N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Asshu Kaderik
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Empty
Message(#) Sujet: Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) EmptyMar 6 Déc 2016 - 14:43

HRP:
 


Feuillet de mission
Code:
Ta mission est de te faire passer pour un rônin évoluant au pays de la Cascade. Ton objectif sera de récolter des informations sur les forces militaires en présence au sein du pays et des éventuels nouveaux bâtiments de guerre construits. Toute autre information pouvant être susceptible d’être utilisée dans le cadre de la guerre contre le Shukai serait la bienvenue. Il faudra également tenter de savoir s’il existe des groupes ou communautés opposées à l’Empire ou au Seigneur de guerre en place : un certain Hoheinheim Van. Vous disposez d'un mois maximum à compter d'aujourd'hui.


Snow avait rejoints Taki no Kuni par navire, en s'arrêtant au port de Marutagoya. Il avait choisit maritime en tout état de cause, avec les difficultés qu'aurait incombé un voyage par la terre en passant par Shimo par exemple. Le voyage n'en était de toute façon que plus rapide. Il accostait vers midi, sur un petit bateau, une caravelle, discrète, pas vraiment luxueuse et dont la cabine ne lui avait pas coûté si cher. Pour éviter d'attirer l'attention il avait choisit de réaliser sa mission à pied et de cacher son armure sous sous cape. L'armure n'était pas forcément des plus discrète, mais il était selon la mission, désigné, ou devait se désigner, comme un ronin, il n'y avait donc rien d'étonnant à ce qu'il poste un équipement de samouraï. Le port lui paraissait bien gardé, mais le pays n'avait pas l'air d'être sous le branle bas de combat. L'ambiance lui paraissait assez légère, même si il y avait clairement de la surveillance. Snow ne comptait pas partir de cette ville directement, il comptait y passer une première nuit, à fin de notifier sur un carnet l'agencement du port notamment, et d'établir l'état des défenses de cette ville portuaire, car en cas de débarquement cela lui semblait fort utile de les connaître, même si une attaque dans cette région de la part de Kumo lui paraissait peu probable.

Il se faisait plutôt discret, il fallait dire qu'il était dans le monde un parfait inconnu, pas de renommée, pas d'exploits connu à compter ou d'ennemis célèbres comme rival, alors quand il avait à dialoguer avec qui que ce soit, certes, sa tenue et son apparence faisait tilter, mais pas pour les raisons que l'on s'imaginait. C'était plutôt sa "noblesse naturelle" qui interpellait ainsi que son physique de prince charmant, mais certainement pas l'idée qu'il eut été un membre de Kumo. Même si les samouraïs étaient alliés du pays depuis déjà longtemps maintenant, il fallait aussi dire qu'ils avaient été peu présent dans les différentes guerre dans les quelles Kumo s'était engagée jusque-là, ainsi, la populace moyenne ne le soupçonnait pas vraiment et c'était tant mieux pour lui.

Snow préconisait pour commencer une observation à distance, restant éloigner des grandes villes, pour établir un plan précis du réseau d'observation des contrées de Taki no Kuni ainsi que de ses chemins de traverses, particulièrement ce qui concernait des avant-postes. Snow passait donc à travers bois, privilégiant les lieux de hauteurs qui lui offraient la meilleur vue possible. C'est pendant l'une de ses montée, au travers de la forêt, qu'il trouvait en contre-bas dans une clairière une troupe d'hommes en armes qui ne semblait rien à voir avec des Shinobis. Lui-même ayant déjà formé des civils au combat pour créer une milice à Tetsu ne s'y trompait pas. C'étaient des civils en armes. Assez nombreux et assez entraînés aux vus de leur ordre de marche. Ça le surprenait car il se rappelait encore comment des professeurs s'étaient moqués de lui lorsqu'il avait soumis ses idées de conscriptions et sa théorisation du combat de masse avec des civils en ligne et en ordre de bataille. Il y avait ainsi de quoi à la fois l'impressionner et l'inquiéter, car si Shukai avait passer le pas, cela voulait dire qu'il disposait désormais d'une quantité d'homme non négligeable et dommageable pour Kumo. Caché dans les arbres, il observait ainsi à très bonne distance en prenant la décision de les suivre, pour tenter d'en apprendre plus sur cette troupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Asshu Kaderik
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Empty
Message(#) Sujet: Re: Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) EmptyDim 11 Déc 2016 - 23:01

Suivant les patrouilles depuis plusieurs jours, Snow avait notifier sur sa carte les différents chemin de ronde qu'elles empruntaient inlassablement, sur d'autres documents, il avait prit soin également d'inscrire ou se trouvait les différents postes d'observation du pays qu'il avait pu découvrir. Il restait plus que discret et n'interrogeait pas encore qui que ce soit, se contentant d'une vie des bois, là où il serait plus difficile de le découvrir somme toute.

La vie des bois ne lui était pas tout à fait étrangère, il fallait dire, bien longtemps il avait vécu en nomade, peu avant de s'installer à Tetsu à l'époque. Cette mission lui rappelait un peu cela, être un anonyme sans confort vacant de routes en routes en se gardant de nouer tout lien avec qui que ce fut. Cependant, Snow savait qu'il ne pourrait pas éternellement surveiller à distance les routes et les patrouilles, il lui faudrait tôt ou tard en venir à l'interrogatoire à la fois subtile et discret des habitants de Taki pour obtenir des informations plus concrète. De même qu'il savait, que même si en tant que Samouraï aucune détection chakratique serait efficace, il n'oubliait pas que les Shinobis disposaient toujours de nouveaux ressorts plus tarabiscotés les uns que les autres pour contourner le moindre problème. Il restait ainsi sur ses gardes, toujours en train de vérifier par son aura s'il n'y avait pas de mouvements suspect autour de lui. Savoir que quelqu'un approchait était en effet la première assurance dont il pouvait disposer en cas d’embuscade.

La première ville qu'il avait choisit pour établir un premier contact était celle de Shimozu, très au sud du pays. C'était, lui avait-on dit, une ville relativement importante. Afin de ne pas éveiller de soupçons, il louait une chambre dans une auberge modeste, un moindre frais pour la discrétion et qu'il comptait de toute façon faire passer en note de frais. Quelques jours à passer dans cette auberge ne serait pas bien difficile, quoi que Snow malgré lui attirait l'attention des résidents, l'armure, l'épée, et cette façon naturelle de se tenir dignement ne le désignait pas comme un vagabond mais plutôt comme un noble qui se serait perdu-là. En revanche, ne ressemblant en aucun point à un shinobi, nul ne pensait qu'il s'agissait d'un espion, et encore moins en vêtu de la sorte. En effet, le double jeu de Snow était qu'un espion s'habillerait et s'équiperait bien plus discrètement, ce que chacun était logiquement en droit de penser et c'est ce qu'il advint.

Les premiers jours dans cette auberge n'apportaient pas véritablement d'information à Snow. Il ne s'était encore rapproché de personne pour se contenter de laisser traîner son oreille durant les repas du midi et du soir. Il espérait qu'avec un peu plus de temps, il finirait pas entendre quelque d'intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Empty
Message(#) Sujet: Re: Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) EmptyMer 14 Déc 2016 - 20:08

A Taki, les habitants sont en règles générales souriants et chaleureux. Il fait bon vivre au Pays des Cascades. Notamment depuis que le Seigneur de Guerre Hoheinheim a mit fin à la chasse des Mamoru... Le climat y est doux et agréable. La mer au nord, les montagnes à l'ouest. De grandes étendues de forêts et toutes ces innombrables chutes d'eau... Ce cadre correspondait parfaitement à l'image que s'était cultivée le Trentenaire durant toutes ces années. Celle d'un homme bienveillant et réfléchi. Celle d'un être capable de gouverner sans se servir des faibles, mais surtout, celle d'un défenseur incontesté de l'Empire...

Bien sûr toute cette utopie n'était qu'une illusion créée de toutes pièces. Croire que tout allait bien dans le meilleur des mondes ne faisait certainement pas parti de la philosophie de vie du Lumineux. Van était un homme de science avant tout et ne comptait plus ses expériences sur ses prisonniers. A la différence des plus grands méchants, Van avait la particularité de choisir ses cobayes. Quitte à purger le pays de ses malfrats, Van avait toujours pensé qu'il en profiterait bien plus en les utilisant dans ses recherches... Personne ne viendrait pleurer la disparition de quelques voyous ni ne viendrait lui reprocher de les en avoir débarrasser...

