N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 L. Tel un éclair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

L. Tel un éclair Empty
Message(#) Sujet: L. Tel un éclair L. Tel un éclair EmptyDim 10 Jan 2016 - 21:42

L. Tel un éclair LQwsX3R

Contexte du groupe
Toute guerre apporte son lot de morts et de blessés. Si beaucoup ne peuvent éviter le combat, il y en a certains qui arrivent – par envie ou par défaut – à éviter les affrontements. C’est le cas de Chikamatsu Ruri et Ketsueki La, qui se sont rapidement vus affectés à une mission inédite et pourtant cruciale : transmettre des informations.

Le duo de Sunajins devra donc se frayer un chemin dans ce décor de guerre pour relayer les différentes informations relayées dans tout le village.

Si cette mission peut sembler dérisoire, surtout en étant attribuée à des Genins, elle est en réalité d’une importance capitale, car elle pourrait permettre aux shinobis de l’Ordre de prendre des avantages considérables… mais cela pourrait également donner un avantage aux shinobis de la Nation.

Dans tous les cas, la première destination pour le duo est l’entrée du village : la Voie Illusionnée.

Règles générales
    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. N'hésitez pas à exporter le code de vos techniques via votre Fiche Technique dynamique.
    Ø Le premier tour est un tour d’introduction. L’utilisation de techniques n’est pas autorisée dès votre premier post.
    Ø Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, vous aurez une seule et unique fois un joker de 12h supplémentaires (le Staff ne passera pas poster). Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    Ø Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il poste dans le bureau de SNH (www).
    Ø N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø En cas de soucis, vous pouvez faire une demande d’arbitrage.

Indications particulières
    Ø Les évènements se déroulent au lendemain du premier tour de la troisième épreuve de l'Examen Chûnin, alors que le premier combat du jour allait commencer, à 14h.
    Ø Ce groupe est lié à tous les autres groupes.

Ordre des participants

Chikamatsu Ruri
Ketsueki La

Narrateur


L. Tel un éclair VLiyxHj
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Suna
Chikamatsu Ruri
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 343
Rang : A

L. Tel un éclair Empty
Message(#) Sujet: Re: L. Tel un éclair L. Tel un éclair EmptyLun 11 Jan 2016 - 23:13

La guerre arrivait. Je le sentais. Dans l'air, dans le regard des gens que je croisais dans la rue. Je percevais la tension qui pesait sur Suna. Qu'allait-il advenir de ce village que je découvrais à peine ? Qu'allait être mon rôle dans tout ça ? Je comprenais mal ce conflit. La politique ne m'intéressait pas. On m'expliqua qu'il y avait deux groupes qui s'opposaient : l'Ordre contre la Nation. Des Sunajins contre des Sunajins. Qui allaient probablement s'entretuer. Devrais-je choisir de me battre pour mon village ou pour mon pays ? Je n'en savais rien. Tout était beaucoup trop flou à mes yeux.

Je fus appelée d'urgence chez un supérieur, pour une mission importante et urgente. La dernière épreuve de l'examen Chûnin se déroulant aujourd'hui, j'avais d'abord pensé qu'ils avaient besoin de renforts à l'hôpital pour soigner les participants blessés. J'eus une pensée pour Asuka et Takanashi, avaient-elles réussi leur examen ? Mais dans la seconde suivante, je réalisais que ce n'était sûrement pas ça. Je n'avais d'ailleurs aucun talent en médecine. Quelque chose me disait que c'était plus grave que cela, et mon instinct ne m'avait jamais trompée. J'analysais constamment chaque détails qui m'entourait, analysant les gens, leurs expressions. La plupart de mes prédictions se révélaient justes.

Arrivée dans la tente de mon supérieur, j'attendais mon ordre de mission. Pourtant, celui-ci tardait à venir, n'était-ce pas une mission urgente ? J'entendis des bruits de pas dehors faisant crisser le sable. Ils se dirigeaient en direction de cette tente. Nous attendions donc quelqu'un. C'était peut-être une tierce personne emmenant l'ordre de mission. Ou alors j'allais avoir un partenaire. Mon cerveau réfléchissait trop vite pour avoir le temps d'ordonner mes pensées.

