N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Sortie de prison [Feat. Leika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Konoha
Hyûga Tatsuya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyVen 29 Avr 2016 - 0:46



Plusieurs jours s'étaient écoulés depuis sa rencontre avec la jeune femme du clan Hayashi, une rencontre qui s'était plutôt bien déroulée dans son ensemble. Le seul souci enfin si on peu appeler ça un souci, c'était que celle-ci ne portait pas les Shinobi dans son cœur, quelle était la raison de cette méfiance ? Aucune idée. La jeune femme lui avait alors proposé d'aller regarder dans les archives pour trouver un certain Hayashi Mitsurugi pour en savoir plus. Pourquoi autant de mystère autour d'une simple question ? Ce n'était pas plus facile de dire directement la raison non ? À croire que les femmes aiment rendre la tache compliquée aux hommes. Le jeune Hyûga avait découvert que cet homme était en réalité le père de Leika ayant dû partir pour une mission top secrète. Celle-ci dure depuis douze ans maintenant, la jeune femme avait donc vécu en grande partie sans lui, vu la durée et l'importance de sa mission les autorités du village, on fait croire à sa famille que celui-ci était décédé depuis longtemps.

C'était certainement la raison de la rancune de la jeune femme envers les shinobi et c'était tout à fait compréhensible. Elle avait vécu sa vie en pensant que son père était mort depuis des années et puis, elle apprend qu'en réalité, celui-ci ne l'est pas et elle découvre que les autorités du village lui ont menti jusqu’à maintenant, difficile de leur faire confiance après avoir dû encaisser ça. C'est le coté noir du métier, on va dire, certaines missions consistent à vivre dans la peau d'un autre et cela peut durer des années comme dans le cas ici. Mais, ce n'était pas une raison pour mettre tout le monde dans le même panier. Ryokai avait donc découvert toutes les réponses à ses questions, il était maintenant capable de comprendre les raisons qui poussent la Hayashi à agir de cette manière.

Entre-temps, le Hyûga avait rejoins l'équipe Tsubomi dirigé par Aburame Mizuki, connu aussi comme étant le bras droit de l'hokage. Ryokai n'avait pas encore eu le temps de bien connaitre ses nouveaux équipiers donc, il ne sais pas encore grand choses à leur sujet, mais tout cela n'est qu'une question de temps. Une mission est d’ailleurs prévue d'ici quelque jours et avait hâte d'y être même si d'un autre côté depuis sont retour de Nami no Kuni n'était jamais rassuré de participer à de nouvelle mission, ayant une craindre d’être de nouveau confronté à ce choix. Aujourd'hui, le jeune homme, s'était rendu à la prison, pourquoi me direz-vous ? Tout simplement parce que c'était à cet endroit que Leika se trouvait depuis quelques jours. Selon les informations qu'il a, elle aurait tenté de quitter le village en creusant un trou sous la muraille de celui-ci.

* En prison rien que ça ? Bon sang qu'est-ce qui lui est passé par la tête ?

Aujourd'hui était normalement le jour de sa sortie de prison, une bonne occasion pour en savoir plus sur toute cette histoire. Ryokai aurait pu lui rendre visite là-bas bien plutôt, mais, en tant que noble cela pourrait nuire à son image de fréquenter ce genre d'endroit. Le jeune homme attendit donc patiemment à l’extérieur que celle-ci sorte du bâtiment. Il avait toujours du mal à comprendre le pourquoi du comment, elle n'avait pas les shinobi dans son cœur, mais, prendre la fuite n'y changera rien. Le système actuel du monde est dirigé par eux, peu importe l'endroit ou, elle ira. Elle y trouvera toujours des shinobi et pas forcément aussi gentille que ceux de son village. Soudain le hyûga entendu le bruit sourd d'une porte s'ouvrir, c'était elle enfin. Le jeune homme alla donc à sa rencontre en la saluant tout en s'inclinant légèrement en signe de respect.

- Bonjour Leika-san, vous souvenez-vous de moi ? Dit-il juste avant de se redresser

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyVen 29 Avr 2016 - 17:41

Enfin un pied dehors. Voilà qui était plaisant. Alors que je parcourais les derniers mètres en compagnie d'un garde qui m'accompagnait jusqu'à la sortie du pénitencier, je laissais mon esprit flâner à la suite de ma journée. Qu'allais-je faire en sortant d'ici après deux longues semaines passées à l'étroit dans une inconfortable cellule sans intimité. La réponse était pourtant simple ! Aller prendre un bain. Je puais à faire fuir un cochon sauvage. C'était une horreur. J'avais eut le droit de me laver en prison, certes, mais voyez vous, j'étais pudique … Enfin non pas tant que ça, mais bon, se foutre à poil devant des inconnus très peu pour moi. En plus les autres incarcérées avaient la fâcheuse habitude de se tripoter et de comparer la taille de leur poitrine en la … soupesant. Cela m'avait fait très peur et je m'étais lavé à la vitesse de l'éclair en me cachant du mieux que je pouvais. Bref j'en gardais un souvenir et là, tout ce que je voulais, c'était un bain bouillant, avec des huiles essentielles et des pétales de fleurs à l'intérieur. Ouais le vrai truc de fille ! Fallait bien prendre un peu soin de soit voyons ! Ma peau avait une teinte crasseuse en plus beurk !

Ceci étant le contenue de mes songes alors que la porte s'ouvre, il me faut un moment avant de retrouver une vue normale et surtout, avant d'apercevoir une … connaissance :

"Oh …"

Pour le coup, je rougis. Sans doute parce que je n'avais pas imaginé que d'autres personnes autres que ma famille proche me voit dans cet état de dépravation totale. Bon, essayons de faire bonne figure. Je souris, mais avec beaucoup de gêne dans le visage :

"Oui, je me souviens de vous Ryokai … Bonjour ? Que faites vous là ?"

J'aurais vraiment préféré ne croiser personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Tatsuya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptySam 30 Avr 2016 - 16:32



La voilà rouge comme une tomate, elle ne devait pas s'attendre à rencontrer quelqu'un le jour de sa libération et encore moins y croiser le jeune Hyûga. Pourtant, c'était bien lui qui était venu ce jour-là, elle voulait surement évité de croiser des gens en ce moment ayant dû vivre deux semaines au côté de criminel, elle avait certainement envie de prendre un bon bain pour se changer les idées. Ryokai avait pourtant toujours du mal y croire, en tant que famille noble, elle avait dû recevoir une éducation équivalente à la sienne non ? Quelle idée quand même de fuir le village par ce genre d'entrée, elle devait quand même savoir que certain Shinobi spécialisé dans la détection d’intrus allaient la repérer. Le jeune homme n'avait aucune idée des raisons qui l'avait poussé à faire cela et n'avait pas envie de remuer le couteau dans la plaie, peut être que plus tard, il pourra en savoir plus, mais, pour le moment, il préfère éviter le sujet, elle vient à peine de sortir après tout. Il avait remarqué que la jeune femme était gênée qu'il la voie dans cet état, il évita donc d'y porter attention.

- Comment ? Ah oui, je suppose que vous vous attendiez pas à rencontrer quelqu'un à votre sortie.

Que fessait-il ici ? Il voulait certainement voir la vérité par lui-même ayant du mal à croire à toute cette histoire. Mais vu que la jeune femme était bel et bien sortie de la prison aujourd'hui, il n'y avait plus aucune doute à avoir.

- J'ai eu vent de votre séjour en isolement, je me suis dit que voir un visage amical après avoir vécu deux semaines dans une cellule vous ferait du bien.

Il était certain que la jeune femme voulait certainement retourner chez elle pour oublier enfin toute cette histoire. La Jônin qui l'avait arrêté le jour de sa tentative d’évasion était également la senseï du jeune homme, ce n'était donc peut être pas un hasard que celui-ci avait eu vent de son séjour en prison.

- Je suppose que vous avez hâte de rentrer chez vous. Je peux vous accompagner jusque-là si vous vous voulez.

Ryokai avait également envie de reprendre leur discutions de la dernière fois, c'était au sujet de sa méfiance envers les shinobi du village. Depuis lors, le Hyûga avait eu tout le temps pour partir à la pêche aux informations et avec toutes celles qui l'avait découvert, il pouvait mieux comprendre la jeune femme. Mais, il voulait lui montrer que tous les shinobi n'était pas pareil et que sa méfiance était mal placé mais avant, il voulait savoir si la jeune femme n'était pas contre d'avoir un peu de compagnie ou si celle-ci voulait être seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyLun 2 Mai 2016 - 1:39

Je dû rougir encore plus fortement quand il évoqua la raison de ma surprise sans détour, lui répondant alors d'une petite voix qui n'était pas forcément timide, mais légèrement désabusée par la situation en cours :

"Non ... pas vraiment en effet !"

Je ne pouvais pas vraiment mentir sur la chose vue la façon plus que visible avec laquelle je me dandinais de droite à gauche de plus en plus mal à l'aise de tout cela. La suite de ses paroles ne fut pas des plus efficace pour me rassurer, loin de là, je devenais de plus en plus rouge tout en baragouinant terriblement gênée :

"C'est que je ne m'attendais pas à vous voir vous, spécifiquement, dirons-nous ..."

Ouais, je m'attendais plus à des gens plus "proches" de moi. Mon père, ma mère ou encore mon frère. Bref des gens de ma famille qui m'aurait crié dessus comme ils l'avaient déjà fait au travers les barreaux, mais pas forcément une connaissance comme lui. Je baissais les yeux, évitant cette fois-ci délibérément son regard alors que je fouillais dans la poche de la veste qu'on m'avait rendue pour en tirer mon paquet de cigarettes ... Intact et à peine entamé. Intérieurement, je poussais un cri de victoire personnelle tout en tirant une clope de l'intérieur du paquet, la main légèrement tremblante.

Le moment où je la portais jusqu'à ma bouche fut presque jouissif, mais pas autant que lorsque je fis jaillir la flamme du briquet pour l'allumer et en tirer une longue et délicieuse bouffée qui fut aussi puissante qu'appréciable.
La fumée se relâchait dans l'air et de suite, je me sentais malgré tout terriblement mieux. Le jeune Hyuga me proposait de me ramener chez moi, mais je devais avouer que j'étais intéressé par toutes autres choses. Le dévisageant désormais, je lui demandais sans faire de détour :

"Comment avez-vous su ou me trouver ?"

Parce que je me doutais bien que ce n'était pas une information qui avait fait la une du Konoha Express.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Tatsuya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyLun 2 Mai 2016 - 15:52



Ce n'était pas très étonnant, après tout, elle ne l'avait vue qu'une fois auparavant, il était certainement la dernière personne à laquelle, elle devait s'attendre. Elle n'était déjà pas très à l’aise à la vue de l'arriver surprise du jeune homme, mais, ces questions avaient l'air de la mettre dans une situation gênante encore plus grande. Ce n'était pas le but recherché par Ryokai bien sûr, il n'avait fait que lui répondre vaguement à sa question. Que faites vous là ? Il était normal de poser cette question à une personne qui n'était pas sensée savoir qu'elle était ici, pourtant le jeune homme était bel et bien devant cette prison et avait attendu son arrive, ce n'était donc pas un hasard. Elle aurait peut-être préféré rencontrer quelqu'un d'autre ? Sa mère peut être même si, elle aurait surement ramassé une petite correction de sa part pour ce qu'elle avait fait. Son père, ce n'était pas certain selon les informations qu'il avait obtenu.

- Oui, j'imagine que j’étais la dernière personne que vous auriez imaginé croiser à votre sortie de prison.