Ce qu'il fallait retenir de Taki, s'était que l'ordre régnait en maître. Des patrouilles de civils - formées à la base militaire d'Itabeï - patrouillaient sur les terres du pays en toutes circonstances. Les unités comptaient chacune cinq hommes armées. Il s'agissait d'une sorte de milice chargée d'apporter la dissuasion nécessaire d'attaquer, aux bandits de grands chemins. Les routes étaient ainsi biens plus sûres. Les marchands pouvaient transporter leurs fournitures sans craindre de se faire surprendre par une embuscade. Mais cela n'était pas tout...

Depuis moins d'un an, une Mamoru s'était chargée de disperser plusieurs fuinjutsu contenant quelques uns de ses esprits à travers tout le territoire. Ces âmes en peines qui ne dormaient jamais, effectuaient un travail de fond bien plus efficace que les simples mortels. Ils ne râlaient pas ni ne quittaient leur poste. Telles des sentinelles, ces fantômes étaient en règle général les premiers au courant d'une intrusion...

Pourtant, le Samouraï envoyé par Kumo, su parfaitement passer toute cette surveillance du seul fait de ne pas avoir de chakra. Sans le savoir, Hoheinheim n'avait jamais rien intenter dans le but de parer à cette éventualité. Voilà pourquoi cet homme à l'armure pu passer aussi facilement tous les systèmes de surveillance de Taki sans se faire repérer jusqu"à maintenant.

D'abord à Marutagoya puis à Reisui. Il n'était pas courant de voir un homme transporter une telle épée dans la région. Sa venue souleva donc la curiosité des résidents qui s'attardèrent bien plus sur lui qu'à l'habitude. Leurs regards se voulaient sans doute la plupart du temps évasifs. Aucun d'eux ne cherchaient à confronter directement un homme avec une telle prestance. Comment pourraient-ils alors qu'ils n'avaient pour la plupart jamais tenu une épée dans leurs mains. En tout cas ce fut cette impression que l'étranger laissa derrière lui... L'impression flagrante qu'il n'était jamais venu ici auparavant.

En ce temps là, Van se trouvait au Temple d'Ao', au centre même du Pays. Assit derrière son bureau, ce dernier veillait à ce que rien n'échappe à son œil averti. Tout lui était continuellement rapporté et finissait un jour où l'autre par retomber dans ses oreilles... Ce fut la même chose pour la venu de cet étranger sur ses terres. D'abord intrigué, Hoheinheim n'estimait pas que la visite d'un simple étranger sur ses terres, vaille réellement la peine pour lui de se déplacer. La seule chose qu'il espérait par contre était de savoir si cet individu pourrait représenter une menace. En le sachant, Van se rendit donc dans le bâtiment chargé de la surveillance des balises répartis sur le pays. Son intention était bien simple et logique de sens. Il espérait voir là-bas l'un de ses gardes être capable de le localiser à partir des esprits Mamoru.

Van ~ " Alors ?! " Faisait-il impatient.

Malheureusement le garde ne su répondre de manière positive à la requête de son Seigneur. Aucune balise n'avait été activée depuis ce matin. Rien d'anormal donc ni qui vaudrait la peine de s'y intéresser pour eux. Van ressortit bredouille et sans avoir pu profiter de son prestigieux système de surveillance. Ce ne serait pas pour autant qu'il oublierait l'étranger. Persuadé maintenant qu'il finirait tôt ou tard par en entendre parler de nouveau, lui tâcherait de faire plus attention la prochaine fois qu'on viendrait lui souffler à l'oreille...

~ ~
~

Habitant Ivre ~ " Pousses toi d'là il est ou ?! "

Un homme était soudainement entré dans l'auberge visiblement déjà bien alcoolisé. Son regard cherchait quelqu'un de bien précis dans la taverne où se trouvait l'étranger. Brusquement il se dirigea vers l'une des tables de l'établissement et empoigna avec force le col de celui qu'il était venu retrouvé. L'homme à l'armure n'eut aucune crainte à avoir concernant son anonymat. La querelle était d'ordre bien plus personnelle entre deux vieux camarades de Shiomizu. Le premier poing vint percuter le visage de l'autre qui se retrouva à trébucher sur deux tables. En entraînant l'une d'elle dans sa chute, une plainte pleine de bière se renversa malencontreusement sur les vêtements de l'étranger.

Alors que la situation semblait dégénérée, la question était de savoir si l'étranger choisirait volontairement d'attirer l'attention sur lui où non...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Asshu Kaderik
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Empty
Message(#) Sujet: Re: Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) EmptyJeu 15 Déc 2016 - 15:14

Les quelques jours passés dans l'auberge permettaient à Snow, sinon de s'accoutumer au pays et de retrouver un semblant de confort, surtout d'obtenir une nouvelle information qui, sans être d'une capitale importance, restait tout même parmi les plus profitables de sa fournée. Itabei était la cité dans laquelle était formés les civils à l'art de la guerre. Hoheinheim Van, seigneur de la guerre actuel du pays, avait choisit un chemin étrange en ordonnant ce que Snow avait voulu imposé sans succès à Kumo sous le nom de conscription. Peut-être que le retour de ces informations raviserait ses supérieurs quant à la nécessité de former à la guerre le maximum d'homme en âge de l'être, quand bien même l'usage du chakra leur serait inconnu.

Snow avait eut la chance jusque-là de ne pas être repéré de part ses propres aptitudes. Mais il ignorait encore l'une des informations principales, à savoir les détections de chakra par les sceaux et leurs situations sur la carte de Taki. Kumo utilisait un système quelque peu similaire, mais bien plus évolué et depuis peu, ce qui rendait le village confiant au niveau tout au moins de la surveillance. Ce n'était pourtant pas en laissant traîner son oreille dans une auberge que Snow allait apprendre où se trouvait ces sceaux, sinon cela serait plus qu'un coup de chance, mais une aide providentielle de ce qu'il appelait souvent comme "la main de dieu".

Depuis quelques temps déjà, Snow se doutait que sa présence dans l'auberge devait se remarquer plus que de raison et il songeait à changer de lieu. Son apparence naturelle ne jouait pas en sa faveur, mais il ne lui aurait servit à rien de se renier tant cela sonnerait faux, et puis comme il se l'était déjà sous-entendu, un samouraï avec une épée et en armure, ronin, était tout à fait crédible. Malheureusement, un équipement de si haute qualité et surtout cette apparence angélique défavorisait ses plans. Alors que la plupart du temps on dénaturait son apparence sous des jurons peu recommandable à la bonne tenue verbale, sans doute par jalousie, lorsque cela devait lui desservir on omettait jamais de lui rappeler cette beauté androgyne peu commune qui le caractérisait au point de marquer les esprits. Les deux poids, deux mesures, en fonction des besoins et des situations étaient une monnaie courante dans le monde shinobi et il ne s'en offusquait pas plus que cela. Cela prouvait seulement qu'il avait réellement une apparence naturellement susceptible de marquer les esprits, que ce fut pour le dénigrer ou l'acclamer.

Le dernier soir que Snow décidait de passer dans cette auberge, lui réservait cependant quelques surprises. Il se trouvait seul à sa table, sans manger ni boire, il venait en fait travailler et terminait tout juste de notifier et de mettre sous nomenclatures les dernière informations recueillies dans son carnet. Quand un homme ivre pénétrait dans l'établissement en beuglant, il n'y prêtait pas vraiment d'attention sur le moment, c'était une constante naturelle de devoir se faire témoins de l'absurdité dont étaient capable les hommes en s’enivrant inutilement. Fort heureusement pour cet homme, ce n'était pas Snow qui était visé mais un autre résident, qu'il semblait connaître. Peut-être deux vieux amis qui se disputaient sur un sujet incompréhensible, et dont Snow douta même qu'il y eut une réelle raison valable à cette querelle. Snow n'y aurait pas plus prêté attention que cela si dans leur brouhaha, le démêlé n'avait pas conduit l'un d'entre eux à tomber à côté de lui pour renverser de la bière sur son armure et sa cape... Et Dieu savait comme ça pu la bière...

