N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Life goes on | Yell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Life goes on | Yell Empty
Message(#) Sujet: Life goes on | Yell Life goes on | Yell EmptyDim 4 Déc 2016 - 14:54





Combien de temps s’était écoulé depuis ? Un mois ? deux voir plus même ? Il ne savait plus trop, les jours défilèrent bien trop vite à ses yeux. D’ailleurs, les dernières semaines n’avaient pas du tout été joyeuse.. La mort de Tetsui en était pour quelque chose, mais cela n’avait pas suffi à les séparer. Au contraire…

« C’est le dernier carton ! »

Dit-il à l’égard de Yell alors qu’il déposa ses affaires à l’entrée. Ils venaient avec l’aide de Rioko de d’autres proches d’amener toutes ses affaires chez Kihran. En effet, ils avaient pris la décision d’emménager ensemble de manière officielle. De toute manière, cela n’allait rien changé étant donné que Yell avait déjà pris l’habitude de passer son temps ici plutôt que chez elle. Et puis, elle aimait le quartier autant que Kihran sans compter que la maison était assez grande pour eux deux.

Il entra dans la demeure, comme s’il la redécouvrait sous un nouveau jour avant de sourire en voyant Yell s’appliquer à la tâche. Cela ne lui faisait pas bizarre de la voir ici, mais il ressentait une espèce d’épanouissement de savoir que désormais… c’était officielle, elle serait avec lui sous ce toit. Rioko lui donnait un coup de main toute souriant. Elle se mit à observer les cartons tout en ébouriffant la tête de Maoh.

« Alors Yell ! Rien de confidentiel dans ces jolis cartons, ne ? »

Kihran lâcha un soupire avant de faire une tape sur la tête de sa sœur bien trop curieuse. Finalement, après une petite pause-café, elle prit congé pour laisser le couple se charger du reste en toute tranquillité. Le rouquin commença à défaire les cartons jusqu’à tomber sur celui qui contenait les habits et sous-vêtement de sa cher et tendre. Un sourire s’esquissa alors qu’il tendit un slip en dentelle.

« hooo, pas mal ~ »

Il ricana tout en jetant un regard taquin vers Yell dans l’espoir de la voir rougir à vu d’œil.



HRP:
 








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Life goes on | Yell Empty
Message(#) Sujet: Re: Life goes on | Yell Life goes on | Yell EmptyDim 4 Déc 2016 - 18:27

Lorsque Kihran annonçait qu'il rapportait le dernier carton je soupirais. Enfin... Toutes mes affaires étaient là. Je n'en avais pas énormément mais cela me faisait bizarre d'avoir vidé mon appartement et même si je passais déjà tout mon temps ici depuis un petit moment : ça y est c'était officiel, j'habitais au sein du quartier Hayashi désormais, avec Kihran.

J'avais connu un nouveau passage à vide à la mort de Tetsui et les choses commençaient doucement à s'améliorer. Je n'étais pas désolée pour sa sentence, il en était le seul responsable, mais j'aurais toutefois souhaité que cela se passe différemment...

Je remerciais nos proches pour l'aide qu'il m'avait apporté et gratifiais Rioko d'un sourire farceur sur sa remarque alors que son frère était là pour la rappeler gentiment à l'ordre.

« Aha ! Qui sait ? »

Elle avait un fort tempérament mais je m'étais toujours assez bien entendue avec elle : la voir si heureuse pour nous me faisait beaucoup de bien et j'espérais que Chiasa, la mère de Kihran ainsi que le reste du clan étaient du même avis. Mes parents eux étaient évidemment ravis.

Peu après une pause bien mérité, nous nous retrouvions de nouveaux seuls avec Maoh, commençant a déballer les cartons pour ranger le tout. La tête dans l'un d'entre eux, j'essayais d'imaginer où j'allais mettre ci ou ça, ayant encore du mal a imaginer mes propres bibelots sur les meubles de ma moitié. Je fus d'ailleurs interrompue par ce dernier qui admirait mes sous vêtements tout en complimentant même l'un d'eux en m'observant d'un air taquin.

« Tsss... Laisse moi plutôt m'occuper de ce carton sinon tu vas te laisser distraire. »

Il voulait sans doute que je rougisse mais ça me faisait au contraire étirer un sourire amusée alors que je venais a côté de lui en le poussant par plaisanterie pour l'écarter.

