N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Personnel formé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Personnel formé Empty
Message(#) Sujet: Personnel formé Personnel formé EmptyMer 13 Juil 2016 - 18:55


PERSONNEL FORMÉ

CONTEXTE

    Avoir l’infrastructure et le matériel, c’est bien… faut-il encore avoir un personnel capable de l’utiliser correctement. Après les différents travaux afin d’optimiser un maximum l’hôpital. La direction a décidé de revoir son mode de recrutement et d’engager une nouvelle vague de médecins et infirmiers compétents.

    Pour ce faire, avec l’aide de l’Académie, l’Hôpital doit établir un programme de formation obligatoire afin qu’un ninja ou un civil puisse exercer dans l’établissement. Il doit également redéfinir précisément les prérequis et les attentes envers leurs employés.


RÈGLES
    Ø Rappel du contexte : http://www.shinobinohattan.com/t19514-developpement-aptitudes-defense-et-hopital-konoha#155996
    Ø Aucun ordre de poste, aucun délai, aucune restriction : soyez justes au taquet pour finir l'amélioration le plus rapidement possible !
    Ø Pour valider ce RP, il faut que MINIMUM six RPs soient postés. Peu importe qui, peu importe combien : votre personnage peut être assigné à plusieurs objectifs au fil des jours. À noter que si les six RPs ont été postés et que vous voulez participer quand même, rien ne vous empêche de poster. Plus il y en a, mieux c’est !
    Ø Si soucis ou interrogation, contactez @Hayashi Kihran ou @Aburame Mizuki.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Yamanaka Shigo
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Personnel formé Empty
Message(#) Sujet: Re: Personnel formé Personnel formé EmptySam 16 Juil 2016 - 23:51

    Un nouveau recrutement au sein de l’hôpital et des prérequis divergeant entre infirmier et médecin, évidemment. La guerre approchant à grand pas, c’était probablement un bon choix d’embaucher davantage de soignants à priori. Cependant, s’ils n’étaient pas suffisamment bien formés, ils risquaient surtout de diminuer l’efficacité du système déjà en place. Ainsi, les nouvelles recrues se devaient d’être plus expérimentées qu’auparavant, car il n’y aura pas forcément suffisamment de temps pour les seconder et les doubler jusqu’à ce qu’ils soient aptes à agir seuls.

    Evidemment, le Yamanaka ne faisait pas partie de la commission ayant formulé la nouvelle fiche de recrutement. Il ne s’occupa pas non plus de la propagande qui s’en suivit afin d’attirer un maximum de personnes et qui fut le sujet de toutes les conversations plusieurs journées durant. Tous les instructeurs à l’académie en parlaient aux élèves pour qu’ils transmettent l’information à leurs parents. Dans les restaurants, un petit mot avait été ajouté à la fin de leur carte de menu avec la liste des postes recherchés. Quelques hauts gradés s’amusaient parfois à haranguer les passants à l’aide de mots bien pompeux et solennels, du genre qui font appel à la solidarité humaine et au devoir de tout citoyen. Dans chaque boite aux lettres, on retrouvait entre le journal et une carte postale, une dépêche tamponnée par l’Hokage en personne et incitant les personnes à aider au mieux le village et la nation en prévision des temps troubles à venir. La même lettre pour tout le monde et le même sceau, mais qui sait si c’était bien l’Aburame qui avait écrit ces mots. L’ensemble du village était sollicité pour cette vague de recrutement, et ils allaient jusqu’à envoyer des messagers dans les villes voisines. C’est dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Yamanaka Shigo
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Personnel formé Empty
Message(#) Sujet: Re: Personnel formé Personnel formé EmptySam 16 Juil 2016 - 23:52

    Dans tous les cas, celui qui avait les connaissances nécessaires à l’emploi mais qui ne se manifestait pas ne pouvait que culpabiliser pour son inaction. La propagande fut d’une envergure telle que même les non concernés en parlaient entre eux et poussèrent leurs proches à s’inscrire à un entretien. Parfois même, ils faisaient les démarches à leurs places, ne leur laissant pour choix que d’accepter ou d’oser retirer leur dossier sous le regard des autorités, assumant alors les regards dédaigneux du voisinage.

