N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] Empty
Message(#) Sujet: La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] EmptyJeu 8 Déc 2016 - 14:28


Le rythme avait été assez soutenu aujourd'hui au sein de l'Académie. J'avais commencé a gérer un petit groupe de jeunes aspirants depuis quelques temps pour faire mes preuves aux instances de l'établissement mais aussi afin de débuter mon poste d'intervenante de l'ANBU, détectant les potentielles futures recrues pour l'unité spéciale.

Il y avait une bonne dynamique dans mon groupe et je commençais a suffisamment les connaître pour être a même de visualiser leurs possibilités bien qu'un jeune garçon semblait encore un peu timide, me faisant lui faire prendre confiance en lui a travers des encouragements et des entraînements où il était mêlé aux autres.
Je les surveillais tous d'un œil avisé. Puisque chacun avaient ses forces et ses faiblesses il me fallait m'adapter pour leur faire suivre un programme personnalisé.

Ma journée de travail s'était terminée là dessus alors que mes élèves étaient déjà rentrés chez eux depuis une bonne heure. J'avais encore du boulot mais il me fallait rentrer avant que Mizuki-sensei n'arrive. Kihran et moi l'avions invité a passer à la maison et puisque c'était la première fois qu'elle venait sous ce toit elle y resterait manger. Un bon moyen pour que nous puissions passer une soirée ensemble tout en lui changeant les idées car j'imaginais bien à quel point elle devait en avoir besoin, la pression de Kage n'étant pas de tout repos...

C'était donc en tant que sensei mais surtout en tant qu'amie qu'elle serait avec nous pour lui annoncer la nouvelle... J'étais nerveuse a cette idée, ne sachant pas vraiment comment elle allait réagir. Je craignais de la décevoir, sachant les attentes qu'elle avait pour moi et c'était bien là la dernière chose que je souhaitais. Je voulais qu'elle sache que cela ne me détournerait pas de ma voie de shinobi et que je resterais l'une des protectrices de notre village et plus largement de notre nation : elle ne devrait pas s'en faire là dessus et je tenais à le lui affirmer.

En rentrant, je passais par l'épicerie de mes parents pour prendre quelques courses de dernières minutes dont Kihran avait besoin pour cuisiner. N'ayant jamais eu besoin de manger ce n'était pas vraiment comme ci je m'étais déjà intéressée à ça... Bien que j'avais déjà aidé ma mère a cuisiner on pouvait dire que mon niveau se situait proche de zéro... Je comptais bien changer ça maintenant que je vivais avec lui mais pour l'heure et pour éviter d'empoisonner Mizuki, je le laissais se charger du dîner en l'assistant simplement.

Je déposais mon sac de course sur le plan de travail de la cuisine et allais enlacer ma moitié.

« Tu me sembles plutôt confiant. Tu penses qu'elle va bien le prendre ? »

Lui demandais-je distraitement contre lui, pensive.
Il la connaissait bien mieux que moi de manière « personnelle », c'était sa coéquipière, une grande amie et même si elle comptait énormément pour moi et que je savais bien quelle personne elle était, je n'étais pas aussi sereine que lui, doutant encore de la façon dont elle accueillerait la nouvelle. Quelque part, voir Kihran plutôt détendu m'apaisait même s'il était probable que ça ne soit qu'une façade qu'il me dévoilait pour ne pas attiser la crainte dans mon esprit. Nous verrons bien... Qu'elle n'en soit pas ravie m'attristerait mais ce qui me briserait serait qu'elle soit déçue.

Soupirant pour évacuer l'anxiété, je mettais un tablier et aidait Kihran a découper divers légumes pour lui faire gagner du temps. Je l'observais attentivement : il ne s'en rendait sûrement pas compte mais j'apprenais à le regarder faire.