Comment avait-il su ou la trouver ? Elle ne perd décidément pas de temps, à peine quelque parole qu'elle chercha déjà à savoir pourquoi c'était lui qui était venu, car après tout, elle ne l'avait vue qu'une fois et le voici au courant de son isolement. Être l'élève du bras droit de l'hokage apporte certain avantage, on va dire, mais, il ne voulait pas non plus tout lui avoué. Elle devait déjà être assez en colère contre Mizuki qui était la personne qui l'avait mise en prison, son séjour était mérité cependant, si, elle avait été une Shinobi les conséquences aurait été plus importante, au final, elle ne sent ne sort pas si mal.

- Comment avez-vous su ou me trouver ?


- Vous savez, il n'y a pas trente-six prisons dans notre village alors c'était facile de savoir que vous alliez sortir ici.

Ryokai jouait avec les mots pour essayer de gagner du temps pour trouver une repose assez satisfaisante pour la jeune femme. Il ne pouvait pas lui dire qu'il était l'élève de l'Aburame sinon, elle irait imaginer des choses. Dans le style qu'il était ici pour la surveilliez ou ce genre de choses même si, le jeune homme voulait lui évité que ce genre de problème lui arrive à nouveau dans l'avenir. Posant sa main droite fermée devant sa bouche, il toussa à plusieurs reprises à cause de la fumée qui se dégageait de la cigarette allumée par Leika.

- C'est une longue histoire (tousse) mais, pour faire cours, on va dire qu’être noble à certain (tousse) avantage.


La jeune femme n'avait pas répondu à sa question, elle ne voulait pas rentrer avec lui ? Elle n'avait peut-être pas confiance en lui, c'était presque écris sur son visage lorsqu'elle lui avait posé la question de comment avait-il su ou la trouver. Décidément, cette femme était très méfiante par moment, elle ne voulait pas parler de sa rancune envers les shinobi, elle ne voulait pas lui parler de son clan et maintenant, elle avait l'air de rechercher les raisons de sa venue ici. Le jeune Hyûga irait bien lui demander pourquoi, mais, il ne voulait pas mettre de l'huile sur le feu non plus. Ah cette odeur de tabac, elle aurait quand même pu éviter d'en fumer une en sa présence ou au moins demandé si cela ne le dérangeait pas, ou est donc passé ses bonnes manières ? Elle n'avait passé que deux semaines dans cette prison quand même ou alors, elle était déjà comme ça avant sont isolement.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyMar 3 Mai 2016 - 14:40

Je n'étais pas vraiment gagnée par le stress, mais plus agacée de la situation présente désormais. Portant une nouvelle fois à ma bouche ma cigarette, j'aspirais une nouvelle longue bouffée de tabac avant de recracher la fumée loin du visage du jeune homme pour ne pas l'incommoder plus qu'il ne semblait déjà l'être. La fumée le dérangée ? Et alors, nous étions dehors, dans un espace aérée et je ne comptais pas m'arrêter de fumer, juste parce qu'il était soudain pris d'une quinte de toux.

"En effet …" Répondis-je à sa première question sans laisser transparaître la moindre émotion.

Etais-je vraiment dérangée par sa présence ici ? Disons le clairement, oui ! Ça m'emmerder qu'il me voit crasseuse, avec d'énormes cernes sous les yeux et un air passablement désabusé, mais bon, fallait bien s'adapter à toutes les situations non ? De plus, je voyais clairement qu'il évitait de répondre à mes questions et je secouais négativement la tête devant lui :

"Je ne parle pas de savoir que j'allais sortir d'ici aujourd'hui, mais de savoir comment vous saviez que j'y étais … C'est différent !"

Mon regard c'était fait légèrement plus froid à cette évocation et je commençais à taper du pied nerveusement avant de tirer une nouvelle fois sur ma cigarette. Ma main passa doucement dans mes cheveux alors que désormais, je fuyais le regard du jeune Hyuga.

M'espionnait-il ? Je trouvais en tout point ce comportement désagréable malgré tout. Shootant nerveusement dans une pierre, je commençais à me mettre en route :

"Si ça ne vous dérange pas, j'aimerai quitter les lieux le plus rapidement possible pour rentrer chez mes parents …"

Ouais, parce que bon, c'est pas que l'endroit était déplaisant, mais si quand même un peu, je préférais rentrer chez moi au plus vite et puisqu'il semblait la pour jouer les chaperons, autant profiter de sa présence. Je l'invitais d'un geste de la main tout en prenant la direction du quartier Hayashi, sans pour autant garder l'oreille ouverte concernant mes questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Tatsuya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyVen 6 Mai 2016 - 0:24



Il était inutile de le préciser, le jeune homme avait très compris la question, mais, n'avait nullement l'envie de lui répondre, elle pourrait mal le prendre. Cela avait l'air de la mettre de mauvaises humeur en tout cas, tapotant du pied tout en continuant de fumer son cancer sur patte. C'était pourtant inutile, car c'est justement pour éviter de voir ce genre de réaction que le Hyûga garda le silence sur les raisons de sa présence ici et de comment avait-il eu cette information. Était-il venu ici dans le but de l'espionner ? Non pas vraiment même si l'idée n'était pas mauvaise, au moins cela pourrait lui évité ce genre de soucis à l'avenir, car au moindre faux pas, le jeune homme essayera de la remettre dans le droit chemin tout en lui évitant les problèmes, comme un séjour derrière les barreaux par exemple, tout du moins si cela n'est pas trop dramatique.

Elle voulait retourner chez elle ? Quoi de plus normal après avoir passé deux longues semaines derrière une cage sale à vivre aux côtés de personne douteuse. La jeune femme devait également attendre une réponse à sa question sur la raison de sa venue aujourd'hui, mais, il lui était impossible de lui dire la vérité. Même si, l'espionnage n'était pas son but, il était tout de même l'élève de la personne qui lui avait fait cadeau de ce petit séjour en prison. Alors que la Hayashi prit la route en direction de son quartier, elle invita le jeune homme à la suivre d'un geste de la main, tout en shootant dans un caillou. C'est quoi ce comportement ? Enfin, elle devait certainement être sur les nerfs après avoir séjourné dans ce pénitencier pendant quatorze journées, mais, ce n'était pas une raison d'agir en racaille, le jeune homme à peu êtres un balai dans le cul, mais, ou moins il garde ses bonnes manières peut importe la situation à laquelle il doit faire face. Devant une telle réaction, le jeune Ryokai ne pu s’empêcher de soupirer avant de suivre la jeune femme.

- Très bien, je vous suis.

Jouer les chaperons ? Le jeune homme était venu à la base pour lui remonter le moral, mais, son silence sur les raisons de sa venue, c'était retourné contre lui-même. Sa réaction n'était pas complétement dénuée de logique, Mizuki lui avait certainement dit qu'elle allait être surveillée pendant un moment ce qui était normal après avoir été accusé de tentative de désertion. Elle n'était peut-être pas une Shinobi comme l'homme du clan de l’œil blanc, mais, elle en reste pas moins une habitante du village. Ryokai avait cependant des doutes à ce sujet, il ne pense pas qu'elle avait pour but de fuir le village, était-il dans l'erreur ? Seule Leika avait cette réponse et il était préférable d'éviter le sujet pour le moment.

- J'avais compris votre question, vous savez, c'est juste que comme je viens de vous le dire, c'est une longue histoire. Pour faire simple, ma position actuelle ma permis de savoir que vous étiez là bas, mais c'était par pur hasard. Je ne suis pas venu ici pour vous espionner si c'est le sens caché de votre question.

Continuant sa route vers les habitations du quartier où logeait la jeune femme du clan Hayashi, il voulait à tout prix changer de sujet de conversation, car celui-ci avait l'air de mettre une mauvaise ambiance entre les deux. Il voulait également parler du père de la jeune femme, mais, ce n'était pas non plus le bon moment, parlé de sujet qui fâche quand on l'ai déjà ce n'est pas l'idée du siècle. Peut-être qu'après un bon bain, elle se calmera enfin espérons, en attendant, il était primordial de trouver un sujet de conversation convenable pour éviter de mettre de l'huile sur le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyLun 9 Mai 2016 - 13:06

Ainsi donc, nous avons commencé à marché sans vraiment prendre de direction précise en apparence. Je me tenais à ses côtés, mais à une certaine distance malgré tout car je ne souhaitais pas lui imposer mon odeur. Visiblement, il souhaitait jouer les chaperons, qu'à cela ne tienne, car j'avais beau être de sacré mauvaise humeur, j'avais aussi terriblement besoin d'une compagnie amicale à mes côtés. Il me donna de nouvelles explications et à ceci, je répondais uniquement par un bruit de bouche :

"Hum …"

Pour couper court à la discussion. Il était inutile de continuer sur cette lancée et puisque visiblement, il souhaitait me tenir compagnie, autant faire avec. Je l'entraînais finalement vers le quartier Hayashi, mais bien rapidement, au lieu de prendre le chantier que tout le monde empruntait, je me glissais entre les palissades en bois de deux maisons :

"Venez !"

L'endroit était empli de végétation, mais on voyait clairement qu'une piste s'était formée entre les buissons, puisque j'étais visiblement habitué à emprunté ce chemin. Nous arrivions finalement derrière la villa de mes parents et j'observais le jeune homme quelques secondes après lui avoir fait signe de s'arrêter avant de lui dire :

"Attendez-moi cinq minutes, je reviens !"

Puis, je sautais par-dessus la barrière et me dirigeais tranquillement, mais discrètement vers la maison avant de prendre mon appui sur une plante grimpante contre le mur, pour, tel une voleuse, gagner l'étage supérieur de la maison où je tripotais maladroitement une fenêtre jusqu'à parvenir à l'ouvrir et me faufiler dans la maison.
Moins de cinq minutes plus tard, je ressortais de la maison, un sac sur les épaules et toujours aussi discrètement, je retournais aux côtés de mon compagnon du jour avant de m'arrêter contre la barrière :

"Vous êtes shinobis ! Donc vous pouvez me protéger si jamais il y a besoin !"

L'agrippant par le bras, je lui faisais continuer le chemin à travers les buissons jusqu'à ce que nous ressortions finalement du quartier verdoyant des Hayashi.
Je passais alors ma main dans mes cheveux, écartant des mèches folles pour au final l'observer une nouvelle fois :

"Vous m'accompagnez jusqu'au Lac Tatsu ?"

Ce n'était pas un ordre clairement, mais plus une proposition avec un léger ton suppliant alors que je lui faisais les yeux doux. Il fallait que je sorte un peu du village pour respirer. Certes, je venais juste de sortir de prison, mais il faisait encore jour et si en plus, j'avais un shinobi avec moi, ça serait un assez bon argument pour être autorisé à sortir.

"Promis, je ne veux faire aucune bêtise, n'y même chercher à m'enfuir, je veux juste aller me baigner !" Déclarais-je en pointant du pouce mon sac à doc sur mes épaules.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Tatsuya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyMar 10 Mai 2016 - 1:55



Était-elle satisfaite de la réponse du jeune homme ? Il en avait aucune idée, la seule réponse qu'il reçut en retour était un bruit venant de sa bouche. La jeune femme ayant pris une légère avance par rapport à Ryokai, n'avait pas ajouté un seul mot jusqu’à ce qu'ils arrivent dans le quartier des Hayashi. Il était difficile de savoir à quoi elle pense, il y a cinq minutes, elle était en colère parce que le jeune homme n'avait pas répondu à sa question ou du moins avait fait semblant de ne pas la comprendre et une fois celle-ci donner, cela ne lui donna aucune réaction. Avait-elle décidé de passer à autre chose ? Ce n'était pas lui qui allait s'en plaindre, justement, c'était ce qu'il voulait depuis le départ. Il suivit Leika à travers palissades du chantier entre deux maisons, ou avait-elle l'intention de l’emmener, un raccourci peut-être ? Après tout, c'était son quartier, elle devait connaitre les rues comme sa poche. Arriver derrière une grande maison, certainement la demeure de la jeune femme, elle lui demanda d'attendre ici cinq minutes.

