N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Problèmes de coquillages [Ft Gembei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
Tadewashi S. Rinkyu
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Empty
Message(#) Sujet: Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Problèmes de coquillages [Ft Gembei] EmptyDim 12 Mar 2017 - 7:44

Kiri, c’était certainement le lieu où il fallait le plus travailler pour avoir un salaire convenable, suffisant aux besoins de la maison. Le seul travail que j’avais réussi à trouver jusqu’à présent était bien celui de livreurs de caisses. Depuis que j’avais fait des livraisons pour le compte de Morikawa, mr Doto, qui ne marchandait que dans la vente exclusive de fruits de mer, trouva bon de m’engager pour que je livre ses caisses remplis de coquilles fragiles à des clients à lui. Bien évidemment ce travail-là était beaucoup plus risqué que le précédent où je devais tout simplement livrer des fruits et légumes. Toutefois, le salaire était légèrement meilleur. En réalité même, il me proposa dix pourcent en plus de mon précédent salaire, une offre à laquelle je ne pouvais pas me refuser, déjà que je n’appréciais pas le vieil homme boutonneux et profiteur qu’était Morikawa.


C’était bien aujourd’hui que devait se dérouler ma toute première livraison et n’ayant pas de personnes avec qui le faire, les choses promettaient d’être ardues. Lors de mon précédent travail, j’avais livré des dizaines de caisses uniquement à mon premier jour. Et si je devais encore le faire lors de mon premier lors de ma première prestation, je n’allais très certainement pouvoir tenir à long terme. Quoi qu’il en soit, j’avais besoin de cette paie. Doto n’était pas bavard. En réalité même, il était plutôt posé, exactement comme il le fallait, comme je le voulais. Biensur, l’emplacement de tous ses clients était bien enregistré dans son esprit, ce qui n’était pas mon cas.

-Sora, livre une seule caisse au restaurant Sora. Biensur, cela n’est pas encore une véritable livraison, toutefois cela me permettrait de savoir si tu es prêt ou pas pour les autres livraisons. Tu as donc intérêt à ne pas me décevoir

-Bien, je ferai de mon mieux

Ce n'était que le premier jour et la tension était déjà aussi grande. Comme destinataire, ça ne fut qu’un seul nom auquel j’ai eu droit, Sora. C’est à croire que Sora tenait un restaurant de fruits de mer, mais bien évidemment, j’ignorai totalement là où cela se situait. Malheureusement pour moi, je ne pouvais pas dire à mon boss ‘’euh, j’ignore où est l’emplacement de ce restaurant. Pouvez-vous me l’indiquer s’il vous plaît ?’’ . Peut-être même que retrouver mon chemin sans qu’il n’ait à m’indiquer la voie faisait parti du test que j’effectuais. Quoi qu’il en soit, je pris la caisse fragile et évacuai la salle pour n’y laisser que Doto assis sur ses genoux devant sa table rempli de papiers. Mon travail pouvait donc commencer à présent.

Et il aurait été préférable pour moi, de me montrer sous mes meilleures heures et transférer parfaitement la caisse. Au pied de la porte de magasin de fruits de mer, je vis un vieil homme qui, malgré son statut d’alcoolique, était sobre sur le moment. Ce dernier était présent à Kiri depuis ses toutes premières heures et biensur le bougre s’était réfugié derrière l’alcool. Aucune information ne lui échappait, du moins quand il était encore sobre et c’était un atout sur lequel il me fallait jouer.

-Salutations, vieil homme. S’il vous plaît, savez-vous où je pourrais trouver le restaurant de Sora ?

-Remontez cette route et au premier croisement, longez la route qui donne sur la gauche après quoi vous trouverez un premier restaurant de nouilles. Une fois que vous y êtes, ne vous arrêtez pas. Vous irez encore plus en avant et là, deux restaurants qui se font face se présenteront à vous. L’un d’eux est le bon.

-Recevez mes remerciements, voix de la sagesse. Je vous en serais reconnaissant.

-Je n’en doute pas mon jeune garçon…

Bien que sa dernière phrase puisse porter à confusion, je ne m’en inquiétais pas réellement, parce que le travail m’attendait. Suivant minutieusement ses indications, sans jamais me détourner de ma voie, j’arrivai aisément au milieu de la rue entre les deux restaurants. Mes pas se dirigèrent vers le plus proche des deux, après quoi je posai au sol la caisse qui était déjà devenue bien lourde à supporter. M’éloignant de deux pas de cette dernière, j’observai l’intérieur de la salle pour demander confirmation à mes doutes

-Est-ce bien le restaurant Sora s’il vous plaît ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Mamoru Kosuke
Informations
Grade : Genin
Messages : 138
Rang : B

Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Problèmes de coquillages [Ft Gembei] EmptyLun 13 Mar 2017 - 8:54

« Alleeez, tu m'avais promis qu'on irait cette semaiine ! Et on est Jeudiii, déjàà !

- Aaaah.... oui... Tu as raison, Nozo', je ne vois plus les semaines passées je suis vraiment désolé.

- Sois pas désolé papa !... Emmène-moi juste au restaurant ! Hihihi...

- .. Petite maligne va
», dit-il en lui ébouriffant la tête.