Lorsque le repas ne restait plus qu'a cuire, je me posais dans le canapé avec Maoh sur les jambes que je caressais toujours pensive. Elle ne devrait plus tarder. J'appréhendais mais au fond, plus que l'annonce importante, je voulais qu'elle puisse passer une bonne soirée avec des amis, me faisant par la même occasion du soucis pour elle...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] EmptyDim 11 Déc 2016 - 10:27

L’Hayashi était à la cuisine en train de préparer le repas. Il était d’assez bonne humeur, se réjouissant de pouvoir accueillir Mizuki. Après tout, cela faisait un bon moment qu’il n’avait pas pu passer du temps avec elle. En plus, ils avaient une grande et bonne nouvelle à lui annoncer. Yell semblait inquiète de sa réaction, anxieuse. Il serait mentir de dire que le rouquin ne ressentait aucune appréhension, mais il osait espérer que son amie serait heureuse pour eux.

« Elle nous connait assez pour ne pas s’en faire, je pense. »

C’est ce qu’il se disait pour se rassurer. Mizuki était la mieux placée pour savoir qu’ils sauraient gérer la situation. Et surtout qu’ils étaient conscients des enjeux. Ce n’était peut-être pas le meilleur moment pour fonder une famille, mais s’était arrivé. L’enfant était là alors qu’ils n’avaient jamais imaginé pouvoir en avoir jusqu’ici.

Alors que Yell se reposa sur le canapé, Kihran surveillait la cuisson. Kihran s’était habillé de manière décontractée : un jeans, un t-shirt noir et voilà. Le but n’était pas d’avoir une rencontre formelle, mais bien de passer une soirée avec une amie de longue date. Et lorsqu’on sonna à la porte, ce fut le premier à se diriger vers celle-ci pour accueillir son amie.

« Mizuki ! Comment vas-tu ? Entre… »

Sourire aux lèvres, il lui fit signe d’entrer dans la demeure avant de poser son regard sur Yell qui était alors un peu plus réservée. Maoh n’eut aucune hésitation quant à lui : il sauta dans les bras de Mizuki afin de la saluer comme il se doit. Chose faites, il laissa les filles prendre place en retournant jeter un œil à la cuisine. Celle-ci était ouverte sur la salle à manger et le salon, ce qui lui laissait le loisir de participer à la conversation.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Yamanaka Ayumi
Informations
Grade : Nidaime Hokage
Messages : 1281
Rang : S

La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] EmptyMar 10 Jan 2017 - 12:30

    - Dis-leur que je serais là.
    - Bien, Hokage-Sama.

Ils devaient attendre une réponse depuis quelques jours : l’invitation à dîner dans le nouveau foyer de Yell et Kihran. Tous mes élèves s’étaient installés avec leurs conjoints, fondant ainsi un semblant de famille dont j’étais très loin. A croire que tout me ramenait à ça dernièrement, entre toutes ces invitations et cette étrange conversation avec Miko sur le fait de me marier… Comme si j’avais le temps d’avoir une famille. Puis la purification a montré à quel point nos enfants pouvaient être nos plus grandes faiblesses sans qu’elles soient dissimulées le moins du monde.

Non, avoir une famille n’était pas pour moi dans l’immédiat. D’autant que trouver quelqu’un de convenable et qui m’intéresse s’apparente à une mission de rang SSS. Me dirigeant vers la salle de bain du palais, où j’allais très souvent vu que j’avoue avoir un côté légèrement maniaque, j’attrapai au passage des vêtements propres. N’y allant pas en tant que Kage, j’enfilai un jean simple, un débardeur noir et un gilet en voile noir plus long sur les côtés. Passant de longues minutes sous l’eau bouillante, je finis tout de même par sortir de là, la nuit étant désormais tombée (alors qu’il faisait jour quand j’étais entrée). M’habillant, m’occupant de mes cheveux plus de temps que nécessaire (ouais j’ai encore des côtés trop féminins parfois, mais au moins mes cheveux sont magnifiques, ne soyez pas dégoûtés), je sortis pour aller récupérer mes affaires et enfiler un manteau pour m’engouffrer dans le froid automnal de Konoha.