- D'accord, je vous attends ici

Qu'avait-elle l'intention de faire, à la base, il n'avait pas l'intention de rester ici très longtemps. Il voulait juste raccompagner la jeune femme chez elle en tout sécurité tout en prenant un peu de ses nouvelles. Seulement, il avait passé la moitié du chemin à justifier sa venue et il a préféré éviter le sujet du coup. Quelque minute plus tard, Leika arriva comme prévu équiper d'un sac à dos. Que voulait-elle faire avec ce sac à dos ? Qu'avait-il dedans ? Avait-elle l'intention de partir en balade encore une fois ? La dernière leçon ne lui avait pas suffi . Elle demanda alors au jeune homme de la protéger au besoin. Certes il était Shinobi mais, ce n'était pas son boulot de protéger les gens qui partent en vadrouille quand même. Enfin bon, il ne pouvait lui refuser cela.

- Vous protégez ? Vous protégez de quoi ?

Le jeune homme avait à peine le temps de comprendre qu'elle lui attrapa le bras pour l'entrainé vers la sortie de son quartier, une situation assez gênante pour lui qui n'avait pas l'habitude d’être aussi proche de quelqu'un. L'accompagné au Lac Tatsu ? Elle voulait aller se baigner là-bas ? Les bains publics étaient fait pour ça non ? Le jeune homme accepta sa demande ne pouvant pas lui refusé ce caprice. Au moins même si, elle venait d'affirmer qu'elle ne voulait pas s’échapper le jeune homme était en position pour garder un œil sur elle au cas où et ainsi lui évité ce genre de problème à l'avenir.

- Eh ben je... C'est d'accord, je vous accompagne jusqu'au lac.

Voulait-elle l'utiliser pour pouvoir sortir du village ? Si, elle était accompagnée d'un Shinobi, cela lui permettra de sortir du village plus facilement. Dans le pire des cas, le jeune homme était tout à fait capable de rattraper une aspirante. En attendant le jeune homme avait décidé de lui faire confiance et de l'accompagner jusqu’à la destination du Lac Tatsu. Arriver devant le grand portail du village, Ryokai utilisa le peu d'influence qu'il avait pour négocier une sortie pour lui et la jeune femme. Vu qu'il était encore jour, cela fut rapide d'obtenir l'autorisation du moment qu'ils restent dans les environs du village et qu'ils rentrent avant la fermeture des portes à la nuit tombée.

- Voilà nous avons l'autorisation, une fois dehors restée près de moi pour que je puisse assurer votre protection jusqu'à notre destination.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyMar 10 Mai 2016 - 13:54

Devant l'élan de protection dont fit preuve le jeune homme lors de ses dernières paroles, je ne pus m'empêcher de rigoler faiblement. Malgré mon désir de rester éloigné de lui, de peur de l'incommoder avec l'odeur que je pensais porter, je me rapprochais donc de lui, me ressaisissant de son bras pour ainsi être au plus prêt. Pourtant, je ne pus m'empêcher de faire une brève remarque sur le ton de l'humour :

"Allons donc, pensez-vous vraiment que les renards et les cerfs qui peuplent la forêt vont nous tendre un piège ? Ils seraient bien mal avisés de s'en prendre à un aussi fort guerrier !"

Je rigolais une nouvelle fois timidement alors que finalement, nos pas nous guidaient le long de la route qui traversait le pays du feu.
Nous pouvions bifurquer à un moment donné, pour gagner le bord du lac et qu'enfin je puisse prendre ce bain au combien mérité. La marche se fit cependant en silence car je trouvais le jeune homme beaucoup plus attentif qu'autre chose à son environnement, et comme tout homme qui se respecte, faire deux choses en même temps n'était pas forcément dans ses compétences.

Finalement, la berge du lac où après avoir retiré mes chaussures, je plongeais immédiatement mes pieds dans l'eau. Elle était fraîche, mais ça allait me faire du bien. Me retournant alors pour faire face à l'homme aux yeux blancs, je lui faisais alors signe de la main :

"Pouvez-vous vous retourner s'il vous plait ?"

Voilà que je faisais preuve de politesse, mais aussi de pudeur. Oui, ok, j'étais plutôt allumeuse dans mon genre, mais ce n'était pas parce que j'aimais chauffer, que je ne pouvais pas me montrer normale de temps en temps … Si cela était la normalité.
J'attendis patiemment, qu'il daigne donc ce retourner puis, faisant face au lac, je me débarrassais de mes vêtements et finalement m'avancer doucement vers l'eau dans mon plus simple apparat. Il me fallut un certain temps pour laisser le liquide me submerger, mais bien cinq minutes plus tard, le jeune homme pu m'entendre m'ébrouer joyeusement dans la quiétude du lac. C'était fort agréable dans tous les cas et ça faisait vraiment du bien, mais surtout, il fallait passer aux choses sérieuses à présent ! Un bon décrassage. Forcément, ça aurait été mieux si j'avais pris le savon avant …

"Ryokai … Vous voulez bien m'envoyer la savonnette qui se trouve dans mon sac s'il vous plait !"

Heureusement que j'étais assez loin du bord du lac quand je lui demandais ça, ça évitait qu'il voit mon air vraiment très gêné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Tatsuya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyJeu 12 Mai 2016 - 0:04


Certes, les environs n’étaient peuplés que d’animaux inoffensifs tels que les cerfs, les renards et les lapins, mais ce n’était pas une raison suffisante pour ne pas être vigilant. Konoha fait partie quatre grandes nations de Shinobi et il n’est pas impossible que rode dans les alentours de potentiel ennemi qui n’allait certainement pas manquer l’occasion d’attaquer deux personnes ayant quitté le village. Bien sûr, les risques qu’un tel scénario se produise sont très faibles dû à la proximité du village ainsi que les faibles tentions qu’il y a en ce moment entre les nations. Mais le jeune homme était du genre à choisir l’option de rester prudent plutôt que de baisser la garde au risque de ne pas pouvoir agir en cas de malchance. Elle venait à nouveau de lui attraper le bras, une situation à laquelle il n’était toujours pas habitué, enfin, c’était lui qui lui avait demandé de rester à ses côtés pour lui apporter sa protection, elle ne fessait qui faire ce qu’il lui avait demandé en attrapant son bras au passage. Bien sûr, cela n’était pas désagréable loin de là au contraire, c’était juste qu’il n’avait pas l’habitude d’avoir une femme aussi proche de lui.

Sur le chemin, le hyûga focalisa sa concentration sur l’environnement qui l’entourait restant sur la défensive. Elle était sous sa protection et il prit son rôle très à cœur même si en effet, il n’y avait pas grand menace dans une zone aussi proche de Konoha. Selon une rumeur, les hommes n’étaient pas capables de se lancer dans plusieurs projets à la fois, je ne sais pas d’où elle peut provenir et si, elle était vraie, mais, cette fois-ci l’homme en question n’avait son attention qu’a une seule chose. Cependant, cela ne voulait rien dire, personnellement, je demande une preuve prouvant que cette rumeur est sois disant vrai ou pas. Sinon les deux konohajin étaient arrivé devant le fameux lac Tatsu ou voulait se baigner la jeune femme. Elle retira ses chaussures pour tâter la température de l’eau, elle demanda alors au jeune homme de se retourner normal, elle devait retirer ses vêtements pour pouvoir prendre un bain dans cette eau fraiche. Ryokai tourna alors le dos comme prévue attendant que la jeune femme termine ce qu’elle avait à faire.

- Comment ? Ah oui bien sûr pardonnez-moi.

Beaucoup d’hommes profiteraient de l’occasion pour se rincer l’œil surtout devant une aussi belle femme, mais, ce n’était certainement pas son cas. Un homme, un vrai sait se contrôler en toute situation surtout qu’il avait été bien éduqué par sa famille. Soudain, la jeune femme qui avait entre-temps retiré ses vêtements pour aller plonger dans son bain géant, demanda au jeune homme de lui apporter son savon. Il se dirigea alors vers le sac à dos dans lequel elle avait apporté toute ses affaires, c’était certainement dans celui-ci qu’il allait pouvoir trouver le savon qu’elle avait apporté. En cherchant le jeune homme trouva un tas d’autres choses dans ce sac, des vêtements de rechange, sous vêtement compris. C’était assez gênant comme situation, mais, il fit mine de n'avoir rien vu et continua ses recherches. Il finit par enfin trouver la savonnette, alors qu’il était sur le point de le donner à Leika, il entendit du bruit derrière lui. Il se retourna alors et activa sont Byakugan.

* Hum, c’était juste un lapin…

Fausse alerte, c’était juste un petit lapin qui avait certainement pris peur en voyant le Hyûga aussi proche de son territoire. Alors qu’il avait encore la savonnette dans les mains, il se retourna pour envoyer celui-ci à la jeune femme, seulement, il avait oublié qu’il avait ses yeux actifs et du coup en se retournant, il était capable de voir celle-ci alors qu’elle était à une bonne distance du bord. Il secoua rapidement la tête pour reprendre vite ses esprits tout en désactivant son œil. Son Byakugan, c’était retourner contre lui. Il lui était difficile de ne pas afficher la gêne de la scène à laquelle il venait d’assister. Fermant les yeux, il s’approcha du bord pour y déposer le savon afin que la jeune femme vienne le chercher pendant que la jeune forme reprenne ses esprits.

- Je… Je le dépose ici.

J’en vois déjà certain lui dire que c’est un pervers alors que pas du tout, c’était juste un coup de malchance. Jamais il n’aurait imaginé que ses yeux allaient se retourner contre lui. Il se retourna à nouveau s’éloignant un peu du lac pour que la jeune femme puisse venir chercher la savonnette.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyJeu 12 Mai 2016 - 14:38

La tête à moitié sous l'eau, j'observais ses agissements, sans rien dire, sans même prononcer le moindre mot. Lorsqu'il s'écarta en déposant la savonnette sur une pierre proche de l'eau, je dus cependant résister à la tentation de lui demander de me l'envoyer, plutôt que de revenir sur la berge. Cependant, je ne voulais pas non plus abuser dans mes demandes. Il m'avait accompagné et c'était déjà bien assez.

Sourire timide de circonstance aux lèvres, je regagnais donc à la nage le bord de l'étendue d'eau et me faufiler hors de cette dernière gracieusement. Sur la pointe des pieds et d'une démarche aussi rapide que féline, j'attrapais le précieux sésame en chatonnant un :

"Merci !"

Avant de retourner, quelques secondes plus tard dans l'eau dans un plouf sonore. Je restais cependant cette fois-ci, beaucoup plus proche de la berge, à une profondeur ou l'eau me permettait de m'asseoir sans pour autant me noyer. De plus, j'avais trouvé un rocher plat et lisse ou je pouvais confortablement m'installer.
Sortant à moitié une jambe à la surface de l'eau, je commençais à passer le savon sur cette dernière tout en chatonnant doucement et en jetant des coups d'œil en direction du jeune homme.
Finalement, le voir dos à moi était un brin agaçant et je lui lançais d'une voix sympathique :

"Vous pouvez vous retourner ! Je suis dans l'eau !"