Tandis que celui qui était ivre continuait de beugler comme un goret dans un espèce de patois indéchiffrable, celui qui était au sol se trouvait désolé face à la petite moue innocente de Snow qui était encore assis à sa table. Le samouraï blanc n'avait pas l'air plus décontenancé que cela, il l'aurait peut-être même prit avec amusement en riant à pleine voix, s'il n'avait pas été en mission et que la situation s'y aurait avouée. L'homme encore au sol et sonné, lui montrait au faciès toute l'inquiétude qu'il avait à ne pas savoir comment s'excuser, mais Snow effaçait sa petite moue pour lui faire un aimable sourire qui le rassurait. Cela aurait pu en rester là, mais il restait l'homme ivre, qui incapable de réfléchir, saisir Snow au bras violemment en le tenant pour responsable de la chute de son ami. Le visage de Snow changeait du tout au tout sur l'instant, et le regard qu'il lui jetait rétablissait presque l'esprit du poivrot tant il fut intense. Genjutsu ? Oui, mais pas tel que l'entendait les shinobis, l'aura que Snow dégageait était telle sur le moment que ceux qui posaient les yeux sur lui se sentirent bien différents de quelques secondes auparavant. L'homme ivre lui lâchait le bras et se trouvait alors complètement soumis à la hauteur de Snow, qui demeurait pourtant assis. Ce regard intense, façonné dans deux yeux bleus étincelants et sublimés par on ne savait quel prodige l'avait désarçonné.

-Désolé...

Dit bêtement l'homme ivre alors que son camarade se relevait du sol en le regardant avec fascination. À peine Snow entendit-il les regrets du soûlard sous cet unique mot, que son visage redevenait celui d'un enfant innocent et immaculé par la prestance naturelle qui le caractérisait. Snow, sentant tous les regards sur lui, pressentait qu'il fallait avancer son départ à l'instant, alors il se levait, toujours sous les regards qui ne se décrochaient pas de lui, pour se diriger vers le tenancier de l'auberge et lui demander d'un timbre aimable combien il lui devait. Le tenancier était alors tout aussi subjugué au point qu'il lui fit une ristourne sans même le dire. Il était vraiment temps de partir le casque au bras et l'épée au fourreau.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Empty
Message(#) Sujet: Re: Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) EmptyDim 18 Déc 2016 - 17:33

Cela faisait maintenant un peu moins de 24 heures que l'étranger à l'épée, avait été signalé au Lumineux. Ses ordres à son propos furent très claires et s'étaient dispersés à travers tout Taki en une matinée à peine. Oiseaux, scorpions et autres contacts plus conventionnels avaient été mandaté pour retrouver la trace de l'inconnu. Sans grands succès néanmoins, il fallut attendre le lendemain matin de la petite scène de l'auberge de Shiomizu, pour que les premières nouvelles parviennent jusqu'aux oreilles du Trentenaire...

Messager ~ " Maître Hoheinheim ! Nous avons reçu tôt ce matin, des nouvelles concernant le vagabond en provenance de Shiomizu ! Apparemment deux villageois l'auraient accosté dans l'auberge du Beau Jolais. "

Van ~ " Et que s'y est-il passé ? "

Messager ~ " Rien monseigneur. Personne n'est mort et le Vagabond est parti. "

Van ~ " Vers où se dirigeait-t-il ? "

Messager ~ " Nous ne le savons pas... Mais peut-être que quelqu'un sur place pourra mieux vous renseigner. Je peux éventuellement vous organiser une rencontre auprès des deux hommes à qui il a parlé si vous le souhaitez. "

Van ~ " Faites. Je pars immédiatement pour Shiomizu. Continuez de me rapporter toutes nouvelles informations le concernant. "

A ces mots, le Trentenaire se saisit du strict nécessaire éparpillé sur son bureau et quitta finalement la pièce. En sortant du Temple d'Ao' - par la cascade derrière laquelle était cachée l'entrée - Van prit donc la direction de Shiomizu avec un peu plus d'une journée de retard sur sa cible. Afin de le rencontrer, Hoheinheim pensa qu'il serait plus judicieux de comprendre la raison pour laquelle cet individu était venu à Taki. Arrivé à Marutagoya, il avait passé quelques jours au sein d'une auberge avant de repartir cette fois pour Shiomizu. Il n'avait semble-t-il rencontrer personne là-bas ni même parler à qui que ce soit susceptible de le colporter au Lumineux. Même scénario à Shiomizu lorsqu'il y fit halte au sein de l'auberge du Beau Jolais pendant quelques jours encore. Une différence cependant s'était produite lors de son séjour. Deux hommes étaient entré en contact directement avec lui et représentaient à présent la seule source d'information disponible.

~ ~
~

En arrivant sur place, Hoheinheim rencontra personnellement ces deux hommes. Ils s'étaient retrouvé à l'auberge afin de discuter vivement du sujet, sous le regard coopératif du tavernier. Chacun lui apporta une description plutôt précise du vagabond. Apparemment vêtu comme tel, il agissait néanmoins avec de bonnes manières et ne semblait pas venu ici pour chercher des problèmes. Une épée imposante l'accompagnait semble-t-il partout où il se rendait. A cela l'un des deux hommes ajouta avoir vu quelque chose briller comme de l'or, sous le manteau de l'inconnu. Le tavernier confirma même l'avoir vu à plusieurs reprises, tenir des notes sur un calepin.

Van ~ " Et comment a-t-il réagit lorsque vous lui êtes tomber dessus ? "

La question remémora quelques brides de souvenirs à l'ivrogne. Celui-ci était bien incapable d'expliquer précisément ce qu'il s'était passé. Il se souvenait l'avoir agripper par le bras après s'être emporté contre son ami puis l'instant d'après avoir vu une lueur intense émaner du vagabond.

Homme ivrogne ~ " On aurait dit un genre de Saint vous voyez ! Comme si dieu l'avait lui même pointé du doigt à cet instant et m'avait dit de ne plus rien faire. "

L'air circonspect du Trentenaire ne manqua pas d'alarmer l'autre qui s'empressa de faire une nouvelle remarque.

Ami de l'homme Ivrogne ~ " Ne l'écoutez pas Monseigneur, ce poivrot ne sait plus ce qu'il dit à force de coller la bouteille. En tout cas après ça il nous a laissé tranquille. Il a prit ses affaires et est tout bonnement parti."

Van ~ " Savez-vous dans quelle direction il est parti ? "






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Asshu Kaderik
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Empty
Message(#) Sujet: Re: Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) EmptyMar 20 Déc 2016 - 1:10


Suite à son départ de la cité, Snow s'était décidé à acheter un cheval, comptant certainement de toute façon le laisser sur place s'il le fallait avant son départ du pays... Le déplacement lui serait ainsi plus aisé, et se disant que si depuis le temps on l'avait remarqué d'une façon ou d'une autre, ce serait de toutes les façons un homme à pieds qui serait recherché. Il décidait, après cela, de se rendre vers Itabei, car il avait entendu qu'il s'agissait du centre névralgique du pays, là ou le pouvoir était centralisé. S'en aller vers la capitale ne l'enchantait pas plus que cela, car il trouvait cette idée dangereuse, mais ne pouvant obtenir pas plus d'informations qu'il en avait déjà seulement en parcourant la campagne, il décidait qu'il était préférable de courir le risque.

Ce n'était pas pour autant qu'il se pressait, il lui restait encore quelques jours avant de devoir repartir pour Kumo, et même s'il n'avait pas eut toutes les informations qu'il désirait, ses carnets en comportaient suffisamment pour que l'on considéra sa mission comme une réussite. Homme parfois romantique, et surtout versé dans la spiritualité, il trouvait en plus un certain charme au pays qu'il voulait apprécier par un cheminement patient et détourné. Car pas fou, il s'efforçait toujours de rester éloigné des routes principales du pays, des fois qu'il puisse tomber sur de mauvaises rencontres... Et puis, cela lui permettait d'apprécier un peu plus la beauté sauvage de ce pays dit "des cascades".

Il avait équipé son cheval, qu'il choisit blanc, d'une armure de facture équivalant la sienne propre, une manie risquée s'il en était, car même en passant par les chemins de traverse, il était tout de même repérable sur sa monture. Ce n'était pas comme s'il n'avait pas l'habitude de monter en revanche, son cheval, était comme ses propres jambes et ses talents d'équitation faisaient qu'il se savait capable d'un combat même dans cette posture, bien qu'il préférait ne pas avoir à en arriver là. Sa cartographie du pays s'achevait, Itabei étant la dernière étape, et il se figurait qu'il attendrait aux alentours avant d'y pénétrer, pour voir ce qu'il en ressortait et ce qui y entrait aussi, peut-être, pensait-il, qu'il ne prendrait même pas la peine d'y séjourner s'il sentait que la ville fut trop bien gardée pour s'en approcher.

