N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty
Message(#) Sujet: [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire EmptyMar 6 Sep 2016 - 11:11



Contexte du groupe


L'attaque d'un mystérieux inconnu sur la Capitale Impériale, qui se rajoute aux précédents assauts portés contre nous, a démontré une fois de plus les points faibles du Shukaï. Il est plus que nécessaire de consolider nos défenses et de réactiver le système de protection qui nous a fait défaut. Subir une nouvelle attaque serait encore plus catastrophique pour l'ensemble de l'Empire. Les différents lieux stratégiques, qu'ils soient les Capitales provinciales ou d'autres lieux dans les pays-membres doivent être protégés pour résoudre ce problème !

Après avoir contribué à la réorganisation des défenses du Pays des Neiges, première nation touchée par le terrorisme, Ketsuen Samui s'est senti le devoir et l'amitié de contribuer aux défenses de Taki, que Seito affectionne tant. Les deux Ninjas sont donc partis, afin de revoir les défenses et de préparer le pays à d'éventuelles attaques contre tout ennemi naturel de la Paix.


Règles générales
    Ø Le Rp doit être intelligemment développé pour répondre aux attentes de la mission. Un nombre minimum de 6 posts est attendu.
    Ø L'objectif n'est ni de neutraliser des méchants, ni d'aider les braves gens. Pensez à rester concentrés sur la nature-même de votre mission.
    Ø Il s'agit d'une Mission "Aptitude" pour monter l'Aptitude Défense au niveau supérieur. Inutile de créer une forteresse inviolable, car ça ne pourra être retranscrit comme tel par la suite.
    Ø Pas d'ordre de post défini.
    Ø Si l'un des membres ne donne pas signe d'activité pendant un délai d'une semaine, il sera remplacé et exclu de la mission.


Participants

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Sabakyô Akumu
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty
Message(#) Sujet: Re: [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire EmptyMer 7 Sep 2016 - 13:16



Elle était seule, première d'une multitude à s'échapper de sa grande prison aérienne pour enfin goûter à la liberté dans ce que beaucoup auraient pu qualifiés d'extase. Libre comme l'air, elle filait à vive allure, planant presque indéfiniment dans l'atmosphère tant elle était légère. Elle tournait, glissait, tombait, telle une petite ballerine des cieux. Puis, elles furent finalement plusieurs à la suivre, criant "liberté" d'une douce voix inaudible, invisible, imaginaire. Tous ensemble, elles formaient une myriade de petits points, poursuivant la première de leurs soeurs à s'être évadées. Mais bientôt elles comprirent le coût de leur liberté et la folie qui se cachait derrière cette décision car...sous elles...une immense plaine verte les attendaient, où elles allaient assurément s'écraser...éclater sous cet océan de verdure. Tout comme venait de le faire la première d'entre elle. Sauf que ce n'était pas sur l'herbe qu'elle venait de se séparer en une centaine de petite gouttelette après l'impacte.

_____________

La paume vers les cieux, j'interceptai une première goutte d'eau qui venait annoncer une pluie torrentielle. Grommelant quelques mots à peine audible pour mes deux compagnons de voyage, je souhaitai que nous soyons déjà à Itabei pour enfin avoir un toit décent au dessus de nos tête. Après quelques semaines de voyages dont au moins une complète à se vautrer dans la cabine d'un navire impérial, un peu de confort n'allait pas être refusé. Et tout en continuant la marche, je ne pu m'empêcher de signaler l'évidence de la tempête à venir.



Ah! Regardez qui décide de se pointer. Mamzelle fouteuse de trouble en personne.

Dis-je simplement en dirigeant ma paume vers les deux Takijins, leur donnant un bref aperçu de ce qui nous attendait par le biais de cette goutte d'eau capturée au vol. Mais enfin, si je me plaignais de la situation météorologique, je pouvais néanmoins m'estimer chanceux que tout ceci ne se passe qu'à quelques dizaines de minutes près de notre arrivée dans la ville dirigée par Seito lui-même.

De là, nous aurions de beaux fauteuils confortable, du papier et de la bonne nourriture pour nous aider à bien nous concentrer sur notre tâche. Une tâche qui n'était ni anodine, ni superflux car elle était de la même nature que celle que nous venions d'accomplir dans mes terres d'adoptions et qui allaient être mise de l'avant et testés bien assez tôt dans l'échelle du temps. En effet, la guerre contre les Kumojin grondait déjà d'un lointain coup de tonerre et il n'était qu'une question de temps avant que la foudre ne rencontre la terre. Un conflit de plus à ajouter sur la longue liste de ceux qui opposaient les kumojins aux Samui. Car lorsque l'on observe la ligne du temps...les Samui ont toujours fait partie de la guerre contre le peuple du pays de la foudre. Cette fois-ci cependant, les Samui avaient une nouvelle pousse prête à tout pour réduir les efforts de ce pays à néant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty
Message(#) Sujet: Re: [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire EmptyMer 7 Sep 2016 - 17:16

Seito et Ineko marchaient en silence. Eux aussi avaient senti la pluie commencer à tomber, mais cet aléas climatique leur était tellement familier qu'ils ne lui accordaient pas grande attention. C'était tout juste s'ils l'avaient remarqué. Et, après les neiges de Yuki no Kuni, ils n'étaient pas mécontents de retrouver une pluie chaude d'été. Dès qu'ils avaient quitté les plaines glacées et qu'ils s'étaient embarqués en direction du Pays des Cascades, ils avaient eu une impression de chaleur retrouvée et s'étaient sentis tout de suite mieux. Cette morsure du froid qui les guettait toujours à Yuki no Kuni s'apaisait, et ils pouvaient retrouver une complète sérénité. C'est dans cet état d'esprit qu'ils avaient fait le voyage du retour au bercail pour eux, et le véritable voyage pour Ketsuen. Et la pluie qu'il annonçait serait sans doute accompagnée d'un orage, au vue des nuages noirs et lourds pesant au-dessus d'Itabei que l'on apercevait déjà.

Depuis Marutagoya, où ils avaient jeté l'ancre, jusqu'à Itabei, le trio n'avait fait que marcher. Le trajet entre les deux villes n'était pas des plus longs, mais ils s'étaient néanmoins attardés en chemin. Seito se réjouissait de voir son pays d'adoption florissant par tous ses aspects, et spécialement dans la nature. Ils entraient dans cette belle saison où tout s'épanouit pour ne rien montrer qui ne soit plein du charme énergique de l'abondance. Arbres, fleurs et champs dévoilaient leurs atours les plus secrets et se révélaient d'une beauté tout à fait terrestre mais pourtant si exceptionnelle par sa rusticité. C'était, sans doute, un spectacle devant lequel le lyrisme des citadins purs à du mal à s'exprimer. Mais Seito, qui baignait dans cet environnement rural depuis quelques temps déjà, tout comme Ineko, qui était, elle, née à Itabei, savaient apprécier à sa juste valeur la parade estivale.

C'est sous une pluie battante, donc, que les trois compagnons franchirent les portes de la ville. Ils ne s'attardèrent pas dans les rues, rendues désertes par l'averse, et se dirigèrent droit vers la Tour, qui n'était qu'à un bout d'une des quatre avenues qui traversaient Itabei, se croisant en un point, la place centrale, où était érigée la Tour. Encouragé par leur arrivée et poussé par le crachin de plus en plus dru, le pas du groupe accéléra. C'est néanmoins ruisselants d'eau qu'ils arrivèrent à la Tour.

Seito monta quatre à quatre les marches qui menaient du rez-de-chaussée à son bureau, étage unique du bâtiment pourtant imposant par sa taille, et jeta son sac à dos contre son bureau. Il se débarrassa également de sa cape de voyage, dégoulinante d'eau. Ils n'eurent qu'à attendre quelques instants pour qu'on leur apporte des serviettes. Seito se frictionna énergiquement la tête. Le retour dans sa ville le remplissait d'une énergie nouvelle. Au gouvernant qui leur avait apporté de quoi se sécher, il demanda qu'on fasse également monter du thé puis qu'on ne les dérange plus.

Enfin, Seito put retrouver son bureau. Non pas que le meuble en bois massif lui ait particulièrement manqué, mais il s'était tant fait à sa proximité lors de ses longues journées de travail qu'il ne s'imaginait plus maintenant s'acquitter de son devoir sur une autre table que celle-ci. Il s'assit dans son fauteuil, indiqua les chaises de l'autre côté du bureau à ses camarades, et poussa enfin un léger soupir de soulagement. Le voyage était enfin terminé, et ils pourraient maintenant se remettre au travail.

"Je t'aurais bien proposé une visite de la ville, Ketsuen, mais tu blâmeras la météo plutôt que moi. Nous devrons la reporter à demain."

Seito jeta un coup d'oeil par la vaste fenêtre, à sa droite, qui lui donnait une vue formidable sur le côté Sud de la cité. Il eut une pensée pour les paysans. Ces pluies leur seraient bénéfiques, sans doute, tant qu'elles ne prenaient pas une trop grande ampleur.

"Les champs et les rizières vont se gorger d'eau, et la terre va pouvoir boire autant qu'elle veut. Cette année encore, la sécheresse recule devant nos espoirs. Réjouissons-en nous, et ne rudoyons pas trop les dieux, s'il y en a, pour leurs actes bienveillants."

