N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Diagnostique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Diagnostique Empty
Message(#) Sujet: Diagnostique Diagnostique EmptyMer 5 Oct 2016 - 16:46

Cela faisait plusieurs semaines, maintenant, que Van avait fait un passage éclair à Itabei. Finalement, sa visite ne s'était soldée que par la constatation de la maladie qui hantait Seito depuis déjà deux ans. C'avait été, cependant, l'occasion pour le maître et l'élève de se retrouver. Dans cette période de doute, face au conflit grondant contre Kumo, il avait semblé presque nécessaire de se réunir pour mieux préparer la lutte qui s'annonçait. Le hasard, la fatalité, ou le destin peut être avaient décidé de faire se rejoindre ces deux esprits pour concrétiser ensemble des projets qui n'étaient encore qu'à l'état de concepts. Il s'agissait, entre autres, des mécanismes de défense imaginés par Ketsuen et Seito, et qui devaient s'appliquer sur tout le territoire de Taki.

Autant de projets qu'il restait à mettre en oeuvre. Aussi, Seito vacillait-il un peu devant la masse de travail que représenterait ces entreprises pour parvenir à terme suffisamment rapidement pour se montrer efficientes face aux armées Kumojins. Il fallait que tout soit opérationnel pour le moment où le conflit éclaterait véritablement. Il en allait de la vie d'hommes. En un sens, c'était vital. Des projets comme la bibliothèque pouvaient bien attendre quelques semaines, voire quelques mois dans le pire des cas, et prêter leurs ouvriers assidus à des causes militaires. Même si Seito souhaitait voir sa bibliothèque, son grand oeuvre, sa pièce maîtresse, achevée dans les plus brefs délais, il savait qu'elle ne servirait en rien à la sauvegarde des siens en cas d'attaque sur Itabei. Il fallait aujourd'hui prévoir cette situation plus que toute autre, et par conséquent sacrifier l'avancée rapide des travaux à celle de la réfection des remparts, par exemple, ou même à l'édification d'une nouvelle enceinte de murailles englobant plus de territoire.

Tout ceci annonçait des jours de mauvais augures, et Itabei ne manquerait pas de s'en rendre compte, à un moment ou à un autre. Si le calme régnait encore dans la ville, qu'en serait-il quand les citoyens découvriraient que les troupes ennemies se liguaient derrière les frontières si proches du Pays du Fer ? Et Seito, serait-il capable de mener un bataillon d'homme au combat ? Lui-même douter d'être véritablement efficace dans un conflit aussi important. Il avait l'impression que la violence des affrontements ne pouvait que dépasser la force humaine. Aussi était-il récemment revenu à son idéal de pouvoir, qui s'était effiloché avec le temps jusqu'à ne plus être qu'une chimère. Le pouvoir politique, sans doute, avait-il pendant un temps apaisé cette soif. Cependant, elle revenait aujourd'hui sous sa forme la plus primaire. Seito se trouvait à nouveau confronté à ce besoin, plus que cette envie, de gagner en force. Il s'agirait de protéger sa ville, et il était conscient de sa faiblesse.

A tous ces problèmes s'ajoutait bien évidemment celui de sa maladie. A celui-ci, cependant, il ne pouvait opposer aucun remède sinon celui de ses prières. S'il mettait toute la bonne volonté du monde à guérir, ses efforts n'y faisaient rien et ses crises se répétaient toujours, à intervalles irréguliers, ce qui fait qu'elles ne pouvaient être prévenues correctement. Fort heureusement, il n'avait pas encore été surpris en plein accès par qui que ce soit, du fait de la nature finalement assez solitaire de son travail. Il doutait même que ses conseillers soient au courant du mal qui le rongeait. Alors, par mesure de sécurité, pour éviter de répandre des rumeurs qui n'auraient que des effets négatifs sur la population, il se renfermait plus encore qu'avant dans ses quartiers du sommet de la Tour, ne faisant des sorties que sur la terrasse supérieure de celle-ci, la nuit, pour observer la carte du ciel.