    Une pression sociale habilement amenée par la politique. Le peuple n’avait pas l’impression d’avoir été oppressée. C’était simplement de leur devoir d’agir de la sorte. Les soldats partiront défendre leurs vies sur le champ de bataille dans les mois à venir. Ceux qui resteront pouvaient bien leur prodiguer les soins qu’ils méritaient à leur retour non ? A condition qu’ils reviennent. Partir sans promesse de retour, c’était la voie des ninjas. Alors si un médecin ou un infirmier qui restait loin derrière les premières lignes préférait continuer à vivre paisiblement sa vie plutôt que de panser des blessures pour le bien de la communauté, pourquoi mériterait-il d’être défendu ? C’était tout naturel qu’ils aillent s’occuper des malades et des blessés. Chacun avait un rôle à jouer, son propre rôle à tenir, et une guerre ne donnait que plus raison à ce dogme.

    Alors, dans un premier temps, les candidatures affluèrent par dizaines, voire par centaines. Il y avait moins de recruteurs que de recrues potentielles et ils furent très vite débordés. C’était le retour de bâton d’une propagande trop efficace. Il fallait alors régler ce souci, car si l’attente d’une réponse devenait trop longue, l’engouement provoqué et voulu finira par diminuer irrémédiablement. Peut-être même trop vite.

    Comment faire dans ce cas ? Recruter de nouveaux recruteurs ? Il faudrait les former eux aussi, et les informer des nouveaux prérequis à avoir pour les médecins et les infirmiers. Non, ils perdraient trop de temps à agir ainsi.

    Ne pouvant augmenter le nombre de recruteur, ils devaient déléguer certaines tâches, se délester d’une partie de leur travail afin de gagner en temps et en efficacité. La méthode de recrutement fut choisie de manière logique. Après tout, ne faisaient-ils pas cela en vue de la guerre à venir ?

    Les infirmières devaient passer leur premier mois à l’essai dans des avant-postes frontaliers ou dans des zones de tension au sein du pays. Là-bas, ils pourraient être confrontés aux types de blessures qui les attendront dans les prochains temps. La médecine de guerre n’étant pas la même que la traditionnelle : il fallait aller au plus vite, et non au meilleur pour chaque patient. Il fallait prôner la quantité et non la qualité des soins. Une tâche bien ardue pour les théoriciens à peine sortis des études et qui n’ont pas encore vécu les affres de la guerre.

    Ainsi, ils déportaient une part du travail de recrutement en-dehors de Konoha même. Et les médecins n’étaient pas en reste non plus. Eux devaient accompagner un groupe de ninjas dans au moins une de leur mission. Evidemment, pas celles du type sauver le chaton dans l’arbre ou aller récolter du bois pour un vieux couple afin qu’ils puissent passer l’hiver. Non, il s’agissait des missions avec des risques d’affrontement plus ou moins grands. Après tout, ils devaient voir du sang, sinon il n’y avait aucun intérêt pour un médecin de se trouver là.

    Encore du temps de gagner pour les recruteurs avant de prendre leurs décisions sur chaque candidat. Du temps où ces mêmes candidats travaillaient, agissaient, et donc pour qui le temps paraissait moins long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Yamanaka Shigo
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Personnel formé Empty
Message(#) Sujet: Re: Personnel formé Personnel formé EmptySam 16 Juil 2016 - 23:54

    Ainsi, les ninjas eux-mêmes étaient sollicités pour le recrutement des médecins. Ils devaient, à la fin de la mission, envoyer un rapport détaillé à l’hôpital sur le professionnel de santé. Pour les aider dans cette tâche, ils avaient une fiche préconstruite avec divers critères à cocher, mais il arrivait parfois que le médecin doive retourner dans une autre mission car la première ne fut pas assez parlante, ou qu’il n’y avait pas suffisamment d’embûches pour qu’il puisse mettre son talent à l’œuvre.

    Pour les gradés, il était naturel qu’ils aient des missions plus ou moins dangereuses, mais ils étaient moins nombreux que les recrues potentielles, au début. Il fallait donc trouver un subterfuge. Alors, ils demandèrent aux moindres gradés de se prêter au jeu. Ils devaient trouver un contexte, ou bien le créer, où les soins du médecin pourraient être mis à l’épreuve au sein de leur banale mission.

    Evidemment, on leur rappela qu’il n’était pas nécessaire qu’ils se blessent intentionnellement pour cela. Après tout, ils ne voulaient pas d’une vague de Genin tombant du haut d’une grange pour le seul prétexte de savoir si le médecin saura les prendre en charge ou non. Que dirait-on sinon ? La nouvelle génération de Konoha : une population aux épaules luxées, à la mâchoire déformée et aux jambes tordues. Hors de question. Ca n’était pas l’objectif.

