N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 Qui est le meilleur soldat ? (Mission B)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Samui Kirito
Informations
Grade : Genin
Messages : 324
Rang : B+

Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Empty
Message(#) Sujet: Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) EmptyLun 27 Juin 2016 - 22:57

Spoiler:
 

Il était temps de reprendre le travail après m'être prélassé à mon pays, bon il est vrai que j'avais activement travaillé pendant cette année mais j'avais évité de faire quelques missions pour me consacrer un peu plus à mon clan. Mon objectif d'en être le chef était toujours d'actualité et je devais donc pour cela mettre tout en œuvre pour que les anciens voient en moi un potentiel candidat. J'en étais pas loin, mais j'avais l'impression qu'il me restait une avalanche de travail à faire.

Pour aujourd'hui, je m'étais rendu sur Taki no kuni et plus précisément à Itabei. Je ne m'étais jamais rendu dans ce pays encore et spécialement dans cette ville, j'avais effectué quelques jours de voyage pour m'y rendre. J'avais une mission à effectuer avec Yôgan Seito, un Taichou de l'Empire tout comme moi. De ce que j'avais pu comprendre, nous avions intégré en même temps le Shukai et j'avais pu entendre que nous nous ressemblions sur certains points. Non pas physique, mais au niveau de notre vie à l'Empire.

J'avais donc une certaine hâte de pouvoir rencontrer ce garçon, puis un Yôgan, c'était chose rare à voir sur ce territoire. Je savais qu'il contrôlait la lave, c'est tout. Durant le trajet, j'avais lu l'ordre de mission et c'était une mission qui allait clairement montrer l'éthique impériale dont nous faisions preuve. La Rébellion ! Cette pseudo organisation cherchait à recruter parmis les shinobis du Shukai, et c'était une chose inadmissible. Notre mission était de repérer le réseau, mais nous n'étions pas dans l'obligation d'intervenir. Cela restait à voir à comment allait se passer la mission.

Au porte d'Itabei, je me stoppai pour demander où se trouver Yôgan Seito. Il était une sorte de gouverneur de cette ville, et c'était quelque chose d'assez étonnant. Il me fallait donc attendre maintenant l'arrivée du contrôleur de la lave.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Empty
Message(#) Sujet: Re: Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) EmptyMar 28 Juin 2016 - 11:13

"Vous avez toute ma gratitude pour le travail de qualité que vous avez fourni. Je ferai donc sans doute appel à vous prochainement, pour un projet de plus grande envergure. Je vous tiendrai informé."

L'équipe de bâtisseurs s'inclina respectueusement devant leur Shuhan, et quitta le bureau par les escaliers. Seito se laissa tomber sur le dossier de son fauteuil, et poussa un long soupir. Les rendez-vous s'accumulaient, et les projets en cours ou en prévision aussi. Il lui semblait qu'il n'en finirait jamais de trouver de quoi améliorer la cité. Chaque idée qui lui venait soulevait, même contre son grès, une myriade d'autres idées, parmi lesquelles il ne parvenait que très difficilement, et après des périodes de réflexion dantesques, à discerner le plus utile et le plus urgent. Une foule de domaines demandaient à être développés à Itabei, ne serait-ce que l'économie à l'échelle de l'Empire. Le commerce entre la ville et les autres cités impériales était finalement assez limité. Or, compte tenu de la riche production agricole d'Itabei, c'était priver le Shûkai d'une ressource en nourriture importante. L'éducation demandait également à ce qu'on se penche dessus. Sur ce point, cependant, Seito avait une idée en tête, qui n'était pas étrangère au projet qu'il avait évoqué aux bâtisseurs.

Toujours est-il qu'il croulait toujours autant sous le travail. C'était cependant maintenant un labeur beaucoup plus appréciable que du temps où il passait ses journées à remplir des formulaires n'ayant ni queue ni tête et dont la fonction lui échappait complètement. Là, au moins, il avait l'impression d'être un acteur efficace du développement de la cité, et de mettre en oeuvre des programmes capables d'améliorer véritablement l'état des choses. Il commençait à apprécier le véritable aspect de son poste de Shuhan, et la fonction lui plaisait de plus en plus. En plus de cela, il bénéficiait maintenant du soutien quasi-total de la population, ce qui lui permettait une marge de manoeuvre beaucoup plus importante. Il avait réussi à les apprivoiser, et à faire d'Itabei un domaine florissant.

Un coup d'oeil à l'horloge placée en face de lui le sortit de ses pensées. Il se tourna vers ses deux conseillers, plongés en pleine discussion quant aux taxes sur le riz.

"Vous pouvez partir, la journée est terminée pour nous. J'ai reçu un ordre de mission, et il est temps de m'y atteler. Vous avez quartier libre, garnements !"

Les deux hommes rirent de l'audace de leur Shuhan, beaucoup plus jeune qu'eux deux. Ces petites familiarités étaient devenues communes entre les trois personnages, véritables piliers de la ville. Leur tâche se détendant petit à petit, leurs esprits faisaient de même, et ils apprenaient à mieux se connaître. Après un salut vers Seito, Gen et Itaku Michibiki sortirent du bureau par les mêmes escaliers qu'avaient empruntés, peu avant eux, les bâtisseurs. Seito, de son côté, finit de mettre ses affaires en ordre sur son bureau, et se leva. Il ôta sa veste de soie verte, symbole de son autorité de Shuhan à Itabei, et la posa sur le dossier de son fauteuil. Il était toujours craintif de ne pas revenir sain et sauf d'une mission. C'était une forme d'assurance, qui le prémunissait contre la surprise de tomber au combat. Il n'avait pas de testament, puisqu'il n'avait rien à léguer, sinon son souvenir, mais considérait qu'il valait mieux être le plus prêt possible de l'improbable. Ce jour-là, cependant, il ne courrait pas de grand risque.

Il se remémora les termes de l'intitulé de la mission en descendant de son bureau et en sortant de la Tour. Il s'agissait de repérer un réseau de rebelles cherchant à débaucher des Shinobis du Shûkai. Seito n'avait jamais été confronté à la Rébellion. Il ne savait d'ailleurs pas grand chose d'eux, puisque c'était bien évidemment un organisme agissant dans l'ombre. En un sens, il était la victime de leurs stratagèmes pour garder l'anonymat. Il s'étonna cependant qu'elle agisse à Taki. Lui qui connaissait le pays, pour y avoir vécu pendant un petit moment, maintenant, il ne pensait pas la juridiction de Hoheinheim, son senseï, capable de laisser s'installer des nids de rebelles. Sans doute étaient-ils trop discrets pour pouvoir être débusqués. Peut être même y en avait-il au sein même d'Itabei. Seito s'en inquiéterait, si c'était bel et bien le cas, car pour lui Rébellion rimait avec mécontentement d'une part de la population: il ne peut pas y avoir de soulèvement populaire sans un désaccord entre le peuple et les autorités gouvernant le territoire. Il serait donc sans doute le premier à se remettre en question s'il apprenait que la Rébellion s'était installée dans sa cité.

Un messager venant tout droit des portes de la ville s'approcha de lui.

"Shuhan ! Quelqu'un vous demande aux portes.

-Je sais, je sais. J'arrive."

