N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Les rizières d'Itabei... - Seito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Gekei Takoyaki
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Les rizières d'Itabei... - Seito Empty
Message(#) Sujet: Les rizières d'Itabei... - Seito Les rizières d'Itabei... - Seito EmptyJeu 23 Juin 2016 - 16:14

Pour la énième fois, Seito l’emmenait en balade. C’était dans ces moments-là que plus que jamais, il ressortait comme l’aspect domestiqué de la bête, toute heureuse juste de retrouver l’extérieur pour le parcourir. Le bonheur était quelque chose de simple pour la Gekei, il s’apparentait à une sensation de liberté et une eau assez profonde pour barboter. Il y avait bien plus que ce qu’il lui fallait ici. Tandis que le Shuhan s’exerçait à ses obligations, l’hybride elle semblait avoir fait son affection pour cette espace humide que représentaient les rizières. Elle aimait bien pataugeait là-dedans, les traversant de loin en large, se fondant dans les feuillages pour venir y surprendre les travailleurs humains. Pourtant, bien que le principe se rapprochait de la chasse, il n’en restait qu’un jeu bénin qui la faisait toujours s’extasié autant quand les paysans poussaient leurs cris effrayés. Avec un peu de temps, ils s’étaient habitués à ses farces, si bien qu’elle demeurait presque attendue, elle s’appliquait à participer aux travaux dans le même temps, une main d’œuvre gratuite –et efficace par sa vivacité, les rendaient plus tolérants vis-à-vis de son étrange caractère. Les plus jeunes quant à eux, prenaient part au jeu au point même de l’inciter. A l’abri des regards et pour gagner le concours de rapidité, c’était tous ses appendices qui s’employaient au travail de la rizière. Des matinées bien remplies et certains gamins qui connaissaient son secret bestial depuis quelque temps et qui en avaient gardé le secret. Elle aimait bien ces gens plus simples qu’au temple et à la ville, un poil plus primitif avec qui son social semblait plus adapté. L’idée de les dévorer lui avait passé, à la place, elle avait fait leur fête tard le soir, aux troubles faits irrécupérable. Elle avait effrayé les plus jeunes influençables de s’essayer aux crimes en déployant sa carrure particulière la nuit dans les endroits les plus louches.

Au final, sa tâche n’était pas différente qu’au temple et si elle s’occupait ainsi dans cette ville qui n’était pas la sienne en se maintenant elle-même, c’était probablement parce qu’elle était redevable envers son protecteur qui l’avait accueilli chez lui, éduquer au mieux sur le monde sans arrière-pensée en ce qui le concerner. Et encore, cela ne s’arrêtait pas là. Face au temple d’entrainement, la bête se stoppait un instant pour se retourner et profiter de la vue. La première fois qu’elle était venue ici, de lourds travaux défiguraient la citée. Aujourd’hui on pouvait dire qu’on en était aux finissions et améliorations, un peu comme l’apprentissage que le Yogan avait tenu jusqu’alors avec elle. Enfin, après un calcul d’essai presque impossible à faire, ils voyaient le bout, la bête avait compris le principe du Ninjutsu, il lui restait à être capable de l’appliquer. Elle rejoignait donc son professeur comme souvent, parfois quand elle s’agaçait trop, il tournait la leçon vers des échanges de Taijutsu pour la défouler un peu. Seito savait y faire, aucun doute. Elle s’étirait de toutes ses tentacules, il n’y avait qu’eux ici et elle était trop sage pour attirer une attention externe.

~ Je me suis entraînée dans les rizières ce matin avec l’eau, j’ai réussi à arroser des travailleurs sans me faire remarquer ! Avouait-elle toute fière. L’humeur était légère il semblerait, avant un peu plus de sérieux pour leur excercice.

@Yôgan Seito
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Les rizières d'Itabei... - Seito Empty
Message(#) Sujet: Re: Les rizières d'Itabei... - Seito Les rizières d'Itabei... - Seito EmptyMer 6 Juil 2016 - 19:12

Seito attendait, simplement, calmement. Autour de lui, il n'y avait que la plaine, interminable et immuable, nue de toute population. Il était le seul être humain à peupler ces terres livrées à la nature. Assis en tailleur dans l'herbe haute, paupière closes, il s'enrichissait des sons qui l'entouraient. Pas très loin de lui, il entendait les coassements d'un crapaud. Plus haut, dans les strates les plus altières du ciel, quelques oiseaux migrateurs poussaient leur cri d'adieu, partant se réfugier dans des terres plus propices au passage de l'été. Enfin, tout autour de lui, il y avait les bourdonnements, les crissements des cigales, le frémissement d'une herbe ballottée par un insecte. Pour celui qui sait attendre et rester immobile, la nature a bien des trésors à livrer. Seito pratiquait la méditation en partie pour ça. Plongé dans son état de semi-transe, il aimait se laisser aller à écouter l'orchestre du monde. Cette simple symphonie, pourtant souvent ignorée, suffisait à son ravissement, dans les moments de trouble. C'était une manière simple et efficace de se rapprocher des choses primordiales et matérielles.

