N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Au pied d'un bateau [Jisetsu Id]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptyLun 6 Fév 2017 - 14:26

Un vent glacial soufflait sur Marutagoya. Ce n'était pas une de ces brises légères qui caressent les cheveux et rafraîchissent les visages emmitouflés dans les écharpes, mais bel et bien un souffle qui perçait la peau jusqu'aux os, paralysant de froid les plus fragiles, faisant frissonner les plus robustes. Toute la ville était plongée dans une sorte d'état de transe depuis l'arrivée de l'hiver. Celui-ci n'était jamais bon pour le commerce. Les marchés continuaient à se tenir, mais les commerçants et les clients se faisaient plus rares. L'activité de pêche se poursuivait inlassablement, mais avec difficulté. Les marins qui embarquaient encore en quête de quelque chose à se mettre sous la dent, ou à vendre pour les plus chanceux, revenaient souvent bredouilles et malades. Les poissons se terraient au fond de l'eau, là où ils pouvaient, peut être, trouver un peu de chaleur où réconforter leurs écailles argentées. Les rues se faisaient de plus en plus désertes. L'hibernation s'installait, enfermant petit à petit la ville dans un cocon de froid et de gel.

Shirahime descendait l'artère principale, couverte d'une fine couche de neige à travers laquelle les bottes passaient facilement, et de quelques tâches de verglas sur les pavés. Il n'était pas rare de voir de gens glisser s'étaler de tout leur long. La jeune fille, pour sa part, était trop prudente et ses pas étaient trop assurés pour qu'elle puisse trébucher de la sorte. Elle ne regardait qu'avec un certain mépris ceux qui s'aventuraient témérairement hors de chez eux tout en sachant qu'ils ne parviendraient pas à faire deux pas sans se retrouver sur le carreau. Connaître ses limites était la première étape vers la puissance, elle l'avait déduit de son séjour au service militaire d'Itabei. Si elle affectionnait particulièrement cette dernière cité, pour avoir grandi dans sa proximité et y avoir vécu pendant les dernières années, elle trouvait en revanche que Marutagoya était terne et lugubre, en comparaison. Il n'y régnait pas la même dynamique ni le même esprit de redressement. Si Yôgan Seito, Shuhan d'Itabei, était devenu particulièrement taciturne ces derniers temps, sa ville était, elle, resplendissante de faste et de pouvoir. Bientôt, on y inaugurerait la Grande Bibliothèque. Au printemps, les travaux devaient en être terminés.

Les pas de Shirahime la menèrent jusqu'aux quais. Elle était arrivée à Marutagoya -principale ville portuaire de Taki- le matin même, et ne comptait pas s'éterniser. Elle venait simplement pour visiter la ville, et voir si elle ne pouvait pas trouver quelqu'un pour voyager avec elle jusqu'à la capitale, au moins. Après, elle ne savait pas encore où sa volonté la guiderait. Mais le peu de personnes qu'elle avait pu croiser dans les rues la faisait désespérer de trouver un camarade qui ait le même objectif qu'elle. Si elle avait bien croisé quelques gardes, ils étaient cependant de la milice municipale, et n'avaient en conséquence aucune raison de vouloir quitter leur cité. Finalement, elle s'était dit qu'elle pourrait attendre le débarquement de quelque bateau venant de Yuki no Kuni. Là, guettant les voyageurs qui descendraient du navire, elle trouverait peut être quelqu'un correspondant à ses attentes ?

Un vaisseau de ce type-là arrivait justement à quai. Elle observa les marins manœuvrer d'un oeil attentif. Elle était toujours curieuse des savoirs-faire plus ou moins artisanaux, sans pour autant vouloir se réduire à en apprendre la maîtrise. La foule des voyageurs commença à se presser sur le port, tous chargés de lourdes valises et de paquetages encombrants. Ils étaient beaucoup. Sans doute fuyaient-ils l'hiver, plus rigoureux que nulle part ailleurs, qui avait déjà étreint le Pays de la Glace. C'était une sorte de migration vers le Sud. Ces gens-là étaient comparables à ces oiseaux qui, quand ils sentent le froid gifler leurs plumes, se replient vers les régions chaudes, abandonnant le temps d'une saison leur nid. Trouveraient-ils ici un foyer plus agréable ? C'était hautement incertain. Même s'il était plus clément, le froid faisait quand même souffrir la métropole.

Elle repéra dans la foule un visage qui l'interpella. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle sentit qu'elle avait, peut être, trouvé quelqu'un qui puisse l'intéresser. Elle fendit la masse de gens, jouant des coudes et maudissant intérieurement sa petite taille pour arriver jusqu'à l'homme qu'elle avait vu. Elle l'interpella d'un ton impérieux qui se voulait aimable:

"Excusez-moi ! Monsieur, je devine que vous voyagez seul. Accepteriez-vous de m'accompagner autour d'une boisson chaude ? Vous pourriez ne pas le regretter."

Son caractère noble et altier lui faisait oublier son jeune âge et son infériorité physique manifeste. Forte de son esprit, elle bravait tous ses défauts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptyLun 6 Fév 2017 - 18:41

C'est ennuyeux, le trajet est long et au vue de comment est ma partenaire le repos est obligatoire. De toute manière il vaut mieux ca. A vrais dire elle c'est même mise en hibernation pour éviter toute contrariété au vue de son statut. Une vrais aubaine pour moi. Je devais l'éviter coute que coute. Quand à moi je me suis mis en mode méditation. Je simule toute les possibilités pour mon future combat. Je dois déjà trouver un plant de comment l'attraper ou comment faire pour le surprendre. Nous avons un objectif et le temps est bientôt au manœuvre. Yuki est un pays de froid intense et le quitter est déjà pas mal. Dire qu'Ebiko lui trainé presque à poil la bas. J'en ai des frissons. Même à Taki déjà je me pèle alors je n'imagine pas si je n'ai rien sur moi. Mes vêtements sont toujours ample que se soit en été ou en hiver se qui différencier l'hivers et l'été est se que je mets dessous est la on peut dis que j'en ai des couches. Le bateau sonne l'arrive et je me met à ouvrir les yeux. Face à l'horizon je vois le port. Marutogoya. C'est bien la première fois que je mets les pieds dans ce port. La neige commence à se cumuler sur ma tête. Ma méditation m'ayant fait oublier le froid ou toute autre déplaisance. Cependant réveille.

- HHaaa bordel c'est froid.

Sautant sur le bateau je me mets à dégager tout en sautant sur place. Quand d'un coup ce visage familier se met à apparaitre un étage au dessus de moi. Merde la voilà elle c'est réveillé. Je me mets à faire un bon en arrière et me met à prendre le rebords du bateau se qui me fait tomber du bateau. Je ne réalise pas de suite, mais me retournant et voyant l'eau gelé un frisson se met à parcourir mon corps. J'eux juste le temps de contrôler mon flux de chakra pour éviter de tomber dans l'eau. Mes pied et mes mains s'enfoncent à peine dans l'eau. Je regarde le port. Non, c'est trop loin pour y aller à pied furtivement. Cette merdeuse est capable de m'envoyer une vague d'eau froide juste pour se venger. Remontant dans le bateau je me cache le temps que le bateau s'arrête. Cela de fait, je m'approche de la sortit discrètement. Puis je passe le pont ou là une foule me couvre. Calmement je sort. Bon parfait sauf que la un imprévue se met à arriver. Une fille semble m'avoir vue et se met à m'interpeler me demandant de venir avec elle pour boire une boisson chaude. Se qui m'interpelle le plus se fut quand elle se met à dire monsieur. De la mes yeux se mirent à briller. Elle a dit monsieur et du premier coup en plus. Je lui fais un sourire et je sens un regard meurtrière visant ma direction. Je me retourne puis je la vois me fixer. Gloups. Je regarde du coup cette fille puis dis:

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Fg1313

Je fis un pas puis Bam la chute. Ma chaussure avec l'eau qu'elle à absorbé pendant la chute dans la mer avais gelé et collé au sol. Oui je ne savais même pas moi-même que l'eau de la mer pouvais geler. Enfin après nous sommes dans un monde fantastique donc pourquoi pas. Une chaussure en moins je me mets quand même à courir avec la main de la fille dans la mienne. Un peux plus loin je m'arrête ici on est tranquille pour le moment:

- Désolé je ne me suis pas présenté, je me nomme Id et toi? Je ne connais pas la région je suis content d'être tombé sur toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptyMar 7 Fév 2017 - 10:05

Shirahime sursauta quand l'homme lui prit la main et l'entraîna avec lui. Elle aurait voulu protester, mais ses paroles se perdaient dans le vacarme de la foule. Et, de toute façon, elle n'était pas sûre qu'ils auraient touché son ravisseur s'il avait pu les entendre. Car oui, la jeune fille avait bien l'impression d'être la victime d'un kidnapping. C'était tout comme, en tout cas. Immédiatement, elle se maudit, elle et son audace, d'avoir osé approcher cet homme à l'air plus particulier que les autres parmi les passagers du navire. Néanmoins, elle jugeait tout aussi bien qu'elle ne pourrait pas lutter par la force avec lui. Les différences de taille, de corpulence, et peut être même de niveau de pratique des arts du combat était trop grandes pour qu'elle puisse les ignorer. Mieux valait être docile, pour l'instant, et se laisser mener. Elle aviserait en temps voulu de la démarche à suivre pour se soustraire à l'emprise de cet homme bien étrange.

Il ne s'arrêtèrent de courir que lorsqu'ils furent arrivés dans l'ombre d'une petite ruelle, suffisamment dissimulée dans le réseau de veines de la cité pour qu'on ne les y trouve pas facilement, comme le nota Shirahime. Aussitôt, elle se dégagea d'un mouvement sec de la poigne de l'inconnu, et lui jeta un regard de glace. Ses paroles ne la réconfortaient pas vraiment, même si elles la déstabilisaient assez. Le soupçon se dissipa un peu, il est vrai, mais elle restait quand même sur ses gardes. Peut être n'avait-elle pas affaire à un malfrat, en fin de compte ? Si cet homme disait vrai, il n'y avait pas forcément de raison de s'inquiéter de lui. Mais tout de même, sa conduite avait été étrange. Et ... dénuée de toute noblesse.

