N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Groupe #6 : Instincts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptyDim 19 Fév 2017 - 15:12


Contexte


    Une heure avant le siège de la ville, vous pénétrez sereinement dans la capitale Shimojin, direction le palais du Daimyô, où vous attend une dignitaire du pays, Kinzoku Oni.

    Après quelques minutes d’attente dans une salle luxueuse, on vous introduit auprès de la chef des manieurs du Kinton. Vous la sentez tout de même un peu… absente et impatiente.


Règles

    Ø A lire impérativement : http://www.shinobinohattan.com/t21336-contexte-informations-et-regles
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. N'hésitez pas à exporter le code de vos techniques via votre Fiche Technique dynamique.
    Ø Vous n’avez pas de délai de réponse obligatoire : veillez cependant à ne pas abuser de ce temps libre pour ne bloquer personne. L’organisation se garde le droit de vous exclure si vous outrepassez notre gentillesse.
    Ø N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø En cas de problème, de quelque nature qu’il soit, contactez @Aburame Mizuki.


Ordre et participants

@Oterashi Yanosa (Sous les traits de Jisetsu Asuka)
@Chroniqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptyMar 21 Fév 2017 - 15:35


Groupe #6 : Instincts Asuka_10


Cela faisait longtemps, bien trop longtemps, qu'elle avait prévu de rendre cette visite à sa mère. A l'époque, l'escale à Shimo pour saluer et entretenir le contact avec sa maternelle avait été organisée après la traversée guerroyante du Pays du Fer, une traversée qui, finalement, ne s'était pas faite, la faute à une traîtresse bien trop ambitieuse et à un combat bien trop exaltant pour Yanosa. Lui et son apprentie historique avait du retourner à Kusa en urgence, et Asuka assumer à pleine charge les responsabilités qui lui échouaient en ces temps de guerre. Car la valkyrie de lilas était beaucoup de choses : grande gueule, sensible, parfois hermétique à certains concepts trop politiques, mais ce qu'elle n'était pas, c'était une tire au flanc. Aussi avait-elle du assumer ces charges, le temps qu'il fallait, et ce jusqu'à ce jour précis où finalement, après avoir dûment entraîné les troupes envoyées par l'autorité Impériale, elle avait pu se libérer du temps. Et ce n'était pas grâce à son ancien mentor qu'elle y était parvenu, non...

Sitôt l'opportunité présentée, Asuka la saisit donc au vol : elle voyagea à pieds, avec un contingent de troupes qui allaient renforcer le front de Taki, jusqu'à la ville portuaire de Marutagoya tout au nord du Pays des Cascades. Elle avait là bas ses contacts, très utiles, qui lui permirent à la volée de réquisitionner un petit navire compact et un équipage minimaliste et compétent, qui allaient lui permettre de rejoindre le nord de Shimo par la voie des mers. Le sacrifice de Seito sur le front, se dit-elle avec une peine au coeur, allait considérablement diminuer les risques d'interception par ce mode de transport, et en effet, que cela soit dû ou non aux actes de guerre perpétrés sur le sol des Nuages, aucune escarmouche ne fut à déplorer pendant la traversée. Et lorsque Asuka reposa le pied sur l'une de ses terres natales, juste à l'est des étendues marécageuses, elle ressentit un mélange gênant de mal-être et de félicité. C'était ici qu'elle avait passé ses premières années, ici qu'elle avait goûté à l'insouciance de la vie d'enfant avant de plonger dans la vie militaire de Kiri, puis de l'alliance devenue empire. C'était ici que sa vie avait commencé, et qu'elle avait cru perdre toute sa famille. Mais aujourd'hui, et après bien trop de temps passé à attendre une occasion de le faire, Asuka comptait bien s'accrocher au dernier lien familial direct qui lui restait.

Oni Kinzoku, sa mère, était une femme forte et douée d'une volonté singulière. Des qualités dont elle avait hérité, mais les années passées loin d'elle, sans savoir qu'elle était en vie, avait fait leur œuvre en creusant un fossé entre les deux femmes. La Jisetsu ne pouvait pas pour autant faire une croix sur sa mère, et ce malgré toute les rumeurs et les bruits qui couraient sur les événements en cours à Shimo. De sa dernière rencontre avec elle il y avait des années de cela, en compagnie de Yanosa, la valkyrie de lilas n'avait pu retenir que quelques points clés, fugaces. Oni était à la tête d'une rébellion, composée du clan Kinzoku dans sa très large majorité, et qui se battait contre le joug d'un Daimiyô peu enclin à faire preuve d'une once de diplomatie. Et si elle ne venait pas aujourd’hui à la rencontre d'Oni pour parler politique, il était naïf de croire que le sujet pourrait être évité.

Asuka fit donc route vers la capitale, Touketsu, où il était dit que la cheffe des Kinzoku était en poste représentatif. Un fait qui avait intrigué la Jisetsu, tant il paraissait en contradiction avec ce qu'elle croyait savoir de la situation. Mais lorsqu'en arrivant à la porte nord de la capitale elle annonça le motif de sa visite ainsi que son nom et titre, ce dernier ayant bien malgré elle une vraie valeur à l'international, elle put confirmer que c'était bien elle, Oni, la cheffe en question. Méfiante, Asuka décida de rester sur le qui-vive, encore plus qu'à l'accoutumée, en évoluant dans la cité en direction du palais vers lequel elle avait été guidée. Le monde shinobi était fourbe, indirect, plein de raccourcis, et ce ne serait qu'une affaire de secondes pour qu'elle tombe dans un piège odieux ourdi par les forces kumojins, dont l'influence devait se faire pressante si près des frontières de Kaminari. Mais rien ne se passa. Pas même pendant les longues minutes d'attente qui lui furent imposées, dans ce sas luxueux où les architectes et décorateurs avaient redoublé de malice et de richesses pour éblouir et faire oublier le temps aux visiteurs.

Puis, elle arriva finalement, ostensiblement parée d'une tenue officielle qui ne lui seyait guère. Malgré l'accoutrement, qui tranchait avec les vêtements utilitaires de sa fille, cette dernière n'hésita pas une seconde et alla enserrer Oni dans ses bras musculeux, forgés par les combats et les conflits.

« Maman... ça fait trop longtemps. Je suis désolée, j'aurais... du revenir te voir plus tôt. Vraiment plus tôt, dit-elle en mettant fin à l'épanchement physique pour remettre un pas de distance. Tu es la dernière famille qui me reste, et j'ai l'impression d'avoir gâché encore des années avec toi pour... pas grand chose, au final. »

C'était en fait un pieux mensonge, qu'elle-même acceptait comme vérité, lorsque l'on considérait l'ampleur et l'importance de la tâche qui lui incombait à elle et au clan Jisetsu. Plongeant ses yeux dans ceux de sa mère, Asuka sentit un léger malaise.

« Maman, tu... y a quelque chose qui va pas ? Si je tombe mal, je peux repasser, aller faire un tour et... »


Groupe #6 : Instincts Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kinzoku Oni
Informations
Grade : Capitaine de l'armée rebelle
Messages : 16
Rang : ?

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptyJeu 23 Fév 2017 - 20:52

Elle avait tout minutieusement préparé, et était fière de dire que tout cela, c’était son ouvrage, son chef d’œuvre, presque sa conquête. Elle avait fomenté des poches de révolte avant de créer un véritable mouvement, elle, Kinzoku Oni, capitaine de la Rébellion Shimojin. Plus encore : elle s’était trouvée un allié des plus précieux en Kumogakure, et une couverture des plus parfaites en infiltrant le palais du Daimyô en tant qu’émissaire Kinzoku. Elle, la cheffe du clan qui avait tant œuvré pour le pays du givre, allait continuer dans ce sens, mais sans le Daimyô en place.

Tout avait été prévu. L’heure à laquelle les Kumojins allaient attaquer ; l’ordre dans lequel les bâtiments névralgiques allaient tomber ; le nombre de rebelles dans chaque armée… Tout avait été calculé, réfléchi… Absolument tout…

Sauf elle.

Jisetsu Asuka. La prunelle de ses yeux, la fille unique qu’elle avait eue. Après des années de séparation et de cache-cache, elle l’avait retrouvée il y a peu, mais leurs chemins s’étaient de nouveau séparés, avec la promesse induite qu’elles ne remettraient pas autant de temps pour se retrouver. Asuka était cependant une impériale, et pas des moindres qui plus est. Elle jouissait d’une réputation confortable, si bien que si un Kumojin, contre qui elle est en guerre, apprenait sa présence ici… Il risquait d’y avoir quelques soucis… D’autant que s’ils apprennent que celle avec qui ils traitent depuis tout ce temps était la mère de l’une des têtes pensantes de l’Empire, tout pouvait être réduit à néant.

Oh bien sûr, Oni était une femme de parole et d’honneur. La relation qui la lie à sa fille et, par extension, au Shukai, ne l’empêchait pas d’être fidèle à Kaminari. Mais les apparences étaient loin d’être en sa faveur. Alors, elle la fit entrer, avec la ferme intention de ne pas la laisser sortir avant que Kumo ne le soit. Asuka l’étreignit dans ses bras, étreinte qu’elle rendit à sa fille : oui, il était bon de la revoir, malgré l’évènement, malgré la conquête, malgré tout… A choisir entre Shimo et Asuka, le choix était vite fait, mais rien ne l’empêchait d’avoir les deux.

- C’est toujours une grande joie de te voir, Asuka…

Et elle était sincère. Ma la Jisetsu ne manqua pas l’occasion de lui faire remarquer son absence, ou en tout cas son manque d’implication dans ses émouvantes retrouvailles ; nul doute qu’elle devait avoir l’air d’avoir l’esprit ailleurs, et pour cause : elle l’avait effectivement ailleurs.

- Non c’est… Tu ne tomberas jamais mal. Dis-moi : quel bon vent t’amène, Asuka ? Et comment te portes-tu, depuis tout ce temps ?