Il allongea le pas. De toute évidence, son coéquipier avait été plus rapide que lui. Il ne savait pas grand chose à son sujet, sinon qu'il s'appelait Samui Kirito. Encore un Samui ... Décidément, le clan infestait les hautes strates de l'Empire. Non pas qu'ils fassent du mauvais travail, pour ceux que Seito connaissaient ils étaient excellents dans leur domaine, mais ils semblaient omniprésents, comme surveillant chaque cellule du Shûkai. C'en était presque inquiétant. Pour en revenir à Samui Kirito, Seito savait seulement qu'il avait un parcours à peu près similaire au sien. Ils avaient été promus Taïshou à la même période, pour ce qu'il en savait. Ce serait donc une sorte de camarade de promotion, avec qui il ferait équipe.

Il ne fut particulièrement surpris de le découvrir. Ils avaient le même âge, à peu de choses près.

"Bienvenue à Itabei. Je suis le Shuhan, Yôgan Seito, et pour aujourd'hui ton coéquipier."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samui Kirito
Informations
Grade : Genin
Messages : 324
Rang : B+

Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Empty
Message(#) Sujet: Re: Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) EmptyMar 28 Juin 2016 - 16:50

L'attente ne fut pas extrêmement longue, et puis je comprenais qu'un garçon, qui avait presque mon âge, devait être déborder dans ses missions en tant que Shuhan d'Itabei. Un poste qui ne m'aurait certainement pas plu plus que cela, être le dirigeant d'un petit village n'était pas dans mes projets. Je rêvais plus grand, plus haut. L'homme me fit attendre au pied du bureau, je préférais me lancer au plus vite dans la mission qui nous avait été donné afin de me rendre au plus vite sur Yuki no Kuni. Tant de choses m'attendaient, comme la formation d'une milice pour aider la police locale. C'était un point important importé de Kusa no Kuni sur lequel l'Empereur y tenait, et il avait raison. Avec la situation politique actuelle, nous devions être prêt à toute épreuves à l'avenir.

Le fameux Yôgan Seito arriva à ma hauteur, et il se présentant en tant que Shuhan d'Itabei, et coéquipier pour la journée. Ou les journées, je n'étais pas sûr qu'on puisse tout faire en toute une journée. A voir, il était encore tôt dans la matinée là.

Et moi, Samui Kirito. Je t'avouerai n'avoir jamais mis les pieds ici, c'est une belle ville. A vrai dire, je n'ai jamais mis les pieds sur Taki, c'est la toute première fois.

Avouais-je alors, le plus généralement je m'étais déplacé au pays de l'Eau, de la Neige et de la Pierre. Je n'étais que rarement allé dans les autres pays de l'Alliance, mais c'était une chose que je devais faire ! J'aimais voyager, et j'aimais savoir que le code impérial était respecté dans chaque pays.. Bien que chaque Seigneur de Guerre servait à cela. Enfin bref, je regardais le brun à mes côtés, on avait beau avoir des ressemblances vis-à-vis de notre parcours, nous n'avions rien en commun physiquement. Brun/blond, yeux marrons et yeux azurs. La différence était totale.

Pour le coup, je sais que le réseau se trouve dans un village un peu plus au nord d'ici... Je ne sais pas du tout à combien de temps de marche nous sommes, tu dois mieux savoir que moi.

Alors, j’emboîtai le pas du Shuhan. Il serait un peu mon guide pour cette mission puisque je ne connaissais en rien ce pays : la culture d'ici, leurs vies, tout m'étais totalement inconnu.

Dis moi, puisque tu es Shuhan, tu as dû entendre parler de la Rébellion ? Enfin, surtout parce que c'est dans ton pays qu'on est.... Il y a des rebelles dans ta ville ?

Lui demandais-je par curiosité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Empty
Message(#) Sujet: Re: Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) EmptyMar 28 Juin 2016 - 18:39

"Content qu'Itabei te plaise. Il n'y a pas si longtemps c'était un dépotoir ..."

Seito se souvenait encore les images d'une cité laissée à l'abandon, ou presque, par son prédécesseur. La première fois qu'il était entré dans la ville, qui correspondait au jour de son investiture au poste de Shuhan, il avait vu toute la misère possible. Les rues sales, encombrées d'ordures et de boue, les pavés défoncés, les gens vêtus de haillons pour la plupart, les terrains vagues à chaque carrefour, la rivière menaçant de déborder de son lit ... Tous ces éléments faisaient de la ville un dépotoir, sans exagération. Seuls les plus fortunés pouvaient encore s'en sortir relativement convenablement, comme la famille Itaku. Mais mis à part ces quelques privilégiés, la grisaille et le malheur planaient, comme une ombre menaçante, sur Itabei et ses habitants, accablés de pauvreté.

Mais maintenant, Seito pouvait s'enorgueillir d'avoir quelque peu redoré le blason de la ville. Il suffisait après tout d'un bon nettoyage et de l'édit de quelques lois locales pour remettre un brin d'ordre dans le bazar laissé par le précédent Shuhan. Parfois, il se demandait à quoi pouvait bien passer son temps un pacha, puisque c'était visiblement ce à quoi ressemblait cet énergumène qui, fut un temps, dirigea la ville. Il devait au moins éprouver un sentiment de culpabilité, ne serait-ce que très léger, en voyant toute la masse de noirceur et de miasmes dont il était le responsable. Ou alors, il ne passait que très peu de temps, moins encore que Seito, à Itabei, et était toujours en vadrouille dans des cités bien plus luxueuses que la sienne. Sans doute, au bout d'un certain temps, avait-il préféré éviter de regarder la réalité qu'il avait misérablement créée, et n'avait plus été qu'un nom dans les consciences des habitants de la ville.

Bref, l'heure était au devoir, et non pas à l'auto-congratulation. Il était temps de s'atteler à la mission, s'ils voulaient faire du bon travail. Or, quand il s'agissait de traiter avec la Rébellion, dont Seito ne savait pas grand chose, sinon rien, il était nécessaire de faire du bon travail. Autrement, c'était s'exposer à des représailles trop lourdes de conséquences pour le Shûkai. C'était, finalement, comme s'attaquer à un nid de guêpe: à condition de tuer toutes les bestioles d'un seul coup, il n'y avait rien à craindre. Si on manquait son coup, il fallait s'attendre à recevoir la furie de l'essaim. Seito n'aimait pas dévaloriser ses adversaires, puisqu'il considérait qu'à partir du moment où quelqu'un basait sa pensée sur des principes un temps soit peu nobles, il méritait le respect. Il préférait à cette pratique, qui ne signifiait finalement que l'abaissement pour celui qui se permettait de porter un jugement, la compréhension. Une voie bien plus douce vers la paix ... Il avait l'idyllique espoir qu'on puisse régler les conflits par le dialogue. Bien évidemment, dans un monde régi en partie par les Shinobis, ce n'était qu'utopie, et il s'en rendait bien compte. Cependant, il considérait que sa thèse valait le coup d'être vérifiée sur le terrain.

"Le village où nous devons aller, d'après ce que tu me dis, est entre Itabei et Marutagoya, la principale ville portuaire du pays. Je pourrais le situer sur une carte, je vois où il est. D'ailleurs ..."

Il sortit de sa poche un parchemin qu'il déroula, révélant la topographie du Pays des Cascades. Il pointa un point, entre les deux villes précédemment citées.

"Ici. On devrait y être en une heure, pour peu qu'on ne traîne pas."

Il commença à marcher, et se préparait à s'élancer de cette façon si propre aux Shinobis, et qui les faisait étrangement ressembler à des prédateurs, quand il fut stoppé net par la question de son camarade. Elle collait exactement avec les pensées qu'il avait eu sur le chemin entre la Tour et les portes de la ville.

