N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] Empty
Message(#) Sujet: L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] EmptySam 21 Jan 2017 - 23:13

L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] Pnj_710

Le conseil devait se réunir d'ici une trentaine de minutes environ. Devant le miroir de la chambre conjugale, Hayashi Mitsurugi réajustait avec soin sa tenue afin qu'elle colle parfaitement à son corps. Il avait pris grand soin depuis qu'il était rentré de sa longue mission, d'assister à tous les rares conseils que le clan avait pu donner de façon publique. Cela lui avait permis d'avoir une vision plus ample sur l'évolution de ce dernier, mais aussi de se tenir au courant de tout ce qui découlait. L'avenir notamment.
Aujourd'hui, il allait aborder un sujet qu'il avait souvent laissé de côté, car sa situation lui paraissait instable, mais avait-il vraiment de raison de s'en faire ? Il avait toujours agi pour le bien de son pays, de son village, de son clan et tout ça au détriment de sa famille.

C'était le jour ou les comptes aller se régler et c'est donc dans cette optique, qu'il refusa que sa femme l'accompagne à ce conseil. Il devait affronter ça seul et protéger sa famille.
Lorsqu'il pénétra dans la grande salle, il constata, non sans une certaine satisfaction, qu'il était le premier en ce lieu. C'était une plutôt bonne chose pour lui, car ça lui permettrait de rassembler ses esprits et ses arguments.

Les autres membres du conseil ne tardèrent pas à arriver et ce ne fut qu'une fois que tous furent installés que le chef du clan, Ryochiro, annonça que la séance était ouverte. L'homme ne se fit pas prier et entra directement dans le vif du sujet :

"Comme vous le savez… Je me suis absenté durant douze ans pour une mission secrète à l'extérieur du village… Durant ce temps-là, j'ai protégé mon pays, mon village et mon clan du mieux que je pouvais et tout cela au détriment de ma famille que je, vous avez confié…"


Il baissa la voix, puis observa la table en bois sculpté sous ses mains avant de laisser quelques secondes s'écouler, puis, il reprit la parole, son regard se tournant vers l'actuel chef de clan :

"J'ai pris mon temps avant de venir vous voir. J'ai observé les réactions. J'ai écouté l'histoire, ce qu'il s'est passé durant mon absence et aujourd'hui, je me retrouve devant une situation que je ne pensais pas possible !"

Sa main se plaqua sur son torse avec force et vigueur :

"Je vous ai fait confiance ! Je vous ai confié ma famille et vous qu'avez-vous fait ? Vous les avez abandonnés à leur sors ! Vous les avez jugés au lieu d'essayer de les comprendre ! Aujourd'hui, mon fils est parti loin de nous ! Ma fille vient honorer ses ancêtres la nuit de peur d'être vue par les nôtres !"

Son regard se fit circulaire et menaçant à l'encontre de chacun des membres du conseil :

"J'ai accompli ma mission ! J'ai protégé mon clan à travers ma mission, mais vous, vous avez déshonoré ce clan en abandonnant deux de ses membres ! Vous les avez rejetés ! J'ai été choqué de voir certains regard pesant sur Leika lorsqu'elle se promène dans le village ! Je n'ai plus aucune nouvelle de mon fils !"

Son souffle s'était accéléré, ses muscles se contractaient douloureusement à travers sa tenue.

"Leika n'est pas toute blanche, j'ai appris ses frasques ! Mais je vous considère comme responsable de ce qu'elle est devenue ! Elle n'avait que sept ans lorsque je suis partie et elle n'était pas du tout comme elle est maintenant ! C'est vous, vos regards, vos actions, votre rejet qui êtes la cause de tout cela ! Qu'avez-vous à répondre de mes accusations, vous qui vous dites les protecteurs de notre arbre sacré, mais qui pourtant !"


