vraiment vouloir aller jusqu'à là ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Bankichi
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 810
Rang : A

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptyJeu 18 Mai 2017 - 23:15

Hum... des relations conflictuelles avec son clan ? J'en connais d'autres dans son cas. Je pense notamment à Ryokai, ce cousin de la branche principale que j'ai appris à connaitre depuis peu. Nous avons fait un duel des plus magnifique sous un clair de lune, dans un dojo Hyûga. Lui aussi subit un conflit. Mais les attitudes sont très différentes. Là où Leika est triste et mélancolique sur la situation, Ryokai est fureur et détermination. Je devrais peut-être les présenter l'un à l'autre ? Cela serait intéressant comme mélange de personnalités.

Je secoue la tête et je me focalise sur le moment présent. Je toussote. En tant que Jonin, je me dois d'aider mes jeunes pousses à atteindre leur plein potentiel. Comment puis-je aider Leika ? Et bien, par de la théorie !

D'un point de vue purement stratégique, tu devrais avoir deux sortes d'illusions. Celles efficaces, brutales, bourrines. Celles-là, tu peux les utiliser sur un utilisateur qui ne pourrait pas s'en défaire. Un guerrier spécialiste du corps-à-corps par exemple. Ou un spécialiste du ninjutsu.


Cette partie là, Leika l'a déjà bien intégré. Disons que cela va de soi. C'est une structure à trois étages. Nous autres shinobis sommes des guerriers de l'ombre et de la fourberie. Tout doit être dissimulé, caché, mystifié. L'art du genjutsu est le substrat ultime de cette fondation martiale. Je lève ma main et je fais un signe de deux avec mes doigts pour signaler mon second conseil - et ce toujours sous l'effet de son genjutsu auquel je me suis presque totalement habitué.

Dans un second temps, tu devrais avoir des techniques d'illusions qui sont indécelables ou qui ressemble à s'y méprendre à des techniques ninjutsus. Des faux clônes, une fausse attaque purement illusoire mais qui déstabiliserait un adversaire, ou des techniques ressemblant à des techniques Hayashi. L'idée est qu'une telle illusion ne déclenche pas la suspicion dans l'esprit d'un adversaire et il ne pensera pas à faire un kai. Une autre possibilité est de lancer deux fois la même illusion. Cela peut aussi troubler quelqu'un de faire un kai mais de toujours subir les effets d'une technique. Il peut venir à douter de l'efficacité de son kai, voir même douter qu'il est véritablement sous l'emprise d'une illusion.


Cela, c'est déjà un peu moins directe comme réflexion. Cela coule de source, mais cela demande déjà une certaine maitrise du sujet théorique un peu plus poussé. Ou de l'expérience. Moi, je parle d'expérience, parce que j'ai déjà bien subi de multiples genjutsus dans ma carrière. Le point d'orgue est ma rencontre avec Dokuro qui est un véritable enfoiré, mais qui m'a appris cette seconde leçon.

Dans un troisième temps, contre des ennemis qui savent que tu utiliser du genjutsu, tu devrais utiliser du ninjutsu qui ressemble à du genjutsu par un caractère excentrique ou originale. Par exemple, des spores psychotropes dont je t'ai parlé. Rien ne t'empêche d'investiguer par toi-même comment faire. Tu me semble déjà suffisamment autocritique pour pousser ta maitrise de l'illusion à un haut niveau, je ne pense pas qu'une ou deux plantes vénéneuses vont pouvoir t'arrêter bien longtemps. Voilà ce que j'ai à te dire là-dessus, mes trois conseils.


Cette troisième leçon, je l'ai apprise par moi-même. Je lève un troisième doigt sur ma main. Voyez, je cherche systématiquement à cacher mon style de combat. Si je peux cacher que je suis un Hyûga quelques minutes, cela sera autant de temps où un adversaire ne saura pas avec certitude l'intégralité de mes capacités. Le clan Hyûga est connu, célèbre pour ses yeux et son juken. J'ai tout intérêt à cacher ces avantages et à faire croire que mon taijutsu est du ninjutsu. De manière identique, je réfléchis à faire prendre ma sensorialité pour des illusions visuelles. J'ai une ébauche d'idée mais... focus, Bankichi. Concentration. Je me dis que Leika peut adopter le même principe. Enfin, voilà.

Et maintenant que j'ai autant parlé, j'ai évacué mon stress. Je suis prêt pour la suite. Fais-moi subir ton pire Leika.