L'encourageant par cette brève interpellation, j'attendais qu'il se retourne tout en replongeant mon membre dans l'eau fraîche. Lorsque nos regards se croisèrent un nouveau sourire se dessina sur mon visage et j'envisageais de continuer joyeusement mon décrassage en passant à l'autre jambe. Peut-être pouvais-je lui faire la conversation :

"Vous savez… Vous devriez venir vous baigner ! L'eau est fraîche, ça relaxe énormément et ça vous ferez du bien, vous m'avez l'air très tendu !"

Je passais à présent le savon sur mon visage et mes bras en frottant vigoureusement avant de me détacher les cheveux et de frotter également ces derniers. Ce n'était pas l'idéal, mais c'était mieux que rien. Ce soir, je ferais un masque pour leur permettre de retrouver tout leur éclat.

Au loin, le jeune homme ne semblait toujours pas décidé à bouger, ce qui fit retomber brutalement ma main dans l'eau, produisant une onde sur la surface du lac, mais aussi, attirant son attention :

"C'est bon, arrêtez de vous tracasser ! Il n'y a rien qui va nous attaquer ! Aller venez !"

Ce n'était pas un ordre, mais bon, il pourrait aussi prendre un peu de bon temps. Le lac était immense, on pouvait bien le partager à deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Tatsuya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyVen 13 Mai 2016 - 0:47



Après la scène qui venait de ce déroulé le jeune homme resta le dos tourné face au lac, voulant éviter le regard de la jeune femme après avoir vu celle-ci de très près sous toutes ses formes grâce à ses yeux. Avait-elle seulement remarqué ce qu’il s’était passé ? Vu la distance qui les séparait, c’était possible que celle-ci n’eût rien capté surtout qu’elle aurait certainement agi sur l’instant au lieu de le remercier pour lui avoir apporté sa savonnette. Ses joues étaient rouges comme elle ne l’avait jamais été, une situation très gênante pour lui encore une fois qui n’avait jamais vu une femme sous tous ses angles. Dire que tout cela était arrivé à cause de la venue d’un petit lapin qui l’avait pris pour un potentiel ennemi si seulement il avait désactivé son byakugan avant de se retourner tout cela ne serais jamais arrivé. Heureusement pour lui, la jeune femme n’avait rien vu, il devait alors faire en sorte d’oublier ce qu’il venait d’arriver et tout cela sera de l’histoire ancienne.

Enfin, c’était plus facile à dire qu'à faire, lui qui n’avait encore vu de femme de cette manière n’était pas près de l’oublier aussi facilement surtout qu’une partie au fond de lui n’avait nullement l’envie d’oublier cela. Entre-temps, la jeune femme avait repris son nettoyage intégral tout en chantonnant, plus aucun doute, elle n’avait rien vu. Elle donna alors l’autorisation au jeune homme de se retourner maintenant qu’elle était retournée dans l’eau, il tourna alors son regard dans sa direction, voyant alors son sourire sur ses lèvres. Le jeune homme ne tarda pas à esquivé son champ de vision dû à la honte qui l’habitait, après tout, il avait maté les formes de Leika à son insu. Bien sûr, ce n’était pas son attention au départ ce n’était qu’un accident qui aurait certainement plus à la plupart des hommes de son âge. Attention, je ne dis pas que ce n’était pas son cas, mais le fait de l’avoir fait de cette manière n’était pas très correct vis-à-vis d’elle.

Soudain, elle lui fit une proposition qu’elle n’aurait jamais cru entendre dans une situation pareille. La rejoindre ? C’était la goutte d’eau qui fessait débordé le vase. Après une scène pareille, il n’était pas prêt à la rejoindre surtout que le danger était peut-être présent dans les environs sans qu’elle le sache, il était peut-être trop prudent, mais, elle ne l’était pas assez du coup, il faut bien compenser d’une certaine manière.Tendu ? Oui, c’est vrai que pour l’instant, ce n’était pas l’homme le plus détendu du monde, mais ce n’était pas seulement à cause du danger, seulement cela, elle ne pouvait pas le savoir. Elle attira alors son attention en produisant une légère onde dans l’eau, insistant pour que celui-ci vienne dans ce lac.

Il s’avait plus quoi faire, ce n’était pas son genre de rejoindre quelqu’un dans l’eau, tout en retirant ses vêtements laissant son corps nu et musclé à la vue de tous, d’un autre côté cela allait lui permettre d’équilibrer l’injustice vu que lui avait pu voir le corps de Leika ce n’était que le juste retour des choses. Il y avait également quelque chose en lui qui le poussait également à la rejoindre. C’était une sensation qu’il n’avait pas l’habitude de ressentir comme si, il était dominé par ses émotions de mâle pourtant un homme, un vrai était capable de les contrôles seulement quand celui-ci vient de voir son corps nu et en plus, elle lui demande de le rejoindre quelque choses lui disait qu’il serait un idiot de refuser une pareille invitation. Soupirant alors légèrement, Ryokai avait décidé d’accepter sa proposition.

- D’accord, d’accord, j’arrive…

La jeune femme n’avait peut-être pas très bien entendu sa réponse. Vu qu’il était plutôt gêné pour l’instant, il avait du mal à parler aussi fort que d’habitude du coup, elle n’avait peut-être pas bien compris. Il commença à retirer ses chaussures pour tester la température de l’eau, ce n’était pas aussi chaud que les bains qu’il avait l’habitude de prendre, mais bon, il allait devoir faire avec. Retirant alors un à un les couches qui lui servaient de vêtement avant de la rejoindre sous l’eau. Finalement, le plus difficile était passé, il était à présent dans l’eau du lac tastu en très bonne compagnie. Son regard se tourna alors pendant quelque seconde vers elle avant de fuir celui-ci quelque seconde après.

- Je suis sensé vous protéger comment sans mes armes et mon équipement ?

Le jeune avait peut être sauté le pas mais, celui-ci n’était pas plus détendu pour autant, restant près du bord du lac pour ne pas être trop loin de ses armes dans un premier temps, mais également pour ne pas être trop près de la jeune femme, car même si, elle l’avait proposé de la rejoindre, c’était surement pour profiter de l’occasion de prendre un bain en pleine air surtout que c’était déjà assez gênant pour lui après la scène qu’il avait vécu.

- Jamais je n’aurais imaginé un jour faire ce genre de choses… Si ma famille me voyait en ce moment, ils auraient honte de moi…

Les hyûga était quand même des nobles et avaient une ligne de conduite à respecter et prendre des bains dans la nature à côté d’une femme dévêtu n’étaient pas dans leur habitude.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyVen 13 Mai 2016 - 14:06

Ce fut comme une sorte de bataille intérieure pour lui. Il mit un certain temps à se décider à gagner l'eau, comme-ci il hésitait finalement à y aller, prisonnier entre le pour et le contre avant de finalement se laisser aller en me rejoignant :

"Vous verrez ça va vous faire du bien ! Vous me semblez extrêmement tendue !" Avouais-je d'une voix à la fois inquiète, mais aussi sceptique.

Nous ne venions pas du même monde vraisemblablement, du moins, j'avais l'impression qu'il ne semblait pas profiter de cette dernière comme moi, j'aimais le faire, même si cela me mettait parfois dans des situations difficiles. Ses pieds frôlèrent l'eau et je me retournais pudiquement pour lui laisser la liberté de goûter à cette dernière sans être gêné par mon regard. Comme pour le distraire, je lui faisais la conversation tout en me laissant aller dans l'eau :

"Vous devriez vraiment arrêter de vous stresser de la sorte Ryokai ! Ce n'est pas bon pour votre santé !"

Je me laisser couler pour faire quelques brasses sous l'eau avant de ressortir face au jeune homme, à cinq mètres de lui. Désormais, je pouvais clairement voir son visage et lui le mien, je lui souriais alors que lui-même semblait emprunt d'une certaine frustration. Le fait d'être loin de son uniforme et notamment de ses armes semblait le déranger. Plongeant à moitié ma tête dans l'eau pour faire des bulles avec mon nez, ma longue chevelure s'éparpillant tout autour de moi, je lui lançais un regard entendu :

"Qu'est-ce que vous voulez vraiment qui nous arrive ? Le pays du feu est super surveillé ! Regardez ! On m'a attrapé en pleine nuit alors que j'essayais de sortir du village. Pourtant, le fait de sortir n'est pas vraiment une menace en soit… Enfin, vous comprenez ?"

J'avais rougi en avouant cela, je ne voulais pas remettre les choses sur le tapis, alors je m'empressais d'ajouter :

"Allez ! Arrêtez, ça ne sert à rien ! Adviendra ce que le destin aura décidé !"

Rien à faire, il semblait malgré tout décidé à garder cette panique au fond de lui, alors je lui ordonnais d'une voix douce :

"Fermez les yeux !"

J'attendais qu'il s'exécute puis, doucement, je naviguais jusqu'à lui avant de me positionner dans son dos. Je savais que ce que j'allais faire, aller, le gêner, au plus haut point, mais je savais également qu'il ne fuirait pas, c'était un homme après tout et il avait sa propre fierté. Et puis, je devais avouer que cela me gênait un peu moi aussi, malgré tout.
Tout doucement donc, je laissais courir mes mains sur son dos et je le massais tout doucement en cherchant les points sensibles. Sortie alors la phrase improbable qui me fit rougir, mais bon, je restais malgré tout concentré sur ma tâche :

"Je pense… Que vous devriez un peu moins vous laissez guider par ce que votre famille vous demande et attend de vous, mais plutôt, par ce que vous avez envie de faire… Sinon, vous finirez comme moi…"

Le constat était triste et décevant, mais aussi tellement réaliste. Deux semaines en prison m'avait avant toutes chose faire comprendre que c'était cette relation compliquée et tiraillée par mon clan et ma famille qui avait fait qu'aujourd'hui, j'étais d'une certaine façon en train de "péter les plombs". Je soupirais et je le massais un peu plus fort, sur un point qui me semblait beaucoup plus sensible que les autres. Je rigolais faiblement pour détendre l'atmosphère et plus sérieusement, j'avouais :

"Peut-être avez-vous en trop grande estime les membres de votre clan, au point de ne pas réaliser qu'ils sont humains eux aussi !!!"

J'avais fini par délier un des nerfs qui semblait le tirailler :

"Ah voilà ! Ça va mieux là ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Tatsuya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptySam 14 Mai 2016 - 1:52



Il avait réussir à accomplir le challenge de rejoindre Leika dans cette eau fraiche en enlevant ce qui lui servait d’équipement. Alors désarmé, le jeune homme n’était pas très confiant dans son rôle de protecteur, certes le pays du feu était étroitement surveillé par des hommes compétents, mais ce n’était pas une raison pour oublier sa vigilance. La jeune femme n’avait cependant pas totalement tort sauf que c’était plus fort que lui, que ce soit avec elle ou avec son clan, il prend son rôle de protecteur très à cœur. En parlant des Hyûga, ce n’était pas le genre de la famille d’agir comme venait de faire Ryokai. Prendre un bain dans la nature en compagnie d’une autre personne, on pourrait presque crier au scandale. Pourtant en voyant l’éducation qu’il avait reçus ce n’était pas son genre d’agir ainsi, c’était peut-être la présence de la jeune femme qui l’avait poussé à accepter ou alors c’était sa manière de se punir pour avoir relooké son corps.

- Moi stressé ? Vous vous trompez, je vous assure !

Bien sûr comme si la jeune femme allait avaler un mensonge pareil, rien que son regard en disait long sur ce qu’il ressentait en ce moment même. Il n’avait plus médité depuis un petit moment du coup, il n’avait certainement pas évacué ses tensions depuis un petit moment surtout après son retour du pays des vagues ou il avait eu son lot de stress. C’est vrai que la surveillance du village était assez élève pour un peu se détendre, surtout que celle-ci avait été rapidement attrapée alors qu’elle n’était même pas encore sortir de Konoha. Pourtant même en sachant tout cela le Hyûga n’avait toujours pas l’assurance d’être sens danger, une situation peu très vite changer en quelque seconde et passer à un bain dans l’eau en bonne compagnie à celui d’un bain de sang en étant incapable de riposter.

