N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 La nuit des longs couteaux [Attaque Surprise][Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Asshu Kaderik
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

La nuit des longs couteaux [Attaque Surprise][Libre] Empty
Message(#) Sujet: La nuit des longs couteaux [Attaque Surprise][Libre] La nuit des longs couteaux [Attaque Surprise][Libre] EmptyJeu 30 Mar 2017 - 16:51

Après le second Conseil Régent de Kumo et la bataille de Shimo, Snow fut envoyé vers Tetsu pour y faire une inspection militaire et prendre la température des samouraïs. Kumo cherchait en effet à savoir ce que feront finalement le peuple dit du fer dans le conflit à venir, car il était temps que l'alliance ne fonctionna plus que dans un seul sens. Les samouraïs étaient des hommes difficiles, car quoi que l'alliance fut prononcée il y' a maintenant près de quinze ans, ils n'avaient jamais réellement engagé leurs armées aux côtés des Kumojins, se contentant de quelques contingents ou d'une aide matérielle ponctuelle. Le Dossier Nuage Pourpre, projet personnel de Snow et hardiment défendu de celui-ci, avait par ses aspirations de justement changer cela, et Snow savait que la négociation à venir serait musclé. Depuis longtemps, il souhaitait faire passer ses réformes militaire, et alors que son ascension était sensé le lui permettre, on le mettait de nouveau à l'épreuve en l'envoyant dans un pays dont il n'avait pas une si grande estime en réalité. Cela le renvoyait surtout à de vieux souvenirs qu'il s'était efforcé de laisser derrière lui... Toutefois, Snow étant Snow, chacun savait qu'il ne manquerait pas de chercher autant la réussite de la mission qu'un avantage pour lui-même.
Il avait l'impression qu'on l'éloignait intentionnellement de quelque chose. De Kumo, du conseil qu'il avait lui-même initié. Et encore, depuis la conquête de Shimo, qui avait été une bataille bien plus difficile que ce que l'état major avait prévu, on commençait même à mettre parfois en doute ses compétences. De simples murmures qu'on lui fit parvenir comme un petit écho. Une chose qui lui était insupportable, quand il savait qu'au-delà du fait de n'avoir pas organisé l'attaque (et il l'aurait fait bien différent), il était de ceux qui avait sauvegarder le maximum de rebelles. Une partie de ces rebelles étaient désormais sous sa coupe d'ailleurs. Fidèles soldats civils, et loyaux, ils avaient vu la Blanche Neige au combat et Snow savait qu'il avait de fait leur confiance.

Il n'avait pas été choisit au hasard, au-delà du fait d'être Consul, il était Samouraï lui-même, on le pensait donc idéal pour la réalisation de cette mission. Une mission qu'il n'entreprenait pas seul, puisqu'il se faisait accompagner d'une cinquantaine de "civils en armes". Quelques anciens matelots embauchés à Raiun lors de l'attaque du Lotus Noir et bien sûr d'anciens Shimojins qui avaient participé à la dite bataille éponyme. Snow ne leur avait pas donné le titre de garde consulaire, mais personne n'était dupe de son idée. Pour le moment, ce n'était qu'une escorte entretenue à ses frais et sans le moindre titre officiel. Quoi que au-dessus de ses hommes, un curieux drapeau Blanc "tâché de sang" mêlée aux symboles Kumojins ou encore à une "épée ailée" flottait dans la petite cavalerie. Des symboles qui n'avaient de sens que pour ceux qui les brandissaient jusque-là. Snow n'en avait rien ordonné, il n'avait fait qu'équiper ce beau monde, mais pour ce qui était des bannières à brandir, les hommes étaient finalement libre. Le symbole Kumojin coulait de sens sur les bannières, le drapeau blanc tâché de sang lui rappelait le discours fait aux Shimojins durant la bataille, qui avaient dû être marqués de cela, en revanche il ignorait d'où venait cette épée ailée, et n'en posait pas la question aux hommes.

Ce n'était qu'un début dans son esprit. Il se figurait qu'arriver avec cinquante hommes équipés et à cheval ferait un bien meilleur effet aux samouraïs que lui seul, quand bien même il savait briller quand cela lui était nécessaire. Il avait outre l'avantage d'être un fin diplomate reconnu, de connaître les coutumes des samouraïs et leur fonctionnement. Et il comptait bien s'appuyer sur tout cela pour arriver à ses fins. Snow ne devait pas nécessairement rencontrer le Daimyo en personne en effet, mais avait pour premier objectif d'inspecter les défenses de la frontière Tetsujin, limitrophe comme chacun le sait avec Taki no Kuni, pays membre de l'empire sous la coupe de Van, que Snow avait déjà personnellement rencontré par deux fois. Le plan d'attaque initial de Snow, préconisait justement de passer par Tetsu, avec pour première base d'appui et de lancement la ville de Tekken, frontalière et principale route vers Taki. Mais avant tout cela, de mettre le plan en place, Snow devait par lui-même se rendre compte de l'état des lieux.