Il lui avait en effet promis, le week-end dernier, que la semaine suivante il l’emmènerait au restaurant de fruits de mer auquel ils avaient pris l'habitude d'aller depuis leur arrivée à Kiri. C'était un plaisir qu'Ichirô n'avait pu commencer à s'offrir avec sa fille qu'après avoir reçu ses premières payes, qui demeuraient modestes, mais les prix étaient corrects, et la cuisine d'une formidable fraîcheur. Le cuisinier, il l'avait appris au fur et à mesure, était doué non seulement pour se procurer des poissons frais du matin, mais aussi pour les sublimer dans l'assiette avec le moins d'artifices possible, ce à quoi le trentenaire était particulièrement sensible. Sa fille également, d'ailleurs, qui n'avait jamais eu l'occasion de profiter de plats aussi bien préparés auparavant. Et ce fut donc tiré par la main de Nozomi qu'Ichirô bifurqua vers le centre ville plutôt que de continuer vers leur appartement, où il avait prévu de déjeuner avec elle.

« Je sais ce que je vais prendre, hmmm.... Un.... Hm, un....

- Et pourquoi pas le poisson du jour ? Toujours savoureux, et ça arrange leurs affaires... !

- Ouuuué, c'est vrai qu'il est toujours bon ! Mais je comprends pas, ça arrange leurs... affaires ?

- Oui Nozomi. Tu ne t'es jamais demandée pourquoi les restaurants font des « plats du jour » ? C'est très simple en fait. Ils préparent à l'avance de grandes quantités d'un même plat, avec la sauce qui l'accompagne, les légumes,... et ce afin de pouvoir rapidement le servir à un maximum de clients possible. C'est pour ça qu'ils mettent autant en avant le plat du jour à l'entrée, pour être sûr qu'un maximum de personnes le voit et le choisissent. Le client paye moins cher, le restaurant s'assure de pouvoir servir les gens bien et rapidement... tout le monde est gagnant !

- OooooooooOOoooh ! 
»

Ichirô adorait voir cette mine illuminée par la compréhension sur le visage de sa fille, surtout lorsque cela concernait des choses anodines de la vie quotidienne. Il aurait en effet bien moins plaisir à la voir réaliser d'autres choses au fil du temps, concernant le village, les conflits et la nature humaine. Rapidement, le duo arriva aux abord du restaurant et Nozomi s'empressa d'aller lire la pancarte à l'extérieur qui détaillait le plat du jour, fière de savoir de quoi il retournait exactement à présent. Arrivant quelques secondes après elle, Ichirô remarqua alors un jeune homme élancé aux longs cheveux bruns qui arrivait par la droite, une grosse caisse entre les mains. Il reconnut cette dernière comme étant l'une des livraisons que recevait plusieurs fois par jour le restaurateur et s'attendit donc à voir le jeune homme rentrer avec, ce qu'il faillit faire. Cependant, il ne semblait pas certain qu'il était au bon endroit.

« Euhm, oui oui il s'agit bien du restaurant de Sora. C'est le cuisinier en fait. C'est la première fois que vous livrez pour lui ?

- Hééééééé... ! Vous z'êtes habillé bizarrement pour un livreur.. ! Vous êtes bien sûr que vous êtes ce que vous dites que vous êtes, hm ?
 » demanda Nozomi avec un air inquisiteur.

Ichirô n'osa appuyer ou réprimander la question de sa fille, tant son observation était juste. Il avait en effet l'habitude d'en voir, des livreurs, mais l'allure et l'aura qui se dégageait de ce jeune homme là n'avait rien à voir avec ce à quoi il avait l'habitude. Sauf, bien sûr, si il se trouvait au sein d'une équipe shinobi...

« Ahah, pardonnez-la si elle est un peu directe mais.. c'est vrai que vous ne faites pas vraiment « livreur ». »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Tadewashi S. Rinkyu
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Problèmes de coquillages [Ft Gembei] EmptyLun 13 Mar 2017 - 18:01

Mon regard parcourait la zone à la recherche d’une réponse adéquate à mon interrogation, sans succès. La voix qui réussit à parvenir à mes oreilles avec une réponse à la hauteur de mes attentes, provint de mon dos. Cela me fit reculer de quelques pas, pour me tenir en face de mon colis, observant le faciès de l’être à qui je devais des remerciements. En réalité, il s’agissait là d’un vieil homme accompagné d’une jeune fille, tout de plus ordinaire à première vue. La plus jeune lisait la pancarte du plat du jour tandis que le vieil homme lui ne faisait que m’observer, attentivement. Ce qui était toutefois certifié, c’était bien le fait que j’étais au bon endroit. Il n’y avait donc pas réellement de motifs de continuer à chercher plus loin.

Comme éclairé par la situation, le vieil homme comprit que je faisais office de livreur de caisse et me demandai si, en tant que tel, c’était la première fois pour moi d’arriver sur les lieux. Avant même que je n’ai eu le temps de répondre, sa jeune fille s’interrogea avec raison sur mon compte, au sujet de mes vêtements. Ces deux devaient certainement être des habitués du coin pour être autant pointilleux sur ces légers détails. Mes globes oculaires roulèrent pour finir par croiser le regard de la jeune fille, encore insouciante. Je me rappelai alors, à la vue de son visage, que tous les enfants à leur bas âge étaient de véritables anges. Le plus difficile aurait été de maintenir au mieux leur vision de la vie, sans non plus trop les protéger. C’était ainsi que mon père agissait avec moi quand j’étais encore jeune, malgré le fait que les premiers symptômes de sa maladie se manifestaient déjà. Désireux de répondre à leurs questions, je pris la parole :

- Pour vous répondre, ceci est ma toute première livraison dans ce coin du village. Il m’arrive très souvent de passer par la ruelle d’en face, cependant pas une seule fois je ne me suis arrêté pour voir ce qu’il y avait dans ce coin. Ayant donc pour office la livraison de cette caisse dans ce restaurant, j’ai eu un peu de peine à le trouver. Une fois arrivé, je trouve deux restaurants bien différents. Je n’ai donc pas eu d’autre choix que de demander assistance.

