N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Yorurai Mikami
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] EmptyMar 26 Jan 2016 - 22:18

Ordre de mission:
 


    - Il a au moins intérêt à payer son verre...


Lâcha Mikami dans un soupire... Parce que s'il lui semblait que cette affaire pourrait être rondement et facilement menée, il voyait déjà venir le tavernier comme la principale source de problème. Ne serait-ce que de mettre des équipes shinobi étrangères en compétition... bref. Disons que se faire expulser par des brigands avait floué sa lucidité. Ces derniers en revanche était dans une mouise dont il ne pouvait mesurer l'ampleur. Comptant déjà la joie avec laquelle le Yorurai s'occuperait de leur cas, il fallait de surcroît ajouter la présence de Van à celle de l'équipe adverse. Ça allait chier des bulles octogonales, c'est moi qui vous le dis.

Cependant l'amnésique n'oubliait pas une priorité bien plus préoccupante : obtenir du Lumineux que le trajet soit fait en scorpion, sans quoi il aurait encore une fois à dompter un nouvel animal sauvage. Cette fois ci, il ne ferait pas dans la dentelle, hors de question de sacrifier un cerf aux barrières du binoclard : le jeune homme avait repéré un troupeau de rhinocéros qui s'était établi dans une vallée au micro-climat plus chaud non loin de la route qu'ils allaient emprunter, et il n'hésiterait pas à s'en servir. Qu'on se le tienne pour dit !

Pour une fois en avance, il s'installa sur le plus haut point de l'arche surplombant l'entrée de la capitale en attendant que son co-équipier et médecin hors profession n'arrive, jouant avec un senbon noir sous le soleil estival et guettant les visages des manants. L'Hoheinheim montrait le bout de son nez... Quelques secondes de patience, ne serait-ce que le temps qu'il accepte d'avoir à attendre et ne pense pouvoir profiter de quelques minutes de calme avant que Mikami ne surgisse. Ce dernier observait son comportement, les regards qu'il portait autour de lui à sa recherche, et lorsqu'il sembla se stabiliser... l'aiguille ninja se planta à un mètre de ses pieds, avant d'être frappée d'un éclair qui déchira un court instant le calme ambiant pour que le sabreur n'apparaisse au milieu du cercle encore fumant.


    - Ohééé l'ami !! La forme ?!


Entonna-t-il en premier lieu avant de reprendre sur un ton bien plus calme et plus traître tant la voix était marquée de profonds sérieux et apaisement.

    - Tu as vu l'ordre de mission ? En plus de botter des trains on doit jouer aux négociateurs, voire extorquer ce tavernier. J'me suis dit que comme t'étais plus fourbe que moi, ce qui néanmoins restait à prouver ... tu pourrais t'occuper de ça pendant que je ferai la fête aux squatteurs.


S'enquérir de la véritable nature de leur activité devait être en option.

    - Allez, si tu veux je veux bien t'en laisser un ou deux si on se lance dans une course de scorpions jusqu'à avoir traversé les marécages. Deal ?


Léger instant de flottement...

    - Eh, ça va ?



Bon rp ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Re: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] EmptyMer 27 Jan 2016 - 18:13

Le Seigneur de Guerre fut convié à la réalisation d'une mission des plus banales en compagnie de Mikami. Plutôt éprit par ses responsabilités à Taki ce fut néanmoins sans grande peine qu'il se dévoua à l'accompagné. Il supposa que cela lui changerait sans doute les idées pendant quelques jours. Une joie pour lui que de s'occuper différemment qu'en remplissant de la paperasse où en recevant les doléances des habitants du Pays des Cascades...

Pour l'heure le Trentenaire se dirigeait en direction des portes de la Capitale. L'ordre de mission indiquait que les deux Shukaijins devraient se retrouver sur place avant de prendre la route jusqu'à Ki et d'entamer leur mission. En tout cas Van était assez impatient de retrouver le garçon avec lequel il avait entreprit de lui permettre de recouvrer la mémoire. Cela faisait un moment maintenant depuis leur dernière expérience et l'apparition de Raigetsu qui était venu informer le Hoheinheim qu'il recevrait une visite sous peu.

Puisqu'il avait gardé le silence sur le sujet il paru évident que le Seigneur de Guerre ne soufflerait rien de plus au Yorurai aujourd'hui non plus. Du moins tant qu'il n'en aura pas apprit davantage sur le risque de briser ses deux Fuinjutsus mais aussi sur ce qu'il libérerait en le faisant... Un grand mystère entourait le fameux électron libre dont le passé avait largement su séduire la curiosité du Lumineux.

Lorsqu'un Senbon vint extirper Van de ses songes, ce fut Mikami - qui dans un soubresaut d'éclairs - parvint à se déplacer instantanément jusqu'à lui. Toujours à deux miles, ses phrases donnèrent l'impression au Trentenaire d'être submerger par toute cette énergie instable qu'il dégageait.

Van ~ " Que tu fasses déguerpir ces squatteurs ?! Haha Allons ne devais-tu pas déjà m'aider à me débarrasser de ceux de Tori près des marécages ? J'attends encore ! Enfin le deal me va, tu n'as jamais été très bon pour les négociations de toute façon. "

Un sourire taquin s'échappa du visage jusqu'ici maussade du Trentenaire. Il n'en fallait pas beaucoup pour le faire se décrisper un peu. D'autant plus que le Yorurai était l'une de ses plus vieilles connaissances à présent et que tout comme Van, le garçon avait su se forger une place respectée au sein de l'Empire.

Van ~ " Quel grand enfant tu fais à me demander une telle chose... Enfin si il ne faut que ça pour que tu me laisses tranquille... "

Rapidement le Trentenaire forma quelques mudras puis se mordit l'extrémité du pouce avant de frapper le sol. A chacun de ses flancs, un scorpion géant apparut. Ces derniers seraient parfaits pour transporter les deux Shukaijins jusqu'à Ki sans qu'aucun ne se fatigue sur le trajet mais aussi afin de répondre aux provocations du Yorurai qui en faisant son entrée avait tenter d'impressionner Van.
D'un bond, le Lumineux se hissa sur le crâne de son invocation. La seconde étant pour Mikami, le scorpion attendait patiemment que son invité ne daigne grimper sur lui avant de partir.

Van ~ " Oui je me porte à merveille comme tu peux le voir. Peut-être un petit peu rouillé depuis que je me suis retrouvé à la tête de Taki. Et de ton côté ? Quoi de neuf ?"

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Meïka A. Oniri
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Re: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] EmptyJeu 28 Jan 2016 - 23:02

La lune était presque pleine et la nuit m’appelait une fois encore. C’était étrange. J’avais encore l’impression de revivre les mêmes évènements. Ki no Kuni, les Shukaijin que j’avais affronté et manqué de tailler en pièce. Sauf que cette fois-ci j’avais été engagée pour une simple mission. Ces derniers temps j’avais pris soin de connaître par cœur le calendrier lunaire afin de m’assurer du suivit de chacun de ses cycles de révolutions. Cela me permettait d’anticiper sur ma perte de contrôle. Aussi l’astre nocturne devait se compléter d’ici deux jours en attendant, l’intensité de mes instincts ne cessait de grimper en flèche. J’éprouvai de plus en plus de difficulté à garder pied. Cet ordre tombait vraiment durant la mauvaise période. Seulement, il m’avait été impossible de m’y soustraire au risque d’éveiller les soupçons. Nul ne devait savoir ce que j’étais en réalité. Mais je savais déjà qu’il me serait impossible de me soustraire à ce désir de traque. Je demeurai encore consciente de moi-même, m’efforçant de conserver ma personnalité tout en sachant qu’une seule goutte d’eau suffirait à faire déborder ma coupe.

En sachant qu’il me serait impossible de prévaloir sur l’inévitable je décidai d’assurer mes arrières d’une certaine façon. S’il me fallait fauter, alors ce serait dans l’anonymat. Vêtu d’une tunique à capuchon beige couplé à un masque blanc, mes traits étaient entièrement dissimulés aux yeux de tous. Ainsi continuais-je de courir à travers les arbres, bondissant de branche en branche à vive allure tandis que la nuit se poursuivait. Il y faisait sombre. Les chants de la nature résonnait tout autour de moi. J’avançai sans réel but. Ma mission attendrait la fin de la semaine, quoi qu’il m’en coûte. En attendant je n’avais que faire du reste. Entre deux sauts je faisais nerveusement craquer les articulations de mes phalanges, tant la tension engourdissait chaque fibre de mon corps. L’environnement autour de moi éveillait de nombreux souvenir en même temps que cet irrépressible désir de chasse et de meurtre. Sous mon masque mes dents se transformèrent en crocs et mes gants devenaient de plus en plus étroit en mesure que mes griffes commençaient à apparaître. Mon cœur tambourinait dans ma poitrine. C’était toujours plus fort que moi. Je passai ma vie à mépriser cette condition jusqu’à ce que survienne ces instants où la chasseresse prenait le dessus. Alors la peur était remplacée par l’excitation et l’amertume par du désir.