Durant son petit périple, sur le chemin, Snow débouchait à la bordure de l'une des nombreuses forêts du pays où il venait de camper, de là en contre bas, il croisait l'une des patrouilles habituelles, il la connaissait, il l'avait déjà vu et préférait, comme pour les précédentes, simplement la laisser passer et se glisser derrière après son passage. Cependant, il trouvait quelque chose qui retint son attention cette fois... Dans la patrouille qui ne comptait pas plus de cinq hommes, des civils équipés en arme et armure, il y avait enchaînés une femme un garçonnet, tiré par une corde tenue par le soldat qui fermait la marche. Snow, sachant prendre avec recul ce qu'il voyait, savait que cette scène ne témoignait pas à coup sûr de la brutalité d'un pays, il y avait mille raisons pour ce que ce qu'il voyait se produise... Loin de là, quand il regardait cela, il se disait intérieurement, que cela ne le regardait pas, qu'il devait simplement faire comme d'habitude et attendre qu'ils continuent leur route sans s'en mêler. Pourtant, ce fut plus fort que lui, il choisissait de descendre le pente sur le flanc de la patrouille pour les rejoindre.

Les hommes tournèrent leur regard vers Snow, qui arrivait vers eux, hors du sentier, tout à fait paisiblement. Son casque était posé sur la scelle, il avait le visage découvert quand il s'approchait, et aucun d'eux, qui n'étaient pas des shinobis chevronnés, ne pouvaient se retenir de penser que ce qui s'approchait d'eux était quand même tout à fait remarquable. Le samouraï blanc, au regard sublimé et magnifique qui semblait rayonner naturellement. Une sorte de beauté androgyne assumée qui pouvait rendre jalouse même certaines femmes et séduire des hommes. La femme attachée à la corde, qui n'avait cessée de prier pour quelqu'un la sauve, y voyait là un prince charmant, qui répondit à ses prières. Mais c'était seulement que Snow, avait ce quelque chose en lui d'altruiste qu'il ne savait pas toujours refréner, quand bien même cela pouvait mettre sa mission en péril.

La patrouille fit halte en le voyant, il avançait au pas, certainement pas au galop, et à l'allure d'un prince qu'il avait, ils eurent peine à croire qu'il s'agissait du premier venu. Une telle dignité et ne telle hauteur ne se voyait normalement que sur des princes. Et pourtant... Ils se mirent en formation de combat, tel qu'on le leur avait apprit, car le sabre à la ceinture ne leur avait pas échappé. Cependant, Snow transpirant de pacifisme et rayonnant de compassion leur suggérait qu'il ne s'approchait pas d'eux pour en venir aux armes, quoi qu'ils restèrent méfiant. La jeune femme attrapait son garçonnet dans l'instant, et lançait un regard supplicateur à Snow qui n'y répondit pas vraiment. Le chef de la petite patrouille, avançait alors d'un pas vers lui, ce qui fit stopper la monture du samouraï blanc, pour entamer la conversation.

-Qui va là ?
-Snow.
-Qu'est-ce que vous voulez, Snow...
-Assouvir une curiosité. Pourquoi cette femme est enchaînée avec ce qui semble être son enfant ?
-Ce n'est pas note travail de le savoir. Nous devons seulement l'escorter jusqu'à Itabei.
-C'est parce que ! Tentait de s'écrier la jeune-femme avant de prendre un gifle d'un soldat. Le garçonnet s'écriait alors "tati !" en se jetant dans ses bras. Mais le garde répétait alors "silence !".
-Nous faisons seulement notre travail. Samouraï.

Le fait que le mot samouraï fut prononcé fit entendre à Snow, que le soldat face à lui eut un doute, samouraï de Kumo ? S'il se l'était dit, cela serait problématique, même si le sabreur blanc restait de marbre, que ce soit à l'allusion ou au traitement infligé à la jeune femme. Il n'avait pas l'air ému, pas de grandes passion ou de grande tirade ne lui fut extrait de la bouche après cette sévisse qui avait de quoi révolter les âmes qui se seraient prétendue noble. Snow décalait son cheval de flanc, face à une troupe elle-même de flanc, ainsi s'il dégainait, le côté droit tenant l'épée serait face à eux. Il tournait le visage enfin en même temps, un visage qui captiva les soldats plus qu'ils ne se le seraient admis eux-mêmes. Le timbre de voix résonnait avec autant d'aisance et de sérénité, tant qu'ils eurent un moment de doute, quand le regard descendait sur eux, non pas condescendant, mais terriblement "vrai" et tellement serein, que même si les gardes ne furent pas d'accord, il restèrent quelques instants silencieux.

-L'usage de la violence pour imposer le silence. C'est faire de la violence le refuge de l'incompétence. Ne croyez-vous pas ?

L'un des gardes, un peu plus virulent que les autres, dégainait son épée et la pointait face à Snow en arborant un regard teigneux vers celui-ci. Il paraissait très sérieux, mais Snow ne semblait pas très atteint par cela, tandis qu'il le menaçait à demi-mot, au contraire, il continuait d'être tout à fait serein, immaculée par lumière intérieur et une sérénité à toute épreuve.

-Tu nous ralentis, on a pas de temps à perdre ! Pars, ou on devra t'obliger à partir !

Aucun des autres gardes ne répondirent ni ne protestèrent, alors que la jeune femme à genoux avec le garçon dans les bras continuait de supplier Snow de regard. C'était comme si ce qu'il venait de dire, n'avait pas eut le moindre impact, au moins sur cet homme, car il essayait d'imposer encore le silence à quelqu'un par la violence. Snow hésitait intérieurement, tous les tuer était possible, mais cela mettrait en péril sa mission, et en même temps, il doutait que cette femme pu faire quelque chose de grave, mais si en réalité il n'en savait rien. Et cette fois-ci, il préférait finalement la mission à la passion du cœur qui lui hurlait pourtant d'intervenir. Ainsi finit-il dans un souffle de voix.

-Bonne route.

Et il vit les yeux larmoyant de la jeune femme qui désormais le haïssait, comme s'il fut soudainement responsable de tous ses malheurs... La patrouille repartait, en tirant la jeune et le garçon de nouveau, tandis que Snow, restait simplement sur son cheval, à les regarder partir. Malheureusement encore, un des gardes stoppait la troupe et se retournait vers Snow en lui offrant un regard inquisiteur.

-Dis-donc, tu viens d'où toi au juste ?

Il n'en fallait pas plus à Snow, qui dégainant le sabre si vite qu'aucun garde ne le vit arriver, fendit l'air si rapidement qu'on y vit dans centaines de petites lucioles apparaître et disparaître sur les hommes, qui furent tous tranchés de part en part, jusqu'à laisser des corps en morceaux sur le sol et dans un seul sifflement. Sans un cris, sans une goûte de sang sur le samouraï, pas même sur la femme et l'enfant, leurs vies s'achevaient ainsi, bêtement, et sans que leur meurtrier ne s'en sentit le moins du moindre troublé. Le cheval avait à peine gesticulé sous le geste de Snow. La scène, pourtant rapide, était ô combien terriblement meurtrière et la femme n'en croyait pas ses yeux sur le moment. Snow descendait son visage sur elle, il était paradoxalement saint, et elle ne savait quoi lui dire alors c'est qui lui dit simplement.

-Tu ne me dois rien. Ignore seulement que tu m'as vu.

Et Snow repartait vers Itabei... Sous le regard d'une femme qui ne comprenait pourquoi le destin l'avait sauvé justement précisément où elle s'était pensée perdue... Tenant fermement le garçon contre elle, pour qu'il ne voit pas les morts, elle regardait le samouraï blanc flamboyant s'en aller sur un cheval au pas, tout en se demandant sincèrement, s'il était un ange, ou un démon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Empty
Message(#) Sujet: Re: Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) EmptyMer 4 Jan 2017 - 18:25

Hoheinheim poursuivit donc ses recherches vers le Nord après avoir quitter Shiomizu et interroger les deux témoins. En grand seigneur, celui-ci leur avait même laisser une petite bourse remplie de ryos en échange de leur coopération. Puisqu'il s'agissait des seuls informations qu'il avait pu glaner au cour de son passage, alors le Lumineux ne se montrerait pas bien difficile et se contenterait de faire avec. Il savait à présent à quoi pouvait ressembler le vagabond et ainsi potentiellement parvenir à le reconnaître lui même, si les deux venaient à se croiser... Ce qui était en soit déjà un premier pas.

Par sécurité, Hoheinheim jugea plus qu'utile le fait de faire remonter ces découvertes jusqu'au Temple. Une fois là-bas, Aoni saurait comment réagir et ainsi disposer de ces précieuses informations. Pour l'heure, rien de bien alarmant n'était encore survenu dans les environs... A cette idée cependant Van restait tout de même perplexe et s'imaginait bien que le vagabond n'était pas là simplement pour faire le tour de toutes les villes de Taki. A moins bien sûr qu'il ne s'agisse d'autre chose.

Van ~ " Peut-être cherche-t-il quelque chose... " se souffla-t-il à lui même, tout de même très intrigué.