"Je ne sais rien de la Rébellion, si ce n'est qu'il s'agit d'un mouvement s'opposant à l'autorité impériale. Je ne sais même pas quelles sont ses revendications. Je ne peux qu'imaginer qu'ils regrettent le temps où les Pays Neutres étaient gouvernés par un Triumvirat. Mais, après tout, j'imagine que c'est ce qu'ils veulent, rester dans l'ombre ... C'est l'occasion ou jamais de découvrir ce qu'ils ont à reprocher à l'Empire. Et, pour répondre à ta deuxième question, s'il y a des rebelles à Itabei, alors ils se sont montrés très discrets et pacifiques jusqu'à maintenant."

Etait-ce une forme d'auto-persuasion ? Seito ignorait véritablement s'il abritait dans sa ville des membres de la Rébellion. Il préférait ne pas se montrer suspicieux, ni trop sûr de lui en affirmant qu'il n'y en avait aucun dans l'enceinte des murailles d'Itabei.

Une fois ces interrogations éclairées, il s'élança vers le Nord. Leur destination était le village de Mie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samui Kirito
Informations
Grade : Genin
Messages : 324
Rang : B+

Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Empty
Message(#) Sujet: Re: Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) EmptyMar 28 Juin 2016 - 22:23

Je regardais donc le Shuhan, lui disant que je ne savais pas où se trouvait le village où nous devions nous rendre. Seulement qu'il était plus au nord d'ici, c'était tout ce que je savais. Le jeune brun sortait une carte du pays retranscrit sur un parchemin, et il me montra ainsi où nous devions nous rendre. Le village se trouvait entre Itabei et la ville portuaire, Marutagoya. Selon lui toujours, nous étions donc à une heure de marche si nous ne traînons pas. En effet, ce n'était pas très loin d'ici. J'acquiesais de la tête alors que nous nous mîmes en route. Alors que nous allions partir en courant, au final, je le stoppai en lui posant une question sur la Rébellion. Evidemment, je voulais en savoir plus sur cette organisation très discrète et s'il avait des renseignements sur son implantation au pays des Cascades.

Attentivement, j'écoutais ce qu'il avait à me dire. Comme moi, il pensait que la Rébellion souhaiterait un retour au Triumvirat au lieu d'être gouverné par une seule et même personne, Samui Kakeshuou. A nouveau, je fis signe que j'avais compris d'un signe de tête. Un Triumvirat ? On avait restaurer ce système dans mon pays d'adoption, et c'était un système qui semblait fonctionner pour le moment malgré qu'il était dirigé par l'Empereur.

A nouveau, nous nous mettions en route pour le Nord de Taki. La route fut silencieuse, et il faut dire que c'était normal! Nous allions extrêmement vite et pour éviter de nous essouffler pour rien (donc nous retarder avec des pauses), nous avions préféré ne pas discuter sur le trajet. L'heure passa vite au final, et je n'avais pas vu la route, tellement j'étais dans mes pensées. La guerre contre Kumo, le Triumvirat de Yuki no kuni et surtout la Rébellion. Le Shukai avait bien des ennemis.

Par quoi commence-t-on ? Tu comptes te présenter en tant que Shuhan ? Enfin, je n'appartiens pas à ce pays et toi si, vaudrait mieux qu'on profite de ton appartenance à Taki pour se mettre les villageois dans la poche ?

Il fallait maintenant parler stratégie pour la réussite de la mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Empty
Message(#) Sujet: Re: Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) EmptyJeu 30 Juin 2016 - 17:47

Le trajet fut en effet très silencieux. Ce n'était pas dérangeant, Seito aimait avoir le temps de se retrouver seul avec ses pensées, de temps à autre. Alors qu'ils dérivaient dans un bruissement entre les feuilles, filant à travers les collines et les plaines de Taki, il consacra ses pensées au projet qu'il souhait mener à bien, dans un futur qu'il espérait proche.

Ce projet n'était pas étranger à la discussion qu'il avait eu avec les bâtisseurs, qu'il avait reçus dans son bureau quelques moments auparavant. Il s'agirait en effet de construire, et non pas remettre en état, cette fois, un bâtiment, et pas des moindres. Seito avait en effet réfléchi, pendant l'année qui venait de s'écouler, sur les points qui demandaient à être améliorés à Itabei. Il souhaitait toujours aussi ardemment faire de sa ville un pôle important de l'Empire, et pour cela il devait la faire exceller dans tous les domaines. Il prenait le Shozaichi, devenu village caché d'Iwa, pour exemple. Il avait déjà réussi à implanter des programmes militaires au sein de la cité, conformément aux desideratas de Hoheinheim, notamment le service militaire obligatoire. D'autres projets d'ordre militaire ne tarderaient pas à venir, il en était certain. Beaucoup restait à faire, encore, il le savait. Mais il voulait, en attendant de recevoir d'autre directive de son senseï, consacrer ses efforts à d'autres domaines tout aussi importants selon lui.

Et parmi ceux-là, il en était venu à la conclusion que le pilier d'une cité florissante, c'était ses connaissances. Pour qu'une ville puisse prospérer, au même titre qu'un pays ou qu'un empire, il fallait qu'elle abrite en son sein un minimum de personnages instruits, capables de la faire se distinguer scientifiquement, et dans les avancées technologiques. Seito avait beaucoup réfléchi à la question, pour finalement se rendre compte que l'éducation, les sciences, et tout ce qui touchait au domaine de la connaissance en règle générale, étaient plutôt lésés à Itabei. Il y avait certes une école ouverte pour les enfants de la ville, mais pas de bâtiments d'enseignement spécialisé. Les citoyens devaient se contenter de l'éducation basique, et s'ils souhaitaient enrichir leur bagage culturel et scientifique, ils devaient migrer vers des villes lointaines, mais plus performantes dans l'enseignement. De ce fait, Itabei avait tendance à perdre rapidement son potentiel intellectuel, qui s'exportait vers des points plus intéressants de Taki, voire du Shûkai.

Pour palier à ce problème, il fallait donc mettre en place des institutions capables d'apporter les connaissances et les savoirs nécessaires à une éducation de qualité, et sur le long terme. Bien sûr, ce serait long. Si Seito voulait englober le maximum de domaines scientifiques à proposer à tous ces futurs étudiants, il faudrait qu'il y mette et le prix et le temps. Il faudrait construire des écoles spécialisées, et les agrandir au fur et à mesure que la demande augmenterait, ce qui ne manquerait pas d'arriver, il s'en doutait. Mais, pour l'instant, le projet qui l'occupait n'était pas celui d'une université ou d'un établissement dédié à l'enseignement, mais bel et bien celui d'une bibliothèque.

Il avait toujours admiré ces lieux, qui semblaient rassembler toutes les connaissances, tous le savoirs du monde sur leurs étagères poussiéreuses. C'étaient des lieux marqués par le temps, le plus souvent, mais également oubliés du temps: tout était couvert de l'empreinte des âges, et en faisait le récit en même temps. C'étaient des temples de la science, des arts, des la philosophie ... Bref, des lieux parfaits pour le dessein qu'il prévoyait. Il avait donc pris la ferme résolution de faire construire un de ces merveilleux monuments à la gloire de la culture dans sa ville. Il y avait la place nécessaire, il s'en était assuré. Tout ce qu'il lui restait à faire, une foule de choses, c'était de faire construire le bâtiment en lui-même, et de trouver les ouvrages qui pourraient combler les étagères à venir. A cela s'ajoutaient bien sûr une myriade d'autres détails, dont il ne pouvait que discerner la complexité pour l'instant. Il avait foi en son idée, cependant, et comptait bien la mener à bon terme.