Tiraillée entre la joie d’avoir sa fille avec elle, l’appréhension des Kumojins arrivant et la rencontre des deux… La nuit allait être longue pour la Kinzoku…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptyVen 24 Fév 2017 - 20:11


Groupe #6 : Instincts Asuka_10

Le sourire, sur le visage de la Jisetsu, semblait revenir de loin, de très loin. Sans se l'avouer, elle avait attendu et recherché ce moment depuis qu'elle avait retrouvé sa mère plusieurs années auparavant. Les impératifs de sa vie de soldat lui avaient interdit de prolonger, et même de réitérer le contact, mais au fond d'elle, elle l'avait toujours souhaité. Elle voulait se rapprocher, elle voulait l'enlacer encore davantage, rattraper ces décennies séparée d'Oni, de ce qui restait de sa famille. Mais sans qu'elle sache vraiment pourquoi, elle s'abstint de fondre en larmes de bonheur. Une retenue qui avait sans doute à voir avec la pudeur, avec la gêne aussi, puisqu'elle n'avait malgré tout devant elle, au final, qu'une relative inconnue dont elle ne connaissait que quelques traits très spécifiques. Mais elle savait qu'elle était sa mère, et ce fait seul réussissait à la faire se relâcher. Elle voulait, en cet instant, oublier tout ce qu'elle savait. Elle voulait aller aux antipodes des idéaux de son clan d'attache actuel, renier tout ce savoir guerrier et cette intimité avec la mort. Elle voulait, tout simplement embrasser la vie et celle qui lui avait justement donnée. Mais ce n'était pas aussi simple...

« Je pouvais plus attendre plus pour te revoir maman, c'est... assez bête en fait, mais dès que j'ai pu me dégager un peu de temps, j'ai pris sur moi de faire le voyage. J'ai... Ah. C'est compliqué... J'ai, comme ils disent, un « titre », à Kusa no Kuni. Ça ne veut pas dire grand chose pour moi, mais des tas de gens comptent sur moi maintenant et... Enfin disons que maintenant je fais plus exactement ce que je veux et j'ai une idée de c'que t'as du traverser à l'époque, mais... d'ailleurs... dit-elle en regardant autours d'elle. Qu'est-ce que tu fiches là en fait maman ?

...La dernière fois qu'on s'est vues, tu étais... enfin tu sais, tu pouvais pas t'afficher comme ça, et là.. ouha, t'es même sapée comme une reine ! Tu... comprends ce que je veux dire, hein ? Mais.. p'têtre qu'il vaudrait mieux aborder ce sujet ailleurs... Je crois savoir que, ces temps-ci, il y a... beaucoup d'activité, plus que d'habitude, aux frontières nord-est. C'est très vague, et c'est vraiment pas pour ça que je suis venue te voir. Mais...
 »

Elle se tut un instant. Elle n'était pas vraiment douée dans tout ce qui touchait au décryptage des émotions et à la sensorialité de haut vol, comme pouvait l'être Yanosa son mentor historique, mais sans pour autant connaître très intimement sa mère, Asuka sentait un malaise chez elle qui ne pouvait pas s'expliquer par sa seule présence surprise aujourd'hui.

« Y a quelque chose. Dis moi. Pour ce qu'on s'est vue, si je peux essayer de t'aider je serais vraiment contente de pouvoir le faire... S'il te plaît ! C'est pas l'envie qui me manque de me poser avec toi dans un coin tranquille pour discuter. J'en aurais, des choses à te raconter... Mais si tu as un problème alors parles m'en ! »



Groupe #6 : Instincts Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kinzoku Oni
Informations
Grade : Capitaine de l'armée rebelle
Messages : 16
Rang : ?

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptyDim 26 Fév 2017 - 15:06

Elle lui sourit tendrement, lui remettant une mèche de cheveux derrière l’oreille pendant qu’elle écoutait les mots de sa fille, mots qu’elle a toujours rêvée d’entendre et qui, enfin, étaient prononcés. Ce n’était pas grand-chose, au fond, juste quelques phrases, peu intenses en vérité, mais qui démontraient d’une réelle envie de chacune de s’impliquer dans la vie de l’autre.

Mais elle devait se rendre à l’évidence, Asuka était sans doute plus intelligente qu’elle ne l’était elle-même. Et elle avait vite compris que quelque chose clochait. L’instinct, sans doute, qui relie une mère à sa fille et vice-versa. Même sans se connaître intimement, elles savaient. Dans d’autres circonstances, avec une autre vie peut-être, Oni aurait plié bagage avec Asuka, laissant Shimo et les rebelles à leur sort. Mais après tout ce temps, après toute cette énergie dépensée… Non, impossible. Un peuple entier comptait sur elle.

La mère de famille aimante laissa vite place à la guerrière Kinzoku. Lâchant sa fille des yeux, elle se dirigea vers la fenêtre la plus proche. Le soleil disparaissait à l’horizon : c’était bientôt l’heure. Elle croisa les bras, arborant désormais un air neutre, bien loin de toutes les considérations familiales : il en relevait désormais de son devoir et de son honneur.

- Je t’ai menti, en fait. De tous les instants de ma vie, effectivement, tu ne serais jamais tombée mal. Sauf ce soir.

Elle fronça légèrement les sourcils. Elle n’avait pas dit ça sur un ton dur ; on ressentait même une pointe d’inquiétude.

- J’ignore à quel point sont doués les services de renseignement de l’Empire, mais sache que Shimo a sombré depuis bien longtemps dans une espèce de tyrannie égoïste.
Il y a trois ans maintenant, le Seigneur a été tué de la main des Rebelles que je menais. L’affaire a raisonné dans tout le Yuukan : Shimo n’avait jamais été vu comme un lieu autre qu’un simili-havre de paix. C’est sa fille, Oda Hiseyuki, qui a pris la relève, mais entourée des mêmes personnes que lors du règne de son père. Bien entendu, si son paternel a été tué, il y avait une raison : Shimo était devenu une zone de non-droit où seule sa Majesté avait le droit de parole. Quiconque s’opposait aux décisions prises était tué. Et pendant ce temps, le peuple s’affamait.
Utilisant le meurtre de son père et le fait qu’elle soit relativement candide, le Conseil a su perdurer les actions de son prédécesseur, et même aggraver la situation puisque la Rébellion était désormais une affaire d’état. Oda-Dono n’hésitait pas à lancer des campagnes d’exécution arbitraire et des moyens peu orthodoxes pour assoir son autorité qui ne cessait de vaciller.


Des villages cramés, des assassinats publics, des tortures abominables : le pays du Givre n’avait jamais connu tels actes par le passé, accélérant la création des poches de rébellion.

Au dehors, une alarme stridente sonna, indiquant que la capitale était attaquée. Oni ne sourcilla pas : le soleil était couché, la nuit était tombée : le moment était venu. Sans se préoccuper des bruits de l’armée qui accouraient au travers des rues, elle continua son récit.

- La Rébellion est devenue plus grande, plus massive, à l’instar de l’armée seigneuriale que les gens rejoignaient dans l’espoir de trouver un peu de répit. C’est la raison pour laquelle l’armée de Shimo est aussi puissante : les gens la rejoignent par dépit, parce que seuls les soldats semblent avoir la clémence du pouvoir.
Ca devenait compliqué pour nous. Jusqu’à ce qu’un allié, presque venu du ciel, nous tombe dessus, nous promettant de nous aider à rétablir l’ordre et la sécurité dans le pays du Givre. Ce pays nous a armés, nous a libérés certains endroits, nous a rendus certains de nos hommes les plus puissants. Cet allié… C’est Kaminari.


Elle eut un léger sourire. Pour la première fois depuis le début de toute cette histoire, elle aurait espéré que Kumo ne soit pas cet allié, mais que le Shukaï le soit.

- Après de nombreux mois d’enquêtes et de guerre froide, une opération conjointe a été décidée. Une opération qui se déroule ce soir.

Elle tourna la tête vers sa fille, le regard déterminé.

- Je connais les velléité qui unissent Kumo et l’Empire, et je sais aussi que Kumo n’hésitera pas à utiliser une figure aussi emblématique que toi dans sa propre guerre contre le Shukaï. Cette alarme, Asuka, c’est le début des hostilités. A l’heure où je te parle, la coalition Kumo-Rebelles assaillit la ville.

Elle s’avança vers sa fille, posant une main sur son épaule.

- Et je ne veux pas que quoique ce soit t’arrives par un mauvais coup du sort… Reste cachée, quoiqu’il arrive cette nuit. Je te ferais sortir dès que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptyDim 26 Fév 2017 - 16:56


Groupe #6 : Instincts Asuka_10

Dans l'expectative, Asuka ne le resta pas bien longtemps après avoir fait savoir à sa mère qu'elle était prête à tout pour l'aider. Car après un bref mouvement qui amena Oni devant la fenêtre toute proche, d'où l'on pouvait voir une grande partie de la cité de Touketsu, ses premiers mots vinrent tout à coup trancher avec l'atmosphère qui avait commencé à s'installer entre les deux femmes. Regardant rapidement autours d'elle pour vérifier que personne ne venait de faire irruption dans la pièce, amenant sa main lentement mais avec assurance sur le pommeau de son épée, la Jisetsu fronça les yeux en se préparant au pire. Mais au lieu d'un coup fourré en bonne et due forme, qui ne vint jamais, ce fut à une vaste et complexe explication à laquelle elle eut droit. Asuka ne dépendait pas du Renseignement de l'Empire, même si elle était souvent placée au cœur des intrigues et des mouvements officieux que celui-ci engageait parfois, mais elle avait bel et bien eut vent de rumeurs concernant l'état de Shimo no Kuni, des rumeurs persistantes qu'il était difficile d'ignorer d'un revers de main. Et l'état en question... laissait effectivement lourdement à désirer.

Une héritière manipulée, des conseillers corrompus par le pouvoir, des manquements grave à la plus simple et élémentaire diplomatie qui étaient allés jusqu'aux meurtres et à la décimation des populations civiles... Tout ce que sa mère lui racontait évoquait à Asuka une version cauchemardesque de l'Empire. Une version au sein de laquelle son Kamui, seul leader suprême, ordonnerait tour à tour des exécutions injustifiées et des raids visant uniquement à asseoir son autorité et assurer ses profits. Des extrémités qu'il n'était pas dit qu'il n'atteindrait jamais, d'ailleurs... Mais à la différence de Kusa, par exemple, Shimo restait un pays ancré dans des traditions civiles rattachées à un régime désormais désuet, et lorsqu'un peuple était maltraité de la sorte, il n'y avait en effet qu'une seule issue possible : la Rébellion. Asuka prit le temps de bien comprendre ce que tout cela signifiait, à la fois pour le pays dont elle était en partie originaire, pour sa mère, mais aussi pour elle. Elle ne voyait pas encore exactement pourquoi ce soir en particulier était une si mauvaise occasion, et ce qui rendait le moment si mal choisi. Dubitative, mais attentive malgré tout, la valkyrie de lilas eut un début de réponse lorsqu'une alarme stridente retentit à travers le palais et supposément toute la cité.