Je crispe ma mâchoire, prêt à subit cauchemards et douleurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptyDim 21 Mai 2017 - 1:13

Bankichi est plutôt sympathique dans son genre. Il m'expose un petit court de théorie. Cela me fait sourire, mais je prends vite note de ses remarques. D'une part, parce que ça reste intéressant malgré tout, d'autre part, car il me donne le point de vue d'un adversaire face à mes genjutsus. J'ai beau jouer les malines, je n'ai pas fait beaucoup de combat et je pense sincèrement que tout conseil est bon à prendre.

Là ou son argumentaire me fait d'autant plus sourire, c'est que ce dernier recoupe parfaitement l'étendue de mon panel de technique.

Lors de notre entraînement, je ne lui ai pas montré tout mon savoir-faire, car nous n'étions pas là pour ça. Mais je me retrouve un peu dans toutes ses explications. Cependant, je ne tiens pas à le vexer. Non, loin de là. Je préfère de loin me montrer polie et courtoise en approuvant gentiment ses paroles et en le remerciant :

"Merci pour tous vos conseils…. Je vais essayer de travailler là-dessus pour me perfectionner au mieux alors !"

Oui, parce qu'au fond, c'était vraiment des très bons conseils qu'il venait de me donner là. C'était ceux d'un homme d'expérience qui partageait avec moi sa connaissance des combats. Ce n'était pas une mauvaise chose, bien au contraire. Je sentais clairement que je sortirais grandit de cet entraînement même si là base n'était pas là.
Bon, il me semblait quand même bien déterminée à subir beaucoup plus que ce que j'avais fait jusqu'à présent. C'était dur pour moi de devoir lui infliger ça. Je savais la capacité autodestructrice de ma technique. Je savais le mal qu'elle pouvait faire et l'infliger sur un ami… Un allié… Hum …

Je m'éloignais un peu de lui, marchand quelques pas pour prendre de la distance tout en dissipant l'illusion qui troublait encore ses mouvements d'un simple claquement de doigts. S'il était sûr de lui après tout, je ne pouvais pas empêcher cela.

Je me positionnais enfin face à lui, mais je gardais les yeux rivés sur le sol. J'avais besoin d'un peu de temps avant d'agir, mais mes mains formèrent d'elle-même les mûdras mettant en place ma technique. Des fleurs fleurirent de partout autour de nous tandis que deux puissantes lianes sortaient du sol, fouettant l'air tel des fouets avant de s'enrouler autour du Hyuga, le menottant, l'immobilisant.

Je relevais la tête, doucement jusqu'à ce que mon regard croise le sien, hors, ce n'était pas cela qui le ferait tomber dans mon illusion, mais bel et bien, toutes les notes sucrées de la multitude de fleurs qui venait d'éclore autour de nous.

Les lianes refermèrent leurs emprises autour de lui avec une force nouvelle, puis croissant de part et d'autre, elles commencèrent à lacérer ses vêtements jusqu'à atteindre sa peau, puis, tout aussi rapidement, c'est à l'intérieur même de son corps qu'elles commencèrent à percer, s'enroulant à travers même ses muscles et essayant de le désosser.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Bankichi
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 810
Rang : A

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptySam 17 Juin 2017 - 0:44

Je vois qu'elle hésite. Leika n'aime pas me faire du mal. Je ne l'a connais pas super bien, mais je pense ne pas me tromper. Du coup, je me mets de biais, je jette mes cheveux en arrière et je monte le pouce jusqu'à hauteur d'épaule. Et je prends la pose du mec cool. Printemps de la jeunesse, tout ça.

Quand tu veux...


Comme je n'ai toujours pas désactivé mon doujutsu, je constate que Leika mélange une technique de ninjutsu à ses essais d'illusions. Une masse végétale qui s'enroule autours de mes membres. C'est original. Je me laisse faire. J'ai le moyen de me sortir seul d'une telle technique, mais j'ai plutôt envie de me concentrer sur l'illusion. Et cette dernière arrive en toute puissance. Des lianes et des ronces qui n'ont rien de matérielles cette fois-ci s'approchent de moi - excellent Leika, j'ai un sourire tandis que je constate que tu appliques déjà les concepts dont je te parle.

Le sourire disparait très rapidement quand j'ai l'impression que les lianes plongent dans ma chair, s'enfoncent dans mon corps et mes tripes et s'agrippe autours de mes os. La douleur monte en flèche. J'ai l'impression que du fer sortant du four se plante en moi et me brûle de l'intérieur. J'ai aussi l'impression d'être écartelé, de subir des pressions terribles de toutes part.