Et… Concernant mes vêtements, j’ignore si mon nouvel employeur m’en imposera un, mais jusqu’à présent aucun de tous ceux chez qui j’ai eu à travailler ne m’a contraint à me vêtir d’une façon bien particulière. Tant que les caisses arrivent à destination, chaque parti est gagnant.


À peine ces mots terminés, un individu que je n’ai pas pu voir venir, me bouscula et frappa violemment mon colis par la seule force de son pied, avant de tomber sur le sol non loin de moi, tandis que je ne fis que reculer de quelques pas. Étonné de constater que le sol était rempli du contenu de ma caisse, j’observai l’homme saoul qui s’était déjà endormi à même le sol après être tombé. Sans même qu’il ne le sache, il venait là de me condamner à perdre mon travail ainsi que, à avoir une dette auprès de mon employeur. Si réellement, je voulais faire bonne impression ce premier jour, toutes mes chances venaient d’être réduites à néant.

-


Dernière édition par Kaguya Rinkyu le Sam 18 Mar 2017 - 8:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Mamoru Kosuke
Informations
Grade : Genin
Messages : 138
Rang : B

Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Problèmes de coquillages [Ft Gembei] EmptyVen 17 Mar 2017 - 19:35

« Hm, je vois, je vois, et bien... Bon courage mon garçon ! Pensez à demander plus de détails sur votre livraison à votre patron la prochain fois, on ne sait jamais. »

Ichirô s'apprêtait à entrer dans le restaurant, plaquant délicatement sa main couverte de callosités dans le dos de sa fille pour lui intimer de suivre le mouvement, mais un événement impromptu vint couper court au mouvement. Un individu notoire, qui empestait l'alcool, venait de débouler dans le dos du livreur et buta violemment dans la caisse que celui-ci avait déposé au sol, brisant les liens du contenant et étalant des fruits de mer et autres poissons frais sur le sol. Instinctivement, le Gembei protégea physiquement Nozomi en s'assurant qu'elle n'entrerait pas en contact avec l'ivrogne, qui semblait déjà inconscient sur le sol suite à sa chute, très aidée par son état d'ébriété. Puis, afin de sauver les meubles, et par un instinct qu'il se trouva dans l'instant et qui lui était tout nouveau, il fit une poignée de mudras pour malaxer son chakra et créa une délicate plate-forme aqueuse en dessous des mets qui avait pu entrer en contact avec le sol, les débarrassant des quelques impuretés qui avaient pu s'y accrocher et les empêchant de passer plus de temps que nécessaire au sol. Maintenant ses deux mains liées pour contrôler sa petite plate-forme d'eau, il guida doucement les poissons et crustacés à l'intérieur de la caisse à demi éventrée pour regrouper le tout avant de relâcher son jutsu.

Son attention retourna alors vers le livreur, qui avait une mine déconfite qui laissait peu de doute quant à son avenir de livreur si le destin de cette marchandise parvenait aux oreilles de son patron. Ichirô commençait à connaître Sora, et ce dernier devait certainement avoir tout vu depuis l'intérieur du restaurant, où la cuisine disposait d'une ouverture sur la salle. Si il acceptait d'accuser réception et de cuisiner ces mets, alors aucun incident ne serait à déplorer mais dans le cas contraire...

« Bon, hrm. Ne faites pas cette tête-là, je pense que la majorité des poissons n'a rien. Notre cher ami n'a pas eu le temps de faire trop de dégâts heureusement, mais il va devoir aller décuver ailleurs, sinon c'est Sora lui-même qui va s'occuper de son cas... Nozomi, tu voudrais bien.... aller à l'intérieur et passer nos commandes ? Ca le distraira.

- Compris ! Distraire c'est ma spécialitééééé
, dit-elle en entrant dans le restaurant comme si elle se rendait en territoire conquis.

- Mon garçon, vous pouvez m'aider à le mener au poste ? C'est à trois rues d'ici, quand on connaît le chemin. Ne vous en faites pas pour la caisse, Sora va venir la récupérer. Et il vaudra mieux ne pas être là à ce moment là... »

Intimant le livreur aux longs cheveux bruns à l'imiter, Ichirô souleva alors l'ivrogne en passant un bras sur ses épaules pour se préparer à le relever et à le mener dans une cellule de dégrisement.

« Moi c'est Ichirô, et vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Tadewashi S. Rinkyu
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Problèmes de coquillages [Ft Gembei] EmptyDim 19 Mar 2017 - 12:58

Pour moi, c’était une chose qui dépassait l’entendement. La scène qui se déroulait sous mes yeux me transmit une émotion presque aussi violente qu’un traumatisme. Mon esprit présenta la scène au ralenti, la vitesse à laquelle, mon espoir de garder ce travail s’estompait gracieusement. Le coup de pied de l’ivrogne défit les liens de la boite qui contenait le bien de ma livraison et le déséquilibra par la même occasion. Mes yeux s’écarquillèrent encore quand les poissons ainsi que les coquillages frais, se déversèrent dans la direction orientée par l’impact du coup insufflé par le geste. L’individu responsable de la situation tomba par la suite, s’excluant de toute responsabilité de son action.

Difficile de dire si cela était le fruit de mon imagination ou bien s’il était bel et bien extasié sous l’effet de l’alcool, mais le mécréant souriait, heureux de sa dernière besogne et satisfait de son actuelle condition. C’est alors que, mon regard chargé d’une rancœur et d’une envie meurtrière se posa sur l’inconscient. Par sa faute, son insouciance et surtout son incapacité à se comporter comme un adulte, il venait de réduire les chances que j’avais d’acheter des médicaments pour la santé de mon père. Il allait payer cet affront de sa vie.