Je la sentis avant de la voir. Une fille, assez jeune, pas très expérimentée. Un peu comme moi au final. Mais quelque chose clochait. Tous mes sens étaient en alerte, sentant un danger à proximité. Serait-elle... une Ketsueki ? Non, c'était une blague. Tout le monde savait que les Chikamatsu ont horreur des Ketsueki. Ces horribles monstres buveurs de sang ne sont bons qu'à être exécutés.
Lorsque le gradé nous appela par nos noms en nous donnant notre ordre de missions, je su que mes craintes étaient confirmées. Cette fille était une Ketsueki et j'allais devoir travailler en équipe avec elle. J'allais devoir m'allier au plus gros ennemi de mon clan. Je ne sais pas ce qu'elle pensait de cette histoire. Allait-elle me demander de mettre nos rancoeurs de côté pour le bien de tous ? Je ne sais pas si j'en étais capable. Mais après tout, moi-même, je n'avais jamais eu affaire à des Ketsueki, que ce soit en bien ou en mal. D'un autre côté je devais totale loyauté à mon clan. Je pris toutefois la décision de ne rien faire le temps de mener à bien la mission. J'espérais qu'elle fasse de même de son côté.

Je lus l'ordre de mission : nous avions pour tâche de transmettre des informations capitales au sujet de la guerre. Après tout, les ordres étaient les ordres. Je n'étais pas censée me battre lors de cette mission. Je me promis toutefois de ne jamais tourner le dos à cette fille, bien que n'ayant pas l'air agressive. Après tout, le sang maudit des Ketsueki coulait dans ses veines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki La
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 386
Rang : B

L. Tel un éclair Empty
Message(#) Sujet: Re: L. Tel un éclair L. Tel un éclair EmptyMar 12 Jan 2016 - 16:50

Elle adorait ça, elle adorait voir devant elle le village se retourner manquer d'exploser à chaque seconde qui passe. Ce sentiment jouissif l'impression que le ciel vous a entendu. Le village était en guerre, contre une armée d'infiltrée, contre n'importe qui. Et elle voyait le brasier augmenter, elle voyait les flammes de la colère et le frère contre le frère. Et elle savait que dans les rangs des Ketsuekis certains vampires tueraient. Elle avait néanmoins prit des dispositions, Yoko sa nounou serait mise en sécurité par Carmilia et Hebi dans la cave du manoir. Elles défendraient ce territoire même si la propriété devait imploser même si il ne devait que des cendres les Ketsuekis survivraient et se baigneraient dans le sang des ennemis du peuple qui se réveillait. Prédateurs ils allaient surement être attaqués de toute parts, la liaison de Yami avec le Kazekage se ferait savoir et des jaloux voudraient les tuer. Mais ils n'étaient pas des lâches, devant un danger commun ils écraseraient du revers de la main les faibles humains.

Elle voulait combattre mais le destin lui refusa cette occasion, cruel mais légitime. Elle avait déjà eu sa vengeance et son sourire carnassier lui donnait l'impression d'être possédée par ses démons. Elle écrasa une cigarette à peine entamer tandis qu'elle se rendait à sa convocation oh oui ils avaient encore confiance en elle. Bande d'idiots pathétiques! Elle voulait sa vengeance et personne ne la lui prendrait, elle arracherait elle même le coeur de n'importe qui se dressant en travers de sa route. Quand elle arriva à destination elle ignora superbement sa partenaire, elle écouta à moitié les ordres et son attention se concentra sur la mission délicate. Des informations, oh comme c'était alléchant elle tira sur sa cigarette et la jeta dehors avant de sortir et d'écouter les cris, les hurlements et l'odeur de la mort. La faucheuse allait faire festin, soudain une pensée traversa son esprit. Mizuki? Que devenait-elle?

Quelque chose dans ses entrailles forma une boule, tiraillée entre sa colère et ses connaissances elle allait devoir faire un choix. Faire un compromit, elle allait planter dans le dos son 'village'? Certainement à la première occasion, mais des noms traversèrent son esprit Yami, Oniri même ceux qu'elle détestait Kibo et Kioshi. Elle voulait la mort de ces hommes, mais c'était son bras vengeur qui donnerait la mort. Elle cracha et en soufflant elle se mit en marche.

Elle avait un plan en tête.

Quitte ou double pour l'ancienne Reine? Non. La drogue en moins son esprit était vif. Elle avait une idée, une drôle d'idée un plan fou comme à son habitude. Que devenait cet imbécile de manieur de sable? Lui en revanche pouvait mourir elle s'en moquait, et son ancienne baby-sitteuse d'un jour? Tsukiko? Elle ne lui avait pas parler depuis longtemps, mais son accusation envers Yami était grave.