Ce dernier soucis aurait sans doute paru comme le plus important de tous pour quelqu'un d'autre. Seito, lui, essayait de ne pas trop s'en formaliser. Il voyait ça simplement comme un obstacle, une gêne sans trop d'impact pour l'instant et qu'il faudrait penser à résoudre en temps voulu, c'est-à-dire quand il aurait le temps. Or, ce n'était pas d'actualité.

Il semblait cependant que le destin, la fatalité ou la bonne fortune aient encore décidé de mettre la main à la pâte concernant cette épineuse situation. Ce matin-là, Seito se réveilla la tête douloureuse et les membres transis. Il avait dormi sur le divan de son bureau. Ses souvenirs de la veille lui revinrent peu à peu, bien qu'il aie déjà reconnu les symptômes d'un réveil douloureux. Il semblait que le sommeil lui était venu par l'épuisement, suite à une nouvelle crise. Elle n'avait pas été des plus violentes, pas autant que celle qu'il avait eue pendant la visite de Hoheinheim, en tout cas -qui restait encore sa plus grave à ce jour-, mais elle l'avait tout de même suffisamment remué pour qu'il en soit affecté.

D'un pas lent, il se traîna jusqu'à son bureau, et se laissa tomber plus qu'il ne s'assit vraiment sur son bureau. Au même instant, un messager apparaissait en haut des escaliers. Seito lui lança un regard assassin, que le coursier ignora de son mieux.

"Bonjour, monsieur. Une dame attend, en bas, de pouvoir être reçue de vous. Dois-je la faire monter ?

-Son nom ?

-Elle n'en n'a pas donné."

Seito hésita un instant à renvoyer cette anonyme. Il ne se sentait pas vraiment de recevoir qui que ce soit, dans l'état actuel des choses, mis à part peut être Ineko, qui saurait lui prodiguer des soins soulageant ses douleurs.

"En revanche, elle a dit être médecin."

Seito fronça un sourcil.

"Faites-la monter."

Il restait dubitatif, mais la curiosité l'avait poussé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Diagnostique Empty
Message(#) Sujet: Re: Diagnostique Diagnostique EmptyDim 9 Oct 2016 - 12:39

Une femme méconnue de tous était en train d'attendre au bas de la haute tour d'Itabeï en se délectant d'une cigarette. Vêtue d'un large kimono aux couleurs chaudes et orangées, cette dernière venait tout juste d'accoster l'un des gardes présent devant les portes. Elle demanda à ce que le Shuhan soit prévenu de son arrivée puis dû patienter quelques minutes avant d'être finalement invitée à entrer.
Sa démarche paraissait stricte et déterminée. La belle brune avançait d'un pas rapide et fluide en se dirigeant vers les escaliers qui ne cessaient plus de se perdre parmi les nombreux étages du bâtiment.

Derrière elle, un parfum de Lys et de Lilas se mélangeait à l'odeur de la nicotine. Très coquette, la femme médecin - âgée d'une trentaine d'années - disposait de tous les atouts nécessaires aux dames qui désiraient plaire aux hommes. Le garde qui la mena jusqu'au bureau du Shuhan ne semblait pas d'ailleurs indifférent à ses charmes. Il s'était plusieurs fois retourner durant leur ascension, dans le but de mieux l'observer tant qu'il le pouvait. Impressionné par son charisme, le garde l'imaginait parfaitement dans son rôle de femme fatale. Le genre de celles, qui d'une poigne de fer étaient capables de vous plier à leur simple volonté...

Quelques minutes plus tard, l'invitée du Yôgan fit son apparition dans le bureau. Elle s'avança en diffusant davantage encore son parfum si singulier à travers la pièce. Seito ne tarderait pas à lui aussi être enivré par ses senteurs caractérielles. Finalement elle fut la première à prendre la parole afin de se présenter. Puisqu'elle avait été mandatée par le Seigneur de Guerre Hoheinheim en personne, sa venue n'avait rien d'anodine et relevait davantage d'une obligation.

