N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 2. Muselière [Purification]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

2. Muselière [Purification] Empty
Message(#) Sujet: 2. Muselière [Purification] 2. Muselière [Purification] EmptyMar 6 Déc 2016 - 16:59


PURIFICATION : MUSELIERE

CONTEXTE

    Suite à la capture du Kazekage Matsuno Yamuro et des révélations qui ont suivi cette dernière, le village caché de la feuille a décidé de se lancer dans une expérimentation on ne peut plus courageuse et risquée – le libérer de ce qui contrôle son esprit.
    Afin que tout se passe dans les meilleures conditions, des équipes d’experts en Fuinjutsu se relayent dans la salle pour maintenir bloquer le chakra du criminel.



RÈGLES
    Ø Rappel du contexte : http://www.shinobinohattan.com/t20706-micro-event-purification
    Ø Vous êtes libre d’intervenir avec votre personnage s’il est habilité (@Akimichi Rin et @Yamanaka Keiji via Kadoria Sho) ou un PNJ, mais attention, il faut que vous jouiez quelqu’un qui a Fuinjutsu en spécialité ! Pensez également que c’est les Ninjas les plus hauts gradés/l’ANBU qui se charge de la chose.
    Ø Il n’y a pas de limite de participants, mais une même personne ne peut pas poster deux fois à la suite !
    Ø Afin de maintenir la barrière en place, il est nécessaire de faire un post TOUTES LES 12 HEURES (IRL) MAXIMUM. A chaque post effectué par Konoha, le compteur redescend à 0 et le village dispose de 12 heures pour répondre. Si le délai est dépassé, le sceau de Chakra sera brisé et @Matsuno Yamuro aura une occasion de fuir si la barrière venait à céder également.
    Ø Si soucis ou interrogation, contactez @Aburame Miko.
    Ø Petit aperçu visuel :
    Spoiler:
     





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

2. Muselière [Purification] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2. Muselière [Purification] 2. Muselière [Purification] EmptyMer 7 Déc 2016 - 0:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je n'aurais jamais pensé que je me retrouverai dans cette salle aujourd'hui à venir en aide à l'homme qui avait massacré autant de mes concitoyens et qui avait par la même occasion fait en sorte que mon petit frère perde la vie. Il s'appelait Asato et il n'avait que huit ans. Il se trouvait à Nami no Kuni ce jour là, dans un port en train de faire une visite scolaire. Son ninken était avec lui, mais cela n'avait pas suffit à protéger mon petit frère. Il avait été massacré par ce shinobi de Suna, celui la même qui avait agit sous les ordres du sois disant fou qui se trouvait à quelques mètres de moi à présent.

Mes mains me démangeaient et pourtant, lorsque Aburame Mizuki en donna l'ordre, je rassemblais le chakra qui vibrait au sein de mon esprit et posais mes mains sur la boule lumineuse en face de moi, celle la même qui nous permettait de retenir la furie de l'ombre du vent. Mon chakra fut immédiatement aspiré et je sentis ce dernier encerclait l'homme déchu et tisser une puissante entrave autour de son corps, mais également, de son esprit. Il était a ma merci.

Autour de moi, mes deux ninkens vibrèrent de ressentir ma colère. Un gémissement provenant de celui à ma droite me fit vibrer.

Je ressentais alors cette même sensation plaisante de vengeance. Celle la même que j'avais reçu lorsque notre hokage avait ordonné à son aigle de transpercer la chair de ce sunajin qui avait prit la vie de mon frère. Cette complaisance si doucereusement et sanguinaire à la fois. J'en vibrais, mais je n'oubliais pas non plus pourquoi j'étais là.
Je continuais à rassembler mes forces et à concentrer mon esprit sur ma tâche. Je ne devais relâcher à aucun instant mon effort :

"J'aimerai tellement te tuer de mes propres mains ordures …" Murmurais-je imperceptiblement.

Mais un ordre reste un ordre. J'avais beau éprouver toute la haine du monde envers ce personnage, je n'en oubliais pas moins que si nos dirigeants avaient choisi cette option, c'est forcément qu'elle avait un but au fond. J'espérais seulement, que cela permettrait d'éviter une nouvelle catastrophe, ou encore de mettre un terme à la guerre qui se propageait dehors.

La puissance du saut sembla s'essouffler. Mais cela était en fait une réaction naturelle. Nous avions commencer le travail de purification et les hurlements de celui qu'on appelait auparavant "le chasseur de chimères" démontraient qu'il essayait de nous repousser, de se défendre et que cela en était douloureux pour lui. J'intensifiais mon chakra. Il était hors de question qu'il nous échappe à présent !