Dans cet océan de verdure, il pouvait se perdre corps et âme à toutes sortes de réflexions. Là, il ne pouvait tourner ses pensées que vers Takoyaki, qui n'allait pas tarder à le rejoindre et à le sortir de ses contemplations intellectuelles. La jeune femme avait élu résidence, pour un temps, à Itabei. Seito en avait naturellement profité pour lui donner quelques leçons, et en recevoir de sa part. Ils partageaient un même goût pour le Taïjutsu, et ne manquaient pas de s'exercer dans ce domaine dès qu'ils en avaient le temps. Mais la discipline qui occupait la majeure partie de leurs emplois du temps respectifs était le Ninjutsu.

Takoyaki avait exprimé le désir de s'éveiller à cet art, bien différent de tout ce qu'elle avait pu expérimenter jusque-là. Il s'agissait d'un domaine où il fallait utiliser le chakra et le matérialiser, c'est à dire l'expulser du corps sous une forme tangible. C'était complètement à contre-courant du Taïjutsu, où l'utilisateur devait au contraire concentrer le chakra dans ses membres pour mieux frapper. Aussi, les débuts avaient-ils été quelque peu difficiles. Seito avait extirpé de sa mémoire quelques vieux exercices qu'il avait l'habitude de pratiquer étant enfant. Les Yôgan savaient y faire pour initier leur jeunesse aux différents arts Shinobis.

Le Yôton demandait avant tout une familiarité avec le chakra et ses mouvements, au risque de mal le maîtriser. C'était la première étape du travail d'un jeune Yôgan: apprendre à malaxer son chakra. Et c'est par des exercices visant à introduire ce premier mouvement que Seito avait démarré sa session d'entraînement. Ensuite, il s'agissait de déterminer quelle affinité convenait le mieux à l'élève. Pour ça, Takoyaki avait été soumise au même test que n'importe quel Shinobi débutant, à savoir celui dit "de la feuille magique", dans le jargon professionnel. Il s'était avéré que Takoyaki avait une certaine proximité avec le Suiton. Seito ne maîtrisant absolument pas l'élément, il n'avait à partir de là pu lui donner que des conseils pour qu'elle appréhende au mieux le Ninjutsu. Ils en étaient là de l'entraînement. Takoyaki commençait peu à peu à se familiariser avec cette discipline finalement complexe. Bientôt, elle serait en mesure de l'utiliser comme arme sur le champ de bataille. Très bientôt ...

Le Shuhan fut tiré de ses rêveries par le bruit net de pas s'approchant. Il sourit en reconnaissant la démarche chaloupée de sa coéquipière. Cependant, il fit semblant de ne pas l'avoir remarquée, et attendit qu'elle l'interpelle pour lever les yeux vers elle.

"Eh ! Si tu perturbes le travail de mes gars, on va rien avoir à manger. Et ça m'étonne qu'il y en ait encore que t'arrives à surprendre ..."

Le ton de la plaisanterie était là. Seito savait que Takoyaki avait noué des liens avec les paysans, et qu'elle les aidait dans leurs travaux quotidiens. Certes, ils lui servaient aussi de mannequins d'entraînement, mais quel mal y avait-il à être un peu plus mouillé que d'habitude pour un cultivateur de riz ? En tout cas, Seito n'avait reçu aucune plainte, et même avait eu de bons écho de la présence de Takoyaki aux champs. Cette situation ne pouvait que le satisfaire.

"Bon, on est pas là pour traînasser. J'ai une ville à gérer, moi, et on a encore du pain sur la planche si tu veux apprendre à maîtriser le Ninjutsu correctement. Alors, autant s'y mettre dès maintenant. Allez ! Attaque-moi avec tout ce que t'as ! On va voir ce que t'as appris en arrosant les gens."

Sans plus attendre, il se mit sur ses gardes. Il connaissait les capacités de Takoyaki. Ils avaient répété cet exercice maintes et maintes fois, au cours de leurs entraînements. Elle attaquait avec du Ninjutsu, lui ripostait comme il le souhaitait. Pour Seito, c'était assez tranquille. Takoyaki, elle, devait tout donner pour réussir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les rizières d'Itabei... - Seito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-