N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane Empty
Message(#) Sujet: La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane EmptyMar 4 Oct 2016 - 10:59

~ Suite de la Mission Impériale à Taki ~ Garantir le Soutien de nos alliés

La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane 120834TempleMamoru

Cela devait faire un mois depuis que Kaya et Takoyaki s'étaient chargées de débarrasser la forteresse de sa vermine. Aujourd'hui, aucune âme en vie ne résidait encore à l'intérieur de la bâtisse en dehors des quelques Mamoru que Kaya avait été capable de regrouper jusqu'à maintenant. En effet un marché avait été conclu entre la Noiraude et le Seigneur de Guerre Hoheinheim lors de leur rencontre et ce dernier consistait à fournir aux Mamoru, un endroit dans lequel ils pourraient vivre sans ne plus avoir à se cacher derrière les cascades du Pays...

C'est ainsi que Van décida de dépêcher une petite équipe d'artisans qualifiés jusqu'à la forteresse, quelques semaines plus tard. Décidé à mener cette mission en personne, lui même se dirigerait vers les vieilles ruines avec l'intention de superviser les travaux de rénovation qui s'y feraient. Bien entendu, Van n'hésita pas à contacter Kaya et Seito en renfort. Avec l'aide d'Itabeï et de Marutagoya, la rénovation de la Forteresse ne devrait pas s'éterniser de trop.

Quatre caravanes en plus de celle du Lumineux partirent donc du Temple d'Ao' au petit matin. Toutes chargées de différents matériaux et divers outils du bâtiment, le convoi traversa le Pays sans encombre et arriva à destination en début d'après midi. Regroupés aux côtés des caravanes - devant le monte charge qui permettait de gagner les hauteurs du pont de la forteresse - Van attendait avec impatience l'arrivée de ses deux élèves Kaya et Seito tout en découvrant les allures de la Forteresse.

Chef des Artisans ~ " Et bien ça en fait du boulot ! " Lança légèrement le chef des artisans, à l'attention du Lumineux. " Il ne serait pas étonnant que ces murs aient le même âge que l'Empereur. Si ce n'est plus... En tout cas j'espère que vous n'êtes pas pressé Seigneur Hoheinheim car cela risque de prendre du temps. "

Van ~ " Et bien au risque de vous décevoir, je le suis. " Fit Van bien sérieusement en se tournant cette fois vers le chef des Artisans. " Je vous donne deux mois pour terminer de restaurer cet endroit selon les plans que vous fournira mon élève. Et je ne tolérerais aucun délai supplémentaire. "

Surprit, le chef des artisans s'offusqua en balbutiant quelques mots.

Chef des Artisans ~ " Mais... Seigneur Hoheinheim... nous ne "

Mais ce dernier fut très vite interrompu par le regard que venait de lui lancer Van, visiblement très sérieux. Il n'était pas question pour le Lumineux d'accorder davantage de temps à la restauration de la forteresse. Ces travaux devraient se faire rapidement afin d'être terminés avant la guerre contre Kumo. Puisque Taki était l'un des Pays de l'Empire à partager ses frontières avec le territoire des Samuraïs, il paraissait évident qu'une bataille aurait très probablement lieu sur ces terres prochainement. Van ne tolérerait donc aucune faille exploitable à l'intérieur de son propre Pays et veillerait personnellement à ce que tout se passe sans encombre.

Ce n'est finalement qu'une heure plus tard que les convois respectifs d'Itabeï et Marutagoya arrivèrent. Le Trentenaire s'était déjà dépêcher de faire un tour du propriétaire en empruntant le monte charge avec le chef des artisans. Ce dernier pourrait ainsi parfaitement mesurer l'ampleur des travaux et adapter les plans de Kaya de la meilleure façon. Tout deux se trouvaient déjà dans la cour supérieure et semblaient discuter des murs d'enceinte qui entouraient la forteresse.

En attendant l'un des artisans restés près des caravanes, s'approcha de Kaya et Seito afin de leur indiquer la position de leur Maître.

Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane Empty
Message(#) Sujet: Re: La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane EmptyMer 5 Oct 2016 - 17:13

Seito cavalait en tête d'un convoi d'une demi-douzaine de chariots. Lui-même était monté sur un splendide destrier, qui n'avait cependant rien d'un cheval, comme on pourrait s'y attendre d'une monture d'un seigneur d'une ville comme Itabei. Non, la bête que chevauchait Seito était un animal qu'il avait fait élever spécialement pour cet usage, et en vertu des traditions d'Itabei. Les animaux de traite étant les plus répandus dans ces régions agricoles, Seito avait désiré une monture à l'image de son pays, c'est-à-dire un de ces animaux-là. Ainsi donc, la bête sur laquelle il était juché n'était autre qu'un boeuf épais, large d'épaule, mais la tête haute. Son pas n'était pas lourd et pataud, mais gracieux et assuré. Son poil n'était pas souillé de boue, mais lustré par une myriade de produits. Il n'émanait pas de cette créature une pestilence si propre aux fermes, mais bien une senteur forte, un parfum terreux. Ses cornes, enfin, n'avaient pas été tronquées, mais au contraire aiguisées et taillées en pointe. Cette bête, finalement, égalait par son charme tout rural les plus fiers chevaux que l'on pouvait trouver.

La raison de ce convoi, dont les voitures étaient toutes tirées par deux animaux de la même trempe, sinon plus petits, que celui que montait Seito, était bien simple: il avait été reçu un ordre du Seigneur de Guerre, aussi cet ordre devait-il être appliqué à la lettre. Cela faisait déjà quelques jours que l'enfilade de caravanes pérégrinait vers les terres du Sud de Marutagoya. Seul, Seito y serait arrivé en quelques heures. Juché sur un boeuf, même élevé pour ce genre de processions, et dirigeant un convoi mis en mouvement par des bêtes semblables, il lui fallait bien ce temps-là pour toucher à son but. S'ils avaient une force inégalables, les boeufs avaient ce défaut de n'être pas des plus vifs animaux. Cela restait cependant de l'ordre du détail, compte tenu du soin que Seito avait mis à anticiper ce trajet. Ils arriveraient tout à fait dans les temps donnés par Hoheinheim au point voulu.

Il s'agissait de se rendre à un rendez-vous tout à fait insolite, dans un endroit encore inconnu de Seito, de nom comme de vue. Les termes employées par son maître dans la missive qu'il avait envoyée étaient assez flous, encore que Seito ait compris qu'il s'agissait d'une sorte de citadelle, une forteresse dans laquelle il s'agirait d'installer les Mamoru. Rien d'étonnant à cela quand on savait l'attachement que Hoheinheim portait à cette peuplade de martyrisés. Comprenant les consignes qui étaient siennes, et s'en acquittant le mieux possible, Seito avait aussitôt fait charger six voitures de pierre de la meilleure qualité, ainsi que des matériaux de construction les meilleurs que pourraient préparer ses artisans. Ceux-ci s'étaient d'abord étonnés de voir des ciments, marbres et autres briques quitter Itabei quand la bibliothèque aurait bien eu besoin de ces ressources, mais très vite ils chassèrent ces idées de leur esprit, se rappelant la fantaisie de leur Shuhan.

Ces caravanes étaient donc pleines de matériaux de construction, exceptée une, qui était elle chargée d'armes à feu. Seito avait pris cette initiative de faire voyager des moyens de défense d'une part pour protéger le convoi -même s'il était capable de parvenir à cela seul, selon lui- et d'autre part pour équiper la forteresse une fois les travaux terminés. Il serait en effet idiot d'avoir une citadelle formidable sans avoir de quoi la défendre contre les ennemis sinon des murs. Mais, sans doute les esprits veilleraient-ils sur ce lieu avec assiduité, sous les murmures des Mamoru ...

Finalement, au matin du quatrième jour de voyage, la silhouette de l'édifice se profila. Sur le ciel chargé de nuages noirs, les bâtiments décrépis se découpaient comme de la dentelle. Seito frissonna. Les boeufs renâclèrent quelque peu, eux aussi.

"Monsieur, c'est ... c'est là-bas qu'on va ?

-Oui, j'en ai bien peur. Mais j'ose espérer, maîtres bâtisseurs, que ce n'est pas l'ampleur de la tâche qui vous fait si soudainement hésiter ?"

Il n'eut pas de réponse, et n'en n'avait à vrai dire pas besoin. Il savait trop bien lui-même le sentiment étrange qui oppressait la poitrine à la vue de ce château déchiré par le temps pour avoir besoin de l'entendre de la bouche d'un de ses hommes.