Les sentiments et ses idées s'entremêlaient dans un tourbillon qui mettait à mal ses idéologies.

Trahir ou non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
Narrateur
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

L. Tel un éclair Empty
Message(#) Sujet: Re: L. Tel un éclair L. Tel un éclair EmptyDim 17 Jan 2016 - 12:20

La mission s'avérait longue et cruciale à la fois. Mais la destination première ne fut pas si difficile que ça à atteindre. Pour preuve, Ketsueki La et Chikamatsu Ruri purent presque se vanter de n'avoir rencontré personne du Kaihô-sha ni même de la Nation sur le chemin. Mais pouvait-on vraiment se satisfaire de choses aussi futiles en temps de guerre ?

Presque arrivés, ils virent un homme impressionnant de par ses deux mètres de hauteur, foncer à toute allure. Néanmoins, son bandeau Kumojin n'avait pas échappé aux deux Sunajins. Qui était-il ? C'était une question qu'ils pourraient peut-être poser aux gardes qu'ils allaient trouver à l'entrée...
    « Des informations ? On a laissé entrer le Bras droit du Raïkage. Et certains ninjas nous ont informés avoir vu sieur Kazekage avec l'Inconnu à son palais. »
Ce n'était pas énorme, mais les deux kunoïchis avaient de quoi commencer. Une question alors : que faire ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Chikamatsu Ruri
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 343
Rang : A

L. Tel un éclair Empty
Message(#) Sujet: Re: L. Tel un éclair L. Tel un éclair EmptyLun 18 Jan 2016 - 23:43

La Ketsueki m'avait tout simplement ignorée. Depuis son arrivée dans la tente du supérieur, nous n'avions pas échangé une parole ou un regard. Elle était tout mon contraire finalement : elle avait l'air de vouloir attirer l'attention. Elle devait aimer qu'on la regarde et paraissait très sûre d'elle. Moi, je préférais me tapir dans l'ombre.

Nous marchions côte à côte. Séparée de plusieurs mètres bien entendu. Aucune de nous deux ne voulait marcher devant. Elle ne me faisait pas confiance non plus. Le trajet jusqu'à la Voie Illusionnée se passa sans incidents. Enfin, pour notre duo improbable. Autour, le village brûlait. On entendait des cris. Des cris de douleurs, des cris hurlant des ordres, des gémissements, des pleurs. Des combats faisaient certainement rage dans tous les coins de la ville. A part mon équipe, je n'avais personne qui risquait de se trouver au milieu de cette guerre. Ma famille ne prendrait pas part, à moins d'un cas de force majeure. Pour le reste du clan, c'était différent. Chacun agissait selon ses désirs.

Je restais sur mes gardes, écoutant chaque bruit, surveillant chaque angle, sentant chaque odeur. Mais c'était l'odeur de brûlé qui dominait toujours. Soudain, un homme taillé comme une armoire à glace apparu. Il fonça tout droit entre Ketsueki La et moi. Il devait avoisiner les deux mètres. Mais cet homme n'aurait pas autant retenu mon attention si je n'avais pas remarqué son bandeau Kumojin. Je vis que ma coéquipière désignée l'avait vu aussi. Qui était ce type ? Pourquoi avait-il l'air de foncer dans un endroit bien précis sans hésiter ?

L'interrogatoire des gardes à l'entrée de la Voie Illusionné nous apporta des réponses. Le Bras droit du Raïkage était présent dans Suna, c'était à coup sûr l'homme que nous avions croisé avec le bandeau de Kumo. Et selon certaines sources, le Kazekage est avec un inconnu dans son palais. Pas un inconnu. L'Inconnu. J'en avais entendu parlé. Cet homme était celui qui avait fait le discours lors du tournoi de l'Examen, celui qui avait mit le feu aux poudres.

