N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Prélude feat Van Hoheinheim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Gekei Takoyaki
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptyVen 18 Mar 2016 - 13:48

La surprise créait des variations impossible à prévoir quand l’univers qu’on avait toujours connu se métamorphoser. Pourtant quelques points restaient invariables, comme l’odeur forte de la mer et l’humidité ambiante régnant dans l’enclos de bois que le propriétaire nommé « cabane ». La cabane du pêcheur. C’était sinistre à souhait, sombre et pouilleux, pas un endroit où l’on vivait, plus une planque de passage ou un débarras en fait et elle ?

Elle, on l’avait posé ou plutôt jeter dans un coin comme toutes ces choses inanimées, entassées et pour la plupart sans aucun intérêt. Le trou vitré qui donnait sur l’extérieur offrait pleine vue sur le tas écailleux désormais inerte, qui s’éparpillait au fil des va et vient d’autres humains remplissant des caisses. Ils étaient de la marchandise, elle aussi. En tout cas, ça lui paraissait des plus logiques, calme et recroquevillée dans un coin, la créature patientait, observant d’un coin de l’œil l’humain qui l’avait ramené là et de l’autre ses homologues qui s’effaçaient dans l’horizon. Une seule enfant face à la masse n’avait pas la moindre chance, mais une prédatrice, seule avec sa proie, la même qui ne soupçonnait pas les statuts distinct. L’ondulation des tentacules accrochées à la nuque de la fille les étirait peu à peu, son visage fermé et terne jusque-là se marquait d’expression plus affirmer, son regard pourtant si vif et clair sous l’eau était alors intensément foncé. On ne distinguait plus aucune rétine et quand ses fines lèvres se décidaient enfin à dévoiler l’intérieur de cette bouche secrète, c’était un alignement acérés qu’on aurait à peine pu entrevoir.

Le monstre sous les traits d’enfant. L’homme avait fini ses préparations, accroupi devant un frétillement du bois qui brûlait, qui accompagnait maintenant le sifflement des courants d’air d’un vent entrant en étant au final, pas si restreint que cela malgré les murs. Il s’étirait naïvement le haut du corps pour retirer un tissu détrempé qui gelait son torse aux contours bien en chair, le même tissu qui lui fit tendre les bras vers les cieux, obstruant sa vue qu’un instant. Celui de trop. Les pas de la fille avaient ondulés sur le planché avec la même grâce et légèreté que ses armes bestiales, sans bruit elle était arrivée si vite à une dangereuse proximité de son hôte, lui qui ne quittait jamais sa position ni son habillement. Quatre des membres meurtriers avaient encerclés et comprimés son cou et tout son de sa gorge, quatre autres retenaient ses bras aussi impuissant que ceux de l’enfant plus tôt sous la stupeur, mais il avait probablement bien plus eu peur qu’elle qui n’avait pas craint pour sa vie. Le liquide pourpre de sa vie quittait son corps, sans tâcher ni sa peau, ni le sol.

La créature ne gaspillait jamais rien de ses proies et elle s’abreuvait sans poids de moralité ou bienséance. Cela n’existait pas dans sa conscience et son appétit était trop vorace pour la laisser penser à autre chose que lui. Pourtant le silence se troublait par le grincement de la porte et son regard glissant vers là agissait à la même allure lasse que ses mystères qui reprenaient leur place camouflés dans l’ombre de sa chevelure. Sa langue essuyait ses lèvres par reflexe plus que nécessité et calmement, elle observait le fil de l’histoire qui venait de frapper avant de s’inviter. Deux cercles menaient l’intrigue réveillant un regard de braise un court instant par le renvoi d’un reflet orangé.

La soif la gagnait, mais elle n’était pas de celle qui irritait un gosier.

(tu peux l'avoir vu par la fenêtre si tu veux)


Dernière édition par Gekei Takoyaki le Sam 19 Mar 2016 - 12:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptyVen 18 Mar 2016 - 14:10

C'est à quelques kilomètres au nord de Taki, non loin de la ville portuaire de Marutagoya que le Trentenaire n'allait pas tardé à faire une rencontre très intéressante... De par ses obligations et nouvelles responsabilités en tant que Seigneur de Guerre, Van était dans cette ville en voyage d'affaire. Attiré par les rumeurs qui circulaient sur l'existence d'une créature diablement maléfique qui rôdait dans les environs depuis quelques mois déjà, il s'empressa de se rendre au nord du Pays des Cascades afin de régler personnellement le problème.
Sur place Van ne fut capable d'obtenir aucun témoignage oculaire de valeur. Tous racontaient simplement dans quel état les corps finissaient; abandonnés vide de leur sang à hauteur de la baie. Visiblement la créature était aquatique et n'attaquait en règle générale qu'une fois la nuit tombée. C'est ainsi que quelques heures plus tard, une fois la Lune bien haute dans le ciel, que Hoheinheim quitta l'auberge afin d'effectuer une première patrouille. Il longea une bonne partie de la baie en remontant vers l'ouest. Tâchant de trouver quelques indices qui peut être lui permettraient de remonter jusqu'à la bête. Inutile de préciser qu'il partait sans vraiment savoir à quoi s'attendre. Dans tous les cas le problème se devait d'être réglé et sa présence su soulager la plupart des habitants de Marutagoya.

Ce n'est qu'un peu plus loin, tout proche d'une petite maisonnette en bord de plage, que le Lumineux découvrit ce spectacle bien singulier. "La bête" était en train de se nourrir de chair humaine et semblait se servir pour cela de ses tentacules dont elle disposait sur son crâne. De tout ce qu'il avait été possible de voir pour Van, rien ne fut comparable à cette vision. Le Trentenaire venait certainement de trouvé la responsable de tous ces crimes. Pourtant aucune intention hostile ne semblait se dégager de sa part. Bien au contraire, le reflet de ses verres et l'illumination de son vil sourire carnassier prêtaient à penser bien d'autres idées...

S'approchant lentement pour ne pas l'effrayer, Hoheinheim resta quelques instants à l'observer faire. Il n'y avait aucun risque qu'elle se rende compte de sa présence en étant si bien occupé. Une stratégie bien évidemment prise en compte par le Trentenaire afin de la piéger dans sa barrière. Discrétement Van composa quelques mudras qu'il ponctua en se mordant l'extrémité du pouce. Quatre petits scorpions surgirent de ses manches et se dispersèrent aussitôt afin d'encercler la créature. Ce n'est qu'une fois les Kuchyoses placés que le Lumineux activa son Fuinjutsu. Les barrières se dressèrent tout autour de l'entité octopodes qui se retrouva bien malgré elle enfermée à l'intérieur. Doucement le Seigneur de Guerre s'extirpa de sa cachette afin de se rapprocher d'elle.

Van ~ " Tu es définitivement magnifique ! "

Fit-il en la fixant émerveillé avec insistance. La faible lueur que dégageait son Fuinjutsu lui permettait de découvrir les courbes de cette fabuleuses créatures mi humaine mi pieuvre. Un tel changement de forme était bien surprenant, plus rare et précieux encore que n'importe quel joyaux. De cela Van en eut tout de suite conscience et déposa délicatement l'une de ses mains contre la paroi qui le séparait de la bête avant d'ajouter.

Van ~ " Qui es-tu délicieuse créature ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Takoyaki
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptySam 19 Mar 2016 - 12:12

Encore un phénomène étrange et inconnu qui s’abattait, ça semblait être une barrière, mais ça n’avait pas l’allure de pouvoir arrêter quoi que ce soit. Pourtant le créateur semblait confiant de cette dernière et même osé dans son attitude, il confirmait l’aspect finalement solide de la chose en s’appuyant dessus. Il avait l’air de se punir lui-même avec la distance qui s’imposait. Il avait tant eu raison de la faire naître. La créature n’était pas dupe, même en réalité très futée, elle s’adaptait si vite à tout, un cadeau de la génétique, l’inconnu avait eu beau bouger ses lèvres pour extirper du son à son encontre, elle n’avait rien écouté. Le mot clé de ce moment semblait être la fascination. Elle errait perdue incapable de retrouver son nid et l’intérêt dans le regard fou de l’humain murmurait sans relâche qu’on saurait la raccompagner au bout du monde s’il le fallait. Qu’importe la raison, l’importance n’était pas là, ni la réaction des hommes, parfois effrayés ou trop intéressés, ils étaient tous semblables et uniques à la fois, un met exquis pour elle la plupart du temps.

Mais nul octopus ne saurait risquer ses tentacules aux crocs d’un grand requin blanc, vif et audacieux, c’était comme cela qu’il était apparu. Le côté aimable primait, mais l’aura hurlait à la méfiance, le doux fascié et l’allure réconfortante se reflétait à celle de l’enfant, comme une douce illusion qui retrouvait le même écho en face. Il n’était pas ce qui semblait être. Un semblable alors d’une origine externe et finalement, la face de l’obscurité dansait vers la lumière, dessinant huit ombres emmêlées au sol difformant la silhouette humaine qui s’y était posé. La créature imitait la gestuelle de son intriguant avec une docilité soupçonneuse, une expression sans mot pour converser dans le silence d’un code d’instinct.