Quelques heures plus tard, le convoi d'Itabei se présentait aux portes de la citadelle. Dans la cour principale, d'autres voitures étaient déjà garées. Les chariots de Seito vinrent se ranger à leurs côtés, et le Shuhan descendit de sa monture, non sans la gratifier d'une tape affectueuse sur le flanc. Bien vite, un artisan s'approcha de lui et lui indiqua l'endroit où il pourrait trouver son maître. Seito commença donc à grimper les étages du bâtiment, non sans une certaine précaution, jusqu'à arriver à la cour supérieure. Là, il trouva en effet Hoheinheim, en compagnie d'un autre homme qui lui était inconnu.

"Si je suis heureux de vous revoir, mon maître, je dois avouer être sceptique sur vos goûts en matière de résidence secondaire. Une soudaine envie de s'aérer ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Saibogu Yamato
Informations
Grade : Genin
Messages : 972
Rang : C

La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane Empty
Message(#) Sujet: Re: La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane EmptyJeu 6 Oct 2016 - 14:43


Cela fait maintenant un certain temps que Kaya n'a pas revu ses coéquipiers. Marutagoya, ses fonctions de diplomates Mamoru, la traque des rebelles hostiles au clan ou encore les heures d'entraînement ont alourdi son emploi du temps de manière irraisonnable. Elle s'en sort, oui. Mais ne peut guère allouer le temps qu'elle souhaiterait voir accordé à chacune de ses entreprises. Il faut faire des choix. Et l'absence de contacts soutenus avec les Kogane est l'expression de cette décision. Mais la noiraude sait que l'amitié ou le respect ne souffrent pas de la distance ou du temps. Certaines choses restent immuables. Du moins l'espère-t'elle.

D'autant plus qu'aujourd'hui est un grand jour. LE jour. Celui où les Mamoru pourront à nouveau disposer d'un siège prestigieux. Prestigieux et facilement défendable. Kaya place de grands espoirs en cette citadelle qui garantira la sécurité des siens. Qui viendrait s'en prendre à un Mamoru protégé derrière de hautes murailles elles-même gardées par des esprits aussi divers que variés? Il faudrait être fou... Malheureusement la folie est quelque chose qui se manifeste beaucoup trop ces derniers temps dans le Yuukan.

