N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 ¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] Empty
Message(#) Sujet: ¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] ¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] EmptyLun 19 Sep 2016 - 12:16

Jisetsu Gin
¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] Qui_go11


Gin était de ceux qui étaient dans l'intime confidence. Il faisait parti du cercle, très fermé, au sein d'un clan qui l'était tout autant, et qui avait une connaissance précise de ce qui attendait le Monde. Comme tous ses paires, il possédait le Kinnegan, une merveilleuse pupille dorée développée et mise à contribution depuis maintenant des siècles par son clan pour engranger, organiser et sauvegarder le savoir. Les Jisetsu, c'était leur nom, s'étaient fait connaître durant les dernières décennies pour leurs prouesses et leurs exploits au combat, devenant même parfois des armes à part entière au sein des armées, ce qui avait attiré une attention dont ils se seraient bien dispensés sur leur nom et leurs capacités. Aujourd'hui fermement ancrés au sein d'un Empire grandissant et qui se fortifiait de saison en saison, les membres du clan et de ses différentes branches continuaient à faire ce qu'ils faisaient le mieux, malgré l'ampleur de la tâche et son caractère infini. C'est ainsi que Gin s'était retrouvé sur les chemins escarpés du Mont Mukashibanashi, chargé d'escorter deux charrettes remplies d'ouvrages plus ou moins anciens, suite au courrier qui avait été transmis aux têtes pensantes des Jisetsu. Ces derniers, gestionnaires de par le fait de toutes les connaissances engrangées dans le nouveau complexe scientifique d'Iwa, avaient pour ainsi dire sauté sur l'occasion représentée par Itabei et l'initiative de son Shuhan, y voyant une opportunité toute trouvée d'accomplir leur œuvre majeure, et avaient choisi d'envoyer sur place l'un des leurs pour superviser les opérations.

Car Gin en était bien conscient, toute la bonne volonté du monde ne suffisait pas lorsque l'on parlait de la sauvegarde et de l'entretient d'une quantité de savoir vouée à synthétiser l'Homme et le Monde dans lequel il avait évolué pendant ces millénaires. Les Anciens, dont Hikolai, avaient des vues bien tranchées sur les moyens à mettre en œuvre pour y parvenir, et pouvaient faire appliquer, que ce soit par voie officielle ou officieuse, la plupart de ces mesures très facilement au sein du pôle culturel que représentait Iwa. Étendre cette influence dans d'autres pays n'était en revanche pas chose aisée, mais l'ouverture laissée par le dénommé Seito Yôgan était trop belle et trop parfaite pour se permettre de l'ignorer. Ce fut donc après l'heure du déjeuner que le convoi finit par arriver aux portes ouest de la ville. Gin, toujours à pieds, reprit la tête du convoi pour aller présenter les papiers officiels qu'on lui avait préparé, permettant ainsi rapidement aux deux charrettes, chacune tirée par deux chevaux manoeuvrés par un conducteur, d'avancer vers le cœur de la ville symbolisé par une grande tour. Celle-ci respirait le renouveau, celui-là même qu'on retrouvait dans la plupart des cités qui venaient de changer de régime ou de gouvernant et dont les habitants en étaient pleinement satisfaits. Une bonne chose, car on ne pouvait décemment espérer constituer une bibliothèque digne de ce nom au cœur d'une société en proie aux tiraillements et déchirements intérieurs.

Gin enregistra mentalement la topographie de la cité, notant les ruelles, les faciès et les enseignes afin de s'imprégner des lieux. Le convoi dut parfois manoeuvrer difficilement pour emprunter certains virages, mais il arriva finalement à destination, Gin à sa tête. Devant l'entrée de la bibliothèque en devenir, des gardes. Un bon signe, qui signifiait que le savoir ici se devait d'être protégé. Le Jisetsu, ses longs cheveux bruns virevoltant sous la brise au dessus de ses habits crèmes et marrons amples et simples, s'approcha des gardes en question.

« Messieurs, bonjour. Je suis Gin, un émissaire venu d'Iwa, et comme vous pouvez le constater je ne viens pas les mains vides, dit-il en présentant de la main les deux charrettes chargées d'ouvrages. On m'a chargé de présenter ces dons à la nouvelle bibliothèque d'Itabei, ainsi que de m'entretenir avec son Shuhan. Mais peut-être pouvons-nous déjà commencer à décharger, étant donnée l'ampleur de la tâche... ?