Le voyage ne fut pas si long, car la petite troupe se trouvant à cheval, sur les longs trajets elle était finalement, comme Snow l'avait mainte fois prouvé, beaucoup plus rapide que des Shinobis à pieds... L'endurance des chevaux hein. Blanche Neige ne s'attendait pas forcément à un chaleureux accueil lorsqu'il pénétrerait dans Tetsu avec sa troupe. Non pas qu'il y avait de la tension entre les deux pays, mais que les samouraïs dans ses souvenirs n'étaient pas réellement de nature chaleureuse. La politesse restait toujours de mise, puisque le code l'exigeait, mais Snow savait que les samouraïs savaient feindre mieux que beaucoup de Shinobis le respect, il était après tout passé maître dans cet art lui aussi à leur contact... Il savait qu'il approchait du pays avant même de vérifier sur une carte... Comment ? La réaction des gens au passage de la troupe. Sur les territoires Shinobis, la cavalerie est rare, et les civils sont étonnés, en revanche à Tetsu et ses environ, c'est une chose tout à fait normal de voir ce genre de cortège. Les civils ont le réflexe de s'écarter pour laisser passer et vont parfois jusqu'à s'incliner. Mais Snow, homme digne et haut de nature, n'avait que peu d'intérêt pour ce genre de formalité. Il n'était cérémonieux que dans le but de séduire, et savait que là où il se rendait, tous les samouraïs agissaient pour ainsi dire de la même façon.

Les hommes qui accompagnaient Snow, se sentaient important, alors qu'ils suivaient un homme qui n'avait pas tant de prestige que cela. Consul certes, mais il n'était pas le seul consul de Kumo, Raïto en était un lui aussi par exemple, seulement Snow était "un peu plus connu" de la plèbe pour certains actes notables. C'était de se voir équipés, à cheval et d'avoir le sentiment de participer à quelque chose de plus important que de servir de chaire à canon qui devait galvaniser réellement ces hommes à cheval. De plus, Snow, qui semblait habitué depuis longtemps à commander des troupes, était un chef que l'on disait juste et brillant, bon et ferme, et surtout, après la démonstration de la bataille de Shimo, que l'on savait pas couard, au contraire, il protégeait ses hommes précautionneusement, comme si chacune de leur vie lui était précieuse. La vérité était moins angélique, mais était-ce l'important ? Toujours la Blanche Neige portait sur elle ce paradoxe, d'être et d'agir par altruisme, mais finalement pour une quête tout aussi profondément égoïste. L'exemple parmi tant d'autres de la pratique ; Si Snow prenait tellement soin de ses hommes à tout niveau, ce n'était pas parce qu'il les aimait particulièrement, mais parce que les former prenait du temps et coûtait cher, un investissement qu'il lui fallait rentabiliser... Mais que ceux-ci pensaient que Snow veillait sincèrement sur eux comme un père, allait tout autant dans son sens, alors il n'allait pas leur faire entendre le contraire.

Lorsque Snow arrivait à Tekken, il était relativement surprit de trouver une ville, et même un pays sur le pieds de guerre ou presque. La garde semblait avoir doublé, et même si Tetsu avait été prévenu de son arrivé, il avait parfaitement remarqué la surveillance dont il avait fait l'objet jusqu'à ce qu'il parvint à Tekken. Il comptait alors camper là avec ses hommes pendant quelques jours, a fin qu'ils se reposent eux et leurs chevaux pendant que lui commencerait son inspection. Hélas, les samouraïs présent commencèrent déjà présenter leurs condoléances à Snow qui ne comprenait pas sur le moment. Ils avaient l'air déconfit, aussi grave que désolé. Snow, conviait les jeunes hommes sous son logis quand il remarquait que quelque chose clochait. C'est alors qu'aux environ du milieu de journée, Snow apprenait de deux jeunes samouraïs que l'empereur attaquait en personne les plages de Kaminari.

Snow n'attendait pas une telle nouvelle, ou en tout cas il ne l'attendait pas si tôt. C'était une invasion et si l'empereur la menait lui-même c'était qu'ils comptaient bien à ce qu'elle réussisse celle-la. Dans ces conditions, tous ses plans devenaient aussi inutiles que problématiques, car il se retrouvait maintenant loin de son pays, et de sa famille, qu'il avait confié à Batz... Blanche Neige congédiait les samouraïs sur le moment, pour s'enfermer dans sa tente et ne plus en sortir de la journée. Plutôt que de déprimer et d'accabler le ciel de ce mauvais timing, il réfléchissait sans relâche à comment tirer le meilleur parti de cette dramatique situation. Une réflexion longue à n'en pas douter qui le poussait pour une fois aux derniers retranchements de ses capacités intellectuelles. Il n'avait pas réellement d'informations, si ce n'était que l'Empereur attaquait avec plusieurs centaines de Shinobi sur les plages de Kaminari. Snow se penchait sur ses cartes, sans relâche, en espérant qu'une idée lui vienne, une idée simple, qui permettrait à Kumo de respirer un peu. C'est alors, qu'après plusieurs heures, observant la carte de Taki no Kuni, il prenait enfin une décision. Une décision lourde de conséquence... Une preuve d'audace si l'on parlait mesuré, mais qui serait qualifié plutôt de folie en réalité. Snow décidait de simplement attaquer avec ses cinquante hommes Taki no Kuni.

