N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Governor of Poker °°' [Feat. Genzö]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Seiitsu Ake
Informations
Messages : 65

Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] Empty
Message(#) Sujet: Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] EmptyMer 8 Fév 2012 - 18:08

C’était tendu. Ça empestait l’alcool. Et on pouvait sentir la peur suinter sur la peau des joueurs. Comme si l’effort de réflexion que la situation provoquait était trop énorme pour les deux neurones abrités sous leurs crânes. Il ne faisait pas particulièrement chaud, en effet ; c’était bel et bien ce jeu-là qui les mettait dans un tel état. Mais arrivé à un certain point il vous prenait tellement que vous pensiez donner votre vie à chaque manche faillite. Le regard d’Ake fit un tour de table. A vrai dire, il n’y avait pas que des buffles essoufflés, en fin de vie, dans le coin. Il y avait ceux qui, comme elle, n’affichaient rien. Nulle compassion pour celui qui ramait, dans son coin, avec ses probabilités. Nulle sympathie pour l’adversaire flagorneur, ronflant, ou incertain. Nulle ardeur pour une manche serrée. Etaient-ils là pour jouer vraiment, ou simplement humilier quelques pauvres bêtes et s’assouvir d’un peu de monnaie ? Ake sourit, malgré elle. Et ce fut tout son masque d’immobilité qui se mouvait soudainement. Un des hommes attablé cru y déceler son signe de victoire et il étala avec orgueil son dû au centre de la table. La demoiselle, seule dans ce groupe masculin, eut un peu de pitié pour cet impertinent. Oui, à la vérité, elle n’était pas là pour le jeu, mais pour les personnes qu’elle y rencontrait. Les voir espérer si ardemment puis s’effondrer avec terreur lorsqu’elle retournait négligemment ses cartes. Gagnante, encore.

« A moi de mélanger mes ‘tits choux ~ ♪ » Pas de réponse. Alors quoi ? L’homme qui venait de perdre sa mise la regardait avec cet air grave, haineux, mais si profondément triste. Plus de quoi jouer, lui signalait un autre gars – un vieux pour lequel Ake vouait un grand intérêt depuis le début de la partie, car il était aussi impassible et stratégique. Elle haussa les épaules. La partie avait été déclarée sans crédit, sans objet. Et Ake ne faisait pas de concession, elle l’avait annoncée dès le début. Pour la simple raison qu’elle était juste de passage dans le village, et que sitôt sa partie de plaisir finie elle reprendrait la route. Ou, vu l’heure déjà avancée de la soirée, elle dormirait dans le coin, et partirait dès l’aube. Elle n’avait pas besoin de s’encombrer de choses inutiles en plus. Busted. Le pauvre gars ; mais il s’en remettrait, elle n’en doutait pas. Ces drôles de gens n’avaient que peu d’autres occupations, alors il y revenait constamment et avec toujours le même espoir. S’user contre les cartes… Et ne même pas savoir tricher, après tant d’années. Bien sûr qu'Ake n’avait pas un jeu réglo. Mais il fallait lui pardonner, elle n’avait même jamais apprise à jouer proprement. Entre deux bars, quelques conseils d’un soulard magicien… Le nom lui avait plu, et c’était tout. Poker. Les deux hommes qui accompagnaient l’éliminé parurent vaguement mécontent. Si ça s’trouvait, ils allaient déclencher une baston ? Alléluia. Le vieux leur mettrait une raclée, tiens. Mais ils n’en firent rien, et se contentèrent de se retirer avec leur pote. Bâtards, ils n’étaient plus que deux au jeu maintenant ; elle et le vieux. C’était chiant, elle aurait dû demander une condition au départ de table.