Je sais que c'est une illusion. Cela ne fait aucun doute, je ne vois rien de matériel, pas de chakra bouger. Je lève ma main gauche, tremblotante sous l'effet de ce puissant genjutsu.

Kai...kai...KAI


J'essaie et j'essaie de nouveau. Bêtement, je m'étais dis que je pouvais simplement mettre plus de chakra dans un kai et que cela marcherait. Grande est mon erreur. Je lance une impulsion puissante de chakra dans mon corps et je sens que l'illusion est sur le point de se briser. Je la sens chancelante, titubante. La douleur s'arrête presque... avant de reprendre de plus belle et de réduire à néant tous mes espoirs. Cette technique demande une approche différente. Meilleure. Ajustée. Mais comment ?

La douleur me tiraille. Les lianes farfouillent sous ma peau. Elles se glissent, se faufilent. J'ai l'impression d'avoir plusieurs fourmis sous la peau qui se balade comme on se promène dans un parc ou dans un zoo. J'ai envie de me gratter à sang de partout. Je me tourne vers Leika, les yeux implorant et le corps sursautant.

LEIKA ! Aides...moi... Pitié que ça s'arrête... NON, dis-moi... comment m'en sortir ? Ou un indice ?


Je lutte et je continue de lutter. J'essaie de réfléchir mais la douleur m'en empêche. Le problème... vient de la méthodologie. J'ai besoin d'une meilleure dissipation. Pour affecter le cerveau, c'est là que le chakra adverse vise. Peut-être devrais-je limiter mon impulsion de chakra de kai uniquement dans ma tête ? J'essaie un nouveau kai dans cette optique là. Je sens l'illusion disparaitre complètement. Je suis soulagé. Mais ça ne dure même pas une seconde. Avec la douleur qui se cascade dans tout mon corps. C'est une base, mais je n'ai pas... encore la solution. J'attends un peu d'aide de la part de Leika, même si honnêtement elle m'avait prévenu que ce n'est pas une partie de plaisir. Loiiiiiinnnnn de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptyMer 21 Juin 2017 - 11:13

Je n'étais pas dans le meilleur des états. Infliger cette technique lors d'un combat ou ma vie serait en jeu ne me posait aucun souci. Mais contre un allié, un shinobi de Konoha … Je me sentais misérable et criminelle, mais cela restait son choix et je ne pouvais pas faire autrement que de le laisser subir ce que j'étais en train de lui infliger.

Le regard hagard, je l'observais pensive alors que la douleur commençait à monter. Je voyais son visage embué dans mon illusion se tordre douloureusement, puis devenir de plus en plus féroce.

Mes mains se mirent à trembler, mais une force invisible m'empêcher de rompre l'illusion. Je ne pouvais même rien faire pour la rendre plus supportable. Ce n'était pas le but de l'opération.

J'eus un sursaut de terreur lorsque ses paroles m'atteignirent, mais je serrais les poings pour me contrôler. Je ne devais pas céder à la panique et rester calme et posée dans mes choix, dans mes paroles.

"Il n'y a pas de réelles solutions… A ce niveau là, l'illusion est quasiment parfaite, et même si tu as conscience que tu es dans une illusion, cette dernière est trop puissante pour que ton corps arrive à faire le point…"

C'était la vérité. Ce genre d'illusion était tellement prenante que le corps réagissait de lui-même dans un système d'autodéfense naturel. Cela la rendait plus dangereuse encore.

"Concentre-toi ! Ça fait mal oui, mais tu peux reprendre le contrôle de ton corps ! Cette illusion, il n'y a que toi qui peux la briser. Il faut que tu arrives à faire le vide et à te concentrer pour que ton chakra soit précis et non diffus. Envoi le à ton cerveau ! C'est ce qui parviendra à rompre l'illusion !"

Je ne pouvais pas lui donner de meilleure piste que celle que je venais d'énoncer. L'art de l'illusion était subtil et à faible niveau, il était facile de la contrer. Mais là, le plus gros combat qu'il allait devoir mener, c'était contre lui-même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Bankichi
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 810
Rang : A

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptyMar 27 Juin 2017 - 18:29

Ma méthodologie de faire un kai "surpuissant" ne m'avance pas. la DOULEUR me tord. Dans les deux sens, car j'ai des SPASMES. Mon raisonnement devient plus difficile, et je commence à avoir du mal à différencier ses deux techniques qui se confondent dans ma tête, alors que mes yeux peuvent clairement distinguer l'illusion de la réalité. J'essaie de me focaliser sur ce que Leika dit, et je dois essayer de compartementaliser ma souffrance pour y arriver. Heureusement, la méditation est une activité Hyûga obligatoire que je n'ai jamais réussi à échapper. Dans ces moments-là, c'est plutôt pratique. Je visionne une boite et j'essaie d'y mettre toute ma douleur, toutes mes souffrances, mon tourment de chaque instant dedans.

