N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Entre deux mensonges [PV Orisa Karin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Jisetsu Kim
Informations
Grade : Genin
Messages : 27
Rang : C

Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] Empty
Message(#) Sujet: Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] EmptyJeu 2 Mar 2017 - 3:48

Kim regarda une nouvelle fois la lettre qu'il avait trouvé ce matin dans sa boite aux lettres. Il se trouvait bien à l'adresse indiquée. Il s'agissait d'un petit restaurant de quartier comme le village en compte tant. Enfin, celui-là ressemblait surtout à une vieille cagna complètement délabrée. Les planches de la devanture étaient toutes vermoulues et la peinture n'était déjà plus qu'un souvenir. La porte même avait fini désertée ; elle avait été remplacée par un rideau aux motifs obscènes. Le shinobi esquissa un sourire. Quelle débâcle ! Ce n'était vraiment pas le genre d'endroit auquel on pouvait s'attendait pour un premier rendez-vous. Ca lui plaisait diablement ! Il entra. Le grincement du planché annonça son arrivée. Une femme d'age mur vint l'accueillir. Elle était solidement charpentée et portait des sabots à la mode des paysans du pays.

« Je viens de la part de... Il relut la lettre. Hakurankyouki Kyoushi. »

- C'est pour manger ?

« Non pas vraiment, je suis là pour... »

- Alors vous n'avez rien à faire ici, fichez moi le camp.

Kim n'en crut pas ses oreilles. Non mais pour qui elle se prenait cette pécore ? Sur quelle planète les gens du peuple s'adresse de la sorte aux ninjas ? Il lui montra son bandeau de Kiri, l'assura de sévères représailles si elle s'obstinait à l'emmerder mais la tenancière ne voulut rien savoir. Finalement, il céda.

« Bon, vous faites quoi dans cette bicoque. »

Elle pointa du doigt un tableau de noir accroché au dessus du bar. Les différents plats proposés par la maison y étaient consignés à la craie dans une désorganisation à peu près totale.

Ramen, lamen, riz sauté, nouilles sautées. 

« Met moi une soupe de lamen avec soja, algues, poulpe et porc. »

- Gingembre ?

« Oui. »

- Très bien, merci monsieur !

Elle lui adressa un large sourire. De la main elle lui présenta une table de quatre où il pouvait s’assoir et passa derrière le bar. Visiblement elle était seule à travailler ici. Malgré l'aspect extérieur, l'endroit était propre et bien tenu. Les tables étaient taillées dans un bois grossier, tout comme les bancs qui consistait simplement en des troncs coupés en deux. Pas le grand luxe mais l'endroit avait un certain caractère. Les croutes qui ornaient les murs représentaient toutes des quartiers de Kiri avant la destruction du village. Elles rappelaient à Kim des souvenirs d'un autre monde ; les longs après-midi d'été au parc, l'odeur des tartes aux pommes, la musique des enterrements...

«  Hey maman, je peux m'en griller une ? »

- Oui oui faites !

Il s'alluma une cigarette sur l'unique bougie de la table.

« Tu peux me dire tu. »

Et alors que la fumait s'échappait de sa bouche en épaisses volutes blanches, il laissa son esprit vagabonder sur un paisible océan de mélancolie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Orisa Karin
Informations
Grade : Genin
Messages : 11
Rang : C

Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] Empty
Message(#) Sujet: Re: Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] EmptyJeu 2 Mar 2017 - 13:27

C'est bel et bien aujourd'hui que j'intègre officiellement une équipe. Depuis peu, les dirigeants du village ont autorisés les constitutions de groupes de shinobi sans sensei. Une curiosité qui fait écho au nombre de Genin toujours plus grand, mais qui restreint tout de même les protagonistes à des missions modestes. Qu'importe... J'ai toujours détesté ce principe de "sensei". Le côté équipe aussi d'ailleurs. Je ne suis pas quelqu'un qui apprécie le travail collaboratif à vrai dire, mais il paraît que c'est une condition essentielle pour devenir une kunoichi de talent. Mouais. Vous le sentez mon air convaincu ? J'ai déjà suffisamment de talent comme ça. Bref, me voilà plantée devant un décor des plus déconcertant.