- Je sais, je comprends ce que vous essayez de m’expliquer. Pourtant, je ne suis toujours pas convaincu, le danger rode peut-être dans les alentours et sans mes armes, je pourrais difficilement vous défendre.

Lui aussi aurait du mal à se défendre lui-même, mais avant de penser à sa personne, il pense à Leika qui était en quelque sorte sous sa charge puisqu’elle l’avait demandé de l’accompagner jusqu’ici. Le jeune homme regarda la jeune femme dans les yeux pendant quelque seconde avant de l’esquiver une nouvelle fois. Rien à faire chaque fois qu’il la regarde, il a comme un flash-back et revoit la scène qui l’avait tellement mis dans l’embarras, rougissant une fois de plus. Leika n’avait cependant toujours pas abandonné l’idée de le détendre un petit peu, lui demandant alors de fermer les yeux. C’était un ordre ? Hésitant un petit moment avant de finalement exécuter sa demande. Ayant à présent ses yeux fermés, il était loin d’imaginer ce que la jeune femme avait l’intention de faire. Il sentit alors quelque chose de doux toucher la peau de son dos, sursautant alors en comprenant que c’était les mains de la jeune femme.

- Euh que faite-vous Leika-san ?

Un massage ? Il est vrai que Ryokai en avait grand besoin, on ne dirait pas comme ça, mais une grande responsabilité reposait sur ses épaules du coup, il avait beaucoup de tension enfuie en lui et une petite séance de massage n’était pas de refus. C’était cependant très gênant vu la situation, chaque mouvement qu’effectuait la jeune femme avec ses mains douce lui fessait des sensations dans tout le corps et lorsque celle-ci touchait un des points sensibles ou était stockée toute cette tension, il ne put s’empêcha un petit bruit venant tout droit de sa bouche montrant que son massage était très agréable et que petit à petit sont stresse et ses tensions étaient en train de s’envoler.

- Vous n’aviez pas tort, mais, je suis un noble. Je ne peux pas me comporter comme je le voudrais, après tout, je reflète l’image de notre clan. Mais vous devez connaitre cela également vu que votre clan à la même prestance que le mien…

La jeune femme avait également son lot de responsabilité en tout qu’Hayashi. C’était certainement la raison l’avait poussé à répondre de cette manière, devenir comme elle ? Que cherchait-elle à dire derrière cette phrase ? Certes, elle avait une certaine manière de montrer son mécontentement, mais c’était une partie de son caractère et fessais partie de son charme non ? Enfin, elle avait certainement raison une nouvelle fois, le jeune homme avait passé sa vie à aider son clan sans chercher à savoir ce qu’il voulait pour lui spécialement. Sa quête de libérer les membres de la branche secondaire avait tellement pris une place importante dans son existence que tout le reste était passé au second plan et laissant passé sa chance sur beaucoup d’autres horizons. Il sortit alors de l’eau son bras gauche regardant alors la cicatrice sur son avant-bras, blessure qu’il avait reçue tout récemment en prenant un coup de sabre. Par chance, ce n’était rien de grave, mais cette marque était un signe qu’il aurait pu très bien mourir ce jour-là.

- C’est vrai nous ne sommes que des humains et tout peu basculé en un moment en perdant alors la vie au passage.

Soudain, la jeune femme avait trouvé le point sensible après l’avoir massé pendant plusieurs minutes, elle avait fini par trouver la zone où il avait le plus de nerfs bloqué. C’était comment une libération, poussant alors une nouvelle fois un petit bruit montrant la réussite de Leika.

- Oui merci ! Vous êtes très doué !

Non seulement, elle avait des talents dans la cuisine enfin si c’était elle qui avait préparé ce délicieux gâteau, mais elle était également capable de faire disparaitre les tensions du jeune homme en quelque minute, elle était très doué avec ses mains en tout cas. Il posa alors sa main droite sur la main gauche de la jeune femme qui était posée sur son épaule du même côté alors que celle-ci était toujours dans son dos.

- Merci votre massage, m'a fait le plus grand bien toute cette tension que j’avais en moi à complétement disparu. Dire qu’a la base, j’étais venu vous chercher pour vous changer les idées et c’est vous finalement qui joué ce rôle pour moi.

Retirant alors sa main de la sienne pour remettre son bras dans l’eau. Le jeune homme pouvait enfin arriver à se détendre après être en stresse depuis la sortie du village caché de la feuille. C’était grâce aux talents de la jeune femme que celui-ci pouvait enfin agir librement sans ressentir de pression sur ses épaules. Peut-être que le jeune homme pouvait lui renvoyé l’ascenseur en lui donnant également un massage ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyDim 15 Mai 2016 - 0:57

Le nœud était parti, mais ce n'était pas pour autant que j'enlevais mes mains de son dos, remontant jusqu'à son cou et ses épaules pour le masser ce coup-ci, beaucoup plus doucement et souplement, je laissais à présent mes mains courir le long de sa colonne vertébrale. Ces gestes étaient beaucoup plus naturels qu'autre chose, je les faisais presque sans m'en rendre compte tout en continuant à lui faire la conversation. Une nouvelle fois, le sujet s'orientait sur nos clans respectifs. Je ne pus m'empêcher de laisser échapper un soupir de mécontentement à l'idée d'évoquer ma famille :

"Je suppose que vous vous êtes renseigné sur mon père ... Du coup, vous connaissez une partie de mon histoire ..."

Je ne sais pourquoi, mais je penchais légèrement la tête en avant, baissant les yeux en racontant la suite de sortes à ce que mon souffle atteigne son dos et mes cheveux frôlent ce dernier :

"Lorsque mon père a été annoncé mort ... Ma mère a décidé de nous retirer moi et mon frère de l'académie shinobi. Elle ne voulait pas prendre le risque de nous perdre comme elle avait perdu son mari ... Bien entendu, il n'était pas mort, mais les autorités ont jugé mieux que l'on face tout comme. J'ai beaucoup pleuré à cette époque ... Mais au lieu d'avoir du soutien de la part de notre clan, de notre famille, la décision de notre mère a nourri des rancœurs et petit à petit, nous avons été pointés du doigt. Nous avons été rejetés par l'ensemble de ceux que nous penchions proche de nous et désormais lorsque nous nous adressons à eux, on sent toujours comme une certaine tension, un certain reproche ..."

Je rigolais faiblement, mais mon rire sonné faux :

"Vous verriez lorsque je vais me recueillir auprès du grand arbre que les Hayashi vénèrent ... J'ai du mal à supporter cela ... J'ai toujours eut du mal depuis que j'ai commencé à m'en rendre compte et c'est ... Peut-être pour ça que j'ai fait pas mal de bêtises, encore aujourd'hui ..."

Je me taisais à présent et mes mains s'étaient éloignées de son corps, car je sentais que je commençais à trembler de fureur comme à chaque fois que je parlais de cela et je voulais éviter qu'il voit la tension qui m'envahissait. Souriant malgré tout pour faire bonne figure, j'écoutais ses paroles avant de murmurer un petit :

"Ce n'est rien ..."

Puis, finalement, je me redressais dans l'eau et lui tournant le dos, je regagnais la rive sans me soucier qu'il me voit ou non. J'avais un drap de bain dans mon sac et je m'enveloppais dans ce dernier avant d'en prendre un second que je destinais normalement à mes cheveux et de le rapporter au jeune homme. Je lui déposais sur l'épaule :

"Tenez !"

Puis sans attendre, je repartais vers la berge et m'installais assise sur cette dernière tout en regardant le lac.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Tatsuya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyDim 15 Mai 2016 - 15:23



Le jeune homme avait l’impression d’être totalement libéré de ses entraves, bien sûr ce n’était qu’une impression et une fois rentrer chez lui chaque chose reprendra sa place, mais pour l’instant, il avait l’impression de renaitre. Sentant toujours ses mains douces parcourir son dos le long de sa colonne vertébrale comme si elle avait fait ça toute sa vie. Le jeune homme avait orienté la conversation vers leur famille respective, un sujet assez douloureux pour Leika, ce n’était certainement pas le but recherché, car en effet, il avait fait des recherches sur le père de celle-ci. Mais, il n’avait pas voulu en discuter, car, il savait que cela ferait souffrir la jeune femme surtout qu'au début de cette journée les tensions n’étaient pas aussi détendues, car elle avait l’impression qu’il était ici pour garder un œil sur elle. Choses en quelque sorte vrai, mais c’était de sa propre initiative et c’était juste dans le but de l’aider. Pourquoi me diriez-vous alors qu’il la connaît à peine ? Lui-même ne connaît pas la réponse. Attirer par son charme naturel ? Peut-être par ce qu’elle vit quelque choses de similaire à lui vis-à-vis de son clan.

- Oui…

Le Hyûga se contenta de lui répondre seulement par un oui, il n’avait pas envie d’évoquer le sujet plus que nécessaire, mais, celle-ci s’était décidé à en parler. Ses informations étaient correctes, son père qui était annoncé mort en mission était en réalité toujours envie accomplissant une mission d’infiltration. Les autorités avaient jugé bon de leur annoncer sa mort, complétement débile. Du coup, sa mère avait retiré elle et son frère de l’académie ce qui attira les mauvais regards vis-à-vis de son clan. Ryokai ne connaît que trop bien ses fameux regards, lui qui avait l’idée de changer certaines règles des Hyûga. Le jeune homme pouvait alors sentir le souffle de sa respiration ainsi que la douceur de ses cheveux toucher la peau de son dos. Elle riait, mais son rire sonnait faux, c’était en partie les raisons de son comportement ''rebelle'', c’était en sorte sa manière de réagir face à la chose. Toute cette méfiance était la faute des Shinobi et le jeune homme pouvait à présent comprendre parfaitement son point de vue. Heureusement pour le village, ils ne sont pas tous comme ça.

-

La conversation s’était vraiment tournée vers un sujet pas très joyeux et tout cela était en partie sa faute, le jeune homme se sentait en partie coupable de lui faire revivre ce sentiment en racontant son histoire. Leika retira alors ses mains de son dos, sentant la rage montait en elle, ne voulait pas que Ryokai le remarque. Une partie de lui était déçus, car il avait pris goût à la douceur de ses mains, mais, voilà, on n’abuse pas des bonnes choses sinon elle finit par devenir banal, le jeune homme se retourna afin de la regarder dans le regard. Il voulait d’excuser d’avoir mis le sujet sur le tapis sauf que Leika avait choisi ce moment pour sortir de l’eau sens chercher à cacher son corps à ce moment. Voyant alors l’arrière de ses formes dans toute sa splendeur et en couleur cette fois-ci. Rougissant de plus belle, forcer de constater à nouveau qu’il avait une très belle femme devait lui et ce n’est pas par ce qu’il l’avait vu à poils à deux reprises qu’il pensait cela. Lors de sa première rencontre avec elle, il l’avait déjà compris.

- Je…

Elle enveloppa le reste de son corps avec un drap de bain qu’elle avait apporté dans son sac avec le reste de ses affaires et oui fini de ce rincée l’œil mon gars. Enfin ce n’était pas son genre, surtout que cette fois-ci, c’était la jeune femme qui était sorti de l’eau de cette manière comme si cela ne la dérangeait pas qu’il la voyait ainsi. Il voulait la suivre, mais en sortant de l’eau, il risque de montrer ses attributs de mâle aux grandes choses et ce serait trop gênant. Elle lui apporta alors un autre drap pour lui, elle pense vraiment à tout.

