N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 [Marutagoya] Les vertus se perdent dans l'intérêt [Okiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Saibogu Yamato
Informations
Grade : Genin
Messages : 972
Rang : C

[Marutagoya] Les vertus se perdent dans l'intérêt [Okiko] Empty
Message(#) Sujet: [Marutagoya] Les vertus se perdent dans l'intérêt [Okiko] [Marutagoya] Les vertus se perdent dans l'intérêt [Okiko] EmptyMer 6 Juil 2016 - 9:39


Ses cheveux volent au gré des courants aérien et perturbent de temps à autre son observation du port. Kaya, accoudée sur la rambarde qui ceinture le sommet du phare de Marutogaya, observe la ville - sa ville - s'animer peu à peu tandis que le soleil annonce son arrivée d'une subtile variation orangée à l'horizon. Elle s'attarde longuement sur la flotte commerciale de Taki amarrée puis sur les quelques navires de guerre à l'apparence désuète. La guerre avec Kumo est loin d'être terminée et la force maritime des cascades est obsolète. Le seul navire qui semble capable d'affronter les batailles - et de les remporter - se trouve au milieu du port. Et il ne sert pas la nation mais bien les intérêts d'une pirate.

La noiraude connait Saigobu Okiko à travers les récits qui circulent à son sujet ou des informations récoltées auprès du Seigneur de Guerre. Mais elle n'a jamais rencontré la rousse. Impossible de se faire une idée plus précise de la personne sans passer par une rencontre en face à face. Les iris écarlates de la Shuhan se posent encore quelques secondes sur le navire puis elle le désigne du doigt à son bras-droit. Un démon sous apparence humaine qui a bien vite remplacé l'original.
"Quel est le nom de ce navire déjà?"
"Le Miss Fortune, Kaya-dono!"
"Un nom qui semble approprié pour un bâtiment pirate..." relève-t'elle simplement. "Sa propriétaire s'appelle bien Okiko Saibogu?"
"Oui Kaya-dono!"
"Je souhaiterais la rencontrer! Arrange un rendez-vous en début d'après-midi!"
"Où souhaitez-vous qu'il ait lieu?"
"Ici, évidemment!"
Il s'agit de faire comprendre - ou rappeler - à la pirate qui règne sur cette ville. Histoire de mettre les choses au clair dès le début. Mais d'un autre côté elle est plutôt curieuse de voir de ses propres yeux le Miss Fortune. Se déplacer ne lui coûte pas grand chose finalement et pourrait bien favoriser les chances d'obtenir un accord. Et puis la Saibogu sera sans doute plus à l'aise en terrain connu. Il convient d'user de la caresse avant de recourir au bâton...
"Attends!" le démon s'arrête et se retourne. "Dis-lui plutôt que je viendrai à elle. La rencontre se fera à son bord!"
Le serviteur à l'apparence humaine acquiesce docilement et s'en va exécuter les ordres. Kaya ne s'inquiète guère. Elle sait qu'il n'aura même pas l'idée de lui désobéir. Les sceaux de commandement Mamoru sont complexes à maîtriser mais assurent au clan un contrôle parfait sur les plus jeunes démons. La jeune femme décoche un dernier regard au bâtiment pirate puis se dirige vers son bureau. Il y a d'autres affaires à traiter d'ici-là...

<=====<>=====>

La noiraude replie ses ailes. Ces dernières ne tardent pas à disparaître dans le sceau qui macule les omoplates de la Mamoru tandis qu'elle se redresse sur le pont du Miss Fortune. L'équipage a réagit promptement et c'est un véritable comité d'accueil qui l'encercle à présent. La Mamoru pose le regard sur le tube métallique que pointe l'un d'eux dans sa direction. Quelle étrange arme? Serait-elle issue de la technologie Saibogu? La curiosité devra cependant attendre car il convient de rassurer quelque peu tout ce beau monde. Massacrer les hommes de la Saibogu jetterait inévitablement une ombre sur les relations qu'elle souhaiterait entretenir avec elle.
"Et bien on peut dire que vous savez recevoir..." s'amuse-t'elle vaguement. "Mon arrivée vous été annoncée. Je suis Kaya Mamoru, la Shuhan de la cité. Et je souhaiterais voir votre capitaine!"
Comme elle le pensait, le titre ne semble pas les intimider. Ce n'est pas vraiment étonnant dans la mesure où ces gens ont choisi de défier l'autorité et de vivre en marge de la société. Le langage diplomatique doit leur être quelque peu étranger. Mais celui de la violence leur semblera sûrement plus familier. Kaya espère néanmoins ne pas arriver là. D'autant plus que la fameuse Saibogu ne devrait pas tarder à faire son apparition et à calmer sa meute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Saibogu Okiko
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 408
Rang : B

