N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 La renaissance d'une équipe de génie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Jisetsu Ishikawa
Informations
Messages : 67

La renaissance d'une équipe de génie Empty
Message(#) Sujet: La renaissance d'une équipe de génie La renaissance d'une équipe de génie EmptyLun 30 Jan 2012 - 20:52


✭✭✭ La renaissance d'une équipe de génie


Il ne fallait pas mentir. C’était sans doute la décision la plus courage qu’Ishikawa ait jamais pris lorsqu’il se décida à sortir de son labo pour entreprendre ce qu’il appelait une « véritable vie de ninja ». La détermination l’accompagnait et avec cela il ne pouvait que réussir ! Il ne savait pourtant pas par où commencer, oui parce que tout déterminé qu’il pouvait être, ses connaissances en matière de vie ninja sur le terrain n’étaient que purement théoriques, et en théorie, tout se passait bien, mais en pratique, ce n’était absolument pas le cas. Ce qu’il lui aurait fallu pour bien commencer ? Un modèle, quelqu’un sur qui prendre exemple pour adopter la bonne attitude dans telle ou telle situation, un senseï. Au moins, il savait de quoi il avait besoin, cependant, il ignorait totalement la façon dont il pourrait s’y prendre pour en trouver un, forcément, le jeune Jisetsu aurait pu aller se présenter au Mizukage et demander de l’aide, mais il y avait peu de chance que ce dernier ait le temps pour ce genre de chose. De plus en y réfléchissant, il était rare de voir un Genin se faire accorder une audience avec le Mizukage en peu de temps, et son senseï, il en avait besoin tout de suite ! Évidemment il aurait aussi pu faire appel à l’influence qu’avait le clan des Jisetsu au sein du village caché de la Brume cependant, cela lui semblait être une très mauvaise idée. En effet si notre petit rouquin ne l’avait pas encore fait c’était pour une bonne raison, il ne voulait simplement pas faire usage de sa caste pour obtenir un rang, bien au contraire, il voulait être choisi pour son talent, ses aptitudes, sa façon de penser, et non simplement à cause d’une technique héréditaire très utile certes, mais tout de même assez handicapante.

Trouver un shinobi de haute volée dans la masse de personnes qui résidaient à Kiri était particulièrement difficile lorsque l’on ne savait pas où aller, ce qui était précisément le cas de notre héros. Ainsi, Ishikawa se mit en route pour le seul endroit dans lequel il était certain de trouver des shinobi, le terrain d’entrainement bien sur ! De ce qu’il avait entendu dire, le terrain d’entrainement du village était un endroit très dangereux pour un quelconque inconscient. Il fallait y faire très attention car le moindre faux pas pouvait vous couter la vie, chose qu’Ishikawa n’avait pas prévu de perdre aujourd’hui. S’aventurer seul dans cet endroit ne l’inquiétait pas vraiment, mais nul ne doutait qu’y rester trop longtemps serait une prise de risque inutile, surtout avec le dense brouillard qui y régnait en maitre absolu et même en étant habitué, il était très difficile de se repérer au milieu de celui-ci, ajoutez à cela le fait que le Jisetsu n’y soit pas du tout habitué pour comprendre son « anxiété ». Une infinie quantité d’eau parcourait l’ensemble du terrain d’entrainement ce qui paru particulièrement étrange à notre héros. En effet, si c’était ici que tous les shinobi venaient s’entrainer, ceux qui se préparaient à devenir ninja devaient eux aussi venir ici, pourtant, tous ne pouvaient pas savoir marcher sur l’eau ! Certes il s’agissait d’une technique basique, mais d’une technique de ninjutsu tout de même ! Ce n’était pas non plus à la portée de tout le monde quoi. La grande densité du brouillard rendait la vision de toute personne normalement constituée infinie décimale, c’était d’ailleurs pourquoi Ishikawa avait ouvert grand ses oreilles afin de ne rien manquer. Avançant pas à pas dans ce qu’il aurait volontiers appelé « désert d’humanité », le Jisetsu s’attendait à voir surgir à tout moment l’une des pires bêtes sauvages existantes.

Au bout de quelques minutes de marche, le garçon au regard émeraude remarqua que le terrain avait changé, non seulement parce qu’il avait enfin la sensation de marcher sur de la terre ferme mais aussi parce qu’il n’entendait plus l’eau ruisseler sous chacun de ses pas. Le terrain d’entrainement n’était finalement pas entièrement inondé ! Ou peut être simplement que le garçon à la chevelure de braise n’était pas venu du bon côté aussi tant qu’à faire. Enfin peu importait, la brume s’était légèrement dissipée, lui permettant d’y voir un peu plus clair au milieu de cette gigantesque arène, il n’y avait absolument rien si ce n’était un décor, très peu accueillant. Encore que, à quelques mètres de là, se trouvait un autre homme se tenant debout, portant un katana dans son dos. Il n’avait à première vue rien d’extraordinaire, mais quelque chose comme la curiosité poussa notre cher Ishikawa à aller converser avec l’homme qui se trouvait là. Ce fut alors avec une fausse voix décontractée, cachant son embarras qu’il prit la parole.

