N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Yashira Mugen
Informations
Messages : 313
Rang : A+

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty
Message(#) Sujet: Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] EmptyMar 31 Jan 2012 - 19:35

Spoiler:
 

Ils entraient enfin dans le pays de Taki no kuni. Cet endroit portait son nom à merveille. En effet, le Pays des Cascades était constitué de nombreuses falaises réunies autour de grands lacs, dans lesquels se jetaient d'énormes chutes d'eau toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Les habitants vivaient pour la plupart dans des troglodytes aménagés et y écoulaient des jours paisibles, reclus dans leurs cavernes protégées par les éléments naturels. Mais la tranquillité de ces lieux était troublée depuis peu par une crise que les Shinobis se devaient de calmer. Leur commanditaire, un habitant d'une des citées enfoncées dans la roche, avait fait appel aux Ninjas de Kumogakure pour gérer un conflit qui n'avait pris que trop d'ampleur au fil du temps. Pour la petite histoire, il s'agissait de deux groupes qu'on pourrait qualifier de criminels, s'opposant à la façon d'une véritable guerre de gang. Ces individus n'avaient que faire de la population que leur seule présence terrorisait, et se querellaient dans des affrontements qui subvenaient parfois plusieurs fois par jour.

Pour palier à ce conflit qui mettait en péril la sécurité des villageois et la tranquillité des lieux, deux Ninjas du Village Caché des Nuages avaient été dépêchés. Il s'agissait là de Yashira Mugen, éminent Jônin dont les preuves au front n'étaient plus à faire, à qui on avait affilié Ryuuku Namiko, un Chûnin reconnu pour ses prouesses dans la médecine. Les deux Shinobis devaient mettre fin à ce conflit, et pour se faire, ce qu'on appelle communément la méthode musclée n'était pas exclue. Ils devaient tout simplement faire cesser la crise qui nuisait à l'ensemble du pays. A noter que, dans cette affaire, les habitants des citées troglodytes étaient directement concernés. En effet, pour les deux groupes de rebelles, tous les moyens semblaient bon pour ramasser de l'argent afin de prendre l'avantage sur l'autre. Leur commanditaire leur avait raconté que des femmes étaient capturées pour servir dans un important réseau de prostitution, qui s'étendait à travers toute la région. Il semblait que le paisible Pays des Cascades n'était plus ce qu'il était jadis.

Les deux Shinobis arrivaient donc dans la région concernée par leur affaire. Ils traversaient vallées et forêts, en direction d'un lac indiqué sur leur carte. Ce lac devait être cerné par les falaises, aménagées en grandes citées auparavant prospères. Mugen avait grande hâte de voir de ses propres yeux les légendaires cascades, qui disait-on dépassaient toutes les autres du monde de par leur splendeur inégalée. Pour l'instant, le Jônin avait un plan très simple. Ils allaient attendre le prochain affrontement entre les deux partis et y couperont court. S'il fallait décimer les rebelles pour y parvenir, ce n'était pas un problème. Ils représentaient une nuisance pour le pays, et les deux Ninjas étaient payés pour écraser cette vermine, peu importe les raisons de leurs querelles. D'après l'ordre de mission, un autre individu n'était pas à exclure. On racontait en effet qu'un Nukenin était lié à l'affrontement. Se servait-il de ces deux camps pour quelque raison lucrative ou autre, c'était encore un mystère. Mais il était certain que la présence d'un tel personnage changeait complètement la donne de par sa seule présence.


"On doit déjà trouver ce type. S'il est responsable de tout ce bordel, s'en débarrasser sera déjà un bon point pour nous."

Affronter ce Nukenin n'était certes pas dans leurs prérogatives, mais c'est en éliminant les chefs qu'on déstabilise des groupes comme ceux-là. Les moutons ne savent alors plus quoi faire, car plus personne ne donne les ordres. On voit alors apparaître quelques petits chefs, dont le pouvoir est sans cesse remis en cause par leurs subordonnés. En éliminant les patrons, on générait le chaos dans les rangs adverses. Une autre solution consistait à monter les deux camps l'un contre l'autre, mais c'était déjà le cas ici. La solution était donc de trouver ce Nukenin et de s'en débarrasser. Mais rien ne leur prouvait qu'il était véritablement concerné. Certains disaient que cet homme essayait au contraire de gérer le conflit. Si c'était le cas, ce sera tout l'inverse du plan qui était à prévoir. Ils chercheront ce Nukenin et tâcheront de s'en faire un allié. Il devait en savoir bien plus qu'eux sur la situation, et devrait les aider dans la réussite de leur mission.

Les deux Ninjas venaient d'arriver au bord de la falaise. Sous leurs yeux s'étendait une vaste étendue d'eau circulaire, et, comme c'était à prévoir, les falaises tout autour étaient traversées de grottes aménagées. Et enfin, il les vit. Gigantesques, d'une hauteur de pas moins de dix mètres, les légendaires chutes d'eau les plus impressionnantes du monde. Se mettre en-dessous signifiait se laisser écraser par leur masse incalculable. Une telle vue, si magnifique, plongea un instant Mugen dans un silence ému. Même si Kumo était réputé pour son paysage imposant, voire de nouvelles régions était toujours impressionnant. Sur la surface du lac se trouvaient quelques bateaux, probablement des navires de pêche. Alors, en contemplant la beauté de cette cité rassemblée autour de ce lac, Mugen se dit que, vu la taille des lieux, trouver le Nukenin ne sera pas tâche facile. Soit ils attendaient de savoir ou il se cache, soit il fallait commencer à faire parler d'eux aux villageois. S'il essayait de mettre un terme au conflit comme eux, il était probable que ce soit lui qui vienne à eux. Ils avaient du travail...


"P'tain, encore faut-il le trouver !!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Karasss
Informations
Messages : 252

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] EmptyMar 31 Jan 2012 - 22:51

J'ai recraché le poulet que je venais à peine de commencer à mâcher en lisant cet ordre de mission. Quoi ? Moi ? Lié à de la PROSTITUTION ? Encore un sale de coup de Reira pour sur, c'était elle qui était lié à ces conneries de réseau d'pute. Enragé, j'allais mettre un terme à ce conflit vite fait bien fait et écraser la gueule de celui qui a osé salir ma réputation ! Je connais même pas ce pays pourris des cascades moi, j'y ai jamais mis un pied, alors pourquoi c'est mon nom qui ressort ? Faut croire que le Kakumeigun s'exporte, et qu'on devient connu. Fuckin légende urbaine, c'était loin ce pays et en plus la mission était frappé d'un A en rouge, genre " tu vas en chier sévère ". Je ne pris même pas le temps de rassembler mes affaires, je prenais juste une carte pour me repérer et j'allais éclater des gueules. J'étais enragé, je n'aime pas qu'on souille mon nom, en plus pour un conflit entre deux gangs de débiles qui savent pas se régler une bonne fois pour toute sans emporter avec eux des vies d'innocents. L'ordre stipulait aussi que je rencontrerai surement 2 shinobis Kumojin, qui était depuis peu nos alliés : excellent, un peu d'aide pour rétablir le calme et la vérité, ça n'est pas d'trop !
Cette annonce me calmait un peu, sans éteindre la flamme de haine.

Je ne comprends pas ces gens qui s’ennuient tellement dans leurs vies pour régler des histoires aux poings. Chez nous, au kakumeigun, on fait une partie de carte et le perdant ferme sa gueule : forcément y'a de l'ambiance et des tensions de triche, mais ça reste cool et on tue personne ! Par dessus cette incompréhension, une autre : pourquoi moi, Karas, était lié à cette histoire ? Cette question revenait inlassablement dans mon esprit, à chaque fois que je pensais l'avoir chassé, voilà qu'elle réapparaissait comme par magie ! Pas de chance pour eux, j'avais des techniques à expérimentés. Et peut-être qu'avec de la chance, ils auraient ravagés le village et que je pourrais ramener des gens à Kaze pour qu'ils nous rejoignent ! Oh oui, je pourrais faire d'une pierre deux coups. Avec du pot les Kumojins seraient assez cool pour être plus que de simple alliés, ma réputation serait réparé en moins d'deux et je pourrais rentrer tranquillement. Oui, là c'est tout le contraire, mais je sens que ça va bien finir pour moi. Je suis foutrement bon.

Mon sourire était revenu, la route n'était plus très longue et tout aurait put être parfait si je m'étais rendu compte, taleur, quand j'suis passé devant un marchand, que j'avais plus de cigarette. Quand j'ai essayé de faire le geste classe du mec qui tire une garot, il n'est rien sortit d'ma poche. Si ce n'est un paquet rouge et blanc vide. Et pas de paquet de rechange : super. J'en gratterai surement au Kumojin. D'ailleurs j'étais arrivé à destination, mon investigation me passerait sûrement l'envie de fumer. il fallait bien que j'arrête un jour cette connerie avant qu'un cancer ne m'arrête. Comment ça avait commencer déjà, cette manie ? Surement après un film où le héros fume par désinvolture. Quel âge à l'époque ? 14 ans ? j'en suis encore influencé... j'en fais pitié.