Les différents esprits invoqués par les membres du clan se chargent de faire flotter les pierres et autres poutres dans l'air. Du moins est-ce l'impression que cela donne, la plupart des artisans présents sur place n'ayant guère la faculté de voir ce qui anime les matériaux. Ces travailleurs infatigables accélèrent les travaux d'une manière impressionnante. Pour autant les travaux de restauration sont loin d'être achevés. Il faudra du temps pour remettre la forteresse en état. Mais l'essentiel pour l'instant c'est qu'elle soit apte à accueillir les Mamoru et soit suffisamment solide pour les protéger, eux et le pays. Car après tout les manieurs d'esprits ne seront pas les seuls à tirer profit de cette nouvelle position stratégique. Et Hoheinheim l'a bien compris sans quoi il n'aurait pas été si enthousiaste à l'idée de la remettre en état...
"La roche de la façade sud montre des signes de faiblesse!" lui indique l'un des artisans.
"Je vois... Combien de temps cela prendra-t'il?"
La noiraude lève son regard incandescent des plans pour le poser sur l'homme. Ce dernier se masse le menton et effectue les calculs en silence. Les quelques mimiques qui accompagnent sa réflexion ne semblent pas de bon augure. Et ça ce confirme quelques instants plus tard!
"Le véritable problème réside dans le fait que la falaise est difficile d'accès. Il faudra acheminer les ouvriers le long de la paroi puis trouver un moyen de leur fournir les matériaux nécessaires à plusieurs de mètres au-dessus du sol!"
"J'en fais mon affaire! Chargez-vous de trouver les personnes nécessaires pour les travaux et je m'occupe du reste!"
L'homme acquiesce mais n'est visiblement pas convaincu. De son côté Kaya fait un signe de main à plusieurs esprits attendant sagement en rangs serrés. Elle leur expose la nature du problème et le moyen d'y remédier. Ainsi donc plusieurs d'entres eux suivent l'artisan avec l'ordre précis d'acheminer le matériel dont lui et ses hommes auront besoin. La kunoichi les observe encore quelques secondes puis observe les différents chariots qui commencent à remplir la cour inférieur de la forteresse. L'un des ouvriers vient alors lui annoncer ce qu'elle espérait: l'aide du Temple et d'Itabei est arrivée! Ce dernier lui indique même la position de son senseï.
*Van et Seito!*
Elle ne réprime pas un sourire satisfait et s'élève dans les airs de quelques mouvements de ses ailes sombres. Quelques secondes plus tard elle se réceptionne face aux deux hommes et s'incline respectueusement pour les saluer. Elle s'approche ensuite d'eux de sa démarche gracile en passant son regard de l'un à l'autre.
"Soyez les bienvenus!" glisse-t'elle avec sincérité. "Votre aide est à nouveau précieuse! Je crois que... j'ai sous-estimé l'ampleur des travaux de restauration."
En même temps, pour sa défense, on peut dire qu'elle n'est pas vraiment familière des chantiers. Certaines choses lui semblaient aisées à réparer. Néanmoins il est évident aujourd'hui qu'il n'en est rien. Les professionnels se sont vite chargés de doucher ses espoirs de voir la forteresse réparée avant l'hiver...
"Comment se porte votre épouse Van-senseï? Et Takoyaki? Je suis surprise de ne pas la voir avec vous..." demande-t'elle, curieuse, avant de se tourner vers Seito. "Et de ton côté Seito? J'ai entendu dire que tes projets pour la bibliothèque avancent bien! Je suppose que j'ai déjà perdu la bataille culturelle qui oppose nos villes?"
Jouer sur une certaine forme de rivalité entre Itabei et Marutagoya lui semble essentiel. Après tout la "concurrence" est un moteur puissant qui vous pousse à vous surpasser. Néanmoins Kaya n'a jamais eu la prétention de faire de sa cité portuaire un haut-lieu de la culture. Du moins pas pour l'instant...
"Suivez-moi je vous prie! Je vais vous montrer la partie la plus intéressante de la forteresse!" ajoute-t'elle sur un ton énigmatique avant de se retourner pour leur adresser un sourire. "La brasserie!"
Oui car voyez-vous, il se trouve que les anciens occupants avaient trouvé le moyen de produire leur propre bière. Un art que la Mamoru ne compte pas spécialement perpétuer. Néanmoins il reste encore un bon petit stock. Quitte à se retrouver, autant que ce soit autours d'une table et à distance des foyers de nuisances sonores.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane Empty
Message(#) Sujet: Re: La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane EmptySam 8 Oct 2016 - 11:31

Hoheinheim venait de clore sa conversation avec le Chef Artisan et de lui donner les derniers impératifs de sa tâche. Bien mécontent, celui-ci repartait avec le sentiment de n'avoir pas été entendu en direction de l'entrée de la forteresse. Il devait encore prévenir ses hommes et les préparer au travail qui les attendraient durant les deux prochains mois. En attendant, le Lumineux pu tranquillement recevoir ses deux élèves ; Kaya et Seito, qui venaient de le rejoindre au beau milieu de la cour supérieure. Le Yôgan en premier salua son Maître en se permettant une petite plaisanterie de circonstances. Il pensait que la Forteresse serait une nouvelle résidence qui appartiendrait au Lumineux. Il fallait dire que Seito était bien loin de se douter de ce qu'il s'était passé ici quelques mois plus tôt...

Van ~ " Et moi ravi de te voir en meilleur forme mon cher Seito Kun ! Cette Forteresse est pourtant une véritable merveille d'architecture. J'y trouve pour ma part l'air particulièrement pur et agréable à respirer pas toi ? " Fit-il tout en prenant une profonde inspiration comme pour inviter son élève à faire de même. Bien sûr, l'odeur omniprésente se rapprochait davantage de celle de la mort qu'autre chose. Tout n'était qu'une question de point de vue. " Mais passons, je te suggère de regarder derrière toi s'approcher la véritable propriétaire des lieux. "

Le doigt pointé derrière Seito, Van était en train de montrer Kaya en plein vol qui se rapprochait de leur position. Cela faisait bien longtemps que le Trentenaire n'avait pas revu la Noiraude. Devenue nouvelle Shuhan de Marutagoya depuis peu, celle-ci devait sans aucun doute avoir pleinement prit conscience de l'ampleur de ses nouvelles responsabilités au sein du Pays des Cascades. Lorsque Kaya arriva finalement, elle s'empressa d'exprimer sa gratitude et de prendre quelques nouvelles.