[Marutagoya] Les vertus se perdent dans l'intérêt [Okiko] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Marutagoya] Les vertus se perdent dans l'intérêt [Okiko] [Marutagoya] Les vertus se perdent dans l'intérêt [Okiko] EmptyVen 8 Juil 2016 - 16:01

Une matinée des plus tranquilles, quelques matelots étaient partis voir leurs familles qu'ils avaient pu former à leur arrivée à Taki. D'autres étaient sur le bateau en train de dormir, boire, rigoler entre eux et d'autres choses. La Miss Fortune qui ressemblait à un navire de guerre des plus impressionnants semblait paisible et les bruits y venaient ressembler à des rires. Au final, l'équipage n'était pas que des barbares ou des mercenaires assoiffé de sang et voulant que boire et s'envoyer en l'air, non il n'y avait pas ces vieux clichés. Okiko avait toujours fait en sorte que partout où ils aillent, ils respectaient les gens du mieux que possible surtout à Taki. Évidemment, en cas de bataille ou de guerre, la jeune rousse laissait ses marins jouaient les vieux clichés tant qu'il n'y avait pas de viol ou de tortures inhumains sur des enfants ou des femmes. La vie était cruelle et il fallait la rendre moins que possible pour tout le monde, mais parfois, c'était difficile. La Saibogu avait dû être sans pitié par moments, à contre-coeur, mais c'était une obligation pour le respect et la survie. La rousse avait du sang sur les mains comme n'importe quel ninja dans le monde, elle devait protéger des vies et elle en était responsable. Le but principal de la Takijin était de défendre le pays de Van, car il y avait des gens qu'elle aimait énormément et elle n'accepterait pas que l'un d'eux meure, parce qu'elle a été trop indulgente.

En cette journée qui allait être paisible enfin la jeune femme l'espérait tout du moins, elle avait eu la visite de proche. Kaguya Nadeshiko et Seki Akame étaient venues lui rendre visite avec leurs enfants, Eren, Mikasa et Saya. Ils étaient adorables, les gosses s'amusaient sur le pont en s'imaginant être des pirates et certains adultes venaient les rejoindre pour rigoler à leurs côtés. Les enfants étaient sacrés pour tout le monde, il était interdit de faire du mal à un gosse, au risque de subir les courroux de la Miss Fortune et de sa capitaine. En se rappelant bien, la Saibogu avait déjà eu à être extrêmement cruelle avec des mercenaires dans le passé à cause de cela. Torture psychologique et physique, démembrement et autres barbaries à faire vomir. Évidemment, il n'y avait rien à en être fière, or Okiko n'allait pas s'en vouloir pour cela et elle avait vengé de pauvres enfants innocents. Difficile de savoir ce qu'étaient devenus les parents les ayant perdus, mais il était clair qu'ils ne s'en étaient peut-être pas encore remis. La pirate aimerait en avoir un pour elle l'un de ses jours, mais elle ne se sentait pas encore prête pour cela et le monde lui faisait un peu peur. En attendant, elle profitait de la vie, celle d'être une pirate et à la fois, une kunoichi de Taki et de l'Empire même si elle est plus du côté du petit pays de la cascade que de la roche. La jeune femme discuta avec Nadeshiko et Akame, elles parlaient d'enseignement au temple, des Mamoru et du pays, il y avait tellement de sujet de conversation à utiliser pour faire passer le temps.