Pourquoi le Kazekage s'entretenait avec lui ? Ne devait-il pas le tuer ? Ce type masqué avait lancé une rébellion. Enfin, je ne comprenais vraiment rien à la politique, mais je savais que cette information était intéressante. Que faire maintenant ? Ketsueki La ne m'avait toujours pas adressé un regard. Peut-être avait-elle pris mon manque de discussion comme du mépris, ou peut-être qu'elle s'en fichait tout simplement. Je misais sur la deuxième option. Je pris alors les devants. Je lui tendis une note griffonnée :

« Je dirais qu'il faut maintenant suivre le Bras droit du Raïkage ou nous rendre au Palais pour en apprendre plus. Qu'en penses-tu ? »


Dernière édition par Chikamatsu Ruri le Dim 31 Jan 2016 - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki La
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 386
Rang : B

L. Tel un éclair Empty
Message(#) Sujet: Re: L. Tel un éclair L. Tel un éclair EmptyMer 20 Jan 2016 - 12:21

Ce qu'elle en disait? Elle en disait que sa porte de sortie était droit devant elle, elle pouvait aisément s'enfuir du village et ne jamais revenir ou du moins pas avant que les choses se soient calmés. Et personne n'aurait quoi que ce soit à lui dire, personne ne lui reprocherait son comportement car elle ne changerait pas pour le regard des autres. Des hypocrites voilà ce qu'ils étaient, alors oui elle avait envie et même elle pouvait saisir cette opportunité et faire parvenir à ses proches des messages plus tard. Certains ne lui pardonneraient peut être pas cet acte mais elle s'en moquait éperdument elle avait laisser pendant de longs mois à ce village sa chance. Une fois de plus personne ne l'avait saisit cette chance que laissait la vampire alors qu'ils aillent se faire foutre profond chez les Kumojins pensait l'adolescente songeuse. Cigarette à la main elle en venait à douter de ce qui se passerait. Suivre l'autre mormon géant au bandeau de Kumo ne l'inspirait pas du tout, et elle laisserait bien crever la bouche ouverte n'importe quel pequenot de ce bled. Oui elle avait changer d'avis et alors? Elle en avait le droit, un manchot pouvait bien mourir que ça la dérangerait pas. Et ou était ce Daimyo de malheur qui avait profité des informations gratuitement, presque de manière honteuse pour finalement pas grand chose. Une invitation dans son palais super, et quoi encore faire partie de son harem? Bordel tout ce qu'elle entreprenait échouait, elle avait besoin de vacances et rapidement ou elle allait encore craquer.

La seule solution apparente qu'elle voit c'est de se cloner, elle se clone et elle esquisse un sourire en écrivant à son tour pour l'autre femme qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam et dont le sort lui était indifférent.

Fait ce que tu veux je reste ici. J'envoie un clone à la poursuite du Kumojin, un avec toi pour ta sécurité et un autre au centre de Suna les deux restants ne bougent pas d'ici.

Et oui elle ne bougerait pas, qu'importe ce qu'elle pouvait dire rien ne la forcerait à bouger son cul des portes. La porte était grande ouverte et elle pourrait s'enfuir dans le cas échéant ou ça se passait mal en ville ou simplement quand le temps de sortie commencerait à se réduire. Rien ne pressait mais on ne savait jamais, et La voulait éviter de se retrouver prisonnière sans avoir rien tenter. Elle envoyait déjà trois clones en ville alors qu'elle aurait pu les garder pour forcer le passage encore plus. Elle avait décidée de son choix, et elle attendait la suite des évènements après tout rien n'interdisait de se déplacer en personne si?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Les Shodaime
Informations
Grade : Shodaime Raïkage
Messages : 13
Rang : SSS

L. Tel un éclair Empty
Message(#) Sujet: Re: L. Tel un éclair L. Tel un éclair EmptyDim 31 Jan 2016 - 0:37

    « Les renforts spéciaux sont-ils arrivés ?
    De quels renforts parlez-v… Eh, restez ici, nous sommes en…
    En guerre oui, merci. »
Le Shodaime Raïkage ne perdit pas une seconde de plus à la frontière sud de Suna, et fit le bond nécessaire pour pénétrer dans la cité. De ce côté, tous semblaient soient en route pour se battre soit en train de s’occuper des civils. Les trois personnes avec lesquelles il était venu le suivaient de loin, comme ils l’avaient tous décidé. Il ne fallait pas se faire remarquer – ce qui justifiait la capuche et le large habit gris de chaque « membre » du quatuor – tout en s’assurant d’accomplir leur mission le plus vite possible.

Et heureusement pour eux, ils avaient déjà mis un plan d’action au point. L’un avait donné l’idée pour faciliter les recherches. L’une avait proposé de se séparer une fois la première étape accomplie. Et enfin la troisième permettait aux autres de bénéficier d’une connaissance presque parfaite de Suna.