Van ~ " Cela faisait quelques temps Kaya chan... Toujours aussi sombrement ravissante." S'évertua même à ajouter Hoheinheim. " Nadeshiko est fatiguée ces derniers temps. Il faut dire que nos enfants ne lui laissent véritablement aucun répit depuis leur naissance. Mikasa commence à prononcer ses premiers mots ce qui donne envie à Iren de faire des bêtises pour se faire remarquer lui aussi... Je vous laisse imaginer. "

Ce n'était pas souvent que le Trentenaire parlait aussi ouvertement de ses enfants. Pourtant ses élèves étaient sans aucun doute ses plus proches amis aujourd'hui, ce qui par définition faisaient d'eux les seuls à pouvoir entendre ce genre d’anecdotes personnelles.

Van ~ " Ma Tako-chan quant à elle se trouve au Temple. Il n'a pas été simple de la convaincre d'y rester mais au moins elle ne nous dérangera pas durant les travaux. Nos hommes ne sont déjà pas nombreux alors avec elle dans les parages... "

N'était-ce qu'une petite boutade ? Non pas vraiment. Takoyaki se serait tôt où tard mise à dévorer les artisans. Il fallait admettre que cette petite créature ne se rassasiait jamais facilement... En étant au Temple, Hoheinheim restait persuadé qu'elle n'irait pas chercher de nourriture à l'extérieur. Sa réserve cachée dans le passage souterrain du Temple limiterait les dégâts en son absence... Du moins en théorie.
Kaya proposa finalement de la suivre jusqu'à la brasserie. Il était bien surprenant qu'un tel endroit puisse exister dans cette forteresse et qu'il y reste encore quelque chose à boire.

Van ~ " Quelle merveilleuse idée ! Je suis certain que cela fera du bien à Seito ! Nous pourrons en profiter pour réfléchir à quelques innovations à ajouter à la Forteresse. Il faut profiter de la rénovation pour y ajouter quelques fantaisies. "

Tous se dirigèrent donc vers la fameuse brasserie en déambulant dans les ruines de la Forteresse. En chemin le Lumineux s'empressa d'interroger davantage Kaya concernant la suite que Marutagoya avait connu après sa nomination.

Van ~ " Et de ton côté Kaya ? Comment se passe les choses à Marutagoya ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane Empty
Message(#) Sujet: Re: La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane EmptyLun 10 Oct 2016 - 19:32

Seito regarda d'un oeil étonné l'arrivée de Kaya. S'il s'attendait à retrouver son maître, et s'il s'était douté, en chemin, retrouver Takoyaki, hypothèse qui ne s'était pas vérifiée, il ne pensait pas qu'ils seraient rejoints par la dernière membre de l'équipe Kogane, nouvellement nommée Shuhan de Marutagoya. Et, à vrai dire, Seito ne savait pas vraiment quelle attitude adopter à son égard. Il se rappelait encore le discours qu'elle avait prononcé le jour de son investiture, et l'effet glaçant qu'il avait eu sur lui. Il ne s'était, depuis, pas renseigné outre mesure sur les démarches qu'elle avait menées à la tête de la cité portuaire du Pays des Cascades. Cependant, il ne doutait pas qu'elle aie commencé à mettre ses plans à exécution. S'il connaissait finalement assez peu sa camarade, il croyait cependant avoir deviné qu'elle était femme d'action autant que de réflexion. Or, elle semblait être très douée en matière de réflexion.

Seito regarda cette femme toute parée de ténèbres s'avancer dans la cour. D'après Hoheinheim, elle était la véritable propriétaire des lieux. Seito était loin de s'en douter. cependant, il devait admettre une certaine proximité entre l'aura étrange qui s'échappait des pierres de la citadelle et l'habituel mystère qui entourait Kaya. Il n'aurait pas été étonné qu'elle leur avoue avoir envoûté l'endroit avec quelque sortilège dont le secret reste seul connu des Mamoru.

