N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Un premier pas vers la rédemption.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
Yamada Kioshi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Un premier pas vers la rédemption. Empty
Message(#) Sujet: Un premier pas vers la rédemption. Un premier pas vers la rédemption. EmptyDim 16 Oct 2016 - 13:23

    Finalement, le processus dura une journée entière. Le temps que mes clones se rendent à Konoha, qu’ils y échangent des banalités et autres paroles, et qu’ils reviennent avec Yamada Arashi. Il y avait malgré tout quelques originalités et des imprévus. D’abord, j’eus droit à mon entrevue avec Yogan Yusei, l’homme qui avait capturé mon oncle. Mais acceptera-t-il vraiment ma proposition ? Aura-t-il le courage pour aller jusqu’au bout ? Cependant, que Kawaguchi Tsukiko se retrouve là-bas en tant que captive de qualité… Mon élève ! Mais surtout le Seigneur de Kaze. Que faisait donc Suna ? Ils ont une armée et ne bougent pas, alors que j’obtiens des résultats ? C’est bien qu’ils n’y mettent pas assez du leur ! Ou qu’ils ne comptent pas vraiment se battre contre Konoha ? Ils abandonneraient les leurs ? Un chef de clan et leur Seigneur ?

    Il était grand temps que je retourne au foyer. Suna, voire Kaze semblait avoir changé. Et pas forcément en bien… Il faudra que je remette les pendules à l’heure. Et Arashi était mon ticket d’entrée pour retourner chez moi.

    Il fut amené à moi par mes rares clones restants. Les autres s’étaient volatilisés à diverses occasions pour m’apporter rapidement les nouvelles informations. Comme lorsqu’ils avaient vu Tsukiko à Konoha par exemple…

    Une longue route nous attendait : je ne me trouvais pas à l’Ouest de Hi no Kuni, et je ne comptais pas traverser leur terre directement, même s’ils m’y autorisaient, au cas où ils changeraient d’avis à mi-parcours. Nous devions donc contourner leur pays en passant par Taki, Tsuchi et enfin Tori no Kuni. Trois pays de l’Empire. J’envoyais une lettre à Kakeshuou par le moyen dont nous avions convenu pour l’en informer. Ainsi, ma présence était tolérée selon notre accord.

    Si tout se passait bien, nous atteindrons la frontière de Kaze no Kuni dans deux semaines. Trois tout au plus.

    « N’oublie pas, mon oncle, tu ne peux plus prendre part aux batailles de cette guerre. C’est l’accord que j’ai concédé pour qu’ils te libèrent… Mais rien ne t’empêche de participer à son organisation ou en arrière ligne… A moins que tu ne préfères rejoindre les nôtres dans le désert et non à Suna même ? D’ailleurs, peux-tu me raconter comme ça se passe à Suna, depuis mon départ ? »

    Une tente montée, la nuit tombée, nous voilà assis autour d’un petit feu de camp. Faiblement vêtus mais immunisés au froid. Un peu comme à la vieille époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Un premier pas vers la rédemption. Empty
Message(#) Sujet: Re: Un premier pas vers la rédemption. Un premier pas vers la rédemption. EmptyMar 18 Oct 2016 - 11:33

Au même moment à quelques mètres de là ... Venait de s'activer une balise contenant un esprit Mamoru. Le Pays des Cascades était en effet rempli du même genre de balises sur tout son territoire depuis quelques mois déjà. Ces dernières garantissaient un système de surveillance en temps réel sans nécessairement être présent sur les lieux. Le sceau agissait telle une sonde capable de détecter les sources de chakra et ne s'activait que lorsqu'il ressentait la présence de l'une d'elle à proximité. Bien sûr, le système avait été crée de telle sorte à permettre au Temple d'Ao' de recevoir ces informations directement.

Une salle avait été mise à la disposition de quelques hommes chargés de la surveillance. Ces derniers n'avaient qu'à regarder un grand panneau électrique dont les diodes devenaient rouges lorsqu'une balise venait à s'activer. Ce tableau recensait les grandes régions de Taki et affichait très clairement l'emplacement de chaque balise qu'avait placée Kaya et Aoni. Il s'agissait de la première fois que l'une d'elles s'activait depuis. Une occasion ici rêvé de voir à quel point ce système pouvait être fiable et performant...

L'un des gardes se dirigea donc vers le bureau du Seigneur de Guerre Hoheinheim afin de l'en informer. Celui-ci ne tarda pas dés lors à quitter son siège afin de partir vérifier l'information par lui même. En arrivant dans la salle d'observation, ce dernier pu effectivement remarqué la lueur rougeâtre de l'une des diodes. Celle-ci restait au beau fixe et témoignait certainement de l'immobilité de la source de chakra.

Van ~ " Bien je vais aller y faire un tour par moi même. Contactez moi si ils venaient à se déplacer. "

~ ~
~

Hoheinheim réapparut une heure plus tard aux abords de la position de la balise. Il était en train de sortir d'un tronc d'arbre dans lequel était dissimulé l'une des nombreuses sorties du Shin'en no hakunaishō. Il s'agissait d'un gigantesque réseau souterrain qui parcourait l'intégralité du Pays des Cascades et qui ramenait toutes les galeries jusqu'au Temple d'Ao". Le Trentenaire n'avait pas choisi par hasard l'emplacement de son Temple. Car aujourd'hui, celui-ci lui permettait de parcourir la plupart des distances le séparant de ses villes, en un temps record.