    Et voilà où le Yamanaka au masque de crâne entrait en jeu, accompagné d’un jeune médecin à peine sorti de l’école qui ne demandait qu’à faire ses preuves afin de rejoindre l’hôpital et pouvoir aider sa patrie du mieux qu’il le pouvait. Un patriotisme un peu trop débordant pour Shigo, au point de lui en donner la nausée. Il décida alors qu’il lui réserverait un contexte bien compliqué exprès pour lui.

    Sa mission banale du jour ? Chasser dans la forêt à l’extérieur du village. Peut-être était-ce à cause de la tension qui régnait à l’approche de la guerre, mais les animaux devenaient plus nerveux et agressifs pour certains. Konoha avait donc décidé de diminuer le nombre de prédateurs potentiels avant qu’ils ne deviennent un problème, car quand les batailles commenceront, ils n’auront aucun effectif à envoyer ratisser la forêt.

    A la base, cette méthode de recrutement était là pour tisser un premier lien entre les ninjas et les médecins pour favoriser l’empathie de ces derniers envers les hommes qui partiront défendre leurs vies sur le front, et également pour leur montrer ce qu’ils vivent au quotidien et encore une fois le type de blessure et les situations qui pouvaient advenir dans les mois à venir.

    Mais le côté social n’était pas pour le Yamanaka. On lui avait attribué une tâche et il s’en acquittera, cela s’arrêtait là. Personne ne lui avait demandé de devenir ami avec le médecin, ni de devoir l’apprécier d’ailleurs. Tant mieux.

    Ils se rendirent donc dans la forêt, où le médecin comprit très vite l’inconvénient d’avoir apporté la totalité de ses instruments avec lui. L’appareil afin d’évaluer la glycémie d’une personne ou la seringue d’insuline était-elle vraiment nécessaire ? Un scalpel, une scie et des pansements pouvaient suffire pour la majorité des cas. Un anesthésique encore à la limite, bien qu’on pouvait toujours trouver quelque chose à coincer entre les dents pour étouffer les râles du patient souffrant.

    A cause de ce surpoids, ils durent faire plusieurs pauses lors de l’exploration de la forêt. Le docteur commençait donc avec de mauvais points pour son recrutement, ce que Shigo n’hésita pas à lui communiquer en lui laissant le choix : ou il abandonnait une partie de son matériel, ou à la prochaine demande de pause c’était lui qu’il abandonnait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Yamanaka Shigo
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Personnel formé Empty
Message(#) Sujet: Re: Personnel formé Personnel formé EmptySam 16 Juil 2016 - 23:56

    Il ne laissa rien derrière, mais heureusement pour lui il ne demanda plus de pause non plus, prenant sa fatigue sur lui, rattrapant alors les points qu’il avait perdus. Après tout, pourrait-il vraiment se reposer dès qu’il le voudra lorsque la guerre éclatera ? Ce n’était pas un service gériatrique qu’il souhaitait rejoindre.

    Durant les premières heures, il n’avait rien à faire à part suivre le Yamanaka qui élimina trois renards et un sanglier jusque-là. Mais lorsqu’ils rencontrèrent un chien errant qui semblait affamé, Shigo décida qu’il était temps de le mettre à l’épreuve. L’homme masqué épargna volontairement la vie de l’animal dont il blessa deux pattes afin de l’immobiliser. Les plaies semblaient profondes et il risquait de mourir d’une infection. Une longue et douloureuse agonie l’attendait donc, bien que cela ne semblait en aucun cas gêner le chasseur…

    Le Yamanaka ordonna au médecin de soigner l’animal. Devant son regard interrogateur et surpris, il lui rappela qu’il devait remplir un rapport le concernant à leur retour à Konoha. Le docteur s’exécuta. Maladroitement, il pansa les plaies du chien qui parvint à le mordre à deux reprises. Lorsqu’il fustigeait le Yamanaka du regard pour lui avoir demandé de s’occuper d’un vulgaire animal, dangereux de surcroît, ce dernier contentait de soutenir froidement son regard. Croyait-il qu’il allait lui expliquer les raisons de cet exercice tel un pédagogue ? On ne le lui avait pas demandé et il ne le fera pas. Le médecin n’était pas vétérinaire, mais il y avait bien des Gekei parmi les soldats de Konoha. Peut-être que cet exercice pourra l’y entraîner. Ou pour les Inuzuka.