Le même sourire naissait, lui qui posait la même question, qui était-il et que voulait-il, l’intérêt qui se reportait et l’annonce d’un pacte qui s’annonçait. L’enfant n’était plus perdue, elle l’avait trouvé, cette maudite lumière qui l’intriguait depuis les profondeurs qui lui susurrait l’aventure, oubliant les règles et la sécurité. Ce qui promettait un sens à un esprit trop humanisé qui refusait d’abandonner de penser. Un souffle tiède embrumait la paroi qui les séparait, la main posée s’appliquait maintenant à retranscrire sa pensée, la recherche du foyer où se poser qui lui manquait, comme le sommeil. Elle murmurait à peine de façon perceptible sa réalité, son désir de partir.

Impossible de comprendre le raisonnement sans sens pour beaucoup, mais pas pour lui, il était prêt à l’échange et le deal était acceptable. Ils étaient les deux seuls à avoir la certitude pour acquise, aucun doute quand la bête récupérait la pièce de laine trois fois trop grande de sa dernière victime pour s’y camoufler dedans. Tel un humain. Un tour qu’elle avait appris très vite pour sa survie ici, au milieu d’eux. Elle ne semblait pas encore apte à concevoir du son, ni capable de comprendre le dialecte humain, mais ça ne serait qu’une affaire de temps, son attention semblait fixée sur lui et ce qu’elle pourrait en tirer pour son évolution. La créature avait commencé son assimilation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptySam 19 Mar 2016 - 14:01

Van observait toujours de son grand sourire la créature qu'il venait de capturer. Sa main posée sur la paroi déclencha chez sa prisonnière une réaction des plus surprenantes. En effet celle-ci s'approcha docilement de son chasseur en cherchant à reproduire le geste qu'il avait fait plus tôt. Le regard des deux plongés dans celui de l'autre faisait de ce moment un échange intensément silencieux... Comme si leurs esprits étaient connectés, ils n'avaient besoin d'aucun mot pour percevoir ce dont l'autre avait besoin en cet instant.

La femme aquatique se retourna finalement afin de recouvrir sa peau bleutée du manteau de laine que portait le pêcheur. Se rapprochant à nouveau du Seigneur de Guerre, celui-ci décida de rompre le Fuinjutsu qu'il avait dressée afin d’accueillir dans la courbe d'un bras bienveillant, sa toute nouvelle protégée. Hoheinheim invita la créature à le suivre, car ici n'était certainement pas la place d'un tel spécimen aussi rare. Il espérait pouvoir la ramener jusqu'au Temple, là-bas Van pourrait bien plus en prendre soin sans risquer qu'un groupe d'hommes ne se mette un jour en tête de vouloir la chasser. D'où pouvait-elle bien venir ?

Van ~ " Je connais un endroit où tu pourras vivre en sécurité... Accompagnes moi et je te donnerai un foyer. Je t'apprendrai à te tenir en société et à devenir la parfaite hybride que tu es... "

Le sourire carnassier du Trentenaire était encore apparu, avec elle il n'avait nullement besoin de cacher sa vraie nature. Tout comme elle il était un monstre dont la pensée échappait à beaucoup.

Van ~ " Tu pourras ainsi chasser les meilleures et plus belles proies qui soient ! "

Elle ne comprenait pas un traître mot pour le coup de ce que pouvait bien lui raconter Hoheinheim... Pourtant lui tenait particulièrement à le lui dire et faire comprendre à travers ses gestes très explicites. Après quoi le duo quitta la baie en direction du Temple. Ils devraient traverser la moitié du Pays avant de l'atteindre. Sereinement le Trentenaire composa quelques mudras afin cette fois ci d'invoquer un plus gros scorpion. Il grimpa dessus en tendant une main à la fillette et l'aida à monter. Les deux fusèrent de cette façon à vive allure à dos de Kuchyose en prenant soin d'éviter de passer par les grandes routes dans le but de se faire plus discrets...







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Takoyaki
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptySam 19 Mar 2016 - 20:02

Docile et semblant confiante la créature rejoignait l’homme distinct des autres, mais elle avait toujours cet air-là, avec les alliés, comme avec les proies. Il ne fallait pas se faire des fausses idées sur son attitude, elle avait juste détecté un chasseur plus coriace et farouche qu’elle n’aurait été capable d’être, c’était un être instinctif qui courbait l’échine pour sa conservation. Le choix lui semblait de plus en plus judicieux quand une bête immense s’élevait à travers la fumée, une totalement dévouée à un maître qui n’était nul autre que celui qui l’avait recueillis au creux de son bras, lui qui se tendait pour laisser place à la main qui l’aiderait à sa chevaucher. Le silence restait de mise tandis que les décors évoluaient, parfois plus urbain, parfois plus sauvage, mais très peu d’humains sur le passage, on pouvait en déduire que le meneur les éviter. La péripétie prenait fin devant un bâtiment immense, même sur les routes qui les avaient amené là, la jeune créature n’avait pas eu l’occasion d’en examiner de tel. Là où elle vivait dans le temps, cet art était inconnu et son intérêt n’en était que plus grand, peut-être était-elle impressionnée au fond ou même inquiétée plutôt.

Des airs de forteresse inviolable offrait de la sécurité, mais d’un autre côté, ça pouvait aussi révéler une prison de choix, dans laquelle elle serait rentrée de plein grès. Elle s’y risquait, de toute façon, pas beaucoup d’alternative pour elle et loin d’être dupe, la chasseuse savaient que son gibier était au moins tout aussi hostile qu’elle, voir bien pire, des traqueurs en bande face à une bête solitaire. La concession lui paraissait bonne et puis au final, sa ne pouvait être qu’une affaire de temps, celui qui lui faudrait pour élever ses propres ramparts. Pour survivre sur ses terres, il fallait apprendre à s’y fondre aucun doute là-dessus et comme il avait promis bien avant qu’elle soit en mesure de comprendre son dialecte, l’homme sacrifiait beaucoup de temps à l’ombre de tous à lui enseigner. Il était facile pour elle de le suivre et au final le déchifrer, il faisait beaucoup de gestes et était très expressif. Un magnifique paradoxe quand on soupçonnait le fond de son âme. Au fond ça l’amusait beaucoup à l’espiègle enfant, car ni l’un, ni l’autre n’avaient d’illusion sur ce qui se tenait en face. Aucun ne semblait avoir de problème avec ça.

Un seul point fâcheux frappait, la nourriture. C’était une carnivore avérée qui pouvait dévorer ses propres semblables, aussi tout ce qui n’était pas de chair n’arriver pas à trouver grâce à son palais, tout comme la subtilité de mâcher ou se servir de couverts. La bête aimait être en sécurité pour se nourrir et n’apprécier pas la compagnie qui pourrait la défaire de son repas, une manie qui refusait de se défaire comme un instinct chasseresse qui refusait de se taire. L’hybride refusait toute nourriture déjà inerte, elle n’acceptait de s’abreuver que de proies vivantes. Aucune concession de sa part semblait vouloir se faire sur ce point, qu’importait le temps qui défiler et les espoirs qu’on fondait. Au moins elle acceptait d’emmètre des sons, la plupart du temps, anfin, si c’était l’homme aux lunettes rondes qui les attendait. De toute façon il était rare qu’elle ait eu affaire à quelqu’un d’autre, sa seule rencontre infortuné avait fini dans son ventre. Disparue au détour du long couloir, emporter dans le faux plafond sans laisser aucune trace. Une période de grand appétit, mais l’homme avait su, il savait toujours tout étrangement et venait l’heure où vu que la compréhension entres eux était plus qu’acquise, les règles se rajoutaient à l’histoire. Le plan de l’homme s’échappait par petit bout à son attention. Et comme dans de bien rares occasions sa voix basse et lasse filait d’entre ses lèvres qui se mouvaient à peine. La bête était molle en règle générale, sauf quand il s’agissait de jeux de proies comme ils avaient nommé leur entrainement.

~Pourquoi je ne peux jamais sortir d’ici.. ?