Après 20 minutes, deux trois petites choses ressortaient : les villageois étaient divisés en deux. Ceux qui souhaitaient former un 3e camp pour buter les rebelles, on va les appeler les Kamikaze ces villageois ; et y'a ceux qui veulent que ça finissent. Dans tous les cas, je passais pour un gros Mac' auprès des 3/4 des gens et ça ne me plaisait pas. Les Kumojins n'étaient pas encore arrivé selon les paysans, alors je me mettais à l'entrée, attendant l'arrivée des shinobis. Sur mon perchoir, j'avais une belle vue. Mais toujours pas de clope... quelle vie de merde, je vais rester là à glander combien d'temps encore ?
Finalement, ils arrivaient. C'était pas trop.

" Yooo ! Z'êtes les Kumojins venu péter la gueule aux enfoirés de Rebelle ? J'me présente, Karas, membre du Kakumeigun - ouéoué vos nouveux alliés -, et je ne suis en aucun cas lié à ce trafique de putain. Je compte bien rétablir la vérité ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryukuu Namiko
Informations
Messages : 566
Rang : A

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] EmptyMer 1 Fév 2012 - 0:22

Cette fois-ci, Namiko se trouvait au Pays des Cascades. Une terre qu’il n’avait encore jamais foulée malgré son passé de voyageur. Au fur et à mesure de sa progression, il découvrait les paysages atypiques de cet endroit aux allures féériques. Des cascades magnifiques, des lacs oniriques et des falaises sorties des plus vieux contes fantastiques, voilà ce qui faisait la réputation de ce pays. Le médecin avait eu beau voir de nombreux panoramas, il n’avait pas souvenir d’en avoir vu d’une telle beauté. L’esprit rêveur du chûnin était très souvent tenté de se laisser tomber dans ses pensées dans un endroit aussi surnaturel. On avait l’impression de marcher au paradis, sauf que Namiko était bel et bien vivant. Et surtout, il était en mission.
Kumo l’avait envoyé avec Mugen sur une affaire grave qui demandait l’intervention d’une force armée. Les deux ne se connaissaient pas énormément, il n’avait fait qu’une seule mission ensemble auparavant. Une chose était sûre, son acolyte était fort et plus gradé que lui. Par conséquent, il devait apprendre à ses cotés, même s’il n’exerçait pas dans le même domaine. C’était un manipulateur du son, il terrassait ses adversaires par cette affinité très rare. Ainsi, Namiko avançait avec lui vers leur objectif. La missive indiquait un conflit entre rebelles qui commençaient à faire beaucoup trop de dégâts. D’après leurs informations, ces gêneurs se faisaient la guerre sans état d’âme et ravageaient tout ce qui était sur leur passage. Les quelques courageux civils qui avaient osé hausser la voix s’étaient fait tuer sans avoir le temps de réagir. Les malfaiteurs n’avaient que faire de la population et troublaient le calme habituel des villages de ce pays. Mais, ce qui choqua le plus Namiko en lisant les ordres, c’était le fait qu’ils dirigent un réseau prostitution. Le scientifique était un garçon très posé mais il ne supportait pas qu’on touche à la dignité humaine. Ces hommes allaient payer cher cette forme d’esclavage. D’ailleurs, il avait déjà une idée de l’utilité de ce système : il avait selon lui pour but de financer leurs batailles.

Le voyage était un peu long, et Mugen pas très bavard. Quand il daigna s’adresser à lui, il parla d’un type que la mission avait désigné comme le potentiel dirigeant de cette guerre. Enfin ce n’était que des rumeurs, d’autres pensent qu’il tenterait au contraire d’apaiser les tensions. Namiko n’avait que rarement rencontré des déserteurs pendant sa jeune existence. En fait, la plupart n’était pas des mauvaises personnes. Ils avaient souvent décidé de ne pas avoir de nation pour être libre, et non pas forcément parce qu’ils sont contre celles-ci. Le médecin n’avait pas une mauvaise opinion d’eux. Il écouta les râles de son équipier et répondit.

- Les informations ne sont pas certaines. Il n’est peut-être pas responsable. Tu as raison, on devrait d’abord essayer de le trouver. Mais de toute façon, si on intervient dans ses affaires, c’est lui qui nous trouvera en premier. Dit-il d’une voix plate.

Une analyse plutôt pertinente. En général, les dirigeants d’affaires douteuses n’aiment pas qu’on interfère dans leur business, il n’hésiterait pas à envoyer des sbires ou à se déplacer lui-même pour les stopper. Quoiqu’il en soit, Namiko avait conscience qu’un affrontement serait inévitable dans cette mission, peu importe l’ennemi. D’ailleurs, depuis sa montée en grade, il avait beaucoup progressé dans ce domaine. Bien qu’il soit toujours médecin, il avait tourné son entrainement vers le domaine offensif et pouvait se défendre si on le prenait pour cible. Cependant, le chemin était encore long et même si son esprit vif ne pouvait s’empêcher d’élaborer les différents scénarios de la mission, il devait attendre d’être en possession de tous les éléments pour soumettre ses idées à son compagnon de route. De plus, Mugen était également un fin stratège et ils devaient échanger avant de prendre une décision.

Namiko avait sorti sa seringue et jouait avec pour passer le temps. Le chant des chutes accompagnaient chacun de ses pas et rendaient le voyage un peu moins ennuyant. Si bien qu’ils progressèrent plus vite que prévu et arrivèrent aux portes du village en milieu de journée. A l’entrée, un homme les attendait, perché sur un toit. Le garçon rangea son jouet d’un geste habile et rapide dans son étui tel un pistolero rangerait son arme. Celui-ci avait une allure plutôt banale, et un physique passe-partout. C’est le genre de type que tu croises et que tu oublies rapidement s’il ne s’est pas fait remarquer. Il se présenta comme un membre du groupement de nukenin nouvellement allié à Kumo, et s’appelait Karas. Namiko avait entendu parler cette affaire et fut heureux de rencontrer un de ses membres. Cette mission renforcerait les liens entre les deux camps, enfin espérons. La première chose qu’il fit fut de se désigner comme le nukenin lié aux informations qu’ils avaient et de leur indiquer qu’il n’était en aucun cas responsable de cette guerre. Déjà une chose de réglée, pensa le chûnin. Au moins, ils savaient qu’ils n’auraient pas un ennemi de plus. Le scientifique regarda Mugen et hocha la tête pour s’assurer qu’ils en étaient venus à la même conclusion et qu’on pouvait lui faire confiance. Même si le langage familier de déserteur ne plaisait pas tellement au jeune homme, c’était désormais un allié.

- C’est bien nous. Je m’appelle Namiko, je suis le médecin envoyé sur cette mission. Dit-il d’un ton calme. Je suis content de savoir que le nukenin dont on nous avait parlé n’est pas un ennemi et fait parti de nos alliés. Ajouta-t-il avec un sourire en coin. On devrait se mettre en marche au plus vite, je crois que les villageois en ont vraiment assez de cette querelle. Tu es là depuis longtemps ?

Cette question était indirecte, elle sous-entendait « Tu as déjà une piste ? ». Pour ce qui est des évènements à venir, Namiko préféra laisser son acolyte mener la barque. Son expérience et son savoir était supérieur au sien, il était plus apte à décider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yashira Mugen
Informations
Messages : 313
Rang : A+

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] EmptyJeu 2 Fév 2012 - 2:13

Le Chûnin disait tout haut ce que Mugen pensait tout bas, comme on dit. S'arrachant à la splendide vue qui s'étalait sous ses yeux, son attention fut captée par un singulier personnage qui se tenait là, à juste quelques mètres d'eux. Ils ne l'avaient même pas remarqué avant que celui-ci ne leur adresse la parole... Pour se justifier d'une telle inattention, Mugen dira que le panorama l'a tellement hypnotisé qu'il n'a rien remarqué... L'étranger ne tarda pas à se présenter. Kakumeigun... Ce nom resta un instant dans l'esprit du ninja.

N'était-ce pas là cette organisation à laquelle appartenaient Manzo et Kusanagi, ces deux Nukenins contre lesquels ils s'étaient battu ? Ceux-ci avaient bâti semblait-il leur propre village bien plus loin dans les terres. Ce Karas devait être leur allié. Et en tant que membre du Kakumeigun, il était aussi l'allié de Kumo. Il n'y avait plus de doute à présent. Le Nukenin dont on leur avait parlé était là pour gérer cette affaire, tout comme eux. Et ils n'auront même pas eu à le chercher... Le fait de se retrouver comme ça directement en arrivant leur épargnait une sacrée perte de temps !


"Mugen. J'suis bien content qu'on n'ai pas eu à te chercher ! Mais dis moi, pourquoi la rumeur raconte que tu es concerné par tout ce bordel ?"

Son coéquipier leur proposa de commencer à descendre dans la citée troglodyte. Mais Mugen se demandait s'ils ne devaient pas rester discrets pour l'heure. Pour lui, la meilleure des options consistait à attendre le prochain affrontement, et d'aller régler le problème une bonne fois pour toutes de façon directe et expéditive. Quand celui-ci aura-t-il lieu ? Leur principal soucis était d'épargner aux pauvres gens qui vivaient ici d'être une nouvelle fois impliqués dans une nouvelle bataille. Mais Mugen avait maintenant une idée pour commencer leur enquête.

Si leur nouvel ami Karas n'avait pas plus d'informations qu'eux, ils devaient aller voir une personne bien précise. Celle-ci devait se trouver dans le coin... Ensuite, se renseigner sur l'importance des effectifs des deux groupes des rebelles. Quitte à s'interposer lors d'un affrontement entre eux, autant ne pas se retrouver à trois contre plus de cent gaillards...