Afin de revenir à la situation présente, le Lumineux se servit de deux camouflages ainsi que d'une technique de détection. Celui-ci espérait suffisamment s'approcher de la position des intrus sans se faire voir, afin de les observer dans un premier temps. Sa curiosité faisait parti intégrante de la personnalité peu commune du Trentenaire. C'est donc dans le but de pleinement la satisfaire qu'il se retrouvait à une dizaine de mètre du feu de camp, les yeux rivés sur les deux étrangers en train de tranquillement discuter.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Yamada Tetsui
Informations
Grade : Jônin
Messages : 763
Rang : A

Un premier pas vers la rédemption. Empty
Message(#) Sujet: Re: Un premier pas vers la rédemption. Un premier pas vers la rédemption. EmptySam 22 Oct 2016 - 17:55


Un premier pas vers la rédemption. 493411yamadaarashi150
PNJ joué : Yamada Arashi

Yamada Arashi était bel et bien libéré. Le cercle familial était venu à son secours en la personne de Yamada Kioshi, son neveu et ancien chef du clan à sa place. Le temps avait été long en tant que prisonnier de guerre du village de la feuille, loin des siens et de son pays. Qu'étaient devenus les Yamada depuis ? Et son fils ? Peut-être avait-il prit la relève le temps de...

La libération s'était achevée après la discussion entre Kioshi et le Yôgan qui avait vaincu Arashi aidé par d'autres konohajins. La guerre ne connaissait pas l'honneur. Il fallait dire que s'il était reconnaissant d'être libéré au final, le blond n'oublierait jamais sa captivité. Bien que ne le sachant pas il avait purement oublié les épisodes d'interrogatoires avec les agents Yamanaka : il ne savait pas non plus que ces derniers avaient deviné pour Tetsui et son gène. Pour le reste, il aurait toujours une dent contre le clan Yôgan, et contre Konoha. C'était ravivé comme du temps où sa femme, Nako, avait péri de leurs mains et sur leurs terres.

Du côté de Suna, il avait aussi compris que rien n'avait été fait pour lui venir en aide d'une quelconque manière. Des négociations ? Une mission de sauvetage ? Rien ne semblait avoir été fait. Alors la conclusion était que le Kazekage n'assurait pas un cachou ou se fichait d'un « chef » de clan Yamada. Où étaient la considération pour les fidèles soldats et vétérans du village du Sable hein ? Une once de déception et même un peu de rancoeur se trouvaient en Arashi quand il pensait à tout cela. Pourtant il savait combien la situation était délicate, mais quand même. Il n'y avait qu'à voir, Kioshi était là lui. Le clan pour le clan. Yamada. Les soleils sont liés les uns aux autres, et encore plus au sein d'une même famille. C'était à croire qu'on ne pouvait compter que sur le clan.

Le chemin du retour allait être long jusqu'à Suna et les deux compères passèrent par Taki no Kuni.
Piqûre de rappel de la part du Rokudaime Kazekage envers son oncle : il ne pouvait plus prendre part aux batailles. Alors que la tente était montée et que la nuit était tombée, l'heure était à la discussion.

« Ne plus prendre part aux batailles envers Konoha ? Bien... De toute façon peu importe ce qu'à pu te dire le Yôgan dans son récit. Je n'étais pas le plus offensif, et si j'ai une dent certaine envers Konoha aujourd'hui, eux me semblent très patriotes envers leur village. »

Silence, et sourire amical de la part d'Arashi :

« Il n'y a pas qu'un seul soleil... n'est-ce pas ? » demanda-t-il à son neveu pour affirmer la chose.

Ce diction était plus que vrai aujourd'hui. Un « soleil » en avait aidé un autre, et dans ce monde peu de clans pouvaient se targuer d'apporter autant d'importance à la famille, même avec des paramètres compliqués.

« Nous devons rentrer à Suna avant, les nôtres doivent m'y attendre ainsi que Tetsui. Depuis ton départ... Yamuro ton élève s'est révélé être un dirigeant contraire à sa vision de paix. »

L'oncle commença à en parler comme ça puis continua ensuite à raconter certaines choses à Kioshi pour qu'il ait une meilleure vision de l'état actuel de Suna. Concernant le gène donné à Tetsui il n'avait rien dit pour le moment.

« Et toi ? Comment as-tu eu vent de ma capture ? »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Yamada Kioshi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Un premier pas vers la rédemption. Empty
Message(#) Sujet: Re: Un premier pas vers la rédemption. Un premier pas vers la rédemption. EmptySam 22 Oct 2016 - 20:13

    « Il n’y a pas qu’un seul soleil, en effet. Mais notre clan semble illuminer de moins en moins. Je crains qu’il ne faille leur rappeler nos traditions. Ils se sédentarisent et s’attachent trop aux us de Suna. A moins qu’ils ne soient pas parvenus à faire suffisamment pression pour pousser le Kazekage à agir ? Tu es un chef de clan pourtant.
    Mais je sens de la rancune envers les tiens dans tes propos. N’oublie pas : un idéal de paix peut parfois passer par la violence. S’il l’on cherche la paix, c’est bien qu’il y a une guerre. Peut-être était-ce une étape pour lui, afin d’atteindre son but ? Je prône moi aussi la paix, et pourtant j’ai abandonné mon village. Que dis-tu de ça ? »


    Une manière subtil d’amener le sujet sur ma personne afin de récolter son avis, et par la même celle des Yamada me concernant.