Ils nous fallut une bonne partie de la journée pour tout terminer et je m'écroulais finalement dans le canapé, rejetant ma tête en arrière contre celui-ci.

« Je n'en peux plus ! »

Lorsqu'il me rejoignait je posais ma tête contre son épaule, songeuse.

« Alors ça y est... »

Je levais le regard vers lui, souriante.

« Il ne me reste plus qu'a porter le nom des Hayashi pour ne plus être l'intrus du quartier... »

Ajoutais-je avec un air qui montrait clairement que je le taquinais.

Les choses avaient évolué rapidement finalement depuis que nous étions ensemble et cela du fait que nous nous connaissions depuis longtemps. Il n'y avait pas eut cette période où l'on apprend à se connaître l'un l'autre pendant un moment avant de sauter le pas. C'était l'évidence même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Life goes on | Yell Empty
Message(#) Sujet: Re: Life goes on | Yell Life goes on | Yell EmptyDim 4 Déc 2016 - 19:10



Le rouquin riait de bon cœur à la remarque de Yell et la laissa donc s’occuper d’aller mettre ses vêtements dans l’armoire et la commande de la chambre à coucher. Ils avaient du boulot, mais petit à petit les cartons se vidèrent et les objets de Yell prirent leur place dans la maison. Bien sûr, sans doute que certains objets allaient encore bouger dans les jours à venir, mais en soit… ils avaient fait du bon travail.

Le rouquin se prit une bouteille d’eau avant de regarder sa compagne d’échouer sur le canapé. Il vint s’asseoir vers elle tout en lui proposant une gorgée avant de l’écouter un peu surpris. Il afficha un sourire avant de déposer ses lèvres sur les siennes et de murmurer.

« ça t’irait bien. »

Fit-il remarquer avant d’accueillir Maoh jaloux de ne pas avoir plus d’attention que cela. Il caressa pensivement l’animal tout en contemplant leur nouvelle demeure. C’est ici qu’ils allaient passé leur futur ensemble.


***


Une quinzaine de jours s’étaient écoulés depuis l’emménagement et le quotidien commençait à s’installer tranquillement. Malheureusement, la tranquillité n’était pas au rendez-vous. Yell semblait avoir des phases de vomissements depuis l’exécution de Tetsui. Était-ce l’angoisse ? Le choc encore en elle ? Il ne savait pas et il ne savait pas quoi faire pour l’aider, surtout qu’elle lui assurait que tout allait bien.

Pour le coup, l’Hayashi essayait de ne pas rentrer trop tard du travail afin de garder un œil attentif sur elle. Ce jour-là, il avait pris de quoi faire un repas à base de légume pour pour l’etomac et l’anxiété. Il ne savait pas si ce genre de chose était efficace pour les gogyous, mais ça valait la peine d’essayer non ?

« Je suis rentré ! »

Lança-t-il en déposant ses chaussures. Il se dirigea immédiatement à la cuisine déposé son sachet avant de chercher Yell de regard. Celle-ci se tenait se le canapé, silencieuse et tendue. Kirhan plissa les yeux avant de la rejoindre l’air inquiet.

« Yell ? Quelque chose ne va pas ? »

Il apposa une main sur le dossier du canapé avant de se pencher sur elle. Son front vient se mettre sur le sien afin qu’il vérifie sa température, normale. Il soupirait un peu soulagé, même si encore perdu par apport à la situation. Que se passait-il ?







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Life goes on | Yell Empty
Message(#) Sujet: Re: Life goes on | Yell Life goes on | Yell EmptyDim 4 Déc 2016 - 21:10

Les habitudes prenaient peu à peu leurs places. J'étais heureuse de cette nouvelle vie et pourtant je ne pouvais pas m'empêcher de connaître des moments plus difficiles, rongée par l'anxiété depuis la mort de Tetsui. Il m'était arrivée quelque fois de me réveiller en sursaut après avoir rêvé et entendu le cri perçant de cet oiseau s'abattant sur lui pour lui déchiqueter le corps encore et encore...

Ces angoisses devenaient de plus en plus présentes au point même de me retourner l'estomac si bien que j'étais allée consulter un médecin de l'hôpital pour qu'il me prescrive de quoi faire cesser tout cela mais je ne m'attendais certainement pas à un diagnostic si renversant... et je ne pouvais d'ailleurs pas m'y attendre.