@Akimichi Rin


Dernière édition par Hayashi Leika le Mer 7 Déc 2016 - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Sun
Informations
Grade : Genin
Messages : 918
Rang : C

2. Muselière [Purification] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2. Muselière [Purification] 2. Muselière [Purification] EmptyMer 7 Déc 2016 - 11:59

Rin était sereinement assis à son niveau du sceau – il s’agissait d’une étendue semi-symétrique à quater encrages paire triple, reconnue comme cruellement efficace au point d’arriver à garder les plus puissants des chakras sagement prisonniers. L’enchainement des événements, ces derniers jours, avait tout ce qu’il y a plus de plus inhabituel pour le médecin qui s’est retrouvé, successivement, à soigner, interroger et droguer l’ancien Kazekage… Ou l’était-il encore ? Un léger doute quant aux modifications géopolitiques de Suna dans les derniers mois avait même fini par l’envahir. Et aujourd’hui, voilà qu’il était là, parmi les ANBU, parmi l’élite de l’élite du village en termes de Fuinjutsu, à s’assurer que Matsuno Yamuro était maintenu dénué de son chakra pendant que Dame Mizuki, accompagnée de Yamanaka dont Keiji, ainsi que de la femme du tortionnaire, tentaient le tout pour le tout afin de le ramener parmi les gens de ce monde. Mudra composé, il déversait sa propre énergie comme sa concentration dans la barrière afin de la maintenir soigneusement en place, bien conscient du désastre possible si par l’échéance du hasard, elle venait à se briser. Des blessés, des morts, des victimes collatérales qui n’avaient rien demander à personne et avaient simplement fait le choix de vivre leur vie au jour le jour, loin des secrets de la prison du village.

Non. Si cela venait à arriver… L’Akimichi ne voulait guère y penser. Il avala sa salive, observant le déroulement de la chose avec une curiosité non feinte – de l’histoire du Fuinjutsu et de la Médecine, il n’avait aucune notion sur l’existence préalable de procédures similaires, et il avait hâte d’en connaître le résultat. Son propre bilan médical n’avait retrouvé aucune lésion réelle au niveau du parenchyme cérébral pour ce qu’il lui était possible d’explorer sans quitter la prison, et quant à la psychiatrie… Rien n’arrivait à expliquer le comportement de l’homme à ses yeux de façon pragmatique et psychosomatique, hormis cette très discrète perturbation de certaines synapses profondes des zones frontale, temporales et hippocampiques. Une fois de plus cependant, tout bilan étiologique redevenait strictement bredouille et l’expérience du monde lui avait déjà prouvé que dans ces cas, incriminer une intervention extérieure sur la circulation chakratique était généralement un pari gagné. Note à soi-même : récupérer les résultats de l’intervention et établir un bilan à distance de celle-ci dans les mesures du possible pour recherche fondamentale et clinique – nouvelle thérapie cognitivo-comportementale ?

Inspirant profondément, Rin fit coulisser ses yeux pour s’arrêter non pas sur le prisonnier de Konoha mais sa femme. Il s’agissait d’une femme ravissante, entretenant avec véhémence le drame s’étalant autour de son mari qui semblait s’enfoncer de plus en plus dans son délire. Faire vivre ça à son enfant, à sa femme… Le médecin détourna le regard pour ne pas s’émouvoir de trop. Il restait un shinobi, actuellement plus que jamais, et il n’allait pas faillir. L’empathie du médecin aurait tout le loisir de venir se manifester ultérieurement, ainsi que le peu de haine qu’il était capable de nourrir envers cet homme. Expirant en silence, le Jônin reporta toute son attention sur la barrière une fois de plus. C’était la seule contribution qu’il pouvait faire à ce moment précis, et il comptait contribuer du mieux qu’il pouvait. Note à soi-même : étudier la structure du sceau scellant la salle et du sceau scellant le Chakra pour une éventuellement application personnalisée à minima.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Inuzuka Takeo
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 913
Rang : A+

2. Muselière [Purification] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2. Muselière [Purification] 2. Muselière [Purification] EmptyMer 7 Déc 2016 - 22:42

Sanada Makoto:
 

Une perle de sueur roula le long de ma tempe et sur ma joue jusqu’à aller se perdre au creux de mon cou, mais je n’avais pas le loisir d’aller essuyer mon front ruisselant puisque je devais garder mes mains plus qu’immobiles. Le moindre de mes mouvements, la moindre interruption de l’un de nous, mènerait à l’échec de l’opération que nous étions en train d’effectuer. Devant moi était agenouillé Matsuno Yamuro, Nanadaime Kazekage, qui était non pas en train d’être torturé comme on pouvait le croire, mais en train d’être sauvé. C’était très risqué, car à ma connaissance c’était la première fois qu’on essayait ce genre de chose – et nous n’avions pas choisi n’importe qui pour l’essayer – mais nous avions mis les bouchées doubles et redoublés d’effort afin que cela soit un succès. Si c’était la volonté de Miko-dono, qui étais-je pour la remettre en question? Nous autres ANBU avions prêté serment de la protéger au risque de nos vies lors de son intronisation en tant que Nanadaime Hokage et si mon allégeance allait maintenant également à l’Hachidaime, rien ne m’obligeait à renier celle envers la première.

Parlant d’Hokage, cette dernière fit finalement son entrée, en compagnie d’une jeune femme et d’un garçon que je ne pouvais deviner qu’être la famille du Matsuno. Un ancrage sur la réalité, peut-être? Je n’avais pas trop posé de questions lorsqu’on m’avait expliqué ce qui était demandé de nous et m’étais contenté d’étudier le sceau que nous devrions tenir. Plus j’en connaissais sur ce dernier, le mieux je pouvais y donner du mien. Mes pensées convergeant vers le sceau me rappelèrent que je me commençais à m’égarer et qu’un manque de concentration pouvait être désastreux, c’est pourquoi je me concentrai de nouveau sur le sceau et y infusai de nouveau de mon chakra afin de le maintenir. Je n’avais pas jeté un seul coup d’œil en direction de mes coéquipiers qui s’attelait à la même tâche que moi, mais je les savais tout aussi concentrés que moi. Après tout, l’Hokage ne devait pas avoir choisi n’importe quel membre des Forces Spéciales pour cette tâche, seuls les experts les plus versés dans les arts du Fuinjutsu avaient été appelés – bien que certains Jônins d’élite étaient également présents. Sans être membres de l’ANBU, la valeur et la compétence de ces shinobis n’étaient pas à discuter. Mizuki-dono n’y était pas allée de main morte.