Une attaque. Alors que Oni détaillait encore les prémisses de la conclusion qui s'imposait déjà, Asuka s'approcha d'elle pour regarder par la grande fenêtre en se postant à côté de sa mère, qui ne la regardait toujours pas. Asuka non plus d'ailleurs ne la regardait pas, son attention désormais fixée vers l'extérieur, à la recherche du moindre détail. L'obscurité relative, brisée par les éclairages de Touketsu, ne laissait pas entrevoir quoi que ce soit au delà des murs d'enceinte. Mais la jeune Jisetsu n'eut pas le temps de froncer davantage les yeux pour tenter de discerner quelque chose que sa mère, déjà, lui annonçait la nouvelle à l'effet d'une bombe, qu'elle avait commencé à pressentir. Kumo était là. Allié des Rebelles. Et assiégeait à présent la cité. Celle au cœur de laquelle elle se trouvait, présentement.

« ….Hé merde. »

Elle ne se rendit pas compte tout de suite que Oni la regardait à nouveau et tarda à rejoindre son regard, n'écoutant guère plus qu'à moitié ses paroles qu'elle emmagasinait tout de même. En son for intérieur, Asuka ne savait vraiment pas si elle devait s'estimer infiniment poissarde ou bien un tantinet chanceuse. Les apparences, en tout cas, laissaient clairement la première option en tête.

« Me... cacher ? Attend, t'es sérieuse ? Attend, attend... Mais... pourquoi tu m'as pas parlé de tout ça avant ? Je suis p'têtre pas la plus finaude tu sais, mais je connais trop bien le monde maintenant, maman. Si Kumo vous a offert une aide, y a forcément une contrepartie. Forcément. On parle du village qui a pas hésité à assassiner plusieurs des nôtres pendant des années à la moindre occasion, qui a violé je sais pas combien d'accords tout ce temps. Cette guerre, celle qui fait rage entre l'Empire et eux, elle peut mener qu'à un seul endroit. »

Portant désormais un regard insistant sur Oni, Asuka tentait de lui faire comprendre par l'insistance ce qu'elle voulait dire exactement par là. Elle explicita malgré tout son propos, l'adrénaline pulsant à ses tempes.

« Ils vont se faire massacrer. P'têtre pas aujourd'hui, non, mais quand l'Empire attaquera, et il va le faire, il n'y aura plus de Kumo. Et si Kaminari veut s'offrir un bouclier avec Shimo -ce qu'ils feront, ça j'en suis sûre!- alors ton peuple, notre peuple, a pas fini de souffrir j'te le garantis ! …Booor-del... »

Elle se souciait à cet instant bien plus du sort de sa mère et de celui de tous les Rebelles qu'elle était parvenue à enrôler dans son mouvement que pour elle-même, mais une évidence avait fini par la frapper malgré tout la concernant.

« Rester cachée me servira à rien. L'un des leurs a pu sentir mon chakra, y a des mois de ça. Une attaque sur Kusa. Si il est avec les troupes de Kumo aujourd'hui... peu importe où je me cacherai, il pourra me retrouver. Si seulement j'avais pu perfectionner « cette » technique avant... fais chier, dit-elle pour elle-même, recouvrant paradoxalement sur le coup un semblant de calme. Va falloir que tu me mènes à la partie la plus excentrée de la ville. Un point de fuite. Je peux me débrouiller si je suis pas encerclée d'office. Et toi, donc, tu... Qu'est-ce que tu vas faire... quand ils auront atteint le palais... ? Tu as.. organisé tout ça, donc... c'est prévu que tu t'en sortes. Trop tard pour... je sais pas... te proposer officiellement l'aide de l'Empire ? Dit-elle sans vraiment y croire.

Je suis pas la plus fervente défenseure de notre « régime », tu sais, mais quoi que t'aies pu entendre, et en ce qui concerne Kusa en tout cas... il a été source de libération. »


Groupe #6 : Instincts Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kinzoku Oni
Informations
Grade : Capitaine de l'armée rebelle
Messages : 16
Rang : ?

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptyDim 5 Mar 2017 - 19:39

Elle regarda, attristée, sa fille réfléchir à haute voix. Jamais elle n’avait autant souhaité la voir loin d’ici, mais le destin avait décidé de l’amener à elle aujourd’hui, à cette heure-ci. Au-dehors, l’alarme ne cessa pas, mais fut rapidement rejointe par des cris d’armées, par des explosions et par le bruit de fer qui se heurtait à ses semblables.

- Je n’ai pas voulu te le dire pour ne pas t’inquiéter, d’une part. D’autre part, je ne voulais pas qu’un état tiers s’immisce dans les affaires de Shimo. Devoir à un autre pays, devoir son salut à quelqu’un d’autre, savoir toute sa vie que tu n’as pas été assez forte pour mener ton peuple…

Oni sourit faiblement, les bras croisés, son regard se tournant vers les volutes de fumée qui commençait à monter dans la cité. Depuis qu’elle menait la Rébellion, elle avait tout fait pour réussir seule, que Shimo n’appartienne qu’aux Shimojins, sachant pertinemment ce qu’un pays fort du Yuukan ferait du pays du Givre : une province supplémentaire de leurs empires respectifs.

Et elle avait échoué.

- Quand Hiseyuki a repris le flambeau, je m’attendais à une fragilisation du pouvoir me permettant de renverser le gouvernement… Ca aurait fonctionné, si nos informations avaient été plus correctes. Son père n’a jamais réellement eu de pouvoir au sein du gouvernement, alors lui ou sa fille, qu’est-ce que ça changeait pour ceux qui tiraient les ficelles ? Par contre, on s’est inutilement exposé… Et on a été affaibli. Très fortement affaibli. Shimo a recruté des shinobis, et non des moindres, et on ne faisait plus le poids. Kumo est apparu à peu près à cette époque, faisant de lui l’allié providentiel dont on avait besoin à cette époque. Rien de personnel contre le Shukai, Asuka, ils étaient juste là au bon moment…

Elle soupira. Dans une grosse poignée de minutes, si tout se passait bien, les forces rebelles seraient aux portes du château. Et Asuka s’y trouvera encore, car il n’y avait pas un couloir de la ville qui n’était actuellement pas assiégé.

- Malheureusement, j’ai participé à l’élaboration de l’invasion, et il n’y a aucune partie de la ville qui te permettrait de t’enfuir sans te faire repérer. Et je ne doute pas de tes capacités, Asuka, je sais que tu en serais capable : mais pour le coup, si Kumo apprend que, pendant qu’ils envoient leurs hommes au combat, je discute au palais avec ma fille Shukaijin… Je n’ose pas imaginer ce qu’ils feraient de Shimo. Parce que tu as raison…

On sentait dans ces dernières phrases la détermination et la hargne de la Kinzoku. Elle avait un plan, à n’en pas douter : Oni n’était pas du genre à se laisser porter par des étrangers. Elle était du genre à se créer les occasions, et de faire en sorte qu’elles soient favorables à ce en quoi elle croit. Toujours.

- Je sais que Kumo peut s’avérer dangereux. Ils ont jusqu’ici tenu tous leurs engagements, mais ils avaient encore besoin des rebelles. Une fois qu’ils auront Hiseyuki, plus rien ne les empêchera de prendre le pouvoir. Puisque tu es là, je souhaite que tu m’aides. Sa Majesté est retranchée dans ses appartements personnels, et sous bonne garde. Si Kumo arrive au palais, ils la tueront sans doute. Je compte la sauver et l’utiliser à des fins plus justes et sûres pour Shimo. Tu m’aideras ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptyLun 6 Mar 2017 - 23:42


Groupe #6 : Instincts Asuka_10

« Oué... là au bon moment... Comme d'habitude en fait. Je peux pas te faire de reproches. Ce serait déplacé, en plus d'être injuste. Mais... tu aurais pu me contacter. Tu aurais du... dit-elle le regard plein de regrets en se détournant momentanément. Tu aurais pu me demander presque... n'importe quoi, que j'aurais été prête à le faire, si ça avait pu t'aider. Si ça avait pu aider le clan, et le pays par dessus le marché. »

Asuka ruminait et ruminait encore sur tout ce qu'elle avait raté. Sur les morceaux de vie laissés au passé avec sa mère, bien sûr, mais aussi sur toutes les opportunités loupées qu'elle aurait pu saisir pour l'aider. Elle était loin, la petite fille perdue et qui compensait ses peurs par une grande gueule un peu trop ouverte, car même si elle avait conservé ce trait de caractère, elle était aujourd'hui en pleine possession de ses moyens. Même ici, au cœur d'une cité assiégée où convergeaient les troupes de ses ennemis, elle conservait un calme relatif qui laissait libre cours à ses pensées et réflexions. Et il y en avait moult, en cet instant, alors qu'Oni lui détaillait exactement comment son mouvement contestataire en était arrivé à se lier aux forces militaires de Kumo.

« Oui oui je comprends... je sais que tu sais... que je m'en sortirais sans problème. Mais effectivement si... ils te relient à moi, alors... ça leur donnera une raison de plus de vous entuber dans les grandes largeurs. Mais comme j'te l'ai dit, ils vous entuberont de toutes les façons. »

Certains auraient pu voir cela comme du pessimisme, mais la valkyrie était diablement lucide à cette heure. Elle n'était pas beaucoup bercée dans l'idéologie nationaliste qui voulait que tout autre pays ou Empire que le sien représentait un ennemi ou un danger potentiel, elle y était même plutôt hermétique, mais le fait était en l'occurrence que les forces armées du Pays de la Foudre, que ce soit sous les ordres de ses autorités politiques ou non, s'étaient livrées au fil des années à un nombre grandissant de méfaits envers le Shûkai. Pour exemple le plus marquant, dans l'esprit de la Jisetsu, se trouvait toujours cet attentat sur le forum Kisochishiki, gratuit, opportuniste et dénué de toute logique martiale. Et si il y avait bien une chose qu'Asuka voulait éviter à présent, c'est que sa mère et son clan de cœur évite de tomber dans les mêmes pièges. Aussi, lorsqu'Oni demanda de l'aide à sa fille pour empêcher une victoire trop totale des forces des Nuages au terme de l'opération, celle-ci ne dut pas réfléchir bien longtemps avant de lui manifester son approbation.