Comment j'allais pouvoir annoncer ça à Kihran ? A ma famille ?... Ils en seraient tous aussi abasourdis que moi... Ce n'était pas quelque chose qui pouvait m'arriver... Qu'est-ce que j'allais faire ? J'étais complètement sonnée et dans un état bien plus étrange qu'avant être allée a cette consultation.

Je n'avais de cesse de me répéter les mots que le docteur m'avaient dit comme si il me fallait les entendre plusieurs fois pour vraiment réaliser ce qui me tombait dessus et que je n'avais même jamais imaginé...

Je rentrais encore abasourdie ne sachant pas vraiment comment réagir. Qu'est-ce que j'étais censée faire maintenant ? Il était encore un peu tôt mais je me décidais à attendre que Kihran rentre pour lui en parler, craignant un peu sa réaction.

Maoh semblait ressentir qu'il y avait quelque chose d'étrange puisqu'il venait se coller à moi dans une moue inquiète par mon propre état. Je lui adressais un vague sourire tout en le cajolant, mettant de l'ordre dans mes pensées.

Puis finalement, après un bon moment, Kihran rentrait du travail, d'ailleurs plutôt tôt pour une fois : il devait sûrement s'en faire pour moi. Je m'étais assise sur le canapé et ne me levais pas pour aller le retrouver comme j'en avais l'habitude lorsqu'il rentrait après moi.
Après avoir déposé quelques courses dans la cuisine, il venait me trouver, inquiet à son tour en me demandant ce qui n'allait pas et en évaluant même ma température. Je lui attrapais les mains.

« Assied toi... ça vaut mieux. »

Lui proposais-je, encore secouée par la nouvelle que j'allais lui annoncer et qui m'arrivait à moi, une Gogyou alors que c'était plutôt quelque chose de rare chez nous et que je n'avais jamais pensé m'arriver un jour...

Je soupirais pour évacuer la pression alors que je savais que lui non plus ne s'y attendrait certainement pas et libérais l'une de mes mains que je venais poser sur mon ventre dans un léger sourire :

« Nous ne serons bientôt plus tout seuls... »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Life goes on | Yell Empty
Message(#) Sujet: Re: Life goes on | Yell Life goes on | Yell EmptyMar 6 Déc 2016 - 19:10



Yell avait vraiment pris un air grave, quelque chose de sérieux était arrivé et cela rendait extrêmement anxieux le jeune Hayashi. Elle lui demanda alors de s’asseoir afin qu’il écoute ce qu’elle avait à lui dire. Ce dernier s’exécuta tout en attendant avec impatience et non sans crainte la suite. Doucement, après un soupire de sa part, elle vint prendre sa main pour la diriger sur son ventre et…

Les yeux de Kihran s’écarquillèrent doucement avant qu’il ne baisse ses yeux sur le ventre. Avait-il bien… qu… pas possible.. Mais… tout était confus dans sa tête à ce moment-là. Voulait-elle vraiment dire que.. ? Allait-il vraiment devenir… Les mots lui manquaient mais lorsque son regard revint rejoindre le sien, il comprit le message… il n’y avait pas de doute.

Un sourire encore timide vint se dessiner sur ses lèvres alors qu’il alla enlacer tendrement sa compagne. Des larmes de soulagements et de joies vinrent couler sur ses joues pendant qu’il soufflait un « merci ». Oui, merci était la première chose qu’il arriva à lui dire. Merci pourquoi ? Merci pour le lui avoir dit, merci pour faire de lui un père et merci pour lui donner la chance de fonder une famille à son tour et à ses côtés.

La vie, l’enfant était une chose très précieuse aux yeux des Hayashi. Et c’était là, sans aucun doute, le plus beau et merveilleux des cadeaux qu’elle lui faisait. Bien sûr, de nombreuses questions, interrogations allèrent se poser pour leurs futurs et celui du bébé… Ils étaient guerre, ils étaient tous deux shinobis et la grossesse chez les gogyou était extrêmement rare. Cependant, cela n’avait pour le moment aucune importance… l’enfant était là, dans ce ventre avec eux.