Après un certain temps que l’opération fut commencée, la jeune femme et le bambin intervinrent à leur tour à travers les débattements du Matsuno. Je n’entendais pas ce qu’ils disaient, mais je n’avais pas l’impression que cela aidait. D’une autre côté peut-être que si à voir la résistance que mettait le Kazekage, cette dernière pouvant être un signe que nous commencions à l’atteindre. Cette conclusion m’inspira à redoubler d’effort et sentis mon corps s’alourdir l’espace de quelques secondes en même temps de sentir cette désagréable sensation d’être siphonné de mon énergie; c’était-là les effets de tenir un sceau pendant si longtemps. Ce n’était cependant pas cela qui allait m’arrêter et même avec toute la fatigue que je commençais à ressentir je continuai mon travail. Pas question d’en montrer le moindre signe, toutefois, je ne voulais pas paraître comme celui qui ne flanchait à rien. Pas que j’étais orgueilleux… bon c’était peut-être un peu pour cela, mais en même temps je faisais partie de la crème de Konoha alors je ne pouvais certainement montrer un signe de faiblesse qui entacherait notre réputation.

Je ne savais combien de temps s’était écoulé depuis le début de l’opération – on aurait dit que nous étions au centre d’un cocon où le temps s’était figé – mais lentement que je sentais mes mains s’engourdir avec le temps. D’un geste imperceptible, je contractai les muscles de mes doigts afin de les réactiver et enlever ce fourmillement que je sentais. Entre les cris de notre… patient? Captif? Je ne pourrais dire avec certitude le titre que notre invité avait, mais j’entendis néanmoins la voix de Mizuki qui intimait aux Yamanaka présents de continuer la procédure malgré la résistance qu’ils rencontraient. Tout comme il m’était arrivé de penser, elle semblait croire que le fait que le Kazekage se montre aussi récalcitrant était peut-être signe que nous commencions à toucher quelque chose. Seul le temps nous le dira.


Takeo a écrit:
Posté à 16h40 heure du Québec (22h40 en France)
Prochain à poster avant 10h40 heure de France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

2. Muselière [Purification] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2. Muselière [Purification] 2. Muselière [Purification] EmptyJeu 8 Déc 2016 - 10:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le temps s'écoulait plus doucement que je ne le pensais. Depuis combien de temps, déjà, étions-nous ici ? À nous vider de notre chakra pour sauver un homme qui probablement ne le méritais pas ? Tout dans mon esprit me laissait entendre que cela faisait déjà trop longtemps. Trop longtemps que je me repassais en tête les images d'Asato jouant dans la boue, rentrant couvert de terre le soir, et riant avec moi alors que je lui racontais une histoire pour essayer de l'endormir.

Je ne pouvais le nier, j'avais de la haine pour cet homme que nous essayons d'aider. Mon regard vaqua sur l'ensemble de la salle alors que je faisais la grimace, car je sentais que la barrière me demandait plus de chakra encore qu'auparavant. Plusieurs de mes compagnons Anbu semblaient eux aussi affecté par ce regain d'activité. Je soufflais doucement, pour essayer de garder ma concentration, mais j'étais bien consciente qu'à un moment donné, je devrais faire appel à mes ninkens pour me soutenir dans cette épreuve difficile.
Mon regard continua à se promener tout du long dans la salle.

Depuis ma position, je pouvais voir pratiquement l'ensemble des personnes présentent en ce lieu. Et ce fut sur la femme et son gamin face au fou que mon attention se posa.

D'abord surprise, je me demandais bien ce qu'ils pouvaient faire ici. Cette salle n'était pas le bon endroit pour un enfant en bas âge. Sa mère était donc inconsciente au point de laisser son enfant voir des horreurs pareilles ? Je réalisais alors qu'il ne pouvait s'agir que de la famille du Kazekage.

Je restais alors de marbre. Devais-je eux aussi les considérer comme des criminels et rejetais ma haine sur leur personne ? Intérieurement, je me chérissais du fait que l'hokage ne pouvait pas savoir mes pensées. Heureusement pour moi d'ailleurs, car c'était juste une façon pour moi d'exprimer ma frustration, ma haine, mon ressentie, mais surtout mon désarroi.

Je demandais bien ce que pourrais ressentir l'ombre du vent, si par un heureux hasard, je demandais à mes ninkens de mettre en charpie le rejeton qui semblait s'amuser bien gentiment à même le sol….

"Hummm … Que voilà une idée plaisante !"