Les rues étaient calmes et étrangement froides. Même si des irréductibles en tongs en terrasse te soutiendront que « Maiiiis nan, l'hiver c'est en décembre » (le 20 ou le 21, ou le 22. A moins que ce soit le 23 ou le 24, mais pas le 25 on a déjà Jésus alors hein, on va pas pousser Jésus dans les hosties muhahahahaha :megablague : Enfin, chacun sa croix :doublemegablague:). Hum bref. Ça sent l'hiver te dis-je, certains signes ne trompent pas. Les papillons rendent leur dernier souffle sur la corolle flétrie du lys à l'agonie, ta voisine fait de la soupe aux poireaux et des fois, tu dors en chaussettes (mais il fait froid, personne ne peut te blamer). Je me trouvai devant la devanture de l’adresse qu’on m’avait invitée. Un léger sourire plus tard – la maison était pas mal – je m’avançai sur le proche et sonnai à la porte. Kihran vint m’ouvrir et m’invita à rentrer.

A l’intérieur, Yell se trouvait déjà là. Maoh se jeta dans mes bras et, quelques caresses plus tard, repartit vers l’infini et au-delà. Je m’assis avec yell aux places indiquée, et j’enlevai mon manteau, m’adossant à la chaise du jeune couple.

    - Alors, comment vont mes deux rayons de soleil qui m’illuminent sans contribuer au réchauffement de la planète ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] EmptySam 14 Jan 2017 - 13:12

Assise sur le canapé je relativisais. Kihran avait raison : Mizuki nous connaissait et savait qu'elle n'avait pas a s'en faire pour nous dans la gestion de ce changement de vie. Cela ne changerait rien a nos convictions de protéger le village et ses habitants : nous serions parents mais resterions des shinobis au service de la Feuille.
Cette nouvelle ne freinait pas non plus nos ambitions. Kihran avait a cœur de continuer d’œuvrer pour les futures générations tout en veillant a l'avancé de la recherche alors que je voulais aussi m’élever dans la haute sphère pour voir mes responsabilités grandir et ainsi pouvoir protéger notre territoire avec encore plus de dévotion.
Notre famille prenait forme plus tôt que prévu étant donné que nous n'en effleurions même pas l'idée mais nous ne délaisserions en rien celle que représentait Konoha, et au contraire nous élèverions cet enfant avec cette même vision.

Puis venait finalement le moment de son arrivée. Je me relevais pour aller en direction de la porte alors que Kihran l'accueillait chaleureusement et que Maoh se jetait dans ses bras. J'étais pour ma part un peu plus réservée, étreinte par la crainte, mais je ne manquais pas de lui adresser un sourire sincère dans un signe de tête respectueux.

« Mizuki-sensei »

Elle était présente ce soir en tant qu'amie mais, compte tenu de la situation, j'avais bien du mal a laisser tomber cette barrière. Sa réaction ne serait sans doute pas la même sous sa casquette de Hokage, celle de sensei ou simplement d'elle même : je voulais connaître les trois puisque je la côtoyais sous tous ces aspects et que chacun importait pour moi. Je n'étais pas fermée à la critique s'il devait y en avoir même s'il s'agissait d'un événement imprévu mais je redoutais plus que tout une déception de sa part.

Je l'invitais a s'installer dans le salon avec moi alors que Kihran était retourné dans la cuisine ouverte sur les autres pièces, ne lui faisant rien perdre de la conversation.
La tirade de Mizuki m'étirait d'ailleurs un nouveau sourire et me détendait puisqu'elle témoignait, à travers sa phrase, de sa fierté et de son attachement pour nous sous une touche d'humour. Le problème avec sa prise de nouvelle était de soulever directement la raison du pourquoi nous l'avions fait venir bien qu'elle était loin de s'en douter... Devions nous en parler d'entrée de jeu ou laisser ça pour plus tard ? J'optais pour la deuxième option, commençant par des nouvelles qui avaient leur importance mais plus « banales » que ce que nous avions à lui annoncer.