    « Hélas, je crains qu’ils ne t’attendent pas. Comment le pourraient-ils ? Ils ne sont pas au courant de ta libération. Et je ne souhaite pas risquer d’envoyer un message qui pourrait être intercepté à ce sujet. Dois-je te rappeler que je suis encore un traître pour notre pays ?
    Mais pourquoi as-tu dit que Kibõ est contraire à sa vision de paix ? Uniquement pour la guerre en cours, ou y a-t-il eu autre chose ? J’ai entendu parler de ta capture par divers bruits, qui furent confirmés par une lettre que j’avais envoyée à Suna. Je les avais avertis d’une future tentative de libération de ma part, afin de peut-être joindre nos efforts. Toshiro Ogami m’a simplement enjoint de viser des zones stratégiques par la même occasion, mais je n’ai eu aucun renfort de leur part… »


    Il y a dix minutes, j’avais scanné les environs et n’avais trouvé personne, ou aucun danger immédiat. Il y avait donc encore une vingtaine de minutes avant ma prochaine vérification. Comme nous avions quitté les terres de Konoha que depuis peu, je préférais prendre mes précautions dans le cas où ils changeraient d’avis et souhaiteraient récupérer Arashi.

    « Ca fait du bien de pouvoir reparler à l’un des miens… Mais j’ai malgré tout une question délicate. Me laisseras-tu t’examiner ? J’ai dû agir rapidement aux portes de Konoha, mais je préférerais faire une analyse un peu plus poussée dans le cas où un Yamanaka t’aurait envoûté afin que tu leur serves d’espion une fois à Suna. Et il me faut également vérifier que tu n’aies aucun sceau ou insecte sur toi, ou dissimulés sous ta peau. Ne t’inquiète pas, je n’ai pas besoin de t’autopsier pour le voir. Mais ça va prendre un peu de temps, et il faudrait que tu ôtes tes vêtements. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Un premier pas vers la rédemption. Empty
Message(#) Sujet: Re: Un premier pas vers la rédemption. Un premier pas vers la rédemption. EmptyDim 23 Oct 2016 - 0:14

Toujours bien dissimulé derrière ses camouflages, Hoheinheim était maintenant suffisamment proche des deux inconnus pour entendre ce qu'ils disaient. Il y était question des Yôgan, de Suna mais aussi de Konoha. L'un d'eux était un chef clanique de Suna et connaissait Kibô, l'actuel Kazekage. Cet homme était celui qui avait rendu possible la formation au Kugutsu de Van, du temps où il n'était encore que le second du Pays du vent. Grâce à cela, le Trentenaire pouvait se targuer aujourd'hui de maîtriser cet art aussi bien qu'un marionnettiste du sable... Si ce n'était plus... En effet ses recherches l'avait jusqu'ici mener à s'intéresser à la transformation humaine et à procéder à quelques expérimentations productives... Le Lumineux s'en était ainsi retrouvé à un niveau au dessus du simple Kugutsu lambda.

Mais là n'était pas le plus intéressant de la conversation. Les deux hommes étaient originaires de Suna et cherchaient vraisemblablement à regagner leur Pays afin de fuir Konoha. Il avait été question d'une libération précipitée lors de laquelle Suna n'avait apparemment pas participer. A croire que ce clan du "Soleil" tel qu'il n'arrêtait pas de l'appelé, ne faisait clairement plus parti des bonnes grâces de leur village...
En y prêtant davantage d'attention, Hoheinheim tenta de reconnaître l'homme blonds qui se trouvait le plus face à lui. Sans parvenir à se rappeler, Van était à présent persuadé d'avoir déjà vu cet homme. Malheureusement la pénombre de la nuit et en dépit du peu de lumière que pouvait lui apporté le feu de fortune, Van ne parvint pas à se remémorer exactement de l'occasion lors de laquelle il l'avait vu. Il ne connaissait pas non plus les raisons qui avaient poussé l'ancien Kazekage Kioshi à se détourner de son rôle à Suna. Ni le fait qu'il ait pu être considéré comme un traître par son peuple... Peut être finirait-il par se rappeler un peu plus tard qu'il l'avait vu lors de la nomination de Kawagushi Tsukiko au titre de cheffe de clan...

Van ~ " Et bien messieurs, permettez moi de vous dire, que votre situation me parait bien délicate. "

Surgissant des ténèbres à quelques mètres seulement de leur position, Van redressa ses lunettes alors qu'il était en train de dissiper toutes ses techniques de dissimulation. Il n'était plus utile selon lui de se cacher maintenant qu'il connaissait la raison de leur présence. Puisqu'ils fuyaient et cherchaient à se cacher, aucun d'eux ne tiendrait à attirer de trop l'attention en engageant un combat. Van n'était quant à lui pas du genre à lancer la première pierre. Bien plus habilité à entretenir de bons rapports avec les hommes puissants de ce monde, il se dit que l'occasion ici était trop alléchante de se voir devenir l'un des sauveurs, de l'un des chef de clan de Suna.