Une fois de plus les sensations prenaient le pas sur la raison et je me retrouvai à partir à la recherche d’éventuelle proie. Mes sens me guidèrent jusqu’à ces petites présences qui écumaient les bois. Je ne tardais pas à me rapprocher et ce en toute discrétion. Là, je n’eus aucun mal à deviner de qui il s’agissait. Chevauchant des scorpions, ce groupe de shinobi empruntait la direction la direction dédié à ma mission. Ainsi donc s’agissait-il de ces petits troubles fait destinés à se mettre en travers de ma route. Manque de chance pour eux, je n’étais pas d’humeur à la diplomatie. Il ne me fallait pas davantage de prétexte. Perchée sur la branche d’un arbre je laissai les cellules de mon corps se répandre sur mes vêtements avant d’activer mon camouflage. Arme en main, j’attendais patiemment que ces derniers arrivent à ma hauteur pour leur tirer sournoisement dessus. Mais comme cela aurait été trop facile de les viser directement, j’usais du ricoché de mes balles pour les atteindre par des angles soupçonnés. Ainsi ils eurent à loisir de devoir contrer chacun deux balles venant se loger dans leurs épaules. Et sans plus attendre je m'élançai à travers les bois à la recherche d'un nouveau poste de tire.




Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorurai Mikami
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Re: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] EmptyLun 1 Fév 2016 - 22:53

Une mission banale en compagnie de Mikami, avait-il dit. Voilà un paradoxe sur lequel on ne manquera pas d'insister. Alors après lui avoir rétorqué que si les squatteurs du marécage n'avaient été virés, ce sans oublier de mentionner l'état de rouille du trentenaire et seigneur de guerre, c'était parce que ce dernier craignait la potentielle réaction d'Aokiji... le jeune homme lui fit part de ses avancées dans le domaine du ninjutsu d'une voix qui l'interpella du côté gauche alors qu'il se trouvait du côté droit. S'il pensait qu'accorder une ballade en scorpion était suffisant pour avoir la paix, l'on'kyôton ne ferait qu'alourdir sa déception. L'amnésique se portait un peu trop à merveille et ne manqua pas de lui faire remarquer. Néanmoins, alors qu'ils traversaient les marécages en se remémorant quelques souvenirs, il l'invita à dégager les brigands qui s'étaient établis ici d'eux-mêmes sur leur retour. Souvent, il vaut mieux mettre la main à la pâte avant qu'un contrat nébuleux ne se mette en place.

Les controverses de celui que les deux shukaijin avaient à accomplir trottaient encore dans la tête du plus jeune tandis que le paysage avait drastiquement changé sans qu'ils ne s'en rendent compte. La placidité grisâtre des marais avait laissé sa place à des arbres centenaires qui s'élevaient jusqu'aux cieux, les scorpions enjambaient de fortes racines là où leurs pattes s'enfonçaient quelques heures plus tôt et les senteurs se multipliaient après que leurs narines aient été exposées aux fumées douteuses parcourant comme naturellement l'endroit qu'ils avaient laissé derrière eux. Une tendance qui s'inversait alors qu'ils traversaient un village de fortune, construit des restes que leur avait laissé le pays touché récemment par un violent séisme. Si Ki disait être resté debout, certains semblaient avoir été tenus à l'écart et faisaient de ce qui était à disposition. Encore heureux, la typologie de la région leur permettait de n'avoir qu'à tendre le bras après avoir trouvé de la nourriture et d'avoir de quoi se chauffer à longueur d'année.

Quelques dernières heures eurent à s'ajouter entre cette étape et la zone où se trouvait la taverne. La nuit avait saisi ce laps de temps pour se faire maître de l'environnement et instaurer sa pleine lune. La lueur qu'elle renvoyait permettait au binôme de naviguer sans avoir à s'éclairer davantage tant qu'ils ne s'enfonçaient pas plus dans les bois... À cette clarté pénétrant timidement la pénombre se mêlaient bruits d'animaux et piaillements d'oiseaux, bruissements de feuilles et grincement de branches, que Mikami ne manqua pas d'écouter plus attentivement en joignant l'utile à l'agréable. Perfectionnant son ouïe à l'aide des mystérieuses mélodies que lui jouait la forêt, et sûrement pour le pus grand bonheur du Hoheinheim, il poursuivait cette partie du voyage dans le silence en jouant à deviner quelle bête se cache derrière quel bruit.


    * Oulah, ça c'est ni un singe ni un gros serpent. Ça doit au moins être un fauv... *


Sa réflexion fut coupée par un bruit auquel il aurait toujours du mal à se familiariser : une détonation. Pas de quoi chipoter, l'électricité s'élança dans ses tissus et le Yorurai se coucha sur le scorpion comme la foudre s'abat sur une ville paisible. Si l'écho des coups de feu ne put que poser des questions sans réponses quant au type d'arme qui avait été utilisé, les différents points d'impact soulevèrent un tout autre mystère. Si une détonation voulait dire un seul agresseur, pourquoi tant de différences dans les trajectoires ? Des armes de type Saibogu pouvaient peut-être circuler sur le marché noir, mais ressortait ici une certaines maîtrise des arts ninjas. Ce n'était alors pas leur cible qui les accueillait, mais leur adversaire dans leur expulsion... L'amnésique releva la tête, tendait l'oreille mais portait son attention plus loin que le sentier sur lequel ils se trouvaient.

    - Rien de cassé ? La concurrence est déjà là... Je sais que c'est débile, mais je m'étais fait à l'idée de me défouler sur des hors-la-loi sans défense. J'ai pas l'intention qu'on me prive des réjouissances !


Lança-t-il en s'élançant vers la taverne avec le scorpion. Il avait déduit que l'équipe adverse, arrivée en premier, avait profité de son avance pour se séparer et répartir les tâches tel quel : au moins une personne pour accomplir la mission, au moins une seconde pour que personne ne vienne les gêner. Et Mikami ne comptait pas se laisser faire. Ne laissant qu'un clone dans son sillon, l'original disparut dans l'ombre du virage que formait la route forestière. Le silence revint rapidement, mais après cette épreuve guerrière son charme et son harmonie s'étaient mués en une tension palpable et quasiment omniprésente. La copie du jeune shinobi se rapprocha de son co-équipier aussi rapidement que la prudence le lui permettait tout en effectuant une série de signe... Cinq sphères d'électricité apparurent et se répartirent régulièrement dans le sous-bois, projetant leurs lueurs sur plusieurs couches de buissons et les troncs d'arbres aux alentours.

    - Nous l'aurions vu si il était à l'intérieur du périmètre, alors il est au-delà de ces limites... fit-il à Van en désignant des yeux les zones lumineuses adjointes que formaient son jutsu. En tout cas, même s'il sait se cacher dans l'ombre, j'espère pour lui qu'il arrive à se déplacer sans faire trembler la moindre feuille. Si tu le vois avec certitude, emprisonne-le et je le fais rôtir en me servant de toute cette verdure...


Un plan présentant bien sûr quelques failles mais qui pourrait être radical si les shûkaijin s'appliquaient. Ceci... sans compter sur la soustraction de presque la moitié des sphères. En effet, deux d'entre elles finirent par se mettre à bouger pour se rejoindre plus haut et plus loin dans le ciel, au-dessus d'une zone pas si éloignée de leur zone de combat... Tout portait à croire qu'elles allaient s'y abattre sans la moindre hésitation.

* * *

    * Déjà arrivé ? J'ai du faire 700 mètres depuis que j'ai quitté Van... *
    - Ah ! Ben vous voilà enfin !
    * Et en plus j'arrive premier... ! *


Du haut de sa monture, Mikami fut surpris de constater l'impatience du tavernier qui sortit d'une bâtisse encastrée entre les troncs - face à son établissement qui constituait un point de relais incontournable dans cette région isolée - alors qu'il était persuadé que quelqu'un était déjà au boulot.

    - Dépêchez-vous, plus vite on aura dégagé ces clochards, mieux vous serez payé !
    - Clochards vous dites ?


Quand on lui ouvrit la porte, le shûkaijin resta figé sur le palier. Un groupe d'homme l'attendait en arc-de-cercle et rang serré, toutes sortes de lances, hallebardes, épées émoussées voire brisées tenues fermement entre deux mains tremblantes. Derrière eux se blottissaient femmes et enfants.

    - Vous voyez avec quoi ils nous accueillent ? Ces réfugiés ont été incapables de trouver un endroit où crécher, alors ils se sont installés dans ma taverne ! Non mais ! J'ai une affaire à faire tourner en continue moi ! Mes clients ont peur ! J'ai même envoyé ma femme et mes enfants chez mon père, je veux qu'ils soient en sécurité...


Il y eut un instant de flottement, durant lequel les visages inquiets de squatteurs désespérément prêt à en découdre face à un adversaire combattant clairement avec des armes supérieures, ne pouvaient se permettre de quitter de une l'expression colérique de leur hôte et de surcroît le regard glacial qui marquait le visage du shinobi venu régler cette affaire.