Si vous doutiez de quoi que ce soit, jetez simplement un œil à ces autorisations
, ajouta-t-il en tendant ses papiers aux gardes. Elles portent le sceau du Kamui, je doute pouvoir faire mieux... »


¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] ¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] EmptyLun 19 Sep 2016 - 18:57

Quels augures auraient pu annoncer au jeune Shuhan les événements à priori bienheureux qui allaient avoir lieu dans sa cité, et dont il aurait le privilège d'être l'un des acteurs principaux ? Certainement aucun, Seito étant bien trop attaché aux faits et détaché de la superstition pour se trouver des affinités avec un concept aussi mystique qu'archaïque comme les augures. Néanmoins, il aurait pu voir dans sa bonne humeur matinale, dans le plaisir particulier qu'il avait pris à boire son thé en regardant le jour se lever sur sa ville, dans la clarté de ses pensées, finalement, quelques signes avant-coureurs d'un bon tour du destin. Mais, éternel cartésien, il n'avait pas même remarqué le lien entre toutes ces choses positives. Ce n'était qu'une bonne journée qui s'annonçait, sans plus. Rien ne laissait présager l'extraordinaire, à première vue.

Aussi s'assit-il sans un entrain exceptionnel à son bureau, et commença-t-il à éplucher les quelques courriers qui étaient venus se loger sur son plan de travail. Il avait chaussé une paire de lunettes en demi-lunes qui le faisaient paraître dix ans de plus qu'il n'en n'avait en réalité. Il appréciait, cependant, ce vieillissement. Peut être était-ce parce qu'il avait grandi au sein d'un clan où la mixité entre les générations était primordiale, mais il éprouvait un certain respect pour la vieillesse. Après tout, n'étaient-ce pas les ancêtres qui étaient réputés pour conserver le savoir, ou du moins la mémoire de leur génération et de celles qui les avaient précédés ? Or, Seito accordait une importance toute particulière à la mémoire et à l'expérience. Aussi ne voyait-il aucun mal à vieillir, sinon celui du corps qui, à la différence de l'esprit, ne s'épanouissait pas aussi bien dans le temps.

Il avait déjà saisi sa plume, et en avait trempé le calame dans une encre couleur de ciel nocturne, quand un messager monta quatre à quatre les marches qui menaient du rez-de-chaussée de la Tour au bureau de Seito. Légèrement agacé, car freiné dans son élan, celui-ci arrêta son geste d'écriture, et leva des yeux interrogateur vers le missionné, visiblement pris d'émotion.

"Monsieur, c'est incroyable, il ... Enfin, ils sont ... Un vrai miracle !"

Seito fronça les sourcils.

"Exprimez-vous clairement, mon cher, ou votre miracle risque de vous sembler bien amer.

-Monsieur ! Il en amène deux roulottes entières ! Pleines à craquer !

-Mais qui ça ? Et des roulottes pleines de quoi ?

-De livres, monsieur !"

Seito posa cette fois complètement sa plume, et se leva de son fauteuil soudainement.

"Qui ? Donnez-moi un nom, par pitié !

-Il n'en n'a donné qu'un seul: Gin."

Seito remua ce mot unique dans sa mémoire, cherchant à le rattacher à une quelconque information. Il ne trouva cependant pas de point d'ancrage pour ce patronyme, qu'il garda cependant en mémoire.

"Allez au dojo chercher Ineko, je pars à sa rencontre.

-Mais monsieur ...

-Dépêchez-vous, on ne fait pas attendre un hôte chargé de si précieux cadeaux !

-Je ne vous ai pas dit où il était, monsieur !

-Eh bien qu'attendez-vous ! Qu'il vienne me trouver lui-même ?

-A la bibliothèque, monsieur."