Mais nous n'étions pas là pour ça, ne l'oublions pas ! La priorité restait la même, tirer cet homme de l'envoûtement qui semblait l'avoir fait autant changer. J'espérais sérieusement que Sato ne se trompait pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Bakushô Kei
Informations
Grade : Chûnin d'Iwa
Messages : 1234
Rang : A

2. Muselière [Purification] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2. Muselière [Purification] 2. Muselière [Purification] EmptyJeu 8 Déc 2016 - 22:39



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kadoria Sho

Pffffft

Cela faisait combien de temps maintenant, un an ? Deux ans ? Voire plus ?
Voilà qu'aujourd'hui le manipulateur de la gravité se retrouvait dans l'équipe de surveillance des sceaux qui encadraient la salle où se trouvait Matsuno Yamuro. L'ancien Kazekage, ou alors Kibo, l'ancien ami du Kadoria, celui avec qui il partageait ses espoirs de paix pour le futur.

Qu'était-il devenu ?

L'homme qui avait déclaré la guerre entre Suna et Konoha, un conflit meurtrier qui avait vu de nombreuses victimes des deux côtés. Certes Konoha avait su tirer son épingle du jeu et menait actuellement les pronostiques mais aujourd'hui se jouait une des étapes les plus importantes de ce conflits. L'Hokage avec l'aide de deux Yamanaka, dont Keiji, avait entreprit de libérer la chose emprisonnée dans l'esprit du Nanadaime, elle avait d'ailleurs convier la compagne et l'enfant du ninja.

Sho était content de voir que son ami avait réussi à trouver l'amour, lui qui en avait parlé dans ses lettres avec lui mais pour l'instant il devait se concentrer sur le présent. Autour de lui se trouvait deux autres personnes en tenues d'anbu donc masqués, comme pouvait l'être Keiji parfois, ainsi qu'un autre ninja qui avait aussi du être pris pour ses grandes capacités en fuinjutsu. Le gars avait un physique assez singulier, sûrement propre au clan des Akimichi.

L'ancien ninja de Kumogakure se concentrait sur sa main qui alimentait le sceau devant lui, le tout était relié à l’étrange structure de sceau qui était formé autour de la salle où se déroulait l'opération, on pouvait reconnaître ci et là la main des célèbres Hyo puis aussi d'autres ninjas. Et on pouvait alors apercevoir la partie qu'ait crée et qu'entretenait Sho et qui était en partie caractéristique des techniques de sceaux de son clan.

Des cris retentissaient à travers la pièce, signe que l'opération avançait, cependant Sho ne pouvait pas regarder ce qui se passait, il devait rester concentré et espérer pour que Yamanaka Keiji, l'homme, qui était devenu son coéquipier de confiance au sein du village,  réussirait et parviendrait à sauver son vieil ami des sables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Sun
Informations
Grade : Genin
Messages : 918
Rang : C

2. Muselière [Purification] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2. Muselière [Purification] 2. Muselière [Purification] EmptyVen 9 Déc 2016 - 9:44

On les formait à l’empathie, à la compréhension de la souffrance des autres et à la prise en charge de celle-ci – pourtant Rin restait impassible devant les cris de Yamuro. Aurait-il été possible de l’anesthésier ? Si sur le papier l’idée semblait relativement tentante pour éviter les salves de douleur, la conscience du prisonnier était néanmoins importante pour pouvoir juger de l’efficacité de la prise en charge, aussi complexe soit-elle. Si résoudre le problème retrouvé à l’inspection du corps ne changeait rien à l’ancrage mental littéral de ce dernier… Il serait curieux de faire un examen médical supplémentaire – serait-ce que la cause est tout autre, ou bien la présence d’une perturbation depuis une durée indéterminée à chroniciser l’affection et l’atteinte neuronale est tellement importante qu’une atrophie ait opéré, laissant des dommages irrémédiables ? Mentalement, l’Akimichi nota ces deux hypothèses quelque part dans son esprit, presque avide de voir le fin mot de cette histoire, bien qu’il soupçonnait qu’un examen anatomopathologique en coupe fine du cerveau serait nécessaire. Note à soi-même : demander autopsie à Konoha du corps viendrait-il à décéder pendant l’intervention ou être condamné à mort. Conclusion : demander mise à mort épargnant stress cellulaire au niveau cérébral pour ne pas altérer le parenchyme.

Accessoirement, il semblait extrêmement intéressant au médecin de connaître l’étiologie de l’atteinte du Kazekage. Quelque chose de si précis et pointilleux était tout sauf naturel. L’atteinte, résumée grossièrement en termes d’atteintes cognitives, touchait à fortiori une partie responsable des comportements et de leur inhibition en société par le biais du lobe frontal ainsi que les circuits de la mémoire avec le lobe temporal et l’atteinte hippocampique. Si c’était une spéculation quelque peu osée, devant l’absence de quoi que ce soit d’autre, l’idée semblait de moins en moins stupide. Quelque chose – et donc quelqu’un connaissant le monde – avait perturbé les fonctions supérieures avec une précision flagrante, et la combinaison des atteintes pouvait, éventuellement, justifier une modification importante du comportement relative à un stimulus mnésique qui serait donc Dame Miko. Note à soi-même bis : une fois l’étiologie mise à nue, étudier l’impact du phénomène et sa reproductibilité en situation clinique selon dangerosité.