Shirahime hésita un instant avant de lui répondre, mais décida cependant de jouer la carte de la franchise.

"Je m'appelle Tsubame Shirahime."

Son regard était toujours dur. Elle ne lâchait pas l'homme du regard. Finalement, après un instant de silence, ce fut elle qui le prit par le bras et l'emmena avec elle. Ils déambulèrent dans les plus petites rues de Marutagoya un moment avant qu'elle retrouve son chemin. Elle restait muette, concentrée en apparence sur son orientation dans le plan complexe des veinules urbaines. Finalement, ils arrivèrent devant une taverne. Elle y entra, tenant toujours le bras de l'homme, Id, d'une poigne de fer. On lui indiqua une table où ils s'assirent, sous les regards intrigués des quelques badauds qui traînaient là.

"On ne vous a jamais appris à ne pas emmener les jeunes filles comme ça ? Peu importe."

Elle aurait voulu se lancer dans une diatribe mémorable sur les bonnes manières et la conduite qu'il est adéquat d'adopter avec des jeunes filles de haut rang, mais elle s'interrompit. D'une part parce qu'elle aurait certainement eu l'air ridicule, ce qui ne lui convenait guère plus que d'être emmenée par un inconnu dans une ville tout aussi méconnue, d'autre part parce qu'elle aurait ainsi éliminé toute chance de trouver en cet homme un compagnon de voyage. Elle refoula ses instincts colériques, et commanda deux thés à quelqu'un qui passait par là.

"Je vous avais promis une boisson chaude, non ? Nous y voilà. Alors ... Vous ne connaissez pas le coin ?"

Elle avait horreur des banalités et des conversations sans queue ni tête, mais elle craignait de devoir se résoudre à cette extrémité si elle voulait se faire un ami de cet homme-là.

"Vous venez de Yuki no Kuni ? Vous débarquiez d'un bateau qui vient de là-bas, et comme pas mal de ses habitants migrent vers la métropole en hiver, je me suis dit que vous pouviez être de ceux-là. Qu'est-ce que vous venez faire à Taki ?"

Toute notion d'indiscrétion était superflue, dans cette conversation. Shirahime considérait qu'après avoir été entraînée dans des ruelles somme toute assez sordides pas un inconnu, elle pouvait bien se permettre un certain franc-parler. Et puis, de toute façon, elle se considérait nettement supérieure à lui sur le plan moral. Partant de là, qu'est-ce qui aurait pu mal tourner ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptyMar 7 Fév 2017 - 16:05

Quand j'ai vue la tête de cette femme, je me suis bien rendue compte que quelque chose cloche Cette frayeur au départ puis se regard froids et haineux qui en suivis. Un regarde plus qu'intéressant. C'est vrais que pour une fille se voir attraper et amener dans un coin sombre peut être plutôt risqué. A vrais dire le fait d'avoir un risque que cette furie de Tako me chope m'a fait agir de manière irréfléchie. Me présenter est la chose la plus simple et correcte. Je me mets aussi à la lâcher puis après avoir donnée son nom c'est à mon tour de me faire trainer. La route fut rapidement mise à atteindre la porte d'une taverne. Je regarde la porte puis elle se met à entrer. J'en fis de même par obligation de l'empoignade puis j'eux la petite sermonade. Je me gratte la tête puis répond:

- Effectivement mais je n'ai eux le choix que de soit vous éloigner du débarquement soit de vous ignorer dans les deux sens, je me serais fait passer pour un homme louche. J'en suis désolé.

Par la suite elle se mets à commander deux thés. Puis elle me rappela ses mots du départ. Je regarde les alentour, aucune chance que la Genkei n'arrive à me retrouver ici. C'est parfait je vais pouvoir rester avec cette fille le temps que ses foudres passe. Sinon elle disait quoi. Ha oui elle me demande si je connais les coins:

- Non c'est la première fois que je viens ici.

Puis elle enchaine sur mon ressent embarquement est la provenant d’où je venais. Elle se met aussi à dire les fait de la migration des personnes cherchant les zones plus chaude. C'est vrais qu'à l'aller il y avait bien moins de monde:

- Non pas exactement disons que je suis partit à Yuki pour deux raisons précise. L'académie de médecine et le rude climat, puis je suis venus ensuite ici pour un objectif commun.

Aussi pour le plaisir. A vrais dire même si je n'arrivais pas cette objectif j'aurais une bonne récompense, même si je ne pense pas que nous échouerons. Ha mais au fait elle pourrait nous être très utile. Jouons le jeux que j'aime bien et menons la ou je souhaite qu'elle aille. Je la regarde un petit sourire au coin puis dis:


- Shirahime? Ca résonne beaucoup à la Région de Taki vous avez des racines d'ici. Peut être même des terres?

Son côté noble montre l'éducation qu'elle à eux. Je sais j'ai eux un semblant de cette éducation même si ce fut cour et en période de guerre. Cependant le plus intéressant pour le moment c'est de connaitre mieux cette fille. Elle cache du Chakra dans son corps et avec un peux de chance j'arriverais à m'en faire une allié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptyMer 8 Fév 2017 - 16:42

Shirahime fronça légèrement les sourcils en voyant le sourire de son interlocuteur et en écoutant ce qu'il avait à lui dire. Elle n'avait pas l'habitude d'être prise pour une idiote, et quand bien même ç'aurait été le cas, elle détestait ça. Si certains préféraient cacher leur intelligence pour n'en faire qu'un atout plus fort encore, elle était de ceux qui ont trop d'orgueil pour se montrer plus bêtes qu'ils ne le sont et qui ne peuvent supporter facilement les moqueries. Sans doute quelque féru de psychologie y aurait-il vu un manque de confiance en soi flagrant. Shirahime était à des miles de cette hypothèse-là, et considérait qu'elle avait tout à fait le droit de se montrer hautaine, orgueilleuse et détestable -noble, en un mot- sans pour autant faire montre de quelque sentiment d'infériorité et de faiblesse refoulé dans un tréfonds secret de sa psyché. C'était une hypothèse qui lui plaisait d'autant moins qu'elle postulait que tout le monde était bon par nature, et que la méchanceté, la ruse et autres qualificatifs peu flatteurs pour les anges n'étaient que des amas de mauvais caractères qui venaient se greffer sur l'esprit bon de base pour le corrompre. Elle, à l'inverse, postulait qu'il était tout à fait possible que la noblesse soit un caractère primaire, basique, qu'on soit né avec et qu'on le garde jusqu'à la fin de sa vie. Hors de question d'imaginer qu'elle était semblable à la vermine du peuple. Non mais.

Elle reporta son attention sur la discussion. Elle craignait bien que ce Id soit en train d'essayer de s'attirer ses faveurs. Elle savait avoir de quoi lutter contre ce genre d'avances -ne serait-ce que grâce à sa répartie qu'elle plaçait elle-même dans sa plus haute estime- mais préférait s'éviter ce genre de tourment.

"Mettons les choses au clair: si vous essayez de me séduire, je vous coupe la langue et je la donne à manger aux chiens dans la rue."

Elle avait proféré sa menace sur le ton le plus naturel du monde, comme si c'était une habitude. Là-dessus, elle but une gorgée de thé avec lenteur et calme. Elle avait appris les rituels par lesquels on se soumet généralement au noble art de la préparation et de la consommation de cette noble boisson -injustement popularisée. Si elle ne pouvait pas s'adonner à une cérémonie du thé complète dans un lieu comme celui-ci, elle essayait au moins d'afficher un semblant de sérieux et de dévouement. Cet instant de plénitude passé, elle se replongea dans la discussion à peine entamée et déjà si farouchement interrompue.

"Ma famille possédait des terres sur les rives de la Shoutai, c'est vrai. Nous avions un manoir près d'Itabei, et fut un temps la plupart des paysans de la région nous étaient soumis. Notre nom était synonyme de terreur pour les petits fermiers, qui craignaient d'être punis si le fruit de leur exploitation de la terre n'était pas à la hauteur des attentes de mes parents. Ils étaient durs envers leurs employés et leurs domestiques, mais ils les traitaient avec justice. Après tout, c'est un ordre des choses comme un autre. Mais, quand j'avais seize ans le manoir a brûlé, emportant avec lui tous les trésors, richesses et actes de propriété de ma famille. Des siècles d'héritage partis en cendres l'espace d'une nuit. Maintenant, mes parents cultivent une petite parcelle en bordure d'Itabei, s'ils ne sont pas déjà morts."

Shirahime parlait de ses parents avec détachement. Elle ne les aimait pas, et savait bien qu'ils lui rendaient la pareille. De toute façon, depuis qu'ils avaient perdu leurs biens ils étaient devenus des sortes d'âmes en peine vivant dans un regret perpétuel, ne faisant leur travail qu'à moitié, trop concentrés qu'ils étaient sur ce qu'ils avaient déjà perdu. Ils ne pensaient pas à gagner à nouveau quelque chose qui soit différent de ce qu'ils avaient possédé avant. Etrange état pour des gens qui vivaient avant dans la plus pure noblesse d'esprit et dans le faste le plus admirable. Ils étaient descendus d'un seul coup de leur pied d'estale, se réduisant d'eux-mêmes à un statut qu'on aurait dit inférieur à l'homme le plus basique. Cette résignation de ses parents dégoûtait assez Shirahime, et ne faisait qu'amplifier le mépris qu'ils lui inspiraient déjà, avant même l'incendie.