Seito descendit quatre à quatre les marches de son bureau, faillit trébucher à la dernière, se rattrapa de justesse à la rampe, et se rua hors de la Tour. Il courut presque dans les rues, son manteau de soie verte flottant derrière lui. En quelques minutes il arriva au chantier où s'élevait déjà l'ossature de bois de sa bibliothèque en devenir. Il vit alors les deux roulottes, et reconnut instantanément, comme par une sorte d'instinct, la figure de celui qui devait s'appeler Gin. Il s'en approcha, essuyant d'un revers de la manche une goutte de sueur qui perlait à son front. Il se rendit compte qu'il avait oublié d'ôter ses lunettes. Tant pis, il n'en n'était pas à un détail près.

"Vous êtes Gin, je me trompe ? Très honoré de vous rencontrer, monsieur, véritablement très honoré. Je n'étais pas au courant de votre arrivée, aussi veuillez excuser l'accueil à première vue assez froid et procédurier que vous avez dû souffrir. Je le regrette d'autant plus à la vue de la cargaison que vous transportez. Mais je suis un hôte indigne, et je manque à tous mes principes ! Je suis Yôgan Seito, Shuhan d'Itabei. Laissez-moi vous conduire à la Tour, mon lieu de travail. Je suis certain que vous et vos camarades devez être fatigués par votre voyage, et je pense que nous avons besoin de nous entretenir tous deux."

Seito ne pouvait pas effacer de son visage le sourire radieux qui s'y était logé. Il lui semblait presque recevoir un ange, en la personne de ce Gin, dont il ne demandait qu'à lever tous les secrets.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] ¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] EmptyMer 21 Sep 2016 - 12:40

Jisetsu Gin
¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] Qui_go11

Tout en tendant ses papiers officiels, Gin prit le temps d'examiner le début de structure qui jaillissait du sol et ses fondations, au delà des gardes. La construction avait l'air solide, quoi qu'un peu classique dans son approche, et laissait entrevoir un bâtiment finalement assez limité dans ses capacités d'expansion à l'avenir et dans sa capacité à tenir un siège ciblé. Ce genre de considérations, pour une bibliothèque, pouvait sembler tout à fait hors de propos et superflues, pourtant Gin et les siens savaient à quel point elles étaient importantes. L'avenir n'appartenait à personne, et seules des mesures drastiques et des garde-fous parfois invraisemblables pourraient assurer que le savoir engrangé par les centaines de générations passées et à venir pourrait être sauvegardé.

« ...Est-ce que tout est bon pour vous ? se risqua à demander Gin au garde qui étudiait d'un air perplexe les différents papiers qu'il venait de lui confier.

- ..C'est que... La bibliothèque sort à peine du sol, alors vos livres, là... »

Gin allait commencer un long soupir d'exaspération, quant tout à coup une silhouette se déplaçant rapidement dans sa périphérie attira son attention. Un long manteau vert... Il devait certainement s'agir du Shuhan, qui portait traditionnellement ces habits. A mesure qu'il approcha, son visage juvénile se fit plus visible : le Jisetsu, bien conscient qu'un meilleur interlocuteur arrivait vers lui, s'empressa de reprendre les papiers des mains du garde indécis en lui adressant un regard teinté de mépris, les rangea, puis se tourna ostensiblement vers le dénommé Seito Yôgan, qui terminait sa course jusque devant lui. Le Shuhan semblait exalté par la vue de ces deux charrettes chargées de savoirs et de sagesse : ce projet de bibliothèque, semblait-il, trouvait ses racines dans une ambition noble, dans le cœur du Yôgan, une ambition qui allait de paire avec les plans toujours en mouvement et jamais vraiment arrêtés des Anciens Jisetsu. Ceux-ci allaient tout faire, par l'intermédiaire de Gin, et en profitant des aspirations du jeune Shuhan pour sa cité, afin de constituer un noyau de données redondant et sécurisé au cœur de la ville.