Il soupira calmement, réajustant sa position d’un mouvement léger, sans ne rien perdre de sa concentration d’acier qui contribuait, à quart égal, au maintien de la muselière. Ce sceau était vraiment d’une confection particulière, distante de celles des autres pays qu’il avait pu visiter et où il a eu l’occasion de se confronter au Fuinjutsu. L’orientation, la consommation en Chakra – relativement modérée car partagée – et la maniabilité visiblement confortable de ce dernier… C’était un schéma à mémoriser et étudier à la recherche d’un développement personnalisé, cela pouvait servir et remplacer certains sceaux désuets toujours utilisé en Médecine Chakratique. Parce qu’il faut bien l’avouer, en dehors de certaines interventions ou prise en charge purement hygiéno-diététiques comme c’était le cas pour Yamanaka Keiji, cette branche si spécifique aux Shinobis relevait souvent de l’usage de sceaux à la recherche d’une modulation plus ou moins précise du Chakra en certains points, ou sur certains versant. Note à soi-même bis bis : relire les dernières découvertes dans le cadre de la Médecine Chakratique afin de voir les points à travailler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Aburame Junpei
Informations
Grade : Jônin
Messages : 678
Rang : A

2. Muselière [Purification] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2. Muselière [Purification] 2. Muselière [Purification] EmptyVen 9 Déc 2016 - 20:36

Sanada Makoto:
 

Mes mains toujours bien en place, je continuais à charger le sceau retenant le Matsuno sous contrôle. Mizuki s’adressa aux Yamanaka, les encourageant de ne pas plier sous les efforts du Nanadaime Kazekage. Je me devais de ne pas faiblir moi non plus. Non seulement j’avais une tâche à laquelle je ne pouvais me permettre de faillir, mais j’avais aussi une réputation à préserver. Eh non, je n’avais pas été sélectionner pour cette équipe par hasard. Si je vous parle du clan Sanada, ça vous dis quelque chose? Non, évidemment pas. J’en suis le seul représentant ici à Konoha avec mon frère jumeau insupportable, Dotaki. Malgré nos talents en fuinjutsu particulier à notre clan, sa réputation de coureur de jupon n’aidait pas notre nom, me forçant à mettre les bouchées doubles. J’étais donc partit du bas de l’échelle, petit manieur de fuinjutsu que j’étais et me voici dans l’A.N.B.U., parmi les meilleurs fuinjutsuka du village tout entier.

Autour de moi, trois autres experts en fuinjutsu alimentaient eux aussi les autres sceaux. La première, seule et unique femme de l’équipe, était accompagnée de deux chiens ninjas. Le second était sans doute du clan Akimichi. Le troisième était, un peu comme moi, un utilisateur de fuinjutsu sans réel marque distinctive révélant de clans. Il avait une longue chevelure brune avec une barbe courte qui était attaché en deux petites tresses au menton. J’ignorais de quoi j’avais l’air, mais ça ne devait pas être bien glorieux. Je sentais la fatigue ma gager alors que je me vidais de mon chakra, mais je ne pouvais pas lâcher prise. Je ne pouvais pas être le maillon faible. Je me concentrai alors sur mon sceau, m’assurant de garder un débit régulier de chakra dans celui-ci. Je repérai alors un mouvement du coin de l’œil. Levant la tête, je vis la jeune femme accompagnant l’Hokage s’approcher de Yamuro lentement. Non, faiblement. Elle rejoignit son conjoint puis s’agenouilla devant lui. Saisissant sa tête pour le forcer à la regarder, elle lui caressa le visage de son pouce et s’adressa à lui, ne voyant que ses lèvres bouger. Je me demandais bien ce qu’elle pouvait lui dire, surtout en le voyant dans un tel état. Refusant visiblement d’écouter sa compagne, il se contenta de lui beugler dessus, la faisant reculer puis tomber sur le derrière. Je me concentrai alors sur mon sceau, redoutant une nouvelle poussée du Kazekage.

Comme de fait, celui-ci ne se laissa pas vaincre aisément. Malgré les restrictions de chakra qui lui était imposé, il menait tout un combat contre les Yamanaka qui tentait d’infiltrer sa conscience. Je n’étais peut-être pas Yamanaka, mais j’en savais un sacré lot sur leur pratique. Du moins, ce qu’ils laissaient sortir du moins, la majorité étant gardée comme secret de clan. Un jour, peut-être, j’essaierai d’en apprendre un peu plus et qui sait, apprendre leur art si j’étais chanceux. J’avais toutefois entendu dire qu’ils ne partageaient pas leur savoir facilement. Si tel était le cas, la tâche qui m’était attitré aujourd’hui aidera sûrement à prouver ma valeur. Raison de plus pour ne pas tout faire tomber à l’eau. Je me concentrai alors de nouveau sur mon sceau, énergisé par cette nouvelle détermination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Nara Natsuki
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

2. Muselière [Purification] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2. Muselière [Purification] 2. Muselière [Purification] EmptySam 10 Déc 2016 - 2:20

Fatigué, le Dr. Goodenought se laissa tomber sur son fauteuil de bureau, et porta à son front sa tasse de café refroidit depuis longtemps. Le contact frais lui fit un peu de bien, mais sans plus. Dans un soupir, il avala le contenu avec une grimace à demi-dégoutée, puis pianota sur son téléphone sans le décrocher.