Presque dans un sursaut, Seito sortit de cet état de semi-rêverie. On apportait le thé qu'il avait demandé. Après avoir remercié et congédié le gouvernant, il se saisit d'un gobelet et but quelques gorgées du liquide bienfaiteur. Même si le temps extérieur était lourd, Seito appréciait toujours cette chaleur si particulière quand elle glissait dans sa gorge.

Finalement, il ouvrit un tiroir du bureau et en sortit deux cartes. La première représentait le Pays des Cascades dans son entièreté, la seconde Itabei, seulement.

"Bon, ne perdons pas de temps. Nous en avons déjà gaspillé assez en voyage. Je pense que certains dispositifs de ceux qu'on a déjà mis en place à Yuki pourraient être reproduits ici, à Taki. Les brasiers d'alarme, par exemple. Mais il faudra trouver de nouvelles idées. Nous nous sommes beaucoup basés sur l'environnement à Yuki. Pour des raisons évidentes, il nous faudra renouveler nos idées ici."

Les cerveaux se remettaient en marche, les petites cellules grises s'excitaient de nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Sabakyô Akumu
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty
Message(#) Sujet: Re: [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire EmptyLun 12 Sep 2016 - 5:33




Aussitôt arrivés aux portes de la ville, il me fut facile de reconnaître ce regard que portait le Shuhan sur sa cité, puisque pouvant vraisemblablement ressembler à l'expression que devait refléter le mien lorsque j'accostais à Dhartsedo après de longs voyages dans les terres centrales du Shukai. Et même si Itabei était bien différente à ma ville portuaire, et ce presque en tout point, ne ne pouvais que saluer la magnificence qu'elle dégageait. La vue sur les terres protégée du Yôgan était admirable. Une plaine à la terre riche et cultivée nourrit par la rivière Shoutai et les minéraux du mont Mukashibanashi, l'une passant d'un côté de la cité alors que l'autre se dressait haut et grand à son autre flanc. Quel beau pays qu'était celui des cascades, et les raisons de mener à bien notre missions m'étaient aujourd'hui évidentes.

Suivant mon ami et sa collègue jusqu'à son repaire, nous gravîmes ensuite les nombreuses marches qui devaient nous mener à son propre bureau, où enfin je pu profiter d'être au chaud et au sec en cette journée pluvieuse. Prenant la serviette que l'on me tendait à mon tour, j'épongeai mon visage avant d'essuyer de grandes mèches de cheveux mouillée tout en écoutant notre hôte qui se débarrassait maintenant de ses atouts de voyage afin de mieux gagner son siège pour nous en désigner d'autres.


Ah! Tu as bien raison. Je préfère à plus de cent fois mes flocons givrés à tes grosses gouttes mouillées! Mais, oui, j'adorerais visité Itabei sous les rayons et la brise d'une belle journée ensoleillée.

Oui, car quand bien même étais-je un Yukijin, rien ne m'empêchait d'aimer autre chose que la neige et l'habitat du Shuhan semblait cacher un bien beau décors. Cependant, là n'était pas la raison première de mon escale chez lui et Seito ne tarda pas à tourner son esprit sur celle-ci. Faisant un rapprochement entre ce que nous avions accomplis sur ma terre d'adoption et ce qu'il voulait implanter ici, à savoir les braseros, c'était cependant des idées nouvelles que voulait mon compatriote. Observant Ineko, comme si je m'attendais à une rapide réponse venant d'elle, je fus néanmoins coupé par un éclair de génie...mais qui me semblait d'abord plutôt extrême pour le pacifiste qu'était Seito et ce n'est qu'après quelques secondes de réflexion que je décidai de me prononcer...mettant de l'avant la sécurité nationale afin de défendre mon idée.

J'ai bel et bien une idée...qui avait commencée à germer lors de notre voyage et qui vient de prendre forme à l'instant même. Une idée que je ne t'aurais jamais proposée...mais que je me permets de te faire part puisque Taki est aux portes des frontières Kumojin et que la guerre est inévitable. Dis-je en fouillant dans mon propre sac à dos afin d'y sortir une carte des territoires Shukaijin qui me servirait à placer des point de repère pour imager l'emplacement où devraient prendre forme mes idées.

En traversant une partie du pays avec vous deux et de ce que je sais sur la région...la rivière Shoutai semble traverser presque l'entièreté du territoire et donc...doit être truffée de ponts qui servent à relier les partie Est et Ouest du territoire. Il vous faut donc un contrôle sur ces ponts...les fortifier, mais aussi vous servir de la rivière à votre avantage.

Ajoute un poste d'observation sur ces ponts et deux gardes à chacun d'eux assigné au contrôle de marchandise des passant. Cependant il faut plus que cela. Le plancher de ces ponts devrait être amovible, comme une grande trappe qui pourrait être activée de par le poste d'observation. Grâce à une manivelle ou un levier, des troupes ennemis passants sur le pont pourraient tomber dans une cage se situant sous le pont, et resteraient donc prisonniers de la force du courant de la rivière. Sur les barreaux de la cage...pourquoi ne pas utiliser des sceaux de nature Raiton? Cela vous permettrait de piéger au moins une dizaine de personne par pont...voir même plus.

Une idée mortelle...qui ne laisserait que très peu de marge de manoeuvre à un ennemi pris au piège dans cette trappe de la mort. Le raiton frapperait de plein fouet les pauvres prisonniers de ce stratagème en utilisant l'eau dans laquelle ils seraient plongés comme d'un conducteur et un amplificateur d'électricité. Sadique...mais efficace.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty
Message(#) Sujet: Re: [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire EmptyLun 12 Sep 2016 - 18:59

Seito restait songeur suite à la dernière proposition de Ketsuen. Il avait vu Ineko frissonner, du coin de l'oeil, alors que le Yukijin exposait son idée. La raison de cette réaction était tout à fait évidente, et si Seito ne s'était pas laissé emporter pas l'émotion autant que son assistante, il n'en trouvait pas moins qu'il y avait de quoi être effrayé, sinon dégoûté. Mais, non content de perturber ses émotions, le processus exposé par Ketsuen se jouait également de la raison de Seito.

En effet, celui-ci se trouvait confronté à une situation délicate, une sorte de dilemme. D'une part, il ne pouvait pas nier l'intérêt défensif du mécanisme. Si jamais il y avait invasion Kumojin sur le territoire de Taki, ce dispositif promettait d'être un moyen satisfaisant d'éliminer des ennemis rapidement, en utilisant les atouts environnementaux divers du pays. D'un autre côté, Seito ne pouvait pas nier complètement son humanité pour se donner entièrement à de si belles promesses de résultats. Car, si l'efficacité d'une trappe de cet acabit était indiscutable, elle n'en restait pas moins un engin, non pas de guerre, mais de meurtre.

Seito releva finalement le menton, qu'il avait jusque-là gardé dans le creux de ses mains jointes.

"Non."

Ce seul mot avait retenti sans doute plus froid que Seito n'aurait voulu le faire. Il crut lire une sorte de remerciement dans les yeux d'Ineko. Sans doute la jeune fille avait-elle ressenti le même trouble que lui en entendant la proposition de Ketsuen. Cependant, c'était la réaction du Yukijin qui intéressait le plus le jeune Shuhan. Et, s'il ne voulait pas qu'un refus catégorique blesse son hôte, il nuança sa réponse:

"Je m'oppose à la mise en place de dispositifs de ce genre, dans l'état où tu les proposes, en tout cas. La raison en est simple: ils ne servent pas la cause de l'Empire. Je m'explique. L'efficacité de ces trappes est indéniable, dans le sens où l'on entend "efficacité" comme efficacité à tuer. Et, en temps de guerre, c'est à dire dans les temps où ces systèmes se révéleraient utiles, c'est certainement l'effet que l'on recherche. Cependant, je persiste à croire que la mise en place de ces machines de mort ne serait qu'une entrave à la cause impériale, et ce pour une raison: elles ne sont pas humaines."

Seito laissa ces dernières mots flotter dans l'espace de la pièce. C'étaient des mots importants, et il comptait bien insister sur leur valeur dans une situation aussi importante.

"La guerre n'est pas le théâtre des atrocités. Il ne s'agit pas d'un temps où l'on oublie que l'on est humain pour redevenir une bête de sang et de violence. Bien au contraire, c'est la glorification de l'humanité dans son rôle le plus dur: tuer. Tuer doit se faire dignement, noblement, et dans une certaine limite, humainement. Si l'on enlève ce regard humain, la mort guerrière devient assassinat. Or, c'est tout ce que je vois dans la machine que tu nous décris.

C'est un outil qui mène à la mort certaine, par la combinaison d'éléments contraires mais si bien associés dans l'acte de tuer. Mais c'est une mort de souffrance, et de crainte. Une mort bestiale, en somme. Et lequel de nos hommes acceptera d'abaisser le levier actionnant un tel mécanisme ? Pas un qui ne mérite ma confiance, sois-en sûr. Car activer ces rouages funestes, c'est donner la mort anonyme, la mort aveugle et muette aux malheureux qui traverseraient ce pont.

Alors oui, l'idée est efficace, oui elle permettrait de tuer "efficacement" des ennemis, mais elle n'est pas digne d'être utilisée dans une guerre entre peuples civilisés."