"Enfin bref... Je vous propose de chercher le commanditaire de la mission. Il doit habiter dans l'une de ces grottes en-dessous... Karas, j'espère qu'on va pouvoir t'aider à éclaircir cette histoire ! Je serai aussi énervé que toi, à ta place..."

Un peu plus loin, un escalier de pierre descendait le long de la falaise pour se diriger dans une ruelle extérieure qui faisait le tour du lac, donnant accès aux habitations et à toute cette cité troglodyte des plus singulières et esthétiques. Combien étaient-ils, autour de ce seul lac ? Et à combien pouvaient bien se compter leurs ennemis ? Un simple conflit serait surement une mission de rang B, mais là c'était une A. Ce devait être en effet des groupes relativement imposants... Si ce n'était pas pour porter assistance aux habitants, c'était pour la sécurité future des Villages Cachés.

De tels gangs grandissaient souvent très vite, et pouvaient représenter une menace pour la domination des Trois Villages. Oh pardon, des Quatre Villages ? Karas du Kakumeigun serait surement d'accord avec lui. Bref, trouver leur commanditaire. Lui devrait pouvoir leur apporter beaucoup plus d'informations, et au moins ils pourront le rassurer en lui montrer qu'ils sont sur l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Karasss
Informations
Messages : 252

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] EmptyJeu 2 Fév 2012 - 18:27

Finalement, ils étaient cools. Mugen et Namiko avaient rapidement compris que j'étais pas dans le mauvais camp et que j'avais un compte à régler, une affaire à éclaircir. Namiko était un médecin, et Mugen n'avait pas donné sa spécialisation. Pourquoi cette rumeur me concerne ? C'était mon objectif que de le découvrir, bien avant la mission en elle-même. Je supporte pas que l'on éveille ma curiosité sans la satisfaire, qu'on parle de moi sans que je sois au courant de qui a parlé, de ce qui a été dit ou même de l'impact que ça a eu. Contrairement aux apparences, je n'aimais pas qu'on me salisse. J'avais pas encore fumé, mon humeur était genre exécrable. Mugen avait proposé de rencontrer le commanditaire : bonne idée, mais il fallait rester discret. Si ils se doutent de notre présence, ça pourrait mal finir. Autant les laisser se taper dessus une nouvelle fois et aller sur le champ de bataille exécuter les survivants. J'aurais aimé exposer cette idée à mes compagnons mais déjà, nous étions avec le commanditaire de la mission. Pour sûr un porte parole, voire un chef, de ces villageois, ces pauvres gens qui ne demandent rien et qui voient leurs fils se battre ; il devait avoir été désigné par ses pairs. Il semblait très affecté par les conflits, avec son visage creusé et ridé, fatigué d'affrontement qui n'ont même plus de sens, dont on a même oublié l'origine.
Nous étions son seul espoir, le seul espoir d'une majorité de gens qui devraient se lever. Et lutter, ensemble. Heureusement, nous sommes là, les shinobis... parfois, notre boulot n'a pas que du mauvais.

Il nous raconta rapidement l'histoire et les conséquences. Il semblerait que ça ai dégénéré à cause d’ethnie différente : en réalité, ce petit village abritait une proportion importante de Nukenin et d'errant. Après qu'un " Takijin de souche " aie fait la remarque à un " étranger ", les affrontements se seraient multipliés et la violence s'amplifiait à chaque fois ; crescendo. Le principal problème, c'est que certains " Takijin " aurait payé des shinobis pour foutre une raclée aux " étrangers " et que ces Shinobis, sans honneur ou moindre conscience, en aurait profité pour piller du côté des Errants. Ils auraient la main mise sur la ville entière, profitant de la haine aveugle que partage les deux ethnies. Ainsi donc, ils ont même décidés d'ouvrir un réseau de Prostitué pour des guets-apens et pour contribuer au financement d'une attaque ultime qui n'aurait qu'un objectif simple : raser entièrement les " étrangers ". Les chasser n'était même plus l'objectif. Entendre ça, c'est fort. J'en ai des frissons. Ces gens sont complètement fou. Cependant, ça ne m'indiquait pas pourquoi j'y avais été lié d'une manière ou d'une autre.
Je questionnais donc le bonhomme.

" Je ne peux pas te donner la raison exact ; je ne la connais pas. Il semblerait que des gens aillent des intérêts à monter des peuples contre un courant qui commence à faire de plus en plus de bruit : je ne connais pas leurs noms, mais ils veulent donner à Kaze un village. Alors, que ce soit louable ou non, on veut monter les gens face aux objectifs qui ne nous arrange pas : Kaze, c'est le pays où tout est permis, certainement le plus vaste ne possédant pas de puissance. En tout cas, la prochaine attaque aura lieu demain soir, tous les villageois vont évacuer ce soir... veillez à ne pas mourir. On dit que le plus puissant Shinobi engagé rivaliserait avec n'importe qui. Pour l'avoir vu, je peux vous dire qu'il fait froid dans le dos... "

Les choses ne s’annonçaient pas aussi facile que prévues, finalement. Si des shinobis avaient été engagés, c'est que nous avions affaire non pas à de simples rebelles qui ne justifiaient le rang de la mission que par leur nombre, mais aussi et surtout à des mercenaires puissants ayant vendus leurs services. Je m'étirais à la suite de ces explications, soupirant à l'idée que ça allait sûrement dégénéré plus que prévu. Les " étrangers " n'avaient aucune chance de s'en sortir, demain. Leur groupe ne devait pas être préparé à être attaqué par des experts en combat. Ils risquaient même de se faire Perfect.
En attendant pour bien réfléchir moi, j'ai besoin d'une clope. Le médecin doit en avoir une nan ? Même si c'est pas du tabac, du moment que je me sens l'impression de fumer ça me va. Il doit avoir des herbes qui transportent, et j'trouverai bien de quoi m'enfumer. Ouais, bonne idée.

" Avant tout, z'auriez pas une clope à m'dépanner ? Ensuite, je pense que la situation est claire : si on a pas idée du nombre qu'ils sont, on sait au moins quand aura lieu le prochain affrontement, on sait à moitié pour le réseau de prostitué - je pense que ça cache quelque chose de plus gros - et on aura pas à se retenir car les villageois vont se barrer. La présence de shinobi de haut rang, apparemment, complique assurément les choses... "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryukuu Namiko
Informations
Messages : 566
Rang : A

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] EmptySam 4 Fév 2012 - 19:02

Une guerre ethnique, rien de plus stupide. La bêtise humaine dépassait des sommets parfois. Aujourd’hui le monde shinobi était un mélange de couleurs différentes et avec la guerre, les purs souches n’existaient quasiment plus. Presque personne ne pouvait se targuer d’être sur ses terres depuis des lustres. Les évènements avaient bouleversé les peuples et on venait tous d’origines différentes. Traiter quelqu’un d’étranger de nos jours c’était incompréhensible. Ces types méritaient une bonne raclée. D’autant plus qu’ils n’avaient même pas eu le courage de se confronter à eux directement et avaient engagé des shinobis pour les virer. Manque de chance, les ninjas furent plus malins qu’eux et profitèrent de la faiblesse du village pour en prendre le contrôle. L’arroseur arrosé comme on dit. En tout cas, ces mercenaires entrainés jouaient bien de la situation et ne comptaient pas en rester là apparemment. Une ultime attaque visant à éradiquer les étrangers devaient avoir lieu demain soir. Ceux-ci ne souhaitaient pas se laisser faire mais c’était sûr qu’ils ne feraient pas le poids. Inexpérimentés, ils allaient droit au massacre. Heureusement, le village allait être vidé de ses civils pour éviter de trop grosses pertes. Une dernière information, un ninja bien plus puissant que les autres menaient les troupes adverses. Comme dans toute stratégie, la meilleure était d’abattre l’ennemi le plus fort pour désorienter l’adversaire. Ce petit chef sans moral serait leur cible, sans aucun doute.

Karas exposa son point de vue tout en demandant à ses équipiers s’ils n’avaient pas de quoi fumer. Evidemment, prenant extrêmement soin de sa santé, Namiko ne touchait pas à ce vice. Quant à son analyse, elle était pertinente. On allait devoir participer l’affrontement et se renseigner avant sur ce réseau de prostitué.

- Je ne fume pas, je suis un médecin. Dit-il d’un ton agacé. On va devoir prendre part à la bataille en effet. Exterminer ces barbares mais aussi protéger les étrangers. Enfin avant ça on devrait essayer d’en savoir plus sur ce réseau. J’ai cru voir un groupe de femme un peu avant le village.

Interroger les prostitués était un angle d’attaque plutôt perspicace. Namiko prit les devants et fit demi-tour pour sortir du village. Après quelques minutes de marche, ils retournèrent sur le chemin par lequel Mugen et lui étaient arrivés. Au milieu de cette forêt enchantée, le médecin se demandait comme un réseau comme celui-ci pouvait venir ternir la beauté du paysage. La réputation des lieux en prenait un sacré coup. Il ne tarda pas à repérer le groupe de trois femmes qu’il cherchait. Voyant trois hommes s’approcher d’elle, elles ne mirent pas longtemps à se mettre en action pour venir les aguicher. La démarche très suggestive, le regard séducteur, l’habillement engageant, c’était un véritable cocktail de séduction qui faisait face à eux. C’est une divine créature aux longs cheveux roux et la poitrine généreuse qui prit le jeune médecin pour cible. Son regarde de feu obligea le médecin à se détourner de celui-ci afin de reprendre ses esprits, ils étaient ici en mission ! C’était dur pour un homme de résister, même pour quelqu’un avec de la morale comme lui. Elle s’approcha de lui et commença à poser sa main sur son épaule avant de descendre doucement vers le bas.