« Eh bien j'ai rejoint le programme mis en place entre l'Académie et l'ANBU ! Satochi m'a recruté pour être l'intervenante de l'unité spéciale chargée de desceller les petits prodiges de mes classes pour les lui proposer et faire d'eux de potentiels futurs membres de l'ANBU avec un entraînement et une formation adaptée. »

Elle était peut-être déjà au courant par le Rakuzan lui même. Il n'était cependant pas nécessaire de lui souligner que Kihran n'était pas a l'origine de cette prise de poste. Il avait proposé ma candidature a Satochi qui s'était lui même chargé d'évaluer mes compétences. Elle me connaissait suffisamment pour savoir que je n'aurais pas accepté cette opportunité avec le seul appui de l'Hayashi. 

« Il m'a également demandé de travailler sur l'idée du renforcement de la sécurité du territoire que j'ai proposé lors de mon examen Jônin à mon examinateur, Yogan Yusei, puisqu'elle lui semblait intéressante. »

J'avais commencé a travailler dessus mais il me fallait encore revoir certains point avant de la soumettre.

C'était tout pour les nouvelles me concernant. Enfin à une exception près... Mon regard se portait vers Kihran qui avait peut-être des choses à ajouter sur le sujet ou sur ses propres projets avant d'en venir au fait ? …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] EmptyDim 22 Jan 2017 - 14:06




Comme dit dans le dernier épisode, le rouquin était de retour à la cuisine. Il s’occupait des dernières préparations pour le dîner et laisser donc Yell s’occuper de servir entre temps leur invitée du jour. Concentré sur la préparation d’une bonne petite salade, l’Hayashi écouta d’une oreille les deux femmes discutées avant de relever le visage souriant.

« Yell commence à devenir une Shinobi demandée. »

Dit-il avec une pointe de fierté et surtout enthousiaste avant de hausser les épaules le concernant.

« Je vais bien, la routine plus ou moins. Et toi alors ? Tu prends le temps de te reposer un peu ? »

Il était un peu inquiet la concernant. Il souhaitait vraiment que son amie d’enfance prenne soin d’elle. Et il espérait que ce petit dîner entre eux l’aiderait à se changer les idées et à se détendre. Même si l’annonce allait éventuellement lui donner quelques inquiétudes. Finalement, une fois le repas prêt, le rouquin vint tout amener sur la table avant de prendre place avec elles.

« J’espère que ça sera à ton goût ! »

Ils discutèrent les trois durant de longues minutes tout en profitant du repas jusqu’à ce que finalement le jeune couple sente que le moment de l’annonce était enfin arrivée. Kihran s’essuya soigneusement le coin de ses lèvres à l’aide d’une serviette, son repas terminé avant d’échanger un regard avec Yell puis de plonger ses yeux dans ceux de Mizuki. Sa main alla chercher celle de sa compagne afin de la rassurer.

« Comme tu dois déjà t’en douter, nous avons quelque chose à t’annoncer. »

Oui, l’Aburame n’était pas dupe et elle avait bien dû ressentir que quelque chose se passait. Maintenant le tout était de savoir si elle avait vu juste. Peut-être se doutait-elle du mariage, mais… la plus grande surprise était tout autre.

« Nous avons décidé de nous marier ce printemps. C’est peut-être rapide et soudain mais… »

Kihran se forta nerveusement la tête, nerveux et embarrassé avant d’annoncer la bombe avec un grand sourire comblé.

« Yell est enceinte. »

Il adressa un sourire rassurant à l’encontre de sa fiancée avant de reprendre afin de donner d’avantage d’information.

« Nous ne pensions pas cela possible, mais… l’enfant est là. Bien sûr, nous avons conscience de tout ce que cela implique, tu n’as pas à t’en faire. »


Il laissa donc Mizuki réaliser ce qu’il venait d’annoncer. Il espérait que celle-ci ne craignent pas un avenir farfelus pour les deux. Ils avaient déjà réfléchi à plusieurs aspects et puis… ils étaient assez déterminés à trouver des solutions si des problèmes venir à apparaître. Restait maintenant à voir la réaction de leur invitée d’honneur.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Yamanaka Ayumi
Informations
Grade : Nidaime Hokage
Messages : 1281
Rang : S

La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] EmptyMer 25 Jan 2017 - 22:20

La discussion suivait son cours. J’avais un peu honte de n’avoir plus autant de temps à accorder à mes élèves, bien que je continuais de faire de mon mieux pour caser des rendez-vous et des entraînements de temps en temps. J’avais acquis de nouvelles responsabilités, Yell et Ryokai aussi. Ils avaient même une famille, eux. Chose que je n’avais pas, et qui n’était même pas dans les projets à moyen terme. Trouver la bonne personne, savoir que c’était elle, s’engager… Je ne pense pas que je pourrais m’y atteler avant un petit moment.