« Maka, pouvez-vous m'indiquer quel est mon prochain rendez-vous et sur quel sujet se porte-t-il ? »
« Certainement Docteur. Alors... Un membre de l'ANBU est passé ce matin, il aurait aimé que vous fassiez une intervention en tant que consultant sur le domaine du Fuinjutsu pour son équipe. Il n'y a pas d'heure, mais il a fait savoir que le plus tôt sera le mieux. »
« Mmh... Curieux. »
songea-t-il en se grattant distraitement les tentacules. « C'est pour une conférence ? »
« Non Docteur. Je ne crois pas. Il n'a pas voulu m'en dire davantage, donc je peux en déduire qu'il s'agit d'une opération secrète. »
annonça la secrétaire, qui n'était pas bête. « L'un dans l'autre, il a laissé un masque à usage unique à votre attention. Il vous permettra de vous rendre au lieu de rendez-vous sans soucis. »
« Quelle charmante attention... »


Dr. Goodenought aurait bien prit une heure ou deux pour se reposer un peu, il était surmené ces derniers temps avec le personnel de l'hôpital qui n'était pas encore en nombre suffisant. Mais si l'ANBU faisait appel à lui, c'était que la situation était grave, aussi il ne les fit pas attendre plus que nécessaire. Il tira d'un des tiroirs de son bureau un flacon de gélules, en avala deux, puis se passa un coup d'eau sur le visage dans les toilettes avant de réajuster sa cravate. Le temps de passer par le bureau de sa secrétaire pour récupérer le masque en question, et il était en route pour son rendez-vous.

Il fut d'abord stoppé à l'entrée du bâtiment par une équipe shinobi, mais fut autorisé à y accéder lorsqu'il montra son masque, qu'il dû d'ailleurs enfiler malgré toutes les difficultés que cela représentaient pour lui. Un des hommes lui aussi masqué le guida alors jusqu'à la salle où était retenu Kibõ, tout en lui faisant un briefing de la situation.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Je vois... »
soupira-t-il en réalisant l'ampleur de la tâche, ainsi que son importance.

Ce n'était pas une intervention qu'il allait faire en réalité, c'était carrément une explication directe à un groupe d'individus sur le terrain, en pleine activité de ce dont il était censé leur parler. Bon, ce n'était pas la première fois que ce genre de situation arrivait : il avait déjà fait réussir une transplantation de rate à un stagiaire infirmier qui s'était trompé de service.


« C'est vous le groupe qui avez un peu de mal à maintenir les sceaux ? »
demanda-t-il en s'approchant des plus proches, en s'abstenant de se présenter vu qu'il devait rester anonyme avec son masque.

Il étudia la situation d'un œil critique, les mains dans le dos, indifférent à ce qui pouvait se trouver derrière les barrières de protection. Il n'y avait plus que sa portion de mur qui l'intéressait, avec les sceaux qui le maintenaient.


« Vous voyez, le fuinjutsu n'est pas très compliqué. »
commença-t-il avec la voix calme du professeur patient. « C'est même le plus simple des arts shinobi. Un sceau, c'est un peu comme... un peu comme une trousse à outils. Ça a l'air en vrac à l'intérieur comme ça à première vue, mais il suffit de savoir que forme à un but précis pour s'en sortir aisément. Regardez votre sceau là par exemple, celui qui est au cœur de tous les autres, et qui maintient la barrière en place. Vous pouvez voir qu'il est le relais avec tous les autres, et que si celui-ci disparaît, tous les autres font en faire de même en moins de temps qu'il n'en faut pour dire Ph'nglui mglw'nafh Miko R'lyeh wgah'nagl fhtagn. Observez sa forme maintenant. »

Du doigt, il désigna sans toucher deux arabesques au niveau du sceau, dans sa partie intérieure.


« La forme particulière ici indique qu'il s'agit d'un sceau de protection. Si vous voulez former un sceau de défense, il devra toujours avoir cette forme ici. Si les branches étaient plutôt tournées dans l'autre sens, et ici le cercle un peu plus gros, cela vous donnerait un explosif, dont la puissance dépendrait de sa taille, certes, mais aussi du nombre de spiral que parviendraient à faire les branches ici et là. Ne les cherchez pas, elles n'y sont pas voyons. Concentrez-vous un peu je vous prie. Je disais donc, si vous savez ce que signifie chaque ligne, chaque orientation, chaque inclinaison dans un sceau, en dessiner un qui correspond à ce que vous voulez faire est on ne peut plus simple. »


Il ramena l'attention vers le sceau principal.


« De ce que je peux en voir, votre présence est nécessaire pour maintenir les sceaux, car la forte concentration en chakra que requiert la barrière nécessite de les alimenter régulièrement, sans quoi ils cesseront rapidement d'agir. Bon, ce que je peux vous conseiller, là tout de suite et qui vous servira sans tarder, c'est de vous concentrer sur ces parties là. Elles assurent la diffusion du chakra dans tous les autres sceaux qui composent votre barrière. Autrement dit, plutôt que d'imprégner votre énergie ici, vous vous épuiserez moins vite en le faisant là, où le trajet est plus court, et moins chakraphage. Il vous sera seulement nécessaire de remettre un coup de jus au centre de temps en temps, histoire de garder le sceau stable. Simple non ? »