Bibi ~ " Enchantée Monsieur le Shuhan ! C'est un véritable honneur pour moi de venir m'occuper de vos soins... " Fit-elle en plongeant ses deux iris rouges et perçant, dans le regard de Seito. " Il faut dire que le Seigneur de Guerre Hoheinheim s'est montré très persuasif en me parlant des dédommagement que je percevrais en échange de mes services. Mon nom est Bibi chan ! Médecin légiste de l'hôpital du Shozaichi ! "

Médecin légiste ? Oui, tel était son emploi à la Capital. Bien sûr, ses connaissances et nombreuses qualifications lui permettaient sans aucun doute de pratiquer sur les vivants avec autant de succès. Titulaire d'une thèse en doctorat sur les bactéries et autres virus incurables, elle n'en restait pas moins l'une des seules spécialistes sur le sujet de tout l'Empire.

Bibi ~ " Et bien allons mon garçon déshabillez-vous ! " Fit-elle visiblement décidée à ne pas perdre plus de temps pour faire son premier diagnostique. " Nous verrons la pièce où je pourrais m'installer plus tard. Voyons déjà de quoi il en est ! "

Bibi recouvrit sa main libre d'un chakra visible à l’œil nu. Son intention était de parcourir le haut du corps de Seito avec, afin de déceler le point d'infection. Il était rare qu'un simple virus virale perdure plus de deux ans en suivant une progression dégradante. Avec ce simple test Bibi serait rapidement en mesure de localiser les organes infectés et de se faire une meilleure idée de son état. Avec un échantillon de sang elle n'aurait alors plus qu'à trouver une formule suffisamment efficace pour débarrasser Seito de son mal. Et tout finirait par rentrer dans l'ordre...

Du moins, c'est ce qu'elle s'était imaginée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Diagnostique Empty
Message(#) Sujet: Re: Diagnostique Diagnostique EmptyMar 11 Oct 2016 - 19:36

Seito considéra un instant cette femme somme toute assez jeune alors qu'elle s'avançait vers lui. Le premier détail qui le frappa fut certainement la couleur écarlate de ses pupilles, qui lui donnait une allure assez féroce. Elle semblait tout percer de ce regard sanguin, et deviner les pensées d'un simple coup d'oeil. Si pour sa part il n'avait rien à se cacher, des yeux pareils le faisaient frissonner. Ensuite, il ne put s'empêcher de constater les vêtements soigneusement agencés de la dame. S'il était insensible aux charmes aussi ostensibles, il remarquait tout de même un certain soin apporté à la tenue, une recherche, même. Devait-il en conclure que cette femme, cette "Bibi", comme il l'apprendrait par la suite, se plaisait à rechercher chez les hommes les regards pleins de convoitises ? Un personnage bien singulier, en tout cas, et qui souhaitait certainement le paraître, avec brio, d'ailleurs.

"Bienvenue à Itabei, madame. C'est Hoheinheim qui vous a envoyée, donc ? Il m'avait prévenu de quelque chose de ce genre-là, c'est vrai. Je suis Yôgan Seito, et comme vous l'avez dit vous-même, je suis le Shuhan de cette ville. Aussi, je puis vous assurer que vous y trouverez un certain confort aussi longtemps que vous y resterez."

Il ponctua cette phrase d'un léger sourire. Il se devait, après tout, de faire un brin de publicité pour sa ville. Ce n'était pas souvent que des médecins du Shozaichi, maintenant redevenu Village Caché, se rendaient dans une ville encore anonyme pour le plus grand nombre. Peut être le mot courrait-il bientôt à la capitale qu'une ville se démenait parmi tant d'autres pour parvenir au sommet de la gloire ? C'était tout ce que Seito pouvait souhaiter à Itabei, car il se doutait que l'Empereur savait récompenser les communautés qui se donnaient du mal pour faire rayonner l'Empire.

"J'ose espérer, toutefois, que si mon maître m'envoie un médecin légiste, ce n'est pas parce qu'il juge mon état trop grave. Vous me direz ce qu'il en est au moment opportun, n'est-ce pas ? Je dois vous confesser que si jamais il devait m'arriver de mourir prématurément, j'aimerais autant en être mis au courant."

Humour macabre ou sincérité glaçante ? Seito s'était récemment donné comme précepte de ne pas s'affirmer en meilleure santé qu'il ne l'était vraiment. Il avait eu le malheur d'être trop sûr de lui par le passé, et la crise qui avait suivi cette passe ne lui avait paru que plus violente. Aussi, par souci d'appréhension, prenait-il le soin de toutes les précautions possibles, désormais.

