N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Sun
Informations
Grade : Genin
Messages : 918
Rang : C

Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke Empty
Message(#) Sujet: Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke EmptyJeu 28 Juil 2016 - 2:11

Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke 5wfq4j
Assis sur ton oiseau d’argile, tu traverses calmement les cieux qui séparent Kumo de Tetsu jusq’à te rendre au point de rendez-vous. Tu sais qu’en dessous de toi, il n’y a que terres neutres – aucune inquiétude à avoir, surtout que ton choix est sage : voler si haut que les nuages couvrent l’abjecte de ta matière première. Les ombres se ressemblent toutes, et tu sais bien que personne, que ce soit à Shimo, Ta ou Yu, ne pourra faire la différence. Ou ne voudra la faire. Ces trois pays sont un axe abject qui séparé Kaminari de son grand allié Samouraï, et tu te demandes calmement ce qu’il est de cette petite garce qui voulait les unifier à Tetsu. Tu soupires calmement alors que tu admets avoir d’autres soucis à ce moment précis. Une contre-attaque éclair avec deux Jônins du village, donc la réputation n’est vraiment plus à faire pour l’un. Est-ce vraiment ce à quoi ta politique t’a amené ? Le Raikage t’avait bien précisé qu’il ne désirait pas en toi qu’un simple beau-parleur, et malgré tous les efforts dont tu peux faire preuve actuellement, tu te complets dans l’idée que ce sera la meilleure occasion pour toi de faire tes preuves. A-t-on seulement vu un Bakushô pacifiste à Kumo ? Tu voulais porter cette imagine, et il est bon pour toi que le masque ne tombe que si loin du village.

Tu affiches un discret sourire, certain par l’orgueil en toi que l’attaque sera une réussite. La petite grenouille à ton épaule est ta garantie, bien que tu espères ne jamais en avoir besoin. Un travail propre et destructeur autant qu’il est possible. Ton argile est rechargé à bloc, semblant même lourd. En toutes ces années, depuis combien de temps n’as-tu pas été amené à combattre sérieusement ? Certainement bien trop longtemps. Il est temps que ton art à toi se libère également et quitte la beauté des paroles – si tu peux accumuler un cadavre ou deux sur la route, tant mieux. Et tu n’oublies pas, bien sûr, ton cadeau pour Hak. Tu ignores encore quoi lui amener, mais tu culpabiliserais de ne pas en avoir : après tout, cette sensation de ne pas être totalement à ta place dans cette configuration singulière vient bien de ta connaissance de la jeune femme. Clignant rapidement des yeux à trois reprises, tu tournes une page de ton Bingo Book et continue ta lecture. Toutes les informations sur les Shukaijins qui sont rassemblées dans ce livre peuvent être potentiellement utiles, et tu sais Otoke trop stupide pour se les approprier. Quant à ce Kamikaze… Ce sera l’occasion de le découvrir.

Fermant les yeux, tu te concentres brièvement pour rechercher les deux shinobis, ayant la mémoire du Chakra d’Otoke en toi – il ne te faut beaucoup pour les trouver proche de l’endroit qui t’a été indiqué à ton départ. En l’espace de quelques instants, ton oiseau pique vers le sol et s’y arrête, te laissant sereinement descendre. Ton bandeau Kumojin bien en avant, tu leur adresses un sourire sincère et dégourdis tes phalanges en rangeant ton livre. Il y a des artifices dont tu n’auras pas besoin durant cette mission, et il est grand temps de montrer la totalité de ton envergure.