Son fil de pensée s'épuisa en même temps que le trajet des deux soldats. Ils arrivèrent au village de Mie alors que le soleil atteignait son zénith. Dès lors, Samui Kirito commença à évoquer une stratégie d'approche. Seito l'écouta attentivement, et pris le temps d'une réflexion avant de lui répondre.

"Je pense qu'il vaut mieux garder secret le fait que je sois Shuhan, pour l'instant en tous cas. J'ai peur que les villageois ne se braquent si ils savent qu'ils font face à une figure d'autorité. Mieux vaut nous présenter comme de simples voyageurs, dans un premier temps, si on veut récolter des informations auprès d'eux. S'il y a vraiment des rebelles dans ce village, il faut qu'ils ignorent le plus longtemps possible la présence de soldats de l'Empire enquêtant sur leur réseau."

Sur ce, Seito entra dans l'enceinte du bourg. C'était une petite agglomération de maisonnettes, dans une clairière, au milieu de hauts arbres. Un puits occupait ce qui semblait être la place centrale du village, et une jeune femme y remplissait un seau. Seito lança un regard à Kirito, et se dirigea vers elle.

"Bonjour ! Je suis en voyage dans la région avec mon camarade, et on se posait des questions à propos de votre charmant village. On a vu pas mal de gens rôder aux alentours, et pourtant il n'y a pas tant de maisons que ça. Vous avez une sorte de fête locale qui attire du monde, ou vous servez de repère à la pègre locale ?"

C'était dit sur le ton de la plaisanterie, mais l'intention du Shuhan de découvrir la vérité, ou en tous cas un indice menant à la vérité, était bel et bien là. Bien évidemment, dire qu'ils avaient vu du monde rôder près du village était un énorme bluff. Cependant, il espérait pouvoir tirer quelques menues informations de cette villageoise lambda. Elle n'avait aucune raison de se méfier, après tout. Ils n'étaient que de simples voyageurs. Restait la possibilité qu'elel soit elle-même un membre du réseau rebelle. Auquel cas, la mission était mal engagée, et la faute en revenait entièrement à Seito.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samui Kirito
Informations
Grade : Genin
Messages : 324
Rang : B+

Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Empty
Message(#) Sujet: Re: Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) EmptyJeu 30 Juin 2016 - 23:00

Spoiler:
 


Arrivé dans le village de Mie, je demandais alors à Seito ce qu'il comptait faire. Comptait-il se présenter en tant que Shuhan ? Ou, comme une simple personne venant de ce pays ? En tout cas, je ne comptais pas me présenter comme une personne extérieure d'ici. La venue d'un homme du Pays des Neiges serait certainement mal vu par les habitants local de Mie. Écoutant mon camarade pour cette mission, il m'expliquait qu'il préférait qu'on se fasse passer pour de simple voyageurs. Cela ne me posait aucun problème, et avant de pénétrer dans Mie, je retirais le bandeau du Shukai que je cachai dans ma sacoche. Après tout, je devais simplement me faire passer pour un voyageur et cela allait être compliqué avec mon bandeau qui montrait que j'étais un shinobi (ou soldat) de l'Empire.

On entrait dans le village de Mie qui était réellement petit, d'ailleurs la place centrale était un puits où il y avait une jeune fille qui y puisait de l'eau. Nous nous approchions d'elle et ce fut Seito qui commença le dialogue avec cette jeune fille qui ne devait être âgée que d'une dizaine d'années. Son approche fut sur le ton de l'humour, et soit cela passait, soit cela cassait. Mon regard azuré se posa sur la jeune fille qui nous regardait avec des yeux émerveillés.

OH! Des étrangers! C'est si rare d'en voir par ici, tout le monde évite le village ces derniers jours pourtant!

La jeune fille semblait heureuse de voir de nouvelles personnes dans son petit bourg, et cela ne m'étonna pas plus que cela. C'était un petit village et malgré ce réseau qui se formait d'après les sources, il ne semblait pas avoir une âme qui vit ici. Y'avait-il même des shinobis ici ?

Éviter ce village ? Mais pourquoi, il semble très attrayant ! Beaucoup de personnes cherchent la paisibilité d'un tel endroit !

Mes yeux étaient toujours ancrés sur le petit corps frêle de la jeune fille blonde (aussi blonde que moi d'ailleurs), puis je regardais dans les alentours. Certaines fenêtres de maisonettes étaient ouvertes et j'imaginai déjà les regards posés sur nous, je le sentais. Nous étions observés. Un peu normal quand des étrangers débarquent sans prévenir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Empty
Message(#) Sujet: Re: Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) EmptyVen 1 Juil 2016 - 15:02

Seito observait les environs pendant que la jeune fille s'extasiait de trouver deux visages inconnus dans ce village, qui avait en effet l'air très isolé du reste du monde. En ce sens, c'était la cachette rêvée pour un réseau de la Rébellion cherchant à rester discret et à planifier ses opérations dans l'ombre. Malgré tout, si des rebelles s'étaient installés là, ils devaient avoir contre eux l'arme la plus imparable et la plus dangereuse de ces petites agglomérations d'habitants: les rumeurs. Si des activités pas nettes se tramaient dans les environs, ils pouvaient être sûrs qu'au moins un des villageois l'aurait remarqué. Et, partant de là et en suivant la logique qui régit ces endroits où le divertissement se cherche dans les petits événements sortant du quotidien monotone, la majorité du village aurait été au courant de ces agissements singuliers en une journée, et la totalité en deux jours. Mais bon, à quoi cela servait à un village d'exilés de la vie citadine d'être au courant des manoeuvres de la Rébellion, s'ils ignoraient même le concept de Rébellion. Peut être même ignoraient-ils celui de l'Empire ...

Seito se concentra de nouveau sur la discussion, sans pour autant s'empêcher de remarquer les quelques visages qu'on pouvait discerner derrière les fenêtres. Lui et Samui Kirito aussi étaient certains de faire l'objet des murmures des riverains. Passer inaperçu serait impossible. Leur seul rempart pour ne pas être découverts sous leur véritable jour était leur couverture.

"Oh, vous savez, c'est surtout attrayant pour les vieilles personnes ... Pour les jeunes comme moi, c'est ennuyeux à mourir. Moi, j'ai besoin de l'air de la ville, de l'agitation, des gens dans les rues ! Pas du puits et des chaumières ...

-Vous avez dit que tout le monde évitait le village. Pourquoi ?

-Vous en avez des drôles de questions.

-Eh bien ... Pour tout vous dire, nous sommes voyageurs mais aussi chercheurs. Nous menons une étude sur le mode de vie des populations isolées de Taki.

-Oh, vous devez avoir rencontré des grandes personnalités, alors ! Vous connaissez l'Empereur ?

-Nous le connaîtrons sans doute une fois notre travail publié, et lui vous connaîtra aussi à travers les informations que vous nous aurez données. Il est légitime, après tout, que votre nom figure sur l'ouvrage, comme source de renseignements ..."

A ces mots, la jeune fille rougit jusqu'aux oreilles, et en laissa tomber son seau sur le sol terreux. Intérieurement, Seito souriait. Il était habile avec les mots, et savait comment conquérir son public. Là, devant une jeune fille de cet acabit, il n'y avait rien de plus facile que de la faire céder à la tentation de la célébrité et de la renommée.