    - Ne vous inquiétez pas... il posa doucement une main sur le dos de l'homme qui l'avait appelé pour cette mission. Cet aimable monsieur vous invite dans sa demeure de l'autre côté de la rue, d'après...
    - Eh ! Mais... ! Une décharge électrique mal dosée le fit taire aussi rapidement alors qu'il le tenait par l'arrière du col.
    - ... d'après ce que j'ai pu voir, elle est aussi grande qu'ici. Respectez les lieux, sinon il ne pourra pas vous préparer à manger. Le scorpion vous aidera à transporter vos affaires.


Nouvel instant silencieux, entre surprise et stupéfaction, crainte et soulagement.

    - Ne traînez pas... je suis pris d'une irrésistible envie de détruire cet endroit.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Re: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] EmptySam 6 Fév 2016 - 11:57

Mikami et Van ne tardèrent pas à arriver à la tomber de la nuit, sur le territoire du Pays du Bois. A dos de scorpions le voyage ne fut pas très long ni même éprouvant pour les deux Shinobis qui avaient pour mission de se débarrasser de simples squatteurs. Présentement à l'intérieure d'une épaisse forêt aux hauts bois, les Shukaijins se virent surprendre par la détonation d'une arme à feu. Les quelques volatiles perchés sur les arbres s'envolèrent aussitôt, ne manquant pas de faire comprendre que quelqu'un était en train de tirer sur les deux voyageurs...

Immédiatement Mikami se rabaissa sur le Scorpion qui n'eut tout simplement pas le temps de bouger. Van de son côté en voyant le projectile lui foncer droit dessus, n'eut à peine que le temps de se frapper le buste, qu'il fut percuté de plein fouet par la balle qui le projeta à quelques mètres en arrière.

Si Mikami avait réussi à l'esquiver, Van n'était pas parvenu au même résultat. Le souffle coupé, le Trentenaire se redressa en se massant l'épaule. Aucun trou apparent, mais ce dernier ressentait une très forte douleur tout de même. Une grimace vint soutenir la possibilité qu'il s'était fait avoir par la technique. Heureusement que de son côté, Mikami prit la décision de foncer vers la taverne. Après tout la mission était toujours à remplir.
L'un de ses clones resta donc en retrait, celui-ci s'employa d'ailleurs à faire tout un tas de techniques très impressionnantes. La seule bêtise en soit selon Van, résidait davantage dans le fait qu'elles avaient toutes été utilisées à l'aveugle. Finalement le Yorurai s'inquiéta de l'état de santé du Seigneur de Guerre qui lui répondit contrarié.

Van ~ " Seulement mon amour propre... " Après tout, Mikami était parvenu à l'esquivée lui...

D'après ses dires, si l'ennemi se trouvait dans le périmètre de ses sphères raiton, alors Mikami aurait été en mesure de localiser sa position. Sans doute faisait-il référence à la lueur que pouvaient dégager sa technique. Il était vrai qu'en y regardant de plus près, tout semblait bien plus clair.
Pourtant aucune présence ne se fit déceler. Bien au contraire, le coup de feu donnait davantage l'impression d'être sorti de nul part.

La situation rappela immanquablement le combat du Trentenaire lorsqu'il s'était retrouvé face à la mystérieuse Sunajin. Incapable de repérer son ennemi, il s'était bien vite rendu compte que dépenser inutilement son chakra à l'aveugle ne donnerait aucun bon résultat...
Toujours accompagné de son scorpions, Hoheinheim lia ses deux mains en prenant soin de répartir huit petits scorpions sur la zone autour de lui. Ainsi si une attaque venait à nouveau à le surprendre par la même détonation, il n'aurait aucun mal à dresser aussitôt une barrière de protection.

Van ~ " Restes sur tes gardes et préviens moi si tu entends la détonation ! Laissons le approcher. "
Dit-il en déroulant un rouleau à parchemin.

Le scorpion géant quant à lui se dressa face à la menace en prenant soin de se trouver le plus proche de son maître.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Meïka A. Oniri
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Re: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] EmptyMar 9 Fév 2016 - 13:59

Ces petits malins se montraient réactifs. Chacun d’eux était parvenu à déroger à mes attaques. Tant mieux, il aurait été dommage que ces derniers se fassent avoir du premier coup. Auquel cas il m’aurait été impossible d’éprouver le frisson de la chasse. Un sourire plein de crocs s’étira le long de mon visage caché par mon masque. L’épéiste se décida alors à prendre la fuite au profit d’un clone qui serait seul à soutenir son collègue. Que c’était pathétique. Lui l’ignorait, mais il ne pourrait jamais m’échapper. Pas au milieu de cette forêt, pas au milieu de ce territoire que j’avais fait mien. Ici l’environnement jouait en ma faveur et cela n’en était que plus grisant. Bien que la lune entamait la dernière phase de son cycle avant d’être complète son aura demeurait plus que suffisante pour galvaniser mon être. La nuit était pleine et mes sens en éveil aux appels de la nature qui, pourtant, se montrait de moins en moins présent. Aucun animal dans les alentours. Le chant des criquets demeuraient aux abonnés absents.

Seuls les bruissements des feuillages poussés par les vents du sud accompagnaient la clameur nocturne. Les odeurs de bois humides couplés aux fragrances de la terre boueuses agressaient mes narines. Le Pays du Bois était encore loin de s’être remis du désastre qui avait ravagé ses terres quelques mois plutôt. Le terrain était plus accidenté que jamais et nombres d’arbres arrachés à leurs racines jonchaient de façon éparse, laissant le bois sous leur écorce pourrir lentement au gré des intempéries. Et au milieu de ce spectacle de désolation nous étions là, à nous préparer au combat. Indubitablement cette situation avait des airs de déjà-vu.

Je me retrouvai une fois de plus aux prises avec deux membres du Shukai, en ayant ma part démoniaque cherchant à refaire surface. La différence étant que cette fois-ci la puissance de l’Arbre Mère n’était pas là pour obscurcir mon jugement au point de m’aveugler. Non, l’état dans lequel je me trouvais était beaucoup plus « naturel ». J’avais encore conscience de mes choix, de mes erreurs, bien que je m’en moquai éperdument. Aussi étais¬-je en mesure d’enchaîner mes actions avec une certaine logique ce qui me rendait d’autant plus redoutable. En soit il s’agissait d’une parfaite occasion pour me donner à fond. A savoir jusqu’où mes facultés sensorielles d’Akuma me permettraient d’aller. Ce qui signifiaient que les deux hommes présents ici-bas ne seraient rien de plus que de parfaits petits cobayes. Dès lors je n’avais plus qu’à me charger du cas du vieil homme et de l’épéiste. Ce dernier semblait être le plus craindre bien qu’il ne s’agissait que d’une réplique.

Sa veine tentative pour attiser me repérer à l’aide de ses sphères électriques m’amusa beaucoup. Comme si cela pouvait les aider à quoique ce soit. L’environnement était beaucoup trop dense. Quand bien même n’aurais-je pas fait usage d’une technique de camouflage qu’il leur aurait tout de même été difficile de me repérer. A contrario, il était aisé pour moi de discerner chacune de leur action, pour peu qu’ils continuaient de rester à découvert. C’était même à se demander si ces misérables avaient eu une quelconque formation dans les arts Shinobi. Soit, j’allais leur montrer ce qu’était réellement une attaque surprise.

Ce faisant, je rangeai mon arme dans mon dos et me saisissais de deux types explosifs totalement différents et ce dans chacune de mes mains. Suite à quoi je me laissai glisser le long du tronc d’arbre sur lequel j’étais perché avant de m’élancer pour atterrir directement sur celui d’en face et ce sans effectuer le moindre bruit. Je me retrouvais alors juste au-dessus de mes des proies, placés précisément dans leur angle morts. Avant d’agir j’avais pris soin d’analyser la situation. Des repères fuinjutsu avaient été disposés un peu partout sur le terrain par le biais de scorpions certainement prêt à ériger un piège ou une barrière en cas d’attaque. Il me fallait donc commencer par m’en débarrasser.

Je n’eux alors qu’à lâcher mes deux explosifs qui tombèrent lentement derrière eux. Le premier libéra une onde de choc qui secoua toute la zone, moi y comprise. Le but étant de vaporiser les clones ainsi que l’intégralité des scorpions sans qu’ils n’aient le temps de comprendre quoique ce soit. Le deuxième appareil était beaucoup plus vicieux et destiné à l’homme à lunette. Toujours dans cet effet de surprise, et partiellement mit à mal par l’onde de choc, la grenade dans son dos libéras une explosion électrique des plus violentes. Le crissement des décharges illumina le sentier sur plusieurs mètres, brulant tout ce qui se trouvait dans un court périmètre. De mon côté je ne perdis pas de temps pour contourner l’arbre contre lequel j’étais agrippé avant de commencer à reprendre mes distances.




Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorurai Mikami
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Re: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] EmptyMer 10 Fév 2016 - 1:53



Mikami essayait de mobiliser quelques réfugiés pour trouver un verre d'eau à jeter à la figure du propriétaire, histoire de l'aider à se remettre de ses émotions, quand il sentit son clone disparaître. C'était arrivé soudainement, et il n'avait aucune information précise sur le façon dont ceci s'était produit. Faisant signe aux deux personnes les plus calmes de gérer la situation, il bondit à nouveau sur le scorpion de sorte qu'il ne s'élance sur le chemin du retour vers la zone de combat. D'un mouvement du bras, il attira à lui non sans retenir un soupire les deux sphères auparavant destinées à détruire l'auberge. Ceci n'était plus une priorité, et les deux globes de foudre vinrent trouver refuge derrière son bras gauche, le suivant comme un katana suit la ceinture d'un samourai, prêt à dégainer et pourfendre en un coup d'éclair.

