N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Echange de bons procédés [Isnajh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Yamanaka Ayumi
Informations
Grade : Nidaime Hokage
Messages : 1281
Rang : S

Echange de bons procédés [Isnajh] Empty
Message(#) Sujet: Echange de bons procédés [Isnajh] Echange de bons procédés [Isnajh] EmptyVen 25 Mar 2016 - 21:52

Quelle ironie. Les Vagues et la Pluie, deux pays dont les noms évoquaient aussi évidemment l’eau venaient d’être rattachés au Pays du Feu. A croire que les Hokage étaient superstitieux, et préféraient avoir ces pays de notre côté que de les laisser à la proie des autres nations. Nami venait à peine d’être annexée, la situation là-bas était encore des plus instables. Miko avait fait en sorte d’envoyer plusieurs missionnaires pour faire régner l’ordre, pour apporter des provisions, des ressources : au fond, un peu de bonheur. Le pays était, pour le moment, en autogestion : l’élection du nouveau Daimyo, ou sa désignation, devait arriver sous peu. Mais l’heure était surtout aux enquêtes : l’objectif principal était que le prochain ne suive pas les traces de son aîné. Trop de sang avait déjà été coulé.

Mais Hi n’oubliait pas Ame, même si la situation là-bas était… des plus radieuses. Le pays ne cessait de croître, la richesse ne cessait d’augmenter. Trois sœurs étaient à la tête de ce sombre pays, mais elles réussissaient à le gérer à la perfection. De ce que j’avais compris, chacune avait son rôle, et elles s’y tenaient. Finalement, Konoha n’intervenait que très peu, voire pas du tout : et seulement lorsqu’elles le demandaient. Pourtant, il ne fallait pas non plus les abandonner : l’alliance était forte, très forte, mais il ne fallait pas qu’elles croient qu’on pensait, au village, que leur fidélité nous était due. Et, parfois, des visites de courtoisie, sous prétexte d’un message à délivrer, d’une ressource à donner, d’un contrat à signer, permettaient de renforcer un peu plus ces liens.

L’annexion de Nami permettait une réécriture des contrats, incluant le Pays des Vagues au traité qui unissait le Feu et la Pluie. J’avais pris la décision de m’y rendre moi-même, dernier voyage avant une longue campagne de travail à Konoha. L’examen, puis cette guerre, avaient ralenti le rythme du village, en pleine expansion. Et des tas de projets restaient en suspens, qu’il faudra traiter avec le plus d’efficacité possible : outre ce qui découle de la conquête, l’amélioration de certains bâtiments clés ainsi que la reconsidération de certaines alliances étaient de mise, et allait amener beaucoup plus qu’on ne pourrait le penser.

J’avais fait la route avec deux autres shinobis : un Jônin du clan Hyûga, et un jeune Genin qui devait apprendre de notre périple, qui serait de toute façon assez calme : nous restions en terres alliées, du début à la fin. Notre voyage fut interrompu par la faim et la fatigue qui nous tenaillaient : on s’arrêta pour se restaurer dans une auberge d’où émanait une délicieuse odeur, près de la frontière, un peu plus loin à l'ouest de la ville de Kouba. Peu de monde à cette heure tardive : juste un couple près d’une fenêtre, une bande d’amis vers le centre de la salle, un homme seul au bar et deux femmes un peu plus loin. On s’assit, on commanda, et nous fûmes rapidement servis. Se délectant du repas, mes deux compères se rendirent avant moi dans leurs chambres respectives que l’on avait réservées en arrivant. Moi, je voulais du thé glacé pour la mienne, pour pouvoir boire si j’avais soif pendant la nuit. Alors, je me rendis au bar, où l’homme seul n’avait pas bougé, a contrario de toutes les autres personnes de la salle. Nous n’étions plus que trois : le barman, lui et moi.

    - Une bouteille de thé glacé à la mangue, s’il vous plaît.
    - Tout de suite.

Le barman s’exécuta, tandis que je m’assis sur une chaise le temps qu’il me serve. Un regard de biais me permit d’observer l’homme, passablement éméché, engloutir son nouveau verre : trois autres, vides, se trouvaient devant lui, et combien d’autres que le barman avait déjà débarrassé ? Un sourire aux lèvres, je lui dis :

    - Et vous réussissez à tenir debout après tout ça ? Moi, un verre et je crois que je tombe raide endormie.