« Il est trop tard pour moi, maintenant. Désolé la p’tite, faudra te trouver un autre compagnon. Tiens ! Le jeune, là. Il a l’air de s’ennuyer. » Rôh, nan ! Pas toi, vieux… Elle allait faire comment pour s’amuser maintenant… Elle était seule. Et puis, quel jeune d’abord ? Ake, fit glisser les cartes sur la table et jeta un coup d’œil par-dessus son épaule, pendant que le vieux se levait. En effet, elle repéra l’autre gamin dont il parlait. Ake pencha la tête sur le côté et aborda une expression qui signifiait « Laisse-le en paix, va ». Et d’un geste las, elle préféra se commander une boisson. La salle était plutôt calme, et petite, ce qui rendait l’atmosphère étrange, intime et réservée en même temps. Pourtant, bien exposée sur la route principale, on ne pouvait la manquer. C’était bizarre qu’il n’y ait pas autant de monde que ça. Machinalement, elle jouait avec ses cartes. Ce trèfle sans plus ni feuille ni fleur, qui frappe de sa pique sanglante au carreau givré de ton cœur emprisonné. Et puisque dans ce monde, tout était à l’envers, il lui semblait qu’indéfiniment, toutes les sommes qu’elle effectuait devenaient un. L’As. L’unique, le beau ; celui qu’elle détestait. Ake s’ennuyait ferme, et peut-être faisait-elle un peu de peine à voir, ainsi isolée dans son désir de jeu. Voilà, elle devait ressembler à ces hommes brisés dont elle s’était ri et joué un peu auparavant. Peut-être que finalement, elle irait voir celui qu’on lui avait désigné, et qui semblait s’abandonner aussi. Mais avant, elle préférait boire. Et attendre encore. Qui lui avait dit un jour : « sait-on jamais » ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ukeîru Genzö
Informations
Messages : 257
Rang : Perdu quelque part ..

Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] Empty
Message(#) Sujet: Re: Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] EmptySam 11 Fév 2012 - 16:56

Ma mission dans la Cité des Drogués et Déchets de la vie s’était terminée en baston générale. J’y avais mis tout mon cœur pour que ça parte en couilles, j’ai réussi. Je suis tout de même doué pour foutre la merde là où il n’y a pas raison d’être. Sachant que j’allais gagner deux fois plus d’argent que ce que je ne devais gagner à la base, ça valait la peine de le faire. Les abrutis de service se sont défoncés la gueule entre eux, tellement ils étaient shootés. Moi, pendant ce temps, j’en mettais K.O. quelques uns pour qu’ils se calment et j’ai finalement trouvé une faille pour me casser de tout ce bordel. Quel pays de merde tout de même, Ame no Kuni à la con. C’est bien le seul pays où j’pourrais jamais rester plus de deux semaines sans me barrer de là tellement c’est ennuyeux à mourir. Il pleut tout le temps, qu’est-ce que tu veux foutre dans un trou perdu pareil ? Pourquoi les gens ne partent pas de là ? Franchement, ils sont aussi bêtes que tous ces connards de shootés.

Tout ça pour vous dire que j’ai gagné du fric donc que j’me suis barré de ce pays. Avançant au hasard, pour ne pas changer les bonnes habitudes, j’arrive dans un endroit qui m’est complètement inconnu. Tous les pays me sont inconnus de toute façon, pas la peine que je vous le rappelle à chaque fois, vous devineriez trop facilement. Ce pays était rempli de montagnes, ça montait – descendait – montait – descendait. En gros, mes mollets étaient complètement morts mais ça me faisait un bon exercice. Ben quoi ? S’entrainer tout en étant perdu au beau milieu de nulle part, c’est pas la classe ? Au sommet d’une de celle-ci, j’aperçois le pays méconnu dans son entièreté. J’peux vous dire qu’on a une putain d’belle vue de cet endroit là. Une vue imprenable, à l’écart de tous et de tout, que demander de plus pour se relaxer quand ça ne va pas ? Ce pays m’avait l’air assez peuplé, c’est alors que je découvris que chaque « village » avait un nom différent. Et ben, c’est bizarre tout ça. Ils se battent entre eux ? Ce sont plusieurs clans insérés dans un même pays ? Comment ils peuvent s’entendre ? N’empêche, ça devrait être cool d’assister à une grosse baston entre plusieurs de ces communautés.

Fallait que j’mange ou boive quelque chose, j’étais à sec. Ouais, je n’ai rien mangé depuis le début de mon trajet et j’ai bu toute ma bouteille d’eau sur le chemin. Il faisait nuit, il était donc grand temps que je trouve de quoi me nourrir sinon j’allais devoir voler et j’en ai pas envie. J’tiens pas à m’engager dans des courses poursuites pour ne pas me faire choper par quelques trous du cul qui essaieraient de m’attraper en course. Sachez que j’suis capable de battre Usain Bolt au 100 mètres quand j’veux s’il s’agit d’courir pour ne pas s’faire attraper. Revenons en à nos moutons ... Je décide donc de rentrer dans un bar mais qui n’en est pas réellement un. Enfin si, ça l’est. Et merde, on s’en fou de ce que c’est ! C’est de la grosse merde, ça j’peux le confirmer. Tout ce qu’il y a dans cette « salle », c’est quelques personnes en train de jouer au poker ainsi qu’un bar. C’est mon jour de chance pour une fois ! Je vais enfin pouvoir me rafraichir ! J’demande simplement un verre d’eau et le barman me prend pour un abruti. J’lui fais bien comprendre que j’veux rien d’autre et il me le donne gratuitement.