Van ~ " Vous devez être un puissant shinobi pour parvenir seul, à dérober un prisonnier aux portes de Konoha et à en revenir vivant. " Adressa-t-il au blond. " Et vous suffisamment important pour qu'un homme si puissant s'en donne la peine. " Cette fois l'autre. " Je salue votre exploit. Sincèrement. " Fit-il en abaissant légèrement sa tête à l'intention du premier, avant de la redresser. " Néanmoins il me plait de croire que les "rencontres" ne sont jamais seulement dû au fruit du hasard... Mon nom est Hoheinheim Van. Onshi de l'Empire et Seigneur de Guerre de Taki no kuni. Vous disiez toute à l'heure que Suna vous considérait comme un traître... Soit cela vous regarde et je ne chercherai pas à en entendre la raison. Sachez cependant qu'il me serait bien aisé de faire conduire cet homme à Suna si vous le vouliez. En repartant seul vers le Sud, vous pourriez brouiller les pistes de vos poursuivants tout en vous assurant de ne pas retourner jusqu'à Suna pour revoir les vôtres. "

Une main sur le torse, Van s'efforçait de se donner un air bienveillant comme il en avait si bien l'habitude. Malgré ses apparences, cet homme était en réalité une personnalité respectée au sein de l'Empire. Ses penchants pour les expériences et autres découvertes scientifiques n'étaient connues que par une poignée de personnes seulement au Shukaï. Une part de ténèbres était tapis dans l'apparat qu'il se donnait, mais cela aucun des deux étrangers n'était censé le savoir ni même le percevoir...

Le Trentenaire souriait à présent, persuadé que sa proposition donnerait tout de même matière à réfléchir. Il s'était finalement bien vite rattrapé de son intrusion peu scrupuleuse en daignant se présenter de façon courtoise. Il ne cherchait pas à envenimer la situation ni à défier qui que ce soit. Son désir était plus sournois et bien plus avide de créer la dépendance. Il serait bien facile pour lui de venir en aide à ces deux hommes en échange d'une contrepartie plus tard. Bien sûr ces derniers pourraient très probablement décliner l'offre que leur ferait Hoheinheim, auquel cas ce dernier tint tout de même à ajouter cette précision...

Van ~ " Réfléchissez messieurs, car si nous ne sommes pas ici pour négocier alors je vous demanderai de quitter mes terres sur le champ. Je ne prendrais pas le risque que Konoha vienne fouiner par ici pour vos beaux yeux et ce en dépit de notre alliance avec Suna. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Yamada Tetsui
Informations
Grade : Jônin
Messages : 763
Rang : A

Un premier pas vers la rédemption. Empty
Message(#) Sujet: Re: Un premier pas vers la rédemption. Un premier pas vers la rédemption. EmptyMer 26 Oct 2016 - 21:42

Un premier pas vers la rédemption. 834170yamadaarashipost
PNJ joué : Yamada Arashi

« De la rancoeur ? Hum, disons que je l'ai mauvaise que Suna n'ait rien fait, rien tenté pour entamer des pour-parler avec Konoha. Et il est vrai que la paix ne s'atteint pas en claquant des doigts. Il n'empêche que, je ne sais pas... Maintenant je me dis que Konoha est peut-être un village pire que le Suna qui cause une guerre. Un souvenir s'est ravivé tu sais : Nako... morte au combat sur les terres Konojins et de leurs mains. J'ai eu tout le temps d'y repenser pendant ma captivité. Elle était ta tante... »

Sur le sujet de leur retour à Suna, et la suite de la conversation :

«Tu as raison, ne risquons rien et allons-y prudemment. Tu comptes m'y ramener c'est ça ? Si oui sache que je plaiderai ta cause pour un possible retour à l'amiable. Mais avant ça j'ai besoin de savoir la vérité sur les actes que tu dis avoir commis...  »

On parlait bien évidemment de Suna. Arashi se permit un léger doute sur son neveu, pas par méchanceté mais parce qu'il rappelait lui-même avoir trahi Suna. Pourtant aujourd'hui il était loin d'avoir trahi son clan en venant sauver l'un des siens, et ce malgré son statut de Kazekage déchu. Yamada Kioshi était toujours là.