Lui adressant un grand sourire, je lui tendis ma main.

    - Je m’appelle Mizuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samaël
Informations
Grade : Emissaire de Maskine
Messages : 1729
Rang : S

Echange de bons procédés [Isnajh] Empty
Message(#) Sujet: Re: Echange de bons procédés [Isnajh] Echange de bons procédés [Isnajh] EmptyDim 27 Mar 2016 - 16:53

    Le village de la pluie, je devais y faire une halte pendant un temps. Je devais rencontré un des messagers d'Aare-Sama pendant ce laps de temps. Yami dormait dans une auberge, quant à moi je devais me rendre près d'un autre endroit dans les terres du pays de la pluie. De longues minutes furent nécessaires pour arriver en ce lieu, mais malheureusement je ne pouvais me dérober à ce rendez-vous puisqu'il s'agissait d'une réunion avec un agent de messire Aare. On le nommait la main. C'était un membre du Rinyuaru tout comme nous mais son rôle était obscur, même moi en tant qu'élève du Nidaime je ne connaissais pas la place réelle de cet homme.

    Il était à l'heure comme à son habitude, Je le saluais puis nous passions directement aux points importants de la discussion. Inutile de tergiverser avec un homme de son acabit. Le plus incroyable avec celui-ci, c'est qu'il est au moins aussi bon senseur que moi, voir même meilleur. Je ne parvenais pas toujours à sentir sa présence, quand on sait qu'il s'agit d'une de mes grandes forces, ça fait froid dans le dos.

    Enfin, toujours est-il que la réunion était terminée et plutôt que de rentrer me reposer dans l'auberge où se trouvait Ketsueki Yami, je décidais d'aller me prendre un verre ou deux ou trois dans l'auberge du coin. Elle se nommait le marcassin agité, drôle de nom, je n'y prêtais pas plus attention. Je commençais donc ma dégustation par un verre de crémant à la crème de vin chaud en guise d’en-cas puis je continuais avec du Sake car après tout c'était l'alcool traditionnel du Shinobi n'est-ce pas ? Le problème c'est que je buvais depuis ma jeune adolescence dans des quantités astronomiques du coup je ne ressentais plus les effets avant de nombreux verres. il était aussi entendu qu'un jour je mourrais d'une maladie du foie, mais pour le moment rien d'alarmant.

    Quelques minutes plus tard, je sentais plusieurs présences, s'approcher d'ici, des shinobis. Lorsqu'ils entrèrent je ne fis rien de suspect je me contentais de boire encore et encore, après tout je n'avais attenté aucune action illégale hormis ma désertion de Suna, donc de ce fait je ne risquais pas grand chose. Plus tard deux des trois shinobis montèrent à l'étage dans les chambres, tandis que la dernière vint au bar, je n'avais pas remarqué cela plus tôt mais la salle s'était vidée et nous n'étions plus que trois en comptant le personnel de l'établissement. Elle commanda alors une bouteille de thé glacé à la mangue. Je ne pus m'empêcher de sourire quand ce son parvint à mes oreilles, c'est le genre de boisson, mieux valait commander une carafe d'eau en fait, on serait moins soumis aux préjugés ! Soudain, elle s'adressait à moi. Inattendu, généralement les hommes éméchés sont ignorés et ne deviennent donc pas une source d'intérêts. Je tournais ma tête vers elle, un verre vide à la main, fixant son visage, c'était une jolie femme, de beaux cheveux rouge, des traits angéliques, la vingtaine, en somme une femme pouvant plaire à énormément d'hommes, une femme dangereuse quoi. Malgré tout cela me plaisait, j'aimais vivre dangereusement, par conséquent je formulais une réponse adapté, qui ressemblait à cela.

    • « Et vous ? Vous réussissez à tenir après tout ça ? »


    Dis-je en désignant la bouteille que le barman lui apportait au moment même. Je souriais alors, fixant la jeune femme de mes prunelles rouge sang. Puis je répondais finalement à son interrogation.

    • « Tout est une question d'habitude, au premier verre vous dormez parce que votre corps réagit de la sorte, mais contrôlez votre corps, contrôlez votre esprit et pratiquez et de cette manière vous deviendrez résistante aux effets de l'alcool. »


    tout en ajoutant.