Ils avaient besoin de personnes qui pouvaient agir malgré la guerre, donc des shinobis. Mais il fallait aussi que ces derniers soient totalement à l’écoute et attentifs, donc pas déjà en combat. Il ne restait donc pas énormément d’options, hormis ceux qui étaient affectés aux entrées du village. C’était la destination du Raïkage, qui était le porte-parole du groupe.
    « Vous quatre…L’homme qui retirait sa capuche avait hésité sur le nombre en voyant les clones d’une des quatre Sunajins à qui il s’adressait. … je suis le Shodaime Raïkage, Kadoria Uriô. Ce que je vais vous dire vous paraîtra incroyable et effroyable, mais je veux que vous m’écoutiez jusqu’au bout. »
Lorsqu’il s’assura que son auditoire était un minimum concerné par ce qu’il avait à dire, il poursuivit. Après tout, même s’il était un Raïkage et non un Kazekage, il restait la figure paternelle alliée qui avait poussé la création de la cité du Sable. Il croyait, du moins il espérait, que les Sunajins l’eurent reconnu.
    « Je sais de source sûre que cette attaque est peut-être une diversion pour quelque-chose de plus grave. Je sais également qu’au sein même de nos villages il y a des divisions, et croyez-moi, ce que j’essaie d’éviter dépasse les allégeances. Je ne vous demanderai qu’un seul service… »
Tout en reprenant son inspiration, l’Edo Tensei effectua un mudra qui, après un rapide nuage de fumée, laissa apparaître quatre copies de lui. Un clone pour chaque Sunajin qui accepterait la mission.
    « … parcourez le village et trouvez les shinobis les plus talentueux en Fûinjutsu. »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Chikamatsu Ruri
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 343
Rang : A

L. Tel un éclair Empty
Message(#) Sujet: Re: L. Tel un éclair L. Tel un éclair EmptyDim 31 Jan 2016 - 23:44

La m'avait fait part de son choix par écrit. Était-elle aussi muette ? Ou alors elle se foutait de moi. Quoique, elle n'avait pas parlé aux gardes non plus. Deux muettes chargées de relayer des informations. C'en était presque comique.

Quoiqu'il en soit, elle s'était clonée, et comptait bien rester à la porte de la ville. Même si on était censées agir en équipe, elle décidait de son sort, je décidais du mien. Après tout, je ne savais pas si j'étais plus en danger avec un de ses clones dans Suna en guerre ou bien à ses côtés. Elle avait quand même pris la peine de créer un clone pour m'accompagner, je devais bien le reconnaître.

Alors que je m'apprêtais à partir à la poursuite du Bras droit du Raïkage, une silhouette familière arrive à la porte. C'était Kazushi, le Ketsueki avec qui j'avais "discuté" il y a quelques nuits. Il était accompagné, mais je ne connaissais pas la deuxième personne. Cet homme ressemblait plus à un robot qu'à un humain.

Alors que je m'apprêtais à lui faire un signe de la main, celui-ci s'empressa de venir à ma rencontre. Kazushi débita rapidement quelques phrases, étant soulagé que je ne sois pas blessée et la raison de sa présence ici. Nous avions donc la même mission.

Je ne m'attendais pourtant pas à une telle réaction. Nous avions discuté jusqu'au levé du soleil, mais je ne nous considérais pas comme "proches". Lui si, apparemment. Même si je n'étais pas prête à assumer notre "amitié", cela me faisait chaud au coeur.

Il était passé devant La sans même lui adresser un regard. Il ne m'avait donc pas menti, il ne voulait pas avoir affaire avec les autres Ketsueki.

Soudain, un homme nous héla. Il enleva sa capuche, et son visage me dit quelque chose. Puis il se présenta : Kadoria Uriô. Le Shodaime Raïkage. Je l'avais vu dans les manuels. Pourtant c'était impossible, le Shodaime Raïkage avait disparu, puis déclaré mort. Ou alors... une technique interdite ?