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] Empty
Message(#) Sujet: Re: L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] EmptyDim 22 Jan 2017 - 12:00





Les cinq membres du Conseil ainsi que Hayashi Ryōichirō c’étaient réunis ce jour-là afin d’écouter les requêtes des membres de leur clan. Le membre qui était attendu en premier lieu était nul autre que Hayashi Mitsurugi. Un membre fidèle qui était revenu après une longue absence concernant une mission secrète. Malheureusement, sa famille avait connu nombreux malheur depuis son départ et le Conseil se doutait bien des raisons qui le poussaient à vouloir s’entretenir avec eux.

Un à un, les membres du Conseil apparurent dans la salle où se trouvait déjà le membre en question. En silence, chaque membre rejoignirent sa place jusqu’à l’arrivée final de Hayashi Ryōichirō. Ce fut ce dernier, une fois que tout le monde était en place, qui annonça l’ouverture l’entretien.

Hayashi Mitsurugi ne perdit pas de temps à prendre la parole. Ce fut sans grande surprise que les membres du Conseil l’écoutèrent en silence. Leurs visages se raidirent cependant au fur et à mesure que ce dernier continuait de crier à l’injustice.

« Comment oses-tu !? » Déclara sèchement Hayashi Ririko lorsque ce dernier perdit enfin son souffle. La vieille femme n’avait jamais perdu de son piquant et de son autorité malgré les années passées.

« De quel droit viens-tu ici pour nous accuser des tords que ta propre famille ont causés ? »

« Assez. » Coupa alors net Hayashi Ryōichirō tout en faisant signe à ses membres de se taire. Hayashi Rioko ravala alors sa salive tout en posant un regard froid sur leur invité. Hayashi Kujaku observait la scène d’un sourire mesquin tout en caressant son bouc alors que les autres restaient de marbre face aux accusations.

Hayashi Ryōichirō reprit la parole.

« Hayashi Mitsurugi, nous sommes profondément peinés des maux que les membres de votre famille ont rencontré depuis votre absence jusqu’à aujourd’hui. »

Sa voix portante résonnait dans l’immense salle du Conseil. Son regard strict et ses yeux perçants étaient alors dirigés contre le membre de son clan. Ses peines étaient compréhensibles, mais ses accusations inadmissibles.

« Jamais, je ne me souviens avoir tourné le dos à un membre de mon clan. A la mort de Daiki-sama, j’ai repris le flambeau et me suis concentré sur la réunification de notre clan. Nous avons toujours opérés pour le bien-être du clan, même si cela signifiait prendre des décisions drastiques. Je considère avoir toujours été présent pour les miens, je ne peux cependant rien pour ceux qui me tournent le dos de leur propre chef. »

Déclara-t-il de manière tout à fait sereine. Ses propos étaient clairs, il ne se considérait pas responsable de la situation, au contraire. Et son regard faisait comprendre qu’il n’accepterait pas de tel propos, Hayashi Ryōichirō était un homme patient, mais il avait également sa fierté, sa place à défendre.

« Laissez-moi vous poser une simple question : avons-nous banni votre famille ? Il ne me semble point. »


Il était vrai que les membres de son foyer avait été mis de côté par les autres membres du clan. Mais cela n’avait été qu’une conséquence de leur propre choix. Ils avaient détournés leur chemin des traditions ancestrales et des préceptes du clan. Bon nombre les pointaient du doigt, les trouvaient indignes et pour cause.

« Hayashi Leika est un problème. » Déclara Hayashi Kujaku.

« Elle est une honte pour notre sang. » Ajouta de manière méprisante Hayashi Rioko.

« Nous sommes restés trop impassibles la concernant. Je pense qu’il est temps d’agir. »

« Ce n’est qu’une enfant… » Intervint alors Hayashi Seiun d’une voix plus douce.

