N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 ¤ Les armées de l'esprit ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

¤ Les armées de l'esprit ~ Empty
Message(#) Sujet: ¤ Les armées de l'esprit ~ ¤ Les armées de l'esprit ~ EmptyJeu 28 Juil 2016 - 23:41

« Fiou, c'était moins une.

- Je doute qu'on aurait pu les convaincre de se battre ne serait-ce que deux par deux, ceux-là.

- Tu m'étonnes sensei. C'était pas une patrouille ça, c'était une vraie petite armée ! J'en ai compté cinquante-deux...

- Cinquante-trois, en fait. Ils avaient un éclaireur un peu plus haut dans un sentier de traverse. Plutôt bien organisés, il faut l'avouer...

- Si je vous connaissais pas aussi bien j'aurais pu croire que vous vous la pétiez là: moi j'ai que mes yeux pour ce genre de petit jeu... »

Le duo s'était tapi in extremis dans une anfractuosité rocheuse en hauteur, au coeur des montagnes encore loin à l'ouest de Bukeyashiki, avant qu'un bataillon entier de Samouraïs n'emprunte l'étroit sentier montagneux. Yanosa, seul, aurait pu aisément échapper à tous les sens du groupe de guerriers orientaux, mais la présence d'Asuka avec lui forçait le duo à ne pas se laisser aller: la moindre incartade à leur routine de déplacement et à l'attention portée à leur discrétion pouvait les mener droit sur ce genre de tracas, à savoir une petite armée qu'il aurait été virtuellement impossible de décimer de façon honorable et sans recourir à d'énormes quantités de chakra. Du chakra dont ils avaient absolument besoin, au cas où une opportunité se présentait ou qu'au contraire, leur vigilance ne suffise pas à les prémunir d'un face à face.

Cela faisait déjà plusieurs jours qu'Asuka et son mentor évoluaient à l'intérieur du Pays du Fer, après avoir franchi la frontière avec un jet de caillou. Le procédé était d'un grossier assez affligeant, mais la technique avait fait ses preuves, notamment lorsque Yanosa avait du voyager jusqu'au Pays du Bois pour faire rendre son dernier souffle à Maguro Yôgan: après avoir marqué une pierre de taille et de poids adapté, le guerrier rouge la lançait avec plus ou moins de force dans la direction souhaitée, attendant ou non l'impact du petit objet avant de se transposer lui et sa partenaire vers sa balise. Asuka et lui ignoraient quel dispositif invisible pouvait hypothétiquement être en place sur la frontière aux endroits qui manquaient de surveillance active, aussi cette précaution n'avait pas été de trop, et avait même pu servir à d'autres endroits sur leur trajet. N'en restait pas moins que leur progression était lente, très lente, étant donnée la densité des patrouilles et leurs effectifs, et les forges et le Daimiyo de Bukeyashiki semblaient encore très, très loin aux deux guerriers.

« Ce pays.. il est vraiment pas facile à vivre, en fait, lança Asuka alors qu'elle et son mentor évoluaient sur la crête rocheuse.

- Ni moins ni plus que ne l'est Kusa, en fait. Tout est affaire de compétence: si tu ne sais pas chasser à Kusa, alors tu mourras. Si tu ne sais pas te battre et que tu rechignes à l'effort,...

- Je vois l'idée oué. Enfin c'est quand même beaucoup plus sec ici. On a bien fait de prendre quelques réserves d'eau avec nous.

- ...Je ne peux pas m'empêcher de penser... dit alors soudainement Yanosa, prenant le fil de la discussion à contre-pied tout en continuant à avancer, est-ce qu'on aurait pas mieux fait... de tous les tuer.

- ...Attendez, vous parlez de qui là. Du bataillon tout à l'heure ou...?

- Non, pas que du bataillon de tout à l'heure. Des Samouraïs du poste-frontière aussi. J'aurais du les tuer, me lâcher un grand coup. Rien n'importe plus désormais, alors pourquoi... pourquoi est-ce que je ferais preuve du moindre self control, hm ? Tu peux me le dire ?

- ... Écoutez, dit-elle en s'arrêtant de marcher et en se retournant pour fixer Yanosa, c'est vous qui m'avez parlé de paliers, de « montée en puissance », non ? « Garder Kakeshuou en dernier » tout ça, ça vous dit rien ? Vous êtes pas le seul à avoir perdu des repères dans l'histoire, vous savez... Mais ce qui est sûr c'est que massacrer des gens à tour de bras n'avancera pas à grand chose.