Il se tenait pourtant là, devant nous, et nous demandait un "service" : trouver les shinobis les plus talentueux en Fûinjutsu. Ce n'était pas notre mission principale, mais si ce qu'il disait était vrai, alors celle-ci passait au premier plan. J'acceptais d'un signe de la tête, même si je ne savais pas dans quoi je mettais les pieds.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki La
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 386
Rang : B

L. Tel un éclair Empty
Message(#) Sujet: Re: L. Tel un éclair L. Tel un éclair EmptyMar 2 Fév 2016 - 1:22

Les marionnettistes étaient donc aussi abrutis que leurs pantins? C'était l'impression qu'avait l'aspirante en tout cas quand elle voyait la réaction de la brunette et d'un Ketsueki que la manieuse de pantins semblait connaître. Elle ne connaissait pas le vampire et s'en moquait, ceux qui ne vivaient pas au manoir étaient des rebuts et des déchets. Les portes étaient ouvertes si ils continuaient de vivre à part comme des ermites ou en rejetant l'autorité et le sang qui étaient le leurs un suicide était plus rapide pour renaître. Et pourtant lorsque l'homme machine parla elle retrouva espoir à croire que les gens les plus atypiques étaient ceux avec un minimum d'intelligence. Elle ne bougerait pas son cul d'ici, encore moins pour des pseudos révélations d'un mec qui se disait mort.

Son discours était naze, si il avait convaincu des inconscients de jouer les parfaits soldats elle n'était pas de cet avis là. Le mec apparaissait demander illico qu'on lui obéissance et qu'on lui fasse confiance. C'est con mais chez les Ketsuekis la confiance c'est pas vraiment ce qui caractérise le clan, déjà que La fait pas confiance aux autres vampires arrivistes alors un ancien Kumojin sa confiance il pouvait la garder pour d'autre, tout comme sa mission. Elle refusait catégoriquement d'obéir aux ordres d'un mec qui était même pas son supérieur, surtout en temps de guerres si les deux autres voulaient crever main dans la main comme des pions libre à eux mais l'adolescente se rangeait du côté de l'homme machine en esquissant un petit sourire en coin.

Son allégeance elle l'avait déjà, elle n'obéissait qu'à elle même alors Suna pouvait bien exploser qu'elle resterait ici à pas bouger. Elle avait déjà perdue des clones hors de questions qu'elle parte. Et puis bon l'autre marionnettiste voulait pas à la base suivre un autre Kumojin? Ca en faisait beaucoup non qui s'incrustaient tranquillement. Une brute, un mort le prochain c'est quoi un Bijuu? Elle croyait pas à ces conneries mais les apparitions la laissaient un peu perplexe.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Les Shodaime
Informations
Grade : Shodaime Raïkage
Messages : 13
Rang : SSS

L. Tel un éclair Empty
Message(#) Sujet: Re: L. Tel un éclair L. Tel un éclair EmptyJeu 18 Fév 2016 - 23:13

Sur les quatre ninjas qui étaient aux portes, deux restaient perplexes. D’ailleurs, l’une n’avait même pas répondu. De leur vivant, chacun des Kages présents aurait sans doute sévèrement sanctionner ce manque de professionnalisme, mais la situation était tout de même bien différente aujourd’hui. Non seulement les quatre Kages étaient des cadavres réanimés, mais ils étaient face à une nouvelle génération de ninjas. Et parmi eux, il y avait des méfiants à convaincre.

Mais pas que. Oui, deux Sunajins avaient accepté sans broncher de se mettre à la tâche, aussi importante soit-elle. Et pour les accompagner, il fallait forcément deux des quatre Kages. Un homme et une femme se désignèrent aussitôt, comme pour imiter et rallier le sexe des Genins.

C’est ainsi que face à Ketsueki Kazushi, le Shodaime Mizukage approcha à pas de maître. Presque aussi jeune que lui, son visage restait important et forcément connu car présent dans les livres de toute grande nation comme celui du père fondateur de Kirigakure no Satô.
    « Je préfère assurer moi-même sa défense, Uriô. Sunajin, allons-y, je te suis. »
Hayashi Miyu l’imita, et sortit elle aussi de la pénombre. La première des dirigeantes de Konoha s’approcha de la jeune femme, Chikamatsu Ruri. Elle ne lui souriait pas, mais son regard bienveillant et sérieux pouvait témoigner de sa bonne foi.
    « Je vais faire de même avec cette kunoïchi. Kadoria, j’espère que tu tiendras parole, ou…
    Je sais. »
Le Shodaime Raïkage esquissait un sourire, tout en annulant finalement sa technique de clonage. Lorsque les Mizukage et Hokage partirent, il tenta de persuader les deux Genins restant de s’atteler à la tâche. Mais ça n’allait sans doute pas être simple.