Sur ordre de la doctoresse, il ôta sa tunique de lin, et alla s'asseoir sur le divan. Il jugeait que ce serait plus confortable pour le diagnostique inévitable qui s'ensuivrait. Et, en effet, il vit bientôt la dame entourer sa main de chakra. Les yeux de Seito pétillèrent à la découverte de cette faculté, qui lui restait jusque-là inconnue, mis à part dans le cadre des soins légers que lui prodiguaient Ineko. Il laissa cependant la doctoresse vaquer à ses occupations, sans s'interroger trop longtemps sur cette question.

"Ainsi donc vous officiez à l'hôpital d'Iwa ? J'ai eu l'occasion d'y faire quelques visites, quand je vivais encore à la capitale. C'était il y a au moins deux ans de cela. J'y étais quand la citadelle a été attaquée ... C'est à cette occasion que j'ai pu visiter l'hôpital. J'aurais préféré m'y rendre en d'autres circonstances, cela dit."

Le souvenir des rues baignant dans le sang, des caniveaux ternis par la rouille, des bouches d'égouts écumant de carmin, des débris d'où dépassaient des membres arrachés ou tordus dans des positions à glacer le sang des plus braves, tout cela revenait en mémoire à Seito et le faisait encore frissonner. Le fort parfum de la dame le ramena cependant à la réalité, plus douce, de son examen médical.

"Je me chargerai de vous trouver un logement ici. En attendant, je vous offre ma maison, à deux pas de la Tour. Je n'y vais jamais, et vous y serez tranquille. Cependant, j'espère que votre séjour ne durera pas trop longtemps. Non pas que votre compagnie me déplaise déjà, soyez-en assurée, mais seulement je suis moi-même suffisamment préoccupé par mon état pour avoir besoin d'une personne supplémentaire pour prendre soin de moi. Oh, tiens ! Vous serez sans doute intéressée par ceci: une jeune fille en qui je place toute confiance, tout juste sortie du service militaire locale et bourrée de talent, Ukita Ineko, me prodigue régulièrement des soins légers. Elle passe régulièrement me voir, et d'ailleurs ..."

Seito jeta un coup d'oeil au soleil, par la baie vitrée du bureau, qui restait toujours le meilleur moyen de connaître l'heure.

"Elle ne devrait pas tarder à venir. Ce sera l'occasion pour vous de faire sa connaissance, et sans doute trouverez-vous quelque sujet de conversation pour vous occuper. Je pense également que mon maître vous a décri mes symptômes assez fidèlement, pour les avoir pu constater par lui-même. Des crises de toux violentes et soudaines, sans signe avant-coureur, et qui durent en moyenne dix bonnes minutes. A celles-ci s'ajoutent des saignements de nez. Ensuite, je suis pris d'une terrible fatigue, d'un véritable épuisement qui me contraint à m'aliter et à me reposer quelques heures. C'est, à vrai dire, terriblement contraignant, et ... Pardon, je vous laisse travailler. Je suis un peu bavard."

Il passa le reste de l'examen dans le silence, laissant la doctoresse se concentrer sur sa tâche. Le corps humain devait être suffisamment complexe pour qu'elle aie en plus besoin de prêter une oreille attentive aux élucubrations de son malade.

Lorsqu'elle eut terminé son office, Seito se rhabilla.

"Alors ? Quel est votre diagnostique, docteur ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Diagnostique Empty
Message(#) Sujet: Re: Diagnostique Diagnostique EmptySam 15 Oct 2016 - 13:37

Bibi ~ " Allons mon brave garçon, je suis ici pour vous soigner et non pas pour vous regarder mourir... Nous autres légistes somment avant tout des médecins vous savez ! Je dois bien avoué cependant que ma patientèle habituelle ne se montre jamais aussi bavarde que vous. Cela me changera un peu, remarque... " Fit-elle bien légèrement.