En tout cas le Trentenaire était bien sûr d'une chose concernant la trajectoire empruntée par le vagabond. Dans cette direction se trouvaient en effet le Temple d'Ao' et Itabeï. Deux pôles incontournables du Pays des Cascades proches desquels bien sûr, les passages de patrouilles se faisaient plus nombreuses et régulières...

~ ~
~

La jeune femme accompagnée du jeune garçon était partie depuis bien longtemps déjà. Seuls les corps inanimés des gardes étaient restés là sur le sol, tranchés en plusieurs parties distinctes pour la majeure partie. les morceaux de cadavres baignaient désormais dans une marre de sang. Ce dernier était encore légèrement tiède...

Une nouvelle patrouille arriva sur place une bonne heure plus tard. Les cinq gardes en tombant sur ce spectacle sanglant se sentirent bien démunis. Quelques uns vomirent leurs tripes tandis que les plus courageux s'approchèrent.

Capitaine de la Patrouille ~ " Leur sang est encore tiède... ceux qui ont fait ça sont sans pitié. J'espère sincèrement ne pas les rencontrer... "
Garde ~ " Capitaine ! Vous pensez qu'il s'agit d'une attaque des Mamoru ?! "

Passant ses yeux sur les découpes nettes et linéaires, le chef de la patrouille secoua la tête de gauche à droite avant d'ajouter.

Capitaine de la Patrouille ~ " Non cela m'étonnerait... Ces blessures ont été causées par une lame finement entraînée je peux te l'assurer... Les Mamoru sont davantage connus pour ne rien laisser derrière eux. Les meurtriers ici les ont simplement éliminés ni plus ni moins. "

Garde ~ " Massacrer vous voulez dire... Blurp Venez voir par ici, on dirait les sabots d'un cheval ! " Fit l'un des garde resté plus en retrait tant le dégout pouvait l'atteindre.

Les deux autres s'approchèrent pour eux aussi les voir. Le Capitaine semblait bien pensif et reprit finalement en se sentant bien obligé.

Capitaine de la Patrouille ~ " Quoi qu'il en soit nous devons en référer aux supérieurs. Itabeï n'est pas très loin nous pourrions autant faire demi tour... "

Garde ~ " Mais ne risquerions nous pas de tomber sur l'assassin ? "

Capitaine de la Patrouille ~ " Et bien espérons que non... Surtout si il était seul... "

~ ~
~

Pendant ce temps Van n'était plus qu'à deux heures de marches d'Itabeï. La nuit ne tarderait plus à tomber maintenant. Les journées d'hiver étaient biens courtes et ne duraient pas plus tard. Pourtant celui-ci fut le prochain à découvrir les corps laissés derrière le passage du vagabond. A son tour il pu voir les découpe causée par une arme contondante. A cet instant son regard se fronça puis il sortit de sa poche un rouleau de parchemin.

Van ~ " Il serait tout de même dommage de laisser ces corps s'abimer davantage... "

Le déroulant simplement sur le monticules de morceaux humains, le Trentenaire fit quelques mudras et scella le tout à l'intérieur de son rouleau. L'opération ne le retint pas plus longtemps puis il repartit en direction d'Itabeï, d'un pas un peu plus rapide...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Asshu Kaderik
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Empty
Message(#) Sujet: Re: Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) EmptyVen 6 Jan 2017 - 1:11

Après le regrettable incident avec la garnison, la suite du voyage jusqu'à Itabei se passait relativement bien. Snow apprit en chemin par un marchand itinérant qu'il existait dans cette contrée un temple, dont le nom attirait particulièrement son attention, féru d'affaire religieuse et de théologie, au moins autant que de science, il trouvait étonnant d'entendre un tel nom pour un temple. Le temple Ao'... Ce simple mot, lui évoquait l'un des drames les plus terribles que le monde Shinobi eut connu, alors même qu'il était sans doute parfaitement ignoré. Ce fut au point qu'il pensait même faire un détour par ce temple plutôt que de se rendre à la cité, mais il décidait de s'en tenir aux priorités de la mission de garder la route déjà entreprise.

Le nom d'Ao' en effet évoquait pour lui la tragédie de Kiri, dont les raisons, pourtant fortement éloignées de lui, lui étaient en même temps terriblement proches, tel qu'il l'avait appris de la bouche de Batz, mettant le doute sur la perversion qui aura frappé l'âme de Tenzö. Ao', étant le diminutif de sa femme, qui semble avoir ici été élevée au rang déesse. La déification d'un mortel n'avait rien de rare, quelque soit l'époque. L'apothéose, était vraisemblablement l'un des buts premiers, du moins l'un des plus recherchés parmi les êtres humains, et particulièrement au sein des Shinobis, dont ils fut plusieurs à être gratifiés de ce mot épuisé... Dieu. Une syllabe que l'on se paye pour arranger les pensées en générale, mais qui avait pourtant nécessairement un sens. Ao', déesse de quoi ? Il y eut aussi son maître, Samidare Teichirô qu'on éleva à ce titre par ses exploits et ses compétences, le Rikkoudo Senin, et même Tenzö qui ouvrait les portes de l'enfer sur son propre pays.

Pour Snow, toute connaissance était valable, aucune n'était à renier, et il fallait admettre que le monde était un paradoxe, ainsi, la connaissance spirituelle ne valait pas moins que la connaissance scientifique pour lui. De même le fétichisme scientiste ne valait pas mieux que l'obscurantisme cléricale. Si cela pouvait être une raison suffisante à le conduire vers le temple plutôt que la ville, que ce fut dédié au nom de la femme de l'homme qui l'avait conduit à vivre toutes les atrocités qui étanchaient son cœur de désespoir fut une raison encore bien plus grande. Peut-être pouvait-on entendre ici, que Snow considérait plus important Kumo que sa propre personne, que ses propres aspirations, mais il n'en était rien en réalité, car bien servir Kumo n'était au final qu'un marche-pieds pour l'assouvissement de ses propres désirs. Quels étaient-ils ? Nul ne le savait réellement pour le moment, car entendre qu'un homme souhaitait un monde parfait, c'était bien trop vague pour que l'on puisse mettre un contour aux frontières bien tracés autour de cette idée. La perfection n'étant absolument pas de la même consistance, de la substance, pour tout à chacun.

Toujours est-il que monté sur son cheval, le voyage perdura jusqu'à finalement atteindre les abords d'Itabei, la ville dite principale du pays. Mais Snow n'y pénétrait pas dès le premier jour. Il choisit plutôt de camper aux alentours proches, dans des bois, à fin de pouvoir paisiblement surveiller d'assez loin la cité. Il souhaitait déjà voir combien d'hommes il pouvait y avoir, quel genre de défense l'attendrait, quel genre de personnes étaient permise d'y entrer, et d'en sortir. Bien caché, dans les arbres de la forêts, sans omettre de ne pas faire de feu la nuit, pour rendre impossible le doute, quand à une fumée qui s’élèverait dans le jour ou une lumière qui luirait dans la nuit, toutes les précautions étaient ainsi prises par qu'il ne risqua pas d'être découvert. Il hésitait encore, et même la présence de son faucon Gi, qui lui montrait que la chance était avec lui, ne le poussait pourtant pas à entrer dans la cité, comme si son instinct lui disait de s'en garder à tout prix.

