N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Comment renaître de ses cendres [Partie 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] EmptyJeu 3 Nov 2016 - 0:16


COMMENT RENAÎTRE DE SES CENDRES
Partie 2


    Il est encore très tôt pour le village de Kiri. Bien sûr certains sont déjà en mission, mais une grande partie des locaux sont encore sur place, en train de profiter du repos matinal recommandé. La brume du pays est comme une couverture chaude ; elle baigne ces terres d’une douceur mélancolique et grise, invitant quiconque à profiter du répit avant la mission.

    Pour cette raison précise, l’écho de l’explosion aux murs d’enceinte n’a pas eu beaucoup d’effet. Elle a sans doute réveillé les plus proches, mais pas ceux qui profitent de la tranquillité du centre-ville. Ils sont donc très peu à ressentir cette présence étrangère se glisser entre les murs, sur les toits, au point de débarquer au centre de la place.
    Un premier homme qui rentre de mission. A peine le temps de dire « ouf », il reçoit un voilent coup de pied qui l’envoie s’étaler dans une pile de caisses et de cartons. Lorsqu’un autre combattant passant par là voit la scène, il tente d’intervenir pour identifier et arrêter ces mystérieuses personnes. Il est violemment repoussé et va s’écraser par terre, le nez en sang.

    Le petit groupe se détache, et s’alignent cinq silhouettes toutes masquées et encapuchonnées. A les regarder de plus près, on eut dit des jumeaux ! Même taille, même corpulence. Une allure de spectacle de marionnettes. De marionnettes porteuses d’un funeste message ! Simultanément, leur poing droit vient frapper leur épaule droite, et une voix à l’unisson frappe la place centrale.

    … Nous sommes les « Ordres de sa Majesté », serviteurs des Furyous ! Nous apportons la Mort aux ennemis de Sa Majesté !

    C’est un violent réveil vers le passé pour un village caché encore endormi … . Faut-il espérer qu’une catastrophe n’arrive pas une nouvelle fois … .




RÈGLES
    Ø Ceci est une attaque en règle ! Ce groupe a profité de l'aide de son leader pour s'infiltrer dans le Village ! Son but est suffisamment clair pour quiconque lisant le Rp.
    Ø Ceci est le deuxième groupe intervenant dans le Village.
    Ø Vous êtes libres d'intervenir pour neutraliser les individus ! L'adversaire sur la place se compose de cinq individus : un Rang B et 4 rangs C. Libre à vous !
    Ø Il peut y avoir des surprises ! mais votre personnage ne risque aucune sévisse, aucune mutilation, aucun risque de mort !


PARTICIPANTS
    Ø Chroniqueur
    Ø Qui le souhaite, autant d'intervenants que voulus. Restez cohérent. Quiconque intervient dans ce Rp ne peut pas le faire dans les deux autres, à moins de Bunshins.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ingen Ryūki
Informations
Grade : Genin
Messages : 19
Rang : C

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] EmptySam 5 Nov 2016 - 15:14

Leçon n°233 de la Lumière de Maskine : « La voie vers la maîtrise de soi n’est autre la méditation. Méditation que tu devras pratiquer au risque de perdre cette maîtrise ». Je prenais les préceptes de Maskine très au sérieux. Il était le seul à avoir réussi, là où d’autres avaient échoués. Les rumeurs disaient que son corps était aussi solide que de l’acier et bien plus encore. Son énergie était tel, qu’il pouvait fendre une montagne en deux d’un seul coup… Son aura était si imposante que quiconque était intimidé face à lui. Une légende ? Un mythe ? Je croyais à cette histoire. Etant encore débutant en la matière, il y avait beaucoup de chose que je ne savais pas. La voie vers la connaissance était longue et fastidieuse, mais elle était aussi synonyme de pouvoir. Outre le pouvoir, ce qui était intéressant était surtout la maîtrise de soi, le dépassement de ses limites, et la connaissance pointilleuse de son corps et de son esprit !

Comme je le disais plus haut, je prenais les préceptes de Maskine très au sérieux. A tel point que je m’entraînais chaque jour. Lorsque mes membres me faisaient si mal que je ne pouvais me mouvoir, je méditais afin de faciliter la récupération. Et lorsque j’avais récupéré, je reprenais les entraînements après un échauffement digne de ce nom ! J’étais à la phase de méditation. Mes poings, mes tibias et les avants bras étaient rouges tant l’entraînement fut violent. Je serais les dents en position du lotus, sous une cascade d’eau froide. Torse nue, des morceaux métalliques prouvait mon expérience en combat… Et me rappelaient aussi le guet-apens dont je fus la victime ! Je sombrais dans mon inconscience, tout en gardant une part de réalité afin de réagir à ce qu’il pouvait arriver face à moi.

Plusieurs heures passèrent. Mon épiderme était rouge tant la température glaciale de l’eau avait inhibé la douleur. J’ouvris les yeux lorsque je pus apercevoir un nuage de fumée relativement loin, caché par la fine brume habituelle de Kiri. Pas étonnant mais inhabituel, ma conscience me disait d’aller voir… Après tout, le village était en pleine reconstruction, et il n’était pas rare de voir des nuages de fumée grimper vers le ciel. Je me relevai timidement. Je m’étirai puis fis craquer quelques-unes de mes articulations. Pour moi, ce n’était pas une urgence. Je ramassais mes affaires tranquillement. Le haut de mon kimono rouge mouillé de sueur mais ferait l’affaire jusqu’à la levée de doute. Je mis ma capuche comme à mon habitude : je ne souhaitais pas que mon visage soit à découvert tant les dégâts de l’embuscade d’antan avait laissé ses traces.

Ce n’est qu’une fois vêtu, et plus ou moins sec, que je décidai de partir en direction de cet événement. Fatiguant. Je devais tout traverser. Le terrain d’entraînement, les quartiers résidentiels… Je compris rapidement la situation. La fumée venait effectivement des Longs Tunnels, néanmoins il y avait aussi des individus au centre-ville. Et c’est eux que j’aperçus. Ce groupe semblait hostile. Pourquoi ? Deux collègues furent au sol. Je n’avais plus le temps, et je me devais d’agir. La méditation est certes un moyen de récupérer plus vite, en reposant ses muscles : cela ne reste pas moins une pratique éprouvante pour l’esprit ! Sans laisser la moindre suspicion d’une quelconque fatigue, je me dressai face à eux. Fier d’être autoproclamé héritier de Maskine !


« Je ne peux vous laisser aller plus loin… » Dis-je en imposant ma présence. « Il est l’heure de donner des explications sur vos agissements… Soit ici… » Je désignai cette emplacement de mon index. « Soit dans la prison de Kiri ! » Finis-je, sûr de moi.