Le scorpion dérapa en retrouvant son maître, s'arrêtant devant lui de sorte que le jeune homme ne puisse vérifier l'état de santé de son partenaire et si besoin, l'aider à se relever. Bien que la pénombre ne semblait s'épaissir à chaque intervention de leur mystérieux adversaire, la situation s'éclairait petit à petit. Ils faisaient face à un véritable expert en l'art du camouflage et de l'action discrète, un shinobi qui avait approfondi cette voie au point de surclasser le commun des ninjas dans ces domaines qui constituaient pourtant leurs bases. Si l'obscurité jouait un rôle clef dans sa dissimulation, la densité de la forêt était à cette heure son meilleur allié. Pas difficile d'imaginer l'aisance que devait ressentir cette personne à se mouvoir dans ce genre d'environnement facilement à son avantage.

Cependant la jeune femme ignorait un point crucial. Où qu'il aille, peu importe la configuration du terrain, son humidité, sa végétation, ses mouvements ou les caractéristiques de ses éléments les plus statiques et désavantageux... Mikami était chez lui. En pénétrant dans son champs d'action, en les attaquant, c'était sur son terrain de jeu qu'elle venait de pénétrer. Elle devenait un jouet qu'il tournerait dans tous les sens avant de le briser au moment opportun. À vrai dire il jubilait déjà d'avoir à débusquer ce reptile, et lésiner sur les moyens n'était pas son genre. Il s'appropriait tout combat qu'il menait afin de s'assurer de mener la danse, et tout espace qu'il laissait pouvait être l'invitation à faire le pas de trop. Bientôt, leur assaillant allait comprendre que cet environnement dans lequel elle se croyait à l'abri lui porterait vite préjudice.

Même si en soit, l'amnésique ne se compliquait pas vraiment la tâche. Il allait appliquer la solution qu'il aimait appliquer dans ces cas là et que ce terrain permettait particulièrement. Ça allait carrément chauffer, et savoir que mettre ceci en place prendrait plus de temps que prévu lui faisait exprimer la moue d'un gamin impatient. Sûrement inconscient du danger qui le guettait, c'était dans l'insouciance qu'il tirait cette joie à faire mumuse avec ce qui avait accompagné toute son enfance. Il avait chuchoté l'idée au Hoheinheim, dont le rôle serait crucial pour contenir ses débordements. Trois sphères étaient encore positionnées dans les bois, les deux dernières restaient à ses côtés. Laissant le scorpion qu'il montait à son maître, le Yorurai dégaina et s'enfonça dans les bois, l'oreille plus tendue que jamais, un regard aiguisé guettant la moindre ombre au mouvement contraire au sens du vent ou dé-coordonné, et par-dessus tout, un large sourire tirant le coin de sa lèvre et découvrant deux canines affamées.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Re: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] EmptyDim 14 Fév 2016 - 17:24

En posture défensive, Van restait serein quant à sa sécurité. Avec l'un de ses gros scorpions, une marionnette et ses huit repères prêts à s'activer à son souhait, le Seigneur de Guerre n'imaginait pas se faire surprendre. Le regard aux aguets, il s'évertuait à guetter tout ce qui pourrait venir dans sa direction. Ce fut certainement la détonation d'un dispositif qui le fit se retourner au dernier moment. Une légère onde de choc se libéra, renvoyant d'où ils venaient tous les petits scorpions. Néanmoins ce fut à ce même instant aussi que le plus gros Kuchyose qui se tenait aux côtés de Van recouvrit son Maître afin de le protéger. Si Van n'avait pas son angle mort en vue, le scorpion lui n'avait pas louper une miette et avait su réagir à temps. La résistance de sa carapace naturelle, faisait de lui un parfait bouclier qui su éviter au Lumineux une nouvelle blessure.

Déçu tout de même que tous ses scorpions aient pu être balayer aussi simplement, il ne lui restait à présent plus que sa marionnette afin d'assurer ses repères. Durant l'échange, le clone de Mikami disparu lui aussi, avertissant sans doute l'original qui avait cru bon de filer droit.

Van ~ " Quelle tête brûlée... "

Finalement le Yorurai réapparu quelques instants plus tard à dos du second Kuchyose du Hoheinheim. Ses sphères électriques toujours présentes, dans la zone il en disposait de deux plus petites qui le suivaient partout où il allait. C'est donc en le voyant et malgré le fait qu'il soit en plein combat que Van se permit cette petite remarque après avoir entendu son plan.

Van ~ " Quelle fantaisie dans tes techniques... Nous ferions bien mieux de nous tenir sur nos garde au cas ou n... "

Sans avoir eut le temps de finir sa phrase Mikami était déjà parti. Le Trentenaire soupira le temps de refocaliser son attention sur le combat. Leur adversaire n'était après tout pas un débutant puisqu'il était parvenu à s'approcher aussi près sans se faire remarquer. Par deux fois déjà la provenance de l'attaque était resté un grand mystère, autant dire que le combat risquait de poursuivre ainsi jusqu'à ce que l'un d'eux ne fatigue.

C'est donc du même élan que Van accompagné de ses deux Kuchyoses se lancèrent à la poursuite de Mikami. La marionnette à bonne distance devant lui serait facilement manipulable pour secourir le Yorurai au cas où. La seule question en demeure étant qu'aucun des deux ne pouvaient repérer leur adversaire ni même savoir lequel des deux serait prit pour cible en premier. Quelle situation délicate, Van n'aimait pas cela pour l'avoir déjà vécu par le passé. Discrètement l'homme fit quelques signes et fit glisser de ses manches pendant la course quatre nouveaux petits scorpions. Avec un peu de chance, ceux-ci passeront inaperçu et pourraient se placer tout autour.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Meïka A. Oniri
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Re: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] EmptyLun 22 Fév 2016 - 20:47

Sur l’instant je maudis mon manque de vigilance vis-à-vis de ce scorpion que je n’aurais pas cru doté d’une quelconque forme d’intelligence. Pourtant ce dernier n’hésita pas à se jeter sur son maître pour user de sa solide carapace comme bouclier enfin de tous les deux les protéger de la détonation qui suivit. Les éclaires vrillèrent l’espace tout autour percutant la chitine électrofuge de l’insecte qui s’en sorti indemne si ce ne fut avec de légères traces noirs sur sa surface. Mon autre assaut avait cependant fait son office en détruisant la plupart des petites créatures en plus du clone de l’épéiste qui, à son tour ne tarda pas à rappliquer. Les sphères de foudres demeuraient toujours présentes. Volant dans l’espace, éclaira de leurs lueurs bleutés la nuit dans le vain espoir de parvenir à me desceller.

Malheureusement il en faudrait davantage pour y parvenir. Aussi mes nouvelles proies prirent l’initiative de prendre la fuite ce qui me fit sourire sous mon masque. Pensait-il pouvoir en réchapper ainsi ? Ou cherchait-il simplement à me tendre un piège ? En effet leur fuite ne semblait guère si désespérée que cela. Quoi qu’il en fût, l’un dans l’autre, je saurais leur faire comprendre qu’il était inconcevable de se dresser contre ma volonté. Pas durant cette nuit en tout cas. Dès lors je m’élançai à leur poursuite tout en continuant de faire usage de mon camouflage ainsi que de mon adresse à me déplacer sans émettre le moindre son. Bondissant d’arbres en arbres, j’évitais les feuillages qui auraient malgré tout pu trahir ma présence.

J’étais excitée à l’idée de ce que j’allais leur faire vivre, mais pour autant cela ne m’enlevait pas ma faculté de discernement. Aussi pris-je les devant, tournant le disque de « Keeper of the Seals » attaché à mon poignet, le système libéra un sceau qui recouvrit ma peau à l’image de moult gravures et inscriptions tatouées sur l’ensemble de mon corps. Il s’agissait d’une petite assurance en cas de problème. Après coup il ne me restait plus qu’à choisir quelle cible prioriser. Le vieil homme barbue me semblait être un met de choix, car étant foncièrement le plus vulnérable des membres du groupes. Pour ainsi dire, je préférai me garder l’épéiste pour la fin qui saurait certainement se montrer plus tenace. Je rangeai mon arme dans mon dos tout en continuant d’avancer, défaisant cette fois-ci le bandage autour de mon autre bras sur lequel se trouvait une autre ribambelle de sceaux. Je composai quelques mudra et tapai dans mes mains ce qui eux pour conséquence de faire apparaître un sceau dans chacune de mes paumes. Pour finir, je décrochai un autre type de grenade à ma ceinture.

Désormais prête pour le prochain assaut, je me pressai à rattraper cet homme chevauchant son scorpion. Jusqu’à finalement arriver à sa hauteur depuis les arbres. Delà je dégoupillai mon explosif un peu plus loin vers l’avant entre mes deux antagonistes avant de profiter de mon camouflage pour littéralement fondre sur l’utilisateur de fuinjutsu. Mes deux paumes entrèrent en contacts avec les épaules de ce dernier quand mes pieds touchèrent le dos sur scorpion. Durant l’opération, je redevins visible.