- ... Au fond, tu as raison, mais... Cela m'avancera-t-il davantage de laisser ces mêmes personnes vivre ? Je ne peux décemment continuer à vivre que pour combattre, j'en ai besoin, tu comprends ? C'est-

- Mais vous vous entendez ? C'est même pas logique ce que vous dites: si vous les tuez, vos adversaires, il vous restera quoi au final hein ? Vous avez tellement soif de rixes qu'en un mois vous auriez déjà tué la moitié du Yuukan à ce train là ! Je suis pas en train de vous dire de tuer personne, ce serait complètement absurde, mais vouloir à ce point tuer...ça rime à rien, sensei. Vous avez un dîner devant vous. Une entrée, un plat, un dessert. Vous voulez quoi, essayer de tout gober d'un coup comme une brute, ou essayer de savourer un minimum le repas ? »

Une pause se fit naturellement au milieu de la discussion houleuse, le regard du guerrier rouge perdu vers le sol, comme figé, tandis que la Jisetsu fixait son mentor par le haut, les yeux à la fois emplis d'inquiétude et de colère.

« … Tu sais me prendre par les sentiments je dois le reconnaître. Cette métaphore sur la nourriture...

- Elle est moisie je sais, mais elle marche, vraisemblablement.

- Merci, Asuka. J'ai l'impression... de ne même plus savoir ce que je veux vraiment, c'est... perturbant. Comme un récipient privé de contenu qui voudrait aller se briser sur le sol.

- Fort heureusement sensei, vous êtes du genre « récipient incassable ». Allez, c'est pas à ce rythme qu'on rejoindra Bukeyashiki avant le nouvel an. »



¤ Les armées de l'esprit ~ Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

¤ Les armées de l'esprit ~ Empty
Message(#) Sujet: Re: ¤ Les armées de l'esprit ~ ¤ Les armées de l'esprit ~ EmptyVen 29 Juil 2016 - 15:09

Le fracas de l'acier rencontrant l'acier produisait un son qui pouvait porter loin, très loin, même, au coeur de ces vallées montagneuses, mais Asuka, qui n'avait de toute façon aucune réelle prétention en matière de discrétion, s'en ficha éperdument lorsqu'elle engagea au corps-à-corps deux des trois Samouraïs sur lesquels elle venait de tomber en compagnie de son mentor. La stratégie de défense des frontières à Tetsu trouvait là sa première faiblesse, découverte par le duo alors qu'il était parvenu à s'enfoncer encore un peu plus dans les terres du Fer, à savoir que la densité et le nombre d'hommes dépêchés sur les premiers kilomètres à défendre était telle que les patrouilles plus loin à l'intérieur du pays avaient du se dégarnir. Preuves en étaient, entre autre, le contingent armé que Yanosa et la valkyrie avaient croisé la veille et qui prenait la direction de l'ouest, ainsi que la patrouille en effectifs réduits qu'ils venaient d'engager.

Pour le guerrier rouge, la joute ne fit que figure d'échauffement, comparée à celle qu'il avait pu mener contre Rukia il y avait plusieurs jours de cela. Son adversaire n'utilisa qu'un seul katana, de façon très adroite et professionnelle, mais sans la moindre once de créativité et sans chercher à se dépasser. Après avoir dansé autours de lui en évitant coup après coup et lui avoir asséné un coup de poing violent dans les côtes pour le pousser à bout, Yanosa dut se rendre à l'évidence que ce gaillard ne disposait pas des mêmes ressources que la Katsuga. Il mit donc fin à cette rixe en se glissant sous la garde du samouraï et en lui projetant son bras dans la gorge, lui coupant le souffle et l'envoyant inconscient à terre, son katana lui échappant des mains.

Que ce soit à cause du nombre ou des qualités intrinsèques de ses adversaires, Asuka quant à elle n'eut pas la même facilité à se débarrasser de ses deux opposants. Mais, alors qu'il pouvait se permettre d'observer l'affrontement maintenant que son vis-à-vis était KO, Yanosa remarqua sans grand mal que la jeune femme tentait en réalité de nouvelles choses: une lance dans une main, une lame plus courbée que la normale dans l'autre, elle jonglait entre les deux en fonction des angles d'attaque de ses adversaires et des opportunités de contre, parvenant presque à désarmer plusieurs fois l'un comme l'autre et leur appliquant une pression constante avec la portée de sa lance. Asuka était concentrée, appliquée, presque professionnelle, tout autant que l'étaient les deux Samouraïs face à elle, et dénotait une précision et un talent presque froids. Le combat était un domaine qu'elle avait appris à maîtriser sur le bout des doigts, et ce en dépit de ses aspirations profondes pour la paix et les parties de franche rigolade. Elle avait changé, au cours de ces dernières années, mais Yanosa lui-même n'aurait su dire exactement où son esprit trouvait aujourd'hui son ancrage, ayant lui-même perdu le sien propre.