« Alors il faut sauver la princesse marionnette, hein... dit-elle en regardant à nouveau droit dans les yeux sa maternelle. Sauver un symbole de l'ancien régime... je sais pas bien à quoi ça pourra te servir, mais si tu es sûre que Kumo voudra mettre la main dessus alors... les en empêcher ne pourra que te donner un avantage. M'est avis qu'il faudra plus que ça pour ébranler leurs plans ici mais... ce sera toujours ça. »

D'une série de gestes vifs et précis, la Jisetsu s'assura des parchemins placés à sa ceinture et de l'emplacement de ses kunais privilégiés en resserrant son équipement au corps, puis créa avec finesse tout autours d'elle sa panoplie de combat complète en malaxant au fur et à mesure une grande quantité de chakra, mit en forme grâce à l'un de ses talents héréditaires. L'armure dorée était splendide, de quoi rendre fière la cheffe Kinzoku. Pour peaufiner son attirail de combat, Asuka fit apparaître entre ses mains une longue lance effilée aux dorures similaires à celles de son armure. D'un signe de tête sous son casque de lionne, qui préservait son anonymat, elle fit savoir à Oni qu'elle était prête.

« J'te suis maman. »

Groupe #6 : Instincts Asuka_11






Groupe #6 : Instincts Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kinzoku Oni
Informations
Grade : Capitaine de l'armée rebelle
Messages : 16
Rang : ?

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptySam 11 Mar 2017 - 11:55

Elle adressa un large sourire à sa fille, enlevant son espèce de robe cérémoniale pour laisser place à une tenue beaucoup plus orientée combat : elle s’était préparée elle aussi à combattre, aujourd’hui.

- Hiseyuki est actuellement dans ses appartements, avec son premier conseiller et… véritable problème de Shimo. Deux de ses petits enfants sont des shinobis, et ils seront avec lui. Prends garde : ce ne sont pas des ninjas à prendre à la légère.

Elle avait dit tout ça en marchant, rapidement, en direction de l’escalier par lequel Asuka était arrivée un peu plus tôt. Au dehors, les bruits s’intensifiaient, devenant de plus en plus terrifiant et sanglant. Kumo se rapprochait.

- Les deux sont des experts du combat rapproché. De vraies machines de guerre. Je les ai déjà vus à l’œuvre : ils sont capables de tuer en un clignement d’œil. J’ignore encore comment ils ont fait pour atteindre ce niveau de puissance. Le but est de prendre la Daimyô et de tuer Akifumi.

Elles arrivèrent face à une porte en bois massif recouvert de joyaux de toutes les couleurs. Oni n’eut aucun mal à y entrer.


Groupe #6 : Instincts 360039PNJSeigneurdeShimo1
Oda Hiseyuki

Groupe #6 : Instincts BAx2CYB
Aramite Akifumi

Groupe #6 : Instincts 4fzFmYC

Suko Tomoka et Aramite Hideto

- Oni-Senpai ?

La voix, douce et calme, de la Daimyô s’éleva en premier. Elle était assise sur un banc près de la fenêtre, entourée de trois personnes : le vieil homme qui répondait au nom d’Akifumi, et de deux jeunes gens qui semblaient s’ennuyer ferme. Tous regardaient les deux jeunes femmes qui venaient de rentrer. L’homme, qui tenait une cigarette, recracha une volute de fumée et lança sa cigarette au travers de la pièce, se mettant à genoux.

- Mesdames, jeunes créatures divines, soyez les bienvenues. Je vouerais mon corps et mon âme à votre protection si vous le demandez. Comment résister à un physique tel qu…
- Ferme ta gueule, Hideto.

L’homme s’affaissa, comme si on venait de le charger d’une tonne sur les épaules. Sinistre, il se rapprocha de sa cousine, la mine sombre orientée vers le sol. Ce fut enfin le vieil homme qui prit la parole, ses yeux trahissant l’absence totale de confiance qu’il avait à cet instant.

- Kinzoku-Dono. Je me doutais bien que vos allégations envers la couronne n’étaient que mensonges et manipulations.
- Madame.

Elle regarda Hiseyuki dans les yeux, sérieuse comme rarement elle le fut.

- Je vous dois des excuses : je vous ai manipulée. Je suis Kinzoku Oni, cheffe du clan Kinzoku comme vous le savez, mais également Capitaine de l’armée rebelle. Nous avons beaucoup à nous dire, Madame, mais permettez-moi de vous de…
- Mais toi aussi ferme ta gueule, putain.

Sans crier gare, la jeune femme avait assené un violent coup en plein visage de la Kinzoku, qui, sonnée, fut envoyée contre le mur un peu plus loin. Tomoka se tourna ensuite vers Asuka.

- Et toi ? Tu la fermes ou je te la ferme ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptySam 11 Mar 2017 - 15:37


Groupe #6 : Instincts Asuka_11

Répondant au sourire de sa mère sous son armure, Asuka la vit enlever sa parure de cérémonie pour dévoiler un ensemble plus léger et flexible, une tenue de combat qui offrait une protection minimale en l'état mais aussi une souplesse largement accrue. Oni était prête pour aller au charbon, et était fière et contente en dépit des circonstances de pouvoir compter sur sa fille. Et la Jisetsu, elle, était également fière et heureuse de pouvoir apporter son soutien, sous quelque forme que ce soit, à sa mère qu'elle n'avait que trop peu vu de sa vie. Lourdement équipée, Asuka n'en resta pas moins réactive et rapide : emboîtant le pas d'Oni, elle la suivit sans un mot dans les couloirs après avoir dûment noté la présence à prévoir de deux shinobis entraînés dans la salle qui était leur destination. Comme pour braver le sort et les probabilités, la valkyrie vérifia à nouveau son équipement par pur réflexe le long du chemin. Si les deux énergumènes dont lui parlait sa mère étaient vraiment aussi forts, alors elle serait contrainte d'employer « cette » stratégie. Le bruit de la guerre, au dehors, la poussait d'ailleurs encore davantage dans cette direction, vers cette solution toute trouvée à un problème auquel elle ne s'était retrouvé confronté que trop souvent. Mais, se dit-elle, envisager toutes les options restait nécessaire si elle voulait espérer se sortir de ce bourbier en vie sans compromettre Oni. Si elle déployait toute l'ampleur de son pouvoir ici, qui sait ce qui pourrait filtrer, et qui pouvait dire si il lui resterait assez d'énergie pour assumer la suite des événements ? La dernière fois qu'elle avait eu recourt à ses talents héréditaires, ceux qui trouvaient leur source dans ses yeux, elle avait en effet bénéficié du terrain et avait rapidement été secourue par les siens malgré sa victoire. Ici, à Touketsu, en dépit de la présence de sa mère, rien ne pouvait lui garantir une issue favorable autre qu'elle-même.

« Bien noté. » se contenta-t-elle de répondre.

Asuka savait qu'au jour d'aujourd'hui, elle surpassait certainement dans les grandes largeurs les capacités de sa mère. Mais si cette dernière la mettait à ce point en garde contre les deux adversaires qui les attendaient, elle devait en tenir compte. Le corps-à-corps... son domaine de prédilection. A distance réduite, elle pouvait tuer à la chaîne, même si cela ne lui inspirait aucun plaisir, et parer les assauts de tous ses adversaires, elle le savait. Mais l'objectif, aujourd'hui, ne tournait pas uniquement autours d'elle et de ses ennemis : il fallait sauver un Daimiyo, et s'assurer qu'un nuisible particulier disparaisse. Ces pensées en tête, Asuka emboîta silencieusement le pas d'Oni en passant les larges portes ornées de pierres précieuses. Sans un mot, tel une figure monolithique, elle observa la scène sans broncher, étudiant les points de fuite, les dimensions et particularités de la salle. La jeune femme, l'une des petits enfants d'Akefumi, dévoila rapidement son tempérament en renvoyant son cousin dans les cordes. Elle força toutefois la situation à décoller d'une traite lorsque, sans prévenir, elle vint asséner un violent coup de poing à Oni, l'expédiant en arrière et contre le mur derrière elles.

Asuka faillit crier, mais s'abstint immédiatement. Les apparences, se dit-elle, pouvaient largement être aussi puissantes que les lances et les épées dans cette situation, aussi ne broncha-t-elle pas, luttant contre son instinct qui lui hurlait de tous les tuer pour avoir le champ libre. Elle savait qu'elle en était capable. Mais elle ne savait pas ce que ça pourrait coûter à sa mère, ou si elle serait en mesure d'assurer après un tel effort. Posant donc simplement le pied de sa lance au sol en la faisant tinter d'un son métallique, elle s'exprima alors à travers son casque.

« Merci. Elle avait rempli son office. La pauvre n'avait aucune résistance face à mon Genjutsu... Hiseyuki Oda ? Dit-elle en penchant la tête sur le côté pour l'avoir clairement en visuel, au delà de la jeune bourrine. Je suis membre d'une unité spéciale du Shûkai, en mission pour vous secourir. Les armées de Kumo sont à vos portes, messieurs dames, et je crains que leur arrivée ici ne soit inévitable. La ville... est à eux. Il faut vous mettre en sécurité au plus vite si vous voulez en réchapper. Mes ordres ne concernent que Hiseyuki-dono, dit-elle en s'adressant désormais plus spécifiquement aux autres protagonistes présents,  mais si vous êtes de loyaux serviteurs de son altesse alors vous êtes libre de nous accompagner. »

De façon imperceptible grâce à la protection offerte par son casque, Asuka activa ses Kinnegan en douceur, tâchant de lisser le pic de chakra engendré pour ne rien laisser paraître. A ses côtés, elle sentait Oni en bien piteux état, mais elle espérait qu'elle l'ait tout de même entendu et qu'elle s'adapterait à son discours. Si elle pouvait convaincre la petite assemblée qu'elle oeuvrait directement pour l'Empire sans distinction de Daimiyo, de Conseiller ou de garde du corps, alors elle aurait bien plus de marge de manœuvre que si elle restait affiliée à une cheffe rebelle. Prête à réagir à tout instant face à un geste ou un autre des deux cousins contre lesquels Oni l'avait mise en garde, Asuka resta impassible devant le quatuor.