« Nous ne pouvons pas la laisser continuer à entacher notre réputation ! »

« Peut-être pourrions-nous pardonner ? Qu’a-t-elle fait ?» Demanda le vieux En'Ichi

« Certainement pas ! »

« Hayashi Leika est accusée de : avoir détourné son chemin des traditions du clan Hayashi, avoir manqué de respect envers ses aînés, avoir eu des comportements et des propos déplacés, avoir mis en danger le village à plusieurs reprises. Elle a également été mise à l’enquête pour éventuel conspiration avec un membre ennemi. Elle a également quitté le quartier de son propre chef et se lierait à un membre du clan Hyûga. »

« Tss. Comment oses-t-elle nous faire honte. »

« Hayashi Leika est cependant, finalement, devenue une shinobi. Il me semble qu’elle était sous la gouverne de Natsuki-dono… » Fit alors remarquer Hayashi Chiasa.


« Cela ne répare pas ses méfaits ! »


« En effet... Mitsurugi, je sais que la situation doit être difficile pour vous. Néanmoins, vous devez comprendre que nous ne pouvons pas accepter les choses telles qu’elles le sont. Hayashi Leika doit répondre de ses erreurs. »

Hayashi Ryōichirō ne rajouta rien pour l’instant, écoutant simplement le conseil débattre sur ce sujet épineux. Il se contenta pour l’heure d’observer les réactions de ce père de famille.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] Empty
Message(#) Sujet: Re: L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] EmptyDim 22 Jan 2017 - 15:06

L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] Pnj_710

Mitsurugi était resté silencieux mais impitoyable dans son regard envers les ainés de son clan qui était en train de débattre de l'avenir de sa fille. Pire que tout, de l'avenir de sa famille. Certains propos lui firent presque saigner les oreilles. Rioko était méprisante alors qu'elle se vantait pourtant d'être une femme stricte et droite. Elle avait pourtant laissé deux enfants à l'abandon sans intervenir malgré ces soit disant règles auxquelles elle était tant attaché.

Ryōichirō fuyait ses responsabilités avec des excuses non valable en son sens. Ne pas bannir une famille ne signifiait pas non plus que cette dernière n'était pas mise a l'écart.
Kujaju, pareil à lui-même essayer de tirer la meilleure partie de cette situation. Mais quand tirerait-il au final ? Tout cela le fit soupirer de lassitude :

"Vous parlez beaucoup, vous débattez, mais je ne vois qu'une chose au final, vous fuyez vos responsabilités !"

Il se tourna vers le chef de clan. Autant commencer par lui :

"Vous Ryōichirō, certes, vous n'avez pas banni m'a famille, mais vous l'avez laissé seule. Vous avez abandonné mes enfants à un âge où il n'était pas en mesure de comprendre dans quelle situation ils se trouvaient. Vous avez toujours été présent pour les vôtres ? Laissez-moi bien rire ! Où étiez-vous quand Minato qui désirez poursuivre sa formation de shinobis étaient seul à se cacher pour apprendre à maîtriser notre art ancestral ! Où étiez-vous quand Leika montrait les premiers signes de son mal-être par des bêtises ! Où étiez-vous encore une fois quand ma femme, prise de désespoir refusé de perdre ses enfants comme elle avait perdu son époux en les voyant envisagé une carrière de shinobi. À ces questions, je vous réponds, vous étiez absent ! Vous appelez ça tourner le dos de leur propre chef à notre clan ? Mais réfléchissez un peu ! Remettez-vous-en questions ! Comment osez vous parler de tourner le dos à ce clan, alors que vous aviez juste devant les yeux une famille en proie au désespoir qui pensé avoir perdu son chef de famille !"