« Seito-dono, ravi de vous rencontrer. Vous avez vu juste, je suis bien Gin : ne vous en faites pas trop pour les formalités, l'on m'a donné assez de paperasserie pour pouvoir atteindre les îles vierges sans problème s'il avait fallu. Vous administrez là une fort belle cité, et cette bibliothèque ne pourra qu'en devenir le joyau... Je vous suis jusqu'à la tour, où je gage qu'il y aura assez de place pour stocker proprement tous ces ouvrages... ? demanda-t-il en désignant de la main les charrettes derrière lui. En attendant que le bâtiment puisse les accueillir, bien sûr.. Les conducteurs prendront du repos plus tard, après avoir participé au déchargement. »

Sur ces mots, Gin emboîta le pas à Seito pour le suivre, à un rythme plus convenable qu'une course effrénée, en direction de la tour qui dardait fièrement vers le ciel. Derrière le duo, les charrettes se remirent en route, en dépit de la fatigue des bêtes et des hommes, qui n'avaient malgré tout pas encore remplis leur mission pou pouvoir se permettre de prendre du repos. Sur le chemin, Gin reprit la conversation, ses deux mains croisées dans le dos.

« Vous n'avez pas tant regardé à la dépense, pour vous offrir tous les matériaux et la main d'oeuvre qui sont mis en œuvre là-bas. Cela doit représenter un investissement très lourd pour la ville. Je ne peux que supposer que vous avez déjà alloué toutes les ressources que vous pouviez humainement trouver à ce projet de bibliothèque.. C'est en partant de ce postulat, en tout cas, que le Centre de recherche, mes confrères, ont choisi de déplacer autant de volumes jusqu'ici via ces charrettes Pour ne rien vous cacher, il s'y trouvent principalement des doublons, des œuvres majeures que nous possédons déjà en plusieurs exemplaires. D'autres ouvrages et certaines collections sont en revanche tout à fait uniques et irremplaçables... Raison pour laquelle nous les avons sélectionné parmi un panel moins... précieux, que le reste.

Il n'en reste pas moins... et, ne le prenez surtout pas mal, Seito-dono ! Que de ce que j'ai pu en voir... le bâtiment qui sort déjà de terre ne sera pas à la hauteur de ce que, nous à Iwa, appelons une vraie bibliothèque. J'aimerais solliciter, si cela ne vous fait rien, un entretien avec le ou les architectes chargés du projets, sous votre supervision bien entendu, afin de rendre ce dernier un peu plus ambitieux. Quoi que nous pourrions tout aussi bien, à mon avis, traiter le sujet ensemble sans grand soucis, ayant moi-même des « notions » dans le domaine. Je vois quoi qu'il en soit venir vos interrogations, quant au coût, notamment... je vous prierai, Seito-dono, de ne pas trop vous soucier de pareille considération.
 »

Le regard entendu de Gin à son interlocuteur était lourd de sens, tandis que tout deux marchaient vers la tour suivi par des centaines de kilos de livres. Comprendrait-il où il voulait en venir ?


¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] ¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] EmptyMer 21 Sep 2016 - 18:38

Le bruit des roues sur les pavés résonnait agréablement aux oreilles de Seito. Il se plaisait de voir la surprise se dépeindre sur les visages des passants, à la vue de ces charrettes pleines d'objets mystérieux. Tous leurs esprits devaient être en pleine effervescence pour comprendre la véritable nature du contenu de ces roulottes. Toutes leurs petites cellules grises s'agitaient certainement dans cette perspective ... Et sans doute la rumeur courrait-elle déjà à travers la ville que de mystérieux visiteurs, et apparemment inattendus, étaient reçus par le Shuhan sans autre forme de procédure que celle des papiers. Il en allait ainsi dans les petites villes: les murmures se répandaient vite, et les bruits avaient tôt fait d'atteindre une oreille, non sans être passés par une myriade d'autres auparavant. Seito s'y était fait, et sans doute était-ce pour cette raison qu'il passait le plus clair de son temps dans la Tour. Ainsi, s'il y avait une rumeur quelconque qui circulait à son propos, il s'en tenait éloigné le plus possible.

Tout en marchant, il avait écouté le très vénérable Gin d'une oreille attentive et admirative. Même s'il ne savait encore rien du clan d'appartenance de cet homme, il ressentait déjà l'aura de sagesse et de savoir incroyable qu'il laissait émaner. Marcher au côté d'une personnalité si imposante était, selon Seito, un privilège rare. Dans une ville isolée comme Itabei, il avait vite fait de perdre le contact avec les grandes élites intellectuelles, s'il avait jamais pu nouer quelque contact.