« Peux-tu au moins le dire à ton vieil oncle ? Personne ne le saura si tel est ton souhait. Je sais garder un secret. Ils n'ont rien envoyé pour me sauver, et tu as fais mieux qu'eux, tout seul. Je te dois au moins ça. Et j'ose espérer que le clan a toujours sa place à Suna... Nous verrons. »

Par la suite, l'Oncle donna son autorisation au Neveu pour l'examiner médicalement. Mais il n'eut pas le temps de retirer l'un de ses vêtement qu'un homme se montra en s'adressant à eux. Les lieux étaient donc occupés... Effectivement le Yamada n'avait pas pris la peine d'user de sa sensorialité pour vérifier la présence de quelqu'un, pour tout dire, il était trop fatigué encore et s'habituait tout juste à sentir de nouveau l'air frais sur son visage.
Son visage était pourtant à la méfiance envers le nouvel arrivant, mais son ton neutre et affirmé. L'homme semblait être d'ici, et les deux yamada foulaient son territoire. Pour cette simple raison, et en tant qu'homme ayant tout juste retrouvé la liberté, Arashi était déjà dans une optique d'éviter tout ennui. Attirer l'attention était la dernière chose qu'il voulait. Il écouta donc l'individu s'annoncer, dire ce qu'il avait à dire, avant de dire quelque chose :

« Sachez que vous venez d'interrompre une discussion de famille, seigneur. Et qu'il n'y a pas d'ordre d'importance entre lui et moi. Son statut vis à vis de Suna me regarde, si vous voyez ce que je veux dire. Enchanté tout de même, je m'appelle Yamada Arashi. »

Arashi souriait brièvement. Il n'avait pas dit ça méchamment, mais juste à titre informationnel.

« Quant à Konoha... »

Il tourna son regarde vers son neveu qui saurait mieux répondre que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Yamada Kioshi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Un premier pas vers la rédemption. Empty
Message(#) Sujet: Re: Un premier pas vers la rédemption. Un premier pas vers la rédemption. EmptyJeu 27 Oct 2016 - 1:59

    Yamada Nako. Oui, je connaissais bien le nom de ma tente, ainsi que son obsession pour mon cousin Tetsui. Il était persuadé qu’on lui dissimulait des informations concernant les circonstances de sa mort. Alors, quand j’étais le dirigeant du Kakumeigun, l’unité spéciale de Suna, j’avais fouillé un peu les archives. Tetsui le savait, car je lui avais dit lui communiquer l’information quand je le penserais prêt.

    Peut-être l’est-il aujourd’hui ?

    En tout cas, il était certain que la captivité de mon oncle n’avait pas été de tout repos. Devais-je défendre Suna ? Je ne le pouvais, ignorant leur situation. Mais il était étrange, en effet, que la capture d’un chef de clan ait suscité si peu d’actions de leur part. Et le kidnapping de Tsukiko, Seigneur de Kaze, moins encore…

    Evidemment, Arashi posa la question fatidique : la vérité sur les actes que j’avais commis. Ma désertion parlait d’elle-même. Mais j’avais également avoué être l’auteur du trépas d’Habashi Zanshi, Ombre du Vent avant moi. Elle fut aussi ma compagne, qui me nomma chef du Kakumeigun à cette époque.

    Mon oncle disait pouvoir garder le secret. Il ne mentait pas, je l’aurais su sinon. Malgré tout, était-ce lui qui posé la question ou une mission de Konoha ? Il venait de passer plusieurs mois là-bas, et sans doute avait-il subi quelques interrogatoires. Quelles informations avait-il donné ? Qu’avait-il su défendre ? Je laissais s’échapper un soupir avant de commencer :

    « Hélas, je crains ne pas savoir y faire avec les femmes… »

    Mais l’arrivée impromptue d’un inconnu interrompit mes explications, ainsi que l'examen médical à venir. Je ne l’avais pas senti dix minutes plus tôt. Soit il n’était pas encore là, soit il était doué dans l’art de passer inaperçu. Sur mes gardes, j’écoutais attentivement ce qu’il avait à dire, prêt à attaquer, ou à me défendre, à tout moment. Il semblait courtois, et mon oncle lui répondit avec la même politesse, bien que le Seigneur du pays semblait ne pas nous laisser grand choix.

    « Quant à Konoha, je n’ai pas libéré mon oncle pour le laisser entre les mains d’autrui mais bien pour le ramener chez lui… Il est étonnant, cependant, qu’un Seigneur vienne de lui-même s’occuper d’intrus. Ne crains-tu pas que le puissant ninja que tu viens de complimenter ne puisse s’énerver contre toi ? »

    Je souriais, toujours sur mes gardes mais détendu depuis que je connaissais son identité. Il ne venait pas de Konoha, mais bien d’ici, et j’avais tous les droits de me trouver là. Van Hoheinheim. Un nom qui ne m’était pas inconnu… Je me levais lentement, pour ne pas susciter d’hostilité de sa part, et cherchai un parchemin dans mes affaires avant de le tendre vers l’homme à lunette.

    « Si ce n’est pas pour nos beaux yeux, le feras-tu pour ton Empereur ? »

    De quoi susciter son intérêt. Je lui tendais un laisser-passer impériale portant mon nom. Je le laissais donc prendre acte de mon bon droit, et de mon identité, avant de reprendre.