Quelques instants plus tard, la valkyrie avait terminé son oeuvre: dans un souci de neutralité, elle avait fait l'effort de laisser son arme courbe de côté pour asséner les coups de poings ravageurs qui avaient envoyé les deux hommes dans les bras de morphée, faisant passer leur casque respectif pour de frêles coquilles d'oeuf. Le terrain était escarpé, et c'était un petit miracle que les deux guerriers aient réussi à ne pas faire chuter leurs adversaires respectifs dans un vide fatal, le long d'une pente rocheuse abrupte où il était inutile d'espérer stopper sa chute sans l'usage de chakra. Sans un mot, en laissant les corps inertes mais vivants sur place, le duo reprit alors sa route en allant chercher un endroit où trouver repos et abri plus loin dans les replis montagneux. Une fois grossièrement mais dument installés, ils sortirent alors quelques réserves d'eau et de nourriture pour marquer la pause.

« … Alors ?

- Alors quoi ? Ce n'était même pas vraiment enthousiasmant, je pense que ça s'est vu.

- Maiiiis... vous l'avez pas tué pour autant. Ça vous a coûté beaucoup ?

- Non. En fait, je n'ai vu aucun réel intérêt ni à le combattre ni à le tuer. Mais on prend ce qu'on a, je suppose. Et les Samouraîs, indubitablement, sont une caste à part qui mérite un certain respect. Leur art est combat et inversement, même si ils sont aussi étriqués et prisonniers de leurs codes... Mais peu importe, tu avais raison, ces hommes, ces femmes, ces individus... ce n'est pas contre eux que mes pulsions et mes besoins trouveront un complet et absolu déversoir. Et je n'ai pas non plus envie d'avoir à te tuer, dit-il avec une pointe d'ironie et un sourire à peine visible sur les lèvres.

- Comme si c'était dans vos cordes... Haha ! »

Un tintement de chakra arracha Yanosa à la conversation, le faisant jeter un oeil à son ceinturon où était attaché le parchemin de communication réservé aux responsables de Kusa. Des individus plus entraînés de la moyenne à l'utilisation des Fuuin et à leur maintien dans la grande majorité du pays, qui n'auraient pas oser utiliser cette voie de messagerie simplement pour demander quelle était la météo du jour là où se trouvait le guerrier rouge, connaissant pertinemment la réaction que cela aurait pu entraîner chez lui. Hâtivement, Yanosa déploya donc le petit parchemin pour en lire le contenu:

Quatre oisillons tombés du nid.
Cadran sud, direction nord-est
Rapide

Songeur, le guerrier rouge mit un moment à traiter l'information et à tenter de l'interpréter, moment pendant lequel Asuka le fixa d'un air interrogateur de plus en plus insistant. Finalement, Yanosa rangea le parchemin avant de reprendre la parole.

« Il y a du mouvement, à Kusa.

- Du mouvement ? C'est à dire ?

- Impossible de le savoir d'ici. Nos balises n'ont jamais été conçu pour ce degré de précision, mais ce qui est sûr c'est que des chakras étrangers et suffisamment denses pour être captés croisent en ce moment dans le pays. La trajectoire... est un peu bancale, mais on dirait qu'ils se dirigent vers le premier Forum.

- ... Vous pensez comme moi ou... j'ai des tendances paranoïaques ?

- Honnêtement ? La coïncidence est troublante, c'est certain, mais sans davantage d'informations, on ne risque pas d'en savoir plus. Pas avant que les hommes à qui appartiennent ces signatures aient fini ce pour quoi ils sont entrés sur les terres de l'Herbe, en tout cas.

- Ils pourraient pas... juste, je sais pas.. vouloir traverser ?

- La pointe nord-est du pays se prêterait bien mieux à cette manoeuvre, à moins de vouloir sciemment brouiller les pistes mais... ce serait prendre beaucoup de risques pour rien, la preuve. Les kusajins sont tous devenus très forts et partagent un esprit d'émulation prodigieux, cependant cela n'enlève rien à la létalité des procédés et techniques employées par les Villages Cachés... Je n'en aurais pas eu grand chose à faire, si.. nos projets avaient pu se poursuivre et avoir un sens. Mais aujourd'hui... Non, je crois... que nous n'allons pas avoir le choix. »

Se relevant aussi sec, l'Oterashi remballa le peu d'affaires qui se trouvaient là en scellant les autres, invitant d'un mouvement de la tête Asuka à faire de même, puis se saisit d'une grosse pierre qui gisait là pour la marquer de sa balise. L'endroit était isolé et sûr, et il doutait qu'un quelconque samouraï viendrait fouiner de ce côté et encore moins en prêtant attention au dos d'une pierre anodine.

« Prête ?

- Oué... On aura pas vraiment eu le temps d'avoir le mal du pays, mais bon. »

Sur ces mots, Yanosa agrippa la valkyrie par la taille et se focalisa sur la balise la plus au nord du premier Forum, y transposant intégralement les deux membres du duo en une fraction de seconde.


¤ Les armées de l'esprit ~ Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

¤ Les armées de l'esprit ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Tetsu no Kuni-