Intérieurement, seul contre 5 individus, je ne pouvais pas faire grand-chose. En tant que ninja de kiri, et membre de l’armée, je ne pouvais laisser ce village qui me tenait tant à cœur périr à nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] EmptyMar 8 Nov 2016 - 2:32





Les quartiers résidentiels sont certes déserts, mais bien assez tôt, des têtes sortent et constatent la présence étrangère. Les portes se referment aussitôt, les murmures sont de moins en moins discrets, un vent de panique souffle délicatement sur les lieux. Chacun a compris que ces hommes vêtus d’un mystérieux couvrez-corps blanc ne sont pas d’ici, et ne sont certainement pas venus armés d’intentions pures. Dans ce genre de situation, l’individu redevient une bête sauvage : l’instinct de survie prime avant tout, et dans cette position bien précise : la fuite avant le reste.

Les êtres mystérieux savent qu’ils ne tarderont pas à être interceptés. Aussi préfèrent-ils ne pas bouger. De leur position, ils ont une bonne vue d’ensemble, et pourront parer à toute éventualité. Pas d’inquiétude, cette conquête sera facile. A la condition qu’elle se limite à une conquête ! … Face à l’inactivité et à la peur, ce groupuscule héritier des Furyous a-t-il vraiment quelque chose à craindre ? Les Ordres de Sa Majesté ne sont pas de simples ordres : il s’agit d’un message sacré qui apportera à cette terre la désolation et la fin qui lui permettra un renouveau loin des ninjas, des guerres de l’ombre et lois martiales. Sa Majesté est un être de lumière ; ces hommes sont ses apôtres. Ils apportent la bonne parole ; et la violence pour faire entendre raison.

Un gringalet veut se mettre sur leur route. Enfin un peu de résistance ! Mais elle est bien faible … . La horde sacrée n’aura aucun mal à se débarrasser d’un verre de terre comme lui ! Restant silencieux un temps, l’un des étrangers s’avance un peu pour se faire entendre.

… Tu n’es qu’un pion de la Vie, du terreau idéal pour l’arbre de la Vie que nous allons créer. … Ninja de la Brume, prépare-toi à mourir …

Laissant leur leader sur place, les quatre autres combattants s’élancent, font le tour, encerclent le jeune Genin tout en restant à une certaine distance. De cette façon, ils lui mettent la pression et sont prêts à l’attaquer n’importe quand. Il ne pourra jamais lutter seul. Le reste du village refusera-t-il d’intervenir, préférant le sacrifice du faible pour la survie personnelle ? Kiri n’a survécu que pour mieux retomber … .

… Car nous sommes les Ordres de Sa Majesté.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kangeki Miura
Informations
Grade : Genin
Messages : 15
Rang : C

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] EmptyJeu 10 Nov 2016 - 1:00

Je m’habituais petit à petit à ma nouvelle vie au village de Kiri. Pour moi qui avais vécu dans un hameau côtier reculé, l’effervescence quotidienne et la vie qui animaient le village ne cessaient jamais de m’étonner. Le bruit de l’océan qui me berçait autrefois avait été remplacé par le brouhaha caractéristique des endroits peuplés. Je ne pouvais pas nier que la tranquillité de mon village natal me manquait quelque peu, mais les avantages et les immenses possibilités inhérentes à la vie à Kirigakure no Sato n’étaient pas négligeables. Je m’y sentais beaucoup plus en sécurité, et le fait d’avoir enfin pu échapper à mes ravisseurs pirates ne faisait qu’ajouter à cette impression. J’appréciais également le chemin que prenait ma vie. Après avoir passé des mois en mer, à commettre des actes qui me répugnaient pour assurer ma survie, j’avais enfin la possibilité de changer la donne et de faire le bien autour de moi. Je prenais mon rôle de shinobi de Kirigakure no Sato très à cœur. Cette profession me permettait d’offrir sécurité et protection aux nécessiteux, deux choses dont je n’avais pas eu la chance de bénéficier au cours de ma vie. Je me sentais investi d’une mission, j’ignorais s’il s’agissait de quelque chose que je m’imposais à moi-même pour me racheter, ou si je m’étais découvert une âme d’altruiste, au cours de mes tribulations.

Toujours est-il que ce matin, comme tous les autres depuis maintenant quelques semaines, je me levais aux aurores. Je tenais cette habitude de mon ancienne vie de pêcheur. Nous avions coutume de partir en mer dès les premières lueurs de l’aube. Le fait d’être un shinobi supposait de conserver cette même rigueur que j’avais acquise avec les années. En plus de cela, je devais m’exercer quotidiennement au combat. Si j’avais su développer une certaine force par le passé, l’endurance et la réactivité indispensables à tout ninja étaient autant de points sur lesquels je ne cessais de m’exercer. Il était rare que je me réveille un matin sans souffrir de douloureuses courbatures. Mes muscles n’étaient pas encore habitués aux mouvements rapides à répétition propres à l’art du Taijutsu. J’étais donc encore un novice, et ceci même parmi les novices. C’était donc dans l’idée de suivre scrupuleusement le programme d’entraînement que je m’imposais que j’étais sorti de chez moi. La journée ne se passerait cependant pas comme je l’avais espéré.

Je me dirigeai vers la sortie du village quand un bruit sourd se fit entendre. Je relevai immédiatement la tête, à l’affût. Je n’ignorais pas que Kirigakure no Sato avait toujours été la proie des troubles et des conflits. Je restais donc sur mes gardes. S’il était vrai que la situation semblait s’être améliorée ces derniers temps, il serait imprudent de laisser cette paix factice souffler notre vigilance. Plus que n’importe qui, les habitants de Mizu no Kuni savaient que l’on n’était jamais vraiment en sécurité, où que l’on soit. Le pays souffrait encore des blessures des guerres passées. Cependant, le fait qu’aucun autre bruit n’avait accompagné le premier me laissait penser qu’il ne s’agissait d’aucune menace imminente. Une attaque sur le village aurait sûrement engendré un énorme chaos. Ce n’était pas le cas ici. Un calme plat avait fait suite à l’espèce de détonation. Je poursuivis donc ma route, aux aguets. Tout paraissait parfaitement normal, jusqu’à ce que je distingue plusieurs silhouettes sauter silencieusement de toit en toit.

Il s’agissait là d’un cas de figure tout à fait différent. De toute évidence, l’apparition de ces individus était liée à l’explosion que j’avais entendue quelques instants plus tôt. Mon sang ne fit qu’un tour. Je fis volte-face, et me mis immédiatement à la poursuite des intrus. J’ignorais quelles étaient leurs capacités, de la même manière que j’ignorais si j’étais capable de leur tenir tête. Cependant, je savais que mon rôle était, à défaut de les mettre hors d’état de nuire, de les suivre et de découvrir ce qui les amenait chez nous.