Il resta immobile, mais son regard s’était fit plus sérieux.
    « J’ai été ramené à la vie par la technique interdite de l’Edo Tenseï. Tout comme ceux que vous avez vus. Si nous sommes ici, c’est pour apporter la cohésion qui vous fait défaut dans cette guerre. Amenez-nous vers les bonnes personnes, et nous saurons les convaincre de nous aider. Le sort du…
    … monde est entre vos putains de main, blablabla. Franchement, Raïkage, vous étiez bien plus éloquents de votre vivant. Laissez-moi faire. »
La voix féminine qui s’était fait entendre indiqua la direction par laquelle les trois ninjas regardèrent. D’une ruelle proche, la femme aux cheveux rouges s’était dévoilée. Et ce n’était pas réellement un Kage, comme les trois autres. Non, il s’agissait de…
    « Je suis Nishimura Kusanagi, fondatrice de Suna et membre du Premier Triumvirat de Suna. J’espère que mon visage vous revient, parce que sinon croyez-moi je serai pas tendre avec vous. »
Elle pointa du doigt le Raïkage qui la regarda visiblement surpris d’un tel comportement.
    « Cet homme est la seule personne étrangère à notre pays qui a permis d’y établir la paix et d’y construire Suna. Il a et sera toujours notre allié, et là, il se trouve qu’il vous demande une mission toute simple : nous amener chacun vers des zones stratégiques de combat pour y trouver des experts en Fûinjutsu. Vous chercherez, on protégera, c’est franchement pas compliqué. »
Elle ne put s’empêcher d’en rajouter une couche. Après tout, elle n’était plus celle qui dirigeait ici et il y avait de nombreuses choses qui l’énervaient au moins autant qu’elles l’inquiétaient.
    « Que vous nous aidiez ou pas, on ira quand même chercher, mais on pourrait manquer les meilleures personnes pour ce qu’on à faire. Et puis, on vous demande juste de faire votre devoir. Vous êtes des shinobis, ou des lâches ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki La
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 386
Rang : B

L. Tel un éclair Empty
Message(#) Sujet: Re: L. Tel un éclair L. Tel un éclair EmptyVen 19 Fév 2016 - 20:14

Allez y vous même alors. La ne bougerait pas, parce qu'elle croyait voir devant elle un mauvais spectacle. Elle attendait la chute de cette mauvaise blague, mais la chute n'arrivait pas. C'était ennuyant, presque mal à l'aise devant cette situation tant ce qu'on lui disait lui passait au dessus. Des inconnus, visiblement des anciens Kages sortaient d'on ne sait ou avec des motivations nouvelles. L'adolescente fumait sa clope en levant les yeux au ciel. C'était trop gros et surtout cela ne la concernait toujours pas, pas le moins du monde et ils ne semblaient pas comprendre. Suna était donc vraiment l'endroit ou venait se réunir des morts? Elle notait intérieurement que les morts pouvaient être ramener à la vie, et l'autre folle qui gueulait et blablabla shinobis obéir blablabla moi ancienne cheffe. Mais ferme la suppliait mentalement la Ketsueki lorsque l'autre termina son monologue pour de bon elle jeta son mégot à ses pieds et posa son regard dans le sien.

Son clone écrivit ses pensées, et La se ralluma une cigarette en esquissant un sourire en coin, personne ne la forcerait à se battre. C'était dangereux de les suivre, encore plus de les suivre dans des tâches étranges pour des objectifs pas clair. Il y avait trop de zones d'ombres, mais un seul problème méritait d'être soulevé si Suna s'en sortait. La sécurité qui était jusque là admirable avait comme par hasard fait défaut pendant un événement majeur comme quoi le hasard fait bien les choses hein? C'est pas comme si tout partait en couille au moment opportun, et elle devait obéir? Qu'ils aillent se faire voir chez les Kirijins jura intérieurement l'adolescente.

Je ne vous suivrai pas, je ne vous connais et je ne sais pas qui vous êtes. Vous pouvez mentir, vous pouvez être des henge ou comme vous l'avez si bien dit des morts aux ordres de quelqu'un. Mais réfléchir sur tout ça prendrait du temps que je n'ai pas. Votre collègue a dit que vous n'aviez pas besoin de nous fondamentalement. Alors je ne vois pas pourquoi je risquerai ma vie alors que vous êtes déjà morts, vous voyez la logique? Je ne suis pas shinobi, je ne suis pas non plus lâche mais j'ai pas envie de finir comme vous. Mon devoir c'est celui de rester en vie et le votre d'accomplir votre tâche. Maintenant vous m'excuserez mais ma politesse envers des inconnus avec des demandes saugrenues s'arrête ici.