Il les observa faire quelques instants, puis se détourna, et avança tranquillement vers le groupe suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Tsukuyo
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

2. Muselière [Purification] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2. Muselière [Purification] 2. Muselière [Purification] EmptySam 10 Déc 2016 - 12:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hayashi Kintoki
La nuit approchait à grands pas. Ses ténèbres vinrent recouvrir toute l'immensité du ciel d'un sombre voile inspirant la peur et la frayeur aux petits enfants craignant l'heure de retourner au lit. Ce ciel qui paraissait encore doux et chaleureux par ses nuances aux couleurs flamboyantes se teignait lentement de noir, abandonné par le magnifique soleil couchant. Afin de consoler la nuit de sa solitude infinie, des petites étoiles scintillantes naissaient dans ce même ciel, apportant une lumière ravissante à ce paysage nocturne. Ces rayons dispersés dans l'immensité ressemblaient à une grande salle d'orchestre, où chaque fois la douce mélodie résonnait dans la parfaite harmonie. Le dirigeant du grand spectacle était la belle lune, dame de la nuit. J'avançais sous ses lumières, guidé par ses flots lumineux, l'astre lunaire éclairait le chemin de tous les égarés.

Je ressentais la brise légère du vent qui venait me caresser le visage. Je respirais de grandes bouffées d'air, savourant avec mes poumons la tranquillité de la nuit. Je n'entendais aucun bruit dans les environs, je ne voyais aucune ombre qui bougeait, seul le silence et le vide occupaient l'espace. Le village était endormi, tous ses habitants se trouvaient dans leur maison à sommeiller profondément dans les bras de Morphée. Le calme régnait en maître, pendant que je traversais ces allées et ces ruelles désertes de toute forme de vie. Je ressentais une tranquillité profonde, libre de moi-même, je ressentais l'air froid de l'automne qui venait parcourir sur ma peau. La saison s'était refroidie, les temps ne tardaient plus à changer, néanmoins l'époque de guerre n'était toujours pas révolue. J'observais une dernière fois le paysage qui m'entourait, cette lumière éblouissante que l'astre lunaire dévoilait avec fierté, l'admirable beauté de la nuit, avant de baisser mon regard.

L'heure était venue pour moi de me rendre là-bas. Je remontais lentement mon masque à mon visage, cachant l'air nostalgique qui se reflétait à travers mon regard. Je devais accomplir mon devoir en tant que serviteur du village de la feuille, qui était le symbole de ma fierté et pourtant, je ressentais une profonde amertume à l'acte que j'allais commettre. Je devais ignorer les états d'émotion de mon âme, cacher mes faiblesses et ne montrer que l'assurance de moi-même. Ce masque représentait ma force, ma loyauté que je dévouais à mon maître et ma volonté à servir ce dont pourquoi je suis né. J'effectuai d'une main quelque mudras afin d'effacer ma présence des lieux, de faire disparaître ma personne, devenant invisible aux yeux des regards indiscrets. Dans le plus grand des silences, je me dirigeais avec agilité sur les toits en direction du monde souterrain du village. Je me déplaçais sans bruit, comme une ombre parmi tant d'autres, je me laissais engouffrer par les ténèbres de la nuit.

J'arrivais devant l'entrée d'un long couloir aux murs parcourus de spirales, ces lieux que je connaissais si bien. J'avançais au même rythme que l'eau qui tombait goutte à goutte du plafond. Tout paraissait encore silencieux comme l'étaient les ruelles du village, mais plus j'approchais de ma destination, plus je ressentais des vibrations provenant du chemin. Je les entendais de plus en plus distinctement, les cris ainsi que les hurlements de douleur du détenu. Je reconnaissais dans sa voix la souffrance et le désespoir, mêlés à de la haine et à une grande volonté sans faille. J'entendais la voix du shinobi qui autrefois était tant respecté par ses alliés ainsi que par ses ennemis, mais qui aujourd'hui n'était plus que l'ombre de lui-même. Je ressentais une peine profonde me parcourir depuis la plante des pieds où je ressentais ces vibrations, néanmoins, je restais d'apparence relativement neutre.

Le lieu où se trouvait le prisonnier que l'on disait fou était gardé par plusieurs shinobis. Chacun portait un masque comme une marionnette de combat obéissant aux ordres et aux consignes de dame Mizuki qui se trouvait au centre de la pièce. Au même moment où j'entrai, je vis un étrange personnage bien singulier aux côtés des quatre membres qui maintenaient la barrière. Il semblait diriger les consignes, sans doute l'expert en fuinjutsu qui avait été invité à l'honneur ? Certains m'adressèrent un regard sans plus, d'autres restaient concentrés dans le maintien de la barrière. Je me dirigeais tout droit vers la jeune femme située au Nord-Est avec elle deux ninkens, échangeant ainsi nos deux positions. L'heure venait pour elle de prendre une pause et pour moi de prendre le relais. Je m'approchais, effectuant neuf signes d'incantation pour laisser mon chakra se déverser dans le sceau, prenant alors la place de la jeune femme. Je ressentis immédiatement une pression énorme s'exercer sur mon corps, comme si ma force se faisait naturellement aspirer par le sceau. Le détenu se débattait tellement fort qu'il était difficile de rester immobile comme je l'aurais pensé au tout départ. Je ressentais une profonde peine à l'égard de ce pauvre homme, mais mon masque m'obligeait à ne montrer aucune émotion.