Peut être ce menu discours avait-il encore plus alourdi l'atmosphère. Mais Seito ne se souciait pas, dans ce genre de situation, du caractère agréable ou non de ses mots. Il les voulait retentissants, percutants, efficaces, à leur manière.

"Mais tout n'est pas à jeter. L'idée de base est bonne, simplement il faut enlever ces sceaux de Raïton. Remplaçons-les par des sceaux de barrière. Plaçons sous le pont une cage, et plaçons sur les barreaux de cette cage des sceaux d'emprisonnement: qu'elle devienne la prison la plus hermétique possible, et que rien ne puisse s'en échapper. Ainsi, non pas noyés ni électrocutés, les prisonniers de ce système resteraient vivants.

A cette idée peut se combiner une autre: un système de patrouille utilisant les rivières de Taki comme réseau. Ils partiraient du point le plus haut de la rivière pour la descendre. Pas de gros bateaux, de simples péniches à même d'accueillir des prisonniers. Elles partiraient de Reisui ..."

Seito désigna la ville située au Sud du pays, et longea de son doigt la rivière jusqu'au point où elle se séparait en trois bras.

"... et à cet embranchement les patrouilles se sépareraient selon le schéma tracé par la rivière. Elles récupéreraient les prisonniers dans les cages des ponts et les garderaient avec elles jusqu'à pouvoir les débarquer dans une ville à même de les retenir en toute sécurité. Pour celles n'ayant aucun pont à relever, elles continueraient leur patrouille jusqu'à Marutagoya. Là, elles feraient le trajet en sens inverse. Ainsi, il y aurait un roulement permanent sur les rivières qui, en plus de renforcer la surveillance au centre du pays, principalement, se combinerait avec le dispositif des ponts."

Seito releva la tête vers ses deux camarades. S'il semblait avoir conquis Ineko, il restait plus dubitatif quant à Ketsuen. A quel point le jeune homme pouvait-il se sentir offensé ? Car, si Seito avait essayé de dénuer ses paroles le plus possible de toute intention vexante, il imaginait très bien que son argumentaire avait pu heurter Ketsuen. Et il serait désolé si la qualité de leur travail s'en trouvait altérée.

Dehors, la pluie battait toujours aussi fort. Dans le lointain, derrières les monts, un éclair déchira la croûte nécrosée des nuages.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Sabakyô Akumu
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty
Message(#) Sujet: Re: [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire EmptyLun 12 Sep 2016 - 20:00



Décidément, les pensées et méthodes de mon ami allaient à l'encontre des miennes et le piège que je lui proposait ne lui convenait pas, selon ses moeurs et ses valeurs. Arquant un sourcil alors que sa réponse s'était avérée négative, sèche et rapide, j'écoutai néanmoins le reste de son plan et des modifications qui lui venaient à l'idée pour contre-carrer l'élément meurtrier de la trappe que je lui avais proposée. Mon expression se fit dure et aucune once d'un sourire venait à naître sur mes traits indifférents, mais strictes, que je démontrais à l'une de mes plus vieille connaissance en dehors de Yuki ou Kiri. Était-il conscient que la guerre était, oui, un théâtre de la mort et que mieux valait qu'elle soit efficace et terrible? Sur ce point, nous étions très différents.

Il fallait dire que lui avait grandit parmis les Yôgan probablement. Un peuple pacifiste qui, malgré la nature destructrice et chaotique de leur kekkei genkai, avait choisit de voir la vie comme une chose sacrée et inviolable. Le peuple de Ki avait décidé de dompter le magma et de ne l'utiliser que dans un but de légitime défense et de protection des leurs. Ils avaient fuis les guerres et les manigances politiques des autres pays Shinobi dans l'espoir de garder ce qui était sacré hors des griffes de la terreur: la vie!

Alors que moi, j'étais né dans cette terreur et dans les conséquence de la guerre. Kiri avait toujours été une terre de conquête et de conflit, surnommée la sanglante. Elle se tapissait dans la brume, piégeant ses ennemis dans ses ténèbres grises avant de faucher les coeurs imprudents et insouciants de ceux qui osaient défier le brouillard. Une terre de guerriers sans mercis qui prenaient sans rien éprouver pour les agenouillés et les soumis. Là où l'on célébrait plutôt la mort...que la vie. Et c'était dans cette influence que j'avais été formé. J'avais goutté à la douleur de la mort lorsque ma mère avait été assassinée par ces Kumojins...et peut-être était-ce là la raison de mon imagination fertile et de mon antipathie vis à vis des soldats de cette nation?

Mais, cette différence entre Seito et moi-même...je la connaissais déjà. Et encore mieux, je la respectais. Ce fut donc un petit rire qui s'échappa de ma gorge alors que je me penchai pour ébouriffer les cheveux de mon aîné de quelques années à peines. Mon sourire était moqueur, et trahissait la plaisanterie que j'avais jusque là eut bien de la difficulté à préserver. Quand bien même pensais-je réellement que je souhaiterais intimement savoir ces kumojins électrocutés dans le courant de la rivière, jamais je n'avais été offusqué par le refus de mon hôte. Je comprenais son raisonnement, que je savais beaucoup plus humain que le mien. Et si le fait d'avoir été sérieux dans mes démarches me donnait l'air d'être beaucoup plus sadique que l'on ne le pensait, il n'en restait pas moins que je savais respecter les bonnes idées autre que les miennes.


Hahaha!!! La tête que tu faisais valait son pesant en or! Ne t'inquiète pas mon ami...il m'en faudra bien plus pour m'offusquer ou me brusquer. Je respecte ton choix et nous ferrons à ta manière ici.

Tu sais...j'ai été entraîné aux arts Shinobi à Kiri, avec tout ce que ça implique et ce dès l'âge de sept ans, tout de suite après la mort de ma mère. Elle est morte des mains de ces Kumojins...alors il est évident que je souhaiterai toujours le leur rendre la pareille. Mais tu es ici chez toi, Shuhan d'Itabei...ville de Taki! Et je ne suis pas ici pour ordonner, mais pour t'aider.

Et pour suivre tes idées. Voici ce que je propose en plus: positionne des hommes à la frontière Est du pays...dans les bois. Car je suis prêt à parier que si les Kumojins essaient d'envoyer des troupes de frappe éclairs, elles passeront par là. Ils voudront couvrir le plus de terrain possible en étant à couvert.


Et je pointai directement les zones forestières qui pouvaient être en contacte avec les frontières Kumojins. Ainsi, les forêta seraient contrôlée autant que les rivières, ce qui ne laissait que très peu de marge de manoeuvre pour ceux qui tenteraient d'envahir le pays. De plus, ils pouvait toujours compter sur le maître incontesté du Fuinjutsu au sein du Shukai en entier: Hoheinheim lui-même veillait sur Taki...ce qui leur donnait un avanrage considérable.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty
Message(#) Sujet: Re: [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire EmptyMer 14 Sep 2016 - 17:38

Seito se sentit grandement soulagé en comprenant que ses mots n'avaient pas affecté outre-mesure son compagnon. Il apprécia également qu'il n'insiste pas pour imposer son idée. S'il lui paraissait normal que tous deux travaillent sur un pied d'égalité dans le cadre de cette mission, il se laissa cependant aller à prendre, pour cette fois, l'ascendant décisionnel sur Ketsuen. C'était une légère entorse à son principe d'intransigeance, mais dans le cas précis elle était nécessaire. Autrement, il se serait vu obligé d'argumenter sur un terrain qui lui déplaisait grandement. Autant s'épargner ce genre d'efforts quand c'est possible. Peut être devrait-il revoir la souplesse de ses principes, à l'avenir ...

Il chassa très vite cette pensée tant elle lui sembla idiote à l'instant même où elle avait émergée dans son esprit. Assouplir ses lignes de conduite, de pensée, reviendrait à se laisser aller plus encore et à aggraver la plaie qu'il venait d'ouvrir sur l'écorce de son intégrité morale. Il se concentra à nouveau sur le véritable problème, plutôt: la mise en place de dispositifs de protection à Taki. Simplement, il jeta un regard vers Ineko, qui semblait aussi soulagée que lui que Ketsuen renonce à son idée meurtrière.

Si le jeune Yukijin avait des raisons d'en vouloir particulièrement aux Kumojins, Seito, lui, n'avait de dent contre eux que celle qu'il était commun d'avoir contre un ennemi en temps de guerre. Et encore, dans un soucis d'originalité, d'excentrisme peut être, il voulait cette colère patriotique plus douce que de mesure. Pour quelqu'un prônant un idéal de paix et de tolérance, comme il s'efforçait de le faire au mieux, il fallait être en harmonie avec ses pensées dans ce genre de situation plus que dans tout autre. La déclaration de guerre entre le Shûkai et Kumo avait d'ailleurs éveillé une certaine curiosité de la part de Seito pour le peuple des Nuages. Certains pourraient voir cet entrain comme une façon d'appréhender la guerre. Les grands guerriers diront tous qu'il faut connaître son ennemi pour savoir mieux où le frapper. Mais il n'était certainement pas question d'exploiter le peu de connaissances disponible à Itabei pour battre mieux les Kumojins, pas pour Seito, en tout cas. Bien au contraire, se connaître l'un l'autre pourrait favoriser l'entente entre les peuples, à la condition qu'ils arrivent à ignorer suffisamment leurs défauts respectifs.