Puis, le couperet tomba. La soirée agréable se transforma en confidence pour confidence (c’est moi que j’aime à travers vous, évidemment). Kihran se stoppa, et commença son discours sur les raisons pour lesquelles ils voulaient m’inviter ce soir – parce qu’après tout, on ne va pas m’inviter par simple bonheur d’aimer son prochain. Un mariage et… un bébé ? J’haussai un sourcil, fixant tour à tour Kihran et Yell. Puis, je soupirai, donnant une petite claque à l’arrière de la tête de Kihran.

    - Espèce d’idiot.

Leurs sourires disparurent peu à peu. Mon regard sévère se posa sur mon directeur de l’académie. Moi ? Je me retenais de pas exploser de rire devant leur air ahuri.

    - Je n’ai jamais vu un couple se regarder comme vous vous regardez, et toi, tête d’âne… C’est parce qu’elle est enceinte que tu la demandes en mariage ?

Je soupirai, haussant les épaules et baissant le regard.

    - Tu ne la mérites pas.

J’adressai un clin d’œil à Yell avec un large sourire. Bien sûr que j’étais heureuse pour eux. Un bébé, surtout au sein d’une famille comme celle-là, c’était l’assurance d’une vie heureuse et épanouie. Yell était une Chûnin respectée, qui se donnait corps et âme pour son village, brillante, douce, bienveillante et fidèle. Kihran, quant à lui, était devenu le directeur de l’Académie de Konoha, initiateur de nombreux projets et partenariats, respecté au sein de tout Hi no Kuni, élevé à la même école que moi… Quant à son grade…

    - Je suis très heureuse pour vous. Vous le méritez. Et vous serez deux parents géniaux.

Yell et Kihran étaient matures, bienveillants, avaient une situation, une place au sein du village… Leur enfant était promis à un grand avenir.

    - Vous m’excuserez, j’ai pas ramené de cadeau de félicitations… Alors… Tiens.

Sortant une enveloppe de ma poche intérieure de veste, je la tendis à Kihran. J’avais l’intention de lui donner ce soir, et c’était le moment parfait : ses résultats d’examen Jônin. Mini-Ribayashi naîtra avec une mère Chûnin… et un père Jônin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] EmptyJeu 26 Jan 2017 - 23:38

Le moment était venu.
Ce fut avec une certaine appréhension que nous attendions la réaction de Mizuki.
Kihran se montra au moins aussi nerveux que moi, sa main venant trouver la mienne apportant une certaine sécurité, un soutien mutuel dans cette grande étape de notre vie.

Après nos familles, elle était celle dont la réaction comptait le plus et que nous voulions dans la confidence. Non pas en tant que Hokage ou sensei mais bien en tant qu'amie.

Lorsque Kihran lui annonça le mariage, mon regard ne quitta pas le sien tandis que ma main venait resserrer son emprise sur la sienne pour apaiser son angoisse.
Puis il se lança, me faisant tourner la tête vers Mizuki, à laquelle j'adressais un sourire heureux.
Il explicita la situation, lui parlant de la surprise que cette nouvelle était pour nous même qui ne pensions pas cela possible de part ma nature élémentaire et la rassura sur le fait qu'elle n'avait pas a s'inquiéter, que nous étions conscients de tout ce que cela impliquait.