Jamais il n'oubliait par exemple de conserver le déploiement de son aura, qui l'informerait de la présence de tout mouvement dans son périmètre de sécurité. En effet, si proche d'une ville capitale de ses ennemis, rien n'était trop prudent selon lui. C'est pourtant qu'en plein jour, à lisière sud de la forêt qui l'abritait, alors qu'il se trouvait au bord d'une rivière pour puiser de l'eau, qu'il vit un homme de l'autre versant de cour... L'épée planté à son côté, Snow, remarquait là indéniablement qu'il s'agissait d'un Shinobi. Peu lui importait qu'il s'agissait d'un hasard ou d'un ennemi sur ses traces, dès lors, il attendait patiemment, que celui-ci parle ou face un mauvais mouvement. Son épée planté dans le sol à son côté et le vent berçant pour faire entendre bruissement des arbres demeurait la seule décoration du moment. Mais son silence à lui, Snow, au regard bleuâtre et saint surpassait peut-être ce cadre idyllique pour qui le remarquait. Le premier mot ou le premier geste, selon le choix de l'homme qui était à l'autre côté de cette rivière lui était accordée par Snow, qui ne semblait pas tant méfiant que cela alors qu'il se trouvait si proche d'Itabei. Après-tout rien sur lui ne stipulait qu'il fut de Kumo et même son nom ou son visage ne pouvait rien dire à qui que ce fut. Il n'en demeurait pas moins préparé, une mesure de garde tout à fait adéquat étant donné la situation.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Empty
Message(#) Sujet: Re: Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) EmptyMar 10 Jan 2017 - 19:05

La nuit était à présent bien tombée sur le Pays des Cascades. A cette heure, la lune offrait sa lueur la plus forte aux deux protagonistes qui se retrouvaient maintenant l'un face à l'autre. L'astre lunaire reflétait d'un côté de la rivière, la lueur de la lame du vagabond et de l'autre, les verres de lunettes du Trentenaire. Sans qu'aucun mot ne s'échappe au premier abord, les deux hommes se toisèrent pendant quelques instants. Hoheinheim découvrait dés lors la silhouette du vagabond à la chevelure blanche. La lame plantée à même le sol à ses côtés représentait elle aussi un nouvel indice. De sa position, le Seigneur de Guerre fut même en mesure de discerner quelques éclats de l'armure qu'il portait. Le temps était à présent comme suspendu et était devenu soudainement bien angoissant. Seul l'écoulement continu de la rivière venait ainsi rappeler à chacun d'eux, qu'il n'en était rien. Finalement Van était tombé bien par hasard sur l'individu qu'il s'employait si intensément à rechercher depuis quelques jours...

Van ~ " Il fait un peu froid cette nuit vous ne trouvez pas ? Itabeï pourrait vous offrir un bien meilleur confort, croyez-en mon expérience... "

Le plus légèrement du monde, Hoheinheim venait d'aborder l'homme qui se trouvait face à lui. Aucune hostilité ne s'était perçu dans sa voix. La raison était qu'il aurait bien plus de mal à en apprendre plus sur les intentions de ce mystérieux vagabond solitaire, si un combat venait à s'engager.

Van ~ " Pourtant vous êtes là, seul muni de votre belle lame... D'autres vous ont également croisé ce soir n'est-ce pas ? "

Le Lumineux avait bien vu les tranches faites sur les corps qu'il avait ramassé un peu plus tôt. Quelque chose d'évident semblait le poussé à croire que le responsable n'était autre que cet homme. Bien sûr, lui même ne saurait jugé en toute impartialité la mise à mort de quelques individus. Il aurait en effet pu s'offusquer d'avoir perdu quelques hommes... Surement. Pourtant et compte tenu lui même de ses propres fautes et du nombre de morts qu'il pouvait avoir su la conscience. Ce n'en fut nullement le cas.

Van ~ " Mon nom est Van Hoheinheim. Fier membre de l'Empire... " Fit-il en remontant ses lunettes sur son nez. " Sachez que d'ordinaire, ce Pays se veut ouvert aux autres nations et tente de partager avec eux un univers dédié à la connaissance. Cette ville que vous semblez épier, se trouve être l'endroit où se tiendra un jour, la plus grande bibliothèque jamais construite et qui rassemblera tout le savoir de notre monde. "

Le Trentenaire ne révélait pas tout cela inutilement. Peut-être ainsi l'homme comprendrait mieux sa façon de venir l'interpeller ainsi. Mais également de parvenir à établir un premier contact.

Van ~ " Malheureusement en ces temps troublés, vous comprendrez qu'aucun étranger ne puisse séjourner sur ces terres. Moins encore lorsque ce dernier s'emploie autant à ressembler à un Samuraï et qu'il décide de tuer quelques habitants de l'Empire... Peut-être sauriez vous m'éclairer sur la question de votre présence en ces lieux ? "

Laissant tout de même glisser un parchemin discrètement dans sa main, Van se tint prêt à assurer un minimum de défense. Son chakra était en éveil et prêt à répondre, dans le cas où l'affrontement viendrait à être inévitable. Sans lâcher du regard le combattant d'en face, Hoheinheim réagirait tout comme l'étranger au moindre signe hostile.
En attendant ce dernier aurait de quoi se tenir occupé si il souhaitait répondre à toutes les questions du Seigneur de Guerre.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Asshu Kaderik
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Empty
Message(#) Sujet: Re: Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) EmptyMer 11 Jan 2017 - 3:05

Deux hommes, de chaque côté d'une rivière et se faisant face au clair de lune. La nuit n'était pas si épaisse cette soirée-là, et l'humeur, l'ambiance même, n'invitait que très peu à la violence. L'homme qui se tenait face à Snow ne paraissait pas menaçant, quoi que ce sur ses gardes, mais pouvait-on reprocher à qui que ce soit de se tenir prêt quand il rencontrait un individu en armure. Snow restait calme, autant qu'il était écoutait avec attention celui qui se présentait à lui au nom de Hoheinheim Van.. Qui, parmi les guerriers, ignorait ce nom, qui ignorait qu'il était le seigneur du pays sur lequel était actuellement Snow. Le samouraï blanc était alors bien loin d'imaginer que ce fut par le hasard que cette rencontre aboutissait à cet instant. Mais il n'était pas vraiment enclin à se laisser bercer par des pensées religieuses à ce moment. Il avait face à lui le seigneur de guerre de Taki no Kuni, ni plus ni moins, que son ennemi...

Il n'était pas pour autant effrayé, ni très envieux d'un combat, à dire vrai, il n'avait pas l'air de vouloir en découdre de quelques façons que ce fut. Le tuer ? Le pourrait-il peut-être, mais ici, sans bataille, sans personne pour le voir, si cela servirait Kumo à coup sûr, cela le desservirait lui, et c'était bien ce qui comptait à ce moment. Les premiers temps, Snow ne répondait que par un silence glaciale, impassible, comme si rien ne put l'atteindre d'aucune façon, mais intérieurement, son esprit virevoltait dans de multiples directions. Il sentait que le seigneur de guerre le soupçonnait de quelque chose. Et ce quelque chose ne pouvait être que dangereux pour Snow, un samouraï, un espion, il n'y avait qu'un pas. Rien ne lui disait de plus que le dit seigneur était véritablement seul, et alors sans doute le sang coulerait, mais avec la ferme intention de préserver le sien.

De l'extérieure cela devait ressembler à deux animaux, croisés à un cours d'eau tandis qu'ils s’abreuvaient, sans que l'un ou l'autre n'eut l'assurance qu'il ne fut pas de trop. Snow était un faucon, un Phoenix auraient dit certains, mais quel animal pouvait être Van ? Il l'ignorait encore.

-Je suis Snow.

Dit-il d'une voix mélodieuse, il pourrait certes directement ajouté "samouraï" et "Kumojin", mais il était semblait-il un peu trop tôt pour cela. Étrangement, Snow préférait poursuivre par un tout autre sujet, qu'il évoquait sur le même timbre que lorsqu'il évoquait son nom. Tant de pureté et d’innocence sortait de lui naturellement qu'il paraissait briller même en pleine nuit à cet instant.

-Bien arrogant de croire que l'on puisse rassembler tout le savoir du monde. Le savoir n'est pas absolu, pas pour un homme. Le savoir, mon seigneur, n'a pas de fond. Vous en réunirez beaucoup, mais pas tout, mais cela reste tout à votre honneur.

Il concluait cette phrase d'un léger sourire, séducteur, mais la posture elle ne changeait pas, il est telle une statue, qui continuait d'être prête au moindre mauvais mouvement.

-Je suis seul parce que je n'ai personne pour m'accompagner, ici devant cette eau pour boire, et étranger parce que je n'ai pas de patrie. L'Homme, est ma patrie. Ainsi je suppose que l'on peut dire que je suis un étranger pour tous, ou au contraire, un compatriote.

Ainsi, subtilement, il ne mentait pas, sans dire la vérité. Une méthode mainte fois usitée, mais qu'il savait certainement inutile, car l'homme en face de lui n'était certainement pas dupe. Il ne servait à rien de le provoquer pour autant, et l'usage des genjutsu paraissait à Snow, pour le moment, ce qu'il y avait de mieux si un problème devait advenir.

-Vous craignez dont qu'un seul homme puisse menacer votre pays tout entier mon seigneur ? Une seule épée saurait-elle vaincre votre armée ? En ce cas je vous conseille de changer de formateurs pour vos milices. Sachez que je ne laisse de sang derrière moi que si cela me profite, à moi, ou aux hommes. Et il arrive parfois, malheureusement, que les plus grands du monde soient aussi les plus calamiteux. Qu'êtes-vous donc mon seigneur ? Bénéfique ? Ou calamiteux ?