Le jeune Shuhan garda cependant en réserve les quelques réflexions qui pouvaient lui venir sur l'implication personnelle dans un conflit armé d'une aussi grande ampleur, et se concentra cette fois véritablement sur les plans. Ketsuen avait soulevé un point intéressant en proposant de renforcer les frontières à l'Est. En effet, c'était la zone du pays qui était la plus susceptible d'être touchée la première en cas d'attaque Kumojin. Il aurait été négligent de ne pas la protéger. Or, le terrain se prêtait tout à fait à l'utilisation de l'environnement.

"Oui, nous devrions utiliser les bois. Il y a des villages, des petits bourgs, à intervalle régulier dans ces zones forestières. Ce sont des agglomérations qui vivent principalement de la vie champêtre. Des bûcherons, des petits éleveurs ... Il y en a dans ce genre là un peu plus au Nord d'Itabei. Ces villages pourraient servir de point d'ancrage de patrouilles. Des sortes de petits quartiers généraux, ou même des relais. Entre les différents villages circuleraient des groupes de sentinelles, et les villages en eux-mêmes pourraient également assurer une certaine surveillance. Ces gens-là basent toute leur culture sur leur environnement: ils sont les plus à même de le défendre correctement justement parce qu'ils le connaissent. C'est une piste à ne pas négliger."

L'exemple du village de Mie revenait en mémoire à Seito. Même s'il semblait être le théâtre de quelque complot contre l'Empereur, il était rempli de personnages connaissant à la perfection leur région.

"De plus, le système de brasiers pourrait être repris dans ces petits bourgs, à la condition, évidemment, de dégager une zone suffisamment claire d'arbres autour du feu. Ainsi, comme les bourgs sont suffisamment proches les uns des autres, ils pourraient s'alerter les uns les autres. Et si l'un d'eux est mis à sac par l'ennemi, un autre aura pu envoyer une sentinelle vers la grande ville la plus proche."

Seito était satisfait de ces idées. Il les jugeait bonnes, et tout à fait applicables. Elles ne nécessitaient pas de moyens exceptionnels, et pouvaient se mettre en place à l'échelle de ces petites agglomérations.

Son regard se tourna vers la baie vitrée qui laissait la ville se dérouler à ses pieds. La pluie s'était arrêtée aussi brutalement qu'elle avait commencé à tomber, mais le ciel menaçait encore de ses lourds nuages.

"Reste à protéger les grandes villes ... Je sais quel genre de politique je mène à Itabei, et je sais qu'une partie suffisante de la population pourrait défendre la cité en cas d'attaque. Mais pour les autres ... Marutagoya est sous la supervision de Mamoru Kaya, une de mes coéquipières. Elle accepterait sans doute de mettre en place le même système de plateformes que tu as inventé à Yuki. Quant aux autres ... Une amélioration générale des protections ? Une extension des remparts en cas de siège, afin de protéger certaines récoltes nécessaires à la survie de la population ? Il faut être prêt à parer à toute éventualité, après tout."

La question se complexifiait. Si la plupart des villes de Yuki se situaient relativement près de la côte, et pouvaient donc bénéficier de la protection des plateformes, et que la capitale était déjà protégée par son système inédit d'avalanches, comment être aussi efficaces à Taki, où les villes ne bénéficiaient pas d'autant d'avantages environnementaux ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Sabakyô Akumu
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty
Message(#) Sujet: Re: [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire EmptyLun 19 Sep 2016 - 12:08


Effectivement, l'idée des brasiers comme système d'alarme pourrait facilement être reprit à Taki ou encore ailleurs dans l'empire. C'était un système efficace et qui méritait d'être vu et revu, histoire de le perfectionner et d'en faire un usage maximal. L'implanter dans le pays des cascades ne pouvait qu'être une bonne idée si nous voulions mobiliser nos troupes rapidement et transmettre l'information sur une large zone en cas d'attaque Kumojin ou autre. L'idée restait simple, mais constituait en soi une méthode assez efficace d'alerter les différentes agglomération tel Itabei ou autres.

Pour ce qui était des forêts, les sentinelles pourraient bel et bien faire l'affaire. Bien que j'eus voulu avoir d'autres idées plus techniques, rien ne me venait réellement à l'esprit autre que d'y implanter les fameuses tours de signal et d'y renforcer les patrouilles nocturnes. Des pièges pourraient devenir rapidement dangereux pour les chasseurs des villages qui ne voudraient que nourrir leurs familles ou simplement faire leur métier. Je me contentai donc de simplement placer quelques petits bouts de bois sur la carte de Seito qui représentèrent les fameux brasiers. Tous étaient placés à des endroits stratégiques afin d'être visible de l'ensemble de la région où ils devaient être.


Bien. Le seul problème que l'on pourrait rencontrer avec ce genre de système...c'est le brouillard. Mais, il faudrait être fichtrement malchanceux pour que l'attaque ne se passe la journée même d'une épaisse brume. Par chance, ce ne sont pas les Kirijins que nous affrontons Hehe.


Enfin, j'écoutai les paroles de Seito concerncant les autres villes de Taki tel Marutagoya ou Reisui. Renforcer leurs défenses seraient bel et bien judicieux. Cependant, il était dommage de voir que les autres représentant de ces centres de populations n'aient pu se rejoindre à cette réunion afin d'échanger leurs idées à leur tour. Il était toujours délicat de vouloir imposer ses idées après une réunion dont les concernés n'eurent pu dire de mots sur ce qui allait se passer. Haussant pourtant les épaules, je chassai cette idée en me disant qu'en temps de conflits, ce genre de caprice ne devrait pas être mis de l'avant. Je ne connaissais pas bien cette Kaya, ne l'ayant que brièvement aperçue à Yuki il y avait de cela quelques mois à peine. Néanmoins, je me doutais bien que pour la défense de son fief, elle serait prête à écouter les propositions.

Je propose un élargissement des remparts, en effet. Ce pourrait être bien, surtout en situation de siège où vous pourriez avoir accès à une partie supplémentaire des récoltes si vos défenses sont bien installée et que vous réussissez a garder un certain contrôle sur l'avancée de l'ennemi...s'il parvient jusque là en premier lieu. Sinon, une barrière Fuinjutsu pourrait être installée à d'autres emplacement plus stratégiques. Disons, près des lieux de rassemblement en cas de prise d'un ville, histoire de protéger les populations et les têtes dirigeantes en cas de dernier recours et de dernier espoir. En étant protégés derrière ces barrières, cela pourrait servir à établir des négociations en toutes sécurités...mais surtout gagner du temps pour l'arrivée de renfort s'ils sont en route.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty
Message(#) Sujet: Re: [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire EmptyLun 19 Sep 2016 - 18:27

Oui, reproduire des Fuinjutsus servant à la protection des grandes villes du pays serait certainement un atout indéniable. D'autant que Taki avait la chance d'avoir en son sein et à sa tête le plus grand manieur de sceaux de l'Empire. L'usage des talents de Hoheinheim semblait s'imposer de lui-même dans la sauvegarde de son propre territoire. Il était logique, finalement, que celui qui veillait sur la nation lui assure la meilleure des barrières, c'est à dire celle qu'il érigerait lui-même. Si Hoheinheim acceptait de s'adonner à l'exercice pour les villes qui feraient bientôt la fierté des Cascades, alors il pouvait être assuré, lui comme l'Empereur, de régner sur des terres protégées avec bienveillance et efficacité. Si la guerre venait à se mettre en branle dans les temps à venir, Taki pourrait réagir correctement à une potentielle invasion Kumojin.

"Des sortes de bastions, des bunkers ... Oui, je comprends l'idée. Il s'agirait de lieux barricadés où réunir la population pour la sauver si jamais toutes les autres défenses déployées ne parviendraient pas à stopper l'ennemi. Les citadelles de la dernière chance, desquelles on ne monterait aux remparts que pour apercevoir l'armée salvatrice traverser les plaines ..."

Seito se laissait aller à quelques élans de lyrisme. Il ne pouvait s'empêcher de voir dans tous ces préparatifs de guerre une certaine poésie. Sans doute la relation très privilégiée qu'avaient les militaires avec la mort, à force de la côtoyer et de la tutoyer, était-elle pour partie la cause de cette beauté derrière de sombres entreprises.

"Bien ! Tout ça commence à faire un certain nombre de dispositifs, et les mettre en place demandera une certaine masse de travail. Fort heureusement pour nous, nous avons d'aussi bons travailleurs à Taki, et à Itabei par extension, que vous pouvez en avoir à Yuki. Si la motivation d'une guerre imminente leur suffit, ils devraient mettre tout leur coeur à l'ouvrage."

Seito sourit, assez ironiquement. La menace Kumojin se faisait grandissante, et elle ne devait pas être ignorée ou sous-estimée. Son rôle à lui était de rassurer les populations par la mise en place de certains dispositifs, de certaines infrastructures qui assureraient toute la protection nécessaire. Finalement, tout allait dans une certaine direction logique, et sans doute pour le mieux. Chacun remplissait le rôle qui lui était dévolu.

"Je pense que nous pouvons nous arrêter là pour aujourd'hui ... Le trajet jusqu'ici a été rude, et nous avons suffisamment excité nos petites cellules grises pour la soirée. Donnons-nous quartier libre jusqu'à demain. Alors, nous te ferons visiter Itabei, Ketsuen. Du moins, si Ineko est de la partie."