"Peu importe mon histoire, comme la votre, d'ailleurs. Ce qui compte, c'est maintenant. Qu'est-ce que vous cherchez, précisément, à Taki ? Pour ma part, j'ai besoin d'un compagnon de voyage, quelqu'un en qui je puisse avoir confiance, pour m'accompagner sur les routes. Les hommes de main demandent des gages exorbitants. J'aimerais passer par le Temple Ao. On dit que c'est là que vit Van Hoheinheim, et j'aimerais le rencontrer."

Elle nourrissait une certaine admiration pour une personnalité aussi mystérieuse que redoutée pour ses exploits au combat comme en politique que celle du Seigneur de Guerre du Pays des Cascades. Il était également connu pour ses talents en Fuinjutsu, qui étaient parmi les plus développés de tout l'Empire. Auprès d'un tel homme, elle pourrait certainement apprendre de quoi se fortifier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptyMer 8 Fév 2017 - 18:18

De la là discutions commence. Elle semble plutôt froide au premier regard. Au second aussi à vrais dire. La première tirade commence par une chose plutôt étonnante. Elle semble croire que je lui fais du rentre dedans. Intéressant. Je me mets à rester sans parole, la laissant parler après tout cela pourrait être drôle de voir comment cela peut tourner. Cependant les chiens risquent d'être triste avec la viande qu'elle souhaiterait leur apporter. La curiosité m'est tout de même permise de me poser la question de savoir si je lui dis que je préfère les femmes avec plus de féminité bon même si dans cette catégorie je n'ai pas vraiment grand-chose à dire. Pour la suite j'ai bien deviné. Un nom de famille noble. Elle sont souvent misent en avant dans les écritures régionaux, même ceux des paysans peuvent être reprise dans certaines phonétismes de nom plus banal. Si l'on peut le dire ainsi car c'est bien comme ça que souvent ils voient les choses. Cependant elle parle beaucoup de ses racines une chose que j'aime bien car connaitre les autres me plait beaucoup même si je préfère éviter parler de moi. Cependant ses mots sont défait de toute émotion ce qui rend ses mots difficiles à mettre dans leur contexte. Un pseudo drame familiale qui aboutie à une perte pouvant être signaler comme commensurable pour eux, cependant elle ne semble pas le moins du monde concerné par ses pertes. C'est pour cela que je ne sortit qu'un:

- Je vois.

Rien de trop et tout de même une réponse. Je vois déjà en elle un jeu des plus plaisant. Un passe temps exceptionnel. Tako a vue déjà pas mal de ce caractère des plus détestables de ma personnalité, mais que voulez vous je suis ainsi fait. Elle veut pas connaitre mon histoire. C'est parfait, je ne vais pas m'en plaindre. Elle cherche une personne de confiance dans un endroit qu'elle ne connait pas. Une vrais bêtise en somme. Comment faire confiance au premier venus moi y compris. Qu'importe je ne fais qu'acquiescer pour entrer dans mon intérêt personnel. Elle cherche donc un homme de main. Je me mets à faire un petit rire moqueur. Je ne pue même me retenir quand elle se met à parler du temple d'Ao:

- Van n'est pas la pour le moment il devrait arriver dans trois jours exactement. Cependant si tu cherche à le trouver au temple d'Ao , au mieux tu perdra ton temps au pire tu mourras. Cependant tu as de la chance, je connais Van, par un mauvais coup du sort je suis devenus son élève et je suis ici pour l'affronter. Du moins pour faire le soutien dans un combat avec son autre élève. Cependant si tu la croise évite de dire que tu t'intéresse à Van car tu risque de passer un mauvais moment.

Je la regarde puis dis:

- Se qui est dommage c'est que je ne souhaite pas faire l'homme de main.

Je me mets à finir mon thé d'un trait. Après tout je n'ai pas eux vraiment le choix de la boisson et le thé n'est pas le genre de boisson qui est ma tasse de thé. (Fiou le jeu de mot de fifou °O°) Ca me rappel peut être cette période ou je dois jouer le Noble. Je la regarde puis dis:

- Bon sur se je te remercie et je pense que je vais aller voir ses fameux chiens. Avant de prendre route.

Je me mets à quiter la table pour prendre la direction de la porte. Avec la certitude qu'elle ne lâchera pas l'affaire. Puis bon il va bien falloir que je retrouve cette furie à un moment ou à un autre. Le piège commence à se refermer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptyJeu 9 Fév 2017 - 18:04

Shirahime avait la désagréable impression d'être prise pour une vrai gourde, ce qui ne lui plaisait guère. Etre ainsi laissée en plan était désagréable, d'une part, mais le plus regrettable était ce désir de rattraper ce jeune homme qui l'avait prise dès qu'il avait laissé sous-entendre qu'il partirait sans l'aider plus que ça. Pourtant, elle ne pouvait se résoudre à laisser passer une telle occasion de se mettre sur les traces de Van Hoheinheim, un Seigneur de Guerre du Shûkai, un des hommes qu'elle souhaitait le plus au monde rencontrer. D'une part, donc, ce désir-là la tiraillait de se lever à son tour et de rappeler ce Id pour le prier de la prendre avec lui à la rencontre du dirigeant des Cascades. Elle s'en voudrait certainement toute sa vie de rater une chance comme celle-ci, et ne pourrait d'ailleurs peut être même jamais retrouver une opportunité comme celle-là. Mais ...

D'un autre côté, il lui paraissait intolérable de prier cet homme, qui avait fait fi de la plupart des bonnes manières, de l'accompagner dans son voyage. Elle détestait se montrer faible, fut-ce pour venir à bout de ses objectifs, et détestait plus encore l'idée de supplier. Elle en avait déjà trop dit, certainement, et ne pouvait pas plus se compromettre. Il fallait qu'elle garde le dernier bastion de dignité qui lui restait, véritable rempart moral érigé méticuleusement autour de son orgueil. D'autant qu'elle avait l'affreuse sensation que la voir lui demander grâce était dans les intentions de ce Id. Si c'était le cas, il se révélerait être un esprit malin et calculateur, suffisamment en tout cas pour se réjouir de voir une jeune femme présentant des allures de noble abandonner ses préceptes pour assouvir ses désirs. Mais Shirahime n'était pas de celles-là, qui ne font de la constance qu'un principe que l'on peut abandonner aussi facilement qu'un mouchoir. Elle tenait à ses doctrines morales, et ne les abandonnerait pour rien au monde, et surtout pas sous la contrainte de ses désirs. Sa droiture était trop grande pour qu'elle sacrifie un bien aussi précieux au démon de l'envie.

Mais que faire, alors ? Outre son désir, il fallait également qu'elle considère cette opportunité de rencontrer un Seigneur de Guerre comme une solution raisonnable de s'approcher un peu plus de son objectif, de gagner en puissance. Il fallait qu'elle trouve un moyen d'accompagner cet homme en contournant son code moral. Elle ne pouvait décemment pas le suivre, ce qui était un acte de pure bassesse et qui ne ferait que la faire repérer à coup sûr. Elle ne pouvait pas non plus aller le prier de l'accompagner, donc. Il lui sembla n'y avoir plus qu'une solution. Si elle voulait suivre le chemin de cet homme et se mettre sur celui de Hoheinheim, elle devait tout simplement lui imposer sa présence.

Elle se leva avec calme, sans un regard en arrière, laissant tomber quelques pièces clinquantes sur le bois de la table. Elle prit son temps pour enfiler manteau et écharpe, et sortit finalement de la taverne, sur les pas de Id. Lorsqu'elle arriva à hauteur de celui-ci, elle avait l'air le plus dégagé et naturel du monde. Elle ne le regardait d'ailleurs même pas, ses yeux fixant quelque point dans le lointain qu'elle-même ne discernait certainement pas. Soudainement, elle sembla remarquer la présence de l'homme à ses côtés, et afficha aussitôt une expression de surprise mêlée de mépris.

"Tiens, vous revoilà ? Il semblerait que nous allions dans la même direction. Pourquoi n'ouvririez-vous pas la marche, hm ? Je serais curieuse de rencontrer cette femme qui vous effraie tant."

Intérieurement, elle jubilait. Extérieurement, elle était plus froide que le vent qui soufflait sur Marutagoya.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptyVen 10 Fév 2017 - 11:19

J'ai encore mentit pour ma partenaire. Je suis bien ici pour elle mais non pour l'accompagner. A vrais dire, je dois voir Van pour lui dire que ca protégé est porté disparue et qu'aussi plusieurs rumeur la bas viennent à dire qu'une organisation a attaqué le pays. La connaissant il est presque certain qu'elle est entrés dans les conflit sans même y être concerné. Un vrais sac à ennui qui sais si je ne vais pas me faire enguirlander. A vrais dire il n'y aurait pas vraiment lieu d'être car vue mon grade se serais plus elle qui a les responsabilités. Dire que j'ai raté une occasion pareil de rencontrer une organisation suffisamment courageuse ou folle pour affronter le Shukai et je pense se qui me peine le plus. Je me mets à m'éloigner je sens bien l'aura de cette jeune fille me suivre j'en suis sur. Elle ne tente même pas de me suivre discrètement. Un point pour elle. Elle vient donc me parler puis comme une fleure se posant à côté de moi tout pimpante elle se met à me proposer de marcher ensemble. Il est claire qu'elle a envie de voir Van mais qu'elle n'a aucun indice de comment le trouver. Es son objectif principale ou non je ne sais pas et cela m'étonnerais que ca soit l'idée de dépars. Pourquoi sinon venir saluer une personne au hasard sortant d'un bateau ou la majorité des personnes de ce dernier migre et donc ne resteront pas dans le pays:

- J'ai crue comprendre que vous n'aviez pas pour objectif de rester je suis D'accord mais si je prend cette direction c'est pour chercher ma partenaire du coup je n'ai pas pris de direction précise. Puis.... vaut mieux pas que vous la rencontriez pendant le trajet pour voir son maitre sans exagérer elle pourrait vous tuer juste pour avoir penser le rencontré et se n'est pas une exagération.