Comment un village qui vient d'être rebâti peut-il compter des bâtiments si abîmé. Une épave. Littéralement. Je me retrouve devant une espèce de baraque en ruine qui semblait avoir été la cible principale du temps lui-même. J'ai aussi reçu une lettre qui m'indique l'adresse et je m'empresse de la relire ne serait-ce que pour détourner le regard d'un rideau épouvantable faisant office de porte. C'est bien ici... Mais comment est-ce possible.

- Sérieusement ? Mais où est le minable qui m'a donné rendez-vous dans ce boui-boui ?! RRRrrr.

Je me retourne, regarde à droite, à gauche et commence à faire les cent pas.

- Il va m'entendre. Hors de question que je rentre là-dedans.
- Hey... Elle a fini de parler toute seule la pie à lunettes ?

Une monstruosité vient de tirer le rideau et parle dans mon dos. Surprise, je sursaute en poussant un cri de panique.

- Aaahhh ! Quoi ? Mais... Qui es-tu ?
- Quoi ? Comment ça qui je suis ? C'est à moi de poser cette question, tu es devant mon établissement à délirer comme une folle. Tu vas faire fuir mes clients bouge de là ?

J'ai du mal à croire ce que j'entends. Une vieille décrépie s'adresse à moi comme à sa copine de sauterie. Comme d'habitude, je monte immédiatement au créneau et hausse le ton.

- Non mais j'hallucine ! Tu es qui pour me parler comme ça ?! Je bougerai de là quand je l'aurai décidé ! J'ai rendez-vous ici et crois moi bien que si ça tenait qu'à moi, je bougerai de ce taudis dans la seconde !
- Arrête d'hurler espèce d'hystérique où je me charge de t'emmener loin d'ici par la peau des fesses. Remballe ton hakama rouge et ton kimono blanc et va voir plutôt du côté du cirque.
- Mais tu t'es vue vieille bique ! Tu as gratté toute la peinture de ton restaurant miteux pour la mettre sur ta tronche ?! Laisse mes vêtements tranquilles et pardonne-moi de ne pas m'habiller en gris et en noir comme une sale déprimée...
- Arrête de brailler ! Hhhmmm. J'ai un client à l'intérieur. Il va finir par s'en aller s'il t'entend hurler à la mort comme un chien pris dans un piège à loups.
- Rien à foutre ! Tu m'as pris pour ton associée ?!

Elle l'a bien cherché. Bien que la rue ne soit pas très passante, quelques personnes commencent à affluer autour du restaurant. Attirées par les cris. La gérante du restaurant en perdition s'en rend vite compte et commence à se questionner si c'est une si mauvaise chose. C'est bien la première fois qu'autant de monde s'attroupe ici apparemment. Si ça continue, je vais finir par lui faire de la pub.


Dernière édition par Orisa Karin le Dim 5 Mar 2017 - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Kim
Informations
Grade : Genin
Messages : 27
Rang : C

Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] Empty
Message(#) Sujet: Re: Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] EmptyDim 5 Mar 2017 - 5:47

Alors qu'il se régalait de son repas, Kim entendit les bruits d'une dispute de l'autre côté du rideau. « Maman » dans ses œuvres... Il fallait bien avouer pourtant que la tenancière s'y entendait niveau graille. La soupe était vraiment parfumée, les portions plus que respectables et le poulpe d'une fraîcheur irréprochable. A ce prix là, il pouvait bien que ce bouiboui devienne sa cantine attitrée. Ça lui éviterait les corvées de la cuisine, de la vaisselle et surtout la présence des autres shinobi. Les éclats de voix montèrent en intensité.