Un souffle de vent, une cape volante, et des cheveux blancs bercés dans le vent, le regard de Snow ne paraissait pas craindre les réponses, mais il n'opposait pas de violence pour autant à celui de Van, il était à la fois doux et haut, comme ce que l'on voit sur les statues des divinités aux visages figés dans la roche. Presque trop sûr de lui il paraissait, et pourtant sans aucune haine, rien que de l'amour, il semblait paraître avec aisance. Le silence était alors tout ce qu'il lui restait à dire, en espérant sagement que le seigneur de guerre ne tente rien qui risquait de faire du brouhaha.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Empty
Message(#) Sujet: Re: Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) EmptyDim 15 Jan 2017 - 19:52

Hoheinheim eut droit à quelques brides de révélations, bien que peu suffisantes à son goût. Il connaissait désormais au moins le pseudonyme du Samuraï qu'il avait en face de lui, et comprenait de ce fait plus facilement pour quelle raison ce dernier était parvenu à passer, ses sondes de chakra Mamoru. Contrairement aux shinobis, il était vrai que les Samuraï ne se servaient pas de chakra et qu'ils utilisaient une toute autre source d'énergie, pour se battre. Une aura très spirituelle émanait d'ailleurs du vagabond, bien qu'imperceptible directement malgré la sensorialité active du Trentenaire. A le voir répondre de manière aussi courtoise, Van se demandait réellement ce que lui réserverait la suite de cette rencontre...

Van ~ " Arrogant ? Oh oh.. Voilà qui nous donne à tout deux un point commun. " Rétorqua-t-il à la première réflexion qui lui fut portée.

Oui car après tout, que dire de la venue d'un samuraï seul à Taki, par ces temps de guerres et dont les origines portaient réellement à croire qu'il venait de Tetsu no Kuni. Hoheinheim ne serait effectivement pas dupe au point de croire oisivement à la petite comptine de l'étranger. Il lui paraissait d'ailleurs plus que naturelle de disposer de plus d'informations pour juger personnellement de son cas...
En attendant de se faire une meilleure idée le concernant, Van ne pu passer outre la menace à - peine cachée - de Snow. Il était vrai que son armée n'était pour ainsi dire, principalement composée que de civils. Taki ne disposait en effet pas du même acabit militaire que ses voisins la Capitale et Kusa no Kuni. Bien que plusieurs shinobis soient aujourd'hui à la disposition du Trentenaire, leur nombre n'était pas illimité. Lui savait néanmoins ce dont chacun d'eux était capable d'accomplir, ce qui lui permit de s'avancer sans de trop se laisser déstabiliser.

Van ~ " Je ne saurais le dire en toute objectivité... Mais mes hommes ne se sont jamais plaints. Peut-être bien un peu des deux qui sait ? Quand à ce que je crains, et bien, biens des choses messires Snow... Et certaines plus que d'autre. J'imagine qu'au cour de vos voyages vous aurez très probablement rencontré plusieurs combattants ? Beaucoup trimbalent derrière eux de drôles d'idées vous savez. " Fit-il à son attention l'air visiblement convaincu de ce qu'il pouvait dire. " Vous disiez être un étrangers mais également un compatriote... Laissez moi dans ce cas reformuler ma question plus distinctement : Comment dois-je alors vous considérez dans notre cas, messire Snow ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Asshu Kaderik
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Empty
Message(#) Sujet: Re: Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) EmptyMar 17 Jan 2017 - 20:31

Une certaine tension environnait les deux interlocuteurs qui se parlaient en se jaugeant mutuellement. Un certain respect se mêlait ici à l’hypocrisie, un paradoxe qui était assez rare pour être souligné. Van commençait par juger Snow tout aussi arrogant qu'il l'était, ce qui extirpait un petit sourire au samouraï blanc, il n'était en effet pas le premier à le lui dire, quoi que l'arrogance qui ressortait de Snow ne pouvait être comparable à de la suffisance bornée, ou une estime trop haute de sa personne. Bien plus difficile à définir, elle résultait certainement du fait que Snow était convaincu de ses principes, parce qu'il s'était affranchis des barrières culturelles et manichéennes pour pouvoir mettre ces principes justement, toujours en question afin de les faire évoluer toujours plus vers une vérité qui lui paraissait encore plus satisfaisante que la précédente. Un combat de titan difficile à imaginer, car il était, celui-ci, intérieur et intime.

Il n'était pourtant pas vexé du jugement fait, il l'assumait et le renvoyait au regard comme une plaisanterie assez bien placée de la part de Van. Il restait encore immobile, à l'observer et l'écouter patiemment. Il portait une grande attention à tout ce qu'il disait, à chacun de ses gestes, à la fois par méfiance et par intérêt. Le personnage qu'il avait en face de lui, il ne l'oubliait pas, n'était plus ni moins que le seigneur de la contrée où il se tenait. Il y avait de quoi éveiller un semblant de curiosité. C'est alors qu'il appréciait l'honnêteté du seigneur et ne s'en cachait pas par une petite inclinaison de la tête. Il ne cherchait pas en effet à se faire passer pour un bon, mais ne cherchait pas à effrayer non plus en se faisant passer pour un monstre, il ne savait simplement pas et paraissait se garder de se juger lui-même. Snow entendit cela comme un bout de sagesse dissimulée dans le corps d'un jeune-homme trop rapidement lâchée dans hautes sphères de la politique. À savoir s'il marchait sur les hommes pour s'élever ou s'il les tirait vers le haut, ensuite, c'était une autre histoire.

Menaces subtiles et préventions abstraites se succédaient ensuite. Le samouraï blanc, quand il eut finit, fit un geste qui pouvait paraître étrange, et qu'il lui laissait interpréter à sa façon comme il l’entendrait. Il s'inclinait très légèrement, pour le saluer. Un geste un peu tardif s'il en était, et pourtant, il paraissait tout à fait sincère. L'aura de sainteté qui émanait du samouraï blanc n'en ressortait que plus évidente, alors même que son cœur, que tout son être, ses pensées et ses aspirations, étaient paradoxalement enclavées dans l'inaccessibilité pour autrui. Quelque soit le danger encouru, Snow désirait encore moins avoir à se battre contre cette homme. Il restait lui aussi malgré tout très méfiant et insistait pour savoir si Snow était bien une menace ou non.

Un ennemi sur une terre qui n'était pas la sienne. L'absence d'autres soldats pouvait être une occasion de tuer l'un des adversaires principaux de Kumo, pourtant il ne la saisissait pas. Il préférait lui répondre, toujours paisiblement et d'une intonation mélodieuse.

-Considérez-moi pourquoi pas comme votre hôte. Si vous consentiez à traverser cette rivière pour venir boire un peu d'eau et partager ma viande. Le feu tient chaud, et la nuit est pleine d'inconnus.

Snow, très calmement, pour que Van ne fasse pas de bêtise et prenne ceci comme une attaque, s'emparait de son épée plantée dans le sol, puis la rengainait avec grâce. Ainsi, il prenait le risque de laisser une occasion à Van de lui bondir dessus, mais si celui-ci était un seigneur, nul doute qu'il savait que dégainer rapidement était une seconde nature pour un samouraï.

-J'ai rencontré beaucoup de guerriers dans ma vie c'est vrai. Des légendes, des inconnus, des forts et des moins forts. Les idées qui les animaient étaient toutes plus moins différentes, même si ce fut subtilement, il y avait toujours de la nuance. Selon vous qu'est-ce qui m'anime ? Qu'est-ce qui vous anime ?

Les yeux de Snow s'ouvraient en plus grand sur Van, plongeant en lui sans retenue, pour le déshabiller, pas dans la notion de la chaire, mais du cœur. L'absence d'inquiétude toujours présente en Snow pouvait alors paraître comme un excès de confiance, beaucoup l'avait prit comme cela, or, Snow était en réalité toujours à l’affût de tout, à l'esprit bouillonnant dans un ordre rodée par l'expérience, et c'est parce qu'il était toujours sur un contrôle total de lui-même justement, qu'il se sentait tellement en sécurité, comme un homme qui de très haut, regarderait une colonie de fourmis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Empty
Message(#) Sujet: Re: Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) EmptyMer 25 Jan 2017 - 19:28

Hoheinheim n'avait pas quitté des yeux un seul instant le Samuraï. Sa question cette fois s'était voulue plus concise et exigeait une certaine part de sincérité de la part de Snow. Lui bien sûr resta tout aussi versatile sur le sujet que précédemment. Il invita tout de même le Seigneur de Guerre à le rejoindre de l'autre côté de la rivière afin de venir le vérifier. Rangeant dés lors - dans son fourreau - la lame qu'il avait jusqu'ici laissée plantée dans le sol, Snow insista du regard dans le but de prouver sa bonne foi. Son attitude bien que curieuse, ne laissait transparaître aucune forme d'hostilité. Néanmoins et bien à sa place, Van s'efforça de refuser l'invitation afin de se satisfaire d'une distance convenable en cas de combat. Venir proche de lui reviendrait à devenir une proie facile. Car si ce dernier était bien un Samuraï, alors Van pouvait aisément deviner que son champ d'action ne pouvait se définir - en toute logique - qu'à la simple longueur de son épée.