"Oh, messieurs ... Il faut que je vous dise des choses importantes, alors.

-Contentez-vous de répondre à nos questions, ce sera amplement suffisant, rectifia Seito sur le plus aimable des tons. Vous disiez donc qu'on fuyait le village depuis quelques temps. Vous sauriez pourquoi ?

-Je dirais que c'est à cause de ces gens un peu bizarres qui rôdent dans les parages. Ce doit être ceux que vous avez aperçus en venant. Ils sont bizarres, hein ? On n'a jamais vu ces têtes-là à Mie. Ils portent des bandeaux de Shinobis, et ils ont toujours l'air de manigancer quelque chose. Ils m'inquiètent beaucoup ... J'imagine que ce sont eux qui font fuir les gens. Pourtant, nous avons une très bonne auberge ! Vous devriez y rester pour la nuit, ça vous donnera le temps d'approfondir votre étude !

-Merci, nous retenons la proposition. Vous disiez qu'ils vous inquiétaient. Pourquoi ?

-Je ne suis pas sûre que ce soit très important pour votre étude, vous savez ce ne sont que les petits problèmes locaux ...

-Tout est important, mademoiselle.

-Dans ce cas ... Eh bien, voyez-vous, j'ai surpris ma soeur s'entretenant avec certains d'entre eux, et pas qu'une fois. Alors, comme ils ont l'air louches, je ne voudrais pas qu'ils fassent de mal à ma soeur. C'est mon aînée, certes, mais elle a quand même besoin d'être protégée de personnes comme ça, vous ne croyez pas ?

-Sans doute, sans doute. Je pense que ce sera suffisant pour l'instant. A moins que mon collègue n'ait encore quelques questions à vous poser ?"

Seito se tourna vers Samui Kirito, le regard interrogateur. Lui avait été satisfait, amplement satisfait, des réponses que leur avait donné la jeune fille. Mais peut être certains détails échappaient-ils à sa pensée, auquel cas il ne tenait qu'à son équipier de pallier à cet oubli.

Les soupçons semblaient en tous cas se confirmer, et Mie semblait détenir plus de secrets qu'il ne voulait en montrer ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samui Kirito
Informations
Grade : Genin
Messages : 324
Rang : B+

Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Empty
Message(#) Sujet: Re: Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) EmptyMar 5 Juil 2016 - 19:54

La mission débutait sur des chapeaux de roues, et je pouvais être fier d'être accompagné de ce Yogân Seito. Il savait parler aux gens, il avait une très grande aisance dans son discours et savait parfaitement jouer avec les mots. En retrait, j'écoutais la conversation entre la jeune fille et le Shuhan d'Itabei. Comme l'avait sûrement remarqué le Yôgan, ce genre de fillette faisait parti du genre de personnes intéressée par la popularité et la célébrité. En tout cas, nous faire passer pour des chercheurs était une idée efficace pour ce genre de personnes et je félicitai intérieurement à nouveau mon équipier de mission. Les questions pertinentes du Shuhan nous amena à quelques réponses intéressantes pour la suite de la mission. Des shinobis proches du village ? Que ferait des shinobis dans un tel patelin ? Et, elle nous parla de sa sœur aînée. Un véritable bourbier qui se présentait là... A la fin de la conversation, Seito me demandait si j'avais des choses à rajouter.

Non, je pense que nous avons assez d'éléments pour notre projet.

Disais-je, alors que la blonde nous laissa et je la saluai, nul doute qu'on la reverrait plus tard. Mon regard se posait sur Seito, et il était temps de faire un point sur la situation actuelle du village de Mie et de ses alentours. Pour moi, il était important de collecter quelques informations supplémentaires voir complémentaires à ce que l'on savait déjà. Un attroupement de shinobis ici était quelque chose d'anormal : il n'y avait pas de missions dans ces environs, du moins pas à ma connaissance.

Allons à l'auberge ? On pourra discuter tranquillement de tout ça.

Et, je me dirigeai donc vers l'auberge que nous avait indiqué la fillette. A vrai dire, en plus de discuter, il était fort probable qu'il y ait d'autres personnes présentes dans cette auberge qui pourrait nous apporter un petit plus dans la mission. Sous l'alcool, les gens parlaient beaucoup. Nous étions devant la façade et en effet, il s'agissait en plus d'une auberge d'un bar. Il y aurait donc certainement quelques anciens du village. Entrant dans le bâtiment, c'était plutôt rustre comme décor. En compagnie de l'utilisateur de la lave, je m'asseyais sur une chaise à une table pour deux.

Je trouve ça louche que des shinobis soient présent ici... La Rébellion doit réellement être présente ici. La mission nous dit de ne pas intervenir, donc... On doit juste repérer le réseau, et s'en aller. Enfin, ça, c'est dans les meilleurs des cas.

On ne pouvait pas savoir ce qui se passe à l'avance dans cette mission assez importante pour la stabilité de l'Empire. Autant, tout pouvait se passer tranquillement, autant tout pouvait être capoter. Le principal était de rester discret. Un serveur arriva pour prendre notre commande, ce fut juste un sirop à l'eau pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Empty
Message(#) Sujet: Re: Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) EmptyMer 6 Juil 2016 - 16:22

Le duo s'installa à une table, dans la grande salle -qui portait assez mal son nom- de l'auberge unique du village. Le décor était rustique. Quelques tables, comme celle où s'étaient assis les camarades, étaient dispersées à travers la pièce, certaines entourées de chaises, d'autres non. Le passage des derniers clients était encore visible. La plupart des tables étaient souillées de taches sombres et collantes. C'était un petite établissement dans un petit village, il ne fallait pas en demander trop. Un bar était installé contre un des murs, et sur le plan de travail du meuble étaient disposées toutes sortes de bouteilles, aux couleurs variées. Certaines avaient l'air plus prestigieuses et exotiques que d'autres, mais la plupart avaient la même fine couche de poussière qui recouvrait leurs étiquettes et les rendait illisibles. Accoudés au bar, deux anciens jetaient un regard suspicieux à l'adresse de Seito et Kirito. La théorie se confirmait: on n'appréciait pas les nouveaux venus dans le bourg.

En attendant que le tenancier apporte de quoi se désaltérer, Seito réfléchit à la stratégie à adopter. Il était tout à fait d'accord avec son camarade: ces Shinobis étaient de toute évidence des membres de la Rébellion. La probabilité qu'ils servent dans les rangs de l'Empire et que le duo n'ait pas été informé de leur présence dans les parages était très peu élevée. Et puis, à part débusquer un camp de rebelles, qu'est-ce que des Shinobis pouvaient bien avoir à faire dans un coin aussi reculé du Shûkai ? Non, ce mouvement de troupes était aussi inhabituel que suspect. Il était fort probable que les deux Shûkaijins soient tombés sur le groupe de rebelles après lequel on les avait envoyés.

L'aubergiste apporta bientôt des boissons. Seito pur siroter un verre d'eau, tout en parachevant le plan dont il venait d'avoir l'idée.

"Ecoute, je pense que je tiens un bon truc."

Il s'approcha le plus possible de Kirito, et parla à voix basse. Même si leur barbe était blanche, les deux vieillards accoudés au bar devaient avoir d'assez bonnes oreilles pour propager des ragots. Or, ils devaient encore rester sous couverture. Si Seito voulait mener à bien son plan, c'était en tout cas vital. Il exposa donc à demi-voix son idée à son partenaire, tout en gardant les deux anciens à l'oeil.