Par chance elle n'est pas la et à par la réaction de Tako le reste et pure mensonge. Je prenais bien le chemin pour rejoindre Van à vrais dire je n'ai pas vraiment de temps à perdre et cela malgré que le regard que cette fille m'a lancé m'intéresse, l'important n'est pas là. Bon il est temps de me mettre à aller au vif du sujet.

- Bon, dite le directement que vous voulez que je vous présente Van. Cependant un échange de bon procédé sera de mise.

Je me mets à enlever mon sac de mon épaule, puis je lui dis.

- Il pèse cinq kilos je suis pressé. J'accepte de vous amenez à lui si vous faire mon homme de main gratuitement il en va de soit je n'oserais pas vous proposer une rémunération se qui rend le nom d'homme de main plutôt obsolète. Du coup je vous demanderez de porter mon sac et de suivre mon rythme.

Elle risque de me détester. Maintenant à savoir si elle me déteste intérieurement ou qu'elle va le montrer intérieurement sera t'elle prête à sacrifier un peut d'amour propre pour pouvoir poursuivre notre chemin ensemble? Vu son caractère et ma curiosité je suis obligé de trancher cette question qui me titille car pour moi je pense que pour elle le pire qu'elle peut vivre c'est d'être blesser dans son amour propre mais cela est aussi ca faiblesse. Voyons si le docteur que je suis peut réparer cette défaillance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptyVen 10 Fév 2017 - 14:24

Shirahime laissa filtrer un léger sourire à travers ses lèvres, qui disparut cependant bien vite. Elle était trop contente de la tournure que prenaient les événements pour réussir encore à en dissimuler complètement les effets sur son humeur, mais s'efforçait tout de même de garder une certaine droiture et une froideur qui étaient, rappelons-le, son plus grand atout dans les relations. Elle se reprit vite, et son sourire s'effaça en un clin d'oeil pour laisser la glace et la froideur revenir dans son regard. A vrai dire, sa jubilation n'était pas moindre. Elle en apprenait finalement un peu sur cet homme, cet Id, ne serait-ce que quand il lui parlait de son équipière qui semblait tant le terrifier. Shirahime, malgré toutes les mises en garde -à moins que ce ne soit justement grâce à elles ?- aurait bien aimé rencontrer cette femme. Ce devait assurément être quelque furie ou succube sortie des abîmes de l'enfer, à moins qu'il ne s'agisse d'un esprit supérieur, d'une intelligence machiavélique telle qu'on n'en rencontre qu'une fois tous les siècles, capable de mettre le monde à ses pieds d'un simple claquement de ses talons et avec un sourire ravageur ?

Quand à la proposition qu'on lui faisait, elle avait toutes les cartes en main pour répliquer convenablement. Id se débarrassa de son sac à dos, et le lui tendit. Cette fois, le sourire qu'elle affichait était parfaitement volontaire. C'était un sourire froid, altier, un sourire qui terrifie par son assurance.

"Je pense qu'on ne s'est pas bien compris. Primo, je ne vous demande rien du tout, mais vous impose. Deuxio, je ne veux pas que vous me présentiez à qui que ce soit, mais simplement que vous me conduisiez jusqu'au Seigneur de Guerre. Tercio ..."

Ses yeux lancèrent des éclairs en prononçant ce dernier mot, et son sourire se fit plus malicieux encore. Avec la neige qui lui voilait le visage, elle ressemblait assez à quelque fantôme échappé des nimbes pour venir hanter le port de Marutagoya.

"Vous devez être vraiment délicat pour ne pas vouloir porter cinq kilos. J'imagine que c'est une épreuve qui n'est réservée qu'aux véritables soldats, hm ? Oh, et avant que vous ne me le demandiez: je ne ferai pas votre lessive, ni votre vaisselle."

Elle se saisit du sac, et en apposant son gant dessus l'enfermant en un instant dans un sceau. Elle prit ensuite les devants, et s'avança dans la rue. Au bout d'un instant, elle se retourna, l'air visiblement agacée.

"Et bien ! Je n'ai pas pour habitude d'attendre !"

Lorsqu'elle se retourna à nouveau pour faire face à la rue pavée, elle souriait à nouveau de contentement. Elle ne savait pourquoi, mais cette joute tacite qu'elle menait avec cet homme qui lui était encore inconnu un instant auparavant l'excitait au plus haut point. C'était un jeu véritablement prenant, avec une récompense de valeur à la clef. Son esprit ne demandait rien de plus pour s'envoler au-dessus de la masse des intelligences communes qu'elle ne cessait de croiser. Les habitants de la ville, voire même de tout le pays, avaient la fâcheuse tendance de l'ennuyer en ne parlant que de banalités et sans jamais rechercher le conflit, pas même intellectuellement. Que s'imaginaient-ils ? Il ne devait pas forcément ressortir d'une joute verbale quelque dégât que ce soit, pas nécessairement. Ce pouvait simplement être une façon de se divertir, comme certains jouent aux cartes où aux dés. Ce qu'elle regrettait par dessus tout, c'était bien cet amusement-là, un amusement de l'esprit qui se confronte à un autre esprit de même envergure, ou supérieure. Avec son ancien mentor, dont elle avait maintenant perdu la trace, elle pratiquait ce genre de pugilat intellectuel.

Lorsque Id l'eut rattrapée, elle lui demanda du ton le plus naturel du monde:

"Qui est-ce, cette femme qui vous fait tant peur ? Elle doit être proprement effrayante, et d'une puissance sans égal pour parvenir à vous mettre dans cet état de nervosité. Elle doit aussi beaucoup tenir à Hohinheim, si elle est véritablement capable de me tuer simplement parce que je l'aurais rencontré. Peut être sa maîtresse, sa concubine ? C'est une pratique courante, après tout."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptyVen 10 Fév 2017 - 18:12

Elle enferme mon sac dans un sceau. Ha ca je ne l'ai pas vue venir. Ho la maligne, cependant je me suis clairement fait prendre par ma propre entourloupe celle là à de la jugeotte je ne peux le nier. Cela se voyait clairement dans son comportement mais le jeu en est bien plus délicieux. Cependant la suit ne m'a clairement pas plus. Surement un souvenir de mon actuelle position. Je n'eux pas vraiment de changement dans mon caractère cependant elle a piqué dans un nerf sensible. Cependant ce regard de nouveau. Elle avait celui d'une femme pouvant tout faire pour avoir se qu'elle veut obtenir. Elle veut voir et me l'ordonne. Quelle fâcheuse manie. Même Van n'a pas grande autorité sauf celle de la bien séance sur moi qui lui pourtant est mon sensei officiel. La marche se met à accélérer. Je ne suis pas un pro en course et ma force Physique est clairement pas ceux des pros en Taijutsu ou même de ceux qui la maitrise. Cependant avec elle je dois quand même tenir. Elle ne semble pas non plus doué dans ce domaine. J'attend patiemment qu'elle finisse elle continue sur ca route en laissant une pique bien placé. C'est plus drôle. Enfin du contenue, c'est juste après ca qu'elle eux l'idées de mettre mon sac dans un sceau. Elle semble ne pas vouloir attendre en plus.

- En effet continuons cette discutions en route. J'ai que très peu de temps devant moi. Cependant sachez une chose.

Je la regarde puis lui dis:

- Si vous ne voulez pas que je vous ampute d'un bras évitez de me donner des ordres. Aussi si vous n'êtes pas suffisamment digne de faire la vaisselle ou le ménage ne comptez pas faire une grande carrière en tant que Shinobi.

La course était plutôt rapide. Cependant je voulais l'épuiser. La faire utiliser tout ses retranchements mais cela se fera à l'usure, elle a un grand amour propre autant jouer dessus. Le chemin continue et elle se met à me parler. Je l'écoute tout en regardant devant moi. Tako une maitrise ou une concubine il faudrait déjà qu'elle sache se que cela signifie:

- Ca force est catégorisé B. Je après notre entrainement elle a pue utiliser presque tout le potentiel de ses capacités qu'elle a pue développer jusque la. Autant dire qu'elle est forte. Si elle est effrayante ce n'est pas pour une chose explicable. Cependant dans l'état ou tu es maintenant tu ne pourras comprendre pourquoi. Pour leur lien, disons plutôt qu'il est malsain. Se qui serais le plus précis dans leur relation serait qu'elle c'est faite apprivoiser.

Oui ce therme est plutôt bon. Si elle sait dans quelle groupe elle cherche à voir elle chourerait vite dans l'autre sens. Je la regarde puis d'un grand sourire je lui dis:

- On est un groupe vraiment particulier. Le genre de groupe dont l'on ne peut se défaire même après la mort.

Cette phrase en dit beaucoup et en même temps rien. Tako est une sacrée phénomène malgré ce côté caché que Van lui a imposé et Van est encore pour moi un Paradoxe à lui seul dont ma curiosités m'attire du plus au plus. Je le nie à moi-même mais il a réussi aussi à me prendre dans son filet. J'ai une autre question à lui poser; Cela faisait aussi partit de mon jeu:

- Quelque soit tes objectifs. Quand tu auras obtenue se que tu souhaite t'ais tu déjà demandé si tu serais satisfaite ou non. Es que la route ou l'objectif le plus important. Es la manière ou les résultats qu'emboutit la finalité de se que tu souhaite le plus important? Le plus important es que t'es objectif sont t'il aussi important que ca?