Le silence qui suivi était insoutenable et la voir hausser un sourcil tout en collant une tape derrière la tête de Kihran en le traitant d'idiot n'avait rien de rassurant. Nos regards ahuris devaient être sensiblement les mêmes et nos expressions déconfites. Elle n'avait jamais vu un couple se regarder de cette façon ? … Ce que j'en interprétais était complètement contraire à son regard sévère mais j'eus l'explication lorsqu'elle poursuivi sa tirade : elle plaisantait.
La pression retomba alors soudainement tandis que je poussai même un léger soupir tout lui rendant son sourire sur sa réflexion comme quoi il ne me méritait pas. Etait-elle plus certaine de l'inverse ? C'était moi qui m'estimait chanceuse.

Mon regard se posa ensuite sur l'intéressé à qui j'adressai un sourire comblé tandis Mizuki nous fit part de sa joie pour nous tout en nous gratifiant de compliments qui me touchèrent énormément. Son élan de bienveillance ne fut d'ailleurs pas terminé puisqu'elle adressa à son ami d'enfance une enveloppe qu'il s'empressa d'ouvrir et dont j'observais le contenu, curieuse. Mon sourire s'étira alors davantage : Kihran était promu Jônin !
Tant de fierté et d'émotions transparaissaient dans mon regard duquel je le couvais, lâchant sa main pour mieux sauter dans ses bras.

« Félicitations !! »

J'étais heureuse. Infiniment heureuse. Il le méritait et je n'en avais pas douté une seule seconde ! Bien entendu, l'absence de lettre pour moi ne signifiait qu'une chose : ce n'était pas mon cas.
J'étais déçue de ma performance puisqu'elle avait été jugée insuffisante. Je me sentais également honteuse vis à vis de Mizuki qui était ma sensei : un échec qui n'était dû que de ma seule faute et pas le moins du monde à ses enseignements. Mais... l'instant présent, bercée par toutes ces bonnes nouvelles, je ne me souciais pas de cette défaite : j'irais prendre connaissance des axes d'améliorations qui m'étaient conseillés, ultérieurement et m'investirais plus encore pour faire valoir mon potentiel afin de protéger ma nation à travers davantage de responsabilités.

Quittant finalement les bras de Kihran, j'allais trouver ceux de ma sensei et modèle de toujours, sans un mot mais un large sourire pour la remercier silencieusement de tout ce qu'elle faisait pour moi et pour m'excuser de mon échec à l'examen.

Après quelques instants, je me reculai légèrement et tournai ma tête vers Kihran pour qu'il me donne le feu vert sur la dernière chose que nous avions à lui annoncer. Une fois obtenu, je reportai mon regard sur Mizuki.

« Mizuki-sensei... Vous nous apportez beaucoup, que ce soit en tant que Hokage, sensei, ou bien en tant qu'amie. Vous comptez énormément pour nous et vous êtes une personne qui a notre entière confiance. C'est pourquoi nous souhaitons que vous acceptiez de devenir la marraine de notre enfant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] EmptySam 18 Fév 2017 - 16:18




C’était un soulagement et surtout une grande joie qu’éprouva le rouquin à la réaction de son amie. Il était heureux qu’elle soit ainsi positive pour cette union. Bien sûr, elle s’était amusée à leur faire une petite frayeur au début. Un immense sourire s’étendit sur les lèvres de Kihran.

« Je sais, je suis chanceux ! »


Déclara-t-il en réponse à la petite boutade de Mizuki. Il jeta un regard vers Yell l’air tout content en mode : je te l’avais dit. Il tourna ses ses yeux vers son amie, l’écouta et lui rétorqua.

« Cela nous touche, vraiment »

Il la vit alors tout à coup sortir une enveloppe de sa poche. Il cligna des yeux et la prit délicatement avant d’en ouvrir son contenue. Il était promu. Il avait réussi l’examen Jônin. Un nouveau sourire se dessina sur ses lèvres, plus discret, plus modeste, mais il était bien là. Et il était heureux, satisfait d’avoir surmonter ces épreuves.

Puis, un petit temps plus tard, il se rendit compte que Yell n’avait pas reçu d’enveloppe. Cela devait signifier qu’elle avait échoué. Il releva sa tête dans sa direction puis passa alors son bras autour de son cou pour la tirer vers lui.

« Merci. »

Il l’embrassa sur la tempe avant de lui murmurer un petit « tu l’auras la prochaine fois » avant de la relâcher puis de reposer son regard sur Mizuki.