Le coude appuyé sur le bar, je fais une demi-rotation sur moi-même pour regarder le peu de personnes qui dépensent leur argent dans ce jeu débile. Et là, j’remarque un détail qui me choque. Une personne possède la même chevelure que moi ! Et en plus des longs cheveux, serait-ce une femme ? Quelques minutes plus tard, j’entends sa voix et là, j’peux confirmer que c’en est bien une. Mais qu’est-ce qu’elle fout ici à une heure si tardive à jouer au poker entourée de mecs ? Elle veut se faire violer ou quoi ? J’parie que les ¾ des mecs présents sont atteints de pédophilie aigüe et n’hésiteraient pas à lui sauter dessus ! Il ne restait plus qu’un vieux et elle. Cependant, le vieux devait partir et proposa qu’elle joue avec moi. Euh ... L’vieux il est fou ou quoi ? J’suis pas venu pour jouer à un jeu aussi débile que le poker pour perdre de l’argent dans le vent. Non non, j’ai la flemme en plus. Mais bon, j’avais pas l’intention de partir tout de suite de cet endroit. Elle non plus d’ailleurs, elle avait l’air de bien s’faire chier. Le truc qu’elle ne sait pas, c’est que je l’ai vue tricher sans arrêt lors de la partie. Voilà pourquoi elle les battait tous un par un. Le vieux a prit une sage décision. Ayant remarqué ce petit détail qui ne m’a pas échappé, je me retourne face au bar et lâche une petite remarque à la concernée.

    Tricher, c’est mal ... dis-je tout en buvant une gorgée de mon énième verre d’eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seiitsu Ake
Informations
Messages : 65

Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] Empty
Message(#) Sujet: Re: Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] EmptyDim 26 Fév 2012 - 16:34

Engloutissant d’un trait la boisson qu’on lui avait servie, Ake sentit son œsophage la bruler instantanément. Elle claqua néanmoins sa langue contre son palet d’un air satisfait. C’était si pâteux, si amer. C’était vomitif, et incroyablement pourri. Pouvait-on laisser le corps à de tels vices ? Se détruire, se mutiler et se laisser pourrir. Elle comprenait parfois la philosophie de ces Hommes-là, qui avaient choisis de se vendre au diable avant l’heure. Parce que de toute façon, le corps se décomposerait un jour. Dans une tombe, ou à l’air libre. Ake aurait-elle une tombe ? Qui se souciait de cette petite demoiselle aux airs fragiles et incontestablement désagréables. Elle était une épine dans le pied des autres. Si fine et si méchante. Si joueuse ; mais avec le Mal uniquement. Elle ne s’était pas vendue au diable, elle. Il était venu, et l’avait pris sans plus de considérations. Elle l’avait charmé, et il avait violé son esprit ; il l’avait dragué, et elle avait mangé son cœur. Ah, ah. Elle devait être fatiguée. Fatiguée d’attendre ainsi. Elle voulait jouer, et non pas se souler. Pourtant, on l’avait délaissée et elle n’avait plus d’autres occupations que de boire.

Alors il lui parla. Elle n’aurait jamais pensé le faire en premier. D’une part parce qu’elle avait sa fierté. D’autre part, parce qu’il n’avait pas, à priori, le profil du joueur. Sa bonne bouille laissait présager un garçon facile à avoir quand même… Et ? Il l’accusait de tricher là, ou elle rêvait ? Ake pencha la tête sur le côté pour le regarder. Mais il s’était déjà retourné, lui cachant son visage. Remarquez, admirer un tel dos n’était pas si mal… Mais non, Ake n’avait de telles pensées. Elle se demanda tout d’abord si elle était censée lui répondre. Et une fois qu’elle eut convint que cela s’adressait bien à elle et qu’elle devait répliquer, elle se demanda si elle censée rester calme ou lui faire manger le sol. Enfin, il lui restait un peu de raison pour se rendre compte qu’elle n’aurait jamais aucune chance de parvenir à ses fins par le physique. C’était chiant à dire, mais elle était une brindille. Son esprit pratique imagina alors un plan en trois phases – communément appelées A, B et C ; mais Ake préférait leur donner des noms fantasques de gâteau – qui lui permettrait non seulement de garder son calme, mais aussi de lui faire manger au sens figuré le sol. Un air amusé sur les lèvres, elle se lécha le bout de l’index et ramassa toutes ses cartes dans l’ordre graphique et numérique. Elle avait l’air de prendre son temps, et de se satisfaire à trainer. Puis, lorsqu’elle eut formé un beau paquet, elle le saisit ainsi que son verre vide et se leva.

