N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Kazekage, Kazekage, raconte moi ton histoire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Hyûga Shoma
Informations
Grade : Genin
Messages : 56
Rang : C

Kazekage, Kazekage, raconte moi ton histoire.  Empty
Message(#) Sujet: Kazekage, Kazekage, raconte moi ton histoire. Kazekage, Kazekage, raconte moi ton histoire.  EmptyMer 7 Déc 2016 - 0:13



Il était l’heure du souper et bien que le jeune Hyûga avait de plus grandes ambitions que de nourrir les prisonniers de guerre avec une portion de ragout de cerf, il devait se résoudre à suivre les ordres qu’on lui avait donnés.

Son frère, un garde de la prison avait un rendez-vous amoureux ce soir avec une jeune Akimichi qui selon lui avait la qualité de contrôler les proportions de son corps à la perfection et comme il n’avait évidemment pas réussi à le vaincre en combat de Jûken, il devait s’occuper de ses sales corvées puisque s’était les conditions de leurs petits défis amicaux. Il avait été stupide de croire qu’il avait une chance de gagner et d’ainsi éviter ses propres corvées durant toute un mois. Bref, note a lui-même, ne plus accepter de défis avec son ainé pendant quelque temps. Il avait bien mis deux heures à rétablir tous ses Tenketsus…

C’est donc son chariot empli de plateau-repas que Shoma se baladait dans la prison, s’occupant des petits crimes en premier comme le voulait la tradition. Il s’ennuyait pour mourir quand finalement vint le temps du dernier plateau, on lui avait bien dit que la personne était… Spéciale. Mais pas autant que cela tout de même… Peut-être que c’était afin de garder l’information secrète, qui sait…

En passant le dernier contrôle de sécurité, le jeune homme sentit son corps battre à double tour. Ce n’était pas possible en fait, ce devait être une mauvaise blague.

- Hé, c’est bien toi le Kazekage ?

Maintenant qu’il le regardait, ainsi privé de son chakra, dans une prison glauque du village, un certain doute l’envahissait. Comment cet homme avait-il pu gouverner un royaume de sable ? Dans tous les cas, il n’avait aucun moyen de s’imaginer une réponse intéressante. Il glissa donc son plateau de manière à le faire entrer dans la cellule, mais s’assura que celui-ci ne puisse pas être atteint par son hôte enchainé. Il se gardait un peu de jeu et propulserait le plateau vers lui en douceur s’il se montrait intéressant.

- Dite, vous allez mourir le vieux ? J’aimerais bien savoir ce qu’il vous réserve…

Puis… D’un coup de curiosité, Shoma activa son Byakugan, analysant le corps de son nouvel ami afin d’en apprendre le plus sur lui. Il avait certes une quantité impressionnante de chakra, mais qu’avait-il de si spécial outre cela ? Pour lui, il n’était qu’une vague histoire devenue tangible, mais pas encore réaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Kazekage, Kazekage, raconte moi ton histoire.  Empty
Message(#) Sujet: Re: Kazekage, Kazekage, raconte moi ton histoire. Kazekage, Kazekage, raconte moi ton histoire.  EmptyMer 7 Déc 2016 - 11:23

« Un curieux ? »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Décidément, je ne voyais pas souvent le soleil ces derniers temps. Entre les locaux lugubres de Black et cette cellule aussi sombre que les ténèbres, j’avais de la peine à me remémorer les biens faits des rayons de soleil et leur douce chaleur sur ma peau. J’étais à genoux, les yeux fermés et je réfléchissais à ce qui était en train de m’arriver. Comment un homme tel que moi, prônant la paix, puisse finir dans une telle situation. Je comprenais mieux pourquoi la paix n’existait pas à l’heure actuelle, si ses défenseurs étaient traités comme moi.

Mes journées étaient monotones. Je contemplais le tournus des gardes et je recevais à manger deux fois par jour. Malheureusement, ceux qui m’amener le plateau n’étaient pas très bavards et mise à part quelques insultes de leur part, je devais avouer que le dialogue n’était pas simple. En même temps, je ne voulais pas non plus parler, donc ce n’était pas si grave. De temps à autres, je recevais la visite de médecins, qui venait m’injecter des substances inconnues dans mon organisme. L’effet de ces piqures me rendait plutôt calme, je n’étais pas aussi excité qu’auparavant, même si seul la vue d’Aburame Miko me rendait dingue, je n’avais rien contre les Konohajins.

L’heure du repas sonna, enfin, j’entendais le bruit du chariot et je comprenais qu’il était temps de me rassasier. Au début, j’évitais de manger les repas reçus, par peur d’être empoisonné, mais j’étais tellement à bout de force que j’étais obliger de manger à un certain moment. Heureusement pour moi, on ne voulait pas me tuer de cette façon et j’ignorais quel sort m’était réservé. Les bruits de couloir disant que les hautes instances de Hi no Kuni voulaient me soigner – de je ne sais pas quoi – était pour moi qu’une illusion…

Une voix attira mon attention, j’ouvris les yeux et leva la tête en direction de mon interlocuteur. Mon regard de glace se plongea dans le sien. Des pupilles aussi blanches que la neige, un jeune Hyûga, que me valait-il sa présence ?