Seito lança un regard interrogateur en direction de son assistante, qui s'empressa d'appuyer son affirmation:

"Oh oui, bien sûr !

-Excellent. Dans ce cas, mon ami, nous t'accompagnons jusqu'à ton lieu de résidence. Si la Tour n'est pas faite pour loger qui que ce soit, nous avons de très bonnes maisons à Itabei."

Seito se dirigea vers les escaliers, et les descendit d'un pas tranquille, entendant en écho les pas de ses deux compagnons. Ils sortirent de la Tour, et ne firent que quelques pas vers un de ces bâtiments qui bordaient la place centrale. Seito inséra une clef dans la serrure d'une des nombreuses portes qui faisaient face à la Tour, et ouvrit la dite porte.

"Dans les faits, c'est ma maison. Mais je n'y viens que très rarement. Elle ne sera sans doute pas très chaleureuse, mais on y vit bien, je pense. Il y a une salle de bain, une salle principale, et une cuisine. Tu utiliseras mon lit, qui devrait être fait. Quelqu'un passe régulièrement pour dépoussiérer les meubles ... Je te ferai amener quelque chose à manger, ne te soucies donc pas de ça. Sur ce, je te souhaite bonne soirée et bonne nuit."

Seito s'inclina légèrement, imité par Ineko, derrière lui. Puis, tous deux se retirèrent et laissèrent Ketsuen dans sa maison d'une nuit.

"Il serait sage que vous retourniez au dojo, ne serait-ce que pour y passer la soirée. Je vais vous raccompagner."

Ineko ne protesta pas, ni ne dit un mot. Pourtant, elle aurait préféré rester en compagnie de son maître plutôt que de retourner auprès des siens, dans le dojo isolé où avait lieu le service militaire.

Le trajet jusqu'au centre d'entraînement fut silencieux. Le soleil se couchait interminablement derrière les sommets montagneux. Seito humait l'air, qu'il trouvait si pur, de sa cité en pleine floraison estivale. Il saluait d'un sourire sincère et bienveillant ceux qui le saluaient avec autant de chaleur. Une sorte de baume recouvrait son âme, et il éprouvait le doux sentiment d'être plongé dans un état de pure béatitude. Finalement, ils arrivèrent au dojo.

"A demain, alors.

-Oui, à demain."

Ineko s'inclina respectueusement, et Seito lui tapota paternellement la tête. Il rit un peu, gratifia son assistante d'un dernier sourire, et reprit le chemin de la Tour.

Une fois remonté dans son bureau, il s'affala sur le divan de velours grenat qui faisait face à son bureau, et poussa un long soupir. Ses yeux se fermèrent d'eux-mêmes, et il ne tarda pas à plonger dans un profond sommeil réparateur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Sabakyô Akumu
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty
Message(#) Sujet: Re: [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire EmptyMer 21 Sep 2016 - 15:26


C'est d'ailleurs sans trop attendre que, lorsque mon interlocuteur proposa d'aller dormir, que je me levai à mon tour et me dirigeai vers la porte de son bureau, suivant ses pas jusqu'à en sortir de sa tour. Le trajet ne fut pas bien long avant que l'on arrive face à une petite maison qui, selon mon hôte, était la sienne. Observant les lieux, alors que celui-ci semblait essayer de me convaincre que j'y serais très bien et qu'il veillerait à ce que j'aie tout ce dont j'ai de besoin, je lui mis une main sur l'épaule tout en pointant le lit qui m'attendait

J'apprécie Seito. Mais ne te donne donc pas tout ce mal. Ça...c'est tout ce dont j'ai réellement besoin. Un matelas et une douillette! Et puis, je crois qu'on peut remettre notre visite d'Itabei pour une autre fois. Pas que je n'aie pas envie de visiter ton fief, mais nous avons énormément de pain sur la planche et je me dois de retourner à Yuki le plus rapidement possible après t'avoir aidé ici. À part Kirito, et encore, ce pays n'a plus beaucoup de jeunes gens ambitieux qui osent brasser les choses. Et aussi bien peu pour surveiller ses frontières. Dis-je en regardant le Nord-Est par la fenêtre, comme si je posais mon oeil sur les territoires nordiques de Yuki no kuni.

Et...pour être honnête avec toi...je crois fortement que ce ne sera pas Kumo qui viendra...non. Il y a un Suzurane là-bas qui n'attend que le bon moment pour reprendre Yuki. Et il y a ce Kumyo...kuyomu...bref cette organisation Nukenin qui a tenté d'attaquer un transport marchand qui venait à Dhartsedo. Ils en ont après Yuki aussi et je ne sais trop pour quelle raison. Je metterais ma main au feu tellement je suis sur qu'ils profiteront du conflit nous opposant aux Kumojin pour nous attaquer de nouveau. Peut-être même en envoyant leurs mercenaires en plus des forces de la foudre. M'enfin...nous verrons bien.

Bonne nuit Seito...à demain

Et après que la porte eut été fermée et que le Shuhan s'en soit allé, je m'affalai simplement dans le lit où je dû recrocviller  mes jambes afin qu'elles n'y dépasse pas. C'était l'un des nombreux désavantage d'être aussi grand. Tentant de trouver le sommeil, ce ne fut pas avant de nombreuses minutes que le monde des songes s'ouvrit à moi, mon esprit divaguant entre mes terres enneigées et le besoin d'un repos réparateur.

Les lueurs d'un soleil chaud et réconfortant plongèrent finalement sur mon torse blême aux petites heures du matin, me réveillant de leur chaleur bienfaisante. Tournant automatiquement la tête vers la droite, j'étirai mon bras gauche en me tournant légèrement sur le côté afin d'atteindre mon cache-oeil et de le resserrer autour de ma tête. Me redressant et posant mes jambes en dehors du lit, je pris quelques minutes avant d'enfin me lever et de prendre la direction de la cuisine où je pu trouver un fruit frais à croquer alors que je remettais mon pantalon tout en me dirigeant vers la porte. Ouvrant celle-ci, j'allai m'asseoir sur les marches qui descendait jusque dans l'herbe fraîche et regorgée de rosée matinale. C'était une sensation que je n'éprouvais pas souvent que de voir mes pieds à semi enveloppé dans la verdure de la sorte. Je restai ainsi quelques minutes, le temps de finir l'orange que je savourais...puis je repartis vers l'extérieur pour reprendre mon équipement.

Soulevant mon sabre et l'accrochant dans mon dos, je réalisai que cela devait faire quelques mois déjà que la bête ne s'était pas réveillée, qu'elle n'avait pas dit un seul mot...mais je ne m'en préoccupai pas trop. Ce n'était d'ailleurs pas la première fois qu'elle ne se matérialisait pas sur une période allongée, ne pigeant dans mon chakra pour prendre vie que lorsqu'un danger se présente. Peut-être m'en voulait-elle aussi de l'avoir perdue au mains des rebelles lors de mon infiltration au sein de leurs rangs. Peu importe...

Lorsque tout fut fin prêt, je me dirigeai vers la base de la tour où j'y attendis mon ami et sa recrue afin que nous puissions finalement prendre notre départ et commencer tous ces projets pour Taki no kuni.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty
Message(#) Sujet: Re: [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire EmptyJeu 22 Sep 2016 - 19:36

Seito était déjà descendu au pied de la Tour, et il attendait maintenant que ses deux compagnons le rejoignent. Mains croisés dans le dos, il avait jugé bon de se vêtir de son manteau de Shuhan. Après tout, ils allaient partir à la rencontre des habitants du Pays entier. Afficher une marque d'autorité, même si c'était sur une ville qui pouvait sembler lointaine à ceux qu'ils allaient rencontrer, ne pouvait pas lui faire défaut. Et puis, même s'il préférait se voiler ce détail, il appréciait assez l'allure de ce vêtement imprégné par le pouvoir. Il avait l'impressions de porter sur ses épaules l'héritage de plusieurs années de loyaux services, ou presque, des précédents Shuhan envers Itabei. Comme une mission qu'il se donnerait, porter ce manteau reviendrait alors à se charger lui-même de la lourde tâche de dirigeant attentif. En s'en acquittant aussi bien que possible, et surtout mieux que son prédécesseur direct, Baba Bunjiro.

Ineko fut la première à arriver au lieu de rendez-vous. Elle salua Seito avec le même respect non dissimulé qu'elle lui manifestait toujours. Le jeune homme répondit d'un signe de la tête et d'un sourire sympathique. Il était de bonne humeur. Retrouver l'air de ce pays qu'il avait su faire sien dans son coeur n'était sans doute pas un fait étranger à cet enthousiasme.

"Qu'est-ce qu'on va faire aujourd'hui, alors ?

-Surprise, surprise. Vous le saurez en même temps que notre invité. Mais je peux d'ors et déjà vous dire que vous allez voir du paysage. Vous vous êtes déjà aventurée hors d'Itabei ?

-Non, pas que je me souvienne. Je n'en n'ai pas eu l'occasion, et je ne l'ai pas cherchée, non plus. Nous ne devons pas avoir l'instinct voyageur, nous, les gens de la campagne. A ce que je sache, il en va de même pour mon père et ma mère."