Elle connaissait déjà la réponse, mais elle aimait le culpabiliser, son attention sur elle s’intensifiait et toujours une consolation s’en venait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptyDim 20 Mar 2016 - 2:07

Du temps était passé depuis la fameuse nuit où Van avait rencontré la créature sur les plages de Marutagoya... Aujourd'hui celle-ci vivait à l'intérieur même du Temple, plus précisément dans le sous-sol de celui-ci dans lequel le Lumineux s'employa à lui offrir tout le confort nécessaire à sa nouvelle vie. En effet le Seigneur de Guerre paya les plus grands artisans de son Pays - spécialisés dans le travail de la verrerie - pour lui construire un aquarium qui remplirait la moitié de son Laboratoire. Il n'y avait pas à lésiner sur les moyens, le Trentenaire mettait un point d'honneur à offrir à son invitée le mieux qui existe. De l'eau de Mer fut directement transportée par plusieurs expéditions qui partirent puiser directement depuis la plage où vivait d'origine la créature. Tout cela bien sûr afin dans le but de remplir l'aquarium d'eau salé à sa demande...

Ce fut pendant ce même temps passé que Van apprit à l'hybride comment se tenir en société. Il lui apprit à parler, comment se comporter en présence d'un autre humain. Il prit le temps de l'initier à la lecture et à l'écriture sans néanmoins vraiment prendre le temps nécessaire pour que celle-ci se permette seule de lire un livre. En de rares occasions et ce afin de lui dégourdir les muscles, Hoheinheim la faisait se battre contre lui où l'une de ses marionnettes. Le but étant de lui permettre d'apprendre à se défendre par elle même dans le cas où un danger la menacerait.

Malgré tout cela la femme pieuvre ne semblait pas satisfaite. Pourtant Van veillait à lui fournir trois repas vivants par jour. Trouver de la chair humaine n'avait rien de très pratique surtout lorsque l'on souhaitait rendre une telle présence discrète au sein d'un établissement. En général seulement les hommes qui décevaient le Trentenaire se retrouvaient à disparaître dans les sous-sols. Au bout d'un moment néanmoins les mauvaises graines se faisaient bien plus rares. Difficile d'expliquer la disparition de tous comme une soudaine envie de voyager... Beaucoup dans le Temple racontaient quelques rumeurs aux propos des sous-sols pourtant interdit d'accès. Il était donc temps de changer de réserve de nourriture...

C'est ainsi que vint l'idée au Lumineux de sortir la fillette de sa caverne. Après lui avoir apprit les conditions à respecter pour pouvoir se nourrir en toute impunité, il espérait la voir réussir par elle même à subvenir à ses besoins et ce en parvenant à attirer une proie en plein jour.

Van ~ " Je pensais que cet endroit te plaisait ...? Que dirais-tu de m'accompagner en ville, j'aurais deux trois courses à faire tu pourrais profiter de l'occasion pour me montrer tes progrès. "

Lui offrant sa main en guise d'invitation, le Lumineux toisa un instant la fillette afin de lui faire comprendre que le moment était venu de voir ce dont elle était capable. Peut-être lui prouvait qu'elle méritait aujourd'hui de sortir au grand jour et de se confondre avec le reste des humains. Ils iraient vers le Sud-Est en direction de Shiomizu. Sur place Van espérait se renseignait sur ce qu'il s'était passé avec le riche marchand qui y était mort en d'étranges circonstances...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Takoyaki
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptyDim 20 Mar 2016 - 14:56

Il n’était pas question de l’endroit plaisant ou non, mais plus du divertissement qui tournait en rond, il fallait croire que la routine n’était pas faite pour ce genre de spécimen qui avait beau apprécié que tout lui soit servis sur un plateau, mais qui déplorait malgré tous ses instincts à taire. Peut-être qu’il l’avait rendu capricieuse au fond et que ça n’allait pas en s’arrangeant quand à nouveau la requête de la bête se voyait satisfaite. Il était quand même étrange d’observer que tout lui venait sans rien donner en retour, la créature n’était pas dupe, une ardoise invisible qui voudrait jouer sur son affectif le moment venu. Ses repas étaient bien consistants et livrés à la bonne heure, mais comme l’homme aux lunettes rondes avait su le comprendre, ils n’en restaient pas moins des proies faciles, son esprit ne savait pas se contenter de simplement se nourrir, elle avait besoin de chasser, de choisir, traquer et attirer sa proie.

Son sourire s’étirait quand on lui portait l’annonce de la sortie et ne lui fallait que quelques secondes pour extirper le reste de son corps de son bassin salé. Ses appendices essoraient aussitôt sa chevelure, comme ci elle voulait perdre le moins de son eau possible, ses pieds posés à la surface, il était temps de montrer son apprentissage, celui qui la faisait se confondre parmi les humains. Les tentacules se tordaient dans ses cheveux les recouvrant au point de les faire disparaître et ses fines mains tapotaient sur sa visage bleuâtre une éponge soulevant un fin nuage de poussière de ce qui teintait sa peau, une qui restait malgré tout très pâle. On ne pouvait pas détourner complétement sa vraie nature. Le rituel était bien rodé et c’était à ces occasions seulement que la bête s’habiller de pièces de tissus, enfin, d’un manteau long gris foncé au col haut, bien plus ajusté que le premier de son acquisition. Avec le temps, elle s’accommodait de gants, puis de chaussures, seulement par l’amusement du jeu d’équilibre dont l’obligeaient de fins talons. Les bottes longues permettaient de laisser parler la souplesse des coups de pieds sans dénoncer son secret. Une jeune demoiselle presque comme n’importe laquelle en quelques artifices, un art humain bien utile et comme elle aimait plus que tout imiter le maître, il n’était pas question de sortir sans ses lunettes aux verres ronds teintés. Une ode ou une moquerie à lui, difficile de dire.

~C'est plus les proies que l'endroit qui deviennent monotones en fait, les devorer est aussi simple qu'un jeu d'enfant.


Simplement se nourrir n'était pas suffisant. Elle portait l’écusson de l’académie qui l’abritait sur son manteau, aux yeux de tous, elle n’était alors qu’une étudiante des lieux quand on lui faisait traverser les couloirs, bien que cela n’avait pas beaucoup d’importance, l’homme s’arrangeait toujours pour ne croiser personne quand ils étaient ensemble. Ça arrangeait bien la créature au fond, surtout quand son ventre lançait l’appel du ravitaillement. Les lunettes prenaient tout leur sens à la lumière agressante du jour, c’était une créature de nuit qui avait une histoire difficile avec cet astre là, on ne la sortait pas en plein jour notamment aussi parce qu’elle n’était pas à son meilleur avantage. Aussi cette balade là avait tout l’air d’un défi. Le pas emboitait dans celui du maître des lieux, calmes et silencieux, le duo rejoignait la civilisation, la notion de courses lui était infamilière, et son regard fuyait partout tant les chairs pouvaient se montrer appétissantes.

Cependant, elle n’avait pas oublié. Il existait une règle, la seule et unique pour laquelle on ne tarirait pas, pas de victimes arbitraires. Seulement sous certains critères, elle avait le droit de faire finir des êtres humains dans son estomac, ils devaient être poids inutile à la société, mais, l’hybride refusait de manger des proies en mauvaise santé. Ils avaient déterminé alors que toutes personnes enfreignant les lois, s’exposer à ses crocs et il fallait bien croire que dès lors, son étude de ses dernières se faisaient avec minutieux. Elle connaissait par cœur et dès son arrivé débutait la traque aux coupables, mais les heures s’écoulaient et les proies, même un jour comme ça de marché refusaient de se montrer. La créature commençait à perdre patience quand elle observa un échange suspect entre deux individus d’une sacoche, elle s’accrocha à l’ombre de l’acquéreur et n’eu pas bien longtemps à attendre pour entendre l’appel au vol.

Sous l’excitation, la prédatrice en oubliait même la règle de base, celle de toujours obtenir l’aval de l’homme aux lunettes rondes, elle l’avait même carrément oublié en toute franchise, trop heureuse de retrouver ses habitudes d’antan. Au détour de la ruelle isolée dans laquelle ils les avaient conduit, elle aurait bien voulu l’attraper, mais il s’extirpait dans un sous sol bruyant qui contrariait ses plans. La bonne nouvelle était qu’une nouvelle réserve de nourriture avait été localisée. Le maître jamais bien loin quant à lui saurait comment taire sa frustration, elle se plantait en embuscade pour le premier qui sortirait seul en attendant que son mentor montre à son tour le bout de son nez.

~Quel dommage de ne pas pouvoir les conserver dans un garde manger...


Sussurait-elle tout bas, un vrai gachi, elle n'aurait jamais l'appétit pour dévorer tout ça en un repas, voire deux, son mentor était au moins aussi joueur et malsain qu'elle, peut-être que si elle savait lui inspirer un nouvelle étage au sous-sol sous forme de labyrinthe pour stocker ses prises, il accepterait de lui offrir un nouvel espace de jeu où elle irait piocher à sa guise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptyDim 20 Mar 2016 - 16:20

Le duo arriva aux abords du village de Shiomizu dans les environs de douze heure. Ils avaient quitté le Temple tôt ce matin dans le but de parvenir à gagner la petite ville du pays des cascades de jour. Les rues grouillaient d'une multitude d'habitants bien loin de se douter de ce qu'avait ramené avec lui le Lumineux. Néanmoins le Maître fut très claire avec sa créature. La discrétion serait une obligation dont elle n'aurait droit à aucune erreur. Si l'on venait à découvrir son existence et son lien avec le Seigneur de Guerre, alors Van n'aurait d'autre choix que de la tuer. De cela le Trentenaire s'en était bien assuré avant de la lâcher seule aux portes. Lui avait à faire de son côté et espérait ne pas avoir à être déranger par les bêtises de l'hybride.