Il se tourna par la suite vers Rioko. Celle qui pour lui avez eu les propos les plus durs envers sa fille. Celle qu'il méprisait le plus à l'instant présent. C'était une femme certes, mais son regard ne se fit pas plus clément pour autant :

"Et vous Rioko. Vous vous êtes imbus de vous-même. Vous parlez sans arrêt de règles, de préceptes de bonnes conduites. Vous pensez être généreuse, mais au final, vous n'êtes qu'une égoïste. Vous me demandez comment j'ose vous parlez de la sorte ? J'ose parce que vous dites que ma famille à causé du tort à mon clan, mais avez-vous vue, vous le tord que vous avez causé au miens ! Pourtant, vous êtes une femme, j'aurais cru que vous seriez en mesure d'aider mon épouse qui malgré vos croyances, à éduquer nos enfants avec des préceptes proches des vôtres. Vous parlez de notre réputation ? Ma fille entache la réputation de notre clan ? Mais vous tous avec vos actes, vous bafouez nos traditions ! Ah ! Qu'ils sont beaux les Hayashi ! Ils ont abandonné une femme et deux enfants, leur ont tourné le dos, n'ont pas vu leur désarroi et aujourd'hui leur mette tout sur le dos sans en assumer les conséquences. Vous êtes comme vos paroles Rioko, inexistantes quand on a le plus besoin de vous !"

La suite le fit sourire. Il avait noté tout ce qu'avait dit sa prochaine cible afin de pouvoir lui répondre au mieux :

"Kujaju, c'est vers vous que je me tourne à présent. Cela me fait sourire de vous regarder déblatérer les fautes de ma fille alors je vais me faire une joie d'y répondre point par point."

Il prit entre ses mains la feuille sur laquelle il avait pris soin de noter tout cela :

"Selon vous Leika s'est détourné des traditions de notre clan ? Ce n'est pas ce que je vois moi lorsqu'elle vient à deux heures du matin prendre soin de l'arbre clanique. Elle fait cela en cachette dans le seul but d'éviter les regards haineux que vous lui lancez chaque fois qu'elle ose se présenter dans notre quartier ! Si vous, vous appelez ça se détourner de nos traditions, alors je vous suggère de revoir la conception de ce dernier !"

Il se gratta la gorge, puis observa sa feuille avant de poursuivre :

"Vous me parlez ensuite de manque de respect envers ses aînés. Encore une fois, cela me fait sourire. Quand était-ce la dernière fois que vous lui avez adressé la parole ? Sans doute jamais pour vous Kujaju vu qu'une enfant n'apporterait pas grand-chose à votre personne. Quant aux autres membres de ce conseil. J'aimerais savoir quand, un seul d'entre vous a été parlé à mon enfant depuis mon départ ? Donnez-moi une date, une occasion ? Même lors de la précédente fête du printemps, personne ne s'est approché d'elle comme de Minato. Vous fuyez mes enfants comme s'ils avaient la peste."

Nouveau regard circulaire sur l'assemblée. La parole était pourtant toujours à lui alors, il poursuivit :

"La suite me laisse légèrement surpris dans le sens où vous avez, je ne sais comment pu, vous procurez le dossier militaire de ma fille. Hors, les dossiers militaires de nos shinobis sont sensés être secret et à la discrétion de leur supérieur hiérarchique dans l'ordre militaire. Si vous avez pu, vous le procurez, c'est qu'il y a eut une fuite dans nos services, j'en informerai donc Hokage sama afin que cette personne soit puni en conséquence."

Pour la suite, il était important de clarifier les informations :

"Donc, vos informations sont erronées et je vais vous donnez la vraie version des fait. Ma fille a effectivement était en contact avec un membre haut gradé du Shukai. Le seigneur de guerre du pays des cascades. Ce dernier s'est en effet, fortement intéressé à ma fille et notamment à ses capacités héréditaires, de là à planifier une éventuelle conspiration ! Là encore, je déplore votre manque de jugeote. Vous vous basez sur des informations fausses et là, c'est vous qui mettez à mal, la sécurité de notre pays et notre clan. Au lieu de la protéger du danger que représente cet homme, vous lui servez sur une plateau d'argent une jeune femme en pleine fleur de l'âge portant en elle notre génétique, mais également nos pouvoirs. Vous excluez une personne fragile et la mettez ainsi à la merci de notre ennemi qui pourrait l'exploiter comme bon lui semble. Au lieu de la mettre en garde, de la protéger, vous l'excluez. Que se serait-il passé si elle avait su trouver dans les paroles de cet homme le réconfort qu'elle n'arrive pas à trouver auprès de son propre clan qui la rejette, la maltraite, la regarde comme une criminelle à chaque fois qu'elle se présente devant les portes de son quartier. J'ai repris mon rôle de père à cet effet et Leika ne se laissera pas berner, mais je suis déçu de voir que vous êtes capable d'autant de désintérêt face à une situation qui aurait pu compromettre bien plus que la sécurité clanique."