- Alors, on cherche un peu de plaisir corp... Namiko attrapa sa main brusquement et la bloqua, avant de plonger ses yeux dans les siens.

- On ne vient pas pour ça. Je ne baigne pas dans cette saleté, qui est ton employeur ? Dit-il sèchement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yashira Mugen
Informations
Messages : 313
Rang : A+

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] EmptyDim 5 Fév 2012 - 18:51

Les trois Ninjas arrivèrent rapidement chez le commanditaire de leur mission. Celui-ci vivait dans une caverne bien éclairée aux parois lisses qui donnait directement sur la ruelle qui faisait le tour du lac, aux abords de la falaise. L'homme ne se donna pas la peine de les inviter à l'intérieur, mais Mugen constatait qu'au moins il avait l'électricité... Quel mode de vie étrange. Bien content de voir que Kumo avait tenu compte de sa demande, il s'empressa de leur donner tous les renseignements dont il avait connaissance. En bref, les habitants du Pays en avaient assez de voir des "étrangers" squatter chez eux, et avaient fait appel à des Ninjas pour s'en débarrasser. Manque de chance, les Ninjas en question avaient fait main basse sur l'ensemble des lieux et contrôlaient désormais la région d'une poigne de fer. A présent, il n'était même plus question de chasser les personnes qui n'étaient pas originaires du pays, mais carrément de les exterminer. Il existait donc deux groupes, les Shinobis et mercenaires qui contrôlent la zone, et une masse d'étrangers prêts à vendre chèrement leur peau. Après avoir entendu cette histoire, les trois Shinobis comprenaient que c'était une toute autre affaire que ce qu'ils croyaient... S'ils n'intervenaient pas, les victimes se compteront par centaines. Le problème était bien supérieur à ce à quoi ils étaient préparés.

Cerise sur le gâteau, le groupe de Shinobis qui régnait était dirigé par un Ninja réputé pour être particulièrement redoutable. Son existence semblait terrifier leur commanditaire lorsqu'il leur parla de cet individu qui, selon lui, pouvait rivaliser avec n'importe qui. Mugen, qui s'était tenu un peu à l'écart de la conversation, adossé au mur les bras croisés, afficha discrètement un sourire involontaire en entendant cela. Avec n'importe qui ? Il sera bien heureux de montrer à ce type qu'il est loin d'être le plus fort en ce bas monde. Mais maintenant, le Jônin comprenait mieux pourquoi cette mission était classifiée rang A. Mettre un terme à un conflit était une chose, mais que celui-ci soit orchestré par un Nukenin de haut niveau en était une autre. Finalement, ce n'était pas une mauvaise chose que de l'avoir envoyé lui sur cette affaire, de surcroit accompagné d'un médecin. S'il mettait une raclée à ce type, on revient au plan du départ : on se retrouve avec une meute de chiens sans chef. Mais une meute de chiens enragés et désireux d'exterminer les fameux "étrangers". Des petits chefs luttant pour le pouvoir délaissé était une bonne chose, tant qu'ils avaient du mal à s'organiser. Sinon, plusieurs groupes de rebelles pouvaient devenir tout aussi dangereux qu'une seule superpuissance allant dans la même direction. Ça risquait de virer au chaos le plus complet.

Et il ne fallait pas oublier leur nouvel ami du Kakumeigun. Celui-ci devait pâtir de sa réputation d'être rattaché au réseau de prostitution qui servait à ramasser de l'argent pour financer la bataille. Karas devait être particulièrement désireux de faire la peau au patron des rebelles, et sera d'une aide bénéfique pour Mugen. Tous les deux avec l'aide de Namiko comme docteur, ils ne craignaient personne. Il fallait seulement mettre un terme à tout ce bordel avant que cela ne dégénère et qu'ils doivent revenir pour une mission de rang S. Car si le groupe de rebelles arrivait à ses fins et contrôlaient entièrement le pays, c'était un problème à l'échelle nationale qui concernerait alors les Quatre Villages. Et ils n'avaient pas besoin de ça ces derniers temps... Karas demanda une cigarette aux Shinobis. Manque de chance encore, aucun des deux n'était fumeur. Affichant encore un léger sourire, désolé cette fois, Mugen compatissait en s'imaginant l'état de manque de son nouvel allié. Il en avait connu, des fumeurs, et des amis à lui ne supportaient pas d'être privés de leur tube de tabac plus de deux heures. C'était l'une des pires addiction qu'on puisse imaginer, et s'en débarrassait était plus difficile pour un Ninja que toutes les missions qu'il aura à effectuer.


"Pas d'bol mon vieux, y'a pas beaucoup de fumeur à Kumo. T'as mal choisi tes alliés sur ce coup là... Pour ce qui est du réseau, je suis d'accord avec toi, ça doit cacher quelque chose de bien plus gros. Reste à savoir de quoi il s'agit..."

L'argent ramassé par les macs des prostituées, cacher quelque chose de plus gros ? C'était parfaitement envisageable. Le membre du Kakumeigun avait raison aussi de constater que, si les villageois étaient évacués, ils n'auront pas à se retenir. C'était une facilité dont ils auraient pu se passer, mais pouvoir se battre à fond sans craindre d'impliquer des civils était une bonne chose pour eux. Quand à la présence de ce Ninja de haut niveau... Mugen avait une confiance presque excessive en ses capacités à combattre ce type. Cela faisait en effet trois ans qu'il restait invaincu, ce depuis son duel avec le Raïkage. Ce n'était pas un criminel qui se rabaissait à de telles méthodes qui allait l'effrayer. Suivant l'avis de Namiko, les trois laissèrent leur commanditaire à ses occupations en l'assurant qu'ils allaient régler le problème, pour se diriger un peu plus en amont dans la forêt. Direction les putes, pour ainsi dire... Les pauvres femmes ne devaient pas avoir le choix. Lorsqu'ils arrivèrent sur les lieux où le médecin en avait repéré, ils les interceptèrent.

Mugen, à distance raisonnable, laissa son coéquipier et son ami le drogué du tabac s'affairer avec les alléchantes créatures. Namiko ne se prit pas au jeu et coupa court aux tentations que proposaient les trois femmes. Et ce fut au moment précis où il leur demandait qui était leur employeur, que trois hommes débarquèrent. L'un d'eux, à n'en pas douter le mac en question, les tenait déjà en joue avec un revolver à la crosse argentée. Ils étaient arrivé derrière Mugen, lequel ne pouvait pas réagir au risque de se prendre une balle. Gardant son calme, il adressa un regard suggestif à Karas, qui était le plus à même de les tirer de ce mauvais pas. Ils allaient pouvoir s'assurer des compétences de leur allié en direct. Le tout était de ne pas les tuer, afin de leur soutirer des informations bien plus intéressantes que tout ce que pourront leur révéler les trois femmes. S’apprêtant à réagir dès que Karas lui donnera une ouverture, il se tint prêt à faire volteface pour mettre une raclée à ces types.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Karasss
Informations
Messages : 252

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] EmptyLun 6 Fév 2012 - 5:27

Cette saleté ? Il est fou ce Namiko médecin ! Déjà qu'il fume pas, bon ce serait le comble pour un médecin si c'était le cas, il aime pas ce genre de filles qui ont des atouts éclipsant n'importe quelle miss Maroc ! C'est vrai, j'ai une réputation à soigner. Mais il est difficile de ne pas succomber au charme de ces délicieuses créatures, j'ai mon instinct d'homme et j'ai mon corps qui est en suractivité. J'aurais pu me laisse faire mais c'est Mugen qui me sort de là ; sans le faire exprès c'est vrai. Namiko a demandé aux putes de nous présenter leur chef. 'Hé j't'aime bien l'médecin mais leur fait pas peur quoi, si on peut prendre un peu d'bon temps pendant not' mission c'était toujours ça de gagné. Sauf que voilà, le mac doit prendre son pied à filmer les relations tarifées parce qu'il est apparu d'un coup et à pointer son revolver sur Mugen, lui collant le canon dans le dos. J'aime pas trop qu'on attaque en traître. Mon regard croisa celui du Jonin Kumojin et ce fut mon sixième sens ninja qui apparut : il attendait juste que je lui donne une ouverture. Tenu en joue, il m'ordonna de lever les mains en l'air, sans quoi il abattrait le Jonin de sang-froid. Bof, pour sûr que le ninja avait de quoi s'occuper du mac. Pas grave, je n'aurais même pas à utiliser mes mains.
Rien à faire. C'est rare que l'on ai même pas b'soin de faire des maudras ; d'apparence bien sûr. Je les avais fais rapidement avant de me retourner et de lever la main. D'ailleurs, une prostituée allait ouvrir sa grande gueule. 'Fin elle l'avait déjà ouverte, mais elle avait juste eu le temps d'appeler son mac car il était déjà trop tard. Un petit éclair tourna autour de moi, à la manière du SUPER SAYEN.