    « J’espère que cela suffira. Van Hoheinheim... ta maîtrise des marionnettes va bon train ? Tu te souviens probablement de l’Ombre en poste lorsque tu es venu quémander notre savoir. Aussi, j’ai une faveur à te demander. Cela ne te demandera ni bien matériel ni entachera ta réputation, mais ça pourrait aider Suna, et donc débuter le remboursement de ta dette… Je me suis laissé entendre dire que tu as un Yôgan pour élève ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Un premier pas vers la rédemption. Empty
Message(#) Sujet: Re: Un premier pas vers la rédemption. Un premier pas vers la rédemption. EmptyVen 28 Oct 2016 - 11:38

Le Trentenaire n'eut pas besoin d'attendre bien longtemps pour connaître l'identité des deux étrangers venus fouler ses terres. Il avait en face de lui Yamada Arashi - chef du Clan Yamada de Suna - mais également l'ancien Kazekage Kioshi en personne. Ces deux personnalités emblématiques de Kaze, étaient biens connues des services de renseignement de l'Empire. L'un faisait parti des hauts dignitaires actuels de Suna tandis que l'autre n'était plus considéré que comme un traître déserteur...

Hoheinheim s'était servit de quelques fils de chakra ; depuis sa position, dans le but de saisir le document que lui avait tendu Kioshi. Selon lui, l'Empereur en personne lui avait octroyé le droit de se balader librement à travers le Shukaï. Une relation surprenante compte tenu la nouvelle étiquette du Yamada. Pourtant le parchemin confirmait très clairement ses propos par la simple présence du sceau impérial du Kamui au bas de la page. Van tenait là un laisser-passer en bon et dû forme, signé qui plus était, de la main de son Empereur. Jusque là resté silencieux, le Seigneur de Guerre finit par reprendre la parole une fois son tour.

Van ~ " Navré Chef Arashi... Mais la perspective de vous voir vous dévêtir ne m'intéressait guère. "

Par la suite, le regard du Lumineux se dirigea vers Kioshi qui s'était étonné de voir le dirigeant du Pays se préoccuper de simples intrus. Hoheinheim lui ne s'en formalisait pas et préférait de loin être le premier à rencontrer de tels étrangers sur ses terres. En plus de cela, son système de surveillance n'était accessible que depuis le Temple d'Ao' qui n'était autre que son propre domicile. Il était donc le seul à en profiter pleinement et ce à n'importe quelle heure du jour où de la nuit. L'avantage à se servir des esprits invoqués par les Mamoru, était qu'ils ne dormaient jamais et qu'ils se révélaient être d'excellentes sentinelles imperceptibles...
La remarque que fit Kioshi par la suite, venait d'arracher un sourire au Trentenaire. Ce dernier semblait très intéressé par l'élève du Lumineux et se servit même de la dette qu'avait contracté Van - en apprenant le Kugutsu à Suna quelques années auparavant - pour amener le sujet.

Van ~ " Quelle surprise... Je ne pensais pas que l'Empereur continuait d'entretenir des relations avec l'ancien Kazekage. " Fit-il tout en enroulant le parchemin qu'il retendit dans la direction de Kioshi. " Ma proposition semble bien inutile désormais... Soit, tant pis. "

Hoheinheim venait de hausser les épaules l'air visiblement bien déçu. Il ne tarda cependant pas à se remettre de sa déception lorsqu'il en vint à devoir répondre à la faveur de l'ancienne ombre.

Van ~ " Vous vous méprenez Kioshi... La dette dont vous parlez s'est déjà réglée en partie avec votre ancien second et ne tardera plus à être totalement remboursée. Vous êtes également mal placé désormais pour revendiquer une dette dont vous n'êtes en rien le négociateur. Vous ne faites plus parti du village et je doute que votre parole représente encore quelque chose aux yeux de Suna si ces derniers vous considèrent comme un traître... "

Le Seigneur de Guerre remonta ses lunettes en prenant à son tour un malin plaisir à révéler quelques esquisses d'informations. Si Kibo n'avait pas jugé utile de le mettre dans la confidence alors le Trentenaire n'en ferait rien de son côté. Il ignorait tout de la relation entre Kakeshuou et Kioshi et ne se risquerait pas à se mettre lui même dans une situation délicate. Van aussi après tout gardait ses petits secrets bien à l'abri des regards de l'Empereur...

Van ~ " L'un de mes élèves est en effet un membre du clan Yôgan. En quoi est-ce important pour Suna ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Yamada Kioshi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Un premier pas vers la rédemption. Empty
Message(#) Sujet: Re: Un premier pas vers la rédemption. Un premier pas vers la rédemption. EmptyVen 28 Oct 2016 - 21:22

    A la façon dont il récupéra naturellement le parchemin, il semblerait qu’il se soit pleinement familiarisé avec l’art des marionnettistes. Mais évidemment, il n’avança pas le fait qu’il doive une faveur. Comme tout homme de titre, il n’aimait pas cette notion qui le rendait vulnérable. Et pourtant.

    « Je n’en suis pas le négociateur, mais crois-tu que l’affaire ne m’ait pas été soumise ? Quant à ma parole, tu entendras dans un mois, au plus tard, ce qu’elle vaut aux yeux de Suna. »

    A priori, nous arriverons là-bas avant, mais il valait mieux voir large avec des obstacles possibles en cours de route. Si ce n’est Konoha, il restait encore des mercenaires. En tout cas, j’étais bel et bien au courant du contrat que mon élève avait pris soin de négocier. Enseigner l’un de nos savoirs ancestral à un Seigneur de guerre de l’Empire n’arrivait pas tous les jours. Certes, peut-être ne me devait-il rien à titre personnel. Mais quant à l’importance que cela pouvait avoir pour Suna… Beaucoup. Tout dépendait de la façon dont on présentait la chose.