* Mais bordel, elle peut pas juste la faire rentrer qu'on en finisse. *

L'étroitesse de la cloison qui les séparait interdisait de simplement ignorer la conversation. C'est comme si elle s'était déroulée juste à sa table. Déjà les noms d'oiseaux fusaient de part et d'autre, les torgnoles n'allaient plus trop tarder. Une des paroles de la cliente retint son attention ; « J'ai rendez-vous ici ». Visiblement il n'était pas le seul à avoir reçu l'invitation. Il songea un instant à finir tranquillement son déjeuner sans se mêler à la discussion. Après tout il s'était bien démerdé tout seul pour se faire admettre et puis les caprices de diva de la nouvelle venue ne lui plaisait pas du tout.

* Le genre de garce à laisser les trucs dégueulasses aux petits camarades. *

- Arrête d'hurler espèce d'hystérique où je me charge de t'emmener loin d'ici par la peau des fesses.

Il poussa un long soupir. S'il laissait les choses se poursuivre, il aurait un mort sur les bras avant d'avoir fini son bol. A contre-cœur il se dirigea vers le rideau qui rappelait furieusement ceux de la maison close de l'autre côté du village, et observa la scène. La Kirijin avait une dégaine pour le moins singulière. Une femme jeune mais avec les cheveux blancs, visiblement soucieuse de la mode mais sapée comme au siècle dernier... En tout cas elle était plutôt bien foutue. S'il avait su qu'il allait avoir à faire à ce genre de gazelle, il aurait mis autre chose que son sweat à capuche noir barré d'une banane, son pantalon treillis et sa vieille paire de baskets. Enfin bon, ça faisait toujours plus ninja que le kimono de mamie.

Kim vit d'un œil agacé que des passants s'étaient déjà pressés devant l'entrée du restaurant. Ça commençait franchement à virer à la bouffonnerie cette histoire et la constitution d'une équipe ninja n'avait pas franchement vocation à recevoir une telle publicité. Encore un peu et la gazette du village enverrait un correspondant. Il était temps de couper court à ces conneries.

« Hakurankyouki Kyoushi. »

Si miss lunettes avait bien reçu la même invitation que lui, ce nom devait l'interpeller.

« Maman, laisses la rentrer elle est avec moi. Puis il se tourna vers la foule. Vous n'avez rien d'autre à foutre ? Allez, retournez vous occuper de vos affaires. »

Sans attendre davantage il retourna à sa place. Sa soupe avait refroidi...

« Je m'appelle Kim Jisetsu. T'es là pour l'équipe, c'est ça ? Ça serait pas mal si tu pouvais éviter d'attirer l'attention comme ça à l'avenir. On est des ninjas, pas des forains. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Orisa Karin
Informations
Grade : Genin
Messages : 11
Rang : C

Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] Empty
Message(#) Sujet: Re: Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] EmptyDim 5 Mar 2017 - 13:22

Derrière la bonne femme, le fameux client apparaît. Enfin, j'en conclu qu'il s'agit du client dans la mesure où cette cabane est totalement déserte. Brun, les yeux ambrés tirant vers l'or et une allure globale très frêle, il n'a pas l'air bien nourri le loulou.

- Regarde mamie, ton taudis est officiellement vide.
- Va te faire voir miss enfer...
- Hakurankyouki Kyoushi.

Ce nom attire mon attention. Je regarde à nouveau le papier que j'ai entre les mains pour assurer le coup tandis que la vieille jette un œil par-dessus son épaule l'air intriguée. Sur invitation de la grande crevette, les passants commencent à se disperser. Il faut dire qu'une bonne petite foule avait commencée à se rassembler et bientôt, d'autres shinobi plus gradés que moi seraient de la partie. Ils commencent à me connaître cela dit. Je relève la tête vers ma charmante interlocutrice qui lève les yeux au ciel et retourne dans son abri emboîtant le pas de son seul et unique client. Laissée à mon sort comme une pomme, je me vexe et crie à travers le rideau.