Le Yôgan venait d'ôter son habit et de s'installer sur le divan. Fronçant aussitôt ses sourcils, la Légiste tira plutôt une chaise qu'elle vint présenter à son hôte pour qu'il s'y installe. Bibi se devait d'avoir facilement accès au dos et au buste de son patient afin de vérifier l'intégralité de ses organes. Chacun avait un accès bien particulier, qui nécessitait parfois de se retourner. Bibi pensait notamment aux reins qui se situaient au niveau des lombaires...

Sans interrompre Seito, la jeune femme vint apposer sa main recouverte d'une fine couche de chakra, sur le torse du jeune homme. S'attardant brièvement parfois sur le même organe, rares étaient ceux pour laquelle, sa mine semblait réjouie. Son jutsu lui permettait grossièrement de déceler n'importe quelle inflammation du corps. Quelle soit musculaire où simplement dû à une infection, Bibi était capable de le ressentir et de le traduire. Ainsi cette dernière, en passant sa main au niveau des poumons de Seito, se retira en ayant bien comprit qu'il lui faudrait avoir un échantillon de sang pour poursuivre son étude. Par précaution, la Légiste examina tout de même les reins en passant dans son dos et constata que l'infection s'était déjà bien propagée à travers plusieurs organes.

Lorsqu'elle en eut fini et que Seito lui demanda ce qu'il en étant, Bibi resta perplexe. Elle se souvint alors de la jeune fille dont le Yôgan venait de lui parler. Si elle était si douée que ça pour les soins, alors son aide serait certainement la bienvenue.

Bibi ~ " Votre cas semble plus préoccupant qu'il n'y parait mon cher. Je peux dire rien qu'en vous touchant que votre métabolisme tout entier lutte contre quelque chose. Il va falloir m'en dire plus à ce sujet... Si je dois vous aider je dois avoir une totale transparence sur les informations relatives à votre état. Si cela fait bien deux ans que vous traînez cette vilaine toux et que votre état empire, alors c'est que quelque chose vous a contaminé il y a deux ans. "

Le Jutsu de la Trentenaire se dissipa lorsque celle-ci se dirigea vers le divan pour s'y installer. Une longue discussion allait certainement débuter de cet instant, lors duquel Seito aurait tout intérêt à raconter toute son histoire dans le moindre détail. Bibi devait avouée être sérieusement intriguée par ce qu'elle venait de découvrir. Le Lumineux ne s'était pas moqué d'elle lorsqu'il disait qu'il pensait avoir à faire à une nouvelle maladie... Car si elle en croyait ce qu'il avait ajouté à la fin de leur rencontre, alors plusieurs habitants d'Itabeï témoignaient déjà de la présence des mêmes symptômes que le Yôgan...

Bibi ~ " Votre corps souffre Shuhan Seito. La fatigue est due à la lutte effrénée que ce dernier livre pour vous maintenir encore debout. Vous avez sans aucun doute perdu connaissance la dernière fois, à cause d'un effort soudain... Selon moi je pense que ce virus se nourrit de vos cellules. Vous savez qu'il existe deux sortes de globules au sein de notre organisme. Les Leucocytes sont habituellement davantage présent pour lutter contre une infection et les votre semblent bien peu nombreux à priori... "

La jeune femme était bien certaine de ses déductions et serait bien fixée lorsqu'elle aurait analyser son sang. En attendant, cette dernière ne repartirait pas tant qu'elle n'en aurait pas entendu plus. Ce qui ne l'empêcha pas dés à présent de commencer à préparer une seringue qu'elle extirpa d'une petite poche intérieure de son Kimono...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Diagnostique Empty
Message(#) Sujet: Re: Diagnostique Diagnostique EmptyMer 19 Oct 2016 - 19:01

Seito n'était pas étonné outre mesure des révélations de la doctoresse. Simplement, il déplorait qu'elle puisse les confirmer après un simple examen comme celui auquel elle venait de procéder. Si elle pouvait affirmer avec toute la certitude dont elle avait fait montre que la maladie de Seito était en effet grave, plus qu'il ne le semblait, alors elle devait vraiment l'être. Il y avait lieu de s'inquiéter, véritablement. Mais Seito n'était pas de ceux qui sont pris de panique subitement. Il préférait aux émotions violentes celles beaucoup plus douces, comme la sérénité, ou la paix intérieure. Elles étaient d'un renfort tout particulier dans les situations de crise importantes, comme celle que vivait en ce moment-même le jeune Shuhan d'Itabei.