Van ~ " Montres moi dont tes progrès Takoyaki chan. Je ne serais pas long alors ne te fais pas trop remarquer. "

Puis la silhouette du Seigneur de Guerre s'éloigna en direction de l'entrée principale en prenant de l'avance sur la fillette qui ressemblait à s'y méprendre à une jeune humaine de son âge. Plutôt serein, Van pensait ne pas en avoir pour très longtemps. Il souhaitait faire un passage à l'ancienne demeure du riche marchand nommé Tedriku - qui habitait avant son assassinat -, dans un grand manoir au centre du village. Il espérait recueillir quelques informations concernant les circonstances du meurtre qui avait coûté la vie à ce marchand. Il fallait dire que pour savoir que Setsuko en était l'unique responsable, Van allait simplement vérifier que la noiraude n'ait pas laisser d'informations derrière elle.

Face à la demeure abandonnée aujourd'hui, le Trentenaire resta fixe à observer la palissade. Quelques passants qui l'observaient faire ne tardèrent pas à reconnaître l'emblématique Hoheinheim Van, Seigneur de Guerre de ce Pays. C'est ainsi qu'un homme âgé de la quarantaine qui devait sans doute vivre dans les rues, s'approcha du Lumineux. Celui-ci était intrigué par la présence de ce célèbre Shinobi dans la ville et espérait peut-être pouvoir l'aider.

Habitant de Shiomizu ~ " Quelle surprise Monseigneur ! Qui aurait pu croire qu'en me levant ce matin dans l'caniveau, je rencontrerai plus tard dans ma journée le célèbre Hoheinheim ! "

Van ~ " Dis moi mon brave, que sais-tu de ce qu'il s'est passé ici ? "

Habitant de Shiomizu ~ " Et bien... Une bien triste histoire Monseigneur... Tedriku le marchand qui vivait là s'est fait zigouillé avec tous ses hommes pas très loin du pont Kinemon de c'qu'il se dit. Apparemment ils faisaient route à destination de Reisui avec une prisonnière. Ils ne sont jamais revenus. "

Van ~ " Merci bien. Voilà pour toi. "

Le Trentenaire lui adressa une pièce qu'il envoya directement dans les mains du pauvre homme. Puisque rien de bien extraordinaire n'étaient ressortit des rumeurs, Van pu en déduire que Setsuko avait plutôt bien travailler elle aussi. Son affaire terminée le Seigneur de Guerre repartit chercher Takoyaki qui devait certainement être en train de déjeuner. La retrouvée serait bien plus facile avec le petit scorpion du Lumineux qui avait jusqu'à maintenant garder un œil sur elle. Après quoi ils pourraient retourner au temple afin de reprendre le cour de leur quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Takoyaki
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptyDim 20 Mar 2016 - 17:30

Le temps s'écoulait et pas de trace de la venue de l'homme, malgré les règles plutot fixes, la bête était de plus en plus lasse d'attendre d'autant plus que ses apéritifs se disperçaient de plus en plus. Au point que le bruit à l'intérieur se faisait presque innexistant, tapie dans son ombre, une ultime fois la créature s'assurait que sa voie était libre avant de se dévoiler au milieu de cette ruelle encombrée un court instant, celui qui lui fallait pour se faufiller à l'intérieur à pas de chat, longeant un mur avant de pouvoir rejoindre le plafond aux prises multiples. Elle dépaçait de nombreuses âmes en les guettant d'un air appétissant sans qu'ils ne la soupçonnent, enfin, une dalle du faux plafond cédait enfin à sa volonté de s'extraire sans bruit et ainsi, sa silhouette disparaissait dans le décale étroit. Quelques traits de lumière l'aider à s'orienter et des voix la poussaient enfin à stopper sa quête, ses petites mains déboitaient à nouveau une dalle coopérative juste assez pour entrevoir la scène qui se jouait en contrebas. Un homme bien gras en acteur principal qui faisait monter salive et un groupe passager qui prenait des instructions avant d'être congédiés, la bête se décallait encore un peu pour hisser en douceur une de ses tentacules au dessus du verrou de la porte. Cette dernière verrouillée, c'était avec la même légèreté que tout son corps rejoignait le planché du sol. Sa proie ne la soupçonnait même pas encore trop captivé par les objets brillants qui encombraient sa table de travail, elle n'avait donc aucun mal à longer les murs de la pièce pour se retrouver derrière lui. Ses appendices se déroulaient de sa chevelure s'élevant autour du visage aux traits fins de la prédatrice, elle n'avait plus qu'à se pencher vers sa proie, elle-même inclinée pour examiner son trésor et ses armes amovible s'enroulaient très subitement sur le visage de la cible, incapable d'émettre désormais le moindre son, s'étouffant sous la stupeur et le manque d'air. Comme elle les aimait uniquement vivante, la bête ne patientait pas jusqu'à sa mort pour planter ses crocs dans la chair molle de son cou et aspirer son sang, il perdait de sa valeur quand le coeur cessait de fonctionner, un phénomène étrange qu'elle n'aurait su expliquer que par les vibrations des pulsations cardiaque qui massaient son gosier. Combien même il avait tiré sur les tentacules de la créature, ces dernière n'avaient pas bougé d'un pouce, leur force était au délà de celle des bras de l'enfant, et pas conscient de ce qui pouvait être son assassin, il n'avait pas eu le loisir de s'en prendre à son corps pour tenter de sa sauver.

Il lui fallait un certain temps pour finir de s'abreuver, vu la masse et sa prise était d'autant plus bonne et bien choisie que la résistance de cette dernière la faisait rester en vie très longtemps, par moment la bête relachait les tentacules obstruant ses narines pour qu'il puisse puiser son air. Silencieusement l'acte prennait fin et en délicatesse la proie était déposée sur la table, on aurait pu croire qu'il dormait quand son assassin remontait dans le faux plafond, prenant soin de déverrouiller la porte comme ci son passage ici n'avait jamais exister. Le manque d'espérience ne lui avait pas enseigné que tuer la tête d'un groupe tuer le groupe en règle générale, car dans son esprit, la fille avait pensé trouvé un point de ravitaillement facile où venir se servir à sa guise. Y entrer et en sortir avait été un jeu d'enfant, mais elle n'avait oubliée que l'homme aux lunettes rondes n'accepterait aucun accroc et l'air de rien, à nouveau sous l'apparence d'une humaine des plus normales, l'hybride réaparaissait dans la rue principale l'air de rien et très vite, une face familière stoppait sa marche. Un sourire satisfait, elle prenait place en face de celui qui semblait l'attendre, le même, lui aussi passé à table à première vue. La bête guettait les boulettes à l'odeur familière qui engouffrait dans sa bouche sans qu'elles ne réussissent à franchement la tenter, les poissons de l'aquarium en revanche feraient un bon dessert.

~Mes affaires se sont révélé plutôt bonnes, je me sens un peu ballonée même en fait. Et tes courses ?...

Son regard avait beau se promener autour de l'homme pas de trace de paquets, mais la créature le ventre bien plein n'aspirait qu'à rentrer dans son aquarium pour se reposer pendant sa digestion.

~J'ai trouvé ce que tu appelles une boutique pour moi, j'espère qu'on pourra revenir très bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptyDim 20 Mar 2016 - 18:08

C'était assit sur un banc face au bâtiment dans lequel avait disparu Takoyaki, que le Lumineux attendait bien tranquillement le retour de sa créature en lisant un livre. Il avait acheté en chemin quelques délicieuses boulettes de poulpes afin de déguster un bon repas lui aussi et puisque ses scorpions lui avaient montré le chemin, Hoheinheim ne tarda pas à retrouver la piste la fillette qui vraisemblablement était en pleine partie de chasse à l'homme.. Une dizaine de minutes suffirent finalement à faire sortir Takoyaki de sa cachette. En voyant son Maître, celle-ci accourut dans sa direction le sentiment d'avoir bien trop manger pour le coup. Sentiment qu'elle n'hésita pas à partager avec le Seigneur de Guerre qui ne se ferait décidément jamais aux goûts si particuliers de l'hybride.