- Hey ! J'ai pas envie de rentrer là-dedans moi ! Elle va me transformer en crapaud ou un truc comme ça !

Au loin, comme étouffée, une voix maintenant familière me répond.

- URUSAI !

C'est à contrecœur que je tire le voilage du bout des doigts et pénètre dans le restaurant. Une odeur de bouffe et une chaleur accablante m'assaillent. L'ambiance à l'intérieur est vraiment particulière. Du bois, des tentures, mais je dois bien admettre que l'impression est meilleure que dehors. Les sourcils froncés et encore énervée de mon altercation avec la gérante, j'avance d'un pas méfiant en direction du bar. À ma gauche le garçon est assit à une table et mange une soupe.

- La vielle, ne va pas raconter que tu as deux clients hein. Je ne suis pas réellement là.
- Tais-toi un peu sorcière si tu ne veux pas que je te sorte d'ici les pieds devant.

Comme pour ne pas remettre ça, le Kirijin enchaîne tout de suite et m'adresse la parole.

- Je m'appelle Kim Jisetsu. T'es là pour l'équipe, c'est ça ? Ça serait pas mal si tu pouvais éviter d'attirer l'attention comme ça à l'avenir. On est des ninjas, pas des forains.
- C'est cette chose là-bas qui a commencé par me traiter de pie à lunettes.

Dans mon dos, la tenancière se retient de répondre en se mordant les lèvres.

- Oui, je suis là pour l'équipe. Bien que ça ne m'enchante pas plus que ça, je vais pas te mentir. Kim Jisetsu hein ? Connais pas désolé. Moi tu dois savoir qui je suis non ? Bref, où est notre mystérieux messager. Il aurait dû être là le premier. J'ai autre chose à faire moi.
- Tu prends quoi ?
- Tu crois que je vais te donner de l'argent ?
- Si tu squattes ici, tu consommes ou tu sors.
- Hhhmmm. Ok, tu mettras ça sur le compte du type qui devrait être là et qui ne l'est pas.
- Ça me va du moment que quelqu'un paye. Alors ?
- La boisson la plus chère. Fais pas de truc bizarres dedans hein.
- Pff... sale peste.

Elle s'éloigne jusqu'au bar en marmonnant et commence à préparer ma commande. Après réflexion, j'ai peur de ce qu'elle va me ramener. Déjà fatiguée d'être ici et harcelée par la température opprimante qui règne ici, je retire mon kimono et m'assois à la table de ce qui semble être mon futur coéquipier. Mes yeux commencent à se perdre dans le décor de la pièce. Cet endroit semble avoir une histoire très marquée, très dure et un bref coup d'œil sur la vieille confirme mes pensées. Elle semble lasse et son regard reflète une lueur triste et blasée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Kim
Informations
Grade : Genin
Messages : 27
Rang : C

Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] Empty
Message(#) Sujet: Re: Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] EmptyLun 6 Mar 2017 - 3:24

Les heures passèrent. Les plats et les verres avaient déjà été débarrassé depuis un moment, et pourtant personne ne s'était encore montré. Kim avait abandonné sa camarade à ses rêvasseries pour se plonger dans un nouveau bouquin ; « Histoire du Kusa ». Histoire qui au final s'était résumée jusqu'à récemment à des guerres tribales et des migrations de clans. Les noms passaient avec les pages sans qu'il ne les retienne. A vrai dire, il n'était pas facile de maintenir une concentration constante avec une personne aussi agitée que Karin. Dieu mais ne pouvait-elle pas juste rester en place ! Maman aussi commençait à s'y mettre. C'était déjà la troisième fois qu'elle se mettait à tousser ostensiblement pour leur signifier qu'il commençait à être temps de partir. Le Jisetsu dû finalement se résoudre à abandonner la lecture de son livre.