Je m’arrêtai dans ma course lorsque les effluves d’une conversation me parvinrent. Je me trouvais dans une ruelle adjacente à une petite place où un individu qui me parut être un ninja de Kiri était encerclé par quatre autres personnes entièrement vêtues de blanc. Les mots qu’ils échangèrent me parvinrent sans que je ne comprenne véritablement ce qu’ils impliquaient. Ce que j’avais saisi en revanche, c’est qu’il était seul à s’opposer à l’avancée du groupe d’intrus. Je louai mon compatriote pour son courage face à la menace qu’il s’était décidé à affronter sans la moindre hésitation. Cependant, j’estimais que le mieux à pour nous, pour l’instant du moins, était de retarder au maximum le moment de l’affrontement. Peut-être d’autres renforts arriveraient-ils si nous arrivions à gagner suffisamment de temps. J’hésitai un instant sur la conduite à suivre. Devais-je rester dissimuler et attendre le moment opportun pour m’impliquer dans l’affrontement, ou devais-je au contraire révéler ma présence pour leur montrer que mon compatriote n’était pas seul, et peut-être inciter les intrus à réfléchir à deux fois avant de lancer une offensive ? La deuxième option me paraissait plus adéquate, car, il était certain que je ne pourrais pas mettre hors d’état de nuire la totalité des assaillants, et ce même en les attaquant par surprise.
J’inspirai profondément, et sortis de l’ombre de la ruelle. Mon cœur battait à la chamade, car j’ignorais dans quoi je mettais les pieds, mais j’armai de courage. Je rassemblais toute l’assurance dont je disposais. Je ne devais en aucun montrer à ces personnes le malaise que je ressentais.

- Pour être honnête avec vous, j’sais pas trop si vous arriverez à faire pousser « un arbre de la vie » par ici, Kiri est pas vraiment réputé pour ses terres agricoles, leur indiquai-je d’un ton que je voulais désinvolte.

Je distinguais à présent la scène dans son intégralité. J’aperçus une cinquième personne, positionnée en retrait. Cela diminuait encore nos chances. Je tâchai de rien laisser paraître, et lançai un regard entendu à l’autre ninja de Kiri. Je n’eus pas le temps de l’observer longtemps car je ne souhaitais pas lâcher des yeux les quatre individus qui l’encerclaient. Je constatai toutefois qu’il portait une tenue assez singulière, et un masque lui recouvrait le visage. J’espérais naïvement qu’il dissimulait une sorte d’arme secrète qui nous tirerait de ce mauvais pas, mais je ne me faisais pas d’illusions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ingen Ryūki
Informations
Grade : Genin
Messages : 19
Rang : C

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] EmptyVen 11 Nov 2016 - 0:20

J’étais cerné. Je fermai les yeux et tentai intérieurement de déterminer la position des ennemis dans cette légère brume. Mon cœur battait de façon sereine. J’avais appris à la contrôler à la perfection. Je savais que j’étais en danger. Je savais que je risquais ma vie… Mais je savais aussi que c’étaient les risques du métier qu’est celui de Shinobi ! Aucune peur. Juste un calme olympien. Continuant de travailler ma respiration pour ne laisser aucun sentiment de peur me dominer, j’ouvrai enfin les yeux et constatai qu’un collègue s’était joint à la bataille. Nous étions désormais deux. Deux contre cinq. Le combat allait être difficile – même impossible. A défaut de pouvoir les vaincre, nous devions gagner du temps. Neutraliser l’un d’entre eux ne serait qu’un plus. Nous patientons. Même s’ils étaient cinq, ils ne semblaient pas réellement vouloir se battre. Après tout, ils prirent le temps de se mettre autour de nous, et de blablater… Peut-être aurons-nous la chance d’éviter le combat… Allons-nous juste discuter de ce qui allait se passer ? Ce n’est que rarement le cas… Quoi qu’il en soit, une chose fut prouvée à ce moment précis : Kiri était encore loin de redevenir la puissance qu’elle était jadis !

La légère brise qui ne dissipa pas la brume vint lever le silence qui pesait entre les deux groupes adverses. C’est moi qui pris la parole. Je ne sais pas encore réellement ce dont j’étais capable. Ce genre d’attaque était une première pour moi depuis que j’avais intégré l’armée de la Brume. Je sortis ma cage thoracique afin de montrer la confiance présente en moi.


« Si nous sommes réellement destinés à mourir… Mécréants… Peut-être pourriez-vous lever le voile quant à l’identité de Sa Majesté ? »

En vain je pense. Mais l’ignorance est une chose que je n’aimais pas. L’ignorance rendait faible. De plus, si j’étais destiné à mourir aujourd’hui, je souhaitais savoir qui est mon bourreau. Sans cela, j’étais persuadé que je ne serais qu’une âme qui vagabondera dans les abîmes des Ténèbres jusqu’à l’éternité ! Je serais mes poings, et me mis en position propre à la Lumière de Maskine. Une légère impulsion de chakra vint ancrer mes pieds pour rendre mes appuies beaucoup plus solide qu’à l’accoutumé. Le regard posait attentivement sur les adversaires face à moi, j’étais conscient que je ne pouvais distinguer les autres ennemis. Mon acolyte le pourrait quant à lui. Et j’espérais qu’il était à la hauteur de ce que j’attendais de lui. Je ne le connaissais pas, mais je fondais davantage d’espoir en lui en cette situation des plus délicates.

« Vous ne verrez pas d’objection à nous répondre… Si vous êtes persuadés que vous pouvez venir à bout de nous ! »

Un combat se jouait parfois au bluff. Ou encore la psychologie inversé. Faire croire quelque chose alors qu’il s’agit en réalité de l’inverse… En l’occurrence, dans le cas présent, je laissais le doute à l’ennemi quant à nos compétences… Alors qu’en réalité… J’étais le premier à douter…

Alors qu’aucun de nous n’avait encore lancé l’offensive, dans cette fine brume vint se poser un léger rayon de soleil… Le rayon de l’espoir ? Ou était-ce un signe de Maskine pour m’indiquer la voie à prendre en cas de mort ? J’étais prêt à le rejoindre. Prêt à me battre et à survivre… Prêt pour affronter ma destinée !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tôhatsu Jun
Informations
Grade : Aspirant
Messages : 25
Rang : C

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] EmptySam 3 Déc 2016 - 23:25

Jun était un garçon borné qui se disait indépendant. Habitué aux grands espaces des forêts denses du pays de l'herbe, il ne pouvait vivre enfermé entre quatre murs des appartements pourris qu'offrait Kiri. Lui qui couchait sur la dure, à admirer les éclaircies étoilés entre les hautes cimes fournies, Jun avait été confronté à l'environnement hostile du pays des vagues. La brume, presque omniprésente, le faisait greloté chaque nuit. Un manque d'alimentation flagrant l'avait affecté, alors qu'il s'était résigné à trouver son petit déjeuner dans les poubelles. Mais malgré tout les inconvénients, le Tôhatsu ne pouvait se résigner à abandonner sa vie de garçon des rues, par orgueil mal placé. En six mois, il était d'ailleurs devenu un citoyen comme les autres, les plus vieux s'étaient d'ailleurs entichés de ce garçon au caractère désinvolte. Souvent mendiants comme lui, rares n'étaient pas les fois où ils souhaitaient partager leurs pauvres goûtés avec Jun. Geste que refusait d'abord le voleur puis lorsqu'ils faisaient mines de tourner le dos, il empoignait de sa touffe un morceau et déguerpissait. Sans qu'il ne puisse se l'avouer, Jun se devait de les remercier pour n'être pas mort de faim.