Il ne pouvait s'empêcher de penser à toute sa population, à laquelle il avait si souvent été exposé, et qui avait, elle, été si souvent exposée à lui. Peut être leur avait-il transmis sa maladie ? Qui sait si elle n'avait pas la propriété de voyager par les airs, ou de passer d'un corps à un autre par l'haleine, par le souffle, ou par le toucher ? Alors, toute la ville pouvait être contaminée, voire toute la région. Et, à ce rythme-là, la catastrophe microbienne pouvait tout aussi bien se propager à tout l'Empire, à tout le Yuukan ! Seito frissonna en pensant à toutes les personnes qu'il avait pu croiser et qui étaient prises de toux. Il était maintenant en proie à cette phase d'angoisse extrême où le malade voit des preuves de son mal partout chez les autres. Ces superstitions, en plus des preuves très scientifiques que Bibi avait énoncées, ne faisaient qu'ajouter à son inquiétude.

Aussi, la moue d'inquiétude profonde qu'il fit en remontant sa manche et en tendant son bras nu à la doctoresse n'avait-elle rien à voir avec l'aiguille dont elle s'était emparée afin de lui ponctionner du sang. Bine qu'il n'éprouvât pas une sympathie particulière pour l'instrument, Seito était autrement préoccupé par son état de santé général et par son devenir que par la douleur ponctuelle que pouvait lui procurer un simple prélèvement sanguin.

"Dites ... Vous pensez que c'est dégénératif au point d'être mortel cette maladie ? Je veux dire, jusqu'à maintenant ça a juste été handicapant après des crises, mais j'ai jamais vraiment eu peur de mourir. Vous croyez que ça peut finir par arriver ? Dans combien de temps ?"

Il y avait, en fait, une myriade de questions qu'il aurait voulu poser à la doctoresse, mais il ne parvenait pas à toutes les énoncer, sous le coup de l'émotion, sans doute. Et puis, il tenait tout de même à garder un peu la face. Que penserait-elle de lui s'il se laissait déstabiliser aussi facilement ? En tant que dirigeant ferme et juste, comme il aspirait à l'être, il avait pour mission, au moins morale, de garder son sang-froid en toutes circonstances, y compris lorsque sa santé, sinon sa vie, étaient mises en danger.

Une fois la ponction effectuée, des pas résonnèrent dans la cage d'escalier.

"Ce doit être Ineko, mon assistante. Je vous en ai parlé, c'est mon infirmière à temps partiel. Le reste du temps, elle m'aide à gérer la ville."

Il ne se trompait pas: c'est en effet la tête rousse de la jeune fille qui apparut bientôt. Elle s'inclina bien respectueusement devant son maître, puis devant Bibi, non sans un regard interrogatif en direction de Seito.

"Mademoiselle Ukita Ineko, mon assistante personnelle. Madame Bibi, médecin légiste à Iwa. Ensemble, vous formez mon contingent médical. Belle expression pour une si lourde tâche, vous ne trouvez pas ?"

Il fut le seul à afficher un sourire à sa légère plaisanterie. Les deux femmes étaient visiblement conscientes de la gravité de son mal, trop sans doute pour pouvoir en rire.

"Enchantée de vous rencontrer, madame, mais si j'aurais préféré le faire dans d'autres circonstances ...

-Allons, allons, ne faites pas ces têtes d'enterrement. Je ne suis pas encore mort, loin de là. Mon corps a encore un peu d'énergie à revendre et mes chers petits ... leucocytes ? C'est ça ? Eh bien, je suis certain qu'ils sauront se défendre vaillamment et se remuer un peu. Tout comme mes petites cellules grises, d'ailleurs. Et à ce propos ..."

Il se dirigea vers son bureau, ouvrit un tiroir et en sortit un lourd volume qu'il posa sur le plan de travail. Il ouvrit ensuite le livre à une page, marquée d'un ruban de soie rouge, et la montra aux deux dames.