Il frappa le pauvre mac qui fut engourdit. L'effet fut le même pour ses compagnons. Mugen profita quasi-instantanément de l'ouverture pour s'occuper de l'homme à la crosse argentée. J'enchainais tout de suite en dégainant une dague que j'enfonçais dans le bras d'un des employés du bitume. Le voilà maintenant planté dans un arbre, et le retirer ne serait pas chose aisée avec la force que j'avais utilisé pour le rentrer ici. Le Jônin en avait aussi finit et je n'avais pas vu si Namiko s'était occupé du dernier. Les prostitués étaient partis à toute vitesse : inutile de les poursuivre, nous avions là des sources bien plus intéressantes. Je me permettais de fouiller les trois mecs pour avoir définitivement les larmes aux yeux : aucun d'entre eux n'avait de clope. Je suis tombé sur un coin non-fumeur ou c'est moi qui disjoncte ? Personne n'a la moindre cigarette. Pas même des macs. Pourtant, ça fait partit de leur boulot que de fumer des gros cigares avec des chaînes en or et des grosses montres. On voit là qu'on a affaire à des petites pointures ; même les macs ne sont plus ce qu'ils étaient.

---

Le final de l'histoire était poignant. Il s'avérait au final que ce réseau de prostitution était en réalité un leurre pour quelque chose de plus important : nous avions face à nous des espions. Qui n'ont aucun niveau shinobiesque, aller savoir pourquoi. 'Tout cas, ces espions avaient en réalité pour objectif d'accentuer certaines tensions entre villages mineures : rien à l'échelle nationale donc. Simplement des petits conflits qui à la fin peuvent devenir des guerres. Le pourquoi n'était pas clairement définit: Namiko dût user de ses connaissances médicales pour faire cracher définitivement le morceau au Mac. Les mecs qui ont pris contrôle du village sont les chefs de ces espions. En gros, nous avions face à nous un petit groupuscule très bien géré. Mais qui n'avait encore aucun coup d'éclat à son actif. Ils étaient dans l'ombre : ces pauv'tâches ne valent pas le Kakumeigun. Je me demandais aussi, pourquoi cette fille qui était mise sur un terrain de force avait essayé de sauver son mac en le prévenant que quelque chose allait arriver : généralement elle aurait essayé de détourner encore plus la situation pour être libre. Sauf si elle n'est pas emprisonnée. Tout ça... pour un petit village. Je restais assez sceptique. Demain, il faudrait gérer un tas de problèmes à la fois. Ce ne serait pas facile.

Je pris donc la décision d'informer au maximum mes coéquipiers sur mes capacités. Si nous connaissions les faiblesses de chacun, il serait moins difficile de les palier demain lorsqu'on serait sur le champ de bataille. Et puis, qui sait, peut-être que nous aurions des capacités complémentaires ou des styles de combat qui, alliés, permettaient de créer des stratégies à tout épreuve. Namiko était médecin, déjà, alors il serait sûrement un atout décisif.

" Je maîtrise la Lave, avec un style passe-partout : je peux me débrouiller à toute distance grâce au ninjutsu et j'ai de quoi me défendre au Taijutsu. Mes techniques de lave sont principalement des techniques de zone. Je maîtrise aussi le raiton, mais rien à déclarer d'intéressant à c'niveau-là. Par contre, dès que ça commence à être mono-cible je perds en efficacité et les Genjutsu ont vite fait de me foutre hors combat. "

L'attaque aurait lieu demain. Si je ne fumais pas d'ici là je pèterai un câble. Dieu merci une cigarette tomba finalement du chef des macs : planqué dans son chapeau avec le paquet ! Mais pourquoi les avoir mis là ? Je ne comprends pas l'intérêt. En tout cas, ce fut pour moi une renaissance quand le briquet vint allumer le bout du papier roulé au tabac. Moment exquis. Pourquoi ? parce que j'ai l'impression de contribuer à un besoin primaire... alors que non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryukuu Namiko
Informations
Messages : 566
Rang : A

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] EmptySam 11 Fév 2012 - 15:46

En quelques secondes la situation avait tourné au vinaigre. Alors qu’ils attendaient la réponse des prostitués, un groupe d’homme armé débarqua. Namiko garda son calme et observa ses coéquipiers. Mugen semblait le plus mal en point puisqu’il était la cible du revolver du mec qui semblait être le mac. Observant la scène avec sérieux, le médecin repéra le coup d’œil suggestif de son équipier kumojin vers Karas. Celui-ci fit mine de se rendre avant de les foudroyer de manière sournoise et ainsi créer une ouverture. Le chûnin qui attendait le signal fonça sur la dernière cible tandis que ses alliés s’occupaient des autres. Avec une vitesse étonnante il sortit quatre senbons qu’il planta à des endroits stratégiques du corps afin de le paralyser quelques instants. Le temps de sortir un tranquillisant et de lui injecter dans la nuque et le mercenaire était hors d’état de nuire pendant quelques instants. Comme un sac de sable, il s’écroula au sol de tout son poids. Cible maitrisée, l’heure était maintenant au questionnement.
C’est Karas qui s’improvisa en détective. Terrifié, le mac ne tarda pas à lâcher le morceau. Un réseau mal organisé qui n’avait pour but que de foutre encore plus le bordel dans les villages. Néanmoins, le malfaiteur tardait à déballer le fond de l’histoire. Cela se voyait clairement qu’il cachait quelque chose. Namiko détestait faire cela, mais il allait devoir le faire parler. Ainsi, il sortit son attirail de médecin et déballa lentement tous ses outils devant ses yeux. Ce petit mouvement théâtral le fit changer d’avis instantanément. A la vue des objets il changea d’avis et se résigna à répondre. En fait, ces espions étaient dirigés par un groupuscule beaucoup mieux organisé. Finalement, les ninjas laissèrent les prostitués et leurs hommes en plan et retournèrent vers le village. Ils n’y avaient plus rien à tirer d’eux.

Karas se présenta un peu plus aux kumojins en expliquant ses capacités. Un manipulateur de lave, intéressant, pensa Namiko. Il était assez polyvalent au niveau de la distance de combat. Mais, quand il s’agit de viser une cible unique, ça devenait plus complexe. Le médecin se décrivit à son tour.

- Moi je suis médecin donc l’offensif n’est pas mon point fort. Je vous soutiendrai et vous soignerai. Mais ne vous inquiétez pas, je sais me défendre seul si il faut. Et je vous donnerai un produit avant la bataille, pour ne pas que vous soyez affectés par mes poisons. Ce serait dommage. Dit-il en souriant.

Un discours plutôt clair et bien résumé. Il n’avait pas mentionné les distances car il savait qu’il pouvait être polyvalent aussi. Quant à ses soins, c’était évidemment du cas par cas. Bon, il était temps d’aller se reposer, la bataille approchait et il fallait être en forme demain pour éradiquer cette menace. Il devait bien y avoir une auberge dans ce village non ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yashira Mugen
Informations
Messages : 313
Rang : A+

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] EmptyLun 12 Mar 2012 - 17:04

Les trois Ninjas passèrent la nuit dans une auberge, une bâtisse de deux étages elle aussi creusée dans la falaise. Ils devaient se rendre maintenant sur une large place en accotement du lac, là où la rumeur disait qu'allait se dérouler l'affrontement. Ils devaient mettre un terme à cette folie, même si cela devait se traduire par l'extermination d'un des deux camps. Planqués derrière des rochers en haut de la falaise, ils guettaient l'arrivée des troupes rebelles. Mugen n'avait pas vraiment dévoilé ses capacités à ses deux coéquipiers. Namiko en savait déjà suffisamment sur lui, peut-être plus que nécessaire, quand à Karas, il lui raconta juste qu'il était adepte du corps à corps. Leur travail d'équipe devrait donc consister à ce que le Kakumeigun ouvre une faille à Mugen que celui-ci exploitera en frappant directement les adversaires de front. C'est ainsi que le ninja de Kumo avait l'habitude de fonctionner. Une ouverture créée par les coéquipiers afin qu'il puisse porter un coup fatal à l'adversaire. Namiko sera là pour guérir ses blessures en cas de mauvaise surprise. La mauvaise surprise, c'était que le plus puissant des ninjas qu'ils allaient avoir à affronter avait une certaine réputation. Le Jônin avait rie intérieurement en entendant le commanditaire de la mission leur raconter qu'il pouvait rivaliser avec n'importe qui. Mugen avait pour seule C'étaient intention de démontrer le contraire, et que les ninjas de Kumo étaient bien plus redoutables qu'une poignée de barbares aux limites du racisme.

De tels individus n'avaient même pas les capacités morales pour impressionner l’Éclair de Kumo. Des types de ce genre n'avaient rien pour l'inquiéter. Les trois ninjas se tenaient prêts mais durent encore attendre un long moment avait de percevoir les premiers signes de la bataille. Une dizaine d'hommes arrivèrent à une extrémité de la grande place, devant lesquels se placèrent bien vite le camp adverse. D'un côté les mercenaires, de l'autre le groupe qu'ils voulaient anéantir. Face au surnombre des étrangers, les mercenaires ne tardèrent pas à appeler en renfort le reste de leurs troupes. Ainsi, une vingtaine d'individus débarquèrent de nulle part. Mugen c'était attendu à ce que leurs ennemis soient nombreux. Et là, ils étaient une trentaine armés contre une cinquantaine, certes plus nombreux, mais moins bien préparés. C'étaient les mercenaires que les trois ninjas devaient vaincre. Ils devront surement pour cela se ranger aux côtés du groupe adverse, à moins que ceux-ci se montrent tout aussi hostiles et refusent leur aide. A la tête des mercenaires, Mugen remarqua celui qui semblait être le meneur. Le soi-disant guerrier plus puissant que tout. Il allait se faire une joie de lui mettre une raclée devant tous ses petits copains.