"L'ordre de mission nous disait seulement de repérer le camp de rebelles, c'est vrai. Mais je pense qu'on pourrait faire plus. On ne peut pas simplement rapporte les coordonnées du village et laisser une escouade partir détruire le village. D'une part parce que les dommages collatéraux seraient considérables, et d'autre part parce que je pense qu'on peut tirer bien plus d'informations de ce camp actif que réduit à néant."

La silhouette du dessein du Shuhan commençait à se dessiner.

"On devrait essayer d'infiltrer un espion, une taupe, parmi les habitants. Quelqu'un qui nous donnerait régulièrement des informations sur la situation du village. Avec un élément comme celui-là de notre côté, on pourrait apprendre sur l'organisation d'un camp de la Rébellion, voire même sur quelques hauts-placés. L'idée est d'infiltrer leurs réseaux comme ils ont déjà dû infiltrer les nôtres. C'est triste à dire, mais à la guerre comme à la guerre. Il ne s'agit, en plus, de tuer personne, ici. On ne risque rien, et personne ne risque rien si notre taupe ne sait pas qu'elle nous sert d'informateurs. Et pour ce rôle, je ne vois qu'une personne ..."

Le silence en disait aussi long que Seito sur l'identité de celle qui pourrait servir de mouchard au sein du village. Après tout, ils avaient déjà acquis une certaine place dans sa confiance, pourquoi ne pas en profiter ? Il fallait recourir à la ruse s'ils voulaient utiliser ce camp de rebelles le plus efficacement possible. Les opportunités de paralyser la Rébellion, une fois la taupe mise en place, seraient énormes. Peut être même que Seito pourrait en apprendre plus sur sa propre ville ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samui Kirito
Informations
Grade : Genin
Messages : 324
Rang : B+

Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Empty
Message(#) Sujet: Re: Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) EmptyMer 6 Juil 2016 - 20:54

L'ordre de mission avait été clair pour moi, on ne devait intervenir qu'en cas d'extrême neccesité, pour autant, on ne pouvait pas repartir tout de suite. Pour ma part, nous n'avions pas assez d'informations pour justifier la présence d'un réseau de recrutement de la Rébellion dans ce village de Mie. Il nous fallait beaucoup plus d'informations que cela... A vrai dire, on en avait que très peu encore. En tout cas, alors que nous sirotions tranquillement nos boissons, je faisais part de l'ordre de mission. Qu'est ce qu'on devait vraiment faire ? Intervenir si on pouvait ou pas ? En tout cas, Seito me faisait comprendre qu'il avait une petite idée en tête.

Le brun s'approcha de moi, lançant tout de même quelques regards à deux vieux zigotos qui nous fixaient sans gêne. Faut dire qu'on était des nouveaux dans le village, et pas sûr qu'ils appréciaient la nouveauté par ici. Du moins, pour les petits vieux. Soit ils se posaient des questions sur nous, soit c'était ceux qui lançaient les rumeurs dans le village. Bref, en tout cas, il fallait faire comme s'ils n'existaient pas et tout simplement les ignorer. Je tendais mon oreille afin d'écouter le plan que Seito avait pondu. Sur ce point là, il n'avait pas tort : on pouvait vraiment éviter la destruction de Mie et ce réseau serait plus utile actif qu'autre chose. Doucement, j'hochais la tête, écoutant la suite de son idée avec attention. Une taupe ? C'était une idée pas mal, et Seito pensait bien sûr à la blonde que l'on avait abordé un peu plus tôt. Elle était jeune, mais elle pouvait nous être utile vraiment.

Faisons ça, alors. On la rencontrera demain. Je vais aller me reposer un petit peu si ça ne te dérange pas.

Je finissais de siroter mon verre avant de demander où se trouver les chambres à l'aubergiste. Facile à trouver à vrai dire. J'avais besoin de repos car je n'en avais pas eu depuis mon départ de Yuki no Kuni, j'avais tout enchaîner et j'étais réellement épuisé. Une bonne nuit de repos s'imposa.

Le lendemain, je fus levé aux aurores par le chant matinal du coq. Je décidais d'en profiter pour visiter un peu le village mais ce fut une chose faite en à peine vingt minutes tant le village de Mie était petit. Revenant à l'auberge, Seito était reveillé.

Prêt ?

Souriant, on pouvait partir pour chercher la blonde de la vieille. Et, on la trouva bien vite en train de cueillir des fleurs dans un petit jardin. On s'approchait d'elle.

Oh, messieurs, bonjour, vous êtes encore là ?
Bonjour. Oui, nous n'avions pas fini de collecter un peu plus d'informations pour notre ouvrage.
Ah, j'espère que vous réussirez à trouver votre bonheur alors !
D'ailleurs, serait-il possible de vous poser quelques questions que l'on a oublié de vous posez hier ?
Je.. Ca va être compliqué, en fait... Ma grande soeur ne veut pas trop que je parle du village...

Mon regard croisa celui de Seito, quelque chose se manigançait réellement ici et au même moment, ce fut l'arrivée d'une fille plutôt grande de taille et blonde également qui arriva dans le petit groupe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Empty
Message(#) Sujet: Re: Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) EmptyJeu 7 Juil 2016 - 11:58

Après que Kirito soit parti se reposer, Seito resta un petit moment attablé, à siroter son verre d'eau d'un air tranquille. En vérité, il espérait que les deux vieillards qui n'avaient cessé de lui jeter des coups d'oeil assassins partiraient bientôt. Il n'appréciait pas vraiment le fait d'être ainsi observé, mais ne pouvait se résoudre à quitter la salle, ç'aurait été subir une défaite, en quelque sorte, dans l'affrontement de regards tacite qui s'était mis en place. Les deux anciens l'avaient défié, il se devait de leur répondre, ne serait-ce qu'en soutenant leur regard. C'était comme ça que fonctionnaient les petits villages de la région. Pour palier à l'ennui des jours sans saveur autre que celle des tâches quotidiennes, il fallait trouver une distraction dans l'interaction avec les autres. Et, souvent, cette interaction se traduisait par un rapport conflictuel avec le reste de la communauté. Oh, bien sûr, c'était implicite, et masqué sous une couche d'hypocrisie latente. Personne ne pouvait exprimer clairement sa pensée, au risque de devenir l'ennemi public numéro un. Aussi, tout le monde se voilait d'un masque de beau-parleur pour garder la face.

Au bout d'un moment à supporter les piques des vieillards, Seito décida qu'il ne pouvait décemment pas continuer à subir ces assauts discrets. Ils n'allaient pas quitter l'auberge avant lui, c'était certain. Ils avaient l'air bien trop décidés à le chasser lui pour ça. Peut être même qu'ils auraient pu rester accoudés à ce bar jusqu'à la mort, s'ils l'avaient vraiment voulu. Non, il fallait agir pour mettre fin relativement dignement à cette scène ridicule. Et, quitte à agir, autant le faire dans l'intérêt de la mission.

Seito se leva, et s'approcha des deux vieux. Ils grognèrent en le voyant approcher, mais ne prononcèrent pas un mot, le jaugeant simplement du regard avec plus d'intensité que jamais. Seito s'efforça d'afficher un visage aussi bienveillant et sympathique que possible, et se lança:

"Bonjour ! Je me présente, je m'appelle Ashikaga, je suis un chercheur en ethnologie, tout comme mon collègue que vous avez pu apercevoir avec moi."