    • « Et vous serez accroc, comme je le suis ! »


    Elle se présenta alors comme étant Mizuki, j'étais d'un naturel à rendre la politesse donc de ce fait.

    • « Je suis Isnajh, Ketsueki Isnajh. Dîtes moi Mizuki, qu'est ce que vous et vos coéquipiers shinobis venez faire ici ? Et de quelle nation venez-vous ? Et enfin, vous, à titre personnel, n'êtes-vous pas effrayer d'entamer une conversation avec un homme déjà imbibé alors que l'on sait que l'alcool peut rendre les gens idiots voir violents.»


    Je regardais la jeune femme avec des yeux espiègles avant de reprendre.

    • « Et puis normalement ce sont les hommes qui font le premier pas pour draguer une femme, je suis assez décontenancé pour le coup ! »


    Le tout suivi d'un rire franc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Yamanaka Ayumi
Informations
Grade : Nidaime Hokage
Messages : 1281
Rang : S

Echange de bons procédés [Isnajh] Empty
Message(#) Sujet: Re: Echange de bons procédés [Isnajh] Echange de bons procédés [Isnajh] EmptyMar 29 Mar 2016 - 2:39

    - On va pas se mentir, tenir sur mes deux jambes après deux verres, c’est un peu compliqué.

Je lui fis un clin d’œil, empoignant par la même ma bouteille de thé glacé. L’alcool était un fléau universel, et ça ne datait pas d’hier. Depuis la nuit des temps, l'Homme a éprouvé le besoin d'exprimer sa joie en société. En -5400 avant Miko déjà, entre deux chasses au mammouth, nos aïeux organisaient des orgies monstrueuses avec moult chips au mammouth séché, liqueur de mammouth et autres quiches au mammouth. On va pas se mentir, c’était pas le feu, car à cette époque personne n'avait encore eu la bonne idée d'inventer les Village People ou la vodka ce qui fait qu'on se faisait un peu chier quand même. Au fil du temps l'Homme a évolué, et on retrouve encore ce besoin de festoyer qu'on observe surtout le week-end et qui se prolonge jusqu'à ce que tu tombes dans les bras de Morphée (ou dans un caniveau, totalement raide en train de brailler du Lara Fabian ou que sais-je encore). C'est à cause de ce besoin de festoyer que tu te laisses convaincre de sortir le soir pour aller boire un verre ou douze et exprimer ta joie, donc. C'est comme ça que tu te retrouves autour d'une table avec huit autres débauchés, devant une boisson bleue fluo qui avait l'air sympa sur la carte mais en fait nan, c'est juste du canard WC avec une rondelle de citron. C'est festif. Attention cependant car un cerveau festif est souvent un cerveau imbibé d'amour et d'alcool qui fait des trucs un peu... cons. Genre crier ton amour à ton pied droit, à un platane ou même à ce type qui ressemble vaguement à Kihran en penchant un peu la tête (mais qui ressemble trop à un poney si tu remets ta tête droite).

Enfin, le Ketsueki devait pas avoir ce genre de soucis puisque déjà, on était Mercredi, et qu’ensuite, il était tout seul. Donc non, pas de festoyage (non, ça n’existe pas) pour la Sunajin, mais une bonne hépatite à venir bientôt. Il devait être accroc. Comment je l’ai deviné ? Héhé… Je vous l’ai déjà dit, je suis une détective hors pair. J’ai tout de suite deviné qu’il était alcoolique, parce que… Et bien… héhé… Parce qu’il l’a dit, en fait. Aha. Ça vous en bouche un coin, hein ? Bref, je vous apprendrais un jour. En attendant, j’avais droit à un interrogatoire en bonne et due forme. Décevant, moi qui pensais être la plus célèbre du monde après avoir été exposée lors de l’examen Chûnin… Enfin, je comprends : il devait me confondre avec Satochi. Faut dire, on nous confond souvent. On se ressemble tellement. Je lui souris tout de même.

    - Il me semble que nous sommes en pays sous influence Konohajin, ici. Le plus étonnant, c’est que ce soit plutôt un Sunajin qui se retrouve ici, vous ne pensez pas ?