« Bon, on dirait que ce cher Kyoushi ne viendra pas. Quel bordel ce village. »

Il fallait bien avouer que depuis qu'il était revenu, la désorganisation était à peu près totale. Les nécessités de la reconstruction auxquelles était venu s'ajouter un afflux constant de nouveaux arrivant, avaient achevé de saturer les maigres structures de Kirigakure-no-Sato. Dans un tel contexte les genin qui n'avaient pas la chance de se trouver un sensei étaient pour ainsi dire livrés à eux-mêmes. Combien de talents allaient être gâchés simplement par manque d'encadrement ? Sans doute beaucoup plus que ce qu'un village prétendant exister sur la scène internationale pouvait se permettre...

« Tu veux que je te dise, à mon avis si on reste à Kiri, dans deux ans on en sera toujours au même point. Ça ne sert à rien de se voiler la face avec ces histoires de groupe sans sensei ; si personne ne nous forme sérieusement on est condamné à péricliter. Pour les petits de 15 ans c'est pas bien grave, mais pour nous, si on veut atteindre nos pleins potentiels, il faut qu'on s'y mette dès maintenant. Si on loupe le train, c'est mort, on peut rentrer à la maison. Je sais pas pour toi, mais pour moi c'est pas vraiment un option. »

Ses yeux dorés plongèrent dans ceux de Karin. Elle ne devait pas être beaucoup plus jeune que lui. La plupart des Kirijins de leur age en avaient sérieusement bavé avant d’atterrir ici. Les troubles n'avaient épargné que quelques rares endroits depuis la chute de la brume sanglante. Leur génération avait découvert le prix de l'échec en payant de sa chaire celui de ses parents. C'est pour ça qu'ils n'échoueraient pas, eux.

« Je viens de passer une semaine au Kusa, sur le continent. Le chef de guerre du pays, Asuka Jisetsu, a accepté de me prendre comme élève. Je suis revenu pour prendre des affaires. Si tu n'as pas envie de perdre ton temps ici, viens avec moi. »

Il posa l'argent qu'il devait sur le bar et mis sa capuche.

« J'attendrai devant le resto demain à 8 heures. Si à 15 t'es pas là, alors bon courage à toi. Il paraît qu'il y a une place spéciale au cimetière pour ceux qui ont attendu que le destin se souvienne d'eux. »

Il la salua et passa le rideau d'entrée.


Dernière édition par Jisetsu Kim le Mar 7 Mar 2017 - 0:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Orisa Karin
Informations
Grade : Genin
Messages : 11
Rang : C

Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] Empty
Message(#) Sujet: Re: Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] EmptyLun 6 Mar 2017 - 22:05

Partir de Kiri pour se rendre à Kusa ? Le pays de l'herbe est à l'autre bout du monde pour moi. Une Kirijin pure souche. J'arrive à peu près à le localiser, mais mes leçons de l'académie me paraissent soudain si loin ! Un pauvre petit morceau de terre coincé entre le pays du feu, de la feuille et de la terre. Un lac, un fleuve et de la forêt. Voilà où s'arrêtent mes connaissances sur le sujet. Vu sa situation géographique, le climat doit y être bien plus sympa qu'à Mizu No Kuni. Il faut dire que cette atmosphère lourde et ce plafond si bas me pèsent sérieusement. Ce n'est peut-être pas une si mauvaise idée. Ce qu'il dit n'est pas faux. Ce pays renaît tout juste de ses cendres en attendant sa prochaine fin, mais Kusa est-il mieux loti ? J'en doute fortement. D'un point de vue personnel, je ne pense pas apprendre quoi que ce soit en restant ici. C'est peut-être l'occasion de retrouver enfin mon père et je n'ai que trop attendu son retour. Cette opportunité qui me tombe dessus comme une coccinelle est peut-être le signe qu'il est maintenant l'heure de se bouger.