Elle ponctua cette phrase d'un léger rire, mais Seito n'y répondit pas par un sourire comme il avait l'habitude de le faire. Les paroles de son assistante avaient éveillé en lui le soucis d'une réalité dont il n'avait pas conscience: les paysans, qui constituaient la majeure partie de la population de la ville, ne voyageaient pas. Manque de moyens, de temps ou d'envie ? Sans doute ces trois facteurs ne faisaient qu'un dans ce cas-là. L'agriculture est un domaine qui demande que l'on s'y investisse à fond. Une passion, au véritable sens du terme.

Ketsuen ne tarda pas à arriver. Seito l'accueillit d'un sourire chaleureux. Ineko, elle, s'inclina respectueusement. Elle n'avait pas perdu cette manie au contact du Yukijin, malgré la certaine proximité qui avait pu se former entre les trois camarades, notamment au cours de leur voyage entre Taki et Yuki.

"Bon ! Voyons l'ordre du jour. Il s'agit de se mettre au travail, un peu. Je propose que nous nous dirigions vers l'Est. Je pense que c'est là-bas que nous devrions avoir un contact avec les concernés par nos plans. Il s'agira de les convaincre, autant que ce soit nous qui nous y collions. Le trajet devrait nous prendre une demi-journée, en faisant une halte pour bivouaquer entre temps. Autant que nous partions tout de suite !"

Seito ouvrit la marche, et le trio sortit de la ville par les portes du Sud. Puis, coupant à travers champs, ils prirent directement la direction du Sud-Est. Dès lors, ils adoptèrent un rythme de voyage beaucoup plus rapide. Seito gardait un oeil sur Ineko, peu accoutumée à ce genre d'exercice pourtant coutumier de la vie d'un Shinobi impérial. Elle semblait suivre le rythme parfaitement bien. Ce n'était qu'une preuve supplémentaire qui venait s'ajouter aux nombreuses que Seito avait déjà notées quant aux superbes capacités de son assistante. Elle avait du potentiel, c'était certain. Il lui incombait de tout faire pour qu'il ne soit pas gaspillé.

Le paysage défilait à toute allure à mesure que le trio traversait champs, rivières, forêts, herbes hautes et plaines. Taki était belle pour la diversité de ses panoramas. Seito se plaisait toujours un peu plus à parcourir les landes de ce pays si merveilleux. Il avait à chaque fois l'impression de le découvrir à nouveau, sous un aspect plus radieux encore que ce qu'il avait pu admirer jusque-là.

Ils s'arrêtèrent en effet en chemin, un peu avant de traverser la rivière Shoutai à son coude le plus à l'Est. La pause fut cependant de courte durée, puisqu'ils reprirent après un quart d'heure leur trajet. Ils traversèrent la Shoutai, et descendirent plus au Sud encore, jusqu'à arriver en lisière de la forêt San'rin Kiji. Là, ils s'enfoncèrent dans l'armée de troncs levés, à la recherche d'un premier bourg.

Ils ne mirent pas longtemps à trouver le but de leur venue: quelques maisons se dessinèrent entre les écorces, et un léger bruit d'activité humaine résonna jusqu'à leurs oreilles.

"Bon, allons-y ..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Sabakyô Akumu
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty
Message(#) Sujet: Re: [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire EmptyDim 25 Sep 2016 - 5:42



Quelques minutes à peine et nous étions déjà partis, laissant le levé du soleil frapper la ville d'Itabei alors que nous ombres s'en éloignaient rapidement, quoique grandissante sous l'avancée du soleil dans les cieux qui nous faisait face, mais qui bien assez tôt allait terminer au dessus de nous, nous plombant de ses rayons ardents. Car, contrairement à Yuki, le pays des cascades accueillait bien mieux la chaleur radiante de cette étoile jaune en son sol terreux et verdoyant plutôt que de le refléter sur des plaines blanches et aussi froide que ne pouvait l'être la morsure du nord.

Mon voyage, accompagné de Seito senpai et de sa protégée, Ineko, aura tôt fait de nous laisser découvrir des paysages à en couper le souffle. Les alentours d'Itabei regorgeaient se richesses agricoles en tout genre qui étaient directement alimentées de sa proximité avec la rivière qui y coulait à l'Est et au sud. Aussi, étant rapprochée d'un Mont, sa terre devait être riche en minéraux, ce qui devait la rendre d'autant plus productive. L'agriculture devait être un travail passionnant et auquel je n'eus malheureusement jamais la chance d'essayer. Ma terre d'adoption ne nous permettant pas cette activité. Nous vivions beaucoup plus de la chasse et de la pêche au pays de la neige et hormis quelques racines et féculents tel les pétacles.**

Traversant donc la rivière Shoutai et nous enfonçant encore plus loin dans le territoire Takijin jusqu'à ce que nous atteignîmes l'orée de la san'rin kiji, je jettai un regard à mon collègue suivit d'un bref signe de tête afin de lui faire savoir que je reconnaissais bien l'endroit et que je nous savais près de notre point d'arrivé. Puis, alors que défilèrent les multitudes de troncs impressionnants de cette forêt centenaires, je pu enfin apercevoir quelques chaumières paysannes se dessiner et que formaient le hameau que nous nous étions promis d'atteindre quelques heures auparavant. Rapidement, nous sentîmes que les patrouilleurs locaux nous suivaient de près au travers des branchages des arbres, mais à la vue du manteau du Shuhan probablement et de mon cache-oeil arborant l'emblême du Shukai, ils rebroussèrent le chemin et nous laissèrent progresser en sachant que nous étions tout sauf des ennemis. Il était bon de voir que les forces du pays restaient tout de même en alerte.

Puis, notre course s'arrêta alors que nous croisâmes un élevage d'oie sauvage, signifiabt que nous venions d'entrer dans les limites de la petite municipalité. Ne connaissant rien d'eux cependant et n'étant pas en position d'autorité dans ce pays malgré mon grade de capitaine, je laissai le Yôgan prendre les devant et me guider jusqu'à une maison beaucoup plus grande que les autres, construite sur la longueur plutôt que la largeur. Son toit était haut et pointue, décorés de multiples vitraux. Si Seito était le Shuhan d'Itabei, c'était son équivalent que nous devions rencontrer au sein de ce Hameau si nous voulions faire part de nos projets et réclamer son accord, mais aussi l'aide de ses sujets.

Hmm...tu es Shuhan ici alors que je ne représente rien sauf peut-être une certaine forme d'autorité militaire de par un simple titre. Vas-y...je te suis et prendrai la parole qu'en cas de nécessité.
Dis je d'une voix s'approchant presque du murmure afin que lui seul ne m'entende.


**Pétacle= Mot ancien de la langue française qui fut remplacé par *Patate*, ou pomme de terre. Encore utilisé au Québec par les plus vieilles générations.

Ps: désolé si mes postes sont court. J'ai énormément à faire en dehors du forum ces temps-ci tout en essayant de répondre à tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty
Message(#) Sujet: Re: [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire EmptyLun 26 Sep 2016 - 17:18

Ketsuen, Seito et Ineko pénétrèrent dans ce bâtiment de chef. Entouré de piliers de bois, aux sommets desquels brûlaient des braseros, l'édifice avait tout d'une demeure seigneuriale des domaines champêtres. Sa façade imposait déjà tout le respect dû à un dirigeant, qu'il soit celui d'un simple bourg ou d'une ville de la taille d'Itabei. Seito prit conscience de ce détail, qui ne devait cependant pas en être un lors des négociations qui allaient nécessairement suivre: il serait sur un pied d'égalité avec le chef du village. Il le fallait, en tout cas, s'il voulait s'attirer les bonnes grâces de celui-ci. Se montrer humble quand on possède plus que l'autre, lui donner l'illusion de la supériorité sans arrière-pensée, c'était par ce moyen que Seito comptait amadouer ce meneur de troupes. Et, étant donné le panache dont faisait montre son palais des bois, de l'extérieur, du moins, il fallait compter sur une personnalité forte.

Il n'était en effet pas rare de constater la présence d'hommes et de femmes de pouvoir à la tête de très petites agglomérations dans des régions très reculées. C'était un fait curieux, à première vue, mais pas tant que cela si l'on poursuivait un peu le raisonnement. Après tout, s'il l'on aimait administrer mais qu'on n'avait aucune expérience, quoi de mieux pour se faire la main qu'un petit bourg perdu dans la forêt, où personne ne pourrait entendre parler d'une erreur potentielle ? De plus, il était souvent aisé de constater que ces regroupements d'habitant étaient bien pu faciles à diriger, de par leur taille, la proximité entre les habitants et le chef ainsi que les préoccupations essentiellement matérielles qui régissaient la communauté, que les grandes villes.

Laissons là ces considérations relativement peu politiques, cependant, et concentrons-nous plutôt sur la pièce imposante dans laquelle venait d'entrer le trio. Imposante par ses dimensions -le plafond s'élevait à pas moins d'une demi-douzaine de mètres-, par ses décorations -des tentures de couleurs diverses et à franges d'or, d'argent, de pierres précieuses, même, pendaient du plafond et moiraient la lumière qui émanait d'un puits prévu à cet effet au centre de la toiture-, mais aussi et surtout par son ameublement et son architecture. Des piliers de pierre gravés de symboles inconnus entouraient un trône surélevé de deux mètres environ, auquel on accédait par une série de marches basses. A moitié allongée sur ce fauteuil seigneurial, dans une position lasse et souveraine, la maîtresse des lieux observait d'un regard impérieux les visiteurs qui venaient troubler le calme de son repos.