Il me plaisait bien. Il était marrant et avait du répondant. Interpelant le barman, je lui demandai de lui resservir un verre de… heu… d’alcool, sans doute. Puis je commandai juste un jus de pomme (toujours très fort, je sais, je fais des folies).

    - Je viens de Konoha, justement. Je me rends chez les sœurs à la tête d’Ame sur ordre de l’Hokage. Et, « à titre personnel », et sans vouloir vous manquer de respect, je pense pouvoir me défendre toute seule.

Je mis ma paille dans ma bouche, buvant une gorgée du jus frais.

    - A vous, maintenant. Avouez tout de même que la présence d’un Ketsueki en ces terres est bien plus étrange et intrigante que celle d’une Konohajin, vous ne pensez pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Samaël
Informations
Grade : Emissaire de Maskine
Messages : 1729
Rang : S

Echange de bons procédés [Isnajh] Empty
Message(#) Sujet: Re: Echange de bons procédés [Isnajh] Echange de bons procédés [Isnajh] EmptyJeu 31 Mar 2016 - 19:22

    Elle semblait admettre qu'elle serait incapable de tenir sur ses deux jambes après deux verres. Ketsueki Yami avait jadis formulé les mêmes paroles il y a peu. Les femmes ont elles si peu d'intérêt pour la boisson ? Je ne comprenais pas, l'arôme de cette boisson était tellement enivrante, je ne pourrais m'en détourner et ce même si je le voulais. Bien entendu à la fin de mes précédentes paroles, j'avais saisis la main qu'elle m'avait tendu, il me semblait naturel d'être courtois avec un pair. Même si elle faisait partie d'un village tandis que moi non. Elle reprit alors la parole, affirmant que nous nous trouvions dans un territoire sous la juridiction de Konoha, tout en arguant que le plus étrange était qu'un Sunajin se trouve en ce lieu. Je lui lançais un sourire tout en laissant l'odeur de son sang parcourir mes narines. Hum son fluide semblait délicieux. Ça me changerait de l'alcool, je me demande si elle me laisserait y goûter. Enfin chaque chose en son temps, une réponse tout d'abord.

    • « Les frontières sont insignifiantes pour quelqu'un comme moi. Nous ne sommes que de passage sur cette terres des grains de sables portés par le vent. Et dans mille année ces lignes imaginaires que vous tracez ne seront plus que du vent. La seule influence que je reconnais ici est celle de votre sang sur mon désir. La question est de savoir si l'alcool me poussera à céder ou à résister. Nous verrons bien avec les verres suivants. »

    Dis-je en buvant un autre verre d'une seule traite, l'alcool était là, mais pas en quantité suffisante. Si je devais être prit dans un conflit maintenant je serais encore capable de me défendre quasi totalement. Surtout que je pouvais ressentir le chakra de chacune des personnes ici, j'étais sans conteste celui possédant le plus élevé. Mais la quantité ne prévaut pas sur la qualité n'est ce pas ? Ha oui, j'avais aussi oublié de lui répondre sur un point, une erreur de sa part.

    • « Oh et je ne suis pas un Sunajin, du moins je ne le suis plus. En revanche je sers toujours Kaze à ma manière. »


    Elle m'expliquait alors venir de Konoha, qu'elle se rend chez les personnes se trouvant à la tête du pays sur ordre de l'Hokage. Elle rajoutait qu'elle était en mesure de se défendre seule. Elle l'avait dit sans vouloir me manquer de respect. Je rigolais à sa phrase avant de lui répondre.

    • « Vous avez un caractère intéressant. Belle et dangereuse hein ? C'est appétissant. »


    Elle s'exclamait à nouveau afin de soulever l'étrangeté d'un Ketsueki se trouvant sur ces terres, enfin que cela était un mystère plus intéressant que la raison de leurs venues dans ce lieu. Je souriais encore une fois. C'était un trait de ma personnalité, j'adorai sourire aux gens, et puis il fallait l'admettre, j'avais un joli sourire ce me poussais à en user souvent. Je formulais une nouvelle réponse à sa question, tout en réfléchissant puisque certains mots étaient prohibés.