    Lorsque la guerre surviendra, le docteur n’aura pas toujours des patients en état de communiquer avec lui, et, confus, ils pourraient ne pas être très coopérant et chercher à attenter sa vie. Un peu comme le chien ici. Comme certains soldats prochainement.

    Quand il eut enfin fini, il restait une dernière leçon que Shigo devait lui inculquer. Alors que le médecin observa le Yamanaka s’approcher de l’animal, sans doute pour observer les résultats de ses soins dont il n’était pas peu fier, ce dernier brandit un canif et tua le chien avec un sang-froid à en faire pâlir plus d’un. Le médecin s’insurgea, mais Shigo l’ignora, épongeant sa lame sur la fourrure de l’animal avant de la ranger. Enfin, il se tourna vers le docteur qui se tut immédiatement lorsque Shigo se mit à sa hauteur.

    « La guerre n’apporte que mort et peine. »

    Il aura beau soigner des gens, certains mourront malgré tout. Et ça n’était qu’en acceptant cette dernière condition que le Yamanaka remplira positivement le rapport. Il avait déjà été suffisamment clément pour ne pas demander au médecin d'achever lui-même l'animal. Peut-être devra-t-il le faire avec certains soldats dans les mois à venir ? Ceux qui ne pourraient être sauvés, afin de leur épargner une agonie longue et douloureuse. La mort est une libération, l'accession à la seule vraie paix, mais elle n'est pas facilement acceptée.

    Les infirmiers seront formés à la médecine de guerre, et les docteurs auront un esprit suffisamment solide pour tenir le coup durant les heures les plus sombres. Un jour, peut-être, ce médecin comprendra la leçon que Shigo voulait lui inculquer. Un jour, peut-être, il le remerciera et regrettera ses médisances. Un jour, peut-être.


Dernière édition par Yamanaka Shigo le Mar 9 Aoû 2016 - 12:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Personnel formé Empty
Message(#) Sujet: Re: Personnel formé Personnel formé EmptyLun 8 Aoû 2016 - 11:40

Un soupire.

Le Directeur de l’Académie se massait péniblement le front alors que les piles de dossier ne cessait de venir à son bureau. Afin d’améliorer les ressources et de l’Hôpital et leur partenariat, l’Académie s’était bien entendu montrée présente et avait proposé d’ouvrir une formation optimisée pour les soins. De nouvelles classes allaient voir le jour afin d’apprendre toutes les ficelles du métier à tous ninja souhaitant entrer dans cette voie.

Après de nombreuses réunions en compagnie du Doyen de la formation et de quelques médecins en chefs, Kihran parvint enfin à trouver une programme de formation des soins. Toutes personnes ayant reçu ses diplômes et bandeaux, pourra se présenter à la formation de médecin-ninja. Le programme sera réparti sur deux ans et comportera de nombreux cours théoriques sur le corps humains, les maladies, les remèdes etcs. La deuxièmes année possèdera un programme plus pratique avec des exercices sur le terrain une option, spécialisation à choisir : médecin défensive ou offensive.

Concernant les civils, ces derniers étaient bien entendu la bienvenue, mais devrait passer un test d'entrée afin de s'assurer qu'ils possèdent les connaissances pré-requis avant d'assister aux cours.

A la fin de ces deux ans, un examen aura lieu et débouchera sur un diplôme. Il sera recommandé, mais pas obligatoire de suivre le programme de formation pour se présenter à cet examen. Et sera alors seulement après l’obtention de ce diplômes que les ninja-médecin pourra se présenter à l’Hôpital de Konoha et au centre de recherche afin d’exercer leur métier.

L’idée, le plan de formation était plus ou moins en place. Restait maintenant à embaucher et trouver la place. Ainsi, les professeurs seraient des personnes des professions qui viendraient partager leur savoir. Tous les cours théoriques auront lieux à l’Académie alors que les cours pratiques seront distribués à l’Hôpital même. Ainsi, les rénovations et le réaménagement du bâtiment, impliqueront des nouvelles salles de simulation pour les étudiants.