"Je suis tombé sur cet ouvrage admirable en furetant parmi les collections de la future bibliothèque. Il raconte l'histoire de Ta, un pays pas si lointain. Et, particulièrement, il raconte l'histoire d'un clan, ou plutôt d'une communauté, qui y vit, les Kiezan. Ceux-ci nous intéressent en ce sens: ils sont réputés pour être des guérisseurs hors-pairs. Ce sont des moines avant tout, aussi privilégient-ils l'esprit et son alliance avec le corps, une doctrine qui m'est assez familière pour l'avoir pratiquée pendant toute ma vie, jusque-là. J'aimerais aller rencontrer ces moines, et leur demander de m'examiner, eux aussi. Et si possible de me guérir, évidemment."

Seito se taisait quant au second intérêt d'un tel voyage, à savoir d'en apprendre plus sur la force que ces moines utilisaient en combat et qui faisait véritablement leur réputation. Finalement, le premier but, celui de trouver un remède, s'était imposé de lui-même dans son esprit comme une priorité absolue.

"Qu'en dites-vous ? Ma décision est déjà prise, mais j'aimerais avoir l'avis de deux personnes dont je sais le jugement digne de confiance. Bien évidemment, vous seriez du voyage, Ineko. Et vous aussi, madame, si le coeur vous en dit. On n'est jamais trop de trois dans un séjour à l'étranger."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Diagnostique Empty
Message(#) Sujet: Re: Diagnostique Diagnostique EmptySam 22 Oct 2016 - 22:23

Seito finit par comprendre la gravité de la situation et se mit à poser des questions pour le moins pertinentes. Il avait paru évident aux yeux de la doctoresse que son état pouvait potentiellement entraîner sa mort à terme. Personne ne survivait assez longtemps à une diminution auto immune. Surtout lorsque celle-ci veillait à vous ôter toute capacité de défense contre les virus et autres bactéries. Le risque donc que Seito finisse même par mourir à cause d'un simple rhume n'était pas à écarter...

Bibi ~ " Et bien oui mon cher, vous pourriez en mourir c'est évident... Mais quand ? Cela je ne peux vous le prédire. Imaginez une ville habituellement entourée par de solides remparts. Imaginez ensuite que ces mêmes remparts cèdent soudainement à cause de nuisibles, sans que plus aucun bâtisseurs ne reviennent pour les réparer. La ville s'en retrouverait démunie et sous le joug constant d'une menace extérieure... Votre état est semblable à celui-ci et plus la maladie évoluera plus vous en ressentirez les incommodités. "

Peut être comprendrait-il davantage des termes militaires, aux longues phrases médicales de la Légiste. Celle-ci qui malgré tout, restait bien optimiste en s'imaginant réussir à percer les mystères de ce nouveau virus. Quelques instants plus tard, ce fut la jeune Ineko qui fit son entrée dans le bureau. Seito la présenta à Bibi qui la salua plus par respect, envers son hôte qu'autre chose. En réalité Bibi n'appréciait guère la compagnie des autres femmes. Il s'agissait là d'une vieille rancœur à leur égard qui remontait à son enfance. Toujours moquée et traitée de folle par ses camarades
durant ses années à l'académie, celle-ci leur témoignait aujourd'hui un total mépris.

Un peu plus tard, Seito finit par rompre le silence et par déposer un livre sur son bureau. Il ajouta tout un tas de précisions supplémentaires sur des moines et le Pays de Ta. Apparemment curieux de s'y rendre et d'en apprendre un peu plus sur leurs cultures et autres savoirs, le Yôgan semblait persuadé que ces hommes religieux sauraient leurs apporter des réponses sur son état.