-Essaye donc de pouvoir bloquer cela…

Lui murmurais-je d’un ton glacial, en ayant les yeux clos tandis que dans la seconde qui suivit la grenade lancée détonna dans les airs. Il n’en ressortir aucune explosion, pas plus que de gerbes de foudres. Non, ce fut un flash lumineux qui déchira la nuit durant plusieurs secondes, aveuglant littéralement tout ce qui s’y trouvaient, moi y comprise. Seulement j’avais déjà prévu ma retraite et sans attendre je roulai sur le côté tout en composant le signe du tigre d’une main de manière à activer les deux sceaux plaqués sur les omoplates du shukajin. En me retrouvant sur la terre ferme je m’enfuyais entre les arbres dans un chemin que j’avais déjà pré-mémorisé, mais il ne me serait pas nécessaire d’aller bien loin, car déjà, mon camouflage reprenait ses droits… Et si tout s’était passé comme prévu les explosions aurait tôt fait de réduire le vieille homme à l’état de cadavre méconnaissable.






Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Re: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] EmptyMer 24 Fév 2016 - 10:56

Toujours à dos de scorpion, Hoheinheim se tenait prêt et disposé à réagir au moindre mouvement qu'il apercevrait. Pourtant tout se passa très vite lorsqu'un objet à l'allure d'une grenade se glissa dans son champ de vision droit devant lui... Les quelques lueurs dégagées par la technique de Mikami permirent au moins au Trentenaire de se rendre compte d'un assaut. Sans avoir cependant le temps de réagir, il reçu deux coups de paumes dans son dos qui le firent basculer vers l'avant.

Tout en agitant ses doigts, le Seigneur de Guerre fit se mouvoir la marionnette qui immédiatement se rapprocha de la grenade dans le but de la frapper. L'idée visait à l'envoyer en hauteur afin d'en atténuer les dégâts probables. Malheureusement après quoi le souffle engendré éparpilla quelques uns de ses morceaux en pièces détachés... Un flash lumineux avait été libérer et fit comprendre au Trentenaire qu'il s'était trompé. En effet l'attaque était venu d'ailleurs, sans doute les deux coups qu'on lui avait porté dans le dos quelques instants plus tôt...

Van ~ " J'ai manqué de prudence on dirait... "

Et c'est ce qui arriva. Deux explosions retentirent lorsque les Fuinjutsus présents sur ses épaules se brisèrent. Propulsé en avant, Van se retrouva très vite dans un sale état. Face contre terre et dans l'incapacité de bouger plus, l'homme restait immobile et usa de ses dernières forces pour lever deux de ses doigts. Il n'était pas question après tout qu'il se laisse avoir si facilement sans avoir eut le temps de remplir son rôle.
Aussitôt les barrières se matérialisèrent tout autour de la zone en y enfermant à l'intérieur tous les protagonistes. Puisque leur adversaire était venu jusqu'à Van pour le frapper, il ne faisait aucun doute que la zone qu'avait prévu le Lumineux pour la piéger serait suffisante. Quatre de ses scorpions étaient déjà parti alors que sa marionnette à présent en six morceaux biens distincts se mirent à briller juste avant de relâcher la barrière.

Finalement toute une zone entière fut retenue captive à l'intérieur des murs du Trentenaire. Mikami, l'inconnu et lui comprit. Alors qu'un scorpion géant était resté près du Lumineux et s'était mit à taper des pattes sur le sol, le second n'hésita pas à directement se diriger vers Mikami afin de le protéger. Une fois à sa hauteur, le second scorpion se mit lui aussi à reproduire la même danse suspecte que le premier scorpion. Le tout ici visait à se servir d'une technique propre aux scorpions. Si Mikami s'occuperait de mettre le feu, les Kuchyoses du Lumineux eux veillerait à recouvrir chaque partie du sol de leur dard reluisant de poison.

C'est ainsi que les premiers scorpionides surgirent du sol. Petit à petit de plus en plus apparaissaient jusqu'à ce que la couleur de la terre ne soit même plus visible tant le nombre de scorpions était impressionnant. Finalement la plus grande menace ne venait pas directement de Van mais bien de ses fidèles compagnons.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorurai Mikami
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Re: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] EmptyMar 1 Mar 2016 - 0:19

Seuls dans les bois, à se dépêtrer des branches, buissons, lianes, avançant à l'aveugle dans ce fouillis gênant, Mikami s'était considéré comme une cible facile. Ce fut sans compter sans un sens des priorités qu'il ne pouvait déceler, bien sûr. De plus, schématisant leur équipe au plus simple, Van était le maître défenseur et lui le spécialiste de l'offensive. Il ne se faisait pas de soucis pour son camarade et attendait de se faire attaquer une canine à l'air libre. Ce fut une erreur. Il le comprit rapidement quand un flash illumina les bois en projetant diverses ombres inquiétantes à ses pieds. Il n'aurait pas du diviser leur équipe, même la mise en application de leur plan avait failli être compromise.

Se hâtant vers son point de départ il traversa le bois avec bien plus d'habileté que ce que sa marche d'enfant perdu aurait laissé penser, et manqua presque de percuter du tranchant de sa lame le scorpion qui vint le rejoindre. Discernant son immense dard avant d'en faire deux demi-carcasse le Yorurai profita de son élan pour bondir sur son dos et opérer un demi-tour qui les ramènerait vers le Hoheinheim. Ce fut dans un piteux état qu'il retrouva ce dernier. Regrettant son manque de discernement il ne put que constater que la suite des opérations devrait être assurée sans lui... car s'il savait comment faire déjanter leur assaillant, il avait imaginé lui régler son compte en binôme. Peut-être que ça n'aurait rien changé...

De toute manière il était trop tard. Cependant la force mentale du Lumineux lui permit tout de même d'activer la barrière qui protégerait les bois extérieurs et enfermerait leur adversaire. Pour elle aussi, il était trop tard. Depuis le début, elle profitait de l'obscurité et du bois en tirant parti prenante du terrain qu'elle avait fait sien. Le sabreur n'avait fait que le lui prêter... les caractéristiques dont elle avait pu tirer parti jusqu'ici allait se retourner contre elle. Au loin, le fuinjutsu s'élevait bien au-delà la cime des arbres. Sous leur feuillage, trois sphères d'électricité avaient été négligées, les deux dernières allèrent les rejoindre pour former un pentagone parfait.


- Regroupons-nous.

Il était important que l'équipe de ninjas et d'arachnide reste groupée pour ce qui allait suivre. Le jeune shûkaijin laissa le temps de composer les signes incantatoires et quelques secondes à la foultitude de scorpion pour agir avant qu'il n'effectue sa besogne. Un coup d'œil à Van, une confirmation, et un dernier mudra fut scellé. Les trois sphères éparpillées dans les bois se mirent soudainement à tourner sur elle-même si bien que la vitesse accumulée fit perdre des yeux le véritable sens de rotation. Accumulant de l'énergie, leur couleur naturelle laissa place à toutes les caractéristiques de l'incandescence. La foudre produisait une chaleur indécente dont témoignait les craquements des troncs les plus proches. Très vite leur écorce devint braise et dès que ce phénomène fut visible à ses yeux, Mikami les déplaça en leur faisant suivre une trajectoire circulaire.

Le bois prenait feu, en tant de foyers différents qu'il serait impossible de le contrôler. Le fuinjutsu du Hoheinheim était la seule protection du reste de la forêt face au brasier naissant. Le Yorurai leur fit signe de se tenir proche de lui alors que les sphères remontaient dans les cieux en retrouvant leur stabilité originelle, quelques fois léchées par les flammes les plus précoces, dévorant les cimes les plus hautes. Il fallait qu'il garantisse à l'équipe de ne pas finir eux aussi en proie aux flammes. Après avoir exécuté une nouvelle série de signe, la terre se mit à tourbillonner autour d'eux en s'élevant à leur tour, emportant brindilles et feuilles mortes. Subitement tout fut brutalement propulsé, arrachant branches, broussailles, et feuillages qui auraient pu leur porter préjudice en brûlant et les jetant directement dans les flammes qui se virent drastiquement alimentées par ces nouvelles ressources en combustibles et comburant.