La mâchoire serrée et les poings violemment fermés, je fis un premier pas lourd dans sa direction, soulevant par la même occasion un léger brin de poussière. Il était rare que mon visage retranscrive aussi explicitement mes émotions, toutefois, il avait tout simplement ajouté la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Soudainement, le père qui était présent depuis le début, prit la situation en main, utilisant un Jutsu Suiton, pour, en plus de nettoyer les biens abîmés par la poussière, les remettait dans leur bocal initial. Voyant cela, je ne pus qu’assister le Shinobi, tout en remettant en ordre la ficelle qui avait été détachée. Une fois cela fait, la caisse était à nouveau présentable, prête à la vente. Il ne fallait plus qu’espérer, que le client ne soit pas assez exigeant pour refuser la marchandise influencée par le chakra ou bien même qui avait déjà été ouvert au cours du trajet de livraison. Mais avant d’y arriver, l’individu qui maîtrisait l’eau m’avait rendue une fière chandelle et instinctivement, un mot glissa de mes lèvres sans même que je n’en prenne pleinement conscience

-Merci.

Il demanda par la suite à sa fille de rentrer dans l’établissement avant de se diriger vers l’ivrogne et le porter d’un seul côté. Il semblait pour moi anormal d’aider une personne qui avait tenté de causer ma perte, et qui, sans l’intervention du troisième individu, m’aurait déjà réduit l’existence à néant. C’était tout simplement au-dessus de mes capacités. Mais faisant taire mon orgueil et ma fierté, mon bras souleva le corps inconscient du consommateur d’alcools jusqu’à ce qu’à deux, nous puissions déplacer le mécréant. Dans cet état-là, l’ivrogne avait tout simplement besoin d’être mis en quarantaine. De ce fait, il proposa d’aller le déposer dans le post le plus proche de la zone. Il se présenta également sous le nom de Gembei Ichiro

-Enchanté de vous rencontrer. Mon nom est Kaguya Rinkyu. Je vous remercie encore pour ce que vous avez fait, sans vous, je ne sais pas ce qu’il serait advenu de mon travail.

Vous avez utilisé un Jutsu Suiton tout à l’heure. Êtes-vous un Shinobi ou bien un pratiquant clandestin du Ninjutsu ?


Il était évidemment que des civils, n’étant pas forcément des Shinobis arrivaient parfois à développer des techniques ninjas mineures utiles uniquement dans certains cas, comme dans celui auquel j’avais assisté il y avait encore peu. C’était certainement le cas du père qui se tenait à mes côtés. Pour ma part, je n’étais qu’un Genin et de ce fait, il m’était impossible d’avoir accès à l’ensemble des registres de Kiri. Connaître tous les Shinobis du village m’était tout bonnement impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Mamoru Kosuke
Informations
Grade : Genin
Messages : 138
Rang : B

Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Problèmes de coquillages [Ft Gembei] EmptyLun 20 Mar 2017 - 13:32

Ichirô ne fit guère attention au remerciement furtif du jeune homme. Il avait remarqué chez lui une tension et une frustration qui laissait peu de place au doute quant aux émotions qui le traversaient à ce moment précis, et nul doute que ce remerciement, il avait du aller le chercher loin au plus profond de son être afin de rester poli avec l'homme qui venait à son aide. Le Gembei trouvait cela normal, qui plus est, d'assister son prochain quand c'était possible. Au delà de la seconde nature, c'était un véritable réflexe chez lui, qui avait passé toutes ces années sur Awaji à palier les problèmes de toute une communauté en tentant d'en tirer une subsistance. Il espérait avoir pu limiter la casse auprès de Sora, qui pourrait récupérer une marchandise quasiment intacte, mais préférait malgré tout éloigner le livreur et son tourmenteur de là avant qu'il ne vienne récupérer son bien. Alors que le trentenaire faisait prendre à droite à une intersection voisine en tirant l'ivrogne vers lui, il entendit le jeune homme brun se présenter. Rinkyu, Kaguya Rinkyu. Si il avait été très peu au fait des différents clans guerriers et de l'histoire de ceux-ci pendant les premiers mois qu'il avait passé à Kiri, Ichirô avait pris sur lui de consulter de nombreux documents et archives afin de mieux comprendre où il avait mis les pieds.

Ces Kaguya, il s'en rappelait bien, étaient parmi les familles les plus puissantes que ce soit politiquement ou militairement sur l'Archipel de Mizu. Des hommes et des femmes capables de contrôler leurs os, de les régénérer et de s'en servir comme arme si ils le voulaient. Le Gembei avait du mal à imaginer ce genre de compétence en action, et éprouva un léger frisson à y repenser tandis qu'il écoutait le pauvre livreur lui demandait qui il était exactement. Il aurait pu, à vrai dire, lui retourner la question aussitôt sans même répondre, car il était rare de voir un membre d'un clan aussi puissant s'acquitter de ce qui pouvait être vu comme des basses besognes.

« Un pratiquant clandestin ? Haha, non, je suis bel et bien shinobi. Pas depuis longtemps, contrairement à ce que pourrait... vous laisser penser mon apparence. Cela fait à peine un an que je suis arrivé à Kiri, et que j'y ai appris les arts ninja. En tout cas inutile de me remercier à nouveau ce n'est rien. Je fais seulement... ce qui me semble le mieux pour tout le monde. C'est comme qui dirait un peu mon credo. »

Il prit un moment pour se rappeler de l'itinéraire exact et bifurqua de nouveau, sur la gauche cette fois, en poussant de ce côté pour montrer à Rinkyu la direction à prendre.