« Bonjour ! Dis donc c’est rare de croiser quelqu’un ici non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

La renaissance d'une équipe de génie Empty
Message(#) Sujet: Re: La renaissance d'une équipe de génie La renaissance d'une équipe de génie EmptyLun 30 Jan 2012 - 22:37

Je me sens si vieux. Pourtant, je n'avais que vingt et un ans. Comment, alors que j'étais à la fleur de l'age, pouvais-je me sentir aussi mal ? A y réfléchir de plus près, nous pouvions dire que mon état de déprime totale était certainement dû aux récents événements qui bouleversèrent mon quotidien. Tout d'abord, je n'avais plus d'équipe. Oui, Shizao m'avait quitté et il en avait été de même pour Satoshi Jin. L'une était devenue Chunin et n'avait donc plus besoin de moi tandis que l'autre avait, pour allez savoir quelle raison, quitté mon équipe afin d'intégrer un groupe que la mien. Pour ce qui était de la Kaguya, j'étais fier qu'elle puisse voler de ses propres ailes cependant, avouons-le, cela me faisait mal au cœur de la quitter. Étrange non ? Et dire qu'il y'avait de cela quelques mois j'aurai payé cher pour qu'elle quitte mon équipe. Enfin qu'importe. Il fallait s'y attendre après tout. Dès le jour où je l'avais accepté en tant qu'élève de la team Yôma, je savais qu'un jour elle la quitterai. Mon rôle se résumait à lui enseigner ce dont elle avait besoin pour « entrer dans la cour des grands ». Point barre. Shizao n'avait plus besoin de moi ? Elle devait alors quitter mon équipe. De la logique pure et dure.

Oui mais voilà, à aucun moment je ne m'étais vraiment préparé psychologiquement à ce que l'un de mes élèves quitte mon équipe. Imaginez donc le choc que j'eus lorsque l'on m'a apprit que les deux quittaient la team Yoma. Le temps passe et je m'étais attaché à mes élèves. Que ça soit elle ou même le Satoshi. Résultat, me retrouver seul du jour au lendemain c'était vraiment...Bizarre. Car oui, à ma grande surprise, je n'étais pas triste. Ne vous méprenez pas. Je n'étais pas pour autant heureux. J'étais juste vidé de toute volonté. Comme si j'avais accomplis mon devoir et que désormais je n'avais plus rien à faire, plus rien à prouver. Plus personne à aller réveiller, à harceler pour qu'il s'entraîne. Rien, le néant total. Je venais d'atteindre la plénitude. Triste destin pour un jeune homme tel que moi. Moi qui, était autrefois pleins d'ambitions je me retrouvai cloitré dans mon dojo comme un vulgaire rat. Ce qui ne semblait guère plaire à mon ami et second Katsuo. Afin de me « remotiver » il m'envoya sur le terrain d'entraînement...Ce qui, en soi, totalement inutile puisque là-bas je comptais m'asseoir près d'un arbre et me morfondre comme je le faisais dans mon établissement mais qu'importe !

Après quelques minutes de marche, je me retrouvai enfin devant ce fichu terrain d'entraînement. Contrairement à ce que pouvait penser le Shiraichi, à sa vue, mon état ne s'améliora pas. Loin de là. En vérité, il empira. Si bien qu'à peine avais-je posé un pied sur la zone d'entraînement des shinobis du village caché de la brume que je me dirigeai vers le grand arbre sur lequel j'avais l'habitude de me reposé. Une fois confortablement installé, je regardai le ciel ainsi que l'étendue d'eau qui me faisait face. Au bout de quelques minutes, les paupières lourdes, je m'endormis quelques minutes. Quand enfin je me réveillai, je retrouvai un semblant de volonté. Ce n'était pas la grande forme, certes, néanmoins je me sentais mieux que précédemment – en même temps, il aurait été difficile de faire pire –. Poussé par une once de motivation, je décidai d'entamer une petite promenade. Celle-ci se passa sans qu'aucun événements se produisit jusqu'à ce qu'un jeune homme à la chevelure rougeâtre m'interpella. Le borgne me fit remarquer qu'il était rare de trouver une tiers personne en un lieu tel que celui-ci. Au fond, il n'avait pas tort. Qu'est-ce qu'on foutait tout les deux dans un endroit aussi pommé en plein hiver ? Enfin... Moi, je savais ce que je faisais puisque je m'étais fait « virer » de mon propre dojo par mon second mais lui, quelle raison avait-il de venir ici dans ce froid hivernal ?