La nuit perdait ses droits et la fraîcheur nocturne partit trouver refuge plus loin, peu à peu les flammes se rejoignaient et perlaient plusieurs gouttes de transpiration autour de ses yeux attentifs et prêts à accueillir la prochaine manifestation. Le quintet de sphères était revenu. Deux se replacèrent à proximité de ses omoplates tandis que les trois autres se positionnèrent en triangle, autour d'eux, l'une au niveau du sol, l'autre des hanches, la dernière à hauteur de tête. Oui il testait quelques formations... Si l'inconnue ne s'était pas retrouvée prise au piège du venin et des flammes, elle serait forcée de sortir rapidement de ce brasier. Les mains déjà jointes, Mikami n'attendait plus que de la voir rappliquer ou l'entendre hurler.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Meïka A. Oniri
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Re: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] EmptyMar 1 Mar 2016 - 15:02

Cela en faisait un de moins. Il n’en restait à présent plus qu’un. Cependant force fut de constater la détermination du maître des scorpions qui dans un ultime effort de volonté parvint à actionner une dernière technique. Sans échappatoire, encore passablement étourdie par ma propre technique, je me retrouvais alors prisonnière d’un gigantesque cube basé sur des barrières fuinjutsu. Mais je n’étais pas seule, mes opposants s’y trouvaient également. Ainsi étions-nous tous réunis dans ce petit pan de forêt transformé en arène. De mon côté je ne tardais pas à rejoindre la cime des arbres en faisant preuve de toujours autant de discrétion, mais également pour espérer éviter cette immense marre de scorpion empruntant la voie des hauteurs en s’empilant progressivement les uns sur les autres. C’était assez répugnants en soit, mais je ne tardais pas à comprendre leur petit manège. Ils cherchaient dès lors à m’ensevelir sans me laisser la moindre échappatoire. Il me fallait donc agir rapidement.

Sans plus attendre je composai une brève série de mudra, afin de pouvoir scanner la zone à l’aide de mes capacités sensorielles. Sans mal je me retrouvai en mesure de suivre chacun des mouvements de mes opposants. Je comptais également une dizaine de repère fuinjutsu qui, à la vue des circonstances m’étaient difficilement accessible. Je ne ressentais aucune peur dans le cadre de cette situation qui semblait désespérément dangereuse. Au contraire un frisson d’excitations courra le long de mon échine. Ce sentiment ne fit que croître lorsque je vis ces sphères de foudres balayer la zone pour mettre progressivement le feu à cet habitacle temporaire. Ainsi tel était leur plan depuis le départ. Voilà qui était osé, mais totalement déraisonnable de leur part. Ne réalisaient-ils pas que toute cette mise en scène pouvait éventuellement se retourner contre eux ?

Alors, en faisant preuve d’une agilité totalement inhumaine, je m’élançai d’arbres en arbres, faisant mon possible pour ne pas être touchée par les flammes qui gagnaient progressivement du terrain. La douce quiétude de la nuit fut inévitablement déchirée par la fureur de ce brasier. Des volutes de fumées s’élevaient progressivement. Les crépitements des flammes et les craquements du bois venaient de remplacer les chants nocturnes. Ce monde verdoyant semblait s’être soudainement transformé en enfer terrestre dont cet immense cube servait de frontière. Un cauchemar pourtant bien réel. La chaleur devenait oppressante. L’air se déformait sous ses palpitations mettant à mal ma vue. Et tous ces scorpions qui se rapprochaient de plus en plus.

Au milieu de ce chaos pandémique je pus tout de même entendre le craquement d’un arbre, dont les écorces avaient été rongés par flammes, s’effondrer jusqu’à même le sol. Je bondissais instinctivement sur ce dernier pour atterrir à la manière d’une gargouille. La fumée rendait l’air irrespirable et la chaleur était étouffante. Je portais sur moi les marques de diverses brulures, mais l’heure n’était pas vraiment à s’attarder sur la douleur. Je n’étais déjà plus en mesure de porter mon masque que j’envoyai nourrir le brasier. Mes vêtements étaient imprégnées de sueurs et quelques perles salines glissèrent le long de mon visage démoniaque jusqu’à se perdre sur l’extrémité de mon menton. Sans plus attendre, avant de finir dévorée, je sortis deux nouveaux objets. L’un était un masque à oxygène que je me pressai d’enfiler, m’apportant la bouffée d’oxygène amer, mais salvatrice dont j’avais tant besoin. Le second n’était autre qu’une énième grenade basée sur du napalm. Aussi sans plus attendre j’envoyai cette dernière en direction de mes opposants. Ce geste avait été fait totalement à l’aveugle en me basant uniquement sur mes facultés sensorielles. A ce stade il m’était impossible de reposer sur mes autres sens.

En explosant au-dessus de leur tête le but du napalm n’étant pas de directement les atteindre, mais plutôt de bruler les scorpions tout autour. Là était leur grande erreur. Cet incendie n’épargnerait personne car nous étions enfermés dans un immense cube. La fumée coincée à l’intérieur s’y accumulait au point d’y asphyxier tout ce qui s’y trouvait tout comme les flammes dont la chaleur à elle seule suffisait également pour brûler. L’idéal étant que la marée de scorpion faisait également office de combustible car nullement immunisée contre cet élément. Le napalm précédemment jeter avait également pour but d’accentuer cet effet. Quant à moi. Il ne me restait plus qu’à attendre. Et pour se faire je plongeai littéralement dans la marre de scorpion comptant sur mon sceau défensif pour me protéger. A partir de là, il ne me restait plus qu’à attendre que cette part de forêt se consume en emportant avec elle tous ses occupants.




Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorurai Mikami
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Re: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] EmptyMer 9 Mar 2016 - 1:33

Cette part de forêt se consumerait en emportant avec elle tous ses occupants. Tous ? Non ! Une petite troupe isolée résiste encore et toujours à l'envahisseur ♫ Si Mikami scrutait le cercle que la tornade avait tracé autour de l'équipe arachno-shûkaijin, ce n'était pas tellement dans l'espoir de voir leur adversaire se montrer au grand jour. Non, ses oreilles voyaient bien plus loin et plus largement que son champs de vision ne pourrait jamais le faire. C'était bel et bien pour surveiller la portée des flammes, qui parfois leur soufflaient une vague de chaleur à en faire plisser les paupières, le sentiment de subir une insolation instantanée à chaque fois. Mais voilà tout. Vous ai-je déjà dit que le Yorurai avait de fines compétences culinaires ? La survie en milieu sauvage et le plaisir ne sont pas forcément deux concepts étrangers. Mais pourquoi cette anecdote à la noix de pékan ?

Parce que jouer avec le feu est le passe-temps du cuisinier comme de cet amnésique. Les brûleurs à gaz, les coups de feu, les initiatives dangereuses composaient le quotidien de l'un comme de l'autre qui ce jour-ci ne faisaient plus qu'un. Se brûler les mains ? Une habitude. Mettre sa brigade dans la merde ? Impensable. Ce n'était pas le genre de chose que l'on se permettait de prendre à la légère. Ceci dit cette recette serait toute nouvelle... Ramener un fauve à l'instinct de chasse à l'état de gibier, à accompagner de scorpions aux dards pimentés... ok, c'est du jamais vu. À préparer avec une attention toute particulière donc.

Le bois crépitait, leur sève éclatait sous l'effet de la chaleur quand un tronc se fendait. Le regard à droite à gauche il ne perdait pourtant rien du bruit de chaque branche qui s'effondrait, savait à la seule musique du fourneau dans quel état se trouvait la marmite et anticipait à l'oreille l'arrivée du moindre arôme témoin du mélange entre les insectes et les herbes de province, forestière et cuisant à l'étouffé. L'odeur commençait pourtant à se faire inquiétante... la fumée s'épaississait et atteignait deux narines qui le mirent rapidement en alerte. La cuisson ne pourrait se prolonger indéfiniment sans quoi tout serait tristement gâché ; et plus que leur travail : leur vie, à en croire la tension environnante.

C'est dans ces moments là que surviennent les pires imprévus. Quelque chose traversa l'air quand on ne l'attendait plus, versant dans l'entonnoir que formait son attention auditive un souffle inquiétant qui pourraient balayer leurs efforts et sacrifices. Une fuite de gaz ?! Un tissu qui brûle ?! Un cocktail décapant qui lui tomberait sur la nuque ?!

« Deux shûkaijin flambés ! Deux !! »

Comme un serveur traversant l'office en toute furie une grenade fendit les flammes pour accomplir sa tuerie. Et si elle tombait sur le Hoheinheim ? Il était clairement dans l'incapacité de la renvoyer... mais une seule pensée pour son camarade suffit à le rappeler à l'ordre, comme un coup de fouet administré par le second de cuisine. Se délester de cette tâche... ? C'était hors de question ! À croire qu'ils n'avaient jamais été prêt à tout encaisser et envoyer ! Mikami compléta la série de mudra qu'il avait à moitié accomplie et gardée en réserve, fermement tenue entre deux mains jointes de manière à mettre à point l'affinité alimentaire de la technique. Ce serait la même que précédemment alors.

L'explosif éclata et libéra son fluide. Une matière corrosive, inflammable, pire ? Il ne s'en verserait pas dessus. Mais... mais... un flambage, c'était exactement ce qu'il lui fallait pour en finir avec son gibier ! Trop tard pour retirer la commande, le voilà devenu inarrêtable. La sueur avait beau perler sur son front, coller ses vêtements à la peau et la chaleur lui malmener la respiration, il était trop tard pour retirer la commande. Une véritable tornade... le pied ferme et les bras sur tous les fronts, inutile dès lors de penser à l'arrêter. Il venait de renouveler la même série de signes, redoublant d'effort et d'énergie. Le napalm fut pris dans la première vague, jeté dans le chaudron en attisant un feu d'enfer autour du cercle de sécurité... et la deuxième, tel un coup de main bras habile dissémina les flammes jusqu'aux extrémités de la marmite.