Spoiler:
 


Groupe #6 : Instincts Ren_ko13


Dernière édition par Oterashi Yanosa le Mar 14 Mar 2017 - 23:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kinzoku Oni
Informations
Grade : Capitaine de l'armée rebelle
Messages : 16
Rang : ?

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptyMar 14 Mar 2017 - 22:26

Groupe #6 : Instincts 360039PNJSeigneurdeShimo1
Oda Hiseyuki

Groupe #6 : Instincts BAx2CYB
Aramite Akifumi

Groupe #6 : Instincts 4fzFmYC

Suko Tomoka et Aramite Hideto

- Aaaaaaaaaaah, je savais qu’une jolie femme comme toi ne pouvait être qu’un ange !

Il accourut pour se mettre à genoux devant elle, prenant sa main.

- Ma douce, c’est un honneur de vous avoir parmi nous !

Sa cousine s’avança, posant sa main sur son épaule pour le dégager légèrement de là. Derrière, Hiseyuki avait les yeux larmoyants, ses deux mains posées sur sa bouche. Le vieil homme, lui, restait stoïque, les mains derrière le dos.

- Une minute, Super Woman. Tu crois quand même pas qu’on va avaler ça comme si de rien n’était ? Je vais pas cracher sur un peu d’aide extérieure, je dis pas, mais j’aimerais éviter de me faire entuber par la première pétasse Kumojine qui se fait passer pour une aide du « Shukai ». C’est trop simple.

Elle s’approcha d’Asuka, à quelques centimètres de son visage camouflé.

- T’es qui, exactement ? Et comment je sais que t’es du Shukai ?

Derrière elle, Oni était toujours dans les vapes, du sang coulant de sa bouche dans de minces filets…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptyMer 15 Mar 2017 - 9:05


Groupe #6 : Instincts Asuka_11

Asuka resserra ses doigts autours de sa lance de façon imperceptible. Heureusement que le métal qu'elle créait était de première qualité, sinon elle aurait été capable de broyer un alliage moins solide, trahissant ainsi sa frustration et la tension qui l'habitait à cet instant. Derrière elle, elle le savait, gisait encore sa mère, qu'elle entendait sommairement respirer, mais elle était toujours inconsciente, incapable de réagir à quoi que ce soit ni à priori d'entendre ce qui se disait. Si la priorité actuelle de la Jisetsu était d'amadouer ses interlocuteurs pour pouvoir ensuite agir à sa guise, ladite priorité pouvait très vite changer de trajectoire si qui que ce soit faisait un geste de plus envers Oni. Si cela arrivait, la valkyrie serait obligé, par raison et par coup de sang incontrôlable, de déclencher des hostilités ouvertes qui ne laisseraient aucune place à la finesse. Mais il fallait qu'elle tienne, qu'elle incarne, si ce n'était la fille de la cheffe rebelle, cette Seigneur de Guerre qu'elle était depuis quelques mois, et qu'elle avait toute légitimité à personnifier.

Le jeune homme, sans même avoir pu voir le visage de son interlocutrice, accourut aux pieds d'Asuka, tentant de prendre sa main libre que celle-ci retira aussitôt pour garder ses distances. Il suffisait apparemment d'une voix féminine pour que celui-là se mette dans tous ses états, mais la Jisetsu n'aurais trop su dire si cela représentait pour elle un avantage ou non. Les hommes pouvaient en effet se montrer particulièrement obsessionnels avec les membres du sexe opposé, et ce sans même s'en rendre vraiment compte. Celui-là, songea-t-elle, avait le mérite d'y mettre les formes. Mais cela n'empêcha pas sa cousine de mettre les pieds dans le plat une fois de plus en le poussant sur le côté et en s'approchant plus que de raison d'Asuka pour lui formuler ses « doutes ». Des doutes légitimes, même si l'entrée en matière qu'elle lui avait offerte sur un plateau en envoyant Oni dans les vapes avait de quoi grossir son alibi. La valkyrie n'aimait pas ces petits jeux, de tromperie et de mensonge. Elle avait face à elle deux combattants qui pourraient la tuer, si elle ne prenait pas garde au moindre détail, et le moindre mot sortant de travers de sa bouche pourrait la décrédibiliser et rendre la situation plus dangereuse encore qu'elle ne l'était. Mais à ce moment là, elle réalisa que seul le sort de sa mère devait réellement l'inquiéter.

Oni était en effet la seule, dans cette salle, qui n'était pas « réellement » du côté du futur ex régime de Shimo et de ses « alliés », nommément le Shûkai. Abaissant sa tension intérieure, Asuka se décida à faire ce qu'elle savait faire le mieux, même mieux que le combat lui-même. Être elle-même. Désactivant ses Kinnegan, elle porta sa main libre à son casque pour en dégager sa tête et, affichant une mine presque contrariée, plaqua le lourd objet en métal contre le torse de la garde du corps.

« Tu le sais parc'que je te l'dis, tête de gland . Je suis la Seigneur de Guerre de Kusa no Kuni, Asuka Jisetsu, donc si tu veux pas mourir ici ou finir comme cobaye pour l'armée des Nuages tu ferais mieux de suivre mes instructions ! »

Laissant le casque entre les mains de Tomoka sans se soucier de sa chute ou non, Asuka se décala ensuite sur le côté pour retrouver le regard de la Daimiyô Hiseyuki, qu'elle voyait en pleurs.

« Nous n'avons pas plus de temps à perdre Hiseyuki-dono. Sous la contrainte, Oni Kinzoku m'a révélé un passage secret pour sortir de la cité. Je vais apparemment devoir escorter plus de gens que prévus, donc... toi, le beau gosse, tu vas prendre celle-la sur tes épaules, dit-elle en désignant Oni du doigt. L'Empire en aura besoin, une fois qu'on sera sorti d'ici. Toi et moi, dit-elle ensuite en se retournant de trois-quart vers Tomoka, on se chargera de la sécurité de son altesse et de son... euh... conseiller, je suppose ? Allez, on se bouge. »

Appuyant son vrai faux rôle jusqu'au bout, Asuka marcha alors vers Hiseyuki en tendant la main pour l'inviter à initier le mouvement. C'était après son sort à elle, qui devait intéresser le plus grand monde ici, mais Asuka elle gardait un œil braqué sur ce qu'il advenait de sa mère.



Spoiler:
 


Groupe #6 : Instincts Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kinzoku Oni
Informations
Grade : Capitaine de l'armée rebelle
Messages : 16
Rang : ?

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptySam 18 Mar 2017 - 12:12

Groupe #6 : Instincts 360039PNJSeigneurdeShimo1
Oda Hiseyuki

Groupe #6 : Instincts BAx2CYB
Aramite Akifumi

Groupe #6 : Instincts 4fzFmYC

Suko Tomoka et Aramite Hideto

- T’as entendu, elle a dit que j’étais beau gosse !

Les yeux du jeune garçon se transformèrent littéralement en deux gros cœurs, et on l’entendait minauder comme jamais. La femme, elle, arqua légèrement un sourcil.

- Mais pour qui tu te prends, sale traînée ?.

Chargeant un coup, elle allait engager le combat.

- Tomoka, ça suffit !

Le vieil homme s’approcha d’eux trois, et Tomoka s’exécuta dans la seconde, comme si ce vieil homme dénué de chakra la terrorisait. Il était plus petit, plus mince que tous ici présent : même la frêle et apeurée Hiseyuki aurait pu facilement le vaincre. Il s’inclina légèrement devant Asuka.

- Jisetsu-Dono, votre réputation vous précède. C’est un honneur pour nous de vous avoir comme renfort. Sachez que Shimo vous en sera mille fois reconnaissant. Néanmoins, la ville est assaillie et le palais est attaqué. Shimo tombera sans aucun doute aux mains de votre ennemi, mais tout n’est pas encore perdu. Hiseyuki-Sama garde une aura puissante pour les Shimojins : Kaminari ne gagnera rien à ne pas obtenir son Altesse. Merci de nous proposer votre aide. C’est avec joie que nous l’acceptons.

Tomoka s’était déjà rapprochée d’Oni pour la porter sur son dos., et la nouvelle escouade put déambuler dans le palais.

Plusieurs tentatives échouèrent, et ils se retrouvaient bientôt en situation compliquée : aucune sortie n’était disponible.

- Stop. J’en peux plus de porter ce gros sac.

Elle lança Oni contre le sol, sortant un kunaï de sa poche.

- De toute façon, cette traîtresse ne nous apportera rien…

Déjà, elle se rapprochait dangereusement de sa future victime…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptySam 18 Mar 2017 - 23:14


Groupe #6 : Instincts Asuka_11

Asuka nota immédiatement la réaction de la jeune femme, qui partageait certains de ses traits physiques comme caractériels à en juger par son phrasé et sa condition physique. Elle la sentit, agressée et agressive, prête à lancer le premier assaut qui aurait signé la fin de son petit jeu d'influence. Mais alors qu'elle commençait à penser qu'elle avait échoué à convaincre ses interlocuteurs, tous ses interlocuteurs, le plus influent d'entre eux décida d'intervenir pour stopper la dénommée Tomoka. Akifumi... celui de cette petite assemblée, la Jisetsu le savait, qui devait disparaître pour éviter qu'il ne dispense davantage de poison à l'avenir au sein du pays. Mais, en l'occurrence, ce fut à lui que Asuka devait le calme préservé dans la pièce. Elle ignorait pourquoi, mais ces deux jeunes combattants, contre lesquels Oni lui avait déconseillé de se battre dans ce contexte, lui obéirent au doigt et à l'oeil.