    « Bonjour. Je ne sais pas trop, je m'entraîne plus ici depuis très longtemps. La dernière fois, cela devait remonter à l'époque où j'étais chûnin. En réalité, je suis plus venu pour faire une petite promenade qu'autre chose mais toi, qu'est-ce qui t'amène ici ? »


Vous noterez l'habilitée que j'avais eu. J'étais, je cite, venu pour « faire une petite promenade ». Oui, je n'allais tout de même pas lui révéler que j'avais été sauvagement éjecté de mon propre établissement par mon second.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ishikawa
Informations
Messages : 67

La renaissance d'une équipe de génie Empty
Message(#) Sujet: Re: La renaissance d'une équipe de génie La renaissance d'une équipe de génie EmptyDim 4 Mar 2012 - 3:05

En vérité, le Jisetsu, bien qu’il eu pendant un petit moment l’air de savoir quoi faire de sa journée, il ne savait en vérité pas du tout pourquoi il était ici, et encore de quelle manière il pourrait bien procéder pour se trouver un enseignant. Oui parce que généralement, un Senseï comme on les appelait, était quelqu’un de réfléchi, puissant, et très haut placé. Et le garçon au regard émeraude, en sa position de tout nouveau genin de Kiri, ne connaissait absolument personne occupant une telle position au sein du village, il ne connaissait d’ailleurs pour ainsi dire personne, si ce n’était quelques uns des membres de son clan présents au sein de ce village. Bien que l’idée ne lui plaisait sincèrement pas, il serait peut être obligé de passer par les relations de son clan si jamais il ne venait pas à se trouver lui-même un Senseï digne de ce nom ! Enfin, il ne demandait pas non plus un shinobi superpuissant, mais quelqu’un qui serait en mesure de lui apprendre au moins les bases qui feraient de lui un bon ninja. Ce n’était pas la lune quoi ! À peine de quoi faire de lui un ninja efficace, au moins dan ses réflexions et agissements, pour ce qui concernait le reste, ça viendrait avec le temps. Oui c’était du temps qu’il lui fallait ! Surtout au vue de la nature plutôt pacifiste dont il était pourvu, il lui faudrait quelques temps avant de s’habituer à la violence des combats de ninjas. Enfin, il avait déjà eu l’occasion d’en apercevoir donc il savait à quoi cela ressemblait de loin, mais participer devait être une bien différente affaire. Il n’y avait qu’à voir ce type aux cheveux bleus là, la fine épée qu’il transportait en disait long sur sa supposée fourbe façon de combattre.

En regardant de plus près, ce mec à l’épée était fortement étrange. Une chevelure bleue comme le ciel, un katana fin comme une aiguille, des oreilles pointues comme on n’en avait jamais vu et un accoutrement des plus… singuliers. Ishikawa se demanda l’espace d’un instant s’il ne s’était juste pas évanoui lors de sa recherche d’un enseignant parce que croiser un type pareil, c’était tout de même assez rare. Puis il aurait fallu voir ses canines ! Oh oui lorsque le jeune homme ouvrit la bouche pour répondre au Jisetsu, on put se rendre compte qu’il avait des canines anormalement développées pour un humain. C’était à se demander ce qu’il faisait avec ses dents… Mais bon en y réfléchissant, il existait bien à Kiri un clan qui prenait la forme des animaux alors des canines surdéveloppées ce n’était pas grand-chose. Plus il s’y enfonçait et plus le garçon au regard émeraude trouvait ce monde de ninja farfelu, en sachant qu’il n’avait presque même pas débuté sa formation, il risquerait d’être cloué au sol par certaines autres découvertes qu’il ferait dans le futur ! Oui parce qu’à en juger du peu qu’il avait déjà découvert, ce serait la découverte d’un monde de rêves, d’aventures et de kikoolol que le Jisetsu allait faire. Mais et les femmes dans cette affaire ? Oui le garçon à la chevelure de feu aurait bien besoin de quelques renseignements à ce sujet. COMMENT CELA SE PASSAIT ? Les ninjas avaient-ils droit à des « pauses femmes » ? Ou devaient-ils se contenter de ces brutes avec lesquelles ils faisaient équipe ? Brrr cette idée lui faisait froid dans le dos. Il préféra ainsi arrêter d’y penser et se reconcentrer sur son objectif premier, celui pour lequel il était sorti aujourd’hui : dénicher un senseï, un bon, un vrai !

Ce type avait tout de même quelque chose d’étrange ! L’instinct de ninja du petit genin lui hurlait que le garçon qui se tenait en face de lui cachait quelque chose derrières ses ENORMES OREILLES et il fallait découvrir quoi ! Ishikawa passa alors sa main gauche dans ses cheveux avant de se les gratter d’une manière presque frénétique avant de pointer « le lutin » - puisque c’était ce à quoi il ressemblait – du bout de son index gauche. Prenant l’air le plus inquisiteur qui soit, le Jisetsu prit la pose de Phoenix Wright lorsqu’il résolvait une affaire avant de prononcer ces quelques paroles sur un ton à mi-chemin entre l’accusation infondée et la ferme certitude de déceler quelque chose en cet individu.

« Vous mentez ! Personne ne viendrait ici pour se promener, ne me prenez pas pour un idiot ! En ce qui me concerne, je suis ici à la recherche de compères shinobi… »

lavi accusateur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

La renaissance d'une équipe de génie Empty
Message(#) Sujet: Re: La renaissance d'une équipe de génie La renaissance d'une équipe de génie EmptyMar 20 Mar 2012 - 14:01