La "ca" était pour chacun différent. De ce "ca" on peut connaitre beaucoup de chose. Surtout pour soit même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptySam 11 Fév 2017 - 17:23

Shirahime ignora une foule de détails dans les paroles de Id, détails qu'elle aurait certainement pris la peine de relever dans d'autres circonstances. En tête de liste, le fait que l'homme venait de la menacer. Certes, elle avait fait de même quelques instants auparavant. Mais il est toujours étrange de constater à quel point il est désagréable de subir ce que l'on inflige pourtant avec tant de plaisir aux autres. Elle doutait également que faire la vaisselle et le ménage lui serve beaucoup dans l'ascension formidable qu'elle se promettait au sein de l'armée Shûkaijin. Peut être Id s'imaginait-il que, du fait qu'elle soit une femme, c'étaient là des occupations tout à fait naturelles, même pour une soldate ? A moins qu'il n'ait eu à vivre ce genre d'expérience avec des aînés particulièrement revêches ? Pour sa part, Shirahime avait toujours réussi à se soustraire à des tâches aussi ingrates, qu'elle estimait réservées au personnel de bas étage. Une habitude de caractère qui lui venait de son milieu de naissance, et qu'elle conservait sans aucun remords. Si elle avait appris, à l'inverse de ses parents, à se détacher de la fortune matérielle, elle n'en gardait pas moins un sens de l'honneur tout à fait personnel et propre à cette caste de la noblesse qui se refuse aux tâches banales sous prétexte qu'elles ne servent en rien à l'élévation du corps ou de l'esprit.

A entendre les dires de Id, Shirahime avait de plus en plus de mal à se représenter la femme qui lui faisait tant peur. S'il était aussi effrayé alors qu'elle était évaluée avec une puissance de rang B, qu'en était-il de Id ? Il devait être un soldat, lui aussi, mais Shirahime n'avait pas même pensé à lui demander son grade. Elle faisait mieux, à vrai dire, de s'en abstenir. Même s'il avait certainement un grade équivalent au sien -soit celui d'Heishi- il pouvait tout aussi bien être un haut-gradé qui cachait bien son jeu et qui n'était pas susceptible au point d'invoquer sa supériorité hiérarchique s'il recevait quelques piques. Mais si jamais elle prenait conscience qu'elle s'adressait à un supérieur, sa conduite changerait irrémédiablement, même involontairement. Elle en était consciente, et pour cela préférait tenir sa langue à ce sujet. Elle-même ne ferait pas étalage de ses faits d'armes, parce qu'elle n'en avait pas beaucoup à son actif, d'une part, mais surtout pour ne pas engager la conversation sur ce terrain-là.

Toujours est-il qu'il semblait exister un trio formé par Hoheinheim, Id, et cette mystérieuse femme. Sans doute un des nombreux mystères qui planaient autour de la figure du Seigneur de Guerre et de son pays. Si Taki no Kuni était réputé pour ses chutes d'eau, c'était également, dans l'esprit de pas mal de jeunes soldats, une contrée recelant beaucoup de secrets. Sans doute la présence des Mamoru sur le territoire jouait-elle un rôle important dans cette réputation. Il est vrai que, de par les légendes et les mythes colportés par ceux-là, le mystique avait une part importante dans la culture Takijin. Les histoires de spectres et de démons étaient communes, et on en racontait souvent aux enfants pour les effrayer. Shirahime les trouvait fascinants, ces contes, et s'intéressait d'autant plus à ce peuple repoussé par le reste du monde, les Mamoru, qui cherchaient perpétuellement une terre qui veuille bien les accueillir et les réfugier en son sein. Leur histoire était des plus instructives, et leurs capacités figuraient parmi les plus complexes et craintes -de par leur dimension mystique, justement- du continent.

Shirahime reporta son attention vers la dernière question de son camarade de route. C'était un questionnement qu'elle avait déjà eu avec elle-même, et auquel la réponse lui avait paru évidente après qu'elle l'ait trouvée.

"C'est une question idiote. Elle sous-entend que l'objectif et le chemin pour y parvenir ne peuvent pas être également importants, que l'un doit primer sur l'autre. Or c'est précisément l'inverse qui est juste, dans mon cas tout du moins. Pour celui qui recherche le bien matériel, l'objectif sera souvent, sinon toujours, plus important que la procédure. Parfois même, il faudra sacrifier une part de morale pour parvenir à l'objectif. Mais moi qui cherche l'élévation à la fois pour ma puissance mais aussi pour mon esprit je me dois de privilégier autant le chemin que l'objectif, car tous deux sont la même chose, au final. L'objectif est un chemin, une progression. Partant de là, il serait ridicule de privilégier l'un ou l'autre."

Elle soupira légèrement. Elle n'aimait pas vraiment avoir à discuter de ses projets, car elle les considérait trop peu avancés, encore, pour pouvoir en parler sérieusement, en toute conscience de cause. Elle était consciente de n'avoir parcouru qu'une infime partie du chemin, encore, et elle l'était également de ne pas pouvoir appréhender correctement la suite des événements.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptySam 11 Fév 2017 - 17:58

Son idée est plutôt utopiste à l"image d'elle ne voulant rien laissé passer. Dans un monde parfait cela pourais être possible sans ses incertitudes sans rien devant qui ne bloque le passage, cependant ce monde n'est pas fait comme ca la témérité est un atout mais l'entêtement en excessivité est un suicide. Beaucoup d'hommes ont voulue la paix. Pour cela ils ont due passer par la guerre pour l'obtenir. N'es pas cela aussi que représente le Shukai? Entendre leur puissance de grés ou de force pour imposer leur vision dite Pacific. Avec ce genre d'action ils prenne un chemin dont le paysage est totalement différent ce celui de l'objectif. N'es pas les tueur les plus redoutable qui ont un comportement et un visage d'ange les plus dangeureux? Voila le chemin et l'objectif:

- Plus tu évolueras plus tu verras que se que tu dis est impossible. Tu peux toujours faire en sorte d'arrondir les angle de prendre la meilleur décision, mais un jours viendra ou tu devras ravaler tes idées pour mieux les maintenir plus tard. Tu l'as déjà fais sans même t'en rendre compte. Mon sac. Tu l'as prix malgré tout. Tu as arrondis les angles en l'enfermant dans un sceau montrant que tu ne le porte pas mais le geste est bien là et pour arriver à me suivre tu as abdiqué à faire une concession sur tes principes. Minime mais présente. La vaisselle est la même chose. Un jours tu devras faire les taches ingrate. Peut être pas la vaisselle, mais c'est aussi une sorte d'évolution primordial, c'est ainsi.

Certaine chose sont difficiles à percevoir, mais pour comprendre ce monde il faut le voir de différentes manière dans des angles différentes. Observer et apprendre. La route continue le temps passe et elle ne doit pas tarder à commencer à être épuisé. C'est le moment d'accélérer le pas. Son endurance est quand même plutôt bien.

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] 1v410

Cependant avec ce que je viens de dire avec les concessions. Je ne pense pas qu'elle viendra me le dire. Poussera t'elle jusqu'à tomber de fatigue ou préviendra telle et à ce moment la es que je m'arrêterais ou non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptySam 11 Fév 2017 - 19:04

Shirahime rattrapa sans trop de mal Id, qui avait décidé de prendre les devants. S'imaginait-il qu'elle ne parviendrait pas à le suivre ? Essayait-il de la mettre à l'épreuve ? Il semblait ne pas réaliser qu'elle était une soldate entraînée, et que l'exercice physique, même si ça n'était pas sa spécialité, était tout de même de rigueur pour le premier Heishi venu. Son service militaire avait été ponctué d'exercices de course, d'escalade et de pugilat. S'ils ne formaient pas que des soldats, les instructeurs qui officiaient à Itabei étaient tout de même consciencieux, et tenaient à donner un enseignement égal à tous leurs élèves, sans ignorer leurs spécialités et leurs préférences. Shirahime avait appris plus en profondeur comment manier les sceaux, mais elle connaissait le minimum que tout soldat se doit d'avoir en sa possession dans toutes les autres disciplines. Aussi, rattraper Id ne fut pas très difficile. Elle arriva à sa hauteur avec l'air le plus naturel du monde.

A vrai dire, elle était assez amusée par la tournure qu'avait pris leur discussion. Elle avait senti une pointe d'agacement dans les paroles de Id, et se satisfaisait d'être parvenue à ce résultat. Elle, en revanche, gardait un calme olympien. Même, elle jubilait. Elle savait exactement quoi répondre aux dernières paroles de son camarade de route.

"Vous parlez comme quelqu'un qui a déjà tout vécu et qui a été déçu par la vie. Vous ne semblez pas si vieux, pourtant ... Vos rêves doivent avoir été brisés affreusement vite. Quel effet cela fait-il ? Est-ce que vous vous êtes senti trahi, esseulé ou seulement déçu, au point que vous cherchez à présent à convaincre les autres que leurs objectifs sont amenés à être abandonnés en chemin ? Allons ... Je ne peux croire qu'un homme de votre carrure a pu abandonner si vite ses idylles."

Elle affichait un léger sourire. Ce n'était pas un sourire sympathique, et certainement pas un sourire compatissant. Non, bien au contraire, il n'y avait aucune trace de gentillesse ou d'amitié dans ce rictus. C'était une charmante grimace qui ne reflétait que la satisfaction la plus amère, la plus insupportable, la plus désagréable pour celui qui en peut témoigner. C'était l'image même de la suffisance, de l'orgueil écrasant, aveugle et sourd à toute protestation. Un sourire véritablement horripilant. Shirahime en avait conscience, évidemment, et c'était même pour tous ses attributs qu'elle avait choisi sa parure la plus énervante.

"Je m'en fiche que vous ayez abandonné vos ambitions, que vous n'en ayez jamais eu ou que vous soyez prêt à les laisser derrière vous au premier obstacle. Ma détermination est sans faille, et ferme. Cette ambition n'est pas le fruit d'une longue réflexion, et surtout pas d'un désir soudain. C'est un sentiment viscéral. Je suis irrémédiablement poussée, dans toutes mes actions, vers l'accomplissement de ce but. C'est une bonne fatalité, en quelque sorte. Hors de question que je me résolve jamais à l'abandonner, de même que mes principes, qui en découlent d'ailleurs."