Dédoublé, le souffle balaya toute la zone d'une ardeur terrifiante vue depuis le cœur du cyclone, jusqu'à lécher les parois de leur souffle le plus doux. À ce stade là, on ne compte plus les degrés. On penche le visage et savoure la victoire. Le brasier retomba alors, ne laissant place qu'à un tas de braise incandescente qui finirait de saisir la viande et enfermerait ses derniers sucs. Haletant, le souffle profond, Mikami contemplait son œuvre avec attention. Même si les dernières bourrasques n'avaient laissé que plus de terres meurtries, le sol demeuraient encore chaud. Il s'avança, doucement, laissant Van et les scorpions derrière lui, une sphère frémissante au bout d'un bras ballant, jusqu'à l'orée des premier scorpions grillés et la lisière des braises.



    - Van, ça va ? Attends un peu que la chaleur retombe et tu peux dissiper la barrière... la fumée commence à piquer le nez.


Ouais sérieux les gars, poussez la hotte et ouvrez les vannes, il fait une chaleur insoutenable ici... Et voyons voir si nous avons réussi la cuisson.

Des secondes passèrent... Des minutes aussi... Des... Les braises se ré-embrasèrent brusquement. L'énergie contenue dans leur état d'incandescence était telle qu'il avait été une erreur de croire qu'elles pourraient se contenter de sommeiller jusqu'à ce que leur lueur ne finisse par s'évanouir. Mikami fit projeter en arrière. La chaleur, leur souffle, sa surprise. Il bondit en retrait, se laissant choir sur le dos en tapotant ses bras, ses épaules et son front, vérifiant qu'il lui reste au moins un sourcil (comprendre ici au moins deux demi). Ses halètements continuaient en revanche, et ce fut face au ciel qu'il remarqua le nuage qui s'était formé au-dessus de leur tête.

Non, ce n'était pas un nuage... mais bel et bien un épais voile de fumée qui s'accumulait, ondulait de ses reflets toxiques et menaçants derrière un brouillard grisâtre qui lui aussi s'épaississait. Voilà qui expliquait pourquoi la chaleur n'avait de cesse de grimper. Le brasier crépitait activement et la barrière formait un toit en fait indésirable dans son plan de base... mais ils allaient devoir faire avec. Finalement, eux aussi était dans le four où la chaleur tournait sans épargner personne, dans un périmètre de sécurité comme au milieu des flammes. Le Yorurai se tourna vers le Lumineux, espérant y trouver une autre solution que de s'échapper en laissant l'auberge où ils devaient se rendre, leur mission, et toute cette région de forêt brûler derrière eux.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Re: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] EmptyJeu 10 Mar 2016 - 20:04

C'était dans les flammes et une chaleur ardente que le Lumineux était allongé à même le sol face contre terre. Devant lui se trouvait ses deux scorpions ainsi que Mikami qui se battait encore dans le but de repousser les flammes qui menaçaient de les brûler d'un moment à l'autre... Malheureusement pour eux le seul danger n'était pas là. En effet le Yorurai n'avait pas prit en compte que la barrière de son camarade serait entièrement recouverte et ce même au dessus de leur tête. De gros nuages sombres et cendrés s'accumulaient ainsi au plafond de la création du Trentenaire menaçant tout les prisonniers de la barrière d'une asphyxie certaine. Heureusement qu'il n'était pas conscient pour voir ça auquel cas il aurait prit plaisir à insulter le Yorurai... Malgré tout un râle retentit depuis le corps immobile du Lumineux qui même inconscient se sentit obligé de se manifester.

Finalement les deux Kuchyoses qui étaient restés pour assurer la défense de leur maître en cas de besoin s'agitèrent autour de Mikami. Sans doute afin de lui faire part d'un plan qui saurait à coup sûr rattraper leur misère. Invitant le Yorurai à grimper sur son dos, le premier fusa à vive allure en prenant l'initiative de choisir un trajet où les flammes étaient le moins virulentes. A leur stade la bête savait qu'elle se brûlerait quoi qu'il arrive mais semblait déterminé à traverser les flammes. Le second qui portait Van ne tarda pas à rejoindre le premier. Si l'on pourrait croire qu'ils avaient repéré leur adversaire il n'en était rien et pourrait très probablement même courir à l'opposée de sa direction. La seule question étant pourquoi faisaient-ils ça ?

Il ne restait plus beaucoup d'air respirable à l'intérieur de la barrière. Bientôt Van et Mikami seraient tellement enfumés qu'ils n'y survivraient sans doute pas. Il fallait faire quelque chose, peut-être tenter le tout pour le tout. Les scorpions néanmoins ne tiendraient pas indéfiniment. Déjà leurs pattes se mettaient à cuir sous la chaleur. Plus faible qu'à leur départ, leur vitesse se ralentit en même temps que leur douleur avait raison d'eux. Un dernier saut, et les scorpions glissèrent en rendant leur dernier souffle...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorurai Mikami
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Re: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] EmptyJeu 10 Mar 2016 - 22:38

Musique

Les flammes ravageait toujours la cité forestière, encloisonnée derrière ces murailles qui ne permettaient seulement que d'entrevoir l'immensité du monde extérieur sans jamais pouvoir le toucher du doigt, tel un rêve qui ne cesse de vous glisser entre les mains. L'enfer semblait s'être installé dans cette jungle où plus aucune règle établie ne prévalait, ne laissant que les lois de cette dernière s'exprimer dans un camp comme dans l'autre. Des grenades avaient explosé et le tout avait fini par s'embraser entièrement. L'affrontement semblait l'unique issue possible, là où l'environnement n'avait laissé aucune place à autre chose que l'auto-destruction.

En son centre, l'équipe shûkaijin cherchait à se dégager une ultime voie de sortie. Ce serait leur dernière chance... ou bien la sienne. Ils étaient arrivés à quatre, et pourtant il paraissait déjà clair qu'au moins la moitié allait devoir y rester. Pas si loin derrière eux, les courses-poursuite à dos de scorpions, les combines pour prendre les devants, et des sourires qui n'avaient la possibilité de se croiser là où ils prenaient la tête ou voyaient la course d'un cervidé s'arrêter brusquement. Celle-ci serait... leur dernière chevauchée.

Les binômes fendirent à travers les flammes, se recroquevillant pour échapper à leurs fouets. Aux craquement de charbons venaient petit à petit se mêler la combustion de quelques pattes qui ne pourraient les soutenir bien longtemps. Le feu les cernait, et la barrière se rapprochait derrière les troncs qui chutait face à leur fuite. La fréquence des secousses se resserrait, témoignant de la fébrilité grandissante des deux scorpions qui les portaient. Les mains solidement ancrées à leur carapace, Mikami maintenait un regard dur sur leur objectif. Très vite ce fut les glissades qui se multiplièrent, avec les râles d'agonie de bêtes que l'on osait à peine humaniser, dédaignant le sacrifice de leur vie en faveur de leur groupe.

Celle sur laquelle se trouvait l'amnésique arrivait à peine encore à ramper, se faisait même distancer... Il était temps. Le Yorurai releva l'arrière de son corps, deux paupière closes sous un faciès en deuil, laissa sa main glisser sur la nuque de son allié, comme pour le remercier, le soulager avant son départ... ou peut être pour se faire pardonner. Son bond l'amena jusqu'au scorpion où se trouvait Van, celui qui s'écroulait à son tour. Des mudras avaient été scellés et le jeune homme s'empara de son camarade par la taille. Sans se retourner, il s'envolèrent en direction d'un des angles à l'extrémité de cette cocotte qui finirait logiquement par exploser.


    - Laissez passer !


Une sommation sans plus d’ambiguïté. Il fallait mettre un terme à tout ceci et ouvrir les portes. Le petit insecte auquel il s'était adressé ne put comprendre que rapidement, s'échappant aussitôt dans les broussailles, laissant disparaître tout un pan du mur qui jusqu'ici les retenait prisonniers. Une gigantesque bouffée de fumée s'en extirpa alors et de son centre jaillirent les deux shinobi qui renouèrent ainsi avec l'air libre.

Mikami glissa sous le sol en se retournant en direction de là où il venait. Déposant son camarade contre un des troncs qui n'avaient encore pu être touché par les flammes, il s'en alla renvoyer celles-ci finir le travail. L'évacuation de la chaleur l'agressa, mais il tint, car il savait que ça n'allait pas durer. Lui avait la possibilité de s'en sortir. Sans ça, bien sûr qu'il aurait aussi explosé. Ses mains se joignirent, frappant ses paumes, croisant ses doigts en diverses formes jusqu'à ce qu'elle ne s'immobilise en s'ouvrant, formant un triangle d'où une gigantesque quantité d'air se mit à glisser... s'extirpant d'entre ses mains pour aller s'engouffrer en se décuplant encore et encore dans l'espace ouvert entre la jungle et l'enfer.


    - Garde tes grenades pour toi...