    • « J'étais ici pour un rendez-vous avec une personne que l'on nomme La main. C'est un serviteur de mon maître. Il devait me donner des directives. Je ne peux malheureusement pas vous en dire plus. »


    Je lui tirais alors la langue dévoilant un sceau de parole sur cette dernière. Et oui, Aare-sama ne me laisserait jamais parler de ses projets avec une inconnue, encore moins avec une Konohajin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Yamanaka Ayumi
Informations
Grade : Nidaime Hokage
Messages : 1281
Rang : S

Echange de bons procédés [Isnajh] Empty
Message(#) Sujet: Re: Echange de bons procédés [Isnajh] Echange de bons procédés [Isnajh] EmptyMer 6 Avr 2016 - 13:42

    - Autant je suis très ouverte aux coutumes étrangères, autant j’aimerais mieux que, alcoolisé ou pas, vous restiez loin de mon sang.

Je lui souris, la phrase étant dites de bon cœur et sur un ton léger. Je rebus une gorgée de cet étrange breuvage qu’est le thé glacé (tellement mystérieux) en écoutant la fin de son histoire. Un Sunajin, ouais je l’avais deviné, mais déserteur ? Selon ses dires il n’était plus Sunajin mais restait Kazejin. Quoiqu’il en soit, je doute qu’un village ninja laisse partir ses éléments aussi facilement, même spour se mettre au service du pays. En fait, j’étais quasiment sûre de cette affirmation à cause de la façon dont avait parlé Isnajh : il n’était plus Sunajin, le village ne l’a donc pas envoyé servir Kaze de son plein gré. Puis, « servir à sa manière » est assez explicite comme façon de parler.

Bon du coup, je fais quoi ? Je lui mets les menottes et je le mets en état d’arrestation pour désertion d’un village shinobi ? Et je le ramène à Suna avec une musique épique qui me suivrait pendant que je passe la Voie Illusionnée, sous les applaudissements, les ovations, les jetées de culotte de la foule ? Le Kazekage s’agenouillerait en avouant la nette supériorité de Konoha et de Hi no Kuni. Quelle belle perspective ! Mais non. Suna n’a pas été capable de gérer la sécurité de son propre village : je me demande vraiment quelle politique le village réserve à des déserteurs. Sans doute pas grand-chose, en fait : le Ketsueki ne se cachait pas vraiment, ni d’où il venait, ni de ce qu’il faisait, ni de ce qu’il était. Signe soit d’une confiance en soi démesurée, soit d’un évident manque de danger lié à son village natal.

Finissant mon verre, je le regardais me tirer la langue en dévoilant un sceau de silence qui me fit hausser un sourcil. Commandant de nouveaux verres, je lui souris.

    - J’ignore qui est « la main », mais elle a l’air assez précautionneuse pour et se trouver un surnom et apposer ce genre de sceaux à ceux qu’elle rencontre.

Rah il me soûle (comme quoi vous voyez que le thé glacé, c’est traître), il a piqué ma curiosité en citant une partie du corps et en tirant la langue. Il ne me faut vraiment pas grand-chose, finalement. Mais ce sceau l’empêcherait de parler, donc je ne pourrais continuer la discussion autant que je veux, jamais il ne lâchera le moindre mot, même dans quinze verres. Non, pour savoir tout ce qu’il me cache, je devrais utiliser des moyens beaucoup moins orthodoxes. Comme utiliser ce Genin qui devait déjà dormir. Même à son niveau, il devait être capable de fouiller la mémoire sans problème. Mettant la paille du nouveau verre à ma bouche, je plissai légèrement les yeux en regardant Isnajh.

    - Mine de rien, qu’est-ce qui m’empêche de vous arrêter, là, maintenant ? Vous clamez être une sorte de déserteur, d’un autre village, au cœur d’un pays annexé à un autre village, et le tout à une kunoïchi dudit village ?

Je lui souris. Au fond de moi, je me demandais vraiment si la réponse n’était pas « bah… la peur de te faire défoncer ma grande ». J’étais désormais bras droit de l’Hokage, censée être une des ninjas les plus puissantes de Konoha. Quel prestige si la seconde du village de la Feuille se fait détruire au beau milieu de ses propres terres par un Sunajin criminel, déserteur et alcoolique…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Echange de bons procédés [Isnajh] Empty
Message(#) Sujet: Re: Echange de bons procédés [Isnajh] Echange de bons procédés [Isnajh] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Echange de bons procédés [Isnajh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Ame no Kuni :: Au Marcassin Agité-