« Alors tu es un membre du clan Kaguya, hein ? J'ai lu des choses sur vos capacités, c'est assez étonnant, quand on ne baigne pas dans le milieu. Du coup... pardonne-moi de te poser la question mais avec un tel don, pourquoi fais-tu office de livreur ? Tu ne fais pas parti d'une équipe, avec laquelle partir en mission ? Je viens de parvenir à réunir des coéquipiers pour en former une, de mon côté, mais cette pénurie de gradés en poste au village commence à vraiment peser sur tout le monde j'ai l'impression... Ah, c'est là. »

Ils étaient arrivés au poste, où le duo livra simplement son « colis » à l'agent en place pour qu'il le mette en dégrisement. Les mains débarrassées, Ichirô se les épousseta en commençant à rebrousser chemin vers le restaurant de Sora.

« Bon il est temps que j'y retourne, sinon ma fille va tout manger toute seule ! C'est peut-être même déjà trop tard, hahaha ! Je peux peut-être vous inviter... ? Si vous avez un moment, bien sûr. Et ça pourrait apaiser Sora, si vous venez apprécier sa cuisine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Tadewashi S. Rinkyu
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Problèmes de coquillages [Ft Gembei] EmptyJeu 30 Mar 2017 - 21:10

Un pas après l’autre, nous parcourions à un rythme progressif les rues de Kiri. Porter un ivrogne pour aller le déposer dans un lieu adéquat, c’était encore là une chose que jamais encore je n’avais été amené à faire. Livrer des caisses, réparer des toits, des systèmes d’arrosage et autres, je pouvais encore le faire, mais débarrasser la rue d’un être désagréable, ça ressemblait davantage à une mission de rang D qu’autre chose. Quoi qu’il en soit, bien que la besogne ne fût pas à mon gout – comme la plupart de celles que j’avais eu à faire d’ailleurs – je devais reconnaître que cela me permettait de connaître un peu plus de choses sur mon mystérieux secouriste.

Ichirô se présenta comme étant un Shinobi de Kiri. C’était tout de même surprenant. Moi qui utilisais mes techniques pour attaquer et pour défendre, j’étais bien surpris de constater à quel point les jutsus pouvaient être utiles surtout quand on les utilisait hors des combats. C’était le cas du jutsu qu’avait utilisé ce manipulateur d’eau. Ce dernier avait certainement improvisé une technique à partir de ses connaissances pour me venir en aide. Surprenant, mais cela ne me correspondait absolument pas.

Il n’était à Kiri que depuis un an, beaucoup moins que moi donc. Agir pour ce qui lui semblait juste était-ce qui lui allait. Ça le plaisait bien de procéder de la sorte et en réalité, je ne pensais pas qu’il puisse exister une meilleure façon de faire. Mais nous étions à Kiri. Il n’y avait aucune chance pour que le bien qu’il fasse aux gens lui soit rendu d’une quelque façon qu’il soit. En réalité même, c’était quasiment impossible.

-Je comprends parfaitement. Faire preuve de gentillesse est même je pense une chose qui est réellement importante au sein de ce village. Toutefois, pensez-vous réellement que cela soit judicieux ? Il pourrait devenir aisé qu’on se serve de votre bonté de cœur pour arriver à ses fins. Quoi qu’il en soit, je suppose que votre sagesse vous accompagne assez pour vous savoir ce que vous risquez.

Ma remarque ne se voulait pas méchante, bien au contraire. Ce monde était sale, rempli de profiteurs et d’égoïstes. La gentillesse était une faiblesse qu’on ne pouvait pas se permettre d’avoir, encore pire quand nous étions des Shinobis du village caché de la brume. Quoi qu’il en soit, il changea bien vite de sujet pour me parler maintenant du travail que je faisais. Connaissant les capacités des Kaguyas, je ne faisais que des choses qui ne me méritaient pas. C’était une excellente observation et j’avais toujours cru, que j’étais bien le seul à le remarquer. Agir de la sorte était uniquement nécessaire pour mon père, grièvement malade. Ayant cruellement besoin d’argent chaque jour, je n’avais aucune limite quant aux moyens employés pour amasser l’argent.

-En fait, je le fais parce que je tiens à aider une personne qui m’est chère. Dans ce monde, en plus du pouvoir, l’argent peut également ouvrir toutes les portes. C’est pour en avoir le plus rapidement possible que je fais tout ce qui peut être faisable. Sinon, je ne fais pas encore partie d’une équipe pour la même raison que vous énoncez. De plus, je ne vois pas l’intérêt de faire partie d’une équipe. Généralement, ça ne fait que partager les charges des erreurs de chacun de ses coéquipiers. De mon point de vue, c’est davantage une charge qu’autre chose.

Peu de temps après nous arrivâmes à destination. Un agent nous débarrassa du gêneur après quoi, nous pouvions désormais repartir à nos occupations. C’est alors que le trentenaire me proposa de les rejoindre lui et sa fille dans le restaurant où nous étions. Ce n’était pas vraiment une mauvaise idée. Ça m’aurait permis de me détendre un peu tout en profitant des quelques minutes de temps libre que j’avais.