Elle ne bougerait pas. Et personne n'y ferait rien. Elle attendrait la fin de la guerre ici, calmement en fumant son tabac bon marché, ils avaient beau rager et crier elle ne rejoindrait pas le camp des morts-vivants. Des êtres d'antan qui dictaient encore et toujours le présent et impactait le futur. Tout ceci l'ennuyait.

Elle écrasa son second mégot et observa le ciel. Suna était en feu, et elle adorait ça.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Les Shodaime
Informations
Grade : Shodaime Raïkage
Messages : 13
Rang : SSS

L. Tel un éclair Empty
Message(#) Sujet: Re: L. Tel un éclair L. Tel un éclair EmptyVen 4 Mar 2016 - 18:41

Personnages joués : Nishimura Kusanagi et Kadoria Uriô, fondateurs de Suna et de Kumo.
    « Même si tu fais une grave erreur, t’as l’air d’avoir réfléchi un minimum, mais toi… »
Elle s’était aussitôt tournée vers Ketsueki La. Comment une énergumène comme elle pouvait être membre d’un si beau et grand village que celui de Suna ? Celle qui était considérée comme la fondatrice de la cité de Sable n’en pouvait décidément plus de voir tant de catastrophes arriver dans ce monde. Et oui, voir que son village comptait des minables dans ses rangs était catastrophique. Ses poings se crispèrent à un poing qui força le Raïkage à se préparer au pire…
    « Tu vas voir ce qu’on réservait aux traîtres à mon époque ! »
Fermement décidée à lui coller une raclée dont elle garderait définitivement des traces, Nishimura Kusanagi fut néanmoins stoppée en sentant la main froide de son collègue. Kadoria Uriô voulait s’interposer, quoi de plus normal ? Mais aussitôt ramenée à la raison, le membre du Triumvirat remarqua chez le Raïkage quelque-chose d’étrange : il regardait l’horizon.

Et il fonça aussitôt vers l’extérieur du village, laissant ces quelques mots tout aussi singuliers.
    « Je te laisse guider les autres vers Irana, je vais m’occuper de… ça. »
Et par ça il parlait sans aucun doute de ce qui arrivait à deux kilomètres. Les ondulations du désert au loin étaient trop fortes pour n’être liées qu’aux mirages. Non, il y avait une véritable sphère de grande envergure venteuse qui arrivait à toute vitesse sur le village de Suna. Le Raïkage qui contrairement à la Sunajin n’avait pas été occupée à réprimander la Ketsueki avait vu la technique arriver et il était désormais à l’extérieur du village.

Lorsqu’il acheva sa série de signes incantatoires, l’énorme technique Fûton n’était plus qu’à cent mètres. Un énorme sceau de Fûinjutsu entoura le Kadoria et les écritures « Trou noir » s’installèrent sur le sable devant. Une technique de sceau très explicite : l’énorme boule de vent fut totalement attirée vers le sol… mais finit par outrepasser le trou noir du Shodaime.

Toute l’entrée du village fut balayée et les premiers quartiers du village furent bien endommagés. Si Nishimura Kusanagi retrouva l’ensemble de son corps en même pas une minute, le Raïkage avait totalement disparu. Même si c’était un Edo Tenseï, la violence du choc avec la sphère de vent avait dû être si fort que ses cellules mettraient un temps fou à se reformer.
    « Putain ! »
Une grossièreté de plus mais justifiée pour celle qui voyait autour d’elle des bâtiments endommagés et des corps inconscients. Fort heureusement, la technique avait été freinée et n’avait sans doute pas causé de morts…

Nishimura Kusanagi s’assura que le pouls était toujours bien présent pour les deux Sunajins qu’elle avait tenté de convaincre, puis s’en alla vers le centre du village. Il fallait retrouver Samui Mahan, Hayashi Miyu et les experts en Fûinjutsu qu’ils auraient trouvés. Ensuite, direction Irana. Si de son côté la Nécromancienne savait où leurs ennemis allaient trouver Obli, le tour serait joué.

Quels que soient les plans de l’ancien amant d’Irana, il fallait les déjouer !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

L. Tel un éclair Empty
Message(#) Sujet: Re: L. Tel un éclair L. Tel un éclair Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

L. Tel un éclair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Actes :: Acte #6 : Révolution :: Scission-