HRP:
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Aizawa Izumi
Informations
Grade : Genin
Messages : 500
Rang : A

2. Muselière [Purification] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2. Muselière [Purification] 2. Muselière [Purification] EmptySam 10 Déc 2016 - 22:24


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voilà maintenant plusieurs heures que nous étions coincés ici, à nous occuper de ce foutu sceau. Tout cela pour une pauvre ordure qui avait déclenché la guerre entre nos deux pays. Plus le temps passait, et plus mes réserves en chakra diminuaient. Et pourtant, il ne semblait toujours y avoir aucune évolution à l’intérieur. Les trois personnes échangeaient toujours des propos. Mais bien que tout ces faits étaient distrayants, il n’en restait pas moins que nous étions toujours bloqués à fournir du chakra à ce sceau.

Tout en moi me disait de massacrer cet être, qui en plus, était à notre merci. Je pouvais sentir ce sentiment chez mes ninkens aussi. Et cependant, nous nous tenions à carreau. Et je continuai ma tâche inlassablement, alors même que des idées de meurtre emplissaient mon esprit concernant l’homme que nous étions censés sauver. Celui-là même qi se trouvait, hurlant de douleur à quelques mètres de nous. Bien que cela me fasse plaisir d’entendre cet homme horrible souffrir, je voulais juste que ça se termine, d’une façon ou d’une autre.

J’en avais ras-le-bol de cette foutue mission de mes deux ! Pourquoi devions-nous aider un ennemi au lieu de simplement le buter, comme on le ferait normalement ?! De toutes façons, j’étais pratiquement certaine qu’il manquerait pas aux Sunajins, puisque ceux-ci s’étaient trouvés un nouveau chef en son absence. Et puis, un accident était si vite arrivé ! Hop une pierre tombée par hasard, et on en parlait plus !

Ouais, non, j’avais des ordres, il me fallait les respecter. Il manquerait plus que je me fasse exécuter ou exiler à cause de cette vermine ! Me reconcentrant, j’éliminai toutes ces pensées assez violentes de mon esprit afin de ne pas perturber mon travail.

Au final, notre foutu travail pour ce foutu Kazekage paya, et il parut reprendre ses esprits, s’adressant même à l’Aburame.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Rakuzan Satochi
Informations
Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

2. Muselière [Purification] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2. Muselière [Purification] 2. Muselière [Purification] EmptyDim 11 Déc 2016 - 3:40


La “Purification était donc découpée en plusieurs parties.
Et les plans que les membres de l’ANBU avaient pu apprendre quelques jours avant le lancement de l’opération avait permit à chacun de se focaliser sur ce qu’il aurait à faire le jour-J.
Au centre de ce plan se trouvaient Matsuno Yamuro, l’Hachidaime Hokage ainsi que la famille du Kazekage, la prénommée Ema et son jeune gamin de deux ans Satomu.
Ils étaient sans doutes tous les deux les clefs de la réussite de l’opération.

Une opération qui ne faisait malheureusement pas l’unanimité chez les ANBU.
Pour plusieurs d’entre eux. Yamuro méritait une morte pure et simple.
Mais ils n’avaient pas été en mesure de s’opposer aux choix de leur Chef, mais surtout des deux Aburama-sama.
C’est donc mitigé qu'Otoshi prit à son tour comme beaucoup avant lui sa place au sein de l’unité chargé de maintenir sous contrôle l’impressionnant chakra du Nanadaime Kazekage.
Pour ce faire et comme tous les autres, il posa ses mains dans lesquelles il déversa son chakra sur une sorte de boule transparente. Cela eut pour effet de maintenir les nombreux sceaux placés au sol pendant de très nombreuses heures.

De si prêt, les ANBU étaient spectateurs des efforts que les Yamanaka triés sur le volé effectuaient pour sauver ou guérir qu'importait le Septième Kazekage .
Ils étaient également spectateurs de l’art théâtral que donnait le Maître Hokage afin de garantir le succès de l’opération.
Ses nombreuses provocations étaient visiblement les déclencheurs de toutes les réussites Konohajin. C’est pourquoi elle demanda un renforcement extrême en prévision de sa dernière tentative.
S’exécutant, Otoshi concentra encore plus son chakra si bien que le sceau projeta une sorte de fumée bleuâtre.
Que le Kazekage essaye de se dépêtrer de cette emprise, il en dirait des nouvelles.

La suite fut beaucoup moins appréciable puis que l'Aburame, Chef du village de Konoha n'hésita pas le moindre instant à envelopper la femme du Matsuno ainsi que son fils dans une nuée d'insecte menaçante.
C'était l'ultime chance que laissait Konoha au par le passé prénommé Kibo.
Une dernière chance pour laisser tomber les barrières psychiques de son esprit afin que cette dernier retrouve sa personnalité réelle selone Rakuzan Satochi, le Chef de l'Unité Spéciale de Konoha.


Satochi a écrit:
Posté à : 3h40 (Heure française)
C'est à @"XXXX" de poster avant 14h40 (heures française)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

2. Muselière [Purification] Empty
Message(#) Sujet: Re: 2. Muselière [Purification] 2. Muselière [Purification] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

2. Muselière [Purification]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Prison-