    Lorsque je parlais du Yôgan, mon oncle posa une main sur mon épaule, comme s’il me conseiller de réfléchir à deux fois à mes propos. Sauf que c’était déjà tout réfléchi. Arashi avait beau être libre, il n’avait pas été vengé.

    « Peux-tu demander à ton élève de ne pas se montrer publiquement un certain temps ? Yusei Yôgan est l’homme qui a kidnappé Arashi. Je l’ai provoqué, et je crois qu’il n’y a pas été indifférent. Je lui ai proposé un duel à mort, mais il a refusé. Je lui ai alors demandé combien de Yôgan il me faudra tuer pour qu’il sorte de son terrier… Sans l’intervention de l’Ombre du Feu, il aurait sans doute déjà mordu.
    Je ne souhaite pas tuer ton élève. Mais qu’il n’apparaisse pas durant un certain temps, et fais courir le bruit de sa mort, ou de son assassinat. Que ce soit par un Yamada inconnu ressemblant au Rokudaime mais avec deux bras, ou qu’il a été brûlé par un ennemi qui semblait se diriger vers Kaze no Kuni, n’importe quoi qui puisse faire penser que je sois l’auteur du crime. Si le bruit atteint Konoha, il prendra ma provocation au sérieux, et peut-être viendra-t-il m’affronter.
    En quoi est-ce important pour Suna ? Si je perds le combat, un traître mourra. Si je l’emporte, Konoha perd un chef de clan. Dans les deux cas, Suna est gagnant. Alors, vas-tu profiter de cette occasion d’entrer dans les faveurs de Suna, tandis que ça ne te coûtera rien d’autre qu’un petit mensonge, ou ne feras-tu rien pour aider l’allié de l’Empire ?
    Sache évidemment que ta réponse sera rapportée à Suna, en même temps que notre retour là-bas… »


    Son élève qui se fait discret, et le bruit de sa mort, rumeur suffisamment bruyante pour atteindre Konoha et Yusei. Rumeur me plaçant comme coupable et lui rappelant ma menace. Peut-être ne mordra-t-il pas à l’hameçon. Mais peut-être que si, et ce plan ne coûterait rien à personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Un premier pas vers la rédemption. Empty
Message(#) Sujet: Re: Un premier pas vers la rédemption. Un premier pas vers la rédemption. EmptyMar 1 Nov 2016 - 12:29

Hoheinheim ne fut pas réellement surprit d'apprendre finalement, que l'ancien Kazekage avait été mit dans la confidence. Van imaginait bien qu'un tel procédé n'était pas monnaie courante au sein des différents villages ninjas et que beaucoup de Sunajins devaient au moins vaguement en avoir entendu parler. Une chance pour lui qu'il ait pu profiter de son échange avec Kibô à l'époque, pour parvenir à maîtriser aujourd'hui le Kugutsu.  Il était cependant bien sûr évident qu'une telle possibilité ne se présentait pas d'elle même. En effet, Hoheinheim avait passé un contrat avec l'ancien second du Kazekage et lui avait remit presque la totalité des cartes du Shukaï en contre partie de sa formation. A cela, il avait promit de permettre à l'un des Sunajins de se former aux arts Mamoru en plus de leur fournir la carte de Mizu no kuni... Bien sûr, tout cela avait été fait dans la plus grande discrétion du côté du Trentenaire. Loin d'en avoir parlé à ses proches et moins encore à l'Empereur, Van était tout simplement revenu de son séjour du Pays du vent, avec sa nouvelle maîtrise des pantins en poche...

Par la suite, l'ancien Kazekage prédit que d'ici un mois, Hoheinheim se rendrait compte par lui même de la valeur de sa parole aux yeux du peuple Sunajin. Il expliqua plus encore l'intérêt qu'il pouvait porté à l'élève de Van et donc sur les membres du clan Yôgan. Un certain Yusei Yôgan de Konoha fut brièvement évoqué durant la conversation. Il était apparemment le responsable du kidnapping de Yamada Arashi et donc à l'origine de la hargne que pouvait porter Kioshi envers les Yôgan.

Van ~ " Vos méthodes me paraissent bien détournées pour un ancien Kage. Qu'est-ce qui vous fait croire que ce Yusei se préoccupe du sort d'un Yôgan qui a décidé de rejoindre les rangs de l'Empire ? Pourquoi ne pas simplement lui tendre un piège et l'attirer quelque part où vous pourriez le défier directement ? "

Simple hypothèse du Lumineux qui ne parvenait tout bonnement pas à saisir la subtilité qui pouvait relier son propre élève à ce qui était arrivé à Arashi. Seito n'était en rien mêler aux décisions du clan des Yôgan et ce pour la simple et bonne raison qu'il résidait au Shukai depuis plusieurs années déjà...