Ce matin-ci, Jun ne fut par réveillé par l'intrusion des Ordres de sa Majesté. Il se réveilla aussi banalement que tous les matins, lorsque son ventre se mit à gargouiller et qu'il prit conscience du froid. Aussitôt, le cocon protecteur formé par ses cheveux s'ouvrit, la brume insidieuse y pénétrant. D'un grand frissonnement, l'air stupide, Jun se leva pour reprendre sa routine. Le marché ouvrirait d'ici deux heures, il devait manger et voir ce qu'il pourrait voler d'ici là. Pourtant, alors qu'il croquait un fruit trop mûr trouvé au sol entre deux étales, il entendit l'altercation entre deux personnes. Se dirigeant vers le bruit, il trouva un shinobi de Kiri assommé dans des vieux cartons humides. Jun ne se posa pas plus de questions.

Il lui fit les poches.

Déçu par sa fouille sans résultats, une cohue montante de la place centrale du marché attira son attention. Espérant y trouver quelques cibles faciles, il s'y rendit, grimpa sur une bâtisse et observa la scène.

    * C'qui ces guignols... *


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] EmptyMer 7 Déc 2016 - 15:54





De plus en plus de monde arrive sur cette petite place, comme pour en découdre davantage. En se redressant de ses cendres, ce Village disparu pendant longtemps a-t-il réussi à relever les cœurs et à fortifier les âmes ? Si tant de jeunes se décident à se dresser alors que les plus hauts gradés n’apparaissent toujours pas, doit-on penser que la Brume est forte … ou faible ?

Le mystérieux guerrier reste un temps silencieux. Il observe les nouveaux protagonistes de cette Apocalypse à venir. Des minables. Aucun ne présente la force attendue pour pouvoir le contrer. Faudra-t-il donc tous les éliminer pour voir un adversaire un brin sérieux ? Aucune importance, puisque les mots de Sa Majesté lui sont très clairs : tout ennemi doit être éliminé. Tout faible doit être éduqué à servir le fort. Il en va ainsi de la Vie. Et de la Loi de Sa Majesté.

L’un des adversaires tente d’établir le contact. Discuter ?! Il tente surtout de gagner du temps ! Il est futile de croire que ce genre d’artifice sera suffisant … . Lui laissant à peine le temps de terminer sur ses interrogations, l’homme inconnu au visage toujours aussi énigmatique fait quelques pas vers lui en dégainant une arme blanche. Un simple kunaï qu’il laisse entrevoir entre les plis de ses longs vêtements.

… L’Arbre de la Vie a besoin d’engrais et d’une source pour l’abreuver … . Vos cendres seront un terreau idéal … et votre sang abreuvera cette terre sans vie ! …

Sitôt le sombre augure révélé, les pièces se mettent en mouvement. Deux silhouettes drapées viennent se placer entre le premier arrivant et son sauveur ( ?) pendant que l’orateur principal accélère le mouvement. Prenant de la vitesse, il se jette sur le bavard, afin de lui couper l’envie de débattre. Bien que dissimulé – mais non caché – la petite arme blanche virevolte bientôt pour taillader le jeune homme.

… Car tels sont les Ordres de Sa Majesté !

Pourra-t-il parer cette première attaque ? Et les secours arriveront-ils à temps pour le soutenir ?




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki Tôta
Informations
Grade : Genin
Messages : 110
Rang : B

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] EmptyJeu 8 Déc 2016 - 18:27


Je venais juste de quitter l’hôpital et traversai le village, quand quelque chose attira mon attention. Me rapprochant de ce qui avait piqué ma curiosité, je tombai sur une scène des plus inquiétante. Cinq hommes inconnus, et qui ne semblaient pas être originaires du village, se trouvaient en face de deux autres personnes, ceux-ci étant par contre affiliés à Kiri. Leur bandeau étant un indice suffisant. Restant un peu en retrait au début, afin d’être sûr que j’avais bien compris ce qu’il se passait, j’écoutai les propos échangés, et mon sang se glaça. Il s’agissait bien d’assaillants !

Ils étaient au nombre de cinq, et tous encapuchonnés. Pourtant, aucun n’avait encore attaqué, malgré leurs propos menaçants. Enfin jusqu’à un certain moment. Car le chef sembla se lasser des tentatives de prise de parole des deux autres personnes. Deux des adversaires vinrent se placer devant celui dont je pouvais distinguer le visage, tandis que le leader en profitait pour s’attaquer au deuxième Kirijin. J’étais bien trop loin pour intervenir. Cependant, je pouvais tenter de le prendre par surprise. Pour cela, je sortis de ma cachette, qui était un simple mur de maison, et m’avançai, kunai à la main. Comme j’étais derrière l’assaillant, je pus facilement lancer mon kunai dans son dos, avant de me montrer à tous, avec un grand sourire.

- Yare, Yare… Ce n’est pas super sympa de nous attaquer comme ça messieurs ! Vous ne vous présentez même pas ! Votre « Majesté » ne vous a-t-elle pas appris les bonnes manières ? Tenez, je vais vous montrer. Je pris une grande inspiration, avant de pointer mon pouce sur ma poitrine et de poser l’autre main sur ma hanche. Je suis Yamamoto Kaito, médecin et ninja de Kiri ! Vous voyez, c’est pas si difficile, hahaha…

Bon, autant vous le dire, je ne comptais pas les stopper avec ça. Je voulais simplement savoir de quoi il en retournait vraiment. Car ces ennemis ne nous avaient donné aucun indication sur leur origines, ce qui pourrait nous aider à informer les plus hautes instances de ce qui menaçait notre village. De plus, c’était aussi un moyen de gagner du temps. Car nous étions à trois contre cinq, donc en net désavantage. J’espérai que nous arriverions à nous en sortir. Je n’étais pas du tout pour la violence, donc j’espérai, sans doute en vain, que les assaillants voudraient bien engager une discussion un peu plus diplomatique.



Spoiler:
 


Dernière édition par Yamamoto Kaito le Mer 21 Déc 2016 - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Tonomi
Informations
Grade : Genin
Messages : 33
Rang : C

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] EmptyMar 13 Déc 2016 - 4:50




Alors que Ninkakku marchait en direction du centre ville, l'écho de l'explosion assez faible perceptiblement alerta tout de même ses sens, à ce moment là il se remémora certains moments de la grande guerre qui forgea principalement son caractère froid et meurtrier, une soif de vengeance qui n'a à ce jour jamais été rassasié. Il sentit alors les déplacements de plusieurs shinobi, en effet des kirijins se déplaçaient rapidement, il entre alors dans une sorte de mode mental de guerre, en effet durant la guerre il apprit beaucoup de chose sur comment survivre et les priorités essentielles qu'il fallait entreprendre. Il se dirigea rapidement vers le flux de shinobi qui semblaient se concentrer vers le centre ville, furtivement il passa par les toitures, il se posa alors et observa.