- Merci…

Il attrapa alors la serviette et la place devant lui en sortant de l’eau pour cacher ses attributs, car même si la jeune femme était sorti sans y faire attention. Lui n’était pas détendu au point d’agir de cette manière, il entoura alors le drap de bain autour de sa taille tout en regardant la jeune femme qui avait son regard tourné vers le lac. Était-elle triste à cet instant ? Le Hyûga avança alors de quelque pas en sa direction pour arriver devant elle, mettant alors un genou à terre pour arriver plus au moins à son niveau vu que celle-ci s’était assise sur la berge.

- Pardonnez-moi Leika-san, je ne voulais pas vous faire revivre ses moments douloureux.

Soudain, il entreprit une action qu’il n’aurait jamais imaginée de faire aussi facilement. En comprenant une partie de sa douleur, quelques choses en lui le poussa à attraper le bas des épaules de la jeune femme pour l’attirer dans ses bras, cherchait-il à la consoler ? Encore une fois le jeune homme n’avait pas l’habitude des femmes et avait parfois du mal à les comprendre du coup, il ne savait pas trop si ce qu’il fessait était bien ou pas. C’était juste venu, tout seul, malgré lui serrant alors doucement celle-ci contre lui avant de lui dire.

- Oui, je me suis renseigné sur votre père et c’est pour cette raison que je voulais éviter le sujet afin d’éviter de vous faire souffrir d’avantage sur la situation. Ses fameux regards dont vous m’avez parlé… Je ne les connais que trop bien.

Lorsqu’il termina sa phrase, les mains du jeune homme qui était dans le dos de la jeune femme se crispèrent légèrement dû à ses souvenirs également douloureux. Le hyûga se sentait en partie coupable d’avoir ramené des souvenirs qui n’étaient pas nécessaire. Le jeune homme n’avait pas fait attention à la réaction qu’elle pouvait avoir en ce moment.

- Pardonnez-moi… Même si, une partie de vous doit me détester à cause de mon statut de Shinobi, j’étais venu pour vous changer les idées. Après avoir séjourné dans cette cellule, je voulais tous sauf parler de votre père et malgré mes efforts, j’ai fini par entamer le sujet comme un imbécile.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyDim 15 Mai 2016 - 16:07

Le regard vague, toujours perdu dans les reflets de l'eau, je ne le vis, n'y ne l'entendis arriver. J'aurais été une bien piètre shinobi, par chance, je n'étais encore considérée que comme une civile, fragile et sans défense qu'il fallait protéger. Son corps traversa ma vision et mon attention se reporta sur lui alors que je levais les yeux pour croiser ses pupilles blanches et mystérieuses. Il mit un genou à terre et je ne le quittais pas des yeux, sentant la pression dans ma poitrine se faire plus intense, plus vivace que jamais. Il s'excusa alors et cette fois-ci, je baissais les yeux en secouant négativement la tête comme pour lui signifier que ce n'était pas très grave. Mais il eut alors un geste que je n'aurais pas pensé possible d'une personne aussi puritaine que lui. Ses mains encerclèrent mes épaules et il m'attira contre lui dans une puissante étreinte de réconfort. Sous la surprise, je poussais un petit gémissement de stupeur avant d'aussitôt m'apaiser au contact de sa peau.

J'avais fortement rougi durant son action et je ne disais toujours rien, ne sachant trop comment réagir. Ses mains effleurèrent le bas de mon dos au travers de la serviette de bain qui m'entourait et j'eus un frisson, puis soudain, je me détendais. Alors, peut-être anodinement, mes mains à leur tour se posèrent autour de la taille du jeune homme, l'encerclant de mes bras, je posais désormais mon visage contre son épaule réconfortante avant de murmurer un petit :

"Merci !"

Le visage toujours dissimulé. Nous n'avions pas forcément fière allure ainsi enlacé, à moitié nu, au bord du lac, mais après tout que pourrait-on nous reprocher ? De passer du bon temps ? Un peu de détente ? Dans le pire des cas, je pourrais me faire passer pour la fautive puisque j'avais pratiquement obligé le jeune homme à m'accompagner. Je poussais un soupir contre la poitrine du jeune homme et finalement, après plusieurs longues minutes, l'une de mes mains se posa délicatement sur sa poitrine, juste à l'emplacement de son cœur pour le repousser légèrement, sans pour autant rompre complètement le contact. Je lui souriais alors timidement :

"Nous ... Nous devrions arrêter avant que ça ne dérape et entrave votre réputation ... Ou même la mienne, même si c'est déjà bien le cas !"

Ce n'est pas comme si j'avais la réputation d'une bonne fille de famille noble, parfaite dans tous les sens du terme. Je détournais humblement le regard, sans pour autant détacher ma main de sa poitrine et l'autre de sa taille. Pourquoi ne voulais-je pas rompre ce contact ? Peut-être juste parce que c'était ... Agréable. En temps normal, je m'amusais avec les garçons. Je leur mettais des étoiles dans les yeux, les poussais dans leur dernier retranchement en les émoustillants de façon provocante, mais ça n'allait jamais plus loin. C'était mon jeu, ma façon d'être et là, c'était complètement différent. Je n'irais pas jusqu'à dire nouveau ... Mais, si qu'en même un peu. Rougissant une nouvelle fois plus que de raison à cette pensée, je relâchais finalement l'étreinte et m'asseyais à nouveau sur la berge tout en l'entraînant avec moi. Nous devions changer de sujet à présent. Peau contre peau, je tournais mon visage vers lui :

"Vous étiez déjà venu ici avant ?"

J'engageais un nouveau sujet :

"Avec mon frère, nous venons très souvent à partir du printemps et jusqu'à l'automne. En fin d'après-midi en général, car c'est à ce moment-là qu'il n'y a personne. On se fout à poil et on se jette du haut de la cascade dans le lac !"

D'un geste de la main, je montrais la cascade de l'autre côté du lac avant de poursuivre mon explication :

"Ça nous permet d'évacuer tous nos soucis et c'est vraiment sympathique !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Tatsuya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyDim 15 Mai 2016 - 22:17


Le Hyûga avait agi d’une manière inhabituelle en prenant la jeune femme dans ses bras, c’était comme si quelque choses avait pris le contrôle de son corps, car en temps normal, cela aurait été trop gênant pour lui. Leika fut également assez surpris sur le moment rougissant de plus belle lorsque celui-ci l’avait ramené contre son torse. On pourrait s’attendre à ce que celle-ci le repousse, mais, au lieu de cela, elle entoura ta taille de ses bras tout en le remerciant poussant alors son visage sur l’épaule du jeune homme. Petit à petit, il se rendit compte de l’action qu’il venait de faire seulement pour lui cette sensation était très agréable, c’était peut-être différent pour la jeune femme, mais pour lui, c’était la première fois qu’il avait une femme dans ses bras. À cette distance, il pouvait sentir sont parfum naturel qui n’était pas pour lui déplaire.

Il pouvait sentir le souffle de sa respiration sur ton torse dénudé restant ainsi pendant plusieurs minutes. Elle posa alors une de ses mains au niveau de son torse, plus précisément dans la zone ou, il y avait son cœur, elle pouvait certainement sentir les battements de celui-ci. Prenant alors la parole, tout en lui souriant timidement. Sa réputation ? Ils ne fessaient rien de mal pourtant, surtout que si c’était vraiment mal, celui-ci était déjà fait depuis longtemps non ? Contrairement aux minutes précédentes ou le simple fait d’être entré dans le lac sans vêtement était nocif pour la réputation de sa famille. Ici, il n’en avait rien à faire. Elle lui avait pourtant bien expliqué qu’il ne devait se laisser guider par sa famille alors pourquoi agir dans le sens contraire à présent ?

- Ce n’est pas vous qui venez de me dire de pas me laisser guider par ma famille ? J’ai écouté votre conseil et j’ai agi en fonction de ce que moi, je voulais faire et je n'ai pas honte de l'avoir fait.

Le jeune homme n’avait pas très envie de quitter cette position, seulement si celle-ci avait décidé de stopper cette action avant qu’il soit trop tard, il ne la forcera pas à aller contre sa volonté. Elle détourna alors le regard, mais sans pour autant retirer sa main tout en restant encore dans ses bras. Avait-elle les mêmes sensations que lui ? Trouvant cela agréable et ne voulait pas se détacher de lui ? En tout cas, il n’avait jamais connu cela avant et c’est pour cette raison qu’il ne voulait pas qu’elle se détache de lui si vite. Pourtant, elle finira par se retirer de son étreinte pour retira assise à sa place. Entrainant alors Ryokai avec elle sur la berge. Il était juste à côté d’elle et pouvait sentir sa peau contre la sienne, elle demanda alors si, celui-ci était déjà venu dans cet endroit.

- Non pas vraiment, je suis peut-être déjà passé une fois par ici, mais, je n’en ai aucun souvenir.

Leika avait souvent l’occasion de venir avec son frère, c’était peut-être la cause qu’il l’avait poussé à venir ici. Après avoir passé deux semaines à déprimer dans une cellule retrouvée un endroit qu’on affectionne peut faire du bien. Elle montra du doigt la cascade, endroit, elle allait sauter avec son frère nu comme des vers oubliant alors tous leurs soucis du quotidien. Elle doit avoir plein de souvenirs ici et à présent, cette journée allait en faire partie, autant pour elle que pour le Hyûga.

- Je vois, c’est la raison pour laquelle vous avez demandé à venir ici, cet endroit représente beaucoup pour vous…

Cet endroit était vraiment calme, idéal pour se détendre, pas étonnant qu’elle venue ici pour tout oublier ne serais qu’un instant. Le Hyûga n’avait pas l’habitude de sortir du village en dehors de ses missions, trop occupé par ses entraînements ou par ses responsabilités de noble. La jeune femme avait également un frère qui avait vécu la même chose étant obligé de quitter l’académie selon les demandes de leur mère qui aujourd’hui s’occupe d’animaux.

- Dite, je n’ai pas vu votre frère lorsque je suis venu dans votre clinique, travaille-t-il lui aussi avec votre mère ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyLun 16 Mai 2016 - 0:54

Je secouais négativement la tête pour répondre à sa dernière question. Nous étions toujours dans une certaine proximité, mais l'ambiance était différente désormais, comme ci quelque chose avait changé. En mal ou en bien, je l'ignorais encore, mais je ne pouvais pas vraiment passer à côté. Lorsqu'il me parla de mon frère, je levais les yeux vers lui en secouant négativement la tête pour répondre à sa question, mes mains se resserrant autour de ma poitrine pour mieux tenir ma serviette :

"Non, non, il ne travaille pas avec nous ..."

Je n'avais pas eut de nouvelles de Minato depuis mon emprisonnement où il était venu me voir et m'annoncer qu'il partait en mission, comme il le désirait depuis fort longtemps. Un soupir de tristesse s'échappa de mes lèvres alors que je détournais une nouvelle fois le regard.

"Il travaillait pour les Nara... Il surveillait les animaux, mais c'était une couverture pour pouvoir s'entraîner et devenir shinobi ... Je l'ai appris il n'y a pas très longtemps ..."

Moins d'un mois pour être exacte. Le jour même ou notre père était revenu de sa fameuse mission. Je me laissais alors tomber en arrière, m'allongeant dans l'herbe pour observer le ciel, encore bleu malgré que l'heure avance inexorablement.