- Ça me plairait bien, en effet. Allons-y

Sur ce, je rebroussai chemin, tout en écoutant tout ce qu’il pouvait bien me dire tout au long du trajet que nous avions emprunté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Mamoru Kosuke
Informations
Grade : Genin
Messages : 138
Rang : B

Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Problèmes de coquillages [Ft Gembei] EmptyMar 18 Avr 2017 - 14:55

En écoutant la réponse du Kaguya, Ichirô ne put se retenir d'éprouver une pointe de honte. Il était en effet nouveau dans ce monde, qui était sinon plus tout aussi violent de celui duquel il venait. Mais il voulait se forcer à espérer et à s'élever au dessus de tout ça. Pour lui, d'une part, mais surtout pour sa fille, pour éviter qu'elle ne tombe dès sa jeunesse dans les affres du pessimisme de la défiance et de l'autarcie affective. Le Gembei avait connu le bonheur de la famille, du travail et de la vie que ce travail permettait d'offrir, en tout simplicité et au prix d'efforts importants mais jamais assimilables à des sacrifices. Les malheurs et les désastres passant par là, son point de vue sur le bonheur avait toutefois drastiquement changé, avant de retrouver un peu de couleur avec l'arrivée de la mère de Nozomi et de Nozomi elle-même. Au final, il se l'avouait bien volontiers, le trentenaire était déboussolé et en perte de repères. Il devait conserver une ligne de conduite, un cap, s'il voulait espérer mener sa petite famille quelque part, mais rien ne lui garantissait que ce cap était le meilleur ou au moins le moins pire.

« Plutôt que de sagesse... je parlerais plutôt de pari à vrai dire. Tu as raison Rinkyu, il faut savoir se méfier, mais... à trop se méfier on ne fait plus rien de bien, m'est avis. J'espère simplement... que mes intuitions resteront bonnes ! »

Le Kaguya expliqua ensuite le pourquoi du comment quant à son statut de livreur, mis en péril par le petit incident survenu plus tôt. Aider un être cher, en voilà une raison avec laquelle Ichirô pouvait tout à fait se retrouver. Rinkyu faisait donc absolument tout ce qu'il pouvait pour engranger des Ryos afin d'aider cette personne, ce qui était particulièrement louable, toutefois, son point de vue sur le principe d'équipe shinobi laissa le Gembei plutôt perplexe. Ce dernier ne répondit pas sur le moment, laissant le Kaguya répondre positivement à son invitation, et ce ne fut que sur le chemin du retour en se dirigeant à nouveau vers le restaurant de Sora qu'Ichirô rebondit sur le sujet.

« Mais, dis-moi Rinkyu... tu n'as jamais envisagé l'idée que.. plutôt que de servir à partager les tords, une équipe servait avant tout à garantir le succès ? Je ne suis pas le plus compétent ni le plus pertinent des shinobis, j'en suis conscient, mais laisse-moi croire que personne ou presque ici n'est parfait. Il est impossible de tout savoir, de tout maîtriser, de tous les arts shinobis et de tout ce qu'il y a à connaître sur le monde. Mettre ses forces en commun... combler les faiblesses de chacun. A mon sens, la véritable force du shinobi consiste à pouvoir opérer en coopération avec ses camarades, et ne se mesure pas forcément à ses seules compétences individuelles. Même si, bien sûr, il est primordial de toujours élever son niveau personnel... C'est du travail, à n'en pas douter, de forger un esprit d'équipe cohérent et qui aille sans accroc. Mais le jeu en vaut mille fois la chandelle d'après moi. »

Ichirô s'en tint là en laissant Rinkyu répondre à sa guise tout en continuant à marcher vers l'établissement de Sora, que le duo finit par atteindre. Le Kaguya et Ichirô entrèrent en faisant tinter la petite cloche sur leur passage, et le Gembei vit sa fille sur le côté qui dévorait littéralement une gambas grillée.

« Hé bien, tu n'as pas perdu de temps à ce que je vois. Je te présence Rinkyu, Kaguya Rinkyu. Rinkyu, voilà officiellement ce qui me sert de fille ! Ce ventre sur pattes !

- Heyyyy ! J'ai fait ce que t'as dit ! Mais t'étais long alors j'ai improvisé... en suivant le plan !

- Bien sûr, bien sûr... Et pour nos assiettes ? »

La petite fille se tut, laissant un long silence planer autours du trio. Invitant Rinkyu à s'asseoir, Ichirô alla s'installer juste après avant d'ajouter.

« Bon, et bien on va essayer de te rejoindre alors Nozomi... Ce sera quoi pour toi, Rinkyu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Tadewashi S. Rinkyu
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Problèmes de coquillages [Ft Gembei] EmptySam 6 Mai 2017 - 18:34

Les cheveux blancs… sont une couronne de sagesse, du moment en tout cas, qu’ils étaient causés par la vieillesse. Et le quadragénaire qui se tenait à mes côtés depuis mon arrivée devant le restaurant, n’en n’avait pas. Non pas qu’il était de ce fait dépourvu de sagesse, mais son avis semblait différent du mien sur certains points. Débattre autant ne me ressemblait pas, moi qui avais un tempérament calme et moins bavard, dissimulant de ce fait un grand nombre d’informations, aussi bien sur mes compétences propres, que sur ma façon d’aborder certains problèmes. Divulguer était une faiblesse, et être parmi les faibles, pour un Kaguya, n’avait rien de bien glorieux. Quoi qu’il en soit, en face de cette personne qui m’avait tiré d’affaire, il était de mon devoir, en guise de respect et de gratitude, de discuter longuement avec lui.