Van ~ " Je ne peux malheureusement pas accéder à votre requête compte tenu du rôle important qui incombe à mon élève... Celui-ci dirige l'une des villes du Pays des Cascades et ce depuis deux ans déjà. Beaucoup le considèrent comme un leader bienveillant et compétent. Comprenez qu'il ne s'agit pas là du mauvais dirigeant dont tout le monde cherche à se débarrasser. L'annonce de sa mort, ne ferait que remettre en doute l'efficacité de mon gouvernorat aux yeux du peuple de Taki... Et croyez moi, aucune dette en ce bas monde ne saurait me convaincre de le tolérer. "

Cela faisait maintenant plusieurs longues minutes que le trio était en train de discuter autour du feu. La conversation ne semblait pas fructueuse ni même mener sur une même longueur d'onde. Van comptait bien rester sur ses positions et ne pas accéder à la demande de Kioshi. Seito n'accepterait de toute manière jamais de se faire passer pour mort et ce pour n'importe quelle raison. Ce dernier était bien trop honnête pour être mêler à de tels plans.

Van ~ " Enfin peut-être aurons nous de nouveau l'occasion de nous revoir. Kakeshuou semble vous tenir dans ses bonnes grâces et je n'aimerai pas vous retenir plus longtemps. Messieurs, au revoir ! "

Puis Hoheinheim disparu de la même manière qu'il était apparu en se dissimulant derrière plusieurs camouflages... Là il s'éloigna suffisamment puis se dirigea vers l'entrée du Temple d'Ao'. Il marcherait pour le retour de nuit afin de prendre un peu l'air. Il devait à présent se décider à faire part à l'Empereur, de sa rencontre ou non avec Kioshi sur ses terres ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Yamada Kioshi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 2039
Rang : SSS

Un premier pas vers la rédemption. Empty
Message(#) Sujet: Re: Un premier pas vers la rédemption. Un premier pas vers la rédemption. EmptyMar 1 Nov 2016 - 19:54

    Aux premières paroles du Seigneur de guerre, je vis tout de suite qu’il ne semblait pas tout comprendre.

    « Il n’est pas un Yôgan ayant rejoint les rangs de l’Empire des années auparavant, mais la preuve que ma menace était véridique et que Yusei doive prendre mes propos aux sérieux. Lui tendre un piège ? Il s’agit là du piège.
    S’il dirige une de vos villes, rien ne l’empêche de continuer. Je ne demande uniquement qu’il ne se présente pas publiquement. Un assistant peut prononcer ses discours. Son entourage peut entreprendre ses décisions. Quant à la réputation de votre gouvernement, le but est uniquement que Konoha apprenne la nouvelle. Envoyer des civils à Hi no Kuni afin de répandre la rumeur. Dans sa ville, il sera simplement considéré comme malade, voire souffrant, raison pour laquelle il n’est pas aperçu les prochains temps.
    Cela peut demeurer cohérent à la vue de Konoha : vous ne souhaitant pas que votre peuple apprenne votre faiblesse, vous dites simplement qu’il est souffrant. A Hi no Kuni, le bruit court, témoignant de son trépas. Ainsi, votre peuple vous croira vous, et notamment quand votre élève reviendra sur le devant de la scène, et Konoha tombera malgré tout dans notre écueil.
    Voire, tu n’es pas obligé de mêler ton élève à tout cela. Il te suffit d’envoyer des civils à Hi no Kuni et qu’ils parlent de Yôgan qui auraient été aperçu, brûlés ou tués par un type après qu’ils aient dit du bien de Yusei Yôgan. Un piège formé que de rumeurs qui ne te coûteront donc absolument rien, car ces cadavres de Yôgan n’ont pas forcément à se trouver dans ton pays, dans les bruits à faire courir.
    Il est donc des méthodes pouvant convenir à satisfaire tout le monde, pour peu qu’on se creuse un peu la tête. Refuse maintenant, et je rapporterais cette idée à Suna. Quand Kaze te soumettra ce plan, on verra si tu maintiendras ton refus auprès de ton allié. »


    Le Seigneur de guerre disparut subitement. Etait-ce un clone ? Dans le doute, j’éveillais mes sens et formais une technique de sensorialité. Aussitôt, je détectais la chaleur émanant de notre hôte ainsi que sa localisation précise. Il s’en allait. Je ne fis pourtant rien pour l’en empêcher. Mais, sachant qu’il était encore dans les parages, je lui lançais un dernier message :

    « Si mes méthodes te paraissent détournées, sache qu’il s’agissait là de mon piège. J’ai le choix de faire croire que j’ai tué des Yôgan ou d’en tuer vraiment pour l’appâter. Si tu refuses de m’aider pour la voie la moins sanguinaire, gardes en mémoire que tu auras leur sang sur les mains toi aussi ! »

    Des mots, et encore des mots. Mais s’il était un homme de morale, voilà qui devrait lui donner de quoi réfléchir pour les prochaines nuits. Je me retournais ensuite vers mon oncle, me demandant si le Seigneur de guerre allait faire demi-tour ou revenir sur sa décision un jour. Qu’importe, je parviendrais malgré tout à mes fins.

    « Et bien, Arashi, où en étions-nous ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Un premier pas vers la rédemption. Empty
Message(#) Sujet: Re: Un premier pas vers la rédemption. Un premier pas vers la rédemption. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Un premier pas vers la rédemption.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-