Voilà, le plan de formation était en place et ce nouvel accord aidera les deux établissements. Maintenant, restait à signer les derniers contrats, refaire une réunion avec les personnes adéquates et le tout était joué. Désormais, l’Hôpital de Konoha allait pouvoir se munir d’un personnel redoutablement efficace.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Yamanaka Shigo
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Personnel formé Empty
Message(#) Sujet: Re: Personnel formé Personnel formé EmptyMar 9 Aoû 2016 - 13:13

    Le Yamanaka se rendit à l’académie dans un premier lieu, comme plusieurs autres ninjas, pour rendre un rapport concernant la mission de terrain de l’un ou l’autre médecin potentiel. Là, il y avait une petite file qui diminuait rapidement pour déposer les fiches dans une boite. Mais à côté, il y avait un attroupement autrement plus conséquent. Plusieurs postulants à la nouvelle formation dont l’académie avait fait la publicité deux jours auparavant.

    Beaucoup étaient ravis d’un tel engouement, à la fois de ninjas et de civils avide de s’instruire dans l’art des soins. Seul Shigo ne souriait pas sous son masque, les traitant tous intérieurement de lâche. Ils voulaient tous participer à l’effort de guerre car personne ne souhaitait voir sa maison réduite en cendre, sa femme bafouée et sa vie enlevée. Mais pas au point d’aller saigner pour les leurs. En optant pour cette voie, ils n’auront pas à se retrouver en première ligne. Ils n’auront pas à s’exposer comme les autres soldats et auront une meilleure espérance de vie.

    Certes, beaucoup ne s’inscrivaient pas avec cet argument en tête, et aucun n’avouera l’avoir fait pour cette raison. Mais il suffisait de lire dans leur regard pour trouver les plus froussards du lot. La peur de la mort, un puissant moteur. Un frein pour certains. Au moins, les prochaines générations de médecins étaient assurées.

    Après avoir été à l’académie, le Yamanaka entreprit de passer par l’hôpital avant de retourner chez lui. Là, sans même avoir à entrer, on pouvait y déceler une activité accrue et sans précédent. Plus de médecins déambulant dans les couloirs et plus d’infirmières se rendant dans chaque chambre. Limite l’effectif dépassait les besoins. Mais les besoins grandiront très vite dans les prochains mois, donc ça n’était pas vraiment un problème. Au moins ils se familiarisaient déjà avec l’infrastructure avant le déluge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Nara Natsuki
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Personnel formé Empty
Message(#) Sujet: Re: Personnel formé Personnel formé EmptyMer 10 Aoû 2016 - 18:09

Personnel formé Herr_d11
« Bonjour à vous. » s'annonça le Dr. Goodenought en poussant la porte de la salle de formation.

Cinq regards se tournèrent vers lui. Il s'agissait d'une pièce semblable à celles que l'on trouvait dans les salles de chimie, pour ceux qui avaient eu la chance d'étudier jusqu'au lycée plutôt que d'arrêter leur cursus scolaire à l'âge de dix ans une fois leur diplôme de soldat en poche. Plusieurs plans de travail carrelés étaient disposés en colonnes, et une poignée étaient occupés par des individus en blouse blanche. Les chirurgiens pour lesquels le Dr. Goodenought était mandaté.

La sélection avait été plutôt... sélectionnée, compte tenu de ce que l'intervenant avait devant lui. Tous les âges de la profession semblaient être représentés, du relativement plus jeune sortant depuis moins de deux ans de l'école à celui plus expérimenté qui comptait les mois avant sa retraite, en passant par celui qui se demandait pourquoi il s'était engagé dans ce métier, et celui qui était persuadé d'être le concurrent direct d'un Dieu quelconque pour définir qui devait encore vivre ou pouvait mourir.


« Je suis le Dr Goodenought, celui qui assurera votre formation aujourd'hui sur les nouvelles méthodes et techniques chirurgicales de quelques opérations bénignes. J'ai bien conscience que nombre d'entre vous ont de solides bagages derrière eux, et des façon de faire dont les preuves d'efficacités ne sont plus à démontrer, alors que d'autres les connaissent déjà, mais je vais vous demander de faire démonstration d'un peu d'ouverture d'esprit, et d'essayer de faire comme je vais vous l'indiquer. Surtout que ces méthodes ne sont pas encore entrées en vigueur dans les protocoles de soins et de bonnes pratiques. Vous serez donc libres de les appliquer ou non dans vos opérations à venir : cela ne changera rien pour moi, je n'exerce plus. Vous vous arrangerez donc avec vos patients et votre chef de service. Aussi, et j'insiste sur ce point, inutile de débattre avec moi de si telle ou telle technique est meilleure qu'une autre : ce que je que je vais vous présenter a été approuvé par l'ordre des médecins, qui me rémunère pour faire passer le message. Donc au mieux, je serai d'accord avec vous, au pire, je ne le serai pas, mais dans la finalité, cela ne changera rien, car je ne pourrai rien faire. Mais n'hésitez pas à la fin de la présentation à remplir le questionnaire de satisfaction : il sera communiqué aux responsables adéquats. »