Un nouveau grognement rauque fut tout ce que Seito obtint en réponse à son salut. Il ne se démonta cependant pas, et continua sur sa lancée:

"Nous venons pour faire des recherches sur votre village, et je me demandais si vous pouviez me renseigner à propos des gens qui rôdent dans le coin. On les a aperçus à l'entrée du village, et ça nous a interpellé, mon collègue et moi.

-On a rien à dire à un fouille-merde comme vous. Si vous voulez un conseil, vous feriez mieux de retourner d'où vous venez. On n'aime pas trop les emmerdeurs comme vous, à Mie."

Il y eut un moment de flottement, pendant lequel Seito eut largement le temps de se dire que les petits villages de Taki manquaient cruellement de l'influence des plus grandes villes. Bien sûr, l'idée de fracasser les deux vieillards sur la surface du bar lui passa également à l'esprit, mais fut vite chassée par une vague de raison et de zénitude.

"Bien ... Merci quand même, je crois. Et bonne soirée, messieurs."

Il n'attendait pas de réponse, et n'en n'eut de toute façon aucune. Il tourna les talons et se dirigea vers les chambres, après s'être muni d'une clef auprès de la réception. Une fois installé dans son logement, et après avoir fermé la porte à double tour, il poussa un long soupir. Lui qui était plutôt pour une décentralisation des forces vers les petites localités, il était contraint d'admettre que son idylle avait du plomb dans l'aile. Si tous les villages abritaient des phénomènes comme ceux avec qui il venait de s'entretenir, pour peu qu'on puisse appeler cette rafale d'insultes un entretien, il faudrait vite remédier à cette hostilité envers les étrangers. Rester dans un isolement total n'apporterait rien aux bourgs comme celui-là. Il fallait au contraire les ouvrir au monde, et leur donner l'occasion de se démarquer comme n'importe quelle agglomération. C'était un problème de plus à ajouter sur l'épais tas des préoccupations d'un Shuhan.

La nuit fut calme, et quand Seito se réveilla, il procéda à son habituelle méditation matinale. Il se repassa tous les événements de la veille en mémoire, ainsi que ceux à venir. Ils devaient trouver la jeune fille du puits, et la charger de leur servir de source d'informations, sans lui présenter les choses exactement sous ce jour, bien évidemment. Après s'être débarbouillé, Seito descendit et retrouva Kirito. Sans plus attendre, le duo partit en quête de l'ingénue, et ne tarda pas à la trouver en pleine cueillette. Le parfait cliché de la fille de campagne. Elle était cependant plus réticente que la veille à leur parler, comme si on l'avait influencée pour qu'elle tienne sa langue. Kirito et Seito avaient été devancés ? Une tierce personne se présenta alors, comme en réponse aux pensées du Shuhan.

"Vous êtes la grande soeur ? Enchanté, je suis le professeur Ashikaga. Nous venons afin de ...

-Je sais pourquoi vous êtes là, elle m'a tout raconté. Vous n'avez rien à faire ici.

-Au contraire, je pense que votre village pourrait nous apporter beaucoup d'un point de vue ...

-Notre village n'a rien à vous apporter. Nous sommes isolés dans cette forêt, et c'est tant mieux pour nous. Si nous avons choisi de nous exiler, c'est en partie à cause de gens comme vous, qui cherchent les problèmes là où il n'y en n'a pas.

-Bien au contraire, madame, nous ne cherchons qu'à enrichir nos données quant aux petites communautés de Taki no Kuni. Et nous avons jugé bon de faire un crochet par votre charmant bourg.

-Vous avez mal jugé. Maintenant, laissez-nous. On a suffisamment de problèmes comme ça sans que d'autres soldats ne viennent rôder dans les parages ..."

Seito haussa un sourcil en entendant cette dernière phrase, mais n'eut pas l'occasion d'en demander plus. Les deux jeune femmes étaient déjà parties.

"Le dernier truc qu'elle a dit, c'était bizarre, non ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samui Kirito
Informations
Grade : Genin
Messages : 324
Rang : B+

Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Empty
Message(#) Sujet: Re: Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) EmptyJeu 7 Juil 2016 - 16:19

Comme à notre arrivée dans le village de Mie, la blonde ne fut pas très longue à trouver. En effet, elle était en train de cueillir des jonquilles sur un petit jardin. Rapidement, je m'étais dirigé dans sa direction afin de lui parler de ce que l'on avait prévu de faire avec Seito. Avant tout, il nous fallait la mettre de notre côté et gagner un peu plus sa confiance. Ce qu'on allait lui proposer, c'était soit ça casse, soit ça passe. Je n'étais malgré tout pas confiant à l'idée qu'elle accepte facilement. Clairement, si l'on demandait cela, elle comprendrait rapidement que nous n'étions pas que des chercheurs mais que l'on faisait parti de l'Empire. Enfin, vu son niveau intellectuel, je n'en étais pas très sûr. Alors que je l'avais abordé et lui demandais quelques renseignements complémentaires, la fillette fut rapidement sur la défensive. Elle nous expliquait que sa sœur aînée ne voulait pas qu'elle discute avec nous, et en parlant du loup, il montrait sa gueule.

Seito prit l'initiative de lui parler, et la grande blonde était tout sauf sympathique. Non, elle était même agressive avec nous bien que Seito ne rentrait pas dans son jeu. Apparemment, nous n'étions vraiment pas les bienvenues dans le village de Mie. En tout cas, elle partit avec sa sœur aussi vite qu'elle était arrivée et mon camarade me demandait si sa dernière phrase n'avait pas été bizarre. Mon regard azuré se posait sur l'utilisateur de la lave, il n'avait pas tort.

Euh. Tu penses qu'elle sait que nous ne sommes pas réellement des chercheurs ?

Ouais, pour moi, il était clair qu'elle se doutait qu'on soit des soldats de l'Empire. Doutait-elle ou en était-elle sûre ? Je préférai ne pas me prononcer pour l'instant, mais il y avait une grosse zone d'ombre. En tout cas, pour ma part, notre partie de la mission était parfaitement remplie. Il y avait bel et bien un réseau de shinobis ici... Pour la rébellion ? Certainement. Mais, comment en être véritablement sûr ?

Dans tout les cas, nous ne sommes pas sûr qu'il s'agit de la Rébellion ici... Pour moi, on ferait mieux de ne pas se faire plus repérer et envoyer un rapport à l'Empereur sur nos doutes quant à un éventuel réseau ici. L'attroupement de shinobis dans un village aussi perdu nous permet de penser ça, je pense.

Qu'en pensait Seito ? J'avais hâte d'entendre ce qu'il avait à dire.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Empty
Message(#) Sujet: Re: Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) EmptyJeu 7 Juil 2016 - 17:34

"Elle a dû griller notre couverture, ouais. Elle doit pas être dupe. Si elle a réussi à nous identifier, elle doit déjà avoir du des soldats, et elle doit connaître les méthodes classiques. Mais elle ne le dira sans doute pas au reste du village. Elle ne l'a pas encore fait, et je pense qu'elle ne le fera pas avant qu'on soit parti. Elle doit avoir trop peur des représailles, si jamais on rapporte son nom en haut-lieu. Bien sûr, ce serait possible si on connaissait son nom. Mais mieux vaut garder ça pour nous, pour l'instant."

Seito avait appris, avec l'âge et l'expérience qui l'accompagne, qu'il était bon de ne pas révéler à l'ennemi ce que lui-même ignorait, et de ne lui montrer que ce dont il était capable. Effrayer l'adversaire, le pousser dans ses derniers retranchements pour finalement l'attaquer quand il n'avait plus un seul tour dans son sac. Il s'apprêtait à proposer un nouveau plan à Kirito, mais il fut interrompu par son camarade, qui renchérit.