Sur ces mots, elle redevint muette, et son visage se voila à nouveau. Ses yeux redevinrent glace, et son regard se perdit dans le lointain. La discussion était visiblement close. En tout cas, elle se refuserait à répondre encore une fois. Elle était déjà loin dans le dédale de son esprit, remuant quelque antique souvenir ou exploitant quelque idée qu'elle avait eue un jour et que, depuis, elle avait oubliée. C'est ainsi que se passent les choses, sans doute, dans une tête trop pleine de préoccupations.

Les arbres défilaient, blanchis par la neige. Les branches ployaient sous le poids de cette douce matière d'hiver. Quelques lièvres regagnaient leur terrier, laissant derrière eux les traces furtives de leurs pattes. L'air grondait de silence. Pas un oiseau ne chantait. Une chape de nuages d'un gris clair couvrait le ciel. Quelques rares rayons perçaient, et venaient éclairer des coins privilégiés de paysage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptySam 11 Fév 2017 - 21:02

Elle est vraiment têtue, répondant à mes paroles d'une manière à tordre se que je disais. Abandonner nos principes nos objectifs. Celui qui fait ca n'est déjà plus un ninja, les idées changent, les objectifs peuvent avoir plusieurs formes et le chemin encore plus. Même si un homme dans ca vie peut changer d'objectif comme d'avis cette objectif principal celui qui le fait avancer reste le même. Même si pour lui en le voyant de plus prêt montre que devenir se qu'il veut être n'est pas vraiment se qu'il pensait, il tentera tout de même de devenir se qu'il voulait être d'origine. L'objectif devient différent mais tout de même semblable. Je mets le point sur les manière de gravir ses obstacles et c'est surement ce point ou nous étions en désaccord. Cela est flagrant, mais des fois juste une parole même mal interprété peut revenir le moment propice qui sais si un jour celui si lui reviendra. Je ne lui espère pas, mais cela il y a peut de chance. La vie est courte ce qu'elle dit n'est peut être pas tout à fait tors es que j'ai abdiqué trop vite? Un mauvais choix qui m'a fait vaciller? La réflexion peut se faire es que j'ai tors. Les humains ont tendance de se leurrer dans leur propre estimation des choses voyant leur propre vérité au dépie de celle des autres es que j'ai sans savoir abdiqué? Non même si je suis un peux diférent des autres et que cette question je ne pouvais plus vraiment y répondre. Car après tout se n'est plus vraiment moi-même qui décide. A vrais dire pour cette homme elle n'est pas vraiment dans son cœur à lui. Lui il pouvait me chuchoter de la tuer maintenant. Moi je lui disais que non. Quand je repense a cette discutions je me mets à rire quand je pense que je ne mettait même pas se propre sujet sur un fait personnel mais plus pour juger de son caractère de son comportement. Ce fut lancé juste pour voir la curiosité de voir ses réactions et elle a réussi à me faire réfléchir à mon propre état mental. Abdication ou résolution cette propre réflexion montre que j'ai vraiment du ménage à faire dans mon cerveau, es peut être aussi lier à la frustration lier à ma partenaire? Même si je plains plus ceux qui l'ont attaqué. Elle m'intéresse et cela même si Goren lui l'aurait déjà bouffé:

- T'es vraiment un cas toi.

Ce trajet ne fut finalement pas une perte de temps. Même en courant moi qui souhaite l'épuiser en ne faisant pas de pause fut estomaqué qu'elle puisse me suivre. Malgré ma réserve de chakra importante elle me suit. Dommage je n'aurais pas eux la réponse à cette question que je me suis posé cela va me travailler. Le temps passe rapidement et silencieusement. Le sourire béant sur mon visage. Nous approchons. Nous voilà au lieu de rendez vous un coin isolé de tout. Je la regarde puis dit à celle qui m'a accompagné:

- Il ne devrait pas tarder. Au vue que l'invocation posé à cinq cent mettre pour surveillé les lieux Van sait déjà qu'on est la. Peut tu me rendre mon sac et j'aimerais que tu évite d'interrompre le début de notre conversation.

Après tout cela risque de l'étonner quand elle saura que ma partenaire n'est pas vraiment dans le village mais disparue. Une silhouette se met à apparaitre devant nous. Je me met à dire:

- Bonjours. Je sais pour le temple, mais nous devrons passer le sermon à une autre fois j'ai de très mauvaise nouvel.

Je me met à regarder la jeune fille comme pour lui rappeler ma demande:

- Tako a disparue. Nous ésommes partit à Yuki no Kuni pour un entrainement intensif et depuis elle n'a pas renvoyé de signe de vie. J'ai fais des recherches et j'ai entendue parler d'une attaque de ce pays, ils en ont même parlé dans leur journal. Je ne vois pas d'autre raison que de penser qu'elle est au main de l'ennemie. Je n'ai pas divulgué l'information pour une raison dont vous devez surement vous en douter. Il faudra que je vous en parle plus en détail seul à seul. Quoi qu'il en soit si elle fut capturé se fut par des hommes puissants. A votre absence j'ai entrainé Tako et elle est devenus bien plus forte qu'à votre départ.

Je donne le journal qui était dans mon sac a Van pour qu'il puisse de lui même voir se qu'il en est. Ensuite je fis une pause. Puis après une attente pour laisser notre cher lumineux demander qui m'accompagne je me mets à répondre avant qu'elle ne puisse parler:

- Je vous présente Tsubame Shirahime. On c'est rencontré au port de Marutagoya. C'est une femme très intéressante avec un grand potentiel. Je vous conseil d'étudier son cas pour la prendre sous votre aile. Je serais honoré de devenir son partenaire.

Il y a de quoi ce demander pourquoi ce révère de situation ou je venais au début à la limite rivaliser, provoquer et taquiner son amour propre pour au final avancer une candidature qu'elle n'a même pas énoncer vouloir. Simplement par se que j'étais comme cela. Mes mots ne reflètent pas toujours mon caractère et il est rare qu'on me comprenne des les première rencontre. Souvent flou prit d'un malin plaisir à faire tourner en rond ceux que je vois. Un véritable jeu pour moi. Après tout qui a t'il de mieux pour passer le temps.


@Hoheinheim Van
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptyDim 12 Fév 2017 - 13:19

Hoheinheim était en train de remettre de l'ordre dans son laboratoire au Temple, lorsque l'un de ces Kuchyoses vint le prévenir de l'arrivée de Jisetsu Id. En effet Takoyaki et lui étaient parti quelques temps à Yuki no Kuni afin de s'entraîner et de gagner en puissance. Ils étaient partis d'ailleurs après avoir laissé une grande pagaille derrière eux. N'ayant pu s'en occuper personnellement durant son absence à Kaminari, Van était rentré seulement depuis une semaine. Il se remettait encore tout juste de sa discussion houleuse avec le Guerrier Rouge. Quelques unes de ses côtes le faisaient encore souffrir et ce même en dépit des traitements médicaux que Numéro Six lui avait prodigué. Au moins l'opération de Ketsuen Samui s'était plutôt bien passée. Celui-ci lui avait d'ailleurs remit le cadavre d'un combattant du Kyomu, pour le remercier. Tout cela dans le but bien entendu que Van s'essaye à le transformer en une marionnette humaine par la suite...

Pour l'heure, le Trentenaire laissa tout ce qu'il était en train de faire de côté afin de rejoindre Id et Takoyaki. Sa première idée en les retrouvant serait de les punir pour avoir autant bouleversé la sérénité du Temple durant son absence... Jusque là Van pensait qu'il allait retrouver ses deux élèves et ainsi en apprendre plus sur ce qu'il s'était passé au Pays des Neiges. Loin de se douter qu'Id n'était pas rentré avec elle mais avec une autre Kunoichi, Van était à mille lieux d'imaginer que sa créature avait été capturée lors d'une attaque du Kyomu...

~ ~
~

La silhouette singulière d'Hoheinheim leur apparue dés lors un peu plus loin de l'endroit où ils l'attendaient. Il était lentement en train de se rapprocher d'eux tout en se frayant un chemin entre les arbres. Ce n'est qu'une fois à leur hauteur que Van se rendit compte de l'absence de la Gekei. Son regard se fronça immédiatement sur Id qui devait certainement savoir quelque chose à ce sujet. A ses côtés se tenait en fait une jeune femme que le Trentenaire n'avait jamais vu auparavant.

S'en suivit ensuite de longues explications concernant la mystérieuse disparition de Takoyaki. Id paraissait prendre la nouvelle avec beaucoup de détachement ce qui n'était pas pour ravir le Lumineux. Apparemment le Jisetsu n'avait pas été présent à ses côtés lors de sa capture, ce qui aurait sans doute pu éviter qu'elle ne se fasse enlever... Le manque de précision dans son rapport ne souleva finalement aucune information utile qui permettrait au Lumineux d'avoir la moindre piste sur l'identité des ravisseurs. Celui-ci aurait donc à mener sa petite enquête à la Capitale afin d'en découvrir plus. Il faudrait interroger les shukaijins présents lors de l'incident et savoir face à quelle menace ils se seront battus. Une chose était sûr en tout cas - et en vue de tous les récents événements mis bout à bout - l'humeur du Trentenaire venait de dépasser son seuil de tolérance.

Van ~ " J'espère pour toi que tu témoigneras plus d'enthousiasme lorsque tu iras à sa recherche, Id... Tu n'aurais jamais dû laisser Takoyaki agir seule ! Je te rappelle que vous faites tout deux parti de l'équipe Kogane et que votre devoir est de veiller les uns sur les autres. Nous devons la retrouver le plus rapidement possible ! Est-ce bien clair ?! " Fit-il en ignorant tout d'abord la présence de Shirahime. " Je ne tolérerai pas que Takoyaki soit retenue captive par qui que ce soit plus longtemps ! "

Cette fois le Seigneur de Guerre ne souriait pas niaisement comme à ses habitudes. Rien à dire vrai dans la situation actuelle ne se prêtait réellement à le faire. Même la présence de Shirahime ne suffit pas à détendre l'atmosphère. En temps normal Van aurait été ravi de prendre le temps de la découvrir, malheureusement pour elle ce ne serait pas le cas aujourd'hui.