Il y avait plusieurs Kirijins dont cinq ennemis, un des shinobi de Kiri semblait vouloir discuter il ne fut que peut de temps avant un mouvement d'encerclement ne se fasse, à ce moment la Ninkakku n'eut qu'en tête d'aider ses camarades de village, il saisit trois senbon sortit de sa cachette avant de se projeter en avant, le premier senbon fut lancé en direction du shinobi hostile s’élançant frontalement au kirijin, il ne fallait pas le laisser trop s'approcher sans quoi l'angle de tir serait trop serré et la cible touché ne serait peut être pas la bonne et bien sur pour éviter qu'il puisse porter son coup, les deux autres étaient chacun destiné à perforer les deux hommes qui effectuaient la jonction entre le kirijin et le premier individu qui formait alors l'encerclement, les tirs ont été effectué qu'en cas d'esquive les projectiles ne puissent pas toucher le kirijin au milieu, de ce fait ce n'est pas la partie centrale des personnages qui sera visé, mais les flanc espérant toucher leurs bras ou leurs foies. Alors que les senbons étaient déjà dans leur trajectoire de tir, Ninkakku percuta le sol en position de réception, saisit un kunai et s'élança dans le dos des deux assaillant. Les risques étaient tout de même risqué cependant il ne fallait pas leur laisser le temps de contrer l'attaque, et de laisser une chance au kirijin de s'en sortir. L'on pouvait alors distingué une lueur vive dorée émanant des trous du masque de Ninkakku.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kangeki Miura
Informations
Grade : Genin
Messages : 15
Rang : C

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] EmptyMer 21 Déc 2016 - 21:22

Mon regard ne quittait pas les protagonistes de la scène qui se déroulait devant moi. Mes yeux papillonnaient du shinobi de Kiri aux intrus à intervalles réguliers. Je souhaitais apprécier la situation dans son ensemble et ne passer à côté d’aucun détail. Je devais me tenir prêt à soutenir mon compagnon d’armes s’il passait à l’offensive ou être en mesure de lui porter secours si les cinq individus décidaient de concentrer leurs attaques sur lui. Et bien évidemment, je devais également m’assurer d’être en mesure de réagir rapidement dans le cas où je serais pris pour cible.

J’étais relativement tendu ; j’avais conscience que la situation pouvait s’envenimer à chaque instant. Le fait de savoir que nous étions en infériorité numérique n’arrangeait évidemment rien. Nous n’étions que deux pour tenter d’endiguer la menace que représentaient ces quatre individus encapuchonnés. S’ils se décidaient à lancer l’assaut, je ne donnais pas ma chère de notre peau. De la mienne en tout cas. J’ignorais de quoi était capable le shinobi masqué, l’audace dont il avait fait preuve signifiait peut-être qu’il se sentait à même de pouvoir tenir tête aux intrus. J’espérais que ses capacités seraient à la hauteur de son cran.

Il échangea quelques mots avec celui qui semblait être le chef du groupe. Visiblement, nous avions raisonné de la même manière. Il était plus sage pour nous de chercher à gagner du temps plutôt que de se jeter tête baissée dans la gueule du loup. Les hommes qui nous faisaient face ne l’entendirent cependant pas de cette oreille.

Tout se passa extrêmement rapidement. L’un d’eux fonça sur le shinobi masquée à une vitesse effarante, tandis que deux autres se placèrent entre moi et mon camarade, obstruant mon champ de vision, et m’empêchant ainsi de lui venir en aide. Je me mis en garder immédiatement. Je répartis mon poids de manière à pouvoir me mouvoir et à esquiver les attaques adverses de manière optimale. Ceux-ci restaient pour l’instant en retrait. J’hésitai quelques instants à leur asséner le premier coup. J’examinai brièvement les environs. Je comptais encore deux ennemis en retrait devant nous. Ils n’attendaient sûrement qu’une ouverture de notre part pour nous prendre par surprise et nous porter un coup fatal. Je carrai la mâchoire, nous étions vraiment en mauvaise posture.

Mes adversaires se tenaient toujours à une distance raisonnable. Je savais qu’il ne suffisait cependant que d’un pas de ma part ou de la leur pour qu’ils soient à portée de mes poings. Je ne pouvais décidemment pas rester sans rien faire. Je m’apprêtais donc à bondir sur eux, lorsqu’une série d’évènements changea la donne de l’affrontement.

Un jeune garçon se présentant comme ninja de Kiri se joint à la scène. Je restai un instant stupéfait devant son visage encore innocent et candide, avant de me rappeler que ma vieille amie Izumi n’était guère plus vieille lorsqu’elle avait commencé sa carrière de ninja. Ce n’était donc pas quelque chose de rare. Mes inquiétudes à son sujet se dissipèrent d’ailleurs très vite puisqu’il lança avec adresse un kunai sur le chef des assaillant qui se jetait sur le kirijin masqué ; contrairement à moi, il n’avait pas hésité un seul instant, il devait déjà posséder une certaine expérience. Dans le même temps, je vis deux autres projectiles fuser sur les deux hommes encapuchonnés qui me faisaient face, tandis qu’un quatrième shinobi se jetait également sur eux. La situation semblait s’être soudainement renversée.

Je devais saisir ma chance. Les deux autres intrus restés en retrait ne pourraient pas contrer toutes nos offensives, c’était l’occasion parfaite pour frapper. Je serais les poings, fis un rapide pas en avant, et entrepris d’asséner à mon adversaire un bref enchaînement de coups de poing. Ce faisant, je fis attention à rester en garde afin d’être en mesure de contrer une éventuelle offensive ennemie.

J’ignorais si mes attaques auraient un effet quelconque sur mon adversaire, mais les renforts que nous avions reçus avaient quelque peu attisé l’espoir qui vacillait quelques instants auparavant au fond de moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] EmptyJeu 22 Déc 2016 - 17:07






La situation tourne rapidement à l’étrange et à l’incompréhensible. Ils sont nombreux à se rassembler, et prêts à mettre leurs corps chétifs en sacrifice pour le bien de ce Village Ninja. Quelle idée saugrenue … . C’est exactement comme il y a déjà quatre ans ; et on en connaît déjà les résultats. Se liguer pour vaincre l’adversaire commun ne s’achèvera qu’avec la défaite des faibles. Et lorsque Sa Majesté donne des Ordres, inutile de tenter de résister, si ce n’est pour connaître un trépas avancé.