Van ~ " Épargnes moi les détails sordides veux-tu... " Fit-il en gobant tout rond une boulette de poulpe. Si elle se plaisait à manger les semblables du Trentenaire, lui se plaisait à manger les siens une fois ces derniers fris. " Je n'aimerai pas gâcher mon propre repas. "

En tout cas les deux étaient parfaitement d'accord pour rentrer. Leur petit escapade avait été plus que fructueuse, Van repartait avec ce qu'il avait eut envie d'entendre et Takoyaki le ventre plein et le sentiment d'avoir apporter une touche d'originalité à sa journée. En tout cas Hoheinheim devait reconnaître que la fillette s'était montrée particulièrement efficace aujourd'hui. Un point qu'il n'hésita pas à soulever une fois en dehors de Shiomizu et bien à l'abri des oreilles qui pourraient trainer.

Van ~ " On ? Et bien je ne vais pas jouer le rôle de ta nourrice indéfiniment tu sais... Il faudra que tu finisses par apprendre à chasser seule si tu souhaites te faire une place confortable au sein de l'Empire... "

Ils rentrèrent finalement au Temple d'Ao' sous la cascade. Comme à ses habitudes la créature aquatique se repaitra de son repas à l'intérieur de son aquarium. Pendant ce temps le Seigneur de Guerre s'évertua à ressortir quelques vieilles notes de recherches afin de les travailler. Redressant ses lunettes il se plongea littéralement dans la lecture de ses notes sans ne plus faire attention à rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Takoyaki
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptyDim 20 Mar 2016 - 21:22

C’était un aval pour sortir se nourrir que la créature venait d’obtenir, en tout cas c’était ainsi qu’elle décidait de le prendre, les pas lourds comme son ventre tout le long du retour. Une digestion difficile, étrange, cela n’était jamais arrivé auparavant, combien même elle avait pu avoir les yeux plus gros que le ventre et abuser de ses pitances.

~J’ai bien appris mes leçons et je connais les règles, tu peux continuer à m’offrir des friandises, mais je serais capable de mettre la main sur ma nourriture si j’ai un accès à l’extérieur.


Il n’était pas utile d’attendre de réponse immédiate de la part de l’homme qui tenait les clés de sa condition, elle savait qu’il ne reviendrait vers elle qu’une fois sa décision prise et la solution en main pour se faire. Puis son ballonnement n’allait pas en s’arrangeant, chacun suivait sa direction une fois sur place et quelques mouvements ramenaient la liberté de la bête en la débarrassant des artifices humains. Le bruit de son entrée dans l’eau perturbait le silence de l’immense espace, puis la quiétude s’installait dans son ouïe berçait par l’eau, comme à l’extérieur au calme religieux. La créature se laissait couler jusqu’à proximité de sa brèche corailleuse où elle disparaissait sans mal dans l’obscurité. Une longue tentative la portait à trouver le sommeil en patientant, mais rien n’y faisait, aussi inerte qu’elle pouvait rester, le dernier repas se refusait à bien passé. Pourtant, il avait l’air bien frais, enfin, le mot était pas tout à fait adapter, mais néanmoins, pas de signe de maladie, ni de mauvaise santé, il avait même eu l’air plutôt vif et les pulsations si forte de son cœur. Le souvenir suffisait à faire revenir un sourire et presque ce goût si à part lui revenait à la bouche, la créature se révélait épuisée et excitée à la fois. Un phénomène inconnu qui la taraudait assez pour qu’elle décide de quitter son sanctuaire aquatique à la recherche de solution , elle croisait en chemin une tentacule qui aurait pu être la sienne sauf qu’une fois sortie de l’eau elle réalisait l’impossibilité de la chose. C’était beaucoup trop coloré et son regard sondait le bassin sans succès. Un intrus dans son bassin ?

La créature y plongeait une nouvelle fois, l’arpantant de bout en bout comme la prédatrice qu’elle était en quête de sa proie, mais rien en vu si ce n’était un banc de poisson bien commun à la région de son enfance, ceux qu’elle affectionnait dévorer. Ravie, elle ouvrait grande sa bouche dans le tas et trouvait très vite sa déception dans l’absence de goût, qui plus est, plus de poisson. Comment aurait-il pu disparaître aussi vite. L’expérience se reproduisait plusieurs fois avant qu’enfin, l’hybride quitte les lieux en quête du Lumineux qui n’était en soi, pas très difficile lui à débusquer. A sa place favorite, le nez dans du papier reniflant de l’encre, il affectionnait vraiment cela ?
L’intruse du labo marmonnait un peu pour faire signe de présence, elle penchait même sa tête au dessus de son épaule pour déchiffrer sans succès sa lecture, mais il l’ignorait si bien, que cela aurait pu en être presque vexant, tout du moins assez contrariant pour qu’un poulpe crache son jet d’encre comme elle venait de le faire sur les notes désormais illisibles. Au moins l’attention était acquise maintenant.

~J’ai mal au ventre et il y a des bestioles qui se sont invités dans mon aquarium, une pieuvre dévore tous mes poissons sous mon nez !


Mais elle n’avait pas de poissons en théorie dans son aquarium, à moins que l’homme avait voulu lui jouer une farce, bien ficelée pour qu’elle soit ainsi incapable de mettre la main sur sa rivale colorée. La bête s’engouffrait dans un siège pour se recroqueviller avec une certitude.

~Si c’était de la nourriture avariée je l’aurais tout de suite su, il devait être empoissonné.


Car une certitude en absorbant son sang, elle avait aussi ingéré une substance néfaste pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptyLun 21 Mar 2016 - 0:00

La tête dans ses notes, Van ne donnait plus signe de vie depuis plus de dix minutes. Il était tellement absorbé par ces dernières qu'il n'entendit même pas l'idée qu'avait soulevée la créature... Puisqu'elle n'obtiendrait aucune réponse pour l'instant, celle-ci décida de partir bouder dans son espace aquatique un moment. De son côté le Trentenaire s'employait à regrouper la plupart des notes qu'il avait rapporté de son voyage à Suna. Tout devait être réécrit afin de lui servir à l'avenir. Et quel endroit plus calme que les sous-sols du Temple pour s'atteler à un travail de scribe aussi minutieux que celui-ci...

Le Seigneur de Guerre ne faisait finalement plus du tout attention à l'hybride qui se lança dans une partie de chasse frauduleuse. Apparemment un invité de trop se trouvait dans son aquarium et semblait impertinent dans sa façon de partager ses repas avec elle. S'en était trop pour la petite Takoyaki décidément bien capricieuse. La fillette décida de quitter ses bains pour venir se plaindre à son hôte bien trop occupé pour se soucier de ses petits problèmes. Dans le but d'attirer enfin son attention et ne pas manquer de l'obtenir quoi qu'il en coute, celle-ci eut la folie de projeter son encre sur l'intégralité des notes qu'avaient regroupé le Lumineux...

Van ~ " .... " Sans un mot Van se retourna pour faire face à Takoyaki puis retira lentement ses lunettes.

Il ne restait plus que ses yeux de visibles dorénavant... Son visage entier était recouvert par l'encre en plus de ses précieuses notes. Son regard jusqu'à présent bienveillant se muta en quelque chose de beaucoup plus sombre et prit de rage le Trentenaire se dressa d'un bond en armant sa dextre prête à gifler le visage de la créature qui avait manqué d'impudence. Mais contre toute attente Van se retint de le faire au dernier moment.

Cette idiote n'avait pas réfléchit tenta-t-il de se convaincre...

Son regard fusa en direction de l'aquarium. Cette précieuse boîte que Takoyaki estimait comme être sa maison. Un plan machiavélique venait de lui venir en tête, celui de s'essayer à sceller une composante principale de l'eau de mer à l'intérieur d'un Fuinjutsu. Toujours sans dire un mot le Seigneur de Guerre parti donc vers l'aquarium prêt duquel il se mit à composer une petite série de mudras. Il appliqua par la suite l'une de ses mains contre la vitre et repartit en direction de son bureau. Un phénomène étrange se déclencha alors sur le fuinjutsu qui se mit à scintiller puis à absorber tout le sel présent dans l'eau de l'aquarium.

Van ~ " Le problème est réglé, ton nouvel ami ne restera plus longtemps pour t'embêter avec tes poissons sois-en assurée ! Quant à toi, je suppose que tu n'as rien contre le fait de passer les prochains jours à barboter dans de l'eau douce. "

Puisqu'il venait sur l'instant de créer un Fuinjutsu qui permettait de sceller n'importe quelle composante d'un objet, Van s'avança à reproduire la même idée sur ses notes pleines d'encre. Il attrapa sa plume, posa un Fuinjutsu sur son extrémité puis colla le bout sur la page imbibée d'encre. Peu à peu toute l'encre encore humide se retira progressivement jusqu'à ce que les travaux du Lumineux retrouvent leur état d'origine.