Le plan était relativement simple : Pénétrer le pays de nuit, couper les communications en sabotant les routes, attaquer les différents avant-postes, puis fondre finalement sur Itabei, la ville principale, là encore de nuit, pour prendre la ville. Snow savait que le système de détection du pays était défectueux, lui, samouraï, et ses hommes, civils, ne seraient pas détectés. De plus il connaissait les emplacements des différents postes de guets, les passages de patrouilles et la composition des milices car il avait lui-même effectué la mission d'espionnage il y'avait de ça quelques mois. Ce qui pouvait paraître fou était donc plus mesuré qu'il n'y paraissait même si cela restait extrêmement risqué. Aucun groupe de civil ne saurait résister à Snow et sa brigade, et il espérait par-dessus cela que tous les autres "Shinobis" soient occupés à la guerre à Kaminari. Le but n'était pas tant de conquérir le pays, mais d'obliger le Shûkaï à quitter Kaminari sous peine d'être coupé sur ses arrières. De plus, informant Tetsu de son intention, il espérait que si l'empereur tentait de fuir par navire cette fois le pays du fer le stoppe au lieu de bêtement regarder... Son acte l'y encourageant.

Les hommes n'étaient pas effrayés quand Snow leur annonçait le plan et le départ. Ils se sentaient confiants, uniquement parce qu'ils étaient menés par lui et cela, paradoxalement, l'aidait lui à se convaincre du bien fondé de son plan. Il craignait la malchance, en voyant l'absence de GI dans le ciel, mais rien ne disait qu'il ne finirait pas par intervenir au dernier moment, comme à Shimo ou à Raiun. Les samouraïs présent à Tekken, ne pouvaient se sentir qu'admiratif, quand il voyait la brigade chevaucher jusqu'à Taki, confiante, presque trop... Les samouraïs auraient pu accompagner en réalité, mais cela aurait pu être un affront pour le daïmyo de participer à une telle opération sans qu'il n'en donna l'ordre... Ainsi Snow et sa petite cavalerie s'enfoncèrent de nuit dans Taki avec la ferme intention de frapper Itabei le plus rapidement possible pendant qu'elle dormirait. Snow n'avait alors qu'une idée en tête, faire le maximum de dégâts et de victimes pour occuper le maximum d'hommes dans ce pays plutôt que chez lui.
Sur le départ, Snow aurait dit aux samouraïs qui avaient la charge de protéger la frontière de prévenir le Daïmyo, afin que peut-être il prenne enfin conscience de la gravité de la situation et finisse par lui envoyer des renforts. Peine perdue certainement en réalité, mais tenter ne coûtait rien à Snow...

Enter discrètement dans le pays ne fut pas bien difficile, si le Shûkaï fut capable de pénétrer sur les plages de Kaminari comme une fleur avec 300 shinobis de jour, cinquante civils armées à cheval n'avaient aucun mal à pénétrer Taki de nuit, en passant par le bois Kiji, qui longeait la ville de Shiomizu, ou Snow avait d'ailleurs séjourné durant quelques temps pendant sa mission. C'est là que les festivités commençaient, Snow n'étaient là finalement que pour protéger ses hommes en cas de pépins, mais le gros des actes venaient d'eux. C'est ainsi que pénétrant dans la ville, en pleine nuit à la barbe de tous, il ordonnait à ses hommes d'égorger les miliciens durant leur sommeil avant de brûler tous les bâtiments importants. Uniquement des installations militaires, avec pour ordre express d'épargner tous les civils non militarisés. Il fallait faire vite, et empêcher que n'importe quel message fut envoyé, car après, c'était Itabei la cible, et Snow ne voulait pas d'accroc jusque-là. La dernière cible avant de partir, et une cible privilégiée sur tout le chemin d'ailleurs était enfin les stocks de nourritures, afin d'empêcher ou d'amoindrir au moins les ravitaillements. Snow aurait voulu plus d'hommes et des machines de guerres pour organiser cette attaque normalement, mais il devait faire dans l'urgence... Toutefois, tout n'était pas perdu loin de là. Il était certain qu'il bénéficierait d'un effet de surprise, mais pour combien de temps.

Sa troupe chargeait la ville sommeillante, comme un foudre, comme un rapace plongeant sur la proie, à peine le hennissement des chevaux en réveillaient quelques uns qu'il était trop tard et les hommes de Snow faisaient leur travail... Et encore, quand on voyait cette petite cavalerie au galop, ou au combat, il fallait quand même l'avouer, ça avait plus de gueule que les escarmouches de Shinobis... Ils pénétraient les bâtiments et tuaient sur les lits, restaient à cheval dans les rues et sabraient ce qui osaient porter une arme, en bref, le carnage débutait... Et Snow, sabre en main, jusque-là, observait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La nuit des longs couteaux [Attaque Surprise][Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-