Van ~ " Qu'es-tu venu chercher jeune fille ?! " Faisait-il d'un ton autoritaire. " Comme tu peux le voir, je n'ai guère de temps à te consacrer. Tu ferais donc bien de répondre sans détour auquel cas Id sera ravi de me prévenir si tu mens. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptyDim 12 Fév 2017 - 14:45

Sirahime fut interloquée par la soudaine complaisance de son compagnon de route. Elle ne s'attendait pas à des éloges à son sujet de sa part. Bien au contraire, le ton de leur discussion en chemin lui avait plutôt laissé penser qu'elle n'aurait droit qu'à des critiques une fois parvenus devant le Seigneur de Guerre. Il semblait qu'elle avait été un peu trop rapide dans son jugement. A moins que Id n'ait réalisé qu'elle avait une certaine capacité intellectuelle qui la détachait du lot ? Il arrive en effet que les esprits supérieurs se querellent, ne serait-ce, comme Shirahime s'y plaisait, que pour chercher le divertissement. Mais cette joute était également un moyen de jauger l'autre, de déterminer ses capacités à la fois de jugement et de réflexion, de mesurer son caractère. Peut être était-ce à cela qu'avait aspiré Id pendant leur chemin commun. A moins qu'il ait uniquement souhaité donner une chance à la jeune femme d'obtenir une place privilégiée dans l'entourage du Seigneur de Guerre. N'avait-il pas dit qu'il aurait été "honoré" qu'ils deviennent partenaires ?

L'honneur d'être face à une des figures les plus puissantes, les plus iconiques du Shûkai éclipsa bien vite, cependant, ces considérations de l'esprit de Shirahime. Elle rencontrait finalement Van Hoheinheim, un homme auquel elle avait toujours souhaité parler. C'était exactement le genre de figure qui l'attirait: il était nimbé de mystères, réputé pour sa puissance et son esprit calculateur. Et il avait atteint des sommets par les biais les plus tortueux. N'était-ce pas là un parfait exemple pour celui qui recherche la puissance et qui est prêt à tout pour y parvenir ? Shirahime portait en haute estime les Seigneurs de Guerre, parce qu'ils étaient les bras actifs du Shûkai et parce qu'ils étaient les symboles de la puissance impériale. Mais plus encore que les autres, elle respectait Hoheinheim. Non pas par simple patriotisme, mais bien plutôt pour ses qualités et ses caractéristiques particulières. C'était, en quelque sorte, un modèle.

Aussi fallait-il qu'elle ne rate pas sa chance de faire bonne impression. Elle ne devait pas laisser filer une occasion comme celle-là de se faire connaître par le Seigneur de Guerre, d'autant plus qu'une telle opportunité ne risquait pas de se présenter à nouveau avant un bon moment. Elle redoutait le ton autoritaire qu'avait pris Hoheinheim, du fait de la mauvaise nouvelle qu'il venait d'apprendre. En fait, en annonçant en même temps la disparition de sa coéquipière et en présentant Shirahime, Id ne lui avait pas vraiment rendu la tâche facile. Elle aurait préféré qu'il fasse les choses en deux temps, et qu'il la présente avant de parler des choses qui fâchent. Mais peut être pouvait-elle tirer avantage de cette situation, en y réfléchissant bien. Hoheinheim avait dit que Id l'avertirait si elle mentait, mais Shirahime n'en était pas si certaine. Peut être ne le ferait-il pas si son mensonge allait dans son sens ?

Elle mit un genou à terre et se présenta à nouveau elle-même.

"Je suis Tsubame Shirahime, Heishi du Shûkai et votre servante dévouée, monsieur."

Elle releva la tête et fixa son regard de glace droit dans celui du Seigneur de Guerre.

"Je suis venue en compagnie de votre élève pour vous apporter mon aide. Je crois avoir deviné combien vous tenez tous deux à la disparue, et les échos de sa disparition ne m'ont donné que plus envie de vous aider à la retrouver. En un mot, je suis venue vous proposer mes services. Prenez-moi sous votre aile et je saurai vous apporter un soutien sans faille pour remettre la main sur votre élève."

C'était assez osé, certes, mais ça n'était pas vraiment un mensonge non plus. Non pas que Shirahime ait été émue par l'histoire de la disparition de cette Takoyaki -elle n'était pas de ceux qui larmoient sur de simples échos de tragédies- mais elle était certaine de pouvoir être utile dans cette affaire. Et puis, si elle y réussissait, ce serait toujours un bon moyen de s'attirer les faveurs de Hoheinheim. En somme, c'était un marché qui ne pouvait que la satisfaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptyDim 12 Fév 2017 - 21:16

L'agacement de Van n'est pas vraiment étonnant. Pourtant en prenant cette femme à mes côtés j'aurais pensé calmer les choses. Cependant je vois bien que quelque chose d'anormal est présent. Il est dérangé. J'ai crue comprendre un minimum leur relation entre Tako et lui. Il est comme un maitre qui protégé son élève coute que coute cependant il n'y a surement pas que cela. Elle doit avoir des informations très important sans compter aussi ca différence. Je comprend très bien dans quelle situation cela le met. Lui et elle aussi. Cependant l'agacement n'est pas permis. Il se doit d'avoir son comportement claire. J'attends. Il se met à ce demander se qui l'amène ici. Je me mets à attendre de voir comment cela va évoluer. Tout en sachant que je peux voir si elle prend parole. Mon aura se concentre sur elle squattant chaque mot qu'elle dit. Un professionnel du mensonge comme moi peut autant voir aussi quand les autres mentent. Ses mots dit, je regarde Van. Il doit attendre une réponse. Je la regarde en sachant qu'elle dit qu'en partit la vériter. Elle compte bien nous aider ainsi que de vouloir être sous son aile. Cependant sans même avoir besoin d'être un détecteur et cela même si je suis un peux tout comme. Je peux facilement deviner que cela fut faut vue que je lui ai simplement mentit sur le statut de ma partenaire.

- Elle dit plus ou moin la vérité. Elle a l'intention de nous aider en échange d'être sous vos ailes. Cependant cela lui ais venus juste à l'instant.

Je me mets à faire un silence. J'ai opté pour dire la vérité car mentir pourrait me retourner contre moi. Après tout si Van découvre que je lui aurais mentit à un moment pareil aurait était la chose de trop. Cependant je lui ai dis une vérité permettant à cette jeune fille d'obtenir se qu'elle souhaite tout de même, après tout est une suite d'interprétation. Puis je me met à reprendre:

- Au lieux de chercher un coupable dans nos rangs vous devriez vous calmer et garder cette colère au moment ou nous en aurons besoin. Je ne peux couvrir tout les fait et geste qu'elle aurait pue avoir. Sachez que je suis allez à Yuki no Kuni en priorité pour étudier à l'académie de médecine. Pensez vous qu'elle à le moindre intérêt pour cela? Sachez aussi que le pouvoir des Jisetsu s'arrête sur la lecture du passé et non du future. Maintenant calmez vous ou affrontez moi si cela peut vous calmer, mais sachez que deux hommes de notre trempe nous affrontant cela peut changer le paysage se qui peut aussi menez à des crise financière pour la région touristique t'es ce lieu. Je dis ca au cas ou vous souhaitez aussi me mettre ca sur le dos.

J'étais toujours prêt à défendre ma position. Cependant je sais très bien qu'en combat je n'étais pas encore à son niveau. Pas sans une aide même minime d'un combattant. Cependant ses mots je ne les cherche pas pour l'affronter mais pour qu'il se calme. Je comprend que c'est plus la situation que moi qui le met dans cette état. Je fis ensuite une invocation quand je me met à remarquer que Van évait des cotes abimé:

- Je vais demander à une de mes invocation de rester avec vous pour vous prodiguer des soins. Cela rendra la régénération plus rapide. J'ai pensé que cette cher Tsubame peut faire le relai dans nos voyages en restant au Shukai pour connaitre les évolutions pendant nos absences pour la trouver. S'il nous faut quitter les pays contrôlés par le Shukai il nous faut une autorisation. Quand nous saurons qui a attaqué Yuki nous pourrons connaitre le nom des prisonnier qui fut capturé. Cela sera un début. Vous avez les accréditations pour cela. Vous pouvez agir envers le Shukai j'ai mes compétences pour le reste.

De plus j'aurais des informations importantes sur ceux qui sont capables d'attaquer une organisation telle que le Shukai. J'avais des moyens pour poussez ses derniers à la libérer:

- Je préfère le dire mais cette discutions reste entre nous. Maitre pour plus de précision sur nos actions je voudrais que l'on parle seul.

Je me mets à me taire. Maintenant il reste à savoir comment la suite de cette discution va évoluer, car après tout nous ne somme pas deux et cette jeune femme avait aussi le droit d'avoir un peut d'attention car après tout si elle nous aide Van devras lui aussi l'évaluer comme je fus moi-même évalué. Puis il avait beau être pressé rien n'avancera sans que certaines informations se transmette au Shukai pour quelle vienne à nos oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptyLun 13 Fév 2017 - 17:20

Shirahime fut la première à prendre la parole. La jeune fille avait posé un genou à terre afin de se présenter d’elle-même au Trentenaire. Elle disait être venue à la rencontre du Seigneur de Guerre afin de se dévouer à son enseignement. Pour cela la jeune Tsubame n’avait pas hésiter à proposer son aide dans le but de retrouver Takoyaki et de faire valoir son intérêt aux yeux du Lumineux. Un soutien bienvenu étant donné l’absence de deux des anciens membres de l’équipe des Kogane…

En effet Takoyaki n’était pas la seule à manquer à l’appel… Depuis son retour de Kumo, Seito était rentré dans un état qui ne lui permettait plus de se battre. Van se souvenait également de son propre combat mené au port de Raiun et de leur piètre performance sur place. L’attaque orchestrée par les troupes de l’Empire avait manqué de peu de ne pas être une réussite. Quand bien même de nombreux navires avaient été détruits du côté de Kaminari, les sacrifices pour y parvenir furent biens trop onéreux.