Puis, ce fut au tour de Hoheinheim d'interloquer Seito. Lui qui semblait si secret, d'habitude, se confiait aujourd'hui sans retenue à propos de sa vie quotidienne de jeune père. Seito ne put s'empêcher d'arquer un sourcil. Il avait, il devait bien l'admettre, du mal à imaginer cet homme taciturne, si peu enclin aux plaisirs joyeux de la famille, s'adonner au rôle du père bienveillant, gardant un oeil protecteur sur ses enfants. Qu'il parle de leurs progrès comme ça tranchait nettement avec l'image d'impitoyable Seigneur de Guerre qu'il avait su se forger dans le coeur de Seito. A tel point que le jeune Shuhan se demanda un instant de quelle matière étrange étaient faits les enfants de son maître. Peut être avaient-ils hérité du caractère si particulier de leur géniteur ?

Finalement, Seito fut assez déçu de ne pas retrouver Takoyaki. S'il avait un certain plaisir à être en compagnie de cette coéquipière-là, ne serait-ce que pour sa naïveté naturelle qui la rendait si attachante, il aurait apprécié l'avoir à ses côtés dans ce lieu plus que lugubre. Sans doute aurait-elle su y trouver une forme d'intérêt quelconque qui lui aurait valu de fausser compagnie au groupe pour partir explorer en solitaire les couloirs de pierre de la forteresse.

Seito saisit également les quelques mots de son maître à son encontre, et qu'il devinait comme faisant référence à sa maladie, maintenant connue de Hoheinheim. Il n'y répondit que par un léger sourire, cependant, encore trop incertain de son bon état pour pouvoir confirmer quoi que ce soit à qui que ce soit. De plus, il ne souhaitait pas vraiment aborder ce genre de sujet en présence de Kaya. Moins il y aurait de personnes au courant de cette situation particulière, mieux ce serait. Cependant, il releva la remarque de sa coéquipière au sujet de ses récentes activités autour de la construction de la bibliothèque d'Itabei.

"Oui, la bibliothèque est en bonne voie. Cependant, s'il y a une concurrence entre nos villes sur le plan culturel, je n'y vois aucune bataille. Ce serait aller à l'encontre des principes de tolérance et de partage à l'origine de cette bibliothèque."

Il ponctua cette dernière phrase d'un léger sourire de ceux dont il avait le secret. Il espérait vaguement inspirer ces valeurs à Kaya, même s'il n'y croyait guère.

Seito suivit ses camarades dans les ruines, non sans jeter un oeil observateur sur les lieux. S'il s'avait les compétences de ses ouvriers, il estimait cependant qu'ils ne seraient pas trop de trois contingents de bâtisseurs pour parvenir à redresser les murs depuis longtemps effondrés de la forteresse -ou de ce qui, dans le passé, avait du être une forteresse. La végétation avait déjà commencé à se faire une place dans l'interstice de certaines pierres, et de la mousse se développait entre les dalles fêlées qui recouvraient le sol. Au loin, quelque cri d'oiseau se faisait entendre, croassement ou symphonie aviaire. Un vent mauvais, sec et virulent balaya le monceau de pierres, soulevant un nuage de poussière.

Seito n'en avait pas pour autant perdu le fil de la conversation qui se tenait entre Hoheinheim et Kaya. Et il devait avouer être aussi curieux que son maître. Aussi ne manqua-t-il pas d'appuyer sa question:

"Oui, dis-nous donc comment se porte ta ville. Je n'ai pas eu de nouvelles et n'en ai pas demandées, pardon. Mais j'aimerais savoir quelle vie mène ton peuple, ce que tu as fait là-bas, en somme. Il y a toujours à apprendre les uns des autres, non ?"



Dernière édition par Yôgan Seito le Mer 26 Oct 2016 - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Saibogu Yamato
Informations
Grade : Genin
Messages : 972
Rang : C

La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane Empty
Message(#) Sujet: Re: La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane EmptyMer 26 Oct 2016 - 13:40


Le compliment de son maître ne tombe pas dans l'oreille d'une sourde. Kaya y répond en s'inclinant modestement, réprimant un sourire. Cette situation semble quelque peu irréelle tant les retrouvailles prennent des allures familiales. Un léger malais envahit la noiraude qui joint ses mains dans son dos. Hoheinheim semble être de bonne humeur aujourd'hui. Est-ce le fait de revoir ses élèves? Ou s'est-il simplement levé du bon pied? Dans tous les cas son enthousiasme fait plaisir à voir et se révèle contagieux, Kaya riant de bon coeur aux nouvelles que leur expose son senseï.