Il observa cette fois-ci le chef de clan, car, cette erreur était entièrement de son ressort. Que se serait-il passé si Leika avait effectivement était tenté par cette proposition cela aurait mis à mal la sécurité entière du pays, car elle aurait donné aux ennemis des informations importantes sur notre clan et ce malgré elle. Cette situation le fit frémir de rage, mais il se calma bien vite pour clôturer son discours :

"Je parlerai pour la suite du fait qu'elle est quittée le quartier Hayashi. C'est le cas ! Je ne vois pas ou est le mal ? Là ou elle est allée au moins, les gens la regardent dans les yeux, ne l'ignorent pas et ne la traitent pas comme de la vermine. Elle a pu se reconstruire petit à petit de tout le mal que l'on lui avait fait. Elle s'est éloignée volontairement de tout ceux qui l'a blessé. Quoi de plus normal ? Quant au fait qu'elle se soit lié avait un membre du clan Hyuga, c'est effectivement le cas. Mais il me semble, Rioko vous me confirmerez que même si l'on préconise les relations dans le clan, cela n'est pas interdit pour autant, d'autant plus que nous n'avons pas proposé à Leika de partenaire dans notre clan et que moi-même et sa mère, ne sommes pas opposés à cette relation. Dans tous les cas, cette situation ne vous regarde pas puisqu'elle est interne à ma famille et que nous l'acceptons avec joie. Le jeune homme en question est bien élevé et vient d'une puissante famille du clan Hyuga ! Je ne vois pas en quoi cela nous déshonore donc. Je vois même ça d'un bon œil. Le clan Hyuga reste lui aussi un clan fondateur de notre pays et de notre village. Il est puissant et dispose d'une importance non-considérable dans notre village. "

Il soupira. Sa tirade était presque finie :

"Vous voulez que Leika réponde de ses erreurs. Mais avant que cela ne soit fait, j'aimerais que vous répondiez d'abord aux votres. Que vous ne l'accusiez pas à tort d'actes qu'elle n'a pas commis, mais que vous présumiez. J'aimerais qu'elle puisse se présenter dans son quartier sans s'y sentir mal. Qu'elle puisse venir la tête haute. Vous ne pouvez pas la réintégrer du jour au lendemain, c'est un fait et le mal à été, mais, mais je ferais en sorte qu'elle vienne ici pour assumer ses actes et leurs conséquences, mais avant cela, faites le vous aussi. Remettons les choses à l'ordre du jour. Mes paroles vous choquent ? Mais vos actes aussi m'ont choqué ! J'attends que vous y répondiez comme il se doit !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] Empty
Message(#) Sujet: Re: L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] EmptyDim 22 Jan 2017 - 17:35

Un long soupire s’échappa finalement des lèvres du Chef Hayashi. Ce dernier en avait visiblement assez entendu, entre les piques des uns et les accusations des autres. Il reposa son regard sur le père hystérique avant de répondre calmement.

« Il est trop facile de choisir de prendre un chemin escarpé malgré de nombreux avertissements, de tomber, puis de reprocher à son entourage ne pas l’avoir convaincu de prendre l’autre chemin. Et ce n'est pas ainsi que vous arriverez à améliorer la situation. Votre colère n'est pas tournée vers les bonnes personnes. Chaque choix à ses conséquences et votre famille à fait les siens. Votre femme n’est pas née dans une bulle, elle avait pleinement consciences de ce que cela signifiait. Et cela fait quelques années que vos enfants sont bien assez grand pour réfléchir sur leur acte. »

Le chef reprit une inspiration avant de reprendre.