La répartition des troupes assure d’isoler le jeune Ingen au centre de l’action ; mais les choses ne resteront pas ainsi éternellement. D’autant plus si les interventions sont aussi nombreuses. A cinq contre cinq, c’est la première fois que Kiri propose une contre-attaque de valeur face à un assaillant encore inconnu et rappelant de bien sombres souvenirs. Il est donc plus que mérité de tester cette défense, et de voir ses capacités – faiblardes – à survivre face aux défis de ce monde !

Le kunaï envoyé en traître par celui qui apparaissait de derrière un groupe de maisons est prestement intercepté par l’une des ombres encerclant le lieu de l’affrontement. Armé d’un simple kunaï, l’homme a bêtement dévié le tir et annulé son potentiel de tracas. Il fait maintenant face au jeune Kaito, prêt à lui faire regretter cette apparition somptueuse mais sans valeur stratégique. Profitant de son armement simple mais efficace, il s’élance déjà pour l’attaquer.

Deux autres étrangers formant l’encerclement reçoivent les senbons secrètement envoyés par le Jisetsu. Les armes pointues s’enfonçant dans le vêtement, les deux silhouettes penchent sur le côté blessé … avant que la forme humaine ne disparaisse sans laisser de traces !! Les lourds vêtements, ayant caché jusqu’au bout l’identité des deux attaquants, retombent lourdement au sol, laissant là un spectacle réduit à huit guerriers, dont un grand nombre bouche bée. S’ils espéraient certainement vaincre leur ennemi, ils ne sont certainement pas prêts à voir ce dernier disparaître sans explication ! A-t-il tout simplement été éliminé ? ou faut-il s’attendre à une nouvelle technique qui les prendra par surprise ?

Le Kangeki ne perd pas non plus son temps. Calme, il a bien analysé la situation et sait qu’il doit profiter au maximum de la positon de ses adversaires et de l’intervention de nouveaux alliés pour agir. Mais sera-ce suffisant ? Face à deux adversaires non identifiés, il commence par se jeter sur l’un des deux afin de lui asséner une série de frappes classiques. Le deuxième par chance est neutralisé par un senbon allié. Sans doute un vain espoir de réduire le nombre de ses adversaires. Futile ! Il en faudra plus que cela. D’ailleurs, l’envahisseur qu’il prend pour cible pare facilement ses assauts, et offre une bonne résistance. Prudence ! car il prend une petite arme blanche et se précipite maintenant sur son adversaire avec une pointe de vitesse, afin de lui infliger des dégâts plus graves. L’équilibre risque fort d’être rétabli par une première perte dans le camp de Kiri !

De son côté, le meneur de la petite troupe n’a pas perdu son objectif de vue. Il fonce sur le principal défenseur qui s’est dressé face à lui. Dans sa charge, il s’élance et tourne soudainement sur lui-même, devenant une véritable toupie géante ! Le senbon qui lui est destiné rebondit et finit sa course au sol, sans avoir fait le moindre effet. Vêtu d’un champ perforant Fûton, il compte bien s’écraser sur la première cible grâce à sa vitesse.

… Tenter de résister aux Ordres de Sa Majesté est vain !




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Masahari
Informations
Grade : Genin
Messages : 39
Rang : C

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] EmptyVen 23 Déc 2016 - 14:16

Tranquillement perché sur une branche d'arbre la tête en bas et un brin de blé dans la bouche, je m'interrogeais sur ce que je pouvais bien faire en cette journée tellement ennuyeuse. J'y pensais sérieusement alors que j'entendis des bruits de pas qui venaient dans ma direction. Ce qui était certain était que la personne qui se rapprochait le faisait en courant. Sans perdre de temps, je relâchais l'emprise exercée par mes jambes sur la branche avant de faire un tour à 1800 et conclure le tout par un atterrissage maitrisé sur les deux pieds. Je regardais droit devant moi en attendant de voir ce qui pouvait arriver aussi bruyamment. Après quelques minutes, je commençais à percevoir la silhouette d'un enfant se dessiner au loin, elle devenait de plus en plus claire, jusqu'à ce que je puisse percevoir totalement petit garçon apeuré. Il m'avait tout l'air d'être en train de fuir quelque chose, je regardais derrière lui, mais rien ne se profilait. J'avançais donc de quelques pas avant de l'interpeller et lui demander ce qu'il fuyait.

éssoufflé, il pointait du doigt la direction du centre - ville en m'expliquant ce qu'il s'y passait. Je lui demandais vers où il s'enfuyait et il m'expliqua qu'il était en train de retourner chez lui. Lui confiant ma gourde d'eau, je lui demandais de continuer tandis que moi, je pris immédiatement la direction du centre-ville. Je faisais le chemin à pied profitant de quelques toits de maisons lorsqu'il y en avit possibilité. Je n'étais à présent plus qu'à quelques mètres de ma destination, mais je pouvais toutefois déjà sentir l'agitation inhabituelle qui s'y tenait. Une fois sur place, avant même que je n'ai à observer de plus près les personnes présentes, mon attention fut directement attiré par les hommes en noir qui ne nous voulaient clairement pas du bien et en repensant à ce que le petit garçon de toute à l'heure m'avait dit, plus de doute, ce sont mes adversaires. Ayant déjà repéré les méchants, je regardais autour de moi une nouvelle fois afin de repérer mes alliés, ce serait de la pure folie de lancer l'offensive tout seul, même s'il n'y avait que trois adversaires.

Juste après que j'eus repéré mes alliés, l'un des hommes en noir se mit à tournoyer sur lui-même, chargeant dans la direction d'un allié en parlant d'ordres de sa majesté et avant lui deux autres avaient déjà pris d'assaut des kirijins. À moi de voir de quel côté intervenir. N'ayant pas trop de repères, vu que je ne connaissais absolument personne sur les lieux, je tentais de me fier à leurs visages pour retrouver celui qui aurait le plus besoin d'aide. Trouvé, le petit au cheveux marron m'a l'air gars qui aura sacrément du mal, du moins comparé aux autres. Faisant un grand bond la direction de la chose qui chargeait vers lui, je lui lançais un coup de pied vers la face en espérant lui faire de gros dégâts.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki Tôta
Informations
Grade : Genin
Messages : 110
Rang : B

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] EmptyLun 26 Déc 2016 - 13:01


Bien que je n’avais pas espéré grand-chose de ce lancé de kunaï, je fus tout de même déçu de voir quelqu’un le dévier. Du coin de l’œil, j’avais pu aussi apercevoir un autre allié se présenter et attaquer deux de nos adversaires. J’eus un hoquet de surprise en voyant les deux formes disparaître, ne laissant derrière eux que leurs vêtements. Qu’avait-il bien pu se passer ?