"Oui, mais on ne peut pas partir d'ici sans en faire plus ! Ces gens sont livrés aux mains de la Rébellion. Si on se contente de donner les coordonnées du village, on les condamne tous à un interrogatoire forcé, et à une désertion du lieu où ils ont toujours vécu ! On ne peut pas prendre une décision comme ça alors qu'on n'en sait justement pas assez. Ce serait risquer trop de choses. Il y a trop de paramètres à prendre en compte pour qu'on puisse décider de rentrer sans rien faire de plus ..."

Il fallait qu'il trouve une idée en urgence pour convaincre Kirito de rester, sans quoi il ne pourrait avancer aucun argument pour étayer son idée. Comment pouvaient-ils en apprendre plus sur la situation du village quand tous leur tournaient le dos ? Comment glaner des informations quand personne n'était disposé à leur en donner ?

"Oh ! Oui, c'est logique ... Vite, on part ! Retour au bercail, j'ai eu une bonne idée, je crois."

Il prit sans attendre le chemin du retour. Toutes ses affaires, il les avait déjà sur lui. Le duo avala en une heure le trajet qu'ils avaient fait la veille. Et quand les portes d'Itabei se présentèrent à eux, Seito ne s'arrêta même pas pour que les gardes les lui ouvrent. Il sauta au-dessus de la muraille, en intimant à Kirito de faire de même. Cependant, une fois dans la ville, son arrivée ne manqua pas d'attirer l'attention. Une foule de gardes se pressait déjà pour arrêter les deux Shûkaijins.

"Baissez vos armes, ce n'est que moi ! Mais je suis pressé, alors dégagez le passage !"

Les soldats s'écartèrent aussitôt, et mirent un genou à terre en signe de respect. Seito parcourut en moins de temps qu'il ne faut pour le dire la longue avenue qui menait à la Tour, au centre de la cité, et grimpa les escaliers qui menaient à son bureau. Là, il ne prit même pas la peine de tirer les rideaux. Il prit une feuille vierge sur son bureau, et y griffonna quelques lignes avec précipitation. Il fit ensuite tinter la sonnette posée non loin du papier, et un messager apparut immédiatement dans le bureau.

"Allez porter ça à Itaku, vite !"

Le messager disparut tout aussi vite qu'il était arrivé, et Seito put s'affaler dans son fauteuil seigneurial, et souffler un grand coup.

Kirito était toujours là, qui l'avait suivi. Après qu'il ait repris sa respiration, Seito lui expliqua le pourquoi de cette course soudaine.

"L'idée que j'ai eue est en fait assez simple. Je suis parti du principe que personne n'allait nous dire quoi que ce soit à Mie, parce qu'on nous a déjà fichés comme des éléments problématiques. Même cette jeune fille n'allait plus nous donner la moindre information à cause de l'influence de sa soeur. Partant de là, la déduction est toute simple: il nous faut une tierce personne à même de nous rapporter des informations concernant le village, sans pour autant qu'il s'agisse d'un habitant. L'idée de la taupe était, je dois dire, pas trop mauvaise. Mais ce qu'il nous faut, c'est un mouchard qui soit inconnu des villageois, et qui soit sous une couverture impossible à mettre à jour. Quelqu'un que des villageois lambda auraient l'habitude de voir, quelqu'un qu'ils connaissent bien, et en qui ils ont confiance. Je connais ma région, je sais les genres de commerce qui s'y pratiquent. Quelques-uns des marchands d'Itabei gravitent dans les petits villages des alentours. Il suffit d'utiliser l'un d'eux comme taupe, pour qu'il nous rapporte des informations sur la situation du village et ces mystérieux personnages qui rôdent autour à chacune de ses tournées. A lui ils feront confiance. Ils n'ont aucune raison de se méfier, après tout ..."

Seito était assez content de lui. Il était certain qu'un marchand ne pourrait pas se faire démasquer.

"C'est pour ça que j'ai envoyé une missive. Maintenant, il ne reste plus qu'à mentionner dans le rapport que le camp présumé est infiltré ..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samui Kirito
Informations
Grade : Genin
Messages : 324
Rang : B+

Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Empty
Message(#) Sujet: Re: Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) EmptyVen 8 Juil 2016 - 10:49

Pour Seito, il était clair qu'on ne pouvait pas laisser le village sans aide. Malheureusement, on ne pouvait rien faire de plus sans se faire découvrir et enfoncer la situation actuelle. Enfin, s'occuper de la Rébellion ne voulait pas forcément dire l'anéantissement du village. Il devait bien avoir des équipes spécialisés dans ce genre de choses pour s'occuper de tout cela sans faire de dégâts collatéraux. L'Empire n'allait pas détruire un village pour ça, sa réputation serait alors mise à mal à travers tout les pays de l'Alliance au moment où cela se saurait. On n'en savait pas assez, mais il était sûr que le village de Mie était infiltré par quelques membres de la Rébellion. Un gros réseau ? Un petit ? Difficile à dire maintenant, mais les informations avaient été donné. En tout cas, je n'eus pas le temps de répondre à ses interrogations, puisque mon partenaire eut une idée en un éclair. La seule chose que je pouvais le faire ? Le suivre sans vraiment comprendre ce qu'il comptait faire. On aurait pu voir ensemble, mais bon je décidais de lui suivre donc.

La route jusqu'à Itabei fut fait en une heure tant nous fûmes rapides sur ce chemin du retour, et on grimpa la muraille sans attendre que les gardes nous ouvrent la grille. A peine les pieds dans la ville, les mêmes gardes étaient prêt à nous attaquer. Cependant, Seito leur fit comprendre qu'il était le Shuhan et ils se mirent rapidement à genou pour saluer leur chef. Sans attendre, nous partîmes jusqu'au bureau de ce dernier, situé au centre de la ville dans une tour énorme. Seito avait bien aménagé les choses dans sa ville, et apparemment il avait encore bien d'autres idées.

Dans le bureau, le Shuhan écrivit quelques mots sur un bout de papier avant de le remettre à un messager et enfin, il m'expliqua le but de cette marche forcée jusqu'à sa ville et donc son plan. Et son plan était assez audacieux en réalité. Je ne pensais pas réussir à faire ce genre de choses, Seito était une personne plutôt intelligente sur le coup d'y avoir pensé aussi vite.

On aurait quand même pu en discuter, je pense...

Non pas que je lui en voulais ou autre, mais j'avais été mis sur le côté pour son idée et j'aurais préféré que l'on se concerte avant de faire quelque chose. Enfin, je comprenais malgré tout l'urgence de la situation et l'ingéniosité de Seito.

Oui, j'écrirai le rapport et l'enverrai à l'Empereur. Je t'en enverrai une copie. J'espère que tout s'arrangera pour Mie, étant donné qu'il s'agit de ton pays, tu pourras me transmettre les nouvelles ?

Le brun accepta ma demande et je lui fis un sourire. Il était temps pour moi de retourner à Yuki no Kuni m'occuper des affaires de mon pays, et maintenant que j'avais salué Seito comme il se devait, je partais vaquer à mes occupation. Une longue route m'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Empty
Message(#) Sujet: Re: Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Qui est le meilleur soldat ? (Mission B) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui est le meilleur soldat ? (Mission B)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-