Avant de lui répondre en tout cas, Van patienta jusqu’à connaître la réaction de Id. Le Jisetsu devait très certainement déjà avoir sondé les intentions de Shirahime et donc s’en être fait une meilleure idée. Hoheinheim n’avait pas réellement besoin de sensorialité pour avoir sa propre opinion la concernant. Néanmoins il serait stupide de sa part de ne pas profiter de l’occasion pour s’en assurer. Après la réponse du Jisetsu donc, le Trentenaire reprit dans un premier temps la parole à l’intention de Shirahime.

Van ~ " J’apprécie ta franchise jeune fille… Et ce que tu proposes me semble tout à fait honnête. Je suis moi-même partisan de l’échange équivalent et à mon sens, tout service rendu en ce bas monde mérite sa contrepartie ! " Faisait-il alors presque ravi d’avoir de nouveau rempli toute son équipe.

De son côté le Jisetsu défendit sa version des faits en précisant qu’il se trouvait à l’académie de médecine du Pays des Neiges pendant l’attaque. Ainsi ce dernier n’avait pu être présent au moment lors duquel Takoyaki avait été enlevée, et ce malgré l’agitation qu’il avait dû y avoir. Le Seigneur de Guerre comprenait bien sa situation et n’avait pas spécialement dans l’idée de lui en tenir rigueur. Sa rage était davantage destinée vers ceux qui avaient osé kidnapper sa précieuse bête… Et plus encore vers tous ceux qui s’étaient dressés en travers de son chemin dernièrement…

Van ~ " Dans ce cas nous allons remédier rapidement à cette situation… " Ponctua-t-il tout en laissant venir le kuchyose du Jisetsu jusqu’à lui. " Id, je veux que tu mènes l’enquête de ton côté et que tu découvres l’identité des responsables de l’attaque du Pays des Neiges. D’autres impériaux devaient très certainement se trouver sur place au même moment que Takoyaki. Je pense notamment à Samui Ketsuen ainsi que le Guerrier Rouge… "

Hoheinheim savait en effet que ces deux là s’étaient également rendus au pays des Neiges juste après leur entrevue dans le Temple d’Ao’. Id aurait donc tout à gagner à leur poser les bonnes questions...

Van ~ " Je te suggérerai de rencontrer d’abord Ketsuen. Ne mêlons pas plus le Guerrier Rouge à nos affaires pour le moment... Quand à ce que tu as à dire, et bien nous en reparlerons plus tard. "

Le Trentenaire se mit alors à composer une brève séries de signes avant de se mordre l'extrémité du pouce. L'instant d'après, Van frappa le sol et fit apparaître à son tour deux petits kuchyoses.

Van ~ " Voici Elf et Zhen ! Ces deux là vous accompagneront à partir d'aujourd'hui. Ils nous permettront de communiquer même à longue distance et ce quoi qu'il arrive. Je ne laisserai pas ce qui est arrivé à Takoyaki se reproduire avec vous. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptyLun 13 Fév 2017 - 21:18

Le voilà plus calme. Les ordres sont données, après avoir donnée une invocation pour me servir de téléphone il se met à me demander à commencer l'enquête. Je ne sais vraiment pas se que cela va donner, mais les noms qu'il me donne ne me dit rien du tout et je me vois mal demander à un inconnue des informations que je peux avoir en enquêtant au lieu ou tout c'est passé. Je le regarde puis dis:

- Avec mon rang je ne risque pas d'aller bien loin je pense que je ferais mieux de trouver des traces pouvant me donner une piste à Yuki no kuni. Je ne sais pas ou vous comptez vous rentre maitre, mais j'ai un long voyage. Gardez mon Kushiose le temps que vos cotes se rétablissent.

Je me met à disparaitre. Après tout maintenant qu'elle est présenté et que toutes les information plus le passe hors des yeux du Shukai m'est offert je n'ai plus qu'à suivre les directives. J'en ai fini ici et mon chemin se met à partir en direction du grand froid. De nouveau dans ces lieux gelés.

- Enfin j'ai au moins un nouveau compagnon. Salut moi je suis Id et toi donc tu vas me servir de passe droit et de téléphone t'es plutôt utile pour ta taille.

Oui après tout pourquoi ne pas faire la discutions à un Kushiose. Ma course se met à revenir à son cour. Mes idées fixé sur un seul objectif sauver Tako de ça prison. J'ai que très peu de chose à gagner à ignorer l'aide de ma partenaire sans compter que maintenant. Je m'y suis bien attaché à cette furie. Goren aussi. Cependant refaire le trajet va prendre un temps crucial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] EmptyMar 14 Fév 2017 - 10:36

Shirahime cacha le large sourire qui se dessinait sur son visage en baissant la tête. Elle ne pouvait pas croire en sa chance. Non seulement elle avait rencontré un Seigneur de Guerre, celui avec lequel elle souhaitait le plus s'entretenir, mais elle avait également réussi à devenir son élève. Même s'il ne l'avait pas dit expressément, c'était tout comme, en tout cas. Elle savait maintenant qu'elle pouvait compter sur son soutien. Enfin, pas tout à fait ... Il faudrait d'abord qu'elle fasse ses preuves, bien sûr. Après tout, lui ne la connaissait pas, et elle ne le connaissait pas beaucoup plus. S'il avait pu lui faire confiance sur la seule base de ses paroles, il fallait encore qu'elle montre de quoi elle était capable sur un champ de bataille ou, en l'occurrence, dans le cadre d'une investigation. Si elle faisait à présent partie de l'équipe sous les ordres du Seigneur de Guerre des Cascades, alors cela faisait d'elle une partenaire de la dénommée Takoyaki, disparue pendant quelque événement mystérieux.

Id s'en alla. Elle aussi aurait bien voulu partir pour Yuki. Quoique la température la refroidît un peu, elle souhaitait néanmoins rencontrer Samui Ketsuen, qu'on disait être une des étoiles montantes les plus prometteuses de l'Empire, et qui avait déjà atteint certains sommets enviables pour le commun des Heishi. Quant au Guerrier Rouge, sur lequel elle mit naturellement le nom d'Oterashi Yanosa, elle avait déjà eu l'occasion de rencontrer une de ses acolytes les plus proches, semblait-il. Cela lui suffirait pour l'instant. D'autant qu'elle avait l'impression d'avoir laissé une certaine impression à Asuka. Il était toujours bon de laisser derrière soi un souvenir impérissable, du moins pour un temps. C'était bien plus efficace qu'une carte de visite, et bien moins facile à bazarder. A Yuki, elle avait encore tout à découvrir. Elle ne connaissait le pays que par les cartes et les ouvrages qu'elle avait lus à son sujet. Elle le savait gouverné par un Triumvirat -unique dans tout l'Empire- et victime à deux reprises d'attaques sur ses terres. Mais il était également un des symboles les plus importants de l'avancement de l'Empire, puisque là se trouvait une Académie de médecine et de Fuuinjutsu. Sans doute y ferait-elle un tour, si l'occasion se présentait.

Restait à annoncer qu'elle ne souhaitait pas demeurer à la métropole. C'était son affaire, et elle avait une très bonne idée de comment avancer les choses à son nouveau maître pour le pas le contrarier trop.

"Maître, je me propose d'accompagner Id à Yuki. Vous l'avez dit vous-mêmes: des partenaires ne devraient pas agir séparément, surtout si le danger se profile. Or, je ne peux imaginer que cette enquête ne le mènera que dans des zones claires et sûres. Laissez-moi l'accompagner, et je vous assure de vous faire un rapport quotidien quant à nos avancées."

Elle eut une réponse affirmative. Elle n'en attendait pas moins. Elle fit ses salutations les plus respectueuses à son maître, et prit dans le creux de sa main le Kuchiyose. Elle avait une certaine répugnance pour les insectes et tout ce qui était petit et d'aspect mesquin en général. Elle frissonna légèrement en sentant les multiples pattes -combien en avait-il ?- du scorpion parcourir la peau de sa main, mais se raisonna bien vite. Elle s'efforça simplement de ne pas regarder la créature grimper plus en avant sur son bras jusqu'à atteindre son épaule.

"... Allons-y."

Elle partit en courant sur les traces de Id. Il l'avait devancée, elle devrait le rattraper. Le mieux était encore qu'il l'attende, non ? C'était l'occasion de tester les nouveaux jouets que Hoheinheim leur avait confiés.

"Toi, tu es Elf ou Zhen ?"

La voix du Kuchiyose résonna comme un sifflement perfide à son oreille, qu'elle s'efforça d'ignorer autant que possible.

"Je suis Elf.

-Tu peux certainement communiquer avec ton camarade qui est parti avec mon camarade à moi, non ?

-Bien sûr ! Pour qui nous prends-tu ? Nous sommes les Kuchiyose de ...

-Oui, je sais ça. Dans ce cas, dis-lui de nous attendre, nous sommes sur ses pas."

Elle n'eut rien à ajouter. Elle savait que son message arriverait à destination.

"Il demande ce que nous voulons."

Shirahime hésita un instant avant de donner une réponse.

"Dis-lui que nous nous trouvons étonnement sur le même chemin. Oh, et bien sûr ma compagnie est imposée. On ne refuse pas une coéquipière à ses côtés, n'est-ce pas ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Au pied d'un bateau [Jisetsu Id] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Au pied d'un bateau [Jisetsu Id]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-