      Oui, c’est moi, Matsuno Yamuro.

Répondis-je avant de recevoir mon plateau. Je m’avançais pour le récupérer, mais il était trop loin, mes chaînes ne me permettaient pas d’aller jusque là.

      Tu peux pousser le plateau un peu plus, je n’arrive pas à l’atteindre.

Lui demandais-je calmement avant que je n’entende sa question. Mourir ? Le vieux ? Avais-je l’air si vieux que ça dans cet état pitoyable ?

      Vieux dis-tu ?

Un léger rire s’échappa de ma bouche.

      Quel âge as-tu Hyûga ? Notre différence ne doit pas être si grande et pour répondre à ta question, je n’ai aucune idée de ce que tes dirigeants me réservent, d’ailleurs, je ne comprend pas pourquoi ils ne m’ont pas tué sur le champ. Sûrement une question de politique et d’éthique, qu’en penses-tu ?

Enfin une personne prête à discuter avec moi, le temps passera certainement plus vite. Cependant, j’avais faim et j’aurais bien aimé récupérer ce plateau si ce jeune Shinobi se daignait de me le pousser un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Shoma
Informations
Grade : Genin
Messages : 56
Rang : C

Kazekage, Kazekage, raconte moi ton histoire.  Empty
Message(#) Sujet: Re: Kazekage, Kazekage, raconte moi ton histoire. Kazekage, Kazekage, raconte moi ton histoire.  EmptyMer 7 Déc 2016 - 20:04



À la réponse du Nanadaime Kazekage, Shoma resta de marbre. Il n’était pas pour le prendre en pitié malgré son état, il n’en restait pas moins un prisonnier de guerre sur lequel il ne pouvait pas se fier, ni nouer le moindre lien d’amitié. Il le savait et ne voulait pas dépasser les limites non plus, bordel il se demandait même pourquoi il venait de penser une telle chose, était-ce l’œuvre d’un Yamanaka ? Lui avait-on imposé une façon de visualiser cet homme enchainé ? Il ne le saurait probablement jamais…

En regardant l’un des hommes masqués chargés de le protéger, il comprit qu’il n’avait pas beaucoup de temps pour faire la conversation, celui-ci fessait aller ses doigts contre la protection de son avant-bras de manière à créé une série de tic, tic, tic qui rappelait à tout le monde qu’il y avait une certaine notion du temps, même ici dans cet enfer de chaine et barreaux de métal. Le temps qu’il termine son repas et il devrait repartir, il n’aurait probablement jamais la chance de remettre les pieds ici non plus.

Il devait se l’avouer, c’était par un coup de chance qu’il avait réussi à entrer ici. Son mandat était de remplacer son frère, dans les étages supérieurs, mais on lui avait demandé de donner à manger à celui-là également, sous la supervision bien entendu des gorilles de la boite de nuit qui le suivait comme son ombre.

- J’ai dix-huit ans moi, le vieux.

Dit-il d’un ton que lui même trouva sec. Peut-être était-il trop fatigué pour voir la référence à son cuir chevelu, ou peut-être trop habituer, peut-être trop craint par les siens jusqu’à en oublier qu’il n’était pas commun d’avoir les cheveux argentés à un si jeune âge, dans tous les cas, ce prisonnier avait oublier se que c’était que d’être mis sur un pied d’égalité et Shoma était peut-être la personne idéale pour lui en faire prendre conscience, car pour lui, cet homme n’était pas meilleur qu’un autre.

Puis, d’un geste ferme, le plateau fut repoussé de manière à être accessible au détenu. Il pouvait donc commencer à manger.

- Bon appétit.

Rajouta le jeune Hyûga tout en reculant à la demande des Anbus. Il devrait rester adossé au mur en face de la cellule le temps du repas, les mains à la vue. C’est d’ailleurs assez drôle d’être surveiller à se point dans son propre village, mais bon, leçon d’humilité, s’était peut-être également à lui de ce mettre à la place des autres.

- Ce que j’en pense ? Mon opinion n’est pas censée avoir d’impact. Je ne suis qu’un Shinobi agissant aux doigts et à l’œil de mes dirigeants !

Dit-il de manière presque théâtrale en agitant les mains. Bien entendu qu’il était fidèle, l’idée de trahir le village ne l’avait jamais effleuré, la seule tentation qu’il avait présentement était de revêtir l’habit classe que portaient les hommes aux masques et de partir avec eux en mission.