Une fois arrivée au bar, à hauteur de l’impertinent, elle posa d’un coup sec son verre sur le comptoir. « Rien, merci. » Ajoutait-elle au barman qui haussait alors des épaules pour retourner à son activité, plus loin. Elle attendit qu’il soit complètement absorbé par sa tâche pour se tourner à demi vers l’autre jeune homme. Son regard passa négligemment de son verre à son visage. De l’eau. Aussi décevant que rassurant. « Quand on parle à quelqu’un, il est préférable de le regarder. » Don’t you agree ? Sinon, comment elle pouvait deviner s’il ne s’adressait pas à un ami imaginaire, ou au mur, ou à sa maman… Umeko s’adressait souvent à sa défunte mère. Ake rit toute seule de sa bêtise, et sauta sur le comptoir pour s’en servir comme siège, et voir de face le garçon. « Ça n’est pas mal, non. Tu trouves cela méchant, mais c’est juste. Parce que c’est mon job et que cela me fait vivre. » On reprochait aux crevards dans la rue de ne pas se trouver de job pour survivre. Et quand ils en avaient enfin un, on leur tapait dessus qu’il était "mal". C’était d’un non-sens… Elle haussa les épaules et sortit son paquet de carte pour le présenter à l’inconnu. « Tu sais jouer ? Tiens, celui-ci est pour toi, il est complet. Viens. »

Et elle sauta du comptoir, pour retourner à la table. Elle s’assit, et sortit de sa poche un autre jeu, strictement identique au premier. Parfois elle trichait en n’utilisant que le jeu de la partie, mais c’était si peu évident et ce soir elle avait seulement eut envie de s’amuser, qu’elle avait préféré utiliser un second jeu pour les cartes doubles. Mais maintenant qu’elle lui avait donné le premier… Elle sourit puis sortit deux cartes de sous la table pour compléter le jeu. Elle ne pouvait plus tricher. Et lui oui, facilement. Ake mélangea, et attendit qu’il la rejoigne. S’il ne savait pas jouer, elle lui expliquerait en deux mots les règles. Mais sans doute qu’il savait. Puisqu’il avait suffisamment observé la scène pour s’apercevoir qu’elle trichait.

Triche. Triche et je t’écraserai quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ukeîru Genzö
Informations
Messages : 257
Rang : Perdu quelque part ..

Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] Empty
Message(#) Sujet: Re: Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] EmptyVen 9 Mar 2012 - 19:03

Il n’y a plus personne depuis quelques minutes déjà. Enfin, il reste tout de même la tricheuse aux cheveux d’argent, le barman et moi-même assis au bar. L’ambiance est plus que pourrie, personne ne parle. En même temps, c’logique, personne ne s’connait. Et moi, pour foutre ma petite merde et bien faire chier l’monde, j’me suis dit que dire clairement à la demoiselle qu’elle trichait pouvait être cool. Bien sûr, mon attitude est celle d’une grosse enflure mais bon, j’aime pas les tricheurs. En attendant, elle les a tous niqué en trichant sans se faire choper et ça, j’peux que lui dire que c’est bien joué. Seulement, j’l’ai surprise la main dans le sac, pas de chance pour elle. Reposant mon verre sur le bar, j’attends une réponse de sa part. Elle ne se fit pas attendre. La jeune fille arriva au bar, déposa son verre sur celui-ci d’une façon assez brutale pour ensuite me dire quelques mots comme quoi j’suis un impoli parce que j’lui parle pas en la regardant. Essaye-t-elle de m’intimider ? Ensuite, elle s’assit sur le bar tout en me regardant et me dit qu’elle ne faisait ça que comme un « job », pour gagner sa vie. J’la comprends, j’ferai pareil si j’étais à place. Ensuite, elle m’invite à jouer. Oh wait .. Moi, Genzö, jouer à ce jeu alors que j’y ai joué peut-être dix fois dans ma vie pour le fun ? Ahlalala ... C’est bien parce que c’est une fille que j’accepte sinon j’le ferai jamais.