« Nous avons bien évidemment continué de garder un œil sur Leika, plusieurs progrès ont été notés. Cependant, je ne cesse d’entendre des échos à son sujet. Que ces rumeurs soient justes… ou fausses. »

L’homme jeta alors un regard du côté de Kujaku. Ce dernier se raidit avant de détourner son regard l’air faussement innocent. Hayashi Ryoichiro reposa son attention sur le père.

« Sa réputation reste en opposition avec nos percepts… Et jamais je n’ai vu ou entendu Hayashi Leika faire un pas dans notre sens. Certes, nous avons sans doute été durs, sévères à son encontre, mais n’est de loin pas un cas isolé, et vous le savez. L’éducation transmise par le clan est stricte et difficile. Vous avez cependant raison sur un point. »

Il marqua une pause avant de reprendre avec un ton plus sévère.

« Je n’aurai jamais dû fermer les yeux aussi longtemps sur cette affaire. Nous devons parler directement à la concernée. Ou plutôt, celle-ci sera officiellement convoquée afin de nous donner explications et réponses. Elle sera également confrontée à ses actes. »

Le Chef Hayashi jeta alors un regard sur les membres du conseil avant de prendre une dernière décision.

« Sur ce, nous en avons fini avec cet entretien, j'en ai bien assez entendu. Cependant, votre comportement au sein de ce conseil n'est pas acceptable. C’est pourquoi, vous passerez votre nuit dans les cachots. J’ose espérer que cela vous aidera à reprendre vos esprits, Mitsurugi.»

Sur ce, des gardes vinrent encerclés le père afin de lui faire subir sa punition. Cette histoire commençait à faire trop de bruits pour que le Conseil reste muet. Il était temps d’y mettre un terme.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] Empty
Message(#) Sujet: Re: L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] EmptyDim 22 Jan 2017 - 18:01

L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] Pnj_710

Mitsurugi rigola face à cette dernière altercation et lorsque les gardes vinrent l'encercler :

"Pardon ? Vous voulez me mettre au cachot…"

L'homme lança un regard assassin à son chef de clan :

"C'est donc ainsi que vous réglez les conflits au sein de votre clan ! En enfermant ceux qui vous tiennent tête ! Qu'elle image déplorable, vous donnez de notre clan Ryōichirō ! Dires que j'ai donné des années de ma vie pour vous protéger ! Je le regrette à présent ! J'aurais mieux fait de m'occuper de ma famille !"

Il observa les gardes, les défiants du regard de ne serait-ce le toucher qu'une seule seconde :

"Posez une main sur moi et je vous jure que vous le regretterez !"

Sa voix était suffisamment menaçante pour que les gardes tiennent leur distance. Il restait malgré tout un ninja de niveau supérieur et si les politiciens du clan choisissaient de se débarrasser de celui de cette façon, qu'à cela ne tienne. Il garderait la tête haute. Il n'avait pas peur des on-dis et des paroles en l'air :

"Cet acte-là ne restera pas sans conséquence Ryōichirō ! Vous aurez de mes nouvelles ! Vous voulez que je passe une nuit au cachot pour avoir défendu ma famille ! Très bien, je m'exécuterais, je n'ai pas besoin de vos faire valoir pour cela ! Mais cela ne restera pas sans conséquence ! Comptez bien dans vos notes le fait que je parlerais à l'hokage du fait que vous mettez votre nez dans les petits papiers militaires du village ! Je suis sûre qu'elle sera enchantée d'apprendre la nouvelle !"

Il se retourna, sans attendre que les gardes le conduisent là ou il avait besoin d'aller. Ainsi donc, le clan Hayashi traiter les gens qui osaient essayer de faire changer les choses et de discuter des problèmes du clan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] Empty
Message(#) Sujet: Re: L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

L'heure des réglements de comptes [Conseil Clanique Hayashi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels :: Quartier Hayashi-