"Itabei ne mérite pas autant d'éloge, pas pour l'instant, du moins, et moi moins encore. Je ne ferais que me reposer sur de bien faibles lauriers, or il reste encore beaucoup à faire pour que cette ville devienne ce qu'elle mérite vraiment. On devrait pouvoir trouver suffisamment de place à la Tour pour y laisser reposer ces précieux ouvrages en vue de leur trouver une demeure plus appréciable."

La discussion tourna vite vers la bibliothèque elle-même. C'était un virage logique, étant donné la nature du voyage de Gin, et du trésor qu'il apportait à Itabei.

"Non, la dépense n'a pas été une préoccupation pour l'instant. Fort heureusement, ce projet a plu à l'Empereur, ainsi qu'à Van Hoheinheim, qui gouverne ce pays, comme vous le savez. Avec le soutien de ces deux personnalités, je suis à peu près certain d'être à l'abri de la disette si l'argent venait à manquer. Je pourrais toujours me tourner vers eux pour pallier à ce genre de problème. Mais ce n'est certainement pas une raison pour discréditer ainsi vos ouvrages ! Même les copies sont précieuses. Pour vous il s'agit sans doute de doublons, mais ici ces livres seront uniques. Je trouve déjà extrêmement généreux de votre part de nous gratifier d'un si beau présent. Je serais bien ingrat si je vous reprochais de n'avoir sélectionné d'un petit nombre d'originaux. Bien au contraire, ma gratitude n'en n'est que plus grande."

A vrai dire, Seito était gorgé d'enthousiasme. Le mutisme des pays de l'Empire s'était soudainement changé en collaboration entière et dévouée à son projet. Il avait du mal à croire à autant de bonheur. Il avait l'impression qu'il aurait pu mourir heureux une fois sa bibliothèque achevée, et chaque ouvrage rangé à la place qui lui était dévolue.

Autant d'éloges se devaient cependant d'être ternis de quelques reproches. C'étaient cependant de ces critiques que Seito était content d'entendre, parce qu'elles proposaient des améliorations considérables, très certainement, à apporter à la structure.

"Je vous permets de faire toutes les réflexions que vous voudrez, et même vous y encourage ! Dès que nous serons arrivés à la Tour, je ferai venir l'architecte responsable de la construction, ainsi que mes deux conseillers. Alors, vous pourrez nous exposer toutes les qualités qui font une vraie bibliothèque à Iwa. Mais, soyez certain d'une chose: la finance n'est pas un problème. Je crois avoir réussi à sensibiliser suffisamment d'autorités importantes pour me mettre à l'abri de ce soucis. Maintenant, il ne nous reste à nous qu'à faire notre part du travail le mieux possible."

Ils étaient arrivés à la Tour. Seito désigna aux conducteurs des roulottes des emplacements où décharger leur précieuse cargaison, puis il précéda Gin dans les escaliers menant à son bureau. Ineko l'attendait déjà. Il la salua, et s'empressa de la mettre au courant de la situation.

"Monsieur qui m'accompagne est le porteur d'une bien bonne nouvelle. Ineko, je te présente Gin, qui s'est fait l'ange salvateur de notre bibliothèque. Il est arrivé aujourd'hui, les bras chargés de quelques centaines de volumes provenant directement d'Iwa. Gin, laissez-moi vous présenter ...

-Ukita Ineko ! Je suis son assistante ! Très enchantée de vous rencontrer, monsieur, vraiment très enchantée !"

Elle s'était inclinée tellement bas que ses cheveux tombaient sur le sol en une cascade rousse. Seito fit appeler un messager, et lui intima de faire venir à la Tour de toute urgence Gen et Itaku, ainsi de Suishô Yanyan. Il indiqua ensuite à Gin un siège, et attendit que son hôte se soit installé pour s'asseoir lui-même. Il sortit ensuite d'un tiroir de son bureau quelques rouleaux, qu'il déplia sur le plan de travail. Il s'agissait des plans de la bibliothèque, qu'il laissa le soin d'examiner à Gin.