    J’vais pas dire que j’sais jouer, mais j’y ai joué pour déconner quelques fois ... J’m’en fous un peu en fait, ce jeu m’intéresse pas vraiment mais allons-y pour une partie !

J’suis carrément un gentleman. En gentil garçon que je suis, j’laisse pas une fille toute seule à une heure pareille. Imaginez qu’elle se fait violer, c’mal barré. Arrivés à table, elle me donna un jeu de cartes et prit celui avec lequel on allait jouer. Attendez une minute, elle possède deux jeux différents ? Alors là, j’comprends mieux comment elle triche. Mais pourquoi me donner le second ? Elle tient tant que ça à perdre ? Franchement, ce serait bête pour elle de s’faire plumer par un « débutant » tel que moi. Une honte même ! Et puis, j’peux créer d’autres jeux de cartes si j’veux. Merci le Kinton. Elle n’y verrait que du feu ... Quoi que, les cartes ne seraient pas identiquement de la même couleur voire pas du tout. Et si j’me fais prendre la main dans l’sac, j’aurai pas l’air con. Enfin, j’suis pas du genre à tricher. J’en ai pas l’intention d’ailleurs. Soit j’perds, soit j’gagne.

    Ha ha, maintenant j’connais ta technique pour tricher. Pas mal pas mal ! Mais pourquoi me donner l’autre jeu de cartes ? Tu penses que j’vais m’en servir pour te battre même si je n’suis pas un feu de guerre à ce « jeu » ? Non non, j’suis pas comme ça. Je gagne ou perds dans les règles, c’comme ça que ça marche non ? dis-je tout en souriant et en déposant le deuxième jeu de cartes un peu plus loin sur la table.

Une question que j’me pose depuis un petit moment déjà est : Qu’est-ce qu’elle fait à une heure pareille dans cet endroit merdique ? Et surtout, pourquoi elle considère ce jeu comme un « job » pour elle ? Tout cela me parait bizarre, pourtant j’suis pas du genre à me poser autant de questions. Seulement, j’trouve ça louche de considérer un jeu comme un boulot. Surtout pour une fille, ça le fait pas. Il faut que j’en sache un peu plus sur elle, histoire de faire connaissance. Peut-être qu’elle est, elle aussi, une Shinobi errante tout comme je l’suis et qu’elle n’a pas de but précis en ce moment. Elle erre simplement de villes en villes tout en gagnant de l’argent grâce à des missions pourries que des paysans lui demandent de faire. Bref, faut récolter quelques informations en tout cas. Histoire de n’pas jouer une partie de poker en ne pétant pas un seul mot. Ça risquerait d’me faire vraiment chier et j’finirai par me barrer. C’pas des mes habitudes de demander le nom des autres ou d’apprendre à les connaître alors qu’ils sont des inconnus. Mais bon, c’est pour la bonne cause !

    Au fait, c’quoi ton nom Miss Tricheuse ? Tant que j’aurai pas ton nom, je t’appellerai toujours de cette manière là. Puis, qu’est-ce que tu fais encore dans un endroit pareil à cette heure-ci ? Et pourquoi t’considères ça comme un job ? J’vois pas le rapport en fait ..

Putain, j’dois trop passer pour un gros pervers qui n’pense qu’à draguer. Enfin, elle doit surement le prendre comme ça mais d’mon côté c’juste pour taper la convers et pas laisser des gros blancs pendant le jeu. Et toutes ces questions débiles que j’pose, j’passe vraiment pour un abruti. Mais au fond, j’me fous pas mal de ce qu’elle peut penser, du moment qu’elle m’cherche pas misère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Seiitsu Ake
Informations
Messages : 65

Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] Empty
Message(#) Sujet: Re: Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] EmptyMar 3 Avr 2012 - 12:54