Je n’eus cependant pas le temps de m’attarder sur la question, puisque les inconnus ignorèrent totalement mes propos, rudes comme ils étaient ! Punaise, était-ce trop demandé de se présenter ? De plus, celui qui avait bloqué mon attaque s’élançait vers moi, un kunaï à la main. Et zut ! Moi qui voulait faire preuve de diplomatie, voilà qu’on me coupait l’herbe sous le pied !

Je regagnai pourtant mon sérieux et sorti un nouveau kunaï de ma poche, m’apprêtant à parer l’attaque de mon adversaire. Ma main trembla un peu. C’était la première fois que je me retrouvais dans une situation aussi cruciale et dangereuse, et cela me stressait. Déterminé, je resserrais mon emprise sur mon arme, et me plaçais bien sur mes appuis, afin de recevoir du mieux que je pouvais cette attaque.

Cependant, avant que mon adversaire ne parvienne jusqu’à moi, un nouvel allié arriva en visant la tête de l’inconnu d’un coup de pied. Profitant de cette diversion, je courrai aussi vers l’assaillant, et visais le genou de celui-ci avec mon kunaï, afin de l’immobiliser ne serait-ce qu’un peu. En me baissant un peu, j’allongeai le bras d’un mouvement vif pour lui planter le kunaï dans son articulation.

Il avait beau attaquer notre village, et ne pas retenir ses coups, je n’étais pas le genre de personne à user de violence volontairement. Même si j’étais attaqué. Du coup, ce n’étais pas moi qui allait essayer de porter un coup mortel à un adversaire. De plus, si nous parvenions à en capturer un, nous pourrions sans doute l’interroger pour savoir qui était cette « Majesté ». Même si j’avais peu d’espoir, puisque les assaillants touchés par les senbons avaient disparus sans laisser de traces.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tôhatsu Jun
Informations
Grade : Aspirant
Messages : 25
Rang : C

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] EmptyMer 28 Déc 2016 - 16:39

La situation avait rapidement évolué, mais le Tôhatsu, toujours perché sur son toit, n'était qu'un observateur. Une jambe pliée vers son torse, sur laquelle il s'était accoudé, ses longs cheveux tressés d'eux-mêmes formaient une écharpe des moins chaudes. En fait, là était son problème. Dès lors que l'hiver pointerait son nez, Jun aurait du mal à supporter la neige et le froid dans l'état des choses, aussi borné pouvait-il être. Incapable de vivre entre quatre murs, on le retrouverait bientôt enseveli sous la neige, figé, sûrement en position fœtale. Un futur que préférait le jeune voleur évité à tous prix.

Kiri la Douce pouvait être fière de ses valeureux guerriers, car tous se rameutèrent afin de repousser l'envahisseur. Ce n'était cependant pas la première fois que Jun était témoin d'un tel spectacle, ayant vu débarqué tout jeune encore les troupes de l'Empire en Kusa no Kuni. Un vague sentiment de peur emplie Jun, lorsque deux des Ordres succombèrent aux attaques et disparurent sans plus d'explication, leurs grands manteaux blancs et leurs masques s'échouant au sol. Des clones, peut-être, Jun avait déjà eu affaire à cette technique. L'un de ses cousins, d'ailleurs, parvenait à en créer grâce à ses cheveux. Une technique que n'avait jamais su maîtriser le jeune roublard...

Le vent monta, d'au-delà des remparts, pour s'engouffrer en Kiri et balayer ses toits. Si les protagonistes au sol ne sentirent rien, la brise fit frisonner le voleur, qui se déconcentra assez pour perdre pied. Il roula sur le toit et tomba durement au sol, la face première. Il se redressa, se massant avec la paume son nez endolori.

    * Mais qu'avons-nous là... * fut surpris le voleur lorsque son pied rencontra un manteau laissé au sol.

Il le prit dans ses mains et le porta à sa figure. Aussitôt, il senti la chaleur du tissu irradiée et un sourire niais apparu sur son visage. Une idée venait de germer en sa tête ! Mais il devait avoir plus de manteaux. Son regard changea subitement pour une expression plus espiègle.

En bon roublard, il attaquerait l'un des derniers adversaires, afin de les défaire. Jun sut instinctivement vers qui foncé et un manteau sous le bras, serait un adversaire des plus fourbes ! Sa stratégie ? Aveugler l'adversaire puis le faire trébucher ! Jun-sama-aux-cheveux-soyeux était un combattant émérite !

Résumé 1:
 
    « ROUBLARD NO JUTSU : LA VESTE DE JUN-SAMA-AUX-CHEVEUX-SOURNOIS !!! » cria le voleur alors qu'il fonçait dans le dos de son adversaire.

D'un geste vif, il empoigna solidement le manteau et le lança vers l'Ordre. Dans le même mouvement, il s'élança dans les jambes de son adversaire, afin de le tacler au sol.

    « CES MANTEAUX SONT À MOI-HAHAHAHAHAHAHAHA!!! »


Résumé 2:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kangeki Miura
Informations
Grade : Genin
Messages : 15
Rang : C

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] EmptyMer 28 Déc 2016 - 22:26

Les projectiles et les coups fusaient de toutes parts. J’essayais de rester concentré sur mon adversaire car je savais que la moindre seconde d’inattention de ma part pourrait se révéler mortelle. Toutefois, je devais également m’assurer de garder un œil sur les autres protagonistes de la scène. La confusion régnait désormais autour de moi. A ce chaos ambiant s’ajouta ma stupéfaction lorsque les senbons lancés par l’un des shinobis de kiri atteignirent leurs cibles qui s’évaporèrent dans un nuage de poussière. J’ignorais s’ils avaient usé d’une technique qui m’était inconnue pour se téléporter ou s’il ne s’agissait que de simples clones. Je décidai de laisser ces considérations pour plus tard, je n’avais pas le temps de m’y appesantir présentement. Tout ce que je savais c’est que puisque deux de nos adversaires étaient littéralement partis en fumée, nous disposions désormais d’un certain avantage numérique.

Ce constat encourageant ne devait cependant pas me faire perdre de vue le fait que j’étais toujours aux prises avec mon propre adversaire. Ce-dernier avait d’ailleurs réussi à esquiver les coups que j’avais tant bien que mal tenté de lui asséner. C’était assez gênant à reconnaître mais mes capacités de combattant étaient loin d’être des plus développées, et je disposais d’un arsenal de techniques aussi réduit que basique. En dépit de cela, il était désormais trop tard pour reculer et il me faudrait faire face à mon opposant avec le peu dont je disposais.

La contre-attaque ennemie ne tarda pas. Saisissant un kunai, mon adversaire se jeta sur moi à une vitesse impressionnante. Bien campé sur mes appuis et préparé à toute éventualité, je parvins cependant à éviter l’assaut adverse en bondissant en arrière. Je m’apprêtai à charger à mon tour lorsque des éclats de voix me parvinrent. La seule chose que j’eus le temps de distinguer fut une crinière de jais, fonçant dans le dos de mon adversaire. Malgré cette entrée fracassante, la tactique de mon nouvel allié se révéla plutôt intéressante. Lançant sur l’assaillant encapuchonné un manteau qu’il avait ramassé, il se jeta ensuite sur le sol dans une tentative de tacler l’intrus.