Dr Goodenought se pencha pour ramasser près de son bureau un sac qu'il posa sur un petit chariot.


« Mais assez discuté, il est temps de se mettre au travail. Trois heures, c'est très court. »


Passant à chaque table avec son chariot, le Dr Goodenought plongea une main dans son sac et en tira un bras qu'il déposait devant les différents chirurgiens.


« Voici votre matière première pour les essaies de la première heure. »


L'un d'eux, le plus jeune, lui demanda avec une moue d'inquiétude s'il s'agissait d'un vrai bras, tant il avait l'air réaliste jusqu'à l'os visible au niveau de la coupure de l'épaule. Dr Goodenought planta sur lui un regard où se mêlaient pitié et mépris, avant de se dire qu'il ne fallait peut-être pas décourager trop vite le garçon qui avait eu le mérite de faire des études dans sa vie.


« Non, c'est une prothèse incroyablement réaliste, qui coûte ce qu'elle est : un bras. Alors faites en usage avec le soin qu'elle mérite. »


Disant cela, il s'était saisit d'un couteau et avait tranché l'annulaire de la dernière '' prothèse '' distribuée.


« Comme vous le savez, le chakra médical est la source de nombreuses prouesses dans notre métier. Sa maîtrise reste toutefois difficile, et surtout, elle ne peut pas tout solder. Parfois, il a besoin d'un peu plus de méthodes traditionnelles. C'est le cas de ce genre de coupure, au niveau des parties nobles de la main. »
précisa-t-il en agitant le bras cobaye par le poignet. « Voici donc comment recoudre point par point le doigt sectionné afin de garantir au patient une récupération optimale jusqu'à six heures après l'amputation. Vous la reproduirez ensuite. »

*****************

« Vous pouvez donc voir qu'en pratiquant une incision ici, il est possible d'avoir accès à l'intérieur de la jambe en abîmant beaucoup moins de tissus, et de retirer plus facilement les corps étrangers comme les shrapnels divers qui peuvent se loger dans ce territoire là. C'est aussi une bonne voie d'entrée si un jour vous vous retrouvez devant un patient dont l'ancien chirurgien a eu l'idée stupide de lui mettre une prothèse totale de hanche avant l'âge de soixante ans. »

*****************

« Ici, comme vous vous en doutez, il n'y a pas vraiment de secret. Un vieil adage affirme qu'en chirurgie, si vous recousez le rouge avec le rouge, le blanc avec le blanc et le jaune avec le jaune, globalement, cela devrait bien se passer. Et bien c'est l'on ne peut plus vrai dans le cas d'un torse exposé à une explosion, comme vous le voyez ici. Je vais essentiellement attirer vore attention sur la rate qu'il vaut mieux commencer à repositionner avant de... »

*****************

« En cas de besoin, n'ayez pas peur de jouer à tetris avec les organes, ils ne vont pas disparaître si vous faîtes des lignes avec. C'est une méthode efficace lorsque vous êtes débordés avec tout à faire à la fois, et qui a déjà été utilisée par de célèbres médecins. Assurez-vous toutefois de le faire convenablement pour éviter une hémorragie est une infection, en commençant par... »

*****************

« Cette méthode d'intervention sur un crâne ouvert conclue votre formation. N'oubliez pas de remplir les formulaires de satisfaction pour faire valoir vos méthodes si vous les pensez meilleures, elles seront étudiées par les autorités compétentes. »


Dr. Goodenought consulta sa montre à la fin de séance. Il avait une demi-heure devant lui avant de devoir donner une conférence dans un amphithéâtre à des premières années en médecine.

Tout juste le temps pour ramener à la morgue ce qu'il restait des corps ayant fait don d'eux même à la science...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Personnel formé Empty
Message(#) Sujet: Re: Personnel formé Personnel formé Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Personnel formé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Académie-