Instinctivement plus que par calcul, Seito posa un genou à terre, et il fut bientôt imité par son assistante.

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire 953823PNJ5
Wei Si Hou

"Relevez-vous, Shuhan, et nobles compagnons. Les faux sentiments n'ont pas lieu d'être ici, surtout pas de vous, Yôgan Seito."

Ce dernier, à l'appel de son nom, releva le menton. Avait-il été trahi par son manteau ou par son visage ? Car, si elle régnait sur un très petit territoire, cette impératrice semblait en savoir bien plus sur le monde au-delà de ses frontières restreintes.

"Si je connais votre nom, vous ne savez probablement pas le mien. Je suis Wei Si Hou, et je dirige ce petit bourg."

Seito s'inclina, avant de se redresser à nouveau.

"Madame, c'est un honneur de vous rencontrer. Laissez-moi à mon tour vous présenter mes deux camarades, non moins éminents que moi: Samui Ketsuen, de Yuki no Kuni, et Ukita Ineko, mon assistante."

Une fois ces introductions d'usage faites, Seito s'avança d'un pas vers le trône où était restée, à moitié assise, à moitié allongée, Wei Si Hou.

"Notre visite n'est pas désintéressée, vous vous en doutez. Je me permettrai d'être concis autant que possible, mon temps comme le votre étant précieux, je crois. Nous sommes missionnés par l'Empire afin de renforcer les réseaux de sécurité dans tout le pays. Nous souhaitons que les petites agglomérations comme la votre, c'est-à-dire celles le plus à l'Est, jouent un rôle des plus importants dans cette politique. Qu'elles deviennent les premiers remparts de Taki si le danger venait à se présenter à la frontière Kumojin."

Seito attendit un instant, guettant une réaction de la part de la dame. Elle lui intima cependant de continuer son discours d'un geste de la main.

"Il s'agirait de mesures très simples, mais qui nécessiteraient un investissement de la part des vôtres. Des patrouilles régulières dans la forêt, par exemple, ainsi que la mise en place de brasiers servant à prévenir les grandes villes en cas d'attaques.

-Un instant, Shuhan. D'après ce que vous me dites, nous serons les signaux vivants qui vous alarmeront si l'ennemi venait à se présenter à nos portes, c'est exact ?

-En somme oui.

-Qu'arrivera-t-il de nous, alors, si la menace venait à se mettre à exécution ? Nous ne serions que la chair à canon qui aurait permis aux villes de se protéger ? Allons, vous ne pouvez décemment pas me faire croire que l'Empire souhaite ça, hum ?"

Seito resta un instant muet. Ses yeux pétillaient d'une lueur de malice. Cette femme l'intriguait assez, et il s'étonnait de ne pas avoir entendu de bruit à son sujet.

"Je peux vous proposer une augmentation de la présence militaire dans les bourgs, si cela vous convient. Mais je n'ose croire que ayez pensé un instant à faire de cette forêt une citadelle, si ?"

Cette fois, ce fut au tour de la dame de se taire. Elle afficha un léger sourire, et se leva de son trône pour descendre d'une démarche de reine vers Seito.

"Auquel cas, nous perdrions tout l'avantage que nous offre la forêt, le comprenez-vous ?

-Très certainement. Faites donc, dans ce cas. Envoyez des soldats ici, ils se bâtiront leur propre maison, comme tout le monde. Mais dites-leur bien que la vie champêtre diffère en bien des points de celle à la ville."



Dernière édition par Yôgan Seito le Mer 28 Sep 2016 - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Sabakyô Akumu
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty
Message(#) Sujet: Re: [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire EmptyMar 27 Sep 2016 - 20:37


Une chose était certaine, la dirigeante de ce hameau ne se prenait pas pour n'importe qui. Allure inquisitrice, ton de voix qui s'y en approchait aussi et des regards à la fois perçants et hautains ne lui manquaient pas. Cependant, elle restait une femme dotée d'un esprit vif et n'ayant pas la langue dans sa poche. Calculant les retombées que pourrait avoir l'accomplissement de notre requête, elle ramena rapidement quelques points qui pourraient jouer en notre défaveur, si ce n'était de la répartie de Seito qui nous sauva la mise.

Me retournant vers le Shuhan, suite à la prononciation de ses contre arguments, je lui fis un vague sourire tout en inclinant légèrement la tête, comme pour lui dire "bien joué". Et une certaine complicité d'esprit se manifesta alors entre les deux dirigeants. Voyant qu'elle n'avait pas à faire à n'importe quel politicien, elle donna finalement son accord et spécifiant que la vie champêtre que l'on vivait dans cette région de Taki n'était pas prête à plaire à tous. Chose que je comprenais parfaitement. Non pas qu'en tant que soldat, je préférais resté proche des grands centres, mais plutôt parce que j'avais connu la dure vie en dehors de ceux-ci...puisque c'était ainsi que nous vivions père et moi non loin de Gyamda avant que je ne m'installe à Dhartsedo.

M'avançant d'un pas seulement, avertissant la petite assemblée que j'allais prendre la voix, je regardai la cheffe des lieux tout en répondant à cette remarque qu'elle venait de faire concernant les citadins qui pourraient venir s'établir dans la région pour accomplir le travail demandé.


Je suis persuadé quu ceux qui viendront ici sauront ce qu'ils font. J'ai pour dire qu'un homme se sachant prêt à quitter son foyer pour le travail et étant prêt à s'en construire un nouveau...sait ce qu'il fait généralement.

Merci de nous accorder ce droit en vos terres.


Puis, je reculai d'un pas pour retourner à ma position initiale tout en regardant Seito, déjà prêt à enchaîner sur la suite des événements. Maintenant que l'accord était donné, il fallait en informer les autres cités. Des missives pourraient maintenant être possibles et feraient gagner du temps.

Pour en informer les autres centres de populations de Taki, il suffirait maintenant d'écrire une missive au reste des têtes de villes et villages. Mamoru Kaya devrait probablement en être d'accord et pour ton sensei, la question ne se pose même pas. Nous n'aurions qu'à inscrire la liste actuelle de ceux qui sont en accord avec ce renforcement des patrouilles et de la construction des tours-brasier. À savoir, Toi, Van et la dame ci-présente. Cela devrait suffire pour convaincre la majorité du monde. Non?

Car si nous pouvions gagner du temps en évitant de rencontrer chacun des villes et villages du pays ne feraient qu'accélérer la construction et la mise en place des systèmes dont nous avions parlé qui, eux, seraient déjà long et pénible à terminer. Heureusement, à voir comment Wei Si Hou vantait la ténacité et les capacités de menuisier de ses habitants, il était fort probable que certains d'entre eux seraient d'accords pour mettre la main à la pâte pour la construction des tours de signal.


Car si l'on a votre accord, j'imagine que vous pouvez aisément communiquer la nouvelle dans les bourgs voisins aussi, et ainsi de suite, afin que la nouvelle fasse le tour du pays. Nous pourrions envoyer une première lettre comportant le sceau de la famille Samui, la mienne et celle de l'empereur, celle de Seito si présent et le vôtre. Ensuite, à chaque village où elle serait envoyée, le dirigeant local y appliquerait son propre sceau en guise d'accord de coopération et ainsi de suite. En moins d'un mois, la missive ferait le tour du pays et, derrière elle, nous pourrions commencer les travaux aussi...et en moins de deux mois nous aurions terminé toutes les tours d'alertes.


[/i]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty
Message(#) Sujet: Re: [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire EmptyMer 28 Sep 2016 - 17:53

Pendant que Ketsuen parlait, Wei Si Hou resta de marbre. Elle était remontée de quelques marches, et dominait à nouveau les trois soldats de toute sa hauteur. Son regard glaçant et pénétrant était fixé sur Ketsuen. Seito, lui non plus, n'avait pas cherché à interrompre son camarade. Il s'était contenté d'approuver ses paroles d'un simple signe de la tête de temps à autre, sans pour autant y ajouter. Il lui paraissait tout aussi évident qu'à Ketsuen qu'ils ne pouvaient pas visiter tous les bourgs à l'image de celui-ci, auquel cas leur mission serait bien trop chronophage. Or, passé un certain degré de responsabilités, le temps devient une denrée à savourer, mais surtout à utiliser à bon escient. Dans son cas, Seito ne pouvait clairement pas se permettre de vagabonder dans la San'rin Kiji et rester loin d'Itabei alors que tant se passait à la ville. Entre la construction de la bibliothèque, la supervision des travaux agricoles, la gestion des greniers et des stocks, Seito avait largement de quoi s'occuper sans en plus avoir à courir à travers bois pour contacter des gens qui se connaissaient certainement bien assez entre eux pour le faire d'eux-mêmes.

Une atmosphère presque collégiale régnait dans la pièce. Les draperies pendues au plafond filtraient une lumière qui se teintait de pourpre, d'incarnat et de mauve à leur contact. Le son de quelque clochette retentissait au loin, derrière l'écho, amplifié par l'acoustique particulière de la salle, de la voix de Ketsuen. Le doux parfum de l'humus avait pénétré même les murs de bois massif de ce palais miniature, si bien qu'on ne pouvait complètement oublier, en s'y trouvant, que l'on était entouré par la forêt.