Tout plein d'énergie, Seito n'arrivait pas à se défaire d'un sourire excité qui étirait son visage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] ¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] EmptyJeu 22 Sep 2016 - 9:40

Jisetsu Gin
¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] Qui_go11



Contrairement à ce qu'avaient pu présupposer Gin et les siens, les finances de la ville d'Itabei n'avaient pas été impactées, du moins pour le moment, par le projet ambitieux de son Shuhan d'y faire ériger une grande bibliothèque. C'était, en soit, une bonne nouvelle, et Gin l'accueillit comme telle en écoutant son jeune interlocuteur attentivement et en acquiesçant de la tête. Il était vrai que dans la bouche du jeune Seito, l'argent pouvait difficilement devenir une donnée problématique lorsque l'on comptait le soutien d'un Empereur et d'au moins un Seigneur. Ce filet de sécurité avait de quoi assurer la pérennité de la ville d'Itabei, mais il demeurait risqué, aux yeux des Anciens Jisetsu, que des fortunes trop « voyantes » puissent être obligées de mettre la main au porte-monnaie si le besoin s'en faisait sentir. Car si une bibliothèque de renommée pouvait et devait effectivement être implantée dans la cité, ceux qui pouvaient vouloir nuire aux projets du Clan ne devaient en aucun cas être en mesure d'identifier ladite bibliothèque comme étant un noyau de leur investissement. Toutefois, Gin se garda bien d'aborder pareil sujet directement, et garda ses pensées pour lui pour le moment.

Seito Yôgan, il semblait, était de toute façon de ces dirigeants qui étaient trop heureux de pouvoir centraliser une saine attention sur leur personne et leurs entreprises: redoublant de remerciements envers le Jisetsu pour le présent dont il était l'accompagnateur, il consentit également sans une once d'hésitation à convier les architectes en charge du projet comme lui avait demandé Gin. Le Shuhan, s'il était bel et bien jeune pour occuper cette fonction, n'en restait pas moins humble et reconnaissait volontiers que ses compétences seules ne suffisaient pas pour superviser de tels travaux. Certains auraient pu dire que cela le rendait malléable, assujetti aux avis de ses experts, tandis que d'autres pourraient associer cela à de la sagesse et de la maturité. Pour Gin, les deux aspects se mêlaient pour ne former qu'une seule pièce à deux faces, une pièce dont il allait devoir dans les prochains temps tenter de prédire les mouvements afin d'orchestrer au mieux les plans qui lui avaient été confiés.

Quelques minutes plus tard, la petite procession arriva à la tour, d'où s'était précipité Seito afin de rejoindre Gin, et le Shuhan ne tarda pas à indiquer la voie aux conducteurs pour le déchargement. Des gardes et officiels de la ville mirent également la main à la pâte, conduisant petit à petit les centaines de volume à l'intérieur dans une zone restreinte. Gin et le Yôgan, eux, continuèrent également à l'intérieur mais par un autre chemin, gravissant les étages jusqu'au bureau chargé du gouverneur de la cité. Gin y fit la connaissance d'Ineko, l'assistante aux longs cheveux rouges de Seito.

« Bien le bonjour, mademoiselle, je suis tout aussi ravi de vous rencontrer », dit-il en s'emparant de la main de la jeune femme et en faisant mine d'y apposer un baiser, une coutume traditionnelle d'un autre temps que le Jisetsu aimait ressortir du placard de temps en temps.

Les mains revenues dans le dos, Gin examina ensuite plus en détail le bureau pour se faire une idée encore plus précise du Shuhan, pendant que ce dernier conviait à la table de réunion les trois personnes les plus proches et investies dans le projet. Trépignant d'impatience, alors même que les sujets débattus pourraient courir sur plusieurs mois, voir plusieurs années, le Yôgan démontrait une candeur excitée qui amusa intérieurement le Jisetsu, sans toutefois lui faire perdre de vue les objectifs qu'il devait poursuivre. Les plans sortis et déroulés sur la table, Seito invitait dors et déjà Gin à lui faire part de ses recommandations, en l'absence de ses conseillers architectes.

« Alors, voyons ça... » dit-il en s'approchant des plans et en posant ses mains caleuses sur la table pour en avoir une vue d'ensemble.

Gin prit un moment, quelques minutes tout au plus, afin de se familiariser avec les détails intrinsèques de la bibliothèque en devenir, faisant courir son regard sur les plans.

