N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 Le passé n'est jamais tout à fait le passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Saibogu Yamato
Informations
Grade : Genin
Messages : 972
Rang : C

Le passé n'est jamais tout à fait le passé Empty
Message(#) Sujet: Le passé n'est jamais tout à fait le passé Le passé n'est jamais tout à fait le passé EmptyVen 8 Avr 2016 - 3:21




Le bruit que les griffes font en fendant l'air m'avertit du danger imminent. Je saute alors pour éviter le coup horizontal mais un choc me propulse contre le mur. Je m'y écrase sans grande délicatesse avant de retomber au sol, souffle court. Je serre le poing et relève les yeux vers la silhouette sombre qui marche dans ma direction. Un démon! Voilà qui est inattendu. Mais qui explique cette part d'ombre que je sentais en Setsuko. Son âme a gardé les séquelles de la présence de cette créature. Je me redresse sous les rires amusés de l'adolescente. Oui, elle m'a bien eue. Et si je peux gérer un simple esprit, dominer un démon est une toute autre paire de manches.
"Un petit détail hein?"
J'aurais du rester davantage sur mes gardes. Certaine de l'avantage que j'avais sur ma consoeur, j'ai fermé les yeux sur la possibilité qu'elle ne soit pas seule. Mais l'association d'un esprit et d'un démon est une chose relativement rare. En général les premiers fuient les seconds. Alors pourquoi celui-là apporte son aide à Setsuko? Un pacte qui tient au delà de la mort? J'en doute. Mais comment l'expliquer autrement?
"Kyoukaisen!"
Je trace une ligne en diagonale et une barrière spirituelle se dresse entre la créature et moi. Un répit bienvenue mais qui sera sans doute de courte durée vu les fissures qui se créent déjà à la surface de ma protection. Je tourne le regard vers Setsuko. Si je n'avais pas besoin d'elle je crois que je m'occuperais d'elle avant de faire face à son suivant. Ou plutôt à son maître. Je doute qu'elle ait la force morale nécessaire pour prendre l'ascendant sur un démon tel que celui-là.
"Tu n'as pas la moindre chance. Pas la moindre... Tu seras sa chose tout comme je l'ai été!"
J'aimerais pouvoir lui dire qu'elle se trompe, afficher un masque de sérénité et user d'un ton assuré. Mais il se peut qu'elle ait raison. Je fais partie de ceux qui se sont tournés vers la maîtrise des démons. Mais ça m'a valu une bannissement d'une demi décennie. Mes connaissances ne sont pas aussi vastes que je l'aurais voulues. Et me font cruellement défaut à l'heure actuelle. Mais je suis en revanche certaine d'une chose:
"Les démons servent les Mamoru. Non l'inverse! Et si ton... ami l'a oublié alors je me ferai une joie de le lui rappeler!"
Je fais un signe de la tête à mes serviteurs qui se ruent alors à l'assaut du nouveau venu. Parallèlement j'active un sceau qui dégage une fumée noirâtre. Elle forme alors une main qui glisse le long du sol pour venir enserrer le démon à la gorge. Mes propres créatures l'escaladent avant de plonger leurs griffes et leurs crocs dans la chair indistincte de notre adversaire. Du sang doré ne tarde pas à faire son apparition et à se répandre sur le sol. L'optimisme est peut-être de mise après tout...

Mais comme bien souvent lorsque l'on croit à sa chance, cette dernière décide de vous quitter. Simple ironie ou règle fondamentale régissant l'univers? Ma poigne est brisée par une force effrayante qui me projette à nouveau contre le mur. L'un de mes serviteurs finit en lambeau à mes côtés tandis que les deux autres sont propulsés contre les poutres qui retiennent encore le toit, les déchiquetant lors de l'impact. Ils retombent alors inertes sur le sol et sont consumés par une pellicule de flammes. Un signe évident de leur mort. L'avantage du nombre vient de basculer dans l'autre camp...

Je me redresse une nouvelle fois pour faire face au démon qui continue de se rapprocher. Puis un craquement sinistre brise le relatif silence qui s'est installé. Une lourde pierre chute entre nous, aussitôt suivie d'une autre puis d'une troisième. Et à peine quelques secondes plus tard c'est tout le bastion qui s'effondre à leur suite. Droit sur notre improbable trio...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Saibogu Yamato
Informations
Grade : Genin
Messages : 972
Rang : C

Le passé n'est jamais tout à fait le passé Empty
Message(#) Sujet: Re: Le passé n'est jamais tout à fait le passé Le passé n'est jamais tout à fait le passé EmptyVen 3 Juin 2016 - 9:37