Là où je voyais un danger, une porte d’ouverture pour un mépris avenir à son égard, le Gembei voyait plutôt un pari. Un pari où, selon lui, la générosité et la bonté de cœur pouvaient vaincre la mauvaise foi, la manipulation, le mépris et la méchanceté. Son pari était risqué, très risqué, mais avait-il réellement autre choix que de le faire ? Qu’importe, ce n’était pas mon souci en ce qu’il me concernait. Mon conseil avait été donné et il avait de bonnes raisons de ne pas le suivre. On ne pouvait donc, concrètement parlant, rien y faire.

- Je ne jugerai pas vos idéaux. Ils sont nobles, mais je ne changerai pas pour autant mon opinion sur la chose. Peut-être est-ce parce que j’ai connu jeune la rancœur des hommes, et que seul, je porte le fardeau d’une vie humaine, mais je peux dire avec certitude que les hommes ne changent pas. Égoïstes et désireux de réaliser leurs seules ambitions, ils n’hésitent pas à faire du mal pour leur profit. Jusque-là, je n’ai pas été amené à le fait et j’en remercie le ciel, mais si l’occasion venait à se présenter, pour sauver ce que j’ai de plus cher au monde, je n’hésiterai même pas une seconde.

Ma réponse manquait grandement de couleurs, de mots joyeux, et c’était de la même façon que je pensais. Ce pari n’avait pas lieu d’être, parce que, si ceux que nous côtoyions agissaient de bonté de cœur, alors ceux que nous ne voyions pas, nos ennemis d’autres terres, ne nous témoigneraient pas d’un tel traitement. Par la suite, lors de la marche, il énonça également les diverses opportunités que l’on avait uniquement parce que nous étions en groupe. Combler les faiblesses avec l’aide des autres, sans jamais non plus délaisser l’endurcissement individuel. J’étais d’accord, complètement. Une équipe était uniquement un plus, à l’action individuelle. Je ne l’avais pas vu sous cet angle, dans le passé.

Après l’avoir observé un moment de mon regard neutre, mes yeux regagnèrent la voie principale. Son conseil allait être mis en application, et j’allais certainement, le plus tôt possible, chercher une équipe avec laquelle j’aurais pu me forger.

-Une équipe hein…

Peu de temps après, nous regagnâmes le restaurant Sora, qui ne manquait pas de clients. Au cœur de cette foule suffisamment grande pour ne pas qu’on en étouffe, il y avait la jeune fille que j’avais vu avec l’homme qui m’accompagnait. C’était bien sa fille, aucun doute possible. Elle était plutôt drôle, à sa façon et la voir avec son père de la sorte, ne pouvait pas m’empêcher de repenser à mon père, quand il était dans ses meilleures formes. Il n’était certainement pas suffisamment souriant pour rigoler comme les deux personnes que j’avais en face le faisaient, mais, je l’appréciais énormément. Depuis ses moments de méditations jusqu’à nos séances d’entraînement, il savait témoigner d’une affection que nous seuls, étions capable de comprendre. Malheureusement, il n’était aujourd’hui plus qu’un tas d’os endoloris, lui rappelant chaque jour, de la plus insupportable des façons, le sort qui attendait tous les descendants Kaguyas. Revenant à moi comme d’un soudain, j’étais en face des deux individus qui me demandaient ce que je voulais. Dans un moment d’hésitation et de réflexion, je tendis la main vers le père en disant :

-Je prendrai ce que vous voudrez. Je n’ai pas pour habitude de consommer des fruits de mer. Je me repose donc sur votre expérience.

Suite à cela, j’ajoutai, pour confirmer hypothèses, à l’attention du Shinobi :

-Est-ce votre fille ? Vous arrivez à être en mission hors du village et en prendre soin à la fois ?

Bien évidemment, je ne comprenais pas, et du coup, même si ma remarque aurait pu avoir l’air méchante, car trop directe, elle ne naissait que d’une pure incompréhension. Mes missions m’amenaient rarement à rester plus d’un jour hors du village, ce qui me permettait donc de revenir assez vite pour m’occuper de père. Mais lui, comment faisait-il ? Avait-il de l’assistance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Mamoru Kosuke
Informations
Grade : Genin
Messages : 138
Rang : B

Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Problèmes de coquillages [Ft Gembei] EmptyLun 8 Mai 2017 - 22:30

A plus d'un titre, le jeune Rinkyu semblait bien plus sceptique sur la nature humaine en général que ne l'était Ichirô. Ce dernier avait pourtant bien des raisons de se montrer lui aussi très dubitatif sur ce qu'il était en mesure d'attendre d'autrui, étant données ses expériences passées. Entre les attaques de pillards multiples et variées, celles parfois plus dangereuses encore des shinobis en quête de vivres pour pouvoir tenir au front et les trahisons diverses et variées auxquelles il avait du faire face, Ichirô avait toutes les raisons du monde pour pouvoir développer ce sens de la distance, de la peur et de la méfiance de l'autre. Mais, il fallait croire, les moments, les bons moments, passés en compagnie de sa famille, de ses anciens voisins d'Awaji et de ses nouveaux collaborateurs au village de Kiri, avaient continué à prendre le pas sur le reste. L'équilibre était ténu, fragile, mais s'était malgré tout maintenu jusque là. Le Gembei n'était en tout cas pas homme très prosélyte et, si le Kaguya désirait conserver sa propre vision de l'Homme pour mener la barque de sa vie, c'était bien aise qu'il le laisserait faire comme il le voulait. Chacun voyait midi à sa porte, et il fallait bien des gens plus sceptiques comme Rinkyu pour qu'un équilibre général puisse se faire. Naïf, Ichirô admettait volontiers qu'il pouvait l'être parfois, et n'aurait pas donné cher de la peau de l'Archipel si tous ses habitants étaient tout à fait comme lui.