"Il est venu me voir quand j'étais en prison. Visiblement, il a réussi à faire ce qu'il voulait puisqu'on lui a confié une mission en dehors du village. J'espère qu'il s'en sortira bien !"

J'avais glissé mes mains sur mon ventre à présent et je jouais du tambour sur ce dernier comme une enfant l'aurait fait avec un jouet. Ça me détendait et puis, cela apaisait aussi la situation gênante dans laquelle nous nous trouvions, mais je n'avais pas trop envie de laisser le silence s'installer au risque de voir cette dernière devenir encore plus importante, aussi, j'attrapais délicatement la main du jeune homme, pour le forcer à son tour à se coucher dans l'herbe :

"Parlez-moi de vous ! Vous avez des frères ou des sœurs ? Qu'est-ce que vous aimez le plus faire dans la vie ? C'est quoi vos passions ? Et vous avez une petite amie ?"

Oh merde ... Je m'étais emballée là. Pourquoi je lui parlais subitement de petites amies ? Prenant une jolie tête écrevisse, je m'empressais d'ajouter un :

"Oh pardon ... Désolée, je suis trop curieuse, je ne voulais pas être aussi ... Aussi ... Enfin excusez-moi !"

Et voilà, une boulette de plus à mon palmarès, je n'en ratais vraiment pas une.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Tatsuya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyLun 16 Mai 2016 - 15:57



Son frère devenir shinobi, les deux membres de cette famille avait vécu la même chose pour chacun avait choisi une voie complétement différente. La jeune femme cherchait à éviter tout ce qui se rapprochait de la vie de son père et des responsables qui leur avaient menti toute leur vie et causé leur souci familial. Alors que son frère avait décidé de devenir comme lui, s’entrainement sur le côté pendant son travail chez un clan réputé au sein du village, le clan Nara. Cela avait dû lui faire un choc lorsqu’elle avait dû apprendre que son frère cherchait à devenir ce qu’elle détestait le plus, malheureusement pour elle, c’était sa vie et seul lui pouvais décider à ce sujet. Le Hyûga ne put s’empêche d’avoir un peu de peine pour elle, voyant les moments difficiles qu’elle avait dû supporter à la sois disant mort de son père, il ne voulait pas qu’elle revive cet instant à cause de son frère qui avait décidé de suivre la même voie. Il avait donc quitté le village alors que Leika était encore en prison, c’était quand même un Hayashi qui avait suivi un entraînement. Ryokai avait déjà rencontré des membres du clan Nara, déjà parce que leur clan ont un passé respectif avant la construction du village, mais aussi après avoir suivi un entraînement avec l’un d’entre eux.

- Il a travaillé pour les Nara ? Votre clan à également un passé comment avec celui-ci ? Avant la construction de notre village, les Nara et les Hyûga ont travaillé ensemble pendant la guerre du coup même aujourd’hui, nous avons encore des liens forts. J’ai même suivi un entraînement avec l’un d’entre eux. Il s’appelait Nara Natsuki.

C’était en réalité un membre très important du village seulement le jeune homme n’en n’avait pas encore conscience vu qu’il l’avait rencontré qu’une seule fois lors d’un entraînement. Celui-ci s’était clairement retenu et pourtant, Ryokai avait eu des difficultés, il devait certainement faire partie de l’élite du village de konoha. La jeune femme s’était allongée sur l’herbe, jouant du tambour sur son ventre certainement un tic pour se détendre ou quelque chose du genre. Son regard se tourna alors vers elle, souriant lui dit.

- Ne vous inquiétez pas, je suis sûr que tout se passera bien pour lui !

Enfin, il lui disait cela, mais, au fond de lui, il savait très bien que certaine mission pouvais être dangereuse et que la mort peu frappée à n’importe qu’elle moment. Seulement, il ne voulait pas la voir triste à nouveau et puis il c’était entrainé dans son coin donc les risques était fortement diminué. Elle attrapa alors sa main pour le faire venir sur l’herbe, celui-ci se laissa entraîner sans résistance et se coucha juste à côté d’elle. La jeune femme voulait en savoir plus sur lui, avait-il des frères ou des sœurs ? Avait-il une passion particulière ? Qu’elle était la chose qu’il aimait le plus faire. Ses questions étaient très faciles à répondre. C’est alors qu’elle lui demanda si, il avait une petite amie. Le jeune homme était surpris d’entendre cela.

- Non ce n’est pas grave, cela ne me gêne pas de vous répondre.

Il leva son regard vers le ciel tout en racontant tout ce qu’elle voulait savoir à son sujet.

- Par où commencer. Ah oui, non, je suis fils unique, je n’ai aucun frère ni sœur du coup, j’ai toujours été en partie seul au sein de ma famille vu que j’ai une vision très différente d’eux. Une passion ? Je pratique souvent le kenjutsu qui est un art pour lequel j’ai beaucoup de respect, rassuré vous, je ne l’utilise que rarement au combat, c’est plus un sport pour moi. Ce que j’aime faire ? Prendre soin des personnes qui me sont chères ? Aidez les personnes dans le besoin ? À vrai dire, je ne sais pas trop, je suis tellement souvent occupé sois avec les affaires du clan ou encore avec mon travail de shinobi. J’aime bien m’entraîner, la sensation que cela donne, mais je suppose que cela n’est pas très intéressant de votre point de vue.

Elle n’avait pas les shinobi dans son cœur du coup, suivre un entraînement ne devait pas être intéressant pour elle. Pourtant, c’était une pratique courante chez lui, cela lui permet de devenir plus fort et de garder une certaine forme physique. Il y avait alors la dernière question, la plus difficile et simple à la fois, il leva alors le haut de son corps sans pour autant la regarder.

- Une…Petite amie ? Non…Aucune.

En réalité, il n’en n’avait jamais eu, il avait certainement pu en avoir si, il n’avait pas décidé de faire passer son clan et le reste en premier plan. Pour le coup, lui aussi avant envie de savoir et en réalité, il voulait le savoir depuis quelque minute avant que celle-ci lui pose la question, c’était juste enfui au fond de lui. Tournant alors son regard vers elle, plongeant son regard dans le siens pour lui demander à son tour.

- Et vous ? Avez-vous quelqu’un dans votre vie ? Qu’elles sont vos passions ? Qu’aimez faire le plus ?

Tout comme elle, Ryokai voulait en savoir plus sur elle. Il remit alors son dos sur le sol et attendit sa réponse, il bougea alors légèrement la main qui toucha alors celle de la jeune femme. Il la retira toute seule en s’excusant. C’était un peu ridicule surtout après l’avoir pris dans ses bras et avoir reçu un massage venant de ces mêmes mains, mais après la question sur les petites amies la situation avait un peu changé.

- Oups désoler.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyLun 16 Mai 2016 - 20:57

Fermant les yeux pour apprécier la douceur de la bise qui se levait doucement, j'écoutais avec attention ses paroles. Les joues encore légèrement rouges par ce que je venais de lui demander, je rouvrais cependant les paupières lorsqu'il évoqua le nom de celui qui était désormais, mon sensei :

"Nara Natsuki ... C'est mon sensei ..."

Enfin, du moins celui qu'on m'avait attribué lorsque j'avais été m'inscrire à l'académie. Je ne l'avais pas encore revue depuis ma sortie de prison, mais je ne me doutais que ça ne devait pas tarder à arriver et le savon serait ... Dantesque. Je soupirais en détournant le regard et en rougissant une nouvelle fois de façon gênée. J'essayais de montrer qu'au fond, je m'en foutais, que cela ne me faisait rien, mais ce n'était pas le cas. Ce ... Natsuki m'avait fait confiance et d'une certaine façon, j'avais trahi cette foi qu'il avait en moi. Me rattraper ne serait pas forcément une chose facile. Je tournais sur le côté désormais, posant mon visage contre mon coude, pour observer le jeune homme alors qu'il m'en racontait un peu plus sur lui. Je souriais d'ailleurs à l'évocation de ses passions, j'avais bien remarqué le fait qu'il aimait aider les gens, c'était d'ailleurs comme ça que nous nous étions rencontré tous les deux. Voilà qui en devenait attendrissant. Il se redressait alors pour éviter mon regard tout en m'avouant qu'il n'avait pas de petite amie et aussi étrange que cela puisse paraître, un sourire attendrissant se dessina sur mon visage. Je baissais cependant les yeux et me concentrer sur le sol qui semblait tout d'un coup très intéressant. Il me retourna alors la question et sans détour, je m'empressais de lui répondre :

"Non, non, je suis toute seule en ce moment !"

On ne pouvait pas vraiment considérer les garçons que j'avais dragués en boite deux semaines auparavant, comme des petits amis. Je rigolais tout seule à cette pensée, puis finalement, je me retournais sur le ventre, laissant mes jambes se balancer dans le vide du ciel tout en lui répondant :

"J'adore les animaux, c'est pour ça que je passe énormément de temps à la clinique de ma mère ! Je ne veux pas forcément en faire mon métier, surtout maintenant que je suis inscrite a l'académie shinobi, mais bon, ça restera malgré tout une très bonne passion ! Sinon, j'adore courir ! Ça me détend ! En général, je fais le tour du village, ça me permet de me vider l'esprit. !"

Posant alors mes bras à plat sur le sol, je sentais alors la main du jeune homme effleurer la mienne. Il s'excusait et je me contentai de hocher la tête négativement :

"Ce n'est pas grave ! Faites voir votre main !"

Je saisissais délicatement cette dernière dans ma dextre et caressais doucement les callosités de ses doigts. J'avais les mains douces malgré mon séjour en prison et les siennes l'étaient ... Également. C'était étrange de la part d'un homme, mais surtout très agréable, je portais sa main à mon visage pour caresser ma joue avec :

"Vous avez les mains douces ! C'est super agréable !"

Je fermais les yeux tout en faisant cela. Telle une enfant appréciant ce moment, je poursuivais finalement la discussion, toujours sur un nouveau sujet. C'était un moyen de se découvrir l'un l'autre :

"J'espère bientôt arriver à toucher ma première paye ! Comme ça, je prendrais un appartement au centre du village ! Je serais mieux je pense loin de mon clan qu'avec eux, ça m'évitera beaucoup d'embêtements et je serais enfin libre !"

L'air se rafraichissait soudainement et une petite bise plus forte que les précédentes me fit trembler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Tatsuya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyMar 17 Mai 2016 - 2:16



Nara Natsuki son sensei ? Avait-il bien entendu ? Celle qui ne voulait même pas accepter l’idée même de devenir Shinobi était sous la tutelle d’un des membres les plus importants de Konoha ? Ryokai était très surpris de ce changement de position depuis leur première rencontre, avait-il un rapport avec son séjour en cellule ? Cela lui avait peut-être permis de réfléchir sur beaucoup de choses, notamment sur son avenir. En tout cas, on peut dire que le monde est petit, l’homme qui avait entrainé le jeune homme pendant une journée était le sensei de Leika alors que la responsable de sa mise en prison était celle du jeune homme.

Elle lui répondit également qu’elle était célibataire tout comme lui, choses qui n’étaient pas pour lui déplaire, car, il aimait beaucoup être en sa compagne, et cela, depuis leur toute première rencontre voulait-il peut être allé plus loin ? Comme on devait s’y attendre la jeune femme avait une grande passion pour les animaux certainement comme sa mère. C’était d’ailleurs en rapport avec les animaux que tous les deux, c’était rencontrer, le jeune homme l’avait aidé à apporter un caméléon malade à leur clinique familiale. Il avait même été légèrement blessé même si on ne peut pas vraiment qualifier des griffures comment était une blessure, enfin ce n’était pas vraiment l’avis de Leika qui avait insisté sur le fait de ne pas négliger ce genre d’infection. En pensant à cela, le jeune homme posa alors sa main à l’endroit en question où il avait reçu la blessure venant des griffes du lézard qui avait disparu depuis le temps.