« C'est précisément pour ça que je suis là, monsieur...? L'Empire tient à préserver ses positions, et ça passe en l'occurrence par empêcher Kaminari d'obtenir une victoire totale ici. »

Un regard vers Tomoka, qui alla d'office sans prendre en compte les directives de la Jisetsu prendre sa mère sur son dos. Cela ne l'arrangeait guère, car elle aurait préféré que celui qui avait la « responsabilité » du corps inerte d'Oni soit plus malléable que cette furie, mais la contrarier davantage en insistant sur un détail pareil ne pourrait que la desservir et elle le savait. Invitant une fois de plus Hiseyuki à initier la marche, ainsi que le vieil homme au pouvoir apparemment très étendu, Asuka lança un regard plein d'empathie à la Daimiyô lorsqu'elle en eut l'occasion sans prendre le risque de se faire voir. Sans trop en faire, elle voulait lui faire comprendre qu'elle avait ses intérêts à coeur, plus que son rôle de militaire en mission ne pouvait le laisser croire. Récupérant son casque dans le mouvement, la Jisetsu l'enfila dans la foulée en s'assurant de la disposition de la petite procession.

Bonheur ou malheur, Asuka ne sut trop comment qualifier les déconvenues qui frappèrent ensuite le petit groupe : quels que soient les escaliers, les balcons ou les couloirs qu'ils tentèrent d'emprunter, chaque fois des mouvements massifs de troupes rebelles menaçaient de les repérer visuellement, ce qui aurait sonné le glas définitif de sa petite escapade, bluff ou pas. Se retranchant vers l'intérieur du palais, Asuka et ses protégés divers, variés et pour certains indésirables s'immobilisèrent un moment pour trouver une autre voie à emprunter. C'est alors que la valkyrie de lilas vit Tomoka négligemment jeter Oni au sol et sortir une lame de son côté : son sang ne fit qu'un tour, ses Kinnegan se mirent à briller sous son casque, sa lance fut prête à transpercer Tomoka... Mais sa raison, une fois de plus, prit le pas sur le reste. A ses divers problèmes très actuels pouvait en effet se trouver une solution. Une solution imbuvable pour elle, mais qui était la seule qui lui éviterait de s'embourber dans une escarmouche en sous-nombre dans un espace confiné.

« Quoi, déjà fatiguée ? C'est ça la garde rapprochée de la Daimiyô de Shimo ? Aucun de vous ne touche à la cheffe rebelle, vous m'entendez ? L'Empire la veut vivante, et entière, pour sensiblement les mêmes raisons qu'Hiseyuki-dono... En plus je sais pas si vous avez les yeux en face des trous, mais on est un peu bloqués, là. Impossible d'aller où que ce soit sans se faire repérer... On va devoir utiliser ce « gros sac » pour pouvoir passer. Mais pour ça il nous la faut consciente... et surtout vivante. »

Asuka se rapprocha d'une démarche détachée, presque nonchalante, du corps encore inerte de sa mère. Les efforts qu'elle devait fournir à ce moment précis pour garder son calme n'étaient rien en comparaison de ceux qu'elle allait devoir puiser en elle dans les instants à venir. Claquant assez violemment le visage d'Oni de sa main gantée, la Jisetsu tentait là le tout pour le tout.

« Hey, réveille-toi la belle au bois dormant. Je sais que je tombe mal, pour toi, mais on va avoir besoin de ta tronche pour sortir en un seul morceau. Ça va se jouer très serré, alors pas d'embrouille, ok ?

Hiseyuki-dono
, dit-elle alors soudainement en se retournant vers l'intéressée, vous devriez vous tenir prête à réclamer votre liberté, ça risque de chauffer un peu. Tenez, prenez ça » finit-elle en lui tendant un kunai recourbé.

Derrière le casque porté par Asuka, aucun sentiment ni clin d'oeil ne pouvait se deviner aux yeux de la Daimiyô. Mais si elle arrivait à faire le lien, aussi ténu qu'il était, avec le regard que la Jisetsu lui avait adressé plus tôt, alors elle pourrait lui offrir, à un moment plus ou moins opportun, la diversion qui pourrait tout changer.


Groupe #6 : Instincts Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kinzoku Oni
Informations
Grade : Capitaine de l'armée rebelle
Messages : 16
Rang : ?

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptyJeu 23 Mar 2017 - 22:13

Tomoka grogna dans ses dents, vite résignée à l’idée que ce que disait la jeune femme du Shukai avait du sens. Elle la regarda donner une gifle monumentale à la Kinzoku, adossée contre un mur au beau milieu de ce couloir sombre éclairée uniquement par la lumière pâle du clair de lune. Un silence assourdissant régnait ici, seulement cassé par quelques bruits de la guerre qui hurlait à l’extérieur. Peu à peu, Oni se réveilla, sortant de son coma de quelques minutes pour faire face à la Jisetsu.

- Asu...

Elle vit autour de sa fille les ennemis de sa cause et ne termina sa phrase, comprenant rapidement la situation dans laquelle elle se trouvait. Elle se tut, son cœur battant la chamade : elle se savait en ballotage défavorable.

- Salut Belle au Bois dormant. Et maintenant, gueule d’ange, on fait quoi ?

Elle s’adressait à Asuka : avoir réveillée Oni n’allait pas réellement aider, dans l’immédiat. Akifumi connaissait les recoins du palais sur le bout des doigts, et personne n’était dupe : Oni se laisserait tuer pour sa cause.

- Il reste une sortie : nous allons passer par la salle des gardes.

Les deux cousins se remirent en route, tirant Oni de force vers le nouvel endroit. La salle des gardes était encore bondée, mais le silence se fit quand Hiseyuki et Akifumi entrèrent, tous étonnés de voir sa Seigneurie et son conseiller aussi exposés. Une rapide discussion entre ce qui semblait être le responsable et Akifumi permit à la petite troupe de passer… enfin, presque.

- Oni reste ici. Les rebelles ont tué une bonne partie de l’armée féodale. La Kinzoku répondra de ses crimes auprès de ceux qu’elle a massacré.

Il se tourna vers Asuka.

- Et qu’importe ce que pense le Shukai de cette décision. Elle est celle de Shimo.

Derrière, les yeux d’Hiseyuki s’humidifièrent légèrement, mais elle resta silencieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptyVen 24 Mar 2017 - 9:03


Groupe #6 : Instincts Asuka_11

Oni se réveilla, ce qui eut le double effet de rassurer et de faire paniquer Asuka pendant une fraction de seconde. Il suffisait en effet d'un mot de travers, un peu trop explicite ou mal calibré pour rompre ou du moins fissurer l'image qu'elle s'était constituée auprès des deux cousins combattants, mettant encore plus en péril les trois femmes ici présentes qui devaient s'en sortir. Oui, elles le devaient, il n'y avait pas d'alternative pour Asuka qui ne pouvait ni se résoudre à abandonner la Daimiyô que sa mère l'avait incité à secourir et encore moins sa mère elle-même, qu'elle était venue voir après des années, et encore des années passées éloignées l'une de l'autre. Fort heureusement, la cheffe Kinzoku ne fit pas un pas de travers et joua parfaitement la prisonnière. Un peu trop parfaitement, même, puisqu'il devint vite assez clair par son attitude et la situation que son réveil ne servirait pas leur cause pour sortir. Elle préférerait mourir plutôt que d'aider le conseiller Akifumi et ses petits enfants à s'échapper de là en vie, que la vie d'Asuka soit dans la balance ou non. Une fermeté qui mettait la Jisetsu dans l'embarras, mais elle n'avait pas le choix : après avoir réveillé sa mère, elle devait assumer ses prises de position et composer avec...

Akifumi prit cependant les devants en proposant au groupe de passer par la salle des gardes, une zone que la valkyrie de lials avait sciemment évité sans trop le laisser paraître pour ne pas se retrouver dans pis situation qu'elle ne l'était déjà. Mais à cet instant, aucune négociation ou contre argument ne lui parut assez plausible pour éviter de suivre le mouvement. Elle devrait s'y plier : elle allait se rendre encore un peu plus loin au fond de la gueule du loup. L'avantage, se dit-elle en poursuivant mentalement l'analogie, c'était qu'aussi odorante et désagréable que serait la sortie, elle serait aussi très douloureuse et inévitable pour le loup. Une pensée ridicule, qui avait vocation à garder ses nerfs sous contrôle en observant l'air de rien l'état d'Oni en escortant le petit groupe. Lorsqu'ils furent finalement arrivés dans la salle des gardes, qui était peuplée de pleutres qui avaient rechigné à prendre leurs responsabilité face à l'invasion rebelle appuyée par Kumo, un silence glacé les accueillit, un silence et un malaise qui fut heureusement dissipé par les explications d'Akifumi, dont l'autorité semblait vraisemblablement reconnue et respectée. Plus, en apparence, que celle d'Hiseyuki... Mais était-ce simplement car il se plaçait plus haut sur l'échelle de valeur de ces soldats, ou bien parce qu'il se faisait leur interlocuteur à la place de la Daimiyô en la court-circuitant ?

Asuka, qui détaillait la pièce sans le laisser paraître, regarda tour à tour Tomoka, Hideto, Oni et Hiseyuki. Elle entendit alors le conseiller poser ses conditions concernant la cheffe rebelle, ce qui lui fit vivement pivoter sa tête casquée vers lui. Laisser sa mère, ici ? Pour qu'elle serve d'ultime défouloir à une armée en passe d'être vaincue ? De monnaie d'échange qui ne se laisserait pas échanger ? Elle avait déjà du outrepasser les limites qu'elle se connaissait pour parvenir à garder son calme apparent jusque là, mais c'en était trop. Ce conseiller... qui osait parler au nom de Shimo, et ce sans même consulter la seule et véritable souveraine du pays, raviva en elle le dégoût de l'oligarchie et des faux puissants qu'elle avait cultivé depuis maintenant des années. Elle ne connaissait pas Hiseyuki, et n'avait aucune sympathie pour les gens qui partageaient son titre, mais le fait était, comme lui avait confié sa mère, que la jeune femme n'avait jamais eu l'occasion de montrer comment elle gouvernerait. Peut-être était-ce là l'ultime occasion pour elle d'essayer...