« Bakushô Daï. Désolé d’arriver en dernier. Quel est le plan d’approche ? »

D’un geste presque théâtral, tu retires les deux gants blancs de ton corps et les ranges dans ta poche. Tu auras besoin de toute la puissance de tes deux mains. Tout autant que de tes talents de politicien et beau parleur : l’économie et la géographie font partie des choses qu’il est nécessaire de connaître dans ton domaine, aussi tu es loin d’être en manque de plan. Si seulement ce n’était pas sur le grade que le monde était jugé… Croisant les bras, tu fixes tes deux frères d’armes. Pour la gloire de Kumo, la tempête frappera sur Kusa. Et… Il n’y a pas d’abri devant l’orage.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Wazao no Tetsuya
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke Empty
Message(#) Sujet: Re: Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke EmptyJeu 28 Juil 2016 - 13:05

Le Jonin avait quitté son Raïkage ainsi que les membres de son équipe. Ils s’étaient donnés du temps afin que chacun se prépare davantage en vue d’une mission qui s’annonçait forcément périlleuse. S’infiltrer en territoire ennemi jusqu’à la cible désignée, en l’occurrence ici un palais impérial, n’allait pas être aisé. Officiellement Kumo et l’Empire, au sein duquel se trouvait le pays de Kusa no Kuni, étaient en guerre. Leurs frontières respectives, notamment celles entre le pays du Fer et celui de la Cascade étaient surveillées. Étroitement surveillées d’ailleurs dans ce contexte de guerre froide. Aucune attaque jusque-là n’avait été signalée sur aucun des territoires des deux blocs qui s’observaient, se jaugeaient en attente d’un affrontement que tous savaient inévitable. L’incursion en solo du Seigneur de guerre du pays de l’Herbe au cœur des terres samouraïs n’avait fait qu’allumer la mèche qui allait mener à l’explosion de poudrière. La senteur de la guerre, son parfum âcre semblable à de la fumée mélangée à l’odeur et au goût du sang allait se répandre immédiatement sur les terres impériales et sur celles alliées à l’ordre kumojin. La première action était pour l’Empire, la première grosse frappe serait pour la Foudre.

Kamikaze après s’être un minimum équipé en prenant soin de ne pas en faire trop et de ne surtout pas s’alourdir inutilement, pris sur lui le soin de relire à nouveau les pages du bingo book concernant les éléments importants de l’Empire que Kumo avait eu à affronter ou rencontrer par le passé. Le Jonin se munit également d’une carte, celle la plus à jour concernant Kusa no Kuni. Une carte datant quelque peu, mais qui au final, ne devait pas être très éloignée du réel. On ne change pas un pays en quelques années. A moins que le dénommé Oterashi Yanosa, Seigneur de guerre du pays de l’Herbe ne soit de ces bâtisseurs effrénés qui changent le paysage et la destinés de leurs sujets sur un claquement de doigts. Sais-t’on jamais.

Le déplacement avait eu lieu jusqu’à Tetsu no Kuni. Otoke et Kamikaze s’y étaient rendus par la voie des airs devançant de quelques heures le troisième membre de leur équipe : Bakushô Daï. Une équipe dont les membres présentaient des profils différents gage d’une plus grande capacité de réaction face à l’inconnu. Tout au long de ce voyage, Kamikaze garda le silence, pesant et soupesant les diverses informations en sa possession en vue de l’atteinte de l’objectif leur étant assigné. Pouvait-il faire autrement que de garder le silence d’ailleurs. Otoke avait certes progressé sur le plan de l’échange et du relationnel mais par moments, le bonhomme avait la petite habitude de redevenir taciturne. Voilà qui certainement convenait dans ce contexte particulier aux deux hommes. Le silence leur permit certainement de faire le vide et de s’éclaircir les idées comme on dit. De la concentration et de la justesse dans les plans et les actions qu’ils comptaient poser. Voilà quelques éléments qui leurs seraient profitables.

Ils étaient parvenus à la frontière sud de Tetsu no Kuni avec le pas de l’Herbe, dans la forêt de Hanagumoririn tout près de Suzaku. C’est de là qu’ils prendraient leur envol à travers le pays du Feu, traversant ce pays par le nord-ouest avant de pénétrer le pays de l’Herbe via la forêt Umaretsuki. Une zone potentiellement dangereuse mais qui leur permettrait d’effectuer une courte halte avant le début des hostilités.