« Je te remercie Mizuki. Je ne te décevrai pas. »

Là, était une promesse qu’il lui faisait et se faisait également à lui-même. Il ne comptait pas s’arrêter en chemin. Il avait encore des projets autant pour le village que pour son clan. Tant qu’il pourrait fournir de l’aide aux siens, il le ferait. Enfin, il vit que sa fiancée souhaitait faire part d’une deuxième chose. Il hocha la tête, amusé avant de regarder Mizuki en laissant cette fois-ci, Yell parler.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Yamanaka Ayumi
Informations
Grade : Nidaime Hokage
Messages : 1281
Rang : S

La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] EmptyLun 27 Fév 2017 - 6:21

Moh, regardez les tous les deux. C’est limite s’ils allaient pas lui faire un petit frère sur place… Ouais non, faites pas ça, j’ai assez vu d’horreur dans ma vie déjà. Même si, au fond, un petit frère, c’est pas spécialement une mauvaise idée. Mise en situacìones Pedrito : ça sent l'hiver, et même si des irréductibles en tongs te soutiendront que non ça sent l'hiver te dis-je. Et heureusement, pour survivre aux interminables soirées hivernales, tu as pensé à t'équiper d'un petit frère multifonctions (qui te sert aussi d'excuse pour faire de la pâte à modeler ou regarder des trucs que t’assumes pas trop à la télé). Petit frère avec qui tu vas pouvoir faire moult parties de jeux de société, l'intérêt d’un enfant étant qu'il est nul et que-par conséquent tu peux le faire pleurer à la fin. Sisi, c’est logique, et tu en tires un sentiment immense de satisfaction.

Certes, il faudra écarter dès le départ les jeux trop physiques genre twister, le côté « place ta tête sous les bras de Jean-Kévin » n'étant que peu attractif. Le scrabble a aussi posé certains problèmes, tiraillée qu’on peut l’être entre l'envie de laisser gagner son frère comme une personne bienveillante et la nécessité de lui dire que le mot « qullote » n'est pas validé par la fédération yuukanaise de scrabble (fédération parrainée par le comité officiel des gens qui vont chercher le pain en charentaises, fais gaffe ton grand père est peut-être dedans). On peut opter pour le Qui-est-ce, un jeu convivial où aucun putain de dé ne risque de rouler sous le frigo. Pour les non-initiés (parce que je sais que certains ne sont pas très culture), le but du jeu est de deviner la carte de ton adversaire en posant une série de questions judicieuses telles que « est-ce que ton personnage est un garçon ? » ou « est-ce que Mireille a un lien de parenté avec un ornithorynque ? » par exemple. Outre le nombre incroyable de barbus présent parmi les personnages et le fait qu'Herman soit très moche (sérieux, regardez ça !), le Qui est-ce ? est un excellent moyen de développer le sens de la déduction de l'enfant, sa curiosité et sa mauvaise foi latente : « mais euh j’croyais que Victor c'était une fille !! ».

Non, ne faites pas de petit frère.

    - Ce serait… Vraiment avec joie.

J’ai failli pleurer, là. Sérieusement, trop d’émotions. Je serais ptete jamais mère moi-même mais au moins je vais être marraine. Me suffira de tuer les deux-là et pouf badaboum, ni vu ni connu j’allaite un gosse au lait d’abeille.

    - Mais seulement si c’est une fille.

Petit clin d’œil genre « complice » avec Yell (ouais on est encore jeune, on se comprend par des mouvements d’yeux), puis je me rhabillai : il était l’heure de partir.

    - Merci énormément pour cette soirée, et… encore bravo à vous. Yell, on se voit bientôt, promis. Kihran, on se voit demain.

Leur souriant une dernière fois, je m’engouffrai dans l’air frais du soir, pensant déjà à ce petit bout qui allait bientôt arriver. Sérieusement, ça avait intérêt à être une fille. Sinon ça réduit la joie par deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La volonté du Feu perdurera [ft Kihran & Mizuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels :: Quartier Hayashi-