« Oh, celle de Shimo, vraiment ? C'est pas plutôt le Daimiyô qui est sensé représenter un pays, et non pas ses conseillers trop bavards ? J'ai pas encore eu le plaisir d'entendre ne serait-ce qu'un mot de la bouche d'Hiseyuki-dono, dit-elle en enlevant son casque pour pouvoir braquer successivement son regard dans les yeux de la princesse puis de son conseiller.

Votre armée est en déroute vous l'avez dit vous même, la cité est tombée, faites-vous une raison. Si vous laissez la rebelle ici, elle mourra de ses propres mains ou sera gâchée par vos soldats et sera un atout perdu pour rien. La Kinzoku restera ici... seulement si la princesse en donne l'ordre. Il n'y a qu'elle pour avoir une autorité sur moi ici, ne vous en déplaise conseiller. »

Asuka marqua une pause, raide en apparence, mais prête à s'engager dans le plus sale des pugilat si nécessaire, en ajoutant finalement.

« Hiseyuki-dono. Faites-le. »


Groupe #6 : Instincts Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kinzoku Oni
Informations
Grade : Capitaine de l'armée rebelle
Messages : 16
Rang : ?

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptySam 25 Mar 2017 - 23:16


Oni baissa la tête, laissant ses cheveux recouvrir son visage qui s’assombrit. Elle entendait déjà le rire des hommes autour d’elle. Elle n’écoutait qu’à moitié les revendications de sa fille, qui tentait par tous les moyens de détourner l’attention d’elle. C’était bien joué, c’était même intelligent. Elle eut un léger sourire. Elle ne savait pas ce qui l’attendait avec ce qu’elle allait faire, mais elle était persuadée d’une chose : même si elle échouait dans sa reconquête de Shimo, elle aurait au moins réussi l’exploit, elle, d’avoir une fille dont la hauteur se situait bien au-delà de toutes ses espérances.

Tout était clair, à présent. Elle avait tenté de la faire subtil. Elle avait essayé de faire le moins de victimes et de dommages possibles. Elle avait eu l’illusion qu’elle pourrait en ressortir sans combattre, au même titre que tous ses rebelles qui, dehors, donnaient leurs vies pour l’avenir de leur pays.

- Asuka... C’est inutile.

Déjà, Tomoka s’approchait d’elle pour la faire taire. Mais Oni n’était pas la première quidam venue. Elle avait été prise par surprise, trop préoccupée par sa mission et non par la façon de la réussir. Lorsque Tomoka fut assez proche, elle recouvrit à une vitesse hallucinante ses mains d’acier et transperça le ventre à nu de son adversaire. Le temps que le monde réagisse autour d’elle, elle s’était déjà repositionnée. Hideto se précipita sur sa cousine, pendant qu’Oni se rapprocha d’Hiseyuki et d’Akifumi.

- Votre Altesse, pardonnez-moi.

Elle lança un regard à Asuka plein de sous-entendus, et, tirant les deux nobles avec elle, empruntant en courant le couloir qui menait à la sortie. La Jisetsu la suivit évidemment, et s’entama alors une course poursuite dans des couloirs exigus et semés d’embuche en tout genre. Derrière elle, le reste de l’armée royale, ainsi qu’Hideto et Tomoka qui avaient repris du poil de la bête, même si la blessure de cette dernière la ralentissait considérablement. De leur côté, Asuka et Oni étaient ralenties par leurs deux otages qui se trainaient à avancer – surtout le vieil homme qui n’avait pipé mot mais qui sabordait évidemment l’opération de fuite des deux femmes.

Au beau milieu du couloir, cependant, Oni s’arrêta : elle avait pris une lance dans la jambe. Composant rapidement des mûdras, elle forma un mur de fer pour stopper l’avancée des troupes. Dans ses yeux, on pouvait lire toute sa détermination.

- Asuka, je veux que tu m’écoutes. On ne pourra jamais battre l’armée entière, et encore moins si elle est assistée par ces deux shinobis. Je veux que tu t’enfuis, avec Akifumi et Hiseyuki. Si tu restes ici, ils seront récupérés par l’armée et j’aurais fait tout ça pour rien. Pars avec eux, pars loin. Mets la princesse en sécurité et fais ce que tu veux de son conseiller.

Elle pouvait prendre le risque de sauver sa mère, sans certitude au vu de la puissance de frappe derrière le mur d’acier, mais ce serait faire une croix sur la Daimyô et son conseiller. Mais elle pouvait réaliser ses derniers vœux en la laissant mourir sur place.

- Asuka, écoute-moi. Je ne te demande pas de choisir. Je te demande de partir. Par pitié, ne laisse pas mourir en silence l’objectif de ma vie. Aie Hiseyuki-Dono pour toi et Shimo sera sauf. Laisse-la à Akifumi et c’est le risque que tout ce que j’ai fait durant toutes ces années soit vain et inutile.

On sentait que le mur ne tarderait pas à céder sous les coups venant de derrière.

- Merci pour tout, Asuka. Je suis fière de t’avoir comme fille. Et…

Elle eut un petit rictus. Sa gorge était nouée. Elle tourna la tête, cachant ses larmes à sa fille. Elle savait sa dernière heure arriver.

- Pars, Asuka. Je t’en supplie. Si tu as un minimum de considération pour qui je suis, pour ce que je suis et ce que j’ai fait, fuis avec Hiseyuki… S’il te plaît…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptyLun 27 Mar 2017 - 9:22


Groupe #6 : Instincts Asuka_11


La tensions dans le corps d'Asuka atteignait son paroxysme, tandis qu'elle fixait avec ardeur la Daimiyô du Pays du Givre, impuissante tant en apparence que dans son for intérieur. Elle ne bougeait pas, ne faisait pas mine de muer ses lèvres et se contenta de sangloter encore un peu davantage face à l'invitation que venait de lui faire la Jisetsu. Elle l'avait comprise, cela se sentait, et autours d'elles la tension montait également d'un cran, alors que le phrasé d'Asuka laissait de plus en plus entrevoir un double sens des plus significatif. Si elle ne faisait rien, alors la confrontation contre les deux cousins ET la garnison en poste dans cette salle exiguë était inévitable, car jamais la valkyrie de lilas ne pourrait se résoudre à laisser sa mère en arrière en lui connaissant une mort certaine ou, dans un cas particulièrement hypothétique, un sort extrêmement peu enviable. Contre les attentes d'Asuka, ce fut finalement Oni qui rompit le silence pesant qui venait de s'installer. Écarquillant les yeux, comme si elle venait d'être trahie, la Seigneur de Guerre compris vite que sa mère ne comptait pas rendre les armes, bien au contraire. La sulfureuse Tomoka s'approcha pour tenter de rabrouer Oni... fait fut accueillie par une lame de métal tout juste apparue sur le poing de la cheffe Kinzoku.

Asuka ne tarda pas à réagir, consciente qu'à partir de ce moment, seule sa lucidité et sa rapidité à agir pourrait la sauver. Les sauver. Fracassant le crâne du soldat le plus proche avec son casque, elle le renfila dans le même mouvement et entama un grand moulinet avec sa lance pour garder les autres soldats à distance, tailladant le ventre de l'un d'entre eux. Elle vit du coin de l'oeil sa mère empoigner Hiseyuki et Akifumi pour courir vers le couloir qui les attendait depuis ce qui semblait être des heures, là juste devant eux. S'assurant que le trio s'était bien engouffré à l'intérieur, Asuka tailla de gauche et de droite en profitant de l'allonge de son arme afin de décourager les plus pleutres, qui étaient regroupés massivement ici, puis prit rapidement leur suite à l'intérieur de l'étroit tunnel. Elle les rattrapa bien vite, constatant avec effarement la lenteur de la princesse, apparemment sous le choc, et la coopération toute relative d'Akifumi qui traînait les pieds et « rouspétait » comme seuls les nobles imbus d'eux-même savaient le faire. Poussant ce dernier dans le dos avec l'extrémité non létale de sa lance, Asuka l'incita « fortement » à accélérer, sous peine de trouver une mort prématurée ici, dans ce passage poussiéreux. De concert avec Oni, la Jisetsu prit la responsabilité de se débarrasser des soldats les plus rapides à réagir : dans cet espace étroit, sa lance était pour ainsi dire reine, et elle n'eut aucun mal à empaler plusieurs prétendants en faisant s'empiler leurs cadavres comme autant de briques d'un mur inachevé.

Reprenant de la vitesse et de l'avance sur les soldats les plus proches, Asuka dépassa sa mère pour garder en vue les deux nobles qui semblaient enfin se donner un peu de mal. Mais quelques instants plus tard, elle se ravisa et se retourna. Une vision presque horrifique la saisit alors, celle de sa mère avec une jambe transpercée par une lance ennemie. La Kinzoku forma alors rapidement des mudras en se retournant vers les soldats qui arrivaient et érigea un mur de métal qui boucha totalement l'accès. Asuka n'était toutefois pas dupe et savait bien que cette protection ne tiendrait pas éternellement. Se ruant vers sa mère, celle-ci l'interrompit tout net, braquant son regard déterminé dans le sien. C'est alors, sans même avoir à vraiment écouter ses paroles, que la Jisetsu comprit où Oni voulait en venir.

« Non....Non non non non... »

Elle le répéta à voix haute, et s'en fit presque un mantra intérieur. Ses yeux s'auréolaient déjà de dorures sous son casque, son regard écarquillé face à un non-choix qui s'imposait à elle. Sauver Hiseyuki... et laisser mourir sa mère ? Aussi importante qu'était cette Daimiyô, et aussi ardemment qu'Asuka était prête à se battre pour sa survie, jamais cette dernière ne serait plus importante pour elle que la vie de sa mère. Elle était venue aujourd'hui... en ce jour funeste... justement pour renouer des liens avec elle et prendre le temps. Le temps... Elles n'en avaient plus, et si elle voulait voir se concrétiser le dénouement qu'elle espérait, Asuka allait devoir faire vite.