« ...J'ai ouïe dire... que Taki regorge de tunnels souterrains... Il faudra y raccorder la bibliothèque. Cela va impliquer d'approfondir et d'élargir substantiellement le chantier, de soigneusement démonter certains pans de la structure qui ont apparemment déjà été mis en place. Mais aussi étrange que cela puisse paraître pour un lieu tel que celui-ci, un accès souterrain est indispensable. Il faut un espace de replis, une zone suffisamment large et étendue pour permettre d'organiser une sauvegarde dans l'urgence. Peut-être est-ce un aspect que vous ou vos conseillers avez pu négliger, mais une bibliothèque peut tout autant être une cible qu'une caserne, si ce n'est plus. Un tel monument doit être fait pour durer, pas simplement une décennie ou même un siècle, mais des millénaires. C'est avec cela en tête, Seito-dono, qu'il faudra aborder également le reste de la construction. »

Gin reprit son étude, plus approfondie encore cette fois, en pointant certains endroits du doigt, pour lui-même, en notant mentalement l'agencement prévu en le superposant à celui, optimal, qu'il avait gravé en tête.

« Le bois... c'est économique, mais on ne peut pas se permettre d'édifier les supports principaux avec. Il faudra de la pierre, de bonne qualité, comme celle que l'on peut trouver au sud du pays, ou à Kusa, ou pourquoi pas du cristal de roche. Faire intervenir des Kinzoku peut aussi s'avérer une bonne idée. Ajouter des bois nobles n'est pas exclu pour autant... pour la beauté du matériau et ses propriétés élastiques à travers les âges. Et puisqu'on parle des matériaux, d'ailleurs, dit-il en se tournant plus spécifiquement vers Seito cette fois, ils devront tous avoir leur gardien. Dôton, Suiton, Mokuton : un spécialiste de ces branches, ou plusieurs même s'il le faut, devra être présent, génération après génération, pour pérenniser et contrôler la structure dans son ensemble. »

Dans son dos, Gin sentit et entendit arriver les trois conseillers appelés par le Shuhan. Il se permit, dans un premier temps, de totalement ignorer leur arrivée, continuant à leur tourner le dos.

« Au niveau de l'agencement, il y a plusieurs niveaux de verticalité qui pourraient être ajoutés, et qui bénéficieraient grandement à l'évolutivité de la bibliothèque. Ça a un coût, et cela peut comporter certains risques pendant la construction, mais je connais quelques procédés pour optimiser l'espace intérieur, et... Ha, je crois que voilà venir vos architectes ! Ces « conseils » ne sont qu'un premier jet, Seito-dono, et je suis bien conscient du coût de leur mise en œuvre, mais j'ai bon espoir que malgré les... réticences ? Vous puissiez voir l'intérêt de les prendre en compte. »


¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] ¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] EmptyDim 25 Sep 2016 - 19:01

Seito écouta attentivement le vieil homme, à mesure qu'il promenait ses mains sur les plans et qu'il accompagnait son geste de la parole. Une sagesse certaine émanait de lui. Seito buvait ses paroles plutôt qu'il ne les écoutait. C'était l'illustration même de la vieillesse telle que se la figurait le jeune Shuhan: l'âge n'était pas une entrave, mais bien au contraire une façon d'appréhender la vie avec une forme de supériorité de vainqueur. Le vieillard est celui qui a appris à se battre contre la mort jusqu'à résister à son âge. Alors, il se fait maître des savoirs, et il utilise ses connaissances pour le bien de ceux qui devront, à leur tour, se faire maîtres de la mort. Cet homme aux mains calleuses, monument vivant, inspirait bien plus de force et de pouvoir à Seito que certains autre individus menaçants de physique mais tendres comme des agneaux du point de vue des pensées.

Seito était tellement absorbé dans son observation et son écoute qu'il ne remarqua pas même l'arrivée de ses conseillers. Ce ne fut que quand Gin s'interrompit qu'il leva la tête à son tour, et découvrit Gin et Itaku, sur la dernière marche du bureau.