Comme il n’était pas mal élevé non plus, Shoma savait et voyait sur le visage de son interlocuteur la possible déception à ça réponse, où était-ce la fatigue qui encrer sur son visage lui en donnait l’impression ? Il n’en savait rien, mais tant qu’à être là, autant discuter.

- En fait, je pense que les Kages de notre génération ne sont que des enfants précipités dans les griffes d’un système. Regarder vous, vous n’êtes évidemment pas ci vieux, mais c’est vous qui devez gérer un pays. Quand on y pense, sans regret, sans remord, auriez-vous préféré qu’un autre s’en charge, maintenant que vous avez vu l’envers de la médaille ? Une personne plus vieille, avec plus d’expérience et ainsi de suite ? Moi personnellement, je suis loin d’être prêt à gérer quoi que se soit.

Curieux, Shoma espérait avoir une réponse avant qu’il ne finisse son assiette. Il sentait déjà les Anbus s’impatienter vis-à-vis de sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Kazekage, Kazekage, raconte moi ton histoire.  Empty
Message(#) Sujet: Re: Kazekage, Kazekage, raconte moi ton histoire. Kazekage, Kazekage, raconte moi ton histoire.  EmptyJeu 8 Déc 2016 - 9:43

« Leçon »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dix-huit ans, j’étais quand même plus vieux que lui, mais seulement de quatre ans. Je me demandais quelle était sa place dans la hiérarchie de Konoha. À son âge, j’étais dans les forces spéciales de Suna – le Kakumeigun – et j’allais tantôt devenir Jônin.

      Je suppose que mon état influence tes déductions, mais je n’ai que vingt-deux ans.

Le plateau glissa jusqu’à moi et je pus sans tarder commencer à manger. J’avais rarement mangé ces derniers jours (semaines ?) et je ne perdais pas une miette, je finissais tout à chaque fois, je devais reprendre des forces. Si jamais je trouvais un moyen de me sortir de cette galère, je devais être en forme pour abattre la Daimyo et non l’affronter le ventre vide.

      Merci. Lui annonçais-je entre deux bouchés.

Je pouvais tranquillement manger, alors que mon visiteur me faisait la discussion. Il était adossé au mur en face – par précaution je suppose – alors qu’un garde veillait sur lui un peu plus loin. Je doutais qu’il ait le droit de me parler, mais à voir, il s’en contrefichait.

Ses paroles furent déconcertantes, mais honorable à la fois même. Cette idée venait de lui ou les hautes instances avaient instauré cette mentalité chez leur Shinobi ? Une Ombre avait besoin de l’avis de son peuple. Certes, il pouvait prendre des décisions seules s’il était convaincu de son choix, mais l’opinion des autres pouvait être pris en compte, après cela dépendait toujours du Kage. Personnellement, j’aimais être à l’écoute des miens, ils pouvaient avoir des idées ou des solutions meilleurs que les miennes.

Regrettais-je ma place de Kazekage ? Pour rien au monde, le peuple m’avait voté, ils avaient confiance en moi et je savais qu’ils pouvaient compter sur moi. Contrairement à mes prédécesseurs, je n’allais jamais les trahir. J’aimais mon pays, mon village, il s’agissait de ma famille et je suis persuadé que je peux les emmener loin.

      Non. Répondis-je au jeune Hyûga.

Je posais mon assiette et levais le regard en direction du ninja en face de moi.

      Je suis une personne honnête, les miens m’ont choisi pour devenir leur Chef et ils savent que jamais je les trahirai contrairement aux anciennes Ombres de Kaze. Je suis peut-être jeune, mais je t’assure que j’ai pas mal d’expérience, j’ai vécu des choses qu’aucun jeune de mon âge ne devrait vivre.

La mort d’une épouse, la fuite d’un maître, la réputation de traître, etc. Je n’étais qu’au printemps de ma jeunesse et pourtant, j’avais l’impression d’avoir vécu plusieurs saisons.

      Je protégerai au prix de ma vie les miens. La vie d’un Kazejin est bien plus importante que la mienne et je n’hésiterai pas à me sacrifier pour sauver l’un d’eux.

Je marquais une pause avant de reprendre.

      Pour ce qui est de ton opinion, sache qu’elle compte. Un bon Kage est à l’écoute de son peuple, enfoui dans son travail, une Ombre peut passer à côté d’une idée ou d’une amélioration pour les siens qu’une personne comme toi peut avoir. Alors ne néglige pas ton rôle au sein du village, quelque que soit ton rang.

Je finis ma phrase en repoussant mon plateau pour que mon visiteur puisse le récupérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Kazekage, Kazekage, raconte moi ton histoire.  Empty
Message(#) Sujet: Re: Kazekage, Kazekage, raconte moi ton histoire. Kazekage, Kazekage, raconte moi ton histoire.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Kazekage, Kazekage, raconte moi ton histoire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Prison-