Durant leur conversation, un étrange individu était venue voir Okiko afin de lui parler d'une future visite. Shigeru n'aimait pas trop cela, il avait demandé à la capitaine de le faire partir et de refuser tout échange de paroles. Cependant, Nadeshiko rassura l'homme en lui assurant que cette personne ne pouvait pas faire du mal auquel ce soit. L'inconnu expliqua à la Saibogu que la Shuhan, Mamoru Kaya allait venir lui rendre visite pour parler avec elle. La jeune rousse ne connaissait pas trop la femme et un Mamoru n'avait rien de rassurant. Cependant, la femme de Van assura que tout se passera bien, elle avait pu lire quelques informations sur cette Kaya via des documents dans le bureau de Hoheinheim. Évidemment, ce n'était pas trop rassurante, car la Kaguya comme la Seki ne connaissait pas le caractère de la Mamoru. Or si elle était celle qui dirigeait Marutagoya, elle devait avoir la confiance du Seigneur de guerre de Taki. Du coup, Okiko accepta la demande de Kaya après avoir discuté un peu avec ses deux amis. L'inconnu repartit alors pour informer sa maîtresse, il allait être temps de préparer tout ceci pour une bon accueil pour la Shuhan. Naoko et Mei, les deux gardes du corps de Nadeshiko ramena les enfants même celui d'Akame au temple pour qu'ils puissent retourner en lieu sûr. L'après-midi allait être longue et épuisante, mais la femme aux cheveux rouges n'était pas inquiète vis-à-vis de la Mamoru qui devait arriver.

Dans la cabine en début d'après-midi, les trois femmes discutèrent tranquillement à propos de la venue de Kaya. Cependant, elles entendirent du bruit à l'extérieur, sur le pont, il y avait de l'agitation. Apparemment, l'invité de marque venait à peine d'arrivée et l'équipage semblait sceptique par rapport aux clans Mamoru et leur démon. La capitaine et ses deux amis sortirent de la cabine de commandement afin d'apaiser l'atmosphère. Les trois plus puissantes kunoichi du navire faisaient leur apparition et les matelots semblaient avoir le sens de l'accueil en pointant les fusils en direction de la Mamoru. La rousse soupira et s'avança tout de même, Shigeru ne semblait pas être dans les parages, en levant les yeux vers le haut, ce dernier observa la scène au loin. Ce n'était pas souvent que la Saibogu avait la visite d'une personne importante dans un pays ou d'une ville, il fallait qu'elle fasse tout de même bonne impression. Heureusement, Nadeshiko et Akame étaient là pour la soutenir en cas de problème.

« Baissez vos armes, je ne pense pas vous avoir appris à accueillir les gens de cette manière. Et surtout si ils ne montrent aucun signe de menace. Retournez à vos postes ! » Ordonnait la rousse.

[Marutagoya] Les vertus se perdent dans l'intérêt [Okiko] 433971Vavakamme

« Okiko-san, tu devrais tout de même faire attention à cette femme, son regard m'inspire pas. »

[Marutagoya] Les vertus se perdent dans l'intérêt [Okiko] 198741Nadeshiko
« Allons Akame-san, le clan Mamoru n'est pas différent des autres clans. La Shuhan semble venu parlementer et non se faire insulter, si mon mari a décidé de la placer en tant que Shuhan de Marutagoya, ce n'est pas pour rien. Faisons lui confiance. »

Les matelots étaient partis à leur poste en sachant très bien qui ne fallait pas désobéir à Okiko ni même chercher à répondre dans ses moments. De plus, Shigeru surveillait au loin les agissements de la Mamoru et son regard était assez perçant pour assurer la sécurité de sa nièce, Okiko. La rousse avait pu écouter Nadeshiko et Akame, elle ne leur dira rien, car seuls ses deux femmes étaient permises de donner leur avis à propos de tout cela. Cependant, la Seki était toujours assez méfiante vis-à-vis des étrangers et cela lui avait sauvé la vie à plusieurs reprises. Après tout, elle était comme une Nukenin de Kumo même si personne ne semble se rappeler d'elle et c'était mieux ainsi. À croire qu'elle s'était fait passer pour morte depuis son voyage à Yuki no Kuni. Nadeshiko avait confiance dans le choix de Van qui était tout de même son mari donc inutile de s'inquiéter. La rousse regarda Kaya avec un léger sourire.

« Désolé de l'attente, Shuhan. Ne restons pas ici, je ne pense pas que vous soyez venue pour parler du beau temps. Allons à mon bureau. » Dit-elle avec le sourire. « Nadeshiko, Akame, venez aussi. Des témoins, c'est toujours bien surtout quand il y a la femme du Seigneur de guerre de Taki pour observer. »

Le quatuor était à présent dans le bureau de la capitaine, loin des oreilles et des regards indiscrets et curieux. Dans la cabine du Taichô, les femmes allaient pouvoir discuter pleinement sans être interrompu et cela devait sans doute satisfaire la Mamoru. La rousse convia son invité à s'asseoir sur une chaise pour ne pas rester debout, Okiko en profita également pour s'asseoir sur son fauteuil. Nadeshiko s'était assise un peu à l'écart tandis qu'Akame était resté debout dans un coin en regardant attentivement la scène. La Saibogu prit finalement la parole pour s'adresser à Kaya et ce n'était pas utile de prendre cinquante chemins, autant aller droit au but.