Le Bakushô est arrivé par la voie des airs lui aussi. Il descend de son volatile blanc sculpté de ses propres mains via son art héréditaire. Kamikaze l’observe cherchant son regard afin de sonder les profondeurs de son être pour en déceler l’état d’esprit. Aucun des kumojins ne doit douter ou avoir peur. La prise de risque qui nous a été demandée est déjà suffisamment importante pour ne pas qu’ils en rajoutent avec un facteur aléa que nous porterait indéniablement la peur. Fort heureusement, Daï, comme visiblement chacun d’entre eux est zen. La preuve en est le timbre de sa voie et ses premiers mots qui démontrent à suffisance combien il est concentré sur la suite des événements.

Kamikaze déroule la carte en sa possession ainsi qu’une autre plus grande comportant l’ensemble des pays du Yuukan avec leurs frontières respectives. C’est l’itinéraire prévu qu’il compte montrer aux deux kumojins.

_ Nous allons prendre à nouveau la voie des airs de nuit avec un maximum d’altitude. Nous sommes obligés de traverser le territoire du pays du Feu, qui je le rappelle dispose d’une très forte capacité de détection, mais c’est un risque à courir préférable à celui de devoir traverser tout le sud du pays de la Cascade. Nous devrons entrer à Kusa ici.

Kamikaze montra la forêt en question, puis son doigt dessina le trajet jusqu’à l’endroit où se trouverait le palais impérial, non loin du temple de Zen’Dera.

_ Nous allons effectuer une halte au cœur de la forêt histoire de nous régénérer et d’observer les mouvements dans les environs avant d’évoluer vers notre cible.

Le Jonin enroula les deux cartes sur elles-mêmes avant de les confier au Dobutsu.

_ Une fois sur place, nul besoin de plan. Il faudra juste que tu fasses parler de ton art Daï et nous, nous servirons de support.

Un regard vers les deux hommes. Le Jonin attendit des questions, notamment ceux venant éventuellement de son homologue Jonin. Le plan était simple. Inutile d’en faire de plus complexe, car le format de la mission ainsi que le peu d’informations actuelles sur l’ennemi obligeaient à épurer les idées en vue d’une plus grande souplesse et d’une plus grande capacité d’adaptation au besoin. Si les deux hommes n’avaient rien à rajouter alors le trio pouvait s’en aller.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Sun
Informations
Grade : Genin
Messages : 918
Rang : C

Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke Empty
Message(#) Sujet: Re: Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke EmptyJeu 28 Juil 2016 - 16:59

Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke 5wfq4j
Alors que le Jônin que tu ne connais pas – Kamikaze donc – déroule une carte, tu souris sereinement devant sa préparation. Au moins, il n’est pas de ces idiots qui viennent sans rien avoir de prévu et attendent que le jour passe, c’est déjà un avantage convenable. Serein, tu suis l’intégralité de ses explications et de ses ordres. Cela ne fait aucun doute qu’il sera le chef de l’équipe, Otoke étant bien trop inadapté socialement pour être capable de tenir ce genre de rôle. Peu importe la façon dont tu le regardes, tu as du mal à trouver ce que Hak peut bien voir en lui – même si tu es un ami bien trop fidèle pour lui faire une quelconque remarque. Passer par Hi no Kuni te semble une entreprise périlleuse, mais il est certain que les frontières de l’Empire seront moins importantes de ce côté-là qu’au-dessus de Taki. Et pour ainsi dire, tu ne sais que trop bien que ton aigle n’est pas la chose la plus discrète au monde, ne se démarquant que par sa forme et sa couleur. QU’importe les efforts que tu mets dans un reclassement sage de ce dernier, toujours la boucle se ferme et la comparaison avec l’inspiration originale laisse un vide puissant. Plus encore quand tes yeux se posent sur Karyuudo.

Au fur et à mesure qu’il explique et montre le trajet, tu l’enregistres dans ta tête. Tu n’auras aucun mal à tenir le rythme et la vitesse imposée, mais c’est une assurance supplémentaire que de savoir où aller et retenir les points clefs si le hasard venait à vous séparer. Calmement, tu soupires et adresse un sourire de plus avant de faire craquer quelques-unes de tes phalanges. Faire parler ton art. Combien de temps n’as-tu pas réellement fait ça ? Ce n’est pas le moment de douter, mais tu te demandes si tu sais encore garder un profil théâtral suffisamment faible pour ne pas aller dans l’excès – le bluff lors des discussions politiques est une partie importante de l’histoire, ici il n’a pas sa place.