Et le souffle devint ouragan, se mêlant aux flammes pour raser ce qui avait vu naître leur confrontation.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Meïka A. Oniri
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Re: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] EmptyMer 16 Mar 2016 - 13:53

L'enfer continuait de se déchaîner tout autour de nous. J'usais de mes capacités sensorielles afin de suivre chacun de leurs faits et gestes. Aucune action venant de leur part ne pouvait échapper à ma vigilance. Cependant je fus mise à mal par l'enchaînement successif de ses techniques futon dont la première parvint à m'éjecter en arrière rompant ainsi ma protection avant de me heurter le dos contre un arbre en flamme. Une vive douleur me traversa l'échine, heureusement aucun craquement ne s'était fait sentir. Je me relevai aussitôt sans attendre que la chaleur ne m'atteigne. A ce niveau là même la sueur présente sur ma peau s'évaporait pour m'abandonner à l'ardeur des lieux. Protégée par mon masque j'entrepris de me mettre en mouvement. Suivant instinctivement les déplacements de mes cibles qui se dirigeaient vers un des bords du cube. Je tentai de me frayer en chemin entre les flammes, prenant appuie sur les éléments du décors qui n'étaient pas encore atteint. La température était de plus en plus difficile à supporter. Ma peau commençai à craqueler par endroit tandis que des cloques se formaient sur d'autres. Sans jamais rien voir je pus toujours sentir une des façades de la barrière de lever. Ces chiens cherchaient à prendre la fuite... Aussitôt m'empressais-je d'aller à leur poursuite.

Alors ce fut à cet instant que je compris quel genre de danger j'étais en train d'encourir. En effet je pus sentir que l'épéiste était en train de composer des mudra et d'amasser une quantité importante de chakra en prévision d'une technique dont l'ampleur serait certainement dévastatrice. Aussi, plutôt que de continuer dans ma lancée, j'allais me réfugier derrière de nombreux arbres, dans un espace où la terre était renfoncée. Le décor lui-même allait me servir de protection. Je réactivai également mon sceau et m'apprêtai à encaisser l'attaque. Malgré mes précautions, je ne pus totalement me soustraire à la puissance du souffle qui balaya la zone, ravageant tout ce qui se trouvait sur son passage. Je fus une nouvelle fois éjectée en arrière, tandis que toutes mes défenses se retrouvaient brisées. Effectuant de nombreux roulés boulés je perdis mes repères. L'incendie fut littéralement balayé par l'attaque et bientôt le cube ne renfermait plus qu'une imposante masse fumante au paysage dévasté. Le souffle de ma respiration était court. Je me relevai péniblement, reprenant peu à peu contenance. A cet instant il n'y avait pas une parcelle de mon corps qui ne me faisait pas souffrir. Perdue au milieu des cendres, je me palpai pour tenter de déterminer la gravité de mes blessures.

Ce fut avec horreur que je me rendis compte qu'un branche s'était enfoncée dans mon épaule ainsi qu'une autre dans ma cuisse. J'avais également de nombreux hématomes, de multiples contusions et déchirures, sans parler du nombre de brûlures. Ma tenue était en piteuse état. Pou autant je ne comptais pas me laisser abattre. Aussi j'arrachai d'un geste vif ces lances naturelles enfoncées dans mon corps avant de combler les troues en y glissant de la braise de sorte à cautériser les blessures. La douleur fut infâmes, mais je n'émis pas un seul son. Après quoi je me relevai laissant dès lors mes instincts d'Akuma prendre l'ascendant sur moi ce qui me fit amorcer ma transformation griffes et cornes s'accordèrent avec cette rangées de dents pointues. Ce qui restait de ma peau se confondait à présent avec la couleur de la cendre. Dans un pareil état, je savais qu'il ne me serais pas possible d'aller bien loin. J'étais néanmoins encore en mesure de combattre.

Plus que jamais je désirai réduire à néant ces chiens galeux. Et je comptais bien m'y tenir. L'épéiste avait lancée sa technique totalement à l'aveugle. Ce qu'il avait perdu en précision avait coûté en efficacité. J'allais lui faire regretter son manque de jugement. Aussi, tandis que plusieurs longues minutes s'étaient écoulées depuis le dernier assaut, je laissai mon camouflage reprendre forme voilant ainsi les traits démoniaques de mon corps. Arme en main je me dirigeais vers la sortie. Le nuage de fumée et de cendre n'était toujours pas retombée ce qui fut encore à mon avantage. Hors, une fois n'étant pas coutumes je décrochai un nouveau explosif attaché à ma ceinture que je lançai à la sortie. Une fois encore mon adversaire aurait tout à loisir de le voire arriver. Seulement cette fois-ci, ce ne fut ni un flash, ni du napalm qui en ressortit, mais une onde sonore particulièrement violente assez puissante pour s'attaquer aux tympans et ainsi déstabiliser ma proie.

Dans le même temps j'étais sortie du cube, toujours invisible, et profitai de l'instant où il était le plus déstabilisé afin pour m'approcher de lui et braquer le canon de mon arme au niveau de sa tempe. Sans la moindre hésitation je pressai à deux reprises sur la détente.







Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorurai Mikami
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Re: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] EmptySam 26 Mar 2016 - 15:57

Cette fois, les flammes s'étaient éteintes. De cet enfer en effervescence de craquements de bois et de jet d'étincelles ne restait plus qu'une terre désolée et fumante, d'où il était difficile d'en voir le bout d'un simple regard. Mikami attendit, de longues secondes voire plusieurs minutes, que le nuage ne se dissipe en s'échappant de la brèche ouverte dans la barrière. Pourtant ses deux sphères restaient à portée de coude et sa main tenait toujours fermement le sabre katana qui semblait ne pouvoir retourner aussi facilement à sa ceinture. Il ne la jugeait toujours pas vaincue. Peut-être même espérait-il la voir surgir pour enfin se confronter à elle de plus près.

Ainsi son ouïe cherchait tout bruit de pas ou manifestation quelconque qui aurait pu témoigner de son retour, comme l'affaissement d'un monticule de cendre et de charbon, loin derrière le voile qui obstruait son regard. En revanche, la précision de ce qu'il pourrait déceler était bien en deçà de ce dont il était capable s'il avait fait usage de son chakra, comme il l'avait fait précédemment pour esquiver plus aisément. Peut-être qu'au final, vu ce qui allait arriver, ce serait une bénédiction...

L'air fendit la fumée, à l'instar de cette grenade qui traversa le voile. Elle en aurait encore donc... Le Yorurai put néanmoins anticiper la préparation d'une série de mudra qui lui sembla n'avoir eu de cesse de répéter aujourd'hui. Armé du katana, il avait depuis bien avant sa perte de mémoire appris à effectuer ses signes de son autre main. Bien évidemment il ne pouvait le faire avec autant d'aisance... alors s'il avait espéré s'envoler pour renvoyer d'un coup de pied cette grenade à son lanceur d'un bon coup de pied avant son point de rupture, il n'avait tout de même put appréhender correctement le bon timing de ce dernier. L'air se glissait à peine autour de ses cuisses que la grenade explosa, agressant son sens jusque là le plus efficace.

Il tituba, se penchait sur lui-même en plaquant une main contre une oreille. Dès à présent, la prochaine vague pouvait venir de n'importe où, et il n'avait que très peu de choix pour couvrir tous les angles. Une technique lui permettrait de le faire pleinement mais serait peut-être trop longue à exécuter. La seconde fut alors utilisée instinctivement, permettant de répondre grossièrement à l'urgence de la situation, mais de ne pas rester inerte. Une lame de foudre jaillit de sa seconde main, alors que ses pieds décollaient du sol, tous enclenchant un mouvement rotatoire qui fut à l'origine d'une vrille ascendante évoquant une foreuse s'élevant dans les cieux comme un coup de foudre cherchant à retourner auprès des nuages.

S'il eut l'impression qu'un de ses sabres eut affaire à un peu de résistance, un coup de tonnerre retentit pourtant à ce moment là, amenant dans le même temps une vive douleur dans une de ses hanches. Le Yorurai dévia même de sa trajectoire, laissant derrière lui une trainée de sang qui s'étala en spirale sur un sol qui avait jusqu'ici échappé aux ravages de l'affrontement. Sur deux coups de feu, il fallait croire qu'un avait pu être dévié ou évité, peut-être même un peu des deux à la fois... Mais sentir une part de sa chair se déchiqueter ne l'empêcha pas de réagir instantanément, d'un seul et unique signe incantatoire, lui permettant de lancer un sort anticipé depuis qu'ils étaient au centre du brasier.

Ses sphères étaient restés proche du sol, aucune des deux n'avaient été emmenée dans les airs, sous la voûte forestière dont quelques branches avaient été lacérées. Fraîchement tiré, le coup de fusil résonnait encore d'entre le sous-bois. Mais l'état de ses tympans ne lui permit d'en localiser la provenance. Visant alors aléatoirement, ne pouvant qu'estimer la position de la tireuse grossièrement en fonction du point d'impact d'une de ses balles, un rayon de foudre jaillit d'une des sphères pour peut-être, débouchant de nulle part comme un bus au coin d'une rue, mettre enfin un terme à cette guerre d'usure.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty
Message(#) Sujet: Re: Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Caprices [Rang B - Oni & Van Helsing]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Ki no Kuni-