Une fois le transfert effectué, je ressens toujours ce qui m'arrive, mais j'arrive enfin à réfléchir plus sereinement. Et surtout, à écouter ce que me dit ma mentor du moment. Leika me propose de focaliser mes efforts à un endroit spécifique de mon corps, plutôt que d'envoyer une vague qui traverse tout mon organisme;

"Mon... cerveau ?"

Mon cerveau... *DOULEUR* c'est le centre de mes sens, l'organisateur de ma réflexion et de mon organisme. D'habitude, je me contente d'envoyer une impulsion dans mon corps pour déloger le chakra extérieur mais... *DOULEUR* je pourrais en théorie me contenter d'une impulsion spécifiquement conçue pour atteindre mon cerveau. Je gagnerai beaucoup en efficacité, par rapport à une vague de kai pour déloger du chakra adverse de tout mon corps. Plus efficace, et moins coûteux. D'ailleurs *DOULEUR* je connais les tenketsus proche de mon cerveau sur le bout de mes doigts, je connais les méridiens à emprunter. C'est presque facile. Je me contente juste d'utiliser du juken sur moi-même, a l'exception que la décharge de chakra doit être harmonieuse avec mon propre chakra et organisme.

En fait, la théorie est pas trop compliquée. Depuis tout petit, j'ai appris à sentir le chakra en moi. Une fois mon byakugan obtenu, cela s'est amélioré. Et puis par l'entrainement Juken cela s'est encore affiné. Je sens et contrôle le chakra dans mes propres méridiens. En théorie, envoyer des pulsations harmoniques dans mon cerveau, c'est fastoche. Je prépare une réserve de chakra uniquement pour cette opération.

La pratique, quand on est en train de fondre de douleur *DOULEUR* c'est un peu plus compliquée. Je me recentre sur moi-même en maitrisant ma respiration. On ne peut pas dire que Leika ne m'avait pas prévenu, je fais ça en âme et conscience. Je prends confiance et j'envoie des ondes de chakra via ces méridiens là et mes tenketsus de la tête. Je fais plusieurs essais, je module le flux en fonction de mon ressenti. Un peu plus sur ce tenketsu-ci, un peu moins long dans ce méridien-là, je change la fréquence des impulsions pour détruire une harmonique... Bref, j'expérimente et, peu à peu, la douleur disparait. Un peu de sang coule de mon nez. J'essaie de frotter la goutte qui y perle, avant de me rappeler que je suis encore sous le joug d'une autre technique d'immobilisation.

J'utilise mon juken pour découper ces liens végétales et je m'essuie rapidement le sang à l'aide d'un mouchoir. Cette épreuve était plus rude que ce que je pensais. Instructive, oui.

"Merci... Leika. Je crois que j'ai compris."

Je me laisse choir au sol et je ferme les yeux. Mon Byakugan se désactive et je profite simplement d'un moment hors de toute illusion de souffrance. Je respire l'humus à côté de moi, en prenant de longue bouffée d'air pur. Je redécouvre des sensations neutres. Je retrouve mes forces graduellement. Je ne parle pas et j'attends quelques minutes en silence.

Enfin, je me rassied et je reprends la parole.

"Bon, maintenant que j'ai un peu soufflé j'aimerais bien m'assurer de la reproductibilité de cette technique. Tu pourrais... la relancer ? Oui, j'ai des tendances masochistes, je sais."

Je lui fais un petit clin d'oeil. Je préfère ne jamais être pris au dépourvu dans une situation de ce genre, et c'est bien pour ça que je me force à subir cet entrainement. Mais par tous les kamis, si je peux éviter de trop devoir subir ces tortures, je signe tout de suite et je vends la moitié de mon âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptyJeu 29 Juin 2017 - 23:25

Je reste passive extérieurement, mais intérieurement, je suis aux aboies à cause de la douleur que je lui inflige. Je suis vraiment un monstre de faire ça, mais c'est ce qu'il demande, et même si la douleur qu'il ressent est plus forte que celle que j'éprouve actuellement dans mon cœur, je ne dois surtout pas me laisser déborder par mes sentiments. Je l'observe, je m'édite, je ferme les yeux et enfin, j'observe son corps qui tombe au sol en un seul morceau

"Dieu merci …"
Murmurais-je doucement pour moi-même avant de m'asseoir à ses côtés pour vérifier que tout va bien.