« Alors Mamoru Kaya, que me vaut cette visite en début d'après-midi ? Je vous écoute. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Saibogu Yamato
Informations
Grade : Genin
Messages : 972
Rang : C

[Marutagoya] Les vertus se perdent dans l'intérêt [Okiko] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Marutagoya] Les vertus se perdent dans l'intérêt [Okiko] [Marutagoya] Les vertus se perdent dans l'intérêt [Okiko] EmptyLun 11 Juil 2016 - 14:05


Kaya ne s'attendait pas vraiment à voir Nadeshiko à bord du Miss Fortune. Pourquoi l'épouse de Hoheinheim se balade-t'elle ici? Non qu'elle n'en ait pas le droit. Mais un navire pirate n'est sans doute pas le lieu le plus indiqué pour une demoiselle de son statut. Van-senseï est-il au courant? Toujours est-il que la présence de la mère des jumeaux n'est pas dérangeante. Tout comme celle de cette Akame. La Mamoru passe son regard sur l'une et sur l'autre, saluant la première et ignorant la seconde. Elle ne l'inspire pas? Et alors! Elle est venue voir la capitaine. Non ses larbins...

Et la rousse, justement, semble favorable au dialogue. Les tensions disparaissent en même temps que les armes de l'équipage. La noiraude s'incline légèrement pour la remercier puis la suit dans son bureau. Elle ne s'attendait pas à ce que les deux autres demoiselles participent à l'entretien. Est-ce de la prudence? Toujours est-il que si ça peut mettre Okiko-san en confiance alors Kaya n'y voit évidemment pas d'inconvénients. Qu'elle prenne donc des témoins si ça peut la rassurer!

Finalement la Mamoru se retrouve assise en face de la pirate qui s'enquit immédiatement des raisons de sa visite. Elle apprécie les gens qui vont au droit au but et qui ne perdent pas de temps en vaines paroles. Kaya observe un instant Nadeshiko puis Akame qui semble faire office de garde du corps. Puis elle reporte finalement son attention sur Okiko.
"Vous n'êtes pas sans savoir que nous sommes en guerre avec Kumo et que Taki est en première ligne. Nous avons une frontière commune avec le Fer et nos eaux territoriales sont également menacées." indique-t'elle en préambule. "Nous avons les moyens de nous protéger sur terre. Mais notre flotte est obsolète. Un affrontement naval se conclurait inévitablement par une défaite des Cascades."
Elle ne lui apprend rien. En habituée de la mer qu'elle est, la rousse n'a pas pu ignorer l'état déplorable de la flotte de Taki. C'est peut-être même pour cette raison qu'elle a eu l'audace de s'approcher de ses côtes par le passé. À ce stade de la conversation la pirate doit sûrement avoir une petite idée de ce que Kaya souhaite. Mais dans le doute...
"Votre navire est moderne, puissant. Je n'ai pas pu mesurer son efficacité de mes propres yeux mais je sais prêter attention aux rumeurs. Et celles qui circulent au sujet du Miss Fortune sont unanimes: votre bâtiment est sans doute l'un des plus efficace qui soit!" reprend-t'elle. "Je ne peux pas ignorer l'impact qu'une flotte entière de ces vaisseaux pourrait avoir sur la guerre..."
Ou sur le commerce! Des navires plus rapides, plus puissants et plus fiables pourraient contribuer efficacement au développement de la cité. Marutagoya dépendant presque exclusivement de la mer, il semble logique d'en s'en assurer la maîtrise. Et pour ça il faudra malheureusement avoir recours aux services d'une hors-la-loi. Mais il reste encore à la convaincre!
"J'aimerais profiter de votre expertise! Contribuez au développement de la marine de Marutagoya puis prenez-en le commandement! Je vous fournirai tout ce dont vous aurez besoin et vous récompenserai à la hauteur de vos attentes..."[/color]
Ses attentes? Quelles sont-elles justement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

[Marutagoya] Les vertus se perdent dans l'intérêt [Okiko] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Marutagoya] Les vertus se perdent dans l'intérêt [Okiko] [Marutagoya] Les vertus se perdent dans l'intérêt [Okiko] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Marutagoya] Les vertus se perdent dans l'intérêt [Okiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-