Van ~ " Si tu souhaites te rendre utiles reste près de moi et rempli mon encrier ! Ton mal de ventre passera si tu te concentres sur autre chose. Je ne suis pas médecin mais scientifique ma chère, la nuance est importante. "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Takoyaki
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptyMar 22 Mar 2016 - 10:36

~De l’eau douce ?!


L’idée n’était pas la meilleure que l’homme aurait pu avoir, en effet, la créature préférait encore rester à la surface, elle marmonnait son mécontentement bien évidement, mais sans succès, il avait déjà recommencé à l’ignorer et vu la réaction qui avait manqué d’être sanglante, elle s’abstenait de ruiner à nouveau ses notes.

~Je ne fais pas l’encre à la demande, encore moins pour remplir ton encrier. Puis je déteste l’eau douce, enlève le, en plus ils vont pollués mon eau, je ne mange pas les cadavres.


Ce qui l’agaçait le plus était certainement que la rivale était plus douée qu’elle pour se dissimuler, normal, elle n’avait place que dans sa tête et l’effet de la substance intruse plus maigre sur la créature que sur l’homme qu’elle avait dévoré, n’avait que des effets partiels. Comme le lumineux l’avait soulignait, il n’était pas docteur, mais scientifique, donc elle ne se plaignait pas d’avantage sur son état, sans oublié pour autant son idée de base. Coopérative ou presque, elle empruntait l’encrier qui reflétait très vite après une couleur pourpre, la teinte de son propre encre. Incapable de se concentrer sur les papiers et leur contenus qu’elle était incapable de comprendre, elle s’appliquait à partager son imagination avec le maître des lieux et son idée à elle était bien fixe.


~Tu vois à manger n’importe quoi, je vais attraper la mort, les vôtres sont facilement infecté.
Elle remuait sa tête lentement et négativement avant de reprendre. Ce qui serait mieux, c’est que je puisse les purger avant de les manger, de plus ça ferait un bon entraînement, la traque, la capture et le rapatriement sans me faire remarquer… Un court instant de répit pour voir s’il était réceptif et avant qu’il ne puisse contester trop fermement, la bête finalisait l’idée. Peut-être même que pour le coup tu pourrais t’en servir aussi de cobayes pour tes études, comme les rats dans tes labyrinthe de verre, ils seraient piégés dans un sous-sol, ça pimenterait la chasse.


Pas le moindre signe sur le fascié de l’homme ne laissait entendre s’il se montrait intéressé, la bête marmonnait encore en tournant la tête vers son bassin où la rivale semblait plaquée sur la grande vitre à la narguer, dans son imaginaire elle était immense, donc dans la logique, impossible pour elle de se cacher. Elle secouait l’homme aux lunettes rondes pour lui montrer la coupable la plus fourbe au monde, car sa tête tournée un simple instant avait suffi à la faire disparaître. L’évidence était alors que le problème concernait les deux, l’homme aurait du mal à obtenir sa quiétude nécessaire à ses travaux avec la bête dans ses pattes, et cette dernière ne retournerait pas dans une eau douce encore moins dans son état. Aussi inspirée visiblement, elle tirait sur des bouts de papiers qui avaient encore un espace libre pour barboter à son tour avec l’encre. Toutes les extrémités de ses tentacules se baignaient dans l’encre avant de s’agiter sur le papier pour mettre sur plan le fameux garde-manger. Voilà qui apportait le calme un petit moment, avant que l’œuvre ne satisfasse assez la créature pour qu’elle la plante sous le nez de son constructeur.

~Regarde, quelque chose comme ça, avec des mécanismes qui inondent des zones.


Si lui il avait deux mains pour remplir sa paperasse, elle avait huit appendices de plus parfaitement habiles pour remplir ses besognes et elle était parfaitement capable de tous les utiliser à la fois, très vite tous ses papiers formant le plan envieillissaient le bureau en couvrant encore les notes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptyMer 23 Mar 2016 - 11:57

Takoyaki s'était réellement faite capricieuse avec le temps. Plutôt que de laisser tranquille Van à ses occupations celle-ci se mit à insister en faisant clairement remarqué qu'elle ne retournerait pas dans son bassin si ce dernier ne contenait plus que de l'eau douce. A juste titre elle précisa que tant que son problème ne serait pas réglé, celui du Lumineux ne le serait pas non plus. Autant dire que l'invitée qui s'amusait à dévorer tous les petits poissons de la cannibale devait être chassé rapidement pour leur bien commun. Hoheinheim finit par soupirer tout en déposant sa plume puis ajouta l'air agacé.

Van ~ " Moi qui pensais que tu ne te nourrissais exclusivement que de chaire humaine... "

Aux pieds d'un rocher Van aperçu depuis sa chaise, l'une des tentacules de la pieuvre qui avait choisi d'élire domicile dans la mauvaise maison. Depuis l'extrémité de son index levé, le Trentenaire fit alors apparaître un fil de chakra qu'il destina à attraper un poisson mort qui flottait à la surface à cause du changement brutal d'eau dans laquelle il était en train de nager. Finalement et à l'image d'une canne à pèche Hoheinheim ramena le poisson jusqu'à lui et lui apposa un Fuinjutsu explosif.

Van ~ " Avec ça ta pieuvre aura bien du mal à le digérer. "

Puis il envoya son appât après y avoir ajouter un poids de quelques kilos. Le poisson descendit alors lentement jusqu'à atteindre le fond de l'aquarium. Une fois placé il ne restait plus qu'à patienter le temps que la pieuvre ne se décide à en faire son repas...

Pendant ce temps Takoyaki fit par au Seigneur de Guerre de son plan de labyrinthe dans lequel elle pourrait choisir et chasser ses proies tout en permettant à Van de les utiliser pour ses propres expériences. Une sorte de réserve recyclable pour laquelle il fallait admettre une certaine originalité d'idée.

Van ~ " Ton idée n'est pas mauvaise Takoyaki chan ! Même si les travaux prendront du temps nous pourrions bien engager quelques architectes pour creuser la caverne et prévoir les galeries qui transporteraient l'eau de la cascade via un système d'ouverture et de fermeture... Mais pour cela je te suggère un petit marché ! "

Toujours son index levé, le fils de chakra se mit à trembler légèrement. Aussitôt l'attention du Lumineux se reporta sur l'aquarium. En effet une tentacule de la pieuvre était clairement apparue en dehors du rocher. Celle-ci tentait à plusieurs reprises d'attirer jusqu'à elle le poisson qui se faisait désirer. Puis moins timidement la pieuvre dégagea quatre de ses tentacules et enroula le poisson jusqu'à elle.

Van ~ " Itadakimasu ! " Fit-il en activant son fuinjutsu explosif.

Boom. Une secousse fit trembler l'aquarium précédent la remonté jusqu'à la surface du corps inerte de la pieuvre qui venait tout bonnement de voir exploser son poisson. Afin de la sortir de là, Van créa quatre fils de chakra et manipula la pieuvre de sorte à la diriger vers Takoyaki pour s'amuser. Sans réagir, celui-ci ne bougeait réellement que ses doigts pour animer le corps de la bête qui menaçait à présent sa semblable de l'enlacer de toutes ses tentacules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Takoyaki
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptyJeu 24 Mar 2016 - 11:27

Que de chair humaine ? Quelle étrange idée, au milieu de l’océan ces spécimens-là étaient plus durs à trouver que le Lumineux semblait le penser, en effet, les siens avaient fait le choix d’une vie recluse, loin du monde, loin des humains évidement.

~Vous avez des villes aux milieux des mers ? Le détail m’a échappé longtemps, du coup j’ai du me contenter de la faune locale, tu sais marine. Mais c’est vrai que votre sang a meilleur goût.

Car il ne fallait pas s’y méprendre, la bête absorbait le sang de ce menu-là, trouvant le reste probablement trop indigeste, mais le reste de son alimentation se composait en majorité de poissons et autres produit de la mer. Il n’y avait décidément que la chasse qui justifiait sa nourriture humaine et puisque le sujet était mis à table, autant ne pas en perdre une miette. L’homme aux lunettes rondes se démontrait réceptif à l’idée souterraine, ce qui avait de quoi ravir la quémandante, jusqu’à ce qu’une condition s’émette. Bien sûr ça ne faisait pas partie de son plan initial, mais elle n’était pas dupe au point de croire que tout resterait gratuit encore longtemps comme ça. Pendant à ses lèvres pour découvrir la suite, elle baissait la garde trop pressée d’en finir et lui, c’était probablement exactement ce qu’il attendait. Il tournait son attention vers le bruit qui avait inquiété la fille sur l’état de sa maison, et elle en faisait de même. Un bonus en plus pour elle avec une pieuvre… volante ?