Il met du temps à sortir de sa torpeur et véritablement, il a l'air affaibli et épuisé. C'est normal, je connais bien ce sentiment-là, car j'ai moi-même dus en passer par là même si disons le clairement, c'était moins éprouvant.
Finalement, il se relève après quelques secondes et un silence gênant plane entre nous jusqu'à ce qu'il soit rompu par ses paroles. Des paroles qui me font tirer une grimace que je n'arrive pas à cacher. Recommencer ? Là ? Maintenant ? Tout de suite ? Est-il fou ? En tout cas, c'est ce que je pense. Mais je ne dis rien. Je garde toutes ses pensées pour moi-même et je laisse le silence retomber entre nous. Un silence durant lequel je continue de l'observer en silence.

Finalement, je reprends la parole après de longue minute à l'observer :

"Pas aujourd'hui…"

Il a beau être fort et solide, il n'est pas invincible et je ne veux pas prendre de risque. Je me relève alors :

"Tu as compris le principe, mais il ne faut pas en abuser parce que tu te sens capable de le contrer ! Tu l'as fait une fois, c'est bien, inutile de tenter le diable, nous recommencerons une autre fois si tu le juges nécessaire en attendant, exerce ton esprit à faire ce que je t'ai dit ! Ça doit devenir un automatisme !"

Je me redresse. Notre entraînement touche à sa fin et je le trouve bien assez concluant comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Bankichi
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 810
Rang : A

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion EmptyVen 30 Juin 2017 - 8:27

Leika s'assied à mes côtés. Quand je lui demande de réitérer l'exercice...

Elle ne répond pas. Comme je ne suis pas télépathe, j'attends sans comprendre pourquoi. Je ne suis pas dans sa tête, je ne vois pas ses rouages ni ses engrenages de réflexion. Mais une chose est certaine. Devant le manque d'information, mon cerveau commence à faire du zèle et réfléchit de plus en plus. Ce silence en devient gênant et incompréhensible. En quoi la situation pourrait mener à ça ? Elle tire une grimace. Quelque chose ne va pas ? Je l'ai contrariée ? Peut-être qu'elle ne s'attendait pas à ce que j'ai autant de mal à me sortir de cette illusion de haut rang ? Elle peut-être non satisfaite de mes performances et voudrait un meilleur élève ? Pourtant, j'ai réussi. J'ai pris du temps, mais j'ai réussi à briser son illusion. Alors pourquoi ? Je commence à lister des raisons moins logiques. Elle a peut-être un rendez-vous chez le dentiste dans pas longtemps, elle a un mariage à préparer ou un bijuu à affronter dans une session de jeu de rôle. Je sais pas moi !

Après de longues minutes, elle refuse. Tout simplement. Je ne comprends pas pourquoi. Je continue de spéculer dans ma tête tandis que je réponds simplement.

Ha ?


Dans ma tête, cela n'est pas logique comme comportement. La répétition est une forme d'apprentissage connue et qui marche. Ensuite, elle s'explique. Bien, nos visions du monde sont différentes, simplement. Ho, ce n'est pas trop grave, je trouverai un autre moyen. Je suis du genre à me pousser aux limites, à ne pas lésiner sur l'entrainement. Leika semble avoir du talent. Je n'en ai aucun. Chaque technique que j'ai apprise, j'ai du la répéter jusqu'au saignement de mes membres. Ici, c'est pareil, je ne pense pas être content de ma maitrise de ce kai de haut niveau. Je me dois d'aller plus loin, plus haut, plus fort. J'en ai besoin, car je ne suis pas quelqu'un de talentueux et encore moins un prodigue qui apprend aussi vite.

Très bien. Je n'irais pas à l'encontre de ton enseignement, très chère Leika. J'espère que tu as également appris des choses en pouvant t'exercer de la sorte. Je te remercie pour la leçon et je te souhaite une excellente journée.


Je la salue puis je pivote sur mes talons et je pars de l'Académie, laissant derrière moi cette salle végétal. Quelques frissons me parcourent encore de manière sporadique. Je ne suis effectivement peut-être pas aussi indemne que ce que je ne le pense. Mais enseigner est intéressant...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Les Arts de l'Illusion Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Arts de l'Illusion Les Arts de l'Illusion Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Arts de l'Illusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Académie-