« Rien de mieux que l’odeur de l’argile et du souffre au petit matin. »

Sûr de toi, tu ne caches même pas le sourire qui traverse éperdument tes lèvres. Vous allez cueillir un fruit défendu en vous attaquant à l’Empire dans une si petite configuration. Un fruit défendu qui, à ton estime, n’a que trop de goût et ne donne que trop envie pour que tu te prives de t’y enfoncer à pleines dents. Hak saurait-elle se satisfaire d’un bras ? Tu te le demandes. Alors que tous les trois vous échangez un bref regard et un hochement de tête, tu te diriges vers ton oiseau d’argile et monte dessus. Il est grand temps que la fête commence, et tu refuses d’arriver le dernier cette fois-ci également.

« Je pense que nous pouvons y aller, non ? »

Un nouvel hochement de tête partagé et tu t’envoles, gardant une altitude supérieure aux autres. Tu es le plus simple à reconnaître, aussi te cacher au-dessus de l’oiseau d’Otoke dans les airs ne semble pas aberrant alors que tu traverses la frontière qui vous sépare du feu. Cela fait bien trop longtemps que ton rôle de gentil politicien te colle à la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Sabakyô Fujisawa
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke Empty
Message(#) Sujet: Re: Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke EmptyJeu 28 Juil 2016 - 22:40

Kusa no Kuni, cela faisait longtemps que je n’y avais pas mis les pieds, cependant, je devais bien reconnaitre qu’il s’agissait de l’un de mes pays préférés. Ses terres avaient toujours résisté à l’appropriation humaine, laissant la nature gouverner majestueusement. M’y rendre à nouveau me faisait plaisir, surtout que mon objectif était d’y détruire une construire humaine. Évidement, je mesurais la complexité de la tâche qui nous attendait.

Ce fut ainsi que nous partîmes avec Karyuudo et Kamikaze en direction de Tetsu no Kuni où nous devions retrouver le quatrième membre de cette mission, le Bakushô qui ne sera bien utile pour la destruction matérielle. Pendant tout le temps du voyage, je reste assez silencieux, même avec Karyuudo. Cela ne se voyait pas vraiment, mais le démon en moi s’était réveillé dès que j’étais sortis du bureau du Raikage, attiré par la soif de sang et l’ivresse de la chasse. S’il ne monopolisait pas mon attention pour le moment, rester calme était tout de même la meilleure solution. Je n’attendais plus qu’une seule chose, atteindre les frontières du pays de l’Herbe pour arrêter de m’en soucier. Tant que ce n’était pas le cas, je ne pouvais pas risquer une crise.

Je profitai également de mon silence et de mon calme pour observer Kamikaze. Même Karyuudo m’affirmait qu’il ne lui trouvait rien de particulier, le doute m’habitait à son sujet, mais j’étais persuadé que j’allais être bientôt fixé.

Une fois arrivés à Tetsu, nous attendîmes l’arrivée de Dai. Mon chef d’équipe, qui n’était d’ailleurs plus officiellement mon supérieur hiérarchique commença alors à expliquer la stratégie à effectuer. Il n’y eut aucun moment gênant à ce sujet, même si nous ne nous connaissions pas vraiment, nous étions tous des shinobis entraînés de Kumo. Nous avions l’habitude de diriger et de subir des ordres, il ne s’agissait pas d’obéissance ou de hiérarchie, mais plutôt d’efficacité et de maturité. Puis nous partîmes, traverser les frontières alliées pour se rendre vers le danger.

*Et tu vas rester calme longtemps comme ça ? Tu sais bien que tu ne vas pas tenir, pourquoi te prendre la tête ?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke Empty
Message(#) Sujet: Re: Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Rendre la monnaie d'une pièce aigre-douce ft. Kamikaze, Dôbutsu Otoke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Tetsu no Kuni-