- J'attendrai devant le resto demain à 8 heures. Si à 15 t'es pas là, alors bon courage à toi. Il paraît qu'il y a une place spéciale au cimetière pour ceux qui ont attendu que le destin se souvienne d'eux.


Je dois dire que j'ai du mal à cerner ce type. Je dois dire aussi que je ne fais aucun effort pour y parvenir haha ! Il me propose de venir avec lui, mais le ton de sa voix semble clairement montrer qu'il ne veut surtout pas de moi. Voilà une belle occasion de me venger en tout cas. Cet idiot et l'autre andouille qui n'est même pas venue m'ont fait poireauter une éternité pour rien. Je vais leur rendre la monnaie de leur pièce. Il faut bien que quelqu'un paye non ? Le tout dans une cabane en bois merdique avec une morue pour matrone. Je regarde Kim s'éloigner toujours assise à la table. Dans quoi est-ce que je m'embarque ? Est-ce la bonne décision ? Beaucoup de questions m'assiègent. D'ordinaire plutôt impulsive, cette situation me déstabilise et me fait réfléchir sérieusement. J'en serais presque angoissée. Je n'ai jamais quitté le pays de l'eau et honnêtement, je ne l'ai jamais envisagé.

- Je serai là ! Ne crois pas que c'est pour tes beaux yeux ou parce que tu m'as convaincu de quoi que ce soit ! Tu ne vas juste pas te débarrasser de moi comme ça !

Offensée par son départ précipité malgré le temps que nous venons de passer ici, je fais la moue et croise les bras. L'autre se met à ricaner dans mon dos.

- Qu'est-ce que t'as toi ?
- Parle-moi autrement gamine. On croirait une enfant de 10 ans.
- URURSAI !
- Aller bouge d'ici et n'oublie pas de payer ta part.
- Quoi ?! Et il a dû laisser assez regarde tout ça.
- Non il manque ton verre.
- Hors de question ! J'ai rien demandé moi !
- Tu me fatigue à hurler tout le temps. Ne me dis pas que tu n'as pas d'argent.
- Non j'ai rien. Et même si j'avais, je ne paierais pas.
- C'est bon fous le camp. Je ne veux plus voir personne.

Sans demander mon reste, je me lève, agrippe mon kimono et sors du restaurant à la hâte. La nuit est tombée depuis un moment maintenant, mais je n'ai aucune envie de dormir. J'ai beaucoup de choses à faire et demain, une longue journée m'attend. Je dois préparer une valise et prévenir tout le monde de mon départ. Kusa me voilà ! Mizu No Kuni a assez entendu parler de moi. Je vais chercher mon père et faire savoir à tout le monde qui sont les Orisa ! Et qui JE suis surtout. Pensive, je remets mon haut et arpente les quelques kilomètres qui me séparent du manoir.

***

Le lendemain matin, je suis là à 7h30. Le temps est maussade et pesant plus ou moins comme d'habitude. Comme je l'espérais avant d'arriver, Kim n'est pas encore là. Je n'ose m'adosser au restaurant par peur de tacher mes vêtements et commence une longue attente. Mais qu'est-ce qu'il fait c'est pas vrai... Bon d'accord ça fait que 5 minutes que j'attends, mais quand même ! On arrive toujours en avance à un rendez-vous non ? J'ai pris avec moi une grosse valise que j'ai un peu de mal à traîner d'ailleurs. S'il est gentleman, peut-être voudra-t-il porter mes bagages ! Pff... Comme si j'avais besoin d'aide. Les minutes défilent lentement les unes après les autres et bientôt, mon gros pull en laine rose pâle ne suffit plus à me tenir chaud. Heureusement, je porte une large écharpe grise que je déplie et dont je me sers comme capuche. Aux aguets, j'aperçois une silhouette se dessiner à travers la brume flottante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Kim
Informations
Grade : Genin
Messages : 27
Rang : C

Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] Empty
Message(#) Sujet: Re: Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] EmptyMer 8 Mar 2017 - 6:05