"Je crains que vous ne fassiez erreur, maître Gin. Il ne s'agit pas de mes architectes, mais bel et bien de mes conseillers. Gen et Itaku Michibiku. Ce sont les deux autres têtes pensantes de cette ville, et je leur suis redevable de bien des éloges que vous m'avez attribués. Messieurs, saluez avec le respect qui lui est dû, je vous prie, monsieur notre bienfaiteur venu d'Iwa."

Les conseillers s'inclinèrent bien bas. Sans doute avaient-ils eu quelque écho de la raison de la venue de Gin. Très vite, une nouvelle silhouette se présenta au haut des escaliers.

"En revanche, voici une architecte véritable, ainsi qu'ingénieure, chercheuse, mécanicienne ... Bref, elle a tout un panel de compétences à sa disposition. Gin, je vous présente Suishô Yanyan. C'est elle qui a dessiné les plans que vous venez d'examiner. Elle est l'Ingénieure en Chef de la ville. C'est également elle qui se charge de la construction du télescope dont sera équipée la bibliothèque, et dont vous n'aurez pas manqué de noter la position sur les plans.

-Très contente de vous rencontrer, monsieur !"

Les salutations d'usage suivirent, sur lesquelles il ne convient pas de s'éterniser, sans doute. Puis, tout le monde se rassembla autour du bureau de Seito.

"A la lumière des explications dont vous m'avez gratifié, monsieur, j'ai bonne impression que vous souhaitez faire de cette bibliothèque une véritable forteresse. Et, à vrai dire, vos arguments sont convaincants. Que pourrais-je y objecter ? Plus cette bibliothèque durera, plus son retentissement sera grand et plus proche elle sera alors d'une union entre les peuples par la culture. Or, comme vous le soulignez, le temps nécessitera également de faire des ajouts de niveaux. Il faudrait optimiser l'espace, le rendre propice à la construction postérieure, je suis d'accord. Quant aux matériaux à employer ..."

Seito retira ses lunettes -qu'il avait toujours sur son nez- et les essuya d'un geste machinal.

"Il faudrait faire appel à des spécialistes dans les domaines que vous citez, des gens habitués à travailler sur l'architecture avec les affinités élémentaires. Or, nous ne pouvons trouver de telles personnes à Itabei. Même si nos jeunes pousses du service militaire se révèlent surprenantes de talent, je ne souhaite pas leur confier une si lourde responsabilité. Il faudra faire appel à de la coopération internationale, si le Shûkai même ne suffit pas à fournir les éléments nécessaires à cette entreprise."

Il jucha à nouveau les verres sur son nez, et sourit légèrement.

"Où est le problème dans tout ça, cependant ? Si la coopération entre les nations est le but de cette bibliothèque, alors il peut l'être aussi dans son édification. Enfin, en ce qui concerne les tunnels, il sera difficile de raccorder la bibliothèque aux galeries du sous-sol. Le terrain est assez marécageux, et même en faisant appel à des Shinobis qualifiés, les dangers seraient trop grands pour être ignorés. J'ai peur que cet inconvénient géographique ne nous fasse défaut. A moins que nous n'y pallions par l'utilisation de sceaux. J'ai récemment participé à une mission en coopération avec un pair de Yuki, et nous avons mis en place un système de protection par le Fuinjutsu des grandes villes du pays. Peut être ce dispositif pourrait-il être appliqué à la bibliothèque ? Il s'agirait d'une barrière activable très simplement en cas de danger. Mais l'édifice deviendrait alors un bunker dont il serait impossible de s'échapper."

C'était une vision des choses très différente que celle de Gin. Pour lui, la bibliothèque se devait de pouvoir faire face à toutes les situations, même les plus périlleuses. Seito n'avait pas poussé son étude jusque-là.

"Toujours est-il qu'en renforçant la sécurité, il faut veiller à ne pas rendre le bâtiment repoussant et trop peu engageant pour les visiteurs. Qu'il n'ait pas l'air hostile, mais bel et bien accueillant. Pour cela, je compte également sur la présence des jardins, que nous mettrons en place dans un second temps à côté de la bibliothèque. Cependant, je compte sur l'esthétique de la bibliothèque elle-même pour ne pas repousser, et même attirer le public. Je suis sûr, cependant, que nous pouvons arriver à une harmonie entre sécurité et attrait."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] ¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

¤ Arrivage et audit ~ [Yôgan Seito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-