Namiko, Karas et Mugen étaient prêts à intervenir. La tension montait en contre-bas et le combat n'allait pas tarder à se lancer. Devaient-ils se montrer dès maintenant ou plutôt attendre que les choses se passent pour foutre la pagaille en plein milieu du champ de bataille ? Mugen était prêt à se lever, et interrogea ses coéquipiers sur la meilleure marche à suivre. Le combat allait débuter d'une seconde à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Karasss
Informations
Messages : 252

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] EmptySam 31 Mar 2012 - 20:12

" On devrait frapper tels des éclairs. On en tue un, et on revient tout de suite ici. D'une part, on commencera à réduire les rangs ennemis. Et si ils parviennent à nous repérer, ils laisseront les villageois tranquille pour se concentrer sur nous : il suffira de les terminer. Cep... "

Pas le temps de finir ma phrase qu'un bruit attira mon attention. Une explosion. En plein milieu des villageois, quelque chose avait pété pour envoyer les pauvres à l'épicentre valser contre des murs. Le shinobi dit " Invincible " était à l'origine de cet assaut si on se fiait au rire qu'il manifestait. Rapidement, je frappais un ennemi à la carotide, avant de reprendre ma position. J'enchaînais les attaques de ce genre, tout en voyant les villageois foncés, animés par la haine et complètement désordonnés. Sauf que les Mercenaires prenaient rapidement l'avantage malgré les différentes attaques camouflés de Mugen et moi. Et ils ne semblaient pas nous voir, ni se soucier de nous. Pour les attirer, pour les empêcher de continuer ce massacre, il fallait s'attaquer à l'Invincible. Même si l'offensive échouerait, j'allais m'y coller, juste pour que nous soyons les cibles prioritaires. Ou plutôt que " je ". Trop content de voir ses troupes multipliés les meurtres, il n'avait sûrement pas remarqué que nous étions 2, et donc si je les attirais, ils ne sauraient surement pas que je suis accompagné de deux autres shinobis.

Apparition sur le Champ de Bataille. J'étais une apparition certainement démoniaque pour eux. Sauvant d'une mort certaine quelques pauvres hommes, je les sommais de s'enfuir. Se débarrasser de ces mercenaires n'était pas quelque chose de trop dur en soi. Gérant tranquillement le combat, j'attendais de pouvoir lancer une attaque sur leur chef. Il était ma cible et j'avais un œil continuellement braqué sur lui. La paume de ma main propulsa un ennemi sur un petit groupe, et je m'élancais vers ma cible. Sautant aussi haut que possible, je faisais apparaître quelques boules de Lave dans ma main que je lui lançais directement. Attrapant une paroi pour ne pas m'écraser sur le sol, je voyais mes adversaires se regrouper pour me faire face. Et sortir de la fumée l'Invincible, visiblement vexé d'avoir été l'objet de mon attaque. Rapidement, une nuée de projectile vint frapper la paroi. Me propulsant aussi loin que possible, je voyais la distance entre les Kumojins et moi augmenté dangereusement. Fallait pas que j'oublie de partager.

Face à la nouvelle offensive du Chef, qui cette fois frappait avec son affinité, je me décidais à courir directement vers mes coéquipiers. Multipliant les acrobaties, j'arrivais miraculeusement en un seul morceau prêt d'eux. La jambe partiellement cramé par une technique Raiton, je les voyais se rapprocher de nous sans cesse. Ils étaient envoyés en éclaireur tandis que leurs Maître restait bien sagement derrière, pour pouvoir achever le travail. Et c'est à ce moment-là que je percute : je maîtrise la lave.
Donc pas besoin de feu pour allumer une cigarette, si je fais gaffe je pourrais l'allumer dans ma propre lave! Eurêka. Pourquoi est-ce que j'y pense seulement maintenant ? Quel idiot. Je me lève, me révélant à nos poursuivants. " Oups ".

Je pointais mon doigt sur la foule agglutinée. Rien n'en sortait. C'était en fait une habile diversion pour permettre à mes équipiers d'engager l'offensive sans même que l'ennemi ne s'en doute.

" Pan ! "

L'offensive pouvait désormais être entamée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryukuu Namiko
Informations
Messages : 566
Rang : A

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] EmptySam 7 Avr 2012 - 0:09

Le moment de vérité était arrivé. Les trois compères se trouvaient sur le champ de bataille, prêts à défendre tant bien que mal les villageois. De leur position, cela ressemblait à une guerre de gang en pleine rue. De chaque côté, les camps se jaugeaient avant de se foncer dedans tels des barbares. Le choc fut brutal et à cet instant, Namiko ne donnait pas la moindre chance aux villageois qui furent rapidement submergés par le nombre et l’expérience de leurs opposants. D’ailleurs, voyant que l’opération tournait au massacre, le médecin vit Karas couper son dialogue en milieu de phrase pour intervenir. Oui, ce n’était plus le moment de discuter, on allait improviser. De toute manière, la cible principale on la connaissait : l’Invincible.

Comme prévu, le scientifique resta en retrait se contentant de soutenir et se tenant prêt à intervenir en cas de blessures graves, il fallait aussi protéger les villageois. Difficilement, il ordonnait aux villageois de fuir s’ils voulaient que lui et ses coéquipiers puissent les aider plus aisément. Dans le même temps, il apporte son aide en créant trois clones de sa personne. Les copies se jetèrent dans le tas et balancèrent des coups à tout va. C’était un vrai foutoir et il était difficile de discerner qui était avec qui. Heureusement, les clones étaient un peu spéciaux. Composés de poisons, ils explosaient sous forme de gouttes acides lors de leur destruction. Fortement gênées, quelques nukenins victimes de ce stratagème succombèrent sous les coups des villageois qui profitèrent de la diversion.

Soudain, Namiko vit arriver son nouveau compagnon vers lui. Visiblement, il avait la jambe amoché. Enfin, ce n’était pas très grave à première vue, il pouvait continuer sans soin. En y regardant de plus près, le manipulateur de lave avait ramené de la compagnie avec lui. Faisant mine de lancer une offensive, celui-ci laissa le champ libre au médecin et à son équipier kumojin pour un assaut fatal. Prestement, le chûnin cracha un salve de senbons dans leur direction. Les petits projectiles fusèrent dans l’air atteignant leurs cibles au niveau des jambes. La pagaille créée par le combat rendait l’esquive beaucoup plus difficile. Evidemment, Namiko n’avait pas lancé de simples aiguilles. Elles étaient enduites d’un poison paralysant. Il n’était pas très puissant mais rapide et assez pour anesthésier un membre durant quelques instants. Ainsi, le groupe de poursuivants n’eut pas le temps d’arriver jusqu’à eux. La voie était libre pour une attaque frontale. Le médecin noir enchaina avec un jutsu suiton classique. Un jet d’eau qui les balaya et les envoya valser à plusieurs mètres.
Derrière eux, Namiko vit le leader du groupe serrer le poing en voyant ses hommes se faire dominer. Apparemment il avait repéré la cible de la déroute de ses sbires. Rapidement, il composa une série de mudras et cracha une longue coulée de boue dans leur direction.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yashira Mugen
Informations
Messages : 313
Rang : A+

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] EmptyLun 30 Avr 2012 - 19:27

C'était la pagaille totale. Les deux groupes partirent à l'assaut l'un de l'autre et le choc entre les deux fut des plus brutal. C'était maintenant qu'il fallait attaquer, c'était leur opportunité. Le membre du Kakumeigun n'attendit pas le feu vert de ses deux coéquipiers et sauta en contre-bas pour se mêler à la foule, créant un désordre encore plus barbare. Les brigands et les villageois mirent d'ailleurs un certain temps à se rendre compte qu'un nouveau joueur avait rejoins leur partie. Namiko ne mit pas plus de temps à se jeter à son tour dans le combat pour porter main forte au jeune fumeur. Quand à Mugen, il resta un bon moment dans les hauteurs, caché derrière son rocher, à attendre la bonne occasion. Il ne lâchait pas des yeux le meneur des mercenaires qui, il devait se l'avouer, s'adonnait à un carnage de première. C'était la tactique de base de Mugen, attendre une ouverture et tous leur clouer le bec en même temps. Il garda un œil sur ses deux acolytes qui s'aidaient mutuellement pour parvenir à mettre au tapis une grande partie des combattants. Combien de fois Mugen devra-t-il le répéter !! Le médecin doit rester à l'arrière, c'est là qu'est sa putain de place !! Qui va soigner le reste de l'équipe s'il se fait buter ? En tout cas, il fallait reconnaître qu'il se démerdait bien l'avorton...

Il y eut un instant de flottement dans la bataille. Leurs adversaires venaient de vraiment se rendre compte que deux personnages faisaient plus de bruit que les autres. Le chef dit "L'invincible" porta tout particulièrement son attention sur eux. Ce fut à ce moment que Karas fit une diversion, pendant laquelle les gars d'en face s'attendaient à une offensive de premier ordre. Mais il n'en fut rien, c'était Namiko qui en profita pour en mettre plusieurs à terre. Le Jônin au foulard rouge et bleu attendait toujours, le moment n'était pas encore arrivé. Les deux Shinobis continuèrent le combat, lorsque le patron s'avança, créant un silence soudain. Il allait passer à l'attaque, voyant que ces deux types mettaient ses hommes en déroute. Des signes avec les mains, puis une immense coulée de boue déferla vers eux, emportant un bon nombre de ses propres hommes avec elle. Là, c'était le bon moment. Sautant dans les airs droit vers "L'invincible", Mugen constatait que Karas était balayé par la boue pour disparaître dans sa texture visqueuse. Peu importe, il consacrait maintenant toute son énergie au mouvement nécessaire pour sa technique, qu'il préparait depuis le début du combat.