En tout cas elle se mouvait parfaitement dans les airs, ce qui ne rassurait pas la gamine au ventre encore barbouillé. Pourtant, ça ne la traumatisait pas assez pour l’empêcher d’ouvrir grande sa bouche et croquer dans la tentacule taquine. Elle mâchouillait la tentacule caoutchouteuse en démontrant une certaine habitude tandis que ses propres appendices à elle tiraient sur ceux adversaires pour immobiliser sa proie. Son agacement était palpable et cela ne s’améliorait pas quand elle crachait le contenu de sa bouche dégoutée par le goût. Il fallait quand même un certain temps pour qu’elle comprenne à quel point il était impossible pour sa congénère de se mouvoir ainsi, peu importe, elle continuait sa dégustation, un bout par ci, un bout par là, vu la masse impossible à digérer toute seule, elle acceptait même de partager… Ses restes bien sûr. De tous, il était probablement, la seule créature encore vivante qui pouvait se vanter de l’avoir observé manger, d’ordinaire, son espèce se terrait pour passer à l’acte.

~Je t’en garde un bout ? Le haut des tentacules est le meilleur bout sur une pieuvre tu sais.

Elle venait d’arracher la seconde tentacule pour son quatre heure et impossible de savoir si elle savait la bête morte ou non, peut-être que le simple fait qu’elle bouge et donc l’amuse, lui suffisait. Etrangement, être enlacé par une semblable plus grande qu’elle n’était pas une nouveauté, des guerres de territoires sous marine avaient fait que cette scène s’était joué assez souvent malheureusement. Puis, l’enfant avait aussi les yeux plus gros que le ventre.

~ Quel genre de marché au juste ? Questionnait-elle entre deux bouchées dévoilant la dangerosité de sa machoire, car ayant les idées bien fixes, elle n’en oubliait pas la conversation de base. Encore de nouvelles règles ? Vous ne fonctionnez décidément qu’avec ça à la surface. Chez elle, il n’y avait jamais eu qu’une, l’universelle de la survie. D’accord, mais il faudra qu’elle s’adaptent avec mes futures sorties, il faut bien que j’aille chercher nos nouveaux pensionnaires. Pour cela qu’il serait mieux aussi de prévoir un accès plus discret vers l’exterieur. Puis je respecte déjà tes règles de base de ne pas manger n’importe qui. A tout cela, il restait toujours un point qui titillait. Il faudra que tu m’apprennes aussi à faire disparaître les corps comme tu le fais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptyJeu 24 Mar 2016 - 18:34

Van ~ " Il y a bien des îles en effet. Mizu, Yuki, Hai no kuni... " Précisa le Trentenaire en se donnant l'air malin pour répondre à la première question de Takoyaki à qui il donnerait personnellement quelques leçons de géographies plus tard.

Les aveux de la créature ne furent en fin de compte pas bien surprenants aux yeux du Lumineux qui l'a voyait se nourrir chaque jour de tous ces humains. Depuis le temps Hoheinheim avait bien finit par comprendre qu'ils représentaient le pêché mignon de la fillette. En tout cas et puisque les goûts et les couleurs étaient indiscutables, Van haussa simplement les épaules en se persuadant que même si le sang des humains avait un goût délicieux, lui ne s'y essaierait pas de si tôt.

La suite de la conversation fut finalement interrompue par l'arrivée - peu probable - d'une pieuvre volante. Son intention d'enlacer sa semblable spontanément se faisant très clairement ressentir, celle-ci s'aventura même à placer l'une de ses tentacules trop proche de l'appendice de Takoyaki qui n'hésita pas à lui en croquer un bout. Manipulée par les fils de chakra du Trentenaire, la Pieuvre inanimée ne ressentait plus grande douleur depuis que le poisson explosif l'avait achevée. Et pourtant celle-ci continuait de se mouvoir en donnant matière à résister à l'hybride qui n'avait pas encore remarqué la supercherie... Un sourire malin se dessina sur le visage strict du Hoheinheim qui venait de trouver la façon dont il allait se venger.

Van ~ " Je n'ai pas très faim merci..." Car même si le cœur du Lumineux était bien accroché, la voir se repaitre dans la chair de ses proies lui donnait toujours autant la nausée... " Quant au marché et bien cela dépendra surtout de toi. Tu devras effectuer quelques missions avec mes élèves et ainsi apprendre à te mêler à eux. Bien sûr, je t'interdis formellement de tenter de les croquer auquel cas je m'arrangerai pour que tu passes le restant de tes jours dans une eau si douce qu'elle te fera regretter le jour où tu auras décidé de tester les limites de ma patience. "

Il reprit son souffle très calmement après s'être rendu compte qu'il n'avait même pas prit le temps de respirer entre ses phrases. Mais à peine avait-il eut le temps de regonfler ses poumons qu'il repartit de plus belle.

Van ~ " En contre partie de quoi je m'engagerai à t'offrir ton labyrinthe et à agrandir ton terrain de jeu. Sommes nous bien d'accord Takoyaki chan ? " Fit-il en relevant le poing qu'il referma afin d'attirer tous les fils de chakra jusqu'à lui et de faire éjecter l'encre du corps de la carcasse de la pieuvre déjà bien entamée. Le liquide noirâtre fut ainsi projeté sur le visage de l'hybride qui pu de ce fait contempler que Van aussi savait jouer de ses atouts.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Takoyaki
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptySam 26 Mar 2016 - 10:12

Le marché pouvait être raisonnable en y pensant bien, après tout, ça lui donnait un accès à l’extérieur des spécimens à recopier histoire de mieux pouvoir ensuite déguster leurs semblables. Bien sûr il fallait prendre le risque de se refuser à goûter un met potentiellement délicieux qui serait placé sous son nez assez régulièrement si elle avait bien compris l’idée. Le pour et le contre se pesaient dans sa tête quand le Lumineux décidait que son temps de réflexion était dépassé et choisissait une manière bien commune pour elle de la ramener à la réalité. Le jet encore tiède n’en était que plus marquant pour sa peau et quand la fille se ouvrait les yeux à nouveaux en décalant sa tête pour jeter un regard foudroyant au farceur, elle découvrait dans les reflets de ses lunettes sa propre mine mise à mal. Cela aurait pu presque être drôle, tant qu’elle ne se secouait pas comme un chien près du bureau dispersant ainsi par ses longs cheveux de l’encre en gouttelette un peu partout autour. La zone était marquée pour la seconde fois de la journée et encore une fois, pour la créature, la mésaventure n’était pas méconnue, à la différence que l’eau réduisait quand même le drame en général. Aussi, mieux placé que personne pour savoir le temps qui lui faudrait pour se débarrasser de ses taches plus elle attendrait, elle n’attendait pas son reste pour aller se débarbouiller, sans pour autant négliger les négociations.

~En plus des règles, maintenant, des menaces, ces humains là sont donc si importants pour toi ?

Une nuance qu’elle commençait à peine à comprendre, quelque chose qu’ils appelaient l’affection ou un truc du genre. Chez elle, seules créatures qui pouvaient se risquer dans ses tentacules sans craintes seraient une progéniture et encore, le social sous l’océan se limitait au temps de la reproduction. En général, on évoluait en solitaire et aussitôt que possible, on s’éloignait de la ranger de dents qui avaient mis au monde avant de servir d’encas. Un point que la fille ne cherchait visiblement pas à comprendre, tout ce qu’ils faisaient de toute façon manquait la plupart du temps de logique dans le monde animal. Heureusement, pour elle, l’homme aux lunettes était le moins bizarre de tous.

~Bien, bien, je ne tenterais pas de croquer l’un d’eux, tant qu’ils ne font rien qui l’attisent bien sûr, mais ça, c’est notre arrangement de base.

D’autant plus acceptable si elle obtenait son terrain de jeu juste pour les avoir supporter, quant à se fondre dans la masse, c’était un exercice assez récurant, avec les élèves du maître, ses chances de trouver de nouvelles proies montaient considérablement. Il parlait de mission et bien sûr, le mot ne l’inspirait en rien.

~Mais… Qu’est-ce que c’est une mission au juste ? je devrais les accompagner pour chasser, comme avec toi ?

L’utilité public. Un élément aussi inconnu qu’il n’allait lui paraître stupide, la notion d’argent ne lui parlerait pas, au fond, le Lumineux avait trouvé le moyen d’échange pour la faire travailler. Un dernier point la taraudait…

~Cela veut dire que je vais devoir rester longtemps à la surface ça j’imagine ?

Pas question de mettre toutes ses couches de tissus ridicules !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptySam 26 Mar 2016 - 21:32

Van ~ " Ces humains sont à mes yeux tout aussi important que toi Tako-chan ! Et de la même façon que je n'aimerai pas qu'il t'arrive malheur, je me suis porté garant de leur sécurité. Peux-tu le comprendre ? "

Le Trentenaire bien que très patient, se surprenait à l'être autant pour la créature qu'il avait recueilli. Venue d'un monde complètement étranger au sien, la fillette avait bien du mal à se faire à toutes les règles qui régissaient le monde des Shinobis. Malgré tout, et dans l'idéal de vivre incognito aux yeux de tous, celle-ci devrait apprendre à se confondre parmi les Hommes afin de ne jamais se retrouvée "proie". Il serait en effet malheureux aux yeux du Lumineux d'avoir fourni tout les efforts visant à faire d'elle une véritable assassin, en vain.