Sinon le Hyûga n’avait pas oublié que celle-ci ne voulait pas suivre le même chemin que sa mère, c’était juste pour lui donner un coup de main de temps en temps, c’était admirable de sa part, car rien ne lui obligeait à le faire surtout que cela devait pas être facile tous les jours. Inscrite à l’académie ? Beaucoup de choses avaient changé visiblement et Ryokai n’était plus à la page. Elle avait une activité physique, une bonne façon d’évacuer et de vider son esprit une bonne chose pour garder la forme également. Alors qu’il s’était excusé de lui avoir touché la main, elle lui répondit que ce n’était rien lui demandant alors de la lui montrer. Il n’avait pas le temps de répondre, que Leika l’avait pris, caressant les callosités de ses doigts avant de mettre la main du jeune homme sur sa joue. Oui, il avait les mains douces, c’était le genre d’homme à prendre un minimum soin de lui, ne voulant pas avoir des mains d’ouvrier.

- Ah vraiment ? Je suis content qu’elles vous plaisent.

C’était également agréable pour lui d’avoir la main posée sur une peau aussi douce que celle de ses mains. Elle décida alors de changer de sujet et parler de sa première paye, choses que Ryokai avait également connues lorsqu’il était devenu Shinobi. Tout comme elle, le jeune homme voulait avoir lui aussi son petit chez lui loin des problèmes du clan, c’était qu’une question de temps à vrai dire, il avait presque rempli les conditions.

- Comme je vous comprends, moi aussi, j’espère un jour posséder mon propre chez moi en dehors du clan… Cela évitera beaucoup de soucis n'est-ce pas haha.

Il ne put s’empêcher de rire nerveux car tout comme elle, son clan était la cause de beaucoup de ses tentions morale. Les réunions que lui imposait son père, devoir croiser les membres mis en cache par ce satané sceau maudit, tout cela était dur pour lui. Avoir une maison en dehors du domaine familial était comme une libération, c’était qu’une question de temps. La température de l’air avait légèrement chuté depuis leur arriver, certainement dû à l’heure, car malgré tout le temps passe très vite quand on s’amuse. La jeune femme trembla sous l'effet d’une petite brise, avait-elle froid ? En même temps, ils étaient presque nus tous les deux, à part une serviette de bain, elle n’avait rien pour garder son corps au chaud. Ryokai lui n’avait pas ce genre de problème, mais ne voulait pas laisser la jeune femme tombée malade. Il retira alors la main de sa joue et alla chercher un de ses habits afin de lui couvrir le haut de son corps avant qu’elle n’attrape trop froid.

- Tenez-vous allez attraper froid

Dos à elle, il posa alors ses bras autour d’elle, collant son corps contre le siens pour lui tenir chaud en plus de sa tenue qu’il venait de lui donner. Ryokai était à la fois content et triste que celle-ci devienne Shinobi à son tour. Avant cette journée, il aurait peut-être pensé d’une autre manière, mais à présent, il ne voulait qu’une chose, qu’elle soit en sécurité loin des conflits et des dangers qu’impose la voie qu’elle s’apprête à suivre. Mais cela serait égoïste de sa part d’essayer de la faire changer d’avis après lui avoir proposé lui-même d’en devenir une. Il approcha alors ses lèvres de oreille droite de la jeune femme pour lui dire d’une voix douce ayant un peu de tristesse dedans.

- Leika-san, si vous devenez une kunoichi promettez moi d’être prudente. C’est un métier parfois dangereux et je ne veux pas vous perdre…

À cet instant, il serra son étreinte un peu plus forte, car il tenait vraiment à elle à présent plus que sa propre famille, car elle avait fait ce que personne n’avait jamais fait pour lui. Pourtant, il se sentait impuissant à ce moment, car il n’était pas dans son équipe et ne pouvait pas la protéger lors de ses futures missions. Cependant, il peut faire quelque choses pour l’aider, lui apprendre à améliorer ses capacités. C’était la seule chose qu’il pouvait faire pour l’instant.

- Je suis appelé à partir pour Nami d’ici quelque jours, je ne pourrais donc pas vous aider d’ici là, mais, à mon retour, je pourrais vous apprendre quelque truc si cela vous intéresse.

Nami, c’était un peu le Némésis du jeune homme, il avait dû tuer des civils lors de sa dernière mission là bas, c’était de la légitime défense. Seulement à ses yeux, c’était loin d’être suffisant comme excuse, la cicatrice qu’il avait à l’avant-bras gauche était la marque que ce jour-là, sa vie aurait pu être arrachée. Il connaît la peur de mourir, il sait que chaque instant est important et qu’il faut le savourer un maximum, car on sait jamais quand la mort vient nous frapper.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Saibogu Yae
Informations
Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyMar 17 Mai 2016 - 13:25

Un soupir, un frisson, il s'éloignait de moi pour revenir m'envelopper de l'un de ses vêtements et de ses bras. Il me serrait fort, mais c'était agréable, réconfortant et je me détendais immédiatement, sentant mes muscles s'affaisser sous le poids de son étreinte. Puis un souffle au creux de mon oreille qui me fit rougir. Il s'inquiétait pour moi ? Alors donc, je n'étais pas encore dans la tombe. Je posais une main délicate sur son bras en murmurant :

"Merci … Tout ira bien, ne vous en faites pas !"

Je tremblais encore un peu, mais cette fois-ci, le vent n'y était pour rien. Mes mains caressaient doucement ses avant-bras alors que m'adressait une nouvelle fois à lui :

"Je veux bien que vous me montriez quelques trucs à votre retour de Nami ! Cela pourra sans doute m'aider pour mon futur examen !"

Souriant timidement en baissant le regard, je finissais cependant par m'éloigner de lui, lui rendant son vêtement.

"Nous devrions rentrer avant de nous faire surprendre par la nuit !"

Puis, m'éloignant, j'allais fouiller dans mon sac pour m'habiller en silence. Maladroitement, j'enfilais une culotte, suivis d'une jupe par-dessus ma serviette, avant de relâcher cette dernière et de me glisser dans une fine chemise blanche en mousseline. Légèrement transparente, je n'avais pas vraiment fait attention à cela lorsque je l'avais choisi, mais je commençais un peu à le regretter, car ça me gênait à présent. Peut-être ne remarquerait-il pas ? Un soupir passa entre mes lèvres et sans vraiment me retourner pour ne pas jouer les voyeuses, je lui demandais alors :

"Êtes-vous prêt ?"

J'attendais sa réponse avant de me retourner et de m'approcher timidement de lui. Comme lorsque nous étions venus, je resterais sous sa protection, mais cette fois-ci, au lieu de lui attraper le bras, c'est la main que je lui tendais, me saisissant délicatement de la sienne dont la douceur me fit une nouvelle fois frissonner. Cela devrait être interdit d'avoir des mains aussi douces. Un crime ! Je me rapprochais de lui, collant mon corps contre le sien :

"Je vous suis donc…"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hyûga Tatsuya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] EmptyMar 17 Mai 2016 - 20:14



Il ne devait pas s’inquiéter pour elle ? Tout ira bien ? C’était juste plus fort que lui, de la même manière qu’il était sur la défensive lorsqu’il était sorti du village en compagnie de la jeune femme. Ryokai ne devait pas trop s’inquiéter, après tout, elle était sous la surveillance d’un membre important du village en plus de ses compagnons. Lui aussi pouvais faire confiance à ses partenaires pour surveiller ses arrières en cas de danger, c’était certainement le cas pour elle aussi alors il ne devrait pas trop s’en faire pour ça. Enfin ce n’est pas comme si, il pouvait contrôler ce sentiment d’inquiétude, elle pouvait dire ce qu’elle voulait cela ne changera rien. Peut-être que cela allait le rassurer tout au plus. Le jeune homme avait beau lui avoir donné ses vêtements plus la chaleur de son corps, elle continua de trembler, ce n'était peut-être pas dû au froid finalement sentant alors la douceur de ses mains lui caressée ses avant-bras toujours enlacés autour d’elle.

Rien ne pouvait plus lui faire plaisir de lui enseigner quelque choses et elle accepta son aide avec plaisir, pour l’aider à l’examen ? C’était surtout pour qu’elle puisse avoir les moyens de se protéger elle-même lorsqu’il n’était pas là, mais pourquoi pas. Il avait hâte que cette mission se termine, car il ne la verra certainement plus d’ici là et on ne connaît jamais la durée d’une mission. Un jour ? Une semaine ? Un mois ? Son père en était l’exemple parfait. Il n’avait pas l’intention de disparaitre pendant des années de sa vie, juste le temps d’accomplir sa mission dont la nature lui était encore inconnue. Souriant timidement, la jeune femme quitta son étreinte réconfortante pour lui rendre ses habits, elle n’avait pas tort, le temps s’était écoulé depuis cette sortie et la nuit n’allait pas tarder à tomber, il serait idiot de lui créer des problèmes alors qu’elle vient tout juste de sortir de prison.

Elle s’éloigna de lui, se dirigeant vers son sac ou elle avait apporté tout ce dont elle avait besoin pour se changer. Ryokai détourna alors son regard d’elle, le temps qu’elle s’habille. Lui aussi d’ailleurs en profita pour remettre ses habits, bon contrairement à elle, il n’avait pas apporté de nouveaux habits. Enfin, ils étaient propre aussi, c’était des nouveaux de ce matin alors qu’elle qui avait dû porter les siens dans cette cellule grade. Le Hyûga avait de nouveau ses armes entre ses mains, il était à nouveau capable de la protéger des… Lapin ? Elle avait raison sur le risque d’une attaque si proche du village et l’avait bien compris, mais, c’était quand même rassurant. Était-il prêt ? Oui, il avait remis tous les vêtements qu’il avait retirés, ses katanas étaient alors attachés à sa ceinture de même que sont bandeau de Shinobi.

- Oui et vous ?

Il se retourna et vit alors la jeune femme vêtue d’un ensemble qui lui allait à la perfection, la chemise était légèrement transparente et on pouvait y voir un peu de ses formes. Même si, le jeune homme avait eu un avant-goût du corps de la jeune femme par accident, ce n’était pas pour autant que cela ne lui fessais pas de l’effet. Leika s’approcha alors du jeune homme qui avait encore les yeux brillants devant tant de beauté. Cette fois-ci au lieu du bras, c’était la main qu’elle avait décidé de lui prendre, était-elle attirée par la douceur de celle-ci ? Possible. Elle s’approcha encore jusqu’à coller son corps contre le sien. La sensation de la douceur de ses mains était partagée, elle n’était pas la seule à profiter d’avoir des mains aussi douces entre les siennes.

- Très bien, je vous raccompagne chez vous alors.

Le jeune homme ne voulait pas mettre un terme à cette journée, pourtant toutes bonnes choses à une fin, trop en vouloir n’était pas bon. Ryokai n’était pas prêt d’oublier cette journée qui était certainement l’un des plus belle de sa vie main dans la main, le jeune homme commença la marche pour retourner chez eux au village de Konoha. Contrairement lors de leur arrivé ici, le jeune homme décida de taper la discussion.

- En tout cas, j’ai passé une excellente journée en votre compagnie… On pourrait remettre ça si vous voulez à mon retour de Nami, en dehors de notre entraînement bien sûr.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Sortie de prison [Feat. Leika] Empty
Message(#) Sujet: Re: Sortie de prison [Feat. Leika] Sortie de prison [Feat. Leika] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Sortie de prison [Feat. Leika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Prison-