« .. depuis quand ? »

Demanda-t-il finalement tout en se reculant pour reposer son regard sur elle et son ventre qu’il caressa délicatement. Il l’écouta puis vint l’embrasser amoureusement. Son front se posa sur le sien et dans un énième sourire, il proposa.

« Yell… marions-nous ? »

Son amour pour Yell n’était pas prêt de s’éteindre, pas après tant d’années… sans compter qu’il rêvait de pouvoir offrir une famille à cet enfant encore inconnu.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Life goes on | Yell Empty
Message(#) Sujet: Re: Life goes on | Yell Life goes on | Yell EmptyMar 6 Déc 2016 - 23:08

Le soulagement. C'était ce que je ressentais en le voyant étirer un léger sourire et me prendre dans ses bras. J'étais au moins aussi surprise que lui par la nouvelle et bien que j'en étais heureuse, j'appréhendais énormément sa réaction, m'empêchant de l'être pleinement.

Mon sourire s'intensifiait alors que je le serrais fortement contre moi, des larmes dévalant le long de mes joues. C'était un cadeau... Un véritable miracle pour moi qui ne m'étais jamais imaginée avoir la possibilité de devenir mère de part ma nature élémentaire qui rendait cela rare et que je pensais même impossible avant de rencontrer Ether.

Kihran me remerciait avec une voix qui trahissait son émotion. Que pouvais-je lui répondre ? Ce n'était pas de mon seul fait et nous pouvions sans doute remercier le Grand Arbre ou bien n'importe quelle autre divinité en laquelle certains croyaient pour nous avoir donné cette chance.

J'étais peinée à l'idée de ne pas pouvoir lui offrir une famille, craignant même le regard du clan pour lequel c'était inévitablement un frein à notre relation mais... voilà. Sans l'attendre, ce futur enfant existait bel et bien...

Toutefois, je me trouvais dans un état d'esprit très particulier. J'étais comblée de bonheur, très surprise aussi et même encore sous le choc de la nouvelle mais j'étais aussi terrifiée pour tout un tas de raison... seulement je décidais de mettre ce sentiment de côté pour le moment, profitant du reste. J'aurais bien le temps d'y penser à un autre moment... Et pendant plusieurs mois...

« Le médecin estime un mois à peu près... »

J'avais vécu de vives émotions durant cette période et pour ce que j'en savais ce n'était pas vraiment bon pour un bébé : je savais que Kihran s'en ferait aussi la réflexion si bien que je le rassurais.

« Il a dit que tout allait bien pour le moment. Je serais régulièrement suivie pour voir l'évolution des choses du fait de ma nature. »

Même à Konoha il n'avait pas l'habitude de voir des grossesses de Gogyou si bien que cela demandait une attention particulière car personne ne pouvait vraiment prédire de quelle manière cela se passerait... Plus rapidement ? Plus lentement ? De manière identique aux autres ? Aucune idée... C'était le véritable inconnu.

Kihran se satisfait visiblement de mon explication et venait m'embrasser tout en laissant sa main cajoler mon ventre. C'était difficile à réaliser et pourtant j'avais bien senti depuis quelques temps comme un nouveau souffle de vie ainsi qu'une volonté protectrice dont j'ignorais la cause, cette option étant totalement improbable.

Souriant sereinement pour l'heure, je fermais les yeux un instant alors que son front venait rejoindre le mien pour mieux les ré-ouvrir lorsqu'il me... demandait en mariage ?
Je l'observais en me reculant légèrement, surprise : cela faisait beaucoup d'émotions en peu de temps... Puis finalement j'étirais un nouveau sourire et venais nouer mes bras autour de son buste, enfouissant mon visage larmoyant contre son cou.

« Oui... »

Je l'aimais déjà depuis tellement d'années. Un amour qui avait su évoluer et se renforcer. Finalement, mon âme sœur s'était toujours tenue à mes côtés. Une véritable moitié depuis l'enfance dont je ne pouvais pas me séparer et réciproquement. Toujours là l'un pour l'autre. C'était avec lui que la nature m'avait offert la possibilité d'engendrer la vie. Cela sonnait désormais comme une évidence : Kihran était celui avec lequel je voulais continuer de passer la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Life goes on | Yell Empty
Message(#) Sujet: Re: Life goes on | Yell Life goes on | Yell Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Life goes on | Yell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels :: Quartier Hayashi-