Le restaurant était en vue. Les préparatifs avaient été courts ; au final il n'était revenu que pour rendre les clés de son appartement et prendre juste assez d'affaires pour remplir un sac à dos. Personne à voir, personne à prévenir. Au final il n'avait jamais vraiment eu l'occasion de s'intégrer à ce village. La plupart de ses collègues ne goutaient ni à ses fanfaronnades, ni à son arrogance. C'est que son inébranlable confiance en lui avait tendance à en agacer plus d'un ; Oh depuis le temps qu'on le mettait à l'écart il commençait à s'en rendre compte, mais Kim n'était pas homme à se remettre en question. On peut tourner le problème comme on veut, en dernière instance on est qui on est. Tout ce qu'on gagne à ne pas être soi même c'est des doutes et des regrets. D'accord il ne serait surement pas regretté mais qu'importe l'approbation du troupeau ? Le troupeau n'aime que ceux qui le composent, ceux qui bêlent en gaiement son ode à la médiocrité. Le temps était venu pour lui de quitter cette race grégaire pour partir, seul, en haut de la montagne. Là où l’œil perçant des oiseaux de proie domine villes et villages, bergers et troupeaux, bien et mal...

* Enfin, peut-être pas tout seul. *

Un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle était donc venue, la petite merdeuse. Elle se tenait là, au milieu de la rue, droite comme un i avec son éternel air renfrogné. A ses côtés se tenait une valise aux proportions surprenantes. La pauvre n'avait sans doute jamais entendu parler des routes, enfin, de l'absence de routes du Kusa. Kim voulu lui en faire la remarque mais il se ravisa. Elle le découvrirait bien assez tôt.

« Hey ! Ça va, pas trop la tête dans le sac ? On a une petite heure avant que le bateau parte donc si tu veux t'arrêter prendre un truc n'hésites pas. C'est quoi ton nom déjà ? »

Alors qu'il s'adressait à elle, ses yeux la parcouraient une attention nouvelle. C'était vraiment un petit bout de femme. Il devait lui prendre facilement une tête. Ses traits étaient plutôt fins sous ses lunettes... Sa bouche étroite et charnue n'était pas sans attrait. Mais ce qui reteint le plus son attention, c'est son corps svelte qui semblait traversé par une espèce de tension, un courant électrique léger et profond, qui se ressentait aussi bien dans sa gestuelle que dans ses attitudes. Une pile électrique, voilà ce qu'elle lui évoquait. Une pile électrique qui semblait d'ailleurs tout aussi renfrognée que la veille.

* Une mal-baisée ? *

Il avait lu quelque part que l'irritabilité chez les femmes était souvent liée à de la frustration sexuelle. S'il ne connaissait pas sa jeune camarade, ce genre de corrélation dans son cas ne l'aurait pas étonné. Elle avait l'air si... guindé. D'un signe de la tête il lui indiqua le chemin et ils se mirent en route. Tout en marchant le Jisetsu s'alluma une cigarette. Une Kirijin, comme lui. Dieu que le tabac ici était meilleur qu'en Shukai.

« C'est ta première fois sur le continent ? On devrait passer par Shozaishi, la capitale impériale. Tu verras c'est quelque chose. »

Alors qu'ils avançaient, passant commerces et habitations, Kim se sentit pris d'un sentiment bizarre. Était-ce du regret ? Au fond, plus que Kiri, c'est quitter le Mizu qui lui faisait quelque chose. Il avait l'impression qu'en partant il scellait son destin. Où ces premiers pas dans le monde le mèneraient-ils ? Vers la sagesse ? La gloire ? La mort ? Il regarda à nouveau Karin, cherchant sur son visage les signes d'un quelconque doute. Comment se sentait-elle à l'heure du grand saut vers l'inconnu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] Empty
Message(#) Sujet: Re: Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] Entre deux mensonges [PV Orisa Karin] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre deux mensonges [PV Orisa Karin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-