C’était l’occasion ou jamais de frapper. La vue de mon adversaire était désormais altérée, et son attention étant sûrement retenue par le dénommé Jun, je disposais d’une opportunité parfaite pour attaquer à mon tour. Je chargeai l’homme en face de moi aussi rapidement que je pus et entrepris de lui asséner un coup au visage, espérant cette fois-ci faire mouche.

- T’auras bien mérité ces manteaux, lançai-je à Jun-Aux-Cheveux-Sournois, tandis que je prenais garde à ne pas l’écraser alors que je m’approchais rapidement de ma cible.

Effectivement, son intervention allait certainement nous permettre de venir à bout du soldat de « Sa Majesté ». C’était peut-être inconsidéré de ma part, mais le fait de voir tous ces shinobis de Kiri combattre intervenir chacun à leur tour m’avait donné l’espoir que nous pourrions peut-être triompher de ces individus, même si, dans le feu de l’action, je ne parvenais pas à voir ce qu’il était advenu du jeune garçon ni de l’homme masqué que j’avais aperçus plutôt.

A tort ou à raison, j’étais cependant relativement confiant sur l’issue de mon combat face à cet individu encapuchonné. L’aide inattendue de Jun m’avait fourni l’ouverture dont j’avais besoin. Si nous parvenions à mettre cet ennemi hors d’état de nuire, nous devrions être en mesure de nous débarrasser des autres intrus restants sans trop de mal.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] EmptyDim 15 Jan 2017 - 12:31





Les stratégies de chaque petit groupe sont aussi originales qu’inattendues ! Et très rapidement, la situation s’inverse. C’est avant tout grâce à la réactivité des plus jeunes que les assaillants sont rapidement débordés, et ne parviennent pas à analyser la situation correctement. En travaillant ensemble et en se préoccupant avant tout de l’adversaire en face d’eux, ils parviennent à prendre le dessus, et à faire du dégât tout en restant simple ! Ajoutons à cela des méthodes pour le moins peu orthodoxes, et on a les ingrédients d’une bonne recette au n’importe quoi dont les effets ne peuvent être que dévastateurs !

L’intervention surprise du Samui ne porte pas ses fruits. Son arrivée est certes discrète, mais le jeune homme n’est pas encore une Ombre. Son coup est bloqué, mais il déstabilise la folle course de l’attaquant mystère ! Ce qui joue en faveur du Yamamoto qui coordonne rapidement ses mouvements. Equipé d’un kunaï, le jeune homme vise directement le genou, certainement afin de contrôler les déplacements de l’ennemi. Mais au moment de frapper … son arme traverse le muscle, et le vêtement lourd qui dissimulait l’identité de l‘agresseur s’affaisse sur lui. Le lourd manteau est vide ! Et comme ses comparses, le combattant inconnu s’est volatilisé … .

Ne revenons pas sur la stratégie sans nom si ce n’est trop pompeux de Jun Tôhatsu qui permet à Miura Kangeki d’effectuer sa charge. Même phénomène incompréhensible ! En un rien de temps, l’ennemi se métamorphose en poudre blanche, en vent et en fantôme, hors de portée des attaques des jeunes mais inoffensifs.

Dans ce brouhaha, seule l’attaque puissante du Leader, s’écrasant lourdement sur la poitine de Igen, semble donner encore un peu d’espoir au camp de Sa Majesté. Le malheureux Genin est envoyé valser, et va s’aplatir contre un mur, dans un amas de débris et de bruit sourd. Se redressant après sa technique, l’individu se doit de faire le constat. Il est maintenant seul face à ces énergumènes. Lamentables merdeux, si vous pensez seulement pouvoir lutter contre Sa Majesté avec un peu d’audace et peu de jugeote, il est plus que temps que la cruauté de ce monde vous rattrape !

… Vous vous êtes débarrassés de mes Ordres ?! Très bien ! Venez donc vous frotter à la réalité de la Vie, désormais ! Car je suis les Ordres de Sa Majesté, et vous serez tous anéantis, car tel est son désir !!





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki Tôta
Informations
Grade : Genin
Messages : 110
Rang : B

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] EmptyLun 16 Jan 2017 - 10:35


Je vis à peine que l’attaque de l’intervenant surprise n’avait fait qu’être bloquée, et parvins tout de même à porter mon coup. Sauf que, à ma grande surprise, je trébuchai, alors que mon kunai ne rencontrait que de l’air et qu’un lourd manteau s’affaissait sur moi. L’assaillant avait tout simplement disparu !

Je me relevai rapidement pour regarder autour de moi, histoire de vérifier qu’il ne s’agissait pas d’une substitution, mais quand je vis que tous les autres opposants à part le leader avaient disparus de la même manière, j’en vins à la conclusion qu’il avait bel et bien disparu.

Je fronçai des sourcils devant cet événement incompréhensible, avant de me tourner vers le leader qui avait pris la parole. Je pus voir que son précédent adversaire avait été envoyé dans un mur. Que faire ? Me porter au secours de mon camarade qui semblait en avoir bien besoin, ou m’attaquer à notre dernier adversaire ? Ma jambe tressautait, alors que je réfléchissais à ce que je devais faire. Mon instinct de médic me poussait à opter pour la première solution. Sauf que le dernier ennemi semblait puissant. On ne saurait pas de trop à tous l’attaquer d’un coup. Surtout qu’il n’avait esquissé aucun geste pour nous mettre à terre, nous donnant l’avantage de l’attaque.

Au final, je retournai ma pleine attention sur notre adversaire le plus dangereux, et décidai que je m’occuperai de notre camarade une fois que l’on se serait débarrassé de l’assaillant. Je lui offris d’ailleurs un sourire confiant.

- Vous en avez pas marre de rabattre votre Majesté ? Vous voyez qu’on est capable d’éliminer vos sbires, et maintenant, nous sommes à quatre contre un ! Vous n’avez plus aucune chance ! Et on va vous le prouver !

Ces paroles dites, je formai une première séquence de mudras, et un poing de terre se souleva du sol, visant le torse de l’ennemi. Mais je n’avais pas terminé ! Une fois cela fait, j’exécutai une nouvelle séquence, et cette fois, c’était carrément un gros boulet de terre que je soulevai du sol et qui fonça directement sur l’ennemi. J’étais pratiquement sûr qu’au moins une de mes attaques allait fonctionner, raison pour laquelle j’arborai toujours mon sourire confiant. Surtout que même si elles échouaient, elles distrairaient assez l’ennemi pour que mes camarades portent aussi leurs attaques.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty
Message(#) Sujet: Re: Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Comment renaître de ses cendres [Partie 2] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Comment renaître de ses cendres [Partie 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-