Arrivé à trois mètres au-dessus de son adversaire qui venait d'achever sa technique de boue, Mugen effectua son légendaire tour sur lui-même pour ressembler d'avantage à une toupie rouge et bleue qu'à un humain. Puis son pied s'écrasa à l'endroit où se trouvait le "chef". Le choc fut bien plus impressionnant que ce que le Jônin avait prévu, peut-être aurait-il dû y aller un peu plus mollo... Le sol se souleva en explosant dans un grand fracas, projetant nombre de débris à plusieurs mètres tout autour, avant de retomber sous la forme d'un gros cratère craquelé. Mugen bondit aussitôt hors des décombres, pris de l'altitude, et forma une sphère transparente entre ses mains. Principalement adepte du combat rapproché, cette boule où il compressait au-delà de toute logique une grande quantité d'air était sa plus puissante attaque longue distance. Une fois prête, il la lança droit vers le centre du cratère qui éclata de nouveau dans une explosion encore plus impressionnante. Mugen se demandait toujours comment sa sphère si petite pouvait provoquer une telle réaction !! Retombant à quelques mètres de la zone dévastée, il constatait que toute l'attention de la centaine d'hommes encore présent s'était focalisée sur lui. Il venait de pulvériser leur patron en quelques secondes.

Par malheur, le Shinobi se rendit compte qu'il avait atterri sur la boue de la précédente technique, et que celle-ci s'était agrippée à ses jambes sous la forme de mains entre le solide et le liquide ! Putain quel con après une telle attaque il pouvait même pas faire gaffe où il foutait les pieds !! Surement aurait-il pu se dégager s'il s'y était pris plus tôt, mais il vit devant lui sa cible s'extirper des décombres, le visage décomposé par la rage, pour venir se placer juste devant lui. Bam. Son poing s'éclata sur la mâchoire de Mugen qui fut projeté en arrière, la puissance du coup telle que même les mains de boue se déchirèrent sous le choc. S'écrasant de tout son long sur le sol boueux, ce fut cette fois tout son corps qui fut enchainé par les mains de boue. La surprise fit place dans son esprit, ne pouvant même pas se masser sa mâchoire endolorie. Il vit l'homme, dit "L'invincible", s'approcher de lui pour composer à nouveau des mudras inquiétants. Putain, ce mec était donc vraiment balèze en fait !! Quand à Mugen, sans une aide extérieure, il risquait de se faire avoir comme un bleu. Ce Ninjutsu d'entrave était des plus coriaces, et il allait se prendre une technique de plein fouet... Il se promis alors que, s'il s'en sortait, il allait faire mordre la poussière à ce type avec une technique qui n'aura rien à envier à sa précédente attaque ! Nan mais sans blague, fallait vite qu'il se détache !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryukuu Namiko
Informations
Messages : 566
Rang : A

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] EmptyLun 30 Avr 2012 - 20:48

Quand Namiko vit son équipier faire son entrée sur le champ de bataille, il sut que ça allait faire du dégât. Profitant de la surprise, il sauta en arrière pour éviter la coulée de boue. La violence de choc de l’attaque de Mugen le projeta au loin. Victime collatérale. Il percuta un mur de plein fouet et sentit une de ses cotes se briser. Mince, ce n’était pas le moment. La douleur était intense mais malgré cela, il ne fallait pas flancher. Au loin, le capitaine du Satoru continuait son numéro et tout le monde le regardait. Ce petit évènement laissait un peu de temps à Namiko pour se soigner. Prestement il attrapa une seringue à sa ceinture et se l’injecta d’un coup sec. Le liquide violâtre diminuait petit à petit et rentrait dans son organisme. En quelques secondes, il sentit les effets de la drogue sur son organisme. La douleur s’était dissipée et il pouvait continuer le combat. Désormais, il disposait d’une dizaine de minutes avant que le mal revienne. Là, il ne sentait plus rien.

Pendant ce temps, Karas avait disparu. Le médecin noir regarda de tous les cotés pour le retrouver. Impossible de le repérer, il espérait le revoir après la bataille. Bon, il était désormais tant de se remettre dans le feu de l’action. Le numéro de Mugen était terminé, il avait fait bonne impression mais le bouquet final laissait à désirer : il était bloqué et à la merci du chef ennemi. Namiko n’eut pas le temps d’intervenir et il le vit se prendre un coup monumental qui l’envoya valdinguer à plusieurs mètres avant de se faire emprisonner à nouveau par la boue. C’était le moment de lui prêter main forte. D’autant plus qu’il allait se prendre un jutsu en pleine face. Autant dire que ce serait le dernier qu’il allait voir si son acolyte kumojin ne se bougeait pas. Le médecin noir se leva, exécuté un jutsu médical et lui fonça dessus. Dans le dos, avec le brouhaha des combats, il ne l’entendait pas venir. Dans sa course, il bouscula plusieurs personnes et faillit également se prendre un kunai qui lui frôla le nez. Arrivé à quelques mètres, il se jeta vers l’Invincible main en avant. Sa peau vint effleurer les chevilles de sa cible et il roula sur le sol. Namiko sut que son assaut avait fonctionné quand il entendit les hurlements de son adversaire. Avoir les talons d’Achille sectionnés, ça faisait mal. Les scalpels de chakra avaient eu raison de lui. Cette technique offensive connue par de nombreux eisei-nins était d’une efficacité redoutable. Allongé sur le sol, le corps égratigné, le chûnin le vit se tordre de douleur et avait un léger sentiment de travail accompli. Néanmoins, ce n’était pas du tout le cas. Mugen était encore bloqué.

Bénéficiant d’un laps de temps avant que son ennemi réussisse à gérer son échec, Namiko se releva en titubant et se dirigea difficilement vers son équipier. Quand il fut à proximité, les mains de boue s’en prirent également à lui. Surpris, il fut accroché au niveau des jambes et ne put se dépêtrer. A cet instant, il imagina la réaction de son supérieur qui devait pester contre son manque de vigilance. L’étreinte était forte. Le jeune homme se débattit mais rien n’y fit. De plus, il dut esquiver une volée de senbons et ne put éviter l’un d’eux qui vint se planter dans son épaule gauche. A son tour, il gémit de douleur. Une main géante commençait à se former derrière lui et menaçait de le noyer dans la boue. La situation devenait critique. Cet homme était coriace. Un éclair de lucidité le mena à tenter une acte désespéré. Il avala une de ses pilules. Aussitôt, son corps grandit et sa musculature se gonfla. Désormais, il avait la taille d’un ours et la force d’un lion. Il se pencha en avant et attrapa Mugen par sa veste. Rassemblant le reste d’énergie qui lui restait il le tira en arrière de toutes ses forces. La terre se craquela autour de lui. Son action portait ses fruits. La prison se brisa et Namiko le jeta loin de la boue dans un râle profond. Aussitôt il pivota sur lui-même et eut à peine le temps de retenir la main géante qui s’abaissa sur sa personne, prête à l’aplatir comme un insecte. A bout de force, il résistait pour ne pas se faire détruire. Des gouttes de sueur coulait sur son front et se mélangeait au sang qui coulait par endroit sur son corps. Les dents serrées, le visage meurtri, il croisa le regard de Mugen. Dans le sien, on pouvait lire la détresse. L’Invincible portait pour le moment bien son surnom. Tout ce que Namiko espérait à cet instant c’était que le chef du Satoru intervienne pour arrêter tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yashira Mugen
Informations
Messages : 313
Rang : A+

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] EmptyLun 30 Avr 2012 - 22:03

Il sentait que la technique venait. Le chef des mercenaires le regardait de haut, avec visiblement la ferme intention de lui faire payer ses deux uniques attaques qui avaient fait sacrément de dégâts, et ce au prix fort. Il semblait qu'aucune aide n'allait surgir au dernier moment, donc le Jônin s'apprêta à avoir recours à une autre technique pour se sortir de ce mauvais pas. Il ne voulait pas l'utiliser jusqu'à présent car celle-ci consumerait trop de son chakra, et il voulait quand même s'assurer d'en garder un minimum au cas où contre ce type. Mais le sauveur inespéré arriva sauvagement dans un éclair noir pour passer derrière l'ennemi, et Mugen vit ce dernier basculer en arrière. Il ne savait pas ce que Namiko venait de lui faire, mais il ne voudrait pas être à la place de son adversaire. Alors, le médecin se dirigea vers le Jônin allongé sur le dos, complètement bloqué, et lui aurait bien gueulé dessus pour sa connerie de s'approcher de la zone dangereuse si seulement un pan de boue ne s'était pas enroulé autour de sa bouche pour lui couper la parole. Quoi qu'il en soit, Namiko avait assumé sa connerie jusqu'au bout et se retrouvait à son tour piégé par la technique d'entrave. Même devenu incapable de marcher, le chef de leurs ennemis gardait le contrôle sur la zone.