« Ton initiative est trop dictée par des considérations basiques. » Et Ake lui offrit son sourire le plus hypocrite qu’il soit. A voir sa façon de réagir, ses réflexions, son attitude globale, le jeune était terre-à-terre. Pas étonnant qu’il ne soit pas attiré par ce jeu, et encore moins par la supercherie. Mais la dame n’apportait pas d’explication à sa réplique. Pas pour l’instant. Il fallait le laisser mariner un peu ; s’il pouvait réfléchir néanmoins, et s’il ne s’arrêtait pas au simple premier degré de sa phrase. D’une main experte elle battait les cartes, faisant jouer son pouce à toute vitesse. Là, elle pouvait subtiliser quelques cartes, songea-t-elle. Mais pas maintenant. C’était trop tôt. Puis elle reforma le paquet dans rectangle parfait pour le poser au centre de la table. Ses yeux aux reflets violets virent se poser dans ceux du garçon. Ils étaient deux opposés, pensait-elle. Bien. Comme elle ne s’était absolument pas embarrassée de politesses – à l’instar de sa façon de la traiter de tricheuse, qu’elle ressentait plutôt mal – et n’avait pas pris la peine de lui répondre jusqu’alors, ses choix étaient plutôt réduits maintenant. D’un part, elle pouvait se poser, faire la girly et glousser des réponses mignonnes. D’autre part, elle pouvait rester froide et forte de son entêtement – elle n’était pas vexée, pas du tout –, et passer directement aux conditions de jeu. Qui savait, peut-être voulait-il ajouter un peu de piment à cette première manche ? … Mouais, cela serait une grosse surprise pour Ake alors. « Parce qu’il faut s’élever un peu. Tu t’arrêtes trop à ce que tu vois. » Elle expira. Il fallait donner un exemple maintenant. « Je triche ? Non, je fais de la magie. Tricher, c’est ne pas se soucier des règles. Faire de la magie, c’est les détourner, les contourner, les retourner. Sans jamais les briser. » Ses yeux brillaient quand elle parlait de magie. Pour les civils, il suffisait d’un tour de chakra pour qu’ils appellent cela de l’ésotérisme. Et pour les autres, les shinobis ? Les magiciens du peuple ? Il n’y avait plus de magie. C’était un monde désillusionné qu’on leur offrait. Ake avait trouvé son coin de sorcellerie, pour assouvir son désir d’enfance. Elle l’avait trouvé dans les gestes et les objets simples. Comme ce jeu. Elle joignit les mains, pencha la tête sur le côté. Ce n’était pas si complexe à comprendre croyait-elle. Mais peut-être qu’une certaine barrière culturelle, telle qu’on en trouvait partout dans le monde, la laisserait incomprise ce soir. Cela ne serait pas grave ; elle aurait simplement perdu du temps et de l’énergie à vouloir élever quelqu’un qui en serait resté à la base. Il fallait voir plus loin, avoir des ambitions, des rêves, et passer outre les simples mots.

« Je n’aime pas trop les interrogatoires, mais j’apprécie encore moins ce petit surnom ridicule. »
Elle tapota nerveusement du bout de son doigt sur la table tout en disant cela, comme pour appuyer et donner plus de force à sa remarque. C’était ridicule dès que cela touchait à sa petite personne. Car à vrai dire, des surnoms ridicules, elle en donnait à la pelle, elle. C’était un jeu ; son jeu. Pas celui des autres. Alors, même si cette manie de questionner sur tout et n’importe quoi l’agaçait un peu, même si elle ne voyait absolument pas l’utilité de connaitre le prénom – ou le surnom – d’un joueur que l’on ne croiserait jamais qu’une seule fois dans sa vie, la dame jugeait qu’il était encore préférable de lui offrir ce qu’il voulait. « Tu peux m’appeler Ake, tout simplement. Et ton petit nom c’est … ? » Histoire de paraitre un peu aimable… :rire: La suite le serait nettement moins, alors il fallait bien qu’il profite ! Ah, ah. Elle tenait toujours les mêmes discours quand même… Mais c’était un fait, dès que la partie serait engagée, elle s’acharnerait à le mettre au plus mal. Certains disaient que c’était un jeu de hasard, avant d’être stratégique ou technique ; sur un certain aspect, cela se comprenait : l’aléatoire des donnes. Mais Ake n’avait aucune foi dans l’hasard, le destin ou toutes ces conneries. Elle croyait déjà plus aux miracles ? « Je vais faire un geste, je crois. Je doute que tu croule sur l’or, alors… On n’a qu’à mettre en jeu autre chose, non ? Il existe bien des variantes… Plus amusantes. » La nuke’ s’en fichait un peu de la nature du bien qu’ils pouvaient avancer. Elle s’était suffisamment remplie les poches auparavant, avec les habitants et habitués du lieu. Si elle pouvait simplement passer le temps, et s’amuser de surcroit, elle serait comblée.

Elle avait déjà une idée en tête, surement. Mais sans doute que lui aussi : c’était assez évident – ou stupide ? – pour son pauvre esprit. Ah, ah, ah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] Empty
Message(#) Sujet: Re: Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] Governor of Poker °°' [Feat. Genzö] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Governor of Poker °°' [Feat. Genzö]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Tetsu no Kuni-