Van ~ " Non pas exactement... " Fit-il pour répondre à sa question. " Une mission est un ordre fournit par l'employeur qui vise à atteindre un certain objectif en échange d'une rémunération... En d'autres mots quelqu'un te pait pour lui rendre service et ton travail consiste à rendre ton client heureux. "

Hoheinheim sursauta car il venait d'avoir une idée. Après tout Takoyaki lui avait prouvé lors de leur petite escapade à Shiomizu qu'elle était capable de se confondre à travers la foule sans se faire remarquer. Peut-être pourrait-t-il la charger d'accomplir quelque chose pour lui et lui faire comprendre le principe même des missions.

Van ~ " Toi qui connait bien l'océan, j'aurais besoin que tu me rapportes une algue bien spécifique qui ne pousse qu'au large des côtes. On l'appelle Rhodophyta, et en raison de sa difficulté à l'obtenir, il n'est pas courant d'en voir trainer sur le marché. Tu l'as reconnaîtra sans faute à cause de sa couleur rouge vive. Prélèves m'en quelques sacs pour que je dispose de quelques réserves et je te récompenserai. "

Allait-il réussir à amadouer la fillette avec cette simple promesse ? Celle-ci devrait prouver sa bonne foi si elle souhaitait réellement voir le projet du Labyrinthe aboutir. Cette tâche serait parfaite pour mesurer son degré d'investigation et son envie d'atteindre cette objectif qu'elle s'était mise en tête. Elle finirait par comprendre l'importance d'atteindre ses objectifs et de satisfaire les ordres du Lumineux qui saurait à juste titre la récompenser.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Takoyaki
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim EmptyDim 27 Mar 2016 - 22:23

Une escapade sous l’océan, comment aurait-elle pu décliner une offre aussi alléchante, bien plus encore avec une récompense à la clé. Le lumineux avait anticipé ses éventuelles interrogations en lui fournissant la description le lieu et même un visuel de ce qu’il désirait obtenir, et la créature ne posait aucune question, pour elle, ce n’était qu’une algue déjà rencontrée comme beaucoup d’autres, une qui n’avait aucun intérêt pour une carnivore. Attrayant et à première vue facile, son fascié très pâle esquissait une expression ravie quand aussitôt elle se dirigeait vers son attirail de tissus d’extérieur.

~Des sacs ? Voilà qui fera un sacré stock, je suppose que je dois les garder le plus intacte possible non ? Plus quelques exemplaires pour mon aquarium seront de plus bel effet.

Le dernier point, elle avait plus pensé à haute voix tandis que pour la première fois depuis bien longtemps, la boulette de poulpe, comme l’avait nommé le Lumineux, empruntait la sortie seule vers le monde des hommes. Enfin, ce n’était que pour le temps d’un trajet vers l’océan, car si sur terre, elle était perdue, retrouver ses flots depuis n’importe où était un jeu enfant pour elle. Un instinct surement, un bien arrangeant qui guidait ses pas sur les routes principales pour ne pas succomber à la tentation des proies isolées. Une marche calme et silencieuse, où la créature ignorait tout le monde, comme les décors, tantôt agacée par le bruit des humains, tantôt lassée par les longues routes sans attractions. Finalement, l’air se chargeait d’humidité et bientôt une odeur agréable se portait à ses narines, avant qu’enfin, son ouie profite du mouvement des vagues le temps seulement pour elle de plonger à l’eau. Avant ça, à l’abri des regards, dans la faille d’un rocher, elle abandonnait ses affaires plus encombrantes qu’utile là où elle se rendait. Elle était comme un poisson dans l’eau en retrouvant son élément et le courant de la marée n’était d’aucune gêne pour ses membres palmés. La luminosité se tarissait peu à peu tandis qu’elle s’enfonçait vers les profondeurs après une très longue nage, aussi immense pouvait être l’espace, pas une seconde la créature s’était sentie perdue, c’était si elle savait exactement où se rendre et par où passer sans avoir à réfléchir. Son encre et ses tentacules avaient dû s’exerçaient parfois envers la faune locale, à cette profondeur, les bêtes marines étaient aussi vicieuses qu’affamée. Ce qui expliquait peut-être la rareté de l’algue chez les hommes, mais rien d’alarmant pour une créature d’infiltration comme elle. Elle se mouvait lentement et ses tentacules l’assistaient à merveille pour la sécurisé contre les roches marines, fondue dans le décor la plupart du temps, elle arrivait à destination sans problème majeur et la cueillette restait aussi simple avec autant de membres à disposition pour travailler.

Les sacs remplis et un peu plus encombrée qu’à l’aller, la bête s’armait de bien plus de patience et de prudence pour s’extirper de la zone, elle restait en zone profonde pour profiter des courants qui l’emportaient et économiser ses forces. Quand elle fut enfin hors de portée des prédateurs et des filets de pêcheurs, elle remontait un peu plus à la surface pour cette fois profiter des vagues pour la rapporter sur la plage. L’histoire se corsait maintenant où la nuit à la surface était tombée, car elle avait patientée jusque là pour refaire surface afin qu’on ne la découvre pas sur la plage quand il lui faudrait aller récupérer les tissus de son camouflage terrestre. Constatation était alors faite, que sa force n’était plus la même sortie de l’eau, la marche sur le sable avec ses gros sacs bien remplis qui trainaient derrière elle retenu par ses tentacules, l’épuisait pas mal. Elle les déposait pour s’habiller tout en se retrouvant vers un point épineux…

Sur la route, elle ne pourrait pas déployer ses tentacules pour traîner tout ça, de plus, si le sable n’abimait pas les sacs, quand serait-il du sol plus dur de leurs routes et comme toujours elle avait eu les yeux plus gros que le ventre. C’était donc avec beaucoup d’effort et de temps pour déplacer ses six gros sacs humides et pleins que la créature rejoignait après plusieurs va et vient enfin définitivement la route pour rentrer. Elle se posait un instant devant son sac, il était évident qu’elle ne pourrait pas faire cela tout le long, tout autant qu’elle n’abandonnerait pas sa prise. L’inspiration lui manquait et l’heure défilait, puis enfin l’enseignement du maître lui revenait à l’esprit, il avait appris à imiter les humains pour se confondre à eux, mais comment ses derniers transportaient-ils leur charge ? Le véhicule à roues qu’ils avaient souvent croiser lui revenait à l’esprit, problème, elle était bien incapable de trouver ça ici et encore moins de le fabriquer, par contre, elle pouvait s’en rapprocher. Son dévolu se jetait donc sur deux branches assez solide et plus ou moins droites et de la même longueur, en se servant des cordons des sacs qui servaient à les porter, elle reliait le tout ensemble formant ainsi une sorte de brancard sans roues. Les extrémités des branches traînaient au sol tandis que de ses deux mains elle avait agrippait ceux à l’opposé pour tirer sa cargaison. Une opération fastidieuse, sur certains sols, plus que d’autre et la fatigue de l’effort l’obligeait à plusieurs halte en général où elle tombait sur de l’eau qu’elle n’avait pas pensé à emporter en stock. Une erreur qu’elle ne ferait plus jamais et c’était quand le ciel commençait à rougir pour annoncer le levé du jour qu’enfin les portes du temple apparaissaient au loin. Pour être de ne pas se perdre, elle avait pris les plus grands axe en essayant de prendre le moins de croisement possible, ce qui avait considérablement allongée sa distance.

Exténuée, la fille reprit ses va et vient jusqu’au laboratoire du Lumineux pour lui rapporter ses algues, au dernier sac posé, elle ne demandait pas son reste ni sa récompense en fait, bien trop pressée de se jeter dans son lit aquatique qui soulagerait son corps douloureux. Elle en avait même oubliée l’eau douce, mais cette dernière lui redonnait un coup de fouet immédiat pour la réveiller et s’était en marmonnant, que sa tête sortait de l’eau.

~J’espère qu’elles sont précieuses et utiles au moins, et que tu as ton stock, parce que je ne suis pas prête d’aller t’en rechercher de si tôt !

Mieux qu'une escapade vers l'océan, la leçon lui avait démontré une fois de plus ses lacunes sur la terre ferme et la différence entre l'océan et cette dernière sur sa condition. C'était probablement ce qu'il voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Prélude feat Van Hoheinheim Empty
Message(#) Sujet: Re: Prélude feat Van Hoheinheim Prélude feat Van Hoheinheim Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Prélude feat Van Hoheinheim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-