"Bien, je comprends votre projet et serais d'avis de m'y soumettre, ainsi que d'y engager les miens. Cependant, il y a une personne avec laquelle je souhaiterais m'entretenir avant de prendre ma décision finale."

Wei Si Hou se tourna vers Ineko, qui était jusque-là restée muette. Interloquée, la jeune fille fit timidement un pas en avant, avant de s'incliner bien bas.

"Dis-moi, ma petite, comment t'appelles-tu, et que fais-tu en compagnie de ces messieurs ?

-Je ... Je suis Ukita Ineko, assistante de Yôgan Seito.

-Son assistante ? Alors tu dois avoir quelques avis sur la façon de gérer un peuple, non ? Au moins de par tes expériences.

-C'est à dire que je n'ai été que très récemment promue à ce poste, et ...

-Même si tu avais été nommée ce matin, je suis certaine que tu aurais quand même beaucoup à me dire, et, qui sait, peut être à m'apprendre."

Ineko ne répondit rien, et se contenta de garder les yeux baissés. Elle était manifestement gênée d'être si subitement devenue le centre de la conversation, d'autant plus qu'elle ne s'estimait très certainement pas capable de répondre aux questions de la dame conformément à ses attentes.

"Peu importe ton expérience, je veux que tu me dises toi ce que tu penses de toutes ces idées qu'on m'a présentées.

-Madame, c'est ...

-Une minute, ma jolie. Je veux que tu me répondes sincèrement, sans te soucier du regard ni de l'écoute de ces messieurs. C'est bien compris ?

-Euh ... Oui."

Seito lança un regard rassurant à son assistante qui, une fois ragaillardie par cette attention, sembla se motiver elle-même à répondre.

"Eh bien, je pense que ce projet est mûrement réfléchi. J'ai assisté aux phases de débat et d'entretien entre mon maître et Samui Ketsuen, et je pense pouvoir dire avec assez de sûreté qu'ils n'agiront pas aveuglément ou en ignorant les inconvénients que pourraient comporter leur dispositif. Tous deux sont conscients du rôle qu'ils ont à jouer, et tous d'eux se donnent corps et âme à la cause qui leur est dévolue. A la lumière de leurs esprits combinés, je ne peux que me rallier à leur avis et vous faire la promotion de ces systèmes de défense."

A mesure qu'elle parlait, son visage s'était relevé, jusqu'à ce que ses derniers mots soient ponctués d'un regard assuré qu'elle lança en direction de Wei Si Hou.

"Je vois ... Bien, vous m'avez convaincue, dans ce cas. Ecrivons à l'instant cette missive, et signons-là de nos sceaux respectifs. Je me chargerai de la transmettre à mes pairs des environs, et vous la ferai parvenir, Yôgan Seito. Alors, il vous reviendra de la faire viser par le Seigneur de Guerre. Est-ce entendu ?

-Parfaitement, madame, et nous vous remercions sincèrement de votre collaboration."

Seito s'inclina profondément. Un instant après, une femme vêtue d'un tablier apportait encre, plume et papier. Seito se proposa pour rédiger le message, on lui laissa cette tâche.




A l'attention des chefs de bourgs de la San'rin Kiji,

Vous êtes priés, selon l'autorité impériale, de vous soumettre aux nouvelles mesures sécuritaires décidées conjointement par Samui Ketsuen et Yôgan Seito, tous deux Taïshous du Shûkai. Il s'agit de renforcer les patrouilles aux alentours de vos territoires, à l'aide de renforts envoyés depuis les grandes villes, entre autres, ainsi que de commencer dès à présent l'édification de tours servant à accueillir en leur sein des brasiers. Ceux-ci auront la fonction d'alarmer les environs en cas d'attaque ; aussi devront-ils toujours être prêts à être utilisés.

Par apposition du sceau qui vous est dévolu, vous vous soumettez à ces décisions et vous engagez à les mettre en application.

Le Shûkai vous remercie de votre collaboration,

Samui Ketsuen, Taïshou
Yôgan Seito, Shuhan d'Itabei


A la suite de quoi, Seito sortit d'une poche intérieure de son manteau verdoyant une chevalière sur le chaton de laquelle était placé un sceau. Il passa la bague à son doigt, la plongea dans l'encre, et applique le sceau d'Itabei au bas du document. Wei Si Hou fit de même, et sa propre signature vint rejoindre celle de Seito.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Sabakyô Akumu
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty
Message(#) Sujet: Re: [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire EmptyJeu 6 Oct 2016 - 15:11


Puis, à mon tour, je fermai le poing afin de présenter l'une des bagues d'argent démesurée qui entourait l'un des doigts de mon gantelet. Beaucoup plus large à sa base que sur le dessus, elle restait donc de taille adéquate là où il trempait dans l'encre et je vins l'appuyer sur le papier. On y trouvait donc trois sceaux distinctif maintenant; Celui du Shuhan, celui de la dirigeante de ce bourg et celui des Samui. N'étant pas encore assez réputé autant de par renommé que de par le monde politique, je ne pouvais me permettre d'avoir mon propre emblême. Personne ne le connaîtrait ou n'y associerait la moindre valeur, pas même en dehors de Dhartsedo...à Yuki. Néanmoins le nom des Samui, lui, était déjà entré dans l'histoire de ce monde et ce, même avant que le Kamui ne devienne  Kamui.

Enfin, avant de remettre la lettre à qui de droit, je pris le temps de la lire pour m'assurer que tout y était et dans des thermes convenables. Pas que je ne faisais confiances aux autres personnes dans cette salle, mais mon soucis du détail me le recommandait. Après vérifications, rien n'était à changer. Je la tendis donc à la femme de pouvoir qui la reprit et la tendit à son tour à l'un de ses subordonnés. Bientôt, des volontaires patrouilleront les frontières du pays en plus grand nombre.

Je me tournai donc vers la fenêtre afin d'y observer les chaumières des villageois qui, ignorant probablement à quel point la guerre était imminente, continuaient de vaquer à leurs occupations quotidiennes. Un grand silence régna dans la salle alors que tous semblaient aussi portés vers ces pensées à la fois triste, mais sévères. Sauf peut-être pour moi. En moi grandissait une excitation bouillante qui se mélangeait à la colère, mais aussi la peur. La peur de me retrouver dans le passé de mon enfance...de ne pas être à la hauteur de cette vengeance que je m'étais juré d'accomplir. La peur de ne pas être plus fort que ma mère l'eut été devant les Kumojins et donc de ne pouvoir enfin donner à ces fils des nuages ce que je leur dois: La mort.

Fermant l'oeil, je me remémorai le visage de celle qui m'avait mis au monde, puis je secouai la tête de gauche à droite, lentement. Je serrai le poing et je me promis intérieurement d'en emporter le plus possible dans mon sillage avant de périr à mon tour s'il le fallait. Car la mort, elle, ne m'effrayait pas car il y avait bien plus que ma mère et notre honneur à sauver. Il y avait aussi le Shukai...tous ces gens qui y vivaient. C'était aussi de notre devoir de leurs promettre la victoire pour un monde meilleur.

Ouvrant l'oeil à nouveau, je me retournai vers Seito et Ineko. L'heure des au revoirs avaient sonnés. Mon voyage était court à Taki, mais le reste des systèmes que nous avions pensés pouvaient facilement se faire sans moi, surtout que je ne maîtrisais aucunement l'art du Fuinjutsu et que les locaux pouvaient bien se charger d'ériger les tours de signalisation. Là était la beauté de celles-ci; elle ne demandaient rien de bien complexes et se feraient très rapidement.

De mon côté, Yuki allait avoir besoin de son défenseur le plus acharné sans trop attendre. Car depuis quelques temps, le monde semblait avoir perdu de leur motivation là-bas. Était-ce l'approche de l'hivers? Probablement...mais de combattre à cette saison ne serait que purement bénéfique pour nous. Les eaux gèlent l'hivers...et il est difficile de manoeuvrer une flotte dans de telles conditions. Ces Kumojins allaient connaître le froid mordant de nos terres, et de notre savoir-faire.


Bon. Alors je crois que mes idées et les tiennes feront leurs chemins Seito-San. Conme tu le sais, je ne suis pas doué pour les sceaux alors je ne crois pas vous être d'une très grande aide pour le reste des travaux, d'autant plus que ceux de Yuki ne sont pas encore terminés. Je sais que mon aide ici aura été moindre, alors si tu as besoin de moi dans le futur n'hésite pas.

Je voyagerai jusqu'à Marutagoya pour prendre le prochain navire et je tenterai d'y laisser une missive à Kaya pour l'informer directement de nos plans. Comme ça, ils pourront commencer la construction d'une tour là-bas aussi.

Ce fut un plaisir Seito-Senpai, Ineko, Wei si hou.

Et aussitôt les salutations faites, je me tournai vers la porte qui menait à l'extérieur du bâtiment afin d'entreprendre ma route vers la cité dirigée par la mamoru. Une cité aux allures sombres, mais imposante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty
Message(#) Sujet: Re: [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire [M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[M.A.] Stabiliser les défenses de l'Empire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-