« Pas l'habitude ? Oh, ne t'en fais pas va, les poissons cuisinés ici sont tout simplement succulents ! Pas de question à te poser: tu donnes de bons coups de fourchette et tu dégustes ! Sora ! Deux poissons du jour s'il te plaît ! » Cria-t-il à travers la salle pour se faire entendre du propriétaire et cuisinier des lieux, qu'il vit hocher la tête au loin derrière le comptoir de service.

En entendant la question qui suivit de la part du Kaguya, Ichirô eut un bref moment de recul, surpris que son invité puisse avoir le moindre doute. Après tout, qui pouvait bien être Nozomi si ce n'était sa fille ? Ne l'avait-il pas déjà présenté comme telle ? L'avait-il omis, par habitude ?

« Euhm, et bien oui, c'est ma fille, Nozomi !

- Enjantée ! Ch'est moi !
Répondit-elle la bouche pleine.

- Pour sûr, ça demande pas mal d'organisation quand je dois partir en mission en dehors du village pour plusieurs jours, voire semaines. Je m'arrange pour que le professeur de Nozomi s'occupe des affaires courantes et la... surveille, un tant soit peu. Les professeurs de l'académie rendent souvent ce genre de services, de ce que j'ai compris, pour les shinobis comme moi avec des enfants. On ne passe pas... autant de temps qu'avant ensembles, c'est sûr ! Mais ça en vaut la chandelle.

- Ouip ! Plus bejoin d'être streshé tout l'temps ! Hmh. Et puis, j'apprends à faire comme papa, du couuuup... y a des chances qu'on travaille ensemble plus tard, ce serait cooool !
 »

A ces mots, Ichirô ne releva pas et se contenta de hocher timidement la tête en regardant la table, un mince sourire sur les lèvres. La perspective que son enfant unique se retrouve un jour dans les mêmes situations que lui si ce n'est des pires ne l'enjouaient pas du tout. Tout le contraire, même. Mais nécessité faisait loi, au village caché de la Brume.


Dernière édition par Gembei Ichirô le Mer 24 Mai 2017 - 8:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Tadewashi S. Rinkyu
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Problèmes de coquillages [Ft Gembei] EmptyMar 16 Mai 2017 - 12:42

Avoir une famille et être Shinobi à la fois, était une bien lourde tâche à supporter, il fallait le reconnaître. Encore pire, si la famille en question était incapable de subvenir elle-même à ses besoins de la plus claire des façons. En plus d’être embêtant, ça pouvait constituer un réel frein à l’évolution. Bien qu’on ne veuille jamais voir cela tel que ça l’était, ce fardeau était comparable à une lourde chaîne que l’on transportait et qu’on ne voulait pas ôter. Mais quoi qu’il en soit, l’heure n’était pas à la mélancolie. En plein cœur de cette famille, entre ce père attentionné et sa fille aimante, l’ambiance était chaleureuse et arrivait même, à détendre les plus impassibles. Sans même que je ne m’en rende réellement compte, je souriais, heureux dans un certain sens d’être des leurs, même si, ce n’était pas là qu’était ma place.

Le Shinobi lors de ses missions demandait l’assistance des tuteurs de l’académie pour qu’ils puissent s’occuper de sa fille du mieux qu’ils le pouvaient, le temps qu’Ichiro puisse finir sa mission. Pour ma part, je ne m’éloignais jamais du village, n’ayant personne sur qui réellement compter. Bien que cela soit difficile, je m’occupais seul de mon père. Il était encore ma seule famille et je n’avais pas grands nombres d’amis, en qui j’aurais pu accorder une once de confiance. C’était un peu ma façon de vivre, que j’assumais d’ailleurs pleinement, avec beaucoup de peine toutefois.

-Je vous remercie encore de votre hospitalité. C’est réellement agréable de votre part. Vous formez une très belle famille. Si je me rappelle bien de vos propos, vous avez mentionné n’être à Kiri que depuis un an environs. Mais, où étiez-vous avant et pourquoi être venu dans un village pareil ? Sachant tout ce qu’il se dit à son sujet.

Peut-être me montrais-je beaucoup trop curieux, mais je ne savais pas non plus quoi dire d’autres. D’autant plus que ses origines m’intéressaient réellement. Originaire de Kiri depuis ses premiers jours, j’y avais grandi, y ai vu périr plusieurs de mon peuple parmi lesquels ma mère. Ma conception du monde était donc bien trop carrée pour que je puisse adhérer à la sienne. De ce qu’il se disait, l’histoire d’un homme façonnait son être et sa façon de penser également. Peut-être avait-il connu une vie beaucoup plus calme, beaucoup plus posée.

Cela me semblait de plus en plus improbable quand j’y repensais sérieusement. Les personnes qui venaient généralement à Kiri n’avaient pas le choix. Parce que, ce n’était pas un lieu où la paix, la joie et la convivialité pouvaient être aisément trouvée. Peut-être l’avait-il fait croyant trouver cela ici, mais pour ma part, je n’y croyais plus réellement. Le serveur ne tarda pas à nous livrer les plats ainsi que les baguettes pour les consommer. Prenant une paire dans mes mains, je m’arrêtai un instant

-Merci pour ce repas. Bon appétit.

Les bonnes manières, je les avais inculqués depuis le bas âge sous l’influence de mon père assez stricte et rigoureux. De ce fait, je ne manquais pas de me montrer plus poli que la moyenne, à la moindre situation. Les baguettes se plantèrent dans le poisson et je pris ma première bouchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Empty
Message(#) Sujet: Re: Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Problèmes de coquillages [Ft Gembei] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Problèmes de coquillages [Ft Gembei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-