Le trio se retrouve rapidement dans la brasserie en rénovation. Un héritage des anciens propriétaires qui ont non seulement accumulés richesses et esclaves mais également un nombre impressionnant de barils en tout genre. L'alcool est souvent le nerf de la bonne humeur. Et les hommes et les femmes qui vivront désormais ici auront tout le loisir de tromper l'ennui en fréquentant ce lieu. Pour peu qu'ils n'en abusent pas, évidemment. Toujours est-il que la Mamoru attend que son camarade et son maître aient pris place pour répondre à leurs différentes questions.

Le Lumineux semble enthousiaste à l'idée d'ajouter ce qu'il qualifie de... fantaisies à la forteresse. Traduction? Des pièges mortels. Dans le meilleur des cas. L'idée n'est évidemment pas pour déplaire à la jeune femme même si elle estime que les Mamoru pourraient gérer seuls cet aspect-là de la défense. Après tout - et malheureusement! - le clan a appris à se prémunir du danger au cours des dernières décennies...
"Et bien je suis certaine que vos fantaisies s'accorderont parfaitement avec le décor. J'ai déjà commencé à poser des sceaux semblables à ceux qui parsèment Taki au niveau des fondations et du monte-charge." explique-t'elle sur un ton neutre. "Mais on est jamais trop prudent n'est-ce pas?"
Il souhaite également savoir comment se porte Marutagoya. Préoccupation partagée par Seito. Mais si Kaya doute que le premier s'intéresse surtout au développement de la ville le second, lui, semble plutôt s'inquiéter du sort du peuple. Elle n'a pas oublié leur dernière rencontre et le dégoût manifeste de son camarade pour les lois qu'elle venait alors de promulguer. Est-ce un jugement qu'il portera désormais sur ses choix? Ou se fait-elle simplement des idées?
"Les choses se passent plutôt bien sur place. La criminalité a quelque peu baissé depuis ma nomination mais ce n'est pas une surprise vu la politique mise en place je suppose. L'inventaire de la flotte est terminé et j'attends les premiers projets pour rénover la flotte à la fin du mois. Je peux compter sur votre amie Saibogu d'ailleurs!" glisse-t'elle à l'intention de Van. "J'aimerais également commencer l'excavation du canal qui reliera Itabei à Marutagoya. Les rivières suffiront un temps mais ne pourront pas contenir l'essor commercial du pays à long terme, c'est une évidence. Ce qui m'amène à te demnder, Seito: ce projet est toujours d'actualité pour toi?"
Sans vraiment s'en rendre compte Kaya commence à s'énerver. Elle a l'envie fugace de sauter à la gorge de son camarade pour lui intimer l'ordre de lui balancer en plein visage ce qu'elle imagine qu'il lui reproche. Elle n'aime pas ses sous-entendus. Mais la violence et la diplomatie ne se côtoient pas vraiment. Et ils représentent tout deux une cité à présent. Les choses ne sauraient s'envenimer. Et puis Van-senseï ne l'autoriserait de toute façon pas.
"Que dirais-tu de venir passer une semaine à Marutagoya, Seito? Tu pourraiss ainsi voir de tes propres yeux la... vie que mène le peuple et me gratifier de tes conseils? Je suis en effet certaine qu'ils sauront nous enrichir l'un et l'autre!" précise-t'elle avant de se tourner vers son maître. "Je pense que vous serez heureux d'apprendre que la forteresse pourra accueillir le premier contingent takijin d'ici quelques semaines. Et peut-être même votre famille si vous le souhaitez? L'endroit est probablement plus sûr que le Temple..."
Une proposition, rien de plus... Il est vrai que le Temple ne manque pas de charme et qu'il est lui-même protégé par les fantaisies du Lumineux. Et si on y ajoute un Gekei qui bouffe tout ce qui passe à portée de ses tentacules, le système de sécurité est clairement efficace. Malgré tout l'endroit n'a pas été taillé pour résister aux envahisseurs et autres assassins, contrairement à cette forteresse en plein coeur du pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane Empty
Message(#) Sujet: Re: La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La Forteresse des Mamoru ~ Team Kogane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-