Van ~ " A dire vrai messire Snow, je ne suis pas venu jusqu'ici vous trouver dans le but de partager votre viande... " Fit-il alors qu'il remontait de nouveau ses lunettes. " Je n'aime pas que des intrus viennent troubler la sérénité de Taki. Surtout lorsque ceux-ci se permettent de laisser autant de traces derrières eux... "

Van ~ " Vous semblez vouloir certaines choses, oui. Cependant, je constate avec regret que vous ne faite rien pour me les partager. J'imagine que vous deviez vous attendre à recevoir tôt où tard de la visite... J'admets avoir tarder à vous retrouver. Il semblerait que les Samuraï soient insensibles à mes systèmes de détections... " Fit-il en considérant le mal pour le bien. " Puisque vous me l'aurez appris ici, je vous laisserai repartir. Voyez cela comme un simple échange en guise de bon procédés. La guerre aura tôt fait de frapper à nos portes de toute façon et peut être même alors nous retrouverons nous opposés. "

Hoheinheim venait tout bonnement d'inviter le Samuraï à partir. Le Trentenaire donnait encore du sens aux baffes qu'il pouvait se prendre afin de retenir ses leçons. Il saurait mettre à profit cette nouvelle information afin de remédier à la faille de son système. Lui n'avait voulu depuis le début, que comprendre pour quelle raison cet homme était passé outre les mailles de son filet. Le reste lui importait peu finalement à moins que Snow ne soit intéressé par tout autre chose et qu'il ne se manifeste.

Van ~ " En réalité, une seule chose me retient encore de signaler votre position messire Snow. Je ne vous crois pas idiot au point de tuer sans avoir penser à attirer l'attention sur vous. Aussi je me doute que vous n'avez pas agit ainsi sans raisons... Peut être souhaitiez vous donc rencontrer quelqu'un ? Ou trouver quelque chose ? "



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Asshu Kaderik
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Empty
Message(#) Sujet: Re: Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) EmptyVen 27 Jan 2017 - 18:13

Snow percevait que le seigneur que la patience du seigneur s'étiolait. Les allusions se faisaient plus cinglantes, les questions plus perçantes, et les remarques plus violentes. Tout cela avait finalement moins de subtilité quoi que ce n'en fut pas entièrement dépourvu. La position du samouraï blanc était scabreuse, car l'un de ses ennemis de fait risquait fort bien de lui sauter à la gorge, quoi qu'il lui laissait une porte de sortie. En refusant son invitation, Van venait de prouver à Snow toute la méfiance qu'il avait à son égard, sur un plan purement physique.

En réalité si la distance ne changeait rien en cas de volonté belliqueuse, cela prouvait aussi au samouraï blanc qu'il n'était pas prit à la légère et quoi que surprit, car il pensait sincèrement que l'homme le rejoindrait, il restait impassible et silencieux tandis que le seigneur continuait de lui parler.
Les traces suggérées étaient bien entendu les cadavres que Snow avait semé derrière lui quelques jours plus tôt. Une malencontreuse altercation dont il connaissait dans les grandes les répercussions. Elles se déroulaient en ce moment-même. Le seul moment où Snow laissait échapper une mimique, était lorsque Van parlait de le laisser partir, pour le remercier de lui avoir démontré un défaut de son système de surveillance qui avait le rapport avec son statu de samouraï. Snow y laissait échapper un sourire. Car les patrouilles il les avait simplement évité, il ne pouvait s'agir de cela, il se figurait que Taki avait donc un système relativement similaire à celui de Kumo pour la détection des Shinobis, qui ne fonctionnait pas non plus sur lui. Une information de plus qu'il venait de récolter sans en avoir eut l'intention. Et quoi que demeurant respectueux à son vis à vis, le sourire qu'il laissait s'esquisser au visage ne laissait aucun doute sur la satisfaction qu'il éprouvait. Sa mission était une totale réussite, même si ses supérieurs auraient voulu encore plus, ils en veulent toujours plus de toute façon...

La question qui suivait était d'autant plus clair que l'approche avait été plus agressive. Cette fois, le samouraï blanc n'allait pas tourner autour du pot, il irait droit au but et cependant, il n'était pas certain que la réponse suffise. Il répondit alors tout à fait calmement.

-Tout ce que je voulais, je l'ai obtenu. Je peux quitter ce pays. Je crains hélas pour vous mon Seigneur qu'aucune de vos connaissances ou système de détection ne puissent comprendre ou reconnaître l'aura des samouraïs. Nous sommes anti-shinobi d'essence, c'est pour cela que Tetsu n'a jamais été conquise. Une entreprise bien trop coûteuse pour les grandes nations. Je vous fais mes excuses pour la patrouille de gardes, ils auront été quelque peu inconvenant envers une femme et son enfant ainsi que moi-même. La correction a été rude, mais il nous arrive à tous d'être dans un mauvais jour n'est-ce pas.

Une dose d'ironie savamment orchestrée par Snow. Il avouait le meurtre de la patrouille, le sourire léger et l'air décontracté comme si rien de cela ne fut grave. Il considérait peut-être à tort que pour cet homme, une dizaine de garde à peine ne valaient pas que l'on s’attriste puisqu'ils étaient facilement remplaçable. Après tout, pour les rois, les hommes étaient des pions rien de plus. Van semblait être un homme de ce genre et c'était bien sur cette fibre que tentait de jouer le samouraï blanc. Il n'en demeurait pas moins prudent et préparait déjà le prochain mouvement.

-Dois-je me retirer maintenant mon Seigneur ? Ou me ferez-vous répondre de mes actes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Empty
Message(#) Sujet: Re: Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) EmptyDim 29 Jan 2017 - 17:15

Cette fois les réponses trouvèrent bien plus de sens aux yeux du Lumineux. Il semblait qu'avoir un peu brusquer la conversation ait finalement porté ses fruits. Snow venait d'avouer distinctement faire parti des Samuraïs et être l'auteur du meurtre des quelques soldats, qu'il avait croisé en chemin. Il ajouta par la suite que Tetsu n'avait jamais véritablement été conquis par les shinobis jusqu'à aujourd'hui. Pourtant leur pacte avec Kumo laissait croire que malgré tout, ces derniers avait déjà bel et bien choisi un camp... Van fut tout de même interpellé par l'assurance du Samuraï qui lui annonça avoir obtenu tout ce qu'il souhaitait. En y réfléchissant un peu Snow s'était tout bonnement contenté de faire le tour du territoire et de s'arrêter quelques jours dans les plus grandes villes de la région. Encourir un tel risque seul, alors que le Shukai et Kumo était en guerre ne pouvait être seulement dû au hasard...

Van ~ " A mon sens, vous combattre ici n'empêchera pas la guerre d'avoir lieu. Il n'est pas dans mes habitudes de m'engager dans un combat futile. Je laisse volontiers cela à d'autres... "

Lentement le Trentenaire venait de laisser glisser un kunai le long de sa manche. L'arme était marqué d'un sceau explosif et n'attendait plus qu'un geste de son propriétaire pour s'activer.

Van ~" Mais il vaudrait mieux que vous partiez en effet. Votre présence ici n'est pour ainsi dire pas la bienvenue. Du moins pas tant que la guerre sera à nos portes, je le crains. Bien sûr, pour vous inciter à ne pas de trop vous attarder, je ferais publier une affiche de votre visage aux quatre coin de Taki d'ici quelques jours. En attendant je vous prierai de ne pas de nouveau laisser libre cour à votre âme chevaleresque. Il arrive parfois à Taki que derrière le visage de doux agneaux se cachent de véritables petits démons... "

Après quoi le Seigneur de Guerre lança son kunai dans les airs et en libéra l'explosion une fois la cime des arbres dépassées. La lumière et le choc dégagé alerta les gardes en patrouille mais également le groupe de retour vers Itabeï. Aussitôt chacune des deux milices laissa partir l'un des siens afin de prévenir la ville.
De leurs côtés Van et Snow étaient en train d'échanger leurs derniers mots.

Van ~ " A bientôt messire Snow ... "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Empty
Message(#) Sujet: Re: Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Repérage [Mission Guerre] (Libre une personne Shukaï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-