« ….C'est mort !!! »

Faisant darder deux kunais marqués de son ceinturon, chacun à une main, Asuka les planta vivement dans le sol meuble pour quasiment les y enterrer en laissant tomber sa lance sur le côté. Elle empoigna alors de force la cheffe Kinzoku par la taille en faisant passer son bras sur ses épaules et passa les doigts de son autre main dans deux kunais de plus tout en commençant à courir en tractant littéralement sa mère. De ses jambes commencèrent à naître des étincelles d'électricité, amplifiant ses mouvements, leur amplitude et leur force, rendant ainsi chaque appui déterminant. Une dizaine de mètres plus loin, elle lança d'une traite ses deux projectiles pour qu'ils se fichent de part et d'autre du tunnel, au sol. Puis, sitôt la ligne de démarcation invisible passée, elle mobilisa une grande partie de ses ressources pour les concentrer dans ses yeux, qui s'illuminèrent comme deux soleils sous son casque. Son mudra unique formé, elle savait que derrière elle ne restait plus qu'une zone presque hors du temps où leurs adversaires auraient tout loisir de perdre le leur. Au loin, les silhouettes des deux nobles se devinaient... Et les jambes d'Asuka, auréolées de foudre, redoublaient d'effort pour les rattraper et les sortir elle et sa mère de ce tunnel décidément trop étroit.

« J'te laisserai pas, tu m'entends !? J'te laisserai pas !! »




Spoiler:
 


Groupe #6 : Instincts Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kinzoku Oni
Informations
Grade : Capitaine de l'armée rebelle
Messages : 16
Rang : ?

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptyVen 31 Mar 2017 - 20:32

Elle n’en pouvait plus. Elle était à bout de force. Fatiguée, tuméfiée, lasse de courir partout. Elle voulait que cela cesse. Cela faisait trop d’années qu’elle glissait sur un rocher taillé à pic, et cette conquête était le seul brin d’herbe auquel elle avait pu accrocher ses ongles. La défaite, elle ne la supporterait probablement pas. Alors, s’il fallait se sacrifier pour réussir, elle le ferait ; après tout, quite à mourir, autant que ce soit dans la gloire de la victoire que dans la dépression de la défaite. Il ne lui restait que quelques secondes à vivre. Elle subirait les pires tortures et les pires humiliations. Mais elle saurait Shimo libre – ou presque. Et elle en était persuadée : Asuka ferait tout pour que son rêve subsiste.

Asuka. Les mots qu’elle prononça la tira de sa léthargie. Elle était perdue dans ses pensées, si bien qu’elle n’avait pas remarqué sa fille la prendre sur ses épaules, stopper l’armée entière et partir en courant aux côtés de la Daimyô et du conseiller qui les fusillaient du retard, la mâchoire serrée.

- Quand as-tu… Comment…

A quel moment sa fille était devenue aussi forte, aussi puissante, aussi redoutable ? Elle avait passé son temps, aujourd’hui, à ne compter sur Asuka qu’en cas de secours – jamais elle n’avait émis l’idée qu’elle pouvait être celle qui serait la clé de tout ça. Elle ferma les yeux un instant, retenant les quelques larmes de soulagement qui faillirent couler le long de ses joues : elle était, après tout, une robuste guerrière.

- Merci…


_____________________


A l’horizon, le ciel devenait rose. Le calme était revenu dans la capitale. Asuka, Oni et Hiseyuki regardaient la ville fumer de toute part – et pourtant, jamais elle n’avait été aussi calme. Assises sur une colline près de la ville qui s’étalait en contrebas, elles portaient sur les visages les traces d’un sommeil manquant.

- Je vais devoir y aller. Les Rebelles et Kumo doivent en avoir terminé, désormais.

Elle se leva, époussetant son habit. Boitant encore légèrement, elle s’avança vers la ville. Elle se tourna une dernière fois vers la désormais ex-Daimyô, qui n’avait pas dit un seul mot depuis le début de cette longue nuit.

- Princesse, tu es une fille bien. Je ne pourrais jamais exprimer à quel point je suis désolée, alors j’espère qu’un jour, tu comprendras cette nuit et que tu auras assez de recul pour savoir qu’elle était inévitable. Asuka prendra soin de toi. Tu ne manqueras de rien.

Elle tourna la tête vers sa fille.

- Quant à toi… Je te dois également des excuses. Je me suis trompée, tout à l’heure.

Elle lui sourit légèrement, tournant les talons et faisant quelques pas pour s’éloigner.

- Je pensais que mon plus grand rêve se réaliserait si Shimo était libéré. C’est faux. Mon plus grand rêve, c’était d’avoir une fille dont je pourrais être fière. Et crois-moi, Asuka. Tu as dépassé tout ce que je pouvais imaginer.

Elle évita le « Je t’aime » larmoyant, mais elle n’en pensait pas moins.

- On se reverra, j’en suis sûre. Prends soin de toi. Et prends soin d’elle.

Sur ces mots, la guerrière Kinzoku disparut à grande vitesse en direction de la ville. Et pour la première fois depuis très longtemps, une voix s’éleva du haut de cette colline.

- Vous avez vraiment une mère formidable, Asuka-Dono…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts EmptySam 15 Avr 2017 - 12:16


Groupe #6 : Instincts Asuka_10

Alors que l'aube se laissait à peine deviner dans le lointain, Asuka avait percé à toute vitesse vers l'extérieur en soutenant sa mère blessée. D'un seul regard, elle avait fait comprendre au seul membre récalcitrant de leur petit groupe, le Conseiller Akifumi, que malgré son obligation physique envers Oni elle n'en serait pas moins capable de lui briser les deux bras juste pour le plaisir à ce stade. Aussi, le quatuor avait évolué rapidement et aussi discrètement que possible vers les hauteurs juste au nord de la cité assiégée pour éviter de faire une mauvaise rencontre. La cheffe Kinzoku avait peu à peu repris du poil de la bête et avait pu soulager les efforts de sa fille, qui avait hissé de gré ou de force le petit groupe jusqu'à une colline où ils avait tous pu se permettre de reprendre leur souffle. Et ainsi assistèrent-ils aux derniers instants de la bataille qui se jouait depuis des heures et des heures, en observant les colonnes de fumée et les mouvements de troupes rebelles et kumojins qui affirmaient leur emprise sur Touketsu.

Asuka aida Oni à se remettre de sa blessure, tout en gardant un œil dur et pressant sur Akifumi pour s'assurer qu'il ne tenterait rien. La princesse Hiseyuki, elle, demeurait silencieuse, mais son stress et son immobilisme semblaient avoir laissé place à une forme de soulagement profond, une quiétude. La scène se figea quelques instants, tandis que chacun laissait ses sentiments affluer à la vue de cette capitale renversée, et du pouvoir qui venait de changer de main en son sein. La valkyrie de lilas ne s'était pas attendue à vivre une soirée et une nuit pareille en arrivant la veille à Touketsu, et ce qui ne devait être que les retrouvailles d'une famille morcelée et brisée s'était transformé en rude combat contre la montre afin d'échapper à l'étau d'une bataille rangée. Une expérience que la Jisetsu n'était pas prête d'oublier, en dépit de ses nombreuses expériences passées... Être témoin de tous ces morts, sans pouvoir ni devoir y faire quoi que ce soit sous peine de mettre la vie de sa mère en péril... C'était un non choix pour elle d'avoir agi comme elle l'avait fait, mais observer ainsi les macro conséquences de ses actes lui donnait une forme de vertige, ce même vertige qui l'assaillait encore de façon étouffée lorsqu'elle enlevait une vie. Yanosa ressentait-il quelque chose de similaire, lui aussi, sans le laisser paraître ? La jeune femme se dit que son mentor devait avoir une réponse toute à fait simplissime et opaque à la fois à cette question, mais fut tirée de ses pensées par les paroles de sa mère.

C'était vrai, c'était terminé. Asuka venait de le réaliser en écoutant Oni parler à Hiseyuki, c'était déjà l'heure de lui dire au revoir, une nouvelle fois. Plus que les innombrables morts sur lequel le jour se levait, c'était cette séparation imminente qui attristait la Jisetsu, qui se contenta de regarder sa mère lui tourner le dos en lui témoignant son plus profond respect... et son amour. Était-elle émue ? Certainement, et c'était en tout cas le cas de sa fille qui ne se retint pas de verser une larme. Les larmes... elle en versait trop rarement, se dit-elle, en rapport aux maux desquels elle était témoin et parfois même actrice. Mais cela faisait du bien, de pouvoir en laisser aller au moins une, surtout en cette occasion, ou la catharsis était puissante en dépit du contexte peu favorable. Asuka attendit donc le dernier moment avant de lâcher quelques mots à destination d'Oni, tandis que cette dernière s’apprêtait à filer.

« Prends bien soin de toi aussi maman. Je reviendrai te voir très vite... »

Elle se garda de la prévenir à nouveau des dangers qui guettaient désormais Shimo, maintenant que Kaminari y avait planté ses crocs. Oni savait ce qu'elle faisait, d'un point de vue politique en tout cas, et nul doute qu'elle saurait gérer les ardeurs de ses alliés de circonstance. La cheffe Kinzoku savait de toute façon désormais à qui elle pouvait se fier, et disposait d'un moyen de contacter directement cette personne : un parchemin, glissé dans son ceinturon par ladite personne, via lequel elle pourrait la contacter et être contactée en cas de besoin. Une voix, cristalline, rompit le silence derrière la valkyrie, la surprenant sur le coup et la forçant à se retourner vivement pour s'assurer qu'une tierce personne ne venait pas de surgir de nulle part. Mais non, ce n'était pas le cas : la voix d'Hiseyuki venait de se faire entendre, pour la première fois aux oreilles d'Asuka, et sonnait à la fois le début et la fin d'un Moment.

« Oui, se contenta-t-elle de répondre, dommage qu'elle doive repartir si vite. »

Elle se rapprocha de la princesse et d'Akifumi, lançant un regard distinct à chacun d'entre eux avant d'ajouter.

« Je vais nous ramener à Iwa, c'est encore là bas que vous serez le plus en sécurité Princesse. Quant à vous... Vous nous accompagnez, bien sûr, dit-elle d'un air faussement ravi. Et au pire des cas... on vous balancera par dessus bord si on doit lâcher du leste. Allez, en avant. »

Ainsi le trio se mit-il en route davantage vers le nord-ouest, où Asuka savait que son navire spécialement apprêté l'attendait.


Groupe #6 : Instincts Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Groupe #6 : Instincts Empty
Message(#) Sujet: Re: Groupe #6 : Instincts Groupe #6 : Instincts Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe #6 : Instincts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Conquêtes :: Conquête de Shimo : État de siège-