Alors, ahuri de ce qu'il vit, Mugen fut surpris de voir une main immense s'emparer de lui pour le soulever hors de ses chaînes boueuses. Le médecin avait semblait-il ingéré une drogue qui avait décuplé sa taille et sa force, et sortait enfin le Capitaine de son pétrin. Puis, il fut lancé au loin et atterri en catastrophe loin de la grande marre de boue qui subsistait d'une précédente technique de leur ennemi. Par ailleurs, celui-ci venait de se relever. Nul ne savait comment, mais ce mec avait utilisé sa maîtrise de la boue pour l'aider à se déplacer en s'enroulant autour de ses jambes. Ça, c'était de la maîtrise de Ninjutsu. Maintenant, c'était Namiko qui était en danger, et à Mugen de le sortir de là. Reprenant son calme, il prépara sa prochaine technique, alors que L’invincible sortait une longue lame et s'apprêtait à trancher le médecin à sa merci. Dès le moment où on lui avait parlé de ce type, chef des mercenaires qui malmenaient les habitants de la région, Mugen s'était senti personnellement blessé. Car on disait de ce mec qu'il était le plus fort, imbattable. C'était un sacré coup pour l'ego démesuré du Capitaine du Satoru de Kumo. Dès cet instant, il s'était promis de clouer le bec à cet individu dont les capacités, il devait l'avouer, le surprenaient.

Mais en son fort intérieur, Mugen restait Mugen. Un profond complexe entre sa modestie et sa puissance certaine qu'il se plaisait parfois à affirmer. Jusqu'à présent, il avait observé les déplacements de son adversaire, et évalué sa force. Ah ça oui, il était balèze pour avoir surmonté les deux techniques dévastatrices qui avaient détruit la zone de combat. Mais ce n'était que de l'observation. Il voulait savoir si vraiment ce mec valait sa réputation. Et la réponse était toute trouvée pour Mugen. Un détritus comme lui qui malmène un pauvre village en s'autoproclamant chef d'un petit groupuscule sans intérêt composé des pires mécréants ne méritait pas une telle réputation. Il ne méritait pas son respect. C'est pourquoi, fini de jouer, Mugen décidait que ce type n'était pas digne de se battre plus longtemps avec eux, les Shinobis de Kumo. Il s'était décidé à massacrer le "guerrier plus fort que tout". Ce dernier levait à présent un large sabre et allait l'abattre sur Namiko. Alors, Mugen l'interpela en laissant déferler son chakra hors de lui. Le chef ennemi se tourna alors vers lui et écarquilla les yeux. Il ne devait plus s'attendre à ce que le Jônin le dérange encore. Mugen avait attiré son attention pour qu'il voit la mort arriver de face. Personne ne pourra jamais faire de lui un martyr en disant que le Ninja de Kumo l'avait eu par traîtrise. Le Capitaine du Satoru ne désirait pas une simple victoire contre un mec comme lui. Il voulait tout simplement l'écraser. Une victoire totale à l'effigie de l’Éclair de Kumo.


"Monsieur l'Invincible... Permets-moi de me présenter."

A travers les yeux du chef des mercenaires, il ne s'écoula qu'une seconde entre le début de l'action et sa fin. Il fut d'abord interpellé par un puissant chakra un peu plus loin alors qu'il allait abattre le Shinobi à l'allure sombre. C'était l'autre, avec son foulard rouge et bleu. Il pensait que ce mec n'allait plus lui poser de problème alors que celui-ci disait se présenter... Puis, alors qu'il regardait cet homme, ce fut d'abord un sentiment de surprise qui naquis en lui, suivi immédiatement d'une incompréhension des plus totale. Alors que l'homme au foulard était encore là-bas loin devant, il eu de cet individu une brève vision passant juste à côté à lui. Impossible. Une douleur inattendue s'empara de lui alors qu'il voyait le sang surgir de sa poitrine. Impossible. Là-bas, l'image de l'homme au foulard disparue alors que celui-ci se trouvait déjà derrière. Quelle était cette vitesse ? Qui diable était-il ? Lentement, comme au ralenti, l'Invincible se retourna tout en tombant à genoux, pour faire une sorte de chute sur le côté en pivotant sur lui-même. Il ne comprenait vraiment pas ce qui venait de se passer. L'homme au foulard se tenait là, l'ayant dépassé de trois mètres de distance, lui présentant son dos semblable à une vieille falaise solide que les vagues de l'océan n'avaient jamais parvenu à effriter. Cet homme à l'allure inébranlable tenait un sabre ensanglanté. Quand l'avait-il sorti ? En tout cas, ce sang, c'était le sien. Vaincu sans même avoir compris comment, l’Invincible s'écroula de tout son long.

"L'Éclair de Kumo. Tu aurais dû savoir qu'on tombe toujours, tôt ou tard, sur plus fort que soi."

Yashira Mugen posa sur sa victime ses yeux d'un bleu glacial. Celui-ci allait mourir. Il l'avait transpercé de la façon la plus classique qui soit : en passant par le cœur. D'un grand coup dans le vide, il lança de son sabre une trainée de sang qui marqua le sol, puis essuya sa lame sur sa veste déjà tâchée. Cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas vraiment fait preuve de tout le potentiel de sa technique qu'il sentait un sentiment de soulagement monter en lui. Il restait toujours le même. Et même si son coéquipier, Namiko, avait déjà pu voir cette technique de déplacement, Mugen avait ici fait preuve de toute la splendeur de ce mouvement, qui lui valait encore aujourd'hui le titre du plus rapide de Kumo. Jetant un regard noir à tous les hommes autour qui avaient vu le combat sans rien y comprendre, il rangea son sabre dans son fourreau. Le combat était terminé, et tous le savaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryukuu Namiko
Informations
Messages : 566
Rang : A

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] EmptyMar 1 Mai 2012 - 16:20

Namiko voyait sa fin arriver à grandes enjambées si Mugen ne réagissait pas. La main dégoulinante de boue commençait à lui faire perdre toutes ses forces tout en s’écoulant sur lui. Les muscles tendus, les habits complètement arrachés à cause de technique, il résistait pour repousser sa mort. D’ailleurs, trop concentré sur son action de survie, il ne voyait même pas l’Invincible arriver vers lui. Lame en main, décidé à en découdre avec ce gêneur qui l’avait empêché de tuer le chef du Satoru, il s’apprêtait à le planter une bonne fois pour toute. Le médecin ne le vit qu’au dernier moment et ferma les yeux pour ne pas voir la mort arriver. Seulement, elle n’arriva pas. Et il sentit même quelque chose changer dans l’environnement. Bien qu’il ne soit pas senseur, il ressentit un chakra puissant se dégager à proximité. Quand il ouvrit les yeux pour voir la situation, il vit son ennemi regarder dans une autre direction. Instinctivement, Namiko tourna la tête quelques secondes et vit Mugen qui le défiait. Cette émanation de chakra, c’était lui. Bon, c’était bien beau, mais il fallait passer à l’action maintenant. Le médecin noir ne se donnait que quelques secondes avant de se faire aplatir.

Heureusement, son supérieur sortit une de ses techniques favorites pour le mettre à mal. Celle qui lui valait sa réputation de ninja le plus rapide de Kumo. Même Namiko qui s’attendait à cela n’avait pas réussi à suivre ses mouvements. En réalité, il n’avait pu suivre toute l’action car il s’amusait encore avec sa main géante. C’est quand il sentit qu’il n’y avait plus de résistance face à lui qu’il comprit que l’Invincible ne l’était plus. La boue se désagrégea pour tomber en flaque sur le sol. Namiko fit de même, épuisé. Il regarda vers Mugen et lui fit un signe de la tête, à la fois pour le remercier mais aussi pour lui indiquer que tout allait bien. Les vêtements tachés, on aurait dit qu’il était passé dans une lessiveuse. Evidemment, la mort du leader sema la confusion sur le champ de bataille. Petit à petit, les mercenaires commencèrent à fuir, la source du problème était annihilée.
En peu de temps, il n’y eut plus que les villageois autour de lui. Ils se rassemblèrent et commencèrent à les encenser pour leur aide. C’est Mugen qui fut le plus remercié, pour son acte décisif. Namiko assit sur le sol, sourit en voyant les louanges. Il avait l’’habitude. C’est toujours celui qui éradique la menace qui récolte la gloire. Les soutiens sont toujours un peu en retrait. Par chance, le médecin noir n’avait pas un égo démesuré et se moquait de tout ça, ce qui l’intéressait, c’était le travail accompli. Voir un village libéré de l’oppression et de la violence, ça le rendait plus heureux que tout. Cependant, quelque chose le tracassait. Karas avait disparu. Il se releva et fit un tour pour essayer de le trouver mais non. Parmi les nombreux cadavres, le sien n’y était pas. A cet instant, le kumojin ne savait pas s’il devait être rassuré ou pas. A priori, il n’était pas mort au combat. Peut-être était-il déjà parti ? Après tout, c’était lui aussi un mercenaire, il n’avait pas d’attache. Son boulot accompli, il rejoignait sûrement le Kakumeigun. Namiko se demanda s’il allait le revoir un jour. Les relations entre ce groupe de nukenins et Kumo étaient très bonnes, il y avait de grande chance que oui.

- Je crois que notre mission est terminée Mugen. On devrait rentrer, Kumo n’est pas à coté.

Le médecin avait hâte de retrouver sa patrie. D’autant plus qu’il avait besoin de soin pour sa cote. En chemin, il pourrait panser ses blessures superficielles mais il devait s’attendre à un séjour à l’hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission rang A : conflit à confiner [Yashira Mugen, Ryuuku Namiko, Karas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-