Bibi ~ " Je suis une femme de science Shuhan Seito. Pour moi la religion n'a pas sa place lorsqu'il s'agit de sauver une vie... Mais soit je vous accompagnerai ! Je n'aimerai pas que le Seigneur Hoheinheim pense qu'il me pait des vacances loin de mon patient. J'accepte de vous accompagner mais uniquement parce qu'il me le faut. Quand partons-nous ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Diagnostique Empty
Message(#) Sujet: Re: Diagnostique Diagnostique EmptyMer 30 Nov 2016 - 17:25

Seito se réjouit de pouvoir compter sur Bibi, en plus d'Ineko, pour l'accompagner. Il devait admettre être assez dubitatif sur son propre état, l'examen de la doctoresse n'ayant fait qu'empirer ses craintes. Il ne se sentirait que mieux entouré de deux personnes à même de lui prodiguer quelques soins en cas de crise. Si ce voyage l'enthousiasmait particulièrement, il devait être prudent, autant que possible. L'objectif n'était pas de mourir en chemin, bien au contraire. Même s'il passait au second plan derrière son ambition et sa quête de pouvoir, son désir de guérir de cette mystérieuse maladie demeurait. Or, d'après les quelques informations qu'il avait pu glaner à leur propos, les moines de Maskine pourraient lui apporter un regard nouveau sur son mal, sinon le guérir. Il leur portait une sorte de confiance, pour ne pas dire une foi, qui lui laissait espérer que, forts de leurs mystérieuses connaissances, ils sauraient lui ouvrir des portes dont il ne soupçonnait pas même l'existence, jusque-là. L'inconnu a toujours de fort et de puissant ce mystère qui l'entoure, et qui le rend détenteur de tous les secrets tant que ses limites restent inconnues.

"Nous partons au plus tôt. Je ne veux retarder ce voyage sous aucun prétexte. Plus vite nous serons rentrés, c'est à dire plus vite nous aurons des réponses à nos questions, plus vite je me porterai. Si ce n'est mon corps, c'est au moins ma curiosité à l'égard de cette peuplade qui sera satisfaite. Je regrette de devoir vous forcer à m'accompagner Bibi, surtout sur le poids d'un argument aussi faible que celui-ci. Cependant, vous devez comprendre que ce voyage est de la plus grande importance pour moi. Voyez-le comme une sorte de pèlerinage, si vous voulez. Ou, pour une femme de science telle que vous, ce serait peut être plutôt un voyage à la découverte de nouveaux horizons."

Seito se tourna ensuite vers Ineko, restée muette jusque-là. Assise sur une chaise, elle le considérait avec des yeux emprunts d'une certaine tristesse.

"Ineko, je sais que vous me suivrez sans hésiter, n'est-ce pas ? Nous avons déjà voyagé ensemble, vous savez quelles sont mes habitudes. Cette fois-ci, cependant, je ne peux vous garantir le confort que Ketsuen nous avait réservé à Yuki no Kuni. Il nous faudra probablement nous débrouiller seuls, et cela vaut également pour vous, Bibi. Aussi, je ne peux que vous conseiller de faire de soigneux préparatifs en vue de cette excursion. Sur ce, mesdames, je ne vous retiens pas."

Seito s'inclina légèrement devant Bibi, et celle-ci quitta le bureau. Ineko, elle, resta encore un peu auprès de son maître. Seito lisait l'inquiétude qui se reflétait dans ses prunelles humides d'émotion.

"Ne vous en faites pas. Vous avez entendu les paroles de notre doctoresse ? Quelques remparts sont tombés en moi, mais je suis certain qu'il doit bien rester quelque milice pour défendre vaillamment mes organes. Je me sens la force, peut être pas de mille hommes, mais de suffisamment, en tout cas, pour accomplir ce voyage. Votre venue serait une assurance supplémentaire de l'accomplir en bonne et due forme."

La jeune fille hocha légèrement la tête.

"D'accord, je viendrai."

Seito lui sourit, de cette façon si particulière qu'il savait efficace sur la jeune fille pour la rallier à ses idées.

"Voyons-nous demain pour nous préparer à notre absence, hum ?

-Oui."

Ils se saluèrent, et Ineko quitta à son tour le bureau.

Seito fit quelques pas vers la baie vitrée qui donnait sur toute la ville. Mais son regard ne se posait cette fois pas sur les habitants qui grouillaient à ses pieds, mais bien plutôt sur les hauts sommets du Mont Mukashibanashi, qui dominaient la cité. Qui sait quels mystères recelaient ces moines de Maskine ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Diagnostique Empty
Message(#) Sujet: Re: Diagnostique Diagnostique Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Diagnostique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-